AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Créatures Volantes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Les Créatures Volantes.   Sam 19 Nov 2011 - 12:08



L'ACTEL



Nom - Nom Elfique - Nom Nanique : Actel - Santiël - Wutkron

Habitat : Zones arides et plates.

Région :
  • Terres Stériles
  • Zurthan

Type : Vautour

Taille et âge :
  • 4m d'envergure – 1m50 de longueur
  • Longévité moyenne : 50ans

Description :Cet énorme oiseau a besoin d'espaces extrêmement grand pour chasser. Territorial et agressif, nombre d'entre eux, mâle comme femelle portent de nombreuses traces de morsures récolté pendant les parades de la saison des amours... Car oui, cette charmante bête possède des dents pointues ainsi qu'un bec tranchant.

Particulièrement doué pour chasser de grosses proies, son repas préféré est surement l'Ibak, bien que rares soient les troupeaux qui s'égarent loin des rives herbeuses des fleuves. Ceux vivant dans des zones rocheuses lâchent des os depuis le ciel pour les faire exploser et en extraire la moelle.

Densité dans la nature : Rare

Mode de défense : Bec, dents et serres.

Composant Notable : Les dents des Actels sont réputés portées chance aux chasseurs. Leur résistance est proche de celle du rubis.

Domptable : Oui. On dit que les esclavagistes s'en servent pour enlever des poupons mais ils disposent d'un mauvais sens de l'orientation et de la compréhension des ordres donnés.

© Fiche rédigée par : Dryae
[url=On cherche]Crédit Image[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Le Jezzok.   Sam 19 Nov 2011 - 12:22


LE JEZZOK


Nom - Nom Elfique - Nom Nanique : Jezzok - Authlïr - Krohjak.

Habitat : Sommets des Montagnes.

Région(s) :
  • Zagazorn
  • Wandres
  • Anaëh
  • Péninsule


Type : Rapace

Taille et âge :
  • 10m d'envergure – 5m de longueur
  • Longévité moyenne : 100 ans

Description : Agressif, rapide et mobile. Ce rapace possédant deux paires d'ailes est plus intelligent que la moyenne. Son plumage étant de couleur vive, il se fait rapidement remarquer par les chasseurs ainsi que par ses congénères. Ils vivent généralement en couple ou en famille et moins de 5 individus.
Ils se nourrissent de tout ce qu'ils trouvent : viande, plantes, bois, minéraux, cristaux ou pierres précieuse... même si personne n'a jamais compris comment son estomac pouvait être capable de digérer tout ça.

Densité dans la nature : Rare.

Mode de défense : Bec et serres.

Composant Notable : Aucun.

Domptable : Non. La moindre chaleur leur est fatale et leur corps est trop léger pour transporter quoi que ce soit.

© Fiche rédigée par : Dryae
Crédit Image
Revenir en haut Aller en bas
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: L'aigle géant.   Sam 19 Nov 2011 - 12:31



L'AIGLE GÉANT



Nom - Nom Elfique - Nom Nanique :  Aigle Géant - Dolwen Rainadion - Kronriksmote.

Habitat : Falaises marines et moyennes montagnes – Lieu calme loin de toute forme de civilisation.

Région :
  • Anaëh  
  • Zagazorn
  • Wandres
  • Meca


Type : Rapace.

Taille et âge :
  • 16m d'envergure – 7m de longueur – Jusqu'à 100 kg
  • Longévité moyenne : 500 ans

Description :Les aigles géants peuvent transporter une personne sur leur "dos" sur de courtes distances. Ils vivent généralement seuls ou en couple lorsqu'ils ont trouvé leur compagnon, tâche plutôt complexe car cette race est en voie d'extinction à cause des chasseurs d'aigles géants et de leur rythme de maturation lent. Tous les cent ans ils pondent trois ou quatre œufs seulement bien qu'ils arrivent généralement tous à l'âge adulte tant les parents sont attentifs.

Ses plumes peuvent être de couleurs assez improbables : blanches, brunes, grises mais également orangées, bleutées, noires ou violacées bien que ces dernières soient d'une rareté digne de légendes. Comme tout aigle, cette créature possède un bec ainsi que des serres acérées plutôt adaptées pour les combats aériens. Cependant, cette race étant très massive, elle a aussi appris à utiliser sa puissante musculature pour créer des courants d'airs et autres bourrasques avant de faire fuir, déstabiliser ou de rabattre toutes sortes d'espèces volantes au lieu de les attaquer directement physiquement.

Ils se nourrissent de poissons et de mammifères gros ou petits suivant ce qu'ils trouvent. Certains prétendent qu'ils peuvent emporter un cheval adulte sans le moindre problème. Ils ne sont pas agressifs ni territoriaux mais s'en prennent sans distinctions aux espèces consciente et animales lorsqu'ils ont faim.

Depuis plusieurs années, ils sont traqués par des braconniers comme un trophée de choix et cette race est presque éteinte hors du Zagazorn et de l'Anaëh.

Densité dans la nature : Très Rare hors Anaëh et Zagazorn. Rare dans ces deux régions.

Mode de défense : Bec, Serres, Bourrasques.

Composant Notable : Aucun.

Domptable : Oui. Peut servir de monture. Certains ont essayé de le dompter comme un rapace de chasse mais les tentatives ont toujours été soldées par un échec.

© Fiche rédigée par : Dryae
Crédit Image
Revenir en haut Aller en bas
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Le Dräke.   Sam 19 Nov 2011 - 15:42



LE DRÄKE



Nom - Nom Elfique - Nom Nanique : Dräke - Hethmaloth - Drakkun.

Habitat :  Étendues sauvages,  peut supporter des conditions extrêmes.

Région :
  • Anaëh  
  • Aduram
  • Péninsule
  • Wandres
  • Zagazorn
  • Zurthan

Type : Saurien Omnivore.

Taille et âge :
  • Moins de 4cm à la naissance
  • Pour les plus gros: 25cm d'envergure – 15cm de longueur
  • Longévité moyenne : Inconnue pour les sauvage / Celle de son compagnon pour les drakes liés

Description :Les Dräkes sont tous des êtres farouchement indépendants, qui se contenteront de vous envoyer un bras d'honneur mental si vous tentez de leur imposer un quelconque ordre. Ils sont en règle générale relativement malins, et pour la plupart, espiègles. Cependant, ils sont dotés d'un instinct de survie certain, voire carrément surdéveloppé, ce qui les fait souvent passer pour froussards aux yeux des autres espèces. Ce qui, en soi, n'est pas tout à fait faux…

Points faibles : Tout d'abord, la taille. Chercher les ennuis est très peu recommandé quand vous faites une vingtaine de centimètres à tout casser, et que votre seul moyen de défense passe par le contact. Ensuite, leur force physique est quasi inexistante : porter quelque chose de lourd est tout simplement impossible, frapper quelqu'un est inenvisageable (Notez par contre que se faire mordre est en général assez désagréables : ils ont des dents pointues...).

Points forts : Il représente aussi un point faible, mais un de leurs avantage est leur instinct de survie exacerbé, et l'évolution que cela a engendré. Surprendre un Dräke est assez difficile, ces petites créatures ayant des réflexes inhumains -ce qui tombe bien, ils ne sont pas humains. A ceci s'ajoute leur capacité à voler avec une agilité et une vitesse peu commune, ce qui leur permet d'éviter la plupart des agressions. Leurs capacités physiques se bornant par contre à ces deux avantages, ils sont absolument incapables de riposter ou de faire du mal à qui que ce soit. Sur ce plan, un bébé sortirait probablement vainqueur d'un affrontement direct…

Particularités : Les Dräkes se définissent par leurs capacités télépathiques.
Tout d'abord, ils peuvent établir un lien mental avec leur compagnon. Ce lien leur permet d'envoyer des pensées ou d'en recevoir. Les dräkes peuvent également avoir la possibilité (cela n'est pas le cas chez tous) de transmettre des informations sous forme d'images à d'autres personnes que l'être lié. Ils sont par contre incapables de sonder l'esprit à toutes autres personne que l'être lié. Les dräkes ne sont toutefois pas des humains/elfes/nains/drows etc, certaines situations leur échappent alors que d'autres ne les intéressent nullement.
Dans la nature ce lien arrive souvent au sein d'un couple, les drakes étant monogame, mais de nombreuses situations stressante ou provoquant un sentiment violent peuvent déclancher cette sorte d'imprégnation.

Densité dans la nature : Moyenne.
Dans la nature, libres, il existe de nombreuses colonies de Dräkes, pour la plupart d'une dizaine d'individus environ. Cependant, certains préfèrent se séparer de leur groupe pour vagabonder au gré de leurs envies. Les Dräkes "liés", quand à eux, représentent moins d'un dixième de la population totale de cette espèce, et sont disséminés absolument partout.

Mode de défense :Au sens strict, aucune.
Cependant, les Dräkes ont la possibilité de cracher de petits jets de flammes d'un à deux centimètres, généralement inoffensifs.

Composant Notable : La peau écailleuse des dräke est un isolant thermique quasi parfait et est ignifugée jusqu'à de très hautes températures.

Domptable : Non, mais certains dräkes peuvent se laisser apprivoiser jusqu'à se lier à une personne.

Note complémentaire : Il existe des individus dits "hors-norme" ayant des capacités décuplées et la possibilité d'utiliser leurs télépathie de manière plus intensive. Ces individus existent en jeu mais ne sont plus disponible auprès des PJ's.


© Fiche rédigée par : Callista
Crédit Image
Revenir en haut Aller en bas
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les Créatures Volantes.   Mar 12 Mai 2015 - 13:08



LA CHOUETTE D'OUSOMÖS



Nom - Nom Elfique - Nom Nanique : Chouette d'Ousomös – Nar'Aiwë - Ravna Ouzul.

Habitat : Forêts, toit de très grandes structures.

Région :
  • Anaëh  
  • Aduram

Type : Rapace nocturne omnivore.

Taille et âge :
  • Jusqu'à 1.40m d'envergure – 70cm de longueur
  • Longévité moyenne : 60 ans

Description :Cet oiseau particulièrement beau et majestueux est pourtant difficilement observable, en effet seul un millier de ces oiseaux existent encore à ce jour en Miradelphia. Il fut longtemps chassé par le peuple humain pour ses plumes d'une résistance incroyable aux couleurs uniques et ignifuge. On dit que son plumage servait à concevoir les parures de guerre des premiers hommes, mais tué par sa renommée, l'oiseau s'est totalement éteint dans les terres humaines, ayant trouvé refuge dans les colombages des grands édifices elfiques pour nicher à l’abri des regards vilains et envieux. Les personnes pouvant se vanter d'avoir ces bêtes vivant sur leurs toits sont rare et généralement une certaine intimité et une confiance ce lie entre les propriétaires de la bâtisse et l'animal.

Selon les études mené sur cet animal il a été prouvé que celui-ci ne craignait pas le feu, pas le moins du monde, pouvant y baigner son corps sans ressentir aucune douleur et ne souffrir d'aucunes séquelles, connus comme étant l'un des seuls rapaces de ce continent pourvu de cornes et d'un bec d'une couleur dorée, cette créature n'est que très rarement approchable par les êtres doués d'intelligence de ce monde.

Vivant en Famille, ils sont tout d'abord solitaire, quittant le Nid après quelques années, attendant d'atteindre une taille adulte et des couleurs mirifiques, ils restent généralement dans le Nid familiale jusqu'à leurs quinze années, aidant les parents à chasser, et à nourrir les futures portées de leurs mère.

Ovipare celui-ci peut pondre jusqu'à 20 œufs après sa reproduction, faîte lors d'un coït aérien, périlleux et majestueux. Malheureusement, seulement deux à trois œufs survivent à leurs périodes de gestation (à cause d'un changement de température ou d'un prédateur) et sur ces trois miraculés, seulement un en moyenne parvient à l'age adulte. Une fois adulte cependant, il est extrêment difficile de l'abattre car ses plumes forment une sorte d'armure naturelle. Pouvant voler des heures , même des jours sans repos, pouvant jeûner quelques ennéades sans souffrir de séquelles, il n'est pas inhabituel de les voir vivre dans des endroits particulièrement chaud, afin de faciliter le processus de gestation de leurs œufs qui peuvent même être laissé dans de la braise sans dommage.

Le nom de cette chouette vient d'un des nombreux naturalistes s'étant penchés sur la bête... Lors de l'étude d'un des derniers nids de Péninsule, les parents revinrent bien plus tôt que prévu. La chute qui s'ensuivit coûta l'usage de son bras à ce cher Ousomös. Ses compagnons décidèrent alors de renommer cette chouette avec le nom de leur camarade qui avait tant sacrifié pour rapporter un oeuf... Qui ne leur fut finalement d'aucune utilité.  

Densité dans la nature : Très Rare.
Ils vivent en solitaire ou en famille de quelques individus.

Mode de défense : Vitesse de pointe de près de 150km/h, serres assez tranchantes et puissantes pour trancher de grosses branches, cornes, bec suffisamment fort pour briser des os.

Composant Notable : Les becs dorés de ces créatures sont durs comme de l'acier en plus de faire de très beau trophées. Leurs plumes bariolées sont ignifuges et aussi dures que du fer pour une grande légèreté.

Domptable : Oui.

© Fiche rédigée par : Jindanor Numanor
Crédit Image
Revenir en haut Aller en bas
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les Créatures Volantes.   Mar 12 Mai 2015 - 13:48



LE MIRAGE D'ARGENT



Nom - Nom Elfique - Nom Nanique : Faucon d'Anëh / Mirage d'Argent – Silm'AiwëKronvelgi.

Habitat : Forêts, montagnes et falaises.

Région :
  • Anaëh

Type : Rapace.

Taille et âge :
  • jusqu'à 1m d'envergure – 50cm de longueur
  • Longévité moyenne : 100 ans

Description :Ce faucon est semblable à bien d'autres races de son espèces, à trois points près. Tout d'abord, sa couleur unique, un argent luisant tirant sur le blanc recouvrant l'entièreté de son corps. Également sa longue queue qui lui donne une agilité bien supérieure à la plupart des autres sortes de falconidés lui permettant de voler y compris sous les hautes frondaisons de l'Anaëh. Et enfin sa longévité, bien que nul ne sache dire si elle est due à la magie de l'Anaëh ou à une modification profonde de cette race.

Il est principalement utilisé en tant que messager dans l'Anaëh, rapide et agile, il est un moyen sûr et rapide de faire passer un message d'une Cité à une autre ou de prévenir sa cité d'origine en cas de problème lors d'un déplacement. Apprivoisée pendant des cycles par les elfes, cette créature s'est fortement attachée au premier peuple et en est devenue à la fois affectueuse et peu farouche.

La femelle peut pondre jusqu'à six œufs tous les cinq ans, la majorité de ceux-ci parviennent à éclore. Tout comme les gerfauts, ils formes des couples monogames.  

Densité dans la nature : Moyen.

Mode de défense : Vitesse de pointe de près de 250km/h en piqué, près de 100km/h en vol de placement, serres et bec.

Composant Notable : Aucun.

Domptable : Oui.

© Fiche rédigée par : Jindanor Numanor
Crédit Image


Dernière édition par Sapientia le Dim 24 Jan 2016 - 17:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les Créatures Volantes.   Mar 12 Mai 2015 - 14:34



LES PONGES



Nom - Nom Elfique - Nom Nanique : Ponges – MatpeïDumit

Habitat : Marais, forêts humides.

Région :
  • Anaëh
  • Aduram
  • Nelen
  • Puy d'Elda (extérieurs)
  • Faëlia

Type : Insecte carnivore.

Taille et âge :
  • jusqu'à 2cm d'envergure – 1cm de longueur
  • Longévité moyenne : 10h

Description :Les Ponges - puisque l'on ne voit jamais un insecte seul - sont des insectes carnivores vivant en colonie. Elles sont réputées pour leur cycle de vie très rapide, leur vitesse exceptionnelle, le bourdonnement reconnaissable de leurs ailes et leur capacité à dévorer un homme en quelques minutes. Tant et si bien que dans certaines régions où elles infestent des territoires entiers on associe leur bruit à la mort la plus atroce qui soit.
Les Ponges passent la majorité de leur vie sous forme d'oeufs. Ceux-ci éclosent à la moindre vibration, libérant un insecte déjà mature qui va se jeter sur la proie responsable du dérangement, sans se soucier de sa taille ou de sa dangerosité. Ils se mettent alors à la dévorer vivante, creusant des tunnels dans les chairs et pondant des dizaines de nouveaux oeufs. Lorsque la proie n'est plus qu'une immense colonie d'oeufs, les Ponges ressortent et cherchent une nouvelle proie, mourant généralement d'épuisement avant. Si une Ponge meurt dans un milieu en putréfaction (végétaux pourris), il y a une chance que les oeufs éclosent tout de même. La nouvelle colonie, dans le cadavre de la proie, peut rester en sommeil des mois entier.

Densité dans la nature : Moyenne. On trouve des nids de Ponges dans toute région au climat propices mais la plupart dorment.

Mode de défense : Les Ponges ne se défendent pas, elles mangent tout ce qu'elles trouvent. Éveillées, elles sont extrêmement vives et de petites tailles, capable de se glisser sous n'importe quelle armure voir de percer même des plastrons de cuir tanné. Seule une violente sécheresse ou un incendie peut détruire les oeufs de Ponges.
Le feu permet également de les repousser, c'est pourquoi les personnes avertis ne se déplacent jamais sans une torche allumée dans les régions à risques. Si une Ponge pénètre la peau il convient de brûler aussitôt la zone sans perdre une seconde. Si elle pénètre en profondeur, il faut amputer avant qu'elle n'ait gagné les zones vitales et brûler la partie coupée. Sinon, il convient d'achever la victime pour lui éviter l'un des trépas les plus douloureux au monde.

Composant Notable : Les œufs de Ponges cuits sont censés être un met d'une rare finesse... Encore faut-il que ce ne soit pas vous au menu.

Domptable : Non.

© Fiche rédigée par : May'Inil Baenrahel
Crédit Image
Revenir en haut Aller en bas
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les Créatures Volantes.   Mar 12 Mai 2015 - 14:52



LA MERIALE



Nom - Nom Elfique - Nom Nanique : Rossignol bleu / Mériale - Mithdil - Ravnatkal

Habitat : Près des points d'eau douce,  zones tempérées ou froide.

Région :
  • Anaëh
  • Aduram
  • Péninsule
  • Zagazorn
  • Wandres

Type : Passereau.

Taille et âge :
  • jusqu'à 25cm d'envergure – 15cm de longueur (sans les excroissances de sa queue)
  • Longévité moyenne : 10 ans

Description : Le plumage de ce petit oiseau est d'un bleu soutenu facilement repérable et sa queue s'étire en quelques longues plumes beaucoup plus souples qui lui donnent un aspect extrêmement gracieux en vol. Il serait surement chassé... s'il n'était pas si petit et rapide.
La femelle, qui mesure à peu près la même taille, est d'un bleu beaucoup plus sombre voire noire.
Cet animal n'est pas particulièrement intelligent mais connu pour son chant particulièrement mélodieux et sa capacité à reproduire certains sons, comme les bruits alentours, les mélodies et les cris d'autres animaux. Il est par contre incapable de reproduire correctement une voix humaine, trop complexe.
Dans certains endroits on considère que ce chant est un excellent présage pour les histoires de cœur et il a donné naissance à de nombreuses œuvres.
Mâles et femelles chantent principalement au levé et au couché du soleil mais durant la saison des amours, au printemps, vous aurez peut-être la chance d'entendre son légendaire chant nocturne car il s'égosille nuit et jour.


Densité dans la nature : Basse.

Mode de défense : Aucune si ce n'est son petit bec et sa vitesse.

Composant Notable : Les plumes de Mériale sont parfois utilisées comme apparat pour les tenues bleues des dames de Péninsule.

Domptable : Oui et facilement. Un couple de Mériales est un présent de valeur en Péninsule.

© Fiche rédigée par : Halyalindë Yasairava
Crédit Image
Revenir en haut Aller en bas
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les Créatures Volantes.   Lun 15 Fév 2016 - 22:48



LE DRAGON-FAE



Nom - Nom Elfique - Nom Nanique : Dragon-Fae – Inwìn’löke?

Habitat : Forêt dense à la magie puissante

Région :
  • Anaëh
  • Aduram

Type : Saurien omnivore

Taille et âge :
  • Dépasse rarement 70cm de long
  • Peut rester indéfiniement en stase à l'état sauvage
  • Prend le rythme de son hote après éclosion

Description :Extrêmement méconnus, car créatures très craintives, les Dragons-fae font partie des créatures les plus puissantes vivant dans les forêts de Miradelphia…comparativement à leur taille. En réalité, il ne peut y avoir plus inoffensif que ces créatures à l’état sauvage, puisqu’un Dragon-Fae à l’état sauvage ne sera jamais qu’un œuf.
Le mode de reproduction de ces animaux est tout à fait singulier. En effet, le Dragon, une fois adulte ne pondra un œuf que lorsque que son symbiote engendrera une descendance, puis l'abandonnera à la nature. On serait prompt à penser qu’un tel système entraînerait un rapide déclin et disparition de l’espèce, mais les œufs de Dragon-fae sont le seul objet dans le monde de Miradelphia que l’on pourrait avec certitude qualifier de physiquement indestructible. Entourés d’une extrêmement puissante barrière magique, l’œuf est dès la ponte plongé dans une stase éternelle, qui ne s’achèvera qu’au contact de la magie d’une autre créature, et libérant au même temps le Dragon Juvénile, dont la vitesse de croissance se calquera sur le cycle de vie de son hôte.
Il faudra près de 80 ans pour qu’un Dragon-Fae lié à un immortel n’atteigne sa taille adulte.
Il ne lui faudra cependant qu’une dizaine d’année s’il venait à être accueilli par un humain.

Le lézard nouveau-né s’attachera très vite à son libérateur, forgeant avec lui un lien mystique à la manière d'un symbiote, connectant les magies des deux êtres. La vie des deux créatures est à partir de ce moment profondément liée. Ces reptiles sont capables d’utiliser une magie de faible niveau, leur servant à chasser ou à se protéger, mais bien que capable de s’ouvrir à tous les domaines de la magie, les jeunes Dragon-Fae mimeront, à l’image d’élèves devant leur maître, instinctivement les domaines de prédilection de leur symbiote. Ainsi pourront-ils développer des compétences mineures en magie élémentaire et de la vie, ainsi que dans les domaines visibles de l'immatériel. Le lien qui unit le lézard à son libérateur ne s’arrête pas là, puisque son état de santé reflétera celui de son partenaire, et ainsi, ce n’est souvent que lorsque celui qui lui a permis d’éclore décédera que le Dragon-Fae trouvera la mort. En contrepartie, la mort du Dragon-Fae, sans toujours provoquer celle de son partenaire, le plongera dans une douloureuse et longue période de faiblesse, allant parfois jusqu’à un coma mortel.

La forte dépendance à la magie du cycle de vie de ses animaux leur a valu le surnom « d’enfants d’Elenmàr » dans certains clans Noss.
Les rares elfes ayant eu la chance de croiser ces créatures racontent, que las de ne trouver d’autres créatures auxquelles enseigner, Elenmàr se séparant d’une infime part de lui-même, aurait donné naissance à des enfants à son image, adoptant la forme qu’il avait en ce temps, renfermant l’entièreté de sa magie. Parce qu’ils étaient nouveau-nés, ils n’avaient pas son savoir, mais ils apprenaient vite, bien trop vite. Ennuyé à l’idée que ses enfants viennent à partager son éternelle lassitude, il leur offrit sa protection, et les envoya apprendre le monde par eux-mêmes et ainsi partirent les premiers des Dragons-Fae, à la recherche de nouveaux instructeurs.
Ces fascinantes créatures sont-elles la descendance des dragons ou de l’Ëala ? Sans d’autre preuve que les légendes, seule la foi saura apporter des réponses à celui dont l’esprit est taraudé de questions.

Densité dans la nature : Très Rare.

Mode de défense : Magie (seulement quand la fuite leur est impossible)

Composant Notable : Les oeufs de dragon-fae sont peut-être la seule chose au monde à pouvoir être qualifié d'indestructible et les elfes tueraient sur le champ toute personne voulant en emporter un hors de l'Anaëh... mais la valeur d'un tel objet sur le marché noir suffirait sans doute à acheter un chateau et les terres qui vont avec.

Domptable : Non.
Les Dragons-Fae sont des créatures craintives, n’accordant pleine confiance qu’à celui qui leur a permis d’éclore. Certaines colonies de fées se sont malgré tout arrogées protectrices de ces créatures, et seront occasionnellement vues en leur compagnie, enseignant leur magie à leur partenaire à écailles, et en recueillant les œufs pour leur permettre d'éclore parmi elles, les confiant à d'autres fées, souvent leur propres filles, ou camarades jugées aptes à s’occuper d’un turbulent élève.
La grande intelligence des reptiles leur permet d'avoir un caractère tout à fait singulier, une certaine représentation du bien et du mal, de comprendre des bribes du monde de leur hôte, et même, jusqu’à un certain degré, d’en saisir le langage. Dans le cas de ces animaux, adopté est un mot plus exact que dompté.

© Fiche rédigée par : Estiam
Crédit Image
Revenir en haut Aller en bas
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Sage-Nocture   Jeu 14 Sep 2017 - 17:55


LE SAGE-NOCTURNE



Nom - Nom Elfique -Nom Nanique : Sage-Nocturne -Armänlin - ?.

Habitat : Forêt.

Région :
  • Aduram
  • Anaëh  
  • Puy d'Elda


Type : Rapace nocturne.

Taille et âge :
  • Taille moyenne : 1m d'envergure
  • Longévité moyenne : 300ans

Description : Lorsque son troisième œil est fermé, il ressemble à une simple chouette. Cet animal chasse les rongeurs la nuit, et passe la plus grande partie de la journée à dormir. Son rythme et son comportement sont également semblable à ceux d'autres races de rapaces nocturnes.

Mais ses prédateurs regrettent bien vite leurs menaces dès lors qu'ils aperçoivent son troisième œil s'ouvrir car quiconque croise ce regard troublant se retrouve sous l'emprise de la créature aussi longtemps qu'ils restent dans son champ de vision. Pour se défendre, cet animal est capable d'instiller la peur dans le cœur de ses agresseurs, de faire remonter à la surface les plus grandes craintes d'un individu et de matérialiser à leur yeux leurs pires cauchemars. Les hommes de la péninsule la surnomment "Chouette Effroyable", car cette dernière pourrait lire en vous comme dans un livre ouvert et cibler vos points faibles en quelques secondes.

Ce n'est pas un animal agressif, loin de là. Le peu de personnes qui ont pu les apercevoir jureraient qu'elles les observaient, comme par curiosité. Nombre d'alchimistes payeraient cher pour le cadavre d'une de ces bestioles, et encore plus cher pour un spécimen vivant. Ce qui est certain en revanche, c'est que cet oiseau est douée d'une très grande intelligence.

Densité dans la nature : Très rare.

Mode de défense : Illusions, bec et griffes.

Composant notable : les alchimistes paieraient cher pour toute information concernant cette créature rare. Très peu d'expérience ont été menées sur lui.

Domptable : Non.


© Fiche rédigée par : T'sisra Doath
Crédit image
Revenir en haut Aller en bas
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Pipumia   Jeu 14 Sep 2017 - 19:41


LE PIPUMIA



Nom - Nom Elfique - Nom Nanique : Pipumia - Heleth Reniä - Grum'Kath.

Habitat : Forêt.

Région :
  • Anaëh  
  • Ithri'Vaan
  • Nelen
  • Péninsule
  • Puy d'Elda
  • Wandres
  • Zagazorn


Type : Mammifère volant carnivore.

Taille et âge :
  • Taille moyenne : 90cm du museau au bout de la queue (taille d'un gros chat)
  • Longévité moyenne : 20ans

Description : Le Pipumia possède une tête de rongeur, ressemblant à une tête de furet et des ailes qu’on peut facilement comparer aux ailes de dragon. Son pelage peut être de couleur blanche pour les plus rares ou de couleur brune pour les plus communs. Sur leur tête se trouve une à plusieurs cornes. Deux bois massifs pour les mâles, plusieurs petits pour les femelles. Leurs pattes sont noires et pourvu de petites griffes qui leurs servent à attraper leurs proies (des rongeurs plus petits qu’eux). Ils possèdent une queue, généralement longue et musclée pourvues de petites cornes qui leurs servent de défenses et de sécurité lorsqu'ils s’agrippent à quelque chose.

Densité dans la nature :  Cela dépend des régions. Les bois et forêts de la péninsule et de l'Ithri'Vaan en comptent très peu car ils sont chassés pour la beauté de leurs pelage et comme trophée. Ils prolifèrent surtout en Anaeh, autour des cités, là ou les prédateurs les plus dangereux ne s'aventurent que rarement. Il n’est pas rare d’en croiser un lorsqu’on se promène dans les zones de production Taledhels.

Mode de défense : Corne, queue, agilité, petites dents pointues.

Composant Notable : Le pelage de ces créatures est l'un des plus doux de Miradelphia.

Domptable : Ils ne sont pas domptable à proprement dit. Un Pipumia peut être capturé mais si celui-ci n’établit pas un lien d’amitié avec son maître il essayera toujours de s’enfuir et se montrera agressif. Alors qu’un Pipumia qui se lie avec un autre être ; il le suivra jusqu’à sa mort. Les elfes appellent cela le Milui – le lien d’amour – car les Pipumias tombent littéralement amoureux de leur maître démontrant ainsi de la jalousie à l’égard d’autres animaux jusqu'à les attaquer - notamment les chiens, bien trop attachés à leur maître à leur goût. Il est impossible de voir quelqu’un en « posséder » plusieurs car ceux-ci se battraient sans cesse jusqu'à la mort de l'un d'eux.

© Fiche rédigée par : Maélyne de Lourmel
Crédit Image
Revenir en haut Aller en bas
Sapientia
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 817
Date d'inscription : 10/02/2010

MessageSujet: Re: Les Créatures Volantes.   Lun 25 Sep 2017 - 14:54



LE FRELON ARCHER




Nom - Nom Elfique - Nom Nanique : Frelon Archer - Quingràma - ?.

Habitat :  Forêts, prairies et bosquets .

Région :
  • Anaëh  
  • Aduram
  • Péninsule
  • Wandres
  • Zagazorn
  • Puy d'Elda (extérieurs)
  • Nelen

Type : Insecte carnivore

Taille et âge :
  • En moyenne 6 à 8 cm de long
  • Longévité moyenne : un an en tant que larves ; deux mois en tant que pupes ; un peu plus de deux ans à l’état adulte

Description : Aisément reconnaissables d’entre les autres espèces d’hyménoptères grâce aux motifs particuliers de la nervation des ailes et des dessins marquant l’abdomen des femelles, et à la première paire de pattes ravisseuses des mâles, les frelons archers sont une vision commune dans presque tout Miradelphia.

Espèce très peu agressive malgré ce que peut suggérer leur apparence, elles sont généralement très appréciées des cultivateurs, car grandes prédatrices d’insectes nuisibles, chenilles et criquets en particulier, faisant des ravages dans les plantations.
Solitaires pour la durée du printemps, les guêpes vont former des couples lorsqu’approche l’été. Dès lors que des femelles auront été fécondées, les couples, sous l’effet de phéromones secrétées par les femelles auront tendance à se rassembler, formant de petites colonies d’une centaine de couples en moyenne. Dès lors qu’un nombre critique observé autour d’une cinquantaine de couples est atteint, les femelles s’attelleront à récolter de la terre et des morceaux de fibres végétales, à partir desquels elles produiront un argile qui leur servira à construire les nids dans lesquelles elles pondront chacune entre vingt et trente œufs, tandis que les mâles adopteront un comportement de chasse plus agressif, car chargés de fournir aux larves voraces un maximum de provisions. Ce n’est qu’au milieu de l’automne que les adultes finissent par s’éloigner du nid pour creuser les terriers dans lesquels elles feront, en solitaires, leur hibernation.


Densité dans la nature : Forte.

Mode de défense : Mandibules, dard venimeux
Le venin des frelons archers est neurotoxique, et bien que n’étant mortel qu’à très forte dose, est extrêmement douloureux. La particularité de ces insectes, celle d’ailleurs, qui leur a donné leur nom, est leur capacité à administrer leur venin, non pas par piqûre conventionnelle, mais en propulsant leur dard avec une incroyable précision sur des distances pouvant aller jusqu’à un peu plus de dix coudées. À la manière des dents de requins, les dards de  ces guêpes repoussent tout au long de leur vie, et si elles ne sont capables d’en conserver que cinq à la fois, il ne leur faudra qu’une semaine environ pour reconstituer l’intégralité de leurs munitions.

Composant Notable : Le venin de ces animaux est utilisé en médecine, particulièrement comme somnifère et pour traiter les pathologies articulaires.
L’argile fabriqué par les frelons est lui réputé posséder des vertus régénérative lorsqu’appliqué comme masque sur la peau, et est très apprécié des artisans, car plus facile à manier que l’argile traditionnel.

Domptable : Si elles ne sont pas domptables, il n’est pas moins aisé, par phénomène d’habituation, de conditionner une colonie à accepter ou à réagir de manière violente à certaines odeurs. Les apiculteurs Péninsulaires s’en sont rapidement rendu compte, et auront tôt fait d’aménager des abris propices à l’installation de nids réguliers, qui force de conditionnement les aideront à combattre les teignes… ailées ou non.

© Fiche rédigée par : Artiön
Crédit Image°1
Crédit Image°2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Créatures Volantes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Créatures Volantes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Créatures Volantes.
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» Créatures rares et nommés - Ered Luyn
» Inscriptions aux cours de Soins aux créatures Magiques
» Créatures rares et nommés - Trouée des Trolls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Créer son personnage :: Savoir commun :: Bestiaire et Herbier-
Sauter vers: