AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Laure Dubois - Parfumeuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laure Dubois
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Âge : 22
Date d'inscription : 03/08/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  23 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Laure Dubois - Parfumeuse   Ven 3 Aoû 2012 - 18:10

    Nom/Prénom : Laure Dubois
    Âge : 23 ans
    Sexe : Féminin
    Race : Humaine
    Particularité : Veuve

    Alignement : Neutre bon
    Métier : Commerçante (parfumeuse)
    Classe d'arme : Corps-à-corps (dague, mains nues, ce qui lui tombe sous la main)

    Équipement : Elle possède deux dagues héritées de son père et de son mari qu'elle n'a jamais eu l'occasion d'utiliser. Par conséquent elle n'en garde qu'une près d'elle, quand elle y pense. Elle possède une garde robe simple et élégante dans des tons beige et pastels, ainsi que quelques tenues de cuir ayant appartenues à son mari. Un peigne nacré qui appartenait à sa mère, deux colliers de perle, un sac de toile, quelques pommades et bandeaux parfumés qu'elle apprécie. Jamais elle n'a tenu à garder quelque souvenir de feu son époux. Les effets qu'elle n'utilise pas régulièrement ou qu'elle tient à cacher sont contenus dans un coffret en cuir fermé à clef dans sa chambre et caché sous son lit. Elle conserve en permanence la clef sur elle. Elle range ses sous dans son armoire, entre les draps. Lors de ses déplacements, elle transporte ses affaires dans un sac de toile.

    Description physique :
    L'opulente chevelure feu de Laure est souvent assagie par deux tresses qui ornent ses épaules. Son visage poupon lui donne un air d'enfance qui rappelle qu'elle n'est pas encore totalement une femme et ses grands yeux émeraude attirent souvent la bonté des hommes et l'admiration des femmes. Sa peau de porcelaine, très pâle, lui confère quelques fois un air malade qui disparait sous son regard rieur. Elle porte des robes de couleurs neutres, jamais criardes. Sa garde robe se doit de flatter ses clients : pas trop ostentatoire pour ne pas vexer les dames mais pas trop pauvre pour ne pas faire pitié aux clients et d'une certaine façon, les séduire. En effet, vendre des parfums exige une certaine part de rêve, une certaine part de séduction de la clientèle, qui repart ainsi avec des senteurs mais aussi le fantasme qu'elles contiennent. Ainsi, elle porte peu de bijoux, mais elle les choisit bien. Un collier de perles blanches de la mer olienne orne son cou et elle porte toujours son alliance à l'annulaire, un simple anneau d'or sans gravures ni artifices. Ses mains et ses ongles sont entretenus et soignés.
    En bref, elle tâche de faire bonne impression mais n'a rien d'une femme fatale. Elle n'est pas vraiment grande, dans la moyenne des autres femmes, son charme est simple et discret.

    Description mentale :
    Malgré son apparence de femme-enfant, Laure ne se laisse pas marcher sur les pieds. Sous des couverts de fillette naïve et docile, elle gère pourtant son commerce d'une main de fer. Les finances étant au plus mal, elle se doit d'affronter la situation et de prendre les devants, réalisant que laisser les choses se tasser n'apporterait rien de bien : il fallait réagir. Ayant appris depuis toute petite à paraître inoffensive pour ne pas attirer les foudres de son père et ainsi mieux lui jouer des tours, avec la complicité de sa chère mère, peu se méfient d'elle.
    Laure, au contraire, depuis que son seul ami lui a été enlevé et qu'elle a été emmenée loin de sa mère, se méfie des autres. Elle n'accorde pas facilement sa confiance et a besoin de temps pour construire une relation amicale solide - ce qui ne lui est pas arrivé depuis sa prime jeunesse.
    Elle n'a, en vérité, aucun espoir de connaître l'amour et de fonder une famille, rêvant plutôt de voir du pays, et pour le moment se concentrant sur la reprise des affaires.
    Il lui arrive encore quelques fois de penser à sa mère et des doux moments qu'elles passaient ensemble avec nostalgie. En revanche elle n'a pleuré son mari que peu de temps, ravie d'abandonner enfin les habits noirs du deuil qui n'attiraient pas la clientèle.

    Histoire :
    Le père de Laure, surnommé "Le Prince aux Herbes", était un artisan herboriste de Naelis qui perpétuait la tradition de père en fils. Terriblement déçu d'avoir eu une fille pour premier enfant, il s'employa le plus tôt à éloigner Laure de sa famille et de l'héritage auquel elle ne pouvait prétendre. Dès l'âge de 14 ans, la fillette fut promise au fils d'un artisan parfumeur de Diantra que son faciès ingrat empêchait d'avoir une foule de prétendantes. Ravi de n'avoir pas à marchander une dot plus généreuse, le Prince aux Herbes partagea bien vite la nouvelle avec sa femme, qui n'avait de toute façon pas son avis à donner dans cette maison. Durant sa jeunesse, Laure apprit à lire les noms des fleurs auprès de sa mère. Elle récitait longtemps les noms des plantes de jardin, et s'amusait à reconnaître les différentes herbes aromatiques. Sa mère Laura fut une bonne mère pour elle. Chaque jour, elle s'assurait que tout allait bien pour sa fille et que celle-ci ne manquât de rien. Et en effet, Laure n'a pas souvenir d'avoir connu la pauvreté à cette époque là. Elle apprit également à compter, peser, mesurer, et s'occuper des clients de la boutique durant ces années d'apprentissage qui passèrent bien plus vite que les suivantes, durant lesquelles Laura devint plus distante sous la pression de son époux qui lui répétait sans cesse que s'attacher à cette gosse n'apporterait que des malheurs en conséquence de son inévitable départ.

    Décevant de nouveau les espoirs de son père, Laure s'enticha d'un jeune revendeur qui passait régulièrement à l'échoppe des Dubois pour se procurer certains antidotes. Il était de cinq ans plus âgé et la trouvait extrêmement jolie, autant qu'il appréciait le caractère doux, naïf et mesuré qu'elle avait alors. Les samedi après-midi, ils se retrouvaient sur les quais pour fuir l'oeil de son père. Tybald, c'était son nom, racontait le pays qu'il avait vu et les coutumes d'autres peuples dont il avait entendu parler. Ces après-midi plaisaient énormément à Laure qui rêvait d'ailleurs, à vrai dire de tout sauf de Diantra.
    Bien que Laura couvrait sa fille la majeure partie du temps et la défendait lorsqu'il en était nécessaire, son mari ne fut pas dupe bien longtemps. Il avait remarqué les regards que sa fille, promise à un autre, échangeait avec ce sale gosse qui revendait sa marchandise à ces racailles de Drows. Il laissa cependant le temps passer, jusqu'au jour où Laure attendit Tybald en vain, attendant au port jusqu'à ce que la nuit tombe. La patience de son père avait des limites.

    Laure n'aimât ni son mari, qu'elle rejoint à 19 ans, ni la capitale, les trouvant tous les deux trop intrigants, hypocrites et sans intérêt. Elle se noya dans l'apprentissage de l'art de la parfumerie, seule passion qui existait entre elle et son époux. Passant ses journées à étudier les techniques d'enfleurage à froid, de distillation et de préparation des graisses, et à apprendre des recettes de parfum que son mari, Herald, lui expliquait, elle en oublia de le séduire et ils n'eurent pas d'enfants ensemble. Laure, encore trop naïve, ne prêta pas attention à ce qui se tramait et aux sombres complots que son mari organisait. Un soir elle le retrouva mort dans son lit, et ne chercha pas à se l'expliquer. La semaine suivante elle l'enterrait, seule, car il n'était pas homme à se faire des amis. Elle découvrit quelques jours plus tard, découvrant ses correspondances, qu'il confectionnait des poisons et vendait à des assassins des draps et habits empoisonnés. C'était d'ailleurs de là que venait la majorité de son revenu. Malheureusement Herald était un piètre menteur et un homme peu discret qui accordait trop vite sa confiance, ce qui lui avait sans doute coûté la vie.

    Peu à peu gagnée par le chagrin, plus à cause de la solitude que de la mort de son époux, et surtout du fait d'être déjà veuve à vingt-trois ans, Laure se réfugia de nouveau dans le travail. Elle reprit la boutique de son défunt mari à Diantra, vivant toujours à l'étage du dessus et tâchant de refaire une réputation aux Mille et une fragrances de Diantra, forte de la bonne relation qu'elle avait apprit à entretenir avec la clientèle.




    HRPComment trouves-tu le forum ? : Le design est toujours très soigné, le concept et le contexte très complets et de nombreuses aides sont à la disposition des joueurs, l'univers est dense et le forum tient la route depuis pas mal de temps, c'est très appréciable.
    Comment as-tu connu le forum ? : J'y jouais il y a quelques années (Léopoldine une jeune fille schizophrène, Isild l'Elfe devenue aveugle, une Elfe aux cheveux bleus au nom tellement compliqué que je l'ai oublié - Myrmïadhk peut être -, et une naine tavernière que je n'ai pas vraiment jouée).
    Crédit avatar et signature : Lien vers l'avatar. Je n'ai malheureusement pas le nom de l'artiste.
    Compte autorisé par : Votre texte ici (Uniquement en cas de compte supplémentaire bien entendu)
Revenir en haut Aller en bas
Hans
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1666
Âge : 26
Date d'inscription : 19/03/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 44 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
MessageSujet: Re: Laure Dubois - Parfumeuse   Mar 7 Aoû 2012 - 8:57

Salut,

Je te souhaite la bienvenue sur le forum, et valide sans attendre cette fiche.

Code:
[Métier & Classe] : Parfumeuse

[Race & Sexe] : Humain & Féminin

[Classe d'arme] : Corps à corps

[Alignement] : Neutre bon
Revenir en haut Aller en bas
Laure Dubois
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Âge : 22
Date d'inscription : 03/08/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  23 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Laure Dubois - Parfumeuse   Mar 7 Aoû 2012 - 11:43

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laure Dubois - Parfumeuse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laure Dubois - Parfumeuse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Laure Dubois - Parfumeuse
» Laure Manaudou
» Madame Dubois !!!!
» [Saline] Rp avec Laure d'entrenement/ début de l'histoire
» Olivier Dubois [Poufsouffle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Bibliothèque :: Tabularium :: Limbes-
Sauter vers: