AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ilta Dalharil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ssinssrin
Drow
avatar

Nombre de messages : 47
Âge : 1017
Date d'inscription : 02/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Arcaniste
MessageSujet: ilta Dalharil   Lun 10 Déc 2012 - 17:04

    Ils ont cru pouvoir l'atteindre. Ils ont cru pouvoir la jeter à bas de son trône. Ils ont comploté contre elle, se réfugiant à l'abris d'ombres qu'ils pensaient sûres. Les fols. En son temple, Ssinssrin ne tolère aucun secret et les ténèbres lui parlent, douces confidentes à qui rien n'échappent. Elle a su, bien avant que l'idée ne naissent, elle a deviné la flamme brûlant les iris. Elle ne s'est pas brûlée, non. On ne peut blesser Ssinssrin, on ne peut la frapper, on ne peut la tuer. Car Ssinssrin est deux, deux visages pour une ambition, deux cœurs pour une passion. Elle est ilta Dalharil et elle le restera, elle les regardera se débattre sur la paume de sa main jusqu'à ce que le Feu du Père ne les consument tous. Féline, la conquérante étreint son reflet, la peau est froide sous ses lèvres taquines. Tel est le fardeau de la vaincue, l'étreinte glacée en appelle d'autres, la quête de chaleur consume ceux qui s'égarent à vouloir la satisfaire. Elle veut bien brûler car Ssinssrin est flamme, elle est l'ambition latente. Sa voix caressent la conscience de sa sœur, l'intime au calme. « Ce soir, promet-elle. Ce soir, ils seront tous à toi à nouveau. » Le ronronnement emplit l'air et les sourires se dessinent.
    Un an durant, elles ont dû rester cacher. Un an durant, Ssinssrin a disparu aux yeux du Puy. Accompagnée de quelques fidèles, elle a attendu, patiente, qu'enfin l'illusion ne meurt d'elle-même, que l'usurpateur, ce pion habilement placé pour rappeler sa légitimité, ne tombe de lui-même. Ce soir, a-t-Elle annoncé, il parlera ce soir. Ce soir, l'ombre de Ssinssrin s'étendra à nouveau sur les fidèles de l'Avide et deux fois fols seront ceux qui se dresseront alors contre elle.

    Akor'vyr Rilynval est entouré de Ses préférés, témoins de sa transe, alors qu'il recueille Ses paroles. Parfaitement immobile, il psalmodie l'hommage, ses lèvres s'étirent en un sourire extatique et il voit. Il voit ilta Dalharil, plus belle que jamais, s'avancer face à lui. Il voit celle qui le précéda poser un genoux à terre et c'est comme si elle s'incline devant sa magnificence. Ses yeux restent clos, alors qu'il embrase la vision qu'Elle lui offre. De ses lèvres s'échappent le nom jadis tant méprisé et ses oreilles n'entendent pas l'étonnement qui saisit les témoins. Car Ssinssrin est là, face à lui, revenue des griffes de Teiweon elle-même, elle se dresse face à sa victime et ses doigts tiennent la Keeshe, la Dague qui lui ôta la vie, et doucement, elle murmure. Sa voix, oubliée depuis trop longtemps, résonne à nouveau aux oreilles des fidèles qui s'inclinent, vaincus. « Soyez mes témoins... »
    L'éclat obsidienne disparaît en écho au silence qui emplit soudainement la pièce. Akor'vyr Rilynval ne parle plus. Il n'entend plus. Il ne connaît plus Son regard, il ne connaît plus que le froid et sa morsure terrible. Doucement, Ssinssrin retire la dague sacrificielle et laisse le sang couler, sans omettre d'en récolter du bout de l'ongle. La langue vient goûter la liqueur carmine et elle sourit.
    Elle est ilta Dalharil et règne sur le Temple d'Isten.
Revenir en haut Aller en bas
Ssinssrin
Drow
avatar

Nombre de messages : 47
Âge : 1017
Date d'inscription : 02/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Arcaniste
MessageSujet: Re: ilta Dalharil   Mar 11 Déc 2012 - 7:53

    Les jours qui suivirent le retour de Ssinssrin furent des plus mouvementés. Sans qu'il n'y ait eu besoin d'aucun ordre, le Temple effaça toute trace du court règne d'Akor'vyr Rilynval. Il n'y eu, d'ailleurs aucune funérailles — alors que tous gardaient en souvenir les somptueux hommages que le sombre avait réservé à Ssinssrin quand il avait cru la tuer — et d'aucuns affirme que c'était parce que le corps a disparu. D'autres murmurent que l'ilta Dalharil mangea son cœur avant de brûler ses restes. La vérité, hélas, ne devait pas éclater au grand jour. Pour le culte d'Isten, c'est comme se réveiller après une longue nuit de sommeil et découvrir que rien n'a changé, que l'année passée tout n'était finalement qu'un rêve.
    Le joug de Ssinssrin n'est en rien comparable à celui de Rilynval ; si l'aura sulfureuse et mystérieuse de la sombre avait entretenu, par le passé, la réputation des fils d'Isten, il n'en demeure pas moins qu'elle était une haute prêtresse autoritaire et imprévisible. Son humeur changeante était crainte, tant on ne savait jamais sur quel pied danser. D'une certaine façon, elle incarnait trop sa Déesse ; c'était pour cela que certains avaient tenté de l'évincer, un an plus tôt. Son retour rappelle qu'elle est la véritable Élue, tout du moins c'est ainsi qu'elle en force l'interprétation, et ses contestataires n'ont dès lors aucune marche de manœuvre. Il allait falloir attendre et espérer un moment plus opportun. L'heure n'est plus à la révolte, il est à l'apaisement. On offrit de nombreux présents, dans les jours qui suivirent le retour, à la ilta Dalharil, selon le bon vouloir de Ssinssrin. Cette dernière en profita pour déchoir ses plus féroces opposants.
    Le Temple ressort fébrile et hésitant de l'exercice et, aux yeux du panthéon, affaibli ; il n'est jamais bon d'étaler aux yeux du monde ses divisions. Qu'importe, car dans ce chaos maîtrisé, Ssinssrin demeure intouchable.
Revenir en haut Aller en bas
 
ilta Dalharil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda-
Sauter vers: