AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Appel à l'aide (missive)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Glenn Hereon
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 469
Âge : 22
Date d'inscription : 09/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 33 ans (974 du cycle 10)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Appel à l'aide (missive)   Dim 6 Mai 2012 - 10:27

Il ne discuta pas les ordres et se remit en route dès que le seigneur Hereon lui confia sa lettre. La chevauché endiablée qu’il avait réalisé de Valtrigon à Naelis avait quelque peu fatigué sa monture, aussi il changea de destrier pour entamer la course jusqu’en Alonna. Il avait vu de ses propres yeux l’armée drow qui avait attaqué Valtrigon et il doutait fort que les seules forces armées de Naelis pourraient repousser l’invasion. Il ne s’arrêta que brièvement à l’un des camps de bucherons installé en Aduram avant de reprendre sa route. Et c’est en un peu moins de vingt-quatre heures qu’il se présenta devant la citadelle d’Alonna, totalement épuisé.

Citation :
Au Baron Hanegard Katelord d’Alonna, ami de Naelis

Hanegard, j'irai droit au but : une armée d’au moins deux-milles drows vient de pénétrer en Naelis, semant la pagaille dans les faubourgs de ma cité. Seul, je ne pourrai pas repousser cette invasion et c’est bien pour ça que je te demande ton aide. J’ai envoyé une missive semblable à l’Archonte d’Ydril avec qui j’entretiens de bonnes relations. A nous trois nous pourrons nous débarrasser de cette vermine et stopper cette invasion.
Les habitants de Naelis comptent sur toi.

Glenn Hereon, Seigneur de Naelis et ami d’Alonna
La lettre était cachetée et portait le sceau personnel du seigneur Hereon.
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 2050
Âge : 117
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 41 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Appel à l'aide (missive)   Sam 12 Mai 2012 - 20:39

Je lâchais un sifflement en relisant la missive du seigneur de Naelis.

Deux mille drows ?

Depuis Ellyrion, les forces du Puy d’Elda n’avaient plus aligné que de petites troupes de quelques centaines de combattants tout au plus. La désagrégation du IVeme ost permettait d’espérer une phase durant laquelle l’absence d’autorité centrale éviterait ce genre d’offensive, mais apparemment l’un des seigneurs de guerre du Puy décidait de venir se rappeler au bon souvenir des humains. Me levant, je hélais un page et lui ordonnait de faire porter les convocations pour un conseil extraordinaire le soir même.

La séance du conseil fut houleuse, les conseillers les plus conservateurs hésitant à intervenir dans une affaire qui « au fond ne concernait que les seigneurs de l’Ithri’Vann » et « ne menaçait en rien nos propres frontières ». Ce genre de discours, je savais que nombre de conseillers le sortait aux grands féodaux alors que le royaume menaçait à chaque instant d’imploser et que la solidité des alliances se voyait mise à l‘épreuve, mais je n’étais pas homme à refuser de prêter assistance à un ami. Me levant, j’imposais silence et fermais les débats.


J’ai signé un traité d’alliance et de coopération avec Naelis, il ne sera pas dit que la parole d’Alonna est comme le vent. Si les troupes du seigneur Hereon doivent affronter les drows au cœur de la bataille, nous les épauleront dans cette tâche.

J’aurais aimé pouvoir prendre moi-même la tête des renforts mais la situation au cœur du royaume imposait que je demeure à Alonna. Un chef mercenaire comme je l’avais été dans le temps pouvait ne pas prendre en compte les multiples contraintes qui désormais me liaient. Je désignais Sargril, mon second lors de la bataille de Beremas pour diriger les troupes. Outre ses qualités de tacticien, je savais que Glenn le connaissait pour l’avoir rencontré du temps où nous servions tous le duc de Serramire.

De retour dans mon bureau, je pris une plume, un parchemin, et me mis à écrire.


Citation :
A Glenn Hereon, seigneur de Naelis,

Mon cher Glenn, en ces heures sombres Alonna ne faillira pas à son alliance et te soutiendra lors de ta lutte contre les engeances du Puy d’Elda. Je t’envoie quatre cents hommes en renforts sous le commandement de Sargril que tu as connu comme mon second autrefois dans les Légions Noires. Puisse vos forces combinées vous apporter les honneurs de la victoire.

Je prie Néera de veiller sur toi et les tiens.
Hanegard Kastelord, baron d’Alonna

Moins d’une heure plus tard, un coursier talonnait sa monture en direction du sud-est afin de porter cette missive jusqu’à Naelis.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le lendemain matin, dès l’aube, les renforts promis se regroupaient dans la cour d’honneur de la citadelle.

Les hallebardiers vérifiaient que leurs paquetages se trouvaient bien sur les chariots qui accompagneraient le groupe. Vêtus de leurs cottes de maille pour le trajet, ils n’en portaient pas moins une attention toute particulière à ce que les lourdes armures qu’ils équiperaient lors des combats se trouvent solidement attachées et qu’aucune pièce n’y manque. Les arbalétriers n’empilaient dans les chariots que leurs massifs pavois, le tout avec le calme détachement du soldat de métier qui prenait cette campagne comme n’importe quelle autre : avec précaution.

Un peu à côté, les épéistes hésitaient entre l’excitation et l’appréhension. Simples conscrits au départ, ils avaient depuis des années fait la preuve de qualités martiales qui leur valait l’honneur d’être versé dans ce corps d’élite et tentaient de prendre l’apparence de vrais vétérans blanchis sous le harnois. Si nombre d’entre eux avaient déjà combattus par le passé, affronter des drows restait une expérience à laquelle fort peu s’était frottés et si certains échangeaient des blagues sur le nombre de sombres qu’ils enverraient à Tyra, d’autres ne pouvaient s’empêcher de déglutir nerveusement à l’idée du défi qui les attendait.

Les archers de cavalerie ne s’occupaient guère eux que de leurs montures, bien conscients qu’il leur reviendrait durant le trajet et sur place d’assurer le rôle d’éclaireur. Les maréchaux-ferrants passaient dans les rangs afin de vérifier que leur aide n’était pas requise, soulevant de ci de là un sabot afin de vérifier que le fer y tenait toujours solidement. Grâce à l’influence de mon épouse, j’avais obtenu que cinq prêtres de Néera accompagnent les guérisseurs qui soigneraient les blessés. Deux d’entre eux discutaient justement avec un guerrier nain qui était venu me demander en plein cœur de la nuit d’accompagner la troupe car il désirait se rendre lui aussi à Naelis.

Lorsque j’arrivais sur le perron, entouré de ma garde prétoriale afin de donner un aspect aussi martial que possible, les sergents mirent en ordre les hommes avec leur vocabulaire doux et châtié habituel (sic). Lorsque le silence fut complet, je pris la parole :


Soldat d’Alonna ! Vous partez ce jour pour Naelis afin de soutenir notre allié dans sa lutte contre l’envahisseur drow. Ces méprisables créatures croient pouvoir braver la fureur du Nord sans que nous ne bougions ? Il vous appartient de les faire déchanter et de leur faire gouter à vos lames ! Souvenez vous des heures glorieuses lorsque vos ainés écrasèrent les osts sombres sous les murailles de nos forteresses ! Soyez dignes de leur mémoire ! Soldats, sachez que tout le peuple vous regarde et que vous êtes son orgueil !

Alors que les troupes passaient le massif pont-levis, prenant la route qui les menait vers le sud et la côte puis vers Naelis, je ne pouvais m’empêcher de me demander combien mourraient sur ce lointain champ de bataille au nom d’une cause qu’ils ne comprenaient peut être pas vraiment. Qui comprenait que la survie de Naelis sous l’autorité d’un allié permettait à Alonna de sécuriser ses liaisons commerciales avec l’Ithri’Vann et de disposer d’un premier rempart le jour où les adeptes d’Uriz appelleraient à la guerre ? Et pourtant, de telles considérations ne seraient que de piètres baumes pour les mères et les épouses qui ne reverraient peut être jamais leurs hommes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Appel à l'aide (missive)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ceci n'est pas un appel à l'aide.
» V2 L8 C4 --> Appel à l'aide !!
» BLACK JACK ? Mais, c’est pas un vrai suicide, soit tranquille c’est probablement rien d’autre qu’un appel à l’aide.
» Appel à l'aide à Pelargir
» Appel a l'aide d'une novice pour une traduction elfique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Serramire :: Baronnie d'Alonna-
Sauter vers: