Partagez | 
 

 Double jeu à l'ombre du Puy [ Terminé ]

Aller en bas 
AuteurMessage
LiNeerlay Tor'Ar
Drow
avatar

Nombre de messages : 38
Âge : 27
Date d'inscription : 24/02/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  210 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Double jeu à l'ombre du Puy [ Terminé ]    Sam 9 Mar 2013 - 15:46

Le temps était à l'automne .

Même dans les profondeurs de l'ancien volcan, d'indiscrets souffles d'air venaient imperceptiblement faire onduler les soies légères portées par les drows en maraude dans les allées de la cité . Aux niveaux supérieurs, c'était une bise plus prononcée qui, agitant les étoffes sur leurs étals de vente, irritait les marchands soucieux de la présentation de leur marchandise .
Le vent, lui, en revanche, à l'extérieur du Puy d'Elda, sifflait de fureur en assenant ses assauts sauvages sur les caravanes commerciales pressées de trouver un abri relatif à l'ombre des hautes falaises de pierre .

Au sixième niveau du Puy, un léger courant d'air, moins timide que les autres, parvint malicieusement à s'introduire dans la chambre de sa tentation . Il se dirigea, virevoltant sur lui-même, vers la drow endormie sur de voluptueux coussins, et entreprit de glisser le long des courbes de ses jambes nues . Le petit téméraire émit un chuintement doux, un léger soupir, puis se dissipa doucement au contact des cuisses de l'inconnue .

LiNeerlay ouvrit les yeux .
Dérangée par l'importun, elle assigna ses sens à la découverte de son environnement, puis après un moment consacré au réveil total de son esprit, se leva, fit quelques pas et observa à travers le vitrail clair de sa fenêtre l'activité de Qu'ellar d'veldrin . Le Maître Lame s'entraînait seul dans la cour principale de la forteresse de la Dothka, ce même drow qui avait formé LiNeerlay à l'art de l'épée bien des années avant . Elle songea qu'elle devrait un jour tenter de l'affronter, juste par plaisir, pour s'éprouver, bien qu'elle sache que son niveau n'avait que peu d'égals . De plus, l'issue d'un combat pareil étant incertaine, une certaine excitation s'empara d'elle . Elle sourit, laissa le guerrier à son art, et se consacra à sa préparation pour finir par s'équiper de sa tenue quotidienne . Elle ne cingla à ses hanches que sa longue épée droite, revêtit son ample manteau brun et quitta ses appartements personnels .


Sa première tâche de cette nouvelle journée fut d'organiser le travail des équipes d'espions à l'aide de leur officier direct . Le chaos des dernières années ayant altérer le réseau d'information de la Dothka, ses membres s'exécutaient maintenant à le reconstruire pour qu'il retrouve son efficacité d'antan .
Elle donna des directives, exigea des comptes rendus précis et d'un pas décidé rejoignit la sortie de la forteresse . Elle répondit d'un hochement de tête au garde qui la salua . Elle le connaissait bien, cet assassin d'apparence frêle valait dix guerriers entraînés . Personne ne prendrait d'assaut Qu'ellar d'veldrin aujourd'hui . Ni aucun autre jour d'ailleurs ... Y entrer sans l'accord de ses maîtres signifiait simplement une mort brutale .


L'esprit concentré sur l'objectif de cette journée, elle arpenta les rues vers les niveaux intermédiaires de la cité tout en conservant une vision nette de son entourage immédiat .
Le premier ost était l'actuel protecteur du Puy d'Elda . C'était une armée redoutable, rompue au combat et primordiale pour assurer la sécurité et l'ordre dans la cité . Le commandement de la Dothka, dont elle faisait partie, avait ressenti la nécessité de s'enquérir de l'état d'esprit de l'ost, et surtout des objectifs de ses chefs ... les objectifs officiels mais surtout les ambitions personnelles de chacuns .
Les Vel'Xunyrren avaient recensé l'activité et le moral des troupes, globalement neutres, et c'était à elle maintenant, Lame Noire, d'approcher les strates de commandement de cette armée .
Dans un premier temps, l'Obok Senger ne serait observer qu'à distance, personnage à l'aura puissante, il devrait être traité plus tard, une fois de plus amples renseignements collectés .
Le choix de LiNeerlay se ferait chez un officier de rang inférieur, ses espions les ayant quasiment tous identifiés, elle savait qui chercher .


Ses pas la menèrent jusqu'aux quartiers des casernes . La population autour d'elle devint plus virile, plus belliqueuse passant des marchands et habitants aux soldats en manque d'activité guerrière . Elle n'accorda aucune importance aux commentaires crus qui soulignèrent son passage aux abords d'une taverne déjà bondée, ignora un guerrier visiblement intéressé par son corps, et continua son chemin jusqu'à proximité des bâtiments hébergeant les militaires . Là, après une discrète période d'observation, elle s'appuya contre un mur, assurée d'au moins trois itinéraires de repli, et entreprit de discerner au milieu de la foule les attributs d'un officier important .


Le guerrier en besoin de plaisirs féminins revint l'accoster, plus insistant . Elle prononca alors sèchement son premier mot de la journée :



...... " DEGAGE ! "......








Dernière édition par LiNeerlay Tor'Ar le Mar 19 Mar 2013 - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sharaïn Arjah
Drow
avatar

Nombre de messages : 14
Âge : 28
Date d'inscription : 19/01/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Double jeu à l'ombre du Puy [ Terminé ]    Dim 10 Mar 2013 - 1:12

Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort...


Douce obscurité, ravissantes ténèbres, délicieux chaos. Il est guidé par l'odeur du sang, à travers de longs couloirs qui le mènent jusqu'à une cellule tapissée par le sang d'un drow, attaché au mur par des chaînes plus solides que la roche. Il se voit, il se contemple comme face à un miroir. Ce qu'il endure est innommable, inqualifiable, il est mutilé et souffrant, mis à mal par la cruauté de ses frères... Il ignore toujours ce qu'ils lui veulent. L'un d'eux lui murmure quelques mots à l'oreille, il se concentre mais n'arrive pas à en discerner le sens... Il essaye mais en vain... Alors il crie, comme pour déchaîner les Enfers, la colère d'Uriz, comme pour libérer son esprit de cette prison de fer, et faire tomber le courroux du diable sur ses tortionnaires jusqu'à les faire regretter d'avoir exister... Il crie, crie et...

- Shar... Shar réveille-toi...

Le Veldruk ouvre l'oeil, tiré de son cauchemar par de doux murmures, plus plaisants cette fois-ci, plus sensuels... Le parfum de la douce Manika le guide vers de plus charmants climats, des couloirs plus lumineux... Le corps de la belle lové contre lui, il n'a pas changé ses vieilles habitudes, se plait à rester là, dans ce grand lit moelleux et confortable, à mille lieux de ce qu'il a connu par le passé. Son grade de lieutenant des Sartlings de Puy d'Elda, acquis grâce à sa détermination, lui a permis de se construire son petit cocon intimiste, une vie plus singulière et savoureuse, qu'il se plait à déguster avec lenteur... Il n'a pourtant rien perdu de son amour pour les combats et le sang... Ce n'est qu'un répit dans sa vie de soldat.

- Quand ces mauvais rêves cesseront-ils ?

- Quand leurs têtes se balanceront au-dessus de mon lit.

Le corps musclé et vigoureux, enfile son armure rapidement, les pas le mènent jusqu'à la caserne. Les Sartlings sont là, présents, la plupart autour des longues tables de la salle principale, buvant et se goinfrant comme des porcs. L'arrivée du Veldruk en fait lever quelques uns, pas tous, les plus anciens et habitués se sachant à l'abri d'une quelconque remontrance... Ils sont quelques centaines ici. Ce ne sont plus des enfants, la majorité d'entre eux ont tranché plus de têtes qu'ils n'ont lu de mots dans leur vie. Le mauvais oeil observe, ne dit rien, se contente de ce petit sourire en coin... C'est sa famille. C'est avec eux qu'il a grandit, qu'il s'est forgé, et bien que son grade d'officier l'ait éloigné un peu des sentiers communs, vers des réunions, des plans et des complots, un monde tout à fait différent, il ne les a pas oublié...

Le bataillon d'infanterie du 1er Ost est certes indiscipliné surtout en cette heure, mais non moins pris au sérieux par tout le reste de l'Armée Sombre. Parce qu'ayant fait leur preuve pendant la guerre, ils sont ceux sur qui on compte pour terrasser l'adversaire au corps à corps... Ils ne sont guère menacés à la Cité, d'ailleurs nombre d'entre eux ne voudrait qu'une chose, retourner sur le champ de bataille. Mais l'Obok Senger donne les ordres, ils obéissent. Ils sont les plus féroces, souvent la première ligne face aux ennemis, les plus sacrifiés, mais ceux qui en ressortent n'en sont que plus forts.

C'est pour ça que parmi tous les membres de son escouade de lanciers, vougiers, manieurs de cimeterres etc, Sharain Ar'jah n'en sous-estime aucun. Ils sont la protection de la Cité Drow, ceux qu'on voit en premier, ceux à qui on se frotte. Toujours prêt pour la guerre. Le lieutenant quant à lui maîtrise toutes ces armes, tente de faire de ses Sartlings une puissante armée de guerriers qui touche à tout, spécialiste dans toute forme de combat rapproché... Et imprenable. Mais il faut persévérer pour arriver à la perfection. Shar les observe dans la cour d'entrainement, les bras croisés, adossé au mur.

" DEGAGE ! "

Il tourne son oeil, et tombe sur une silhouette étrangère et peu commune... D'un signe de tête il ordonne au soldat un peu trop insistant de stopper son approche, celui-ci ne comprend guère et hausse les sourcils...

- Mon cher Zagar, si tu tiens à avoir une descendance, je te conseille d'écouter les femmes, surtout celles assez folles pour s'aventurer en ces lieux... Celle-ci pourrait te couper tes jolis bijoux de famille et il sera trop tard quand tu t'en rendras compte...

Le soldat comprend qu'il n'a pas à faire à n'importe qui, hoche la tête et retourne se défouler sur un guerrier déjà salement amoché. L'oeil de Shar reste à contempler ses hommes, mais la voix s'adresse à LiNeerlay.

- Que nous vaut la présence de la Lame Noire en ces lieux ? Besoin d'un bol de testostérone ?
Revenir en haut Aller en bas
LiNeerlay Tor'Ar
Drow
avatar

Nombre de messages : 38
Âge : 27
Date d'inscription : 24/02/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  210 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Double jeu à l'ombre du Puy [ Terminé ]    Dim 10 Mar 2013 - 14:19

LiNeerlay analysa la situation en un instant et envisagea l'échec éventuel de sa mission d'aujourd'hui . L'officier, référencé comme étant Sharain Ar'jah par ses services, connaissait sa position, ce qui changeait complètement sa tactique d'approche .
Le drow ayant fait l'objet d'un rapport, la représentante de la Dothka avait en revanche l'avantage de cerner précisement sa personnalité . Le Veldruk était un guerrier chevroné, un officier efficace sur le terrain, ce qui impliquait une certain sens de la réflexion .
Elle s'approcha de lui, reprit sa position initiale puis s'autorisa un fin sourire pour répondre de manière à ce que seul lui l'entende .


- Il y a plus de testostérones entre les cuisses d'un Nain que dans la cour de cette caserne ... De plus, je me tournerai plutôt vers des guerriers s'y j'en avais vraiment besoin ...

Elle accentua son sourire un instant puis l'effaca de son visage pour y figer une expression glaciale .

- Qu'ellar d'veldrin m'envoie ...

La base de la rencontre était posée, la présentation, explicite . LiNeerlay ne venait pas se divertir, il devait le savoir .
Sa technique d'interrogation le concernant était simple mais le caractère de son interlocuteur s'y prêtait à merveille . Les esprits torturés présentaient des failles intéressantes à exploiter . Déstabilisation, éléments perturbateurs, propos incohérents et détails plausibles le pousserait peut être à faire une erreur et abandonner les informations recherchées .

Elle sourit de nouveau, charmant trait d'ironie, tout en observant l'entraînement des soldats .


-Tu permets que je t'aide à évaluer leurs ... prouesses ... ?
-Trois yeux valent mieux qu'un seul pour ça non ?


Puis aussitôt d'enchaîner .

-Tu intéresses quelqu'un qui à suffisamment de pouvoir pour me faire déplacer ( capter son attention )
- Bien que d'habitude pour quelqu'un de ton rang, j'envoie un espion moins qualifié ( l'irriter )
- Seulement ton profil m'intéresse, et l'objet de ma présence représente un certain attrait ( re-capter son intérêt )

LiNeerlay murmura ensuite quelques paroles destinées à être incompréhensibles mais d'apparences importantes .

- N'es tu pas d'accord ? ( provoquer l'incompréhension )

Elle fit mine de reprendre la conversation, s'arrêta net, le fixa ...

- Tu sens la femelle ... Ton Obok Senger vous autorise à copuler, vous, les officiers ? Les rumeurs en ville propagent que Tebirahc Zaurahel ne s'entoure que d'eunnuques afin de contrer les vélléités possibles de certains de ses subordonnés .
C'est sûr que personne n'accède au pouvoir suprême sans être assuré de la fidélité de ses propres troupes .

Elle ricana .

- Au moins, je devine que tu échappes à ces rumeurs . Tu sens bon . Mais ca pourrait faire de toi un élément suspect si ces bruits étaient fondés ... non ?

LiNeerlay mit fin à sa tirade pour reporter son attention sur les soldats .

- Malgré qu'il ait une haleine de goûle, ton Zagar est un bon guerrier ... si c'est toi qui les forme, tu le fais bien ...
( flatter mais pas trop )

La drow se tourna vers Sharain, le visage soudainement vide de toute émotions, le regard lointain, puis répéta :


- Qu'ellar d'veldrin m'envoie ...


Ce n'était pas utile mais cela clôturait son temps de parole . Elle avança légèrement de manière à être un demi pas devant lui, et attendit . Sa décontraction n'était que théâtre, son corps, sous tension, était prêt à réagir . Les propos de LiNeerlay, ayant été violents pour certains, pouvaient toujours provoquer l'ire du Veldruk . S'il tentait de lui nuire, elle le tuerait .

Revenir en haut Aller en bas
Sharaïn Arjah
Drow
avatar

Nombre de messages : 14
Âge : 28
Date d'inscription : 19/01/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Double jeu à l'ombre du Puy [ Terminé ]    Lun 11 Mar 2013 - 3:26

D'un air sceptique, et méfiant, Sharain observe le rapprochement de la femme, qui, il faut l'avouer, ne peut laisser indifférent un mâle en manque d'affection... Mais il est assez rassasié par sa nuit d'ébats, et assez expérimenté pour ne pas succomber à l’envoûtant et mystérieux parfum de la Dothka. Un corps qui ne rate jamais sa cible qui plus est. Ce premier point n'était donc pas un problème à priori. Maintenant, elle a l'air assez informée. Elle a beaucoup de contacts et d'influence d'après les dires, et son rôle au sein de la Dothka a l'air tout aussi important, bien qu'il ne peut saisir le quart de ce qu'il se passe du côté de la Qu'ellar d'veldrin... C'est comme un immense trou noir d'où s'échappent parfois quelques corbeaux, sans que l'on sache vraiment ce qu'il s'est passé, comment, et pourquoi.

Le ton de la lame noire est froid, elle s'annonce après avoir afficher un sourire inutile. Pas de courbettes chez les Sartlings, à part devant le Seigneur, il se contente de la dévisager et de lui souffler

- Je me fous de qui t'envoie, tu as intérêt à avoir une bonne raison pour interrompre mon entrainement.

Il montre les dents. Il exagère bien entendu, lui qui passe en général plusieurs heures à analyser les soldats en restant adossé à son mur, les bras croisés, mais tout prétexte est bon pour faire dégager les indésirables venus fouiner dans le premier ost... Elle observe les guerriers, se permet une plaisanterie qui n'arrache même pas une once d'amusement chez le Veldruk à l'oeil grisâtre. Enfin, elle rentre dans le vif du sujet, c'est pas trop tôt.

- Je vous croyais plus malins, à la Dothka... Ce n'est pas parce que nous nous battons comme des chiens enragés que nous n'avons aucune lucidité... Je n'ai pas envie de jouer au chat et à la souris, alors dis-moi rapidement ce que tu veux ou va jouer ailleurs.


La vipère tente de le piquer à vif. Elle le sent, elle l'analyse, elle sait. Elle sait qu'il n'a pas passé la nuit seule, prend soin de lui faire remarquer et met en doute la tolérance de Tebirahc quant à ce sujet... Quelle audace, il savait les membres de la Dothka habiles pour planter des couteaux dans le dos, mais il ne les savait si fins conspirateurs avec les mots... Il sort son cimeterre, le plante sauvagement dans le sol et pose son pied en appui dessus, posant son oeil solitaire dans ceux de la sombre.

- Tu as du cran pour venir me menacer ici, devant mes hommes. Mais les tentatives d'intimidation ne marchent que sur les esprits faibles... Je viens d'un autre monde. Un lieu où tu ne te fais pas une place sans trancher de têtes... Tu n'as aucune idée de ce que j'ai enduré... Je ne suis pas le genre d'homme à me laisser castrer.

Le ton s'est haussé, la discussion semble s'envenimer, le Veldruk est irrité. Il voit certains de ses hommes se rapprocher, leur fait signe de retourner s’entraîner. Il tente de reprendre sa contenance, conscient que c'est ce qu'elle cherche, le provoquer, l'amener à s'emporter, voir commettre l'irréparable en attaquant de front une lame noire de la Dothka. La pente est raide. Il ne se laissera pas intimider, ni entrainer dans une guerre interne vouée à l'échec. Sur un ton plus posé, il continue

- Ecoute bien ma belle, si l'envie te prend de tenter quoi que ce soit, n'oublie pas que tu es entourée par une centaine des guerriers les plus féroces du 1er Ost. Et sous la juridiction de Zaurahel... Fais bien attention à l'endroit où tu mets les pieds.

Le regard fixe avec attention la réaction de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
LiNeerlay Tor'Ar
Drow
avatar

Nombre de messages : 38
Âge : 27
Date d'inscription : 24/02/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  210 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Double jeu à l'ombre du Puy [ Terminé ]    Lun 11 Mar 2013 - 17:00

- Ton seigneur Zaurahel est sûrement l'un des drows les plus puissants de notre nation ... Je te rappelle aussi que la Dothka dépend directement de Malag'eyl .

LiNeerlay se tourna face à son interlocuteur .


- Egalement un très puissant seigneur ... Mais laissons nos maîtres à leur cérémonies et occupons nous de nos affaires .

Le Veldruk avait sorti sa lame, LiNeerlay la fixa un court instant puis reprit :

- Nous ne nous battrons pas aujourd'hui ... Ta mort serait certaine et la mienne suivrait rapidement , tes hommes sont nombreux . Tu as raison Mauvais Oeil, seule une folle oserait s'aventurer en ces lieux .

- Jusqu'où irais-tu suivre ton seigneur Zaurahel ? Tu es fier de servir au premier ost, je le vois ... un ost suit son maître, tant qu'il est fort ... c'est la même chose pour le Sombre Seigneur, il reste au pouvoir tant qu'il domine ... mais n'est pas immortel . Brylyan Naerth l'a prouvé ...
Qui agirait si Malag'eyl venait à faiblir ? Es-tu aveuglement dévoué à Tebirahc ?


LiNeerlay s'arrêta là . Les sous-entendus suggestifs de ses propos donnaient suffisamment à réfléchir . L'ost protecteur du Puy était son atout guerrier mais représentait paradoxalement la plus importante menace pour le Sombre Seigneur si son Obok Senger venait à élever ses ambitions personnelles au dessus de l'intérêt de la nation drow .

- Ce qui me surprend, c'est qu'un individu aussi instable que toi soit parvenu au rang de Veldruk .

Puis changeant de sujet


- Je t'accueillerai avec plaisir à Qu'ellar d'veldrin . Notre accueil serait bien différent du tien crois-moi ...


Et reprenant

- Ce qui m'intéresse est de savoir tout simplement si tu appuierais la prise du pouvoir par Zaurahel .

Un sourire glacial figé sur son visage, elle se décala de côté, s'assura que ses points de retraite étaient libres puis reporta son attention sur le drow .

- N'ignore pas la Dothka Mauvais Oeil, si tes menaces sont visibles, les miennes ne le sont pas . N'oublie pas ce que je représente et surtout qui .... même si comme tu me l'as dit tu te fous de qui m'envoie ... une erreur de ta part . Moi même n'oserait le dire . Aurais tu un problème avec l'autorité ?
Elle accentua ce rappel pour obliger le drow à répondre .


Le sujet des intentions de Zaurahel obligeait le drow à réfléchir . Malag'eyl ou Zaurahel, position incomfortable . Quoi il en soit, par ce biais, LiNeerlay s'assurait de la discrétion de la conversation . Sharain n'avait nullement besoin qu'un l'un des deux seigneurs sache pour qui allait sa loyauté véritable . Aucun problème s'il représentait Zaurahel par contre le contraire, par l'intermédiaire de LiNeerlay pouvait être dangereux .

- Rengaine ta lame, tes hommes sont nerveux .

... bien que sous son manteau, la Lame Noire avait depuis longtemps empoignée la poignée de la sienne .







Dernière édition par LiNeerlay Tor'Ar le Mar 12 Mar 2013 - 9:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sharaïn Arjah
Drow
avatar

Nombre de messages : 14
Âge : 28
Date d'inscription : 19/01/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Double jeu à l'ombre du Puy [ Terminé ]    Lun 11 Mar 2013 - 18:07

La mâchoire de Shar se décrispe. Il n'aime guère se laisser aller à l’énervement au sein des salles d'entrainement, lui qui se doit de montrer un exemple de parfait sang froid devant ses hommes. Le nom de Malag'eyl franchit les lèvres de l'impudente, le sombre retient les siennes. Il tente de déchiffrer le mystérieux voile qui entoure son interlocutrice, mais la froideur des mots et le mutisme du regard l'en empêche... Comme souvent, la Dothka reste énigmatique et impénétrable.

Il réfléchit, un soupçon d'hésitation parcoure son être.
Il n'aime pas parler de ce genre de chose, d'évoquer des complots, car le mauvais oeil a tendance à être paranoïaque. Et qu'est-ce qui lui dit que la lame noire n'a pas été engagée par Tebirahc pour tester la loyauté du Veldruk ? Il tourne et retourne cette pensée dans sa tête, sans rien afficher à l'exterieur, sondé par le regard inquisiteur de la Sombre. La pente est toujours aussi raide, et Shar n'a guère envie d'y glisser la tête la première.

Mais la curiosité et la soif de pouvoir l'affaiblissent, comme tout bon drow qui se respecte il en veut toujours plus. De plus, nommé par l'Obok Senger, il doute que celui-ci se méfie de lui, lui qui n'a jamais montré de signe de désobéissance jusqu'à présent. Mais qui sait ce qui se passe dans l'esprit de l'officier à cet instant, à part lui-même... Les bases sont posées, il ouvre enfin la bouche, d'un ton nettement plus posé que précédemment ...

- La loyauté est assez relative dans certains cas...

Instable, il l'est, elle s'amuse à le souligner. Il ne prend pas la peine de répondre à cette pique. Il range son arme qui lui servait d'appui, balaye les alentours du regard et entraîne la drow un peu plus loin, là où il sait qu'aucune oreille curieuse ne peut venir capter ses paroles. Il s'adosse à nouveau au mur, croise les bras et claque la langue, impatient, l'oeil bougeant de manière frénétique.

- Qu'est-ce qui me rapporterait le plus, selon toi ?
Revenir en haut Aller en bas
LiNeerlay Tor'Ar
Drow
avatar

Nombre de messages : 38
Âge : 27
Date d'inscription : 24/02/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  210 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Double jeu à l'ombre du Puy [ Terminé ]    Mar 12 Mar 2013 - 11:12

De petits courants d'air sillonent la cour d'entraînement, soulevant une poussière collante et transportant les effluves de sueur âcre, piquante, des soldats qui s'activent .
Le long manteau de LiNeerlay ondule et se gonfle autour de son corps tandis que ses longues mèches rebelles balayent son visage au rythme du souffle de l'air .
Entraînée par le Veldruk, elle le suit à l'écart de la soldatesque . La tension entre eux s'amenuise et c'est maintenant à elle, après l'avoir travaillé au corps, de rassurer l'officier .

Elle fait mine de laisser errer un instant son esprit puis se ressaissit et rabat les pans de son manteau en arrière, sur ses épaulettes . Négligemment appuyée contre le mur, ses bras croisés sous sa poitrine, elle abandonne son attitude glaciale pour une autre, plus agréable, transformant leur duel verbal en une discussion plus commune .


- Les vents sont violents à l'extérieur du Puy ... Ces temps là annoncent souvent de grands changements dont chaque individu peut profiter pour s'élever à une condition plus ambitieuse .
A l'heure où nous parlons, Malag'eyl et Tebirahc se tiennent côte à côte, comme des frères, au coeur du palais royal pour la cérémonie d'intronisation de deux Obok Senger . Les relations sont au beau fixe, cette journée marquera l'histoire ... comme beaucoup d'autres avant et pourtant oubliées .


Un voile d'ombre obscurcit le visage de LiNeerlay alors que le souvenir de Brylyan Naerth retraverse son esprit . Elle crispe ses mâchoires un bref instant en un rictus féroce ... sa loyauté à elle est irréelle, soumise à un mort ... La vision, tant désirée, de sa lame plongeant dans le coeur de l'assassin de son ancien maître rendit à son regard une lueur meurtrière qu'elle lutta pour contrôler .

Un ordre hurlé à l'autre bout de la cour la ramena à l'instant présent . Bien que son absence est durée un très court instant, elle réalisa qu'elle serrait à briser l'avant-bras d'Ar'jah . Tout doucement, sans geste brusque, elle le libéra .


- Excuse- moi, reprit-elle, un moment de réflexion personnelle m'a privé de bonnes manières ...

LiNeerlay énuméra les noms des drows les plus importants, leurs postes et responsabilités et surtout leur pouvoir réel . Perturbée par cette perte de contôle, elle gagnait du temps . Jamais encore elle ne s'était laissée emportée par ses ressentis personnels en mission .
Elle recouvrit enfin la pleine maîtrise d'elle même et répondit finalement à la question du Veldruk .

- Te soumettre au plus fort, susurra t-elle, pas au plus ambitieux, la Dothka a pour devoir de servir le Sombre Seigneur, et Malag'eyl l'est ... puissant .
Je ne te demanderai pas de trahir ton Obok Senger, ta loyauté est louable . En revanche, protéger les intérêts de Malag'eyl prouverait ton service au pouvoir .... Le service est toujours récompensé ...
Qu'ellar d'veldrin collecte des renseignements sur tous et sur tout . Les maillons de cette chaîne de renseignement peuvent revêtir toutes les couleurs . Du brun de la boue ... au doré de ... , elle sourit, quel genre de maillon souhaiterait tu être ?

Elle laissa sa question en suspens . LiNeerlay venait tout simplement de proposer à cet officier du premier ost de la renseigner sur les activités du commandement de cette armée et de l'Obok Senger .
Elle lui laissait le choix, bien qu'ayant étayé, argumenté et polémiqué en sa propre faveur bien sûr . Si il acceptait, la suite du processus serait de le fidéliser par tous les moyens ; s'il refusait, il ferait l'objet d'une surveillance particulière voire serait éliminé . En effet le sujet qu'ils venaient d'aborder tous les deux était brûlant .

Puis à brûle pourpoint ...


- Quel gage de bonne coopération souhaiterais-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Sharaïn Arjah
Drow
avatar

Nombre de messages : 14
Âge : 28
Date d'inscription : 19/01/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Double jeu à l'ombre du Puy [ Terminé ]    Mer 13 Mar 2013 - 6:55

Le vent souffle et balaye la chevelure qui vient déposer une grande mèche devant le bandeau du borgne. L'oeil est toujours là, plongé dans ceux de la représentante de la Dothka qui est venue lui tenir compagnie. La conversation s'adoucit, l'échange devient plus cordial, ils entrent dans le vif du sujet. L'officier garde tout de même l'oeil sur les guerriers, qui entament désormais un entrainement physique intensif qui dure en moyenne une heure, et précédant les duels à l'épée. Il est rare qu'il n'y participe pas, les soldats peuvent deviner que cette rencontre n'est pas anodine et cette mystérieuse femme non dénuée d'intérêt pour le Veldruk...

Elle semble être perturbée par quelque chose, un élément interne, une pensée, et lui aggripe le bras avec véhémence. Il la laisse faire, l'étreinte est serrée mais il ne sent presque rien, ses membres sont habitués aux rudes contacts physiques. Néanmoins alors qu'elle s'excuse pour son geste inopiné, il sent que quelque chose cloche... Serait-elle rongée elle aussi par des souvenirs, des remords, un passé douloureux ? Il esquisse un bref sourire.

- Ce n'est rien, j'aime quand on essaye de m'arracher le bras.

Il cligne l'oeil, puis détourne un instant le visage pour crier quelques menaces à un soldat qui semble épuisé par l'entrainement physique. Celui-ci se ressaisit et tente tant bien que mal de continuer ses pompes, suant comme un elfe. Retour à l'assassin, il écoute sa proposition avec intérêt, la laisse terminer et semble réfléchir quelques secondes. L'occasion est belle pour débuter sa mission de vengeance. Trop belle ? Wait and see...

- Quel gage de bonne coopération souhaiterais-tu ?

- J'ai besoin d'information. Bien entendu, ça reste entre nous...

Gagner sa confiance en se livrant. Il balaye la zone du regard, puis continue,

- Je veux découvrir l'identité de ceux qui m'ont torturé, ou du moins celui qui a donné l'ordre. Je n'ai que peu de souvenir, mais des visages me reviennent quelques fois, des lieux, des indices... Je t'en ferai part...
Je te livrerai des infos sur Zauharel si tu acceptes en échange de tout faire pour retrouver mes tortionnaires. Y compris fouiner dans les hautes sphères d'Elda.


Il s'approche d'elle, la regarde dans les yeux tandis que sa main vient doucement caresser son visage...

- Si tu me la met à l'envers, je t'envoie rejoindre tous ces "maillons dorés" que mon Senger a envoyé au royaume des morts.

Si cette phrase peut toucher la velven renoren, Sharain ignore tout du lien entre cette sombre et Brylyan Narth, l'ancien seigneur du puy assassiné par Tebirahc. Ce n'est donc qu'une pure coïncidence.

- Par ailleurs, le retour de mon frère à la Dothka est imminent. J'espère que tu lui réserveras un bon accueil.

Ainsi, elle peut désormais deviner la raison pour laquelle elle n'a pas eu besoin de se présenter. Naïm, son seul frère encore en vie, fut jadis assassin royal, au service du pouvoir et dans les petits papiers du seigneur de l'époque, Rylint'ar. Et bien que tout a toujours été assez flou pour le Sartling, il sait que son frère, s'il refait surface, pourra faire du bruit à la Cité, et -sans doute- lui apporter un soutien indéfectible.
Revenir en haut Aller en bas
LiNeerlay Tor'Ar
Drow
avatar

Nombre de messages : 38
Âge : 27
Date d'inscription : 24/02/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  210 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Double jeu à l'ombre du Puy [ Terminé ]    Jeu 14 Mar 2013 - 13:08

LiNeerlay prit un temps de réflexion avant de répondre .
L'objectif de cette rencontre aboutissait positivement . Posséder un informateur dans le commandement de l'ost importait plus que l'affront des doigts courant sur sa joue . Tout en réfléchissant, elle alla contre toute attente se couler langoureusement contre lui .


- Donnons le change à tes soldats ... nous sommes heureux de nous retrouver après si longtemps ...

Elle poussa sur la pointe des pieds pour arriver à lui mordiller le lobe de l'oreille .
Les yeux froids, un sourire figé plaqué sur le visage, elle déclina enfin sa réponse .


- Je peux engager un certain nombre d'éléments pour ce que tu me demandes . La valeur de mon aide sera proportionnelle aux renseignements que tu me remettras . De plus, sois conscient que toute fuite ou erreur de ta part entrainera ton élimination . Tu ne t'adresses pas à moi, tu t'adresses à Qu'ellar d'veldrin . Ce que la Dothka engagera pour toi pourra se retourner contre toi, ne l'oublie pas .

La drow par ces mots signifiait son accord . LiNeerlay ne mentait pas, elle adaptait juste ses termes à la situation présente . Bien évidemment elle n'utiliserai pas les pouvoirs de la Dothka pour une affaire aussi insignifiante et privée . Ce serait elle personnellement qui verrai ce qu'elle pourrait faire . Tout dépendrait des informations données par Sha'rain .
La Lame Noire passa ses bras autour des épaules du Veldruk . De loin les deux drows, fussent leurs armures et cuirs, pouvaient passer pour un couple enlacé se murmurant des mots tendres .


- Je note encore une fois que tu viens de me menacer, je ne voudrais pas que ça devienne récurrent . Arracher l'oeil qui te reste pour le faire dévorer par un rat pourrait être attrayant mais t'handicaperait dans ton métier .
Ne me menace plus ... s'il te plaît ... Ton frère, lui, comprendrait sûrement ...


LiNeerlay cambra ses reins dans une pose toute suggestive, sangsue d'Ishten, murmura une dernière fois les recommendations les plus claires qu'il soit quand à la discrétion, puis s'éloigna en reculant, la main tendue, paume ouverte, appelant une prochaine invitation . Les yeux rivés dans ceux du Veldruk, la limpidité du message donné continuait à transparaître ... surtout pas d'erreurs ...

- Je te contacterai


Puis elle virevolta, et de sa démarche féline, sans se retourner, quitta les lieux pour se perdre dans les quartiers populaires avant de prendre la direction de la Maison des Ombres .




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Double jeu à l'ombre du Puy [ Terminé ]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Double jeu à l'ombre du Puy [ Terminé ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ombre des flots (Terminé)
» Il n'y a pas de lumière sans ombre - [Tour I - Terminé]
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Une glace à l'ombre [Pv Hide, Hentaï, Terminé]
» Je suis l'ombre qui hante tes nuits [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda-
Sauter vers: