AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Timérion Adantar
Elfe
avatar

Nombre de messages : 378
Âge : 24
Date d'inscription : 25/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1718 ans. (290 du 9ième cycle)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Sam 12 Jan 2013 - 15:36

Aléandir, enfin!

Après pas loin d'une semaine de voyage, le Seigneur Protecteur pu enfin mettre pied à terre dans les rues de la capitale. Il hésitait encore quant à savoir où il se rendrait d'abord. Il devait passer à l'Académie pour demander assistance aux mages, faire des recherches sur Yutar et se renseigner sur les événements récent à la Bibliothèque et demander une audience auprès du Trône Blanc... Il avait perdu beaucoup de temps avec cette Elfe dans les bois. Mais il ne considérait pas sa comme du gaspillage, le dialogue lui avait appris certaines choses qu'aucune chronique ne détenait.

Quel tour cruel du destin de l'avoir fait se réveiller si tard! Il aurait tant souhaité passer rendre hommage à son épouse en Eryndolen avant de devoir se consacrer à ses devoirs. Mais ils passaient avant tout. Il était un Seigneur Protecteur et il devait agir comme tel. Et puis, son chemin finirait par le mener là bas...

Il avançait vers le Palais Royal, se disant que si Dyarque ne souhaitait pas le voir aujourd'hui, il était mieux qu'il se manifeste déjà. Dans le cas où il devrait attendre, il avait assez à faire que pour patienter. Et si on l'introduisait tout de suite auprès de son seigneur, ce serait une bonne chose de fait. Bien qu'il redouta l'état dans lequel devait se trouver le Roi... Tout lui semblait tellement plus facile du temps où Nimuë l'attendait dans sa demeure et encore plus quand elle se tenait à ses cotés.

Il était plongé dans ses souvenirs, une fois encore, quand quelque chose attira son attention. Une Elfe portant une cape, qui flottait au gré des bourrasques qui annonçaient l'automne, le capuchon rabattu pour cacher son visage. Lorsqu'il l'avait vue quelque chose d'indicible l'avait avertis. Il ne savait pas si c'était la Symphonie qui le lui avait soufflé, un vague aperçu sur ces yeux si caractréristiques ou un simple préssentiment inexplicable. Toujours était-il que, lorsqu'il posa les yeux sur cette Elfe qui devait avoir passé le demi-siècle, autant qu'il pouvait en juger, il n'eut aucun doute, le Vaisseau de la mère se tenait devant lui.

Ce n'était plus la même que la dernière fois qu'il l'avait rencontrée, mais c'était sans doute logique. Ca faisait tellement de temps qu'il s'était retiré que ça n'avait rien d'étonnant. Et à en juger par son accoutrement, ce n'était pas en tant que Gardienne qu'elle était venue dans la Capitale. Il s'approcha d'elle et se mit en travers de son chemin comme si cela n'avait pas été intentionnel, s'arr^ta et lui murmura quelques mots tandis qu'il faisait une pause pour réfléchir et se parler à lui-même.

"Êl síla erin lû e-govaned vîn, Arathiril*.Cela fait longtemps que je n'ai croisé le Vaisseau de la Mère. Ce n'était naturellement pas prévu, mais tant que nous sommes là, ne pourrions nous pas bavarder quelque peu? Et si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je me présenterais une fois que nous serons dans un endroit plus discret puisqu'il semblerait que vous n'êtes pas ici de manière officielle..."

La suite des événements dépendrait de la Gardienne. Avec un peu de chance pour lui, et au grand damne de son protectorat, elle déciderait peut-être la manière inappropriée et le réduirait à néant. Ainsi il pourrait enfin rejoindre sa femme sans porter le déshonneur d'un suicide...


*Une étoile brille à l'heure de notre rencontre, noble dame.


Dernière édition par Timérion Adantar le Mer 10 Avr 2013 - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reve-emotion.be/
Taurë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 142
Âge : 28
Date d'inscription : 03/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 713 ans.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Dim 13 Jan 2013 - 20:44

Taurë sortait tout juste de l'entrevue avec le Roi. C'était un privilège, dira-t-on, de son nouveau statut, d'ainsi pouvoir réclamer et obtenir une audience quand bon lui semblait. Cela ne changeait pas vraiment de son ancienne position, tout compte fait. L'ancienne conseillère avait replacée son manteau sur ses épaules, cachant son visage. Elle finit par réemprunter le chemin pris à l'aller, essayant tant bien que mal de se souvenir des colonnes, des reliefs et de la vue qu'offraient la haute position du palais sur la capitale. Lorsqu'elle passa devant l'Estel, elle s'y arrêta brièvement. Une étrange sensation la prit, comme si l'Arbre la connaissait, et Taurë le connaissait. D'un certain côté, ils se connaissaient. C'était indescriptible, simplement impossible à décrire. Finalement elle reprit sa route pour un court laps de temps, car des bruits de pas lui indiquèrent que quelqu'un se mettait au travers de son chemin. Après une formule de politesse, l'Elfe lui avoua avoir deviné son identité, et demandait une entrevue en privé. Taurë leva les yeux sur lui, posant ses émeraudes vers là d'où la voix venait. Finalement, lentement et posément, elle répondit :

« Vous l'avez dit vous même. Je ne suis pas ici officiellement en tant que Gardienne. Donc si votre désir est de parler avec une Elfe, je suis sûre que d'autres auront du temps à vous accorder. »

La Gardienne rebaissa les yeux, passant à côté de son interlocuteur pour reprendre sa route. L'air de plus en plus frais indiquait clairement qu'elle approchait du belvédère servant d'entrée au palais. Ce dernier se trouvait au paroxysme de l'escalier ascendant menant au palais. Bientôt, elle aurait quittée cette ville et pourrait retourner dans la Forêt. Elle entama sa dernière ligne droite, faisant fi des discussion qui se tenaient aux alentours. Elle marchait, simplement. Elle ne pouvait s'empêcher de repenser à son entrevue avec le Roi. Agirait-il ? Ferait-il ce qu'il fallait en ces temps troublés, ou devrait-elle refaire la même route, mais cette fois en tant que Gardienne et sur ordre de la Mère ? Seul l'avenir le lui dirait. Elle espérait sincèrement ne pas avoir à détrôner un Roi.

Revenir en haut Aller en bas
Timérion Adantar
Elfe
avatar

Nombre de messages : 378
Âge : 24
Date d'inscription : 25/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1718 ans. (290 du 9ième cycle)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Dim 13 Jan 2013 - 21:08


Pendant un instant, il resta koi face à cette réponse pour le moins inattendue. Venant de quelqu'un d'autre, sa canne aurait fini dans les jambes du malautrus, voir dans son ventre s'il avait été de mauvaise humeur. Elle était là incognito? Soit. Elle n'en restait pas moins qui elle était, et il était temps que quelqu'un lui apprenne ce que signifiait les menaces voilées.

Il se retourna, se redressa et haussa le ton, même si sa voix demeurait glaciale, on sentait poindre la colère. Bien sûr, il n'en était pas au point de crier, son but n'était pas de faire un scandale dans le palais, alors qu'au final cela était totalement imprévu. Mais, sans doute l'épuisement du voyage et les épreuves consécutives à son réveil l'avaient-ils rendu un peu irascible. Et de plus, ce n'était pas à une Elfe qui faisait certainement la moitié de son âge de l'envoyer balader, Vaisseau ou non.

"Cela peut vite s'arranger. Je damande officiellement une entrevue avec vous, Gardienne, de la part du Seigneur Protecteur de Malereg pour parler de la situation en la Prime Forêt. A moins que cela aussi ne soit pas assez important que pour que vous y accordiez une quelconque attention?"

Maintenant que la tirade était lachée, il se sentait beaucoup mieux. Décidément, il avait changé à l'ombre des arbres. Du temps où Nimuë était encore à ses coté... Cette pensée figea son demi sourire qui s'évanouit. Il se força à se concentrer sur la Gardienne et sur le présent. Il risquait bien d'en avoir besoin. Restait à voir si elle était aussi susceptible qu'hautaine.

"Maintenant, vous accepterez peut-être de me parler. Ou à moins que je doive vous apprendre les bonnes manières comme à une enfant? Votre statut ne vous offre pas tous les droits, Vaisseau de la Mère."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reve-emotion.be/
Taurë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 142
Âge : 28
Date d'inscription : 03/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 713 ans.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Dim 13 Jan 2013 - 21:32

La Gardienne s'arrêta à la réplique de l'Elfe. Sans se retourner, elle l'écouta d'une oreille attentive. Lorsqu'il en eût fini, elle se retourna, lentement, un sourire sur les lèvres. Elle ne bougea pas, seuls ses yeux trahissaient l'intérêt qu'elle portait désormais à l'Elfe qui s'était adressé à elle d'une manière indélicate. Finalement, après quelques instants de silence, elle se retourna entièrement, demeurant à quelques mètres de l'immortel, son manteau toujours placé sur ses épaules. On ne s'adressait pas à elle sur ce ton. Mais humilier l'Elfe par la force ne lui servirait à rien, bien qu'elle aurait pu le faire aisément. Non plutôt que cela, elle s'approcha de lui, jusqu'à ce que ses pieds nus touchent l’extrémité des bottes de son interlocuteur.

« Mon statut me permet de refuser une entrevue à qui m'en demande. Et c'est à moi, et à moi seule de juger lesquelles sont digne de mon intérêt et de ma présence. Et puisqu'on parle de manières, remets les tiennes en question : en présence d'une Gardienne, on s'incline. Incline toi, et je reviendrais peut-être sur ma décision. Sinon, cesse de m'importuner. »

Les derniers mots avaient été susurrés, filtrés par les lèvres de la Gardienne comme une langue sortirait de la gueule d'un serpent. Avec un petit rire, elle virevolta sur elle même, faisant faire un ample tournoiement à son manteau. Elle reprit son chemin, son désir de retrouver la Forêt s’agrandissait de minutes en minutes, de secondes en secondes. Elle voulait plus que tout se débarrasser de ce manteau et de retrouver son identité, là où elle se trouvait chez elle : L'Anaëh.
Revenir en haut Aller en bas
Timérion Adantar
Elfe
avatar

Nombre de messages : 378
Âge : 24
Date d'inscription : 25/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1718 ans. (290 du 9ième cycle)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Dim 13 Jan 2013 - 22:07

Il sentit la colère revenir. Cette Elfe avait un don... Celui de lui donner des envies de meurtre. Sa première impulsion fut d'ailleurs de lui fracasser le crâne, comme il savait si bien le faire, avec sa canne. Bien sûr, il n'aurait jamais fait, cette impertinente restait la Gardienne. La seconde impulsion fut de lui répondre sur le même ton qu'elle:

"Vous n'iriez pas poussé le vice jusqu'à faire s'incliner un infirme, Vaisseau? Ce ne serait ni charitable, ni courtois..."

Avec le sourir ironique qui allait avec, cela aurait sans doute été à la hauteur de cette... de cette garce, il fallait bien le dire. Mais à nouveau, il se ravisa. Il n'était pas venu pour croiser le faire avec elle. Il aurait pu tout aussi bien tourner les talons et vaquer à ces occupations, mais ses actions en patiraient par la suite. Et puis, il devrait bien lui faire face un jour ou l'autre. Et puis, une révérence n'était pas grand chose. Il repasserait son orgueil froissé une autre fois.

Il s'inclina impeccablement mais pas trop bas, pour deux raisons. Premièrement, il n'allait pas lui offrir la satisfaction d'une longue courbette, et deuxièmement, ça lui faisait toujours mal de se relever quand il allait trop bas. Il ne manqua pas de lui glisser quelques mots sur un ton neutre, le regard impassible.

"Il est vrai que j'ai manqué d'égard à votre rang, Gardienne."

Une fois redressé, et toujours avec ce masque qu'il arborait en politique, il poursuivit.

"Maintenant, nous pourrions peut-être parler de choses plus sérieuses que des comportements adéquats envers l'un ou l'autre? La dernière nouvelle qui m'est venue de la porte par la Symphonie parlait de feu et de sang. Et je ne pense pas qu'enchainer des joutes verbales jusqu'à en venir au main arrange la situation de notre demeurt."

Il avait bien insisté sur les deux derniers mots, histoire qu'elle comprenne enfin que si il lui avait adressé la parole, ce n'était pas juste pour l'incommoder. Un instant il repensa à sa canne s'abattant sur sa tête... Puis, il revit le visage de sa douce Nimuë, et la raison reprit définitivement le pas sur la passion, le deuil repris même un peu sur la vie...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reve-emotion.be/
Taurë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 142
Âge : 28
Date d'inscription : 03/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 713 ans.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Lun 14 Jan 2013 - 19:36

Lorsque la Gardienne sentit l'Elfe s'incliner, elle ressentit une profonde satisfaction. Elle arbora alors un sourire satisfait, que la plupart trouveraient insupportable. Après avoir remis le Protecteur à sa place, elle envisagea donc de réfléchir à revenir sur son refus. Elle y repensa tout en l'écoutant que d'une seule oreille. Lorsqu'il eut fini, elle agita la main dans les airs, comme si l'on chassait un petit nuisible.

« Sous-entendez vous que me manquer de respect n'est pas une chose importante ? »

Elle arborait toujours son sourire. Si elle avait passée deux siècles à côtoyer de grands Seigneurs, ce n'était pas un comme celui là qui allait la démolir. Alors elle prit un malsain plaisir à prolonger les préliminaires de la discussion, restant sur ce territoire dont elle était une maîtresse : la confrontation verbale. C'était d'autant plus amusant pour elle, car elle savait qu'elle aurait le dernier mot, quoiqu'il arrive.

« Si vous désirez en venir aux mains, faites donc. Vous ne marcherez qu'avec deux béquilles, une ne vous paraît apparemment pas suffisante. »

Et avec un sourire qui, cette fois s'étendait jusqu'aux oreilles, elle prit le chemin inverse que sa conscience lui dictait de prendre. Elle revint vers le coeur du palais, sans attendre que le Boiteux daigne la suivre. Elle prit l'initiative de prendre place sur un banc de pierre, isolé du moins car on entendait plus les ambiantes discussions. D'un air désabusé, elle posa son manteau sur le banc, et croisa les jambes. Tout en se recoiffant, elle lâcha :

« De quoi est-il question ? »


Revenir en haut Aller en bas
Timérion Adantar
Elfe
avatar

Nombre de messages : 378
Âge : 24
Date d'inscription : 25/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1718 ans. (290 du 9ième cycle)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Lun 14 Jan 2013 - 20:24

« Sous-entendez vous que me manquer de respect n'est pas une chose importante ? »

Il fut tenté de lui répondre que cela n'avait aucun intérêt par rapport à la survie de l'oeuvre de la Mère. Ce à quoi, il en était certain, elle n'aurait pas manqué de répondre pour croiser à nouveau le fer verbalement. Mais, il était là de ces enfantillag et se contenta de lever un instant les yeux au ciel. Elle voulait jouer avec lui, sans doute son entrevue avec le trône blanc l'avait-elle énormément frustrée.

Elle le considérait comme faible, c'était évident. Mais, lui ne s'en soucia pas. Après tout, qu'est ce que le manque de tenue de cette gamine comparé à la survie de l'Oeuvre? Aussi il coula un regard las à l'Estel, dont on lui avait déjà parlé et dont il avait vaguement senti l'apparition pendans sa retraite, tandis que la Gardienne allait prendre place sur un banc à l'écart.Son oeil glissa ensuite vers l'Elfe, elle enleva son manteau comme si de rien n'était et attendit qu'il approche en se recoiffant et souriant, summum de la vanité.

Il soupira, se demandant combien d'épreuve lui imposerait encore la mère avant de rejoindre sa tendre femme dans le royaume des morts. Mais, il ne se laissa pas abattre, une fois encore, il se dit qu'il n'en avait pas le droit. Au fil des jours, ça lui semblait d'ailleurs moins difficile de juguler son deuil et de se focaliser sur l'état présent. Il se demanda combien d'Elfe avant lui avait survécu à leur deuil alors qu'il venait se placer devant la Gardienne.

« De quoi est-il question ? »

A ce moment-là, elle lui rappela quelqu'un. Un personnage qu'il aurait croisé dans un cauchemard sombre et morne. Il fronça imperceptiblement les sourcils avant de se reprendre et de répondre à cette interrogation. Interrogation, qui, il l'espérait tout du moins, mettrait fin à cette interminable joute.

"Tout d'abord, des Elfes de Bois et des Pierres. Mais je suppose que votre présence ici n'est pas étrangère à au moins une de ces deux question, Vaisseau de la mère?

Kyrïa Amaurëa*, dans sa grande charité, m'a accordé 150 ans à l'écart du monde. Ce siècle et demi m'a permis de prendre de la distance par rapport à la mort de ma femme et de me reconstruire. En soi, cela n'a pas grand intérêt, je pense que vous en conviendrez. Cependant, lorsque j'ai été tiré de mon sommeil, si on peut appeler ça ainsi, j'ai pu contempler avec horreur les dégâts du voile. Si je n'étais pas revenu, la forêt connaîtrait dés à présent une nouvelle guerre fratricide.

Les Elfes de Bois avaient été interdit de cité par ceux de Pierres, les empêchant d'accéder au temple de la Mère. Ils menaçaient de reconquérir leur droit par les armes quand je me suis présenté pour reprendre ce qui fut mon poste.

J'aimerais savoir comment nous en sommes arrivés là? Et qu'est ce que vous aviez à dire à ce sujet. Après tout vous êtes la Gardienne, vous faites partie des guides de notre peuple."


Il ne s'était pas assis, restant debout pour dérouler le fil de sa pensé. Il aurait pu s'assoir, sa jambe n'en aurait pas été mécontente, l'approche de l'hiver le gênant parfois, mais le jeu était plus subtile que cela. Si il s'asseyait sans autre forme de procès, elle le lui reprocherait assurément. Et il ne s'abaisserait pas à lui demander cette permission. Il ne ferait pas plus de concessions que nécessaire. Il attendit dans la brise automnale, chargée de ces senteurs qui annonçait la belle saison pour Malereg**, que la Gardienne lui réponde, rafermissant sa prise sur sa canne pour ne pas s'appuyer trop sur sa mauvaise jambe. Assurément, ce n'était pas le moment pour faire une crise.


*Kyrïra Amaurëa: variante du culte de Kyrïa ayant cours dans le nord de la forêt, appelée Kyrïa de l'Aube en raison de la situation de son temple à l'Est de l'Île d'Ondolaurë (le Roc Doré)
**Malereg: l'Epine d'Or.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reve-emotion.be/
Taurë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 142
Âge : 28
Date d'inscription : 03/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 713 ans.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mar 15 Jan 2013 - 12:05

La Gardienne écouta donc le Protecteur parler. Elle pesa les mots, entendant la tirade de l'Elfe qui demandait son aide et des réponses. Une fois son dernier mot dit, elle ne se pressa pas pour répondre. Taurë termina de se recoiffer, et après s'être assurée que le résultat lui convenait, elle posa ses émeraudes aveugles sur le Protecteur.

« Si je suis ici aujourd'hui, ce n'est pas lié aux conflits qui germent au sein du Premier Peuple. Il semble que notre Roi se soit accordé un trop long sommeil, pour des raisons similaires aux vôtres. Mais il est Roi. Et un Roi ne peut se permettre d'être passif, encore moins aux heures que nous vivons.

Je suis la Gardienne. Non la Dame Protectrice de l’Épine Dorée. Je peux apaiser mes semblables, non dicter leur conduite. Cela, c'est à vous de le faire. Qu'est ce que j'ai à dire sur la situation de Malareg ? Rien, sinon que la situation telle qu'elle est à présent ne serait pas survenue si cette région avait été dirigée comme il le fallait pendant 150 ans. Je ne sais pas, et n'ai pas à savoir comment cela a pu se produire. Je suis l'Oracle de la Mère. On me rencontre pour s'adresser à Elle, me demander conseils et aide. Non pour demander des explications pour les bêtises de mes semblables.

A présent, si vous désirez que j'aille personnellement régler cette histoire et apaiser mes frères de Malareg, c'est autre chose, et j'irais, car c'est mon rôle de guider vers l'Harmonie et la Paix, non vers la Guerre et la Division. Autre chose ? »


Attendant la réponse du Protecteur, Taurë réajusta sa robe au niveau des cuisses, se confortant relativement du mieux qu'elle put sur le banc de pierre où elle se tenait assise, face à son interlocuteur. Elle croisa ses mains entres elles, les posant sur ses genoux et ses jambes croisées. Comme pour encourager le Protecteur à continuer, elle leva les sourcils avec un sourire. La suite promettait d'être intéressante.

Revenir en haut Aller en bas
Timérion Adantar
Elfe
avatar

Nombre de messages : 378
Âge : 24
Date d'inscription : 25/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1718 ans. (290 du 9ième cycle)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mar 15 Jan 2013 - 13:05

"Je pense que vous m'avez mal compris. Je suis consciens de mon erreur, cependant, si vous avez quelqu'un à blamer concernant la gestion de Malereg, ce sont les morts. Parce que de tous ceux qui me succédèrent, aucun ne vie encore à ce jour. Mais ce n'est pas pour Malereg que je vous pose cette question, c'est pour le reste de l'Anaëh. Je suis peut-être un vieil infirme, mais aucun des belligérant n'a encore la carrure pour me tenir tête, soyez en sûr.

Mais malgré tout vous avez répondu à ma question et confirmé mes doutes... Le Trône Blanc est apathique n'est-ce pas? Il fait son devoir mais sans plus. En définitive, un Régent ferait sans doute meilleur office. Et c'est très gênant..."


Il marqua une légère pose, réfléchissant à ce qu'il savait déjà et à ce que lui avait dit la Gardienne. La situation était grave. Les Elfes étaient divisés, le Roi ne répondait plus et les Drows... Soudain il explosa, il en avait assez de ces enfantillage pseudo-philosophique!

"Ces Elfes de Bois comme de Pierre sont des imbéciles! Kyrïa leur a tendu une pièce, ils l'ont dressée entre eux comme un marchand avide observe un écu et chacun regarde le coté qui lui fait face en affirmant qu'il s'agit de la vérité, sans même se soucier du coté pile!

Arrêtez moi si je me trompe, mais le message de la déesse n'était ni de laisser tomber les villes ni de s'étendre vers l'extérieur, il est beaucoup plus subtile que cela. La Mère n'envoie jamais de message clair. Selon moi, elle nous invite à reconsidérer notre rapport à la nature, à avancer et à créer notre propre lien avec la Prime Forêt, et non à sans cesse nous tourner vers un passé glorieux en se demandant comment le faire revivre. En tout cas, c'est mon interprêtation, et l'Estel, par son nom, semble la confirmer...

Mais comme vous l'avez dit, vous êtes un guide vers l'Harmonies et la Paix. Aussi je me fie à vous concernant vos choix et votre conduite à ce sujet..."


En même temps, il n'avait pas vraiment le choix. Il ne pouvait pas combattre sur deux fronts et pour l'heure, il devait pallier au plus urgent. Les Drows frappaient à la Porte. Et, de toute façon, ils entreraient même si on ne leur y invitaient pas. Il soupira avant de poursuivre son long discours.

"Je ne crois pas vous surprendre en vous disant que nous avons un autre problème plus urgent. Les Drows. J'ai déjà envoyé des troupes en renfort à Ellyrion. Enfin, en Ardamir, puisque d'Ellyrion, il ne reste que des ruines et du lierre. Mais j'aimerais savoir si vous avez connaissance d'autres actions à ce sujet? Qu'en est-il de Daenor Thorandrion?

Comprenez moi bien, je ne cherche pas à vous impliquer dans une guerre, je cherche juste des réponses et des information quelles qu'elles soient. Et en tant que Guide, c'est vers vous que j'ai choisi de me tourner, un peu à l'emporte-pièce, il est vrai. Mais si je ne savais pas saisir les opportunités quand elles se présentent, je ne serai pas ici aujourd'hui."


A repenser à toutes les épreuves qui l'attendaient, il se sentit vieux. Ca lui était déjà arrivé bien sûr, à la mort de son épouse notamment, mais cette fois-ci, c'était différent. Pour la première fois en 1700ans, il se sentait vraiment vieux, capable de compter toutes les années qui pesaient sur son dos... Au moins, sa jambe ne le lançait plus, c'était déjà ça...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reve-emotion.be/
Taurë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 142
Âge : 28
Date d'inscription : 03/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 713 ans.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mar 15 Jan 2013 - 16:54

La Gardienne ne put s'empêcher de rire quand l'Elfe s'emporta. Non pas que l'énervement tel quel était hilarant, mais les Elfes, les puissants encore plus, n'étaient pas réputés pour perdre leur calme facilement. Cependant, elle l'écouta, des deux oreilles cette fois. Et ce qu'elle entendit lui déplut. Taurë délaissa son sourire, et son visage se peignit d'un agacement non voilé, voir d'un énervement couvé. Sa voix, auparavant douce et indifférente, était à présent armée des piques qui la caractérisait. Elle se releva, faisant face à l'Elfe qui devait sans doute la dépasser en taille, aussi elle leva ses yeux infirmes vers lui.

« Si les Elfes, tant de Bois que de Pierre, comme il apparaît que c'est ainsi qu'ils se nomment - ou plutôt qu'ils sont nommés par les politiques - sont des imbéciles, c'est parce que leurs dirigeants le sont d'autant plus. Ne sois pas trop prompt à dispenser ton jugement, Protecteur, es-tu en mesure de pallier à ce que tu critiques ? Je n'ai pas à te rappeler que tu n'as pas été présent pendant plus d'un siècle, ton retour te permet-il de te montrer vaniteux et acerbe envers ton peuple ?

Tu assures que les Drows sont un danger. Ils ne menacent pas tes frontières. Oublie Ellyrion, ce n'est rien. Pense à Yutar, c'est de là que vient le danger. Contacte ce...Daenor dont tu me parles, il est le Seigneur de Daranovar. C'est avec lui que tu dois régler ce problème. Tu dis que tu ne veux pas m'impliquer dans une guerre ? Tu ne comprends pas que je suis toujours en guerre contre les ennemis de la Prime Forêt ? Je respecte ce que chez toi je peux respecter. Tu demandes de l'aide ? Je ne suis pas une arme. Parle avec les Rôdeurs et les Druides de ta région, leur soutien te sera vital si tu veux éviter un affrontement.

Comprends moi bien. Si un jour il venait qu'à nouveau les armées Sombres martèlent la terre de leurs bottes, je serais la première à combattre. Si un jour, comme aujourd'hui, tu demandes des conseils, je t'en donnerais. Et voici celui que je te donne maintenant : parle aux druides et aux clans rôdeurs, et obtiens leur soutien. S'ils exigent que tu doives te mettre à genoux, tu te mettras à genoux si cela peut apaiser la mort de leurs confrères sur leur conscience. Les Elfes ne sont pas des imbéciles comme tu le prétends. Tous ont le même but. Seuls les moyens pour y parvenir diffèrent. Si tu préfères que je vienne avec toi, demande, nous verrons bien. »


Sa tirade finie, elle se rassit, le visage encore signataire d'un agacement palpable.
Revenir en haut Aller en bas
Timérion Adantar
Elfe
avatar

Nombre de messages : 378
Âge : 24
Date d'inscription : 25/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1718 ans. (290 du 9ième cycle)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mar 15 Jan 2013 - 18:02


Il regretta instantannément de s'être emporté. Sa retraite lui avait décidément fait perdre certaines habitudes qu'il faudrait qu'il recouvre, et le plus tôt serait le mieux. Il écouta patiemment le Vaisseau. Et quand elle eut fini, il pris le temps de peser ce qu'elle avait dit. Il se foutait naturellement comme d'une guigne du regard agacé qu'elle lui lançait. Il ne la craignait pas. A son âge, on ne craignait plus grand chose. Il aait juste peur du tort qu'elle pourrait faire à sa cause si il s'attirait ses foudres. Mais tant qu'ils en restaient aux mots en évitant de se conchir directement, il devrait pouvoir éviter le pire. Une image fugace d'une clairière en Eryndolen passa dans son esprit, mais il la dissipa bien vite pour répondre à la Gardienn, avant qu'elle ne juge utile de l'agonir d'une autre fournée de reproches ineptes et d'injures subtilement cachées.

"Ecoutez, Vaisseau de la Mère. Je ne peux être tenu responsable des travers de mes semblable, ce n'était pas moi qui était en charge de mon peuple. En fait, la logique aurait voulu que je ne me réveille jamais. Cependant, les miens ont eu besoin de moi et me voici. Vous me reprochez mon absence, mais je doute que vous connaissiez la douleur à laquelle j'ai du faire face. Si je ne m'étais pas absenter ce jour-là, nous n'aurions pas cette discussion et je serais bien heureux aauprès de ma défunte épouse.

Aussi, je ne retire nullement mes paroles, je les soutiens même. Je ne paierai pas et ne demanderai pas pardon pour des erreurs que je n'ai pas commises. Je suis acerbe envers ceux qui ont cru se jouer de moi et je pointe avec justesse ce qu'ils sont, des crétins. Je ne pense pas à tous mes frères mais à ceux qui les représentent. Vous ne savez sans doute pas pourquoi j'ai été élu.

Les Conseils ont tous cru pouvoir me manipuler à leur guise. Evidemment, pour eux j'étais un vieil Elfe désorienté par une longue absence. Ils pensaient pouvoir me tenir à leur botte. Ce sont bien eux que je qualifie d'imbéciles. Ils ont cru que, parce que je venait de revenir, ils pourraient diposer de moi comme bon leur semblait. Mais j'ai encore des oreilles et je n'ai rien perdu de mon esprit d'analyse. Alors qu'ils pensaient me manipuler, c'est moi qui les ai conduit à faire ce que j'estimais être le bon choix.

Je pense qu'ils ne se sont toujours pas remis de la réprimande que je leur ai accordé après ma nomination. Parce qu'après la mort de Joy Livian, c'était à eux de conserver la paix et l'harmonie, et non de les briser."


Il eut un vague sourire froid au souvenir de la mine déconfite des conseiller qui ne s'y attendaient pas le moins du monde. Seuls les Druides savaient qu'ils n'allaient pas attendre leur décision pour agir. Les Druides... Oui, décidémeent, il était honteux, honteux de ne pas y avoir pensé seul. Tout compte fait cette Elfe insupportable avait bien plus de qualités qu'elle ne le laissait paraître, peut-être même un peu plus qu'elle ne le pensait elle-même.

"Je ne peux deviner seul ce que mes interlocuteurs penses. Je me doute évidemment que vous serez avec nous si un jour cela est nécessaire. Mais je compte bien faire en sorte que vous ne soyez jamais amenée à vous battre. Parce que je suis un Protecteur, et que les Protecteurs ne doivent pas se contenter de voir leur Terre. Ils doivent regarder la forêt dans son ensemble, parce que si elle tombe, ils tomberont avec. Et c'est en ces mots que j'ai envoyé des troupes en Ardamir.

Ces Elfes que je défends et que je réprimande sont à mes yeux les enfants que mon épouse et moi-même n'avons jamais pu avoir. Je ne suis pas la Mère, mais cela ne m'empêche pas de les considérer ainsi. et c'est pour eux que je suis encore là.

Vous parlez de Yutar et je vous donne bien raison. C'est aussi dans mon esprit, ces galeries me hantent et le sentiment d'urgence n'arrange rien. Je suivrai votre conseil, les Druides et les rodeurs seront prévenus. Cette guerre nous affecte hélas tous. Mais soyez en sûr je ne laisserai pas les galeries de Yutar passer un siècle de plus. Sa destruction aurait déjà du être faite depuis longtemps, mais à l'époque, c'était la paix et les nôtres ont toujours du mal à reconnaître la défense dans l'attaque. J'irai voir le Seigneur Thorandrion également. Peut-être que son charisme arrivera à pousser les nôtres à l'action..."


Ses dernières paroles avaient été prononcé plus pour lui-même que pour Taurë. Il posa finalement son regard sur son interlocutrice droit dans ces prunelles vides avec son seul oeil où scintillait un mélange de forêt et de soleil. Il se demanda quelle autre réplique abjecte elle lancerait à la face de son honneur. Et pourtant, il ne la haïssait pas. En fait, il était même plutôt soulagé que Kyrïa Amaurëa ait choisi une Elfe avec autant de tempéramment et de cran comme Gardienne.



Dernière édition par Timérion Adantar le Mar 15 Jan 2013 - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reve-emotion.be/
Taurë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 142
Âge : 28
Date d'inscription : 03/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 713 ans.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mar 15 Jan 2013 - 19:01

Cette discussion rappelait vivement les temps où elle siégeait aux côtés d'Orëlinde. Elle se souvenait des Conseils des Protecteurs, de tous ces illustres Elfes rassemblés autour d'une table et du couple royal. Tous étaient différends, certains étaient abjects et insupportables, d'autres étaient d'une grande gentillesse avec la main sur le cœur. Mais tous sans exception auraient donnés leur vie pour l'Anaëh. Et c'est ce qu'ils firent, sans exception. Quels étaient les rescapés de ces Siècles d'Or ? Elle, et Dyarque. Deux parmi plus d'une dizaine. Cette pensée l'assombrit, mais sans pour autant la rendre amer. En réalité, elle prenait goût à la discussion. C'était quelque chose qui lui avait manqué, la politique. Peut-être car c'était une des rares choses qui désormais liait Taurë au passé qui était perdu. La politique et Dyarque, deux choses étonnamment liées qui, force était de le reconnaître, avaient manquées bel et bien à la Gardienne.

« Ne croyez pas que je n'ai pas côtoyée la Mort, Protecteur. J'ai regardé dans les yeux de Son Vaisseau, et elle a emportée la seule personne qui m'était chère à ce monde. Nous pouvons désirer maintenir des souvenirs qui gardent la mémoire d'un défunt. Mais désirer son retour, ou rejoindre cette personne ne la ramènera pas. Qualifiez-moi de ce que vous désirerez, Protecteur, mais nos proches sont morts, et rien ne pourra y changer. Vivez dans l'espoir que nous les reverrons tous, mais n'essayez pas d’accélérer le processus. Oubliez votre femme. Sachez simplement que vous la reverrez. C'est l'unique satisfaction que vous pouvez tirer de sa mort. »

La Gardienne prononça ses dernières paroles en s'étant levée, marchant très lentement sur le pavé froid qui rafraichissait ses pieds nus. Taurë n'avait que rarement pensé aussi ardemment les dires qui étaient sortis d'entre ses lèvres. Orëlinde était morte, et rien que le Vaisseau ne puisse faire ne la ramènerait. Alimenter les souvenirs pouvait être une source de réconfort, mais également d'accentuation du malheur. Le Protecteur était victime du processus néfaste, s'enfermant dans une bulle de remords. Taurë, elle, commettait l'exact opposé.

« Qu'est ce que vous voulez que je vous dise ? Que je vous prenne dans mes bras et que je vous console et vous réconforte parce que des druides vont ont pris pour un imbécile ? Même si votre fond est bon, Protecteur, je n'ai rien vu jusqu'à maintenant qui puisse me prouver le contraire de leurs pensées. Comme je vous l'ai déjà dis, tous les Elfes ont le même but. Les voies et les moyens encourus pour y parvenir sont paradoxaux, parfois surprenants voir incompris. J'irais en Malareg pour régler cela. Quand à Daenor, ce n'est pas lui qui soulèvera les armées à l'encontre de notre ennemi. Comme tous ceux qui lui ressemblent, Daenor n'agira pas. Il n'en a pas le pouvoir. Comprenez qu'aucun Seigneur n'enverra ses armées contre Yutar sans le soutien du commandant en chef des armées, et ce dernier n'obéit qu'au Roi. Enlevez de votre tête l'idée de convaincre Dyarque de marcher sur Yutar. En conséquent...

Taurë se retourna vers le Protecteur, et prononça ses dernières paroles d'un air fatidique.

...Il n'y a rien que vous ne puissiez faire pour l'instant. Dyarque, s'il vous reçoit, ne vous écoutera que peu. Daenor est absent, et avec lui des hauts gradés de l'armée. Il n'y a rien qui puisse vous permettre d'agir. Quand le temps sera venu, je ferais ce qu'il faut afin d'ôter la paralysie qui hante notre administration ; cela, je le ferais, avec ou sans vous. Concernant Daenor et Dyarque, je ne leur laisserais pas d'autre choix que d'aller de l'avant. Je rallierais ceux qui habitent la Forêt, et le schisme n'aura plus lieu d'exister. Vous ne croyiez tout de même pas être le seul à relever les Elfes, dites moi ? A votre avis, pourquoi suis-je venu voir Dyarque ? »
Revenir en haut Aller en bas
Timérion Adantar
Elfe
avatar

Nombre de messages : 378
Âge : 24
Date d'inscription : 25/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1718 ans. (290 du 9ième cycle)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mar 15 Jan 2013 - 20:17

Il ne répondrait pas à ses provocations futiles. Il était certes satisfait de voir qu'il y avait encore des Elfes pour protéger la Prime Forêt mais cela serait-il suffisant? Mais si elle pensait qu'il resterait là sans rien faire, elle se trompait lourdement. Il ne pouvait rallier les Druides? Soit, il était vrai qu'un Seigneur Protecteur avait rarement leur confiance. Il ne pouvait pas non plus commander aux armées des autres Protectorats, il n'était pas plus Roi que Druide. Mais il pouvait encore faire quelque chose que peu d'entre eux pouvait faire: trouver des alliés inattendus. Il la regarda un instant et puis avant qu'elle ne soit trop loin, il lui lança ses dernières paroles.

"Je ne peux soulever l'Anaeh à moi seul. Mais je ne suis pas sans ressource. Je serai là quand Yutar tombera, soyez en sûr. Peut-être alors arrêterez vous de me considérer comme une mouche qui bourdonne trop près de votre oreille. "

Il ne lui laissa pas le temps de répondre et continua son propre chemin. Elle avait rejeté les politesses dés l'entrée, elle n'en aurait pas à la sortie et il doutait qu'il lui en ferait encore la grâce lors de leur prochaine rencontre. Cette Elfe était d'une arrogance à la limite du supportable. Mais il avait déjà d'autre soucis en tête. Yutar revenait et la fatigue du voyage commençait à se faire sentir. Il devait demander une audience au Roi. Si il n'avait pas réagit au Seigneur Protecteur de Daranovar, il y avait peu de chance que lui arrive à le faire bouger. Mais bon, il valait mieux essaier. Puis, il devrait s'entretenir avec les académiciens, mais ce serait pour un autre jour.

Après les démarche administrative, il faudrait juste qu'il aille se recueillir un peu dans le Sanctuaire. Après cela il pourrait enfin se reposer pour attaquer une nouvelle journée de labeur. Il lui fallait chercher des réponses à la Bibliothèque et s'entretenir avec les Académiciens, mais ce serait pour les jours suivants. Sa semaine serait longue...

Intérieurement, il espéra que tous les Elfes de la capitale n'étaient pas aussi insupportables que cette Gardienne. Il se rappela alors où il l'avait déjà vu et compris alors certains de ses mots. Mais il se garda bien de faire le moindre geste vers elle, elle lui avait déjà suffisamment usé les nerfs comme cela. La prochaine fois, il serait mieux préparé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reve-emotion.be/
Taurë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 142
Âge : 28
Date d'inscription : 03/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 713 ans.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mar 15 Jan 2013 - 20:53

La Gardienne ne retint pas le Seigneur Protecteur lorsqu'il décida de mettre fin à l'entrevue. Il semblait que cet Elfe ne comprenait pas bien les principes d'un dialogue de politiciens. Une discussion ne prenait fin que lorsque les deux parties décidaient qu'elle arrivait à terme. Suivant les bruits de pas qui s'éloignaient, elle avançait lentement. Sa voix était pensive. Si le Protecteur n'avait qu'un soupçon d'intelligence, il ferait demi-tour :

« Non, vous ne le pouvez. Ni vous, ni personne d'autre, pas même le roi. Seule moi le peut. Je peux te soulever une armée comme jamais tu n'en verras d'autres, ou réduire tes espoirs de conquête à néant. Ceux qui habitent les Bois suivront pour la plupart le Culte ou ma personne. Et on obtient pas le soutien du Culte de la Mère sans celui de Sa Gardienne. Maintenant, reviens je te prie, nous avons encore beaucoup à parler. »

Elle revint sur le banc où elle se trouvait. Elle avait prononcée les mots qu'il fallait pour faire prendre conscience au Protecteur, que sans l'appui de la Gardienne dans sa tâche, son plan était voué à l'échec. Et le soutien de Taurë était une chose longue, périlleuse, difficile et insupportable à obtenir. Une fois obtenu - si tant est que quelqu'un y arrivait - c'était un bien inestimable, valant tous les trésors du monde. Le Seigneur savait qu'il lui faudrait le gagner. Et il savait également qu'il n'était pas sur la bonne voie pour l'obtenir, et que ce n'était pas au moment venu qu'il fallait s'y prendre. S'asseyant en souriant, elle parla, sans même savoir si son interlocuteur était revenu. Elle posa une question déstabilisante mais qui aurait tout le mérite de l'amuser.

« Vous me trouvez insupportable ? »
Revenir en haut Aller en bas
Timérion Adantar
Elfe
avatar

Nombre de messages : 378
Âge : 24
Date d'inscription : 25/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1718 ans. (290 du 9ième cycle)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mar 15 Jan 2013 - 21:18


« Non, vous ne le pouvez. Ni vous, ni personne d'autre, pas même le roi. Seule moi le peut. Je peux te soulever une armée comme jamais tu n'en verras d'autres, ou réduire tes espoirs de conquête à néant. Ceux qui habitent les Bois suivront pour la plupart le Culte ou ma personne. Et on obtient pas le soutien du Culte de la Mère sans celui de Sa Gardienne. Maintenant, reviens je te prie, nous avons encore beaucoup à parler. »

Il soupira. Il était las de cette Elfe. Mais il savait qu'il ne pouvait pas s'éclipser aussi facilement. Il avait demandé une entrevue, elle la lui avait accordée, désormais, il pouvait remiser son lit à plus tard. Il se retourna et revint en claudicant, sa jambe le faisait à nouveau souffrir. Et cette souffrance là l'inquiéta. C'était inhabituelle, normalement sa jambe ne le génait presque jamais . D'un autre coté, il se demanda comment réagirait la Gardienne si il venait à s'effondrer en convulsant devant elle...

« Vous me trouvez insupportable ? »

Il ne fut qu'à moitié surpris par cette question. Sa femme l'avait habitué à être pris au dépourvu par des questions qui dénotaient complètement du reste de la conversation. Il avisa pendant un instant de mentir, puis de masquer la vérité par des mots... Finallement il opta pour la franchise.

"Puisque j'ai l'impression que quoi que je dise ou quoi que je fasse, je ne gagnerai jamais votre sympathie, je vais être franc avec vous. Oui, je vous trouve à la limite du supportable. Et je ne pense pas que cette réponse vous surprenne vraiment.

Cela vous ennuie-t-il si je m'assied?"


La dernière phrase lui avait arraché la langue. Mais il n'avait pas vraiment le choix, sa jambe commençait à trembler et c'était mauvais signe. Il s'était surmené plus que de raison ces derniers temps. La chavauché jusqu'à Aléandir avec le détour occasionné aurait du lui prendre deux jours de plus. Parcourir l'Epine Dorée de long en large pour réunir le conseil n'avait pas été plus facile. Et la levée de l'armée pour partir soutenir le sud n'avait pas non plus été de tout repos. Sachant que tout s'était enchainé, il était arrivé à un point assez délicat en ce qui concernait les séquelles de sa première petite "discussion" avec les Sombres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reve-emotion.be/
Taurë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 142
Âge : 28
Date d'inscription : 03/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 713 ans.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mar 15 Jan 2013 - 21:49

Taurë sourit. Il avait fait un pas dans la bonne direction. C'était un bon début, pour les centaines qu'il lui restait à parcourir pour obtenir son soutien. Mais au moins, il était franc. Non pas que Taurë fut assez naïve pour le croire s'il eût dit le contraire, mais au lieu d'un en avant, il en aurait fait deux en arrière.

« Protecteur...gagner mon soutien est long, difficile. C'est un parcours parsemé d'obstacles tranchants et vicieux, de pièges mortels. Mais c'est une promenade de santé comparé à celui nécessaire pour gagner mon amitié. Je ne dis cependant nullement que vous n'y arriveriez pas. Peu ont réussi...Deux, en réalité, en plus de sept siècles d'existence, mais si elles l'ont fait, vous aussi pouvez le faire. »

La question la surprit. Taurë était-elle donc assise en plein milieu du banc, de telle manière que personne d'autre ne puisse s'y asseoir ? En fait, il était plus probable qu'il ne désirait aucunement être à ses côtés, ce qui était compréhensible voir légitime. Elle se déplaça sur sa droite, prenant soin à tâtons à ne pas tomber. Elle tapota le banc sur sa gauche, là où l'espace était assez vaste pour qu'il puisse prendre place. Elle sourit amicalement, en croisant ses jambes.

« Asseyez-vous donc, je ne vais pas vous mordre. Je ne suis pas assez insupportable pour vous laisser debout avec une jambe infirme...Alors, parlez moi de vos projets, concrètement. »
Revenir en haut Aller en bas
Timérion Adantar
Elfe
avatar

Nombre de messages : 378
Âge : 24
Date d'inscription : 25/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1718 ans. (290 du 9ième cycle)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mar 15 Jan 2013 - 23:02

« Asseyez-vous donc, je ne vais pas vous mordre. Je ne suis pas assez insupportable pour vous laisser debout avec une jambe infirme...Alors, parlez moi de vos projets, concrètement. »

Pour la première fois depuis le début de leur entretiens, Timérion pu dire qu'il appréciait vraiment cette Elfe, ça ne durerait sans doute qu'un instant mais le bien-être qu'il ressentit quand sa jambe fut enfin débarrassée du poids de son corps était à la limite de l'extase. Il pris le temps de contempler un instant l'Estel, un arbre vraiment magnifique et son chant l'était encore plus... Il était de meilleure humeur tout d'un coup, comme si le chant de l'arbre avait pu lui redonner un peu d'espoir, bien qu'il ne contint pas plus que des allusions à la composition du sol, l'humidité de l'air ou de l'automne approchant. C'est donc sur un ton posé et, si pas chaleureux au moins neutre, que le Seigneur Protecteur s'adressa à l'Elue de la Mère. Il était étrange de voir à quel point cet arbre et le fait d'être assis l'avaient appaisé.

"Concrètement... Je vais d'abord combler mes lacunes concernant le passé récent. Mais ça n'a pas grand intérêt. Comme vous l'avez souligné, vous soulevrez la Prime Forêt quand l'heure sera venue, et le Seigneur Thorandrion est absent. Les Druides des autres protectorat risque de ne pas m'écouter si tant est que je les trouve. Cependant, il reste certaines choses qui ne doivent pas être négligées.

Tout d'abord, je me dois de voir le Roi. Même si je n'arriverai à rien, je me dois de présenter mes respect à mon souverain comme le veut la tradition. Ensuite, je compte régler cette affaire de conflit de Pierre et de Bois sur mon Protectorat. J'ai réussi à instaurer un statu quo mais ça ne durera pas infiniement. D'autant que je redoute de découvrir les conseillers que vont me nommer le Conseil. Je ne doute pas de m'être fait des ennemis, mais le bon coté est qu'étant divisé, ils ne sont pas près de pouvoir me destituer.

Je pense nommer un représentant des Elfes de bois à titre consultatif, comme le fit jadis la reine Orëlinde. Sans cela, il me sera impossible de prendre en considération leur besoin. Et surtout, il me sera impossible de les empêcher d'emprunter un mauvais chemin. J'ai déjà une petite idée sur celui que je devrais nommer à ce post. Jusqu'à présent, cela n'avait jamais vraiment été nécessaire, quand il y avait un quelconque problème, les clans, les rodeurs ou le Druides, le faisaient parvenir à un ou l'autre des membres du conseil qui en avertissait le Seigneur Protecteur, quand ils ne venaient pas luis en faire part directement. Mais désormais, je crains que ce ne soit plus possible de fonctionner ainsi...

Je vais sans doute préparer mes armées, voire qui restera défendre la frontière et qui m'accompagnera en Ardamir pour défendre la Porte. Bien sûr, Yutar n'est pas une fin en soi, mais je pense depuis longtemps que ce fort est une menace. Evidemment, à l'époque où j'ai soumis cette idée, la paix s'était installée et on m'a un peu ri au nez, arguant qu'Ellyrion ne tomberait jamais...

Je vais surtout m'assurer que la guerre ne vienne pas à nous par une autre voie. Je compte créer une sorte d'entente avec le relicat de la Nanie. Bien qu'ils ne représentent plus vraiment une menace, je préfère les avoir avec nous plutôt que contre nous. De plus, ils sont le dernier rempart entre la Prime Forêt et les peaux vertes du nord. Je n'ai pas envie que l'invasion qui les frappa pendant le Voile devienne notre soucis principal dans un siècle ou deux."


Il se garda bien de dire ce qu'il pensait faire par rapport aux humains. Premièrement, parce qu'il ne le savait lui-même pas très bien. Et deuxièmement, parce que, si elle était bien celle qu'il pensait être, mieux valait éviter le sujet. Taurë avait toujours détesté les humains... En même temps, il ne pouvait pas lui en vouloir, lui même en était venu à regretter que la forêt entière n'ait pas hurler vengeance après le massacre de Linoïn, détruisant à jamais les fils d'Elenwë et empêchant la fracture. Cela aura épargné tant de maux. Mais il s'était arrêté là, pour lui les humains ne méritaient pas plus de considération que cela, il les méprisait cordialement mais ne leur vouait aucune animosité particulière.

"J'ai une question à vous poser, Vaisseau de la mère. Depuis le début de cet entretiens, vous me rappeliez quelqu'un, mais je ne parvenais pas à mettre de nom sur ce sentiment, jusqu'à présent. Ne seriez vous pas Taurë? La conseillère de feu notre Reine Orëlinde?"

Revenir en haut Aller en bas
http://www.reve-emotion.be/
Taurë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 142
Âge : 28
Date d'inscription : 03/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 713 ans.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mer 16 Jan 2013 - 12:39

La Gardienne écouta le Seigneur parler, d'oreilles attentives et intéressées. Simultanément, elle s'affairait à redorer son apparence, réajustant comme elle le pouvait sa fine robe verte. L'Infirme s'exprimait bien, mais peu de ses idées - qui demeuraient louables - semblaient intéressantes et exploitables pour Taurë. Elle fit une moue sceptique plusieurs fois, mais ne l'interrompit pas. Elle balançait son pied, mais le rythme ralentit lorsqu'il mentionna Orëlinde. Le souvenir de son amie revint en mémoire. Elle l'en chassa difficilement, cela pour entendre la question qui lui fit peur. Son pied s'arrêta de se balancer, et ses bras croisés se crispèrent.

« C'est en effet moi, mon nom est bel et bien Taurë et je suis l'ancienne conseillère d'Orëlinde. Pour revenir au sujet principal, je commencerais par vous assurer que la Nanie n'est pas en mesure de répondre à quelconque alliance ou pacte que vous leur proposerez. Ils n'en ont ni le temps ni les moyens, aussi, à moins qu'ils ne vous attaquent à lancer de débris de leurs demeures, vous n'avez rien à craindre d'eux, Protecteur. Ni des Gobelins. La menace vient du Sud, et elle viendra tôt ou tard de l'Ouest.

Quand à vos craintes d'être destitué, chassez les. Les Druides n'ont pas le pouvoir de faire cela, car leur action signerait l'intervention du Trône Blanc.
La Gardienne sourit à cet instant. De plus, je ne pense pas que beaucoup les soutiendrait, et ni le Culte ni moi ne le ferions. Ils seraient seuls. N'ayez crainte. Cependant, diviser pour mieux régner a toujours été une politique des Humains, méfiez vous de cette dernière : tôt ou tard vous aurez besoin de leur soutien, et si leurs différends ne sont pas réglés, vous en créerez d'autres en essayant d'en résoudre. Je ne pense pas, sauf votre respect, que vous soyez en position de trouver des termes avantageux d'un contrat visant à obtenir l'appui de votre Conseil. Si votre paralysie persiste, dissolvez-le, et créez-en un autre. Telle est ma pensée. »

Revenir en haut Aller en bas
Timérion Adantar
Elfe
avatar

Nombre de messages : 378
Âge : 24
Date d'inscription : 25/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1718 ans. (290 du 9ième cycle)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mer 16 Jan 2013 - 13:19

"J'ai en mon Protectorat un pouvoir que peu de Seigneurs Protecteurs ont jamais l'occasion de posséder, je ne dois rendre compte au Conseil que quand il s'agit de cas de force majeure et, accessoirement, lors d'une assemblée mensuelle consernant les doléances des conseillers. La politique en Malereg est un peu différente de celle des autres territoires, parce qu'il faut que le Seigneur Protecteur puisse réagir vite en cas d'agression, sans devoir passer par le Conseil. Sinon, vous comprenez bien que je me serais abstenu de les réprimander sur leur politique. Je ne suis pas idiot.

Concernant la Nanie, ou du moins ce qu'il en reste, je suis assez d'accord qu'ils ne nous nuiront pas pour l'instant. Mais je pense qu'il vaut mieux prévenir que guérir. C'est maintenant qu'ils ont besoin de soutien. Aller le leur apporter plus tard n'a aucun sens. Et il adviendra un jour où se service rendu nous aidera grandement dans notre protection de la Forêt. De plus, si les gobelins ne sont pas une menace pour l'instant, je ne préfère pas attendre calmement que le peuple des nains s'éteigne pour être remplacé par eux, ou par la pire engeance des enfants d'Elenwë. Je compte bien m'assurer que nous ayons des alliés à notre frontière nord de manière durable, plutôt que de négliger le relicat d'un peuple honorable.

Pour ce qui est des hommes, je suis moins certain que vous de l'attitude à avoir. Je ne les estime pas plus que cela, même si il est certains d'entre eux qui méritèrent mon respect, mais je pense qu'ils peuvent nous être utiles. Leur vie est brève et , pour la plupart, leur intelligence est limitée. Je préfèrerais les savoir également avec nous, ne serait que pour servir de chair à canon en première ligne. Je ne pense pas placer aucune confiance en un, je sais bien que c'est une grave erreur. Mon père l'a d'ailleurs appris à ses dépends.

Je pense cependant que je vais m'attarder un peu dans différent Protectorat. Si Ardamir et Daranovar sont déjà prêt au combat, je pense qu'instiller l'idée d'une levée des armées au sein des autres conseils de manière préalable ne saurait faire de mal. Notre peuple est lent à sa mettre en route. Mieux vaut déjà débuter la mise en marche.

Je ne doute pas que vous puissiez soulever l'Anaeh d'une seule phrase, mais je pense que cela ne sera pas très bien vu. De plus, les soldats se battront mieux si ils sentent que l'ordre émane de leur propre conseil. Vous savez à quel point la Tradition nous englue et qu'il vaut mieux composer avec que passer outre. Vous êtes certes la Gardienne, mais vous ne devez pas oubliez que si cela vous met à l'abri et vous confère une autorité sans équivalent, cela ne vous empêchera pas de vous faire des ennemis. Et qu'arrivera-t-il le jour où ceux-ci se ligueront contre vous au point que la protection de notre demeure en soi menacée?

Bref, je pense emprunter le long chemin de la coutume en allant demander une entrevue aux Conseils de la Quatrième Saison et d'Eterniril. Ainsi, lorsque vous ou le Trône Blanc, après tout, espérer n'est pas interdit, appelerez les armées Elfes, celles-ci se levront d'autant plus facilement. Je ne peux pas grand chose de direct, mais j'ai appris à poser mes actes pour que leurs bénéfices soient indirects."


Il soupira, quand il regardait l'avenir, il ne voyait que brouillard incerté et casse-tête insoluble. Comment allait-il bien pouvoir conciler ces deux visions du monde si opposées? Quel accueil et quel écoute aurait-il quand il se présenterait devant les Conseils? Et surtout, la plus grande de ses craintes, combien de temps Dyarque survivrait-il à sa femme et ses deux filles? Avec regret, il pensa de nouveau à la tombe de sa femme, il n'aurait que très peu de temps pour y passer. Il se souvint alors d'autre chose, un détail qui avait failli lui échapper.

"Une dernière chose que je me dois d'ajouter à mes recommandation. Les armées d'Holimion ne devront pas aller en Ardamir."
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reve-emotion.be/
Taurë
Elfe
avatar

Nombre de messages : 142
Âge : 28
Date d'inscription : 03/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 713 ans.
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mer 16 Jan 2013 - 17:39

Le Protecteur ne s'attarda pas sur la découverte de l'identité de la Gardienne, ce qui la soulagea quelque peu. Dans le cas inverse, le passé serait devenu tôt ou tard le sujet de discussion entre les deux illustres personnages, et cela aurait déplu à Taurë. Son pied recommença à se balancer, et l'Elfe eut de nouveau toute l'attention du Vaisseau. La Gardienne ferma les yeux un instant. En elle, l'appel des Arbres se faisait croissant depuis le début de l'entrevue. Venir à Alëandir ne s'était pas avéré une perte de temps, bien qu'elle nourrissait quelques soupçons quand à la réactivité du Roi.

« Je vais me répéter...les Nains ne vous seront d'aucune aide. Ils ne pourront, ni ne voudront nous prêter main forte contre quelque ennemis que ce soit sinon le leur actuellement : les Gobelins. Et vous ne convaincrez aucun Protecteur de lever des troupes pour les envoyer au Nord en sachant que nous sommes probablement à la veille d'une nouvelle guerre vu les récentes escarmouches. Quand aux Humains, si vous croyez que le peuple acceptera de se relier à ceux qui ont coupé nos Arbres et massacrés nos gens, vous êtes soit naïf, soit stupide. Ou les deux. De plus, il me semble que l'antique alliance qui liait les Trois Races vient d'être dissoute par notre Roi. Vous pouvez oublier les Humains, Protecteur, et c'est tant mieux.

Votre idée de lever des armées est certes louable, mais ce n'est en aucun cas à vous de vous rendre dans les Protectorats pour émettre l'idée. La présence de la menace est dans tous les esprits, Protecteur, l'ombre de la guerre avance sur nous. Ardamir a clairement montré des failles dans son système de défense, j'espère que le Roi s'en sera rendu compte. Votre rôle n'est que de tenir vos hommes sur le pied de guerre, et de les laisser dans votre protectorat tant qu'une menace officielle n'a pas été déclarée. Ne vous attribuez pas des tâches qui ne sont pas les vôtres. Convoquer des armées, rencontrer les Protecteurs et leurs Conseils afin de réunir une grande armée commune à tous les Elfes, c'est du ressort du commandant en chef des armées. Vous n'avez pas à demander que des armées se lèvent et marchent, pas plus que vous n'avez à presque ordonner l'immobilité de presque quatre milliers de soldats.

Écoutez, je ne suis pas là pour parler stratégies militaires. Trouvez votre place, et restez-y. Vous n'avez nullement à vous considérer comme le futur meneur de la levée des armées sylvaines ou son investigateur. Restez dans votre protectorat, préparez vos propres troupes à la guerre, et laissez les autres Seigneurs régler leurs propres problèmes. Lorsque le temps d'un Conseil d'Urgence sera venu, et que tous seront réunis autour d'une table, alors vous pourrez proposer vos idées, en tenant compte, Protecteur, que vous ne devez pas oublier que tous ont été élus pour leur mérite, et que des Elfes, par exemple comme le Seigneur Thòrandrion vous infligeraient de cinglantes leçons d'humilité en terme de stratégies militaires et des manières dont il faut user pour gouverner une région. Je ne mets pas en doute le pouvoir que vous avez, ni les qualités dont vous disposez pour régner sur Malereg, Protecteur, mais j'aimerais éviter que oubliez où est votre place en présence d'autres Seigneurs. Je le dis pour vous.

Cependant, je ne vous reprendrais pas sur l'importance d'entamer une préparation à la guerre. Mais cela n'est pas mon rôle. Eterniril et la Quatrième Saison ont bel et bien besoin que quelqu'un lève leurs troupes sur le pied de guerre. Mais ils ne sont pas les seuls. Tous doivent maintenir leurs troupes prêtes à marcher. Je sais que les vôtres le seront en un temps record, car vous partagez cette idée. Mais d'autres seront plus réticents, c'est pour cela que je dois voir le Seigneur Thòrandrion. En soit...vous avez beaucoup à faire, déjà dans votre protectorat, Seigneur. Quand à ceux qui peuplent la Forêt, ils ne font pas partie d'une armée, et je ne leur demanderais pas de prendre les armes pour prendre Yutar. Ils n'y ont aucun intérêt. Ces gens, les druides, les rôdeurs, les golems...se battent pour défendre l'Anaëh, non afin de conquérir pour les intérêts de ses dirigeants. Mon avis n'y changera rien, même si je pense que tant que Yutar sera peuplé de Sombres, aucun Elfe ne sera à l'abri.

Si nous subissons une attaque, ils se battront, n'ayez crainte, mais d'ici là...convainquez le Roi de maintenir l'armée royale sur le pied de guerre, ainsi qu'ordonner à celles d'Eterniril, de la Quatrième Saison et d'Holimion de se tenir prêtes. Agissez de même pour la vôtre. Si vous le sentez enclin, encouragez même à un déplacement des troupes aux Protectorats frontaliers : la distance à parcourir lorsque les affrontements recommenceront n'en sera que plus courte. Si seulement nous avions une place forte pour y installer une partie de nos troupes, tout serait plus facile...Je pars dès à présent pour Daranovar, acquérir le soutien de Daenor dans la levée d'une armée. Le temps nous est compté, Protecteur. »


La Gardienne se leva, reprenant son manteau et couvrant ses épaules de ce dernier. Elle posa ses yeux dénués de vision sur le Protecteur, et sourit.

« Cette discussion ne fut pas une perte de temps. »


Revenir en haut Aller en bas
Timérion Adantar
Elfe
avatar

Nombre de messages : 378
Âge : 24
Date d'inscription : 25/12/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1718 ans. (290 du 9ième cycle)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   Mer 16 Jan 2013 - 19:40

"Ma dame, je ferai quand même ce voyage. Le but n'est pas de me positionner en unificateur des légions elfiques, je n'en ai définitivement ni la carure ni la force. Croyez moi, je me passerais bien de tant de chevauchées. Mais, comme vous l'avez dit vous-même, il faut du temps à nos frères pour se lever, alors autant prendre les devants.

Et puis, je ne dépasse en rien mes prérogatives en rendant une visite de courtoisie à mes semblables pour évaluer la situation sur leurs terres. C'est un des privilèges de mon grand âge, ne me l'enlevez pas, il m'en reste déjà si peu."


Il se permit un petit sourire sans joie pour faire comprendre à son interlocutrice le peu d'humour dont il était encore capable de faire preuve, avant de poursuivre sa tirade.

"Pour ce qui est des nains, ils n'auront pas un guerrier pour eux, ou en tout cas, pas de mon fait. Je sais où est notre priorité. Mais il est d'autres formes de secours que la force. Je pensais que vous vous en souviendriez Taurë. Ils auront besoin de médicaments et de nourritures, et cela nous pouvons leur en fournir. Peut-être pas tout leur saoul mais au moins assez pour qu'ils se souviennent de nous en temps utile. Vous êtes préoccupées par l'ombre qui s'annonce, mais il ne faut pas oublier l'après. Personnellement, j'aime autant jouer un coup d'avance sur la prochaine partie, surtout si cela ne porte pas à conséquence pour cette manche-ci.

Pour les hommes... Nous verrons, je n'en fais pas ma priorité, loin de là. Je suis d'accord au moins sur une chose avec vous à leur sujet: nous ne nous permettrons pas de mettre un seul espoir sur leur faiblesse.

N'ayez crainte, quoi qu'il arrive, je répondrai à l'appel lorsqu'il viendra. Nous verrons si j'arriverai à tirer quelque chose du Roi... Si tant est qu'il accepte de me voir un jour..."


« Cette discussion ne fut pas une perte de temps. »

"Je ne pense pas en effet. Le fael Novaer Na lû e-govaned vîn, Taurë Hiril Aman Kÿria..."*

Il attendit calmement qu'elle s'en aille en réfléchissant à cette discussion. Oui très intéressante. Mais elle était loin d'être comme la dernière Gardienne de la Mère qu'il ait connue. Son arrogance et ses manières de jouer de son pouvoir comme une arriviste la perdrait. Et il espérait que cela ne causerait pas leur perte avec... Cela dit, il était toujours possible que le Vaisseau prenne le pas sur l'Elfe...



*Merci et aurevoir, jusqu'à notre prochaine rencontre, Taurë Dame bénie de Kÿria.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.reve-emotion.be/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé] Êl síla erin lû e-govaned vîn [Taurë]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir :: Alëandir-
Sauter vers: