Partagez | 
 

 [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.

Aller en bas 
AuteurMessage
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 30
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Jeu 14 Juin 2012 - 16:59

    Les trois représentants de cette alliances des différents domaines animant le Puy s’étaient donc enfin décider à s’allier. L’alliance fut conclue et le reste du temps, ils discutèrent des termes de cette union. Les deux Senger avaient quittés le Temple de la Déesse des âmes lorsqu’ils eurent fini leur besogne. Elvanshalee Hune’Baenre n’en avait pas fini. L’assaut du Temple de Valas était programmé et cela lui laissa peu de temps pour se rendre au sein du Temple de Meingal. Dans un premier temps, le Haut-Prêtre fut honoré de sa présence mais il déchanta bien vite lorsqu’il apprit la raison de sa venue. Une longue discussion s’en suit où la Haute-Prêtresse exposa son point de vue vis-à-vis de la Sphère magique qui s’insinuait tel un poison insidieux dans le domaine du Divin. La Voix de la Mère était plutôt très conservatrice et aimait les distinctions. La Haute-Prêtresse exposa alors ses arguments selon elle, Valas Tal'Berith tient ses origines de la séparation des elfes sylvains et des elfes noirs à l’époque où ils ne faisaient qu’un. De ce temps ancien, la magie était partie intégrante de leur être et dans leur exode, les sombres avaient révélé le côté obscur de cette magie. De ces arcanes d’ébènes jaillissaient la Mort, étant donné que les Prêtres du culte de Valas sont essentiellement des nécromanciens. La nécromancie est du domaine des Morts. De fait, elle en conclut qu’il y avait une similitude avec la Mère. Elle se référa aussi aux faits que, selon la croyance, Valas aime se nourrir de l’essence magique des êtres. Elvanshalee fit l’hypothèse que cette essence tirait sans doute de leur immortalité puisqu’il n’était décidé à mourir de vieillesse. Pour elle l’immortalité avait un lien étroit autant avec la vie mais aussi la mort. Bref, le Haut-Prêtre réfuta ci et là ce qu’il trouvait non juste et la drow argumentait à son avantage. Après bien des heures de conversations, elle réussit à le rallier à sa cause, promettant une contrepartie en retour. Ce dernier accepta. Il ne pouvait pas, non plus, se mettre l’un des deux cultes supérieurs à dos. Le Haut-Prêtre de Meingal serait donc de la partie. Tard dans la nuit, elle se retira afin de préparer ses plans et choisir qui, parmi ses prêtres, l’accompagneraient dans sa marche « impériale ». Quand elle eut fini, elle se coucha et eut du mal à dormir.

    Le jour de l’assaut venu, elle s’était arrangée pour que chacun des trois parties arrivent par un côté afin d’encercler le Temple de Valas inoccupé par la Prime Sorcière, que ferait-elle au sein du Temple puisqu’elle s’occupait avant tout de l’Étude noire. Elle ne serait certainement pas logique que cette dernière transfère ses appartements au sein du petit Temple. Elvanshalee avait revêtue une tenue appropriée pour ce genre d’expédition. Elle revêtait une robe de cuir clouté renforcé par diverses plaques métalliques couleur encre à des endroits stratégiques de son corps. Une ceinture lui soulignait la taille, accoutrée de deux fourreaux dorsaux renfermant ses précieuses lames. Son éternel voile lui dissimulait bien évidemment le minois. Elle était accompagnée de sa garde personnelle, composées de ses meilleurs hommes et femmes dont son Da’ron personnel : Shar Alak. Il n’allait certainement pas rater ça. Tous étaient habillés tel des assassins, dissimulant leur visage derrière des capuchons ou cagoules de circonstances et affublé naturellement d’armures. Une série de Prêtres et Prêtresses s’alignaient autant à ses côtés se vouant au silence. Aux côtés de la Haute-Prêtresse de Teiweon se tenait le Haut-Prêtre de Meingal qui, lui aussi, avait amené ses acolytes et sa garde. Les Grand(e)s Prêtre(sse)s des deux cultes respectifs, eux, s’occupaient personnellement des Temples en absence de leur « souverains ».

      « Bien, bien, nous pouvons commencer. »


    Montant Streeaka, son Phish Oura, elle s’avançait en direction de l’Entrée, s’arrêtant face à la bâtisse. Par où commencer, comment parler. Elle avait longuement réfléchi à cela et puis, une fois, qu’elle s’assura que Malag et Haldren n’étaient pas loin, se lança dans l’Arène.

      « Par l’ordre établi qui régisse les Hautes Sphères du Puy d’Elda, nous, Avatar de la Déesse des Âmes, Teiweon Danath’Korr, sous ses bons auspices, désirons rendre ce qui est à ce qui fut toujours et demeura ainsi pour les siècles à venir. Le domaine des Dieux appartient aux Dieux et à nul autre. Ainsi que justice soit faite, sous les vœux communs de Meingal Sasshik'Etsh et selon le souhait de tous les autres cultes. »


    Voilà chose faite. Ce genre de discours n’avait pas besoin d’être expliqué. Tous savaient le sens caché de ses paroles car chez les drow, un langage inné de non-dits et silences est lourd de sens. Et pour ceux qui le nieraient, la Haute-Prêtresse n’aura aucun scrupule à montrer exemple en sacrifiant quelques âmes à sa Déesses. Elle laissait, bien évidemment, si les deux Senger le souhaitaient, s'exprimer.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1031
Âge : 118
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Ven 15 Juin 2012 - 11:52

Lorsqu’Haldren retourna au C’nros après la réunion avec Malag’eyl et Elvanshalee, il donna quelques ordres pour l’action prévue le lendemain puis s’isola dans ses appartements et médita. Oui, il médita, c’est un passage obligé pour tout archimage maléfique qui se respecte. Une coiffure impeccable, un éclair qui zèbre le ciel pendant les discours, et bien sur une phase de méditation avec capuchon rabattu sur le visage et sourire narquois aux lèvres.

Conformiste, Haldren ne voulait pas déroger à la règle de ses illustres prédécesseurs. Et puis au bout de quelques minutes, il en eu tout simplement marre et alla s’envoyer un grand verre d’alcool avant de prévenir Halystra de l’attendre dans son lit. La méditation est peut être fort pratique pour le réalisateur désirant mettre une pause dans l’action juste avant la confrontation finale entre les protagonistes, mais qu’est-ce que cela peut être long !

Je m’égare ?

Bref, Haldren était satisfait de l’alliance conclu ce jour là, bien qu’il n’ait encore qu’une confiance très limitée en cette anguille de Malag’eyl. Mais les drows nouaient souvent des alliances ainsi, et accorder sa confiance à quiconque constituait une grossière erreur. Des intérêts communs et un pacte de sang, voilà les bases d’une alliance saine, à défaut d’être durable. Ce fut donc avec la satisfaction du devoir accomplit qu’il alla se coucher.

Le lendemain matin, le Senger quitta le C’nros et se rendit au campement du cinquième ost où se réunissait la force d’attaque. Si tout se passait bien, les épées n’auraient même pas à voir le jour. Sinon, et bien Teiweon pourrait accueillir nombre de drows en ce jour. L’archimage ne portait comme à son habitude pas d’armure ni d’autre signe distinctif de son rang que le diamant à son doigt. Chemin faisant, il se prit presque à espérer une résistance des prêtres de Valas afin que la journée soit réellement amusante.

Lorsqu’Haldren arriva, il constata que les forces de la Haute Prêtresse se trouvaient déjà présentes. Plus surprenant fut la présence des troupes au service de Meingal, mais la présence de plusieurs haut hiérarques religieux donnerait un ton officiel au massacre prémédité. Ayant placé ses troupes pour couper le temple de Valas de l’extérieur, tout du moins sur le flanc dont il se trouvait en charge, Haldren se rapprocha d’Elvanshalee et du Haut Prêtre de Meingal qu’il salua courtoisement.


Gloire et honneur, Haute Prêtresse. Haut Prêtre, votre présence nous honore. Unis, nul ne pourra s’opposer à nous et les dieux souriront à la vue de nos victoires.

Haldren laissa Elvanshalee monter sur son Phish Oura pour aller lancer son défi. Lui-même et Malag’eyl ne seraient ce jour là que le bras armé des dieux, et en ce qui le concernait il ne comptait pas interférer avec l’action tant que cela ne serait pas nécessaire et ce afin de laisser à la purge un caractère essentiellement religieux. Si les prêtres de Valas résistaient, le cinquième ost entrerait dans la danse, sinon les troupes d’élites des temples pourraient accomplir leur devoir sous l’œil approbateur de leurs alliés militaires.
Revenir en haut Aller en bas
Malag'eyl
Drow
avatar

Nombre de messages : 75
Âge : 944
Date d'inscription : 11/12/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  938 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Sam 16 Juin 2012 - 13:28

Malag'eyl avait fait réunir ses veldruk le plus rapidement possible. Tous n'étaient pas nécessaire mais une opération de ce genre devait se planifier un minimum. Il fut rapidement décidé que deux centaines de hallebardiers choisis parmi les plus disciplinés et tout autant d'épéistes se porteraient présent devant le temple. Une centaine d'arbalétriers seraient également présents pour s'assurer que personne n'essaierait de se soustraire à la justice divine. Bien sur autant de forces n'était pas nécessaires. Mais il fallait démontrer la force de cette nouvelle alliance, et toute manifestation était bonne à prendre.
Malag'eyl lui-même s'y rendrait en compagnie de sa garde personnelle, tous montés sur morgals. Monture parfaitement inutiles s'il s'avérait que le combat éclatait dans le temple, mais le charisme de ces bêtes n'étaient pas négligeables. Qui plus est, la cavalerie constituait la grande force du deuxième et du cinquième ost, il était toujours bon de le rappeler.

Or donc les ordres furent donnés, les groupes décidés, les hommes se préparaient, pour la plupart ravis de cette petite activité après plusieurs mois à se tourner les pouces dans les casernes du Puy. Sans compter que le reste des forces non-mobilisées avaient eu pour ordre de se préparer et de se tenir près à toute autre action d'éclat. Cette nuit-là , le Second Ost dormit peu et remua beaucoup.

Le lendemain, les militaires marchaient au pas dans les rues du quartier du temple, sous les yeux des premiers badauds qui évitaient pour certains de traîner autour. A leur tête, Malag'eyl chevauchait Fäfnir. Le cavalier et sa monture semblaient ne faire qu'un, tous deux revêtus de leur armure de combat noire relevé d'or. Ils arrivèrent bientôt devant le temple de Valas et les soldats se répartirent avec leur professionnalisme habituel. Les hallebardiers se répartirent autour du temple, en double ligne de manière à pouvoir déployer un front de lames ininterrompus. Les épéistes restèrent derrière eux, ils seraient ceux qui interviendraient si intervention il devait y avoir. Quant aux arbalétriers, ils se répartirent en escouade pour couvrir l'ensemble de la façade.

Malag'eyl et ses cavaliers se dirigèrent au pas vers la délégation de prêtres, s'arrêtant à quelques distances pour que le Senger pose pied à terre et aille saluer les deux haut-prêtres, avant de se retirer légèrement en arrière, aux cotés d'Haldren, pour laisser Elvanshalee s'exprimer à l'adresse des prêtres.
L'un des morgals de son escorte, un jeune mâle encore avide de combat, poussa un rugissement qui se stoppa lorsque la queue de Fäfnir claqua sur sa mâchoire. Les morgals étaient des animaux très liés à leur cavalier, et leur organisation sociale s'en ressentait, le morgal du drow le plus gradé agissait généralement comme le chef de meute si besoin était. Malag'eyl adressa un regard lourd au cavalier qui reprit rapidement son morgal en main. Ne restait plus qu'à attendre la réponse du culte de Valas.
Revenir en haut Aller en bas
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 30
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Lun 2 Juil 2012 - 11:56

    Bien, ils étaient donc tous là. Le Haut-Prêtre de Meingal salua les deux autres collègues d’un signe de tête et Elvanshalee se contenta d’un mouvement semblable en plus d’un sourire masqué par son voile. Déjà l’on put voir sortir la Grande-Prêtresse du Temple de Valas au dehors accompagné de plusieurs Prêtres et quelques gardes personnels du Sanctuaire dédié au Dieu de la Magie. Ils ne semblèrent pas prendre la parole et se tinrent là sans rien dire, tout sourire aux lèvres. Ils les narguaient. Les sourcils de la Haute-Prêtresse de Teiweon se froncèrent face à cette insubordination. Elle était l’une des plus hautes personnalités du Puy et malgré le respect qu’elle pouvait porter au domaine religieux et à ses confrères et consœurs, eux n’étaient en rien des prêtres honorant les Dieux. Ils étaient simplement les marionnettes de la Prime Sorcière.

      « Je leurs arracherai bientôt ce sourire narquois de leur visage. Teiweon déteste les offenses. »


    Posant un pied à terre, la Dame Voilée s’avança en direction des quelques premières marches du Temple. Lentement mais surement, elle fit émaner cette aura de Terreur que les partisans de la Déesse des âmes pouvaient déployer. Cette angoisse gangrénant, montant peu à peu de vos pieds jusqu’à cette gorge qui se serrait si cruellement face à l’effroi qu’inspirait la Haute-Prêtresse. Streeaka l’accompagne évidemment, ainsi que sa garde personnelle qui s’était avancée.

      « Toute résistance est veine et perte de temps. Faites le bon choix ou mourrez des tourments de Teiweon Danath’Korr. »


    Fit-elle d’une voix forte. Etrangement, ce petit sort magique faisait déjà ses premières victimes et les sourires s’effacèrent aussitôt pour laisser place à l’horreur sur leur visage. Ils étaient à sa merci s’ils ne se reprenaient pas et n’agissaient pas.

      « Seigneur Baenfere, Seigneur Malag’Eyl, je vous en prie, amusez-vous. »



    Les deux Obok Senger pouvaient agir à leur guise. Bien qu’elle préfère éviter un massacre, c’était stratégiquement mieux mais tout dépend du point de vue. Un règne de terreur est quelque chose qui tient, cependant la haine véhiculée peut amener à la perte.


[Hrp = Cela fait plus de trois semaines (voir 4) que la demande de Entité a été fait. Aucune réponse. Donc continuons à jouer. Entité interviendra à un moment ou un autre. Si pas d'interventions, ben tant pis .]
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1031
Âge : 118
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Lun 2 Juil 2012 - 14:40

Ce n’est pas que le Senger commençait à s’ennuyer mais un peu tout de même. L’attente autour d’un temple n’appartient pas à la catégorie des occupations les plus excitantes de l’histoire. Ce fut donc avec un soupir de satisfaction non dissimulé qu’Haldren vit la Grande Prêtresse de Valas et quelques prêtres sortir du temple. D’autres devaient rester à l’intérieur, ceux là ne venaient que pour faire leurs bravaches et rejeter la demande d’obéissance à Teiweon. Saine attitude au demeurant que de tenter un peu de résistance, les drows méprisant les lâches.

Pour autant, une leçon s’imposait. L’archimage sentit plus qu’il ne vit le bouclier magique qu’ils érigeaient. Puissant, il englobait le groupe et ne permettrait pas à une attaque directe de passer… tout du moins pas à la première. Comme tout bouclier, il ne possédait cependant qu’une puissance limitée mais qui lui suffirait amplement face à la première vague d’assaillant. Devait-il le percer ? Haldren rejeta l’idée, cela lui couterait trop d’énergie et un autre bouclier serait levé à nouveau.

Brusquement, une idée amusante lui vint pour ajouter un tour de vis à l’angoisse sans devoir pour autant ordonner l’assaut général. Amusante selon ses critères bien évidement, critères que tout le monde peut ne pas partager. Moyennant une bonne synchronisation, le Senger allait pouvoir jouer un bien mauvais tour à ces impudents qui osaient ne pas admirer sa sublime présence et sa présence incomparable. Le bouclier l’empêchait d’atteindre directement les prêtres, et leur petit air suffisant démontrait bien qu’ils le savaient et se sentaient parfaitement à l’abri des tentatives des assiégeants.


Pas si à l’abri que ça, mes mignons, murmura le Ditronw Da’re en souriant.

Car il venait de trouver une faille dans le bouclier. Oh, pas une faille de structure, non sur ce point tout était parfaitement réalisé dans les règles de l’art, mais plutôt une faille dans le domaine de la conception. Le bouclier arrêterait toute attaque le visant, mais si on ne le visait pas… se concentrant, Haldren commença à invoquer son art.

Une nuée d’ombre apparut brusquement à côté de l’un des prêtres qui accompagnait la Grande Prêtresse, nuée qui se condensa en une sorte de serpent géant. Preste comme l’éclair, l’invocation de l’archimage enroula ses anneaux autour de sa malheureuse victime au moment où son maître inversa l’invocation et le renvoya d’où il venait. Et avant que les autres prêtres n’aient pu réagir et déclencher leurs propres sortilèges, leur compagnon avait disparut dans les ombres, cette dimension aux frontières du plan matériel dont personne ne revenait jamais.

Tel le tribun face aux multitudes qui l’acclament sur le forum, tel le nain face aux hordes innombrables de biquettes bêlant ses louanges, autrement dit tel un drow venant de faire de l’esbroufe en public, l’archimage demanda d’un ton angélique aux prêtres qui le fixaient désormais lui aussi d’un air inquiet :


Bon alors, vous vous décidez ?

Certains auraient pu espérer une phrase plus grandiloquente digne des scènes finales les plus épiques, mais Haldren ne comptait pas se mettre en quatre ce jour là. Et de toute façon, si les leçons ne suffisaient pas, le parvis du temple serait jonché de cadavres d’ici à quelques minutes. Les soldats tripotaient la poignée de leurs armes, les sorciers s’étiraient les doigts en préparation du lancement de leurs terrifiantes attaques… l’obéissance ou la mort, telles étaient les deux voies offertes par Teiweon et ses alliés.
Revenir en haut Aller en bas
Malag'eyl
Drow
avatar

Nombre de messages : 75
Âge : 944
Date d'inscription : 11/12/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  938 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Lun 2 Juil 2012 - 20:48

Malag'eyl avait rejoint son escorte et se tenait sur son morgal, dominant même ses cavaliers d'une bonne tête. Même dans la simple pose victorieuse, Fäfnir s'avérait plus doué que la plupart de ses congénères, un animal irremplaçable pour le guerrier -et politicien- qu'il était. Il jaugea sans une once de sourire les prêtres qui les narguaient sur le parvis de leur temple. Il leva la main pour ordonner le calme à ses troupes, il suspectait quelques tours de magie et préférait laisser ses collègues du Cinquième Ost déblayer la voie. Après, ses propres troupes pourraient faire leur office.

Haldren s'amusa un peu avec ses homologues rivaux, tout du moins le cavalier crut-il reconnaître l’œuvre de son allié dans le serpent ombreux qui fit une malheureuse victime -ou bienheureuse, il ne savait pas encore ce qui attendait le reste des prêtres qui se donnaient ainsi en spectacle-. Les sorts de l'archimage pouvaient donc atteindre leurs ennemis. Cela étant dit, il était reconnus comme l'un des plus puissants maîtres de la magie au Puy, si ce n'est le plus puissant. Sans tenir compte des différents prêtres bien sur, son pauvre esprit ignare dans ces domaines ne parvenait pas à une comparaison satisfaisante. Par contre il savait que prêtres comme magiciens mourraient avec une flèche dans le cœur, et jusqu'à maintenant cela l'avait amplement servit.

Après cette petite démonstration d'éclat, l'on pouvait sentir l'angoisse dans l'attitude des prêtres. Il fallait vraiment qu'ils soient imbus d'eux-même pour ne pas ressentir la peur face à plusieurs centaines de guerriers accomplis. Valas était peut-être le dieu de la magie, ses sorts n'étaient pas tout puissant et quelques dizaines de prêtres ne pourraient résister bien longtemps à la puissance brute de l'armée. S'ils ne se rendaient pas, ils étaient condamnés, même eux devaient s'en rendre compte. A moins bien sur qu'ils les pensent trop faible pour oser les attaquer ainsi à visage découvert. Ce qui risquait de leur faire une mauvaise surprise.

Finalement Haldren lança un dernier ultimatum. Malag'eyl leva deux doigts. Des centaines de cliquetis se répandirent comme une nuée d'insectes autour du temple tandis que chaque guerrier du Deuxième Ost serrait plus fermement son arme. Lorsque ces deux doigts s'abaisseraient, il n'y aurait plus d'espoirs de survie pour les prêtres, juste un bain de sang que chacun avait hâte de faire couler. Malag'eyl espérait plutôt que les fidèles de Valas auraient l'intelligence de se rendre, il préférait garder ses meilleurs guerriers en pleine forme.
Après tout, ils risquaient de se retrouver rapidement de nouveau au combat, et cette fois contre des adversaires un tantinet plus sérieux que quelques prêtres. Il comptait convoquer l'Olath Blada au plus vite et se faire nommer Karliik Glenn aussitôt. Mais le Da'ron du précédent Karliik Glenn et son ennuyeuse cohorte montaient toujours la garde sur le trône. Et Malag'eyl ne comptait pas se laisser gêner par une vulgaire troupe de guerriers si tant est que ceux-ci s'opposent à lui.

Mais pour l'instant, seul l'intéressait la décision des prêtres de Valas, ou celle de la Haute-prêtresse. Son regard allait d'un groupe à l'autre sous son casque, jaugeant chacun, prêt à donner l'ordre de l'attaque dès qu'il le serait nécessaire. Dans les rangs de ses hommes, le silence s'était fait tandis que chacun se préparait à l'assaut tout proche.
Revenir en haut Aller en bas
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 30
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Mar 10 Juil 2012 - 17:54

    L’élan d’assurance des Prêtres et de la Grande-Prêtresse s’amenuisa dès lors ou l’un de leur collège disparut sous l’emprise d’un serpent d’ombre. La Grande-Prêtresse fronça les sourcils et afficha une grimace de mépris à son encontre, jurant dans sa propre langue et le maudissant. Ils décidèrent alors de se replier aussi du Temple, fermant les portes sans attendre. Ils n’avaient pas l’intention de se rendre et encore moins de leur parler tant leurs mépris et leurs dégouts étaient grands à leur encontre. De toute façon, leurs gestes étaient leur mot. Certains avaient sans doute déjà fui par l’arrière mais furent stoppés par les hommes de Malag’Eyl qui n’avait pas donné l’ordre de tirer à vue. Ces derniers seraient donc capturés et soigneusement ligotés, la tête masquée par quelques capuches afin de leur priver de leur sens visuel et ainsi éviter le désagrément de leur magie si l’envie leur prenait d’aider les leurs, restés au sein du Temple.

    Le Haut-Prêtre ne s’était pas encore montré et devait sans doute demeurer enfermé au sein du chœur de Sanctuaire. Les Suivants de Valas ne tardèrent pas à élever une nouvelle protection, plus forte et plus difficile à contrer. Haldren devait se charger d’affaiblir ce bouclier afin que Malag’Eyl et ses hommes puissent défoncer la porte. Evidemment, il valait mieux ne pas laisser les guerriers passés en premier. Il fallait sans doute privilégier les Mages du C’nros afin de démanteler quelconques pièges et autres protections. En tout cas, la Haute-Prêtresse de Teiweon donna son aval, demeurant derrière cette horde de drow prête à se sacrifier pour elle, ses propres hommes, sa da’ron. Une fois que la porte eut cédé, ils purent découvrir une sorte de petite cours intérieure. Les portes du vrai Temple était droit devant, renfermant sans doute une série de couloir et bientôt le chœur du Sanctuaire.

Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1031
Âge : 118
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Ven 13 Juil 2012 - 9:26

Bon, eh bien quand il faut y aller, il faut y aller se dit Haldren qui ne pensait pourtant pas aux cagoinces mais à l’assaut du temple. La seule question consistait désormais de savoir comment se rendre au plus vite à la salle du sanctuaire intérieur sans perdre son temps à errer un peu partout. Dans les arcanes secrètes des nains, des savoirs ancestraux parlent de l’invocation de hordes innombrables de démons mi-biquettes mi-tigre mi-ours mi-serpent, soit un mélange de folie et de schizophrénie chronique. Pour autant certains risquent de ne pas apprécier outre mesure les joyeuses folies incohérentes dignes des plus belles tribulations lirganiques telles que contées dans les tavernes de Lante, aussi nous nous en abstiendrons ce jour.

Mais je m’égare…

Le démon-biquette mis de côté, nous constatons que les portes extérieures ont déjà cédé sous les coups d’un bélier et qu’il nous faut avancer dans la première cour du temple pour ne pas nous retrouver à la traine du peloton. Un bélier en bois bien évidement, car il s’agissait là d’une référence à l’arme de siège et non pas au digne animal que vont parfois taquiner les bergers des Wandres durant leurs longues errances dans la montagne. Les bonnes vieilles méthodes de démolition ont un charme toujours intact et nul seigneur des ténèbres n’envisagerait un assaut en bonne et due forme sans la horde hurlante se ruant à travers les pans effondrés de la grande porte.

Mais je m’égare encore…

Bref, nous nous trouvons désormais dans une première cour avec au fond l’enceinte intérieure. Je ne vais pas vous faire la visite du temple, d’une part parce que je m’en désintéresse complètement, d’autre part parce que le guide est présentement au bistrot.

Décidément, l’inspiration me fuit…

Les portes du temple intérieur se trouvaient renforcées magiquement et il fallut plusieurs minutes aux mages présents pour vider ledit bouclier et permettre aux soldats de Malag’eyl de la défoncer à son tour. Peut être à ce stade trouvez vous que je bâcle un peu la phase entre les deux portes, mais les fidèles survivants du Haut-Prêtre se trouvaient déjà à l’intérieur de l’enceinte sacrée et lorsqu’une tête se montrait à une fenêtre, une volée de carreaux d’arbalètes la faisait bien vite disparaître.

Lorsqu’enfin les portes craquèrent dans un bruit de fin de monde (tout du moins les effets spéciaux tenteront de le rendre aussi spectaculaire), les troupes combinées des deux Sengers et de la haute prêtresse de Teiweon investirent le couloir menant à l’ultime sanctuaire. Malheureusement pour les amateurs d’assaut en désordre, il faudra revenir plus tard car le Haut Prêtre et ses acolytes se trouvaient regroupés près de l’autel. Toutefois, c’est bien dans le couloir que se trouvait celui qui attira d’abord tous les regards.

Un colosse, oui on peut le désigner ainsi, attendait les envahisseurs et leur bloquait le passage vers le chœur du sanctuaire. Particulièrement grand et massif même pour un drow, il portait une armure et un casque d’un noir d’ébène, ainsi qu’une longue cape qui glissait jusqu’au sol. Dans sa main, le guerrier tenait une lourde épée parcourue d’éclairs rougeoyants de mauvais augure. L’impression déjà inquiétante se voyait renforcée par le bruit lourd de sa respiration déformé par le casque et qui donnait presque une impression mécanique.

En silence, le colosse en armure noire fit signe aux envahisseurs d’approcher. Légèrement amusé, Haldren se tourna vers ses collègues.


Si ca ne ressemble pas à un défi pour un duel en un contre un, c’est bien imité. Qui veut s’en charger ?

Citation :
Edit Haldren : Je trouve un peu abusé qu'un MJ qui nous a fait attendre pendant des semaines aux tours précédents se réveille brutalement et explique qu'en réalité ce n'était pas à moi de poster, alors qu'il lui suffisait durant la semaine de m'envoyer un MP me demandant d'attendre. Je vais cependant avoir la courtoisie de croire qu'Entité était réellement censée poster avant moi et qu'il s'agit d'une lacune de communication. J'accepte donc les excuses présentées et mon post ainsi que ce qui y est décrit peut être considéré comme invalidé, vu je n'ai ni le temps ni l'envie de le réécrire pour réparer les oublis du MJ.

[Edidentité. D'accord, faisons comme ça.]


Dernière édition par Haldren Baenfere le Dim 15 Juil 2012 - 16:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
avatar

Nombre de messages : 1174
Âge : 818
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Sam 14 Juil 2012 - 9:15

Hélas, à trop bâcler on finit par passer à côté de quelque chose. Ce fut le cas lors de ce grand assaut contre le Temple de Valas. Les mages de guerre, rendus confiants par la retraite subite du clergé ou confus à cause de l’étrange aura d’énergie qui traversait le vieux sanctuaire, s’attaquèrent au sortilège qui protégeait les murs intérieurs du Faerl Qu’Ellar. Ce dernier, comme s’il se réveillait d’une longue veille, ne tint pas un seul instant face à l’attaque combinée des sorciers du Senger Haldren. Les prêtres n’avaient pas eu le temps de se ressaisir ou de comprendre ce qui leur arrivait, aussi avaient-ils été trop peu nombreux ou trop divisés pour activer pleinement les protections antiques qui auraient dû leur offrir quelques jours de répit.

L’impact de cette défaite magique fut cependant atténué lorsque le bélier des sacrilèges enfonça la seconde porte. Celle-ci, au lieu de s’ouvrir dans une averse d’échardes, explosa dès qu’un coup de bélier brisa le sceau de cuivre qui servait de clinche géante au portail de bois clair. Des gerbes crépitèrent, apparurent et se développèrent en de longues flammes rouges, lesquelles se répandirent dans la cour engorgée de soldats et de sorciers. Et la gangue brûlante de faucher les assaillants par rangs entiers, soufflant sur leur visage un vent incendiaire, mordant le tissu des tuniques et des chemises, qui transformèrent les malchanceux en torches vivantes. La déflagration n’avait pas seulement balayé la cour intérieure avec du feu, mais également avec des échardes enflammées aussi grosses que des dondaines, des clous et des grains de fer d’un rouge luminescent, allant aveugler là un soldat, se fracassant çà sur l’armure d’un officier déjà en cours d’immolation.

Lorsque le silence ne fut plus dérangé que par le râle des blessés jonchant le sol, et lorsqu’on entra à l’intérieur, dans la grande pièce à colonnes qui menait au Naos, le cœur du Temple de Valas, tout était calme. Au pied de l’embrasure où se trouvait autrefois la porte ensorcelée, un cercle disparate de prêtres de Valas servit de tapis sanguinolent aux bottes des soldats. Les sacrilèges n’avaient pas été les seuls à subir la déflagration, et ce petit groupe de prêtres morts, sûrement surpris par la vitesse à laquelle la soldatesque avait défoncé la grande porte, n’avaient pu réaliser le rituel chargé de sécuriser le sanctuaire ni même résister à l’explosion du piège de leur propre temple. Ils laissaient place à une longue salle à colonnade déserte, et plus les hommes s’approchaient du Naos, plus ils sentaient pulser la source de Valas, une sorte de point mystique où la magie se décuplait dans bien des aspects, ce point précis qui avait motivé la construction du sanctuaire du dieu des sorcelleries ici-même, sur cette espèce d’anomalie magique.


[Désolé, je pensais qu'Elva avait passé le passage, mais je n'ai pas dû être clair. Voici donc ce qui s'est passé, merci de modifier ton post, Haldren.]

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Malag'eyl
Drow
avatar

Nombre de messages : 75
Âge : 944
Date d'inscription : 11/12/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  938 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Dim 15 Juil 2012 - 16:55

Les prêtres de Valas se réfugiait dans l'enceinte du temple, espérant se mettre à l'abri de leur assaillants. Malag'eyl baissa lentement ses doigts et les guerriers se détendirent légèrement. Il fit tourner brusquement Fäfnir et l'approcha de celui qui commandait les hallebardier, décidé uniquement le temps de cette mobilisation exceptionnelle. Il connaissait le kyorl en question et ne le portait pas en haute estime. Il soupçonnait un joli pot-de-vin d'avoir été perçus par l'un de ses veldruk.

    « Vous, trouvez-moi une statue imposante pour servir de bélier, je veux faire sauter ce mur. »
    « Vous voulez dire la porte ? »


Malag'eyl le contempla d'un regard froid et calculateur un instant. Il donna un coup de pied qui atteignit le drow à la mâchoire. La botte d'acier laissa une marque tuméfiée sur le visage et le drow recula de plusieurs pas sous la douleur et la surprise. Le regard de Malag'eyl se porta aussitôt sur un hallebardier voisin, qui effectua aussitôt un salut réglementaire sans sourciller.

    « Vous êtes désormais le kyorl à la tête de cette opération, des questions ? »
    « Aucune, saigneur de guerre. »


L'homme se tourna vers le reste des troupes et donna quelques ordres sonores d'une voix autoritaire qui n'amenait guère de contestation. Le kyorl précédemment esquinté eut un soupçons de rébellion mais il se rangea sous un regard menaçant.
Voilà un subordonné efficace.
Puis, Malag'eyl posa pied à terre et, se tournant vers ses cavaliers, leur enjoignis d'un ton autoritaire à faire de même et à trouver rapidement de nombreuses lanières de cuir. Joignant le geste à la parole, il défit certaines attaches de la selle de Fäfnir, lequel ne comprenait pas mais se montrait docile. Signalant à l'un de ses cavaliers d'approcher sa monture, il joignit rapidement les deux baudriers des morgals en un seul, au centre duquel un simili filet de cuir permettrait d'y faire reposer, par exemple, un drow assoupis. Ou, plus probablement, une statue renversée sur trois attelages semblables.

Car c'est bien ce que venaient de trouver les hallebardiers, une statue de belle taille qui représentait sans doute la victoire d'un quelconque général des temps passés, lequel avait voulus faire un don aux temples tout en se glorifiant. Tout ce que voyait Malag'eyl, c'est que le socle en granit brut serait très efficace comme tête de bélier. On renversa l'ornement sur l'attelage de morgal, lequel était guidé par les cavaliers qui commençaient à comprendre leur rôle.
Pendant ce temps, le première porte du temple venait de céder sous les assaut d'un bélier plus conventionnel et le bouclier magique tombait sous les assauts des mages du C'nros. Une partie des manieurs de cimeterres, pour l'instant inactifs, se précipitèrent dans la cour sous le regard sévère de Malag'eyl. C'était un peu simple.
Ses soupçons furent confirmer par l'explosion magique qui ravagea la cour et carbonisa les soldats qui y résidaient. L'explosion tira un haussement de surprise au saigneur de guerre, lequel sentit le souffle de l'explosion malgré son éloignement notable, assez pour que le seul projectile qui l'atteignit ne fut qu'un morceau de cendre froide qui s'écrasa mollement sur son plastron. L'entrain des soldats en avaient pris un coup. Il les balaya du regard, en particulier les kyorls qui s'étaient rapprochés de lui, prudemment.

    « Ai-je dis que l'on arrêtait l'assaut ? »


Le ton était froid et menaçant. Il ne faisait aucun doute qu'un coup de pied semblerait bien délicat à celui oserait contrarier Malag'eyl à cet instant. C'est dans cet instant là qu'un chef drow se devait de ne pas flancher. Le moindre signe de faiblesse l'aurait sûrement condamné. Peut-être pas instantanément, mais les drows n'étaient pas pressés, c'était assez récurrent chez eux.
Ils se remirent en action, beuglèrent de nouveau ordre et le bélier improvisé vint bientôt s'écraser sur l'un des murs latéraux du temple dans un fracas sourd qui en disait long sur la solidité de l'architecture drow. Mais le temple n'était pas une forteresse, il tomberait rapidement. Certes le passage vers le Naos était désormais ouvert, la porte brisé ne révélant qu'un passage désert, mais entrer par là où on l'attendait était souvent une erreur, qu'il venait justement de connaître.
Malag'eyl rassembla lui-même les épéistes survivants et les organisa en escouade. Une moitié d'entre elles rejoignit le bélier improvisé pour mener l'assaut dès que la maçonnerie céderait. Quant à lui, il prit la tête du groupe restant, rejoint par quelques hallebardiers et arbalétriers -les autres surveillaient la façade attaquée pour empêcher tout prêtre de ne serait-ce que jeter un œil-, et il s'avancèrent à l'entrée de la cour dévasté. L'Obok Senger se tourna pour s'adresser à son collègue.


    « On doit s'attendre à quelles autres surprises ? »
Revenir en haut Aller en bas
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 30
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Ven 20 Juil 2012 - 11:44

    Le fracas assourdissant des portes explosées retentit au niveau de tout l’étage intermédiaire. Les débris valsaient se nichant autant dans les corps composées d’armures que dans les murs adjacents de la cour intérieure. Les premières lignes n’avaient sans doute pas survécus à cette explosion magique et certains sombres avaient indirectement protégés leurs camarades en formant ce mur de chair et d’acier. Ils devaient leur salut à ses sacrifiés. La Haute-Prêtresse était restée en arrière et sentait déjà ses âmes s’échapper de leur corps. Teiweon, déjà penchée sur ce Temple, n’avait qu’à piocher et se repaitre.

      « N’ayez aucune pitié pour ses traitres de Valas. »


    Soupirait-elle sous ses voiles. Il était sûr que les ennemis de la Haute-Prêtresse ne trouverait que peu de repos de l’autre côté. Elle avait perdu de vue Haldren dans ce nuage de poussière mais pouvait entendre la voix du second Senger qui était en train de défoncer l’un des pans de mur du Temple à l’aide d’une gigantesque statue. Pourquoi pas défoncer le second pan ainsi il serait pris en sandwich. Mais ce n’était pas à la Da’ron de la Haute-Prêtresse de le faire. Il était en trop petit nombre. Accompagnée par le Haut-Prêtre de Meingal et quelques-uns de ses propres dévots, ce dernier hérissait un bouclier pour protéger les « justes ». Elvanshalee pénétra dans la cours intérieur. Elle demanda à ce qu’une partie des hommes évacuent les blessés et se rangea en dernière ligne. Elle put apercevoir le cercle de Prêtres accompagnée de la Grande Prêtresse et du Haut-Prêtre de Valas. Il fallait laisser opérer les mages du C’nros pour ce délicat problème épineux. Elle interdit quiconque de l’approcher, il ne fallait pas provoquer plus de morts qu’il n’en fallait. Elle allait d’abord faire une petite expérience. Elle manda un archer de sa garde qui décocha une première flèche en direction des prêtres. Celle-ci fut sans doute dévier ou se heurta à une barrière qui la fit retomber au sol. Elle s’en retourna à deux assassins de sa Da’ron une petite besogne. Ceux-ci s’en allèrent et revinrent quelques infimes minutes plus tard afin de faire lancer ou rouler selon la distance et ce qui fut meilleur pour le camp de la Haute-Prêtresse, des récipients renfermant de l’huile. Un archer se chargea de décocher une flèche enflammée et embrasa l’huile disposée en demi-cercle autours des Prêtres, si leur bouclier résistait au flèche, il était moins sûr pour le feu.

      « Haut-Prêtre de Valas, quand déciderez-vous de vous rendre ? Vous insolence effrite ma patience. Il est encore temps de vous livrer à moi et peut-être serais-je clémente, qu’en dites-vous ? »




Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1031
Âge : 118
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Ven 20 Juil 2012 - 14:08

L’explosion souffla le bélier et les assaillants qui se trouvaient à côté. Maudit piège magique construit à la va-vite entre le moment où les mages avaient aspirés l’énergie du bouclier de la porte et celui où le bélier avait commencé son œuvre de destruction. Oui, car pour rappel un piège magique n’étant rien d’autre qu’un sort instable, aspirer un bouclier près d’un piège actif l’aurait soit désactivé soit fait exploser. Bref, les portes ont disparues et puisque le passage est libre autant l’utiliser désormais en évitant de déraper sur la tripaille répandue. Suivant les instructions de la Haute Prêtresse, des jarres d’huile lancées puis enflammées à l’intérieur du Naos allaient faire rôtir les prêtres qui ne disposaient pas d’un bouclier contre la chaleur ou de la capacité à respirer de la fumée.

Parallèlement, des arbalétriers se placèrent devant la porte et lâchèrent leurs carreaux en direction du bouclier protégeant les prêtres de Valas, puis s’écartèrent afin qu’un autre groupe fasse de même tandis qu’ils rechargeaient leurs armes, le tout sous le regard attentif des mages prêts à contrer tout sort envoyé depuis l’intérieur. Aucun bouclier, quel qu’il soit, n’est infini et chaque attaque saperait la résistance de celui des prêtres. Et les cadavres près de la porte ? Eux aussi pouvaient servir. Sur un ordre d’Haldren, les nécromanciens présents s’avancèrent et bientôt les soldats comme les prêtres tombés au combat se relevèrent, le regard vide de tout sentiment et de toute réflexion. D’un pas morne mais déterminé, les deux-fois nés s’avancèrent à l’assaut du temple.
Revenir en haut Aller en bas
Malag'eyl
Drow
avatar

Nombre de messages : 75
Âge : 944
Date d'inscription : 11/12/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  938 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Dim 22 Juil 2012 - 20:20

Malag'eyl jaugea d'un œil répugné les non-morts se relever et tituber vers le Naos, le cœur du temple où s'étaient réfugiés les prêtres. La seule utilité qu'il reconnaissait à ces troupes étaient leur résistance. Un zombie ne s'arrêtait pas pour quelques flèches dans le torse ou un bras en moins. Ils étaient parfait pour servir de bouclier. Face à une armée standard, il aurait envoyé ses propres soldats à la suite des zombies, mais la magie n'était de ce que l'on arrêtait avec un simple bouclier. Ce qui se confirma bien vite lorsque les zombies, ayant contournés les angles du Naos, s'apprêtèrent à entrer à l'intérieur pour finir carbonisé sur place.
Les langues de flammes dansèrent dans le temple, vinrent lécher les rangs drows qui s'étaient avancés et reculaient désormais en désordre. Décidément ces prêtres étaient têtus, ne voyaient-ils donc pas qu'ils n'y survivraient pas ? Mais leurs actions étaient quand même ennuyeuses, Malag'eyl ne tenait pas à perdre trop d'hommes. Face à n'importe quel autre adversaire il aurait entamé le siège du temple, qui n'aurait pus tenir longtemps, mais il était en plein cœur du Puy et ne pas lancer l'assaut serait vus comme une preuve d'incompétence.

Il s'éloigna un peu du front qui se formait à l'entrée du temple, ses hallebardiers s'organisaient en double ligne en attendant les ordres tandis que les arbalétriers s'installaient derrière, si jamais l'ennemi tentait une sortie. Il fit signe aux kyorl qui participaient à l'opération et constituaient son seul état major. L'un d'eux eut pour ordre d'aller ordonner la mobilisation de deux des balistes de l'Ost et quitta aussitôt les lieux.

    « Changement de plan. La moitié des épéistes, soutenus par quelques arbalétriers, vous m'investissez les quartiers personnels des prêtres en veillant à ne pas vous exposer à ce qui se trame dans le Naos. Bander les yeux et lier les mains de ceux qui se rendent, les autres n'auront droit à aucune pitié.
    L'autre moitié des épéistes, vous allez me ramener toutes les pièces de cuir que vous pourrez trouver. N'hésitez pas à prendre dans les échoppes, on remboursera plus tard. Mais ne tuez personne, et le premier qui désobéis je l'envoie présenter ses excuses à la victime en personne. Trouvez également de l'eau, autant de d'eau que possible.
    Les cavaliers, vous me ramenez les morgals par ici et vous vous vous débrouillez pour les faire entrer dans le temple, élargissez toutes les portes qu'il vous faudra. Pendant ce temps, que les hallebardiers et les arbalétriers tiennent leur ligne. »


Il ne prit pas la peine de demander si tous avaient compris, ils avaient tout intérêt à l'avoir fait. Ce qui se confirma rapidement par les ordres aboyés. Les soldats se mirent rapidement en branle, se réorganisèrent suivant le plan de Malag'eyl. Lui-même se dirigea vers Haldren, il avait besoin de l'aide de son confrère pour assurer la protection de son plan.

    « Haldren, vos sorciers sont-ils capables de protéger, disons six morgals, de la fureur de leur confrères ? Je compte percer une nouvelle porte au Naos pour permettre à nos arbalétriers de pilonner nos ennemis, mais j'ai besoin d'être sur que les bêtes pourront approcher sans crainte. J'ai déjà fait chercher cuir et eau pour essayer autant que possible de les protéger de nouvelles flammes, mais je connais un peu les possibilités de la magie, et elles sont plus insidieuses que cela. Je vais donc avoir besoin de tout votre soutien.
    Je l'ai ? »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 30
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Sam 28 Juil 2012 - 12:24

    L’étonnement se peigna sur le fin minois voilé de la Haute-Prêtresse. En effet, son petit stratagème avait échoué et elle se demandait ô comment les Prêtres de Valas savaient survivre au feu. De ce qu’elle savait, ces derniers n’étaient en rien des disciples d’Uriz, dévots qui manipulent l’élément ardent et encore moins, elle n’avait eu vent d’anciens pyromanciens. Non, c’était de l’incompréhension. Et même si l’un ou l’autre anciens mages pouvaient manipuler les flammes, en aucun cas, ils ne pourraient user de leurs talents longtemps et ce même avec l’aide du Naos/Nœud, etc. La Haute-Prêtresse était de très mauvaises humeurs et décida de sacrifier leurs âmes à la Déesse afin qu’ils soient torturés jusqu’à la fin des temps dans le Royaume de Teiweon. Cette simple pensée lui redonna un instant le sourire. Tandis que les zombies étaient soufflés par quelques astuces magiques et que quelques mages érigèrent un bouclier afin de protéger les hommes. La Dame des Âmes se détourna et demanda que les sombres se replient à une distance de sécurité. De toute façon, les mages ne pourraient en aucun cas voir qu’ils se replient ou non avec ce mur des flammes à moins qu’ils soient des dieux omnipotents doués de mages aussi puissant que des archimages et des Maitres ce qui seraient étonnant, si ce n’est la Grande-Prêtresse et le Haut-Prêtre...
    Face à cet échec qui ne saurait tarder à se transformer en victoire, Elvanshalee s’approcha de l’Obok Senger du second Ost, Malag’Eyl. Elle était agacée, les mains sur les hanches. Apparemment, il changeait ses plans et elle écouta attentivement les directives.

      « Hm. »


    Elle ne savait vraiment ce qu’il avait en tête mais lui faisait confiance après des siècles à guerroyer, il avait l’avantage des guerres et n’avait pas du tout son expérience puisqu’elle exerçait au sein de la religion depuis plus longtemps qu’elle n’avait côtoyé les guerriers. Haldren fut convié au petit rassemblement et là encore, elle fut silencieuse, écoutant attentivement les directives.

      « Je ne sais pas par quel miracle, ils peuvent survivre aux flammes et ce même en ayant un ou deux pyromanciens avec eux… C’est incompréhensible. Je vais donc vous laisser agir, je serai là en soutient. »


    Elle haussa les épaules. Elle s’en remettait aux deux Obok Senger. Elle aurait pu user de la magie pour les aider mais les sorts du Culte de Teiweon n’étant pas approuvés, on ne peut donc pas les utiliser. Ils pouvaient peut-être s’appuyer sur les enchantements du Culte de Meingal. Va savoir. SQuoi qu'il en soit le stratagèmes de Malag'Eul prendrait un peu de temps. Les ordres furent donnés en conséquence et tous demeurèrent méfiant au cas ou les Prêtres de Valas décideraient d'agir. Elvanshalee se ferait une joie de les sacrifier.



Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1031
Âge : 118
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Dim 29 Juil 2012 - 14:20

Bon, alors remettons la situation où elle en est. Les prêtres n’étant pas protégés par un bouclier, les arbalétriers n’étaient donc pas en train de tirer dessus afin de l’affaiblir, entendu que de toute façon ils ne voient pas les prêtres de la porte où ils sont. A noter également que l’incendie semble sans effet notable sur les défenseurs et que les zombies ont été détruits par des attaques de feu venus probablement du Naos. Voilà pour le point d’avancement tel que je l’ai compris.

Haldren se mis à pester en voyant les langues de flammes carboniser les zombies. Non pas à cause de la perte des deux-fois nés qui ne servaient que de chair à canon, mais à cause de ce qu’il avait ressentit au plus profond de son être lors du lancement du sort. Cet espèce de picotement, cette sourde démangeaison, il en avait déjà fait l’expérience quelques années auparavant. Du Naos s’élevait une énergie que les mortels n’auraient jamais du pouvoir manier.


Imbéciles. Triples imbéciles ! Ils se servent d’un nœud pour renforcer leurs sorts ! Ne savent-ils pas que les Veilleurs eux-mêmes en ont interdit l’usage ?

Les mages sont souvent fous et inconscients du danger, mais certaines limites existent au-delà de laquelle-même la folie ne peut s’aventurer. A certains stades de la magie, la mort n’est plus qu’un risque mineur comparé à l’intervention d’un des Veilleurs, entités qu’Haldren préférait ne jamais devoir croiser. Les prêtres, bouffis de suffisance religieuse, croyaient peut être tenir là une arme parfaite, mais auraient-ils réellement étudiés les arcanes de la magie qu’ils auraient compris à quel point cette arme risquait de se révéler à double tranchant.

Malag’eyl proposa alors d’envoyer six morgals à l’assaut, profitant de la fumée qui les camouflerait jusqu’au dernier moment. Acquiesçant, l’archimage fit signe à un groupe de pyromanciens de se mettre à l’œuvre. Une douce lueur rougeâtre se mit à se gondoler sur les écailles des morgals.


Le feu ne les atteindra plus, qu‘il soit physique ou magique. Mais si vos charmantes montures n’arrivent pas à emporter la décision rapidement, il faudra faire s’écrouler le temple afin d‘enfouir cette menace sous les décombres.

Surprenant le regard interrogatif du Senger du deuxième Ost, Haldren ajouta :

Je suis sérieux, Malag’eyl. Vous vous souvenez d’Ellyrion ? Du moment où toute magie a disparu ? Et bien ici c’est exactement le contraire, il y a dans ce temple un nœud à concentration d’énergie qui renforce les effets des sorts. Très pratique au premier abord, mais aucun mage aussi doué soit-il ne peut le contrôler bien longtemps. Ces fous se servent d’une magie qui les dépasse, et s’ils en perdent le contrôle c’est le Puy tout entier qui peut disparaître.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Malag'eyl
Drow
avatar

Nombre de messages : 75
Âge : 944
Date d'inscription : 11/12/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  938 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Mer 1 Aoû 2012 - 13:59

Haldren venait d'abréger les préparations en protégeant les morgals de ses sorts. Plus efficace qu'un peu de cuir mouillé certes. Malag'eyl fit signe aux cavaliers de guider leur bélier improvisé et ordonna de ramener les troupes qui s'étaient dispersés. Les soldats s'écartèrent pour laisser passer l'imposant attelage en direction des murs, les pas lourds des morgals résonnaient dans la cour intérieure tandis qu'ils progressaient sous le poids de leur arme de siège.
Les mages ne possédaient plus de lignes de vues et les robustes montures se mirent au travail. Les coups sourd du socle contre la maçonnerie du Naos résonnaient comme un funèbre carillon, annonçant le massacre qui se préparaient tandis que les soldats se mettaient en place. Les arbalétriers avaient pris position à l'orée de la cour, assez loin du Naos pour ne pas trop craindre d'attaque magique, première ligne à genoux et deuxième ligne debout. Aussi tendus que la corde de leurs armes, ils se préparaient à tirer à l'instant même où le mur s'effondrerait. Derrière eux, une autre double ligne attendait son tour de tirer.
Enfin, les hallebardiers et épéistes s'étaient réparties près des entrées du Naos et du bélier, veillant à bien rester hors de vue, à l'abri des sorts.

L'attente fut longue, le temple avait bénéficier de tout l'art de la maçonnerie drow et offraient des murs de plein pied solides. Mais la force brute des morgals ne pouvaient qu'en venir à bout. Des lézardes apparaissaient autour du point d'impact et de temps à autre un fragment de pierre chutait pour s'éclater au sol, éventuellement sur un soldat qui patientait trop près. Mais hormis quelques commotions, rien de plus n'arriva aux soldats. Ce qui était presque pire que le contraire, nul ne savait ce que préparaient les mages dans leur antre et personne n'était vraiment pressé de le découvrir. Il était à espérer que la haute-prêtresse de Teiweon ne souhaitait pas trop de survivants, car les soldats, oppressés qu'ils étaient par la situation, allaient commettre un véritable massacre. L'assaut se faisait par trop attendre.

Puis, dans un grands fracas, la maçonnerie antique céda enfin. Les cavaliers détachèrent aussitôt les lanières, laissant retomber la statue au sol au milieu des autres gravats et dispersèrent les morgals. A peine les imposants reptiles avaient-ils dégagés la vue les carreaux fusèrent à l'intérieur du temple, en même temps que les boules de feu crépitèrent en sens inverse. Et tandis que des cris de douleur informaient que certains prêtres n'étaient plus guère en état, une boule de feu s'écrasa sur un morgal pas assez vif qui ne sentit rien, tandis que deux autres carbonisèrent quelques arbalétriers malgré leur éloignement. A la poussière s'ajouta l'odeur de la chair brûlée. Mais déjà d'autres tirs fusèrent par la brèche.
Puis vint la charge. Assoiffé de carnage, les soldats sombres se ruèrent par les deux entrées du Naos et la brèche. Les prêtres essayèrent vainement de se défendre, de nouvelles explosions de flammes retentirent mais ne retardèrent qu'à peine l'inévitable. Le choc fut rapide et brutal. Les mages n'étaient pas des combattants, le massacre fut bref. Malag'eyl n'eut même pas le temps de franchir les portes du Naos que les occupants du Naos gisaient déjà dans leur propre sang. Seul avaient opposé une vulgaire résistance les gardes du temple, de véritables combattants eux. Mais ils n'avaient eu véritablement aucune chance, submerger qu'ils étaient par la masse de soldats. Une victoire sanglante quand même, car pas moins d'une trentaine de soldats du deuxième Ost étaient tombés, certains n'étaient plus que des tas de cendres piétinés par leur congénère.
Fäfnir s'approcha lentement de son maître, qui se remit en selle. Malag'eyl balaya du regard ses soldats, lesquels n'avaient été qu'échauffés par ce qui venait de se passer. Leurs camarades morts ne les intéressait pas, pour certains il ne s'agissait que d'un rival. Malag'eyl crut même reconnaître un kyorl dans les morts et ne doutaient pas des rouages qui se mettaient déjà en place parmi les soldats concernés.

    « Bon travail. Repos. »


Il ressortit du temple, passa entre ses cavaliers qui avaient repris le contrôle de leur montures et se dirigea vers le comité de prêtres de Teiweon et de Meingal qui attendaient à l'entrée du temple. Il espérait que cette fois-ci Elvanshalee serait satisfaite et qu'il pourrait employer son énergie à des choses plus utiles. Comme s'imposer à la tête de toutes les armées et se hisser à la tête du Puy.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elvanshalee Hune'Baenre
Drow
avatar

Nombre de messages : 237
Âge : 30
Date d'inscription : 05/11/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  404 ans
Niveau Magique : Religieux.
MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    Dim 26 Aoû 2012 - 11:39

    La Dame des Âmes avait assisté à la destruction de l’un des pans de mur puis à l’assaut dans des hurlements dédiant leur mise en scène à Uriz et Teiweon. En quelques minutes, le Sanctuaire de Valas fut leurs. Des soldats étaient tombés. Paix à leur âme et elle vit l’Obok Senger revenir vers elle. Affichant un moindre sourire derrière son voile, Elvanshalee esquissa un mouvement de tête afin de saluer sa victoire. Sa voix de miel retentit à ses oreilles, douce.

      « Je n’en attendais pas moins de vous. Si le temps le permet, je viendrai vous donner ma bénédiction au sein de vos quartiers. »


    Par-là, elle voulait insinuer qu’elle viendrait le remercier sans doute par un présent de son goût ainsi que par son appui en tant que Karliik Glenn. Maintenant que ses respects lui avaient été présentés et que les deux Senger pouvaient retourner vaquer à leurs préoccupations, de leur point de vue, plus importantes, Elvanshalee se devait de bénir les lieux où le massacre avait été commis. Elle s’excusa face à Malag’Eyl et s’enquit de faire son travail. Une fois la zone sécurisée. Elle s’avança avec une petite troupe de Prêtres en direction des ruines du Temple. Avant cela, elle avait confié quelques ordres aux sbires de sa Da’ron qui s’étaient dispersés remplir leur futur mission, certains étaient restés dans l’unique but de fournir une protection. Sait-on jamais. Elle entama un rituel d’usage à l’intention des défunts morts pour les intérêts du peuple drow. Les dissidents furent sous l’œil d’une partie des soldats restants maudits et leurs âmes furent vouées à la souffrance éternelle pour avoir osé s’opposer aux desseins de la Déesse des Âmes. Ce châtiment infligé de la bouche de la Haute-Prêtresse eut l’effet escompté inspirant une certaine crainte aux sombres présents. Cela dura environ une petite heure et lorsqu’elle eut terminé, il était de conclure son œuvre.

    Elvanshalee Hune’Baenre était une Prima Sanguis, par conséquent, sa seule condition de sang « pur » lui avait ouvert certaines portes et lui avaient amenés de nombreux contacts qu’elle avait forgé au fil des siècles. De plus, de par son âge, suffisant, pour être souligné et n’avoir succombé à aucun mal gangrénant les affaires du Puy comme les complots, elle avait su s’imposer dans la société. Enfin, son rang, en tant que Haute-Prêtresse de Teiweon, déité majeure du peuple des Sombres, lui amenait aussi le respect mais aussi d’autres alliances et associés. Par conséquent, elle s’était rendue chez un vieux drow, un sorcier, pieu, qui s’était retiré pour le moment des intrigues politiques pour une recherche plus personnelle sur des théories magiques. Non partisan de la Prime Sorcière, Elvanshalee lui donna sa chance en le convainquant par le biais de l’effet de nœud qui n’en était pas un, au sein du Temple de Valas d’en devenir le Haut-Prêtre. Après plusieurs heures de discussion, il accepta enfin et elle le chargea de reconstruire par le biais de ses propres contacts et ceux d’Elvanshalee de reconstruire un nouveau foyer pour les dévots de Valas. Elle lui assura, évidemment, sa protection par le biais de sa Da’ron, de vieux amis le temps que le tout soit stabiliser et que toute menace soit écartée. Il avait jusqu’à demain pour lui fournir une liste de nom de qui il désirait voir au sein du Culte.

    Le lendemain, les préparatifs pour la cérémonie du Culte de Valas allaient bon train, le peuple des sombres étaient invités à voir quel serait le nouveau Haut-Prêtre louant le Dieu de la Magie. Ainsi, le jour du sacrement était arrivé. Elvanshalee donna sa bénédiction via une cérémonie publique au nouveau Haut-Prêtre de Valas, affirmant qu’il était autant dans les desseins d’Uriz que Teiweon, évidemment tout le gratin religieux étaient lui aussi invités, ainsi que ceux qui avaient sauvés de la gangrène le panthéon des Dieux en la personne de Malag’Eyl et d’Haldren Baenfere, ce qui ne manqua pas, sans doute, d’augmenter leur popularité. On annonça la reconstruction du Temple. Le Haut-Prêtre et vieux sorcier pourrait ainsi s’adonner à ses recherches sur cet effet de nœud qui n’en était pas un. Une mention fut aussi ordonnée, celle que tout autre prêtre, initiés, etc, devaient jurer fidélité à Valas et renier publiquement la Prime Sorcière sous prétexte que l’Étude Noire n’avait rien avoir avec le dogme religieux. Le Haut-Prêtre et ses quelques acolytes ne manquèrent pas de renier leur appartenance à l’Étude Noire et donc à la Prime Sorcière, soulignant qu’il se consacrerait entièrement au Dieu Valas et à personne d’autre que ce dernier.

    Elvanshalee était pleinement satisfaite de son entreprise. Elle aida même au financement de la reconstruction du Sanctuaire. Une délégation de protecteurs sous les ordres d’Elvanshalee, lorsqu’il était question de ses propres sbires, d’hommes armes payés, etc assura la protection du Temple et de ses résidents afin de réfréner toute tentative de la Prime Sorcière de tenter de revenir s’emparer du Culte. Evidemment, le Haut-Prêtre et la future Grande-Prêtresse avait une double garde pour éviter l’assassinat.

    Le Chapitre du Sanctuaire de Valas était enfin terminé et sous contrôle total.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Temple de Valas] Aux maux son remède - Prélude d'une ascension.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les maux qui ravagent Haiti: A la recherche d'une solution ou d'un remede
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» Temple de Danava
» Temple of forgetfulness...
» [Dan]Au temple de Shallya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda-
Sauter vers: