AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La main dans le sac [PV Shuru Kaaltur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isuniel Wirajar
Drow
avatar

Nombre de messages : 7
Âge : 23
Date d'inscription : 26/02/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: La main dans le sac [PV Shuru Kaaltur]   Dim 18 Mar 2012 - 12:28

Il faisait nuit, et tout le volcan semblait dormir. Mais il y avait toujours quelques personnes qui se baladaient dans les rues, ou quelques complots qui se tramaient entre quatre murs, il ne fallait pas se fier à l'air calme du Puy d'Elda. Quelques gamins couraient encore dans les quartiers populaires, et les derniers riches marchands rejoignaient leurs nobles demeures. Le merveilleux chaos qui s'agitait le jour, semblait être retombé au crépuscule, comme par magie. Dans l'obscurité, marchait à pas rapide une elfe noire. Cette drow revenait de la caserne, après un mois entier à être enfermé avec ses hommes et à les entraîner. Mais la chaleur et les cris des guerriers commençaient à la rendre folle, c'est pourquoi elle avait donc décidé de changer d'air au moins pour une journée, en donnant une journée de congé à ses hommes et à elle-même. Elle se rendait donc au manoir familial des Wirajar pour se reposer. Mais étant une acharnée du travail, elle n'avait pas pu s'empêcher de faire un tour furtivement dans les quartiers populaires pour vérifier que tout allait bien. Même si elle devait protéger le trône avant tout, il fallait tout de même s'assurer qu'il y avait un minimum de sécurité dans les rues.

Elle s'était vêtue d'une cape pour cacher son visage, car elle ne voulait pas non plus attirer l'attention, sachant qu'elle était tout de même un personnage important et réputé dans le Puy d'Elda. Elle avait ralenti la marche pour observer les alentours, et être à l'affût du moindre bruit alarmant. Quand un passant banal s'approchait d'elle, elle baissait la tête comme si de rien était, car elle ne voulait pas s'attarder à des rencontres sans intérêt avec les habitants. Elle jeta un coup d’œil furtif autour d'elle, et s'enfonça dans une ruelle où il y avait divers échoppes de petits marchands. Elle venait d'arriver silencieusement sur le « seuil » de la rue.

Et soudain, elle aperçut deux hommes. L'un deux se tenait derrière l'autre, et lui bascula la tête en arrière avant de l'égorger. Tout le mur fut éclaboussée du jet de sang. Son cri fut étouffé rapidement par la main du meurtrier. C'était un assassinat silencieux, et efficace. Cela ne pouvait être qu'un professionnel, se fit l'elfe noire. Isuniel écarquilla les yeux en voyant la scène et se mit à courir. Sa silhouette se fit remarquer, et l'individu s'enfuit. Avant de partir à sa poursuite, elle se pencha vers l'homme, qui n'était qu'un pauvre marchand de babioles. Elle baissa les yeux sur sa plaie. En à peine trois secondes, elle observa qu'elle ne pouvait rien faire pour lui. Il était mort sur le coup, et tout son sang se répandait sur le sol. Comme il n'y avait plus rien à faire pour ce drow, elle décida alors de se relever pour courir après le meurtrier. Peut-être était-ce fou de s'aventurer si tard la nuit à la recherche d'un tueur professionnel, mais elle ne doutait pas de ses compétences. Elle était tout de même l'Obok Senger d'Thalack, elle avait mérité ce poste.

Elle se demandait pourquoi ce marchand sans importance venait d'être tué. Peut-être était-ce une histoire de concurrence entre deux elfes noirs marchands. Dans tous les cas, cet individu avait sûrement été engagé par quelqu'un d'autre. Et une fois qu'elle aurait arrêté cet homme, car c'était dans ses projets, elle remonterait jusqu'à l'elfe noir qui avait prémédité ce meurtre. Comme s'il n'y avait pas assez de complots dans les hautes sphères, il fallait aussi qu'il y ait quelques manigances dans les bas quartiers. Et tout ça pourquoi ? Pour de l'argent. Isuniel ayant toujours eu une situation aisée, elle ne comprenait pas que l'on puisse se battre pour quelques pièces d'or.

L'épée dégainée, elle suivait la silhouette plutôt rapide, mais l'elfe noire était une guerrière, elle était endurante et n'avait aucun mal à suivre la cadence, voire même à le rattraper de quelques mètres.
Elle ralentit un peu pour attraper une fine lame à sa cuisse, et la lancer sur ce lâche qui s'enfuyait. Elle n'attendit pas de savoir si elle l'avait touché, elle se remit à accélérer. Mais elle s'arrêta quand elle n'aperçut plus l'ombre courir. Elle s'arrêta de respirer pour mieux entendre, et tournait lentement sur elle-même pour observer les alentours. Il n'avait pas pu disparaître ainsi, il était sûrement caché, prêt à se jeter sur elle. Isuniel attrapa une autre lame à sa cuisse. S'il était prêt, elle l'était tout autant.

Elle avait mené tant de batailles, que plus rien ne pouvait l'effrayer. Mais ce n'était pas de l'orgueil, car elle ne sous-estimait pas son adversaire. Bien qu'elle restait silencieuse, elle aurait aimé lui demander sur un ton sarcastique : « Où te caches-tu ? » Son visage n'était pas encore dévoilé, alors son adversaire pouvait se demander pourquoi cette elfe noire se mêlait de ce qui ne lui regardait pas. Elle espérait ne pas avoir à divulguer son identité avant la fin du combat, car se battre dans l'anonymat, c'était toujours un peu plus excitant. Que ce soit contre un homme ou une femme, car en effet, Isuniel ne savait toujours pas non plus qui était le tueur, ou la tueuse.
Revenir en haut Aller en bas
 
La main dans le sac [PV Shuru Kaaltur]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi il ne faut pas mettre la main dans un engrenage?
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Se promène par la main (pv Gael)
» CANICHES d'élevage Tous âges URGENT à placer - VAR
» [terminé] « Il faut que tous braves menteurs soient gens de bonne mémoire, pour se garder de méprendre » Etienne Pasquier [Ewen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda-
Sauter vers: