AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau départ, un nouveau chez soi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurore de Rosemont
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Âge : 1232
Date d'inscription : 25/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Un nouveau départ, un nouveau chez soi.    Mer 23 Nov 2011 - 4:57

La saison s’installait au pire et ce même si elle n’avait plus la confiance de la seule personne qu’elle avait aimé, elle voulait vivre pour ce petit ange qui souriait chaque fois qu’elle le regardait. Elle avait détruit tout les alentours de sa vie et peut-être même le baron lui-même. Elle n’avait jamais pensé lui offrir ce présent. Or, il ne l’avait pas voulu autant qu’elle. Elle ne l’avait pas vu et c’est au terme d’un échange avec le baron et la baronne de Missède qu’elle avait décidé d’abandonner tout. La guerre était aussi présente, et elle avait peur. Harnyll l’avait abandonné …

Il faisait encore froid par cette nuit de tempête. Elle avait décidé de tout laisser. Elle laisserait le domaine en possession du Baron et partirait. Elle venait de coucher son jeune garçon. Il était si beau tenant dans sa main le tissu qui lui servait de couverture. Aurore passait quelques soirées à le regarder. Son avenir serait meilleur ailleurs. On lui offrait cette chance. Prenant plume et parchemin, elle écrivit.

Au baron Harnyll de Hetalia.

Très cher baron.
J’appose ses mots une dernière fois à votre attention. Je vous remets les clés de ce domaine qui jadis appartenu à mes aïeuls. Sinlieh n’est plus l’endroit que j’ai connu et je ne puis y élever comme je le souhaite mon fils. Je prendrais soin d’Harald comme la prunelle de mes yeux. Il est tout ce qui me reste de ce monde. J’ai des regrets qui dépassent davantage mes joies et j’espérais qu’un jour, vous puissiez me pardonner des mes erreurs. Avec la guerre qui éclatera un jour proche, je pars de Sinlieh avec Harald. Vous saurez toujours me retrouver

Aurore de Rosemont.

Elle cacheta la lettre et prit les quelques effets personnels qui lui restait. Demain, deux carrosses partiraient et ne reviendraient jamais. Elle allait être oubliée et cela ne lui importait que peu. Ses amours, ses peines, ses colères restaient à Ysari. Là ou elle ne remettrait jamais les pieds.


*******

Contrairement aux peurs et craintes de l’ancienne châtelaine, le voyage se passa sans embûche. Elle avait entrevue sa cousine qui semblait surprise de la revoir après un départ précipité. Elle préférait élever son fils ici que n’importe où ailleurs. Elle avait passé l’avant-midi dans le bureau de Viktor. Il avait accepté sa présence à longs terme. Rien ne disait qu’elle trouverait un foyer un de séjours, mais tant qu’elle était la bienvenue, elle prendrait soin de sa cousine. Elle en avait besoin et Aurore désirait changer de vie. Elle voulait tout oublier. Même la ressemblance de son fils au baron. Au terme de leur entrevue, elle remercia gracieusement Viktor et se dirigea vers une salle au Kathleen marchait de gauche à droite. Elle confia le petit à une servante et prit sa cousine dans ses bras avant de l’étreindre fortement.

Tu m’as manqué, même si quelques semaines je fus séparer de toi, ma cousine bien aimée.

Elle essuya ses larmes et regarda sa baronne. Sa douce cousine, sa petite sœur de toujours. Elle avait grandi en beauté. Le baron avait de la chance. Elle l’étreignit de nouveau et reprit son fils qui commençait à jalouser la jolie blonde qui avait ses câlins. Il était tout petit et savait amplement faire preuve de jalousie. Aurore le trouvait trop adorable pour l'avoir abandonné au Baron. Qu'aurait-il fait de plus? Elle lui offrait son amour, tout ce qui lui restait désormais.

Je ne vous remercierais jamais assez de ce que vous faites pour moi. J’espère que cela ne vous causera aucuns soucis.

Le bambin se lova dans les bras de sa mère. Tout heureux de profiter de cette chaleur. Il regardait Kathleen en tendant ses petits bras vers les boucles dorés de la baronne. Aurore, point jalouse de le confier à une autre, lui donna le bambin qui emprisonna dès lors une boucle de cheveux, dans une de ses mains et le doigt de sa mère dans l'autre. Deux femmes que pour lui.

Si elle avait pu aimé le baron avec une tendresse, elle en éprouvait encore plus pour Harald. Il ne comprendrait peut-être jamais, mais elle se fichait bien de ce qui pouvait lui arriver. Harnyll ne lui retirait jamais ce qu'il lui avait pris en l'abandonnant. Elle n'avait pas retrouvé refuge chez le baron de Missède, uniquement pour s'éloigner d'Ysari, mais elle s'était éloignée de Sinlieh à cause de la guerre. Elle se sentait plus utile ici, auprès de sa cousine, fut-il qu'elle joue les dames de compagnies si cela lui plaisait .

Je sais que c’est un peu idiot et qu’il n’est qu’un batard aux yeux de tous, mais je n’ai personne pour veiller sur lui, s'il devait arriver quoique ce soit. J’aimerais que ce soit toi, sa marraine. Il t’aime déjà.

Elle connaissait bien les humeurs du petit chenapan. Il faisait savoir ses avis d’une manière distincte, mais il ne se sentait pas menacé par elle. Sinon, il aurait vite retrouvé les bras de sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 28
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un nouveau départ, un nouveau chez soi.    Jeu 24 Nov 2011 - 11:30

    Les traits tirés par la fatigue et l’inquiétude, Kathleen faisait les cent pas dans le petit salon près de ses appartements. Tôt ce matin, Nane était venue la réveiller pour lui annoncer l’arriver d’Aurore de Rosemont. Aussitôt la jeune Baronne avait eu peur qu’il ne soit arrivé quelques malheurs à sa cousine. Les tensions entre Ydril et Ysari n’étaient plus un secret pour personne. Une guerre se préparait là bas et Kathleen ne cessait de trembler pour les êtres chers qu’elle y avait laissés. Son père, son frère, sa cousine, sa nourrice et toutes les personnes qu’elle avait connu à la Roseraie… Elle n’aurait pas supporté que quelque chose puisse leur arriver aussi, la nouvelle de l’arrivée impromptu d’Aurore l’avait mise dans un tel état d’angoisse qu’elle n’avait pu se retenir de l’étreindre plus fort qu’il n’aurait sied à son rang lorsqu’elle la rejoignit enfin dans le salon.
    Toujours aussi belle malgré son pâle sourire, mais elle était là, vivante avec son fils tout aussi sain et sauf. Soulagée, Kathleen écouta ses paroles sans l’interrompre. Evidemment elle était venue demander à Viktor sécurité et secours. La jeune femme n’avait pas même douté un seul instant que son époux ait pu refuser pareille demande. Aurore était la cousine de Kathleen elle était tout naturellement la bienvenue à Missède, ainsi qu’Harald bien sur.

    D’ailleurs très vite le petit garçon se retrouva dans ses bras et elle le regarda étrangement. Evidemment elle ne pouvait s’empêcher de sourire, mais elle sentit son ventre se nouer. Harald était encore petit mal il faisait preuve de poigne et son épaisse chevelure brune n’était pas sans rappeler celle de son géniteur… Mais de cela il était convenu qu’il ne soit plus mentionné pour aider Aurore à l’oublier.


    - Tu sais que vous êtes ici chez vous. Et je préfère vous savoir en sécurité à Missède plutôt qu’à Sinlieh…. Mais, je regrette tant que tu ais du quitter ton foyer à cause de ces guerres insensées…savoir tout ce que tu as laissé derrière toi me brise le cœur.

    Elle pensait notamment aux souvenirs ayant appartenu à son oncle et à sa tante, mais également aux habitants de Sinlieh qui ne bénéficiaient plus de la protection de leur Châtelaine. Lorsqu’Aurore lui proposa alors d’être la marraine du petit Harald, un fin sourire se dessina sur ses lèvres et elle hocha la tête, trop émue pour répondre. Elle était trop heureuse de savoir qu’elle pourrait voir grandir ce petit garçon, le fils de sa cousine, de sa sœur de cœur. A ce sujet, elle avait besoin de livrer son propre secret… quelque chose qui l’angoissait au point même qu’elle n’ait pas réussi à en parler encore à Viktor, c’est pour dire le niveau d’angoisse !
    D’un simple regard elle congédia servante et suivantes. Elle ne voulait pas que quelqu’un d’autre entende ce qu’elle s’apprêtait à dire à Aurore. Le regard baissait sur l’enfant de sa cousine, Kathleen murmura


    - Je….je suis enceinte….

    Jusque là, rien de dramatique me direz vous. Après tout le peuple de Missède n’attendait que cela et au départ Viktor l’avait épousé pour avoir des héritiers. Les choses avaient bien changé depuis leur première rencontre à Sinlieh mais…. Cette grossesse n’arrivait pas au moment prévu et c’était cela qui terrifiait Kathleen.
    Presque aussitôt après son annonce elle vit le visage d’Aurore s’illuminait. Pourtant Kathleen n’éprouvait pas du tout le même bonheur. Visiblement sa cousine s’était juste arrêtée à l’idée qu’elle aurait bientôt un petit neveu ou une petite nièce, pas à ce qu’impliquait cette grossesse…Pour stopper court les effusions de joie de sa cousine, il suffit à Kathleen de ne pas même esquisser un sourire, comme si cette nouvelle ne l’emplissait pas de joie. Bien sur c’était bien le contraire, elle aurait été heureuse en d’autres circonstances


    - Je ne devrais pas….l’être. Aurore….les gens vont… ils vont bien se rendre compte que…. que c’est trop tôt…. Je ne suis mariée que….que depuis quatre semaine....

    D’une main rendue tremblante par les émotions qui se bousculaient en elle, elle attrapa celle de sa cousine et la plaça sur son ventre, déjà légèrement arrondi. Pour le moment ça ne se voyait presque pas. On pouvait pensé qu’elle avait légèrement pris du poids et les robes permettaient de camoufler cela mais c’était bien la preuve qu’elle était tombée enceinte avant son mariage avec Viktor…
Revenir en haut Aller en bas
Aurore de Rosemont
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Âge : 1232
Date d'inscription : 25/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un nouveau départ, un nouveau chez soi.    Ven 25 Nov 2011 - 19:49

Aurore avait prit comme prétexte la guerre, mais elle ne pouvait plus rester dans les terres de son baron avec son fils. Elle n’était pas en sécurité sans guerre. Elle avait un fils batard qui pouvait succéder une fois plus grand. Son cœur voulait s’éloigner à tout jamais de son passé. Elle regardait Harald et se faisait à l’idée que le père avait voulu disparaitre et qu’il ne lui restait que ce petit ange qui prenait bien ses aises dans les bras de sa marraine. Elle en oubliait presque Harnyll. Elle n’était pas capable de mesurer l’affront qu’elle lui faisait, mais s’il tenait à elle, il saurait ou la trouver.

Guerre ou pas, je n’aurais jamais été en sécurité à Sinlieh. La guerre est une raison de plus, pour ne jamais remettre les pieds dans les Terres d’Ysari. Je quitte des souvenirs qui me feront oublier les erreurs et apprécier un peu plus ce cadeau que les dieux m’ont offert.

Elle caressa la tête de son fils qui gazouillait tout seul. Elle avait aimé sa demande et Aurore en était ravie. Elle ne pourrait pas trouver mieux s’il devait lui arriver quelques choses. Si Ysari vivait encore de nouveau, Harald, malgré sa bâtardise, était le seul lien avec Harnyll, pouvant prendre le pouvoir. Aurore le voyait grandir auprès de ses cousins et cousines. Il aurait plus de chance ici. Encore faudrait-elle qu’elle parte en quête d’un mari pour abréger ses souffrances, mais elle n’avait pas envie d’en parler. Elle voulait prendre soin d’elle et reprendre à zéro. Missède ou Sinlieh, elle se voulait proche de sa cousine. Maintenant qu’elle était baronne, Aurore apporterait un soutien pour la jeune femme et ce fut presque un automatisme de sourire face à nouvelle.

Mais c’est une bonne nouvelle, ma Kathleen. Je suis sure que Viktor sera enchanté. Viktor aura un fils pour lui. Tu feras perdurer la lignée de sa famille. Tu auras ton petit bonheur comme j’ai le mien avec Harald.

Aurore avait usé de tout ce qu’elle savait. Pourtant, elle était certaine que cette nouvelle aurait au moins enchanté sa cousine. Son sourire disparu sans pour autant ne plus exister. Elle avait peur de ce que l’on pourrait dire à son sujet. L’enfant était de Viktor, c’était bien dans ce cas, mais les soupçons pouvaient parfois être un peu dommageables, surtout pour une baronne.

L’ancienne châtelaine prit sa cousine dans ses bras et caressa ses cheveux blonds. Elle pourrait faire toute la différence. À croire que les dieux avaient mis Kathleen sur son chemin. Elle resterait définitivement ici, auprès d’elle. Elle, elle n’avait eu personne pendant sa grossesse pour effacer ses craintes. Elle n’avait pas eu les conseils avisés. Elle se ferait protectrice comme elle l’avait toujours fait. Elle embrassa sa cousine sur le front et remis une mèche blonde derrière son oreille.

Ma pauvre Kathleen. Ils médiront sur mon état, bien avant le tien. Tu as la chance d’avoir un mari qui t’aime avec toute la tendresse du monde. Je serais là. Plusieurs femmes accouchent prématurément, d’autres à terme et comme pour Harald, un peu plus tard. On trouvera une explication.

Elle ne pouvait pas être colère. Elle s’était jetée dans les bras d’un homme marié et lui avait donné un fils. Aurore voulait réconforter sa cousine. Elle n’avait pas à craindre. Elle savait que les gens étaient cruels, mais chaque corps était différent.

Depuis combien de temps le sais-tu?

Un facteur temps qui pouvait faire bien des choses. Du moins, il pouvait ou pas influencer le cours des choses, mais Aurore savait quoi faire ou quoi dire. En autant que le couple n’avait prit de plaisir trop longtemps avant les noces. Pour l’instant, elle se devait de rassurer sa baronne.

Il me fallut presque quatre mois pour avoir un ventre bien rond. Si bien que l’on me persécutait à me dire qu’il était mort, alors que regarde, il est en pleine santé. Il sourit et jouit de la vie. Je serais la pour toi. Ne t’inquiète pas. Il faudra avertir Viktor.

Aurore marqua une pause en regardant Kathleen. Elle s’avançait sur un terrain dangereux, avec un risque d’éboulement de scénario si elle s’avançait trop dans la discussion. Du moins, elle devait mettre fin aux angoisses de sa cousine.

Il n’est pas au courant?


Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 28
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un nouveau départ, un nouveau chez soi.    Lun 28 Nov 2011 - 23:04

    Kathleen resta silencieuse pendant que sa cousine cherchait déjà à la rassurer en lui exposant les différents plans et stratagèmes qu'elle pourrait mettre en place pour ne pas éveiller les soupçons. Harald de son côté semblait parfaitement à son aise dans les bras de sa marraine et bien que la situation ne la fasse pas rire du tout, elle lui accorda néanmoins un sourire. Le petit garçon était bien loin d'imaginer tout ce qui se tramait en ce moment juste au dessus de lui. Après l'étape ou Aurore se chargeait de la rassurer vint celle de l'interroger. Bien que Kathleen soit réticente à l'idée de dire un mot de plus sur ce sujet là, il fallait avouer qu'elle ne pouvait compter que sur Aurore et qu'elle ne pouvait pas laisser traîner indéfiniment l'affaire sans quoi elle se retrouverait avec un ventre énorme et des rumeurs plein le dos. Non elle ne pouvait pas infliger cela à Viktor.
    Bien sur elle ne doutait pas un seul instant qu'il la croit. Après tout il savait parfaitement qu'elle ne s'était offerte qu'à lui et que donc, cet enfant était le sien bien qu'il ait été conçu … hors mariage !

    Mais les rumeurs concernant cette grossesse allaient donner encore plus de soucis à Viktor et cela elle ne pouvait le supporter.


    - Combien de temps ? ….euh....j'ai commencé à m'en douter.... une semaine après le mariage....Par les dieux... Aurore je sais que je n'aurais pas du.... mais.... c'était tellement bien.... et il était tellement....

    Ses joues se teintèrent aussitôt de rouge. Autant de plaisir que de honte. Oui elle avait aimé ce qui s'était passé dès sa première nuit à Missède, oui elle avait aimé ce qui s'était passé à plusieurs reprises depuis, mais elle avait tellement honte de ce que pourrait penser son père... ou Grégoire...et même de ce que pouvait penser d'elle Aurore. Elle avait toujours été une fille modèle, bien élevée et respectueuse. Mais cette nuit là elle avait cédé au plaisir et au désir que Viktor avait su faire naître en elle sans même penser aux conséquences que cela pourrait avoir...

    - Je ne le lui ai pas encore dit. Il est tellement occupé ces jours-ci, je ne veux pas lui donner plus de tracas... Mais je ne sais plus quoi faire. Mes servantes vont bientôt se rendre compte que je ne saigne plus.... elles vont tout de suite en déduire ce que je sais déjà...et...je n'ose penser à ce que l'on dira alors de moi....

    Et puis il y avait déjà eu ses rumeurs avec Dimitri lors des chasses à Sinlieh. Quasiment personne n'était au courant, du moins l'espérait-elle. Peut-être que la servante avait tenu sa langue. Mais là il était temps qu'elle en parle à quelqu'un et Aurore était la personne la plus indiquée et la mieux à même de comprendre sans la juger.

    - Lors des chasses à Sinlieh... j'ai revu Dimitri... Il voulait que je parte avec lui. Tu sais bien que je ne l'ai jamais considérée autrement que comme un grand frère et que jamais je ne m'étais doutée qu'il éprouvait plus qu'une simple amitié... Quoi qu'il en soit quand j'ai refusé de le suivre il est devenu plus agressif et il m'a embrassé sans que je ne parvienne à le repousser. Une servante nous a vu et elle est allée tout raconter à Viktor....et à combien d'autres servantes. A notre retour à Missède les guérisseurs et les prêtresses ont voulu me soumettre à un test pour être sur que j'étais toujours vierge.

    Plus les mots s'échappaient, plus elle se sentait soulagée. Elle avait enfin quelqu'un à qui confier ses pensées et ses problèmes. Bien que les circonstances ne soient pas des plus heureuses, Kathleen était heureuse d'avoir sa cousine près d'elle en pareil moment.

    -Viktor a réussi à m'épargner ce test parce qu'il ne doutait pas de moi...mais je sais que les rumeurs se sont vites répandues et j'ai peur...j'ai peur que cette grossesse aggrave la situation

    Bien évidemment elle pensait immédiatement à la répudiation. Viktor savait qu'elle n'avait commis aucun autre pêché que celui de l'avoir aimé un peu trop tôt, mais si les membres de son conseil et le peuple tout entier demandé la répudiation de leur Baronne parce qu'ils la croyaient couple d'adultère et pour couronner le tout qu'elle donne naissance à un bâtard alors il n'aurait probablement pas d'autre choix que de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Aurore de Rosemont
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Âge : 1232
Date d'inscription : 25/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Un nouveau départ, un nouveau chez soi.    Sam 3 Déc 2011 - 4:40

Il était bien lui. Il n’avait rien à dire, il était heureux de voir qu’on le prenait soin de lui. En plus, il avait un jeu tout à fait passionnant. Les boucles de sa marraine étaient une source de distraction. Il n’y aurait que la faim qui le ferait brailler un peu. Pour l’instant, Aurore préféra s’inquiéter et parler avec distinction a sa cousine. Elle ne pourrait qu’atténuer les soupçons. Malgré tout, elle n’était pas idiote, elle savait que sa cousine avec le cœur lourd dans le présent moment. Elle-même avait détesté les représailles. Les soupçons n’étaient toujours pas déterminés seulement lorsque l’on avait les preuves complètes. Bien que l’homme de sa vie était son fils désormais, elle ne doutait pas que l’on avait médis sur son sujet.

Hors dans le cas de sa cousine presque personne ne savait qu’elle n’avait pas eu ses saignées et si Aurore restait dans la totale confidence du couple, personne ne le saurait.

Elle prit sa cousine et la regarda dans les yeux. Ce n’était pas si pire. Elle avait connu plus grave et elle préférait ne pas envenimer la chose.

Du Calme Kathleen. Tout ira bien, tu le sais. Si l’enfant devait naitre à terme, pour eux ce ne serait qu’une grossesse prématurée alors que nous savons bien que ce ne l’est pas. Si cela ne fait quatre semaines que tu es mariée avec Viktor, nous n’aurons qu’à dire que les dieux vous ont bénis d’un enfant.

Aurore devait se rapprocher de Kathleen pour l’aider à tenir dans le mensonge. Elles n’avaient pas le choix quoique l’ancienne châtelaine connaisse tous les passes droits. Elle avait passé par cette épreuve, à la seule différence, elle n’avait pas épousé le baron pour lui donner ce fils. Parlant de celui-ci qui commença à gémir quelques sons avant de pleurer tout bonnement. Doucement, elle prit Harald et attrapa la couverture. Le petit se replia sur lui-même mangeant sa couverture regardant aurore qui chassait ses grosses larmes.

Je suis dans une très mauvaise position pour te juger Kathleen. J’ai eu Harald hors des liens du mariage d’un homme marié encore à cette époque. Je ne médirais jamais sur toi et sur ce que tu as fait. En autant qu’il soit de Viktor rien ne sera compliqué. Tous croiront que tu étais dans une période fertile pour enfanter lorsque Viktor te maria et que les dieux décidèrent de bénir votre union. Pour les autres, l’enfant naitra avant quelques semaines, question d’une grossesse prématurée. Toi, Viktor et moi sauront parfaitement qu’il en va du contraire. Je suis là maintenant. Je m’engage à prendre soin de ma sœur que j’ai toujours chérie.

Elle caressa la joue de sa sœur de cœur et soupira. Elle en avait entendu par la suite, mais elle s’était arrangée pour que rien ne s’ébruite. Elle n’avait pas voulu le retrait immédiat de sa cousine.

Ne t’inquiète pas pour cette histoire. Viktor t’aime, je suis là et tout ira bien. Il ne manque que ta propre volonté. Donne-moi la chance d’être une dame de ta suite, et tout ira bien. Je sais que les mensonges sont parfois durs à vivre, mais ne gâche pas cela pour simplement avoir aimé Viktor trop tôt.

Elle embrassa le front de son fils et versa une larme qui se chassa en vitesse. Malgré tout, elle avait failli ne jamais avoir ce qu’elle avait : son fils. Harald grandirait et rien ne lui prouvait qu’il ne puisse être un homme honorable.

Fais moi confiance, mais dans tous les cas, ne fait pas ce que j’ai failli faire. Tu serais dès lors, une femme bien malheureuse, pour une chose que l’on peut cacher facilement.

Et elle parlait de là : de tuer son propre enfant, alors qu’il grandissait. Combien de fois y avait-elle pensé. Combien de fois avait-elle voulu se débarrasser de ce fardeau. Elle y avait pensé longuement avant de tuer son fils. Mais malgré qu’il soit batard, il était la plus belle chose qu’elle avait présentement à ses cotés.

Viktor m’a tendu la main alors que je ne pouvais plus rester à Sinlieh. Je vais te tendre la main comme tu l’as et l’aurais fait pour moi. Tu seras une mère merveilleuse et lorsque l’on goute à cette vie, on goute à ce qui a de plus beau.

Autant avouer ce qu’elle avait sur le cœur.

Avant que vous veniez pour les chasses, j’ai voulu tuer mon enfant qui ne portait pas de nom sauf sa bâtardise. J’ai voulu me venger de Harnyll, lorsqu’il est né. Je n’ai pu supporter son indifférence. J’avais porté son fils et tout s’arrêtait ainsi. J’ai voulu ne plus voir Harald, mais l’enfant m’a réclamé et je n’ai pu résister. Il était si doux, si calme. Il est tout ce qui me reste de mon passé et cela me suffit. Harnyll ne sait pas que je suis partie de Sinlieh pour toujours, avec son fils. Je sais qu’il doit avoir des doutes sur ma destination, mais jamais il ne l’aura. Je m’y suis attachée durant cette grossesses. Et tu y seras attaché tout autant. Crois-moi. Personne ne saura que cette enfant à été conçu hors ou pendant le mariage. C’est notre secret.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau départ, un nouveau chez soi.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ, un nouveau chez soi.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» Besoin d'un nouveau départ
» Un nouveau départ [Hoheinhem Van]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: