Partagez
 

 Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeSam 15 Sep 2012 - 9:43

Le mouvement saccadé, le rythme effréné, le souffle épuisé...tout cela poussait Deloth à accélérer. Plus vite, et plus violemment, il s’affairait à complaire la catin, allongée sur la table, jambes écartées en l'air, laissant le libre accès de ses bastions intimes à l'elfe. L'assassin appréciait de sentir les corps en communion, en cette union privilégiée. Il voyait la sueur épouser la forme parfaite des seins de la catin, qui se mit à gémir. Puis Deloth s'arrêta brusquement, passant ses deux mains dans ses cheveux sombres, les coiffant approximativement mal. Il s'empara d'une cigarette et l'alluma, tirant une longue bouffée tandis qu'il extirpait de son étui, la drogue sous forme de baies qu'il utilisait quotidiennement.

La catin se tortillait encore de plaisir et de fatigue tandis qu'elle posa les pieds à terre. Nue, comme son compagnon, elle s'étira avant de glisser un compliment à son partenaire, qui se contenta comme réponse de lui tendre la boisson droguée en un sourire vicieux. Puis il tira une nouvelle bouffée de sa cigarette en ouvrant grand la fenêtre. Il apprécia le vent frais du crépuscule, savourant la vision que procurait cette métaphore du soleil couchant, semblant une tête décapitée déversant ses rayons pourpres sur la terre. Enfin, il entendit le bruit sourd d'un corps qui s'affale lourdement au sol. Il jeta sa cigarette au-delà de la barrière de fer, et s'empara de la chevelure de la femme endormie. Il l'étendit, toujours nue, sur le lit, avant de s'emparer de son coutelas.

Délicatement, appliquant son art, il scinda en deux, doucement mais sûrement, la peau du visage de la femme, sur toute sa diagonale. De la pointe, il y grava ses initiales, "EG", avant de les embrasser. Puis, satisfait, comblé et rassasié, il se rhabilla. Il ajusta ses armes, resserrant la sangle de cuir qui maintenait ses sabres en places. Il remit en place sa ceinture, et noua ses bottes. Il releva sa capuche et sortit de la chambre, laissant la porte légèrement entrouverte. Il descendit les escaliers, en saluant de la tête celui qui servait les boissons, et sortit dans la rue. Il s'alluma une autre cigarette, puis se mit à réfléchir : Où pouvait-il bien continuer ?


Dernière édition par Deloth le Mar 18 Sep 2012 - 19:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeSam 15 Sep 2012 - 12:40

C'est au petit matin que la nouvelle arriva aux oreilles du lieutenant : un femme retrouvée morte sur son lieu de travail, en plein centre-ville. Rien de très inhabituel jusque là, sauf que tout ce que la scène laissai comprendre qu'il y avait eu meurtre. Une signature, paraissait-il. C'était ce que deux gardes lui avaient dit.

Habillée en uniforme de lieutenant, l'elfe traversait la ville à grands pas, suivie par quatre gardes. Leur direction ? Une maison close réputée à la limite entre la Ville Haute et le Quartier de l'Aigle. Elle n'y allait aucunement pour inciter les siens à s'adonner aux moeurs de la luxure, mais bien pour aller voir de ses propres yeux cette histoire de crime. Elle entra dans la bâtisse sans frapper, sachant d'avance qu'on l'y attendait déjà. En effet, le maître des lieux semblait faire les cent pas, une femme légèrement vêtue pleurait à chaudes larmes, les deux gardes déjà présents sur les lieux semblaient mener leur petite enquête... Elle fit signe à l'un des deux de la suivre et posta Silfide et Jérôme à l'entrée pour empêcher toute personne de pénétrer en ces lieux tant qu'ils seraient là.

"Que s'est-il passé exactement, Vanek ?
-Meurtre de l'une des catins du bâtiment avec signature du meurtrier au niveau du visage. Je suppose que vous voulez voir cela par vous-même ?
-Passez devant.

Avec le directeur de l'établissement, ils partirent en direction de la chambre où gisait la pauvre infortunée. Brann et Thomas furent postés juste devant la chambre. A trois dans la pièce, le spectacle était facilement visible. La chambre n'était pas prévue pour les plus démunis, ni pour les plus riches non plus à ce que disait le directeur Horel. La fenêtre était entre-ouverte, seuls les vêtements de la jeune femme traînaient non loin du lit de mort, aucune trace de lute évidente. La femme était nue sur les draps soyeux, le visage un minimum défiguré. Il avait découpé, si elle pouvait dire, ne laissant pour l'heure que des cicatrices bien faites : l'une barrant la face en diagonale, les autres formant un E et un G. Elle fermait les yeux, ne semblait pas avoir essayé de se battre. Le corps lui-même n'était pas crispé.

-Monsieur Horel, savez-vous qui était avec cette femme cette nuit ?
-Un homme encapuchonné, d'après ce que j'ai pu voir.
-Encapuchonné ? Avait-il seulement un nom ?
-Certains ne souhaitent pas être reconnus de peur qu'un voisin ne les accuse de tromper leur femme. Quand au nom... Un certain Edhel, ma Dame.

Glinaina jeta un regard noir à Horel, n'appréciant aucunement le ton avec lequel il avait prononcé "ma dame". Et elle ne l'avait pas remarqué faute de s'être concentrée sur le corps de la défunte, mais son regard se voulait... Bref elle lui aurait bien donné un bon coup de poing ou de dague, mais elle n'était pas venue pour cela. Elle le fixa donc des yeux avec dureté et ce jusqu'à ce qu'il détourne le regard. Ça lui suffirait peut-être à comprendre qu'elle ne deviendrait jamais l'une de ses convoitises.

-Elle n'a pas l'air d'avoir souffert... C'est une bonne chose dans le fond. Vanek, nous rentrons. Monsieur Horel, si jamais vous vous rappelez quoi que ce soit d'intéressant... Ne venez pas me voir pour rien.


Une fois rentrés à la caserne, le lieutenant discuta une dernière fois avec Vanek. Selon eux-deux la catin était soit morte accidentellement soit empoisonnée, mais la signature supprimait la première solution.

-J'espère que ce n'était qu'un règlement de compte.
-Certainement pas, elle ne semblait pas avoir d'ennemis particuliers. Une fille qui faisait bien son travail, gentille, sans grande prétention. Enfin à ce que j'ai entendu dire.
-Vous n'avez pas l'air d'aimer cet endroit, Vanek.
-Non, pas vraiment. Pourquoi ?
-Cela se voyait sur votre visage.
Elle sourit, se penchant sur une feuille vierge.
-Cela ne vous dérangeait-il pas ?
-C'est un endroit où il y a beaucoup de femmes. Par contre je serais d'avis de me tenir loin de cet Horel.
-Je le...

Vanek s'interrompit lorsqu'on frappa à la porte. Suite à l'invitation du lieutenant un garde entra, apportant une mauvaise nouvelle avec lui : une autre femme retrouvée morte à l'instant même, le visage balafré.

-Un trait, un E et un G ?
-Oui Lieutenant. Comment...
-Meurtre en série. Affaire sérieuse, Vanek ! Nous cherchons une personne encapuchonnée, probablement un Elfe ou un Demi-elfe nommé Edhel. Retournez en patrouille mais n'alertez pas toute la garde, moins le tueur sera au courant de quoi que ce soit, mieux ce sera. Merci Thomelin, vous pouvez disposer."

Du sérieux... Cette histoire de signature sur des cadavres frais lui rappelait vaguement quelque chose, mais sans pour autant se rappeler quoi que ce soit de capital pour l'enquête. Il avait déjà dû frapper dans une autre ville ; cette fois il ne restera pas en liberté bien longtemps !
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeSam 15 Sep 2012 - 13:16

C'était une belle journée qui commençait d'une manière formidable. Accoudé aux remparts, face à ce bordel correct mais non extraordinaire, il regardait de haut les niveaux inférieurs de la ville. Les marchands insouciants, les passants s'arrêtant aux étales pour regarder ce qui composait l'exposé. Deloth appréciait l'air frais qui portait l'odeur d'un assassinat, apporté par la brise légère d'un jour nouveau. Deloth se mit à sourire, un de ces plissements, ne signifiant ni la bienséance, ou le fait d'être heureux. Ce n'était pas de ces sourires mesquins, arrogants ou bien naïfs. C'était l'une de ses formes, que l'on voit souvent sur les lèvres des artisans, quand ils constatent que le travail est bien fait. Oui, c'est ce sourire là que Deloth arborait.

Sa contemplation de son œuvre, -bien qu'il ne soit pas face à elle-, lui arracha un rire quand il aperçut la garde pénétrer dans le bâtiment où il venait de commettre son deuxième assassinat. Ce n'était pas, selon ce qui se racontait déjà, le premier bâtiment dans lequel l'enquête se déroulait. Le premier bordel où elle s'était rendue avait été l'ouverture, les premiers indices, les primes constatations...que de l'hypothétique, en soit. La garde était déjà sur ses traces, ce qui premièrement amusa énormément l'assassin. C'était comme être enfermé dans une pièce sombre, en connaître les moindres détails et les pièges qui s'y trouvaient, et de se rendre compte qu'on était pas seul. L'autre personne tâtonnait dans l'obscurité, se prenait les meubles dans les genoux, tombait, se cognait, tout ça alors que Deloth se moquait.

Pour cette raison, l'assassin se rendit dans une échoppe voisine, achetant quelques vêtements simples de citadins. Il avait une immense envie de se mêler à cette gens de Naelis, savoir comment elle pensait, et surtout de suivre à la piste la progression de l'enquête de la garde. Il acheta donc les habits, et un chapeau large, masquant en grande partie son visage, seule la partie inférieur, en dessous des lèvres, était visible. Il revêtit le tout par dessus son armure, ayant l'air d'un gros marchand, corpulent et ambulant. Il pénétra ainsi vêtu, armes dissimulées, dans le bordel où le personnel qu'il avait vu la veille était en pleurs. Il y avait plusieurs gardes présents, ainsi qu'une Elfe, qu'il n'eut aucun mal à reconnaître malgré le fait que cette fois, elle n'était pas attachée à un pilori, prisonnière des Drows. Il prit une voix robuste et interpella qui voulait l'entendre :

- Oh, quelle tragédie, messires. Ce n'est pas la première fois que cela arrive, figurez vous. Imaginez donc, je me trouvais à Oësgard les temps derniers, et que cela vous étonne, la baronne a été assassinée de cette même manière ! Quelle barbarie, vraiment. Mutilée et pendue, vous dis-je ! Pendue ! Oh quelle tragédie...

Tout en continuant de marmonner, Deloth sortit en mimant de grands gestes abracadabrantesques pour accentuer sa psalmodie. Puis il contourna le bâtiment, et, à l'abri des yeux indiscrets, grimpa jusqu'à une fenêtre, s'aidant des défauts que la construction du bâtiment permettait de s'accrocher. Ce fut un coup de chance, car il se retrouva dans cette chambrée familière où il se trouvait quelques heures auparavant. Le cadavre était toujours vautré là où il l'avait laissé. C'était une jolie brunette, plus jolie que la blonde qu'il avait tué la veille au soir, mais cependant avec des formes moins prononcées. Enfin, il décida de narguer la garde. Il enleva ses vêtements, peinant quelque peu, puis vêtit le cadavre ainsi. Il s'empara d'un morceau de papier, et écrivit, à l'aide d'un morceau de charbon : Deux en huit heures. Ce sera quatre en quatre heures.

Puis se souvenant de ses paroles et de son premier assassinat, il fit des draps une longue corde, à laquelle il pendit la défunte, avant de la pendre par la fenêtre opposée de la chambre, celle qui donnait sur la rue. Il noua l'extrêmité au pied du lit, puis fila en vitesse après avoir jeté le corps à travers la lucarne. Un premier hurlement de peur lui confirma que la morte était bien vue, et il s'échappa en sautant sur le toit voisin, face à la fenêtre d'où il était venu. Il trottina sur le toit avant de descendre, plus bas sur le niveau de la rue, se dirigeant vers le bordel suivant selon sa petite carte qu'il s'était dressé dans la tête. Il devait à nouveau tuer ! Le temps tournait, il ne lui restait plus que trois heures cinquante huit minutes pour commettre quatre meurtres...
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeSam 15 Sep 2012 - 20:20

Comme pour le premier assassinat, notre Elfe avait affaire à une catin morte dans une chambre de bordel, le visage lacéré. Mais cette fois-ci le ventre de la pauvre femme avait été ouvert, offrant à tous ceux qui venaient jusque là le splendide spectacle d'un estomac renversé, de tripes pendantes et de boyaux , le tout dans une belle marre de sang. Il n'avait pas procédé de la même manière que la dernière fois : autant la première victime était morte sans souffrir, autant la seconde avait dû attendre un bon moment que son heure vienne. Et s'ils ne l'avaient trouvée assez tôt et avaient alerté la garde, elle aurait attendu bien plus longtemps... L'un des deux soldats, sachant la mort inéluctable, avait pris soin de mettre une fin bien plus nette et rapide que cet enfoiré d'assassin avait provoquée. Enfoiré, oui ; Glinaina avait bien ce mot en tête.

"En seulement quelques heures deux femmes sont tuées, toutes deux nues et balafrées de deux lettres : E et G. Visiblement elles avaient juste affaire à un même client au premier abord... Comme quoi que se faire payer pour rendre des hommes heureux le temps de quelques heures n'est pas de tout repos et bien plus dangereux.
Après un soupir, elle rajouta à voix basse, de sorte que seul le concerné l'entende.
-Vanek, va faire le tour des maisons closes qui restent. Dites-leur de ne prendre aucun client jusqu'à cette nuit. Ne prend personne avec toi, mêle-toi à la foule du marché. Et s'ils refusent par soucis d'argent ou autre... Répondez que dans ce cas ce seront eux qui iront en tôle. L'enfoiré qui a fait cela paiera de ses crimes, Vanek. Le gibet ou éventré.

Ils descendirent les escaliers et rejoignirent le propriétaire ainsi que toutes les personnes travaillant en ces lieux. Lina était loin d'avoir le sourire mais gardait un masque neutre pour cacher au mieux l'énervement qui était en elle. A chaque fois il signait avec précision, comme s'il était loin d'être pressé. Il risquerait fort de recommencer si la Garde ne faisait pas le nécessaire...

-Vous...

Elle n'eut le temps d'avancer plus dans sa phrase qu'un marchand entra dans la salle, parla avec forces mouvements en pleurant ce qu'il venait de se tramer. Elle le fixa du regard pendant tout ce temps, ne se rappelant aucunement avoir vu un tel bonhomme au chapeau au marché ces dernières semaines. En même temps il se pouvait qu'il soit nouveau dans la ville et que tout cela ne soit qu'un hasard, mais il n'avait rien à faire dans la conversation. D'ailleurs, comment se faisait-il qu'il soit entré celui-là ? Puis il sortit... Une baronne, avait-il dit, mutilée et pendue. Fichtre diantre, même si ce n'était pas le cas de sa morte, elle n'approuvait aucunement l'arrivée du bonhomme !
Elle sortit à son tour à la recherche de l'inconnu dont elle n'avait vu la face, mais celui-ci avait disparu aussi rapidement qu'un fantôme. Elle retourna donc à l'intérieur puis pris une nouvelle fois la parole (non interrompue cette fois-ci).

-Il semblerait que vous ayez besoin de faire votre deuil, tous. Perdre une collègue ou soeur n'est pas le plus facile... Je vous conseille de ne pas travailler aujourd'hui, ne serait-ce que pour éviter un nouveau malheur.
-Vous l'arrêterez, n'est-ce pas ?
La lieutenant se tourna vers la personne qui venait de parler d'une voix entrecoupée. Elle la dévisagea, regarda tour à tour toutes les personnes qui attendaient sa réponse et dit :
-Naelis n'est pas une ville sûre pour un tueur. Et, après tout, les signatures ne servent-elles pas à trouver le propriétaire de la lettre ?
Elle fit signe au directeur de venir puis elle le prévint, à l'écart de toute autre personne :
-Fermez vos portes jusqu'à demain matin, je ne veux pas qu'une telle chose se reproduise. Est-ce clair ?"

L'homme acquiesça puis repartit s'occuper de ses putains. De son côté l'elfe envoya deux soldats chercher un brancard puis s'occuper du cadavre alors qu'elle-même sortait dans la rue. Il faisait beau, chaud, un temps où des meurtres ne sont pas permis, même dans une ville pas si paisible que cela.
Un cri, tout à coup. Par la fenêtre venait d'être jeté le corps d'une femme éventrée, habillée contrairement à il y a quelques minutes, pendue par une corde. On put tout juste voir une silhouette sauter sur le toit de la maison d'à côté puis courir. Aina en vit davantage grâce à son héritage elfique si bien qu'elle repéra facilement l'individu. Sans réfléchir l'Elfe le prit en chasse, courant tout en prenant son arc en main. Elle prit la rue perpendiculaire à la sienne et retrouva rapidement le chemin qu'avait prit l'assassin. Lorsqu'elle le revit il allait prendre une autre ruelle, alors elle n'hésita pas à tirer. Sa flèche ne fit que se ficher dans un pan de la cape et mis par là-même l'assassin sur ses gardes. C'était ce qu'elle voulait, dans le fond. Elle attraperai cet individu et appliquera la justice comme il se doit.

Au bout de la rue, ce n'était qu'un autre croisement. Bien sûr, il ne s'y trouvait plus quelques secondes après le tir. Lina regarda tout autour d'elle, y compris sur les toits puis pris sur sa gauche. Elle avait une idée de la direction qu'il prenait et comptait bien le devancer.
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeSam 15 Sep 2012 - 20:49

Nom d'une catin mal tuée, la flèche n'était pas passé si loin. Deloth déplora sa cape percée, à l’extrémité droite, le pan avait été déchiré alors qu'il avait tiré sa cape pour se dégager de l'étreinte de la flèche. La garde saurait donc immédiatement qui rechercher : un individu mâle, encapuchonné avec un cape. Ni une ni deux, la cape tomba à terre, s'affalant sur le sol, désormais plus retenue par un lien de cuir. Ses sabres étaient donc visibles son dos, il n'y avait plus que leur poignée qui dépassait de la protection minime qu'offrait la cape. Il sortit de la ruelle, s'emparant sur l'étale d'une sorte de gilet bien étrange. Il était sans manches, mais épais et confortable. Deloth ne rechigna pas et l'enfila, cachant les fourreaux sur son dos, bien que les poignées fussent encore visibles. Puis il se mêla à l'agitation générale, tandis que la population courrait dans tous les sens, terrorisée par la vision de la femme pendue. Les gardes passèrent en courant, et dans le capharnaüm régnant, nul ne s'aperçut que l'un d'entre eux manquait à l'appel.

Le soldat manquant se faisait traîner dans une ruelle adjacente à la rue principale, cris étouffés par la main de Deloth. La gorge du soldat goûta à la baie droguée, qui l'endormit à peine quelques instants suivant son ingurgitation. Rapidement, Deloth le débarrassa de sa tenue, retirant son armure de cuir et la revêtit. Il garda cependant ses sabres et son coutelas, qu'il cacha avec la cape des gardes, pourpre et grise. Puis, enfilant le casque, il sortit de la ruelle au trot et se mit à suivre une autre troupe. Les soldats semblaient se diriger vers le haut de la cité, vers le bordel vers lequel lui même comptait se diriger.

"Habile capitaine...on va s'amuser."

Dernier de la compagnie de gardes qui avançait au trot, il se sépara du reste de la troupe, ne suivant pas ses nouveaux camarades à gauche, mais bifurqua sur la droite, vers les niveaux inférieurs de la cité, là où se trouvait la plèbe, la pauvreté et la misère. Là bas, il se cacherait sans doute mieux. Au coin d'une rue, il s'arrêta près d'un étalage de vêtements. Il en choisit quelques uns, sombres, dont certains ressemblaient à son ancienne tenue. Il choisit également une nouvelle cape, avec une fourrure de loup. Alors qu'il s'apprêtait à payer, le marchand lui lança :

- Nomdiou, soldat ! Vous me pai'rez en chopant c'tte canaille qui tue nos bon' gens !
- Vous croyez pas si bien dire.

Puis il descendit le long chemin, portant les habits dans un sac qu'il avait aussi pris au bougre qui l'avait salué d'une main vigoureuse tandis qu'il s'en allait. Il traversa une rue où passait un chariot, et entre deux bâtiments, il se changea, reprenant son apparence quotidienne. Il testa ses nouveaux bas, qu'il apprécia en mimant une moue satisfaite. Il garda l'armure, le casque et la cape dans le sac, et se dirigea vers un bordel des bas niveaux de la cité de Naelis. Dans les quartiers lugubres, nul ne lui cherchait noise. Il suffisait qu'on le voit arriver pour qu'on comprenne qu'il valait mieux s'écarter de son chemin. Une petite heure passa, durant laquelle Deloth renoua avec la luxure, et avec l'assassinat. Il laissa un nouveau message pour la garde. " J'ai épargné votre garde. Le prochain n'aura pas cette chance".
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeDim 16 Sep 2012 - 11:01

Assise dans un coin de la pièce, l'Elfe lisait et relisait attentivement les deux mots qu'avait laissé son ennemi : "Deux en huit heures. Ce sera quatre en quatre heures." et "J'ai épargné votre garde. Le prochain n'aura pas cette chance.". Cet Elfe-là la cherchait et elle comptait bien le trouver. Mais pas tout de suite ; elle ne pourrait pas l'empêcher de sonner la deuxième heure, si bien qu'elle allait devoir se concentrer sur la troisième. Glinaina avait fait appel à un autre lieutenant le temps qu'elle gère cette histoire à sa manière. Il n'avait pas la même faon de diriger et de voir les choses qu'elle, si bien qu'à deux ils avaient dans un premier temps réussi à calmer le jeu. Maintenant la ville n'était plus en panique pour le peu qu'elle le fut, chaque garde savait ce qu'il avait à faire... Les dispositions avaient été prises de sorte que ce ne soit ni trop, ni trop peu.

Elle sourit malgré le fait qu'il y avait de grands risques qu'un ou plusieurs de ses soldats meurent ce midi-même, posa les bouts de papier sur son bureau et se leva. Elle se défit de tout ce qu'elle avait sur elle, s'habilla de la même manière qu'une elfe s'apprêtant à grimper aux arbres, reprit ses armes et se vêtit d'une longue cape foncée dont elle rabattit le capuchon sur sa tête. Puis-qu'il voulait jouer au chat et à la souris, elle allait entrer dans son petit jeu. Cependant, il n'aurait pas affaire à la garde, juste à une personne qui ne le laisserai pas tranquille. Sortant de ses appartements, elle se dirigea d'un pas rapide vers la Tour de Magie. Elle n'aimait pas du tout cet endroit, mais elle avait un petit service à demander à l'un des mages de l'Ombre. Une fois qu'elle l'eut vu elle se dirigea vers l'endroit où se trouvait actuellement le fameux Edhel G. Elle n'était pas un guetteur ni un espion, elle n'avait donc pas de formation spécifique pour la traque. Mais elle avait un côté chasseur en elle, certainement lié avec son côté sombre... Au moins n'aurait-elle pas à chercher dans les bordels, puisqu'ils étaient fermés. La souris chasse le chat en suivant son propre instinct.
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeDim 16 Sep 2012 - 12:24

Deloth marchait tranquillement, au milieu de la rue, ses pas brisant des flaques d'eau sale, déversée dans le petit fossé central qui servait d’égout. Ses pas étaient lents, soupesés et réfléchis. La cigarette qu'il fumait se consumait au fur et à mesure qu'il la portait à ses lèvres. La garde était compétente, et sa chef d'autant plus. Les bordels avaient été fermés le temps que l'assassin rôdait toujours. Cela agaçait Deloth, sans réellement l'énerver. Ce n'était qu'un contretemps. Les catins ne se concentraient pas -fort heureusement- dans les bordels, et il pouvait librement continuer à s'amuser.

Au fur et à mesure qu'il marchait et fumait, les pas de l'assassin le menèrent au cul de sac de la rue qu'il traversait depuis maintenant une bonne dizaine de minutes. Les mendiants et autres crapules ne s'y aventuraient pas, et cette parcelle de la cité puait la crasse et la médisance. Il se retourna alors, voulant rebrousser chemin afin de regagner les niveaux supérieurs de la ville, mais l'astre céleste trahit la présence d'un autre individu. L'ombre croissante sur le mur informa l'assassin qu'on venait vers lui. Deloth lâcha sa cigarette à moitié finie, sans prendre le temps de l'écraser, et il s'engouffra dans une bâtisse à moitié démolie par les dégâts du temps. Les poutres étaient rongées par les mites, et l'escalier menaçait de s'effondrer. Il le gravit cependant, jetant au sol l'accumulation de plusieurs semaines de poussière sur son passage.

La chambre de l'étage -enfin, si cela ressemblait à une chambre- était dénuée de toute lumière. La fenêtre, ou du moins, ce qu'il en restait, était à moitié défoncée. Sur le parquet rongé par les mites, se tenait les restes d'une table et de ce qui semblait avoir été jadis un mobilier de bois. Plongé dans l'obscurité la plus totale, il attendit la venue de celui qui l'avait suivi jusque dans la ruelle. Il referma doucement la porte, et se repéra dans l'obscurité la plus totale pour se plaquer contre le mur, perpendiculaire à la porte, dégainant un de ses sabres par précaution. Quand, enfin, la porte s'ouvrit timidement, Deloth parla d'une voix lasse, dans l'obscurité la plus totale, jugeant son ennemi de son sabre tendu dans l'encadrement de la porte. L'assassin fixait celui qui le filochait, de la pointe de son sabre.

- Si tu ne veux pas mourir dans les instants qui suivent, dis moi pourquoi qui tu es, et pourquoi tu me suis.
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeDim 16 Sep 2012 - 13:47

La journée continua sans que l'Elfe entende de grands cris, sans même savoir si le tueur avait encore frappé. Elle s'était mise d'accord sur ce point avec l'autre lieutenant, c'était à lui de gérer le reste de cette histoire concernant la Garde. La souris avait réussi à retrouver le chat et le suivait d'assez loin depuis un bon petit moment lorsque la nuit arriva. Elle ne connaissait pas des plus la rue dans laquelle ils se trouvaient, mais fut plutôt contente de se retrouver devant un cul-de-sac. Bien sûr Edhel n'était plus là, il avait dû finir par remarquer sa présence. Elle jeta un coup d'oeil aux toits mais ne vit personne. Il devait être entré dans l'une de ces vieilles maisons abandonnées depuis des décennies.

Une porte entrouverte attira son attention. Mettant la main sur son pommeau entra dans la ruine où tout n'était plus que poussière et délabrement, comme dans les maisons hantées dans les histoires pour petits garçons. Le manque d'éclairage à l'intérieur activa la nyctalopie héréditaire de l'Elfe, changeant du tout au tout les points de repère et la vision des choses. Ne trouvant personne dans la pièce elle préféra monter les escaliers, calme et silencieuse, sentant qu'une première et peut-être dernière confrontation allait avoir lieu. Ce n'était qu'un pressentiment, mais jusque là elle ne s'était que peu trompée, très peu même. C'était bien la première fois qu'elle réagissait ainsi : elle avait toujours fait fonctionner ses petites cellules grises en ces occasions, étant garde et lieutenant, ne voulant donc pas prendre de décision hâtive entraînant un échec. Là, elle avait plutôt l'impression d'être le tueur... Ce n'était pas si plaisant que cela.

A peine eut-elle poussé délicatement une seconde porte entrouverte que la pointe d'une lame vint cueillir le doux visage de la jeune femme, aussitôt accompagné d'une voix lente, grave et surtout basse.


"Si tu ne veux pas mourir dans les instants qui suivent, dis moi qui tu es, et pourquoi tu me suis.

Glinaina dévisagea l'elfe qui se trouvait à côté d'elle puis sourit. Pas un sourire victorieux, pas l'un de ces sourires narquois ou enfantins... juste un sourire qui ne voulait pas dire grand chose autre que c'était une simple réaction à ses paroles.

-Qui je suis n'a aucune importance, ce n'est qu'un nom, un titre...
Elle repoussa doucement de la main la lame puis s'avança dans la pièce, cachant toujours son visage avec son capuchon.
-Pourquoi te suis-je ? Tu le sais déjà. La Garde veille sur la ville, les Lieutenants te cherchent... notamment l'une d'entre eux.

Gardant toujours un oeil sur l'assassin, elle observa un peu mieux la pièce où elle se trouvait : il ne restait plus qu'une vieille table trouée par les mites, une chaise pouvant toujours soutenir le poids d'une personne, un lit dont le matelas devait être depuis des lustres devenu inconfortable et pas une seule tapisserie ou lampe. Une chambre d'où ne pouvait pas sortir grand chose, une salle dont les secrets resteraient en son sein jusqu'à sa démolition. Et elle-même, une femme, se trouvait dans cette chambre avec l'assassin aux prostituées. Elle n'aimait pas trop cela, pourtant elle ne le montra aucunement.

-Pourquoi les avoir tuées et... pourquoi t'être laissé poursuivre ? Je serais déjà morte si tu en avais vraiment envie."
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeDim 16 Sep 2012 - 14:12

Étrange individu...Elle n'avait ni eu l'air effrayée, et encore moins surprise lorsque la lame de l'assassin se pointa sur elle. Elle avait sourit, un sourire bien naïf et enfantin. Puis elle l'avait dévisagé quelques instants, avant de rentrer dans la chambre, tandis que Deloth reculait, lame toujours pointée vers son poursuivant. Il ne pouvait pas encore le qualifier d'ennemi, et encore moins d'allié, mais il pouvait désormais savoir que c'était une femme. Une maraudeuse peut-être ? Une vagabonde, une voleuse ou mieux encore, une assassine ?

- Si ton nom tu refuses de donner, offre moi le privilège de pouvoir te nommer, que ta réponse soit factice ou pas. Tes paroles sont intéressantes...qui serait au courant que notamment une lieutenante me cherche ? Il faudrait être bien placé, voisine de l'enquête pour que tu saches ceci.


Le dilemme s'imposait. L'inconnue était extrêmement proche de l'enquête qui se déroulait. La question que Deloth se posait était à présent cruciale : de quel côté l'inconnue se situait-elle ? Était-elle une criminelle, infiltrée dans la garde ? Ou au contraire était-elle une taupe criminelle de la garde, baignée dans les secrets des truands de la ville ? Les paroles qu'il dirait seraient alors d'une importance capitale. Se livrerait-il, via ses paroles, à une inconnue, au risque qu'elle soit ennemie ? Ou au contraire lui avouerait-il ses raisons, et ferait d'elle une alliée ?

- Chacun a ses raisons de tuer. J'ai les miennes. Le ton de la réponse était sec, sans équivoque ni appel. Le message était clair, il ne répondrait pas à la question de la vagabonde. Tu ne m'as pas poursuivi. Tu m'as suivi, vois-tu la nuance ? Je n'ai pas cherché à m'échapper, tu n'as pas cherché à m'attraper. Maintenant, laisse moi te poser une question...Pourquoi me suis-tu ? Venir me dire qu'une lieutenante me cherche ne m'apporte rien, je la connais mieux qu'elle ne pourrait le croire...

Deloth pouvait écarter l'hypothèse qu'elle fut assassine, ou voleuse. Jamais quelqu'un d'expérimenté dans le métier, n'aurait confondu ces deux mots, si proches mais en même temps si différents : poursuivre, et suivre. Il ne restait que peu de choix. Une taupe, une vagabonde en désir d'aventure ? Mais cela ne collait pas, peu de personnes se seraient rendues compte alors que Deloth était l'assassin, et tant soit peu qu'elle l'avait suivie sans en être sûre, une simple vagabonde aurait rebroussé chemin en arrivant au cul de sac désert. Deloth raffermit sa prise sur sa lame, et guida l'inconnue contre un mur, du tranchant de sa lame. Il était à distance respectable. Et puis...voyons le côté positif des choses : Peut-être que Deloth tuerait à nouveau dans les minutes suivantes...
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeDim 16 Sep 2012 - 14:48

"Tu cherches à m'appeler... As-tu seulement une bonne raison de le faire ? Mais soit, puisque tu le demandes ! Appelle-moi donc Lina. Je suppose que cela ne te dit rien...

Seuls certains Humains l'appelaient ainsi, et encore très peu étaient de Naelis. C'était surtout du temps où elle avait passé quelques semaines à Serramire, puisque pratiquement personne n'arrivait à prononcer correctement son prénom. Edhel sembla hésiter, ou du moins réfléchir. C'était une bonne chose, peut-être ne l'avait-il même pas reconnue. Il répondit à l'une de ses questions et, tout en parlant, força de la pointe de son arme la jeune femme à reculer, jusqu'à se retrouver collée au mur. A nouveau la question du pourquoi l'avoir suivi. Elle sourit une nouvelle fois, se rendant compte qu'il ne se doutait pas du tout qu'elle était la lieutenant en question. Sa main gauche était toujours posée sur le pommeau gauche de son épée, prête à servir, mais elle ne fit aucun geste brusque.

-Il y a en effet une différence entre le fait de poursuivre et de suivre. Mais tu ne me connais pas et ne sais donc pas si je me suis trompée ou non dans mes propos. Et comment peux-tu connaître cette femme elfe qui dirige la Garde ? Je ne connais personne qui puisse dire qui elle est réellement. Depuis la bataille de Ruven on dit bien des choses sur cette personne, à la fois qu'elle serait devenue incapable de combattre à nouveau, à la fois l'inverse, à la fois qu'elle a souffert pour protéger Naelis, à la fois que si elle est vivante c'est uniquement parce qu'elle a vendu la mèche aux Drows. Que sais-tu de tout cela ? Peut-être as-tu plus d'informations qu'une personne vivant dans cette ville comme moi.

Elle dévisagea une nouvelle fois son interlocuteur, pour le peu qu'elle pouvait apercevoir son visage. Le regard de la jeune femme ne montrait ni la haine, ni l'envie, ni la peur, ni une trop grande confiance en soi. Au fond d'elle-même elle n'aimait aucunement la position dans laquelle elle se tenait, ne serait-ce par le fait que d'une torsion du poignet il puisse lui ôter la vie. Et elle détestait toujours les trop grands rapprochements physiques... Là ça allait encore, il se tenait à distance respectable. Mais ce qu'il avait fait aux autres femmes, il se pourrait que cela change... et elle était préparée à un combat par les armes, pas à un trop grand rapprochement. A ce propos il allait falloir qu'elle envoie une lettre à Nakor, pousser un peu plus loin le contrôle de soi-même.

-Penses-tu me tenir des années avec la pointe de ton arme ou vas-tu enfin me relâcher ?

Elle laissa planer le silence sur eux pendant un instant, consciente que ce qu'elle dirait pourrait créer une étincelle dans l'esprit de l'assassin, voire même la mort de la jeune elfe.

-Alors... As-tu une idée dela raison pour laquelle je suis ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeDim 16 Sep 2012 - 16:33

- Cela devrait-il m'évoquer quelque chose, Lina ?

Mais elle avait raison, cela ne lui disait rien. Une vague impression de déjà entendu, mais rien qui puisse être réellement dangereux. Lina était donc ainsi, acculée, dos au mur, coincée entre de la pierre et de l'acier trempé, tranchant comme nul autre lame, pointée sur son cou. L'inconnue lui posa alors une série de questions, dont aucune n'émeut véritablement l'assassin. Cependant une de ses paroles rappela à Deloth son ancienne vie, ce qui eut pour effet de l'agacer. A une vitesse surprenante, sa lame se retrouva non pas pointée sur sa gorge, mais sur elle. L'assassin avait plaqua sa main gauche sur celle de Lina afin de l'empêcher de dégainer. La proximité entre les deux individus était presque intime, chacun pouvant sentir le souffle de l'autre. Sa voix était à présent basse, saccadée, énervée et terrifiante.

- Je sais tout de cela, Lina ! Je sais qui elle est, et qui elle était et peut-être même qui elle sera. Je l'ai vue de mes yeux vus à la bataille de Ruven ! J'ai tué nombre de Drows ce jour là, tant est le fait qu'ironiquement ce ne sont plus eux mes ennemis. Je l'ai vue acculée sur un pilori, torturée jusqu'à la mort, brisée ! J'ai combattu pour la sauver à la bataille de Ruven, je peux te citer tous les noms des officiers présents, les dignitaires, ceux qui ont rejoint la bataille, la stratégie d'Hereon qui était jadis mon ami.

Les rictus qui s'étaient formés sur le visage de l'assassin s'apaisèrent peu à peu, tandis que la voix de Deloth redevenait grave, lente et séduisante. Il prit le temps de sentir le parfum de Lina, en passant son visage à proximité du sien. Puis, aussi rapidement qu'il s'était avancé, il se recula, repointant son arme sur Lina.

- Ton parfum a une odeur bien trop pure pour quelqu'un des rues. Tu n'as pas lâché la garde de ta lame depuis que tu es ici.
Tandis qu'il parlait, il tirait de son fourreau sa seconde lame. J'ai bien une petite idée de pourquoi tu es ici...Remets un message à Glinaina. Dis lui que je l'attendrais à la taverne de l'Ours, troisième niveau. Qu'elle vienne seule et en civil.

Tandis qu'il parlait, Deloth jeta un rapide coup d’œil à la fenêtre. Il s'approcha une nouvelle fois de Lina, lui glissant d'une voix suave à l'oreille "Et donne lui un peu de ton parfum...". Concluant sur ces paroles, Deloth se retourna en courant vers la fenêtre qu'il brisa en sautant sur elle. Il chuta sur la pierre qui constituait la ruelle, roulant au sol, avant de remonter toute la rue en courant. Il avait un rendez-vous !
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeLun 17 Sep 2012 - 7:55

"Et donne lui un peu de ton parfum..."

Sans crier gare l'assassin se rua vers la fenêtre qu'il traversa, laissant de nombreux bris de glace sur le sol poussiéreux. La jeune femme resta quant à elle droite comme si la pointe de la lame la forçait toujours à être acculée contre le mur et il se passa un temps avant que sa respiration ne se fasse saccadée et lourde. Tremblante, elle se laissa choir sur le sol, tenant toujours de sa main gauche le pommeau de son épée. Elle avait détesté la façon dont il s'était rapproché d'elle, l'échange qu'ils avaient eu. Un assassin vicieux, elle ne pouvait en dire autrement. Elle se demandait bien comment elle avait fait pour rester calme tout au long de cette entrevue, pour ne pas avoir ressenti ne serait-ce qu'un instant la peur... Cela ne la ressemblait pas. Sur le champ de bataille elle était comme tout le monde, cette peur traînant toujours quelque part dans son esprit, mais le challenge était toujours de combattre cette sensation pour avancer, voire même l'utiliser. Là, elle se rendait enfin compte qu'elle en était venue à chasser pour chasser et non plus pour arrêter cet Elfe, sinon la précédente discussion n'aurait pas eu lieu. A la place aurait été le fracas des armes, à n'en point douter.

Nombre de minutes passèrent avant que l'Elfe se relève, à nouveau calme, maître d'elle-même. Ayant le temps elle dépoussiéra ses habits avant de regarder par cette fenêtre d'où son ennemi était parti, songeuse. Elle serai au rendez-vous à la taverne de l'Ours, elle y serai... et en civil.



La taverne étant de l'autre côté de la ville, Glinaina était repassée par la caserne pour déposer son arc et son carquois (qui ne lui seraient d'aucune utilité dans une taverne, un fardeau même), tout comme sa cape. Il faisait nuit pour les Humains et encore chaud, si bien qu'elle pouvait sans problème se balader en chemise à manches courtes. Alors qu'elle arpentait la ruelle menant à l'auberge, le stress vint la prendre, lui glissant sournoisement toutes ces questions qui peuvent vous faire revenir en arrière avant qu'il ne soit trop tard : Est-il raisonnable d'accepter cette invitation ? N'y a-t-il pas d'autres moyens ? Arriverais à le capturer ou au moins le faire partir de Naelis ? N'est-ce pas un piège dans lequel j'y laisserais ma vie ? Un piège... Bien sûr que c'en était un, elle allait droit dans le territoire du loup. Un loup qui la tuerait certainement comme nombre de ses victimes, laissant une signature sur son visage. Si elle en avait parlé à Glenn il lui aurait interdit d'y aller seule, l'aurait traitée de folle, mais puisqu'elle s'était mis en tête de géré seule cet individu, faute de ne pouvoir s'occuper de la Garde en même temps... Après tout, sa vie n'avait que peu d'importance. Mais elle aurait préféré passer des années auprès de Glenn au lieu de finir défigurée par un tueur en série.

Dans l'auberge, l'atmosphère était chaleureuse, beaucoup de personnes riaient, buvaient... Certains jetaient des coups d'oeil à la nouvelle arrivante, mais le fait qu'elle soit armée ainsi que les nombreuses cicatrices qu'elle portait les dissuadaient d'essayer quoi que ce soit envers elle. L'Elfe regarda partout autour d'elle, cherchant l'Edhel du rendez-vous. Elle finit par le trouver non loin de l'escalier, debout, adossé au mur. Elle ne bougea pas, son contentant de le fixer des yeux. C'était bien lui, aucun doute là-dessus. Son coeur se fit plus lent à battre, son trac s'estompa comme une minuscule flamme sur laquelle on a serré les doigts. C'est avec un calme étonnant qu'elle attendit qu'il fasse le premier pas.
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeLun 17 Sep 2012 - 10:36

Ainsi donc elle était venue...Glinaina. L'Elfe qu'il avait aidé à sauver à la bataille de Ruven, venant en aide à Hereon, alors que Deloth n'existait pas encore, et qu'Aldaron était encore lui même, ce temps où il était jadis déjà un officier de l'armée. Les bras croisés de l'assassin se délièrent, retombant le long de sa taille. Il avait ôté sa cape, qu'il avait laissé dans la chambre qu'il avait louée, ainsi que ses deux sabres. Son visage était découvert, seulement caché par des mèches rebelles. Sa seule arme était son coutelas, toujours lié, horizontalement, à sa ceinture, au bas de son dos. Il s'avança d'un pas, après s'être assuré d'être vue de la lieutenante, et s'engagea dans les escaliers.

Il les monta, sans même s'assurer qu'elle le suivait. Il ne craignait pas un coup d'épée dans le dos, pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait aucune preuve, à part sa parole, et malgré le fait que Glenn l'aimât, Hereon serait bien lent à croire qu'un ancien officier Elfe était l'auteur de ces assassinats. Deloth sourit à sa pensée, se rendant finalement compte qu'il était, tout compte fait, en position de force. Il rentra dans sa chambre, ne fermant pas la porte. Il entendit Glinaina rentrer. Sans prendre la peine de la regarder, il servit deux verres de vin. Il but dans l'un des deux - prouvant ainsi que le breuvage n'était pas empoisonné - et tendit l'autre verre à l'Elfe.

- On raconte que tu me cherches, c'est amusant. Traquer celui qui a jadis contribué à ta survie, je trouve cela amusant...après tout, les femmes que j'ai tuées, les connaissais-tu vraiment ?

La première intention de Deloth n'était aucunement de la tuer. Sa voix était calme, séduisante, et ses yeux sondaient au plus profond de l'être. Il sentit doucement le parfum, restant à distance de la lieutenante. Il ne commettrait pas l'erreur de la sous-estimer. Cette odeur, enivrante et douce, fit légèrement trembler la main de l'assassin, toujours tendue, tenant le verre. Qu'elle se dêpeche de le prendre ou de refuser, car plus elle était proche et qu'il sentait son parfum, plus le désir qu'elle sondait en lui augmentait...
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeLun 17 Sep 2012 - 15:54

Glinaina monta les escaliers en silence, suivant d'assez loin l'assassin. Arrivée dans le couloir elle put apercevoir une porte laissée grande ouverte dans le fond, d'où ne sortait aucun bruit. Toujours aussi discrète, elle s'aventura jusqu'à cette chambre illuminée par quelques bougies. En bas on pouvait toujours entendre les badauds rire à gorge déployée, si fort qu'ils ne devaient que s'entendre dans la salle communale. Très bien. S'il devait y avoir un affrontement et quel qu'en soit le vainqueur, personne ne rappliquerait. Pour le coup ils seraient tranquilles et à égalité au niveau d'une quelconque aide extérieure.

Alors qu'Edhel servait du vin dans des coupes, la lieutenant referma doucement la porte pour ne pas être dérangés. Lorsqu'elle se retourna il lui tendait l'une des deux coupes avec comme un sourire aux lèvres.

"On raconte que tu me cherches, c'est amusant. Traquer celui qui a jadis contribué à ta survie, je trouve cela amusant...après tout, les femmes que j'ai tuées, les connaissais-tu vraiment ?

L'Elfe ne répondit pas à sa question, ou du moins laissa peser un lourd silence entre elle et lui. Son regard se posa sur le verre de vin, plein, d'un regard qui ne laissait transparaître aucune confiance. Celui-ci se leva vers le visage de l'assassin qu'elle n'avait jusqu'alors jamais pu voir avec exactitude, lui permettant de voir un visage aux traits elfiques mais... plus endurcis que ce qu'elle n'avait jamais vu. Il semblait bien sûr de lui... Qu'il le soit donc jusqu'au moment venu !
Puis son regard retourna au verre dont le liquide émettait de nombreuses ondulations... Cet elfe tremblait-il ?


-Les gestes traduisent bien souvent les émotions que ne peuvent ou veulent énoncer les mots. En effet, je te cherche... et je t'ai déjà trouvé.

Elle fixa une nouvelle fois des yeux l'assassin, hésitant encore à prendre le verre qu'il lui tendait. A la fois il avait bu du même vin, à la fois il avait empoisonné sa première victime. Et comme elle n'avait vu s'il y avait quoi que ce soit dans le verre s'étant dilué dans le vin, elle fit juste un pas de retrait pour signifier qu'elle renonçait à son offre.

-Si tu l'avais vraiment voulu, je serais morte à l'heure qu'il est, Aldaron Anaëh Dil. Oui, je sais qui tu es : seul un Capitaine ayant combattu à Ruven a quitté l'armée elfique. J'ai beau vivre avec des Humains depuis plusieurs années, j'ai encore l'une de mes oreilles pointues là-bas. Enchantée de connaître l'un de mes sauveurs ; dommage que ce ne soit pour une histoire d'assassinat. Tu aurais pu me tuer... surtout dans la vieille maison. Me connais-tu assez ou te serais-tu trompé ?

A une distance bien respectable, elle restait pourtant assez proche de lui pour qu'il puisse encore "sentir son parfum", ce à quoi elle n'y pensait même pas. Un pas ne changeait pas grand chose ici. Elle le regardait toujours, ne bougeant pas d'un pouce. Il ne pouvait qu'avoir reconnu sa voix et elle ne savait comment il pouvait réagir, ce pourquoi elle était prête à dégainer l'une de ses lames en vitesse.

-Et si tu me disais pourquoi avoir daigné m'inviter, moi qui te poursuis ?"
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeLun 17 Sep 2012 - 16:22

Était-ce par peur, et donc par prudence qu'elle refusa son verre ? Tant pis. Le vin était bon. Il commença de boire alors le verre qui ne lui était pas destiné, prouvant qu'en rien il n'était empoisonné, ou drogué. Il posa les deux verres vides, s'installant à la table centrale et ronde qui prenait une partie inégale de la pièce. Au moment où il s'assit, un homme rentra, portant moult victuailles sur un plateau, qu'il déposa sur la table. Il accueillit dans sa main une pièce de la part de l'assassin, avant de ressortir aussi doucement qu'il était entré. Deloth invita son antagonisme à le rejoindre à la table. Suspicieuse, elle s'assit, mais resta loin de la table.

Deloth, doucement, afin de prouver qu'il ne désirait aucunement que la soirée ne s'achevât dans un bain de sang, prit le couteau afin de couper un fruit, dont il mangea la moitié en une bouchée. Il resservit du vin, dans deux cruches à nouveau, en proposant une à son invitée. Courtoisement, il s'essuya les lèvres, s'installant confortablement sur la chaise avant de s'allumer une cigarette. Il fixa quelques instants la lieutenante. Le fait qu'elle connaisse son nom l'avait en même temps énervé et apaisé, en son sein. Il sentait en lui que son ancienne vie voulait ressurgir, et lutter contre ce qu'il était devenu.

- Veux-tu réellement savoir ce que j'ai à dire, ce que mes gestes ne peuvent exprimer ? Glinaina apaisait, sans le savoir Aldaron. Son visage avait un petit sourire, mais cette fois un sourire heureux. Il demeurait petit, cependant. Il était très courtois, plus que d'habitude, décontracté, et désarmé. Et ainsi donc, cette fameuse Lina était elle-même, Glinaina. Bien qu'il ne s'y attendait pas réellement, cela ne surprenait pas Deloth plus qu'outre manière. Oui, si je le voulais, je t'aurais tué dans la maison en ruines. Mais je ne l'ai pas fais car je ne le veux pas, Lina. J'aurais pu te tuer ici même. Trois fois. Quand tu es rentrée dans l'auberge, un coutelas bien lancé t'aurait troué la gorge. En montant les escaliers, une ombre aurait pu te trancher la gorge. Et en rentrant dans la chambre, ma main t'aurait forcé à insérer ma drogue, et tu aurais subi le même sort que les autres. Mais la raison pour laquelle tu te tiens encore face à moi, est bien simple : Je ne veux pas ta mort, Lina.

Il ponctua ses dires en buvant une gorgée de vin, qu'il accompagna d'une bouffée de cigarette. Il s'excusa de pas en avoir proposé une avant, et tendit sa petite boîte à tabac à l'Elfe, proposant une cigarette. Il la posa devant devant elle, puis se leva, commençant à marcher, toujours en fumant, et ses mains mimaient des gestes simples. Deloth ne paraissait plus être lui même. Son visage séduisant jouait de ses avantages rhétoriques pour confirmer sa position, et ses yeux marrons rougeoyants ne regardaient que Glinaina en fin de phrase.

- Tu sais qui je suis, je sais qui tu es, c'est déjà un bon début, ma chère Lina. La question est plutôt, toi, me connais-tu réellement ? Je n'ai que très peu de temps été dans l'armée, tu sais. La vérité c'est que tu ne sais absolument rien de moi. Encore plus triste, c'est que tu crois réellement pouvoir m'arrêter. Glinaina, très chère...Il plaça ses deux mains sur les épaules de l'Elfe, sans aucune mauvaise attention. Ses doigts s'animèrent pour faire profiter la lieutenante d'un massage. Crois tu vraiment que je serais assez stupide pour t'inviter, si je te croyais capable de m'arrêter ? Ce qui m'amène à ta dernière question...Pourquoi t'inviter ?

Tandis qu'il partait sur la droite de l'Elfe, il laissa sa main gauche traîner sur l'épaule, puis la nuque de Glinaina. Sa peau était douce, accueillant ses doigts sans révolte ni peur apparente. Il se rassit en face de l'Elfe, plaçant ses coudes sur le bois de la table, reliant ses doigts qui accueillirent son menton.

- Glinaina...oublions le travail, veux-tu ? Ne me poursuis-tu pas seulement pour ton devoir, mais également car je t'intrigue ? Tu l'as su à l'instant où tu as vu le premier corps, que ce n'était pas l'oeuvre d'un vulgaire rat d’égout qui hante les bas étages de cette ville. Nous ne sommes pas armés, ni toi, ni moi. Nous sommes en civil, au cas où tu ne l'aurais pas remarqué. En effet, Deloth n'était point vêtu comme de coutume. Sa tenue était extrêmement élégante, récemment réquisitionné par un garde de Naelis. Lui, déguisé, en vérité. Il était coiffé, lavé, était élégant et sentait un mélange d'épices de l'Ithri'Vaan, un parfait enivrant, bien qu'il ne l'était pas autant que celui de la lieutenante. Ne remarques-tu rien ? Il n'y a ni poison, ni drogue, ni pièges ce soir. Il n'y a pas la garde, ni mes tours de maraudeur. Il n'y a aucune course poursuite. Glinaina...si je t'ai fais venir, c'est pour que nous dînions.
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeLun 17 Sep 2012 - 17:32

"Tu penses me connaître, Aldaron, mais que sais-tu exactement ? Ce que disent les gens de cette ville ? Ils ne font même pas partie de l'armée, les plus médisants ne m'ont jamais vu perchée sur le pilori drow. Pas un seul de mes soldats ne sait qui je suis réellement. Alors que peut dire quelqu'un que je rencontre pour la première fois, autre que ce que tout le monde dit ?

Tournant autour d'elle, il posa délicatement ses mains sur les épaules de sa congénère, faisant jouer ses doigts comme pour faire un massage tout en continuant à parler. Il se montrait si familier envers elle... une chose qu'elle détestait au plus haut point, qui ne pouvait qu'animer la peur et un certain souvenir en elle même si elle n'en montra aucun signe, même lorsqu'il fit glisser sa main sur la peau délicate de la jeune fille. Son regard était toujours le même, sa respiration était toujours aussi douce fluide. Et pourtant une partie d'elle ne désirait qu'éloigner cette main et le contact qu'elle avait avec sa propre personne. Elle était calme, moins désarmée que ne le laissait prétendre Aldaron, bien moins désarmée qu'elle n'aurait pu l'être en une telle situation. Sa force se trouvait dans la partie d'elle qui n'acceptait pas les sentiments hormis la soif de sang et la colère et c'était malheureusement sur ce terrain bien pentu que se trouvait Glinaina.
Que pouvait-il savoir d'elle, que pouvait-il connaître de ses pensées, de son ambiguïté ?

-Glinaina...oublions le travail, veux-tu ? Ne me poursuis-tu pas seulement pour ton devoir, mais également car je t'intrigue ? Tu l'as su à l'instant où tu as vu le premier corps, que ce n'était pas l'oeuvre d'un vulgaire rat d’égout qui hante les bas étages de cette ville. Nous ne sommes pas armés, ni toi, ni moi. Nous sommes en civil, au cas où tu ne l'aurais pas remarqué. Ne remarques-tu rien ? Il n'y a ni poison, ni drogue, ni pièges ce soir. Il n'y a pas la garde, ni mes tours de maraudeur. Il n'y a aucune course poursuite. Glinaina...si je t'ai fais venir, c'est pour que nous dînions.
-Pour que nous dînions ? Et ensuite ?

Elle regarda les mets présents sur la table tout en écoutant la réponse de ce si étrange elfe. Oublier le travail... Si les prostituées avaient oublié le leur de travail, elles ne seraient pas mortes à l'heure qu'il est.

-En effet, tu m'intrigues. Et cela est loin de me faire oublier le travail. Sais-tu, je suis en ce moment même assise devant une personne qui a passé le plus clair de sa matinée à tuer des femmes. Ors j'ai beau être une elfe, contrairement à elles, je reste une femme. J'ai de quoi m'inquiéter, comme qui dirait. Si je ne peux t'arrêter, alors toi tu le peux. C'est l'une des raisons pour lesquelles tu ne m'as pas tuée mais qu'au contraire tu m'invites à manger et à boire. Toute attention particulière cache une idée bien précise, quelle est la tienne ?"

Comme pour montrer un minimum de bonne volonté, elle prit un fruit au hasard et croqua dedans. Et dire qu'en réalité elle avait vraiment envie de terminer cette histoire au plus vite !
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeLun 17 Sep 2012 - 18:21

- Allons, allons...je ne prête que peu d'importance aux racontars sur l'armée, et encore plus celle de Naelis, ma chère. Non, je sais ce que Glenn m'a conté. Il était - bien que je ne suis pas sûr de pouvoir user du passé ici - mon ami, dans le temps. Je ne me bats pas, ou du moins, je ne me battais pas, pour n'importe quoi, ou ici, pour n'importe qui.

Deloth écoutait l'Elfe parler. Elle restait prudente, mais courtoise, en quête de savoir, toujours ce "pourquoi" sur ses lèvres si fermes. C'en était déplaisant, un mot si déplaisant sur ses lèvres si belles. Deloth ferma les yeux quelques instants, contenant en lui son désir qui ne demandait qu'à sortir de lui, et à se manifester sous une forme de violence, qu'importe les conséquences. Mais ce n'était pas ce qu'il désirait, alors il fit taire son désir, afin de continuer à parler.

- Eh bien, nous allons dîner, puis si le cœur t'en dit nous sortirons, ainsi tu cesseras d'avoir peur, tu te doutes bien que je ne ferais rien en public, d'ailleurs, sortons si tu le désires.

Il se leva brusquement, contournant la table et invita sa convive à se lever. Refusant sa main, il ne prit pas la peine de prendre ses sabres, il n'en n'aurait pas besoin. Après l'avoir fait remarqué à Glinaina, il ouvrit la porte, traversa le couloir et sortit dehors, où la lune n'était pas encore l'impératrice incontestée des cieux. Il attendit Lina puis l'invita à passer devant lui en glissant sa main sur le bas de son dos. Ils avancèrent quelques pas ainsi, la main de l'assassin toujours placée sur la hanche de la lieutenante. Il la retira pour s'allumer une fine feuille, qui enroulait non seulement du tabac, mais également une autre substance, puis, adossé à un rempart, il se tourna vers l'Elfe.

- Si je te disais que...je te trouve sympathique ? Aimable, fidèle...cela suffirait ? Tu vois, nous sommes dehors, je n'ai aucune arme. Il aurait fallu que tu faillisses à ta parole, et que deux contingents de gardes soient présents, afin de m'arrêter, mais tu n'en as rien fais.
Le remerciement était implicite, mais visible. Deloth appréciait grandement cette Elfe, et avait grand respect pour elle...Assez pour ne pas la désirer ? Peut-être. Tu veux savoir la raison de ta présence, Glinaina ?

A l'aide de sa vitesse surprenante, il se retrouva à quelques centimètres de son visage. Elle s'était plaquée sur le rempart, surprise. Les mains de l'assassin étaient de chaque côté de son visage, son corps épousait presque le sien, et ses yeux se plongeaient dans ceux de la lieutenante. Les yeux de l'assassin cillèrent un instant, le temps de s'assurer que le tabac qu'il fumait dispersait bien sa fumée. Car elle contenait une douce substance hallucinogène, qui provoquait, très lentement cependant, un voile de l'esprit chez qui l'inhalait. C'était du chanvre, et c'était avec cette substance que Deloth travaillait sur lui même afin de ne pas perdre son âme. Petit à petit, Glinaina l'inhalerait, et elle serait si faible qu'il pourrait ainsi s'amuser.

- Simplement pour te connaître, Glinaina. Rien de plus simple. Un dîner, une promenade...rien de plus simple. Si tu le désires, demain nous reprendrons notre petit jeu.

Il n'avait pas bougé, toujours extrêmement proche de l'Elfe, qu'il sonda avec ses yeux légèrement pourpres.
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeLun 17 Sep 2012 - 20:49

Ainsi ils sortirent, au grand malheur de notre Elfe. Certes elle n'aimait pas se retrouver dans la même chambre que son interlocuteur, mais aller dehors ne la tentait pas des plus. Il ne ferait rien en public... Toutes les rues n'étaient pas bondées à une si tardive, mais bizarrement elle se laissa entraîner. Quelque chose en elle l'empêchait de prendre en main son arme, elle suivait désormais cet assassin au lieu de simplement mettre fin à ses crimes. Chose bien étrange, me direz-vous, fort peu probable de la part d'une personne habituée au danger ainsi qu'à prendre des décisions pour elle et les siens. Mais quand vous avez ce qui peut être appelé une double personnalité et que c'est celle à laquelle personne n'est habituée qui prend le contrôle de votre corps, pouvez-vous tant résister que cela ? Glinaina se rendait bien compte qu'elle réagissait anormalement, anormalement curieuse de la chasse et du risque. Mais elle n'arrivait pas à prendre sur elle-même, appeler alors qu'il était encore temps, jouer le rôle qu'on lui connaissait. Alors qu'Aldaron, ou plutôt Edhel, posait négligemment sa main juste sur le bas du dos de sa comparse, celle-ci ressentit quelque chose lui faire mal plus vers les omoplates, la prendre de droite à gauche. Elle serra machinalement ce qui lui était étranger, c'est-à-dire la main jusque là amicale. C'était surtout pour faire passer cette douleur vivace, mais également pour s'assurer qu'il ne porterait pas la main plus bas, sans quoi elle ne se priverait pas de lui planter son couteau dans la gorge, même si c'était en public !

Ils sortirent de la taverne et prirent la direction des remparts, un endroit que la jeune femme connaissait très bien. Comme elle s'y était attendue, plus personne ne semblait encore traîner ici. Pas un chien, ce n'était pas pour dire. Seuls : elle, lui et sa cigarette dont la fumée était difficile à respirer. Il s'adossa contre le rempart tout en la remerciant de ne pas avoir appeler la garde. En son fort intérieur elle s'en moqua, ayant à chaque fois repéré où étaient les siens : trop loin s'il fallait apporter un secours rapide, ne sachant que l'accompagnateur de celle qu'ils auraient pu reconnaître comme étant leur Lieutenant n'était autre que l'assassin recherché toute la journée. Il lui disait également ce qu'il pensait d'elle, sympathique, fidèle, et encore... Là elle sentit le coup fourré et eut la chance d'avoir juste le temps de porter la main à son poignard avant de se retrouver en direct face-à-face avec le fumeur, les deux mains plaquées sur son fin visage, elle même coincée entre le mur et le corps svelte de l'Elfe. Sa cigarette laissait échapper de plus en plus de fumée, ce à quoi il fit un instant attention.


"Simplement pour te connaître, Glinaina. Rien de plus simple. Un dîner, une promenade...rien de plus simple. Si tu le désires, demain nous reprendrons notre petit jeu.

En réponse elle pointa seulement son poignard sur le ventre d'Edhel, le regardant droit dans les yeux. La fermeté avec laquelle elle tenait son arme força le tueur en série à reculer, fumant toujours autant. Lina se décala sur le côté, peu encline à continuer dans ce sens. L'air avait toujours cette odeur nauséabonde, mais de cela elle s'en fichait... ce qui n'aurait pas été le cas si elle avait su qu'il n'y avait pas que tabac dans cette horreur.

-Nous ne reprendrons pas de petit jeu demain, Edhel, déclara-t-elle tout en échangeant sa petite arme contre son épée. Je devrais te... te..."

Le chanvre commença à faire son effet hallucinogène, donnant premièrement une sensation de vide dans le corps de la lieutenant. Le temps de baisser juste un instant les yeux pour les relever aussitôt, Edhel ne se trouvait plus sous le joug de sa lame. Il venait tout simplement de disparaître alors qu'en réalité il se trouvait juste en face d'elle. Intriguée, elle se retourna un peu pour vérifier qu'il ne se trouvait pas derrière elle. L'odeur était toujours présente... Elle se tourna une nouvelle fois vers l'endroit initial où il se trouvait et l'aperçut, toujours là. Elle entendit son arme tomber au sol, résonnant de son bruit métallique. Elle fit un pas sur le côté, posa sa main sur le mur qui bien sûr avait changé de place (non, c'était elle qui venait de se déplacer !). Sa tête s'embrumait complètement, ce qui pouvait faire rire l'être qu'était Deloth. Glinaina porta une nouvelle fois la main à son poignard, mais elle sentit à ce moment précis des bras l'entourer, l'empêchant de terminer un mouvement qui n'aurait pas apporté grand chose à la situation.
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeMar 18 Sep 2012 - 10:36

Deloth se mordit la langue pour ne pas rire lorsque l'Elfe, non habituée comme lui, se mit à perdre ses repères. Elle esquissait des gestes ridicules, s'appuyant au mur, faisant tomber son épée, que Deloth ne se gêna pas pour ramasser. Il la glissa à sa ceinture, puis passa ses bras autour de la taille de la lieutenante. La quantité de chanvre qu'il avait immiscé dans son tabac était suffisante pour voiler l'esprit durant une nuit. Ce serait amplement suffisant. L'assassin la serra doucement contre lui, passant sa main douce sur la chevelure châtain de sa proie. Il plaça doucement le visage de Lina sur son épaule, comme deux amants s'étreignant sous une belle nuit d'été. Il lui plaça un doux baiser sur le front, et commença sa petite tirade.

« Quand tu te réveilleras, Glinaina, tu n'auras aucun souvenir de cette soirée. Tu auras oublié notre discussion, nos ébats, comment la soirée s'est fini. Je ne serais, dans ta mémoire, qu'une simple marque, trop difficile à effacer, mais trop partielle pour la reconstituer. Tu auras une vague impression de déjà vu de mon visage, sans le situer dans la longue frise qu'est ta vie. Ce soir, nous nous appartenons, ma chère...Sans le savoir, tu seras consentante à tout ce qui arrivera dans les heures qui suivront...

Deloth laissa ses lèvres parcourir le cou de la lieutenante, sentant son parfum enivrant. Il la désirait, maintenant. Mais il se retint, attendant encore le moment propice. Il attendrait doucement que les premiers effets passent, que le mal de tête habituel se tasse, afin de laisser place à de l'incompréhension et du désir. Petit à petit, d'ici quelques minutes, Glinaina n'aurait d'yeux que pour l'assassin, et elle le désirerait à son tour plus que tout. Alors la soirée commencerait pour se finir très tard dans la nuit, et le lendemain, la jeune Elfe n'aurait tout bonnement aucun souvenirs de la veille. Elle se réveillerait dans la chambre de l'auberge, avec la version de l'histoire que Deloth lui imposera dans son sommeil : Un combat, elle le tuerait, puis, ivre de fatigue après l'affrontement, se coucherait.

Ce ne serait bien sûr qu'un bien piètre mensonge, mais Glinaina n'aurait simplement aucune conscience pour se rappeler la vraie version, comme enfermée dans une salle aux murs invisibles. Elle n'aurait donc d'autres choix que de se plier à cette histoire, se persuader que Deloth était mort. Cela attristait quelque peu l'assassin, qui regretterait de se permettre ainsi d'être oublié par la femme avec qui il allait passer la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeMar 18 Sep 2012 - 11:05

Les mots de l'assassin sonnaient comme une douce et triste mélodie dans l'esprit de l'elfe qui ne savait même plus où était le bas tout comme le haut, on aurait pu la pendre par les pieds elle ne s'en serait aucunement aperçue. Poupée de chiffon, elle se lissait guider par celui qu'elle aurait pu ne jamais connaître. Alors que son esprit se débattait dans la cage qu'était devenu son cerveau, elle resentait le tacte dont faisaient preuve les lèvres du marionnettiste, accusait les sensations qu'une femme aurait eu en se faisant embrasser de la sorte par son tendre amant. Mais elle était loin de ce cas si romantique et le savait. Glinaina était intérieurement de plus en plus horrifiée par ce qu'il se passait, en tremblait comme lorsqu'un prisonnier voyait apparaître l'arme qui allait le faire tant souffrir lors de l'une de ces si violentes tortures... Sonnée, agacée, elle ne pouvait aller contre ce qui se passait malgré tous les efforts mentaux qu'elle pouvait produire. Comprenant au bout d'un moment que la partie était perdue, même si sa tête lui tournait beaucoup moins, elle se réfugia donc au plus profond d'elle-même, là où un volcan dormait encore, veillant le moment tant attendu pour entrer en éruption. Pour la seconde fois de sa vie, ce mal qui la prenait si sournoisement devenait un lieu de refuge peu sûr mais efficace.

"Ce soir, nous nous appartenons, ma chère...Sans le savoir, tu seras consentante à tout ce qui arrivera dans les heures qui suivront..." Ces paroles résonnèrent une dernière fois dans la tête de la jeune femme, allumant en elle un feu qui n'était jusque là que braises.
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeMar 18 Sep 2012 - 15:26

L'assassin savourait d'avance la nuit qu'il allait passer. Ses lèvres baisaient à présent le cou de sa proie chétive, tandis que sa main gauche caressait sa joue, et la droite l'enlaçait par la taille. Les baisers s'attardèrent sur le cou et dérivèrent sur son épaule nue. Puis, doucement, il la ramena vers l'auberge, regardant de ses yeux avides la fenêtre de la chambre où ils se trouvaient, et où ils se trouveraient dans les quelques instants. Ils traversèrent l'auberge, Deloth tenant Lina comme sa compagne, passant inaperçu aux yeux des manants désintéressés. Il l'amena dans la chambre en la guidant, tel sa marionnette, son jouet, prêt à assouvir jusqu'à ses désirs les plus fous. Il referma la porte, et s'approcha derrière sa congénère, l'enlaçant par la taille, et reprenant son affaire là où elle s'était arrêté.

A présent, les premiers effets de la drogue devaient se dilapider, et les seconds devaient se manifester peu à peu. Une faim incroyable, une sensation de bien être inégalée, et un désir de luxure à toute épreuve...L'assassin porta sa main sur les boutons de la chemise de l'Elfe, déboutonnant peu à peu les boutons du corset. Il l'ôta doucement, appréciant la finesse d'un buste menu, frêle mais de toute beauté. Il ôta lui même la sienne en la tirant vers le haut d'un coup sec, l'envoyant rejoindre sa tenue de maraudeur. Les mains de la lieutenante - contre son gré - se posèrent sur le torse finement musclé de l'assassin, puis, pour la première fois, ils s'embrassèrent.

C'était un baiser des plus fougueux, que des observateurs qualifieraient d'humide et de sensuel. Les mains des antagonistes appréciaient la tournure et la forme du corps de l'autre, tandis que les lèvres ne se séparaient pas, toujours entremêlés dans une étreinte érotique. Pas par pas, ils traversèrent la chambre, avant que l'assassin ne soulève la lieutenante par les cuisses avant de l'allonger sur le vaste plumard*. Il laissa les jambes de la lieutenante l'entourer tandis que ses lèvres procuraient maints sensations à l'Elfe, tandis qu'elles furetaient partout sur le corps nu de la lieutenante.
La nuit promettait d'être des plus passionnantes.


* = Avoue ce mot t'a cassé l'ambiance, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeMar 18 Sep 2012 - 18:50

Comme le pensait bien Edhel, la jeune femme se laissa faire, ou plutôt elle n'eut assez de force pour résister. Véritable Maître de sa marionnette, il pouvait la faire se déplacer comme il voulait, dans la direction qu'il souhaitait. Pour cela il avait juste à la tenir, le corps de sa compagne d'une nuit marchait sans que l'esprit ne le lui demande. Glinaina repassa donc par la grande salle pour remonter dans cette chambre où victuailles et lit les attendaient, n'attirant aucunement l'attention sur elle, n'essayant aucunement de parler, n'étant tout simplement pas réellement présente. Personne ne sembla s'en soucier, personne ne sembla la reconnaître non plus - il était vrai que les quelques fois où elle était venue, c'était toujours en uniforme ou accompagnée d'un bon groupe de soldats habillés en civils - alors l'assassin put la conduire tranquillement à l'acte tant attendu.

Nombre de baisers, de caresses... L'elfe obéissait juste à la drogue et à Deloth, toute son intériorité concentrée au plus profond d'elle-même. Il ne fallut pas attendre pour qu'elle se trouvât allongée sur le lit, nue comme une feuille d'automne, le corps d'un mâle sur le sien, dans une proximité que l'archère ne pouvait psychologiquement plus accepter, proximité qui l'avait déjà fait mal réagir, quoi qu'elle ne fusse pas aussi grande qu'en cette nuit d'été. Les mains s'égarèrent, les lèvres s'enlacèrent... Ses yeux s'ouvrirent, froids comme la glace.




Elle rouvrit les yeux, haletante, les clignant sans cesse pendant une bonne fraction de seconde. Elle se tenait debout devant un Edhel assis, la main visiblement posée sur une blessure. Son bras commença à trembler, sa main gauche se détendit juste assez pour laisser tomber la courte arme ensanglantée qu'elle tenait. Que s'était-il passé, où était-elle, qui était-elle ? Des questions sans réponse... Elle se sentait mal, la tête lui tournait, son corps la faisait souffrir. Le sang. Ça sentait le sang.
Pas un mot, pas une véritable pensée. Les yeux de Glinaina se révulsèrent puis son corps partit en arrière, se cognant contre le mur, la laissant doucement se mettre assise, inconsciente de ce qui était et qui est.

Pour l'assassin ce devait être une situation particulière, du jamais vu certainement. Tout d'abord le côté sombre jusque là retenu de l'Elfe avait fini par faire surface, volcan entrant de bon gré en éruption. Pendant le peu de temps où le corps de l'archère avait complètement fait fi de la drogue qu'il recelait encore, la brave lieutenant était devenue méconnaissable, ne pouvant même plus être qualifiée d'"être humain" mais plus comme un fauve empli de haine et de soif de sang. Il avait été blessé, mais heureusement ce n'était rien de grave. En ce qui la concernait, il n'avait même pas eu besoin de lever la main sur elle pour que des filets de sang coulent le long de ses épaules, de son dos et plus bas encore. Peu avaient déjà vu cela : les fameuses traces noires se trouvant notamment sur le bras droit de l'Elfe s'étaient de nouveau agrandies, ne s'arrêtant plus à leurs quelques centimètres habituels, la peau tendre de la jeune femme était une nouvelle fois entrecoupée par la magie.
Non. Le traumatisme avait assez grand, Lina s'était assez réfugiée dans cet endroit sans sentiments de son âme, n'avait su gérer ses émotions. Le chanvre avait de plus aidé à ce sombre résultat : le changement qui s'opérait en l'Elfe ces dernières années avait réussi à prendre son envol.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]   Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Attrape moi si tu peux. [PV Glinaina][Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Moustique et caméléon, semblables dans leur secret [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ITHRI'VAAN :: Royaume de Naelis :: Naelis-
Sauter vers: