AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tango mortel | PV Tahly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
May'Inil Baenrahel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1059
Âge : 474
Date d'inscription : 01/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  469 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Tango mortel | PV Tahly   Dim 28 Avr 2013 - 1:25


La nuit avait déjà recouvert de son manteau ébène la cité de Thaar tandis que les rues se remplissaient de marins, de courtisanes, de voyous et de toute la faune qui pouvait peupler une cité aussi cosmopolite. Dans les lueurs des torchères et des étoiles, il semblait parfois ardus de discerner à quelle race pouvait donc appartenir un tel : humain, sombre ou un quelconque bâtard de ces deux-là. Parfois l'on pouvait apercevoir la silhouette fine d'un sylvain ou d'un de leur parent, ou celle trapue d'un nain qui se frayait à sa manière un passage dans une forêt de jambes.

Si tout cela se concentrait surtout autour du port, certains des quartiers plus cossus de la cité n'échappait pas à une certaine ambiance, et de nombreux établissement ouvraient pour délasser les hôtes de marques de la cité : marchands et princes-marchands de tous horizons, riches héritiers de quelques noble des alentours ou même voyageurs et mercenaires fortunés. Bains, fumerie, bordels, théâtre, tout se retrouvait dans la cité aux milles épices.
L'Antre céleste était l'un de ses établissement, reconnus pour son accueil irréprochable et les nombreux délices qu'il offrait à ses clients. Si l'extérieur n'était pas spécialement impressionnant, avec une façade certes bien entretenus mais assez sobre, la seule fantaisie étant un nom gravé dans la devanture de la porte, l'intérieur lui recelait de trésors. Créé avec goût, tapisseries et coussins abondaient dans les différentes alcôves qui étaient installées tout autour de la pièce principale. Au centre de celle-ci, sur une estrade, plusieurs danseuses exerçaient leur art pour satisfaire le regard des clients, accompagnées de quelques musiciens dans l'ombre. Il ne s'agissait là non de danse érotiques vulgaires mais d'un réel art. Qui plus est, les clients eux-même participaient parfois au spectacle. La maison proposait des délices plus charnels également : nombres d'éphèbes et de séduisantes prenait en charge les envies des clients, plus ou moins chastes, et un assortiment d'alcool circulait également.
Mais l'endroit était en fait surtout reconnus pour son herbe à fumer, directement venus de Sol'Dorn, qui plongeait ceux qui y goûtaient dans une délicieuse euphorie. S'ils n'étaient pas les seuls à en disposer dans la cité, ils faisaient incontestablement partie de ceux qui avait la meilleure et qui savait y associer d'autres plaisirs.

C'est principalement cela qui y avait attiré May'Inil. Elle connaissait l'établissement depuis longtemps, avait plusieurs fois traité avec pour quelques chargements d'herbe et ne manquait pas d'y passer à chacune de ses visites à Thaar. Profitant de sa visite à la magistrate, elle s'était éclipsée une nuit et venait se détendre. Confortablement installé dans une alcôve, allongée sur un divan tandis qu'un adonis quelconque se chargeait de lui masser le dos, elle pouvait pleinement profiter de la musique et du spectacle. Draven était également quelque part dans l'établissement, à se délasser au frais de la drow mais il le méritait bien. Quant à ses autres gardes du corps, elle les avait abandonné dans une taverne non loin. L'endroit était de toute façon, comme tout établissement de ce genre qui comptait sur une clientèle aisée, très à cheval sur la sécurité.


Dernière édition par May'Inil Baenrahel le Mer 7 Aoû 2013 - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 414
Âge : 25
Date d'inscription : 05/01/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Ven 3 Mai 2013 - 4:47

Ah la ville ! Toujours la même, avec ses intrigues constantes et plus ou moins farfelues, intéressantes ou autres... La ville avec ses boutiques, ses odeurs souvent peu agréables, sa Garde, ses nobles, son or, ses voleurs et ses assassins... Bref, bien des choses se passent en ville, bien des choses que ni vous ni moi n'oserions imaginer, surtout dans les quartiers les plus sombres existants. Mais ne nous attardons pas là-dessus et allons donc voir un certain fait, rien d'important en soit, mis à part qu'il reste le sujet de cet écrit...

Tahaliann regardait, debout sur l'un des nombreux toits de la cité, Thaar en pleine ébulition à cette heure de la journée : les gens vacaient à leurs occupations notamment en allant sur le marché, les étales étaient grandes ouvertes malgré le temps qui se dégradait de jours en jours. Il ne pleuvait pas vraiment, juste une petite bruine, alors les gens en profitaient. La Drow souffla un coup, plus si heureuse que cela de retrouver l'effervescence d'une ville. Elle avait fini par s'habituer à la forêt des Wandres, ses dangers et sa solitude, et se retrouver dans un monde autre avait parfois tendance à l'énerver, quoi qu'elle aimait bien profiter de certains luxes à quelques moments. De plus, elle n'était plus très bavarde et préférait aller à l'essentiel, sauf lorsqu'il s'agissait d'avoir des informations de façon dirons-nous... fort attrayantes. Là elle pouvait être bavarde, faire jouer sa magie et être spécialement sadique. Cela lui rappelait les bons souvenirs du C'nros avec les cachots où toutes les expériences étaient permises sur des prisonniers ou des esclaves. Une chose fort sympathique, oui... Une fois elle avait même eut droit à l'un de ses collègues qui avait dérogé à une règle assez importante : ne pas assassiner ses propres collègues en dehors d'un duel au sein du C'nros ou du moins de s'être fait chopper pour cela. De plus qu'elle ne l'aimait pas, elle ne s'était pas privée de faire durer le plaisir !

La Sombre se dirigea vers un certain quartier de la ville où elle pourrait chercher différentes herbes plus ou moins consommables ou encore dites "dangereuses" pour la santé. Enfin... Mis à part certaines pouvant causer une mort prématurée, les autres ne rendaient pas vraiment malade. Elle en avait besoin pour ses petites potions désinfectantes et autres et l'un des ingrédients ne se trouvait pas vraiment dans la région, plante ne s'épanouissant qu'en forêt. Tant qu'elle le put facilement elle marcha sur les toits puis, n'ayant aucune envie de faire un saut périeux de trois mètres, elle escalada le mur et atterrit prestement sur le sol, dans une petite ruelle que les gens n'appréciaient généralement guère. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'architecte avait dû oublier qu'il était dangereux de laisser de nombreux recoins sombres, à moins qu'il n'ait eu une envie sadique à ce sujet.
Sans être plus inquiète qu'à l'accoutumée, Tahly s'avança tranquillement vers l'herboristerie. Plus que quelques courses à faire, puis elle pourrait enfin se préparer pour une petite soirée sans crime... normalement.




Plusieurs heures plus tard, alors que badauds, catins et voleurs commençaient à profiter du noir de la nuit sans lunes, la porte d'une bâtisse aux allures simples s'ouvrit, laissant entrer dans ce qui était en réalité un ensemble de salles confectionnées avec goût une Drow habillée en tenue de soirée : une cape, une robe fendue au niveau des jambes, du dos et des bras, colifichets... Le premier vêtement, fort inutile à l'intérieur, fut délaissé à un endroit approprié avant que la Drow ne s'avance parmi le petit monde de riches assemblé ici-bas. Profiter. Voilà bien un mot qui pouvait avoir de nombreuses significations ! Alors de quoi pouvait bien vouloir profiter un assassin qui pouvait déjà avoir accès à tout au sein de la Citadelle des Âmes ? Rien de plus ni moins que l'ambiance et la musique, sans parler du fait qu'elle profitait de quelques soirées pour s'informer auprès d'une personne particulière. N'ayant pour l'instant pas l'envie de s'adonner à la luxure, elle s'installa dans un sofa des plus confortables, un verre de vin à la main. Elle se délectait autant de ce précieux liquide que de la musique et des danses quand un Humain vint s'assoir à côté d'elle pour "discuter". Ils s'échangèrent quelques mots, la Drow faisant comprendre à son interlocuteur qu'elle ne se laisserait pas prendre si facilement que cela, puis la musique s'arrêta. Certains applaudirent le spectacle, d'autres étaient bien trop absorbés par ce qu'ils faisaient pour rendre honneur aux musiciens et danseuses. Avant qu'un autre air ne soit joué, une personne se mis à parler d'une voix forte pour inviter tous ceux qui le souhaitaient à venir danser.


"Une nouvelle danse pour que certains puissent se faire bien voir auprès d'autres... J'imagine qu'il doit en être autrement là d'où vous venez, n'est-ce pas ?
-En effet. Au Puy les danses mortelles sont bien plus appréciées.
-Donc ?
-Donc vous devriez poser moins de questions. Parfois ne pas être trop curieux aide à ne pas avoir trop de problèmes. Cependant, vous me paraissez bien agréable, donc je répondrais à cette dernière question. Ensuite..."

Elle posa son index sur sa bouche tout en se levant, un sourire taquin aux lèvres. Qu'elle ne sache pas danser ? Et dire que c'était ainsi qu'elle avait appaté sa première victime en tant qu'assassin...
Revenir en haut Aller en bas
May'Inil Baenrahel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1059
Âge : 474
Date d'inscription : 01/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  469 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Mer 8 Mai 2013 - 3:45

Finalement, le spectacle prit fin et les artistes saluèrent leur public. May'Inil applaudit doucereusement, si bien qu'on l'aurait pus croire cynique, mais il n'en était rien. Elle se demandait bien quel autre petit divertissement avait organisé les propriétaires des lieux, lorsqu'un homme monta sur scène pour inviter quiconque le voulait à danser. Un sourire éclaira le visage chocolat de la drow qui se releva d'un bond et ordonna au masseur de l'attendre là. Il se permit toutefois de lui signaler qu'elle n'avait pas correctement remis sa robe, ce qu'elle corrigea en quelques gestes avant de quitter son alcôve pour rejoindre la piste au centre de la salle.

Elle dénotait assez singulièrement. Les drows n'étaient pas réellement rares, mais elles n'étaient pas communes non plus. Et il y avait quelque chose dans l'attitude de May'Inil qui donnait l'impression qu'elle était en ces lieux comme chez elle. Le fait qu'elle se balade sans chaussure, les ayant laissé dans son alcôve devait y contribuer. Mais plus subtilement, tout dans sa façon de se tenir, de marcher, contribuait à ce sentiment.
Lorsque la musique repris, pour accompagner les nouveaux danseurs, elle virevolta au rythme des notes. Elle avait appris la danse entre autre chose dans sa jeunesse et y avait toujours trouvé une sensibilité qu'elle ne connaissait pas ailleurs. Un subtil mélange de contact et de distance, aussi tactile que visuel. Elle préférait les danses à deux, entre domination et soumissions, toujours emplis d'un charme sensuel, qu'elles soient aussi agressives qu'un duel ou aussi douces qu'un lit de plumes. Elle se coulait dans la petite foule de danseurs, ne restant jamais longtemps avec le même, telle une insaisissable nymphe.

Au détour d'un partenaire, elle aperçut une de ses congénères sur la piste. Comme dit précédemment, sans être exceptionnel le fait avait de quoi titiller une curiosité éveillée. Et celle de May'Inil ne l'était jamais autant qu'en ce genre d'instant. En quelques pas de danse, elle se retrouva dans le dos de la drow, puis d'une volte gracieuse lui passa devant et se glissa entre elle et son partenaire du moment. Elle posa une main sur sa hanche, attrapa l'autre dans l'une des siennes et l'entraîna dans une espèce de valse sensuelle, adressant un salut moqueur à celui dont elle venait de dérober la cavalière. Elle eut un petit rire cristallin puis, au gré de leurs pas, elle glissa quelques mots à l'oreille de sa consœur, posant délicatement son menton contre l'épaule de la sombre.

-Je viens de vous sauver d'un homme aussi ennuyeux et subtil qu'un kerkand, vous devriez me remercier. Serait-il trop indiscret de vous demander votre nom ?

Puis, elle ajouta avec une pointe d'envie dans la voix.

-Et où avez-vous appris à danser si bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 414
Âge : 25
Date d'inscription : 05/01/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Ven 10 Mai 2013 - 8:46

L'Humain qui avait eu l'hardiesse de venir lui causer se leva également, visiblement curieux de savoir quel pouvait être le don de la Drow dans ce domaine. Serait-il rassasié ? Ou au contraire serait-il déçu ? On en disait tellement sur les danses si sensuelles des femmes Sombres... Ce fut avec un petit sourire qu'il tendit la main à celle dont il ne connaissait pas le nom. Ce seraient des danses en couple, ce en quoi il s'y connaissait. La musique commença et avec toute la souplesse qu'un prince marchand pouvait avoir, il fit valser sa cavalière. Il fut ravi de voir qu'elle se défendait bien et la danse demanda à ce que chacun change de partenaire. Tahly passa donc d'homme en homme, tous moins doués les uns que les autres, ne prenant aucunement compte des quelques regards qui se posaient sur elle, jusqu'à ce que le hasard - ou pas plutôt - fasse en sorte que son nouveau partenaire soit une femme Drow également. Chose bien amusante que de se retrouver à danser avec une personne jouant tout autant sur la sensualité, la souplesse et l'accord de soi avec la musique qu'elle (du moins lui semblait-il). Après quelques pas l'inconnue vêtue somptueusement posa sa tête sur l'épaule de Tahaliann et lui susurra quelques mots à l'oreille. Un sourire en coin apparut sur ses fines lèvres et elle profita que ses pas la porte assez loin de sa cavalière pour réfléchir à sa question. Après avoir fait deux tours complets sur elle-même tout en se rapprochant de sa comparse avant de poser à son tour son menton sur son épaule et de lui chuchotter à l'oreille :

"Il est vrai que les Humains ont tendance à être fort ennuyeux et j'ai de quoi vous remercier. Appelez-moi Tahly ; et vous donc ?

Quelques pas de danse, puis la musique s'arrêta. Tahaliann regarda son interlocutrice un instant avant de se décaler vers un endroit où les danseurs n'affluaient pas.

-Et pour ce qui est de la danse... Disons que j'ai eu la chance d'avoir un précepteur qui aimait particulièrement cet art, tout comme certains autres. Même au Puy le combat et la luxure ne font pas tout ! Quoi que...
Un rire cristallin sortit de la bouche de l'assassin.
-Et vous donc ? Etes-vous de cette région ou voyagez-vous depuis l'Est ?

Tahly piqua au passage deux verres d'un vin fort bon à un serviteur qui passait juste à côté d'elle et en tendit un à la Drow.

-A moins que vous ne préfériez continuer à danser ?"
Revenir en haut Aller en bas
May'Inil Baenrahel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1059
Âge : 474
Date d'inscription : 01/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  469 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Jeu 16 Mai 2013 - 7:01

L'autre drow, dénommée Tahly, savait tout aussi bien sinon mieux que May suivre la musique. Il était on ne peut plus agréable de pouvoir se laisser aller dans ce jeu de corps avec un partenaire de talent. Si May'Inil appréciait souvent leur sens de l'art chez les humains, qui dans certains domaines surpassait de loin celui de son propre peuple, la danse était une chose qu'elle ne pouvait leur reconnaître. Un seul d'entre eux avait sus la charmer par ce moyen mais c'était il y a déjà bien longtemps.
Posant ses mains sur les hanches de sa partenaire, elle rapprocha son visage, si près que leur front vinrent se frôler et qu'elle pouvait sentir le souffle chaud de l'autre contre sa gorge et son visage. Elle plongea son regard ambré dans les pupilles rubis de sa consoeur. Lorsqu'elle répondit, sa voix était si basse qu'elle semblait se perdre dans les accords de la musique. Non, elle semblait guidé par les accords, montant et descendant avec eux.

-On m'appelle May'Inil de la maison Baenrahel. Mais pour vous ce sera simplement May'Inil.

Lorsque la musique s'arrêta elles quittèrent la piste pour échapper aux autres danseurs. May'Inil accepta volontiers le verre que lui tendit sa semblable et trempa ses lèvres dans le liquide fruité, légèrement épicé et relevé d'une pointe de sirop. Elle goûta toutes les saveurs qui se répandirent sur son palais, puis répondit à Tahly.

-Et bien, un peu des deux. Je suis originaire de la ville de Sol'Dorn, légèrement à l'Est d'ici, et en voyage d'affaires. Mais laissons cela derrière-nous, je suis trop heureuse de croiser une autre représentante de notre peuple, qui sache si bien danser qui plus est.

Elle passa son bras autour de celui de Tahly et l'entraîna délicatement à sa suite, dans l'alcôve qu'elle avait réservé. Elle l'invita à s'asseoir dans l'un des sofas avant de prendre place dans celui d'en face. Un délicate odeur d'encens s'élevait dans l'air et laissait l'esprit se décontracter. May'inil croisa délicatement les jambes avant de reprendre la parole.

-Vous êtes une habituée de ces lieux ? Vous y semblez tout à votre aise. Vous m'avez parlé du Puy mais vous ne ressemblez pas aux puysards, vous n'y êtes pas retourné depuis longtemps non ?
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 414
Âge : 25
Date d'inscription : 05/01/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Lun 20 Mai 2013 - 4:31

May'Inil Baenrahel... Ce nom était loin d'être inconnu à Tahaliann, étant au courant de nombre de faits estréventens de par son métier. Lorsqu'on a à jouer un personnage, autant être au courant d'un maximum de choses pour bien l'intégrer, non ? Quoi qu'il en soit, la Sombre se laissa entraîner par sa consoeur vers une alcove visiblement réservée à son effet. La Sombre de Sol'Dorn invita l'assassin à s'installer sur l'un des nombreux sofas ornant la pièce. Tahly n'hésita pas un seul instant et se laissa prendre au fabuleux luxe de la petite pièce, à son aise. Au-dehors la musique reprenait, invitant à nouveau les différents protagonistes de l'heure à danser comme bon leur semble. En tournant la tête vers la grande salle, Tahly pouvait sans problèmes distinguer les différentes silhouettes tourner en rythme à travers les rideaux de soie ; mais le plus important n'était pour le moment pas là-bas. Une discussion naissante avec une consoeur pouvait s'avérer bien plus intéressant !

"Vous êtes une habituée de ces lieux ? Vous y semblez tout à votre aise. Vous m'avez parlé du Puy mais vous ne ressemblez pas aux puysards, vous n'y êtes pas retourné depuis longtemps non ?

Tahaliann joua un peu avec le verre qu'elle tenait depuis peu en main, but une gorgée du somptueux liquide qui s'y trouvait puis reposa le récipiant tout en affichant un sourire satisfait.

-Si je suis habituée à ces lieux... c'est beaucoup dire, mais j'aime beaucoup l'ambiance qu'ont certaines soirées. Cela permet parfois plus qu'une simple détente. Sinon oui, cela fait quelques années que je n'ai pas vécu au Puy, et ce pour différentes raisons. Cela est loin de me déplaire : cette région a quelques côtés sympathiques et son lot d'intrigues et de surprises...

Elle croisa ses jambes l'une sur l'autre tout en reprenant une gorgée de vin, prêtant une oreille attentive à la musique ; un air très entraînant d'une simple beauté, sans grande complexité. C'était bien l'une des choses qu'elle aimait vraiment dans cet endroit !


-Cependant il faut dire que s'habituer à certaines moeurs humaines n'est pas forcément le mieux et que parfois leur compagnie est loin d'être plaisante. Certains devraient se rappeler qu'ils sont de simples mortels et qu'ils ne pourront échapper à Tari, surtout en essayant de s'élever au-dessus de leur condition.

En tant qu'assassin, la Drow connaissait très bien le sujet. Et si sa petite tirade serait facilement sortie avec une certaine arrogance de la part d'un autre Sombre, il n'en fut aucunement le cas chez elle ; elle énonçait un fait, c'était tout. Ces gens ne la dérangeaient pas tant que ça, puisqu'ils étaient en grande partie de ceux qui lui procuraient un travail, que ce soit en tant que commanditaires ou en tant que cibles. Mais il était vrai que certains bougres avaient tendance à se prendre pour meilleurs que les autres - et donc elle - lorsqu'ils étaient ivres et cela, c'en était trop énervant pour que ça ne se termine pas en "remise en place".


-Et vous, May'Inil, êtes-vous donc déjà venue en ces lieux ? Vous laissez-vous souvent mener par l'une de ces danses ?"
Revenir en haut Aller en bas
May'Inil Baenrahel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1059
Âge : 474
Date d'inscription : 01/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  469 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Ven 24 Mai 2013 - 5:06

-Comme je vous comprends, je ne supporte pas le Puy, ses cavernes sombres et humides. Je l'ai quitté à quarante ans, à peine, et j'y remets les pieds aussi rarement qu'il m'est possible de le faire. Je préfère de loin le soleil ardent et le vent sec des collines de Sol'Dorn. Vous y êtes déjà allé ? Les coteaux en été sont splendides.

Elle laissa ses yeux courir avec un certain délice le long des jambes de sa consœur lorsque celle-ci les croisa avant de jeter un coup d’œil à la salle, où de nouveaux artistes prenaient place sur scène. Le spectacle ne s'arrêtait jamais et cela était plaisant. Peut-être, un jour, envisagerait-elle d'acheter l'endroit, elle apprécierai avoir un plein pied à Thaar. Tant pour son plaisir que pour ses affaires, la côte était un endroit agréable où se délasser.

-Tari, ou Teiweon ? Demanda-t-elle, un sourire taquin aux lèvres.

Elle n'était pas une fanatique inconditionnelle du panthéon drow et savait même montrer une certaine ''foi'' dans quelques figures des Cinq, étant par ailleurs persuadée que contrairement à ce que les prêtres les plus extrémistes disaient les Cinq étaient bels et bien réels. Toutefois, Tari n'avait jamais eu la faveur de ses prières, appelez-ça une habitude.
Et comme le clergé de Teiweon n'avait jamais pus s'entendre avec le clergé de Tari -contrairement à May'Inil qui faisait de nombreux efforts pour rapprocher Isten et Arcam en Sol'Dorn, ou bien aux cultes d'Uriz et de Mogar qui cohabitaient dans une paix aussi magistrale qu'étonnante- bien peu était les habitants de l'ancienne forteresse à vénérer les deux déesses.

-Ma foi, j'ai quelques habitudes. Je connais la maîtresse des lieux pour lui fournir divers marchandises depuis l'intérieur des terres. J'en profite donc toujours pour passer, lorsque mes affaires m'amènent à Thaar. On peut dire que je suis une cliente fidèle.

Elle finit son verre en savourant le liquide alors que débutait la prestation solo d'une harpiste sur la scène. May'Inil se leva et, les yeux mi-clos, ondula doucement au rythme des notes, en profitant toutefois pour se resservir un peu de vin, avant de finalement venir se rasseoir, juste à côté de Tahly, a demi-tournée vers la drow, les jambes repliées sous elle.

-Il m'arrive de me laisser emporter, je dois l'admettre. Et vous ? Demanda-t-elle d'un ton innocent, tout en tendant vers sa compagne son verre de vin, dans une invitation à trinquer.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 414
Âge : 25
Date d'inscription : 05/01/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Lun 27 Mai 2013 - 7:55

Tari ou Teiweon ? Une bien bonne question me direz-vous là. Deux Dieux liés à la mort, l'un plus Drow que l'autre... Un sourire énigmatique aux lèvres, l'assassin s'assit aussi confortablement que possible dans le sofa, et leva les yeux au ciel comme pour réfléchir à la question - ce qu'elle faisait, en réalité. Teiweon ou Tari ? Il fallait dire qu'elle ne s'était jamais vraiment posé la question sur le sujet, aussi bien en tant que membre du C'nros qu'en tant qu'assassin. Elle envoyait les différents individus dans le monde de la mort, loin d'elle, comme ça ils ne la gêneraient plus ; ou bien son contrat était ainsi rempli. Au départ elle devait certainement penser à Teiweon lorsqu'elle vivait au Puy, mais pour tout dire, elle n'avait jamais été une grande fervente, loin de là. On le lui avait même reproché une fois, mais prier ou assister à des cérémonies interminables ne lui avaient jamais plu. Autant passer ses journées dans une bibliothèque à apprendre comment améliorer ses sorts ou encore passer aux sous-sols du C'nros justement pour s'entraîner sur des esclaves ou des prisonniers ! Donc non, elle n'y avait pas encore pensé. Mais s'il y avait quelque chose qui pouvait lui procurer une réponse assez rapide, c'était bien le fait qu'une vieille grand-mère avait réussi par on ne sait quel artifice à l'humainser un minimum... Et les humanisés vont à Teiweon au Puy, donc ?

"Je dirais plutôt Tari. J'ai fini par m'habituer à elle et, pour tout dire, elle ne me déplaît guère.

Elle laissa son interlocutrice répondre à sa précédente question, sans plus l'interrompre. Alors celle-ci se leva et commença à se laisser prendre par la douce mélodie d'une harpe, dansant, ondulant un instant toute seule. Tahaliann laisser son regard se poser sur la danseuse, faisant attention à toute la grâce qu'elle dégageait. May'Inil ne se disait peut-être pas aussi bonne danseuse qu'elle (du moins avait-elle pu le comprendre), mais il fallait avouer qu'elle avait un certain don dans le domaine, ce qui était fort plaisant à regarder d'ailleurs. Après quelques pas de danse, la Sombre alla remplir son verre du bon breuvage qu'offrait le lieu, toujours avec un certain rythme, puis vient s'asseoir auprès de sa comparse.

-Il m'arrive de me laisser emporter, je dois l'admettre. Et vous ?

Tahly se retourna à demi vers May'Inil pour être face à elle et trinqua volontiers avec cette femme qu'elle ne connaissait que peu, ne pouvant s'empêcher de penser qu'un jour elle pourrait être amenée à avoir un contrat sur sa tête. Enfin elle préfèrerait tout de même que ce soit elle qui soit la commanditaire, mais le travail restait le travail, donc pas d'état d'âmes. Et puis elle était là pour profiter de l'instant présent, pas pour penser contrats, non ?

-Oh oui, bien des fois. Il est fort agréable de se sentir prise par la musique, se laissant emporter par elle comme dans un souffle, faisant des gestes que certains ne pourront comprendre... mais la musique n'est pas le seul Art qui peut laisser l'esprit s'embraser, non ? Je suppose que vous en connaissez tout comme moi certains secrets.

Oh oui, certains Arts pouvaient créer un plaisir particulier chez l'individu, tout comme la luxure, pour de nombreux Sombres la torture ou encore quelques "Arts" bien plus simples. Pour Tahly, non seulement la luxure lui plaisait, mais en plsu elle prenait un certain plaisir à faire bien les choses, que ce soit en magie, en envoyant l'âme d'une tierce personne vers d'autres cieux, ou au lit.
Elle se leva, fit quelques pas de danse tout en tournant sur elle-même sous l'effet de la musique et se dirigea vers l'entrée de l'alcôve. La harpiste finissait de jouer, des gens l'appaudirent... De nouveau une voix s'éleva dans la salle, invitant quiconque préférait passer sa nuit à danser plutôt qu'à s'ébattre dans l'un des confortables lits de l'établissement.

-Danser de nouveau vous ferait-il plaisir, ou préfèreriez-vous continuer à discuter, ou encore... ?"
Revenir en haut Aller en bas
May'Inil Baenrahel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1059
Âge : 474
Date d'inscription : 01/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  469 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Mar 4 Juin 2013 - 21:46

May'Inil eut un sourire mutin lorsque leurs coupes s'entrechoquèrent, puis porta la sienne à ses lèvres et goûta le nectar. Elle reposa sa coupe tandis que Tahly parlait, et se passa la langue sur les lèvres. Était-ce pour profiter un peu plus de la saveur du vin ou pour d'autres raisons ? On n'aurait sus le dire, d'autant que son regard ne s'était pas attardé sur les formes de la drow en face d'elle.

-L'Art est un vaste sujet, difficile à définir. Je me plais à le considérer comme l'ensemble de l'esthétique en ce monde, et m'efforce d'en apprécier toutes les formes, de la plus insignifiantes à la plus grandioses, comme le veulent Isten et Arcam.

La musique s'arrêta de nouveau, pour mieux inviter les clients à danser tout leur soûl. May'Inil n'en avait plus vraiment envie. Du moins, pas sur scène, au milieu des personnes. Elle n'avait aucune envie de partager. Elle se leva et s'avança vers Tahly, vint se coller à elle.

-Dansons !

Et elle l'entraîna au rythme de la musique qui recommençait, au milieu des sofas et des coussins. Elle était plus agressive, plus lascive aussi. Elles s'affrontaient au rythme des pas, s'éloignaient et se rapprochaient sans cesse. Tantôt l'une menait, avant que l'autre ne lui reprenne l'initiative. Chaque fois, May'Inil venait se coller un peu plus à la drow, brisant doucement la dernière intimité en elle. Ses doigts se firent baladeurs, sans jamais se montrer indiscret, ils caressaient son dos et glissaient sur ses hanches.
Le regard de la prêtresse ne quittait pas celui de l'assassine, parfois provocateur, parfois défiant, souvent doux, rarement conquis mais toujours profond et irrésistiblement attirant.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 414
Âge : 25
Date d'inscription : 05/01/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Jeu 6 Juin 2013 - 8:38

"Dansons !

Ce simple mot fit sourire la Drow qui se laissa sans demander quoi que ce soit emporter par la danse par la musique rythmée qui prenait le coeur des gens l'écoutant réellement. Moins douce que la précédente, la mélodie était en fait bien choisie pour les gestes qui allaient suivre, que ce soit fait exprès ou non, que la musique ait invité la prêtresse ou non à se rapprocher de plus en plus de l'assassin.

Seules dans l'alcôve, les deux femmes se livrèrent à une danse qui se mûe rapidement en un petit jeu que chacune d'entre elles apprécia. Au fur et à mesure que les pas étaient en accord avec le rythme et que les deux êtres se rapprochaient puis se séparaient, les gestes se faisaient de plus en plus rapprochés, allant jusqu'à toucher à l'intimité de la cavalière. Tahly fut amusée par le petit jeu commencé par May'Inil, mais ne s'en plaint aucunement. Au contraire, elle lui rendit tendrement la pareille, ne se laissant pour autant pas prendre si facilement, gardant un côté sauvage tout du long de la danse. Elle lui appartenait un peu, pas du tout... un peu, pas du tout... Ainsi en fut-il jusqu'à ce que la musique ne cesse, arrêtant net les deux danseuses dans leur élan. Le hasard fit en sorte qu'à ce moment précis la prêtresse se trouva être dos à Tahly, collées l'une contre l'autre, la main droite de l'assassin tenant la gauche de la fille de Sol'Dorn. Tahaliann remis une mèche furibonde des cheveux de May'Inil en place avec sa main libre et déposa doucement sa main sur la fine épaule de sa partenaire avant de faire glisser ses doigts le long de celle-ci ainsi que de son bras.

-Dire que vous n'avez aucun talent pour la danse serait bien faux, May'Inil de la maison Baenrahel. Dommage que la musique se soit arrêtée... Vous plairait-il de continuer sans ?"

Un petit sourire taquin sur le coin des lèvres, Tahly relâcha la main gauche de la prêtresse sans pour autant l'abaisser. Une belle nuit en perspective, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
May'Inil Baenrahel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1059
Âge : 474
Date d'inscription : 01/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  469 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Ven 14 Juin 2013 - 23:20

Lorsque la musique s'arrêta, May'Inil tournait le dos à sa compagne mais était collé à elle. Elle laissa délicatement sa tête tombée en arrière, venant s'appuyer sur l'épaule de Tahly, ses longs cheveux légèrement dorés se répandant sans entrave. Elle sentit distinctement la caresse le long de son bras et eut un petit sourire. Elle eut un petit frisson de délice en entendant les paroles de sa compagne, cela promettait tant de choses qu'elle en devenait impatiente. Mais il ne fallait pas précipiter le jeu. Fut un temps où elle se serait laissé aller à la gourmandise, mais elle savait désormais savourer la subtile torture de l'attente comme un plaisir à part entière.

Elle se retourna, pour faire face à la drow et passa un bras derrière elle, autour de ses hanches, et rapprocha leur corps jusqu'à ce qu'elle soit collé. Son autre main jouait avec une mèche de cheveux blancs tandis que son regard ambre dévorait celui de Tahly. Finalement elle glissa la mèche derrière l'oreille de la drow et approcha sa tête, revenant doucement s'appuyer sur son épaule, pour susurrer quelques mots si sensuellement que leur sens devenait implicite et secondaire.

-Embrasse-moi.

May'Inil tourna doucement la tête, ses lèvres vinrent effleurer la peau sombre des joues de sa compagne, glissant doucement au coin de ses lèvres avant de venir les recouvrir. Néanmoins elle ne les ouvrit pas, laissait à Tahly seule le plaisir de débuter leur baiser. Son regard ardent s'était de nouveau plongé dans les yeux de l'assassine et invitait à un jardin secret de plaisirs.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 414
Âge : 25
Date d'inscription : 05/01/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Mer 26 Juin 2013 - 7:16

La tête de May'Inil appuyée contre l'épaule de Tahaliann se releva et très vite tout le corps de la Drow se retourna pour faire face à celle qui avait posé la question à double facette, toujours avec autant de sensualité, toujours avec cet air taquin qui lui allait si bien. Avait-elle répondu à l'invitation de l'assassin ? Peut-être. Avant que toute parole ne vienne donner un impact important à cette soirée qui s'annonçait si belle, le bras de la prêtresse vint passer derrière le bas du dos de Tahly pour faire en sorte que les deux corps se collent, la tête de May'Inil se reposant de nouveau sur l'épaule de Tahaliann, mais en se penchant en avant cette fois-ci. Les mots qui s'ensuivirent, les gestes, le ton de la voix se faisaient si clairs que la réponse à sa précédente question en découlait comme l'eau d'une source.

"Embrasse-moi.

Le sourire qu'affichait l'assassin se fit plus franc et ce fut sans aucune contestation qu'elle laissa les lèvres de sa comparse glisser le long de son cou et se déposer délicatement sur ses propres lèvres sans pour autant tenter de les ouvrir. Au contraire, elle apprécia volontiers tout cela, y ressentant un plaisir naissant qu'elle ferait grandir sans conteste. Mais tout comme la vengeance, le désir est un plat qui est bien meilleur lorsqu'il est froid. Aussi laissa-t-elle l'envie se voir dans le regard qu'elle adressa à la prêtresse, autant le baiser demandé ne fut pas aussi intense que la Sombre aurait pu le penser. Certes elle l'embrassa, mais avant d'entammer un véritable baiser, elle se dégagea soudain de l'emprise de May, faisant quelques pas de danse pour se retrouver quelques pas en arrière, détenant la main de sa comparse comme si elles étaient en plein milieu d'une chorégraphie. Puis, tenant toujours la main de May, elle se laissa s'asseoir sur l'un des nombreux sofas que contenait la pièce avant d'attirer la Drow jusqu'à elle. L'obligeant en douceur à s'asseoir sur ses genoux. Elle caressa le dos parfait de la femme aux yeux d'ambre, puis cette caresse remonta sensuellement jusqu'à la tête de cette dernière.

-Chaque chose en son temps, May'Inil."

Sans force exagérée - y en aurait-il seulement eu besoin ? - Tahaliann se servit de la même main que précédemment pour faire pencher la tête de sa compagne et ainsi May put avoir son baiser demandé, empreint de la passion d'une charmante nuit.
Revenir en haut Aller en bas
May'Inil Baenrahel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1059
Âge : 474
Date d'inscription : 01/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  469 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Mar 16 Juil 2013 - 7:48

May'Inil savoura un instant le goût des lèvres de Tahly, avant que celle-ci ne se dérobe soudain à l'étreinte de ses lèvres, s'éloignant de quelques pas de danse sans lâcher sa main. Le visage de la prêtresse se grima d'une moue de désappointement un instant avant qu'elle ne parte d'un éclat de rire clair et joyeux. Elle aimait le jeu et la dérobade de sa consœur ne la rendait qu'un peu plus désirable encore.
C'est donc sans grande difficulté que Tahly fit asseoir la prêtresse. May'Inil s'installa à califourchon sur les genoux de l'assassine, le dos légèrement cambré sous les caresses et son regard d'ambre plus séduisant que jamais qu'elle gardait fixé dans celui de Tahly, dans une invitation sensuelle à poursuivre ce jeu plus loin. Ce qu'elle finit par faire en attirant doucement le visage de May'Inil contre le sien.
Elles s'embrassèrent finalement, avec passion et lenteur. Chacune savourait la saveur de l'autre comme une enivrante promesse. C'était le doux parfum de la sensualité, du désir tout autant que du plaisir, qui emportait les esprits dans quelques mondes imaginaires où l'extérieur se fondait dans l'indifférence et où ne restait plus que la présence de deux amantes.

May'Inil laissa ses doigts courir sur les flancs de Tahly, caresser doucement comme un voile de satin, remonter le long de son dos, suivre la courbe de ses épaules et descendre délicatement le long de ses bras, entraînant avec eux les tissus qui retenaient ses vêtements. L'une de ses mains glissa tout le long du bras, jusqu'à se glisser dans celle de Tahly et l'inviter à défaire les lacets de sa robe.
May'Inil se pencha un peu plus contre Tahly, épousant les courbes de son corps, continuant de l'embrasser avec ardeur. Ses mains glissaient sur la peau doucereuse de la drow, repoussant un peu plus le tissu de ses vêtements à chaque fois, glissant de sur des zones de plus en plus intimes. Les arts charnels étaient devenus plus qu'un divertissement pour May'Inil, et elle connaissait mieux que de nombreuses personnes les points de plaisir du corps, ses doigts y insistant délicatement lorsqu'ils y passaient.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 414
Âge : 25
Date d'inscription : 05/01/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Jeu 1 Aoû 2013 - 8:51

Leurs lèvres se déposèrent les unes contre les autres, chargées de passion et de plaisir qui ne pouvaient promettre qu'une belle nuit emplie de saveurs à faire soupirer les deux êtres d'un plaisir luxurieux. Appuyées les unes contre les autres, se frolant à peine, s'ouvrant... Le bal était ouvert, tout comme les délices provoqués par les douces caresses de l'une ou de l'autre.

Tahly se sentit frissonner sous le passage des mains de la Prêtresse le long de ses bras et de son dos, ce qui l'insita à mettre encore plus de passion dans leur baiser, à se donner encore à celle qui serait sa partenaire d'une soire, d'une nuit peut-être. Mais pas plus. Les mains de l'assassin n'hésitèrent aucunement à entrer dans la danse, la première venant caresser sensiblement le cou, l'épaule puis le dos de la Sombre, alternant paume et bout des doigts et descendant doucement puis remontantà vitesses variables, l'autre se laissant froler les belles jambes de la prêtresse. Une main de cette dernière l'empêcha d'aller plus bas pour l'inciter à venir défaire les lacets de sa robe, situés dans le dos. Embrassant toujours avec passion May'Inil, ses deux mains s'allièrent pour défaire avec doigté les fameux lacets, un par un, alors que sa comparse s'affairait déjà à déshabiller Tahaliann en faisant tomber en premier les bretelles de sa propre robe et, se collant davantage contre elle, abaissant toujours un peu plus le tissu. Cela amusait l'assassin, lui faisait plaisir même. Vraiment, une belle nuit semblait vouloir ouvrir ses portes aux deux Sombres !

Les lèvres de Tahly se séparèrent de celles de May, prenant deux secondes pour respirer, avant de venir se déposer sur son cou doux et parfumé. Tous les lacets défaits, elle laissa ses mains se faufiler sans empressement sous la robe, l'écartant toujours un peu plus, la faisant tomber au niveau des épaules tout en profitant de l'occasion pour dessiner des arabesques du bout des doigts sur la peau de la Drow. Arabesques sans magie, sans signification... juste pour lui procurer encore plus de plaisirs.

Puis sa main remonta avec douceur le long du bras, arriva à l'épaule puis vint jusqu'au visage. Arrêtant ses baisers, Tahaliann regarda dans les May'Inil, un sourire coquin aux lèvres. Sa respiration était encore contrôlée, mais elle sentait la châleur monter dans son corps, aussi ardente qu'une braise laissée sous la cendre pour pouvoir être mise à nue. Une braise qui allumerait bientôt un feu de joie. Puis, après un soupir, les lèvres se scellèrent de nouveau en un somptueux baiser.
Revenir en haut Aller en bas
May'Inil Baenrahel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1059
Âge : 474
Date d'inscription : 01/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  469 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Mer 14 Aoû 2013 - 9:23

May'Inil soupira de plaisir sous les caresses de sa compagne. Elle sentait les doigts habiles glisser dans son dos comme une danse mystérieuse, dont elle ne pouvait comprendre le sens mais qui ne faisait qu'inspirer plus avant ses désirs. Pendant ce temps ne restait-elle pas inactive et, glissant ses mains sous les tissus qui couvrait l'assassine, elle fit lentement descendre ceux-ci, libérant un peu plus de peau à chaque fois. Elles s'embrassèrent à nouveau, plus ardemment mais aussi plus brièvement.
La prêtresse vint dévorer de ses baisers le cou de l'assassine, descendant lentement le long de la gorge puis se glissant dans le sillon de sa poitrine qui se dévoilait un peu plus chaque instant. Elle embrassait sensuellement chaque nouveau centimètre de peau découvert, dévorant petit à petit la vallée entre les seins de son amante. Finalement ils furent libérés de leur carcan de tissu, qui dévala de lui-même le ventre plat de Tahly.

Les mains adroites de May'Inil glissèrent sur le dos, sur les flancs pour finalement remonter le long de son ventre et venir caresser les deux globes d'ébène libérés, tandis que les lèvres avides de caresse de la prêtresse remontait leur chemin pour venir de nouveau saisir celles de l'assassine dans une étreinte passionnée et érotique. Ses doigts glissaient sur les formes, venaient chatouiller le sommet des monts de plaisir. Ils tournaient autour, comme dans un ballet fous et incertains. Elle les sentaient se durcir, et ce n'était certainement pas de froid tant l'air ambiant semblait s'être réchauffé, moite d'excitation et lourd de sensualité.
Finalement elle mit de nouveau fin à ce baiser et s'écarta un peu de Tahly, se redressant face à elle. Délicatement, avec une sensualité calculée elle se débarrassa des dernières étoffes qui restaient accrochés à ses épaules, les laissant glisser sur sa peau à la couleur chocolat si particulière. Elle frissonna un instant, tant sous l'assaut d'un courant d'air insidieux, qui s'était glissé entre les lourds tentures qui masquaient l'entrée de leur alcôve désormais, que sous l'effet d'un regain d'excitation. Plutôt que de revenir se coller aussitôt contre Tahly, pour profiter de la sensation de leur peau l'une contre l'autre et des nombreuses caresse, elle resta encore sise à califourchon sur l'assassine, dévorant son corps nu et alangui du regard.
Puis, elle se mit à onduler doucement, presque imperceptiblement, avant de véritablement danser. Des mouvements délicats, érotisant, qui invitaient l'autre à la rejoindre, à venir goûter sa peau et ses chairs. Elle voulait se faire posséder tout autant que posséder. Elle voulait la sentir glisser contre elle, leurs corps enlacés et humides de désirs.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 414
Âge : 25
Date d'inscription : 05/01/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Mar 27 Aoû 2013 - 22:33

Le baiser ne fut cette fois que d'une courte durée, mais pour laisser la place à de délicieuses gourmandises. Tahaliann savourait à chaque instant les douceurs offertes par les mains de May'Inil ainsi que ses somptueux baisers qui savaient se mettre aux bons endroits pour créer de plus en plus de désir en elle. L'assassine laissa son amante faire, la déshabiller un peu plus à chaque seconde, lentement, jusqu'à ce que la fin étoffe recouvrant jusqu'alors son haut se laisse abattre pour tomber jusqu'à son bassin. Son corps se réchauffait encore plus. Puis les mains de la prêtresse vinrent glisser le long de son ventre, à même la peau, jusqu'à arriver à une partie du corps propre aux femmes. Deux jolis endroits fort doux à caresser et généralement très sensibles aux petites douceurs. La femme de Sol'Dorn ne s'en priva pas, ce qui ne fut pas pour déplaire à sa consoeur... ce qu'elle put entendre sans problèmes.

Alors le petit jeu de May s'arrêta pour laisser place à un autre. Se redressant sur les jambes de l'assassine, elle termina son travail en faisant tout simplement tomber le voile empêchant autant le regard d'apprécier son corps que les mains de frôler quelques parties de sa peau pourtant si douce. Tout en la regardant faire, tout en appréciant, Tahly laissa ses mains parcourir insidieusement les belles cuisses de sa partenaire, sans trop appuyer, juste pour l'accompagner avec délice. Puis elles restèrent un petit moment ainsi, à se dévorer du regard, l'assassine laissant ses yeux regarder toutes les parcelles de peau visibles de son amante. Elle était fort belle, douce, sensuelle... et douée. Elle comprenait pourquoi cette Sombre à la  peau tendre s'était vouée au culte d'Isten. Un bon choix de la part de la déesse !

Interrompant ses pensées, May'Inil décida de réchauffer l'atmosphère en faisant de nouveau bouger son corps. Bassin et buste se mirent à onduler, au départ presque imperceptiblement puis pour arriver à une danse enivrante à souhaits. Un sourire entendu se dessina sur les lèvres de Tahly et ce fut avec désir, sensualité et curiosité qu'elle vint rendre la pareille à sa consoeur en se redressant pour aller caresser la peau nue du haut de son corps délicat et en l'affectant de baisers. Dans un premier temps au niveau du ventre, jouant sur les côtés et s'aventurant sur et autour du nombril, puis petit à petit ses baisers qui avaient l'habitude de ces petites choses passèrent plus hauts, passant par des endroits sensibles, s'arrêtant un peu ici et là, revenant un peu sur son chemin afin de taquiner encore un point sensible de temps à autres. Elle s'arrêta aux seins de la belle auxquels elle donna de nombreux massages de plus en plus intenses, y déposant parfois un baiser, puis se redressa encore pour que ses lèvres viennent effleurer puis embrasser de toute leur fougue le cou de la prêtresse tout en continuant à jouer de sa main agile avec la poitrine de sa compagne.
Alors, doucement et sans forcer d'aucune façon, elle fit basculer May'Inil de façon à ce qu'elle se retrouve allongée sur le long sofa sur lequel Tahly était jusqu'alors assise, puis elle vint continuer ses caresses, mais cette fois-ci son visage placé au-dessus de celui de May, juste par jeu ou pour changer un peu de position.
Revenir en haut Aller en bas
May'Inil Baenrahel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1059
Âge : 474
Date d'inscription : 01/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  469 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Lun 2 Sep 2013 - 2:19

May'Inil sourit lorsque l'assassine vint embrasser son ventre, et posa doucement ses mains sur ses épaules, caressant et massant les articulations de son amante. Elle glissa doucement l'une de ses mains et caressa la longue chevelure argenté de Tahly, presque amoureusement. Elle se pencha un peu pour venir déposer un baiser délicat sur le front de l'assassine. Et lorsque celle-ci poursuivit son escalade, elle tira des gémissements de plaisir de plus en plus prononcé de la prêtresse, tandis que son désir enflait rapidement dans son bas-ventre et que ses seins durcissait sous son influence. Chaque toucher se faisait plus brûlant et plus agréable à la fois. Elle se montra insatiable lorsque Tahly vint de nouveau cueillir ses lèvres, l'embrassant avec une passion renouvelée qui n'était tempérée que par le besoin de respirer de temps en temps. D'une impulsion de l'assassine, elles se retrouvèrent allongées sur le sofa. La première allongée sur la seconde, elles n'avaient cessées de s'embrasser.

Elles étaient désormais collés l'une à l'autre, May'Inil enlaçant tendrement la sombre entre ses bras, parcourant son dos nue de ses doigts joueurs. Leur poitrine à toute deux se frottaient, renforçant leur excitation mutuelle et la chaleur entre elles était telle que la petite alcôve en devenait moite. Et pourtant elles n'en étaient qu'au début de leurs ébats, tout cela ne faisait que commencer. Doucement les mains de May'Inil descendirent le long du dos de l'assassine, jusqu'à sa robe dont le bustier pendait mollement autour de ses hanches.
Elle glissa ses doigts inquisiteurs sous le tissu léger et vint caresser les douces rondeurs de Tahly, tout en continuant à l'embrasser. Ses mains expertes se répandirent en caresses suaves et massages érotiques, n'hésitant parfois pas à glisser furtivement sur les parties les plus intimes de la drow, ce qui ne manquait jamais d'arracher un frisson d'excitation à sa partenaire. C'était alors pour May'Inil l'occasion de l'embrasser plus passionnément encore, comme si les sensations avaient pus se transmettre dans chaque baiser. Ce qui n'était pas si loin de la vérité en fait, tant le contact était proche.

May'Inil remonta un peu ses mains, les posant sur les flancs de l'assassine, puis l'invita à se retourner. La prêtresse se retrouva alors par-dessus son amante, ses cheveux platine retombant en cascade autour de son visage et sur celui de Tahly. Elle embrassa une nouvelle fois l'assassine, puis se redressa à genoux. Elle débarrassa alors son amante des derniers vêtements qui la couvraient et qui s'envolèrent dans un coin de la pièce, bientôt rejoint par ceux de May'Inil. Elles étaient toutes deux superbes dans leur nudité, et la prêtresse revint enlacer son amante pour l'embrasser fougueusement. De nouveau, elle dit descendre ses baisers sur le cou puis la poitrine de Tahly, venant mordiller les tétons dressés par le désirs, mais ne s'arrêta pas là. Elle continua à descendre sur son ventre, jouant un instant avec son nombril avant de continuer son chemin maintenant évident.
Elle arriva sur son bas-ventre et alors qu'elle s'approchait de plus en plus de l'intimité de la drow, elle vint sans prévenir embrasser l'intérieur de ses cuisses, ses lèvres ardente savourant le goût de la peau douce. Elle recommença son chemin, remontant vers l'entrejambe de Tahly. Mais chaque baiser se faisait plus lent et sensuel, si bien qu'elle retardait toujours un peu plus le summum du plaisir. Finalement elle vint déposer sa bouche sur les lèvres intimes de son amante, fouillant d'une langue passionnée le sexe de Tahly. Elle caressait, embrassait et explorait l'intimité humide de l'assassine sans répit, guidant ses gestes grâce aux gémissements de plaisir de sa compagne. Pendant ce temps, ses mains glissèrent le long des flancs et vinrent de nouveau saisir les globes d'ébène qui frémissaient de plaisir. Elle reprit ses massages, malaxant et caressant la poitrine offerte, faisant rouler les tétons entre ses doigts.
Puis elle remonta un peu sa bouche, venant saisir entre ses lèvres le fruit défendu de Tahly, titillant celui-ci de sa langue ou le mordillant délicatement pour amener toujours plus de plaisir à sa partenaire. Elle même sentait son bas-ventre demander à ce que l'on s’occupe de lui, son propre désir était ardent, mais elle n'avait pas encore finis avec Tahly. Elle laissa finalement le bouton de rose tranquille et revint embrasser avec douceur l'assassine ruisselante de plaisir. Allongée sur elle, elle laissa traîner sa cuisse entre celles de son amante, dans une dernière caresse sensuelle. May'Inil profita également de la douceur de la peau de Tahly contre sa vulve et eut un petit gémissement de plaisir. Elle l'embrassa deux, trois, cinq fois, puis glissa le long de sa joue pour venir mordiller on oreille avant d'y glisser quelques mots sur un ton où perçait l'excitation qui la saisissait.

-A ton tour, je t'en pries.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 414
Âge : 25
Date d'inscription : 05/01/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Mar 10 Sep 2013 - 7:56

Ainsi allongées l'une contre l'autre, l'assassine sur la prêtresse, les deux amantes d'un soir s'embrassèrent une nouvelle fois avec passion. Les longs cheveux argentés de Tahly cascadaient aussi bien ses propres épaules désormais nues que les bras de May'Inil qui semblaient s'allonger pour permettre aux mains de la fille de Sol'Dorn d'aller toujours plus loin, de parcourir le corps de la mage jusqu'à son fessier où elles s'évertuèrent à faire un massage des plus apréciés, ce qui se sentit dans l'ardeur qu'elle mit dans son baiser et dans ses quelques mouvements d'allées et venues, faisant se caresser les monts de plaisir des deux femmes. Et pourtant, ce n'était que le début, cela la Drow le savait bien du fait de son apprentissage de la chose pendant son adolescence. Alors se firent sentir des caresses plus intimes que les précédentes, comme déplacées par rapport à celles déjà en place, mais que la Sombre apprécia à leur juste valeur. Des frissons parcoururent Tahly à chacune de ces "surprises" et May'Inil en profitait pour l'embrasser encore plus passionnément encore lors de ces instants. Et Tahly le lui rendait bien.

Puis, au bout d'un moment de délicieuses caresses, leur baiser s'interrompit et la prêtresse l'invita à changer de position. Tahly se retrouva donc allongée sur le sofa, May sur elle et ses doux cheveux caressant son visage alors que leur baiser reprenait le temps de quelques secondes. Puis de nouveau leurs lèvres se séparèrent et la cavalière enleva autant les habits de sa comparse que les siens, les rendant complètement nues, chacune offrant ainsi entièrement son corps à l'autre. Les lèvres de la prêtresse vinrent de nouveau caresser celles de Tahly avant de passer au cou pour ensuite descendre le long de la clavicule, de la poitrine, s'y arrêtant quelques instants, et continua de plus en plus bas, arrachant quelques soupirs provoqués par le plaisir que donnent ses baisers.
Alors les baisers se firent plus bas encore, venant titiller la peau sombre des cuisses de la Drow, plus lents et sensuels qu'avant. Puis la bouche de May'Inil remonta avec une lenteur peu supportable aux sens de l'assassine pour enfin se poser sur ses lèvres intimes et faire jouer sa langue au sein du sexe de Tahly. A ce moment précis la tête de cette dernière se bascula en arrière et la Sombre sentit sa propre respiration lui échapper et plus la prêtresse pratiquait son art, plus sa respiration devint lourde et plus les gémissements de bonheur eurent tendance à s'échapper, passant entre ses lèvres entrouvertes, ce qu'elle n'essaya aucunement d'empêcher. Le plaisir vint, grandissant, allant jusqu'à donner l'impression à la Drow qu'elle ne pourrait pas contenir autant d'émotion en elle, ce qui en un sens lui infligeait une heureuse torture plus que bienvenue, de plus que les mains habiles de sa congénère venaient en rajouter en jouant avec ses seins.
Mais toute bonne chose a une fin et cette douce torture n'y fit pas exception. Alors le désir s’atténua et la respiration de la magicienne put reprendre un cours normal après un temps de réadaptation. Une dernière caresse de la jambe faite par May'Inil, de doux baisers passionnés et quelques mots furent susurrés au creux de l'oreille.

« A ton tour, je t'en prie.

Il n'en fallut pas plus à l'immortelle pour se mettre à mener la danse, tous les sens excités par ce que venait de faire son amante au point que chaque frôlement de sa peau contre celle de la prêtresse lui procurait un plaisir certain voire même presque surnaturel. Elle embrassa une dernière fois May'Inil avant de la faire doucement basculer sur le côté de sorte à ce qu'elle soit à son tour allongée sur le divan, Tahaliann assise à cheval sur elle, sur les genoux. Puis, tout comme May'Inil l'avait fait peu de temps auparavant, elle vint couvrir de baisers le cou puis le reste du corps de son amante, allant toujours plus bas sans forcément prendre le même chemin qu'elle. Elle passa par l'épaule, le bras, le buste, le ventre... Pendant ce temps sa main caressait avec sensualité le côté de la Sombre, descendant sur la fesse et remontant sur la cuisse pour taquiner quelque peu le bas-ventre et caressa du bout du doigt les lèvres intimes de la belle femme. Puis, s'aidant des gémissements de sa partenaire, elle chercha l'infime partie du corps qui procurerait tant de plaisir à sa compagne et, l'ayant trouvé, elle joua avec tout en continuant d'embrasser les parties assez basses de son corps et, une fois qu'elle embrassa le bas-ventre, elle délaissa son doigt pour câliner de sa propre langue le point de plaisir de son amante, lui offrant ainsi deux sensations différentes, y allant avec toujours plus d'intensité.
Puis elle arrêta son manège et se redressa, faisant remonter ses mains le long du doux corps de la Sombre jusqu'à remonter jusqu'à la nuque, Tahly se retrouvant alors à quatre pattes, son visage bien au-dessus de celui de May'Inil et ses cheveux revenant tomber autour de son visage comme un fin rideau argenté. L'une de ses mains vint alors caresser ce doux visage d'ébène avant que ses lèvres ne viennent à nouveau trouver celles de la prêtresse avec passion. Enfin, elle se redressa juste assez pour pouvoir lui parler en un souffle.

-J'espère que cela t'aura plu, May'Inil. Je te laisse mener la danse à nouveau ou préfères-tu autre chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
May'Inil Baenrahel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1059
Âge : 474
Date d'inscription : 01/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  469 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Sam 21 Sep 2013 - 6:43

May'Inil sentit les doigts et les baisers de son amante courir sur sa peau nue comme d'ardentes caresses, promesses de milles délices. L'assassine n'était pas moins douée et elle savait jouer avec les sens de la prêtresse qui s'abandonna sans retenue au plaisir, gémissant sous les caresses de plus en plus intimes. Lorsque quelques doigts vinrent taquiner son entrejambe, elle lâcha un petit cri de plaisir et se cambra un peu plus tandis que la chaleur de son bas-ventre se répandait comme des flots déchaînés dans le reste de son corps. Elle se cambra un petit peu plus et gémit de manière très explicite lorsque la propre langue de Tahly vint chatouiller son intimité la plus extrême pour la pousser jusqu'à l'extase. Elle passa l'une de ses mains dans les cheveux de son amante, l'enjoignant à continuer ses exquises caresses jusqu'à ce que, l'extase la prenant, elle se cambra violemment et qu'un gémissement de plaisir glissa entre ses lèvres avant de se transformer en soupir de satisfaction. Elle se laissa retomber sur le divan, s'enfonçant délicatement dedans, et accueillit le retour de son amante par de douces caresses et un baiser plus suave que tous les précédents. Lorsqu'elle lui demanda ce qu'elle voulait faire, elle prit un peu de temps pour répondre, les yeux mi-clos et ses doigts massant délicatement les épaules de Talhy. Finalement elle déposa un autre baiser, furtif, sur les lèvres de la sombre et lui répondit avec un sourire taquin.

« Ne pressons pas les choses, nous avons encore de longues heures devant nous. Que dirais-tu de reprendre un verre ? »

Elles se décollèrent doucement et s'assirent dans une positions qu'on l'on associait à des mœurs moins léger. Attrapant leurs verres d'une main, May'Inil servit dans chacun d'eux l'un de ces alcools de la région, très sucré et parfumée mais traîtreusement fort, et dont la production n'avait fait que s'accroître lorsque les drows s'étaient installés en ces terres. Ils constituaient une part non négligeable des boissons de la prêtresse elle-même, souvent mélangé avec quelques épices pour en relever encore le goût. Les palais drows n'étaient pas des plus délicats, bien qu'ils soient assurément sensibles. May'Inil tendit un verre à sa consœur et porta sa propre coupe à ses lèvres, dégustant une gorgée du liquide. Bien qu'un peu trop doux à son goût, il était agréable en bouche et l'alcool se fit sentir dès les premières gouttes. Après quoi elle reporta son regard sur Tahly.

« Je ne sais s'il est prudent de te le demander, mais je suis curieuse de connaître les activités qui t'ont permis d'entretenir une telle souplesse, accepterais-tu de combler ma curiosité ? »
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 414
Âge : 25
Date d'inscription : 05/01/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Sam 28 Sep 2013 - 0:47

"Ce ne serait pas de refus.

Tahaliann se décolla doucement de la prêtresse et s'assit confortablement dans le sofa, toujours dans une nudité absolue. Cela ne semblait aucunement la déranger et c'est avec sourire qu'elle accueillit la coupe emplie d'un vin provenant de cette région-même. Elle porta la coupe à ses lèvres, imitant ainsi sa compagne d'une nuit, et but quelques petites gorgées du doux breuvage fruité avant de reposer le verre. Son regard se posa sur le corps également nu de sa partenaire, admirant les différentes courbures que formait ce corps si beau aux yeux de la Sombre.

-Je ne sais s'il est prudent de te le demander, mais je suis curieuse de connaître les activités qui t'ont permis d'entretenir une telle souplesse, accepterais-tu de combler ma curiosité ?

Ah, la curiosité ! Cette curiosité souvent bien mal placée qui, comme le soulignait May'Inil dans sa question, pouvait se trouver devenir de l'imprudence. Mais, pour cette fois, Tahly ne pensa pas à mal de cela ; autant elle aurait pu lancer un regard des plus noirs à la prêtresse, autant là elle eut juste pour réaction de porter la coupe qu'elle tenait en main à ses lèvres, un sourire amusé aux lèvres, tout en continuant de regarder sa compagne - dans les yeux cette fois. Elle réfléchit quelques instants à la question, se demandant qu'est-ce qu'elle pourrait bien lui répondre : qu'elle était une assassine ? Non, manquerait plus que ça. Il ne lui restait pratiquement plus que lui répondre quelque chose de "banal" pour un Drow, mais curieusement ce ne serait même pas un mensonge de sa part.

-En effet, cela pourrait ne pas être des plus prudents. Son sourire se fit plus expressif pour accentuer ses dires. Mais je puis bien répondre à ta curiosité, May'Inil. Déjà il y a l'apprentissage, le désir et la danse, mais je suppose que tu t'en doutais déjà. En effet, il y a autre chose... quoi que.

Sûre d'elle-même, elle but une nouvelle gorgée de vin, ne ressentant pas encore les effets de l'alcool grâce à la douce habitude qu'elle avait prise, c'est-à-dire boire un peu d'alcool fort pendant les moments de détente ou lorsque son cerveau avait besoin d'être à son maximum pour trouver une solution à ses problèmes de recherche magique.

-Disons que je pratique un type de danse que nombre de personnes n'osent accepter comme un Art, peut-être parce qu'ils en ont peur...

L'Art de la danse des lames, ou plus vulgairement appelé "l'assassinat". Tahly préférait de loin se comparer à une danseuse effectuant son art avec tacte et grâce, ne faisant pas de danses à moitier qu'une simple lubrique utilisant un couteau pour mettre fin à la vie d'une personne ne valant pas beaucoup de peine. Non, là il fallait avoir une cible généralement assez difficile à avoir en usant de nombreux stratèges, ce qui rendait l'ensemble de la danse au final superbe, avec différents enchaînements de mouvements et de nombreux rebondissements. Un bien bel art, en somme, comme elle les aimait !

-Et toi ? Il est rare de trouver compagne qui s'y connaisse tant dans l'Art de la luxure, puis-je te demander où as-tu si bien appris à faire plaisir à un autre corps ?"
Revenir en haut Aller en bas
May'Inil Baenrahel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1059
Âge : 474
Date d'inscription : 01/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  469 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   Jeu 10 Oct 2013 - 6:21

May'Inil se laissa aller dans le divan pour laisser à Tahly le temps de trouver sa réponse. Ou celle qu'il convenait de donner. Elle croisa délicatement ses longues jambes nues. Elle était encore couverte d'une fine pellicule de sueur et la lueur des bougies jouaient sur le galbe de sa peau comme sur celle de sa comparse, semblant donner aux deux femmes les allures de créatures d'ombre dont seuls les cheveux argentés auraient été réels. May'Inil rit de cette vision et porta la coupe à ses lèvres, dégustant une nouvelle gorgée du breuvage aux arômes si puissants.
Elle sourit tandis que Tahly lui répondait, semblant peser ses mots. Elle se doutait qu'il y avait du non-dit dans ses paroles, mais n'avait pas aucune intention de chercher à démêler des histoires qui ne la regardaient en rien. May'Inil était une grande adepte des secrets et savait respecter ceux des autres lorsqu'ils ne lui étaient pas utiles. Et clairement, ce qu'il se passait là n'avait rien de fondamentalement utile, seulement du plaisir. Une détente bienvenue au milieu de rencontres plus éprouvantes.
C'était après coup, tandis que le plaisir refluait et que son corps se calmait, la manière dont elle percevait ce qu'il venait de se passer. Oh, elle avait eu quelques sentiments forts pendant l'acte, mais ils étaient aussi volages qu'elle même et déjà s'effaçaient pour ne laisser qu'une légère affection envers la drow. En vérité tout n'avait été qu'affaire de circonstances. Mais cela avait été un moment très agréable, et c'était certainement ce que l'on pouvait attendre de mieux dans une existence immortelle. Qu'importait de perdurer les sentiments, tant ils ne seront que ridicules face à la perspective de l'éternité. Elle préférait multiplier ses sensations, toucher du bout des doigts l'infinité de l'extase plutôt que de s'enfermer dans la pérennité temporelle.

Elles discutèrent encore longuement, de toute et de rien, parfois d'art, parfois de religions, parfois de mâles. Elles ne se glissèrent pas de nouveau dans les bras du vice et du plaisir, sachant que rien ne remplacerait le goût enivrant de l’imprévu. Et finalement elles se séparèrent au petit matin, tandis que les premiers rayons de soleil se glissaient entre les lourds rideaux de l'établissement et chassaient les dernières saveurs enivrantes de la nuit, qui s'éloignait comme un doux songe tandis que le vent marin venait fouetter le visage de May'Inil alors qu'elle reprenait le chemin des joutes verbales et des tractations marchandes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tango mortel | PV Tahly   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tango mortel | PV Tahly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tango mortel | PV Tahly
» Gotan Project revisite le Tango
» Le Tango Corse
» Attention faire pipi en étant ivre pour être mortel...
» Ennui mortel - TERMINÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: