Partagez
 

 Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]   Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeMar 18 Sep 2012 - 19:11

Ce RP est la suite de celui ci : [Lire]


L'Edhel regardait Glinaina, acculée au plus profond du lit, seule, nue et délaissée. Elle se recroquevilla, terrifiée. Mais ce n'était pas de Deloth dont elle avait peur. Tout simplement pour la bonne raison que Deloth n'était plus là. Aldaron avait repris le dessus, prenant pleinement possession de son corps. L'esprit du rôdeur ne prêtait nullement attention à sa plaie. Il était plutôt complètement effaré de ce qui venait de se passer. Lina…non, Glinaina, était passée outre les effets du chanvre, et avait attaqué Deloth avec une lame courte. Les deux Elfes nus comme deux nouveaux nés se regardaient, sans comprendre, ignorants face à ce qui venait de se passer. Ainsi donc la schizophrénie de Deloth n’était pas unique…la lieutenante avait également un côté…haineux.

Aldaron ne prêta aucune importance non plus au fait que lui ou celle qu’il avait jadis sauvé soit nu. Cela ne l’importait aucunement. Il l’avait drogué, trompé, et était sur le point de coucher avec. Bientôt, Deloth serait là, et lui ne tirerait aucune pitié de la lieutenante brisée. Le pragmatisme de l’assassin serait cruel : Il avait été attaqué. Alors il la violerait, avant de la tuer. Il n’avait plus beaucoup de temps. Deloth essayait déjà de reprendre le contrôle et de réduire l’esprit pur d’Aldaron au silence. Mais il lutterait, et cela prendrait quelques minutes. Aldaron serait encore lui-même, puis serait les deux simultanément. Le caractère du personnage sera une fusion des deux : Une volonté tiraillée entre tuer, et sauver. Deux antagonistes se battant pour le même corps. Et au final, comme d’habitude, Deloth l’emporterait, et ils repartiraient pour de longues semaines d’assassinat, auxquels Aldaron prendrait plaisir, sans le vouloir.

Aldaron s’approcha à pas rapides, sans réfléchir à quelles conséquences pouvaient avoir son acte. Il prit place sur le lit, tenant son épaule dont le sang coulait. Il prit la main de l’Elfe, la serrant le plus fort possible afin qu’elle le regarde. C’était pour sa vie qu’il faisait cela. Si Deloth réapparaissait alors qu’il se trouvait en face d’elle…

« Glinaina, écoute moi attentivement. Ce qui s’est passé n’est pas de mon fait, tu me comprends ? Deloth, est une partie de moi. Je suis Aldaron, je sais pas si tu te souviens de moi, bref…ce n’est pas ce qui importe. Deloth est dangereux, extrêmement dangereux, et je ne le contrôle absolument pas. Il a l’ascendant sur moi, et ce n’est pas mon esprit qui contrôle mes faits et gestes. Alors écoute moi bien, s’il advient que nous nous recroisions, méfie toi de moi. Méfie toi encore plus que de coutume, car Deloth est un chasseur, tu m’entends ? Il n’a pas eu ce qu’il voulait hier soir, il te voulait toi-même s’il ne comptait pas te tuer, et s’il te revoit je ne sais pas ce qu’il te fera, tu me comprends ? »

Aldaron contint une petite larme qui menaçait de perler. Il sortit Glinaina du lit, toujours nue, la plaçant sur un fauteuil, l’enroulant d’une couverture épaisse. Lui-même, il se vêtit de son pantalon sombre, le pantalon de Deloth, avant de garder son sabre à portée de main au cas où…Glinaina l’attaquerait, même si elle ne semblait pas vraiment en état.


Dernière édition par Deloth le Jeu 20 Sep 2012 - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]   Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeMer 19 Sep 2012 - 10:01

Pendant interminable, nombre d'images passèrent dans la tête de Glinaina, un grand étant en relation avec le passé, d'autres étant mystérieuses pour cette dernière. Elle semblait revivre ces moments douloureux où elle avait été mise àrude épreuve, où elle n'avait pu échapper à ces horreurs... Viol, torture, crises... Pendant toute la nuit elle les reviva, ne pouvant se soustraire à cela. Un nouveau combat contre elle-même, de nouvelles blessures qui la déchiraient un peu plus. La nuit avançait, la fièvre montait. Lorsqu'elle pu enfin ouvrir les yeux, retourner dans l'instant présent, son corps était en sueur, de cette sueur froide que nombre d'Humains ont pu connaître lors de leur courte vie. Une nouvelle fois sa respiration était lourde et hachée, chaque inspiration et expiration lui causait des douleurs. L'archère avait déjà connu cela, mais elle était à ce moment même incapable d'en dire plus, de dire quoi que ce soit tout simplement.

Elle ne pouvait que regarder celui qui se trouvait au-dessus d'elle, lui tenant la main. Il lui parlait, elle le voyait bien, mais ne faisait qu'entendre sans écouter. Les sons ricochaient dans sa tête, lui donnant une migraine pas possible. Il voyait dans son regard qu'elle avait peur, mais de quoi ? De lui ? Oui. Plus elle revenait à elle mieux elle se souvenait, avait en mémoire ses ressentis. Cependant notre Elfe était surtout perdue, égarée quelque part dans un corps. Elle avait des doutes quant à qui elle était et le comportement complètement opposé de l'homme par rapport à sa mémoire n'était pas pour l'aider ; il s'occupa d'elle au lieu de lui faire tourner la tête avec une cigarette, la portant jusqu'à un fauteuil puis la couvrant à l'aide d'une couverture. La jeune femme n'avait que peu de forces en elle, tout avait déjà utilisé pendant la nuit. Pendant la nuit... Quelle heure était-il donc ? L'attendait-on ? Le sang avait eu le temps de sécher sur sa fine peau meurtrie, craquelant dès que l'Elfe bougeait.
Aldaron se rhabilla quelque peu, s'éloignant un minimum de sa comparse. Celle-ci se blottit contre la couverture à cause du froid, aucune expression sur son visage, aucune émotion ne pouvant se voir.

Ce n'est qu'après un long moment que sa respiration ne se fit plus entendre, que son corps cessa de trembler, qu'elle redevint "normale". Les yeux avec lesquels elle dévisagea l'assassin étaient d'une froideur à toute épreuve, laissant deviner quel côté avait pris le dessus en elle.
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]   Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeMer 19 Sep 2012 - 10:49

Cela ne sentait pas bon. Pas bon du tout. Et Aldaron ne pensait pas à l'odeur de sang qui régnait dans la pièce. En vérité, ce n'était pas de Glinaina dont il avait le plus peur - ou de son ascendant Drow. Il savait qu'elle allait l'attaquer, mais pas sous sa...véritable forme. Le danger résidait dans le coté Drow de la lieutenante, et en Deloth. Deux antagonistes résidant au plus profond des deux êtres, à l'unique différence que le bon était dominant chez la femme, alors que Deloth était proprement le dominant du corps d'Aldaron, enfermant son esprit. Si la Drow l'attaquait, Aldaron pourrait facilement la vaincre et la désarmer, évitant ainsi de lui faire du mal. Mais alors il serait brûlé d'une colère qui libérerait l'esprit de Deloth, qui reprendrait le corps d'Aldaron, et ferait face à une Glinaina sonnée et à disposition pour les pires fantasmes de l'assassin.

Et c'est ce qui se passa durant un instant. La vision de la chambre fut remplacée par celle d'une salle vide. Aldaron retrouvait sa prison, quatre murs de verres, illuminés, desquels il ne pouvait pas sortir. Il voyait sur les murs défiler la scène que Deloth commettait, parant l'assaut de l'Elfe nue, attaquant à la force de ses poings. Aldaron, prisonnier de lui même hurlait en se tirant les cheveux. Il sentait en lui apprécier le coup que l'assassin porta au visage de la lieutenante. Il ressentait son plaisir s'aiguiser tandis que l'assassin s'allongeait sur le corps nu de la lieutenante à demi consciente. Mais il combattait cela, il luttait, hurlait, laissant sa haine combattre celle de Deloth. Alors la vision de la chambre revint. Aldaron contempla ses mains, puis s'empressa de retourner la lieutenante sur le dos. Son visage était quelque peu ensanglanté par le coup de pied de l'assassin, mais rien ne semblait cassé. Il la souleva, par les jambes et les épaules, la tenant tendrement, comme affecté et blessé par ce qu'il venait de faire. Il la rallongea sur le lit, puis remit la couverture sur le corps frileux et chétif de sa congénère.

Il ramassa son sabre sur le sol, et le plaça près de son attirail - sa veste matelassée, son plastron, ses bottes, sa cape à capuchon, son autre sabre et son coutelas. Tandis qu'il regardait Glinaina à demi consciente, ses mains se prirent la tête, soulevant ses cheveux de façon pittoresque. Comment allaient-ils s'en sortir ?

« Glinaina, tu m'entends ? Putain...»
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]   Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeMer 19 Sep 2012 - 18:07

Rien n'était à comprendre dans ce qu'il venait de se passer tellement cela pouvait dépasser l'entendement : le violeur devenait le gentil dans l'histoire et la fille perdait la tête, consumée par un mal étrange toujours empli de haine... A croire que les rôles s'inversaient et pouvaient se ré-inverser d'un moment à l'autre, donnant du suspens quant à la fin de cette nuit - ou matinée, mais qu'importe ? Nos deux protagonistes n'étaient pas mieux lotis l'un que l'autre et pour l'instant ils avaient droit à une sorte de dialogue de sourds. Bref, notre lieutenant se retrouva à nouveau allongée sur le lit tandis qu'Aldaron la regardait, peiné par ce qu'il se passait.

"Glinaina, tu m'entends ? Putain...

L'interpellée rouvrit les yeux, cette fois-ci fatigués. Encore une fois les questions du où et qui elle était passèrent dans sa tête, le vide et la douleur continuant à se faire en elle. Et le froid... Mais qu'est-ce qu'elle faisait donc là ?
Tout en se retournant vers la voix qui avait prononcé son nom elle passa sa main sur son front : de l'eau y perlait, il était chaud... brûlant même. Glinaina ne tarda pas à découvrir sa nudité et réagit à la fois en voulant la cacher, à la fois comme si cela ne la dérangeait aucunement ; tout en se mettant en position assise elle retint la couverture au niveau de sa poitrine, mais sans plus. Elle leva les yeux vers Edhel et prit peur en le reconnaissant. Heureusement il se rapprocha d'elle et la fixa du regard, assez loin pour ne pas la déranger mais assez proche pour qu'elle reste concentrée. Son envie de se réfugier au plus profond d'elle-même cessa et enfin elle parla.

-Que s'est-il passé ?"

Elle remarqua avec dépit tout le sang qui était sur elle, infime mais tout de même impressionnant. Sans vraiment savoir pourquoi elle se recroquevilla complètement sur elle-même, ne faisant plus attention à sa peau non recouverte malgré la présence d'un mâle. Tout cela n'avait pas grande signification. Elle avait l'impression de ne pouvoir s'y retrouver, qu'en elle tout n'était qu'un puzzle à reconstituer.
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]   Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeMer 19 Sep 2012 - 19:17

La voix de l'Elfe nue soulagea Aldaron, qui poussa un long soupir de soulagement. Il se frotta le visage de ses deux mains, et entreprit de conter à la lieutenante, les récents évènements. Il n'omit rien de dire, comment Deloth l'avait jouée avec ses tours, puis comment il l'avait bécotée, embrassée et caressée. Il insista sur le fait que cela n'était pas de lui, ne se contentant que d'une explication brève, entre la différence cinglante, à la fois minime, mais abyssale entre ces deux antagonistes. Puis il arriva au passage de l'histoire d'horreur, lorsque Deloth entamait son viol, qu'Aldaron, enfermé dans sa prison mentale, avait vu de ses yeux vus Glinaina assaillir Deloth avec une férocité redoutable. Elle avait alors eu un instant d'absence, durant lequel Deloth perdit le contrôle, laissant Aldaron reprendre possession de son corps.

Alors elle l'avait de nouveau attaquée, alors que Deloth redevenait maître d'un corps tiraillé par un affrontement psychologique entre deux entités d'une même puissance. Puis quand l'assassin s'apprêtait à la violer, le rôdeur était réapparu, sauvant la lieutenante d'une ultime insulte à son intégrité. Et la suite...il était en train de la raconter. Aldaron se tut un instant, une main dans les cheveux, l'autre sur la bouche avec un air pensif. Il gardait son regard sur la lieutenante qu'il avait bravé. Il prit une serviette qu'il humecta dans une bassine d'eau -qui était à peu près l'unique chose qui était encore debout dans la salle- et s'approcha de la lieutenante. Il ignora la peur que sa congénère devienne violente. Il l'avait bafoué, à lui de réparer les tords. Il essuya le bras de l'elfe, dardé de sang caillé - mais était-ce en intégralité le sien ?

Il hésita à prendre le bras, mais il agit tout de même, lavant le bras de Glinaina, humecté de sang. Une vive douleur lui prit alors la tête, et il entendit une voix scinder son esprit de l'intérieur. Une voix qu'on ne pouvait ignorer, tel une substance qui s'imprègne en votre être, vous séduit et vous trompe.

« Viole la. Elle est faible, à ta portée...venge-toi sur elle. Bafoue la. Tue la.


Il ignora la voix, mais il sentait que ses yeux se fermaient. Sa volonté le quittait...Non. Il lutterait. Si Deloth revenait, il tuerait Glinaina, en lui brisant la nuque d'un mouvement sec de ses mains, il ne prendrait pas son temps pour la souiller. S'il abandonnait, elle mourrait ici, dans cette chambre, et il serait de nouveau le responsable d'un meurtre. Glinaina semblait également en piteux état. Il lui serra le plus fort la main qu'il put, tant pour se garder éveillé, que pour la maintenir consciente :

« Glinaina...Deloth essaie de revenir. Si tu te rends compte qu'il est dans la pièce, fuis. Ne cherche pas à le combattre, tu n'y arriverais pas, et il te tuerait. Je t'en supplie, dis moi que tu m'entends, merde ! »
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]   Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeJeu 20 Sep 2012 - 11:29

De la première partie des explications, l'elfe s'en souvenait très bien. Elle savait avoir traqué puis suivi le dénommé Edhel, meurtrier de plusieurs femmes en une seule jounrée. Ils avaient alors eu l'occasion de se voir en face-à-face une première fois : c'était à ce moment que l'assassin l'avait invitée à l'auberge de l'Ours, où elle devait encore être, loin d'en être sûre. De là cet Elfe l'avait "invité" à manger puis à se balader et cela s'était terminé en piège où la jeune femme n'avait rien pu faire. C'était à partir de cet instant là qu'elle ne se souvenait de rien. Il commençait à la violer, et après ? Maintenant elle était assise nue sur un lit, du sang séché un peu partout sur son corps.
Les dires d'Aldaron permirent à Glinaina de comprendre un minimum ce qui s'était passé et ne pouvait qu'en être apeurée du fait de ce que cela signifiait : son fichu côté drow avait pris le dessus et n'avait pas fait qu'une petite avancée. Elle resserra ses bras autour de ses jambes, ne disant rien, ne trouvant plus la force en elle de stopper quelque chose qui venait du vide. Une larme coula sur sa joue, montrant qu'elle était désarçonnée et peu capable à l'instant même de réellement reprendre sa place dans son corps. Comme elle aurait pu s'y attendre une forme noire monta en elle, forme qu'elle essaya stupidement de réfrenner. Il continuait de lui parler, enlevait même le sang séché à l'aide d'un chiffon mouillé. Mais il vint à ne plus parler à celle qu'il pensait, il parlait presque dans le vide. Ceci aurait d'ailleurs été le cas si le côté sombre de la lieutenant n'avait pas été un minimum intéressé par l'elfe auquel elle avait affaire.

"Inutile de me prendre pour une crétine, Aldaron. Elle ne t'endendra pas et ne sera certainement pas en mesure de me battre avant bien longtemps, et ce grâce à toi, Deloth ou pas !

Un sourire retorve se dessina sur le fin visage de l'Elfe, visiblement plus elle-même.

-Tu as peur... Laisse-le donc être toi ! Tu n'es qu'un pleutre, Aldaron, sinon tu combattrais vraiment. Et les pleutres n'ont pas leur place en ce vaste monde."

Son sourire s'élargit ; elle allait bien voir comment il allait réargir, qui prendrait le dessus face à cette si petite accusation. En attendant elle se leva sans faire attention aux muscles de son corps qui criaient de douleur pour aller reprendre ses vêtements. Pour l'instant elle était face à un innoffensif, donc pas de danger. Elle mit son pantalon, commença à enfiler sa chemise... et se retrouva sur le sol, pliée en quatre faute de muscles ne pouvant encore la supporter vraiment. Sa respiration changea une nouvelle fois, devenant halletante, Aina reprenant le dessus. Elle finit en grimaçant de mettre sa chemise et posa ses mains sur le plancher. Elle se mis à tousser, chaque toux lui provoquant un soubresaut de douleur, jusqu'à ce qu'un peu de sang vienne avec. Elle était fatiguée, cela se voyait. S'était-elle déplacée encore ?
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]   Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeJeu 20 Sep 2012 - 14:40

Au lieu d'un rictus de colère, ce fut un sourire malveillant qui accueillit les paroles de l'Elfe, à l'esprit conquis par le Drow. Deloth regardait l'Elfe, et se mit à rire, alors qu'il sentait déjà qu'Aldaron luttait pour reprendre le dessus.

« C'est amusant que tu dises cela, Drow, que les pleutres n'ont pas leur place dans ce monde...car étrangement, d'Aldaron et toi, c'est lui qui réapparaît le plus souvent, comparé à toi. »

Réplique cinglante, un humour noir et inapproprié, mais tout ce qui plaisait à Deloth. A vrai dire, l'assassin trouvait même la Drow excitante à souhait, dans ses paroles. Il l'aurait volontiers violé atrocement - bien qu'au fond de lui, peut-être que la Drow aurait consentie. Cette idée alléchante excitait l'assassin, et cela se voyait, malgré son bas porté. Mais cela était malheureusement impossible pour lui, car tout comme l'assassin, Glinaina luttait pour redevenir elle-même, à l'image d'Aldaron combattant pour maîtriser son corps. La lieutenante se leva pour se rhabiller, au plus grand dam de Deloth, qui déjà se levait pour l'en empêcher, mais alors qu'elle s'affalait au sol, les yeux de Deloth se fermèrent avant que ceux d'Aldaron ne se rouvrent.

Suffit. Cela était trop, et ne pouvait plus durer. Ils ne pouvaient ainsi continuer, laissant leur subconscient prendre le pas sur eux - bien qu'Aldaron était lui même à présent le subconscient de Deloth. Les deux Elfes ne pouvaient poursuivre leur petit jeu. La situation recensait maints quiproquos amusant Deloth, prisonnier en Aldaron : L'assassin, principal possesseur de son corps, voulait tuer Glinaina, qui contrôlait à grande partie son enveloppe charnelle, tandis que le subconscient de Lina semblait apprécier Deloth, et que celui de l'assassin protégeait la lieutenante. C'était une sorte de rivalité entre quatre personnages, à la fois réels et irréels, les conscients se détestant, les subconscients également, tandis que, à l'inverse, le conscient appréciait le subconscient de l'autre. Une vraie partie de cartes.

« Glinaina, il y a un moyen pour empêcher ta autre côté de surgir ? »

S'il n'y en avait pas, Aldaron avait bien une idée. Ses yeux oscillaient entre l'Elfe à moitié nue et le sachet de drogue dépassant de la veste de l'ancien rôdeur. Une baie, et elle dormirait pendant de longues heures, assez peut-être pour permettre à la garde de la remettre en état, et pour lui de disparaître. Une solution extrême...serait-elle nécessaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Les Pommes Légendaires Salées
Glinaina

Nombre de messages : 2926
Âge : 27
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]   Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeJeu 20 Sep 2012 - 17:43

Comment ça elle n'apparaissait pas souvent ? Hé oh Monsieur l'assassin malpropre qui se fait rabaisser par un Elfe bisounoursé, elle au moins ne venait que d'apparaître et n'avait donc pas pu prendre racine en tant que "conscient d'une enveloppe charnelle", contrairement à lui ! Non mais franchement... Si cette idiote d'Elfe (puisque notre cher ami différencie les deux "parties" d'une même conscience) ne se débattait pas et que ce corps n'était pas aussi mal en point qu'il ne l'était, elle l'aurait déjà tué. Hé oui, les grandes douleurs avaient le désagréable don de ramener l'Elfe au niveau du conscient, ramenant la partie colérique à l'état de lierre s'accrochant à un arbre. Même si cette baffe verbale n'avait arraché qu'un rictus d'amusement aux lèvres de l'Elfe, la douleur avait forcément "rétabli les choses" (voyez par qui est cette version).


*_*


"Glinaina, il y a un moyen pour empêcher ton autre côté de surgir ?

La concernée se tourna vers l'Elfe, tremblante, fiévreuse et toujours aussi perdue. Elle dut se ressasser trente-six fois la question dans sa tête avant d'en comprendre toute l'ampleur et d'y voir une réponse dans son passé, le présent étant tout aussi mortifié pour elle que sa propre âme. Elle avait maintenant tout pour plaire à un loup : du sang sur elle, l'odeur de ce sang lui emplissant les narines et dorénavant le goût de celui-ci dans la bouche. Un animal, était-ce tout ce qui restait d'elle ?
Elle eut du mal à arrêter de cracher de son sang et, lorsque cet exploit fut enfin accompli, elle se tourna vers Aldaron. Y avait-il seulement un moyen de rester intacte... telle était la question.

-Je ne sais pas, je ne la sens pas venir... Si je te cause du mal... N'hésite pas à me tuer ; ou à me laisser là où ils pourraient me trouver.

La tuer... Cela ne la dérangeait aucunement, se sachant devenue mortelle pour ses propres amis et de toute façon n'étant plus réceptive à quoi que ce soit, excentrée de tout. Elle baissa le yeux, se vit entièrement habillée pour une fois. Un progrès non dû à elle.

-Fais-le, si tu es bien Aldaron. Entre Elfes."

Elle eut comme un début de sourire puis se laissa glisser sur le sol, sa tête lui tournait trop pour pouvoir tenir ne serait-ce qu'à genoux. C'était toujours ainsi que cela se passait lorsque ses marques s'agrandissaient, il fallait toujours qu'elle soit soignée. La fièvre était il y a bien plus longtemps, lors de son enfance... Elle s'en souvenait, maintenant que la fièvre lui semblait pouvoir tuer une personne.

Toute chose tournait autour d'elle, elle ne s'occupa pas de la réponse d'Aldaron ou de Deloth. Enfin elle sentit qu'on lui levait la tête, puis plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
L'Edhel
Elfe
L'Edhel

Nombre de messages : 304
Âge : 23
Date d'inscription : 04/03/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 512 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]   Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitimeJeu 20 Sep 2012 - 18:52

Aldaron n'avait donc plus aucun choix. La lieutenante inconsciente, à moitié nue, allongée sur le parquet d'une funeste chambrée, l'avait imploré de la tuer. Il avait senti son subconscient tressaillir de joie, car son nom était alors apparu sur les lèvres de l'ancien rôdeur. Cependant, ce dernier ne pouvait se résoudre à cela. Alors il s'en tiendrait à ce qu'il avait prévu. Il s'approcha de sa veste, sortant une boîte de bois de laquelle il sortit une baie noire. La drogue du sommeil, provoquant un sommeil de plusieurs heures. Il souleva la lieutenante, la rallongeant pour la troisième fois sur le lit.

« Oh oui, allez, vas-y ! Un petit tour de main, et le pantalon s'enlève, on fera cela vite fait bien fait, allez...»

Mais Aldaron ne put s’empêcher, malgré sa retenue, de reconnaître que Glinaina était d’une grande beauté, dotée d’un corps superbe. Puis il s’en voulut d’avoir permis à ses yeux d’admirer l’Elfe inconsciente. Alors, doucement, il lui entrouvrit les lèvres et y glissa la baie. Il dégagea son beau visage d’une mèche rebelle, puis se leva, ramassant la serviette toujours humide. Il la lava, avant de nettoyer sommairement le corps de Lina. Puis il lui passa, comme un pantin, une marionnette désarticulée, une petite chemise, afin de lui préserver le peu de dignité qu’il ne lui avait pas enlevé. Il s’habilla alors lui-même, tout en constatant tout le mal qu’il avait causé. Il se sentit coupable au plus profond de lui-même.

Il regarda l’état de la chambre, et alors un dilemme crucial s’imposa à lui. Que valait-il mieux ? Que Glinaina le croit mort, ainsi que Naelis ? Ou alors conserver entre les deux Elfes ce secret, cette identité ? Puis il ferma doucement les yeux, s’approchant de la lieutenante inconsciente. Il baissa ses lèvres au niveau des oreilles de Glinaina, et la voix simultanée d’Aldaron et de Deloth sortit de la bouche d’un seul corps :

« Deloth et Aldaron sont morts, tués par ta main. Nulle entité de ton corps, consciente ou subconsciente, ne se souviendra de cette soirée. Nous avons dîné, et nous t’avons attaquée. En te défendant, tu nous as portés un coup et nous avons basculés par la fenêtre. La drogue avec laquelle nous t’avons jouée t’a endormie, et quand tu te réveilleras, tu ne garderas de nous qu’un vague voile de ta mémoire, dont tu ne te souviendras pas. Nous espérons sincèrement te revoir, tant car tu nous aides, autant car nous voulons te tuer. Mais ta personne est l’une des seule nous permettant d’être un. Alors nous reviendrons…en ami. »

Et se relevant, Deloth se retourna, sortant par la fenêtre et s’échappant en courant, tandis que la porte de la chambre commençait être enfoncée par la garde.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]   Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouvrons nous nos coeurs. [PV Glinaina][Terminé]
» En ces temps troubles, permettons nous de parler politique.[Altiom][Terminée]
» Notre salut et notre perte sont en nous-mêmes. [Livre III - Terminé]
» Tu nous as appelé, nous sommes là [Tour III - Terminé]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ITHRI'VAAN :: Royaume de Naelis :: Naelis-
Sauter vers: