AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Drole de créature [Valérian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyne
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 95
Âge : 32
Date d'inscription : 10/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Spécial
MessageSujet: Drole de créature [Valérian]   Dim 10 Fév 2013 - 18:27

La fée s'était retrouvée sur une branche quand elle s'était éveillée. La drawa avait disparu sans laisser de traces en lui laissant cette petite bourse aussi grande qu'elle pleine de baies. Lyne était restée sur place quelques jours avant de continuer son périple au milieu des bois. Plus elle avançait et plus la nature était morte. La forêt était muette et ne chantait plus du tout. Pourquoi? Elle ignorait que les humains avait détruit l'âme de la forêt et que c'était pour cette raison qu'elle ne chantait plus.
Petit à petit Lyne était allée bien plus loin que la forêt pour se retrouver au beau milieu d'une clairière non loin d'un lac. Elle était à découvert donc vulnérable pour un quelconque rapace qui pourrait la confondre avec un petit oiseau à becqueter. Aussi la créature ailée préféra voler au milieu des hautes herbes. Ayant une visibilité quasi nulle, elle ne put voir les deux géants qui se trouvaient plus loin.

Des bruits métallique se firent entendre. Lyne sortit curieuse des herbes pour observer quel animal pouvait bien faire cette étrange bruit. C'est là qu'elle fut aveuglée par la réverbération du soleil sur la carapace d'un animal gigantesque. En réalité, il s'agissait pas d'un animal mais d'un chevalier en armure qui s'entrainait à l'épée avec un jeune homme. Pensant à une attaque de l'animal envers ce pauvre géant, Lyne déploya grand ses ailes et se fonça à toute vitesse.
S'interposant en évitant un coup d'épée, elle battit des ailes tellement fort qu'elle lança une bourrasque de vent vers ce curieux animal dans le but de le faire tomber sur le dos. Avec un peu de chance, c'était une sorte de tortue belliqueuse et dans ce cas, une fois sur le dos l'animal ne pourrait se relever. Par contre sur ce coup, elle ne fut pas très maligne car elle dévoila sa présence au géant derrière elle qui devait très probablement voir une fée pour la première fois de son existence. En même temps rares étaient les personnes qui avaient eu la chance de croiser une fée...
Revenir en haut Aller en bas
Valerian d'Adhémar
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Âge : 28
Date d'inscription : 24/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Drole de créature [Valérian]   Lun 11 Fév 2013 - 14:48

" Il se débrouille, le fermier, n'est-ce pas ? "
D'un geste lent, tout en reprenant son souffle, un homme en armure récupère sa lame tombée à terre. Ceci fait il refait face à son adversaire et se remet en garde.
" Un coup de chance. J'avais le soleil dans les yeux. "
" C'est probablement cela, oui. On reprend. "

L'adversaire est un homme d'une trentaine d'années, aux cheveux bruns, et à l'air confiant. Vêtu d'une armure de cuir par-dessus une tunique de coton et armé d'une épée longue à une main, il se tient à la manière d'un chevalier en duel. Voilà bien deux heures que les deux hommes s'entrainent, en cette paisible journée ensoleillée, dans une clairière à l'herbe verte. Le châtelain même de cette contrée, et l'un de ses capitaines. Si les coups du soldat en armure sont les plus puissants, ceux du second épéiste sont plus rapides et plus précis. De plus il parvient, deux fois sur trois, à désarmer son adversaire. Leur souffle recouvré à tous les deux, les deux hommes reprennent l'échange de passes d'arme.

Les deux lames s'entrechoquent, les tentatives d'ouverture se succèdent, et l'entrainement continue. Alors que l'homme en armure s'apprête à tenter une charge, le second ayant reculé de deux pas, une créature imprudente vient les distraire. Un papillon, à première vue, se place entre les deux hommes, évitant avec finesse l'épée qui aurait pu le trancher. La créature bat énergiquement des ailes et avant que les deux hommes ne comprennent une bourrasque envoie l'homme en armure au sol. Surpris, les deux hommes échangent un regard d'incompréhension. L'homme encore debout porte alors son attention vers le papillon, et reste bouche bée. N'en croyant pas sa vision, il plisse les yeux pour s'assurer de ne pas rêver.
" Tu vois ce que je vois, ou c'est moi qui suis resté trop longtemps au soleil ? " Demande l'homme debout.
" De… De quoi ? " Répond l'autre, un peu sonné.

La bestiole, c'est la créature qu'ils ont pris pour un papillon. Car à mieux y regarder, le châtelain y perçoit presque un corps humain entre les ailes battantes. Un tout petit corps, pas plus grand que sa main, mais un corps tout de même. Le corps d'une femme, à priori. Il n'en est pas sur car la créature ne cesse de bouger, et pourtant. Il cligne des yeux, secoue la tête, se pince même, mais rien n'y fait. Il ne rêve pas, c'est bien une sorte de toute petite femme ailée qui virevolte devant lui, et qui a fait tomber son compagnon d'entrainement en provoquant une bourrasque.
" Qu'est-ce que… C'est ? " Demande-t-il lentement, sans détacher son regard de l'étrange créature.
Mais la réponse n'arrive pas. Encore à terre, l'officier a du mal à se remettre de ses émotions. C'est qu'il ne s'attendait pas à se faire mettre au sol par un papillon, et la fatigue qui se fait sentir depuis un moment n'est pas pour l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Lyne
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 95
Âge : 32
Date d'inscription : 10/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Spécial
MessageSujet: Re: Drole de créature [Valérian]   Lun 11 Fév 2013 - 17:49

Le géant brillant de mille feux était à terre. Lyne battait des ailes avec véhémence pour que le vent qu'elle s'était mise à créer soit le plus violent possible. La petite créature avait une magie puissante basée sur les éléments aussi cela lui demandait quelques forces supplémentaires en fonction des sorts qu'elle utilisait. Il ne suffisait pas d'une simple incantation comme pour les géants mais puisser les forces de la nature environnante.
Le géant qui se tenait derrière alors qu'elle tentait de le protéger de cette drole créature à carapace fixait la créature ailée. Il demanda à l'autre géant s'il voyait la même chose que lui ou s'il n'avait pas pris un sérieux coup de soleil sur la tête et qu'il avait une allucination. Et bien non, tout ceci était bien réel. Lyne sentait le regard de ce dernier sur elle. Un regard pesant car il restait le regard rivait sur elle se demandant qu'est ce que c'est.

Il ne se posait pas la bonne question. Ce n'était pas qu'est ce que c'est mais qui est ce qui fallait poser. Battant de moins en moins vite des ailes, les formes de la petite créature se laissèrent voir plus facilement. Oui c'était bien une toute petite jeune et jolie jeune femme avec une paire d'ailes de papillons dans le dos. Pour le moment, tous les géants qu'elle avait croisé avaient su reconnaitre sa nature féérique mais pas lui, elle était quelque peu vexée de cela.
Faisant volte face, elle alla se mettre nez à nez avec l'inconnu qui la dévisageait. Elle était tellement près de son visage que le pauvre devait certainement loucher pour la regarder. Puis de sa petite main, elle le giffla. La voix coléreuse, elle lui dit alors vexée au possible avec une moue de mécontentement sur le visage.


Je te sauve de ce monstre écailleux et toi tu ne trouves rien d'autres à faire que de me regarder avec ces yeux de hiboux!

La petite fée avait les larmes qui montaient aux yeux. Il faut dire que Lyne avait un caractère bien trempé et que des qu'on avait le malheur de pas l'admirer comme il le fallait, elle entrait dans une colère noire.
Revenir en haut Aller en bas
Valerian d'Adhémar
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Âge : 28
Date d'inscription : 24/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Drole de créature [Valérian]   Mar 19 Fév 2013 - 14:00

Ce monde est vase, mes enfants. Et il abrite nombre de créatures aussi mystérieuses qu'étranges. Ces mythes et légendes que je vous conte, ces créatures de l'imaginaire… Qui sait? Peut-être qu'elles existent. Peut-être existe-il des licornes, des fées, des lutins ou des dryades, quelque part. Ou même les dragons que vous aimez tant, mes fils.

Ce souvenir est soudain revenu dans l'esprit de l'humain, comme apporté par la gifle de l'étrange créature. Un souvenir de son enfance, un souvenir de sa mère et des histoires qu'elle leur contait, pour les endormir, à son frère, ses sœurs et lui. Le souvenir de ces histoires fantastiques remplies de créatures chimériques, qu'il a depuis longtemps relégué aux univers de l'imaginaire et de l'enfance, au même titre que la fée des dents ou le marchand de sable. Il y a bien longtemps que Valerian ne crois plus en ces choses-là, en ces créatures si rares qu'elles en deviennent impossible. Et pourtant, là, devant lui, l'une de ces créatures enchantées virevolte, le gifle, et même lui parle.
" Je te sauve de ce monstre écailleux et toi tu ne trouves rien d'autres à faire que de me regarder avec ces yeux de hiboux! "

Ni le noble ni son garde ne réagissent, l'un restant à terre, l'autre ne parvenant pas à décocher le moindre mot tant il est surpris. Et quand il réussit à faire sortir un son de sa bouche, c'est pour s'adresser à son compagnon d'entrainement, la voix basse et le ton lent.
" Relèves-toi… Sans geste brusque… Vas chercher… Les chevaux. "
Derrière l'étrange bestiole, qui semble de plus en plus contrariée, l'homme en armure fait signe qu'il a compris et se relève lentement. Ce n'est qu'après avoir fait une demi-dizaine de mètres qu'il se met à courir, laissant là le châtelain et l'étrange créature.

Reprenant peu à peu contenance, le chevalier berthildois recule de quelques pas pour s'éloigner de la petite femme-papillon et lui adresse enfin parole, sans toutefois ranger son arme (elle pourrait encore l'attaquer).
" Pardonnez ma réaction… " commence-t-il, sur un ton un peu gêné. " C'est que je n'ai encore jamais rencontré de … De créature comme vous. Etes-vous une fée? "
La curiosité a pris le pas sur la surprise, et bien qu'il ne sache pas vraiment comment s'adresser à l'étrange créature le châtelain tente un contact moins abrupt. Si elle s'est adresé à lui dans sa langue, c'est qu'elle doit le comprendre – ce qui est en soi surprenant, mais moins que le fait de rencontrer une petite femme ailée et parlante.
Revenir en haut Aller en bas
Lyne
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 95
Âge : 32
Date d'inscription : 10/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Spécial
MessageSujet: Re: Drole de créature [Valérian]   Dim 24 Fév 2013 - 13:18

Lyne venait de giffler l'humain qui la dévisageait agare avec de grands yeux de hiboux ahurri. Sans doute sous le choc de la découverte surnaturelle plus que de la giffle, le géant à voix basse et lentement s'adressa au monstre écailleux lui demandant d'aller chercher les chevaux mais surtout de ne pas faire de gestes brusques. Le monstre à terre se releva doucement et lentement avant de s'éloigner d'eux. La petite créature le suivait du regard, attirée par ce son métallique que dégageait l'armure à chaque mouvement.
Mais revenons à nos moutons. Une fois la tortue de fer ayant disparue du périmètre et le géant s'étant reculé de quelques pas en tenant en jou la petite créature ailée du bout de son épée, il prit la parole cette fois pour s'adresser à elle. Il se dit alors désolé et surpris car il n'a jamais vu de créature comme elle. Lyne se posa sur le plat de la lame tendue du géant qui se tenait devant elle. Les bras croissés sur sa poitrine et tapotant du pied droit, elle créa une légère vibration sur la lame. Quand enfin il lui demanda si elle était une fée, Lyne poussa un soupire et décroisa ses bras pour poser ses mains sur ses hanches.


A c'est pas trop tôt!

S'exclama t-elle. L'humain semble t-il venait enfin de réfléchir un peu et identifier la nature de la créature. Le fixant Lyne enchaina alors avec une pointe de colère dans la voix.

Appelle moi encore une fois créature, géant, et je te promets que je déchaine les éléments contre toi!

Bon les choses étaient mises au clair. Lyne s'emporte facilement et pour un rien mais au moins, elle se calmait très vite. Après la tempête, il y a toujours le beau temps et c'était le cas avec la petite créature ailée. Lyne fit quelque pas sur la lame pour finir par la parcourir en entier se retrouvant ainsi sur la garde de celle ci, plus qu'à quelques petits centimètres de la main de l'humain.
Revenir en haut Aller en bas
Valerian d'Adhémar
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 64
Âge : 28
Date d'inscription : 24/09/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 30 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Drole de créature [Valérian]   Lun 25 Fév 2013 - 15:30

Visiblement, les fées ne sont pas d'aussi paisibles créatures que veulent faire croire les contes pour enfant. En effet après avoir usé de magie contre son compagnon d'arme et après l'avoir giflé, voilà que la petite femme ailée se montre colérique et facilement vexées. L'humain, pour sa part, finit par revenir de ses émotions, et compte profiter de cette incroyable rencontre. Alors qu'elle n'est plus qu'à quelques centimètres de la main empoignant l'épée, la petite créature se calme aussi vite qu'elle ne s'est énervée. Le chevalier lui tend alors son autre main, paume vers le haut, afin de l'inciter à s'y poser.
" Très bien, je ne t'appellerai plus créature, mais alors ne m'appelle plus géant. " Dit-il calmement, d'un ton amical. " As-tu un nom par lequel je peux t'appeler ? Le mien est Valerian. "

Quand la fée se place sur sa main tendue, le "géant" rengaine son épée. Il observe un moment autour de lui, cherchant vainement quelque chose qui pourrait expliquer la présence de la fée, avant de lui poser directement la question.
" Et peux-tu me dire comment et pourquoi tu es venue ici ? "
S'il est curieux d'en connaitre la réponse, le chevalier tente surtout de la distraire le temps que son compagnon revienne avec les chevaux. Ce qui d'ailleurs ne tarde pas.

Le cavalier "à écaille" en vue, Valerian referme prestement ses mains sur la pauvre fée. Lui entravant les membres, il la maintien jusqu'à être rejoint par son ami. Il se sert alors d'une ficelle pour saucissonner la créature – sans toutefois serrer à outrance – et la bâillonne à l'aide d'un morceau de tissu déchiré à sa tunique. Il lance ainsi entravé, et non sans l'avoir assommé (par sécurité), dans un sac vidé de ses provisions puis monte en selle et s'élance vers le château. Non pas qu'il se plait à capturer ainsi les gens ou les animaux, mais une telle découverte est pour lui si prodigieuse qu'il entend bien en apprendre plus sur la fée, quitte à l'enfermer dans une cage s'il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drole de créature [Valérian]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drole de créature [Valérian]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Valérian Ion-Sûl Forn Ghisolfi
» Valérian de Jarjayes - Colonel de la Garde Royale
» Jeux vraiment trop drole!!!
» Nouveau Site Vrm Drole
» JHULES ENORA AKHIOH ? Valérie Poxleitner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: