AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sous l'œil du Dragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ssinssrin
Drow
avatar

Nombre de messages : 47
Âge : 1017
Date d'inscription : 02/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Arcaniste
MessageSujet: Sous l'œil du Dragon   Mer 12 Déc 2012 - 4:50

    Ssinssrin s'ennuie. Alanguie, elle observe, passive, le piètre spectacle qui s'offre à elle. Qu'il est bon de retrouver le Dragon. Ses mains glissent sur le cou de la bête de pierre, ses doigts cherchent les interstices des écailles, parcourent ce motif tant regretté. Il est son trône, réplique miniature du terrible prédateur, elle se love contre son flanc et sa main repose sur sa gueule. Elle ne peut lui commander de se lever et de chasser ces pantins qui pensent la distraire et elle le regrette, mais la fraîcheur de sa pierre lui a trop manqué. Alors elle supporte, elle attend avec patience et savoure ce doux moment qui précède la sentence. Ils ne le savent pas encore, mais ils ne quitteront plus jamais ce temple. Ils ont cru pouvoir répondre à son appel mais la déception de Ssinssrin ne peut restée sans conséquences. Elle attendait une œuvre d'art, elle subit une chorégraphie grotesque, indigne d'Isten. Le message, pourtant, était clair. Elle l'avait jeté en pâture dans les cavernes de l'Elda et la rumeur, elle le sait, avait fait son chemin, du cœur jusqu'au ciel. Il est connu, désormais, que Ssinssrin offre à chacun de gagner ses faveurs, que la Haute Prêtresse, arrachée aux griffes de Teiweon elle-même, se languit des attentions de son peuple.
    Quelques uns ont su la satisfaire, depuis, mais Ssinssrin est exigeante et ses volontés changeantes. L'important n'est pas là, cependant ; aux plus méritant, elle a offert une chance de rejoindre la maison d'Isten, aux plus forts, la chance d'en garder les portes. Quant aux médiocres et aux indignes, comme la pathétique danseuse qui cesse enfin d'insulter ses arts, elle les livre à Isten elle-même, si bien que son temple est fort de nouveaux esclaves voués à la servir le reste de leurs vies. Tout est pour le mieux. Avec lenteur, elle applaudit deux fois et, sous son ordre muet, le garde le plus proche s'empare de la malheureuse et, faisant fi de ses protestations, l'entraîne loin de la Haute Prêtresse. Ssinssrin ronronne devant ce spectacle, s'amuse des tentatives de la pauvresse à s'arracher à la poigne de son tortionnaire et s'enivre de ses cris quand ce dernier se décide à la tirer par les cheveux.
    Le silence revenu, elle se love un peu plus contre son trône et attend qu'un autre vienne à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan D'Shar
Drow
avatar

Nombre de messages : 29
Âge : 27
Date d'inscription : 23/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140 ans.
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Sous l'œil du Dragon   Lun 24 Déc 2012 - 5:23

Clac... clac... clac... clac...

Cela faisait longtemps que ce son n'avait pas raisonné dans le temple. Sans doute trop longtemps même. Mais le revoilà. Le boiteux comme certains l'appelaient. Drykars Trys'Tavilon était en train d'avancer dans le temple d'Isten, toujours en train de s'appuyer sur sa canne pour avancer à cause de sa jambe estropiée. Pourtant, on s'écartait devant ce drow boiteux et loin d'être beau celons les critères du Puy. En tout cas, il y avait une sorte de crainte respectueuse pour lui.

Le drow avait un visage calme. Très calme. Mais ce n'était pas tant cela qui attirait l'attention. Se qui le faisait en revanche, c'était l'impressionnant cortège qui le suivait. Des esclaves, des épices et des fruits frais. Le moins qu'on pouvait dire, c'était que l'offrande faite au temple était conséquente. Mais comme cela avait déjà été expliqué, Drykars n'agissait pas ainsi par foie. Il se moquait en fait pas mal des prêtres et de tout leur décorum absurde. Mais voilà, il était se qu'il était. Un marchand d'esclave et un maquereau. Et pour tout ceux qui, comme lui, servaient de cette façon la gloire d'Isten, contenter la déesse par ce genre d'offrande était une nécessité absolue.

Pas forcément pour s'attirer les faveurs de la déesse. Mais au moins, sa bienveillante neutralité. Il faut dire que dans tout le panthéon, Isten avait, sur les bordel, un pouvoir de nuisance des plus impressionnants.

Alors il ne fallait pas se montrer radin ou pinailler sur la qualité quant on faisait une offrande à Isten. Surtout lorsqu'on connaissait un peu son clergé et ses idées tordues comme Drykars avait déjà eu l'occasion d'en faire l'expérience.

S'avançant jusqu'au trône, il s'inclina respectueusement devant la haute prêtresse d'Isten.

« Voici l'offrande de la maison Trys'Tavilon à Isten. J'espère que la dévotion de son humble serviteur la contentera. »

Le fait qu'il ait un petit peu négligé les offrandes au temple n'était pas uniquement dut à une occupation personnel, mais à un certain calcul. De fait, même si on pouvait lui reproché d'avoir négligé le temple d'Isten, il n'avait rien offert du temps ou Ssinssrin avait été chassée de son trône. Et le voilà qui arrivait avec certains des meilleurs esclaves qu'on pouvait trouver dans le Puy.

Une façon de faire amande honorable ou de marquer les esprits.

En tout cas, si qui que se soit au Puy voulait surenchérir l'offrande du boiteux, cela risquait de se révéler difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Ssinssrin
Drow
avatar

Nombre de messages : 47
Âge : 1017
Date d'inscription : 02/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Arcaniste
MessageSujet: Re: Sous l'œil du Dragon   Dim 6 Jan 2013 - 8:41

    L'œil de Ssinssrin brille d'un intérêt renouvelé alors que s'alignent face à elle des cadeaux digne d'une reine. Un instant, elle ronronne presque ; ses doigts caressent les écailles rocheuses avec envie. Elle peut enfin enterrer son année de misère, sous le faste de l'offrande. Pourtant, la sombre ne sourit pas et quand son iris sanguinolent se pose enfin sur le boiteux, elle secoue lentement la tête. « On nous a parlé de toi, Drykars, dit-elle et sa voix chante un émotion qu'elle se garde bien de dévoiler. Nous gardons le souvenir de ta dernière offrande mais regrettons qu'il n'y en ait pas eu d'autres, même si nous ne pouvions les voir. Nous pleurais-tu, Drykars ? Est-ce parce que nous sommes revenue que tu retrouves le chemin de notre temple ? »
    Elle se redresse et, vipérine, promène son regard sur les offrandes. Elle se fend finalement d'un sourire et tend le bras ; une novice, qui attend non loin du Dragon, s'incline et s'empresse d'apporter à l'ilta Dalharil l'objet de son désir. Elle ne peut s'empêcher de lancer un regard contrasté vers le boiteux, mélange de dégoût quant à sa condition et de pitié. Elle ne sait pas ce qui va lui arriver. Personne ne le sait, mise à part Ssinssrin elle-même. Et encore... Certains doutent de cela aussi. Revenue au niveau de sa maîtresse, l'enfant tend la grappe de raison et les doigts légers de la Haute Prêtresse en détachent un grain et elle le porte à ses lèvres. Le met est rare au Puy et Ssinssrin l'apprécie tout particulièrement. « Ta générosité t'honore, Drykars. » Le prénom du fidèle roule sur sa langue et elle semble prendre un plaisir évident à le répéter. « Nous saurons prendre soin de tes présents, mais dis-nous, n'as-tu rien d'autres à nous offrir ? Ta foi en Isten se limite-t-elle aux produits dont tu fais le commerce ? Nous savons ton amour pour elle sincère, ajoute-t-elle et ses lèvres forment un plis ironique car elle sait la réalité des choses. Nous voulons plus, Drykars. D'aucuns sacrifient leur virilité à la grande Isten... Mais aujourd'hui, nous ne demanderons que ta canne. »
    Elle se lève, délaissant son amant reptile et ses pas la mènent jusqu'au boiteux. Ses doigts caressent son visage, s'attardant sur ses lèvres et elle s'amuse de l'effet que cela procure au sombre. Alors elle descend, se frayant un chemin jusqu'à sa chemise, quitte à froisser ou déchirer l'étoffe si elle n'a d'autres choix. Ses lèvres s'approchent de l'oreille effilée et elle y dépose un léger baiser avant d'ajouter : « Nous savons ta douleur, elle sera ta pénitence pour avoir cru que ton opulence saurait nous faire oublier ton absence. » Puis elle mord. Ses dents goûtent la chair et y laissent leur marque mais elles ne font pas couler le sang. Alors Ssinssrin se redresse et tend la main.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan D'Shar
Drow
avatar

Nombre de messages : 29
Âge : 27
Date d'inscription : 23/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140 ans.
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Sous l'œil du Dragon   Dim 6 Jan 2013 - 11:36

À quoi est-ce qu'elle était en train de penser ? Difficile à dire. En tout cas, contrairement à se qu'elle pouvait s'imaginer et même si son corps transpirait la luxures par tout les pores de sa peau, elle n'était pas aussi attirante comme cela pour Drykars. Mieux valait qu'elle l'ignore, mais il ne fallait tout de même pas exagérer. Le marchand d'esclave était le propriétaire de certaines des plus belles femmes du Puy. Alors toute Haute Prêtresse d'Isten qu'elle était, Drykars gardait un air impassible. C'était la meilleure chose à faire. Si elle arrivait à le faire craquer, elle aurait une prise sur lui. Et quel que soit l'objectif de cette drow, si seulement elle avait véritablement un objectif en tête, il n'avait pas l'intention de lui laisser cet avantage.

Même s'il n put s'empêcher de grimacer légèrement lorsqu'elle lui demanda de lui donner sa canne.

Par contre, l'attitude de la drow était... à peu de chose prêt il aurait pensé qu'il se trouvait face à une des pensionnaire de la Lanterne noire. Et ce n'était pas forcément un compliment. Être Haute Prêtresse d'Isten n'était pas non plus une raison pour se comporter comme une putain essayant d'allumer un client.

« Aurai-t-il été plus au goût d'Isten que je privilégie le sacrilège à l'absence ? »

Si elle voulait jouer au jeu de l'intimidation, et à ce genre de choses, ils allaient y jouer à deux. Et c'était à son tour.

« Vous avez été chassé de votre temple par un être vil et sacrilège qui s'est auto-proclamé la voie de la grande Isten. »

Petit rappel d'un histoire pas si lointaine.

« Je n'imaginais pas pouvoir servir la volonté d'Isten en faisant les offrandes que méritait la déesse à une telle personne. Pas sans être moi même sacrilège. »

Drykars parlait avec éloquence, mais sans prétention.

« Aujourd'hui, je rend hommage à Isten et à l'ilta Dalharil avec le faste que je pensais que l'occasion méritait. »

Drykars s'inclina légèrement devant la Haute Prêtresse.

« Si vous en avez prit ombrage, j'en suis navré. »

D'un geste fluide, il prit sa canne à deux mains et la présenta à la drow.

« Je n'ai rien à refuser à Isten et suis son humble serviteur. »
Revenir en haut Aller en bas
Ssinssrin
Drow
avatar

Nombre de messages : 47
Âge : 1017
Date d'inscription : 02/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Arcaniste
MessageSujet: Re: Sous l'œil du Dragon   Jeu 10 Jan 2013 - 15:04

    Les lèvres de Ssinssrin s'étire en un sourire cruel mais elle laisse l'arrogance se perdre dans les erreurs et les imprécisions. Est-ce si surprenant ? Le temple d'Isten est recouvert d'un voile qu'il n'est guère aisé de percer. Drykars est peut-être plus avisé que de nombreux autres, mais même lui ne semble capable de comprendre les caprices de l'Aveugle. « L'avons-nous été, chassée ? » demande-t-elle et sa voix se fait velours qui caresse la conscience du maquereau. « Crois-tu que la terrible Isten nous aurait abandonnée ? Pire, crois-tu qu'il en est ici pour risquer de s'attirer ses foudres en complotant et en ignorant son choix ? La penses-tu si faible ? » Les volutes de charme se dispersent et ne reste que Ssinssrin, droite et fière, pour regarder l'ignorant qui s'est cru assez avisé pour juger son temple. Ses doigts se saisissent de la canne et elle la porte à son regard, avant de la jeter négligemment au loin.
    « Il fut dans son bon droit, comme nous sommes dans le notre. Il fut le choix d'Isten, comme nous le fûmes. De cela, tu ne dois pas douter. » Et il ne fait plus de doute, désormais, que Ssinssrin ordonne. Il peut la fixer, impassible, se gausser de cette autorité qu'il refuse sans l'ombre d'un doute de reconnaître, il sait qu'il n'a pas le choix. Elle s'adoucie pourtant, laissant la tempête passer et si le vent menace encore, le ciel semble se dégager. « Nous oublierons tes errances pour cette fois et nous sommes heureuse de t'accueillir à nouveau. Puisses-tu ne plus te perdre. » Souveraine, elle se détourne et retourne dans les griffes du dragon. Il est l'amant qu'elle ne trahira jamais. Lascive, elle promène alors son regard sur les dons qu'on lui a apporté et son regard accroche celui, timide et craintif, d'une sombre aux cheveux aussi noires qu'elle. Elle sait la caractéristique rare et d'une main, lui fait signe d'approcher. « Comment s'appelle-t-elle ? » demande-t-elle pensivement.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan D'Shar
Drow
avatar

Nombre de messages : 29
Âge : 27
Date d'inscription : 23/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140 ans.
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Sous l'œil du Dragon   Lun 28 Jan 2013 - 9:41

Douter...

Drykars ne croyait pas un mot de se qu'elle pouvait bien être en train de raconter. Elle tentait de se donner un air supérieur, d’être sur d'elle et de lui montrer qu'elle était en toute occasion restée parfaitement maîtresse de la situation et que tout cela était la volonté parfaitement exécutée d'Isten. Il n'y croyait pas une seule seconde. Il ne pensait pas que la déesse était intervenue en quoi que se fut dans cette affaire. D'ailleurs, si on en croyait la haute prêtresse elle même, quel intérêt Isten avait-elle de se mêler des affaires de simples petits vers de terres comme ceux qui grouillaient dans ce temple (haute prêtresse comprise) ?

Elle avait simplement été jetée à bas de son trône et avait réussi par Uriz seul savait quel miracle à revenir.

La voilà la réalité.

Mais bon, elle était sûrement trop confite dans son orgueil et la certitude d’être la plus belle et la plus désirable drow du Puy pour l'admettre. Enfin, il ne faut jamais contrarier les simples d'esprits. Surtout lorsqu'ils ont le pouvoir.

Drykars se contentait de rester neutre, tout à fait imperméable aux charmes de la plus grande prostituée du Puy tout en se faisant brièvement dans un coin de sa tête la remarque que les fers et un collier d'esclave lui iraient sans le moindre doute à ravir.

Elle s'intéressa d'un peu plus prêt à une des esclaves que Drykars destinait au temple. Une beauté Sombre à la longue chevelure noire.

Elle était née en captivité. Cela faisait partit des choses possibles. Certaines personnes élevaient des esclaves comme d'autres pouvaient élever des chevaux. Drykars l'avait acheté à un Sombre qui avait ce goût voilà quelques années. Il avait d'ailleurs trouvé l'idée fort intéressante et essayait depuis de reproduire ce modèle d'organisation. Mais force lui était d'avouer qu'il n'avait pas le talent de cet homme pour tenir ce genre d'élevage.

Et puis, cela coûtait beaucoup d'argent et demandait de vastes locaux pour entretenir tout ce haras.

Autant dire que cela faisait grincer des dents à Drykars rien qu'à l'idée de se lancer vraiment dans ce genre d'entreprise.

« Son nom est Isto'Ssin. Du moins c'est ainsi qu'elle fut appelée par ceux qui l'ont élevée et à qui le l'ai achetée, répondit Drykars. »

Il bougea légèrement, se tenant la jambe d'une main alors que son déplacement était de toute évidence rendu plus compliqué par l'absence de sa canne. Plus compliqué, mais pas impossible.

Ayant parfaitement compris qu'on parlait d'elle, la Sombre fit un petit pas en avant pour s'offrir plus amplement au regard inquisiteur de la haute prêtresse et se mit à genoux avec grâce, le visage sagement baissé.
Revenir en haut Aller en bas
Ssinssrin
Drow
avatar

Nombre de messages : 47
Âge : 1017
Date d'inscription : 02/02/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Arcaniste
MessageSujet: Re: Sous l'œil du Dragon   Mar 29 Jan 2013 - 19:24

    Ssinssrin sait-elle les sentiments du sombre qu'elle humilie ? Soupçonne-t-elle son mépris ? Si oui, elle n'en montre rien et rit sous cape. Elle se dévoile, sous les yeux du fidèle, et ses gestes susurrent qu'elle a oublié l'incident. La cane repose, tel la dépouille sacrificielle, dans un coin de l'alcôve et son sang invisible lave l'affront. Le mâle ne comprend pas, il ignore la gravité de ses paroles et sous-estime la fureur légitime de l'ilta Dalharil. Comment pourrait-elle accepter l'outrage de voir les choix d'Isten remis en cause ? Elle ne vit pas dans un monde où un vulgaire maquereau, aussi riche soit-il, peut se permettre de juger qui est digne d'être Haut Prêtre de l'Aveugle et qui ne l'est pas.
    Mais déjà, l'incident s'efface, emporté par la marée curieuse ; le regard de Ssinssrin a accroché le jais et il ne le lâche plus. « Elle est digne d'Isten, » murmure-t-elle pensivement et ses paroles sont un camouflet au visage des autres présents. « Nous reconnaissons ta valeur, Drykars, nous admirons tes ressources. Reprends tes esclaves, ils te seront plus utiles qu'à nous. Nous garderons Isto'Ssin. » Sous son regard, la femelle ne sait comment réagir et semble se perdre entre joie et crainte ; une nouvelle vie s'offre à elle et Ssinssrin elle-même ne sait pas de quoi elle sera faite, sinon qu'elle ne sera jamais plus qu'un caprice éphémère. Avide, elle fait signe à son présent d'approcher et l'attire contre elle. L'esclave s'exécute, gauche et tremblante, et sa peur nourrit le sourire gourmand de la Haute Prêtresse qui laisse sa tête reposée contre l'épaule dénudée. « Tu peux partir en paix, Isten sourit sur ta demeure et nous saurons nous souvenir de ta générosité si un jour tu te retrouves dans le besoin. »
    Le plis de ses lèvres se teinte d'ironie et elle laisse le soin à Drykars de démêler l'usage de la sincérité. Quelques minutes plus tard, elle se retrouve seule avec son nouveau jouet ses doigts avides se hâtent d'en découvrir tous les secrets.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous l'œil du Dragon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous l'œil du Dragon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la remonte de la cavalerie sous l'empire
» [Chanson] Sous la montagne est un trésor
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda-
Sauter vers: