Partagez
 

 [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Glenn Hereon
Ancien
Ancien
Glenn Hereon

Nombre de messages : 626
Âge : 24
Date d'inscription : 09/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 35 ans (974 du cycle 10)
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeDim 10 Juin 2012 - 11:17

[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Bataillederuven
Carte des environs:
 
Forces en présence:
 
Ordre des Posts (règle des 48h):
 
La nuit fut courte pour Glenn, plus courte que d’habitude. Pas moins de quatre heures après la réunion d’Etat-major, un éclaireur s’était présenté au village, informant que les drows étaient en train de lever le camp. Ils disposaient donc d’une heure au plus pour se préparer. Glenn enfila prestement sa tenue de combat, aidé par un de ses chevaliers. Les cavaliers devaient immédiatement quitter le village afin de se rendre dans les petits bois, au Sud. Quand les archers auront fait suffisamment de dégâts, la cavalerie chargera les flancs de l’ennemi pour provoquer sa fuite, telle était le plan du seigneur Hereon. L’attente ne serait pas une partie de plaisir, ça ils savaient : pendant que leurs confrères étaient au cœur même du combat, eux devaient se résigner à attendre le bon moment. Glenn avait décidé de mener la cavalerie et les deux cents cavaliers quittèrent donc Ruven sur le champ.

Le commandement de Ruven revenait à Altiom d’Ydril. L’Archonte n’en était pas à sa première bataille et il s’était révélé être un combattant très doué.  Du chemin de ronde, les archers de Naelis et les arbalétriers d’Ydril devraient pouvoir profiter de cette position avantageuse pour arroser l’ennemi qui tenterait d’enfoncer la porte sud. En cas de débordement, les lanciers secondés par les épéistes et la milice pourraient contenir l’ennemi aux portes, bien qu’il fût souhaitable que les drows n’arrivent pas jusque-là… Etias, arcaniste de Naelis, se trouvait aussi sur cette position centrale. A lui revenait la charge de déclencher le signal pour les archers du plateau et pour la cavalerie.

Les archers du plateau étaient commandés par Aldaron Anaëh Dil, un vétéran et officier de l’armée de l’elfique. Il avait participé à la féroce bataille d’Elyrion et il comptait bien venger en ce jour ses frères morts. Caché de manière à ce que personne en contrebas ne puisse les remarquer, les archers du plateau devaient attendre le signal d’Etias avant de tirer la première salve. Des petites palissades étaient à leur disposition afin de se protéger des tirs ennemis. De l’efficacité des archers dépendait sûrement l’issu de la bataille, la position de tir qu’offrait le plateau était particulièrement avantageuse mais il y avait un point faible : le croisement.

Sargril, Sénéchal des armées d’Alonna, commandait  les troupes du croisement. C’était une position cruciale qu’il fallait tenir coute que coute pour permettre aux archers du plateau de ne pas se faire déborder par l’arrière. Le terrain avait été aménagé avec des barricades pour donner un avantage aux défenseurs et ainsi ralentir l’ennemi dans sa montée.  Les mages de guerre de la tour Ombreuse s’étaient rétablis équitablement dans les diverses positions stratégiques, afin de servir de soutien. Un mage, Méluin, accompagnait également les cavaliers dans le but de contrer une résistance magique adverse.

Du côté de la cavalerie, le petit bois était assez éloigné du champ de bataille ce qui permettait aux drows de ne pas déceler leur présence.  Leur unique vision de la situation serait l’ombre de Méluin, adepte de ce domaine obscure. Glenn était sur son cheval et comme le reste de la cavalerie, attendait. Accompagné de ses chevaliers, il chargera au plein cœur de l’ennemi tandis que la cavalerie légère harcèlerait les flancs. Les guetteurs étaient affaiblis par la succession d’escarmouches qui avaient précédés l’attaque de Valtrigon. Tous n’avaient qu’un mot à la bouche : vengeance ! Vengeance pour Wilhem, baptisé le héros des orphelins et vengeance pour les habitants. Raymond, commandant des chevaliers, attendait auprès de son seigneur. Il portait la grande bannière de Naelis, un privilège unique.


« Mon seigneur, si la bataille tourne mal, nous devrions nous replier vers Naelis et instaurer l’ultime défense. Ça serait un risque inutile de charger si les troupes du croisement se font débordés. »

Glenn fut surpris d’entendre ces paroles sortir de la bouche de son second, mais il ne pensait pas à mal, seulement à le protéger.

« Inutile d’en arriver à de telles plans, la bataille ne tournera pas mal et nous chargerons comme il était prévu de faire. »

Les dés étaient jetés et déjà au loin, on apercevait l’armée drow qui commençait à repeindre le paysage d’une couleur obscure et sombre, une couleur de mort…


Dernière édition par Glenn Hereon le Mar 21 Avr 2015 - 15:12, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 24
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeLun 11 Juin 2012 - 9:43

Clubbed To Death by Rob Dougan on Grooveshark

Je sortis juste à temps de ma tente pour voir Hereon quitter la cité. Mon regard s'attarda sur lui et ses chevaliers. C'était peut-être la dernière fois que je les voyais. Je me hâtais vers la fontaine, et me rinçais le visage. Ruven s'agitait. Les Drows étaient en vue. Tous couraient, ordonnant les défenses, fermant les portes, les barricadant. Les protections des archers, faites de bois, étaient rapprochées des remparts. J'aperçus Altiom qui me courut devant. Je l'arrêtais en lui attrapant le bras. Il me regarda, l'air concerné et surpris :

- Bonne chance, Ydril. Le salut de Ruven dépend de vous.

Et je le relâchais. Je me mis à courir, parvenant au plateau, où mes archers se mettaient en position. Je corrigeais quelques emplacements :

- Non, les miliciens derrière la deuxième ligne de barricades, tirez en cloche comme on vous l'a apprit, cachez vous, voilà, assis ! Elfes ! Ici, à l’extrémité, pour pouvoir abattre ceux qui s'approcheront trop des portes. Les Ydrilotes ! Cachez vous aux côtés des miliciens ! Archers de Naelis, derrière la première ligne de barricades, aux côtés de mes Elfes. Étendez vous ! Mages ! Dispersez vous entre les archers ! Attendez le signal ! Les miliciens et les Ydrilotes ouvrent le feu, en cloche. Attendez mon signal, je vous donnerais l'ordre ! N'ayez pas de peur ! N'ayez aucune pitié car ils n'en n'auront aucune !

Le sort était jeté : Les Drows approchaient. Il n'y avait pas d'échappatoire. Combattre était la seule issue possible. Et nous comptions bien le faire. Plusieurs années nous séparaient d'Ellyrion. Plusieurs années, durant lesquelles les Drows ont pillés, massacrés des villages Elfes, pas plus tard que quelques semaines. Nous devions aujourd'hui prouver à la puissance Drow qui nous étions. Une fois de plus, l'envahisseur lâchait ses chiens vers les nations libres. Une fois de plus, nous devions les repousser. Pour Naelis. Pour Ellyrion.
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
Y'Shahinn Nehleän

Nombre de messages : 394
Âge : 33
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeJeu 14 Juin 2012 - 15:09

PNJ Commandant : Saenathra Doa'rihn
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Testobok

L'heure était venue dans le plan d'invasion de Naelis. L'objectif était Ruven, bourg barrant la route à la capitale locale. Jusqu'ici les Drows avaient remplis leurs objectifs sans être inquiétés si ce n'est une perturbation en Sol'dorn qui les avait forcés à redistribuer une partie de leurs troupes. La totalité des hameaux et village avaient connus les raids des sombres mais ils savaient que la plupart de la population avait trouvé refuge dans ces lieux plus grands et mieux défendables que de simples plaines boisées. S'emparer de Ruven était donc une occasion de s'attaquer à un plus gros morceau, faire main basse sur des populations y ayant trouvé refuge mais aussi une occasion de forcer l'armée locale à se battre. Il était inconcevable, mais pas incompréhensible, que le seigneur de Naelis sacrifia l'une de ses localités maîtresses aussi facilement. L'ost espérait donc rencontrer une certaine résistance et le plan de bataille avait été élaboré avec soin afin de réserver bien des surprises aux humains.
Les combattants levèrent le camp au petit matin, profitant des derniers instants de la nuit pour parcourir la distance entre le camp et Ruven. Les rangs Drow emplissant la plaine rajoutait une touche de ténèbres rampantes en attendant l'arrivée du soleil.
Approchant par l'Est, les compagnies s'arrêtèrent à une petite distance en un bloc compact et imposant. D'ici on pouvait observer le Bourg avec suffisamment de détails sans être inquiété avant de lancer le déploiement.
Au milieu des rangs, sur un petit monticule les quatre commandants des Sombres observaient leur cible.


- Quoi .. pas de défenseurs sur le plateau ? Le premier à briser le silence fut le commandant des Loups Nordiques, un rien étonné par l'absence de troupes sur le grand plateau bordant les portes. L'endroit était pourtant des plus stratégiques, le plateau représentait comme une pointe de lance tourné face à l'armée Drow. De part ses flancs escarpés il représentait un obstacle et les sombres allaient devoir diviser leurs forces en deux pour faire le siège des deux portes du bourg. Cette particularité n'avait pas échappée aux réflexions des seigneurs de guerre et il représentait de ce fait un excellent point d'appui pour des unités de tir. Le voir totalement dégarni n'était pas dans leurs espérances.

- Pensez-vous que l'armée de Naelis a déguerpie durant la nuit et nous a abandonné le Bourg ?

La Da'ron Saenathra resta silencieuse un moment. Les rapports des éclaireurs avaient pourtant signalés une activité militaire dans la zone, il était certain que des unités étaient parties de Naelis et le flot des réfugiés s'était fait moins dense une fois parvenu à Ruven. Il était impossible d'avoir abandonné autant de personnes à leur triste sort. Et là encore Ruven était un endroit parfait pour tenter de stopper l'avancée de l'invasion. La Da'ron regarda le commandant Dan'Hiun de la Lance Noire, celui acquiesça et donna un ordre silencieux à ses cavaliers. Quatre soldats sortirent des rangs et se mirent à encercler au galop le bourg de Ruven, scrutant le terrain avant de revenir faire leur rapport après quelques dizaines de minutes. L'Etat-Major Drow écouta avec attention ce qu'ils avaient à dire avant de se concerter entre eux, cette fois plus détendus.

- Personne en vue sur le plateau mais des barricades plutôt bien disposées sur son accès .. petit cachotiers d'humains, ils pensent être invisibles.

- Exactement comme nous aurions pu l'espérer. Commencez le déploiement des troupes. Messire Dan'Hiun pour occuper le coté sud-est, les Loups Nordiques en position pour nettoyer l'accès à la seconde porte et le croisement.

Au son des cors, l'armée Drow commença alors à se déployer suivant un plan établi à l'avance. L'organisation était de s'occuper des deux portes en même temps mais la prise du plateau arrivait en première priorité et un important dispositif se disposa face aux barricades qui défendaient le croisement. Les unités de tir, ainsi que l'unique mangonneau se placèrent face au plateau afin de soutenir l'un ou l'autre flanc dans leurs assauts. Le soleil finit par percer l'horizon et révéler pourquoi l'ost Drow était arrivé par cette route. En effet, l'armée sombre avait le soleil dans le dos, risquant fortement de gêner d'éventuels tirs de riposte.
Après quelques dizaines de minutes, les compagnies étaient en place.

Saenathra regagna les rangs de la Garde Noire, disposée au centre du dispositif. Située un peu en retrait, elle pouvait voir l'ensemble des défenses des Humains, à l'exception du croisement. Aucun doute de nombreux yeux humains étaient en train de l'observer en ce moment même et il fallait se présenter comme il se devait. Le moment était venu de révéler l'une de ses cartes.
Derrière elle et bien en évidence, deux piloris étaient en train d'être disposés face aux palissades de bois du bourg. Sur chacun d'entre eux se voyait la silhouette d'un prisonnier des Drows, portant l'uniforme des Naélisiens. Sur le premier se voyait un humain bien mal en point mais la curiosité se trouvait plutôt sur le second. En effet, reconnaissable facilement, se trouvait une Elfe portant l'insigne des Lieutenants de la Garde, une elfe très bien connue des soldats de la région.
Exposée à la vue de tous, Glinaina était encore inconsciente pour le moment et pendait mollement à ses liens. Elle n'était pas vraiment belle à voir : son uniforme était en lambeaux, laissant apparaître de larges blessures et abrasions résultantes d'une nuit entière de torture entre les mains d'un bourreau expérimenté. Techniquement elle était encore en un seul morceau mais le sang luisant au travers des déchirures béantes de l'uniforme et les bleus et traces de coup et de saleté maculant son visage signifiait qu'elle avait passé un très mauvais moment. Le bourreau aurait voulu faire plus, après tout c'était une Elfe et membre de leurs ennemis, normalement elle devrait être morte et ses restes désacralisés exposés sur un pieu plutôt que cette punition plutôt "douce".
Mais l'avertissement donné aux défenseurs était complété par la disposition de plusieurs piques près des deux piloris : sur chacune d'elle était planté la tête des derniers soldats Naelisiens tombés la veille ou à Valtrigon.
Une menace qui devrait suffire à briser la motivation de certains humains trop fragiles. De l'autre coté Glinaina allait assister en première loge à la chute de Ruven, ayant même le luxe d'avoir Saenathra à quelques pas d'elle et de son supplice.

Comme à Valtrigon, un esclave fut envoyé enchaîné près des positions des humains pour délivrer un message. Ce dernier se présenta apeuré près de la porte sud mais tout indiquait que l'assaut était imminent. Les défenseurs du croisement purent voir qu'une importante compagnie de plusieurs centaines d'ennemis s'apprêtait à marcher sur eux. Le message était surtout pour la forme, cette fois le combat était là de part cette belle journée.


De la voix de la Da'ron de la Garde Noire Saenathra Doa'rihn, envoyée personnelle de la Prime Sorcière des Drows, Dame et souveraine de la Magie Y'Shahinn Nehleän !
Toute résistance à Ruven doit cesser sur le champs et les portes ouvertes. Naelis se doit à nouveau de payer le tribut de sang et d'esclaves à ses maîtres !
Voyez ce qui vous attend si vous refusez
Fit il en désignant les piloris visibles près de la silhouette de la Da'ron. Voyez les corps de ces soldats et surtout de cette Elfe, Lieutenant de votre Garde de Naelis, entre nos mains et prêts à être exécutés.

Quelle est votre réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2929
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeVen 15 Juin 2012 - 13:37

Apeurées, les deux gamines couraient sous la pleine lune, se tenant par la main par peur de se perdre. Alors que la première tirait la seconde, celle-ci poussait son amie et c'est ensemble qu'elles rejoindraient le prochain village, loin des cris et de l'odeur de sang ; ensemble, comme lorsqu'elles jouaient aux aventurières ou à la poupée. Ensemble, c'est tout. Et en cette nuit elles resteraient inséparables, quoi qu'il arrive.

Ayant la chance de connaître parfaitement le chemin, elles empruntaient des passages étroits parmi les racines des arbres et les ronces qu'un adulte, elfe ou drow aurait eu bien plus de mal à traverser. La petite blonde prenait toujours les devants à ce moment là, même si c'était elle que sa meilleure amie devait tirer. Elle fonçait tête la première et, au lieu d'éclater de rire ou d'encourager haut et fort Namarië, elle regardait si ceux qui les suivaient n'étaient plus là et tirait le plus silencieusement possible la petite elfe aux cheveux bruns. Puis elles se remettaient à courir. Les deux fillettes formaient un beau duo, à l'image de leurs parents, tous les quatre militaires. Et lorsque l'une faiblissait, l'autre prenait toujours les rênes. Glinaina ne pouvait s'empêcher de regarder en arrière, vers les cris qui faiblissaient. Elles étaient encore loin de son village, de ses parents. Mais elles pourraient facilement retrouver le terrier de renard qu'elles avaient agrandi pour jouer. Ici, les méchants aux yeux rouges ne les verraient pas, ils ne les prendraient pas comme ils avaient voulu le faire chez Namarië.

"Viens, c'est par là !"

Les deux elfes changèrent soudainement de direction, et s'arrêtèrent au pied d'un grand chêne, vérifièrent qu'elles étaient bien seules et rampèrent chacune leur tour dans le terrier. Puis elles attendirent longtemps, très longtemps. Ce fut seulement lorsqu'elles n'entendirent plus rien, que le silence fut complet qu'elles osèrent risquer un oeil dehors. Elles étaient épuisées et avaient du mal à réellement comprendre ce qui venait de se passer. En même temps, lorsque vous avez dix petites années, vous ne pensez pas que votre monde puisse ainsi s'écrouler. Il faisait encore nuit, une nuit qui s'était annoncée belle pourtant. Namarië sortit, aussitôt suivie par Glinaina. La dernière n'eut pas le temps de vraiment sa tête du trou qu'elle se recula instinctivement lorsqu'elle vit son amie être soulevée de terre par de gros bras noirs, mais une main passa par l'orifice et la prit fermement par les cheveux avant de la tirer vers l'extérieur. Ça faisait mal, très mal. Elle aussi se retrouva bientôt debout entre les bras d'un homme. La peur la prenait et elle se mit à crier, tendant la main vers l'autre elfe. Les deux gamines se débattaient de toutes leurs forces, ne voulant être séparées quoi qu'il arrive.
"De la voix de la Da'ron de la Garde Noire Saenathra Doa'rihn," Aina fut la première à réussir à se détacher de son détenteur et courut pour essayer de libérer l'autre. "envoyée personnelle de la Prime Sorcière des Drows," En guise de punition elle se récolta un coup de poing qui la fit valser au sol, l'assommant presque. "Dame et souveraine de la Magie Y'Shahinn Nehleän !" L'un des drows donna un ordre et ils prirent Namarië. Sa voix vrillait dans ses oreilles. "Toute résistance à Ruven doit cesser sur le champs et les portes ouvertes." Le "chef", resté seul, scruta le visage humidifié de l'enfant par les pleurs. Il eut un sourire étrange, dit quelque chose et sortit un poignard de sa ceinture. "Naelis se doit à nouveau de payer le tribut de sang et d'esclaves à ses maîtres !" Elle ne vit pas bien ce qu'il fit, mais elle se remit à crier. De douleur, cette fois.


"Voyez ce qui vous attend si vous refusez. Voyez les corps de ces soldats et surtout de cette Elfe, Lieutenant de votre Garde de Naelis, entre nos mains et prêts à être exécutés.

Glinaina rouvrit les yeux, réveillée par une bien vieille blessure et par les paroles de celui qui parlait. Où était-elle ? Où était la forêt ? Pourquoi était-elle surélevée ? La tête toujours baissée, l'elfe cligna à plusieurs reprises des yeux avant de retrouver toute sa vue. Après l'ouïe et la vue, le troisième sens à revenir fut l'odorat, puis le goût. Ces deux sens étaient emprunts de sang, ce qui ne fut pas très apprécié par la jeune femme, qui crut qu'elle allait se mettre à vomir. Encore une chance que ce ne fut pas le cas, mais le sens du toucher se révéla pire encore. Ce n'était pas comme si elle était simplement attachée à un pilori, non, elle avait l'impression d'avoir été enchaînée à un bûcher, surtout au niveau de ses bras et côtes. Et plus elle reprenait conscience, pire c'était.

-Quelle est votre réponse ?

L'elfe releva les yeux, attendant elle aussi la réponse à une question dont elle ignorait le sens. Elle put voir non loin d'elle nombre de Sombres dont une personne qu'il semblait qu'elle connaissait, une femme avec une armure pas à son goût... Saenathra, voilà. Mais qu'est-ce qu'elle fichait ici ?! Tournant très légèrement la tête, elle aperçut un humain en bien mauvaise forme sur un pilori, inconscient. Alors tout cela lui revint : la capture, la lettre, le bourreau... Elle avait dû s'endormir en plein milieu des festivités drows, comme c'était là. Par contre, si elle était surélevée... c'est qu'elle aussi avait droit à la potence. Elle comprenait maintenant qu'elle servait d'instrument contre ses propres alliés et avait honte d'être ainsi exhibée à de si mauvaises fins. Mais elle avait encore plus honte d'avoir perdu ceux qui étaient sous son commandement et encore plus de ne pas avoir mené à bien sa mission.
Ses membres la faisaient de plus en plus souffrir et le fait qu'elle ne tienne ainsi que par ses poignets n'aidait pas à arranger la chose. Si ça continuait elle retomberait dans l'inconscience avant même que la bataille ne soit terminée, voire même qu'elle mourrait. Oui, cette solution avait de forts risques de se produire. Ça ne l'enchantait pas du tout, mais au moins pouvait-elle se consoler en se disant qu'elle n'aurait plus à subir de tortures de la part de ses fâcheux cousins. En attendant, on n'en avait pas tout à fait fini avec elle...


-Votre manège ne sert à rien, ils ne vous donneront pas ce que vous réclamez. Ils se battront et gagneront."

Sa voix était faible, mais l'elfe avait assez confiance en ses frères d'arme pour défendre ces terres qui maintenant leur étaient chères pour que ses mots parviennent sans problème aux oreilles de Saenathra. La drow devait bien se moquer d'elle, elle s'en fichait. Le tout était qu'ils ne fassent pas de bêtises et gardent la tête en place.

*Ne fais pas de bêtise, Glenn. Naelis a encore besoin de toi... et de ses soldats.*
Revenir en haut Aller en bas
Glenn Hereon
Ancien
Ancien
Glenn Hereon

Nombre de messages : 626
Âge : 24
Date d'inscription : 09/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 35 ans (974 du cycle 10)
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeSam 16 Juin 2012 - 12:52

Placé aux côtés d’Altiom d’Ydril, soit sur les remparts sud-est de Ruven, Etias avait une vision complète sur champ de bataille. D’autant plus qu’il pouvait envoyer son ombre sonder les environs, pour plus de détails. Décidément, le domaine de l’ombre était un atout important dans la manche de Naelis. Le vieux Nakor l’avait mît en garde contre ce type de magie ténébreuses mais il n’y avait prêté que peu d’attentions : pour lui c’était un don et non une malédiction. Agencé de la sorte, Etias était en quelque sorte le meneur des opérations, c’est lui qui devrait se charger d’avertir Aldaron et Glenn grâce à ses pouvoirs.

L’armée drow était là, positionnée en un seul et unique bloc, faisant face au village. Les officiers devaient établir leur stratégie pour le déploiement. Quelques cavaliers se détachèrent du groupe afin d’aller s’informer de la situation sur la porte nord. Les archers du plateau étant couchés au sol, de leur position, les drows ne pouvaient que constater une absence de troupe à ce niveau. Pourtant, des défenses étaient bien présentes au niveau du croisement ce qui était un peu paradoxal et qui ne manqua pas de les alerter. Au son de cor, le bloc commença donc à se disperser : les officiers devaient s’être mis d’accord sur la marche à suivre. Ils avaient du préparer leur plan de bataille bien avant, l’importante activité des environs ces derniers temps ne leur ayant pas échappée. Ils devaient donc s’attendre à une résistance bien plus importante qu’à Valtrigon, mais sûrement pas à être en infériorité numérique. Car oui, les drows étaient en infériorité numérique. Cependant, cette infériorité était relative, car un quart des effectifs des défenseurs étaient constitué de miliciens…

Deux groupes se formèrent donc : l’un pour la porte nord et l’autre pour la porte sud. Mais quelque chose au centre du dispositif drow attira plus particulièrement l’attention de l’arcaniste de Naelis. Il pouvait nettement apercevoir deux piloris, entourés de divers pieux. Il plissa des yeux et découvrit avec horreur les silhouettes d’un guetteur de Naelis et de Glinaina Wylenaryn, lieutenant de la garde de Naelis, attachées aux piloris. Tout autour d’eux, des têtes de guetteurs ornaient les pieux ainsi disposés. Tous les soldats présents sur le chemin de ronde pouvaient assister à ce spectacle des plus horrifiants. La lieutenante était apprécié par l’ensemble de l’armée et le fait de la voir dans cet état accentua la rage des vétérans de la garde mais emplit de doutes le cœur des miliciens. Etias restait impassible quand un homme enchainé, une victime des drows en somme, avança seul en direction de la porte. C’était la peur qui guidait le pauvre homme dans la récitation de son discours. Une pure formalité, vu que des détachements drows avançaient déjà en direction du croisement. Ainsi donc, cette "Y’Shahinn" était derrière cette réunification partielle du 4em Ost… L’arcaniste de Naelis fit un geste de la main à Altiom pour lui indiquer qu’il allait répondre.


« J’aurais bien voulu vous ouvrir les portes vraiment, mais je suis désolé, je crois bien que j’ai perdu les clés ! » Cette touche d’humour fit immédiatement retomber la tension des soldats et provoqua même plusieurs rires. C’était l’effet voulut par l’arcaniste. Sur sa gauche, un sergent renchaina : « Va voir dans le cul de ta prime sorcière si elles y sont tiens ! »Et les éclats de rires reprirent de plus belle. L’esclave repartit prestement rapporter ces arrogantes paroles à sa maîtresse. Les drows étaient maintenant fixés : Naelis ne céderait en aucun cas.

Pendant ce temps dans le petit bois, Glenn était au bord de la crise de nerfs, tout comme les guetteurs. Méluin, le mage de la tour Ombreuse, avait déployé son ombre de manière à pouvoir observer avec attention l’armée drow, il avait donc vu les piloris et les pieux… Quand il rapporta les faits à l’ensemble des cavaliers, Glenn attrapa son mage par le cou.

« En est tu sûr ? » Méluin s’attendait à ce genre de réaction de la part de son seigneur, bien qu’il puisse repousser ce dernier à l’aide de sa magie, il n’en fit rien. « Je n’oserais mentir à votre seigneurie ! » Glenn relâcha sa prise avant de continuer. « Sont-ils encore en vie ? Respire-t-elle encore ? » Le mage répondit d’un air dépité. « Je n’ai pas pu m’approcher d’assez près mais j’ai vu la lieutenante Wylenarin remuer les lèvres, donc je pense qu’ils sont encore en vie.»

Pour Glenn, les drows n’auraient pas pu lui infliger pire affront. Il avait envoyé Glinaina en terres elfiques afin de rapprocher les deux peuples et voilà qu’à son retour elle se retrouvait piégé par une armée drow… Il s’en voulait car c’était lui qui lui avait confié cette mission…. Surtout qu’il s’était beaucoup attaché à elle, oui Glinaina comptait beaucoup pour lui.

« Raymond, c’est là que nous chargerons, au plein cœur de l’armée ennemi. »

Il avait pris sa décision et quoi qu’en dise Raymond, il ne changerait pas d’avis.
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 24
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeMar 19 Juin 2012 - 7:48

Quand l'armée des Sombres fut en vue, Ruven put admirer de la témérité et de la vitesse des Elfes. A peine l'ordre donné, que déjà les éclaireurs s'étaient positionnés sur le plateau, allongés et tapis en embuscade tel des prédateurs invisibles, image qu'ils appréciaient et arboraient, et s’efforçaient de conserver. Une fois les troupes Drows approchées à distance respectable des murs, ce fut un esclave qui vint mendier la reddition immédiate de la cité, ce à quoi les Hommes répondirent par un humour déplacé, mais réconfortant pour les troupes en manque d'expérience. Les éclats de rires fusèrent quand un soldat prit librement la parole, envoyant poliment chercher les clés de la cité dans le postérieur de sa maîtresse. Je me tournais vers l'un de mes soldats avec un sourire :

- S'il est une chose que les Elfes doivent apprendre de leurs voisins de l'Ouest, c'est le sens de la répartie...

Puis prenant la parole bien fort pour que le maximum de personnes m'entende, je clamais :

- Voyons messieurs, déjà que leur peau est noire, n'envoyez pas ce pauvre chercher quelque chose de si petit dans quelque chose de si sombre !

Les Elfes se joignirent aux Hommes pour éclater de rire, et le soldat me tira le pied pour réclamer mon attention.

- Vous vous débrouillez bien, mon lieutenant !

Je lui souris, confiant. Prêt de sept centaines d'Hommes sous mes ordres étaient allongés à mes côtés, silencieux, attendant impatiemment que la terre s'ébranle sous la charge des Drows. Je me ressassais mon plan. La moitié des archers décocheraient une première salve en restant cachés, en cloche, puis, suivant le mouvement, la seconde moitié vomiraient leurs traits meurtriers en se montrant directement. Puis les flèches tomberont sur les Sombres, et ligne par ligne, se relayant, la totalité des archers feront goûter aux Sombres le goût amer de la défaite. Les Drows avaient capturés la lieutenante de la garde de la cité d'Hereon. C'était une Elfe, qui revenait d'Anaëh. Si ce n'était pour tisser des relations ou revoir sa famille, j'en voyais mal d'autres raisons. Après tout, en apportant mon soutien à Glenn, j'assurais à Alëandir un allié de poids. Une cité alliée économiquement, commercialement, mais surtout militairement. Je me surprenais moi même à penser à ça. Une bataille nous attendait, et déjà les premiers impatients saisissaient leurs flèches de leurs carquois.
Revenir en haut Aller en bas
Altiom d'Ydril
Humain
Altiom d'Ydril

Nombre de messages : 639
Âge : 26
Date d'inscription : 28/08/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 32
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeMar 19 Juin 2012 - 16:19

Bon sang c'était incroyable! On ne pouvait jamais dormir tranquille ici! Secoué comme un pauvre prunier innocent -car il devait bien exister des pruniers coupables-, les esgourdes violemment assaillies par l'outrageux tocsin qu'on faisait tintinnabuler à tout va, l'archonte se réveilla tout subitement alors qu'une abominable réalisation venait frapper son esprit embrumé!
- Oaaah 'chier la baston d'Ruven c'vrai... Accueilli par les visages tendus mais résolus des quatre chevaliers Soltarii, le suderon se leva d'un bond, inspirant un grand coup, et sortit avec ses hommes au travers des rais d'ors de l'astre levant. Ça, les drows savaient choisir leur heure pour attaquer! Au moins les hommes de traits sur le plateau ne seraient-ils pas aveuglés lorsque les ennemis les dépasseraient, c'était bien-là ce qui comptait le plus. Un sourire, presque indiscernable, se dessinait lentement sur la face de l'Ydrilote. Il n'était pas jouasse à l'idée de la bataille à venir, n'allons pas jusque-là, mais au moins il restait serein. Il faisait beau. Cela semblait déplacé dans un tel contexte, mais c’est tout ce qu'Altiom retiendrait de ce jour: il faisait beau. Un Soleil radieux, de rares nuages, quelques oiseaux.
- Un beau jour pour mourir, murmura-t-il presque involontairement.
- Un beau jour pour casser des crânes, ouais! HAHAHA! corrigea l'un des chevaliers. Et il avait raison: aujourd'hui ils repousseraient les sombres, point.
- Bonne chance, Ydril. Le salut de Ruven dépend de vous, fit le lieutenant des éclaireurs, déboulant de nulle part, en agrippant le bras du drille.
- A vous aussi Aldaron, faites-leur vivre l'enfer! 'Fin laissez-nous en quelques uns quand même. Et tous deux continuèrent leurs routes à vive allure. Trois des Soltarii partirent rejoindre les hallebardiers au croisement tandis que le dernier retrouvait ses hommes dans la cour de Ruven. On effectuait les derniers placements, on donnait les derniers ordres, on vérifiait une dernière fois son équipement. Et l'on attendait.

Un émissaire ennemi vint à se présenter aux portes. Un humain, qui comme ses maîtres était esclave. Lui de ses chaînes, eux de leur aveuglante soif de sang. Altiom avait presque autant de compassion pour ses adversaires que pour ce pauvre hère. Aux côtés d'Etias il écoutait l'homme innocent, pris dans la tourmente contre son gré, plaider la cause de ceux qu'il devait haïr plus que tout.
- Quelle est votre réponse ?
- J’aurais bien voulu vous ouvrir les portes vraiment, mais je suis désolé, je crois bien que j’ai perdu les clés ! Instantanément, l'archonte éclata d'un rire tout bonnement irrépressible! Diable, il aimait de plus en plus ces naelisiens! Littéralement plié en deux, appuyé sur le rebord du rempart de fortune, il se laissa achever par la réplique d'un second homme d'armes. Prompts au rire, nombre d'autres Ydrilotes avaient déjà la larme à l’œil!
- Par le saint-con de Néera je m'en serais voulu de louper ça! fit le loustic en envoyant une grande tape amicale dans le dos du mage.
Vode An (Brothers All) by Jesse Harlin on Grooveshark
Le temps passait... mais si doucement. Tout cela manquait d'animation. D'ennui -ou peut-être était-ce calculé-, l'archonte se mit à fredonner un air lent et grave entre ses lèvres. Cependant tandis qu'il commençait à murmurer quelques bribes de paroles, le fredonnement se fit mélodie. La mélodie chant. A sa gauche, l'un de ses compatriotes arbalétrier, reconnaissant ledit chant, reprit celui-ci. A voix basse d'abord, un sourire presque inquiétant illuminant peu à peu son visage. D'autres à ses côtés l'imitèrent progressivement chacun à son tour. Et alors Altiom haussa subitement la voix, déclamant avec force des paroles simples quoi qu'incompréhensibles pour qui ne connaissait pas le patois suderon. En quelques instants, ce fut toute la muraille qui trembla sous les voix puissantes des Ydrilotes, sous la force obscure cachée derrière les mots de ces hommes de la mer. Il Grande Inno d'Ydrilà, créé sous le règne du nouvel archonte avec l'aide de ses meilleurs penseurs. C'était rapidement devenu une tradition, récente certes, mais toujours respectée à l'orée du combat. Monument d'orgueil dressé à la gloire du comté, à la face des Soltarii, texte fédérateur et fraternel. Terriblement sombre et violent, encensant l'honneur au combat, le don de soi pour ses camarades, la brutalité envers l'ennemi. Créé pour impressionner tant qu'enhardir, frappant d'autant plus qu'il était simple. Et c'était cette simplicité qui permettait, même à ceux dont les paroles restaient impénétrables, de reprendre le chant avec vigueur. Partout, dans Ruven, au sommet des remparts, derrière les barricades et sur le plateau, l'hymne emplit les cœurs de fureur et de hargne!
Ce serait la dernière force qu'amènerait le sud.
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
Y'Shahinn Nehleän

Nombre de messages : 394
Âge : 33
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeMar 19 Juin 2012 - 17:41

La réponse donné par les humains restait une réponse attendue et espérée mais cela sembla gêner l'esclave au plus haut point et il se tourna avec crainte vers les rangs des Drows qui l'observaient. Les rires des défenseurs et le désarroi de l'esclave n'échappa pas à ses maîtres et une sonnerie de cor résonna, indiquant le refus de l'ultimatum. Cette réponse sonnait le début des hostilités, même si le Drows n'en espérait pas autre chose. La situation était plus délicate pour l'esclave qui du coup se retrouvait entre deux feux, incapable de regagner les rangs sombres ou franchir les murailles. C'est pourquoi il se fit tout petit près des portes, espérant échapper à l'intention du carnage qui s'annonçait. déjà les sonneries de cors se firent plus importantes et l'agitation gagnait le coeur des soldats.
De son coté, observant toujours le déroulement des événements, la Da'ron Saenathra pu entendre les faibles paroles de sa prisonnière. Elle ne lui accorda pas un regard, pourquoi devait elle le lui accorder ? Glinaina n'était qu'une vulgaire Elfe, un exemple à faire et rien n'indiquait qu'elle serait encore vivante à la fin de la prise de Ruven. Bon la Drow savait que le bourreau souhaitait encore jouer avec et elle serait peut être utile devant les murs de Naelis, c'est pourquoi on pouvait dire de cette prisonnière que son sort étai encore incertain. cela dit elle obtint quand même une réponse orale de la part de sa geôlière.


La politesse est relative entre races mais, lors d'un siège, il est de bon ton de respecter certains protocoles, même si il m'importe peu de la réponse de tes petits camarades. D'ailleurs ils viennent de refuser mon offre, nonobstant ta propre vie. Je me dois donc de répondre avec la même politesse.

La Da'ron se tourna vers les deux piloris et fit signe au bourreau qui attendait juste à coté. Le bruit d'une lame sortie se fit entendre avant qu'une silhouette massive ne vint se poster face au compagnon encore en vie de l'Elfe et cloué sur son instrument de supplice. Le bruit de la chair tranchée résonna aussitôt, couplé à d'horribles cris de douleur. Le Drow se retira après quelques instants, laissant l'humain à l'agonie, ses tripes pendant de son abdomen et se répandant à ses pieds. L'homme mit un certain temps à rendre son dernier souffle, mourant à petit feu de ses blessures sous le regard de ses tortionnaires. Saenathra reprit ses observations, n'accordant toujours pas un regard à Glinaina.

Maintenant que les présentations sont faites .. lançons les festivités. Regardes bien petite Elfe, le sort de cette bataille décidera également du tien.

Une nouvelle sonnerie de cor retenti, cette fois tout était en place. Un cavalier vint faire son rapport à la Da'ron avant le signal de l'attaque.

"Ma dame .. il se sont mis à chanter ..."

Les cygnes s'envolent enfin .. A l'attaque donc ..

Le signal fut aussitôt donné et le premier groupe Sombre à donner de la voix était le mangonneau de l'armée. Dans sa lourdeur et actionnée par de nombreux servants, la machine fut promptement chargée d'étranges grandes jarres en terre cuite et recouvertes de paille et ensuite enflammée. Le balancement du bras envoya sans attendre le projectile flamboyant dans une trajectoire en cloche mais non pas vers les murailles mais vers le plateau. Plusieurs jarres atteignirent de plein fouet leur objectif, les troupes bombardées découvrant avec effroi que ces conteneurs étaient remplis de goudron de pin, un liquide noir et visqueux et extrêmement inflammable. Les jarres explosèrent ici et là sur le plateau, quelques-unes tombant directement sur les archers allongés au sol, le liquide éclaboussait de larges zones et s'enflammait aussitôt, brûlant palissades et les hommes ayant eu la malchance d'en être recouvert. Les archers chanceux qui n'étaient pas atteints par les flammes devaient ensuite faire avec les vapeurs toxiques qui emplissaient les narines, provoquant vertiges et somnolence.
Le tir restait imprécis et seules quelques jarres tombaient ici et là mais cela suffisait déjà pour dérégler fortement la belle organisation des archers sur le plateau.
Pour en rajouter, les unités de volée des Drows en rajoutèrent une couche et des centaines flèches formèrent une parabole pour s'abattre sur les rangs surpris des archers Humains.
Il restait des munitions au mangonneau et celui-ci comptait bien continuer le bombardement de jarres remplies de goudron inflammable et difficile à éteindre avec les moyens du bord.

Sur la route, un important contingent de soldats sombres chargea droit vers le croisement, soutenus par des sortilège de sorciers. Les défenseurs du croisement subirent la même magie que les veilleurs de Valtrigon et de larges crevasses se creusèrent sous leurs pieds, bougeant ici et là certaines barrières et palissades. Les assaillants subirent un violent tir de riposte mais parvinrent au contact des défenseurs dans une grande mêlée où chacun ne faisait pas de quartiers.
Les forces semblaient équivalentes bien que les assaillants du croisement semblaient se battre moins bien que d'habituels Drows et être moins bien équipés. Et pour cause, les Naelisiens et alliés virent qu'ils se battaient contre de simples humains enrôlés, des forces de Sol'dorn ayant prêtées serment d'allégeance au Drows et faisant office de chair à canon tandis que leurs maîtres attendaient patiemment non loin de charger les restes des défenseurs une fois qu'ils seraient bien affaiblis.


Dernière édition par Y'Shahinn Nehleän le Ven 29 Juin 2012 - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Glenn Hereon
Ancien
Ancien
Glenn Hereon

Nombre de messages : 626
Âge : 24
Date d'inscription : 09/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 35 ans (974 du cycle 10)
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeJeu 21 Juin 2012 - 13:34

Un cri d’effroi s’éleva du centre de l’armée drow pour finalement atteindre les oreilles des soldats du croisement comme du petit bois. C’était la conséquence de la réponse insultante des humains, visiblement les drows n’appréciaient guère l’humour. Glenn était resté impassible à l’écoute de ce hurlement et Méluin, qui pouvait assister à la scène par le biais de son ombre, lui précisa qu’il s’agissait du guetteur attaché au pilori qu’on étripé, purement et simplement. S’ils croyaient pouvoir les effrayer avec de telles méthodes, ils se trompaient : ce genre d’actes atroces n’avait pour seul effet d’accentuer la fureur des défenseurs et encore plus celle des guetteurs, qui criaient vengeance. Erestor, le meneur de l’ordre, bouillait littéralement de rage et se défoulé, à mains nues, actuellement sur un pauvre arbuste.

Du haut des remparts, Etias attendait de voir la première action de l’ennemi. Pour l’instant, les forces envoyés contre le croisement restaient à bonne distance et attendaient. Soudain, des sortes de projectiles jaillirent de derrière du plateau pour s’y déverser et exploser au contact du sol. C’était là l’œuvre du fameux mangonneau mentionné dans les rapports de l’attaque de Valtrigon ! Les drows avaient du pressentir la présence de troupes sur le plateau et afin de s’en assurer, avaient utilisés leur unique machine de guerre. Toutefois, le mangonneau avait tiré à l’aveuglette et les jarres qui avaient été lancées s’étaient dispersés un peu partout sur le plateau, de sorte qu’au final, peu d’archers furent touchés par l’impact, ces derniers étant placés en ligne sur le flanc sud du plateau. Mais l’effet de surprise était à l’eau, les quelques malheureux qui avaient été touchés beuglant de tout ce qui restaient de leurs poumons pendant que le feu les consumaient. Les mages qui étaient sur place réagirent immédiatement en usant du pouvoir de l’eau pour arrêter la propagation du feu. A côté d’eux, les officiers donnaient moult ordres afin de calmer les troupes et de préparer la riposte. Ces derniers redressèrent leurs barricades afin de se protéger des tirs ennemis, il fallait absolument se réorganiser. Mais un autre problème se posa à eux : l’explosion des jarres avait dégagée une vapeur toxique qui tendait à assoupir les sens. Une fois le feu réduit, les mages se mirent aussitôt à dissiper ces vapeurs à l’aide de leur pouvoir élémentaire du vent.

Devant ce spectacle, Etias quitta d’un pas vif les remparts afin de rejoindre Sargril, au croisement. Quand il passa les portes, il put constater que la bataille avait aussi commencé de ce côté. Des troupes drows étaient en train de charger sur les Alonniens qui avaient pris place derrière les barricades, comme le voulait le plan. Les arbalétriers firent pleuvoir leurs carreaux sur la masse qui chargeait mais cela ne suffis pas à les stopper et la mêlée s’engagea. C’est alors que tous purent constater avec effroi que leurs adversaires du moment étaient des humains et non des drows. Des frères qui avaient choisis le mauvais allié et qui méritaient la mort pour cette trahison. Etias se dirigea vers ses trois confrères mages qui étaient en faction au croisement.


« Rejoignez immédiatement le plateau et aidaient vos pairs pour dissiper cette vapeur toxique, les archers doivent tirer ! Je reste ici pour assister Sargril.»

Il fallait au plus vite dissiper cette vapeur toxique et se préparer à contrer les prochains tirs du mangonneau. Avec ce premier tir de surprise, un peu plus d’une centaine d’archers étaient dans l’incapacité de tirer mais il en restait suffisamment pour qu’Aldaron mette en place une contre attaque efficace. De son côté, l’arcaniste de Naelis s’engagea à son tour dans le combat, en envoyant une bourrasque d’air droit sur les conscrits afin de permettre aux Alonniens de se replier plus rapidement derrière la seconde série de barricades et les arbalétriers tirèrent une nouvelle slave. Les drows avaient probablement envoyés ces conscrits en première ligne afin de tester les défenses humaines. Eh bien espérons que les drows tireront beaucoup d’enseignements de ce gâchis de troupe car pour l’instant, les défenseurs avaient l’avantage. Sur ce coin de là bataille du moins…
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
Hanegard Kastelord

Nombre de messages : 2124
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 45 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeJeu 21 Juin 2012 - 20:08

[pnj]

Au croisement, les drows n’avaient pas engagé leurs meilleures troupes, essayant tout d’abord de percer les lignes avec de simples humains de Sol’Dorn réduit en esclavage et forcés de se battre pour leurs nouveaux maîtres. Certes, cela donnait une troupe d’assaut disparate et assez peu efficace, mais l’objectif des sombres était d’user les défenseurs avant de se lancer eux-mêmes dans la bataille. La chair à canon humaine comptait pour rien dans les pertes d’une armée drow, et la seule idée de forcer les humains à s’affronter entre eux devait les amuser. Les maudits !

Glamdring avait demandé à Sargril l’honneur de pouvoir combattre sur la première ligne de défense, honneur qui lui avait été accordé. Fracassant de sa hache le crâne d’un adversaire, le nain regarda autour lui pour vérifier si la ligne tenait bon. Les miliciens de Naelis et les vétérans d’Alonna faisaient du bon travail, et les cadavres s’entassaient devant les barricades. Pour autant le nain ne trouvait pas là motif à se réjouir. Des drows se mêlaient aux assaillants et il savait que de là viendrait le vrai danger.

Alors qu’un nouvel esclave de Sol’Dorn tombait au sol, un drow richement vêtu d’une longue robe tissée de signe cabalistiques s’avança. Un sourire narquois aux lèvres, le sorcier tendit ses doigts effilés d’où jaillirent des éclairs qui jetèrent au sol deux soldats. La terreur des arcanes fit son œuvre et un flottement se propagea le long de la barricade. Conscient du risque que faisait courir ce nouvel adversaire pour les défenseurs, le nain brailla :


Eh, face de gobelin, viens par ici !

Lorsque le regard du drow se porta sur lui, Glamdring vit la surprise y naître à la vision d’un nain combattant si loin de chez lui. Surprise remplacée moins d’une seconde plus tard par l’amusement lorsque le sorcier prépara un nouveau sort afin de carboniser l‘impudent qui osait le défier. Solidement campé sur ses jambes courtaudes, l’ancien garde royal murmura :

Yaron, prête moi ta force.

Alors que les éclairs jaillissaient, la hache du guerrier nain s’illumina sous l’action des runes qui s’y trouvaient gravées. Sorcellerie drow contre magie runique, art profane contre religion ancestrale, les deux arts secrets s’affrontèrent. La sueur lui goutant sur le front, l’esprit concentré sur sa foi en ses dieux, Glamdring força les éclairs à épouser les contours de sa hache. Comprenant l’erreur qu’il venait de commettre, le sorcier tenta de reculer au moment où son sortilège s’inversait et le prenait pour cible.

Crève !

De la hache du nain, les éclairs jaillirent et vinrent frapper le drow en plein torse. L’espace d’un instant, l’ancien garde royal de Kirgan put lire la surprise et la douleur sur le visage de son adversaire, avant qu’il ne s’effondre dans la boue sanglante du champ de bataille. Reprenant péniblement son souffle, Glamdring vit une salve de carreaux d’arbalètes siffler juste au dessus de la tête des défenseurs. L’assaut faiblissait. Tout du moins l’assaut des esclaves, car le plus dur restait à venir, mais de cela Glamdring ne se souciait plus. Vivante incarnation d’Ikthor, il se dressa sur la barricade.

Allez bande de lâches ! Venez tâter de ma hache !

Le sang bouillonnant dans ses veines, oublieux de la fatigue et du danger, le nain se jeta de nouveau dans la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 24
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeVen 22 Juin 2012 - 11:03

- A Eruchîn, ú-dano i faelas a hyn an uben tanatha le faelas !
Ne leur montrez pas de merci, vous n'en recevrez pas !
- Naelisiens, en position !

Les archers de Naelis passèrent devant, traînant de tout le large du plateau, un filet, qu'ils attachèrent aux flèches qu'ils avaient encochés. Au total, c'était une cinquantaine d'archers, prêts à déverser leurs traits. Mais pas sur les Drows.
Et dans le calme qui précède la tempête, le reflux de l'eau qui se prépare à mieux se briser contre les rochers, le silence se fit. Puis des cliquetis, des rouages actionnés, et l'air fut fendu par des sortes de jarres. Un certain nombre se brisa sur le plateau, affolant quelques recrues qui se cachèrent la tête. L'une d'entre elle frappa de plein fouet l'Est de notre tannière, qui brûla les troupes qui étaient les plus écartées du reste des troupes. Mais nos rangs étaient entassés sur le bord Sud du plateau. Cependant une odeur me parvint aux narines, une odeur âcre et nauséabonde...

- Gardez vos têtes près du sol ! Ne respirez pas la fumée, gardez votre visage le plus près du sol !

Les plus inexpérimentés s'affolèrent et partirent en courant, se mettant à tousser, vomir, et à se rouler sur le sol. Mais bien que nos visages soient à même le sol, l'air vicieux pénétra dans les narines d'un bon tiers d'entre nous, qui vomirent aussi. Leurs yeux pleuraient, et ils toussaient jusqu'à en vomir. Ces images frappèrent beaucoup de miliciens qui se mirent à trembler, certains à prier. Les mages intervinrent, repoussant de leur art les maux des gaz, apaisant les feux et les âmes des jeunes guerriers, réconfortés d'une tape sur l'épaule par quelques uns de mes éclaireurs, qui eux, malgré quelques nauséeux gazés, se portaient bien. Les ordres étaient clairs : viser les archers Drows.

- Première ligne, enflammez ! Tangado a chadad !
Parez à tirer !

Ceux dont les bras pouvaient tirer se mirent à genou, encochant leurs flèches, et bandant leurs arc, pointés vers le ciel, après avoir préalablement enflammés l’extrémité de leurs flèches qu'ils avaient garni de paille.. Je levais mon bras, et hurlais en le rabaissant :

Hado i philinn !
Décochez les flèches !

Et les traits percèrent le ciel. Un nuage à peine visible, sombre et éclatant, obliqua dans le ciel et s'affala sur les troupes des Sombres. La ligne qui venait de tirer céda sa place à la deuxième, composée majoritairement d'éclaireurs Elfes. Pendant que ceux qui achevaient leurs tirs rechargeaient, attendant les ordres, mes Elfes avançèrent de trois pas, tous en même temps, sur deux lignes. La première se mit à genou, pointant leurs arcs vers le ciel, tandis que la seconde armait en direction des Sombres, vision rendue difficile par la fumée dégagée par les jarres.

- Deuxième ligne ! Heïd...Hado !
Attendez...Tirez !

Les tirs fusèrent une seconde fois. De nouveau, un nuage mortel s'élevait dans le ciel et s'abattait, on ne savait où. Les éclaireurs mimèrent les archers de la première ligne, mais cette fois, tous encochèrent leurs flèches. Je m'imaginais environ quatre cents arcs pointés vers le ciel.

- Naelisiens ! Filets !

Ces derniers, empoignant leur courage à deux mains, se levèrent ensemble, et visèrent verticalement.

- Tirez !

Les arcs vomirent leurs flèches en un bruit sourd et coupé, emportant avec eux un immense filet. Très rapidement, tandis que le filet se déployait sur les Drows, ils s'emparèrent de leur deuxième flèche, où était accrochée l'autre extrémité du filet. Attendant le bon moment, ils décochèrent leur trait devant la première ligne des Drows, formant un immense filet déployé sur les troupes des Sombres.

- Maintenant !

Et cette fois, les deux lignes décochèrent leurs traits, et ce fut quatre cents traits qui s'élevèrent dans le ciel, s'affalant sur une multitude de Drows prisonniers d'un filet, emmêlés et immobile. Nos rangs étaient divisés. A présent, chacun tirait le maximum de flèches qu'il pouvait, espérant, à travers la fumée, toucher l'un des Drows qui se trouvait quelques mètres plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
Altiom d'Ydril
Humain
Altiom d'Ydril

Nombre de messages : 639
Âge : 26
Date d'inscription : 28/08/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 32
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeSam 30 Juin 2012 - 19:25

Par les balloches pendouillantes de Mogar les drows avaient le sens du savoir-vivre! On ressentait bien tout ce raffinement, délicat sans être ampoulé, propre aux gens de bonne société. Tout cela respirait la bienséance distinguée, la courtoisie pondérée, que dis-je! L'affabilité quintessenciée! La commandante Saenathra Doa'rihn prouvait effectivement en ce jour ses goûts très sûrs en matière de civilité: polie jusqu'à l'extrême, la dame avait consenti envoyer un émissaire pour prévenir ses adversaire, dans un suprême élan de bonté, de son assaut imminent! Peut-être avait-elle craint pour leurs fragiles yeux -forcés qu'ils étaient de mirer dans l'axe de l'astre s'ils souhaitaient s'informer de l'arrivée des sombres-, et s'était décidée à leur épargner cette peine. Quoiqu'il en soit, un gentilhomme tatillon aurait toujours pu trouver à redire, quid de l'hygiène du bonhomme? Quid de ses frusques? Quid de son devenir au cœur de la bataille? Mais allons! Soyons honnêtes, soyons in-dul-gents, la commandante avait déjà fait bien des efforts.
Et voilà qu'elle réservait encore d'autres surprises à nos chers assiégés, la coquine. Un mangonneau, rien que ça! Ah ils étaient gâtés les petits fripons. Comble d'obligeance, elle leur fit même cadeau de précieux projectiles inflammables. Non sincèrement, c'était presque trop de gâteries d'un coup, une vraie mamie gâteau en devenir! Pour peu on aurait qualifié ces freluquets de coalisés de gourmands, d'avides! Mais courtoisie faisant foi en Naelis, ils n'en demandèrent pas plus. Mieux, ils avaient eux aussi préparé un petit cadeau de bienvenue. Oh certes, rien qui n'égale la prévenance des attentions de la dame, mais que voulez-vous il fallait faire avec les moyens du bord. De mesquines rumeurs ne disaient-elles pas que le seigneur Hereon avait pour habitude de recevoir ses hôtes au pain sec et à l'eau? Foutaises! En ce jour, et grâce soit rendue à l'ingéniosité elfique, il eut un présent on ne peut plus convenable à offrir: une escarmouche sournoise et dans les plus pures règles de l'art! Une fois de plus, on pouvait reprocher à tout ce beau monde la perniciosité de telle idée, l'âpreté de l'exécution et tant d'autres imperfections dérisoires, mais ainsi que l'on disait: "c'est le geste qui compte".
C'étaient à peu près les mêmes faux-semblants qui faisaient foi au sein de la noblesse Péninsulaire. On mentait le sourire au lèvres, on multipliait les enculades verbales dans le dos de ceux qu'on louait en public, on partait guerroyer contre de soi-disant amis. Ces façons de faire semblaient bien ridicule hors de leur cadre habituel... mais tiré de ses réflexions par l'un des lieutenants, Altiom dut se recentrer sur la situation.


Le bout de morceau de vestige de quatrième ost avançait vers ses positions. Et si ridicule que l'appellation puisse faire paraître le contingent, ce serait toujours trop pour ses cent vingt-sept... non, cent vint-six (diantre, l'on ne se rend pas compte à quel point chaque homme est précieux dans une telle situation!) bonshommes. Soit il lui restait toujours un bon gros troupeau de guerriers enhardis à l'arrière, mais s'il pouvait préserver les porte, l'archonte n'hésiterait pas. Le travail d'orfèvre qu'avait dû effectuer l'architecte pour parvenir à de telles finitions, et ces courbures stylisées, peaufinées, parachevées, au poil de cul vous dis-je! Ça n'avait tout simplement pas de prix. Bref, les mains au-dessus de l'un des braseros -car tout-de-même il faisait un petit peu frisquet en cette matinée de printemps-, le suderon s'adressa à ses hommes.
- Naelisiens, Ydrilotes, l'heure est venue! Le capitaine des éclaireurs et tous ses hommes de traits sont en train de donner le meilleur d'eux-mêmes, fussent-ils asphyxiés vifs! Mais les drows marchent toujours à notre encontre. Le seigneur Hereon donnera la charge de notre côté, et nous allons tout faire pour lui faciliter la tâche! Vous allez visez juste en ce jour. Vous n'allez pas faillir. Nous avons assez de réserves pour plusieurs jours, alors ne retenez pas vos tirs! Les choses se déroulent plus ou moins comme prévues, le plan n'a pas changé: visez en priorité tout ce qui ressemble de près ou de loin à une torche, enflammée ou non. Des sacs de poix? Vous les faites sauter! Des béliers? Vous les cramez sur place! Et si rien de tout ça ne frappe vos mirettes, arbalétriers concentrez-vous sur les archers. Vous pouvez les atteindre cinquante mètres avant eux d'après nos maîtres d'armes, profitez-en! Je veux que vous vous en sortiez tous, alors les hommes de traits adverses y passent en premier! Archers de Naelis, vous vous chargerez de percer tout ce que ce soi-disant ost osera nos envoyer de piquiers, hallebardiers, et autres trucs en é! On laissera la cavalerie au seigneur pour l'instant. Si les choses tournent mal, si la porte semble sur le point de céder, vous connaissez la manœuvre, le Gambit des Portepoisse. Un rapide coup d’œil aux forces adverses: il avait encore le temps. Quant à vous hommes d'armes, restez à couvert dans les maisons, derrière les murets et tout ce qui peut vous éviter de recevoir une flèche dans le cabochon jusqu'au coup d'tsoin-tsoin, il désigna le cor d'un lieutenant. Ça sera le signal du Gambit... et surtout que les défenses seront sur le point de céder, donc faudra pas traîner pour radiner ici et couvrir la manœuvre des hommes de trait! Ensuite comme on a dit, vous prenez position sur la place centrale, bien au milieu des bâtisses, et vous tenez la zone. Altiom se tut un moment. Il n'avait rien oublié. Bonne chance mes frères, et pensez-bien à compter vos points, les cinq premier consommeront à l’œil et les cinq dernier payeront les tournées! Une clameur rigolarde s'éleva quelques instants à ce rappel et le calme revint.
Les arbalétriers, dont la portée effective pouvait frôler les deux cent mètres, furent les premier à laisser siffler leurs carreaux sur ordres des lieutenants. L'archonte se joignit aux archers, et suivant sa flèche des yeux jusqu'à sa première cible, ne put retenir un:
HOUHOUHOUHOU LE TIR CRITIIIIIIIIQUE!! BOOYAH!!

Mais que l'on ne s'y trompe pas! L'humeur n'était pas aussi légère sur tout le champ de bataille! Plus au nord, déjà, les premières barricades étaient embourbées dans une mêlée barbare, forçant les hommes de traits à viser les lignes adverses plus reculées. Ainsi l'on se sentait bien seuls au front -mis à part les centaines d'ennemis à trucider, certes- et le temps paraissait bien long pour ces forces de la nature qu'étaient les quatre Soltarii. Ils faisaient une sacrée paire, hallebardiers cuirassés et chevaliers engoncés! De vrais murs sur pattes. Mais si eux faisaient d'évidents efforts pour contenter leurs opposants, qu'osa-t-on leur coller entre les paluches comme unique distraction? De maigres rebuts estreventins! Lorsque lesdits chevaliers se rendirent compte de la fourberie -après en avoir occis une bonne vingtaine, ils appréciaient généralement leurs ennemis à la quantité- ce furent foultitudes d'éclats de voix outrés qui fendirent le champ de bataille.
- M'enfin comment ça on se bat pas contre des drows? C'est des drows qui nous assiègent oui ou merde?! s'écria Donatello.
- Mortecouille c'est ma foi vrai! renchérit Raffaello.
- C'est ça le problème avec eux... c’est pas réglo. On sait jamais si on va vraiment les voir débarquer ou s'y vont pas nous filer entre les doigts en laissant d'autres guignols prendre les coups à leur place, ajouta Leonardo.
- V'voulez qu'jvous dises, me faire insulter de la sorte moi ça me coupe l'appétit, conclut Michelangelo. Et tout en tailladant sans vigueur, sans passion, les bougres continuèrent leur débat désabusé. Non tout-de-même il fallait les comprendre! C'était un manque de respect profondément dégradant que de se voir ainsi affublé d'une bande de larbins de l'est en lieu de vrais sombres pur jus. Mais c'était sans compter sur la détermination des nains... enfin du nain. Frappant un sorcier drow -oui chez les elfes noirs on commençait à craintivement trempoter les petons avant de se jeter dans le bain semblait-il- de toute la majestueuse et immémoriale puissance des runes, Glamdring défit son opposant dans un triomphe plus qu'éclatant! Bien haut sur sa barricade, il défiait le pâle ramassis de piétaille qu'on daignait tout juste qualifier d'ennemis de venir le déloger. Revigorés par telle vision guerrière, nos loustics Soltarii reprirent foi en ce combat. Après tout, ils en verraient bien, des drows, autant en finir plus rapidement avec les parasite d'Estrévent! Et redoublant d'ardeur, ils broyèrent crânes, déchiquetèrent membres et transpercèrent reîtres par brochettes entières aux côté de leur nanique idole!
Un maudit surineur vint pourtant se jouer d'un défaut d'armure pour abattre la montagne donatellienne! Vagissant leur rage, ses trois compères s'acharnèrent à le défendre alors qu'il s'éloignait vers l'infirmerie -du moins "alors que trois hallebardiers l'éloignaient de force vers l'infirmerie"- et qu'on sonnait le cor des archers d'Ydril pour demander un soutien temporaire. Les trois compagnons étaient peut-être aussi tristes de voir leur camarade quitter le combat avant qu'il n'ait vraiment commencé que lui d'y être forcé, mais que voulez-vous... le monde est injuste!
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
Y'Shahinn Nehleän

Nombre de messages : 394
Âge : 33
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeSam 4 Aoû 2012 - 20:39

Aussi loin que l'on puisse observer la bataille se déroulait comme convenu, pour le moment du moins. La bataille sur le croisement était furieuse mais il était prévu d'y rencontrer une forte résistance, les soldats humains enrôlés étaient là pour ça et ils remplissaient leur rôle en fatiguant les troupes de Naelis.
Ceci dit le nombre d'archers disposé sur le plateau était supérieur aux prévisions, leurs salves étaient nombreuses malgré la pagaille mis par les tirs du mangonneau. Mais ce danger était relatif car ils ne soutenaient pas leurs compagnons combattant au croisement, préférant attaquer les troupes disposées dans la plaine. Manque de chance pour eux il s'agissait des meilleures troupes des Drows donc bien disciplinés et bien protégés face à de simples flèches. Quelques sorciers postés ici et là utilisaient des sortilèges de vent pour perturber encore plus les tirs d'archerie. En retour le bombardement du plateau se poursuivait, le mangonneau finissant d'épuiser ses réserves de munitions tant qu'on ne venait pas lui chercher de noises.

Sur le croisement, la situation était mitigée bien que les défenses tiennent malgré l'assaut. Le spectacle d'humains combattants des humains était assez sympathique à observer, comme deux meutes de chiens de combat s'entretuant dans une arène sous les exaltations des parieurs Sombres. Mais la bataille n'allait pas durer longtemps et ces esclaves pouvaient servir à d'autres choses. Pour le moment ils tuaient et étaient tués, chacun d'eux ayant en tête le marché proposé par leurs maître : une part de butin et une incorporation dans les rangs des Drows officielle. Bien sur cette duperie les faisaient tenir les rangs mais ils étaient plutôt surclassés face à des défenseurs déterminés, ils jouaient leur part.
La fatigue commençait à miner les corps des humains, un tel combat ne pouvait tenir longtemps surtout avec une telle intensité, personne ne pouvait combattre à pleine puissance plusieurs minutes de suite.
Le moment fut venu pour un coup de pouce et une unité complète de lanciers Drows vint s'ajouter à la mêlée du croisement. Profitant de la confusion, ces troupes fraiches déferlèrent sur les défenseurs des barricades et firent pencher la balance. Le niveau entre un soldat humain recruté et un drow se fit tout de suite sentir et les premières barricades furent percées. Bien armés et bien protégés, les combattants Sombres entreprirent de refouler les défenseurs vers le plateau, leur présence encourageant d'autant plus leurs acolytes esclaves qui se jetaient à corps perdus dans les rangs des Naelisiens. Le plateau pouvait tenir encore un temps mais la pression mit par les soldats drows professionnels était redoutablement forte à moins que des renforts n'arrivent pour stopper l'avancée.

Devant la porte sud, le combat se limitait à un simple duel d'archerie entre les deux camps, rien de bien folichon comparé aux clameurs des combats sur le plateau. La Da'ron observait sans sourciller, les choses n'étaient pas vraiment intéressantes pour le moment. Cela ne serait que lorsque les portes tomberont que les événements allaient être délicieuses. Pour le moment il n'y avait aucun signe de la présence du seigneur humain de Naelis, peut être était il terré dans le bourg à tenter vainement de coordonner ses défenses. Saenathra avait encore des surprises pour lui et le moment était venu de faire pencher la balance. Elle se tourna vers Glinaina.


Vu que tu es à la solde des humains je ne pense pas que tu fus à la bataille d'Ellyrion. Je te conseille de bien regarder, tu va voir à l'oeuvre la magie qui a abattue les portes de ce fort. Ruven est désormais perdue.

Un simple geste vers un porteur de cor et une sonnerie s'éleva dans les airs. Cette clameur musicale n'était pas destiné à un Drow mais à un être tapis près des portes sud. En effet, l'esclave qui avait été chargé de porter l'ultimatum à Ruven se terrait là depuis le début de la bataille, oublié par tout le monde et non surveillé. Le cor annonçait sa nouvelle mission et l'homme sortit de ses haillons une sorte de plaque métallique ornée de plusieurs gemmes lumineuses. Tremblant de peur, une peur surtout tournée vers la colère de ses maîtres, l'homme fonça vers les portes et déposa sur celle-ci la petite plaque avant de s'enfuir à toutes jambes vers l'armée Drow.
Quelques secondes plus tard, une formidable explosion secoua la porte sud, la chaleur et l'intensité des flammes étant ressentie à des centaines de mètres à la ronde. Quelques années plus tôt, quatre stylads avaient suffit à vaincre les lourdes portes renforcées magiquement du fort d'Ellyrion. La simple porte en bois de Ruven, aussi renforcée soit-elle, ne put résister à une telle puissance et s'effondra dans un grondement de bois brisé et de flammes colossales.

Cette explosion sonna le signal pour investir le bourg et déjà quelques unités Drows commençaient à s'ébranler vers la brèche. Attaquée sur deux fronts, sur le plateau et à la porte sud grande ouverte, Ruven était dans une situation désespérée désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
Hanegard Kastelord

Nombre de messages : 2124
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 45 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeJeu 9 Aoû 2012 - 10:10

Tant que les miliciens ne devaient affronter que des humains recrutés de force par les drows, la situation demeurait gérable sans grande difficulté. Certes les pertes augmentaient mais aucune percée ne menaçait, les lignes tenant solidement assaut après assaut. Cet équilibre changea brutalement lorsque les piquiers drows entrèrent à leur tour dans la danse. Des combattants frais et expérimentés comme eux ne mirent pas longtemps à fragiliser le dispositif défensif déjà tendu à l’extrême. Au cœur de la bataille, maniant sa hache avec une vigueur digne de Mogar lui-même, Glamdring sentait poindre le désespoir en voyant tomber de plus en plus d’humains et arriver de plus en plus de drows. Fendant le crâne d’un assaillant sombre, le nain pivota sur lui-même, sentit un cimeterre racler sur son armure et répliqua violemment d’un coup tournoyant. Mais même lui commençait à fatiguer et savait ne plus pouvoir retenir la marée bien longtemps.

On se replie ! Abandonnez la position !

L’ordre, crié des bords du plateau, fut aussitôt exécuté et les défenseurs se retirèrent en courant vers la seconde barricade. Nul besoin de les motiver à courir vite, ils ne savaient que trop bien ce qui les attendaient s’ils lambinaient. Les drows ne faisaient d’ailleurs pas de pitié et les retardataires tombaient sous leurs coups. Mais à la surprise des sombres les défenseurs ne s’arrêtèrent pas à la seconde barricade et continuèrent leur course effrénée vers la troisième. Sargril n’ignorait pas qu’il lui faudrait abandonner du terrain pour contrer l’ost sombre et chaque barricade devait constituer une entaille sanglante dans les rangs ennemis. Chaque barricade sauf la deuxième qui ne servait en réalité que de leurre et où les combattants avaient ordre de ne surtout pas chercher à y établir une position.

En voyant les humains continuer leur course vers le plateau, bien des soldats drows crurent avoir partie gagnée. Tout en moquant leurs piètres adversaires, ils commencèrent la montée, la raillerie aux lèvres et le gout du sang déjà sur les lèvres. Ils avaient brisé ces pitoyables humains qui osaient affronter leur ire, ils avaient démontré une fois de plus l’incontestable supériorité des hordes du Puy, ils avaient…

…ils avaient sous-estimés leurs adversaires.

Alors que les troupes en retraite passaient la troisième barricade, les drows virent d’autre soldats y apparaître. Protégés par les hallebardiers, plus de la moitié des arbalétriers d’Ydril et d’Alonna se trouvaient embusqués dans cette ligne de défense, et lorsque les troupes de Naelis les eurent dépassés, ils épaulèrent leurs armes et visèrent les drows qui approchaient. Tirée à bout portant, la salve de carreaux vint décimer les rangs des sombres qui n’avaient pas la place suffisante pour se dégager. Le chemin menant au plateau était étroit et les nombreux cadavres qui l’encombraient rendaient la progression difficile. L’espace d’un instant un léger flottement se fit ressentir dans les rangs des assaillants qui ne s’attendaient pas à ce retournement de situation. Soumis à un tir meurtrier et face à des troupes fraîches, nul doute que des humains auraient cessés l’assaut. Oui mais voilà, les drows ne cèdent pas aussi aisément.

Les cris de colère remplaçant les railleries, les assaillants chargèrent la barricade, ignorant les lourdes pertes que leur causaient les arbalétriers. Les troupes qui désormais leur faisaient face n’étaient plus des miliciens mais bien des soldats de métier qui leur opposaient une vigoureuse résistance. Le choc fut brutal mais au contraire de la première barricade, les défenseurs ne se débandèrent pas et tenaient solidement la position. Pour ajouter au chaos, les mages de Naelis entrèrent dans la danse, bombardant de boules de feu les rangs ennemis.

Alors qu’au croisement, l’attaque drow faiblissait et que les humains commençaient de nouveau à croire en leur chance de remporter la victoire, un bruit d’explosion retentit de l’autre côté du plateau.


Les portes sont tombées !

Encore soumis à une rude pression, les défenseurs du plateau ne pouvaient se priver de leurs troupes de réserve. Toutefois Sargril envoya les restes des lanciers de Naelis ainsi qu’un bataillon d’épéistes au secours d’Altiom. Cela ne faisait guère plus d’une cinquantaine de combattants pour renforcer les forces de l’archonte d’Ydril, mais dans son combat à mort contre les assaillants toute épée serait bonne à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 24
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeSam 11 Aoû 2012 - 9:56

Les mages Naelisiens appliquaient tout leur art à apaiser les feux que les jarres avaient provoqué. Le nuage toxique qui s'était propagé dans l'air avait provoqué chez maints soldats des vomissements, mais rapidement les arcanes combattirent ce fléau, réduisant de manière significative nos handicaps. Nous ne cherchions plus à viser réellement un corps ennemi en particulier. Décimer les archers Drows s'avéra difficile vu les complications causées par le mangonneau. A présent nous arrosions de flèche toute la plaine qui se trouvait devant nous, sans voir si nous touchions nos cibles. Cependant, toutes les trois secondes environ, quatre centaines de flèches perçaient le ciel, et il m'était aisé de croire que nous causions des pertes nos négligeables chez les Drows. Puis, surpassant tous les cris d'agonie, une formidable explosion retentit. Sur ma droite, la porte Sud, tenue par les troupes d'Ydril et leur chef, explosa en lambeaux de bois. Un des morceaux de bois s'abattit sur un archer milicien, le transperçant entièrement.

Puis les troupes Drows se mirent en marche vers la porte Sud. Elles étaient bien supérieures en nombre comparé à celle d'Altiom, et il était sûr qu'il ne pourrait pas tenir bien longtemps en attendant la charge de Glenn.

- Concentrez vos tirs sur les troupes en approche !

Pour ponctuer mes dires, je décochais une flèche qui se planta en plein dans la gorge d'un Drow qui s'abattit au sol, s'étouffant dans son sang. C'était près de cinq cents hommes qui se dirigeait vers Ydril et ses troupes, qui ne dépassait pas les trois cents.

- Altiom ne tiendra jamais contre ces troupes...les éclaireurs avec moi ! Ismyr, prends en charge les archers !

Je ne tenais pas le plan mais cela n'aurait plus aucune importance si les troupes d'Altiom étaient vaincues. Glenn tardait à charger. Mes troupes ne suffiraient pas à contenir tout l'assaut des sombres. En courant, suivi de mes Elfes, on croisa des troupes envoyées par Sargril. Nous nous arrêtâmes derrière les troupes Ydrilottes. Je vis l'esclave responsable de la brèche tenter de s'enfuir. Je bandais mon arc et décochais ma flèche qui se ficha en plein dans son dos. De simples gestes, mes soldats dégainèrent leurs lames longues, et se placèrent en rangs serrés, lame tendue vers l'ennemi, au dessus de leur tête.
Revenir en haut Aller en bas
Altiom d'Ydril
Humain
Altiom d'Ydril

Nombre de messages : 639
Âge : 26
Date d'inscription : 28/08/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 32
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeSam 11 Aoû 2012 - 23:07

Putain la poisse! L'archonte n'y comprenait plus rien. Les sièges ne se déroulaient pas ainsi d'habitude. On avait d'abord l'arrivée ennemie, venaient ensuite les bombardements des remparts et autres échange de politesses entre hommes de traits, de temps en temps une petite sortie pour faire plaisir à la troupaille, et enfin après s'être longuement divertis, les portes pouvaient éventuellement finir par céder. Mais là, non! C'était ni fait, ni à faire, ni à refaire! Des vraies gosses! Une garderie! Aucune discipline, aucun respect des convenances, des règles, de quoi que ce soit. Un peu de changement ne fait jamais de mal, soit, Altiom vous le dira le premier, mais là... y'avait d'l'abus! A moitié sonné, le front en sang, l'animal se releva tant bien que mal au bas des marches grimpant jusqu'au chemin de ronde. L'enceinte avait tout bonnement été éventrée par quelque artifice typiquement drow, de nombreux archers purement éjectés alentours, et quelques uns réduits en charpie.
- Héeuuuh! C'est d'la triche là! Cherchant fébrilement son lieutenant des yeux, le suderon commença à crapahuter jusqu'à un corps inerte, à moitié à quatre pattes. Rectification: jusqu'à un morceau de corps inerte, le reste ayant probablement disparu dans la déflagration. Trop habitué à ce genre de scènes, il décrocha le cor du... corps sans ciller, avant d'y cracher ses poumons par trois fois. C'était le signal. Les rangs des coalisés s'animèrent, comme traversés par une onde de choc. La ligne de commandement n'était pas brisée: rien n'était perdu!
Le Gambit des Portepoisse, devenu sombrement célèbre durant les derniers jours de la Guerre du Sud, allait cette fois-ci sauver une cité, non la condamner à la ruine. Les corps d'archerie se replièrent tel un seul homme vers les bâtisses ceinturant la place de Ruven, se postant sur les toits, derrière les fenêtres, aux balconnades, trimballant tous les braseros qu'ils pouvaient. Deux volées partirent enflammer les charrettes disposées à l'avance de chaque côté de l'entrée. Le but était clair: contenir tout ce beau monde sur la place principale, où l'on pourrait les abreuver de traits de toutes parts. Un vibrant hommage au siège d'Arcani. Les drows avaient peut-être espéré briser la seule ligne de défense de la ville en abattant sa porte, mais c'était sans compter sur l'inventivité des hommes. On les pensait faibles, toujours à s'entre-déchirer sans voir les dangers extérieurs, aveuglés qu'ils étaient par leur haine, par leur orgueil. Mais c'était aussi ces siècles de luttes intestines qui faisaient leur force: ils ne vivaient que par la guerre. Par le sang, le feu et la mort. Ils apprenaient de leur constantes belligérances. Ils inventaient de nouvelles façons de tuer, de vaincre, de détruire. Ils avaient fait du chaos un art, et rien ne les surprenait plus.


Le gros des troupes ennemies finit enfin par pénétrer Ruven. Les hommes de trait finissaient de se mettre en place et tout ce que l'endroit comptait de lames commençait à reculer. Les sombres étaient deux fois supérieurs en nombre, au bas mot, mais ils avaient subi le plus gros des pertes. Ainsi retranchés, les défenseurs pouvaient d'autant plus creuser l'écart, les archers frapper sans être frappés. Dans les bâtisses, tous se terraient, attendant une dernière sonnerie de cor pour se montrer au grand jour et déchaîner l'enfer sur leurs cibles. Au sol, le mélange hétéroclite d'épéistes et de lanciers attendait infanterie et cavalerie de pied ferme.
Enfin vint le choc. Altiom brandit fièrement son cor et ce fut plus d'une centaine d'hommes qui parurent aux balustrades, noyant les première lignes adverses sous un déluge soudain, réservant leurs prochaines volées aux archers ennemis à portée. La mêlée s'étendait progressivement à toute la place lors qu’arrivèrent les renforts. Ce furent plus de deux-cents soldats qui vinrent soutenir les rangs de l'Ydrilote.

- Aldaron par les Cinq vous tombez bien. Nous ne serons pas trop de deux pour enseigner à toute cette truandaille comment mener une vraie bataille dans les règles de l'art! Coupant son sifflet quelques secondes pour se mettre à couvert, il enchaîna: la jeunesse, de nos jours! Plus aucun respect des traditions. Et vas-y que j't'enfume les archers à coup de mangonneau, et vas-y que j'te fais sauter les portes! Et puis quoi encore? Envoyer d'autres humains épuiser nos troupes avant de lancer eux-mêmes l'assaut? Le drille ne croyait pas si bien dire. Quoiqu'il en soit, les coalisés infligeaient pour l'instant plus de pertes qu'ils n'en essuyaient, un équilibre précaire que seule une nouvelle fourberie des sombres pourrait faire vaciller. Cependant la prochaine surprise ne viendrait pas d'eux. Le seigneur Hereon avait désormais le champ libre pour attaquer le commandement adverse.
- Bien! Trêve de parlotte, allons nous dégourdir les pattes! Et joignant le geste à la parole, l'archonte se coupa du monde alentours l'espace de quelques instants, déclenchant son sort de Plénitude. Désormais plus rapide, vif et agile, il fondit vers les première lignes en hurlant l'hymne Ydrilote à la face de ses opposants.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Glenn Hereon
Ancien
Ancien
Glenn Hereon

Nombre de messages : 626
Âge : 24
Date d'inscription : 09/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 35 ans (974 du cycle 10)
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeVen 17 Aoû 2012 - 8:57

Etias restait près des lignes des dernières lignes de fortifications, en hauteur, histoire d’avoir une vue complète sur le déroulement de l’escarmouche. La mêlée entre les miliciens et les parjures était bien engagée et il ne voulait risquer de blesser ses alliés en usant de sa magie ni de s’approcher. Les troupes tenaient bon mais c’était maintenant au tour des piquiers d’entrer en scène. Des troupes bien entrainés contre qui les miliciens ne pouvaient espérer vaincre. Suivant les ordres de Sargril, la première ligne de défense battit en retraite pour se replier non pas sur la deuxième ligne mais la troisième ligne. Croyant à une fuite désespérée de leurs adversaires, les drows avancèrent de plus belle, mettant ainsi les pieds dans une pluie de carreaux meurtriers auquel Etias rajouta ses talents arcaniques, brulant vif quelques piquiers. Ces derniers, bien que plus forts que les conscrits, étaient beaucoup moins nombreux. Cette nouvelle attaque lancée sur les défenses du croisement serait probablement la dernière, il fallait donc se battre ou mourir.

L’arcaniste de Naelis revêtit ses vêtements d’ombres et matérialisa une épée d’ombre avant de jeter à son tour dans la mêlée.
Pendant ce temps, au bourg même de Ruven, la tension était palpable. Les habitants et les nombreux réfugiés de la région étaient terrés dans les maisons. Pour eux qui ne pouvaient pas se battre, l’attente était insupportable. Certaines âmes téméraires osaient jeter un coup d’œil par une fenêtre mais sinon leur seul vision de la bataille c’était leurs oreilles qui la leur donnait. Le sergent Beguet, un archer de la garde de Naelis, avait justement donné ses adieux quelques minutes avant la bataille à sa femme et à ses deux filles qui vivaient ici, à Ruven. Placé sur les remparts en bois du bourg, Beguet avait sa main crispé sur son arc. Il combattait pour sa famille certes, mais aussi pour toutes les autres. Un son de cor retentit. Le regard du sergent s’attarda par hasard sur l’esclave, un peu en contrebas. Cette pauvre hère, qui depuis le début des hostilités ne savait pas où se mettre, se leva et commença à courir en direction de la grande porte avec à la main un objet bien étrange. Beguet leva rapidement son arc et clama :


« Abattez-le ! »

Son ordre fut suivit d’un bruit sourd où se joignirent plusieurs cris : la porte venait de sauter. Le sergent lâcha sa flèche mais ne fit que frôler sa cible. Il rejoignit de suite ce qui était autrefois la porte sud de Ruven pour tenter de dégager ses compagnons qui avaient été pris par les débris. Au loin, il pouvait déjà apercevoir la masse noire qui commençait à avancer en direction du village. Bon sang, mais que fait la cavalerie ! Se dit intérieurement notre brave sergent. Et si son seigneur, voyant comment avait tourné la bataille, avait décidé de fuir pour se retrancher à Naelis ? Non il ne devait pas douter, pas maintenant.

« Amenez les blessés au bâtiment le plus proche, vite ! Archers, préparez-vous à tirer ! »

L’Archonte d’Ydril prit la suite des opérations en main et Beguet remonta à son poste, sur le chemin de ronde. Ils replièrent les échelles afin d’empêcher les assaillants de monter. D’autres archers et arbalétriers Ydrilotes étaient positionnés sur les balcons et toits des divers bâtiments qui composaient le village de Ruven. Les drows étaient maintenant à portée de tir, Beguet donna l’ordre à son unité de tirer. Les piquiers, bien que bien protégés de par leur armure, ne portait aucun bouclier et n’étaient donc pas insensibles aux flèches. Au loin vers le sud, le sergent distingua, de par sa vision perçante, une masse rouge qui sortait des petits bois : Glenn Hereon ne les avait pas abandonnés.

Glenn chevauchait en tête du groupe aux cotés de Raymond. Tous les cavaliers galopaient ensemble, droit sur le corps de commandement adverse. Cela faisait partie de la tactique du seigneur de Naelis. Avec la destruction de la porte, tous les yeux étaient rivés sur cette dernière, les drows mirent du temps à se rendre compte que près de deux centaines de cavaliers fondaient droit sur eux. Apercevant la menace, la cavalerie ennemie se déploya de manière à parer cette attaque. C’était exactement ce que Glenn voulait provoquer en chargeant avec la totalité de son groupe. Glenn tenait fermement sa lance et son écu, il était prêt. Les archers montées d’Alonna et les guetteurs se positionnèrent sur les côtés et arrosèrent de flèches et carreaux les cavaliers drows avant que les Chevaliers de Naelis arrivent au contact. Après ce premier choc, les guetteurs se rabattirent à leur tour sur la cavalerie ennemie. Déconcerté par cette arrivée imprévu d’un groupe de cavalier et de sa séparation en plusieurs groupes, les cavaliers drows ne purent que subirent le plan que les hommes avait planifié. Mais ce n’était pas finit, au contraire, cela ne faisait que commencer. Les guetteurs ainsi que les Chevaliers continuèrent leur lancée tandis que les archers montés galopèrent vers Ruven afin de tirer sur les arrières du détachement drow qui venait de pénétrer dans le bourg.

Les Chevaliers constituaient l’élite même des combattants de Naelis. Anciens soldats aux services de Serramire, c’étaient des vétérans qui faisaient la fierté de leur cité. Les guetteurs quant à eux, étaient des combattants féroces pour qui le combat faisait partie du quotidien, étant exposés le plus directement au danger. Mais face à eux, se dressait la garde noire, l’élite de l’armée drow ici présente ainsi que de leur chef… Les cavaliers effectuèrent une première charge dévastatrice avant de se replier afin de renouveler la manœuvre. Toutefois les guetteurs chargèrent cette fois-ci du côté des archers semant la pagaille dans leurs rangs. Erestor, qui menait ses frères d’armes au combat beugla :


« Pour Wilhem ! Vengeons-nous de Valtrigon mes frères ! »

Il guida son cheval vers l’imposante machine qu’était un mangonneau et coupa à l’aide de sa grande épée le cordage, rendant l’engin de siège inutilisable. Glenn quant à lui, continuait de s’enfoncer dans les rangs de la garde noire. Sa lance avait été brisée sur le poitrail de son dernier adversaire et il combattait maintenant avec son épée. Il ne s’était pas replié avec les autres. Droit devant lui étaient installés les deux piloris et à côté d’eux, le commandant de l’armée drow. Eliminer le commandant ennemi était une des clés de la victoire et Glenn comptait bien l’obtenir. Il tendit son épée et se prépara à l’abattre sur son adversaire. Mais cette dernière para juste à temps le coup. En l’espace d’un instant, Glenn la fixa droit dans les yeux avant de se replier à son tour. Les Chevaliers de Naelis étaient prêts pour une nouvelle charge.
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
Y'Shahinn Nehleän

Nombre de messages : 394
Âge : 33
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeVen 31 Aoû 2012 - 21:45

La bataille était en train de tourner, pour les Sombres comme pour les Humains. Les deux fronts du bourg fortifié avaient été enfoncés par les forces Drows mais l'arrivée impromptue de la cavalerie de Naelis changeait l'équation. Peu à peu l'ampleur des troupes humaines se faisait lumière, preuve en était les nombreux retards dans l'effondrement de leurs rangs. Ces humains avaient réussis à rassembler un nombre aussi conséquent que celui de leurs adversaires, chose sur laquelle ces derniers n'avaient pas compté. De plus un quart de leurs effectifs étaient constitués d'hommes de troupes recrutés à la hâte pour servir de chair à canon, certes un Drow pouvait défaire un bon nombre d'adversaires à lui seul mais faire face sur trois fronts avec un effectif réduit n'était pas envisageable pour la troupe.

La charge des cavaliers humains fit ses dégâts parmi les rangs des troupes Drows disposées à l'arrière du dispositif de siège mais ne put mettre en déroute des rangs disciplinés. Les rangs de la Garde Noire se reformèrent en dépit des pertes dues à l'assaut, comme si ces soldats n'avaient pas peur de mourir face à une charge de cavalerie lourde. Leur entrainement se ressentait également et plusieurs chevaliers ne purent se replier avec leurs compagnons, les lames des hallebardes venant les arracher de leurs selles. Même la Da'ron Saenathra eu à se défendre face à un coup porté par le seigneur de Naelis en personne. Le coup fut paré fermement et Glenn put même voir que la commandante semblait satisfaite de l'avoir face à lui et totalement confiante. Mais le repli des chevaliers humains mit aussitôt fin à un duel qui promettait, la Da'ron aurait bien aimée l'affronter plus longtemps. Nul doute que l'humain était venu pour l'elfe emprisonnée vu les risques qu'il avait prit, il risquait de revenir.

Mais le repli momentané des chevaliers laissa le temps aux Drows de se reprendre. La surprise étant passé, de nouvelles sonneries retentirent sur le champ de bataille. Sur le plateau, les soldats refluèrent en bon ordre, délaissant les barricades pour ne pas sembler y revenir. Toute la partie nord de l'Ost amorçait un grand repli pour se regrouper vers l'autre aile. Du coté sud on assistait au même manège, l'assaut sur les portes étant mis entre parenthèse pour dépêcher des renforts de piquiers vers la Garde Noire. L'avantage numérique des chevaliers fut vie comblé bien que les lanciers étaient en pleine manoeuvre, faisant face tout autant à d'éventuels défenseurs faisant une sortie qu'aux chevaliers.
Les unités Drows se rassemblèrent, les archers rentrant dans les rangs des piquiers pour former une grande masse de pointes dirigées vers leurs assaillants. Du coté du croisement, le terrain était complétement abandonné, les sorciers et les archers restants couvrant la retraite des autres unités.

Face à Glenn les rangs de lance et de hallebardes attendaient la prochaine charge. Saenathra espérait que le seigneur de Naelis revienne la défier, bien que cette fois il devrait traverser plus de rangs de sombres que la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
Hanegard Kastelord

Nombre de messages : 2124
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 45 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeLun 3 Sep 2012 - 9:18

Dix-sept, dix-huit…
Dix-neuf, vingt…

Oui, les limitations techniques de la post-production nous ayant empêché d’inclure un elfe dans les forces combattant au croisement, il nous a fallu improviser le duel entre Glamdring et Sargril pour savoir qui tuerait le plus d’ennemis. Certes le commandant d’Alonna ne dispose pas de la coupe de cheveux impeccable d’un l’elfe ni de son regard qui rend folles les fangirls, toutefois il faudra vous en satisfaire. Bref les deux compagnons combattaient côte à côte sur la dernière ligne de défense face aux hordes innombrables (là on a eu les budgets en post-prod pour en rajouter) de drows qui se jetaient à l’assaut.

Combien de temps allaient-ils encore tenir ? Les cadavres de sombres s’empilaient mais ceux des humains se comptaient en nombre encore supérieur. La bataille en était à son point culminant, et Glamdring sentit instinctivement qu’il lui fallait sortir sans plus tarder sa réflexion sur l’antique haine des nains et des elfes faiblissant face à la camaraderie et aux rudes joyeusetés de la vie de compagnon d’arme.


Je n’aurais jamais cru mourir aux côtés d’un elfe.
Crétin, j’suis humain.

Tant pis pour le « et mourir aux côtés d’un ami ? » qui aurait fort bien rendu. Mais si le combat continuait, un certain flottement commençait à se faire ressentir dans les rangs des drows. Certes ils avaient réussi à prendre d’assaut une barricade après l’autre, mais le prix sanglant à payer se faisait sentir fusse auprès de ces fiers combattants. Plusieurs sorciers et officiers étaient déjà tombés sous les tirs précis des archers elfes et l’espoir de prendre à revers les forces gardant la porte de Ruven s’amincissait bien vite.

De fait, c’est à nouveau une charge de cavalerie sur le flanc de l’armée assiégeante qui va inverser le cours de la bataille, preuve que les vieilles recettes fonctionnent toujours aussi bien que du temps du professeur Tolkien. L’intervention du seigneur de Naelis obligea en effet les stratèges drows à replier leurs forces du carrefour afin de venir renforcer le gros de l’armée qui combattait du côté sud du plateau, aussi l’assaut sur les positions au nord se transforma en une retraite à peu près ordonnée. De ce côté-là du moins, la menace semblait écartée.


Victoire ! A nous la victoire !
T’emballe pas mon chou, il en reste encore plein dans la plaine.
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 24
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeMar 4 Sep 2012 - 6:37

Le son des cors...un baume pour les oreilles du capitaine Aldaron, qui se permit, entre deux ennemis tués, de pousser un soupir de soulagement. Le plan se mettait à exécution, et déjà les Drows sonnaient le cor de la retraite. Les troupes ennemis qui assaillirent la porte sud furent contraints de se replier. Après avoir décapité un soldat Sombre d'un moulinet avec sa lame, l'officier Elfe se tourna vers Altiom :

- Messire d'Ydril ! Regroupons nous ! Il faut entamer notre descente et porter main forte à Glenn, ou il se fera dépecer !

L'éclaireur Elfe hurlait dans la cohue de la bataille, essayant tant bien que mal de réunir ses troupes, ou ce qu'il en restait. Une bonne cinquantaine avait été tuée ou blessée. Heureusement, ses seconds étaient indemnes, si ce n'était leur bras, entaché de quelques égratignures. Ils se parlèrent quelques instants, et des ordres de formation furent criés. Les Elfes se rassemblèrent en triangle dans la mêlée. Le mouvement des lames était parfaitement synchronisé et faisait des ravages, sans que la formation ne soit dissoute. Le repli des Drows s'accélérait, ils entamaient déjà la descente du chemin, si bien qu'au bout d'une dizaine de minute, la porte sud revenait aux mains des défenseurs.

Le capitaine Elfe se dirigea vers la porte, et hurla un ordre, immédiatement suivi d'une nouvelle formation. Les deux lignes d'archers, la première à genoux, décochèrent leurs traits sur les troupes face à elles qui se repliaient. Les archers du plateau appuyèrent les traits des Elfes, et ce fut plusieurs centaines de flèches qui s’abattirent sur les soldats Sombres. Aldaron se replia, laissant ses soldats continuer leurs salves meurtrières. Il se fraya un chemin parmi les survivants, se dirigeant vers Altiom :

- Content que vous ayez survécu. Que proposez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Altiom d'Ydril
Humain
Altiom d'Ydril

Nombre de messages : 639
Âge : 26
Date d'inscription : 28/08/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 32
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeMar 4 Sep 2012 - 21:12

D'un regard morne, désabusé, glauque, l'archonte observait l'informe masse de sombres en déroute. Il était... déçu, blasé même. S'attendant à une lutte à mort digne des manuels d'histoire, d'un combat tout bonnement acharné pour le moindre pouce de terrain, d'un véritable crescendo de violence, de hargne, de rage pure, de mises à mort toujours plus barbares, de faits héroïques toujours plus extraordinaires, le pauvre suderon fut honteusement laissé sur sa faim. Les drows sonnaient la retraite. Les drows sonnaient la retraite. Drows... retraite... dans la même phrase. N'y avait-il plus rien de sacré en ce bas monde?
- Messire d'Ydril ! Regroupons nous ! Il faut entamer notre descente et porter main forte à Glenn, ou il se fera dépecer ! héla alors le chef des Éclaireurs à ses côtés. L’interpellé tourna lentement la tête vers lui, dépité. Une moue de profonde exaspération vint alors creuser son visage.
- J'en ai plus qu'assez des fourberies de ces pitoyables adversaires, j'en ai plus qu'assez de cette lâcheté mal assumée. Les sombres ne sont plus ce qu'ils étaient. Mon cher Aldaron, C'EST NOUS QUI ALLONS LES DÉPECER!! Et saisissant le cor qui pendait à son cou, le drille y insuffla ce qui lui restait d'air et de rage pour sonner la charge. Toute la piétaille se mit alors à brailler d'abominables et dantesques "MEUAAAAAAAAAAAAAAAR", bien vite repris par leur meneur, et l'on fondit sur ces couards d'elfes noirs, les yeux exorbités, les veines du cou prêtes à éclater et la bave aux lèvres -ce qui devenait une habitude soit dit en passant. Galvanisés par l’inespéré retournement de situation, les archers Ydrilotes redoublèrent d'ardeur, salve après salve, commençant à descendre de leurs perchoirs lorsque l'ennemi se faisait trop distant, sur ordre des lieutenants. Tous avaient été mis au parfum: le Quatrième Ost avait perdu de sa superbe depuis sa dissolution, mais personne n'aurait imaginé combattre une "armée" à ce point diminuée! Alors soit, peut-être s'emballait-on, peut-être se gaussait-on à tort, mais c'était-là un trait typiquement suderon! Ce fut ainsi à grand coups de railleries rigolardes que l'on bouta les odieuses caricatures de troupes d'invasion jusqu'à l'enceinte ; troupes d'invasion que tous rechignaient désormais à qualifier d'adversaires, à moins d'y adjoindre l'adjectif "indignes".
- Content que vous ayez survécu. Que proposez vous ? questionna un Aldaron fébrile alors que toute l'archerie présente s'affairait à littéralement pilonner les sombres en plein repli.
- Moi de même! Et franchement... j'hésite entre continuer sur cette lancée pour dézinguer du drow, ou continuer sur cette lancée pour assister le seigneur Hereon, fit son interlocuteur avec un sourire. Une chance que les deux ne soient pas exclusifs! Reprenant un ton légèrement plus sérieux, il précisa sa pensée: leurs groupe d'assaut était majoritairement composé de piquiers, et s'ils ne représentent pas une grande menace pour nos épéistes ils pourraient briser net l'attaque de Glenn. L'archonte en aurait presque regretté son choix de concentrer les tirs sur les archers plutôt que la soldatesque de contact. Cela faciliterait leur contre-attaque, mais pas celle du seigneur Hereon. Ils n'avaient pas le choix: il fallait poursuivre l'armée ennemie. Laissons un petit contingent à l'arrière et chargeons sans attendre. Ainsi fut dit, ainsi fut fait! Une poignée d'hommes de trait reprirent position sur l'enceinte tandis qu'un mur de lanciers Naelisiens partait bloquer la porte éventrée, agencés en quinconce. Le tout ne devait pas dépasser la soixante-dizaine de bougres, mais qui pourrait venir frapper si loin derrière désormais?
Et ce fut sur la note fière et presque enjouée d'un cor retentissant que s'ébranlèrent les défenseurs de Ruven, Aldaron et Altiom à leur tête. La technique serait simple: ils ne se concentreraient que sur le flanc ouest, laissant le champs libre à Glenn pour retenter une percée par le sud. Les piquiers adverses devraient alors s'étirer sur ces deux côtés pour protéger leur intérieur et éviter l'effondrement de leur formation. Ainsi, même réunies, les troupes drowes continueraient d'endurer un combat sur deux fronts. Harcelant leurs opposants, appuyés par tant d'archers, arbalétriers et éclaireurs, depuis leurs rangs comme depuis le sommet du plateau bordant une bonne part de l'itinéraire de retraite des elfes noirs, les coalisés saisirent cette unique occasion d'infliger de lourdes pertes à la cohorte de piquiers adverses. En fin de compte les rôles s'inversaient, l'heure était venue pour les défenseurs de se faire attaquants.


Mais Altiom ne fut pas le seul profondément dépité par de tels agissements, et avec force vagissements l'on multiplia les décapités du côté de nos trois Soltarii. Oui, les suderons, tels trois chimériques sangliers vengeurs d'outre-monde, venus d'une contrée de légendes et de contes, fouraillaient vivement les légions adverses, comme affairés à la recherche de truffes cosmiques. Du moins c'était l'étrange impression que donnait leur formidable balai meurtrier, tel l'implacable avancée d'une force universelle que l'on subodore, sans jamais pouvoir jurer de sa véracité. Oui, ils étaient ainsi, grandioses et absolus dans leur majesté quasi-céleste. Un peu couverts de sang et de membres, aussi, mais cela rajoutait au côté bucolique de l'image.
- VIENS-T'EN ÇA QUE JE T'ESTRÉVENTRE FOUTREDIEU!! grogna Raffaello à l'un des fuyards, content de son jeu de mot. Il se dressait, si grand, si bestial devant l'impuissance coupable de ses ennemis! On les lui avait pourtant dépeints si sauvage, si meurtriers, invincibles! Mais non, au final, ils avaient juste les yeux rouges, la peau sombre et de plus longues oreilles. Leurs entrailles, elles, étaient aussi flasques que celles d'un simple humain, leurs armées aussi vincibles, pouah!
- R'marque c’est p'tet pas d'leur faute. J'les trouve bien pâlichons c't'année moi les drows.
- C'est vrai ça... va savoir, la Malenuit leur a p'tet ben fait perdre leurs couleurs!
- Bah.. depuis l'temps, quand même! Ouuuh... les mauvaises récoltes sinon. Si y peuvent plus s'nourrir les petiots, tu m'étonnes qu'ils fassent pus long feu sur l'champ d'bataille!
- Aaaaah ça. J'vous l'dis les gars, on en fait plus comme dans l'temps des elfes noirs. A l'époque c'était d'la bonne camelote. Ça t'nait la route m'voyez, jusqu'en Ydril qu'y venaient s'faire embrocher ces branquignols! Et tout en repartant dans l'évocation du bon vieux temps, les trois bougres poursuivaient inlassablement leurs opposants en pleine déroute. Ici de même, l'archerie se faisait une joie de gratifier la masse estréventine de centaines de cadeaux de départ, leur souhaitant bon voyage à leur façon. Mais l'on remarqua bien vite que le repli escompté n'était au mieux qu'un mouvement stratégique: les drows allaient se regrouper!
- Sargril! beugla Leonardo. Ces empaffés vont rejoindre leurs p'tits copains! Faut qu'on y foute sur 'a gueule maintenant! Si on y laisse un moment de répit ils vont aller massacrer tout l'groupe du seigneur Héron!! Leonardo n'avait pas la mémoire des noms. Avec le.. la technique là, qu'j'ai pas trop capté. Charge de cavalerie sur le flanc, tous ces trucs de tarlou- de stratège qu'il avait prévu, corrigea-t-il in extremis. Et d'un commun accord, toute la cliquetante clique se remit en route, à peine arrivée à la dernière barricade. Ça taillait le bout de gras, ça taillait la chair, ça se gaussait grassement, bref, que du bonheur. Bien-sûr nos comparses n'étant pas -intégralement- dénués de sens tactique, ils eurent la riche idée de laisser quelques troupes de réserves pour défendre le croisement en dernier recours. Un groupe d'arbalétriers et quelques lignes de lanciers et hallebardiers feraient l'affaire. Évidemment, de l'autre côté, ce qui restait des conscrits était sacrifié pour couvrir le repli des sombres, aussi les troupes au sol ne parvinrent-elles pas à entamer les effectifs des piquiers ni des archers... les hommes de trait du plateau, en revanche, eurent eux tout loisir de leur envoyer plusieurs volées bien senties. Et ce fut au terme de cette sanglante retraite que les sombres atteignirent leurs camarades. Désormais réuni en un seul régiment, le bataillon drow préparait probablement son dernier baroud. Le grand nombre de contre-attaquants ydrilo-alonniens provenus du croisement poussa même ces derniers à étirer leur formation du nord jusqu'au flanc est du noyau dur ennemi.
La bataille de Ruven entrait dans son dernier acte. Pressés à l'ouest, au nord et à l'est, prêts à encaisser de nouvelles charges de cavalerie, les assiégeants tenaient désormais plus des assiégés.


HRP:
 


Dernière édition par Altiom d'Ydril le Mar 9 Oct 2012 - 18:48, édité 1 fois (Raison : EAURTEAUGRAF)
Revenir en haut Aller en bas
Glenn Hereon
Ancien
Ancien
Glenn Hereon

Nombre de messages : 626
Âge : 24
Date d'inscription : 09/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 35 ans (974 du cycle 10)
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeMer 3 Oct 2012 - 9:14

La charge de la cavalerie humaine renversa le cours de la bataille. Les drows ne s’étaient pas attendus à une attaque venant du sud et ils durent se ré organiser à la hâte. Les piquiers qui s’étaient lancés à l’assaut du village furent dans l’obligation de se replier vers le corps de commandement pour contrer la prochaine charge. Les sombres adoptèrent donc un déploiement défensif, prêts à encaisser une nouvelle charge de cavalerie et même une charge d’infanterie venant de l’Ouest. Car oui, Altiom, repérant la manœuvre, s’était précipités à la poursuite des fuyards, ne laissant que quelques lanciers et miliciens le soin de protéger feu la grande porte. La commandante de l’armée ennemie, que Glenn regrettait de ne pas avoir pu tuer, devait sentir la défaite approcher. Elle avait clairement sous-estimé les effectifs de Naelis et ses alliés. Ce déploiement de dernier recours ne faisait que retarder l’inévitable. Car Glenn n’avait aucune intention de lancer une nouvelle charge : entre les archers et arbalétriers d’Altiom, les archers du plateau et les archers montées Alonniens, les drows étaient pris au piège. De plus, la majorité de leurs troupes étaient composées de piquiers et étaient donc relativement vulnérable contre les flèches et autres projectiles. En comparaison, les sombres n’avaient plus que trop peu d’archers…

-Seigneur, l’Archonte d’Ydril doit attendre un signe de notre part pour lancer une charge décisive, que faisons-nous ?

-Conservez vos positions. Si les drows ne bougent pas, ils mourront bientôt sous les flèches de nos archers du croisement, s’ils décident de lancer une offensive sur nous ou sur Altiom, ils n’en ressortiront pas vivant non plus. Ils n’ont plus qu’une seule option de survie : fuir à l’Est.


Glenn savait qu’il affrontait une coalition de plusieurs bandes rivales du 4em Ost. Il espérait qu’en cet instant de crise, leur rivalité ressurgisse et sème la zizanie dans leurs rangs, provoquant leur fuite et évitant ainsi une dernière escarmouche sanglante. Si le seigneur de Naelis avait écouté son cœur plutôt que sa raison, il aurait chargé pour tenter de libérer Glinaina, la dernière prisonnière encore en vie des drows. Mais cette entreprise inespérée se serait sûrement soldée par un échec et par la mort de tous. Pourtant cela ne l’empêchait pas de tressaillir sur sa selle en attendant une ultime réaction de la part des drows.
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
Y'Shahinn Nehleän

Nombre de messages : 394
Âge : 33
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeMar 9 Oct 2012 - 18:17

Etrangement la seconde charge de cavalerie ne vint pas, laissant les Drows dans l'attente. Les Humains préféraient continuer à user de leurs armes de jet plutôt que de venir tout régler une bonne fois pour toutes dans une grande mêlée générale. Ce genre de répit risquait de perdre à leurs adversaires une victoire décisive.
Il était devenu évident que le siège ne pouvait se poursuivre en l'état, l'équilibre des forces était renversé et tenter de combattre, bien que l'idée d'un ultime combat puisse coûter aux humains un grand nombre de soldats, n'était pas dans l'esprit de la Da'ron.
Mais point de défaite dans les esprits, pour des êtres rompus au combat et dont le quotidien était axé sur la lutte pour savoir qui était le plus fort, voir que Naelis pouvait faire preuve de sursaut face à une situation sévère était une vision plutôt amusante pour les sombres. Tout ceci prévoyaient d'autres combats, mais plus tard, plus aujourd'hui.
Saenathra, constatant que les humains ne voudraient pas en finir tout de suite donna le signal de la retraite vers Valtrigon où toutes les marchandises pillées et les esclaves faits attendaient le retour du contingent.
La mission n'était pas de soumettre Naelis mais bien de collecter des prises de guerre, la prise de la province viendrait plus tard lorsque le quatrième Ost serait réuni dans sa totalité. Les humains allaient penser qu'ils avaient remporté une grande victoire mais parfois les retraites masquaient d'autres plans en oeuvre.

La Da'ron s'approche de Glinaina, seule captive encore vivante parmi la grande masse des soldats Drows. Maintenant que le seigneur de Naelis ne souhaitait pas revenir au combat et que Ruven brûlait mais ne tombait pas, la question se posait de conserver l'elfe en vie, son utilité étant définitivement tombée.
Saenathra la réveilla d'un coup de poing, l'heure était venue de dire les adieux.


Ton maître ne semble pas très désireux de venir te sauver. Tu m'es inutile désormais petite Elfe, dois-je te laisser la vie sauve ? mhm .. En tout cas tout se termine maintenant.

Le pilori où se trouvait l'elfe fut abattu, sa silhouette chutant et disparaissant au milieu des rangs des Drows. Là, le corps immobile fut laissé sur le sol en pâture aux soldats, dans l'espoir certainement qu'il soit piétiné dans la cohue.
Les sombres amorcèrent alors leur retraite vers l'Est, attentifs aux combats qui faisaient encore rage sur les arrières-gardes. Ils étaient prêts à faire volte-face en cas de charge générale des humains mais le premier effort fut surtout de se mettre hors de portée des archers ennemis. Bien qu'acculés les Drows restaient encore redoutables et ils purent s'extirper de la tenaille pour se diriger en une masse compacte vers l'Est, laissant derrière eux les derniers traînards et une certaine elfe gisant sur le sol au beau milieu des cadavres, vivante ou non personne ne pouvait le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2929
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeJeu 11 Oct 2012 - 17:22

La réponse de Saenathra aux Humains fut de bien mauvais goût : après avoir rappelé à l'Elfe qu'il se devait d'y avoir "politesse" lors de sièges, elle désigna d'un signe de tête le second pilori, où se trouvait le pauvre Humain qui reprenait à peine conscience. Des hurlements de douleur s'élevèrent bientôt dans la pleine encore calme, aussitôt suivis par un bruit mat. Glinaina eut le malheur de jeter un oeil à ce qu'il se passait et détourna aussitôt les yeux. Éventré. Ils ne l'auront même pas laissé avoir une mort rapide... La colère s'empara d'elle, veine en cette situation, assez rapidement consommée par le mal-être de la lieutenant. Douleur qui devenait de moins en moins soutenable, la brûlant de part en part, lui donnant l'impression de faire bouillir son sang. La Drow reprit alors la parole, sans tourner la tête vers sa dernière captive vivante (pouvant lui être utile, qui sait). Elle voulait qu'elle regarde la bataille. L'Elfe aurait volontiers fait l'inverse juste pour ne pas obéir à cette ennemie, mais là elle ne pouvait pas vraiment faire autrement... et si cela pouvait l'aider à oublier sa souffrance, c'était tant mieux.


Vous connaissez déjà le début de la bataille, peut-être en savez-vous mieux que ce qu'à pu en percevoir l'Elfe. Des assauts au Nord, de nombreuses flèches tirées de sur le plateau... Alors que la douleur commençait à ne plus se faire sentir, n'annonçant rien de bon pour Glinaina (même si elle ne pouvait que rendre grâce pour cette aubaine), le temps se faisait de plus en plus incertain, cessant même d'exister au bout d'un moment. L'Elfe ne ressentit bientôt plus rien, avant que de la sueur froide ne commence à couler le long de son fin corps teinté de rouge-sang. En elle tout devint aussi chaud que froid, donnant un mélange plus que désagréable. C'était la fièvre, fort rare pour les Elfes. Les images s'assombrirent, se renversèrent, se cachèrent derrière un voile de sueur. De nouveau ses membres se mirent à trembler, tous sens se mélangeant...

Ce ne fut pas le coup de poing de Saenathra qui réveilla l'Elfe et encore moins sa dernière phrase. Ce fut plus que tout le choc du corps presque inerte de la jeune femme contre le sol, dû à la chute du pilori. Cela la fit juste ouvrir les yeux, s'éveiller un peu. A travers ses yeux embués elle ne vit que de ombres difformes, rien qui ne pouvait l'aider. Ses muscles enfin posés sur du dur, son corps cessa quelque peu de la faire souffrir. Alors enfin, enfin l'âme de l'Elfe put se lover contre l'obscurité, quelque part entre le Royaume de Tari et le monde terrestre. Enfin...
Revenir en haut Aller en bas
Hanegard Kastelord
Ancien
Ancien
Hanegard Kastelord

Nombre de messages : 2124
Date d'inscription : 22/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 45 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitimeVen 12 Oct 2012 - 9:06

Le pas lourd, la sueur coulant à grosses gouttes sur son visage buriné et se perdant dans sa barbe, Glamdring déambulait au milieu des cadavres qui jonchaient le champ de bataille. Humains et drow mêlés se retrouvaient dans la mort et les corbeaux s’amassaient déjà en sombres nuées dans l’attente du festin, leurs croassements portant cette sinistre musique si connues des guerriers. Quelques archers tentaient bien de les faire fuir pour ne pas laisser les dépouilles de leurs alliés être profanées par ces charognards, mais la fatigue et l’étendue du carnage rendait leurs efforts bien dérisoires.

Combien de temps avait duré la bataille ? Le nain aurait été bien en peine de le dire… quelques minutes ou quelques heures, il n’en savait rien. Il ne savait plus rien, si ce n’était qu’il lui fallait une choppe de bière et un lit pour reposer sa vieille carcasse épuisée. Le sang coulait le long de son bras, fruit d’une blessure à l’épaule causée par un cimeterre drow ayant réussi à se glisser sous les plaques de l’armure, mais le nain ne sentait même plus la douleur. Ou plutôt son corps tout entier n’était que douleur, une blessure de plus ou de moins n’y changeait rien.

Les drows s’étaient repliés en bon ordre vers Valtrigon, décourageant toute tentative de poursuite. Glamdring se souvenait avoir chargé aux côtés de trois Ydrilotes hauts en couleur qui lui rappelaient vaguement des incarnations Lirganiques tant le chaos et la folie émanaient d’eux. Ils lui rappelaient quelque chose sans qu’il arrive à se souvenir de quoi… et la fatigue ne l’aidait pas à remettre ses idées en ordre. La charge avait rudement ébranlé les rangs drows, mais le seigneur de Naelis n’avait pas lancé l’assaut décisif. Excès de prudence ou conscience de la limite qu’atteignaient les défenseurs ? Glamdring ne se posait même pas la question… la bataille était gagnée, le reste appartiendrait à l’Histoire.

Et pourtant, malgré sa fatigue et sa douleur, le vieux nain se sentait plus vivant que jamais. En cette heure tragique, alors que le sort de Naelis ne tenait qu’à un fil, il avait trouvé des compagnons d’armes rudes et loyaux. Bien que considérant toujours les nains comme les meilleurs guerriers de ce monde, Glamdring devait admettre que bien commandés, les humains et les elfes pouvaient faire plus que tenir leurs rangs, et cela lui arracha un fin sourire. Pour la première fois depuis la destruction de Kirgan, l’ancien garde royal sentait instinctivement qu’il venait de se trouver une patrie. Et lorsqu’il reviendrait en vainqueur à Alonna, il savait qu’il pourrait voir les hautes murailles de la forteresse avec la même nostalgie que lorsqu’autrefois il regardait les portes des cités naines.

Son attention fut attirée par un léger gémissement. Curieux de voir s’il s’agissait d’un humain blessé à soigner ou d’un drow agonisant à achever, le nain raffermit sa poigne sur le manche de sa hache et s’avança. Quelle ne fut pas sa surprise de tomber sur une elfe emprisonnée dans un pilori dont le socle avait été abattu. Comprenant qu’il s’agissait de l’une des captives des drows dont les supplices avaient servi de déstabilisation psychologique avant le début du combat, Glamdring souleva son arme et en deux coups bien ajustés fit sauter les épaisses planches de bois et les verrous qui retenaient Glinaina prisonnière.

Pourquoi agissait-il ainsi ? Toute sa vie il n’avait professé que mépris et supériorité pour les elfes, mais le vieux guerrier sentait instinctivement que ses préjugés ancestraux se trouvaient battus en brèche par ce à quoi il venait d’assister. Soulevant la jeune femme avec douceur, il la prit dans ses bras et la porta en direction de Ruven tout en criant à un soldat qui passait :


Faites venir un guérisseur, vite ! Et prévenez le seigneur Hereon qu’une des suppliciées est en vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Event] La Bataille de Ruven [Achevé] Empty
MessageSujet: Re: [Event] La Bataille de Ruven [Achevé]   [Event] La Bataille de Ruven [Achevé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Event] La Bataille de Ruven [Achevé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rapport de bataille: Méchant bagarre entre les Nids et Nurgle 1500 pts
» Rapport de bataille Eldars d'Iyander contre Korsairs Orks
» Les upgrade event.
» Event pirate
» [LDB ] Combat de Markkleeberg du 16 octobre 1813 (Sud Ouest de la Bataille de Leipzig).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ITHRI'VAAN :: Royaume de Naelis :: Ruven-
Sauter vers: