AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Des nouvelles de Missède [Viktor/Catherine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Des nouvelles de Missède [Viktor/Catherine]   Sam 12 Mai 2012 - 4:31

Kathleen avait l'air plus choquée qu'autre chose lorsqu'il se mit à parler. Son sourire s'était fané et la demoiselle resta un certain temps sans rien dire, si bien que le sourire de Viktor se fana doucement. En tout cas, jusqu'à se qu'elle se mette elle aussi à sourire. Cela lui remonta un petit peu le moral, même s'il n'était pas tout à fait sur de ce que cela pouvait signifier au moins elle se mettait à sourire. Le silence qui suivit s'éternisa un petit peu. Est-ce qu'elle l'avait écoutée ? Le jeune baron se pausa un instant la question jusqu'à se que la blondinette se soit mise à parler.

-Vous savez ce n’est pas la première fois que cela m’arrive ! Non pas que je sois du genre légère, mais voyez vous, il m’est arrivé de me glisser dans le lit d’un homme dans un auberge alors que je quittais ma région natale.

Cela ne faisait au fond pas si longtemps que cet événement avait eu lieu, mais pour Viktor, il semblait qu'un siècle s'était écoulé depuis qu'ils avaient fait le chemin qui avait mené Kathleen à Missède. Oui, vraiment très longtemps. Pourtant, cela ne faisait que quelques années. Un peu moins de quatre ans... il y avait eu tant de choses... pour dire la vérité, Viktor avait totalement oublié cette nuit à l'auberge où Kathleen était venue dans sa chambre. Il l'avait trouvé particulièrement culotté d'ailleurs. Mais ce n'était pas tellement le soir où elle était venue se glisser dans sa chambre que le lendemain matin lorsqu'un garde avait pratiquement défoncé sa porte pour le prévenir que Kathleen avait disparut qui était resté dans l'esprit du jeune homme.

-Je dois vous avouer que je n’ai guère dormi cette nuit là mais pas pour les raisons que vous pourriez imaginer ! J’étais trop occupée à le regarder dormir, à retenir chaque trait de son visage, jusqu’à ce que je sois parfaitement convaincu que c’était lui que je voulais épouser. Vous me le rappelez énormément.

Avec douceur, la jeune femme lâcha sa main pour doucement écarter une mèche de cheveux noirs qui tombait sur le visage de son époux. Viktor ne put s'empêcher d'avoir un léger frisson au moment où la main de Kathleen toucha sa joue.

-Je pense que…si je pouvais vous embrasser, je saurais si vous êtes cet homme là. Puis-je vous voler un baiser ?

L'embrasser ? Cela faisait longtemps que Kathleen n'avait pas réclamé le moindre contact avec son époux. Loin de là. Elle avait plutôt été du genre à chercher à l'éviter. Oui, il n'aurait pas vraiment dut être surprit, après tout, il retrouvait une Kathleen fort différente de celle qu'elle était lorsqu'elle portait le deuil et qu'il avait quitté quelques mois plus tôt.

Et maintenant ? Viktor n'était pas sur que ce baiser soit une bonne idée. Mais... mais Kathleen en avait envie mais une partie de son cerveau continuait tout de même à dire non et à lui dire de rester enfermée dans sa bulle et le restant de sa tristesse que Kathleen était en train de chercher à démolir. Un peu de la lâcheté et de l'amertume. Rien de particulièrement aimable en résumé.

Viktor eut un léger sourire en entortillant son doigt autour d'une des mèches de cheveux de la jeune femme.

« Je me rappel que je lui avais donné un surnom à son réveille à propos de ses cheveux. »

Doucement, Viktor se rapprocha d'elle et déposa doucement ses lèvres sur celles de la jeune femme. Sans vraiment s'en rendre compte, il avait serré Kathleen contre lui, la prenant par le bras pour l'attirer.

« Alors, interrogea-t-il ? Suis-je bien cette personne ? »

Un léger sourire sur les lèvres, Viktor repris.

« Si c'est le cas, j'espère que tu n'as pas l'intention de pousser plus loin la reconstitution de cette nuit à l'auberge. Je ne me sens pas vraiment en état de bouger une commode pour bloquer la porte... ni d'humeur à se qu'un garde défonce à moitié la porte pour m'annoncer que tu as disparut. »
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Des nouvelles de Missède [Viktor/Catherine]   Lun 11 Juin 2012 - 11:40

    Il n’avait pas fallut longtemps à Kathleen pour connaître la réaction de Viktor. Lorsque ces doigts s’entortillèrent autour de l’une de ses mèches de cheveux, la jeune femme sentit son cœur bondir dans sa poitrine. Viktor avait toujours aimé faire ça, dès le premier jour de leur rencontre. D’ailleurs lorsqu’il fit allusion au surnom qu’il lui avait donné le matin de cette fameuse nuit à l’auberge, Kathleen ne put s’empêcher de sourire. Oui elle se souvenait parfaitement de cette matinée là. Elle se souvenait parfaitement de ce voyage qu’ils avaient fait de La Roseraie à Missède. C’était la dernière fois qu’elle avait vu sa région natale, mais elle était partie avec le seul homme qui avait su l’émoustiller d’un simple sourire.
    Viktor s’était rapproché d’elle, d’une simple pression sur le bras, il l’attira contre lui et l’embrassa. Ce baiser l’enflamma littéralement, des pieds à la tête. Par les dieux comme elle avait espéré pouvoir ressentir ça à nouveau.

    Lorsque Viktor s’écarta pour reprendre la parole, elle faillit se presser à nouveau contre lui, avide de retrouver le contact de ses lèvres contre les siennes.


    - Oui c’est bien toi, murmura-t-elle en souriant. Et je me souviens aussi que ce matin là tu m’avais appelé Petit Soleil. Si ça ne tenait qu’à moi je sauterais tout de suite à notre première nuit à Missède, parce que c’était la plus belle nuit que j’ai passé avec toi.

    Comment oublier cette fameuse nuit après leur arrivée en fanfare à Missède. Elle ne l’avait pratiquement pas vu de la journée, on l’avait traîné de salon en salon pour lui présenter un nombre incalculable de dames, on lui avait également fait essayer sa robe de mariée mais de toute cette journée là, elle n’avait souhaité qu’une chose : revoir Viktor. Même quelques minutes, juste le temps de le voir et peut-être même de lui voler un baiser. Elle s’était donc rendue en pleine nuit au bureau de Viktor et l’avait trouvé en plein travail. Si le début de cette nuit avait été quelque peu gênant, elle se souvenait surtout des instants passés dans sa chambre, sous l’épais édredon de son lit.

    Oui, elle aurait aimé revenir à cette nuit là, repartir de zéro, oublier ces dernières années de souffrance et de deuil. Pourtant elle savait que, même si Viktor faisait un effort cette nuit avec elle, il pourrait toujours la répudier le lendemain… Cette ombre planait toujours au dessus de sa tête et elle était plus menaçante que jamais maintenant qu’elle avait perdu un nouveau bébé.

    Mais elle ne voulait plus y penser. Pas cette nuit…peut-être la dernière qu’elle passait avec lui. Peut-être les dernières heures qu’elle passait seule avec lui. Certes elle avait encore mal au ventre, mais elle avait beaucoup dormi et elle se sentait parfaitement d’attaque pour rester tout le reste de la nuit à le regarder, à lui parler s’il le désirait, à l’embrasser même s’il le lui autorisait.
    Se rapprochant à nouveau, elle posa ses lèvres contre les siennes pour savourer encore un peu ce contact qu’elle aimait tant lorsqu’elle était avec lui.


    - Je t’aime tellement Viktor. Je ne m’étais pas rendue compte avant cette nuit du vide que provoquait ton absence, en moi….

    Elle l’aimait, c’était indéniable. Plus que tout au monde, le perdre aurait été insupportable pour elle, mais pouvait-elle le retenir indéfiniment, surtout si lui ne voyait plus son avenir avec elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Des nouvelles de Missède [Viktor/Catherine]   Mar 26 Juin 2012 - 9:21

- Oui c’est bien toi, murmura Kathleen. Et je me souviens aussi que ce matin là tu m’avais appelé Petit Soleil. Si ça ne tenait qu’à moi je sauterais tout de suite à notre première nuit à Missède, parce que c’était la plus belle nuit que j’ai passé avec toi.

Oui, leur première nuit à Missède. Il fallait avouer que les choses n'étaient pas parties pour se avoir le dénouement qu'ils leurs avaient donné. Comme quoi, les dieux aiment bien rire de temps en temps. La journée avait mal commencé pourtant, l'arrivée à Missède avait rappelé à Viktor quelques souvenirs lié à une autre jeune femme qu'il avait ainsi ramené avec lui plusieurs mois plus tôt. Loin d'être le genre de choses qui le mettait en joie ou l'incitait à une certaine intimité avec une demoiselle, quel qu'elle soit. La suite de la journée s'était déroulée entre quelques audiences privées de nobles et un travail solitaire dans son bureau. Autant dire que ce n'était pas non plus follement aphrodisiaque.

Mais Kathleen avait réussi, par le miracle de ses cheveux sans doute, à inverser cette tendance. Et au final, ils s'étaient retrouvé à prendre un peu d'avance sur leur nuit de noce.

Au souvenir de ce moment heureux, il se sentait si vieux. Usé. Cela ne faisait pourtant pas si longtemps que ces événements s'étaient déroulés. Mais il avait l'impression qu'un siècle était passé depuis. Trois ans, peut-être quatre et voilà où ils en était. Viktor était devenu plus renfrogné et refermé sur lui même qu'il ne l'étaient à l'époque, se fermant à tous, même à son épouse. Quant à Kathleen, la jeune femme heureuse était devenue une femme bridée pour finalement renaître de ses cendre. Ils étaient deux inconnus.

Elle s'approcha à nouveau pour déposer légèrement ses lèvres sur les siennes. Viktor se laissa faire, répondant doucement. Il y avait toujours cette partie de son cerveau qui lui criait de la repousser, de la faire souffrir. Parce qu'au fond, c'était tout se qu'il savait faire à présent. Aimer semblait une activité compliquée et lointaine. Une pierre dans sa poitrine le minait.

- Je t’aime tellement Viktor. Je ne m’étais pas rendue compte avant cette nuit du vide que provoquait ton absence, en moi….

Que répondre à ça ? Il n'en avait pas la moindre idée. Il n'était pas sur de bien comprendre la jeune femme. Est-ce que c'était une invitation à plus d'intimité ? Il en doutait, mais il sentait un peu de confusion dans cette phrase.

Après un moment, Viktor attira Kathleen contre lui. Pas pour l'embrasser. Juste pour la tenir contre lui. Callant la tête de la jeune femme au creux de son épaule et jouant distraitement avec une de ses mèches de cheveux, il ne disait rien, se contentant de la tenir contre lui.

« Il faudrait recommencer, dit-il doucement. Tout recommencer. »

Il fallait qu'ils réapprennent à se connaître et à se domestiquer l'un l'autre. Sans cela, ils resteraient deux étrangers et les choses n'allaient pas s'arranger.

« Demain, décida Viktor. Demain, nous recommencerons. »

Serrant un peu plus Kathleen contre lui, il ferma les yeux.

Demain...
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Des nouvelles de Missède [Viktor/Catherine]   Mar 26 Juin 2012 - 11:50

    Avait-elle bien entendu ? Tout recommencer ? Viktor ne devait pas se douter un seul instant de ce que ces paroles avaient provoqué chez elle. Ces simples mots laissaient entrevoir pour elle un avenir où elle serait encore son épouse. Cela signifiait qu’il ne voulait pas ou du moins pas encore la répudier. Il lui donnait une nouvelle chance, non il leur donnait une nouvelle chance. Et cette fois elle s’efforcerait d’être digne de lui et de son amour. Sur ces mots pleins d’espoir, blottie dans ses bras, Kathleen s’endormit pour la première fois depuis des années, le cœur léger. Certes elle avait failli perdre son mari, oui elle avait fait une fausse couche la veille, oui il lui faudrait du temps pour s’en remettre, mais elle pouvait désormais compter sur Viktor.

    La nuit fut étonnamment courte, à moins qu’ils se soient réveillés tous les deux quelques heures avant l’aube, quoi qu’il en soit, lorsqu’on vint les tirer de leur sommeil, Kathleen avait l’impression d’avoir fermé l’œil depuis à peine une minute. Elle regrettait déjà cette nuit où elle n’avait été qu’avec Viktor, car à peine les rideaux tirés sur un immense ciel bleu, un vrai défilé débuta dans leur chambre. Le médecin vint tour à tour ausculter Kathleen puis Viktor, puis trois servantes, rien que ça, l’entraînèrent dans la pièce voisine pour l’aider à se nettoyer. Son ventre était encore douloureux et elle avait des centaines d’étoiles qui masquaient sa vue chaque fois qu’elle se levait mais rien ne parvenait à effacer son sourire. L’une des servantes entreprit de lui relever ses cheveux pour les nouer en chignon mais elle lui prit la brosse des mains et la congédia. La suivante se présenta avec sa robe noire et elle lui ordonna en riant d’en faire des chiffons, et la troisième fut envoyée dans la remise qui contenait toutes les robes qu’elle portait avant son deuil. Elle avait pour mission de toutes les rapatrier dans l’armoire de sa chambre et de lui choisir celle qu’elle préférait. Honorée, la servante revint avec une robe toute en dentelles et froufrou dont les tons orangés, reflétés parfaitement son humeur joyeuse.

    Lorsque enfin on la laissa sortir pour qu’elle puisse regagner sa chambre, les valets de Viktor quittaient également la pièce. Ils avaient aidé du mieux qu’ils le pouvaient, le Baron à enfiler ses vêtements malgré sa blessure. A la lueur du jour Kathleen vit à quel point son époux était pâle et ses traits tirés. Aussi brusquement qu’ils étaient entrés, tout le petit monde avait disparu, les laissant seuls quelques minutes avant qu’ils ne soient à nouveau déranger par un autre genre d’intrus. Chambellan, dames de compagnie… Debout, au milieu de la chambre, Kathleen resta un moment à observer Viktor. Ils ne se disaient rien mais le sourire qui étirait les lèvres de la jeune femme voulait tout dire.


    - Pourrais-je te faire une petite visite dans la journée ? Nous pourrions peut-être manger ensemble si tu le souhaites.

    Bien que les mots prononcés la veille lui avaient réchauffés le cœur, Kathleen n’était pas idiote au point de croire qu’ils signifiaient que Viktor aurait plus de temps à lui consacrer. Il avait toujours été un homme très pris par les affaires de la baronnie, et elle s’en était toujours accommodés, bien que cela l’exaspérée souvent. Elle voulait juste pouvoir passer le voir quelques minutes au moins dans la journée, profiter des moments où il n’était pas trop épuisé pour parler de tout et de rien. Elle l’aimait l’écouter lui parler des choses qui le préoccupait, certes elle ne se sentait pas du tout capable de l’aider à régler certains problèmes mais parfois, elle avait l’impression que cela lui faisait du bien de confier ses soucis à quelqu’un de confiance….Enfin, cela faisait bien longtemps maintenant qu’elle n’était venue s’asseoir dans l’un des fauteuils de son bureau.

    - Je sais que tu as beaucoup de travail mais j’espère que tu te ménageras…ta blessure était grave d’après le médecin…Fais toi assister si tu dois rédiger de longues lettres ou quoi que ce soit d’autre, je suis sûre que dans ton état, tu ne pourras guère tenir une plume plus d’une heure.

    C’était étrange de lui parler à nouveau comme cela. S’inquiéter pour lui, mais le rassurer d’un sourire. Elle ne s’était jamais crue suffisamment influente pour obliger son époux à faire quoi que ce soit, et elle ne voulait surtout pas qu’il pense qu’elle voulait s’immiscer dans ses affaires, mais il devait admettre qu’elle avait raison sur ce point. Il ne pourrait pas rester assis à son bureau toute la journée une plume à la main…. A moins qu’il ne soit trop hypnotisé par les doigts de Kathleen qui s’entortillaient négligemment à l’une de ses mèches dorées, pour écouter ce qu’elle venait de lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Des nouvelles de Missède [Viktor/Catherine]   Mar 3 Juil 2012 - 12:01

Kathleen ne tarda pas à s'endormir contre lui, un très large sourire barrant son visage d'une oreille à l'autre. Un sourire que Viktor observa un moment tant ce sourire lui paraissait être quelque chose d'étrange. Incongrus même. Il avait l'impression que cette jolie expression qui animait le visage de Kathleen n'avait absolument rien à faire là au point justement de se demander si elle n'avait pas choppé une quelconque maladie qui déformait son visage en cet adorable rictus. Mais non, rien de tout cela. Elle avait juste... juste retrouvé sa joie de vivre.

Bien que Viktor resta un rien prudent, persuadé malgré lui qu'au matin, il la retrouverait dans une de ses robes noires de deuil.

La nuit avait été relativement peu confortable. C'était assez étonnant, mais on se déshabituait très vite à avoir la chaleur de quelqu'un contre soit. Enfin, c'était surtout à cause de sa blessure qui l'élançait furieusement à chaque fois qu'il s'avisait de respirer. Et mine de rien, c'est pas facile de s'endormir en apnée, ni de rester une petite heure sans respirer. Mais c'est pourtant pas faute d'avoir essayer.

Lorsqu'on vint les chercher, il était fatigué, avait les traits encore tiré, mais n'avait qu'une seule envie : quitter ce lit. Cela ne se fit malheureusement pas avant qu'un médecin ne vienne ausculter les deux époux avant de pousser un grognement que, de toute évidence, on pouvait interpréter comme un accord de principe au fait de quitter la chambre.

Un serviteur aida Viktor à s'habiller de ses habituels vêtements longs et sombres à la mode missédienne. Mode qu'il se mit à maudire aujourd'hui. Elle lui avait toujours très bien convenu, mais il fallait dire que généralement, les tenues missédiennes étaient faites de tout une superposition de vêtements qui le forçaient donc, pour les enfiler, à répéter des mouvements qui tiraient sur la blessure. Finalement vêtu, il n'eut pas longtemps à attendre Kathleen qui arriva dans une robe tout en froufrou, en dentelle et d'une couleur orange éclatante.

Ils eurent quelques instants de calme avant d'être à nouveau dérangé. Une fois le baron et la baronne réveillé et habillé, cela voulait dire que tout se que la cour de Missède comptaient de nobles ou de membres de l'administration allaient chercher à obtenir leur attention. Dans un rituel prévisible, ils furent bientôt pris à partit par tout un tas d'affaires plus ou moins urgentes. Et les rumeurs allaient déjà bon train. La baronne avait véritablement quitté le deuil. Cela ne manquerait pas de faire jaser.

-Pourrais-je te faire une petite visite dans la journée ? Nous pourrions peut-être manger ensemble si tu le souhaites.

Viktor se contenta de hocher la tête en lui rendant un léger sourire. Étant donné la masse de travaille qu'il avait laissé au moment de l'attaque, il ne doutait pas de passer toute la journée et sans doute une bonne partie de la nuit dans son bureau. Kathleen allait très certainement tenter de trouver quelque chose pour l'en faire sortir. Le pire était sans aucun doute que dans la grande majorité des cas, elle réussissait cela.

Toujours était-il que quitte à manger dans son bureau, autant qu'il le fasse en compagnie d'une jolie orange.

-Je sais que tu as beaucoup de travail mais j’espère que tu te ménageras…ta blessure était grave d’après le médecin…Fais toi assister si tu dois rédiger de longues lettres ou quoi que ce soit d’autre, je suis sûre que dans ton état, tu ne pourras guère tenir une plume plus d’une heure.

Un conseil de prudence... il n'était pas le seul à devoir faire attention à se qu'il faisait. Dans son genre, Kathleen n'était pas mal non plus. Il fallait qu'elle prenne garde à elle pour ne pas aggraver son état. Les dégats étaient assez grands comme cela, il était inutile d'en rajouter.

« Veuille sur toi Kathleen. Na va pas aggraver les chose. Je ne suis pas le seul qui soit mal en point. »

Peut être qu'il avait été un peu sec ou un peu glacé pour lui dire ça... il n'arrivait pas à en être sur. Doucement, il se sépara de la bouclette avec laquelle il était en train de jouer avec un certain regret, mais ne s'éloigna pas sans avoir posé un baiser au coin de ses lèvres.

* * *

Assis dans son bureau, Viktor mangeait en silence... tout comme Kathleen. Ils étaient tranquille dans cette pièce où le baron de Missède passait le plus clair de son temps, mais pour être honnête, Viktor ne savait pas comment lancer la conversation.

Finalement, il dit la première chose qui lui passa par la tête.

« Il faudra que tu fasse retoucher tes robes. »

Non pas qu'elle ait grossis, mais les robes de Kathleen ne lui allaient plus parfaitement. Elle n'était plus une jeune fille. Ses hanches et sa poitrine s'étaient plus marqué par la grossesse qu'elle avait mené à terme et après cela, les années pendant lesquels elle ne les avaient pas porté avaient continuer à apporter des modifications à son corps. Cela n'était pas flagrant. Mais certaines de ses vieilles robes risquaient de ne plus lui aller.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Des nouvelles de Missède [Viktor/Catherine]   Mer 4 Juil 2012 - 11:23

    Etait-elle allait trop vite en besogne ? Se croire en parfaite santé alors qu’elle venait tout juste de faire une fausse couche ! Quelle idée ! Certes Viktor l’avait mise en garde au matin, lui conseillant de veiller sur elle et de ne pas trop s’agiter. Conseil qu’elle avait suivit à la lettre en restant assise toute la matinée, mais à mesure que les heures passées, la Baronne pâlissait à vue d’œil, au point même que l’une des Dames présentent lui demande si elle se sentait bien. La nouvelle de sa fausse couche avait du se répandre comme une traînée de poudre, comment museler les serviteurs, mais personne n’en avait fait mention et elle tâchait de se comporter comme si rien ne s’était produit. Cependant, la perte de ce nouvel héritier était bien trop récente et même si la nuit passée dans les bras de Viktor l’avait rendu plus heureuse qu’elle ne l’avait été ces trois dernières années, elle réalisait à peine maintenant ce qu’elle venait de perdre.
    C’est donc encore pâle et sans son sourire rayonnant du matin qu’elle rejoignit Viktor pour manger. Bien sur, assise en face de lui, elle faisait bonne figure, inutile de l’inquiéter. L’ombre de son précédent deuil était encore au dessus d’eux et elle ne voulait pas qu’il craigne qu’elle sombrerait à nouveau dans la dépression. Non cette période là de sa vie était terminée, plus jamais elle ne porterait de noir, ni pour cet enfant qu’elle venait de perdre, ni pour personne. Cette triste couleur resterait attaché à la perte d’Armand. Perte qu’elle n’envisageait plus de revivre.

    Elle ne se rendit compte du silence qui les enveloppait que lorsque Viktor le rompit pour tenter de lancer un sujet de conversation. D’abord surprise elle baissa les yeux pour regarder sa robe. Que voulait-il lui dire en déclarant platement qu’il fallait qu’elle fasse reprendre toutes ses anciennes robes ? Qu’elle avait grossi ? Croisant son regard, elle ne put s’empêcher d’éclater de rire, rire qu’elle eut du mal à contenir à grande peine.


    - Tu as tout à fait raison, j’y suis un peu à l’étroit mais je n’avais rien d’autre ce matin. Je ferais venir une couturière cet après midi pour arranger tout ça. D’ailleurs, en parlant de tenue vestimentaire, tu pourrais toi aussi éviter de t’envelopper de couche d’habit. Tu dois avoir terriblement chaud là-dessous !

    Un sourire amusé ponctua sa phrase alors qu’elle se forçait à avaler une nouvelle bouchée de son plat. Elle n’était pas du genre à se retenir de manger pour ne pas grossir, non loin de là ! Mais elle avait besoin de temps pour retrouver goût à tout, son appétit d’oiseau était légendaire depuis le décès de son fils et se remettre à manger normalement du jour au lendemain lui était tout bonnement impossible. Cependant elle faisait des efforts, pour lui.

    Ses yeux glissèrent sur le bureau de son époux à leur droite, il était couvert de paperasse, de plumes et de bâtons de cire. Il lui était impossible de douter de l’ampleur de son travail mais elle déplorait qu’il n’ait personne pour le seconder, pour l’épauler et le soulager un peu de toute cette charge de travail qu’il avait sur ses épaules.


    - Viktor… je sais que mes fonctions sont loin d’être égale aux tiennes. Tu passes beaucoup de temps seul dans ce bureau à gratter ta plume sur du parchemin pendant que moi j’amuse et je converse avec les épouses de tes seigneurs mais, peut-être que je pourrais t’aider davantage… Te voir passer tes journées et tes nuits assit devant ce bureau m’attriste au-delà de tout ce que tu peux imaginer…. Et ta santé… tu sais bien que ce n’est pas raisonnable pour toi de passer autant de temps ici enfermer…

    Le couple n’était pas habitué à ce genre de conversation. Jamais Kathleen n’était revenue sur l’utilité de ces fonctions de baronne, ni sur le travail de son époux. C’était donc un sujet quelque peu épineux et elle ne voulait pas faire de faux pas au risque de froisser Viktor et de perdre sa confiance fraîchement acquise.
    Le sujet de sa santé n’était plus un secret entre eux. Même si Viktor n’avait pas été sujet récemment à ces violentes crises qui le prenaient parfois, il avait toujours souffert de cette santé défaillante.


    - Pourquoi ne te fais-tu jamais seconder ? Tout gérer t’épuise et… et je pense sincèrement que tu devrais déléguer un peu plus. Si tu acceptais de me confier certaine tâche je te jure que je ne te décevrais pas…. Et puis peut-être que certains de tes conseillers, ceux en qui tu as le plus confiance, pourraient t’épauler d’avantage. Cette solitude et cet enfermement auquel tu te contrains ne sont bons ni pour toi ni pour la baronnie.

    Wouah, et bien quand la petite blonde décidait d’oublier timidité et rang d’épouse, elle savait exprimer clairement ses sentiments et ses pensées. Voyez-vous quelque chose à redire ? Il y a longtemps, alors qu’ils étaient en route pour Missède, Kathleen avait demandé à Viktor s’il souhaitait faire d’elle une épouse potiche, assise sur un trône pour faire bonne figure et donner des héritiers à Missède…Il lui avait répondu qu’il aurait aimé avoir plus que cela…. Or, elle en était toujours à faire la conversation et à tricoter avec Dame Machin et Dame Trumuche…
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Des nouvelles de Missède [Viktor/Catherine]   Mer 11 Juil 2012 - 12:22

Viktor regarda Kathleen baisser les yeux sur sa robe, puis les relever sur lui. Pas le choix, il lui adressa un regard un peu navré, l'air de dire : ''eh oui, elle ne te vas plus aussi bien qu'avant''. Kathleen éclata de rire, mise en face de sa propre situation, un petit peu ridicule, Viktor lui même se mit légèrement à rire, entraîné par celui communicatif de son épouse. Ils mirent tout deux un certain temps avant de retrouver un semblant de calme.

-Tu as tout à fait raison, j’y suis un peu à l’étroit mais je n’avais rien d’autre ce matin. Je ferais venir une couturière cet après midi pour arranger tout ça. D’ailleurs, en parlant de tenue vestimentaire, tu pourrais toi aussi éviter de t’envelopper de couche d’habit. Tu dois avoir terriblement chaud là-dessous !

Il lui rendit le sourire qu'elle lui adressa. C'est vrai qu'il faisait plutôt chaud là dessous. Mais c'était une tenue des plus commune. Et malgré l'arrivée de Kathleen, la mode missédienne avait assez peu changé. À peu de choses prêt. Les femmes surtout avaient adapté les teintes de leur garde robe au grée du deuil de Kathleen. Mais pour la coupe des vêtements, c'était plus elle qui s'était adaptée à la mode missédienne que la cour à la mode ydrilaine.

-Viktor… je sais que mes fonctions sont loin d’être égale aux tiennes. Tu passes beaucoup de temps seul dans ce bureau à gratter ta plume sur du parchemin pendant que moi j’amuse et je converse avec les épouses de tes seigneurs mais, peut-être que je pourrais t’aider davantage… Te voir passer tes journées et tes nuits assit devant ce bureau m’attriste au-delà de tout ce que tu peux imaginer…. Et ta santé… tu sais bien que ce n’est pas raisonnable pour toi de passer autant de temps ici enfermer…

Cette conversation avait un air de déjà vu. Kathleen s'était déjà plainte de cette inégale répartition de tâches entre eux. Elle avait envie de gratter du papier pour lui, le soulageant de certaines charges minimes afin qu'il ne la délaisse pas certaine nuit pour ses parchemins. Enfin, elle l'avait déjà fait remarqué et elle s'en était déjà plainte. Mais c'était la première fois en revanche qu'elle remettait aussi directement les choses en question.

Mais même si elle avait raison sur le fait qu'elle pourrait certainement l'aider sur plusieurs choses, il n'était pas complètement convaincu qu'elle puisse le faire maintenant. Elle était encore pâlichonne et n'était sans aucun doute pas encore tout à fait remise de se qui lui était arrivé.

D'un autre côté, il n'était sans doute pas le mieux placé pour faire ce genre de remarque avec sa santé fragile et sa blessure.

-Pourquoi ne te fais-tu jamais seconder ? Tout gérer t’épuise et… et je pense sincèrement que tu devrais déléguer un peu plus. Si tu acceptais de me confier certaine tâche je te jure que je ne te décevrais pas…. Et puis peut-être que certains de tes conseillers, ceux en qui tu as le plus confiance, pourraient t’épauler d’avantage. Cette solitude et cet enfermement auquel tu te contrains ne sont bons ni pour toi ni pour la baronnie.

Viktor ne répondit rien, regardant Kathleen. Il est vrai qu'à Missède, les baronnes ne s'occupaient pas vraiment de faire ce genre de choses. Elles devaient surtout entretenir de bonnes relations avec les autres dames afin de récolter des informations sur leurs époux ou d'arranger certains accords dans l'arrière boutique. Mais apparemment, ce rôle ne convenait pas vraiment à la jolie blondinette qui se trouvait là. Elle semblait vouloir faire des choses plus réelle, plus importantes, plus concrètes.

Le jeune homme attendit un moment, gardant ses yeux fixé sur elle avant finalement de reprendre la parolle.

« D'accord, dit-il simplement. »

Fouillant dans ses papiers, il en tira une liasse de bonne taille qu'il posa sur son bureau face à Kathleen.

« Voilà tout se qui concerne l'intendance des jardins de Missède. Les coûts d’entretiens et de renouvellement des fleures, les salaires des employers, ceux qui sont à recruter ou à renvoyer... tout se qui se rattache aux jardins. »

Se penchant en avant, il lui tendit le dossier.

« Ce n'est pas grand chose, mais c'est déjà un début. Quelque chose dont je n'aurais plus à m'occuper. »

Est-ce qu'il y avait un test caché derrière cela ? Oui, on pouvait le dire. Kathleen aurait à s'occuper des jardins. C'était quelque chose qui serait sans doute dans ses cordes. Et puis, si elle s'en sortait avec cela, Viktor pourrait lui confier plus de responsabilités. Avec les jardins, il ne serait guère compliqué de se rendre compte si elle était apte à ce genre de choses ou non. Ce n'était pas qu'il ne lui faisait pas confiance. Mais il avait quelques réserves à lui livrer tout de suite l'intendance d'une machine aussi imposante que le palais de Missède ou encore gérer certaines alliances seigneuriales à Missède.

Les jardins seraient un bon terrain pour lui faire faire ses premières armes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des nouvelles de Missède [Viktor/Catherine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des nouvelles de Missède [Viktor/Catherine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Des nouvelles de Fuveau !
» Nouvelles d'Haiti; ce que les journalistes ne disent pas !
» Haiti : Michel Frost craint de nouvelles émeutes de la Faim
» [Campagne] Nouvelles règles de campagne ''maison''
» Les nouvelles de Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: