AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dragan
Elfe
avatar

Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Mer 27 Fév 2008 - 16:45

[Suite de Le noble et l'hérésie... arrivée en ville]

Si Dragana n'avait pas été un elfe rompu à la séductiion, il y aurait eu fort à parier que la franchise de Révérie l'aurait fait rougir jusqu'à la pointe des oreilles. Sans aucun complexe, sans timidité, elle lui déclara qu'elle appréciait surtout ce qu'il était, plutôt que ce qu'il représentait. Finalement, c'était aussi bien qu'elle ne puisse pas voir son visage et l'expression de celui-ci à ce moment-là. Il aurait pu lui rétorquer qu'il pouvait en dire autant d'elle, que sa plastique de rêve, mais surtout son charme et son esprit vif le séduisaient et venaient à lui faire oublier son sang drow. C'était sûrement le plus beau compliment qu'il puisse lui faire, mais c'était folie que de l'avouer.

- "Vous conviendrez avec moi que l'esprit n'est pas la première chose que l'on voit chez quelqu'un..."

Il fallait bien d'abord attirer l'oeil et avoir un physique avantageux y aidait grandement. Après seulement, on pouvait décider si oui ou non la personne en valait la peine. Pour Révérie, la réponse était tout faite : oui, elle valait la peine d'être connue. La jeune femme jouait avec le feu, il n'était pas sûr qu'elle le fasse totalement sciemment. Quand elle lui parla de se débarasser de son armure, de faire corps avec la nature, il dut faire appel à toute sa volonté pour repousser ces éternelles images indécentes.

- "Vous pourrez sûrement prendre un bain une fois à la Taverne. Cela sera plus agréable que l'eau froide du lac."

Il l'entendit alors murmurer quelques vers qu'il ne connaissait point, alors qu'elle semblait regarder les étoiles à son tour. Décidément, elle était surprenante et il allait de surprises en surprises.

- "Ne vous excusez pas, vous êtes barde il me semble, faire des rimes ou chanter doit vous être aussi naturel que respirer... et vital. Et je ne refuse jamais la beauté quand elle m'est si librement offerte."

Oui il parlait du poème... mais pas seulement. Mais Révérie était-elle offerte? Il secoua la tête, à nouveau importuné par ces pensées pernicieuses qui mettaient son honneur au supplice. Seulement, elle le ramena bien vite à quelque chose de plus terre à terre quand il sentit sa main sur son ventre, éveillant son désir, le sang affluant dans une autre partie de son anatomie que le cerveau.

Heureusement, ils étaient arrivés. Comme si elle l'avait brûlé, il s'empressa de mettre pied à terre, avant de proposer à la demie drow son aide en la saisissant par la taille et en la faisant descendre de la monture. Ils se retrouvrèent ainsi face à face, plus près que jamais. Il y eut un moment de flottement, avant qu'il ne la lâche et rompe le silence.

- "Vous devriez mettre votre capuchon Révérie. Au moins jusqu'à ce que vous soyez dans votre chambre."

Une palefrenier arriva alors et Dragan lui tendit la bride de son cheval, tout en entraînant l'elfe à sa suite.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Mer 27 Fév 2008 - 17:40

La phrase du jeune homme, si librement offerte la fit frissonner, bien sur il ne s’en rendit pas compte, mais cela lui avait a elle aussi rappeler un petit quelque chose. Puis elle revint a sa main sur le ventre, caressant sa musculature terriblement sèche qu’elle pouvait sentir malgré le tissus et qui lui fit pendant un instant envie. Elle se demanda qu’elle pouvait être la texture de sa peau, son gout, se qu’elle ressentirait a sentir ainsi ses doigts vagabonder sur les muscles…

Revenant à la réalité par l’arrivée à l’auberge Dragan descendit de l’animal avec prestance, quand a elle il l’aida a descendre en posant ses mains sur sa taille très fine. Surement a la grande surprise de l’elfe il se rendit compte qu’elle ne pesait pas du tout le point de son corps. Elle avait même prise cette particularité des elfes. Doucement elle frottât contre lui pendant qu’il la déposa et son visage se retrouva a quelques centimètre de celui de Dragan lui donnant soudainement chaud, leurs regards étaient totalement et irrémédiablement figé et même accroché.

Puis il se détourna finalement, elle le sentit, a regret, lui demandant de remettre son capuchon, chose qu’elle fit sans le moindre soucis et elle devint presque une simple elfe. Ses mains pale dépassaient de la cape, le soin de sa voix et même sa façon de marcher ne trahissait pas du tout son sang mêlé. D’ailleurs quand elle entra dans la Taverne, personne ne fit attention a elle et s’approchant comme l’elfe impétueuse qu’elle est de l’aubergiste elle dit d’une voix clair et chantante en un elfique parfait au point d’en surprendre son compagnon.

« Bonsoir frère, je cherche le gite pour se soir et votre auberge m’as chaudement été recommandée par mon ami ici présent. »

Passant sa main contre sa hanche elle en sortie quelque pièce, de quoi avoir une belle chambre et un repas.

« Je n’aspire qu’as un peu de tranquillité et du repos. »

Bien sur elle n’aurait pas dit non si Dragan avait voulue la suivre dans sa chambre. Elle ne savait pas pourquoi mais son contacte plus que celui d’Eldis l’intriguait et pas une fois elle n’avait sentit son sang drow se manifester.

« J’aimerait également une chambre pour mon ami. Je la lui offre bien sur »

Elle ne le lui laissa pas rétorquer quoi que se soit, sortant encore l’argent nécessaire, ce n’était pas un souci, l’argent se gagnait facilement quand on avait la voix de Révérie.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Mer 27 Fév 2008 - 18:36

Dragan fut surprit de voir Révérie le devancer et prendre l'initiative. Il était déjà prêt à ouvrir la bouche pour demander une chambre et un repas quand celle-ci s'avança et s'exprima dans un elfique impeccable. Quel idiot, il n'avait même pas pensé à lui demander si elle savait parler elfique et à continuer la conversation dans sa langue natale. Il la laissa donc faire, de mauvaise grâce, et se contenta d'acquiesçer quand elle indiqua au tavernier que l'auberge lui avait été recommandée par Dragan. Il espérait qu'il ne voyait pas la couleur de peau de la jeune elfe et qu'il ne se doutait pas qu'une demi drow allait "souiller" son établissement.

Mais là où il manqua s'étrangler, c'est quand elle porposa de payer sa chambre et celle de l'elfe. Quoi??? Non, mais il n'en était pas question! Pour quoi allait-il passer? Furibond, son regard se fit glacial, mais il se contenta de faire un léger geste vers le tavernier pour lui indiquer que ce n'était que partie remise. Surtout que l'homme connaissait l'identité de l'elfe aux cheveux d'argent.

Finalement, il se reprit suffisamment pour lancer d'une voix tendue :

- "Nous prendrons le repas dans nos chambre, merci."

Il se saisit alors du bras de Révérie et l'entraîna derrière lui jusqu'à l'étage où se trouvaient les chambres. Une serveuse les avait guidé et les abandonna devant les portes voisines après qu'il lui eu demandé les repas et un baquet d'eau pour l'une des deux chambres. Il s'engouffra alors dans la première chambre et relâcha Révérie, l'air pas commode.

- "Je ne sais pas comment on vous a élevé, mais il me semble que c'est la moindre des choses que je paye ma chambre si vous refusez que je prenne en charge le coût de la nuit pour vous également."

Puisqu'elle parlait elfique, il était repassé dans sa langue natale, son débit s'en retrouvant plus fluide et mélodieux, bien que vibrant d'indignation. Il entendit du bruit dans la pièce d'à côté, signe que les employées s'affairaient à remplir le bain pour Révérie. L'elfe se défit de sa cape qu'il n'avait pas quitté jusque là et dégrafa également la ceinture qui retenait son baudrier. Il posa le tout sur une chaise, simplement vêtu de bottes, pantalon et tunique. Il soupira alors, regrettant de s'en être prit à Révérie pour une histoire de fierté froissée. La chambre était propre, il y avait un lit, une table de chevet, une petite table et des chaises pour ls clients qui préféraient être tranquilles.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Mer 27 Fév 2008 - 19:04

Il l’avait tirée avec presque brutalité à peine visible jusque dans la chambre. Une fois dans la chambre il s’énerva contre elle avant d’enfin la lâcher, elle avait sentit la main serrée lui faire mal sans rien dire, la souffrance n’était pas un problème pour elle. Laissant le noble se délester des choses inutiles elle en fit de même, abandonnant sa cape et durant un instant dévoila quelque chose de bien peu agréable au regard. Sur sa nuque, zone terriblement sensible et nerveuse, elle portait une brulure, profonde, faite au fer rouge, sa peau était sans doute en partie restée sur l’objet à en voir la profondeur. De plus a en voir l’aspect étrangement étiré elle avait du subir cela enfant, ou peut être plus tôt encore. Cette simple marque hideuse assurait à Dragan qu’elle ne lui serait d’aucune menace, c’était la marque des traitres à l’empire des elfes noirs. Sans doute l’avait t’elle reçut enfant par le seul fait de sa naissance.

Puis elle enleva les bandages de ses mains, faisant craquer des doigts en prenant la parole d’une voix terrifiante, calme et froide comme le marbre.

« On m’a élevée dans un lieu ou l’on apprend à payer ses dettes, vous m’avez escortez, guider, protéger de votre présence en prenant le risque d’être vue avec une métisse. Mais je vous retourne la question, j’ignore comment on vous a appris la politesse, mais décidément entre le lac et maintenant, cela laisse à désirer. »

Doucement elle enlevait le cuir se des manches, le tissus, laissant ses bras libres, terriblement frêle et pourtant visiblement musclé de manière impressionnante, très sèche, des muscle proportionné et magnifique. Puis elle dégrafa une parte de son armure, la laissant juste avec ce qui cachait tant bien que mal son bas ventre et une partie du bas de ses reins et sa poitrine. Doucement elle soupira en s’étirant de toute sa longueur et donna un coup de moins sec qui s’arrêta à a peine un millimètre du visage du noble et elle murmura d’une voix bien moins froide mais tres hautaine et fier comme une elfe toujours dans la langue des elfes, qu’elle maitrisait aussi bien que le noble.

« La prochaine fois que vous vous montrez indélicat de la sorte avec moi je vous offrirais une sieste pour vous rappeler que je ne suis pas une frêle demoiselle qui… »

Elle était seule avec lui, dans une chambre, il se regardait et elle se sentait terriblement attirée par lui. Ce n’était pas pareille qu’avec Eldis, Dragan l’attirait de manière irrésistible, et non pas uniquement par curiosité. Il éveillait ses sens quel qu’il soit. Doucement elle rebaissa son poing et s’approcha doucement de l’elfe, le regardant droit dans les yeux, de son regard blanc et bleu si particulier. Lentement tres lentement elle lui murmura.

« Je … je crois qu’il serais mal venue de… »

Elle posa ses deux mains sur le ventre du noble en lui offrant doucement son souffle contre le sien puis ses lèvres, les prendraient t’il ? Le bain était en pleine préparation et si jamais d’aventure quelqu’un entrait cela pourrait fortement compromettre le noble.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Mer 27 Fév 2008 - 19:53

Oui, Dragan regrettait de s'être emporté et d'avoir tiré Révérie derrière lui comme une poupée de chiffon. Il n'avait pas voulu lui faire mal, loin de là, mais il n'était pas prêt non plus de s'excuser. L'elfe était fier, à la limite de l'arrogance la plupart du temps. Pourtant, son courroux 'apaisa alors qu'il observait la demi drow du coin de l'oeil. Il apperçut la marque infâmante des traîtres et sa colère dégonfla aussi vite qu'un ballon de baudruche percé. Comment pouvait-on infliger cela à une enfant? C'était inconcevable... Les drows étaient des monstres, jamais ils ne vivraient en paix avec les elfes sylvains, ils étaient trop différents. Il préféra ne pas imaginer la souffrance qu'une telle brûlure pouvait engendrer. A côté, la façon dont il lui avait serré le bras pouvait passer pour une caresse.

Il ouvrit la bouche pour répondre à l'impudente, mais aucun mot n'en sortit. Ce qu'elle pouvait être énervante à toujours répondre avec qutant de facilité! Il finit par retrouver sa voix, le premier moment de stupeur passé et s'exprima d'une voix douce et calme :

- "J'ai fais cela parce que c'était un devoir et un plaisir, je ne fais pas payer mes services. Je trouve ça offensant qu'une femme paye ma chambre."

Voilà, le réel problème était là, elle avait porté atteinte à sa fierté de mâle et il avai réagit, piqué à vif dans son orgeuil mal placé. Quand à son comportement changeant...

- "Vous m'avez avoué me faire confiance toute à l'heure Révérie, mais méfiez vous des apprences, je ne vous montre que ce que je veux que vous voyiez, vous auriez tort de penser me connaître en à peine une journée."

Bravo, s'il voulait tout casser, c'était très bien joué. Mais il préférait qu'elle se le tienne pour dit. Il la regarda alors se déshabiller, sans détourner le regard alors que la bienséance aurait voulu qu'il se retourne et qu'il ne reste pas planté là, hypnotisé par ses gestes lents et mesurés et par la peau douce qu'elle mettait lentement à nu. Alors, tout se produisit si vite qu'il n'eut même pas le temps de réagir. A moins que justement, il ai fait exprès de ne pas bouger? Quoiqu'il en soit, il resta d'une immobilité de pierre face à celle qui veait de lui démontrer avec talent qu'elle savait effectivement se défendre.

- "Si, vous êtes une frêle demoiselle Révérie. Même si vous êtes capable de vous défendre physiquement, il y a bien des moyens de vous nuir autrement..."

Sa voix s'était achevée dans un murmure. L'air semblait crépiter. Elle avait une audace rare, elle le défiait et cela ne le laissait pas indifférent... En fait, il n'était pas indifférent depuis cette vision paradisiaque au lac... Cette image ne cessait de tourner dans son esprit, mêlée à d'autres, purs fruits de son imagination. Il rêvait de baiser ses lèvres capables de l'assassiner d'une réplique, de pacourir sa peau de nacre... Et en même temps, il était horrifé de concevoir de telles pensées pour celle qu'il aurait du haïr par sa naissance. Il était déchiré entre son éducation, son instinct et ses sentiments et cela le mettait au supplice. Il chuchota, en réponse à son murmure étouffé :

- "Très malvenu... Inconcevable..."

Il ferma les yeux alors qu'elle effleurait son ventre, en rpoie à des démons itérieurs dont elle n'avait pas idée.

- "Ce... serait... une... erreur."

Sa voix était plus saccadée, plus grave aussi... Il ne fallait pas, il ne devait pas succomber à la tentation... Il se perdrait, il trahirait sa race. Mais parce que l'interdit était séduisant, ses yeux s'assombrient et ses lèvres s'emparèrent de celles de la métisse en un baiser d'abord doux, puis plus ardent. Pourtant, il se contrôlait toujours, il y avait toujours la voix de la raison qui lui hurlait d'arrêter, de s'écarter, de quitter la taverne et de la laisser avec ses recherches. S'aloigner de la tenation pour ne pas y céder... Une fuite tout simplement. Une lâcheté.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Mer 27 Fév 2008 - 20:48

Il approuva ses mots, non ils ne devaient pas, c’était terriblement cruel de ressentir une tel attirance tout en étant en même temps dans un tel état de passion. Doucement leurs lèvres se touchèrent, se frottèrent, puis le baisé se fit délicat, doux, caressant. Les mains de Rêvérie glissaient sur le ventre, remontant sur le torse, faisant frémir le tissu sur la peau. Puis les mains passèrent sur les épaules et le dos, venant se coller définitivement contre lui en la faisant frémir.

Elle le tenait dans ses bras, et ne voulais pas le lâcher, c’était si agréable, sentir son cœur contre le sien. Sa poitrine contre son torse, même si son armure de cuir la gênait presque, lentement une de ses mains remonta sur la joue de l’elfe pour que ses doigts se perdent dans les cheveux d’argent. Elle ne se contrôlait pas, mais son esprit drow ne s’éveillait toujours pas, elle mit plus de fougue dans le baiser, venant capturer les lèvres de l’elfe pour une caresse indécente, et terriblement chaude, puis doucement c’est le contacte de leurs langues qui continua à faire chauffer l’air ambiant.

Elle n’en pouvait plus, elle voulait sentir la texture de sa peau, le sentir frémir, doucement sa main glissa sous la tunique, remontant et caressant sa peau avec une surprise. A peau était terriblement douce, aucune imperfection, pas de pilosité, pour elle élevée parmi les humains et n’ayant vue jusqu’as présent que se genre de corps. Doucement sa main curieuse se balada sans la moindre retenue sur la peau de son dos, remontant jusqu’aux omoplates.

Pendant ce temps ses lèvres avaient quittée celle de l’elfe, déposant un baiser sur la joue, puis dans le coup, pour enfin venir s’amuser a embrasser le lobe de l’oreille, elle savait pour avoir de temps as autre touchée ses oreilles qu’elle était terriblement sensible et elle se sentait l’envie de l’enivrer, elle ne savait pas pourquoi mais elle voulais d’avantage de caresse, de contacte tout en sachant parfaitement que c’était terriblement mal. Autant pour elle que pour lui c’était inacceptable et pourtant… Elle se pu s’empêcher de murmurer a l’oreille de du noble.

« Dragan… »

Sa voix était brulante, troublée et sensuelle a un point effrayant.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Mer 27 Fév 2008 - 22:30

La jeune elfe avait moins de retenue que Dragan, ou du moins, elle n'avait pas autant de srupules que lui à se laisser guider par ses sens. Et cela compliqua irrémédiablement la tâche qu'il s'était assigné : résister. D'accord, céder à la tentation en s'emparant de ses lèvres invitantes n'était pas vraiment une démonstration éclatante d'un quelconque contrôle de soi! Mais il s'était dit bien naïvement qu'en satisfaisant ce besoin obsédant, il parviendrait ensuite à reprendre ses esprits...

Cela aurait pu arriver. Cela aurait même du si la jeune sang mêlée ne s'était mis en tête d'éléctriser sa peau en la caressant en gestes doux et avides. Oh pourquoi était-ce si difficile? Pourquoi devait-elle apparteneir à moitié à la race honnie? Mais ses actes ne suivaient pas ses pensées et son corps semblait agir seul, répondant avec ardeur à celui de Révérie collé au sien. Elle caressa sa joue, le baiser de fit plus profond, plus passioné.

Les doigts fins et agiles parcoururent et apprécièrent les muscles élastiques. Aucun elfe n'était gras, mais tous n'étaient pas musclés aux même degrès. Le corps de Dragan était sculpté tout en finesse, mais on pouvait suivre la courbe des muscles au toucher.

Elle put même le sentir frissoner de plaisir alors qu'elle effleurait de ses lèvres pulpeuses ses oreilles si sensibles. Il était moins entreprenant qu'elle, se raccrochant encore à des lambeaux de raison qui auraient tôt fait de l'abandonner et de se déchirer sur sa condamnation. Son nom résonna à son oreille, soufflé d'une voix d'amante... Ils n'avaient encore rien fait, ils pouvait encore éviter le drame. Il le fallait.

- "Révérie, ne me tente pas... Ne nous perd pas tous les deux."

Supplication? Prière? Espoir? Il ne savait pas très bien lui-même, trop de sentiments contradictoires agitaient son être pour qu'il puisse les analyser maintenant. Le destin se présenta alors sous les traits d'une serveuse qui frappa à la porte, attendant un mot pour entrer. Le souffle court, l'elfe s'arracha à Révérie, trop conscient de la situation compromettante dans laquelle il se trouvait. Il se racla la gorge et reprit d'une voix neutre :

- "Entrez."

La jolie serveuse entra, suivie d'une autre et elles déposèrent deux plateaux sur la table. Dragan leur cachait plus ou moins bien Révérie, mais assez pour qu'elles ne voient pas son ascendance. .

- "Merci... et inutile de revenir pour débarasser ou pour vider l'eau du bain, vous ferez cela demain matin."

Mais pourquoi avait-il fallu qu'il ajoute cela? Décidément, il n'avait plus les idées très claires et en plus, maintenant que les deux elfes étaient parties, il ne savait plus quoi dire. Une première. Il s'approcha alors de la table et regarda le menu du jour. De toutes façons, il n'avait bizarrement pas très faim...
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Mer 27 Fév 2008 - 23:11

Elle avait chaud, si chaud et pourtant sans la repousser Dragan tentait désespérément de résister a l’impulsion de leurs corps. Il ouvrit la bouche, répondant d’une voix suppliante de ne pas le tenter. A cela elle ouvrit doucement la bouche pour lui répondre en un murmure a son oreilles dans la porte fut frappée par deux inopportune. Révérie pris une ample inspiration et laissant Dragan passer dans son dos resta coller a lui, dos a dos, se cachant nos plus ni moins, sa respiration reprenant tant bien que mal son calme.

Il les fit entrer, toute deux, elles déposèrent les plats et il leurs avoua sans peine de ne pas venir les chercher ensuite, mais d’attendre le lendemain pour ce qu’elles auraient à faire. Comptait-il passer bel et bien la nuit avec elle ? Ou du moins une partie. La délaissant il se dirigea vers la table, ou un repas de fruit et de légume était déposé. Elle aurait donnée beaucoup pour un morceau de viande sanglante mais a Rome fait comme les romains et prenant du raisin et commença a s’en délecter.

Elle ne le fit pas exprès, mais sa façon de manger les fruits ou ses doigts se posait était un appelle au viol. Mangeant avec sensualité, ses joues encore rosit par l’envie qu’elle avait ressentit peu avant Elle prit d’ailleurs une figue, venant s’asseoir en tailleur sur le lit. Inutile de vous dire qu’au vue de son armure, si on ne détournait pas les yeux cela pouvait offrir une vue des plus gênantes. D’une voix encore troublée elle murmura.

« Je ne sais que dire, après tant d’impétuosité. Je n’ai qu’une envie, sentir à nouveau la douceur de votre peau... Laisser mes mains effleurer tel des ailes de papillons, pouvoir sentir à nouveau la chaleur de votre corps et les battements de votre cœur contre le mien. Je ne comprends pas pourquoi… mais si… si vous vous approchez à nouveau de moi, je ne pourrais plus me séparer de vous Dragan. »

Fermant doucement les yeux elle mordit dans le fruit, frémissant en pensant a certaine images qui lui venaient a l’esprit, elle n’avais aucune crainte et pourtant tout en elle lui disait qu’il ne fallait pas. Pas avec lui, pas avec une elfe, autant pour lui que pour elle se serait la pires des choses au monde. Elle se laissa tomber, dos contre le lit, ses cheveux blancs s’éparpillant sur le lit. Ainsi elle ressemblait à un ange Ainsi allongée, sa poitrine se soulevant au grés d’une respiration perturbée et lapant ses doigts sensuellement, encore entachés du gout de la figue.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 0:11

Il avait très mal calculé son coup cette fois. De une, les deux serveuses n'étaient pas stupies et avaient bien du voir qu'il se trouvait dans une chambre avec une elfe à moitié nue, de deux, leur donner congé et leur signifier de ne pas revenir allait leur donner de fausses idées sur ce qui allait se passer dans cette chambre... De fausses idées? Vraiment? Allons Seigneur Dragan, vous pouvez bien mentir aux autres, mais vous mentir à vous-même, voilà qui n'est guère louable...

Il se saisit lui aussi de quelques nourriture qu'il mangea sans conviction, surtout quand il vit comment Révérie mangeait. Elle le troublait. Parce qu'elle était un subtil mélange d'innocence et de femme fatale et qu'il ne savait pas sur quel pied danser avec elle. Elle s'éloigna vers le lit et là... Là, il sentit brusquement une étrange chaleur l'envahir et il détourna le regard. Il avait encore un zeste de lucidité et de décence. Mais pour combien de temps?

Et là... Là, elle se mit à parler et termina d'ébranler ses convictions... Elle était franche, trop franche. Elle lui avouait sans détours qu'elle le désirait et qu'elle ne repousserait pas s'il venait à elle. En d'autres termes, tout dépendait de lui. Instant fragile où ange et démon s'affrontent...

Vous visualisez l'ange et le démon, chacun sur une épaule et soufflant leurs instructions à l'oreille de leur protégé? C'était exactement ce qui était en train de se passer alors qu'il regardait à nouveau la demi drow, abandonnée sur le lit, vivante image du désir fait femme. D'un côté, l'ange lui soufflait de tourner les talons, de sortir, de claquer la porte et d'aller dans sa propre chambre, de ne plus la voir, qu'un noble de son rang n'avait rien à faire avec une bâtarde maudite. C'était contre nature, c'était écoeurant, immoral, abject... La déchéance pour lui si on l'apprenait... Et d'un autre côté, le démon susurrait qu'elle n'était pas une vulgaire drow, qu'elle avait gagné le droit d'être vue autrement, par son comportement et ses actions. Qu'elle était femme, qu'il était homme et qu'ils devaient céder à leurs désirs.

Révérie put surement entendre Dragan prendre une bruque inspiration. Quelques instants plus tard, il était près d'elle, le regard à nouveau assombrit par un désir qui anihilait la moindre volonté. Il s'assit avant de se baisser pour s'emparer à nouveau de ses lèvres pour finalement chuchoter en un murmure fiévreux :

- "Il le faudra, mais pas cette nuit."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 0:34

Doucement elle le sentit rester figer, son regard vagabondant sur son corps presque parfait, si seulement se sang drow ne coulait pas dans ses veines. Elle savait qu’l devait sans l’ombre d’un doute subir une véritable torture intérieur, mais finalement il s’approcha d’un peu qu’elle su félin. Elle ouvrit doucement ses yeux d’un blanc pale pour les poser dans ceux du noble qui venait de s’asseoir prés d’elle et qui peu a peu s’approchait a nouveau de ses lèvres.

Doucement la belle retrouva le contacte enivrant des lèvres de l’elfe, elle sentait a nouveau ses joues s’empourprer violement, donnant une forte leurs de vie au visage a la teinte si pale. Ce qui fini de clore la lutte fut les mots que Dragan prononça d’une voix brisée par le désir et qui firent chaud a la jeune femme. Ses simples mots qui signifiait que cette nuit tout au moins ils ne seraient pas séparé. Délicatement elle passa sa main sur le visage de l’elfe, repoussant ses cheveux pour à nouveau se saisir des lèvres pour toute réponse.

Elle se redressa en même temps, venant sans la moindre crainte s’asseoir sur les jambes du seigneur qui se retrouva bien moins hautain. Ses jambes interminable des chaque coter de celle de Dragan elle semblait de plus du tout être perturbée par ses gestes, ou du moins les contrôler suffisamment pour à nouveau caresser le ventre musclé en frémissant. Pourquoi se ventre plat et légèrement musclé lui donnait-il aussi chaud ? Fermant les yeux elle déglutit et vint contre l’oreille de Dragan murmurer.

« Si se soir vous restez dans cette chambre, sachez alors que je m’offre a vous, ce corps vous appartiens.»

Elle s’offrait a lui sans la moindre retenue et pourtant, il l’apprendrait surement assez tôt, elle n’avait jamais connue d’homme. Enhardie par ses propos elle passa ses doigts sous le tissus, touchant enfin du bout des doigts la peau, passant sur le nombril et tâtonnant en aveugle et défiant du regard l’elfe de sang noble droit dans les yeux.

Elle n’avait pas peur, elle le voulait, malgré tout ce qu’il adviendrait le lendemain, malgré qu’une rumeur courrait sur le fait que Dragan ai une compagne, même si cela ne devait durer qu’une nuit, elle ne pourrait pas regretter a moins de se refuser. Lentement elle invita son Amant à enlever sa tunique en la remontant doucement. Elle voulait voir et toucher sa peau, c’était presque comme une faim avide qui ne pouvait pas être satisfaite autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 1:11

[Attention les enfants, mineurs, passez votre chemin!:mrgreen: ]



De Belle au Bois Dormant, elle devint amazone... Il l'avait éveillé d'un baiser et la belle s'était révélée entreprenante. Il avait connu des femmes timides, rougissantes, mais il devait admettre qu'il avait un faible pour celles qui ne restaient pas passives, qui prenaient les choses en main. Et Révérie semblait faire partie de ces femmes là. C'était fou ce qu'on pouvait apprendre dans un Monastère.

Elle vint s'asseoir sur lui, face à lui. Il put admirer de plus près ses jambes magnifiques, ses cuisses musclées... et en remontant plus haut sa poitrine qui n'attendait que ses mains expertes pour se gonfler de plaisir.

- "Je reste."

Les mains aventureuses de Révérie vinrent à nouveau chatouiller la peau de son torse encore recouverte de sa tunique. maudite barrière de tissu qui entravait leur désir brûlant. Elle n'avait pas besoin de l'inciter à l'ôter... Il passa le vêtement par dessus sa tête, dévoilant ainsi au regard curieux de son amante d'une nuit un corps sculpté par l'entraînement guerrier.

Mais cette fois, et contrairement à toute à l'heure, il ne luttait plus. Aussi il dévora du regard la jeune femme, avant que ses mains n'épousent les courbes gracieuses de son corps en une savante caresse. Ce fut à son tour de l'inciter à hauter ce morceau de cuir qui entravait sa délicieuse poitrine, afin qu'il puisse explorer librement ce corps offert sans contrepartie. Ses lèvres s'enivraient du parfum de son cou, avant qu'il ne la fasse se soulever pour que sa bouche prenne le relais de ses mains sur la gorge dévoilée. Les doigts courèrent le long de son dos, avant d'effleurer les rondeurs des fesses. Ils étaient enfermés dans une bulle où les préjugés, le sang, ou plus rien n'avait d'importance... juste s'aimer en toute liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 1:27

Il passa donc le haut, la tunique, cette maudite étoffe qui l’avait contrainte jusque la a ne caresser son torse qu’as travers une barrière indésirable de tissus qui se fessait bien de trop en cet instant. Le tissus mit a bas, choix sur le sol sans la moindre gemme ni la moindre honte de le délaisser ainsi malgré sa qualité couteuse, bien au contraire, il était parfait sur le sol, laissant ainsi Révérie découvrir de ses doigts le torse imberbe de l’elfe. Passant ses doigts presque timidement elle se surprise une fois de plus de la douceur de sa peau et de la texture de ses muscles qu’elle caressait autant de ses doigts que de son regard.

Mais il l’as laissa a peine découvrir, lui-même voulais en découvrir d’avantage, caressant le corps de la belle avec envie, l’incitant a la fois du geste et du regard a ôter le morceau de cuir qui cachait et maintenait encore sa poitrine. Bien sur elle ne s’u refusa pas, et dénouant la lanière sur le devant le morceau de cuir tomba pour rejoindre la tunique délaissée plus tôt.

Sa poitrine était ferme, ronde, opulente sans en être lourde et bien sur, dardante. Elle aussi avait ses réactions gênantes après tout. Ce qui suivit sembla étrange, lorsque Dragan passa ses doigts sur le bas de ses reins, elle gémit tel une jeune ignorante et se cambra, mais de se fait sa poitrine vint jusqu’as frôlé le torse de son amant, lui faisant pousser un second gémissement, qui l’as fit violament s’empourprer. Elle était si sensible, visiblement peu habituée a la caresse.

Sa respiration venait de changer du tout au tout, bien moins sur, rapide, étrangement irrégulière et surtout, elle restait collée a Dragan, faisant légèrement frotter sa poitrine contre la peau a chacune de ses respiration. Une nouvelle fois sa voix vint murmurer le prénom de l’elfe de manière chaud et sensuel jusqu’as son oreille qu’elle s’empressa de laper pour le troubler un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 1:41

Froisser sa tunique était bien le cadet des socis de Dragan. Fanchement, il ne pensait qu'à s'en débarasser et le sol s'était avéré un excellent endroit où acceuillir le vêtement déchu. Vêtement qui fut rejoint par son homologue féminin et minimaliste quelques instants plus tard.

Alors qu'il l'abreuvait de caresses, il sentit quelque chose d'étrange, en décalage avec son comportement jusqu'alors. Elle semblait surprise de l'effet qu'il produisait, des sensations qu'il faisait naître. Les zones sensibles arrachaient un gémissement à Révérie qui réagissait presque violemment. Se pourrait-il que la jeune elfe qui s'était montrée si entrepenante soit toujours pure? Elle avait été élevée dans un Monastère après tout... Il sembla suspendre ses gestes, hésitant, voulant la laisser assimiler ce trop plein de nouvelles senations, mais elle se vengea en passant une langue mutine sur cette zone si sensible qui arracha un gémissement à l'elfe sylvain cette fois. C'était du plaisir à l'état pur et elle pouvait aussi bien jouer de ses caresses que lui.

Il s'interrompit jusque quelques instants pour souffler d'une voix rauque :

- "As-tu peur?"

Il était de notoriété publique qu'une première fois était toujours effrayante, que l'on soit homme ou femme. Et puis, sa réponse confirmerait ses doutes. Ses mains s'immobilisèrent et il baisa la poitrine de la jeune femme, délicatement, réfrénant son désir ardent. Si elle n'avait jamais connu d'homme, s'il était le premier, il devait tout faire pour que ce moment reste à jamais gravé dans sa mémoire et pas comme un souvenir désagréable. Pourtant, il avait des scrupules à lui voler sa virginité.

- "Révérie, ce que tu m'offres, tu le perdras à jamais..."

Cela lui coûtait de dire cela, surtout qu'il lui semblait être incapable de s'arrêter en chemin. mais il voulait être certain qu'elle comprenne bien les enjeux.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 1:54

Le gémissement de l’elfe arracha un sourire fier et amusée. Ainsi elle aussi avait des armes pour le perturber et le dérouter autant qu’elle l’était. Doucement il prit le temps de lui demander si elle avait peur, si elle se rendait bien compte de ce qu’elle lui offrait. Doucement elle murmura tout en le regardant dans les yeux

« Je n’ai pas peur, pas le moins du monde, je veux m’offrir a toi et toi seul en cet instant et en se lieux. Je te l’ai dit, je t’offre mon corps si tu en veux bien, je ne suis qu’une demi drow, mais je suis aussi une demi sylvaine et mon sang bouillit a chaque seconde d’avantage par ta simple présence. Si se présent te conviens il est tiens… même si il est indigne de toi. Je souhaite m’unir a toi… combler ton corps et le miens malgré tout. Et rassure toi, je ne regretterai que si j’osai te repousser.»

Et comme pour argumenter ses mots elle frottât légèrement ses hanches a celle de Dragan, coupant son souffle une seconde sous cette étrange impression qu’elle ressentit. Ecarquillant les yeux, terriblement surprise elle plongea son regard dans celui du noble pour ensuite lui murmurer.

« Apprend moi avec ton corps ce que le miens rêve de découvrir en ta compagnie. »

Elle osa prendre la main de Dragan pour la poser sur l’un de ses seins en rougissant, comme pour se persuader qu’il ne renoncerait pas, pas maintenant, elle en deviendrait folle.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 11:57

Une espèce de soupire de soulagement s'échappa des lèvres entrouvertes du noble alors qu'elle lui assurait qu'elle savait parfaitement ce qu'elle faisait. Il aurait voulu lui dire qu'il n'y aurait que cette nuit, que leurs chemins devaient diverger, que leur destinées n'étaient pas de s'unir pour la vie, mais les mots s'étranglèrent dans sa gorge. Etait-il si certain que cela qu'il n'y aurait que cette nuit? Etait-il si certain qu'à l'aube, tout serait terminé et qu'il l'emmènerait dans Alëandir comme si de rien n'était? Non, il n'était certain de rien et pour la première fois de sa vie, son avenir lui sembla bien trouble. Cet instant aurait des répercussions, tout acte avait des conséquences, il en avait conscience et il assumait ses choix.

- "Tu es toi Révérie, tout simplement."

Il ne voulait pas l'entendre parler de ses origines bâtardes, de son song maudit. Sa conscience refusait de prendre en compte ce fait. C'était plus facile de la voir comme Révérie que comme demi-drow, tout simplement. Le cerveau avait de curieux moyens de défenses.

Délicieuse femme enfant qui apprenait en toute innocence. Elle se frotta à lui, ce qui eut pour effet de leur couper le souffle à tous les deux, sauf qu'elle en fut la seule surprise. Il trouva la force d'en être amusé, avant d'être touché par sa requête si simple. Elle prit sa main, la guida jusqu'à son sein, pour s'assurer qu'il ne renoncerait pas. Mais c'était bien trop tard pour reculer. Doucement, il la repoussa, la guidant sur le lit. Ses mains expertes retrouvèrent le chemin de sa poitrine et attisèrent le désir de la jeune elfe, bientôt relayées par ses lèvres avides de goûter aux bourgeons gorgés de plaisir. Toujours, ses doigts couraient sur sa peau satinée et s'affairèrent à la débarasser de cette dernière bande de cuir qui lui barrait le passage jusqu'au jardin d'Eden.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 12:37

Doucement, il posa ses mains dans son dos, se retournant pour lentement, avec tendresse, l’allonger sur le lit, à nouveau ses cheveux formèrent un océan blanc, comme la plus pure des neiges, autour d’elle. Elle passa ses mains dans les cheveux argent à nouveau, dégageant le visage de son amant en le regardant dans les yeux, c’était si calme, plus rien autour d’elle ne comptait, il n’y avait que cette homme, sa tendresse, sa respiration et le bruit de leurs cœurs.

Doucement elle sentit ses mains se promener, vagabondant sur son corps pale et lui offrant des frissons. Puis se sont les lèvres gourmandes du noble qui musardaient à l’endroit délaissé par ses mains. Elle s’en trouva surprise a nouveau, gémissant de manière timide, ramenant même une de ses mains a ses lèvres pour tenter d’en cacher le son. Le noble savait y faire et elle était si sensible a la moindre de ses caresses que cela lui devenait presque insupportable alors qu’il commençait a peine. D’ailleurs elle se cambrait, faisant même frotter ses jambes entre elle ne sachant pas trop pourquoi.

La suite s’avéra loin d’être gênante comme on l’aurait pu attendre d’une jeune femme pure, le dernière rempart de cuir, ou plutôt dernier morceau de cuir que le noble avait du maudire tout en enlevant le lien sur chacun des coter des hanches de la belle, tomba rejoindre lui aussi le sol. Elle était à présent totalement nue, allongée et désirable, ses joues rougit et ses yeux mis clos regardant faire le noble. Elle était loin d’avoir peur, mais sentait une étrange chaleur l’envahir.

S’il regardait il pouvait voir une nouvelle fois toute l’étrangeté de son corps, a la fois charnue et voluptueux de la drow, avec des formes généreuse, sensuel et attirante, tout en gardant la souplesse et la finesse de l’elfe. Se déséquilibre était à la fois étrange et envoutant. Aucune drow ne pourrait être aussi filiforme, tout comme aucun elfe aussi sensuel en ses formes.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 15:02

Alors qu'une langue mutine traçait des sillons humides sur la gorge gonflée de désir, Dragan se surprit à esquisser un sourire alors qu'il arrachait au corps virant les notes les plus délicieuse qu'il n'ai jamais entendu. Le corps de Révérie était un instrument dont il découvrait les accords et auquel il arrachait une musique inédite. Ses lèvres remontèrent le long de sa gorge, puis vers son oreille, alors qu'il soufflait, espiègle :

- "Tu voulais m'entendre jouer d'un instrument, non? Je crois que je signe ma plus belle composition."

La métaphore était bien trouvée. Sa voix s'était subtilement modifiée, enrouée par ce désir qui lui brûlait les reins et durcissait son bas ventre en une exquise torture. Enfin, elle lui dévoila cette intimité qu'il avait entrevu au lac. Enfin, il eut la permission de l'exporer, avec lenteur et délicatesse pour l'habituer à cette intrusion inédite.

Il s'arrêta un instant, pour la contempler et elle put lire dans son regard bleu toute son admiration. Elle était... C'était au delà des mots. Elle était le plus beau mélange racial qu'il n'eut jamais vu, différente des elfes par ses formes sensuelles, différentes des drows par son désir teinté d'innocence. Elle n'était que volupté. Il s'aventura dans des terres inexplorées, doucement, guettant la moindre réaction de sa compagne, calquant ses émotions aux siennes. Il la préparait à le recevoir, mais n'en concevait nulle impatience. Il aurait voulut lui dire à quel point il la trouvait magnifique, désirable, mais il n'était plus en mesure de parler. Son désir lui nouait la gorge.

Ce fut à son tour de se délester de tout ce qui entravait l'accomplissement de son envie la plus profonde. L'idée qu'elle n'avait peut-être jamais vu un homme nu l'effleura, mais ce fut tout. Les préliminaires ne dureraient guère plus longtemps, il ne fallait pas laisser le feu mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 15:45

Elle tendit la gorge, sentant ses lèvres parsemer sa peau blanche, puis remonter a son oreille pour susurrer sa métaphore des plus cruelles. Voila donc qu’il se jouait de sa voix comme d’une music mélodieuse ? S’amusant de chaque caresse pour la dérouter et entendre la pureté de sa voix. Mais elle devait également se refuser à se laisser aller a faire entendre cette mélodie comme elle le désirait, il était dans une auberge, un minimum de retenue était indispensable.

Le regard qu’il lui lança tout en l’admirant lui échappa, elle n’arrivait plus a garder ses yeux autrement que clos et l’exploration de son corps ne l’était pas a s’apaiser. Dragan lui coupait le souffle par ses caresses, sa tendresse et toutes ses attentions, il la rendait folle et n’arrivait pas à comprendre pourquoi. Elle sentait son ventre la bruler, la torturer et la tarauder, elle le voulait tout en ne sachant si elle en supporterait toute la puissance.

Pendant qu’elle reprenait sa respiration, il repoussa le qu’il lui restait de tissu et se retrouva nu. Doucement elle fut surprise à nouveau, le corps de l’elfe était différent de celui d’un humain, tout en se ressemblant terriblement. Ses joues déjà en feu ne dérosirent pas, bien au contraire elle fut surprise mais doucement pensa a son tour a son envie de découvrir le corps de son amant. Sa main explora sans vergogne ni pudeur le ventre, tout en descendant inexorablement jusqu’as passé de la texture douce du ventre a celle différente de ce qui faisait de lui un homme.

Doucement elle profita du temps que Dragan lui laissait pour elle aussi profiter un peu du son de sa voix grave, profonde et brisée. Elle voulait découvrir ce qui la rendrait d’ici peu, femme a part entière et d’y attela jusqu’as ce que son amant juge le moment arrivé pour la faire sienne. Elle n’avait pas peur, elle ne craignait pas de se qui viendrait, mais elle avait confiance en Dragan et voulais s’offrir a lui, alors ainsi toute peur s’en trouvait inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 17:02

Il avait reprit le contrôle des opérations, il avait caressé la peau satinée, joué d'elle comme on joue d'un luth, mais c'était sans compter le caractère de la demi elfe. Loin de se laisser aller, loin de jouer les spectatrices passives, elle décida de revenir sur le devant de la scène et de passer à l'action. Etait-ce par curiosité? Ou bien parce qu'elle voulait rendre ce qu'il lui donnait à part égale? Peut-être était-ce pour découvrir son pouvoir sur lui? Il n'avait pas la réponse et cela importait peu au final.

Ce qui comptait, c'était le trajet des mains fines sur sa peau et jusqu'à sa virilité dressée. C'étaient les caresses un peu maladroites, mais terriblement efficaces qui lui coupèrent le souffle et le firent se raidir un instant. Oh oui, elle détenait un pouvoir indéniable sur lui et elle se vengeait de ce qu'il venait de lui faire subir de la plus exquise des façons.

Mais à force de trop le taquiner, elle risquait de tout faire avorter. Aussi, avec douceur, mais fermeté, il se saisit de ses mains dont il embrassa la paume, avant de se décider à réuir leurs corps tendus l'un vers l'autre. C'était toujours plus délicat avec les femmes inexpérimentées, car toutes ne réagissaient pas de la même façon : douleur fugace puis pleinitude, ou souffrance désagréable. Il sentit cette légère résistance caractéristique. Il s'était montré aussi doux que possible au vu de la propre fièvre qui l'envahissait. Il jeta un petit regard inquiet à sa compagne, mais c'était trop tard pour les regrets. Alors, il commenca une danse lente et sensuelle, une danse immémoriale, qui monta crescendo en intensité et en plaisir pour enfin le ceuillir en pleine extase et le laisser momentanément épuisé, mais comblé. Le nom de celle qu'il venait d'honorer avait franchi la barrière de ses lèvres comme une supplication.

Il se retira lentement, roula sur le côté, poussant un profond soupir de satisfaction, avant de la regarder, le regard comme illuminé et de baiser la rondeur d'une épaule en un geste plein de tendresse.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 17:38

Elle goutait au plaisir de sentir sa peau sous ses doigts, le sentir frémir, gémir, même ses bras tressaillir quand un moment la caresses fut trop forte, et c’est surement a cause de cette caresse qu’il prit doucement sa main dans l’une des siennes et en embrassa la paume. La seconde subit le même châtiment de douceur et enfin il prit appuies sur ses mains, la faisant sienne en un élan mesuré et aussi contenue que le permettait la chaleur de leurs sangs.

La cuisante douleur qu’elle ressentit la surprise, l’ébranla au point de la faire pousser un léger cri, mais pas un cri de douleur non, juste un de surprise. Elle pouvait supporter bien pire et elle ne s’en formalisa pas. Les imputions suivante la confortaient dans un plaisir qu’elle découvrait peu à peu de plus en plus brulant. A plusieurs reprises, elle crut défaillir, elle voulait que cela continue et cesse a la fois sans en comprendre le sens. Ses doigts se crispaient aléatoirement sur l’épaule ou le dos sans y laisser de trace réelle, ses jambes interminables venaient enlacer tel deux lianes la taille de son amant. Elle se cambrait, gémissante, puis ondulait, trouvait la force de chercher avec l’elfe l’accomplissement de leurs plaisir.

Elle sentit soudain comme un torrent de lave incandescente en son ventre, un cataclysme, un véritable ouragan de plaisir et de pu s’empêcher de gémir son nom en atteignant un niveau de plaisir qu’elle n’avait jamais imaginée. Les muscles de Dragan subir l’assaut du plaisir également, se crispant contre les draps pour qu’enfin il se laisse choir a coter d’elle, les séparant mais de manière étrange elle sentait toujours cette étrange liens qui venait de se créer. Invisible petit fil qui laissait battre son cœurs au rythme de celui de son aimé… aimé ? Non, il l’attirait, l’avait courtisée de manière étrange mais tout de même pas encore de l’amour. Enfin… c’est ce qu’elle espéra pendant une seconde ou son esprit vagabonda, doucement elle se redressa, ne lui laissant plus le plaisir de baiser son épaule pale et grimaçant a l’étrange sensation. Doucement elle se tourna vers lui et déposa ses lèvres contre celle de celui qui venait de ravir son cœur comme le plus savant des voleurs.

S’écartant elle laissa couler une unique larme sur la jour de l’elfe et lui sourit de manière douce, calme et comblée. Cette unique larme n’était rien de plus que la matérialisation de sa joie, elle était heureuse, heureuse comme aucune femme ne pouvait l’être… ou du moins c’est ce qu’elle pensa en cette instant. Doucement sa voix brisée par le plaisir passé murmura.

« Merci Dragan… tu… je…»

C’était si compliquer de dire avec des mots, elle préféra donc déposer ses lèvres sur celles de l’elfe avant de se blottir dans ses bras. Elle paraissait ainsi si frêle et délicate qu’il était pratiquement impossible de croire qu’elle savait se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 21:13

Lentement, son état d'euphorie le quitta, remplacé par une sorte de sérénité tranquille. Il était encore trop tôt pour qu'il revienne totalement sur la terre ferme et que toute l'horreur de la situation lui soit jetée à la face. Révérie avait crié alors qu'il lui volait sa pureté, mais très vite, elle avait semblé succomber au plaisir. Ses jambes magnifiques avaient étreints les reins de l'elfe, comme pour mieux s'unir à lui. Leurs corps luisant de sueur s'étaient mêlés en une sublime harmonie. Il lui avait assemblé qu'il était fait pour se fondre en elle, comme dans un moule.

Il était loin de songer à ce qu'il ressentait pour elle. C'était trop confus et il préférait appeler cela désir. C'était plus supportable, plus excusable. Elle s'arracha à ses attentions et il lui jeta un regard interrogateur, avant qu'elle ne s'empare de ses lèvres en un tendre baiser. Elle recula et il put voir une larme de cristal dévaler le long de sa joue. N'eut été son expression sereine, il aurait pu se demander si c'était de la tristesse. Il se redressa à son tour, effaçant de ses lèvres cette petite perle de cristal.

- "J'ose espérer que je n'ai pas été si mauvais que cela te fasse pleurer."

Il avait dit cela pour détendre un peu l'atmosphère. Elle bafouilla quelques remerciements, avant de venir se nicher contre lui. Il l'entoura de ses bras, respirant son parfum unique, s'enivrant de ce contact qu'il avait tant désiré. Comment expliquer que cela soit si rapide? Il s'était levé le matin sans la connaître et il se coucherait cette nuit dans ses bras... Quelle drôle de farce... Cruelle en vérité.

Et alors que son coeur reprenait un rythme normal, alors qu'il n'agissait plus, son cerveau se remit en marche... Qu'avait-il fait? Il avait trahit son peuple, tout simplement. Il repensa à ce qu'elle lui avait dit : ses parents s'étaient aimés. Il y a quelques heures; il avait trouvé cela inconcevable, maintenant... et bien maintenant, il était dans le même cas. Il poussa un profond soupir fataliste et murmura :

- "Oh Révérie, qu'avons-nous fait?"

Ce n'était pas du regret. Il ne regrettait rien. Mais c'était une prise de conscience tardive des conséquences à venir."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 22:01

Se redressant il happa la larme entre ses lèvres, laissant un gout salé sur ses dernières tout en lui demandant si il avait été mauvais a tel point qu’elle en pleurait a présent. Doucement elle secoua négativement la tète et murmura d’une voix toujours étrange mais redevenant peu à peu elle-même.

« Non, ce n’est pas de la tristesse, ni une larme versée a cause de vous, je suis simplement heureuse, et je me sens si bien a présent, même si j’ai encore l’impression de sentir encore se moment ou nous étions uni pour n’être plus qu’un. C’est étrange et a la fois agréable… »

Blottit contre lui a présent elle avait les yeux clos, écoutant le cœur de son amant battre quand il murmura ses quelques mots qui faillir briser le cœur de la belle. Mais bien vite la voix lui indiqua qu’il ne regrettait rien, il murmurait ses mots avec fatalisme, comme si de toute façon quoi qu’il arrive cela ne changerai rien. Alors il ne se débarrasserait pas d’elle ainsi après cette nuit, pour dire de tel mots résigné c’est qu’il s’attachait a elle. Doucement elle se déplaça, venant s’allonger sur lui et prenant appuie sur ses bras pour le regarder dans les yeux.

« Dragan, je ne regrette rien, si toi tu le regrette je le comprendrais, mais sache que je ne regrette rien, et que bien au contraire, je suis heureuse de m’être offerte a toi et nul autre. Mon corps est tiens, use en et abuse en quand bon te semblera, il t’ai offert et acquis et je le défendrais pour que toi seul puisse avoir le plaisir de lui offrir ta douceur. »

Les yeux de Révérie montraient une fois encore toute la franchise de ses propos, elle savait bien qu’il ne pouvait pas se lier à une femme comme elle, une simple moine batarde. Mais elle se sentait proche au possible, elle ne voulait plus quitter ses bras, ne plus être capable de respirer l’odeur de a peau, ne plus gouter au saler de ses lèvres et ne plus sentir sa chaleur contre elle. Doucement elle s’empourpra, s’écartant de Dragan gênée au possible, elle ne s’en était pas rendu compte avant mais une sensation étrange l’avait rappelée a elle et elle découvrit tout gênée que sur l’une de ses cuisses était visible son premier sang.

Les humain qui capturerait la fleur de leurs femmes durant la première nuit, exposait les draps taché de se sang au balcon, d’ailleurs cette pensée aurait terrifiée Révérie, mais elle n’était pas humaine, pas mariée et finalement elle n’avait aucune de ses crainte a avoir. Doucement d’une voix gênée elle murmura tant bien que mal des explications en se redressant.

« Je… je… il serait préférable que je me glisse dans l’eau avant que le bain qu’on nous as préparé soit froid… »

Fausse excuse, et Dragan devait très bien le savoir et le voir, elle ne savait pas mentir, c’était un défaut autant qu’une qualité. Elle marcha doucement vers la pièce adjacente pour se lavée, Dragan la suivrait peu être… si c’était le cas surement en riant de sa pudeur et de sa gène pour un peu de malheureux sang.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 22:29

Elle le rassura en lui disant qu'elle ne pleurait pas de tristesse. Une étincelle amusée dansa dans les yeux clairs alors qu'il hochait lentement la tête. Elle semblait hésité entre le vouvoiement et le tutoiement. Elle le poussa alors doucement piur qu'il s'allonge et vint se placer sur lui, prenant la place de dominante cette fois.

- "Non, ce ne sont pas des regrets... Mais... Révérie, redescendons sur terres quelques minutes... Ce que j'ai fais est inacceptable pour les miens."

Il ne fuyait pas, il la regardait droit dans les yeux.

- "Je ne suis pas digne d'un tel cadeau."

Ni d'une telle confiance. Avec quelle candeur elle s'offrait ainsi à lui! Ils ne se connaissaient que depuis quelques heures et voilà qu'elle remettait sa vie entre ses mains. C'était effrayant avec quelle facilité elle se livrait. Elle pensait déjà à un avenir commun, pleine d'espoir alors que lui... Lui, il ne savait plus quoi penser. Et que faire dans ces cas-là? Cesser de réflechir, ajourner une décision. De toutes façons, le mal était fait. Ce qu'il savait c'est qu'il serait torturé de ne pouvoir la sentir à nouveau contre lui...

Elle s'écarta alors, presque avec horreur et il se redressa aussi vite, assis dans le lit défait, l'air interrogateur. Il vit alors le sang et eut un petit sourire alors qu'elle parlait d'aller se laver.

- "Elle doit déjà être froide..."

Mais déjà elle s'éloignait pour se baigner. Partagé entre l'amusement et la compassion, il se passa une main dans ses cheveux emmêlés par leurs ébats et se leva, la rejoignant dans la pièce adjacente. Là, à distance, elle pouvait l'admirer dans toute la splendeur de sa nudité. Et lui de même.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 23:06

Elle était et demeurerait entière, d’une naïveté sans équivalence et d’une franchise à faire pâlir. Elle était si expressive a son contacte, si pleine de vie, et dire qu’as l’extérieur elle n’était qu’une poupée sans émotion au visage figé dans une inexprétion. Doucement elle laisse de l’eau couler sur son ventre et ses cuisses, effaçant les marques qu’il avait créé peu avant et relevant le visage, elle ne pu que lâcher le sceau qu’elle avait utilisée.

Le récipient roula au sol en un bruit sourd, laissant Révérie dans un état de contemplation. Le voir ainsi dans l’encadrure de la porte, totalement nue, fier et digne dans sa démarche. Il était déjà séduisant habillé, mais nue, il avait un charme fou qui fit bouillir son sang, mais pas celui drow, non, son sang a elle et elle revit les images et les sensations de l’étreinte passée.

Elle en frémit et détourna le regard, gênée. Comment pouvait’ on être si séduisant nue ? Je vous le demande ! Doucement elle glissa dans l’eau et murmura en frémissant.

« Tu as raison, elle est froide… »

Elle rougit à ses propres propos qu’elle rajouta timidement.

« Mais si tu viens prés de moi j’aurais chaud… et je pourrais me laver avoir toi. »

Doucement elle passa ses mains sur ses phalanges meurtries, regardant ses mains qu’elle trouvait laide en comparaison des doigts raffiné et des mains gracieuses de l’elfe, même si ses paumes étaient abimées. Passant sa main sur son ventre elle sentit à nouveau cette gène, c’était si étrange, pourtant tout était fini depuis un temps. Lui laissant un peu de place elle l’invita à la rejoindre dans l’eau en laissant ses cheveux s’humidifier, les rendant lisse et beau, comme la première fois ou il l’avait vue. Ses yeux bleu e tournaient vers Dragan et elle lui tendit une de ses mains en souriant de manière douce et calme.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Nombre de messages : 3120
Âge : 33
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   Jeu 28 Fév 2008 - 23:45

Le regard bleu glace suivit le seau dans sa chute et son abandon et sentit avec acuité le regard de la jeune elfe sur son corps ainsi exhibé. Evidemment qu'il se tenait droit et fier, il n'avait aucune honte... Comme bien de ses congénères, Dragan entretenait son corps et son physique et en était fier. Et la réaction de Révérie, si spontanée et éloquente le ravissait. Cela faisait du bien à son orgueil. Elle cessa de le regarder et se glissa dans l'eau, rompant le silence en lui répliquant qu'elle était effectivement froide.

- "Tu apprendras avec le temps que j'ai souvent raison."

Plaisanterie qui, si on savait lire entre les lignes, trahissait une chose : ils se reverraient. Ce n'était pas une simple nuit sans lendemain. Elle l'invita alors à la rejoindre et il ne résista pas. Il avait bien remarqué ses blessures. Il la regarda et demanda :

- "Tu as mal?"

Il avait vu aussi cette façon de toucher son ventre sans arrêts. Il se glissa alors dans l'eau, réprimant un frisson alors que son corps brûlant se retrouvait en contact avec le liquide froid. Il s'empara alors des mains de la jeune femme et examina ses blessures. Il embrassa les phalanges meurtries, lâcha une main pour que ses lèvres remontent le long du bras, jusqu'à l'épaule, puis le cou... Il s'arrêta alors et eut un petit rire rauque.

- "Très mauvaise idée, je n'arriverais jamais à te laver..."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne   

Revenir en haut Aller en bas
 
[résolu]Le noble et l'hérésie... une nuit à la taverne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une noble invitation
» Commande du staff ! [Résolu]
» Les relations d'un faux noble
» D'aucun dirait que c'est une noble tâche ... (Nìniel Turëen - Cerydwen)
» L'ignoble est souvent du noble mal tourné.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir-
Sauter vers: