AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eléonor
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Âge : 26
Date d'inscription : 08/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]   Lun 6 Fév 2012 - 19:14

[ HRP: ATTENTION : Ce topic contient des scènes d'une forte violence qui peuvent heurter certains. ]

    Voilà maintenant plus de trois années qu’Eléonor avait dût suivre son maître. Normalement cela ne devait durer que le temps d’un contrat. Mais après cette fameuse nuit à l’auberge, la vie de la jeune femme n’était plus du tout la même. Confiné dans les appartements d’Azrayen elle n’avait plus les mêmes libertés qu’avant. Lorsqu’ils vivaient encore à Meca, la jeune esclave pouvait sortir sans avoir aucun problème par la suite. Ici c’était vraiment différent, Elëonor devait encore s’occuper du logement du maître mais il n’avait plus lieu de sortir vu que généralement les emplettes étaient faites par les autres serviteurs.

    Il ne fallut donc pas longtemps pour qu’Eléonor s’ennuie. Son maître partit en mission quelques fois par an, elle restait donc seule, sans autre occupation. Bien sûr elle pouvait rejoindre les autres personnes de son rang pour discuter mais le naturel revenant toujours au galop. Elëonor avait toujours apprit à la fermer. C’est donc ce qu’elle faisait la plus part du temps. Voilà qu’une journée comme les autres commençait normalement. Elëonor se réveilla de bonheur. Lorsqu’Azrayen était en mission, elle ne pouvait s’empêcher de reprendre ses habitudes et de dormir au pied du lit. Il faut savoir que depuis plus d’un an leur relation avait quelque peu changé. Elle était toujours à ses services mais la jeune femme était également devenue son amante. C’est ainsi qu’elle put dormir à ses côtés. Même s’il fallait avouer qu’Elëonor ne savait pas comment réagir à ce changement. Elle préféra donc garder ses habitudes et donner ce que le maître voulait quand il le voulait.

    C’est donc une journée comme les autres qui débuta ce matin là. Eléonor couchée sur plusieurs couvertures au pied du lit se réveilla avec le soleil levant. Un rituel commença alors. La jeune femme se dirigea vers sa bassine d’eau pour faire sa toilette avant d’enfiler une tenue confortable. Une robe de couleur brune qui descendait jusqu’à ses pieds qu’elle noua avec une corde autour de sa taille. Cette robe ne possédait pas de manches. Après s’être habillé et avalé un petit quelque chose. La jeune femme commença son ménage quotidien. Ramassant la poussière, refaire le lit qui était déjà nickel… Au final des gestes sans importance mais qui comblait le vide que pouvait apporter une journée à l’esclave.


    - Bon, allons se promener un peu.

    Pouvait-elle le faire ? Aucune idée. Mais elle devenait folle à rester enfermé. C’est ainsi qu’elle quitta les appartements de son maître qui se trouvait au niveau 0 vu qu’il était encore considéré comme apprenti. Eléonor parcourait l’allée qui menait aux terrains d’entraînements pour finalement bifurquer et se retrouver dans le jardin de la forteresse. Elle s’y était rendue quelques fois en compagnie d’Azrayen mais cette fois-ci elle y resta seule. Un bout de temps. A peine une heure. Sauf que quelqu’un la remarqua...



Dernière édition par Eléonor le Mar 7 Fév 2012 - 22:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Salyä Ivilth
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1520
Âge : 188
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  182 ans (après ellipse)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]   Lun 6 Fév 2012 - 22:14

Salyä s'ennuyait. Allongée nue dans ses draps et regardant l'araignée qui tissait sa toile dans la cage depuis bientôt plus de trois heures, elle pouvait presque compter le temps qui passait. L'oisiveté avait parfois du bon, mais elle pouvait se révéler pesante. Et c'était le cas.
Décidant soudain de faire quelque chose, elle se releva et se dirigea vers ce qui servait de salle de bain. La bassine était encore remplie d'eau, froide évidemment, mais cela ne décourageait pas la drow. Même, elle préférait, rien de mieux pour se remettre les idées en place. S'enfonçant avec frisson dans l'eau, elle s'immergea jusqu'au nez, laissant sa chevelure blanche flotté à la surface. Retombant dans une torpeur ennuyante, ses mains s'égarèrent sur son propre corps et réveillèrent quelques envies particulières.

Quittant aussitôt la bassine, la drow se sécha rapidement. Elle avait finalement trouver à s'occuper, ne restait plus qu'à mettre la main sur quelqu'un, que cela soit l'un des quelques ''amants'' qu'elle s'était faite parmi les assassins ou simplement un esclave appétissant. Elle enfila rapidement une tunique mauve plutôt courte, noua sommairement ses cheveux et mit ses cuissardes noires. Elle n'avait pas besoin de plus d'effort pour attirer dans ses filets et sortit donc de son appartement avant de vaquer au gré des couloirs de la Citadelle, cherchant une proie qui conviendrait à sa faim grandissante.

Alors qu'elle passait devant un jardin, elle y aperçut du coin de l’œil une jeune femme qui semblait y flâner. Elle la détailla rapidement, des courbes appréciables, elle n'était après tout qu'une humaine. Elle aurait sans doute passer son chemin si la jeune femme n'avait pas tourné la tête à ce moment précis, dévoilant son visage.
Salyä ne mit pas longtemps à la reconnaître, elle l'avait croisé pour la première fois quelques années auparavant, en compagnie d'un individu que plusieurs années n'avait pas suffis à estomper de sa mémoire. Aussitôt une idée germa dans sa tête.

Pénétrant dans le jardin, la belle drow s'approcha de l'humaine, ses pas s'enfonçant en silence dans l'herbe molle. Elle prit la parole lorsqu'elle fut arrivé à seulement quelques mètres de la jeune esclave, puisque c'est ce qu'elle était. Le ton fut tranchant et méprisant.

-Pourrais-je savoir ce que tu fais ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Eléonor
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Âge : 26
Date d'inscription : 08/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]   Lun 6 Fév 2012 - 23:01

    Voilà, elle se sentait bien là… On pouvait quasi respirer l’air libre. Sauf que bien sûr les jardins se situaient toujours à l’intérieur. Mais bon c’était déjà mieux que de rester dans ses appartements à ne quasi rien faire. Et puis bon, personne ne passait à ces heures-ci, alors pourquoi ne pas en profiter. Bref, l’heure passa assez vite finalement. Elëonor s'assoupi quelques instants mais fut vite revenu à elle lorsqu’elle entendit quelqu’un s’approcher. C’est alors que la jeune femme se retourna. Elle espérait tomber sur une simple servante ou un esclave mais malheureusement pour elle, c’était loin d’être le cas…

    Une ravissante drow habillée d’une robe violette assez courte. On pouvait ainsi voir ses jolies jambes. Il fallait s’avouer que même ayant la peau sombre comme la nuit, cette créature était très attirante. Ce n’est pas ce qui préoccupa Eléonor. En réalité, elle l’avait bien reconnue cette drow… celle qui avait accompagné le chef de guilde dans cette chambre d’auberge. Azrayen en avait quelques peu parlé, et il lui était strictement interdit de s’en approcher. Trop tard, le mal était fait. Elle s’approcha si vite qu’Eléonor n’avait même pas eu le temps de se redresser. C’est alors qu’à quelques mètres seulement. La dite drow parla.


    -Pourrais-je savoir ce que tu fais ici ?

    Eléonor ne savait plus où se mettre. Elle était supérieur à elle et il fallait avouer que l’humaine était installée dans une partie réservée aux assassins et autre membres de la guilde supérieur eux esclaves et eux serviteurs. Il fallait pourtant répondre quelque chose… Mais Eléonor ne voulait pas mentir, elle ne savait pas mentir, ce s’étendrait tout de suite si elle le faisait.


    -J’étais venu passer le temps… veillez m’excusez si je vous ai importunée…

    Dît-elle, baissant la tête en signe de soumission. Que devait-elle faire ? Se lever et partir ? Rester là, assise aurait peut-être été prit comme un refus ? Que devait-elle faire ??? Il fallait décider quelque chose alors sur un coup de tête elle se leva doucement, gardant la tête toujours baissée et attendit là. Sans dire un mot, sans faire un seul geste. Elle espérait ne pas avoir de représailles. Mais avec cette drow, il fallait s'attendre à tout. Même si d'après sa tenu, elle ne portait pas d'armes. Eléonor savait très bien qu'elle en aurait pas besoin si elle décidait d'infliger quelconques blessures.

    - Veillez m'excusez, cela ne se reproduira plus.

    Continua-t-elle, espérant pouvoir ensuite regagner les appartements de son maître. Appartement qu'elle ne quittera plus jamais seule.
Revenir en haut Aller en bas
Salyä Ivilth
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1520
Âge : 188
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  182 ans (après ellipse)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]   Mar 7 Fév 2012 - 0:24

Salyä riait intérieurement. Cette pauvre petite semblait terroriser. Et elle savait que son maître n'était pas là en ce moment. Haven lui avait bien dit que la jeune femme était réservée à Azrayen mais, si elle n'avait pas le droit de toucher le demi, elle l'atteindrait pas un autre moyen. Elle tenait à scellé sa vengeance dans le sang, peu importe la personne qui le versait.
L'esclave restait au sol, tête baissée, et Salyä ne put empêcher un sourire en coin de se glisser sur l'ourlet sévère de ses lèvres. Tout semblait si facile, cette pauvre petite était déjà à sa merci. Presque décevant.

Elle la laissa se relever. Elle promettait que ça ne se reproduirai plus. Oh mais ça, Salyä y comptait bien que ça ne se reproduise plus. Elle avait d'ailleurs l'intention de lui graver cette petite leçon dans le crâne, mais surtout dans la chair. Elle reprit une voix tranchante pour s'adresser de nouveau à l'esclave, chacune de ses intonations lui faisant bien comprendre quelle était sa place.

-Regarde-moi quand je te parle.

Sans lui laisser le temps de réagir elle lui saisit le menton entre ses doigts, appuyant légèrement plus fort qu'elle n'en avait besoin. Elle lui releva la tête, obligeant l'esclave à planter ses yeux dans les braises ardentes qui ornaient le visage de la drow et qui semblaient prêt à cet instant à la brûler sur place.

-Pour t'avoir trouvé ici je pourrais te trancher la gorge et te laisser te vider de ton sang sur l'herbe. Ou te rouer de coups jusqu'à ce que tu ne soit plus capable d'articuler le moindre mot lorsque toute tes dents auront volés en éclat. Je serais en droit de t'étrangler de mes mains, de t'éventrer de bas en haut, de te couper méticuleusement par petits bouts, de te saigner à mort comme on saigne un animal. Ou bien encore pourrait tu constituer un excellent repas, un met raffiné et délicat.

Imperceptiblement, la drow c'était rapprochée, elle était presque collé à la fragile humaine. Salyä n'était pas particulièrement musclé ou grande pour une drow, mais les critères humains étaient bien plus faibles, aussi paraissait-elle particulièrement imposante à côté de la frêle esclave, lui maintenant la tête levée pour la regarder dans les yeux. Un sourire malsain éclaira le visage d'ébène, révélant des dents aussi blanches que la neige et semblant étrangement plus pointues.

-Mais peut-être pourrais-je me montrer plus clémente...

Aussitôt, avec une certaine violence, Salyä posa ses lèvres sur celle de l'humaine, forçant sans problème les lèvres terrorisée. Elle en savourait le goût, maintenant toujours le menton de l'humaine entre ses doigts tandis que son autre main avait saisis l'un des poignets de l'esclave, serrant juste assez fort pour la dissuader de résister.
Revenir en haut Aller en bas
Eléonor
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Âge : 26
Date d'inscription : 08/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]   Mar 7 Fév 2012 - 13:23

    Que pouvait-elle faire de plus ? Eléonor s’était excusée, s’était redressée, avait baissée la tête en signe de soumission et de pardon. Est-ce que cela aurait suffit ? Sûrement que non vu l'individus qui se trouvait devant-elle. La drow répliqua assez vite.

    - Regarde-moi quand je te parle.

    Ah finalement l’acte de soumission ne lui convenait pas. Et c’est pour dire… L’assassine attrapa le menton de la jeune esclave, assez fermement et fit en sorte que leurs regards se croisent. Eléonor voulait riposter mais se dit à temps qu’il ne valait mieux pas essayer. L’esclave resta donc là, sans broncher, laissant son regard dans celui de la drow pour ne pas encore la froisser encore plus. Celle-ci était, fallait avouer, plus impressionnante qu’Eléonor, surtout niveau taille. Elle pouvait regarder l’esclave de haut facilement. Laissant à Eléonor pas grand-chose pour s’imposer.

    -Pour t'avoir trouvé ici je pourrais te trancher la gorge (…) Ou bien encore pourrait tu constituer un excellent repas, un met raffiné et délicat.

    Froid dans le dos. C’est ce qu’a ressentit Eléonor en écoutant ces belles paroles. Une telle déclaration ne pouvait mettre que l’esclave en garde. Son maître avait raison. Il fallait en aucun cas l’approcher. Un meurtre était-il justifié pour un délit si petit… et encore pouvait-on réellement parler de délit ? N’était-ce pas simplement une curiosité mal placée ? Une envie dévorante de changer d’air ? Pouvait-on « trancher la gorge » pour ça ? Eléonor n’en était pas si sûre. Mais face à cette drow, rien ne se déroulait normalement.

    -Mais peut-être pourrais-je me montrer plus clémente...

    Plus clémente ? Une séance de coups de fouets ? Un coup au visage ? Un simple avertissement peut-être ? Eléonor espérait qu’elle ne subisse pas trop de violence. Son maître rentrait bientôt et elle ne voulait avoir aucune histoire avec lui à propos de certaines traces. Qu’allait-elle bien pouvoir faire ? Lorsque la drow agrippa son poignet pour déposer brutalement ses lèvres contre les siennes. Eléonor eu un geste de recule, un geste de surprise mais malheureusement pour elle, l’assassine avait tout prévu et la collait pour lui laisser aucune chance de fuite. C’est ainsi que leurs lèvres se touchèrent. L’esclave ne broncha plus ensuite. Ne rendant pas ce baiser, crispant ses lèvres. C’était réellement une sensation désagréable. Le baiser volé ne dura pas longtemps. Eléonor essaya encore de se reculer mais en vain. La drow était bien plus forte qu’elle. Apeuré, elle aurait encore préféré une séance de coup de fouets. C’était la première fois qu’une femme abusait d’elle de cette façon.

    - s’il vous plaît. Laissez moi m’en aller. Cela ne se reproduira plus.

Revenir en haut Aller en bas
Salyä Ivilth
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1520
Âge : 188
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  182 ans (après ellipse)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]   Mar 7 Fév 2012 - 22:24

Décollant son visage de celui de sa victime crispée de peur, du moins le pensait-elle. Voilà qu'elle la suppliait de la laisser partir, elle disait qu'elle ne la recroiserai pas. Ça, la drow n'en doutait pas, peu de personne aimait à la recroiser après qu'elle leur ai fait ce qu'elle envisageait de faire à cette petite poupée fragile.
Cette fille n'avait quand même pas de chances. Salyä avait connus les traitements particuliers d'Azrayen et elle doutait que son esclave ait eu une vie très agréable. Et voilà qu'elle allait souffrir, beaucoup souffrir, tout cela pour une vengeance qui ne la concernait pas le moins du monde. Le Sort avait pour habitude de s'acharner sur quelques existences, celle-ci devait en faire partie.

Elle posa un doigt sur les lèvres de l'humaine, l'invitant au silence. Ou plutôt, lui ordonnant le silence tandis que les yeux de braise s'allumaient d'une lueur malsaine. Desserrant sa prise, elle tourna autour de son jouet, telle un félin qui inspecte sa prise, donnant de petits coups de pattes pour voir si ça bougeait encore. A défaut de coups de pattes, les mains de Salyä ne restaient ps inactives, glissant sur le corps de la captive, se glissant parfois sur des zones relevant normalement d'une certaine intimité.
Elle vint finalement se coller de tout son long contre le dos de l'humaine, savourant la peur qu'elle y ressentait. Elle lui souffla quelques mots à l'oreille, sur un ton glacial et pourtant remplies d'une douce folie.

-Nous allons jouer ailleurs, d'accord ? Je vais passer devant, mais je te préviens, essaye de me fausser compagnie, ne serait-ce qu'une fois, et j’abrégerais tes jours dans l'instant. Ce serait dommage, non ?

Ce faisant elle jouait avec une mèche de cheveux, enroulant ses doigts dedans, comme le ferait une amante. Son autre main était remontée sur la poitrine et avait saisis l'un des seins dans une poigne acérée. Impatiente, Salyä ne put s'empêcher de goûter la douce saveur de la peau de l'esclave avant de se décoller d'elle et de lui passer devant le plus naturellement du monde. Elle ne fut pas surprise d'entendre les pas légers derrière elle, cette esclave n'était pas une forte tête, sans doute espérait-elle s'en sortir à moindre frais.
Elle la guida à travers les couloirs de la Citadelle, s'enfonçant dans les étages inférieurs. Bientôt, elles entamèrent la descente vers les sous-sols de la forteresse. Si Salyä les connaissait tout aussi bien que le reste de la Citadelle, il y avait fort à parier que sa compagne n'y avait jamais mis les pieds. Elle la guida donc à travers les couloirs sombres, humides, aux épaisses pierres froides et rugueuses.

Elles arrivèrent finalement à l'entrée d'un couloir qui intéressait particulièrement la ténébreuse drow, qui semblait plus à l'aise encore dans cet environnement que dans les lumineux couloirs des étages supérieurs. Sa chevelure blanche volait dans les airs tel un spectre sans âme tandis que le reste de son corps se fondait dans la moindre ombre.
Elle s'arrêta finalement devant une épaisse porte de bois aux clous rouillés. Elle la poussa d'une main, la faisant grincer sur ces gonds dans le silence oppressant des cachots. L'ouverture donnait sur une pièce sombre, dans la pénombre de laquelle Eléonor n'arrivait pas à discerner quoi que ce soit. Avant qu'elle ne puisse se questionner plus, Salyä la saisit par l'épaule et l'envoya s'écraser sur le sol de pierre avant d'entrer à son tour et de fermer la porte derrière elles, enclenchant le loquet dans un claquement métallique sinistre.

La pièce resta noire pendant plusieurs minutes, sans que l'esclave ne puisse savoir où se situait la drow. L'atmosphère était désespérément silencieuse, seuls quelques grincements parvenaient parfois aux oreilles de l'humaine dans l'oppressant silence. Puis, un frottement. Deux même. Et un troisième, qui s'accompagna du bruit des étincelles et de celui d'une flamme qui s'allume.
La lumière de la torche inonda la pièce, révélant soudain la drow dans un coin de celle-ci. Sans prêter d'attention à sa captive, elle fit le tour du mur, allumant les quelques autres torches qui s'y trouvait avant de jeter la torche dans un coin de la pièce, révélant un âtre remplis de charbon. La lumière nouvelle avait révéler aux yeux de l'esclave différents objets de torture : chevalet, chaînes, pinces, fouets, couteaux...

S'appuyant négligemment sur un brasero, éteint évidemment, Salyä jeta un regard dédaigneux à l'humaine.

-Déshabille-toi.
Revenir en haut Aller en bas
Eléonor
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Âge : 26
Date d'inscription : 08/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]   Mer 8 Fév 2012 - 11:00

    Suppliant une dernière fois de partir, Eléonor n’obtient pas ce qu’elle voulait. En échange, c’est une « invitation » au silence qu’elle reçut. Forcée d’obéir face à une telle créature l’esclave resta donc silencieuse. Eléonor, crispée, ne savait plus où se mettre tellement la peur gagna son corps. Fermant les yeux, espérant se retrouver sur ses couvertures une fois qu’elle les aura ouvert. Mais malheureusement ce ne fut pas le cas. La drow se retrouva cette fois derrière elle. Ses mains avaient glissées jusqu’à certaines intimités de la jeune humaine. Ce qui ne lui plu pas du tout. Mais avait-elle réellement le choix ?

    - Nous allons jouer ailleurs, d'accord ? Je vais passer devant, mais je te préviens, essaye de me fausser compagnie, ne serait-ce qu'une fois, et j’abrégerais tes jours dans l'instant. Ce serait dommage, non ?

    Voilà que la drow s’amusait avec elle comme si l’esclave était une simple poupée, jouant avec ses cheveux, avec ses formes, avec les endroits les plus intimes. Cela ne plaisait vraiment pas à Eléonor. La peur avait néanmoins prit le dessus. Il fallait faire tout ce qu’elle demandait au sinon c’est sa vie qu’elle mettait en jeu. C’est ainsi que les remords commençaient à arriver. Pourquoi avait-elle quitté ses apparentements ? Pourquoi avait-elle décidé de venir seule dans les jardins ? Bref, l’esclave suivit la drow, d’un pas hésitant, terrifiée, elle se demandait où elle allait finir. Après quelques instants, on put apercevoir qu’elles se dirigeaient vers le niveau inférieur. Niveau qu’Azrayen avait interdit à Eléonor. Le maître… Si seulement il pouvait être là. Depuis bien longtemps Eléonor n’avait plus subit de coups, de violence, ou d’abus quelconque. Tout ce passait relativement bien.

    Arrivé en bas, l’esclave suivait toujours la drow d’un pas timide. Elles arrivèrent devant une grande porte. Une fois à l’intérieur, l’esclave fut jetée à terre et c’est dans un bruit sourd que la porte fut claquée et verrouillée. Voilà que l’esclave était plongée dans le noir total. Les humains n’étaient pas habitués à la vision nocturne, la jeune femme n’y voyait donc absolument rien. Où était la drow ? Était-elle, elle-même rentrée ? Ou l’avait-elle seulement enfermée ? Ce fut ensuite la panique qui gagna l’esclave. Rester ainsi seule dans le noir la terrifiait. Heureusement une torche s’alluma et la silhouette de la drow refit son apparition. Elles étaient donc toutes deux enfermées dans cette pièce. Pièce qu’Eléonor découvrit assez rapidement lorsque quelques torches éclaira cette dît pièce.

    On put apercevoir une table avec plusieurs instruments de tortures. Le sang de l’esclave se glaça. Qu’allait-elle subir ? Sa respiration augmenta, devenant plus bruyante par la même occasion.


    - Déshabille-toi.

    Voilà que des larmes montaient et commença à couler sur les joues roses de l’humaine.

    - Me déshabiller ?

    Demanda-t-elle avec une voix grelottante. La réaction de la drow fut immédiate et Eléonor comprit qu’elle n’avait donc pas le choix. C’est ainsi qu’elle commença par défaire la cordelette attachée autour de sa taille. Elle passa ensuite à sa robe pour finalement se retrouver avec plus rien sur elle. Instinctivement, Eléonor essaya de cacher ses atouts les plus intimes.
Revenir en haut Aller en bas
Salyä Ivilth
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1520
Âge : 188
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  182 ans (après ellipse)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]   Ven 10 Fév 2012 - 22:14

Lorsque l'esclave fit mine de résister, un couteau à l'aspect peu engageant apparut soudainement dans l'une des mains de la drow. Il dansait entre ses doigts, sa lame cruelle signe de souffrances indicibles à quiconque oserait désobéir à sa propriétaire. Et, tandis que le regard ardent et dur de la drow fixait l'esclave, celle-ci se décida finalement à obéir. Le maigre vêtement qu'elle possédait se retrouva bien vite au sol, laissant la jeune femme aussi nue qu'au premier jour face à sa tortionnaire qui se délectait du spectacle, une pointe de perversion dans les yeux au milieu du brasier ardent de la rage.
Bientôt, bientôt sa vengeance serait accomplis. Elle avait attendus quatre longues années, cet instant se devait d'être parfait.

Descendant de son perchoir, Salyä s'approcha de la jeune femme, la frôla sans y porter plus d'attention qu'à un vulgaire meuble. Derrière elle traînait la longue lanière d'un fouet, glissant sur le sol dans un frottement menaçant. La drow tournait autour de sa proie, se délectant de sa peur, à pas lent et mesurés. Puis le fouet claqua, dans le vide, à quelques centimètres du minois si charmant. La deuxième fois, il mordit la chair, frappant au bas du dos. Une troisième fois sur l'omoplate. Puis quatre. Cinq. La drow dansait autour de sa victime, frappant soudainement. Dix. Le cuir s'abattait sur les parties les plus sensibles avec une précision perverse, arrachant parfois un peu de peau, faisant couler un peu de sang. Quinze.
L'incessant manège cessa enfin, la lanière de cuir regagna le sol, rouge du sang qu'elle avait arraché à sa victime. Mais Salyä était loin d'en avoir finis, les festivités avaient, en vérité, à peine commencé.

Elle s'approcha de l'humaine. Elle hésitait encore sur ce qu'elle allait lui faire. Plusieurs idées se bousculaient dans sa tête, toutes plus alléchantes les unes que les autres. Mais avant toute autre chose, l'une d'elle lui tenait particulièrement à cœur.
Attrapant l'esclave par l'épaule, elle la fit s'allonger sur une table. Elle était plus forte et plus entraîné, sa victime n'avait aucune chance de lui échapper. Sans lui laisser une occasion de résister elle posa sa bouche contre celle de l'humaine, forçant sans difficulté les fines lèvres pour lui arracher un nouveau baiser. Dans le même temps, elle abattit le couteau qu'elle tenait toujours sur l'épaule gauche de sa captive. La lame s'enfonça profondément, avant de se mettre à tailler dans la chair, raclant parfois l'os. Sans relâcher son baiser contraint, goûtant la saveur si particulière de la douleur intense, Salyä traça de mémoire un symbole qu'elle avait fait de nombreuses fois, celui duquel elle signait tous ses meurtres depuis bientôt quatre ans. Lorsque finalement la lame se retira, la drow relâcha sa poigne sur l'esclave, la laissant céder à la douleur en toute liberté, son épaule en sang.
Revenir en haut Aller en bas
Eléonor
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Âge : 26
Date d'inscription : 08/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]   Mer 15 Fév 2012 - 14:13

Spoiler:
 
    - Me déshabiller ?

    Vu le regard froid et la dague qui dansait dans les mains de la drow, Eléonor se déshabilla sans plus attendre. Ressentant plusieurs frissons suite au froid qui avait envahit la pièce. C’est avec ses bras qu’elle essaya de se cacher le plus possible. Mais certaines parties étaient néanmoins encore visible. Voilà qu’elle se rapprochait. Qu’allait-elle faire d’elle ? Sûrement la frapper, la battre, la violer ou la torturer. Toutes ces choses passèrent par la tête de l’esclave, on comprit alors pourquoi de petites larmes firent leur apparition. En réalité la jeune femme n’avait pas eu tort, vu que la drow commença son manège et ses coups de fouets. Châtiant ainsi le corps de l’esclave qui avait mis si longtemps à se remettre des lourds épreuves du passé. Elle arriva à arracher plusieurs cris de la frêle humaine. Cela lui faisait mal et elle en avait surtout perdu l’habitude. Frappant ainsi avec son fouet aux endroits sensibles. Elëonor en pleura encore plus, poussant toujours des cris plus fort. Lorsque celle-ci avait finit son manège, l’esclave avait pas mal de sang qui coulait sur son corps.

    La drow lui attrapa par le bras pour la coucher sur la table. Vu la douleur qui lui prenait tout le long du corps, l’esclave n’a pas réellement su se débattre. C’est ainsi qu’elle sentit tout un coup un choque assez violent. Relevant la tête, les yeux écarquillés, ce n’est qu’une fraction de seconde plus tard que vient l’effroyable cri. Un couteau dans l’épaule, la drow qui s’amusait à lui toucher l’os. Cela faisait un mal qu’on ne pouvait réellement définir. Un cri long, un cri à couper le souffle. Une fois le couteau enlevé, voilà qu’elle saignait fortement. Son corps en sueur, essaya de se protéger contre les différentes attaques bactériennes qui suivirent. Son corps complètement crispé, elle sentit néanmoins que l’emprise de la drow avait cessé. Elle se tourna alors sur le côté, essayant désespérément de se relever. Mais en vain. Son regard se fixa donc sur la drow. Son souffle commençait à être de plus de plus bruyant.

    -Allez-y, amusez-vous. Changeant ainsi radicalement de personnalité.

    Venait-elle de signer son arrêt de mort ? Certainement mais au moins elle sera morte en ayant résisté mentalement. Eléonor ne méritait plus d'être aussi puni. Surtout que ce n'était que pour du pure plaisir. Elle repensa à ce qu'elle avait vécu. Espérant tout de même qu'un jour, elle puisse vivre une vie "normale".
Revenir en haut Aller en bas
Salyä Ivilth
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1520
Âge : 188
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  182 ans (après ellipse)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]   Mer 15 Fév 2012 - 21:01

La drow haussa un sourcil face à la réaction de sa prisonnière, sans se départir de son sourire peu engageant. Ainsi désirait-elle jouer les courageuses, pensait-elle qu'elle ne pouvait vivre pire ? Qu'elle avait déjà tout vus ? Ainsi soit-il, la drow prendrait un malin plaisir à briser cet étincelle de courage qui venait d'apparaître aux cœur des yeux embués de larmes de l'humaine. Elle se pencha, amena son visage à quelques centimètres de celui de la prisonnière.

-On se prend des envies de rébellion ?

L'esclave put sentir l'une des mains de la drow se poser sur sa joue. Elle était aussi douce qu'un pétale de rose, aussi suave que le velours. Les doigts agiles glissaient doucement sur la peau blanche, souplement, sans hâte ni violence. Comme l'on caresserait l'être aimé.

-Tu te crois courageuse ?

Aussitôt, la sensation changea. A la chaleur des doigts vint succéder le frisson de l'acier, à la douceur des caresses, l'odeur âcre du sang. Le couteau allait et venait, sans jamais appuyer, sans une seule fois percer cette chair délicate, comme une menace en suspens. Sa pointe vint se promener autour de l’œil de l'esclave, glissas au-dessus des sourcils, descendit le long du nez et creusant un fin sillon sanglant juste sous la paupière. Le moindre faux-mouvement pouvait crever la peau et l’œil qui se trouvait dessous, l'instant sembla se figer dans le lent ballet de la lame menaçante.
Puis l'arme s'éloigna pour aller se perdre en quelques arabesques vermillonnes sur la peau d'albâtre, descendant le long du cou pour gagner la naissance de la poitrine.

-Tu veux me résister ?

Le poignard vint se poser sur les lèvres charnues de l'esclave, y déposant le goût cuivré et désagréable du sang. Puis elle fit redescendre l’arme, vint délicatement en déposer la pointe sur l'un des seins d'albâtres au galbe si tentateur, sans répandre la moindre humeur sanguine. Lentement, elle fit jouer la lame du couteau contre les formes de l'esclave, laissant une traînée rouge sur son passage.
Les lèvres de la drow suivirent, venant s'apposer au sommet d'un des monts de plaisir. Elle jouait de sa langue et de ses dents sur les formes délicieuses de sa captive, sans prêter attention à son évident malaise. Ses mains quant à elles exploraient chaque recoin de ce corps fragile, s'immisçant tout contre les parties les plus intimes de leur victime.
Rapidement lasse de ce petit jeu, la drow remonta ses lèvres sur le corps de l'esclave. Elle atteignit rapidement la blessure, qui saignait encore abondamment. Sa langue se fraya un chemin entre les chairs, elle savoura le goût qui inondait ses papilles. La chair humaine avait une saveur à nulle autre pareil. Ne pouvant, et ne souhaitant, se retenir, Salyä attrapa un petit morceau de chair entre ses dents et tira dessus. Les tissus cédèrent facilement, déjà déchiquetés par le traitement précédent, et la drow savoura avec délice sa prise, allongée qu'elle était sur sa proie.
Pendant ce temps, les doigts inquisiteurs de la drow n'avaient pas hésité à pénétrer l'intimité de la jeune humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Eléonor
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 77
Âge : 26
Date d'inscription : 08/07/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]   Jeu 16 Fév 2012 - 16:23

    Eléonor s’attendait sûrement à une autre action de la part de la drow. Celle-ci fut plutôt amusée par l’envie de rébellion de la jeune humaine. Soit, qu’elle le prenne comme elle le veut. Eléonor souffrait trop pour réellement se rendre compte de certaines choses. Ce n’était peut-être pas une simple forme de courage. L’esclave ne ressortira pas indemne de cette torture. Aussi bien physiquement et mentalement. Son corps toujours en sueur, la drow la pencha sur elle. Une haleine fétide et qui donnait la nausée se fit alors sentir.

    -On se prend des envies de rébellion ?
    -Mieux vaut tard que jamais.
    Répliqua-t-elle, ses yeux dans celle de la drow.

    Après cette odeur nauséabonde, l’esclave sentit la main de la drow caresser son visage. Une douceur qu’elle ne ressentit même pas, trop concentrée sur les différentes douleurs qu’elle ressentait. La drow s’appliquait dans ces gestes. Comme si l’esclave était son bien aimé.

    -Tu te crois courageuse ?

    Cet ainsi que vint son jouet préféré. Jouet avec lequel elle avait transpercé l’épaule de l’esclave. Voilà qu’elle s’amusait à faire des vas et vient sur le haut du corps d’Eléonor. Sans percer, sans appuyer fortement. Eléonor sentit l’odeur de son propre sang mêlée à l’odeur de la drow. La lame vint ensuite se perdre sur son visage. L’esclave évita de faire un quelconque faux mouvement pour ne pas se prendre la pointe dans l’œil. La peur la regagna alors petit à petit. Une zone aussi sensible, perdre un œil. Cela devenait plus flippant qu’un simple coup de couteau dans l’épaule. Heureusement pour elle, la drow descendit avec sa lame jusqu’à la hauteur de sa poitrine. Cela l’amusait, de prendre l’humaine comme un simple jouet ou un simple animal qu’on pouvait saigner sans problème.


    -Tu veux me résister ?

    C’est ainsi qu’avec sa lame, la drow se balada sur le corps déjà pas mal ensanglanté de l’esclave. Passant par ses lèvres où elle put goûter son sang. Une sensation qu’elle n’appréciait pas du tout. Elle ne voulait qu’une seule chose que cela s’arrête. Voilà que la drow s’allongea sur elle. La tête juste au dessus de sa blessure. Voilà qu’une langue se promenait dans sa blessure, offrant encore plus de souffrance à l’humaine. Celle-ci poussa alors un cri lorsque l’assassine se permit d’extraire un bout de sa chair avec ses dents. La douleur était trop forte. Eléonor en pouvait plus. La perte de sang plus ou moins forte alliée à une douleur insupportable, l’esclave finit par s’évanouir. [/justify]

Revenir en haut Aller en bas
Salyä Ivilth
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1520
Âge : 188
Date d'inscription : 14/11/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  182 ans (après ellipse)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]   Dim 19 Fév 2012 - 14:40

Salyä feula quand elle sentit l'esclave s'évanouir sous elle. Se redressant, à califourchon au-dessus de sa prise, elle resta un moment immobile, à jauger l'humaine, à se demander ce qu'elle pourrait bien lui faire. Une bonne dizaine de traitements lui venaient à l'esprit, de quoi bien l'accueillir à son réveil. Mais il fallait d'abord qu'elle se réveille, ce qui n'était pas l'évidence même.
Si elle était particulièrement sadique, jouer avec des poupées inanimées ne l'intéressait pas, et ne l'intéresserait probablement jamais. Quel intérêt pouvait-il y avoir à faire souffrir l'autre si l'on ne pouvais ressentir sa peur, sa douleur, ses essais vains d'y échapper ? Aucun.

Ce jouet était, apparemment, arrivé à son terme, il ne présentait plus d'intérêt immédiat. En d'autre temps, elle s'en serait débarrassé dans un coin sombre. Mais là c'était différent, tout ce petit jeu n'avait pour but que d'amener une parfaite vengeance, et liquider cette esclave n'aurait en aucun cas satisfait cette envie de vengeance. Non, il fallait qu'il la trouve, qu'il voit ce qu'elle lui avait fait. Alors seulement, elle serait satisfaite. Même si elle doutait qu'il en reste là.

Revenant soudain sur l'instant présent, un délicieux sourire pervers s'étala sur les lèvres de l'assassine alors qu'elle contemplait le visage tourmenté de douleur de son jouet. Elle se pencha et déposa sur ses lèvres un autre baiser malsain, avant de descendre souplement de la table sur laquelle elles étaient perchées.
Elle éteignit rapidement les torches accrochées aux murs de la pièce, puis installa l'esclave inconsciente sur son épaule avant de quitter la salle de torture, qui replongea lentement dans les ténèbres alors que le feu dans l'âtre s'étouffait.

L'esclave ne pesait pas bien lourd et Salyä n'eut aucune peine à la porter le temps de quitter les sous-sols puis de la remonter au niveau des appartements privés des assassins, là où elles s'était rencontrées quelques temps plus tôt. Elle déposa le corps de l'esclave au sol, son épaule meurtrie déversant lentement son sang dans l'herbe grasse, puis la rhabilla rapidement. Le but n'était pas qu'elle attire tout mâle en vadrouille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Salyä]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]
» Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]
» (flashback) Au mauvais endroit...au bon moment [Pv Lyra]
» Au mauvais endroit au mauvais moment (May)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: