AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Près d'un lac (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Etheldred
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 576
Âge : 32
Date d'inscription : 18/05/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : En apparence entre 20 et 25 ans
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Près d'un lac (pv)   Ven 28 Déc 2012 - 18:44

Etheldred ralentit le pas, cherchant à s'orienter. Elle n'était pas familière de ces terres ou, du moins, ne se rappelait pas les avoir déjà foulées. Une rencontre avec des paysans qui travaillaient dans les champs environnants lui permit de se mettre sur la route de la plus proche bourgade : St Cyril. La jeune femme n'avait plus qu'à espérer pouvoir s'y installer quelques jours pour y faire affaire. Avec l'été, de nombreuses plantes étaient à découvrir et l'herboriste s'arrêtait de temps à autres au bord du chemin pour cueillir une espèce qu'elle reconnaissait. Les simples rejoignaient ainsi un petit balluchon humide qui aiderait à les préserver jusqu'à ce qu'elle les transforme pour ses préparations.

Au loin, Etheldred aperçut bientôt la ville et découvrit non loin un charmant petit lac. Voilà qui était fort intéressant ! Une raison de plus pour rester un petit peu dans la région. Dénicher une auberge ne fut pas très difficile et la jeune femme eut tôt fait d'y déposer ses affaires. Bien que la journée soit déjà bien avancée, elle fut heureuse de voir que le soleil brillait encore assez pour la réchauffer et elle laissa sa lourde cape dans sa chambre sans hésiter. Sa sacoche sur l'épaule, elle ressortit pour se rendre aux abords du lac.

C'était vraiment un bel endroit. Des poissons filaient sous la surface, mais surtout, la rive fourmillait de plantes de toute sorte, différentes de celles qu'elle trouvait habituellement en forêt ou sur les chemins. Choisissant un coin tranquille, Etheldred posa sa sacoche au sec sur une roche. Un petit rongeur fila entre les roseaux tandis que la jeune femme observait attentivement les végétaux qui poussaient à ses pieds.

Un petit sourire éclaira son visage lorsqu'elle repéra quelque chose qui pouvait l'intéresser : de l'acore ! Encore fallait-il réussir à en extraire le rhizome et cela n'allait pas être une partie de plaisir. Elle se mit pieds nus, releva sa robe à demi en la coinçant dans sa ceinture et remonta ses manches avant de s'aventurer dans l'eau avec précaution, couteau à la main.

Plif plaf plof... Ceux qui imaginaient les herboristes bien au chaud dans leur boutique d'apothicaire à prescrire des soins, oubliaient qu'avant de vendre des simples, il fallait aller les chercher. Et parfois, c'était plus compliqué que cueillir les pâquerettes. Allez trifouiller sous la surface n'était pas de tout repos, surtout quand on ne pouvait pas se contenter de couper ce dont on avait besoin. Pour autant Etheldred ne se plaignait pas, chantonnant même à voix basse en essayant de ne pas trop se mouiller.

Plif plaf plof et... PLOUF !

Etheldred refit surface un instant plus tard en toussant, essayant de reprendre pied après la rencontre malencontreuse avec un trou imprévu dans la vase. Pour une surprise, c'était une surprise ! Repoussant les boucles de cheveux dégoulinantes qui lui cachaient la vue, la jeune femme cligna des yeux... pour s'apercevoir que quelqu'un avait assisté à la scène.

Sa main se crispa naturellement sur le couteau. L'herboriste était de nature plutôt méfiante. Cela ne l'empêcha pourtant pas d'esquisser un léger sourire :


" Un temps idéal pour un petit bain... "

Moui, on avait vu plus original comme déclaration, mais pour le moment, encore étourdie de son plongeon, elle se demandait surtout à qui elle avait affaire. Son interlocuteur aussi, peut-être, car si à première vue l'herboriste était une simple humaine à la robe détrempée, l'attitude et le couteau laissait entrevoir des origines elfiques pour qui était assez observateur.
Revenir en haut Aller en bas
Valerian d'Adhémar
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Âge : 28
Date d'inscription : 24/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Près d'un lac (pv)   Dim 30 Déc 2012 - 15:02

Sainte Berthilde, début du mois Karfia de l'an sept, onzième cycle. L'été gratifie la région berthildoise d'une belle journée ensoleillé après trois jours d'une pluie abondante, en témoignent les sentiers encore boueux qui traversent les champs. En cette belle journée la petite bourgade du pieux nom de Saint-Cyril est animée. Les marchands ont ouvert leurs étals, la taverne déverse dans la rue son parfum si particulier, l'auberge laisse échapper de sa cheminée un fumet apetissant. Bref, c'est une journée d'été ordinaire dans la bourgade située au bord du lac et les habitants vaquent à leur occupations, ignorants tous l'invité de marque qui leur rend visite. Car cet invité n'est nul autre que leur châtelain, le fils héritier de feu Martin d'Adhémar, châtelain dont tous ignorent encore l'apparence.

Ce châtelain, le voici. Vêtu de vêtements ordinaires, bien que de bonne qualité, il s'est assis sur la rive du lac, au bas d'un enchevêtrement de racine. De cette place nul ne peut le voir à moins d'être dans le lac, ainsi personne ne risque de perturber sa tranquillité. Car c'est la tranquillité qu'il désirait ce matin-là, lorsqu'il a quitté le château seul, n'emportant avec lui que quelques vivres pour le midi, une épée, et un livre. Le voici donc assis au bord du lac, avec pour seul paysage l'étendue reposante d'une eau calme et claire. Les yeux posés sur les lignes de son livre, un ouvrage intitulé Les elfes et leur culture – Tome 1, il ne s'aperçoit pas de l'arrivée d'une jeune femme. Un jeune femme qui bientôt va troubler sa tranquillité, en même temps qu'elle va troubler l'eau du communément nommé Lac-aux-hermines.

Plif plaf plof Fait elle, marchand dans l'eau.
*Un animal, surement une hermine.* Pense-t-il, sans même lever les yeux de son livre.
Plif plaf plof Entend-t-il à nouveaus.
*Non, plus gros. Un daim peut-être.* Se dit-il en terminant son paragraphe, intrigué par ce clapotement. Quand soudain, un grand plouf! suivi de toussotement le tirent de sa lecture. Les daims ne toussent pas ainsi, à sa connaissance. Levant les yeux tout en baissant son livre, il s'aperçoit alors que ce n'est pas un daim qui l'a tiré de son activité.

Une jeune femme sort de l'eau, elle s'est faite avoir par l'un de ces innombrables creux d'eau que l'on peut trouver au bord du lac. Des cheveux bruns et bouclés, des yeux bruns, un visage aux traits fin, une silhouette élancée, la jeune femme est plutôt belle. Et elle n'a pas l'allure d'une fille de Saint-Cyril, quoique l'homme ne les connaît pas toutes.

Quelque peu surpris par cette soudaine apparition, l'homme ne fait pas un bruit. Il l'observe remettre ses cheveux en place, retenant un rire d'amusement pour ne pas la gêner, et pour ne pas qu'elle s'aperçoive de sa présence. Trop tard, elle l'a vu. Il remarque la crispation de sa mains sur le coutelas qu'elle tient en main, tout comme sa propre main s'approcha naturellement de l'épée posée à son coté.
" Un temps idéal pour un petit bain ... " Dit-elle, esquissant un sourire probablement gêné.
" L'eau est-elle bonne? " Répond-t-il naturellement, relâchant quelque peu ses muscles.
" Savez-vous qu'il est plus pratique de ne point se baigner tout habillé ? " Enchaine-t-il comme dans une même phrase, sur un ton plaisantai.
Eloignant sa main de son épée et offrant un sourire qui inspire confiance, il se lève lentement.
" Vous devriez faire plus attention, les fonds par ici sont trompeurs. "
Il observe un moment la femme trempée se rapprocher de la rive ( sans trop s'approcher de lui ) puis attrape son manteau par terre.
" Tenez, couvrez-vous. Vous êtes trempée, vous risquez de prendre froid. Si vous le désirez, je sais où vous pourrez vous sécher. " Dit-il en tendant son manteau à la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Etheldred
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 576
Âge : 32
Date d'inscription : 18/05/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : En apparence entre 20 et 25 ans
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Près d'un lac (pv)   Sam 5 Jan 2013 - 18:22

" L'eau est-elle bonne? "

Le regard d'Etheldred glissa du livre à l'épée de l'homme qui lui faisait face. Il ne paraissait pas menaçant. Sans doute pas un de ces brigands de grands chemins. Mais, qui disait avenant, ne voulait pas dire inoffensif. Trop de mésaventures avaient ancré une certaine méfiance, qui s'était souvent révélée salutaire.

" Savez-vous qu'il est plus pratique de ne point se baigner tout habillé ? "

Faisant quelques pas prudents vers la berge, la jeune femme sourit, reconnaissant l'évidence :


" Là n'était pas vraiment mon intention, je l'avoue... "

Elle reprit pied sur la terre ferme en rangeant son couteau. Après tout, si cet homme voulait vraiment l'agresser, il aurait pu le faire avant et de toute manière, elle ne maîtrisait pas assez bien l'arme pour espérer défaire un adversaire avec. Elle essora brièvement les pans de sa robe avant de la laisser retomber jusqu'à ses pieds. Un peu de tenue, tout de même ! Même durant son séjour chez les elfes elle n'avait jamais trouvé bien seyant de se promener les mollets à l'air et encore moins devant un parfait inconnu ! Tandis que ce dernier expliquait que les fonds étaient trompeurs, elle chercha des yeux sa sacoche.

" En effet... Je cherchais à récupérer certaines plantes, mais il semblerait que le lac en ait décidé autrement. "

Bien... elle avait l'air fine, à présent. Les remarques suivantes la surprirent, la faisant dévisager l'inconnu. Sa première réaction fut de refuser l'aide proposée, mais elle devait reconnaître qu'ainsi trempée, marcher jusqu'à la ville puis la traverser pour marcher jusqu'à sa chambre, ne la tentait guère. Certes, c'était l'été, mais le soleil n'était plus à son zénith depuis longtemps. Hésitante, Etheldred observa de nouveau rapidement l'homme qui lui faisait face et lui tendait son manteau.

" Je risque de vous l'abîmer. "

Rien de luxueux, mais le vêtement paraissait de bonne qualité et non usé comme nombre de villageois en possédaient. D'un autre côté, la jeune femme ne voulait pas offenser l'inconnu et il lui fallait de toute façon aller à la rencontre d'une éventuelle clientèle dans cette nouvelle ville. Ce n'était pas en fuyant les gens rencontrés, même par hasard, qu'elle y arriverait. Elle finit donc pas accepter l'offre et se couvrit les épaules avant d'ajouter :

" Je vous remercie, messire. "

Messire comment, d'ailleurs ? Il était peut-être temps de procéder aux présentations, ce qu'elle s'employa à faire sur le champ :

" Je m'appelle Etheldred... comme souvent, un léger temps d'arrêt sur un nom de famille qu'elle préféra éluder, je suis herboriste et guérisseuse.

Elle entreprit de renouer ses bottines et ramassa sa sacoche en concluant :

" J'accepte votre proposition et si vous le souhaitez, je vous offrirai quelque préparation médicinale en échange. "

Maintenant, elle aurait bien aimé savoir au moins à qui elle avait affaire. Peut-être cet homme pourrait-il lui parler un peu de la ville, voire la renseigner sur la région, notamment sur les différents types de terrains où trouver les plantes rares qu'elle recherchait.
Revenir en haut Aller en bas
Valerian d'Adhémar
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Âge : 28
Date d'inscription : 24/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Près d'un lac (pv)   Mar 8 Jan 2013 - 16:05

" Là n'était pas vraiment mon intention, je l'avoue... " A-t-elle répondu.
* Au moins elle a de l’esprit. * Se dit-il.
La jeune femme, visiblement un peu plus en confiance, a tout de même fini par ranger son couteau – qui n’aurait pas servi à grand-chose si l’homme lui voulait du mal – et a pris le temps d’arranger son apparence avant d’expliquer la raison de sa présence au bord du lac. Outre une imprudence relative le noble note donc une certaine coquetterie, ce qui est peu surprenante venant d’une femme. Cependant, l’endroit n’est pas le mieux indiquer pour se procurer des plantes, quelles qu’elles soient. D’autant plus que les plantes sont un peu la spécialité locale, alors la jeune imprudente aurait tout aussi bien pu en trouver dans les échoppes ou au marché. Et sans risquer de se noyer.

Après un premier refus, elle accepte l’aide proposé par l’inconnu, non sans hésitation. Peut-être parce qu’il a insisté, peut-être par simple politesse. Se couvrant les épaules avec le manteau du noble personnage, la jeune femme se présente. Etheldred est son nom, un nom plutôt original du point de vue du berthildois. Herboriste-guérisseuse est sa profession, ce qui explique son attirance pour les plantes du bord du lac. Valerian ne les connaît pas toutes, mais il sait que certaines d’entre elles ont des vertus médicinales, si l’on sait les préparer.
" Valerian. " Se présente-t-il, occultant volontairement son nom et le rang qui va avec.

" J'accepte votre proposition et si vous le souhaitez, je vous offrirai quelque préparation médicinale en échange. "
Le châtelain berthildois réfléchit rapidement. Son fief n'est pas en manque d'herboristes et autres érudits de la botanique, il s'en est assuré depuis peu. Quant aux services de guérisseur, fort heureusement, il n'en a présentement pas besoin. Et puis Casteldulac dispose déjà de ses propres médecins, même si le châtelain doute de leurs compétences depuis la mort du précédent maître des lieux. Finalement, il décide qu'une réponse n'est pas nécessaire. Au lieu de cela il l'invite simplement à le suivre, récupérant son livre et son épée au passage.
" Si vous êtes prête, allons-y. Mon cheval n'est pas très loin. "

Joignant le geste à la parole, Valerian guide l'herboriste jusque le destrier qui l'attend sagement un peu plus loin au bord du lac. Après avoir aidé Etheldred à prendre place, il se hisse lui-même sur la selle pour faire route vers la bourgade fleurie qu'est Saint-Cyril.
" Vous êtes herboriste, dites vous? Lorsque vous vous serez séchée, je pourrais vous montrer une échoppe de plantes. Saint-Cyril n'en manque pas, vous savez? C'est l'endroit parfait pour trouver toutes sortes de composants pour vos potions."
Profitant des quelques vingt minutes de trajet afin de converser avec l'herboriste trempée, il espère ainsi en apprendre un peu plus sur elle.

La traversée de Saint-Cyril est délicate, pour le châtelain. En effet il ne souhaite en aucune manière qu'on le reconnaisse, car il n'est pas de ceux qui aiment à ce que l'on s'incline face à lui simplement parce qu'il est né dans la bonne famille. Et sans sa cape pour le cacher, Valerian se sent en quelque sorte vulnérable. C'est pourquoi tout le long de trajet au travers la bourgade l'homme se penche en avant, cachant son visage derrière ses cheveux lâchés, évitant les regards qui se tournent vers lui. Cela lui donnerait presque l'air d'un malfrat qui tente de se cacher des gardes, si ses habits ne contredisaient pas cette théorie. Par chance, les gens de la châtellenie ne connaissent pas encore tous leur nouveau seigneur, aussi personne n'arrête le cheval et le providentiel guide mène la baigneuse jusque son auberge.

L'établissement, comme tant d'autres, se sépare en deux étages. Au premier se situent les chambres, de confortables chambres disposant du minimum de meubles dont a besoin un voyageur. Au rez-de-chaussée se trouve une grande salle éclairée par des torches murales. Un rideau aux nuances de verts voile chaque fenêtre, des tables sont disposées ici et là pour accueillir les clients, et un bar sépare la partie publique de la partie privée, barrant le passage vers la porte des cuisines.
" Allez-vous sécher, je vous attends ici. " Dit-il à l'adresse de la baigneuse, la laissant rejoindre sa chambre.
Ce faisant le noble choisit une place dans un coin de pénombre où il prend place et commande une choppe de vin en attendant que revienne l'herboriste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Près d'un lac (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Près d'un lac (pv)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
» Une Lecture près de la Cheminée... [Pv]
» Un peu plus près des étoiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: