AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Seren de Vareg
Humain
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 6:45

Seren venait de fêter ses seize ans. Elle participait à la vie de la Cour telle une adulte. Elle écoutait les conversations sur la politique, la diplomatie, les guerres… Rien de très palpitant. En revanche, elle participait avec plaisir aux débats philosophiques, aux lectures et aux échanges artistiques. Ainsi, la vie s’écoulait entre ennui et grande activité.
Un beau jour, alors que Seren participait à une lecture, un homme entra et s’approcha du Baron d'Ysari pour se présenter à lui. Le Seigneur le reçut, l’écouta et l’accueillit, lui proposant de rester à la Cour quelques temps. Le jeune homme le remercia et commença à se diriger vers le couloir afin de quérir un quelconque serviteur capable de le mener à ses appartements. C’est alors que leurs regards se croisèrent pour la première fois… Le noble se figea presque devant elle. Cela ne dura qu’un instant, le temps pour lui de reprendre un peu de contenance. Il s’inclina finalement vers elle avant de sortir.
Le soir venu, alors que Seren se promenait dans les jardins, elle entendit des pas derrière elle. Elle crut que c’était son frère qui venait encore la chercher. Elle se retourna vivement pour le surprendre avant qu’il n’ait le temps d’agir mais sursauta en découvrant que ce n’était pas Ewen… C’était le jeune noble fraîchement arrivé. Seren s’excusa et tenta de s’expliquer, confuse. L’homme sourit et s’approcha d’elle. Avec délicatesse, il saisit l’une de ses mains pour la porter au niveau de son cœur.

-Y a-t-il un nom assorti à ces si douces mains ?...

Sa voix était grave et suave… Envoutante aux oreilles de la jeune femme. Maladroite, elle parvint à lui répondre, presque par miracle. Elle ne semblait plus pouvoir détourner son regard de lui. Ils restèrent ainsi un moment avant qu’il ne l’invite silencieusement à poursuivre sa promenade, mais cette fois, à son bras. Ils passèrent la soirée à converser de tout et de rien. Ils semblaient avoir de nombreux points communs. Il était attentionné, cultivé, charmant… Seren se sentait lentement défaillir.
Cela dura de longues semaines. Les parents de la jeune femme étaient aux anges devant l’alliance qui s’annonçait. Ils s’attendaient à ce que la demande en mariage arrive d’un jour à l’autre.

Mais cela n'était qu'un rêve…

Chaque jour, le jeune homme déclarait sa flamme à la douce. Une nuit, alors qu’ils s’étaient à nouveau retrouvés dans les jardins pour profiter de la solitude et de l’obscurité, il parvint à lui voler un baiser. C’était un contact doux, agréable, enivrant. Les jours s’écoulant, les baisers se poursuivirent, devenant moins chastes et l’homme se montra plus audacieux dans ses gestes et ses discours. Il la désirait. Il l’aimait et la désirait par amour. Ils se marieraient, bien sûr, mais cela serait si lointain… Son cœur ne saurait tenir le choc et jamais leurs noces n’arriveraient assez vite. Il la supplia de lui accorder cette faveur.
Comme envoutée par le désir qu’il avait réussi à lui insuffler, par curiosité et par peur de le perde, Seren finit par accepter. Aussi se retrouveraient-ils dans la chambre du noble dans quelques heures ; lorsque tout le monde serait endormi.
Revenir en haut Aller en bas
Ewen de Milahn
Humain
avatar

Nombre de messages : 27
Âge : 28
Date d'inscription : 28/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 11:21

Tout comme sa sœur, Ewen n'appréciait pas particulièrement la cour : à seize ans, il en était encore à rêver d'épiques batailles, menant de glorieuses charges sur son puissant destrier, et à d'incroyables victoires en tournoi. Clairement, pour l'heure, la cour n'était aux yeux du garçon qu'une chose bonne pour les vieux et les ringards. Malgré cela, le jeune homme était conscient de l'importance de la chose ; son père lui avait suffisamment rabâché l'importance de la politique et de l'effet qu'il fallait donner aux autres familles. L'héritier des de Milahn observait donc avec attention, écoutait, et se formait ainsi aux subtilités de la cour.
Un jour finit par se présenter au baron un jeune freluquet, le genre de ceux que le rouquin n'appréciait pas. Le genre de ceux dont il aurait fait partie si le destin n'avait pas été si cruel avec sa jumelle... Le garçon surveilla le nouvel arrivant du coin de l’œil, et ne manqua donc pas de remarquer qu'il avait repéré Seren. Le de Milahn plissa légèrement les yeux et, le noble parti, il reporta son attention sur les discussions qui se déroulaient autour de lui. La journée se poursuivit sans autre incident notable.
Le soir venu, Ewen parti comme à son habitude à la recherche de Seren. Peut-être pour la taquiner... Peut-être pour discuter... Il ne savait pas bien encore. Après plusieurs minutes de traque, il finit par la repérer en train de se promener tranquillement dans les jardins. Il allait se diriger vers elle lorsqu'un mouvement à la limite de son champ de vision attira son attention. Il s'arrêta ; quelqu'un d'autre se dirigeait vers la damoiselle. Le freluquet... Ewen fronça les sourcils, décida de ne pas se montrer et de les observer. Cela dura un certain temps. Une bonne partie de la soirée, en fait. Guère agréable, lorsque l'on doit rester debout, immobile. Le rouquin s'était décalé dans une zone d'ombre le cachant des regards des deux parleurs, si jamais ils avaient la mauvaise idée de tourner la tête dans sa direction. Lorsque le freluquet prit finalement congés, Ewen attendit quelques minutes avant de s'éclipser à son tour. Il faudrait qu'il surveille ça de prêt...

Le manège dura plusieurs jours, plusieurs semaines même, et chaque fois le jeune homme observait en catimini les amoureux discuter. Puis, au bout d'un certain temps, s'embrasser. Lorsqu'il était d'humeur téméraire, Ewen se rapprochait suffisamment pour saisir quelques bribes de paroles. Etrangement, il ne partageait pas la joie de ses parents. Son éducation lui disait pourtant clairement que l'alliance qui se dessinait était à l'avantage des de Milahn, mais la tête du freluquet ne lui revenait tout simplement pas. Il aurait dû se réjouir du bonheur de sa jumelle, mais n'y arrivait pas. Jalousie? Pressentiment? Il n'était pas certain...
Un soir, alors que les baisers des deux tourtereaux s'étaient faits depuis quelques jours plus osés, ils se mirent à parler à voix basse. Plus bas encore que d'habitude. Trop bas pour qu'Ewen ne puisse entendre quoique ce soit. Et avec ça, le comportement de Seren et du freluquet s'était fait... étrange. L'esprit formé à la politique du rouquin se mit en marche et, même s'il était encore très inexpérimenté, il arriva rapidement à une possibilité particulièrement ennuyeuse, qui lui fit froid dans le dos. Lorsque le noble fut parti, le garçon fila à son tour, directement vers la chambre de sa sœur. Il s'adossa à côté de la porte et attendit. Quelques minutes plus tard, sa jumelle arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 11:54

Seren était anxieuse et impatiente de retrouver le jeune noble. Sur le chemin de sa chambre, elle essaya de retrouver un peu de contenance après les baisers échangés avec son soupirant. Elle s'attacha à apaiser son cœur et sa respiration qui s'étaient totalement emballés. Heureusement pour elle, la faible lueur des bougies dans le couloir ne permettait pas de discerner la rougeur de ses joues. Tant qu’elle n’avait pas à parler, cela devrait aller.

Il lui fallut plusieurs minutes pour rejoindre sa chambre. Elle était alors plus sereine, plus posée que précédemment, mais des images continuaient de lui emplir l’esprit.
Le bout du couloir. Un dernier virage et…

Seren s’arrêta net. Son frère était adossé au mur près de sa porte. Précisément ce soir-là. Coïncidence ? Oui, bien sûr. Il ne pouvait en être autrement.

Ewen ? Fit-elle comme si la pénombre ne lui avait pas permis de le reconnaître tout de suite.
Mais que fais-tu ici à cette heure ?

La jeune femme s’approcha, souriant à son jumeau. Elle ouvrit la porte et entra sans prendre le soin de refermer. C’était ainsi qu’elle l’invitait à la suivre.
Seren se rendit jusqu’à sa coiffeuse où elle commença à retirer ses bijoux, s’apprêtant visiblement à se coucher.

Que puis-je pour toi mon frère ?
Revenir en haut Aller en bas
Ewen de Milahn
Humain
avatar

Nombre de messages : 27
Âge : 28
Date d'inscription : 28/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 12:35

Ewen ne souriait pas. C'était déjà suffisamment rare en soit mais, contrairement aux fois où cela arrivait, le jeune homme n'avait pas l'air de faire semblant et de préparer un mauvais coup. Il semblait soucieux, presque distant. A l'invitation indirecte de Seren de le suivre, il entra et referma la porte derrière lui, avant de se diriger lentement vers la fenêtre de la chambre, dos à sa jumelle.

Que puis-je pour toi mon frère? l'interrogea-t-elle d'une voix que n'importe qui aurait trouvé normale. Son jumeau était le seul à pouvoir lire en elle. Et inversement, d'ailleurs... Seren n'était pas tranquille, ce qui renforçait les doutes de son frère. Celui-ci mit plusieurs secondes à répondre et, faisant toujours face à la vitre, il finit par mettre les pieds dans le plat.

Ne fais rien que tu pourrais regretter, dit-il sur un ton neutre, mais dans lequel sa sœur n'eut aucune difficulté à deviner l'inquiétude. S'il le découvrait, père ne te le pardonnerait jamais.

Assurément, Seren n'avait que rarement pu observer son rouquin de frère être aussi sérieux. Il était probable qu'à ce moment là, elle ait préféré qu'il ne soit venu que pour la noyer sous ses piques enfantines habituelles.
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 12:42

Seren se figea à nouveau, regardant son reflet dans la glace. Elle ignorait comment mais il savait… Inutile de feindre, elle ne pouvait mentir avec lui, ils ne se connaissaient que trop bien. Mais elle ne pouvait lui expliquer pourquoi ni le parler de ce qu’elle ressentait, c’eut été contraire à l’éthique qu’on leur enseignait depuis toujours.

Tu nous as espionné ?...

Seren se leva et s’avança vers lui. Elle posa une main sur le bras de son frère pour qu’il se tourne vers elle et finalement s’imposa à sa vue en se plaçant entre lui et la fenêtre.

Réponds-moi mon frère. As-tu fais cela ?!

Colère et honte, voilà les sentiments qui l’habitaient en imaginant que son jumeau ait pu tout voir. Voir sa sœur dans les bras d’un homme, dans une posture dans laquelle jamais il n’aurait dû la voir.
Non, elle ne devait pas avoir honte. C’était l’avancée naturelle des choses après tout ! C’était lui qui devrait avoir honte de l’avoir ainsi épié !

Tu me fais à ce point confiance ? Tu me déçois mon frère. Il est des choses qui ne te regardent pas et celle-ci en fait partie. Tu devrais te laver les yeux pour les avoir ainsi utilisés. Je suis ta sœur, pas ta fiancée. Tu n’avais pas à agir de la sorte !
Revenir en haut Aller en bas
Ewen de Milahn
Humain
avatar

Nombre de messages : 27
Âge : 28
Date d'inscription : 28/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 13:02

Le silence du jeune homme suffit amplement à Seren pour obtenir la réponse à sa question. Si la situation n'avait pas été aussi tendue, Ewen se serait fait un plaisir de répondre qu'une petite fée lui avait raconté ce qu'elle avait vu dans le jardin. Mais vu la situation, cela n'aurait pas été très malin... Il attendit donc que la jeune femme en ait terminé avec ses accusations avant de répondre.

J'ai honte oui, mais cette honte aurait pu rester secrète éternellement si je ne l'avais pas dévoilée. Si je l'ai fait, c'est pour toi. Je sais que la politique que père nous a enseigné t'ennuie... Mais je sais aussi que tu as tout retenu. Tu sais que les choses doivent être faites dans l'ordre. D'abord, le mariage. S'il arrivait quoique ce soit avant et que c'était découvert, la honte s'abattrait sur la famille et, pour la laver, tu sais très bien ce que père serait obligé de faire...

Les yeux d'Ewen fixaient ceux de sa jumelle sans ciller, tristes et inquiets.
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 13:08

Devant les yeux de son frère, Seren ne pouvait rester fâchée. Son visage se radoucit, ses épaules se détendirent. Elle lui sourit à nouveau et s’approcha pour déposer un baiser sur sa joue, comme elle le faisait lorsqu’ils étaient enfants. C’était ainsi qu’elle avait effacé bien des chagrins et des tourments de son frère. Elle n’espérait pas réellement que cela fonctionne aujourd’hui encore. C’était plutôt pour la nostalgie du geste… C'était aussi une autre façon de lui faire remarquer qu’elle n’était plus une enfant, mais une femme. En tout cas se considérait-elle comme tel, bien que cela soit probablement difficile pour un frère protecteur de s'en rendre compte ou même de l'admettre.

Je sais ce que je fais.
Le mariage aura lieu et personne n’en saura rien.


Un nouveau sourire et Seren se détacha de son frère pour s'en retourner à sa coiffeuse. Pour elle, la question était réglée et il n’y avait plus à y revenir. Dépouillée de ses bijoux, elle entreprit de retirer une à une chaque épingle de son chignon.
Elle avait encore à faire pour se préparer. Elle voulait paraître sous son plus beau jour. Malgré tout, les quelques heures qui la séparait encore de ses retrouvailles avec son amant seraient probablement les plus longues de sa vie… En tout cas le pensait-elle à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Ewen de Milahn
Humain
avatar

Nombre de messages : 27
Âge : 28
Date d'inscription : 28/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 13:50

Comme lorsqu'il était plus jeune, le baiser de sa sœur détendit Ewen. Il l'observa encore un instant tandis que la jeune femme se détournait de lui, puis finit par soupirer et sourit à son tour ; si Seren lui garantissait que tout irait bien, il n'avait aucune raison de ne pas la croire. Le garçon se dirigea donc vers la porte de la chambre mais, alors qu'il posait sa main sur la poignée, il se retourna une dernière fois.

Seren? l'appela-t-il une dernière fois, d'une voix douce, comme s'il se préparait à lui dire quelque chose d'importance. Sa sœur tourna la tête vers lui. Sois sage, ajouta-t-il alors que ses lèvres s'étiraient sur un sourire sardonique. Le jeune noble fila avant que sa jumelle n'ait eu le temps de lui adresser une réplique bien sentie.

Les jours qui suivirent, les jumeaux ne parlèrent pas des aventures que vivait Seren avec son freluquet d'amant, et Ewen se fit un devoir de protéger les arrières de sa sœur, réduisant encore un peu les chances que leurs parents découvrent la vérité. Le rouquin appréciait encore moins le freluquet que lorsqu'il l'avait vu pour la première fois, mais protéger Seren était plus important. Ses sentiments passaient au second plan.
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 14:34

A la réplique d'Ewen, sa jeune sœur envoya voler sa brosse à cheveux à travers la chambre. Trop tard pour atteindre son frère qui avait déjà refermé la porte. Tant pis, elle ne comptait pas vraiment le toucher, juste lui faire comprendre que ça ne lui avait pas plus du tout !

Les jours passèrent. Les semaines aussi. Seren et le jeune noble continuaient de se voir les nuits, au grand damne d’Ewen. Quant à la demande en mariage, elle se faisait attendre… Et puis, il dut partir, on le rappelait à ses responsabilités disait-il. Grandes paroles et beaux discours, il jura qu’il reviendrait au plus vite, qu’il négocierait leurs fiançailles avec ses parents, qu’il reprendrait très vite contact et qu’ils seraient bientôt mariés. Seren y crut et lui donna sa bénédiction. Elle n’avait pas encore compris ce que le jeune seigneur, lui, n’avait pas manqué de remarquer.

Il fallut quelques jours à l’esprit de la jeune de Milahn pour revenir dans le monde réel. C’est là qu’elle remarqua… Elle n’avait pas eu ses règles depuis plusieurs semaines, sa poitrine était gonflée et douloureuse, certaines odeurs l’insupportaient. Un soir, alors qu'elle s'apprêtait à se coucher, elle passa devant le miroir et s'y arrêta pour se regarder. Déjà en proie au doute, elle plaqua doucement les pans de sa chemise de nuit sur son ventre. Elle qui avait toujours été plate comme une limande, voilà que son abdomen arborait une certaine rondeur.
Ce fut à ce moment-là que sa mère entra sans crier gare. Elle voulait parler à sa fille et, la voyant ainsi, elle se figea. Elle fixa son ventre un long moment, comme choquée. Elle porta une main à son cœur, elle n’arrivait pas à croire que sa fille, d’habitude si sage et si raisonnée, ait pu commettre l’irréparable. Le père de Seren fut mis au courant, on ne pouvait le lui cacher. On chercha à joindre le jeune noble, qu’il répare ce qui avait été fait, qu’il assume ses responsabilités, qu’il tienne parole… mais rien. Pas une lettre. Pas un mot.

Le ventre de Seren s’arrondissait toujours et la Cour regardait la famille d’un mauvais œil. Comment pouvaient-ils encore la protéger alors qu’elle les avait déshonorés. Le Seigneur de Milahn n’eut pas le choix. Malgré tout l’amour qu’il portait à sa fille, il devait sauver la face. Aussi, un jour, un conseil de famille se réunit dans la chambre de la future mère. Le cœur brisé, le père annonça la nouvelle à ses enfants. Seren tint bon et encaissa sans broncher malgré les larmes qui lui montaient aux yeux. Ce n’était pas comme si elle ne s’y était pas attendue…
Avec l’accord de son époux, la mère des jumeaux avait trouvé une chambre chez une domestique de la Cour qui s’était prise d’affection pour la pauvre enfant. La servante veillerait sur elle jusqu’à l’accouchement et donnerait des nouvelles à la famille moyennant quelques piécettes pour sa peine. Au moins ne serait-elle pas abandonnée à elle-même durant cette épreuve.

Les parents firent leurs adieux à Seren puis quittèrent la chambre, laissant les jumeaux ensemble. La séparation serait sans doute pire encore pour eux qui n'avaient encore jamais été séparés.
La jeune femme regardait la porte qui venait de se refermer. Elle entendit les pas s'éloigner et ce fut à ce moment qu’elle choisit pour craquer. Lentement, les larmes commencèrent à couleur sur ses joues, sans sanglots. Puis elle se laissa tomber au sol, le visage dans les mains. Elle se mit à pleurer toutes les larmes de son corps. Elle avait tout perdu…
Revenir en haut Aller en bas
Ewen de Milahn
Humain
avatar

Nombre de messages : 27
Âge : 28
Date d'inscription : 28/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 15:51

Ewen se trouvait en compagnie du seigneur son père lorsque leur mère, dans tous ses états, était venue lui rapporter la nouvelle. Même s'il prit grand soin d'afficher un air surpris, le jeune homme savait déjà. Le freluquet disparu, sa sœur et lui avaient recommencé à passer beaucoup de temps ensemble. Mais malgré sa découverte, le garçon s'était bien gardé de dire quoique ce soit : il était probable que Seren ait déjà deviné et, quand bien même, cela ne tarderait plus. Il n'était pas utile de gâcher les dernières semaines, voir jours, d'insouciance dans la vie de la jeune noble.
Le soir même, Ewen rejoignit sa jumelle pour tenter de la rassurer, avançant que malgré les règles, leur père l'aimait trop et qu'une solution qui arrangerait tout le monde serait certainement trouvée. Le jeune homme était bien conscient qu'il ne s'agissait que de paroles en l'air, que le freluquet ne montrerait plus le bout de son nez, mais il se devait de tout faire pour alléger le poids qui s'était abattu sur Seren.
Lors des semaines qui suivirent, les jumeaux ne passèrent pas un seul jour sans se voir. Ewen tentait de changer les idées de sa sœur en parlant de choses légères et sans importance, en lui racontant des blagues, en lui rappelant la fois où, quand ils avaient dix ans, il avait trempé le chat de Seren dans un seau d'eau, pour voir si la peur de l'eau de ces animaux était un mythe, et que la pauvre créature était partie se réfugier auprès de sa maîtresse, complètement trempée et traumatisée, et que la jeune enfant avait boudé son frère plusieurs jours durant. Et, lorsque sa jumelle était trop inquiète et que rien ne fonctionnait, il la prenait dans ses bras et la berçait comme une mère l'aurait fait avec son enfant.

Finalement, la sentence tomba lors d'une réunion de famille organisée dans la chambre de Seren. Et les derniers espoirs des jumeaux s'évanouirent, tel un château de sable renversé par les assauts de la marée montante...
A l'annonce, Seren fut forte. Elle n'avait pas le choix. Les nobles ne doivent jamais pleurer en public ou devant leurs parents. Mais une fois ceux-ci partis, plus rien ne pouvait empêcher ses larmes de couler, et c'est impuissant qu'Ewen regarda sa sœur tomber à genoux, inconsolable. Instinctivement, il vint s'agenouiller à ses côtés et l'entoura de ses bras dans un geste protecteur, puis commença à lui murmurer des paroles douces pour tenter d'amoindrir sa douleur.

Chhhut, disait-il dans un souffle, ne pleure pas. J'irai parler à père et le ferai changer d'avis, ne t'en fais pas...
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 15:58

Seren se blottit dans les bras de son frère, le serrant de toutes ses forces. Elle avait tant de peine que rien ne saurait la consoler mais ce contact lui apportait un semblant de réconfort. Elle avait tout perdu... Son titre, la protection de la Cour, sa famille... Tout...
Ewen tenta une parole rassurante, clamant qu’il ferait changer leur père d’avis. Mais elle ne fut pas dupe. Il n’avait pas pris sa décision à la légère. Entre deux sanglots, elle lui répondit.

-Ce n’était pas des paroles en l’air et tu le sais… Il n’a pas le choix s’il veut sauver son honneur.
Je… Je…


Son regard croisa celui de son frère. Elle se rappela alors ce soir dans sa chambre… Il l’avait pourtant prévenue… Il avait voulu la protéger mais elle n’avait rien voulu entendre. Elle qui d’habitude était la plus calme et la plus posée des deux. Qu’est-ce qui lui était passé par la tête pour agir aussi sottement ?
Elle avait voulu retourner sa propre honte et sa culpabilité sur Ewen qui n’avait pourtant eu que de bonnes intentions. Il l’avait toujours protégée malgré tous leurs différents et toutes leurs chamailleries. Comment avait-elle pu l’oublier…

-Oh mon frère, je suis désolée… J’aurais dû t’écouter. Je suis désolée !...

Et la jeune femme pleura de plus belle, se réfugiant à nouveau dans les bras d’Ewen. La vie allait changer à tout jamais… Pour elle, mais aussi pour son frère qu’elle ne verrait plus. Les deux inséparables ne joueraient plus jamais ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Ewen de Milahn
Humain
avatar

Nombre de messages : 27
Âge : 28
Date d'inscription : 28/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 16:04

Ah ça... Sûr qu'ils n'en seraient pas là, si elle l'avait écouté. Mais le jeune homme n'était pas sot : il savait pertinemment que dans une situation identique, il n'aurait probablement pas agit différemment. Ainsi, comment pouvait-il lui reprocher quoique ce soit? Et quand bien même, sa sœur avait plus besoin de réconfort que de reproches. Il ne dit donc rien, se contentant de garder la jeune femme contre lui de longues minutes durant, laissant ses larmes s'étancher quelque peu et ses sanglots se faire plus espacés. Cela prit du temps. Mais comment aurait-il pu en être autrement?
Lorsque Seren se fut un peu calmée, Ewen la releva et l'amena jusqu'à son lit, où ils s'assirent tous les deux et où le garçon continua de réconforter sa jumelle. Les heures passèrent et, finalement, la servante se présenta pour annoncer à la jeune femme qu'il était temps d'y aller. Le rouquin gagna un peu de temps en compagnie de Seren en aidant les deux femmes à faire les bagages de sa sœur, puis en les accompagnant aussi loin qu'il le pût. Malgré tout ces stratagèmes pour rester autant qu'il le pouvait avec sa jumelle, le moment de se séparer pour de bon arriva. Bien trop vite, aux yeux d'Ewen. Il prit les mains de sa sœur dans les siennes.

Père refusera probablement que je te rende visite, mais je ne te laisserai pas seule, dit-il en l'embrassant sur une joue. Prend bien soin de toi. Je t'aime.

Lorsque Seren eut disparu de son champ de vision, un horrible poids lui pesa sur le cœur, et le jeune homme eut le plus grand mal de se retenir de pleurer à son tour.

Les jours passèrent, puis les semaines, et Ewen avait été fidèle à sa parole : plusieurs fois par semaine, il confiait une lettre à la servante et la chargeait de la transmettre à Seren. De temps en temps, la lettre était accompagnée d'un colis au contenu variable. Mais toujours rempli d'une chose dont le jeune homme savait que cela ferait plaisir à sa jumelle. Il lui fit ainsi parvenir un livre parlant de zoologie, puis un autre de botanique. Il lui envoya une peluche usée, celle qui avait été durant de longues années la préférée de Seren, et dont elle avait eu le plus grand mal à se séparer. Et qu'il se faisait un malin plaisir à cacher pour la faire pleurer... Une fois, il demanda même à la servante d'apporter un chaton qu'il avait déniché on ne sait où. Les jumeaux ne se voyaient plus et pourtant, Ewen n'avait jamais autant pris soin de sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 16:16

Les semaines passèrent et le ventre de Seren ne cessait de s’alourdir. Hildegarde, la servante dépêchée par sa mère, prenait soin d’elle autant que possible. La noble n’ayant jamais eu à s’occuper d’elle-même, son hôte lui apprit quelques bases. Elle écrivait à son frère ses progrès en cuisine et en couture et il se moquait d’elle dans ses réponses, comme lorsqu’ils étaient enfants. Elle ne pouvait rien changer à sa situation, alors pourquoi ne pas en rire temps qu’elle le pouvait encore ? Ewen lui envoyait quelques présents, tous plus touchants les uns que les autres. C'était si bon d’avoir un tel ami…

Vers la fin de sa grossesse, Seren n’eut plus l’occasion de se retrouver seule une minute. Hildegarde demanda à ses enfants de se relayer auprès d’elle et de venir la quérir dès que l’évènement s’annoncerait. Il y eut plusieurs fausses alertes mais rien de plus normal. Cependant, plus les contractions se faisaient fréquentes, plus le jour fatidique approchait.

***

C’était une nuit d’été. Il faisait très chaud. Hildegarde logeait Seren depuis près de deux mois maintenant. Un après-midi, une servante vint la quérir alors qu’elle était en plein ouvrage. La femme s’arrêta aussitôt et alla rejoindre l’une de ses filles qui l’attendait à l’entrée des domestiques. Le travail avait commencé.
Hildegarde ôta son tablier et rentra chez elle au plus vite. Elle se rendit directement dans la chambre de Seren. Sa jeune protégée avait perdu les eaux et les contractions se rapprochaient de plus en plus.
Elle était effrayée… Elle avait beau avoir reçu toute l’éducation possible, jamais rien ne l’avait préparé à cela. Elle ne comprenait pas exactement ce qu’il se passait. Elle avait mal et était en sueur. Elle était incapable de se relever de son lit.
Heureusement pour elle, la servante avait déjà eu plusieurs enfants et avait assisté aux accouchements de ses sœurs et de ses filles. Elle savait exactement ce qu’elle avait à faire. Mais avant, il fallait rassurée la future maman.

Chuut… Calme-toi Seren, tout ira bien. Il est temps que le bébé sorte.
Respire profondément. Calmement.
Je vais mettre de l’eau à chauffer et sortir des linges. Je reviens. D’accord ?


Les lèvres de la servante s’étirèrent en un sourire apaisant. Seren agita faiblement la tête de haut en bas pour lui dire que ça irait le temps qu’elle revienne. Cela ne dura que quelques minutes. Le feu était déjà allumé, elle alla simplement chercher deux seaux d’eau afin de remplir un chaudron et mit le tout au dessus des flammes. Elle récupéra ensuite une pile de linge propre et retourna dans la chambre.
Au moment où elle entra, une nouvelle contraction arracha un cri à la jeune femme. Hildegarde posa son linge sur une table et souleva le pan de sa robe pour l’examiner. Seren était gênée par cette posture pour le moins inconvenante et embarrassante mais ne dit rien. Son hôte savait ce qu’elle faisait et il fallait bien qu’elle l’aide puisqu’elle-même ignorait totalement ce qu’elle devait faire… Lorsque la servante reparut, elle lui donna pour consigne de ne pas pousser, déclarant qu’il n’était pas encore temps.

Hildegarde installa la jeune de Milahn plus confortablement, plaçant quelques oreillers dans son dos. La jeune mère était de constitution plutôt frêle et son bassin était étroit. La servante prévoyait un accouchement long et pénible. Elle ferait néanmoins tout son possible pour faciliter la tâche de la pauvre enfant et pour la garder en vie. Elle devrait commencer par économiser ses forces et attendre le moment crucial pour commencer à pousser.
Après un moment, la servante redescendit chercher son eau qui devait être chaude.
Revenir en haut Aller en bas
Ewen de Milahn
Humain
avatar

Nombre de messages : 27
Âge : 28
Date d'inscription : 28/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 16:23

Cela allait à peu près faire trois mois. Ewen était inquiet. Il continuait bien sûr à participer à la vie de la cour, mais son esprit n'y était pas. Ses lettres à sa sœur s'étaient faites quotidiennes, et il s'imaginait que l'enfant était arrivé lorsque la servante avait un peu de retard à l'heure qu'ils s'étaient fixés pour qu'il lui remette ses colis et messages. Pourtant, lorsque l'heure fut venue, la famille en fut rapidement informée.
C'était lors d'un dîner, organisé ce soir là dans la grande salle, en compagnie du baron. Le repas avait à peine commencé lorsqu'une jeune servante se rapprocha des de Milahn, et leur murmura ces quelques mots :

Ca a commencé.

Si les parents des jumeaux mirent quelques secondes à comprendre, le jeune héritier compris instantanément et se leva sans plus attendre, quittant la salle aussi vite qu'il le pouvait, malgré l'appel discret de son père, en gardant un pas suffisamment posé pour ne pas attirer l'attention. Mais une fois qu'il fut sorti, il se mit à courir.
Un soir qu'il s'ennuyait, Ewen avait discrètement suivi Hildegarde alors que celle-ci rentrait chez elle. Histoire de savoir où Seren avait été logée. Il ne comptait pas désobéir à son père en lui rendant visite, mais c'était toujours bon à savoir. Ainsi, le jeune homme savait parfaitement où il allait alors que les pavés de la cité défilaient rapidement sous ses pieds. C'est à bout de souffle et en nage qu'il arriva devant la petite maison de la servante. Le rouquin ne prit pas le temps de respirer et frappa directement à la porte. Au bout de deux secondes, personne n'étant venu lui ouvrir, il recommença.

Comment va-t-elle? demanda-t-il sans préambule lorsqu'on daigna finalement lui ouvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 16:29

Hildegarde était descendue chercher l’eau chaude. Elle sortait un second chaudron lorsque l’on frappa violemment à la porte. A peine avait-elle posé le lourd récipient de fonte que l’inopportun frappa à nouveau, y mettant plus d’ardeur. La servante approcha et ouvrit la porte. Elle eut à peine le temps de réaliser de qui il s’agissait qu’Ewen s’enquérait déjà de l’état de sa sœur. La domestique ne cacha pas sa surprise.

Que faites-vous là ? Vous ne devriez pas être ici Monsieur !

Rapidement, elle le fit entrer et repoussa le pan de bois après s’être assurée que personne ne l’avait vu lui ouvrit sa porte. Hildegarde repartit ensuite vers son chaudron. Seren était seule depuis plusieurs minutes et plusieurs contractions l’avaient déjà assaillie.

Elle va bien pour quelqu’un dans sa situation. Essaya-t-elle de rassurer l’envahisseur.

Gérer l’accouchement et le frère en même temps, voilà qui n’allait pas lui faciliter la tâche.
Alors qu’elle posait le chaudron au dessus des flammes qui s’épuisaient, un cri retentit, celui que la future mère qui endurait une nouvelle contraction. Hildegarde devait retourner auprès d’elle mais elle devait s’occuper de son eau… Le travail commençait tout juste et elle était déjà débordée…
Puisque Ewen s’était imposé chez elle…

Comme vous êtes-là, vous allez pouvoir vous rendre utile. Il faut raviver le feu et faire en sorte d’avoir de l’eau chaude en permanence. Il y a un puis derrière la maison.

Au moins cela occuperait le frère pendant qu’elle prendrait soin de la mère.
Hildegarde prit la direction de la chambre de Seren.

Et je vous interdis d’entrer dans cette chambre. Ce n’est pas la place d’un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Ewen de Milahn
Humain
avatar

Nombre de messages : 27
Âge : 28
Date d'inscription : 28/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 16:37

Ewen se détendit légèrement lorsque la servante lui assura que sa sœur allait bien mais, au cri poussé par celle-ci, il se raidit à nouveau. Si la femme n'avait pas immédiatement reprit la parole, il est probable que le jeune homme se serait rué dans la chambre pour venir en aide à sa jumelle.

Le feu... L'eau... Le puits... répéta-t-il pour lui même. Il devrait pouvoir réussir. Ca n'avait pas l'air bien compliqué. De son côté, Hildegarde était déjà repartie aux côtés de Seren.

Il restait encore un peu d'eau dans le seau qu'avait ramené la servante, aussi Ewen n'eut-il qu'à la verser dans le second chaudron et de l'accrocher au dessus du feu. Puis il resta planté devant le tout, attendant. Au bout de deux minutes, il ne remarqua aucun changement notable avec l'eau.Le jeune noble se souvint alors qu'il devait raviver le feu, qui mourait doucement mais sûrement. Il ajouta du bois, souffla dessus, et les flammes se firent plus vivent et ne tardèrent pas à venir lécher les rebords du chaudron. Une bonne dizaine de minutes plus tard, l'eau bouillait joyeusement. Ewen approcha la main de la anse, avant de se rappeler qu'il risquait de le regretter très rapidement s'il poursuivait son geste. Il récupéra donc un torchon et sortit finalement le récipient du feu. Ne restait plus qu'à l'apporter à Hildegarde. Mais elle lui avait interdit d'entrer dans la chambre... Le garçon réfléchit quelques secondes, puis se décida pour quelques coups sur la porte pour signaler que son second chaudron était prêt. Il espérait qu'elle comprendrait... En attendant, il fallait... encore plus d'eau chaude! Ewen récupéra donc le seau, désormais vide, et sortit pour accéder au puits. Il accrocha le seau de la manière qu'il pensait être la bonne à la anse et, après avoir galéré quelques minutes à intégrer le fonctionnement du mécanisme barbare, il réussi à faire descendre le récipient. Plouf, il était arrivé au fond. Sourire satisfait du jeune noble. Hop hop hop, on remonte le tout. Soudaine angoisse : pourquoi avait-il l'impression que le seau était plus léger qu'à l'aller? Il devait pourtant être rempli d'eau, non...? Non... Lorsqu'il eut fini de tirer, Ewen découvrit que le seau était resté au fond... Regard à gauche... Regard à droite... Personne ne semblait avoir remarqué sa maladresse. Et par chance, un second seau se trouvait à côté. Le garçon réitéra donc la manœuvre, en nouant cette fois plus que nécessaire la corde à la anse. Ainsi, le seau ne risquait pas de se décrocher. Quelques minutes plus tard, une casserole -il n'y avait déjà plus de chaudrons- était accrochée au dessus du feu. La première fois que la servante sortirait, elle tomberait nez-à-nez avec une demi-douzaine de récipients amplis d'eau chaude. Enfin... Chaude pour la dernière casserole... Celle que contenait le chaudron qu'Ewen avait déposé en premier devait à présent être tiède. Au mieux...
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 16:45

Dans la chambre, Seren serrait les dents. Elle savait que son frère était là et cela lui avait donné un peu de baume au cœur, bien qu’elle n’ait pu s’empêcher de penser qu’il venait de s’attirer le courroux de leur père… Enfin… De son père.
Cela faisait maintenant plusieurs heures que le travail avait commencé et elle fatiguait déjà. Sur son front perlait des gouttes de sueurs que la servante épongeait de manière régulière. Par moment, cette dernière regardait où en était l’écartement du col. Après une énième inspection, Hildegarde sourit à la jeune femme.

Il va être temps de pousser.

Seren ignorait pourquoi mais cela la soulageait… Peut-être parce qu’elle n’aurait plus à faire l’effort de se retenir. Peut-être parce que cela signifiait que la fin de son calvaire approchait.
Hildegarde prit bien soin de lui expliquer comment allait se passer la suite, comment elle devrait pousser, ce à quoi la « sage femme » allait devoir faire attention pour s’assurer que tout irait bien pour le bébé, ce qu’elle ferait dès que le bébé serait sorti. Seren hocha la tête pour lui faire savoir qu’elle avait compris. La servante lui fit boire un peu d’eau, passant une main dans ses cheveux. Elle essayait de cacher son inquiétude… La jeune femme était déjà faible et les prochaine heures l’épuiserait encore plus. Elle priait pour que les choses aillent le plus vite possible.

Hildegarde sortit finalement, l’espace de quelques instants, pour aller récupérer de l’eau chaude. Elle découvrit alors la montagne de récipients pleins… A cet instant, elle ne put s’empêcher de penser que les précepteurs devraient ajouter du bon sens à leurs cours.
Elle leva alors les yeux vers Ewen.

Plutôt que de prendre un récipient différent à chaque fois, vous pouviez reprendre l’ancien qui s’est déjà refroidit pour le remettre sur le feu. Dépêchez-vous de faire réchauffer un des chaudrons, cela ne tardera plus à venir.
Frappez à la porte dès que c’est prêt, je viendrais le récupérer.


Et Hildegarde referma, retournant au près de la jeune femme.
Les cris de Seren se firent de plus en plus forts tandis qu’elle poussait pour essayer de faire sortir l’enfant, mais la progression était très lente… La servante s’était déjà assuré que le bébé ne se présentait pas par le siège et que le cordon n’était pas autour de son cou. Tout se présentait bien de ce côté-là, mais c’était la mère qui l’inquiétait… Elle faisait preuve de beaucoup de courage et retrouvait chaque fois la force de pousser mais elle voyait bien qu’elle s’épuisait au fil des heures. Seren sentait elle aussi ses forces l’abandonner…

Je n’y parviendrais pas, Hildegarde. Cria-t-elle alors qu’elle cessait de pousser avant même la fin de la contraction.
Je… Je n’en peux plus.

C’était ce que la servante redoutait… Elle levait son regard vers Seren, ne sachant plus quoi faire pour l’aider, lui redonner courage, soulager sa douleur. Les larmes commencèrent à parler à perler sur ses joues accompagner de sanglots alors que la douleur l’abandonnait, pour un instant seulement.
Revenir en haut Aller en bas
Ewen de Milahn
Humain
avatar

Nombre de messages : 27
Âge : 28
Date d'inscription : 28/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 16:54

Ewen regarda la servante, puis les récipients qui faisaient la queue devant la porte, puis à nouveau la servante, avant de hocher la tête d'un air penaud. Hmm... Cette femme était plus maline qu'elle n'en avait l'air... Une fois qu'elle fut retournée dans la chambre, le jeune homme récupéra la casserole qui contenait l'eau la moins chaude et entreprit de la réchauffer une seconde fois. Le feu s'étant affaiblit, il lui fallut quelques minutes pour le relancer d'une manière satisfaisante. Plusieurs minutes supplémentaires s'écoulèrent avant que l'eau ne soit prête, puis le noble la récupéra précautionneusement et alla jusqu'à la porte, y frappa, échangea son récipient contre celui que Hildegarde lui tandis, et effectua la même opération avec celui-ci. Et ainsi de suite durant des heures...
Après moult allers et retours, Ewen s'apprêtait à frapper une nouvelle fois à la porte lorsqu'il entendit sa sœur. Ca n'allait vraiment pas l'air d'aller bien. Ni une, ni deux, Ewen pénétra dans la chambre d'une manière fort peu protocolaire, et ce malgré l'interdiction que la servante lui avait imposée il y avait maintenant de cela plusieurs heures.

Seren! s'exclama-t-il, l'air affolé et la casserole toujours dans les mains.

Heureusement pour sa jumelle -et surtout pour lui, en fait...-, un drap la recouvrait et empêcha une vision apocalyptique de s'imprimer dans la rétine d'Ewen, vision qu'il aurait assurément gardé jusqu'à sa mort...


Dernière édition par Ewen de Milahn le Ven 3 Mai 2013 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 17:00

Hildegarde aurait pu se scandaliser à l’arrivée du jeune noble. Les hommes n’avaient pas leur place à un tel moment dans la vie d’une femme. Elle aurait donc pu le chasser violemment, lui faire regretter son audace, aller jusqu’à le renvoyer de chez elle. Mais elle n’en fit rien. Elle ne parla même pas de cet évènement.

Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Je vous avais demandé un chaudron, pas une pauvre casserole ! Vous croyez vraiment que ce sera suffisant ?!

La servante ne semblait se scandaliser que de cela, clamant que les nobles n’étaient vraiment bons à rien, que l’on était jamais mieux servit que par soi-même, etc, etc. Tout en râlant, elle prit la casserole des mains d’Ewen et repartit en direction de la cuisine afin de faire chauffer un chaudron, laissant ainsi les jumeaux seuls.

Seren se plia sous une nouvelle contraction. Elle n’essayait même plus de pousser, à bout de forces. Elle regarda son frère, ses larmes coulant sur ses joues. Elle l’appela près d’elle, tendant une main dans sa direction. Elle secoua la tête de gauche à droite à plusieurs reprises.

Je ne peux pas… Je n’y arriverai pas.

Elle pleurait, mais pas par peur de la mort. Elle pleurait de fatigue et de tristesse. Épuisée, elle voulait simplement que tout s’arrête mais elle avait de la peine pour son frère qu’elle laissait derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Ewen de Milahn
Humain
avatar

Nombre de messages : 27
Âge : 28
Date d'inscription : 28/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 17:55

Le jeune homme entendit la servante râler, mais sans l'écouter. Il ne pouvait détacher ses yeux de Seren, et ne se rendit même pas compte que la casserole avait disparu de ses mains. Lorsque sa sœur tendit la main vers lui, il se précipita à ses côtés et s'agenouilla, prenant la main tendue dans les siennes. Elle avait vraiment l'air mal en point. A vrai dire, il ne l'avait jamais vue aussi mal. Il espérait que sa seule présence suffirait à redonner confiance et force à sa jumelle, car il n'était que trop conscient de ne rien pouvoir faire de réellement utile pour la soulager. Délicatement, il essuya les larmes qui ruisselaient le long des joues de la future mère.

Mais si, tu vas y arriver. Je sais que tu en es capable. Prend un peu de temps pour reprendre ton souffle, respire profondément, ça te redonnera des forces, lui dit-il d'une voix apaisante comme la sage-femme qu'il n'était pas, en lui caressant doucement la main. Si cela peut t'aider, tu peux serrer ma main aussi fort que tu voudras. Je suis sûr que tu meurs d'envie de me briser quelques doigts pour te venger de tous les malheurs que je t'ai fait subir durant notre enfance, ajouta-t-il ensuite en adressant à Seren un sourire qu'il espérait être le plus naturel possible. Dans son dos, un miaulement aigu retentit. Ewen tourna la tête en direction de la porte, restée entrouverte. Le chaton, qui avait bien grandit depuis la dernière fois que le garçon l'avait vu, en avait profité pour passer son museau dans la chambre, et semblait s'inquiéter de la santé de sa maîtresse. Ou peut-être avait-il simplement faim... On ne peut vraiment être sûr, avec ces bêtes là... Ewen reporta son attention sur sa sœur.

Tu ne vas quand même pas laisser cette pauvre petite boule de poils toute seule, hmm? poursuivit-il, toujours dans l'idée d'alléger l'esprit de sa jumelle des pensées trop négatives qui ne devaient pas manquer de l'assaillir.

Tu verras, tout va bien se passer. Hildegarde ne va pas tarder à revenir.
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 18:02

Ewen était toujours égal à lui-même et il parvint à arracher un faible rire à sa sœur. Elle lui sourit aimante. Elle ne dit rien mais le jeune homme pouvait lire dans son regard qu’elle était heureuse qu’il soit là. Sa seule présence la réconfortait, la détendait.

Une nouvelle contraction.
Serrant la main de son frère, Seren se remit en pousser de toutes ses forces. Cela dura un peu plus longtemps que les fois précédentes et elle sentit qu’il y avait quelque chose de différent. Elle ne se sentait plus bloquée, sa poussée n’avait pas été vaine. Elle en était sûre.

Hildegarde…
Hildegarde !!


La servante revint, le pas rapide. Elle leva le drap et les jumeaux purent voir son regard s’écarquiller puis son visage s’illuminer.

La tête est largement engagée ! Tu y es presque Seren.
La prochaine fois, pousse aussi fort que tu peux. Je ménagerai ta peine dès que possible.


La contraction suivante arriva bien vite. Les doigts de Seren serrèrent la main d’Ewen un peu plus fort encore tandis qu’elle poussait. La tête sortit lentement, suivie des épaules. Aussitôt, Hildegarde saisit l’enfant et le sortit pour éviter à la jeune femme de se fatiguer encore.
Épuisée mais soulagée, le haut du corps de Seren s’écroula sur les oreilles formant un plan incliné dans son dos. Durant plusieurs secondes, elle s’évertua à reprendre son souffle. Elle se tourna vers son frère et lui sourit, heureuse que ce soit enfin terminé après toutes ces heures écoulées.
Ses respirations étaient encore courtes lorsqu’un bruit attira son attention. C’était les cris d’un bébé. Seren regarda Hildegarde qui s’affairait encore à ses pieds. Elle avait coupé le cordon et essuyé brièvement le petit être qui commençait à pleurer sous la douleur de l’air qui pénétrait ses poumons pour la première fois.
La servante leva la tête et sourit à la jeune femme.

Il va bien.

Seren eut un moment de trouble avant d’oser poser la question.

Il… ?

Le sourire d’Hildegarde s’élargit encore.

Oui.

Finalement, la servante se leva, portant l’enfant dans ses bras. Elle l’avait enveloppé dans un linge propre. Il avait été sommairement lavé mais elle tenait à le présenter à sa mère sans plus attendre. Lentement, elle s’approcha de la jeune femme et se baissa pour poser le petit garçon dans ses bras, lui indiquant comment elle devait le tenir.
Seren l’accueillit avec une certaine inquiétude mais, lorsqu’elle le vit, elle fut comme envoûtée. Jusque là, l’idée qu’elle allait être mère ne lui avait même pas traversé l’esprit. Elle avait simplement « porté » cet enfant, dans tous les sens du terme. Elle n’avait éprouvé aucune joie en apprenant sa grossesse, pas plus qu’en ressentant les coups de pieds vigoureux qu’il lui donnait durant les dernières semaines. Mais là, avec ce petit garçon dans les bras, son instinct maternel venait de s’éveiller. Elle aimait cet enfant et il ne serait pas un poids pour elle mais une véritable source de joie.
Seren releva les yeux vers son frère, encore sous le choc de cette nouvelle découverte, mais il pouvait aisément voir que, finalement, elle était heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Ewen de Milahn
Humain
avatar

Nombre de messages : 27
Âge : 28
Date d'inscription : 28/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 18:07

Ewen n'avait plus dit un mot à partir du moment où sa sœur avait appelé Hildegarde et que celle-ci était revenue en catastrophe. Pour ne pas déconcentrer Seren, déjà, mais surtout parce qu'il était diablement intimidé. Il s'y connaissait en politique, en héraldiques, en maniement de l'épée, ... Mais ça... Personne ne lui avait jamais rien raconté à propos de ce qui était en train de se dérouler à l'instant présent! Une chose était sûr : tout ceci avait l'air au moins aussi fatigant qu'une bataille.
Les choses s'accélérèrent, le sang arrêta de circuler dans la main que Seren était en train de broyer avec entrain et, enfin, sa jumelle se détendit et se laissa aller contre les oreillers. Au pâle sourire qu'elle finit par lui adresser, Ewen devina que c'était terminé. Mais il n'osa par regarder en direction de la servante, apeuré de ce qu'il pourrait découvrir ; il savait bien évidemment à quoi ressemblait un bébé, mais il ignorait tout de comment ils étaient juste après leur naissance. Et il n'était pas certain de vouloir le savoir... Il se contenta donc de renvoyer son sourire à la jeune maman.

Je t'avais bien dit que tu réussirais, lui dit-il, heureux que la plus grande partie de la douleur ait enfin décidé de laisser sa jumelle en paix.

Plusieurs dizaines de secondes s'écoulèrent avant que la servante ne transmette son fils à Seren. Le sourire du jeune noble s'effaça progressivement et, lorsque le petit bout d'homme finit par atterrir dans les bras de sa mère, la bouche d'Ewen formait un "o" et ses yeux étaient écarquillés. Il était lui aussi subjugué ; s'imaginer sa sœur en maman était une chose, mais découvrir par soit même le miracle de la vie en était une autre bien différente. Lorsque la jeune mère releva ses yeux vers lui, le jeune homme lui adressa un sourire d'une sincérité qu'elle n'avait pu que rarement observer chez son frère : il semblait ravi. Cet enfant serait certes le symbole du malheur qui s'était abattu sur Seren et sur leur famille, mais personne n'aurait pu rester insensible à la scène qui s'offrait au jeune de Milahn -à part un drow...-. Cette femme épuisée mais heureuse, serrant doucement son nouveau-né contre elle comme la chose la plus précieuse au monde. Le tableau était magnifique, et les mots refusaient de sortir de la bouche d'Ewen.
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 18:14

Les jumeaux restèrent là un moment à regarder l’enfant. Seren eut encore quelques contractions, mais bien moins violentes. Rien de plus normal d’après Hildegarde. Il fallait encore faire sortir le placenta. La servante s’en chargea, laissant la jeune mère se reposer. Elle jeta ce qu’il y avait à jeter, lava brièvement la jeune femme, changea les draps souillés et alla chercher le chaudron.
Après de longues minutes, il était temps pour Ewen de partir. Il fallait encore nourrir l’enfant, le laver, laver la jeune mère et laisser tout ce petit monde se reposer. Seren chargea son frère d’annoncer la nouvelle à leurs parents. Ils avaient un petit-fils.

Hildegarde raccompagna le jeune noble jusqu’à la porte d’entrée.

Les premiers jours sont les plus risqués pour l’enfant et votre sœur a besoin de repos. Je vais la garder encore quelques temps. Ca me donnera l’occasion de lui expliquer comment s’occuper du bébé.
Je vous préviendrai quand il sera temps pour elle de partir.


Durant les jours qui suivirent, Hildegrade continua de prendre soin de la mère et de son enfant, transmettant des nouvelles à la famille. Les premiers temps, Seren resta alitée. Les contraintes imposées à son frêle bassin des heures durant avaient rendu sa démarche très douloureuse. Elle avait peine à tenir debout, ne serait-ce que le temps de se laver. Petit à petit, elle parvint à faire quelques pas pour aller s’asseoir dans un fauteuil un peu plus loin, puis aller jusqu’à la cuisine. Dès qu’elle put marcher, Hildegarde prit le temps de lui apprendre à laver son enfant. Elle lui expliqua comment se passerait l’année à venir, celle durant laquelle il y aurait le plus de changements : les premiers mots, la marche à quatre pattes, les dents, les premiers pas, les langes, le sevrage, etc.
Trois jours après l’accouchement, Seren eut la surprise de voir un soir sa mère débarquer chez la servante. Elle avait bravé l’interdit de son époux pour venir rencontrer son petit fils et réconforter sa fille après les heures difficiles qu’elle avait enduré. Le Seigneur de Milahn en serait informé, bien sûr, mais s’il avait pu renier sa fille, pouvait-il vraiment renier ses sentiments. L’épouse avoua à Seren la peine qui avait saisi le cœur du paternel depuis son départ. Elle lui assura qu’il l’aimait toujours et que son cœur était déchiré par ce qu’il avait été contraint de faire.

Parlez-lui du bébé. Dites-lui comme il est beau. Faites-le venir, rien qu’une fois. Je veux lui dire que je ne lui en veux pas, que je comprends son geste… que je l’aime moi aussi.

La mère sourit à sa fille, lui promettant qu’elle essaierait.

Seren passa ainsi deux semaines supplémentaires chez la servante. Puisqu’elle pouvait marcher et qu’elle était capable de s’occuper de son fils, il était temps pour elle de partir. La veille, Hildegarde tint parole en prévenant la famille de son départ.
Revenir en haut Aller en bas
Ewen de Milahn
Humain
avatar

Nombre de messages : 27
Âge : 28
Date d'inscription : 28/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 18:18

Ewen serait bien resté encore plusieurs heures aux côtés de sa sœur et de son neveu, mais il comprenait aussi que ceux-ci avaient besoin de repos et qu'il encombrerait plus qu'autre chose. Il embrassa donc Seren sur le front, agita sa main en direction du bébé -qui ne put évidemment pas le voir- pour lui dire au revoir -il n'osait pas le toucher, de peur de lui faire mal- et, après un dernier regard et un dernier sourire, il prit congé. Sur la route du retour, en pleine nuit, il cogita énormément. Et c'est à ce moment là qu'il prit la décision qui allait bouleverser sa vie à lui aussi.
A son retour, ses parents ne dormaient pas. Ils avaient attendu une bonne partie de la nuit pour avoir des nouvelles. Son père n'avait pas l'air fâché que son fils ait filé retrouver sa sœur. Comme sa femme, il était tendu. Seren allait-elle bien? Et l'enfant?

Père... Mère... commença le jeune homme d'un air lugubre. Une ombre passa sur le visage des de Milahn alors qu'ils s'imaginaient le pire. Le visage de sa mère devint pâle. Mais, incapable de poursuivre plus longtemps sa blague, Ewen laissa un sourire illuminer son visage. L'ombre disparu du visage de ses parents et les joues de sa mère reprirent des couleurs.
Tout s'est bien passé. Seren est fatiguée mais se porte bien. La dame de Milahn porta une main à son cœur.
Et...? demanda le seigneur son père.
Et quoi...? Le jeune noble papillonna innocemment des yeux, faisant mine de ne pas comprendre. Oh! Et vous avez un ravissant petit-fils. Sa mère porta ses mains jusqu'à sa bouche, émue, et même son père s'autorisa un discret sourire.

Lors des jours qui suivirent, Ewen se retint de retourner à la maison d'Hildegarde. Son père aurait peut-être été moins indulgent, cette fois... Mais de toute manière, vu ce que le garçon préparait... Il se contenta donc de continuer à envoyer des lettres à sa jumelle, lui racontant notamment la réaction qu'avaient eu leurs parents. Il savait que cela lui ferait chaud au cœur. Deux semaines plus tard, la servante informait la famille que Seren partirait le lendemain. Et le lendemain donc, les trois de Milahn se présentaient à la maison de la femme. Ce serait la première fois que leur père rencontrerait l'enfant. Et probablement la dernière fois qu'il verrait sa fille... Ewen avait sur l'épaule un sac relativement volumineux. Ses parents ne firent aucune remarque, s'imaginant qu'il s'agissait d'un surplus d'affaires destinées à sa sœur, en plus du sac que le seigneur avait lui-même demandé de préparer pour Seren.
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   Ven 3 Mai 2013 - 18:25

Seren achevait de préparer ses affaires. Avec Hildegarde, elles avaient lavé ses robes la veille, la chaleur les ayant faites rapidement sécher. Elles les avaient ensuite pliées et mises dans un sac de manière à ne pas trop les froisser. La servante avait reçu quelques pièces pour acheter plusieurs jours de provisions à la jeune mère. Elle lui avait enseigné quels aliments étaient les moins chers et les plus nourrissants, ce qui était mieux pour le corps mais surtout ce qui tenait le plus au ventre. Il fallait qu’elle apprenne comment économiser ses ressources.

Le bébé dormait encore, confortablement installé dans un berceau qu’Hildegarde avait récupéré chez l’une de ses filles. Il avait déjà bien grandit et Ewen aurait du mal à le reconnaître s’il le voyait. Il était vigoureux et en bonne santé. Elle savait désormais comment prendre soin de lui, aujourd’hui, mais aussi dans les mois à venir.
Seren se tenait devant le berceau, l’observant avec attention. Il était si paisible, elle avait presque de la peine de se dire qu’elle devrait le troubler dans son repos pour l’emmener. Mais il lui faudrait bien partir à un moment ou à un autre. Alors elle se pencha, tendant les bras, mais elle fut interrompue dans son geste par l’appel d’Hildegarde.

La jeune déchue s’avança vers la porte et comprit que la servante avait de la visite. Ne se doutant de rien, elle ouvrit la porte et découvrit ses parents et son frère qui posait son gros sac au sol.
Seren ne cacha pas sa joie et courut dans les bras de ses parents, heureuse d’avoir pu les revoir une dernière fois avant son départ. Surtout son père. Elle prit ensuite la main d’Ewen et la serra en guise de salut, lui adressant un large sourire.

Je ne pourrais jamais porter tout cela mon frère.

Alors ? Lui dit son père, l’interrompant.

Seren tourna la tête dans sa direction, surprise, puis interrogea sa mère du regard. Est-ce qu’il voulait vraiment… ? A la confirmation silencieuse de la Dame de Milahn, la jeune femme disparut rapidement, retournant d’où elle venait. On l’entendit adresser de douces paroles au petit être qui gémissait, mécontent d’avoir été déranger dans son sommeil.
La jeune mère reparut enfin, tenant dans ses bras une petite forme soigneusement enveloppée dans un tissu propre. Le Seigneur de Milahn était émerveillé par son petit-fils. Il demanda à pouvoir le prendre dans ses bras, rien qu’un instant. Cela lui rappela quand les jumeaux étaient bébés, à part que ce petit bout là était beaucoup plus paisible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelques mois en arrière... ou La déchéance. (pv)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» SDAO gratuit dans quelques mois ...
» Little Bad Girl [FB 1623, il y à quelques mois]
» quelques (nombreux) mois plus tard...
» DOLLY chiot femelle croisé fox-yorkshire 5 mois SPA DOUAI 59
» CANICHE croisé Griffon de 6 mois champagne Roubaix (59)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Soltariel :: Baronnie d'Ysari-
Sauter vers: