Partagez
 

 Hadrian Thanos (Joh)

Aller en bas 
AuteurMessage
Hadrian Thanos
En attente de validation..
Hadrian Thanos

Nombre de messages : 2
Âge : 30
Date d'inscription : 12/11/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
Hadrian Thanos (Joh) Empty
MessageSujet: Hadrian Thanos (Joh)   Hadrian Thanos (Joh) I_icon_minitimeLun 12 Nov 2012 - 18:05

Nom/Prénom : Thanos Hadrian
Âge : 27 ans
Sexe : Masculin
Race : Humain
Particularité : Sur le torse du jeune soldat et tatoué un ange dont les ailes déployées se terminent dans son dos. Pour Hadrian cet ange fait office de gardien, le protégeant lors des combats enfin ce n'est là que superstition...Par ailleurs, le jeune soldat à récolté plusieurs souvenirs de ses combats, des cicatrices sur les bras ainsi qu'au visage. D'autre part, il à sur le flanc droit une tache de naissance grisâtre...

Alignement : Loyal Bon
Métier : seigneur d'Andelheïm en Oësgard
Classe d'arme : Corps à corps, une lame dans chaque main

Équipement :

Hadrian possèdent deux armures, celle qu'il porte tous les jours et qui porte les armoiries du royaume. Sa seconde armure est celle de cérémonie, entièrement blanche sertie de pierres brillantes. Lorsqu'il n'est pas en armure, le jeune homme est vêtu d'un simple pantalon marron tenu par un ceinturon, il porte également une tunique de couleur marron elle aussi, ainsi qu'une paire de botte de cuir noir. Le soldat possède deux lames courtes qu'il fixe la plupart du temps sur ses hanches, ces deux lames appartiennent à sa famille depuis plusieurs génération. Il porte également un bouclier sur le dos, une pièce d'acier haute d'un mètre et large de 50 centimètres portant le blason d'Oësgard

Hadrian Thanos (Joh) Fantas11 Hadrian Thanos (Joh) Zlwqqn13

Description physique :

Hadrian Thanos est un jeune homme d’origine noble, ce qui se remarque à sa posture fière et à son langage courtois. Il est de grande taille, proche du 1m88, a les épaules larges de quelqu’un entraîné au combat depuis l’adolescence et il possède une musculature bien développé mais souple. Il aime laisser ses longs cheveux noir libre au milieu de ses omoplates. Il a normalement des yeux d’un bleu très clair contenant tour a tour une grande tristesse et une forte détermination, sauf quand il est pris d’un accès de rage causé par la malédiction ancestrale de sa famille auquel cas ses yeux bleu sont alors emplit de haine. Il a le visage sévère d’un vétéran mais reste tout de même attirant, effet rehaussé par la longue cicatrice entourant son œil gauche reçu lors de sa première escarmouche qui lui donne un air un peu mystérieux. Il a quelques cicatrices sur les bras et le torse ainsi qu’une plus grande sur la gorge causé par une blessure presque mortel qui ajoute à son aura de danger et lui confère une voix assez rauque. Il affectionne les habits verts forêt de style assez simple mais avec une coupe de qualité qui sont utilitaires, solide et élégants. Quand il s’attend à devoir combattre au corps-à-corps, il porte la vieille armure de plaques qu’il a gardées après son service militaire et qu’il maintient en bon état. Pour compléter son portrait de fier guerrier, il porte ses deux épées courtes fixées au dos de son armure. Il a apprit à combattre avec une épée courte dans chaque mains lors de son adolescence grâce à son maître d’arme, un elfe répondant au nom Jarith Feravain.

Description mentale :

Hadrian est un jeune homme impulsif, préférant beaucoup l'action aux discussions malgré qu'en tant qu'officier, il connaisse la valeur de la stratégie. Il a un caractère assez sombre, il ne sourit qu'en de rares occasions, mais il retrouve petit à petit son optimisme et sa fougue d'antan. En parfais soldat royal, Hadrian est courtois, sur de lui même et courageux en plus d'adorer venir en aide aux autre. Cependant, il est aussi colérique, même sans prendre en compte sa malédiction, et impatient sauf quand il chasse. Le traumatisme subi lors du meurtre de son ancien maitre d’arme l’a laissé méfiant et sa foi envers les dieux s’est quelque peu éteinte. Il est toujours habité par un désir de vengeance envers son père, mais il réalise qu'il ne peut agir directement contre lui et se contente donc d'insulter son honneur. Rien n'attise plus son courroux que de voir un innocent souffrir, surtout quand il s'agit d'une jeune femme issue du peuple. Il ne se sent en paix avec lui même uniquement lors d'un affrontement avec une créature maléfique, quand il joue tranquillement du violon au bord du feu ou quand il contemple les flammes d'un feu de camp à l'air libre. Il a toujours été fasciné par le feu, et ceux depuis tout petit.

Histoire :

I. Un lourd passé…

On ne peut pas vraiment comprendre l’histoire d’Hadrian sans parler de l’origine des Thanos au premier jour du royaume humain quand la famille était dirigée par Davis Thanos, un guerrier aussi talentueux qu’il était arrogant. Cet homme avait une rivalité avec la famille Vindemia, une rivalité qui atteint son point culminant quand il provoqua et tua en duel les deux fils aînés de la famille avant d’humilier publiquement le cadet âgé de quatorze ans après que celui-ci refuse le duel. La matriarche Vindemia, adepte secrète de l’ombre, se vengea de Davis en le maudissant lui et ses descendants mâles à subir de terrible accès de rage incroyable et injustifiable. Cette malédiction persista jusqu’au jour où Marcus Thanos maria Ingrid Vindemia, scellant la fin de l’animosité entre les deux clans de nobles. Cinquante ans plus tard, alors que le marquis Hamil Thanos veillait sur la construction d’une forteresse dont il avait créé les plans, étant architecte de formation, une vieille femme aux allures de sorcière l’approcha pour lui annoncé que son prochain fils serait marqué par la même malédiction que ses ancêtres. Il se souvint de cet avertissement quand, quelques mois plus tard, sa femme Swan lui annonça qu’elle était enceinte et fit appel à tous les mages du royaume afin de lever la malédiction.

Lazuli, un mage, se présenta au marquis et prétendis connaitre un sort pour les aidé, seulement, ce sort ne devait être lancé que quelques moments avant la naissance de l’enfant. Quant la sage-femme déclara que la marquise était prête à accoucher, on amena cette dernière au laboratoire temporaire que Lazuli avait installé dans le château du marquis et il lança son sort. Tous furent surpris quand Swan donna naissance à des jumeaux de sexe différents et que le garçon avait sur lui une tâche de naissance grise, la marque de la malédiction. Les Thanos élevèrent donc leur fils, Hadrian, du mieux qu’ils purent en contrôlant ses accès de colère et il eut une enfance plutôt normale pour un noble, apprenant la lecture, l’écriture, l’art, le savoir-vivre, l’honneur et l’équitation. Un maitre d’arme elfe, Jarith Feravain, lui transmis son savoir de l’escrime et lors d’un bal quand Hadrian avait 17 ans, Hamil arrangea un mariage avec la fille cadette du roi quand celle-ci atteindrait 16 ans. Le jeune homme aurait donc eu une vie complètement normale pour quelqu’un de son rang malgré sa malédiction si ce n’avait pas été d’une rencontre purement fortuite qui changea complètement le court de son destin...

II. Quand le bonheur vire au drame…

C’était par une belle soirée de fin Verimios alors qu’Hadrian, maintenant âgé de 18 ans, et d’autre fils de noble festoyait dans une auberge de Diantra en se racontant leurs aventures toutes plus improbable les une que les autres. Tard dans la soirée, les fêtards demandèrent au jeune Thanos de leur jouer un peu de violon, ce qu’il accepta et parti donc vers sa chambre chercher son instrument. En chemin, il croisa une belle jeune femme en train de passer le balai à l’étage et dès qu’il la vit, son cœur fit un bond et il s’arrêta d’un coup sec, incapable de faire autre chose que de la contempler alors qu’elle en faisait de même. Les deux jeunes gens restèrent un moment ainsi puis Hadrian reprit ses esprits et entama la discussion avec la fille. Elle était la fille du brasseur de l’auberge, se nommait Christa et ils firent la conversation longtemps, jusqu’à ce qu’un des compagnons de table d’Hadrian vienne les interrompre, car les fêtards attendaient toujours leur air de violon. C’est avec regret que le noble s’exécuta et il quitta sa nouvelle amie en lui promettant de revenir lui parler le lendemain. Pendant les mois suivants, le jeune homme et la fille de l’aubergiste se rencontrèrent souvent pour parler de tout et de rien, passant même parfois des heures sans rien dire à s’enlacer et se regarder l’un l’autre. Bien qu’ils tentèrent d’être discret à propos de leur amour, les rumeurs de leur relation atteignirent les oreilles de Swan qui s’offusqua des agissements de son fils et elle alla se plaindre à son mari. Le marquis Hamil la rassura, lui disant qu’il était normal pour un garçon de l’âge d’Hadrian d’avoir une relation avec une roturière, ce n’était que temporaire et que leur fils n’utilisait Christa que comme passe-temps avant que la princesse royale n’ai l’âge de se marier.

Insouciant des plans de son père, Hadrian continua de fréquenter Christa pendant deux ans jusqu’à ce qu’il, sous la bénédiction de son maître d’arme à l’âme romantique et de Bertrand le brasseur qui n’avait jamais vu sa fille aussi heureuse, demande sa bien-aimée en mariage. Elle accepta et les jeunes tourtereaux s’unirent en secret avec comme seul témoin Jarith, Bertrand, la sœur jumelle d’ Hadrian Rébekka, les étoiles et la lune. À l’insu du petit groupe, une autre personne assista au mariage, un serviteur de marquis en charge de chaperonner discrètement le couple qui s’empressa de porter la nouvelle à son maître. Hamil fut pris d’une colère noir, comment est-ce que son fils cadet osait-il s’unir avec une simple paysanne, même pas une bourgeoise, alors que lui, son père, le marquis Thanos, lui avait offert sur un plateau d’argent un mariage avec la famille royale ! Usant d’un peu de sa fortune, le marquis envoya l’espion en herbe engagé les pires canailles de la région afin de nettoyer l’affront fait à sa famille. Le serviteur trouva trois hommes à l’air rustre qui semblait convenir au besoin du patriarche Thanos, il les engagea donc à enlever Christa et la vendre comme servante dans une quelconque colonie lointaine du royaume. Il ne se doutait pas de la véritable nature des trois vilains, d’horribles meurtriers prenant plaisir dans le crie de leurs victimes. Les criminels endurcis frappèrent alors que Christa attendait son mari dans une petite rue peu fréquenté et ils lui firent subir d’atroce souffrance avant de l’achever en riant. Hadrian arriva alors en courant, l’épée offerte par son maître à la main, car il avait entendu les cris de souffrance de sa belle. Le jeune noble fut emplit d’une colère encore plus puissante que toutes celle que la malédiction lui avait inspiré et il massacra les trois malfrats avant de s’effondrer au milieu de la mare de sang qui s’était formé en pleurant les larmes d’un homme qui s’est fait arracher sa raison de vivre.

III. En quête de Vengeance !

C’est à ce moment que le serviteur pénétra dans la ruelle, prévoyant y trouver le jeune noble désemparé prêt à croire sur le champ que Christa avait fui vers le fin fond du royaume avec un autre homme. L’homme n’était pas stupide, il comprit immédiatement ce qui s’était réellement passé quand il contempla la scène écœurante que présentait cette ruelle, un remord immense d’avoir causé cette tragédie l’habita. Il aida Hadrian à se relevé et à rentré discrètement au bercail où, une fois que le guerrier eu retrouvé ses esprits, il lui révéla la vérité. Pour la deuxième fois en cette noire journée, le noble perdit le contrôle de ses actes et il se lança à l’assaut de son père après avoir cassé le nez de l’espion. Il entra en trombe dans la salle à manger où ses parents, sa sœur et son grand frère Draka de retour de la guerre mangeait en compagnie du maître d’arme Jarith. Quand son père le questionna sur son apparence inappropriée au milieu du repas, le héros ne pus que vociféré «Meurtrier! Tu rejoindras tes sbires en enfer pour ton acte! » avant de sauter sur la table en descendant son épée courte dans un arc destructeur. Heureusement pour le marquis, Draka et Jarith avaient de très bon reflexe, l’elfe se projeta comme un boulet de canon sur l’homme peu habitué aux exercices physiques pour le sortir de la trajectoire de la lame meurtrière alors que l’humain dégaina l’épée longue qui lui avait souvent sauvé la vie pendant la dernière campagne et para le coup de son frère. Une fois le marquis hors de porté du danger, Jarith se joignit lui aussi à la mêlée tentant de comprendre ce qui arrivait à son disciple qui criait à son frère de ne pas l’empêcher dans son acte de justice. Les deux combattants émérites réussirent à immobiliser leur adversaire au sol où, à force de cri, Hadrian leur fit comprendre à peu près la raison de sa rage.

Tout deux tentèrent de calmer Hadrian qui continuait à se débattre et à vociférer, jusqu’à ce que Rebekka lui fasse réaliser que Christa serait ravagé de voir l’homme qu’elle aimait tant emprisonner et exécuté comme un vulgaire criminel. Le jeune maudit se calma immédiatement, se releva avec l’aide de Draka puis fixa son père directement dans les yeux avec un regard froid et implacable et déclara « Un jour justice sera rendu, père, et vous ressentirez la terreur et la douleur que vous avez infligé à une pauvre innocente dans votre arrogante folie. Ceci, je vous le promets. » Il cracha au pied de son paternel ébranlé avant de quitter la pièce puis le palais, n’amenant avec lui que Néera et Tyra, les deux lames appartenant à sa famille depuis des générations et portant le nom des déesses du continent. N’ayant plus aucun goût à la vie, Hadrian se dirigea vers une route traversant une forêt réputé pour abriter de dangereux brigands dans l’espoir de trouver une mort apaisante au bout de leur lame. Dans cette forêt, il vit un homme en habits de messager du royaume se faire assaillir par un bandit d’allure dangereuse et le héros en quête de mort se porta à l’aide du messager, croyant ne pas être de taille face à un guerrier habitué à tuer. Il fut assez surpris de vaincre sans encombre le manant qui, en fait, ne savait pas se battre et comptait sur son apparence pour intimider les ennemis. Le héraut le remercia et décida de l’accompagner sur son chemin car ils semblaient se diriger dans le même sens. Tentant de faire la conversation, le fonctionnaire mentionna être recruteur pour l’armé royale, un bon endroit pour un jeune homme au bras fort comme son silencieux sauveur qui pourrait défendre le royaume et ses citoyens contre de nombreuse menaces. Hadrian y vit une belle façon de perdre la vie au service des autres et demanda donc à son compagnon de route de le conduire au camp d’entraînement le plus proche.

IV. Le noble devenu soldat...


Le jeune homme passa rapidement à travers l’entraînement de base, en parti car il savait déjà manier les armes et que son statut de noble lui conférait un traitement de faveur non désiré qui fit de lui un sergent. Il utilisa son influence pour rejoindre une escouade de commando suicide, y voyant le moyen le plus rapide d’atteindre son objectif. Son escouade, les loups gris, fut envoyé avec deux régiments dans une région de l’est du royaume où un mage adepte des ombres levait une armée d’humains mécontents du règne du roi en place. Les loups gris reçurent l’ordre de brûler un camp de ravitaillement sous le couvert de la nuit, mais un garde sonna l’alerte pendant la mission et le commando suicide dût combattre l’ennemi de façon direct. Ce fut un carnage aberrant, les rebelles ayant l’avantage du nombre qui, dans les circonstances loin d’être idéales de cet affrontement, se révéla être un défaut car, dans la confusion ils s’attaquaient par erreur. Hadrian se sentit habité par la rage et il se battit avec l’abandon complet de celui qui ne craint pas la mort, se jetant pratiquement sous les armes adverses. Il ne fut donc pas surprenant qu’il reçoive une blessure presque mortelle d’un coup d’épée à la gorge qui le terrassa. L’escouade massacra le camp en entier en subissant de lourde perte, mais les guérisseurs arrivèrent à temps pour sauver le jeune homme.

Pendant son coma, Hadrian eut une révélation. Christa lui apparu en rêve pour lui faire comprendre que de le voir sacrifier ainsi sa vie la peinait, lui qui pouvait tant aider les gens. À son réveil, bien qu’ignorant si l’apparition n’était qu’un rêve ou bien si sa bien aimée avait percé le voile entre la vie et la mort, le guerrier jura de ne plus jamais gaspiller sa vie ainsi et il retourna au front où il fut beaucoup plus efficace. Vers la fin de cette guerre, les loups gris rejoignirent les forces régulières pour une bataille contre le gros des forces ennemie. Ils avaient comme mission de démanteler les engins de guerre du mage et de tuer ce dernier et son bras droit. Hadrian fit preuve d’un courage exemplaire, affrontant et vainquant en combat singulier le bras droit ennemi, puis menant une troupe de soldat sans officier à l’assaut de différent endroit stratégique du terrain en ne subissant pratiquement aucune perte. Impressionné, le commandant des armées le promut premier lieutenant. Il quitta alors les loups pour rejoindre un régiment d’infanterie intermédiaire où ses actes courageux, son attitude héroïque et ses airs de violon entrainant le rendirent très populaire auprès des hommes, ce qui expliqua sa promotion rapide quand le capitaine du régiment fut abattu d’une flèche ennemi.

V. Prendre un nouveau départ…

La guerre pris fin peu de temps après et le maudit décida de se retirer de l’armée, croyant pouvoir mieux aider le peuple en n’étant pas soldat. Il essaya de devenir guérisseur puis ouvrier, mais il n’avait pas le talent et le tempérament nécessaire pour ses professions. Alors qu’il errait de village en village à la recherche d’un moyen d’aider, payant les auberges avec sa musique, le vétéran tomba sur un hameau sous le joug d'un vieillard sénile se disant seigneur d'Andelheim, un territoire situé en Oësgardie.

Depuis plusieurs années, ces terres n'étaient plus vraiment rattacher à la Barronie d'Oësgard. Hadrian y vit alors une occasion de redonner un sens à sa vie, si il était en mesure de prendre le pouvoir au détriment de ce seigneur en perdition, il pourrait rallier les terres d'Andelheim à celles du Baron d'Oësgard. Ne voulant pas faire couler le sang, Thanos imagina alors un subterfuge afin de renverser le pouvoir en place. Le jeune homme passa les semaines suivantes à l'auberge, étudiant les plans du territoire, mettant au point des stratégies avec les villageois voulant une vie meilleur...puis vint le jour de passer à l'action ! Un soir de Karfias, la neige avait recouvert les terres gelées d'Andelheim, Hadrian se présenta face au seigneur accompagné de quelques hommes vêtu en habit marchand, vendant fer, bois et marbre d'Alonna, matière première inexistante en Andelheim. Retirés dans une pièce à l’écart de l'agitation, Hadrian, ses quelques "marchands" et le vieux seigneur étaient en pleine négociation. Pendant ce temps à l’extérieur le reste des villageois cachés dans les chariots marchands venaient de prendre le contrôle sur la pseudo garde étant chargée de protéger le vieillard. Une fois l'information parvenue aux oreilles de Thanos, celui-ci fit arrêté ce seigneur incapable de gouverner ses terres. Quelques jours plus tard, Hadrian était devenu nouveau seigneur d'Andelheim, alors qu'il était en chasse dans ses terres, il reçu une missive venant de la Baronie d'Oësgard, lui apprenant la victoire du Baron Norman sur les rebelles du Sud ! Suite à cette nouvelle, Hadrian rencontra le Baron, il lui offrit alors ses services de soldat et de meneur d’hommes, lui jurant de défendre les terres d’Oësgard jusqu’à la mort. Le guerrier maudit avait finalement trouvé sa vocation et par la même occasion un peu de paix intérieur.


HRPComment trouves-tu le forum ? : Super classe, j'aime bien le design
Comment as-tu connu le forum ? : par forumactif
Crédit avatar et signature : http://www.drakonis.org/picture?/15413/category/3-warrior_eastern_m
Compte autorisé par :


Dernière édition par Hadrian Thanos le Mer 14 Nov 2012 - 3:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hadrian Thanos
En attente de validation..
Hadrian Thanos

Nombre de messages : 2
Âge : 30
Date d'inscription : 12/11/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
Hadrian Thanos (Joh) Empty
MessageSujet: Re: Hadrian Thanos (Joh)   Hadrian Thanos (Joh) I_icon_minitimeMer 14 Nov 2012 - 10:24

Voila, fiche terminée :niark:
Revenir en haut Aller en bas
Johann
Ancien
Ancien
Johann

Nombre de messages : 2094
Âge : 33
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
Hadrian Thanos (Joh) Empty
MessageSujet: Re: Hadrian Thanos (Joh)   Hadrian Thanos (Joh) I_icon_minitimeMer 14 Nov 2012 - 18:57

Bonjour Thanos

Je vais donc m'occuper de ta fiche.
Nous allons procéder par points pour aller plus vite et pour que ce soir plus clair.

Tout d'abord, petit point noir sur l'orthographe, quelques fautes qui rendent la lecture difficile (Je te conseille d'utiliser bonpatron comme correcteur en ligne)

- Signe particulier : Le tatouage ca fait un peu gros... Surtout que les anges sont issus de la religion chrétienne, les déités miradelphiennes sont bien différentes et la mort (que ce soir paradi ou enfer) est représenté par le royaume de Tyra. Ce tatouage ne colle donc pas vraiment avec l'univers.
Tu marques aussi qu'il est un soldat, hors dans le métier tu marques qu'il s'agit d'un seigneur. Tu devrais corriger cette incohérence :)

- Equipement : S'il porte une armure avec des armoiries, ca sera celles de ses terres (Andelheim ou Oesgard) et non celles de l'armée royale (Diantra).
De plus, combattre a deux mains + un bouclier n'est pas vraiment compatible, il faut que tu précises le moment ou tu utilises le bouclier (A moins d'avoir plus de 2 bras :p)

- Description physique : Donc... je lis une malédiction familiale qui fait rentrer dans une colère noire... Déjà, ca ne semble pas très cohérent avec Miradelphia, j'y reviendrait certainement dans l'histoire.
Ensuite concernant la seconde armure, visiblement ayant déjà bien vécu, ca ne correspond pas vraiment avec l'équipement.
Puis pour finir un maitre d'arme elfique... Je verrai ca avec l'histoire comment s'est détaillé :p

- Description mentale : Tu reparles encore de soldat, comme s'il l'était encore alors que c'est un seigneur. Il faudrait faire évoluer ca Wink
Tu parles de créatures maléfiques... De quel genre de créature parles-tu ? De telles créatures tel qu'un démon n'existent pas sur Miradelphia, par contre une créature ramenée a la vie par un nécromant ou encore un drow pouvant être considéré comme tel. Bref, à revoir pour aller dans ce sens Wink

- Histoire : Pavé pawa. Aller, on s'y met !
I. Le royaume humain a plus de 50 ans. Il faut donc revoir ceci.
Bien que nous soyons dans du med fan, il reste tout de même assez modéré, les malédictions de ce genre n'ont pas cours sur Miradelphia.
Incohérence avec le BG, le précédent roi Humain n'a pas eut d'enfant pouvant correspondre à ce que tu écris, et le régent actuel n'a que des enfants batards donc impossible d'assurer une situation), le roi quant à lui n'est qu'un jeune enfant, donc l n'a pas encore de descendance.
De plus, autre question : qu'est-ce qui aurait pu motiver un maitre d'arme elfique à s'installer en terres humaines pour apprendre à un gamin à se servir d'une arme ?

II. Le royaume n'a pas de lointaine colonie, il y a aussi ce passage à changer, il y a plein d'autres moyens de vendre quelqu'un en esclavage.

IV. Merci de te réferer au contexte pour le conflit armé et l'intégrer dans l'histoire de miradelphia.

V. Je trouve la prise du pouvoir un peu facile... Des paysans sans arme, même si c'est une stratégie de cheval de troie, il y a toujours une garnison dans un fort, surtout en période de conflit ! Surtout que... Andelheim n'a pas de seigneur, elle est dirigé par des "franc-sergents", qui ont rejoins le camp d'Odoacre.

Voilà, c'est tout pour le moment.
N'hésite pas à poser tes questions dans les parties prévues à cet effet ou à demander de l'aide sur la chat-box.
Revenir en haut Aller en bas
Johann
Ancien
Ancien
Johann

Nombre de messages : 2094
Âge : 33
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
Hadrian Thanos (Joh) Empty
MessageSujet: Re: Hadrian Thanos (Joh)   Hadrian Thanos (Joh) I_icon_minitimeSam 8 Déc 2012 - 14:31

Aucun retour, fiche considérée comme abandonnée.
Si besoin est merci de contacter un membre du staff pour la remettre au présentoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Hadrian Thanos (Joh) Empty
MessageSujet: Re: Hadrian Thanos (Joh)   Hadrian Thanos (Joh) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Hadrian Thanos (Joh)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Thanos version 2.1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Présentoir :: Fiches abandonnées-
Sauter vers: