AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Glinaina
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2856
Âge : 25
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Dim 30 Juin 2013 - 11:28

Son entretien avec le bon vieux Nakor terminé, Glinaina sortit du bureau de l'archimage seule, n'ayant pas souhaité être ramenée jusqu'à l'entrée de la bâtisse. Le chemin était simple pour retourner à l'entrée et elle n'avait aucunement l'envie d'embêter plus que nécessaire son vieil ami qui devait avoir toute une guilde à gérer. De plus, elle préférait réfléchir à toute leur conversation avant d'en oublier le moindre détail, et le fait d'être encore à l'Aurore l'aiderait certainement à ressasser tout cela dans son esprit. Cependant, maintenant qu'elle n'était plus en grande discussion avec l'archimage... elle faisait beaucoup plus attention à ce qui l'entourait et la première sensation - et de loin la plus désagréable - fut la proportion de magie qui l'entourait. Sa tête ne perdit pas de temps à se vider de son sang, la rendant aussi blanche qu'un linge venant tout juste d'être lavé et une sorte de gêne venant du plus profond d'elle-même vint gronder en son sein.

L'Elfe ferma les yeux et baissa la tête, cherchant à inspirer avec force afin de s'aérer l'esprit. Il fallait qu'elle repense à ce qui avait été dit et non pas au danger qu'elle pouvait représenter si jamais "l'allergie" à la magie la mettait hors d'elle-même. Et au mieux, il fallait vraiment qu'elle sorte d'ici ; au plus vite.
Elle releva donc la tête, inspira une nouvelle fois et prit le chemin de la sortie. Elle avait plusieurs étages à descendre : au premier il lui faudrait traverser tout un couloir avant de trouver un autre escalier et après, la descente serait directe. Se rappelant très bien le chemin à suivre, elle partit donc en chemin.

Un premier escalier de descendu, un couloir empreinté. Mais elle qu'elle marchait parmi tous ce dédale, une voix se fit entendre, voix qu'elle connaissait... ou du moins avait déjà entendu quelque part. Sans même se demander où, cette voix l'emmena dans un passé encore récent, des images l'accompagnant : une bataille, des Sombres, beaucoup de Sombres, des cris, une femme en armure... ELLE ?!
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Âge : 31
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Dim 30 Juin 2013 - 20:47

PNJ Saenathra Doa'rihn

Rien de plus agréable que de profiter d'un temps agréable alors que le soleil illuminait le bâtiment de l'Aurore. La chaleur baignant les corps et les pierres et cette petite brise marine qui achevait le tableau faisait qu'on aimait se prélasser allongée sur l'une des rambardes d'un balcon orienté plein sud. Bon pour un Drow le soleil était assez désagréable mais uniquement lorsqu'on l'avait dans les yeux, la chose avait été corrigée par la lecture assidue d'un des nombreux ouvrages de la guilde avant de servir de pare-soleil pour une petite sieste en plein air. Le livre, un roman de légendes humaines plutôt mal écrit (comment ces humains pouvaient inventer des personnages aussi faciles dans leurs sentiments ?), finit par glisser du visage de sa propriétaire, annonçant un réveil plutôt précoce pour cette dernière.

Se remettant sur ses pieds, la Drow se perdit un peu dans ses pensées alors que son regard portait vers la silhouette massive du Puy qu'elle devinait par delà l'horizon. Quelques temps s'étaient écoulés depuis l'emménagement au sein de l'Aurore, c'était là une nouvelle vie bien éloignée de celle qu'elle avait vécue jusqu'à présent. A vrai dire le calme qui régnait était aux antipodes de son ancienne vie. Elle se remémorait des batailles sanglantes alors qu'elle combattait aux cotés du Senger Kaherith, se remémorait les moments où sa vie se limitait au nombre de victimes qu'elle entassait à ses pieds. Alonna, Ellyrion .. les fracas de la bataille ne quittaient pas facilement l'esprit d'une guerrière.
Mais en un sens elle était satisfaite .. l'Aurore lui avait apporté un échiquier plus vaste et elle possédait désormais une nouvelle vision d'ensemble du jeu qui s'offrait au monde. Les batailles où l'on ne voyait qu'au travers des fentes d'un casque deviennent illusoires lorsqu'on jouait dans des domaines plus étendus avec bien plus de personnages à rencontrer.
Ses hommes, la Seconde Aube, oeuvraient dans tout l'Ithrii'vann, prêt à recueillir toute information qui pourrait mettre en péril l'instauration d'une nouvelle vision pour le monde. Pour les combats, elle se contenterait des luttes en Sol'dorn, les Drows resteraient fidèles à eux-même dans cette région disputée.

Et à dire vrai l'Aurore n'était pas aussi calme qu'il n'y paraissait. Rien que les directeurs étaient une attraction à eux tout seuls. Entre le vieil humain à longue barbe qui n'avait fait que dévisager son décolleté la première fois qu'elle l'a rencontré et cet Elfe maladroit qui tenait plus du bibliothécaire perdu que d'un sage, l'ambiance au plus sommet de l'Aurore valait le détour. Les élèves aussi restaient turbulents, des apprentis de toutes races et de toutes confessions, cela donnait un cocktail assez explosif qui donnait un petit goût d'exotisme aux cours de magie. Entre les impatients, les arrogants, ceux qui ne savaient pas encore se concentrer ou se contenir, parfois on avait envie d'en étrangler un ou deux mais le spectacle était plus amusant qu'autre chose. Rien ne valait un sorcier Sombre mais voir les autres races tenter de faire de leur mieux donnait parfois lieu à de francs sourires. Mais bon il fallait cesser de voir les autres races comme des ennemis mais rien ne disait qu'ils n'étaient pas des divertissements pour certains.

Saenathra se tira de ses réflexions en ramassant son livre et en quittant le balcon où elle se reposait. Sur son passage les élèves se parlaient entre eux à voix basse, diverses histoires circulant sur son cas comme quoi elle aurait massacré une centaine de combattants à elle seule rien qu'en soudoyant certains d'entre eux par ses charmes avant de tuer les survivants ou alors qu'elle était une espionne du Puy dans l'Aurore.
Certaines rumeurs étaient vraies et d'autres fausses mais d'aucun n'avait encore eu l'audace (ou l'inconscience) de miser sa vie pour venir vérifier auprès d'elle.
Se demandant si elle pourrait trouver d'autres bouquins intéressants à la bibliothèque, le regard de l'ancienne Da'ron fut attirée par une silhouette familière en contrebas d'un escalier. Nul doute à la démarche, elle observait une Elfe qui semblait se diriger vers la sortie mais elle lui donnait une furieuse impression de déjà-vu. Une petite filature s'ensuivit dans les allées de l'Aurore avant que Saenathra n'ai, au détour d'un couloir, la confirmation qu'elle attendait.
Ainsi donc elle avait survécu ..

Ni une, ni deux, la Drow se rapprocha de la silhouette, telle une panthère se jetant sur la proie qu'elle guettait depuis de longues minutes. Il n'y avait personne d'autre dans le couloir, seulement la Drow et l'Elfe réunies dans une rencontre fatidique.
Une courte tentative de héler la visiteuse se solda par un échec mais la Drow avait une autre vision en tête. Parvenue au contact de l'Elfe, elle agrippa les vêtements d'un coup sec pour projeter sa proie contre un mur.
Glinaina eu soudainement la vision du regard malicieux de la Drow qu'elle redoutait tant se plonger dans ses yeux, un large sourire d'amusement se dessinant sur les traits prédateurs de Saenathra. Oh oui elle était heureuse de la revoir mais aussi amusée, comme si quelqu'un retrouvait un vieux jouet oublié mais qui n'avait pas encore passé l'arme à gauche malgré les efforts.


"Voyez vous cela .. on dirait bien qu'une petite chatonne explore le monde au delà de son panier .. "

Oh que oui elle était satisfaite. Et là où Glinaina pouvait ressasser des souvenirs plutôt néfastes pour elle, l'Elfe pouvait néanmoins remarquer qu'il n'y avait aucune hostilité de la part de son ancienne tortionnaire. Quoique le regard rieur qu'elle lui portait pouvait porter à confusion.
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2856
Âge : 25
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Mer 3 Juil 2013 - 13:41

En entendant la voix de son ancienne tortionnaire, l'Elfe ralentit la cadence sous l'étonnement. Il ne fallut pas longtemps pour qu'elle sente une présence non loin d'elle, juste derrière. Elle se retourna juste au moment où la Sombre la prenait avec fermeté par les vêtements pour la plaquer contre le mur, ce qui eut un effet de surprise chez la jeune femme : toute la magie qu'elle ressentait la mettait mal à l'aise et ses sens semblaient à cause de cela confus, ce qui ne l'avait pas aidée à prévenir cette "attaque". Cette surprise put se lire sans conteste sur le visage de l'Elfe, ne serait-ce que quelques secondes avant que son visage ne se ferme aussi subitement qu'une huître, ce en quoi la Sombre pouvait se féliciter. Pour tout dire, si elle n'était pas la seule, très rares étaient ceux ayant pu lire une telle expression sur le visage de Glinaina, tout comme une grande joie...

"Voyez vous cela .. on dirait bien qu'une petite chatonne explore le monde au delà de son panier ..

Glinaina sentit alors son visage se refermer encore plus, son esprit reprendre en main son coeur qui battait jusque là la chamade à cause de la surprise et de la peur. Les battements ralentirent, sa repiration redevint aussi régulière qu'à l'accoutumée. Elle foudroya Saenathra du regard, sans grande haine apparente, juste avec une froideur comme on pourrait en trouver sur de la glace. Elle se souvenait très bien de celle qui venait de l'appeler la "chatonne", nom qu'elle détesta aussitôt.

-Il faudrait déjà que la "chatonne" ait un panier, la Sombre. Je me demande comment une personne comme vous, aimant se battre et même tuer, peut se trouver ici, au sein d'une Guilde n'ayant pas le but de conquérir mais plutôt d'aider.

Toujours aussi froide devant celle qui avait su lui faire subir mille tourments, que ce soit physique comme psychologique, elle attrappa le bras qui la tenait collée contre le mur et le repoussa avec force et fermeté. Elle se décala de quelques pas avant de regarder de nouveau la Sombre dans les yeux.

-Je suppose que vous n'êtes pas venue me voir par simple envie de dire bonjour ou encore discuter de la pluie et du beau temps, alors que me voulez-vous, si vous souhaitiez seulement quelque chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Âge : 31
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Sam 6 Juil 2013 - 20:17

Holà, visiblement quelques griffes semblaient avoir poussées dans le duvet de la jeune elfe si on prenait en compte le regard dont elle fusilla son ancienne tortionnaire. Autant ce joli visage fermé était agréable à regarder mais voir un soupçon de défiance émerger occasionnellement ne faisait que rendre la chose plus palpitante pour la Sombre. Ainsi donc la chère victime s'estimait égale à sa tortionnaire ? Normalement ce genre d'attitude se terminait par une mise à mort plutôt lente mais l'ancienne Da'ron n'était plus à la tête d'une armée dont les yeux rivés sur la scène n'attendait qu'une tuerie sanglante.
Quoiqu'il en soit l'elfe ne fit pas disparaître le sourire de la Drow pas plus qu'elle ne sembla l'énerver, l'impression de peur suintant du corps de l'elfe était visiblement suffisante.
Saenathra toisa encore quelques instants le regard de son ancienne victime avant de se mettre entre elle et la sortie, sa poigne libérant partiellement Glinaina pour la première fois. La Sombre était décidée à poursuivre la conversation au grand dam de l'Elfe.


"Mhm ? Aurais-je tué tant de personnes en Naelis pour que l'entourage d'humains constituant ton "panier" ait disparu ? Moi qui m'étonnais qu'un seigneur humain se soit acoquiné d'une Elfe cela me désole de voir qu'il te délaisse aussi misérablement.
Mais je ne suis pas ici pour me battre et tuer, du moins tant que cette guilde ne me le demande pas. Disons .. que cette Aurore et ses missions sont ma nouvelle occupation en ce moment. "Aider" peut se faire de plusieurs manières ma douce .. et il se trouve que je défend les intérêts de cette guilde.
"

Poser quelques énigmes était de bon ton entre de vieilles ennemies, quoique vieilles n'était pas le bon terme. De "fraiches ennemies" collait mieux à la situation même si il n'y allait pas avoir de combat au sein du Firmament, trop salissant et Saenathra n'était pas d'humeur. 


"Ah au fait .. Saenathra Doa'hrin .. C'est mon nom. Tu ferais mieux de t'en rappeler, Lieutenant de Naelis. Je t'épargnerais la peine de m'appeler suivant mes titres de Da'ron car ils ne sont plus d'actualité .. retiens néanmoins ce nom à l'avenir."

Glinaina se dégagea de la poigne de l'ancienne Da'ron, ne quittant pas son visage fermé qui contrastait fermement avec l'attitude ouverte et joueuse de Saenathra. Pourquoi était elle venue la voir au lieu de rester dans l'ombre et la hanter lors de ses prochaines visites sans se dévoiler ? Les choses avaient changées et, même si la Sombre s'estimait en tout point supérieure à l'Elfe, il était plaisant de discuter sans détour ni arrière-pensées avec une personne qui avait survécu et qui ne s'enfuyait pas la queue entre les jambes. Saenathra aimait cela, tourmenter un peu plus ses victimes, plus de la taquinerie en fait.

"Dire Bonjour ? peut être .. Discuter de la pluie et du beau temps ? J'avoue que ton esprit est plus simple et ouvert que les dévoreurs d'arcanes qui peuvent parfois hanter les écoles de magie comme celle-ci. Si cela peut te rassurer, en partie du moins, je ne t'ai pas interceptée pour que j'achève ma besogne sur ton joli minois. Je suis plutôt contente de voir que tu ai survécu, cela renforce généralement mon intérêt, tu n'es pas un simple être inscrit anonymement dans une masse silencieuse. Non tu sembles avoir une vie qui n'est pas celle de rentrer dans le rang comme le font tant d'êtres aussi abrutis.

Et ta présence ici m'interpelle également. Nous sommes toutes deux des guerrières, je t'ai expliquée la raison de ma présence en ces lieux, à toi de me dire ce qui t'amène dans cette belle Aurore.
"
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2856
Âge : 25
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Sam 13 Juil 2013 - 15:13

La peur l'avait quittée, tout comme bon nombre d'émotions. Aussi, lorsque son ancienne tortionnaire reparla du "panier" ainsi que du fait qu'un Humain se soit "acoquiné" d'une Elfe, aucune émotion ne transparut sur le visage de la jeune femme. Et pourtant, cette simple remarque avait de quoi la sortir de ses gonds ; comment pouvait-elle oser parler ainsi de Glenn ? Mais contrairement à des choses dans le fond plus anodines, la colère ne vint pas essayer de la prendre. Au contraire, même...

"Ah au fait .. Saenathra Doa'hrin .. C'est mon nom. Tu ferais mieux de t'en rappeler, Lieutenant de Naelis. Je t'épargnerais la peine de m'appeler suivant mes titres de Da'ron car ils ne sont plus d'actualité .. retiens néanmoins ce nom à l'avenir.
-Je m'en rappellerai, Saenathra, sois-en sûre. Glinaina Wylenaryn, pour ma part. Et inutile de m'appeler sous le grade de Lieutenant, je ne le suis plus. Les temps changent.

S'ensuivit alors la nouvelle prise de parole de l'Elfe suite au fait de s'être dégagée de son ennemie. La Sombre eut la bonté de répondre à sa question, faisant comprendre à Glinaina que parce qu'elle lui avait survécu, elle ne faisait pas partie de la masse de gens n'ayant rien de plus rien de moins que tant d'autres, ne valant parfois pas la peine d'être considérés comme ayant une valeur quelconque. Et malheureusement pour elle, l'Elfe en était déjà consciente... ne serait-ce qu'à cause de toutes ces marques entaillées magiquement dans sa peau. Comment pouvait-elle seulement être "normale" avec cette plaie-là ?

-Et ta présence ici m'interpelle également. Nous sommes toutes deux des guerrières, je t'ai expliquée la raison de ma présence en ces lieux, à toi de me dire ce qui t'amène dans cette belle Aurore.


Un silence froid de la part de la fille aux cheveux couleur de blé vint accueillir ces paroles, tout comme une lueur dans ses yeux bleus. Il fallut un bon moment avant que Glinaina ne réponde à la question, toujours aussi froide en apparences, toujours aussi froide à l'intérieur.

-Je suis juste venue voir l'archimage Nakor. Rien qui ne puisse t'intéresser, en somme, à moins... non rien.

A savoir pourquoi, l'idée de rechercher le mage qui avait eu la fabuleuse idée de lui créer un double plus sombre qu'elle-même. Elle pouvait en effet faire des mois de recherche pour se retrouver dans une situation pas possible - comme à son habitude, en encore... Non. Autant ne pas en parler, ce serait mieux.
Glinaina se passa la main à l'avant-bras gauche alors qu'elle repensait à cette idée folle qui venait de lui traverser l'esprit. Elle se disait qu'il vallait mieux ne pas laisser une once de ce qui avait été dit avec Nakor à Saenathra, vraiment...


-Et qu'est-ce que le fait que je ne fasses pas partie de la "masse" vous intéresse-t-il tant ?"
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Âge : 31
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Lun 22 Juil 2013 - 21:56

La Drow restait joueuse avec son ancienne proie, comme si elle cherchait à en étudier les nouveaux aspects. A vrai dire les différences entre la petite créature duveteuse prisonnière en Naelis qui se débattait quand elle était prise dans les filets et la jeune créature ayant déjà perdue une vie sur un total de neuf (si ce n'était plus) devenaient visibles au fur du temps passé.
Les paroles s'échappant de ces lèvres timides étaient toujours aussi acerbes mais son visage semblait paralysé dans une expression de froideur sans nom. Etait-ce une séquelle du traitement infligé par le bourreau ? La magie pouvait avoir guéri certaines blessures physiques mais la raison semblait tout autre. Soyons clair : non pas que cela décevait Saenathra d'observer un visage ne transgressant aucune émotion mais les yeux de l'Elfe la trahissaient. On pouvait sentir un feu ardent sous la glace, peu importe les mimiques physiques le portail de l'âme d'une personne ne pouvait mentir. Et ces yeux étaient comme une lueur pour la Sombre comme une énigme cachée à découvrir, un arbre tentant mal de dissimuler la forêt.
Oh Saenathra en avait vu des regards, surtout des regards implorants sur le champ de bataille, des regards d'esclaves résignés voir pires. La froideur avait bien gagnée Glinaina mais l'étincelle de vie habitant son regard montrait qu'elle n'avait guère décider de tourner le dos aux vagues du destin.

Mais inutile de forcer le passage pour découvrir ce qui se cachait sous l'emballage, il fallait d'abord déposer quelques bases. Saenathra se rapprocha doucement de l'Elfe mutine pour venir apposer son index devant ses lèvres. L'approche et la mise en forme de la Sombre semblaient menaçants mais elle su faire transparaître une impression de douceur acide afin de faire passer le message.


Je retiendrais ton nom, sois-en sûre. Mais de ton coté retiens bien le fait que je ne t'ai pas autorisée à me tutoyer ..

Elle se retira aussitôt de quelques pas en souriant. Glinaina pouvait continuer la conversation mais elle savait désormais qu'il y avait certaines mises en formes à respecter dans ses paroles car oui elle paraissait toujours comme un être inférieur aux yeux de l'ancienne Da'ron, un être intéressant certes mais toujours en dessous de son rang.

Oh .. tu es donc venu voir le Magistère .. et tu n'es plus Lieutenant. Et bien cela nous fait quelques points communs si nous sommes deux vétérans du champs de bataille. Serait-ce pour trouver du travail au sein de la guilde ? Je crains que cela ne te fasse bizarre, comme pour moi, d'intégrer une telle organisation.  

Mais je t'en prie .. continue .. S'il y a une seule chose sur ta visite qui puisse m'intéresser c'est un mauvais calcul que de me le cacher .. surtout quand tu a à moitié craché le morceau.


Oh que oui il y avait un lièvre à débusquer et ce n'était pas en tendant une perche à un prédateur qu'on n'espérait pas qu'il reste assis dans son coin. Bon l'interrogatoire allait se poursuivre mais d'abord il fallait mettre en confiance cette petite chatonne qui s'étonnait que l'on puisse lui porter un quelconque intérêt. A vrai dire Saenathra était quelque peu déçue que ces imbéciles d'humains aient décidés de s'en séparer. Un tel crime méritait qu'elle brûle Naelis en entier, comment dégrader une telle curiosité Elfique dans ce havre d'humains ? voilà pourquoi ces êtres si néfastes ne duraient pas longtemps sous les lames des Sombres, elle aurait du en tuer plus lors de sa dernière invasion.

Voyons Trésor, ne comprends tu pas les implications d'une telle classification ? Ne désires tu pas te démarquer, qu'on te remarque pour ce que tu es ? Tu étais une biche parmi ces agneaux d'humains, voilà pourquoi tu a servie d'exemple. Ce monde est vaste et tout est question de saveur ma chère. Le fade n'a pas sa place dans le regard d'un Sombre qui cherche les défis. Et quand je trouve une saveur qui m'intéresse rien n'est plus intéressant que d'essayer divers traitements pour asseoir sa dominance.
La même chose vaut pour les Elfes tu sais ? N'aimerais tu pas être une louve parmi le troupeau ? Façonner le monde selon tes désirs en dévorant ces anonymes de la "masse" ?


Oh que oui il s'agissait là d'un état de pur sadisme mégalomaniaque .. mais, après tout, elle restait une panthère en face d'une frêle chatonne.
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2856
Âge : 25
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Jeu 1 Aoû 2013 - 21:55

"Je retiendrais ton nom, sois-en sûre. Mais de ton coté retiens bien le fait que je ne t'ai pas autorisée à me tutoyer ..
-Si vous me vouvoyez, je vous vouvoirai, Saenathra. En attendant, puisque tu me tutoies, je te tutoie.

Folie ou sagesse ? Ni l'un ni l'autre. Saenathra avait souhaité poser des bases sur leur conversation, Glinaina avait posé les siennes. Une façon de ne pas obéir docilement, sûrement. Et quoi qu'il en soit, si la Drow venait à s'énerver pour cela, elle s'en fchait royalement. Même si elle ne se revoyait pas être remise sous la torture, elle n'était plus autant attachée à la vie qu'auparavant, quoi qu'elle commençait à avoir une meilleure relation avec elle : trop d'incertitudes, de questionnements, de risques... et surtout trop de froideur en elle. Mais cela n'était pas vraiment important. Serrant toujours machinalement son avant-bras gauche, elle écouta Saenathra répondre à sa propre question. Elle ne chercha pas à "cracher le morceau" quant à ce qu'elle était venue faire ici. La majorité de ce qu'évoqua la Sombre ne fit strictement rien à l'Elfe, hormis sauf l'histoire 'essayer différents traîtements sur les "saveurs" que la Drow croisait. Cela lui faisait lugubrement penser à la torture en général ainsi qu'à un futur fort douloureux, ce qui créa un frisson qui lui parcourut l'échine. Les yeux de la jeune femme devinrent alors plus sombres et, de l'extérieur, son interlocutrice put voir un changement assez brutal chez elle, lui donnant un air plus sauvage. Mais cela s'arrêta là, fort heureusement. Mais ce n'était pas sûr que la magie ambiante n'aide pas à faire progresser cet état inconnu aux yeux de la Sombre. Un sourire sans châleur s'afficha sur les lèvres de Glinaina.

-Il semblerait que l'on m'ait déjà remarquée pour ce que je suis. Il ne m'est pas la peine de vouloir à tout prix m'élever au-dessus de la masse et de les écraser. Ma différence est suffisamment importante pour cela.

Une énigme que Saenathra ne pouvait certainement pas comprendre. Du moins, pour se faire, il faudrait qu'elle pense aux marques qu'elle aurait pu voir sur le corps de sa captive la nuit de la torture et qu'elle fasse le lien avec le fait qu'elle se tienne l'avant-bras et que son comportement ne soit pas spécialement celui d'une Sylvaine ! Bref, c'était quasiment impossible.
Alors lui revint l'idée de retrouver ce Drow qui l'avait ainsi transformée. Cela commençait à lui devenir obsessionnel, puisqu'elle n'y avait jamais pensé autant auparavant. Elle essaya de refourguer cette mauvaise idée au plus profond d'elle, mais une partie d'elle-même fut comme prise d'une forte volonté d'assouvir sa curiosité. Comme si elle recherchait son créateur, du moins était-ce l'impression qu'elle avait de ce qu'elle ressentait. Sa main droite se resserra sur son avant-bras et commença lentement à remonter, remontant la manche en même temps.

*Mais qu'est-ce que tu fais ?!*

D'un effort d'esprit, l'Elfe fit cesser le mouvement complètement non-opportin avant qu'il n'en révèle trop et se retourna, encore plus pâle que lorsque Saenathra l'avait interpellée, ce qui lui donnait presque l'allure d'un mort vivant. Mais qu'est-ce qui lui prenait ? Son côté Sombre essayait de faire quelque chose malgré qu'elle soit toujours consciente ou... ?! Elle ferma les yeux pour essayer de se ressaisir pleinement, ne réussissant pas à comprendre puis, avant que Saenathra n'ait pu dire quoi que ce soit, elle lâcha :


-Il me faut y aller. Peut-être nous croiserons-nous une prochaine fois, Saenathra."


Puis elle commença à se diriger vers la sortie. Mais malheureusement pour elle, ce qui venait de se passer n'était pas pour faire en sorte que son interlocutrice la laisse tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1468
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Lun 5 Aoû 2013 - 21:52

Nakor venait de quitter Glinaina, il avait donné ses conseils, ils avaient discuté tous les deux et ainsi chargés de nouvelles directions à prendre, elle était parti. Le vieil homme s'était alors rassis à son confortable siège, avait soufflé longuement et un sourire gentil et délicat était affiché sur son visage buriné par les siècles. Il aimait finalement beaucoup cette elfe qui était venue le trouver voilà fort longtemps dans une cabane, après une difficile bataille dans la forêt, toute penaude et inquiète de marques qui apparaissaient sur son corps. Le magicien avait fait son office et depuis il aidait cette infernale gourgandine à ce sortir de ce mauvais pas arcanique. Il marmonna même tout haut en se frottant les moustaches

"Ho oui, sacrée gourgandine va!"

En fixant la porte qu'elle venait de quitter.

"Bien ... où donc en étais-je? Ha oui, l'embauche du nouveau cuisinier ... alors alors, Actar, ancien éleveur de chevaux ... hooo mais quelle horreur! Jester, maitre ferrant ... mais enfin qu'est-ce que cette demande d'embauche fait là? C'est encore cet imbécile d'Alfirin qui s'est trompé! Fichu bougre de gredin infernal de ... bon enfin bref, passons à la suite ... Glenn? Ha tiens, Glenn, comme Glenn! C'est très très drôle ça je vais l'emb ... "

Puis d'un seul coup Nakor cessa de se parler à lui même, chose qu'il faisait constamment à voix haute dans son bureau pour les choses peu sérieuses et frappa son bureau des deux mains.

"La lettre pour Glenn satanée cervelle d'oiseau analphabète que je suis!"

Puis le vieux sorcier envoya valdinguer au sol, d'un seul coup, tout ce qui se trouvait sur son bureau. Il cherchait la lettre qu'il avait prévue d'envoyer au seigneur Hereon et s'en donnait presque à cœur joie. On pouvait voir des feuilles voler dans tous les sens puis atterrir sur le sol et après quelques minutes le Magistère, grand maitre respecté du Firmament tenait son saint graal dans la main, alors qu'un immense bazar se trouvait à ses pieds et tout autour de lui. Au moins le bureau était propre! Il plia la missive et parti en courant dans les escaliers, en espérant que Glinaina n'avait pas encore rejoint sa monture. Il descendit son premier long escalier puis s'engagea, dans des effets de robes impressionnant, sur le corridor, il allait arriver à une intersection quand il cru reconnaitre la voix de Glinaina, mais avec une sonorité plutôt contrite. Nakor dérapa sur le sol, s'arrêta net et pencha doucement la tête, afin d'observer la scène. Par tous les dieux de Miradelphia, elle était en train de parler avec une drow. Une drow certes du Firmament, mais qui semblait encore un peu trop proche de pratique que le Magistère refusait et condamnait lourdement dans l'enceinte de l'Aurore. Ne voulant pas se fier trop vite aux apparences, il serra fort son bâton et activa le très vieux sortilège Nisetien qui était à l'intérieur de l'artéfact. Il disparu alors à la vue de tous, son corps devenant invisible, ses déplacements inaudibles et son odeur indétectable. Le camouflage parfait si ce n'était la légère onde magique qui s'en échappait mais qui était noyé dans le flot arcanique du bâtiment. Il s'approcha rapidement et entendit les derniers mots de cette fichue maudite gourgandine qui était une des suivantes d'Y'Shahinn sans doute, elle se promenait toujours presque sein nues! Mais quelle audace avait-elle pour faire cela? Incroyable. Mais plus que sa tenue, ou sa non tenue en réalité, c'était ses propos qui commencèrent à hérisser le poil du vieux barbu. Il allait exploser et intervenir en levant son sortilège de camouflage quand Glinaina se mit à réagir encore plus étrangement. Nakor ouvrit grand son œil droit et fronça le sourcil gauche avant de se mettre à réfléchir. Il se passait ici des choses qui allaient prendre une tournure désagréable et qui feraient sans doute déraper les choses. Mais la jeune elfe provoqua sa cousine sombre et s'en alla. L'autre folle se mit en mouvement, en commençant à tendre le bras pour retenir sans doute la sylvaine, ou autre chose qu'il ne valait mieux pas laisser faire. Il leva son sortilège avec rapidité et explosa en hurlant

"Assez!"

En même temps il avait envoyé un grand coup de vent vers l'arrière pour projeter la drow en arrière avec force. Glinaina n'avait sans doute pas senti la magie déployée par le bâton de Nakor, trop concentrée sur ce qui se passait entre elle et la sombre, mais maintenant elle voyait le sorcier et les effets de son pouvoir. Il planta son regard et lui dit froidement

"Tu restes ici quelques instants de plus Glinaina!"

Puis se retourna avec vigueur et s'approcha de la drow

"Alors comme ça on veut s'essayer à quelques traitements d'envergure sur la masse c'est ça? Et qu'est-ce que c'est que cette tenue? Des vêtements dignes de ce nom possèdent plus de tissus que cela satanée maudite gourgandine! Et maintenant tu vas m'expliquer sans détour ce qui se passe ici! Sache par avance que je n'aime pas ce que j'en ai vu pour le moment!"

La voix du Magistère était tranchante, il avait beau être un humain et un vieillard, tout ce que pouvait détester et mépriser un ou une drow, il était un sorcier dont l'étendu du pouvoir n'était plus à démontrer. Il avait tué l'ancienne Prime Sorcière en combat singulier et avait atteint le rang d'Archimage sur Miradelphia voilà quelques années déjà. Il était officiellement le maitre de la guilde et il ne valait mieux pas jouer avec lui trop longtemps quand il était en état de bougonnerie avancé. Qu'allait répondre à cela la drow et Glinaina, qui aurait peut-être son mot à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Âge : 31
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Mar 6 Aoû 2013 - 11:40

Un manque d'assouvissement personnel de Glinaina se nota dans l'esprit de la Drow alors qu'elle écoutait les débattements verbaux de son "elfe préférée". Dommage qu'elle ne désirait pas s'élever plus haut que sa condition actuelle mais c'était là un détail qui la confirmait dans sa race Elfique. Les habitants de la forêt restaient cachés dans la pénombre des arbres, ne souhaitant guère de contacts avec l'extérieur. Glinaina ne reniait pas ses origines même si elle vivait en dehors de ses semblables et cela était plutôt fâcheux mais elle restait plus intéressante qu'un faible issu d'Anaëh.

Quel était ce mystère, ce petit "plus" en elle qui forçait la Sombre à saper les défenses de l'ancienne lieutenant ?  
Le changement brutal de comportement indiqua qu'il y avait bien quelque chose, elle touchait au but. Glinaina semblait vouloir réfréner une envie de dénuder son bras devant son ancienne tortionnaire, c'était plutôt .. comme si elle se battait contre une partie d'elle-même.
Saenathra ne savait pas ce qu'il se passait sous ses yeux, probablement était-ce un reliquat des séances de torture auxquelles elle avait livrée l'elfe. Mais l'ancienne Da'ron n'avait que peu porté d'attention sur le corps disloqué de son ancienne victime lorsqu'elle fut érigée devant les murs de Ruven. Il y avait quelque chose .. mais quoi ?

Glinaina tenta de couper court à la conversation en se dirigeant vers la sortie, serrant toujours son bras. La Sombre décida que non .. elle n'allait pas laisser partir ce petit mystère ambulant, comme une petite pelote de laine qui tentait de s'enfuir des griffes de sa tortionnaire féline.
Mais l'arrivée impromptue du vieux magicien servant de maître de guilde changea la donne. L'irruption de ce vieux fou visiblement énervé sépara l'elfe de la sombre, propulsant Saenathra en arrière sous l'effet d'un sort d'onde de choc. La Drow se réceptionna aussitôt sans dommage, prête à riposter au besoin mais se ravisa d'engager toute action violente. Bien que douée dans l'art de tuer, elle savait qu'elle aurait un dur combat si elle décidait d'affronter le vieil archimage barbu.
D'ailleurs ce dernier cherchait des explications, cherchant à bien comprendre les paroles prononcée par la Drow en passant par sa tenue provocante, paroles qu'il avait écouté avant d'apparaître. Saenathra soutint son regard sans aucune peur, un sourire narquois renforcé de ses yeux doux montrant qu'elle n'était pas impressionnée.


Et depuis quand êtes-vous présent pour pouvoir détailler ma tenue aussi fidèlement ?

Elle ne comptait pas s'expliquer sur ses paroles, paroles qui ne concernaient qu'elle et Glinaina. Si le Magistère souhaitait apprendre ce qui se cachait derrière alors qu'il attendait son tour bien sagement.
Sur le coup elle ne montrait aucune allégeance à Nakor, le défiant presque au risque d'engager un combat qui pouvait lui être fatal mis dont elle n'avait cure. Sa main s'était doucement approchée de la dague qui pendait à son ceinturon.


Qu'est ce donc que ce remu-ménage ?

Une nouvelle voix énervée s'était matérialisée derrière le petit groupe, emprunte d'une sévérité égale à la colère qu'avait manifesté Nakor quelques instants plus tôt.
A quelques mètres, la silhouette élancée d'une nouvelle Drow dévisageait avec courroux chacun des protagonistes attroupé dans le couloir. Bien que revêtue des symboles du Firmament, la nouvelle venue était vêtue à la mode des Sombres, chaque parcelle de sa silhouette émanant de la noblesse hautaine, la beauté ravageuse et la grâce des représentants de cette race.
Bien que l'on sentait qu'elle était une Sombre de race pure, on pouvait remarquer que la jeune femme possédait quelques traits rares comme une peau satinée de couleur cendre et d'une grande chevelure d'un noir aussi sombre que les ténèbres alors que les Drows étaient quasiment tous blancs de cheveux, Saenathra en étant un parfait exemple.
Dans sa main se trouvait un grand sceptre ouvragé, faisant presque sa taille, diverses armoiries de noblesse s'y trouvaient ainsi qu'un symbole magique que peu de sorciers étrangers à sa race pouvaient reconnaitre : le sceau de la Prime Sorcière du Puy.
Glinaina avait déjà vu ces symboles brodés sur le drapeau de la Garde Noire, l'unité qui la retenait prisonnière lors de la bataille de Ruven.

Aujourd'hui Princeps du Firmament, l'ancienne Reine de Magie du Puy n'aimait pas trop que l'on s'en prenne à ses subordonnés et ce fut Nakor qui eu droit à une demande d'explications.


Nous nous sommes pourtant entendus, Nakor. Mes subordonnés sont sous ma responsabilité, encore plus Saenathra. Pourquoi vous en prendre à elle ?


Dernière édition par Y'Shahinn Nehleän le Mer 7 Aoû 2013 - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2856
Âge : 25
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Mar 6 Aoû 2013 - 18:38

Elle pensait qu'elle serait tranquille, qu'elle arriverait à mettre de côté la partie sombre d'elle-même qui, fort malheureusement, avait envie de faire découvrir auprès de la Drow. Pourquoi, alors que jusque là "cela" restait calme en-dehors des dangers, cherchait seulement à prendre possession de son corps ? C'était biien étrange, presque incompréhensible pour la jeune Elfe, au point qu'elle commençait à se redemander qu'est-ce qui avait bien pu se passer la dernière fois qu'elle avait perdu le contrôle de son corps, en présence du dénommé Këda. Mais ses questions s'arrêtèrent là : à peine sentit-elle qu'on la prenait par le bras qu'une puissante vague de magie se fit ressentir, coupant le souffle de Glinaina tout autant qu'elle rejetait Saenathra contre le mur. L'Elfe se retourna, prise entre les feux de sa réaction habituelle à la magie - c'est-à-dire trembler de tout son être - et dresser une barrière psychologique composée de froideur et de colère. En premier lieu, vu la respiration qu'elle avait, c'était la première option qu'avait privilégié son corps.

"Tu restes ici quelques instants de plus Glinaina!

Le regard du vieux mage était dur et implacable. Pas bien difficile à comprendre : il fallait qu'elle reste au lieu de se réfugier dans un endroit où la magie ne grouillait pas ! Fichtre bleu ! Glinaina repensa à l'un des premiers enseignements de Nakor et l'appliqua intérieurement. Elle visualisa une spirable semblant infinie et tacha de s'y perdre, faisant fi pour l'instant de ce qui était en train de se dire entre le mage et la guerrière. Il fallait que son esprit ne pense plus à toute cette magie, il le fallait... même si c'était très mal parti. Elle rouvrit les yeux, la respiration un peu plus calme, pour découvrir l'archimage en colère. Saenathra venait de lui dire quelque chose qui visiblement ne l'avait pas plu. Alors, restant tout de même loin des deux personnages, l'Elfe essaya de calmer le jeu. Non pas qu'elle voulait plaider la cause de son ancienne tortionnaire, loin de là, mais si elle pouvait ne plus avoir de telles démonstrations, ce serait bien.

-Ce n'est rien, Nakor. Juste des "retrouvailles", rien de bien important.

Mais, comme d'habitude en ce fichu endroit...

-Qu'est ce donc que ce remu-ménage ?"

Une autre Sombre, aux airs de mage celle-ci, entra en scène. Glinaina ne voyait guère de qui il pouvait s'agir, mais elle semblait assez à l'aise pour remettre le vieil homme à sa place. L'une de ses acolytes, donc. Et certainement pas n'importe laquelle. Enfin, c'est ce qu'elle était en train de penser lorsqu'elle remarqua le symbôle drow sur le bâton de la mage. Un symbôle qu'elle avait déjà vu, ce qui fut confirmé par les dires dela Prime Sorcière. Les bannières sombres allant vers Ruven ! Mais qu'est-ce que faisait cette personne ici ?!

La jeune femme, ayant arrêté de se tenir le bras, ne bougea pas d'un pouce ni ne dit mot. Son regard redevint froid comme la pierre, toute peur ou malaise disparut des apparences. Elle préféra laisser Nakor discuter avec cette Sombre, puisqu'il semblait la connaître, et ne pas entrer dans un énième petit jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1468
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Mar 6 Aoû 2013 - 21:33

Les choses avaient évolués en une fraction de seconde. D'abord la garce qui osait lui répondre en faisant montre d'une effronterie sans borne. Cela entraina la colère du vieillard, qui était déjà bien présente. Nakor leva la main droite, index bien droit, comme s'il allait donner une leçon de moral à la petite dévergondée qu'elle était quand Glinaina intervint. Elle prononça un mot qui fit arquer le sourcil droit du vieux bonhomme comme jamais. Il se retourna très lentement quand cette pauvre folle d'Y'Shahinn osa prendre la parole et défendre sa protégée. D'abord que faisait-elle là celle là? Et de quoi venait-elle se mêler ici? Ce fut alors que le vieil homme explosa, il marcha droit sur la Prime Sorcière toute vêtu à la mode drow, son sceptre à la main. Il s'arrêta à quelques cheveux de cette dernière, levant légèrement le visage puisqu'il était un peu plus petit que cette gourgandine.

"Quoi? Parce qu'elle a un nom en plus cette ... cette ... cette gourgandine! Et je vous signale que c'est moi qui ai commencé à poser des questions en premier ici! Alors c'est moi qui aurait des réponses en premier non mais ho!"

Il se saisit avec nervosité de sa barbe et donna un coup sec afin que celle ci vienne s'enrouler autour de son cou comme une énorme écharpe soyeuse. Avec sa longueur centenaire, elle pouvait faire presque trois tours. Elle fouetta donc au passage Y'Shahinn, avec toute la douceur d'une barbe chaque jour brossé. Nakor se tenait donc là, bien droit, la barbe autour du cou, en toisant Y'Shahinn du regard. Il continua le bougre

"Et moi aussi je vous l'ai déjà dis et nous nous sommes déjà entendu là dessus! Le Firmament n'est pas un regroupement de satanées gourgandines! Et encore moins l'Aurore, qui n'est pas une maison de plaisir dans laquelle des pauvres folles se promènent avec tellement peu de tissus sur le corps qu'on ne peut même pas commencer à penser que cette ... chose est un habit bon sang de foutu nondidiou! Non mais regardez là enfin!"

Puis faisant une volte qui entraina un mouvement de robe inconcevable, il pointa son index sur la subordonnée

"Saenathra hein? Et bien sache qu'un seul coup d'œil me permet de voir à quel point ta tenue est ... ho par les dieux ... mais enfin elle ne devrait pas être barbe bleu!"

Puis Nakor souffla longuement afin d'essayer de se calmer. Il ferma les yeux, s'il ne reprenait pas le contrôle de ses émotions il allait commencer à faire sortir de lui des vagues de magie qui rendraient folle la pauvre Glinaina. Il respira par le ventre, très longuement au point de presque exploser et reprit la parole avant que quiconque n'ait pu la prendre

"Si Saenathra est votre subordonnée Y'Shahinn, Glinaina ici présente est bien plus que cela, c'est une amie et MA protégée! Et quand je suis arrivé dans le couloir, votre compagne tenait fermement Glinaina contre le mur, lui tenant des propos que je déteste entendre dans l'enceinte de notre quartier général! Et n'essayez pas de me dire que c'était sans doute là une gentille conversation entre deux amis. D'autant plus si je me réfère à ce que viens de me dire Glinaina pour couvrir cette situation. Parce que oui, figurez vous que, au contraire de ce que vous pensez, je ne suis pas sénile, j'écoute avec attention, même quand on me met sous le nez  ... ça!"

Nakor montrait de la main assez négligemment Saenathra

"Glinaina est sous ma protection depuis qu'elle a trouvé en elle le courage de venir me trouver pour tenter de solutionner un problème que de la magie drow a crée sur elle suite à une longue et infâme séance de torture! Et je ne peux qu'imaginer ce que signifie le mot retrouvaille dans la bouche d'une elfe sylvaine qui a subit les maléfices des sorciers drows et qui se retrouve à "discuter" avec votre subordonnée Y'Shahinn! Mais quelque chose me dit que vous arrivez assez vite aux mêmes conclusions que moi non?"

Tout ce que le magicien avait dit, il l'avait dit sans vraiment réussir à garder une voix calme, elle était d'un niveau sonore légèrement élevée, ce qui montrait qu'il était en colère, en colère parce que Saenathra était peut-être à l'origine des marques sur le corps de Glinaina, en colère parce qu'Y'Shahinn pensait simplement que Nakor s'en prenait à une drow parce qu'elle était une drow, en colère parce que Saenathra se promenait nue dans les couloirs du bâtiment principale, en colère parce qu'il n'avait toujours pas embauché un nouveau cuisinier. Enfin bref, la routine du Magistère.
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Âge : 31
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Mer 7 Aoû 2013 - 13:56

L'ancienne Prime Sorcière écoutait .. sans vraiment montrer une quelconque curiosité envers les paroles de Nakor.
Il semblait être arrêté sur les habits de Saenathra, les jugeant provocants et non-adaptés au lieu d'étude arcanique que constituait le Firmament. Ce genre d'argument avait peu de chances de faire mouche dans son esprit car la tenue de la Sombre était dans le même ton que celui de sa subordonnée, en moins provocant certes.
La sorcière resta donc calme et froide face aux reproches vestimentaires de ce vieil humain uniquement vêtu en robe du matin au soir, ne réagissant pas au contact doux et aérodynamique d'une barbe volante contre sa joue. Barbe avec laquelle on pourrait prendre son propriétaire à une poutre sans pour autant que l'on puisse le faire décoller du sol tant elle était longue.
La barbe en question se transforma en écharpe improvisée, donnant l'impression que l'homme gagnait dans l'instant en densité vestimentaire tandis que son interlocutrice semblait en perdre. Y'Shahinn ne s'emporta guère, son regard se posant sur celle que Nakor désignait comme fautive sans pour autant avoir une lueur de réprimande dans le regard ou les gestes. Quand à la dénommée Saenathra, oui elle possédait une identité, elle restait adossée au mur dans une posé décontractée, son visage se riant toujours des reproches qui lui étaient destinés.

La sorcière se dégagea de la proximité de Nakor, prenant la parole tout en se dirigeant vers l'Elfe qu'elle voyait pour la première fois. Elle s'adressa à celui qui était son associé, un associé particulièrement en colère. Il y avait de quoi mais la Sombre semblait rester de glace face à l'excitation du vieil humain.


Saenathra possède un nom en effet, elle est même de noble naissance. Ne traitez pas une représentante du peuple du Puy comme une vulgaire habitante des rues. Des efforts vestimentaires sont peut être à harmoniser pour répondre à vos goûts mais Saenathra n'est pas une élève de ces lieux, elle n'est donc pas soumise à un certain code d'habillement.
Mais rassurez vous, il s'agit certainement de la personne la plus professionnelle de toute l'Aurore donc vos craintes de voir s'installer ici céans une dépendance du culte d'Isten, la déesse sombre de la Luxure et des plaisirs interdits, sont totalement infondées.


Y'Shahinn se désintéressa du couple Nakor-Saenathra, laissant le vieux mage continuer sa diatribe contre sa subordonnée. L'ancienne Da'ron ne répondit guère aux reproches sur sa tenue, tenue tout à fait normale pour une Drow en passant, jouant de temps en temps à resserrer quelques tissus sur son buste, ce qui avait pour effet de faire légèrement danser sous les yeux des curieux sa poitrine éloquente.
Nakor risquait d'en faire une crise cardiaque mais il changea à nouveau de cible et revint sur la sorcière qui dévisageait Glinaina du même regard curieux que l'ancienne Da'ron avait posé sur l'Elfe quelques moments plus tôt. L'impression que dégageait la Prime Sorcière était toutefois différent par rapport à Saenathra. Une aura de froideur dansait dans son regard, une menace glaçante et tranchante aspirant l'âme de sa proie pour en décortiquer tout les attributs et secrets. Autant Nakor était un puissant Archimage mais rencontrer d'aussi près une Prime Sorcière semblait être une expérience très désagréable et menaçante, la puissance magique d'une telle personne faisant frissonner l'échine par pur instinct.

Glinaina était donc une connaissance de Nakor .. et une protégée, voilà ce qui expliquait ce comportement colérique et paternel qui caractérisait ce vieux fou en ce moment même. Inutile de s'attarder sur le pourquoi de la discussion entre l'elfe et Saenathra, il était juste à noter que si la conversation avait été hostile l'Elfe serait déjà morte depuis quelques temps.
Y'Shahinn conservait son attention tandis que Nakor continuait ses paroles dans son dos. Elle s'adressa cette fois à la jeune elfe.


Tu es donc Glinaina .. Saenathra faisait mention de toi dans ses rapports. Je commence à comprendre pourquoi elle te trouvait de l'intérêt. Je n'imaginais pas Nakor ici présent avoir un lien avec ta personne, tu sais te mettre sous la protection des bonnes personnes jeune Lieutenant de Naelis.

La diatribe de Nakor se poursuivait, paroles toujours écoutées par l'ancienne Prime Sorcière. Un détail l'interpella et elle se retourna enfin vers le Magistère, un air de questionnement sur le visage.

Des sévices magiques dites vous ?

Un regard vers Saenathra, qui répondit aussitôt par un air de négation, sembla lui apporter une réponse à une question silencieuse. D'ailleurs, l'ancienne Da'ron fut étonnée d'apprendre que son ancienne prisonnière était déjà passée par une séance de torture avant de croiser les troupes Drows se dirigeant vers Ruven.
Ce fut elle qui répondit à l'accusation formulée implicitement par Nakor.


Il me semble que notre "connaissance commune" ici présente pourra confirmer que je ne suis pas le premier Sombre à croiser sa route.

Son regard se posa sur le bras de l'Elfe qui était toujours maintenu à l'abri des regards. Ainsi donc le secret qu'elle s'efforçait de dénicher se trouvait ici. Saenathra ne pouvait pas l'avoir vu lors du Siège de Ruven, le sang et les habits en lambeaux masquant les traces d'autres sévices. D'ailleurs, en se concentrant un peu, il y avait bien une empreinte magique s'émanant dans l'atmosphère. C'était très subtil mais pas totalement invisible aux yeux de quelqu'un qui savait quoi chercher.

Continuons cette conversation dans mes appartements !

Y'Shahinn venait de clore cette discussion impropre à continuer dans un vulgaire couloir. Elle mena donc la petite troupe vers ses appartements personnels. Avait-elle également senti l'influence de la magie Drow sur Glinaina ? Nul ne pouvait le savoir mais la Prime Sorcière semblait suffisamment intéressée pour en savoir plus sur la chose.

Les appartements de la Sombre se trouvaient dans la tour réservée aux membres du trio qui dirigeaient le Firmament, gardés par la présence de Drows vigilants. Ils n'étaient pas en armure et étaient vêtus d'habits civils sur lesquels se voyaient une broche en forme de soleil noir mais on pouvait deviner qu'il s'agissait de soldats entraînés. Glinaina pouvait même se rappeler une impression de l'ancienne Garde Noire, les soldats d'élite qui étaient aux cotés de Saenathra devant Ruven.
Une telle sécurité ne se voyait qu'autour des appartements de la Prime Sorcière, elle était justifiée par les dangers de son ancienne fonction. Même exilée, elle restait une figure politique du Puy et une personne potentiellement à abattre pour ses anciens rivaux.

Passée la porte, la sorcière fit entrer toute la petite troupe avant d'être accueillie par une autre personne. Dans un coin de la pièce se voyait une servante en train de s'occuper d'une jeune enfant sombre, une petite fille allait sur ses trois ans physiquement.
La petite Drow quitta les soins de sa nourrice pour se rapprocher de sa petite démarche d'enfant vers Y'Shahinn tout en tendant les bras et en souriant. L'enfant s'agrippa autour de la jambe de sa mère qui la prit par la suite dans ses bras, lui parlant à voix douce dans sa langue maternelle. Sur le coup la sorcière ne prêtait plus aucune attention à ses hôtes tandis qu'elle remettait sa fille aux soins de sa servante sans pour autant la gratifier de quelques caresses maternelles.
La jeune Drow regagna donc les bras de sa nourrice qui l'emmena dans une autre pièce des appartements, son regard d'enfant restant un instant figé sur l'étrangeté capillaire d'une grande blancheur et d'une grande longueur qui se trouvait sur le vieux monsieur humain.

Une fois l'enfant et sa nourrice ayant quittés la pièce, Y'Shahinn fit signe au groupe de s'installer devant son bureau, elle-même se dirigeant vers son fauteuil. Une fois tout le monde installé, elle dévisagea Glinaina et Nakor avant de reprendre le fil de la conversation.


Bien .. pouvez-vous m'en apprendre un peu plus sur la situation ?
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2856
Âge : 25
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Jeu 8 Aoû 2013 - 10:03

"Tu es donc Glinaina .. Saenathra faisait mention de toi dans ses rapports. Je commence à comprendre pourquoi elle te trouvait de l'intérêt. Je n'imaginais pas Nakor ici présent avoir un lien avec ta personne, tu sais te mettre sous la protection des bonnes personnes jeune Lieutenant de Naelis.

La dénommée ne répondit pas à la remarque de la Drow, se contentant de la regarder avec la même barrière de glace qu'à de nombreux moments, surtout à cause de tant de magie. De toute façon, qu'aurait-elle put dire ? Qu'elle n'était plus Lieutenant et que non, elle n'avait pas fait en sorte de se mettre sous la protection du vieil archimage, mais que les choses s'étaient faites d'elles-même ? Autant dire, de la pacotille pour rien. Inutile de répondre donc, même s'il y avait un minimum de méfiance envers la Sombre sans pour autant parler de racisme : le vrai problème avec elle était qu'elle était une puissante sorcière qui n'avait pas vraiment été du bon côté depuis que la jeune Elfe avait entendu parler d'elle.

Toujours embourbé dans sa colère, Nakor s'en était d'abord pris à Saenathra qui n'avait visiblement pas la moindre envie d'obéir plus que cela à l'Humain concernant sa tenue vestimentaire avant de commencer à présenter Glinaina sous une forme que cette dernière n'aima guère, venant à parler de son problème magique. L'Elfe lança un regard noir à en faire froid dans le dos au vieil homme avant de repasser à la Sombre au bâton. Comme elle s'en était doutée, les mots prononcés par Nakor suscitèrent de l'intérêt chez la Prime Sorcière, intérêt dont elle ne voulait vraiment pas. La question se posa de savoir si c'était Saenathra qui avait commandité l'apposition des marques ou c'était antérieur à cela. La Sombre répondit avec justesse que la seule personne à vraiment pouvoir répondre à la question était l'Elfe, ce qui eut comme seul effet de donner à la pauvre concernée l'envie de soupirer - ce qu'elle ne fit aucunement. Par contre, il fallait qu'elle calme le Magistère et ainsi mettre les choses au clair, même si elle n'en avait pas envie...


-Calme-toi, Nakor. Cela remonte à bien avant que je ne rencontre Saenathra.

Et voilà, elle s'impliquait dans cette histoire ! Bon, advienne que pourra, de toute façon elle n'aurait certainement pas vraiment eu le choix par rapport au fait de suivre le mouvement ou pas. Glinaina s'aperçut alors que l'ancienne Da'ron regardait attentivement le bras qu'elle serrait encore quelques secondes auparavant. Elle serra juste les poings en réaction à cela et suivit Nakor qui répondait sans mal au commandement d'Y'Shahinn. Parce que oui, c'était bien plus un commandement qu'une invitation !

Le petit groupe revint alors vers la tour où logeait Nakor, mais se dirigea vers un endroit où se tenaient de temps à autres des gardes drows habillés en civils. Glinaina eut une vague impression de déjà vu, mais elle fut incapable de dire à quoi cela correspondait et, de toute façon, elle n'en avait cure. Enfin entrèrent-ils dans de vastes appartements où une petite Sombre vint accueillir sa mère - à moins qu'il n'y ait pas de lien de parenté entre les deux personnes ? - en marchant sans grand équilibre et avec un grand sourire aux lèvres. Un charmant spectacle qui n'émut que trop peu l'Elfe. La réticence était toujours à l'appel en ce jour ! Puis une fois l'enfant et sa nourrice parties, la sorcière fit signe à tous de s'installer devant son burreau afin de pouvoir reprendre la conversation.


-Bien .. pouvez-vous m'en apprendre un peu plus sur la situation ?

Voilà, ça allait être à elle de prendre la parole. Elle ferait court, elle ne se voyait pas en dire beaucoup. Enfin si elle disait quelque chose... Mais avant cela elle regarda dans les yeux l'archimage, lui demandant silencieusement s'il fallait vraiment qu'elle parle à cette Sombre de la magie qui était incrustée en elle, si elle pouvait lui faire confiance. En l'Elfe, la réticence se disputait avec un certain soulagement qu'elle ne comprenait pas, comme si cette partie d'elle-même était contente qu'on s'occupe de son cas. Un silence lui semblant oppressant s'était installé dans la salle. Soit, comme Nakor semblait avoir confiance en cette histoire, elle allait donc mettre les deux pieds dans le plat !

Elle défit la manche droite au niveau du poignet pour la remonter jusqu'en haut, découvrant ainsi un bras où se logeaint une sorte de tatouage infini ainsi que des marques de fouets. A l'avant-bras pouvait également être remarquée une déformation, mais ce n'était pas vraiment le sujet du jour. Pourquoi le droit alors que c'était le gauche qu'elle avait failli révéler précédemment ? Tout simplement parce que c'était là que ça avait commencé. Puis elle tendit son bras vers la Prime Sorcière, son regard ne cherchant pas à fuir celui de la Sombre.


-Ces marques remontent à presque huit années et sont désormais sur tout le haut de mon corps, mais je suppose que pour l'instant un bras devrait vous suffire. Parce qu'en plusieurs années elles ont grandies, à chaque fois qu'elles prenaient le contrôle de mon corps."

Elle n'en dit pas plus, ne se voyait pas en rajouter. C'est alors qu'elle se rendit compte de son "erreur" : c'était à l'avant-bras droit que tout avait commencé, mais c'était également là que ça avait le plus évolué, donc là où se trouvait une tâche noire entre deux traces, la peau qui avait fini par changer de couleur. C'était petit, très petit par rapport au reste de son corps, mais assez grand pour que la Sombre le remarque...
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1468
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Jeu 8 Aoû 2013 - 22:19

A la première réponse de sa collègue au Firmament, invoquant le culte infâme d'Isten la garce suprême, Nakor se signa de toutes les manières existantes, au nom de tous les cultes possible afin d'éviter qu'une telle chose puisse même être imaginée. L'Aurore, un lieu de culte d'Isten : l'horreur absolue! Et pendant que la Prime Sorcière s'approcha de Glinaina, sous un œil attentif de Nakor, le Magistère passa en revu Saenathra et lui dit à son unique destination

"Noble? Dis moi ma chère ... vos rangs drows s'obtiennent-ils donc en mesurant l'habileté de chacun à se recouvrir le corps avec de moins en moins de tissus? Barbe drue!"

Cette remarque était faite sur le ton d'un enfant qui voulait ouvertement se moquer d'un autre afin de le mettre en colère. Le vieux fou n'était rien d'autre qu'un grand enfant. Mais il continua à déchainer sa diatribe contre Y'Shahinn. Celle ci se mit à tourner autour de l'elfe sylvaine comme un vautour. Le Magistère était plus qu'attentif à ce qu'il se passait, même s'il se montrait réellement colérique. Il sembla enfin intéresser la reine drow qui daigna planter son regard dans le sien. La magie, les tortures, ses effets néfastes, voilà ce qu'elle aimait, voilà ce qui l'interpellait. Et secrètement, voilà l'une des solutions à laquelle Nakor avait pensé, mais qu'il aurait préféré utiliser en dernier recours. La situation et les événements semblaient en vouloir tout autrement et comme toujours depuis si longtemps, Nakor faisait confiance au destin et à la vie qui apportait son lot de bonnes et mauvaises surprises. Quelques échanges de coups d'yeux entre les deux drows, Saenathra qui prit la parole, puis Glinaina et finalement Y'Shahinn qui demanda à tous de venir dans son bureau. Nakor fit quelques pas en direction de Glinaina et hocha d'un coup très sec et bref de la tête, puis se mit en route. En effet, ces histoires ne concernaient pas grand monde à part les quatre protagonistes actuels. Ils descendirent, tournèrent, montèrent et arrivèrent à bon port. Des drows gardaient la porte de la Princeps du Firmament, ils semblaient apte à tuer au moindre ordre. Le vieux fou arqua son sourcil droit et scruta les gardiens des pieds à la tête. Il haussa ses épaules dans un geste rapide, comme pour démontrer que la situation était finalement tout à fait normale et banale par ici, puis salua les gardes d'un sourire et d'un petit signe de tête.

Ils entrèrent donc dans le bureau et Nakor afficha un sourire encore plus intense : la fille d'Y'Shahinn. Il planta son regard de papy gâteau dessus et la suivi. Elle se lança dans les bras de sa mère puis s'en alla ensuite pour laisser les grandes personnes tranquilles, dans les bras de sa nourrice. C'est à ce moment là, comme les trois dernières fois qu'il l'avait vu, qu'elle regarda avec toute l'étrangeté du monde, la barbe du vieux monsieur. Nakor ne put se retenir d'agiter niaisement la main pour faire coucou à la jeune petite drow, un immense et sincère sourire sur les lèvres. Cette enfant était pour Nakor la preuve absolue que les drows pouvaient avoir des sentiments autres que ceux de meurtres, de sang, de tortures et de tueries. Bien sur il savait, il savait que les liens familiaux n'étaient pas identiques d'une race à l'autre, mais peu importait, une enfant dans les bras de sa mère était et resterait à jamais une grande marque de cœur pour le vieil homme et en cela, il se réjouissait. Et c'est à ce moment là qu'ils furent invités à prendre place et que donc, le vieux sorcier revint sur terre. Y'Shahinn voulait des explications et naturellement Nakor tourna la tête vers Glinaina pour l'encourager à prendre la parole, il hocha donc lentement et gravement la tête avant d'écouter et d'observer. Ce fut un étrange manège, Glinaina sembla hésiter une fraction de seconde avant de montrer son avant bras droit. Y'Shahinn semblait plus qu'intéressée et absorbée. Et c'est à ce moment que Nakor décida de poursuivre

"Lorsqu'elle est venue me trouver à l'époque où les marques sont à peine apparues, sa réaction à la magie était un peu moins virulente. J'ai pu sonder ces marques et me rendre compte que la sorcellerie qui avait été ... appliquée ... avait commencé à transformer son corps et son esprit, ses émotions et son comportement ... elle devenait drow pour en faire un résumé. Au départ seul des événements qui la faisaient entrer en colère faisaient grandir aussi ces marques. En grandissant, Glinaina à connu un inconfort grandissant au contact ou à l'exposition de la magie. Lorsque cela devenait trop fort, elle perdait complètement le contrôle d'elle même et émergeait alors une nouvelle identité, je l'ai vu, de mes yeux vus et contrit moi même afin qu'elle ne blesse ni personne ni elle même. Une identité des milliers de fois plus proche des drows que des sylvains."

Marquant une pause, Nakor tourna légèrement le visage vers Glinaina, puis Saenathra et revint vers Y'Shahinn

"J'ai entrainé Glinaina, afin qu'elle apprenne à maitriser ce sentiment que les sylvains maitrisent mal par nature : la colère. Je l'ai aidé à développer des images mentales fortes, afin d'éloigner son problème de perte de contrôle et d'abaisser sa colère en la faisant sienne. Des progrès nets se sont fait, il y a encore quelques mois, et tu pourras le confirmer toi même Glinaina, mais il aurait été impensable que tu puisses pénétrer dans l'Aurore en restant éveiller, pleinement en possession de tes moyens et sans aucun risque pour aucun de nous."

Puis faisant claquer ses lèvres, il termina ainsi

"J'aurai aimé que ces ... pansements ... puissent permettre un réel soin complet de ces marques mais ... ça n'est pas complètement le cas. Vous le savez aussi bien que moi Y'Shahinn, la magie s'occupe de la magie et j'ai envie de dire dans le cas présent, la magie drow peut s'occuper de la magie drow. Ma compréhension des méthodes de tortures magiques drows à ses limites et vous pouvez peut-être éclairer ma lanterne!"

Le ton était clair : aucun traitement magique direct de la part de la Prime Sorcière sans que Nakor ait d'abord extrêmement bien compris quel était l'enjeu, qu'il y avait réfléchi avec Glinaina et que des mesures soient prises avant que quoi que ce soit ne se fasse. Le tableau était complètement dressé, à la Princeps de continuer l'ouvrage.
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Âge : 31
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Lun 12 Aoû 2013 - 10:08

La Prime Sorcière écouta avec attention les éléments donnés par ses deux interlocuteurs. Derrière eux, Saenathra écoutait également avec le même intérêt dans la mesure où elle en apprenait plus sur celle qui avait été son jouet durant la dernière guerre.
Plus que de l'intérêt, c'était de la curiosité qui attirait les réflexions des deux Sombres, voir les effets magiques d'un autre était toujours une chose à apprendre et il fallait dire que le cas de Glinaina était assez singulier.
L'Elfe était déjà passée par une séance de torture par le passé, plus malicieuse que la simple nuit de sévices physiques qu'elle avait subie devant les murs de Ruven. Une sorte de sortilège altérait doucement son corps mais Y'Shahinn ne put s'empêcher d'émettre une certaine incompréhension alors qu'on lui livrait des explications.


Une transformation en Drow ?

Une telle transformation physique était dure à croire car, bien que les Sombres et les Elfes soient issus du même peuple à la base, le processus de changement physique c'était produit sur une très longue période. Ce n'était pas quelque chose qui se faisait en quelques années et surtout de manière magique.
De plus, Glinaina ne semblait pas avoir de transformation physique visibles hormis quelques malformations mineures sur le bras. Visuellement elle restait une Elfe de constitution tout à fait normale.
Les autres indices étaient plutôt un changement radical de comportement et une certaine sensibilité à la magie. Pour être honnête la Prime Sorcière n'avait pas encore entendu parler de ce genre de magie, voilà pourquoi elle s'intéressait à ce qui lui était énoncé. Elle se mit à d'abord répondre à Nakor qui donnait le plus d'explications pour le moment.


Une personnalité Sombre n'est pas uniquement alimentée par la colère. Ce fut peut être le cas pour les premiers de notre peuple mais il est erroné de dire qu'un Sombre est juste colérique.
Est ce que Glinaina ici présente possède d'autres sentiments lors de ses changements de personnalité hormis la colère ?
Ce sentiment est propre à chaque race, y compris les Elfes dans une moindre mesure. Je comprend néanmoins qu'on ne peut plus la considérer comme Sylvaine lors de ces survenances mais je possède quelques doutes sur le fait que l'on puisse dire qu'elle devienne une Drow.


Bien des sentiments caractérisaient une Drow. La luxure, le sadisme, l'arrogance, la malice, tant de choses se retrouvaient dans l'esprit d'un Sombre mais pas uniquement la colère, sauf dans certains cas extrêmement particuliers. Glinaina souffrait d'un changement de personnalité axé sur la colère, interprété maladroitement par des étrangers à la race du Puy. Cette erreur était compréhensible car l'affaire était initiée par des Drows par le passé, d'où cet amalgame.

Mettons quelques bases pour commencer. Il est vrai que la magie des Sombres peut constituer un remède mais sachez que chaque Drow pratique la magie à sa manière. Nous étudions les arts de la magie suivant des principes standardisés mais chaque mage, chaque sorcier possède sa propre maîtrise de ses pouvoirs. C'est pourquoi, malgré le fait que je sois au sommet de la hiérarchie magique du Puy, je pourrais être impuissante à régler le problème de votre protégée Nakor.

Mais je ne dis pas que c'est impossible.


Elle tourna son regard vers Glinaina, en quête de plus d'information.

Autant l'avouer Jeune Elfe, ton cas est très singulier. D'après ce que je comprend tu a été le jouet de mages Sombres. Saches que je ne sais pas encore ce qui t'affecte, aucune magie Sombre a été conçue de manière officielle pour corrompre l'esprit Elfique, mais il est déjà étonnant que tu ai survécu à ce genre d'expérience.
Nakor me dit que tu a essayé diverses techniques pour garder le contrôle de ton corps. Mais si je dois trouver une solution magique à ton énigme, je dois d'abord savoir si tu a déjà envisagé d'autres remèdes magiques avant de venir ici.
Sois claire dans ton récit car si tu souhaites démêler le sort de ce qui t'affecte je dois savoir si une autre magie réside dans ton corps. N'omet aucun détail, tout est important quand une magie inconnue est impliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2856
Âge : 25
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Mar 20 Aoû 2013 - 12:31

L'Elfe laissa la Drow regarder avec attention le bras tendu alors que Nakor donnait de plus amples explications sur ce qui était arrivé à la jeune femme... du moins magiquement parlant. Une partie de cette explication sembla étonner la Sombre, aussi se tourna-t-elle vers le vieux Nakor afin de mettre des choses au clair et de poser ses propres questions. Les Sombres n'étaient pas juste colériques... Cela, la jeune Elfe avait de quoi le savoir à son grand malheur. Ensuite, avait-elle d'autres émotions que la colère lors de ses crises ? Glinaina regarda un instant le bon vieux mage et comme la question lui était adressée, elle le laissa parler même si elle n'en pensa pas moins : elle ne savait pas comment elle était exactement lors de ses crises, puisqu'elle n'avait conscience de rien et, qui plus est, ne se souvenait de rien. Sinon c'était plutôt un manque d'émotions qui avait fini par la caractériser ainsi qu'une soif de sang à une certaine époque. Rien de bien glorieux en somme. Et pour le reste... non, rien.

Les pensées de Glinaina s'interrompirent lorsque la Drow reprit la parole pour ainsi se concentrer sur ce qui allait être prononcé. Quelques bases visant simplement à clarifier le fait qu'au vue des différentes magies qui peuvent exister chez les Sombres, il se pourrait qu'elle ne puisse rien faire pour aider la protégée de Nakor. Mais pour l'instant rien n'était impossible, aussi Y'Shahinn se tourna vers Glinaina afin d'avoir de plus amples informations.


"Autant l'avouer Jeune Elfe, ton cas est très singulier. D'après ce que je comprend tu a été le jouet de mages Sombres. Saches que je ne sais pas encore ce qui t'affecte, aucune magie Sombre a été conçue de manière officielle pour corrompre l'esprit Elfique, mais il est déjà étonnant que tu ai survécu à ce genre d'expérience.
Nakor me dit que tu a essayé diverses techniques pour garder le contrôle de ton corps. Mais si je dois trouver une solution magique à ton énigme, je dois d'abord savoir si tu a déjà envisagé d'autres remèdes magiques avant de venir ici.
Sois claire dans ton récit car si tu souhaites démêler le sort de ce qui t'affecte je dois savoir si une autre magie réside dans ton corps. N'omet aucun détail, tout est important quand une magie inconnue est impliquée.


La jeune se contenta d'abord de regarder la mage sans vraiment la voir, cherchant dans son passé s'il y avait eu recours à une solution magique pour essayer d'enlever son mal. Normalement, non, elle n'avait demandé en rien à la magie de l'aider, sauf pour que Nakor puisse voir ce qui était en elle... et Nakor n'était pas le seul. De ce qu'elle se souvenait, à plusieurs reprises des Maîtres Guérisseurs avaient dû la soigner contre la fièvre qui la prenait, fièvre liée à lamagie sombre résidant en elle, d'après ce qu'ils avaient pu comprendre. Et le Seigneur Protecteur Adantar avait dû utiliser sa magie sur elle aussi à cause de cela. Et là encore, il allait falloir qu'elle explique dans quelles circonstances cela était arrivé. Ce n'était pas très réjouissant, mais il allait bien falloir qu'elle fasse sa bavarde !

-Je n'ai jamais essayé d'enlever le mal qui me prenait par la magie, si c'est ce que vous voulez savoir. Mais la réaction de mon corps à ce qui doit être la première magie mise en moi a par deux fois nécessité l'intervention de guérisseurs elfes.

Bon, alors comment expliquer cela clairement ?

-Pour faire simple, la première fois que j'ai rencontré des Sombres remonte à il y a un peu plus de soixante-dix ans. J'ai survécu à l'attaque mais avec une balafre sur l'épaule gauche en guise de souvenir. Si elle a été faite par un mage, je n'en sais rien, même si ma mémoire me dit que celui qui m'a laissée ainsi et celui qui m'a apposé les marques semblent être la même personne. Moins d'un mois plus tard, je fus prise d'une forte fièvre, chose inhabituelle chez les immortels. Si un Maître Guérisseur n'était pas venu, je n'aurais en effet pas survécu très longtemps.
Je pensais que cela n'aurait pas d'intérêt, mais le fait que la cette même fièvre soit revenue il y a près d'un mois nous a fait pensé à de la magie. J'étais en Anaëh et un mage m'aidait à essayer de connaître cette partie "sombre" qui est en moi. C'est lors d'une simple introspection que mon corps a réagi ainsi. A ce que je sache, il a juste utilisé de sa magie pour que la température de mon corps cesse de monter, le temps qu'un guérisseur arrive.


Elle s'arrêta quelques secondes, se demandant s'il y avait quelque chose à dire de plus. Elle ne voyait rien à ajouter. Alors elle clot sa tirade pour pouvoir laisser aux deux mages le soin de parler ou d'agir.

-Je n'ai rien d'autre à ajouter."
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Âge : 31
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Lun 26 Aoû 2013 - 11:05

Celle qui fut durant un temps assise sur le trône de magie du Puy écoutait sans trop le paraître les explications qu'on lui donnait. Son regard se portait sur le tatouage zébrant le bras de la jeune elfe et semblait réfléchir à diverses choses, observant par moment Nakor du coin de l'oeil. Oh que oui elle pensait à diverses choses, l'archimage en personne lui amenait sa protégée avec une énigme magique dont la sorcière, avide de mystères et de connaissances, se ferait un plaisir de dévoiler.
Autant le dire le sortilège employé sur Glinaina semblait lui faire plaisir, c'était de la bonne magie Drow dans toute sa splendeur, avec un résultat peu orthodoxe mais appréciable néanmoins. Restait à savoir ce dont il s'agissait mais elle semblait déjà avoir quelques éléments de réponse en tête.
En tant normal elle aurait apprécié d'user de la magie sur le tatouage pour voir ce qu'il pourrait se passer, utiliser des cobayes était dans les moeurs du Puy mais elle n'était plus dans ces obligations étant donné qu'elle suivait un nouveau but au Firmament. Au revoir les méthodes Sombres, il fallait employer des moyens plus conventionnels, surtout en présence de Nakor. Et oui Y'Shahinn restait une Sombre malgré tout avec ses idées et son envie de sadisme gratuit mais elle faisait néanmoins des efforts pour changer de voie.
Elle sembla néanmoins avoir suivie les explications de Glinaina et c'était une bonne chose que d'entendre qu'aucune autre magie ne s'était mixée à la magie originelle. Le cas contraire aurait signifié un véritable capharnaüm magique à démêler.


Tu a bien de la patience pour ne pas avoir envisagé de remède magique durant soixante-dix ans. Je connais certaines personnes qui prendrait cette attitude pour de l'inconscience mais tu a fais le bon choix.
A présente reste calme et ne bouge pas.


La sorcière se leva de son fauteuil pour se diriger vers une commode sur laquelle trônait diverses boites et accessoires. Elle ouvrit un petit écrin pour en sortir ce qui semblait être une sorte de petite pierre noire aux bords lisses. La pierre semblait être faite d'un minéral brut noir ne reflétant pas la lumière et ne semblait à première vue n'avoir aucune utilité magique car non travaillée et sertie dans un bijou ou autre artefact.
Après s'être saisie de l'étrange objet, elle s'approcha de Glinaina et apposa la pierre avec précaution sur le tatouage situé sur le bras. Le contact était celui d'une pierre froide tout à fait habituelle mais l'elfe pouvait sentir que la magie en elle bougeait d'une manière très infime, semblant être attirée ou absorbée par le minéral mystérieux. La pierre se mit à luire subitement, un bref éclat qui s'estompa aussitôt qu'il était arrivé et la sorcière reprit l'objet pour rejoindre à nouveau son bureau sans dire un mot.

Une fois installée sur son fauteuil la Prime Sorcière posa la pierre devant elle, l'observa un instant avant de lancer une décharge d'énergie magique dessus. La pierre se mit à luire de nouveau et sembla expulser un projectile magique vers le plafond. La sorcière usa à nouveau de magie dans la seconde et le projectile se stoppa mystérieusement dans sa course. L'énergie libérée, sembla se rétracter sous l'effet de la magie de la sorcière et se condensa dans sa main sous la forme d'une sphère lumineuse. Le sortilège était toujours en marche et la sphère se fissura pour s'effondrer dans la paume de Y'Shahinn. Un résidu magique se forma et fut projeté vers une feuille de parchemin proche. La magie brula le tissu avant de se dissiper définitivement et des symboles ésotériques se formèrent sur le papier, des symboles incompréhensibles et extrêmement complexes pour quelqu'un n'ayant pas étudié la magie à de hauts niveaux. Pour Nakor les choses semblaient être plus facile à comprendre mais il était clair pour lui que la sorcière venait d'utiliser un sortilège de destruction d'énergie magique .. ou plutôt de déconstruction magique.

Y'Shahinn se mit à observer les symboles tracés sur le parchemin, souriant d'une manière très intéressée. Une expression passa sur son visage un court instant, une sorte de poids s'abattant sur elle et l'accablant avant de s'en aller comme il était venu. Etait-ce de la nostalgie ?
Son regard se posa à nouveau sur Glinaina, un regard emprunt de nouvelles considérations. Dans son coin, Saenathra semblait attendre le dénouement avec impatience.


Ust'kor ...

Les premiers mots furent prononcés dans la langue du Puy dans une sorte de souffle. Mais les mots ne semblaient pas être menaçants ou effrayants, ils semblaient plutôt respectueux. La Prime Sorcière se mit à sourire avant de dévoiler ses conclusions.

C'est une situation plutôt inhabituelle .. voire très inhabituelle. Saches néanmoins que tu ne te transformes pas en Sombre, du moins pas dans le sens où tu l'entends.
Ce qui t'habite n'est pas de la magie ésotérique, ce qui veux dire que je suis dans l'impuissance de te soigner. Tu portes en toi la malédiction d'un dieu des Sombres.


La nouvelle était assénée sans prendre de gants. Une malédiction, rien de moins et rien de plus. La sorcière reprit aussitôt ses explications sans laisser le temps à ses hôtes de reprendre leurs esprits.

Les signes sont clairs, ton tortionnaire était un prêtre de la Déesse Kiel Elghinn, déesse de la cruauté de notre peuple. Il utilisa sa magie divine en faisant appel à cette divinité pour te torturer. J'ignore son but à ce moment précis, certainement te tuer avec de grandes douleurs mais Kiel sembla répondre autrement à son appel et t'a offert un traitement plus dans le long terme.

Kiel Elghinn n'est pas que la divinité de la cruauté, elle est également associée à la colère. ceux qui sont affectés par les murmures de Kiel deviennent auto-destructeurs et colériques, ne faisant plus aucune différence entre amis et ennemis. Le fait que tu ne sois affectée que par ce sentiment prouve l'emprise de cette déesse sur ton être, elle te torture à sa manière. Et cette manière est assez intéressante car tu portes en toi un infime fragment de la Première Colère.

Tu ressens en toi la colère qui a habitée notre peuple à l'aube de sa vie, lorsque nous fumes expulsés de notre territoire par les Elfes. La douleur et la rage de perdre notre foyer, la colère d'être rejetés de tous et de tourner nos armes vers nos anciens cousins. Tu ressens ce que nos ancêtres ont pu connaître voici des milliers d'années, cette rage d'en vouloir au monde entier et de le voir brûler.
Comme tu es une représentante du Premier Peuple, Kiel s'amuse à te faire comprendre ce qu'on endurés les tous premiers Sombres sauf que ton esprit Elfique n'est pas habitué à cette avalanche de sentiments et les effets en sont décuplés.

De nombreux Drows pourraient t'envier, saches-le, car tu es plus proche des Prima Sanguis de notre peuple qu'ils ne pourront jamais l'être. Mais les tourments de Kiel ne sont en rien une bénédiction, la seule voie de sortie prévue par la déesse est l'auto-destruction de la victime ... ce qui arrivera tôt ou tard.


La Prime Sorcière semblait parler en connaissance de cause et semblait en connaître beaucoup sur la magie de la divinité Kiel Elghinn. C'était une chose étonnante chez une adepte du dieu sombre Valas mais bien peu savaient la vérité qui résidait dans le passé de la sorcière .. comme la perte d'un époux sous les tourments de cette déesse .. ou une ancienne relation intime avec un des membres de cet ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1468
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Lun 26 Aoû 2013 - 13:17

Nakor avait donné ses explications, en repensant encore avec vivacité au premier jours où il avait rencontré Glinaina, alors qu'elle était une fière guerrière et qu'elle avait luttait contre une attaque drow, prit lui même a parti de force. Comme avec tous les militaires qu'il rencontrait depuis sa tendre enfance, Nakor avait d'abord été méfiant et un brin désagréable sans doute. Mais elle était tout de même venue le chercher, elle lui avait demandé avec toute la pudeur du monde son aide à lui, ce vieux monsieur humain un peu fou. Et c'est en écoutant ce que disait sa protégée à la Prime Sorcière que le Magistère se rendit compte d'à quel point cela avait dû être difficile pour elle de se livrer. Elle avait conservé son secret pendant plus de soixante dix ans, une vie d'homme dans la souffrance de l'expectative et de l'incompréhension la plus totale sur ce qui était en train de lui arriver. Le sorcier en eut le cœur serré et fut réellement content de se dire que le destin l'avait mené sur sa propre route et lui avait donné assez de force pour qu'elle aille lui demander son aide ou tout du moins des explications. Cela le ramena sur les sensations qu'il avait éprouvées au moment de son exploration magique voilà fort longtemps dans la petite cabane en bois de l'Anaëh. La colère, le changement ancien, plusieurs images qui avaient mené son esprit à voir en elle un de ces anciens elfes, qui avait subit la rage et le courroux si profondément en eux, qu'ils avaient changés pour devenir ce qu'aujourd'hui on appelle un drow. La branche des sylvains qui avait subit une évolution, plutôt détestable finalement car du mauvais côté de la pente. Mais que pouvait-on y faire? Pas grand chose sans doute pour ces sombres si fortement ancrés maintenant dans leur vie et ses habitudes infernales. Y'Shahinn sembla satisfaite, au moins autant que Nakor, car en effet les méandres de la magie à remonter n'étaient donc pas entrelacés de nœuds différents, chacun appartenant à des pratiquants variés. Le vieillard fronça les sourcils lorsqu'il vit sa collègue de travail se lever et aller prendre une pierre dans ses armoires personnelles. Il s'avança imperceptiblement sur sa chaise, comme pour mener une objection et se ravisa : la pierre n'était pas taillé, ni sertie dans un bijou. Cela n'allait être qu'un léger moyen d'introspection, le plus léger que pouvait utiliser une drow telle qu'Y'Shahinn. Sans trop s'en rendre compte, Nakor se mit à sourire : elle faisait des efforts pour modifier un peu ses noires pratiques et le magicien était finalement content de cette notable évolution. Il dit tout haut

"Fais lui confiance Glinaina, comme je lui fais confiance ... cela va aller plutôt vite si je ne me trompes!"

La dernière phrase était à destination de la Princeps du Firmament dont il attendait un simple hochement de tête pour lui confirmer en effet que cela n'allait pas être très intensif. La magie se mit à l'œuvre, Nakor espérant que Glinaina supporterait le traitement et se tenant prêt à intervenir de son côté si la pauvre sylvaine perdait les pédales et son contrôle de soi. Gardant donc un œil attentif sur sa protégée, il observa avec une immense précision ce que tricotait sa confrère dans l'autre coin de la pièce. Il poussa du pied, la chaise de Glinaina, comme pour mettre un peu de distance supplémentaire avec les manipulations arcaniques de la drow et se concentra. Elle cherchait à briser le construct de magie dont elle avait prélevé une infime part en Glinaina, elle détricotait le tout pour faire simple et profane. Les liens magiques, le tissu du sortilège était complexe, mais en quelques instants, Y'Shahinn sembla comprendre de quoi il était fait, elle sembla trouver le bout par lequel tordre tout ce système et le décomposa. Le résultat des courses la rendit un brin nostalgique et elle finit par prendre la parole. La tension était palpable dans l'air, et au fur et à mesure que le monologue se déroulait, Nakor eut ses très vieilles mains qui se mirent à trembler. Par tous les poils de sa barbe infernale! Encore une fois ces foutus dieux intervenaient et pas n'importe lequel, l'un des plus infâmes qui soit aux yeux du vieux magicien : la déesse Kiel Elghinn, maîtresse de la cruauté et de la colère, entité en partie responsable de la scission des elfes d'autrefois. Le vieil homme plongea son regard dans celui d'Y'Shahinn, la sentence était là, elle était sûre d'elle et la magie en avait fait ses preuves. Sans pouvoir se contrôler plus longuement, le maître de la guilde frappa d'un poing puissant le bras de son siège et se leva, pour faire face à Glinaina et mettre son regard antique au niveau de celui de la sylvaine. Cela ne devait pas détruire tout le travail qui avait été fait! Il parla avec emphase et assurance, comme presque jamais il ne l'avait fait

"Nous avions déjà établis cela Glinaina! Y'Shahinn vient de nous apporter la preuve de mes suppositions et de mes ressentis, vieux maintenant d'une dizaine d'années. Je te l'avais dis à l'époque, ton corps change, comme changèrent autrefois une partie des elfes sylvains pour devenir ce que nous nommons les drows aujourd'hui. La malédiction est là et la magie ne peut apporter de contre sort. Et bien voilà une nouvelle preuve que j'étais sur la bonne voie depuis le début et que tu y es donc aussi sans erreur! Le seul moyen de lutter n'est pas magique, mais passe par le contrôle de tes émotions, cela ralenti les effets de l'avancement maudit de cette déesse infernale. Cette nouvelle doit être une force pour toi, pas un abattement Glinaina, nous faisons la seule chose qu'il soit vraiment utile de faire depuis le début. C'est plutôt rassurant, nos efforts ont étaient finalement dans l'unique sens dans lequel ils pouvaient aller. Tu as toi même senti du mieux depuis. Et puis si cela en a tué certains, ils ont majoritairement tous survécu à ce changement. La destruction n'est pas forcément une fin, oui, ta personnalité va changer, oui tu n'es déjà plus celle que tu étais autrefois à l'aube de ta vie. Alors oui, une partie de toi a été détruite, mais on ne peut pas laisser la cruauté l'emporter et permettre de tout détruire, l'autodestruction sera contenu et limitée, elle l'est peut-être déjà depuis le temps que nous travaillons dessus. Tu ne dois jamais laisser l'obscurité envahir ton cœur et briser tes dernières forces, ton remparts est l'espoir d'un meilleur, pas l'inverse!"

Nakor demandait une nouvelle fois à sa pauvre enfant de promettre et de ne pas oublier qu'elle avait promit : elle ne lâcherait pas, elle ne s'avouerait jamais vaincu. A la fin de son discours, Nakor se tourna vers Y'Shahinn, le cœur lourd et prit sa place, les mains encore tremblantes

"Et bien ... je ne pensais pas que cela serait aussi rapide ... vous avez été efficace et précise ... très précise même Y'Shahinn ... "

Nakor inclina la tête en signe de respect, il sentait que cette histoire avait aussi éveillé en elle des souvenirs qu'elle n'avait peut-être pas eu vraiment envie de revivre. Il en était désolé et voulait lui faire savoir. Il termina ainsi

"Je garde espoir en la vie, comme toujours depuis plus de six cents ans que je foule cette terre. Les dieux font leurs effets et les vivants les subissent. Mais certains y résistent et vivent avec. Je veux continuer à croire que chaque malédiction non directement mortelle a son contre effet. Même si cela vous semble ubuesque."

Il avertissait secrètement sa confrère : avec ce qu'elle venait de lui dire, Glinaina n'avait pas besoin d'entendre qu'elle allait mourir quoi qu'elle ferait. Et le vieux fou savait qu'elle comprendrait bien sa petite allusion masquée. Sacrée foutue aventure infernale! Nakor maudissait mille fois le chien qui avait fait cela à sa petite Glinaina.
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2856
Âge : 25
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Mer 28 Aoû 2013 - 21:43

"Tu a bien de la patience pour ne pas avoir envisagé de remède magique durant soixante-dix ans. Je connais certaines personnes qui prendrait cette attitude pour de l'inconscience mais tu a fais le bon choix.
A présent reste calme et ne bouge pas.


Que dire à cela ? Que l'unique raison pour laquelle elle n'avait pas souhaité essayer de guérir la magie par la magie était qu'elle n'avait jamais vraiment aimé cela et qu'en plus, depuis sa deuxième rencontre avec le sorcier drow, qu'elle ne supportait plus aucune magie ? Ou peut-être dire que personne n'avait pris conscience que la balaffre qu'elle avait à l'épaule avait un lien avec la magie, que ce n'était pas juste la marque d'un Sombre qui avait trouvé drôle le fait de laisser une seule et unique survivante à son raid ? Et de toute façon, son village natal était pour la majorité constitué de familles dont au moins un d'entre eux est militaire et non de mages... En bref, c'était plus de la prudence vis-à-vis d'un élément non maîtrisé que de la patience.
Par contre, pour le "reste calme et ne bouge pas"... Ce n'était pas pour dire, mais il y avait de quoi se demander ce qui allait encore se passer.

Elle regarda la mage se lever puis aller jusqu'à un meuble où reposaient divers objets qui disaient plus ou moins quelque chose à l'archère. La Drow ouvrit un écrin et en sortit une sorte de pierre noire et se redirigea avec vers sa patiente. Avec un brin de méfiance Glinaina la regarda s'approcher, redoutant toujours la magie malgré l'encouragement de Nakor, mais elle ne fit rien pour l'empêcher de poser avec une certaine précaution le minéral sur sa peau aux multiples traces. Froid. C'était juste froid. Quoi que... Elle sentit alors dans son bras la magie être aspirée, lui donnant l'impression que c'étaient les traces elles-mêmes qui allaient se glisser dans la pierre, et eut du mal à ne pas reculer subitement le bras afin de se détacher de cet objet. Au lieu de cela elle laissa juste son poing droit se serrer avec force, son visage ne reflétant aucune émotion particulière, jusqu'à ce que la Sombre n'enlève cette pierre bien étrange.
Sans mot dire, celle qui était mère de famille alla se rasseoir sur son fauteuil et regarda un instant la pierre avant de lancer une décharge magique dessus, ce qui eut pour résultat un étrange phénomène : la pierre luit pour la seconde fois et éjecta un projectile dans les airs que la Prime Sorcière arrêta par le biais d'une seconde dose de magie. Glinaina tourna ses yeux vers Nakor, de plus en plus mal à l'aise avec tout cela. Elle essaya de se concentrer sur autre chose, sans vraiment savoir quoi, pour se sortir les mauvaises sensations qui la prenaient de son esprit, tout simplement ne pas trop y penser. Pendant ce temps Y'Shahinn finit de regarder la magie fonctionner et bientôt cette même magie vint brûler un morceau de parchemin pour s'y inscrire en symboles que l'Elfe ne prit pas la peine d'essayer de déchiffrer. Elle se contenta juste d'attendre que la Sombre prenne la parole, s'attendant plus plus à une simple avancée qu'autre chose.

Le verdict tomba alors, implacable, coupant le souffle aussi bien à la jeune femme qu'au vieillard. Kiel Elghinn... Première Colère... Prima Sanguis... Tout lui tombait maintenant sur la conscience, la laissant un moment quoi, digérant difficilement toutes ces informations qu'une partie d'elle-même avait tant envie de connaître.
"Mais les tourments de Kiel ne sont en rien une bénédiction, la seule voie de sortie prévue par la déesse est l'auto-destruction de la victime ... ce qui arrivera tôt ou tard."
Nakor fut le premier à reprendre ses esprits. Les mains tremblantes, il se leva et se voua à donner une leçon à sa protégée pour qu'elle ne baisse pas les bras alors qu'ils avaient enfin pu trouver la cause de son mal, que désormais ils pouvaient trouver comment limiter les dégâts... L'Elfe l'écouta sans émettre aucun son, le regardant juste droit dans les yeux et écoutant ses dires. Il se rassit, elle garda le silence encore quelques temps, les yeux rivés sur le bureau d'Y'Shahinn, terminant de ranger en ordre toutes les informations qui venaient de lui être transmises. La compréhension venait, la colère aussi. Lorsqu'elle releva enfin les yeux vers la sorcière, son regard avait quelque chose de noir, comme emprunt de... quelque chose entre la colère et la volonté. Le ton avec lequel elle reprit la parole fut tout aussi froid que la pierre qui avait été posée sur son bras.


-Les Prima-Sanguis, dites-vous ? Qui sont-ils ?

Sans vraiment savoir pourquoi, Glinaina se leva et marcha doucement à travers la pièce, ses bras tremblants croisés sur son ventre, le regard de nouveau concentré sur un objet invisible. Il se passa bien de longues secondes avant que son regard ne se porte de nouveau sur les deux mages. Pour l'instant, Saenathra lui semblait être devenue complètement transparente.

-Si les premiers Drows ont survécu à leur haine.. Précisez ce que vous venez de dire sur l'auto-destruction. Elle regarda froidement son vieil ami. Que vous parliez bien de mort ou juste d'une transformation, j'aimerai que ce soit clair. S'il-vous-plait."

Cette formule de politesse avait eu du mal à sortir de sa bouche, comme la dernière fois qu'elle avait été dans le Prime Forêt. Elle se demandait qu'est-ce qui pouvait bien amuser une personne sadique au possible si elle savait que de toute façon sa victime finirait par mourir, à moins que ce ne soit réellement amusant de savoir combien d'années elle allait tenir... Mais quoi qu'il en soit, il fallait qu'elle sache. Qu'elle sache vraiment à quoi il allait falloir qu'elle fasse face exactement, quel serait la dureté du combat ; parce qu'elle comptait bien mettre des bâtons dans les roues de cette fichue Déesse !
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Âge : 31
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Jeu 29 Aoû 2013 - 17:11

L'annonce d'une malédiction apportait deux lots de réactions, d'une part celle attendue d'une sorte d'accablement chez Glinaina. Autant le dire on ne faisait pas la fière quand on avait l'attention d'une déesse sur soi. L'autre réaction était celle plutôt enjoué de Nakor pour qui les explications de la Prime Sorcière avaient un goût de réchauffé, il n'en fallait que peu pour qu'il s'attribue le mérite en disant "je le savais".
Y'Shahinn écouta la tirade du vieux mage qui disait que tout le travail effectué jusque là était le meilleur moyen pour lutter contre la malédiction de Kiel, paroles auxquelles la Sombre ne put retenir un furtif sourire narquois.
Qu'imaginais donc Nakor ? Qu'une malédiction n'était qu'une vulgaire maladie dont il fallait en ignorer les symptômes ? Ce genre de discours montrait qu'il prenait les choses pour moins graves qu'elles ne l'étaient. Une divinité était une volonté implacable, parfaitement capable d'aller à l'encontre de la volonté d'une victime, la sorcière ne le savait que trop bien. Si Kiel s'était montrée patiente jusque là c'était parce qu'elle le désirait, les prochaines crises de Glinaina pouvaient être d'une importance telle que son entrainement de "self-control" s'avérerait totalement inefficace. Nul doute que l'Elfe apprécierait l'ironie de la situation lorsque cet épisode se présentera, à moins que cette idée ne lui vendra pas à l'esprit alors qu'elle disparaîtra dans une orgie destructrice.

Mais la jeune elfe semblait avoir du répondant et cherchait à en savoir plus sur les paroles dites par la Prime Sorcière plus tôt. Il était vrai qu'elle avait prononcé des mots inconnus des autres peuples et dont seul un Sombre pouvait en comprendre le sens. Ce genre d'intérêt était à noter avec un bon point et la sorcière lui accorda ce genre d'explications.


Les Prima Sanguis .. les "Premiers Sangs" dans ton langage. Ils furent les premiers dirigeants de notre peuple alors que nous peuplions encore ce qui allait devenir Aduram. Ces Sombres étaient les Protecteurs de notre territoire et nous ont gouvernés durant un temps et ont formés ce qui allait devenir la société du Puy d'Elda.
Il y eu quatre familles nobles nommées Men’Arohel, Deäl’Honn, Himrelth et Bertelan. Aujourd'hui ces lignées sont directement éteintes mais de nombreux croisements on données lieu à un certain nombre de lignées de Prima Sanguis "purs". Je peux te nommer quelques Sombres actuels comme Tebirahc Zaurahel l'ancien Gardien d'Uriz et Premier Feu, Elvanshalee Hune'Baenre la Haute-Prêtresse de Teïweon. Saenathra ici présente est même une cousine proche de l'ancienne famille Deäl’Honn mais elle n'est pas de sang pur.
Dans tout le Puy d'Elda tu ne trouvera pas de nobles ayant un rang social plus élevés que les Prima Sanguis. Ils ont fournis bon nombre de nos généraux, de nos Hauts-Prêtres et de nos sorciers.

J'ai dis que tu étais proche d'eux. Non pas par le sang mais par ce que tu traverse, les premiers Prima Sanguis ont connus ce que fut la Première Colère et tu expérimente ce qu'ils ont ressentis à l'aube de notre peuple.


La suite par contre était moins glorieuse car la naïveté reprit les paroles des deux êtres qu'elle avait en face d'elle. La sorcière gratifia Nakor d'un regard regardant signifiant "votre manque de foi me consterne" quand il lui ordonna implicitement de ne pas parler de manière pessimiste. Qu'espérait il à voiler la réalité ? Si elle venait de dire que seule la mort était au bout du chemin alors elle ne mentait pas. Si les autruches existaient sur Miradelphia alors nul doute qu'elle en offrirait une au vieux fou.
Glinaina en rajouta une couche en demandant des éclaircissements. Qu'y avait il de plus clair à "vous allez mourir" ?


Avez vous tous deux suivis ce que j'ai pu dire plus tôt ? Il ne s'agit en rien d'une transformation car un Sombre n'est pas fait uniquement que de colère. Glinaina subit un seul aspect de ce qu'on éprouvés les premiers Sombres et c'est cela qui est dangereux pour elle. Oui il y a eu des survivants à la première colère, uniquement à cause du fait qu'il y avait d'autre choses à l'oeuvre en même temps. Les tourments de Kiel seuls forcent un être à entrer dans une spirale sans retour où il représente petit à petit une menace pour son entourage, y compris ses propres enfants.
C'est une auto-destruction malicieuse car l'être atteint s'en prend à tout ce qui se trouve devant lui et seule la mort peut l'en délivrer. De nombreux Sombres ont trouvés la mort au combat alimentés par cette rage destructrice, emportant avec eux nombre d'ennemis jusqu'à ce que le poids de leurs blessures ne se fasse trop grand. Et il s'agit d'un sacrifice noble car ils ont pu s'éloigner de leurs proches de leur propre volonté avant qu'ils ne commettent l'irréparable.
Penses tu, Glinaina, que ces Sombres ne possédaient aucune volonté et qu'ils n'ont pas tentés de résister aux murmures de la Déesse des tourments ?

Je ne peux qu'offrir un traitement partiel de ce cas vu qu'il ne se manifeste qu'en présence de magie si je comprend bien. Si vous souhaitez un traitement définitif alors il vous faut trouver un prêtre de Kiel pour que ce dernier prie la Déesse afin qu'elle lève la malédiction, mais je doute fortement qu'un tel prêtre accepte de le faire. Ou alors vous prenez le contre-pied de votre système de "contrôle" et laissez Glinaina goûter librement aux autres aspects de ce qui fait un Sombre. Qui sait sa colère se mixera de ce fait aux autres instincts mais elle sera alors un Drow dans le corps d'un Elfe, n'ayant plus rien à voir ce qu'elle était à l'origine.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1468
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Jeu 12 Sep 2013 - 19:46

Nakor observa sa pauvre petite protégée qui restait froide et distante. Elle encaissait le coup et ce n'était pas une mince affaire. Elle posa des questions pendant que les deux mages s'affrontaient dans un regard meurtrier de mépris et de désarrois. Elle explicita quelques points historiques pendant que le vieux fou gardait les yeux fermés, la respiration lourdement profonde. Peste soit des maléfices, des religieux trop obséquieux et de la torture dans son plus grand ensemble. Et alors il entendit quelque chose qui lui fit rouvrir les yeux avec vigueur. Se moquait-elle de son auditoire. Elle débita un flot de propos qui finirent par montrer qu'elle ne s'écoutait pas elle même. Ou alors elle changeait d'avis comme de vêtement léger! Nakor fronça les sourcils et prit la parole à la suite d'Y'Shahinn

"Mais enfin, vous plaisantez Y'Shahinn? Bien sur que nous vous avons écouté, vous parliez de mort, de destruction personnelle et voilà que maintenant vous indiquez qu'il existe un traitement curatif partiel et une possibilité de prière dévote pour se sortir de là. J'ai bien fais de maintenir l'idée que le définitif n'est jamais si absolu qu'on le prétend ma chère collègue! Peut-être qu'en continuant de dire mes sottises tout haut, vous allez vous même vous révéler en lien avec ce culte maudit! Pale-sang-bleu!"

Il prononça son dernier mot composé sur un ton plus fort qu'il ne le voulait, emporté par la colère de cette situation inacceptable. Il se jeta au fond de sa chaise, un brin affalé et les poings fermés sur les accoudoirs de sa chaise. Il souffla longuement, ses yeux bleus intenses dans ceux de la Princeps du Firmament. S'apaisant sensiblement il radoucit son regard et continua avant qu'une autre prenne la parole

"Pardon Y'Shahinn ... je m'emporte. Mais je suis sur que vous comprendrez pourquoi. Je n'ai jamais apprécié l'absolutisme de certaines situations et le manque de contrôle que l'on peut, de fait, subir sans pouvoir demander son reste ... hummm ... un prêtre de Kiel, voilà une entité sans doute fort rare, même au sein du Puys non? De quel nature serait le traitement partiel que vous proposez?"

Nakor était une fois de plus insistant sur un point : si magie il y avait, il devait d'avoir savoir ce qui allait se produire. Il l'avait promis à son ami elfe Delnwë et il comptait bien tenir sa promesse. Puis revenant sur un dernier point il ajouta précipitamment

"Puisque le changement définitif et complet de personnalité revient déjà à la mort de Glinaina!"

Oui, il fallait bien le dire, que ce soit sur un plan métaphysique ou non, si Glinaina devenait la drow qu'elle menaçait de devenir, la Glinaina que l'on connaissait n'existerait plus, elle serait donc l'équivalent d'une elfe morte, étant devenue une drow. Et le vieux fou comptait bien faire ce qu'il fallait pour éviter cette transformation.
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2856
Âge : 25
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Ven 13 Sep 2013 - 20:53

Toujours debout au milieu de la salle, à regarder la Sombre parler de Primas Sanguis et de magie divine, l'Elfe écoutait cette femme clarifier le point sur lequel il pouvait y avoir quiproquo, même si cela passait par un sermon. Bien sûr qu'elle avait écouté la Princeps du Firmament, sinon elle n'aurait aucunement posé cette question. Au contraire, elle avait souhaité un éclairsissement pour être sûre d'avoir bien compris ses propos ou bien si c'était Nakor qui avait eu raison de réagir ainsi. Et c'était elle qui avait bien compris, donc que le vieil Archimage essayait de se voiler la face. Elle n'avait qu'un temps limité devant elle avant que la haine ne la dévore, du moins était-ce ce qu'avait prévu cette fichue Kiel.

Sans faire passer la moindre émotion sur son visage d'Elfe, Glinaina écouta Y'Shahinn parler, ne répondant aucunement à sa question, et laissa le vieil homme réagir à nouveau à cela. Ce n'est qu'une fois que celui-ci eut posé ses questions qu'elle participa à l'échange, d'un ton tout à fait neutre, limite trop pour quelqu'un étant directement concerné par cette histoire des plus surnaturelles.


"En un sens la conclusion de cette histoire est définitive, Nakor, sauf miracle. Soit Kiel arrive à avoir assez d'emprise sur mon être pour que j'en vienne à m'auto-détruire, soit pour rester en vie j'accepte que ma personnalité première soit détruite pour laisser place à une autre qui serait complètement différente - ce qui est déjà le cas, quoi que je n'ai pas encore fait ce choix -.

Elle laissa un silence s'installer avant de continuer sa pensée. Pour tout dire, cette pensée en était maintenant au fait qu'il y avait la possibilité qu'elle devienne une Sombre dans le corps d'une Elfe, ce qui se ferait par le biais de la découverte des différents vices que l'on trouve chez la race sombre, comme le sadisme, la luxure... ce qui la ramena des années en arrière, près de huit pour être précise, la fois où le Prêtre de Kiel l'avait marquée de façon à ce que sa Déesse vienne poser un regard sur la jeune fille qu'elle était. Elle ne s'en souvenait pas exactement à cause du traumatisme, mais elle avait la certitude qu'elle avait été violée pendant cette scéance de tortures. Ce qui avait dû être la cause de ses mauvaises réactions qu'elle avait au contact physique avec un autre corps. Donc s'abandonner à la luxure... Le fait même d'essayer de s'imaginer la chose la mettait plus que mal à l'aise, alors se retrouver à faire l'amour avec quelqu'un qu'elle n'aimait pas réellement ? Déjà qu'elle pensait qu'elle aurait du mal le jour venu avec Glenn, malgré tout l'amour qu'elle avait pour lui, alors sans cette émotion qui aide à accepter tant de choses ?

Sans trop s'en rendre compte, elle avait porté la main à sa bouche, le coude calé contre l'autre bras replié en travers du ventre, et avait mordu le bout extrême de son pouce avec ses dents. Son regard n'avait pas changé, l'expression de son visage à peine. Glinaina laissa son pouce tranquille pour pouvoir parler sans entraves.


-Je ne suis pas prête pour essayer de devenir une Sombre, Y'Shahinn. Du moins pas encore."

C'était tout. Elle voulait bien demander à quoi correspondait le "traîtement partiel" dont avait parlé la sorcière quelques instants auparavant, mais la question avait déjà été posée par Nakor. Inutile de poser deux fois la même question, elle connaîtrait la réponse bien assez tôt, du moins pouvait-elle le supposer.
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Âge : 31
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Dim 15 Sep 2013 - 20:43

Y'Shahinn laissa Nakor sortir un peu de ses gonds, la situation de la jeune elfe lui tenait vraiment à coeur et cela l'amusait un peu de le voir dans d'autres sentiments que ceux de la folie quotidienne qu'il affichait. Autant oui il avait écouté mais il continuait à se murer dans sa propre interprétation du processus de transformation et c'est cela que la Sorcière lui reprochait.
Mais bon, au moins il acceptait de prendre en compte certaines suggestions de sa confère. La malédiction était définitive si on ne faisait rien, surtout pas avec ce simili-concept de maîtrise d'émotions. Par contre il existait des remèdes complets comme l'intervention d'un prêtre de Kiel ou le mixage d'émotions pour faire de Glinaina une Drow accomplie psychiquement.


Mon rang de Prime Sorcière était absolu, la place du dieu Valas dans la société du Puy faisait que j'avais également un pied dans le domaine de la religion. Les prêtres de Kiel sont rares en effet mais leur Haut-Prêtre est relativement connu. Cela dit je doute fortement qu'un membre de ce culte accepte d'aller à l'encontre de l'oeuvre de sa déesse. Même moi je ne le ferais pas si je me trouvais dans sa situation. N'oublions pas que le dernier mot reviens à Kiel pour ce qui est de lever cette malédiction et personne ne commande les bons vouloirs d'une divinité.

Glinaina refusa la seconde option proposée par la Sorcière, à savoir le mixage des émotions. C'était là une méthode plutôt sage par rapport la première mais cela semblait trop pour une simple Elfe, après tout les deux races étaient soeurs ennemies. Soit .. il ne restait donc qu'un traitement partiel, celui qui avait été évoqué par Y'Shahinn. Mais aucun de ses visiteurs ne savait encore ce dont il retournait.


Soit .. l'approche partielle donc. Mais avant toute chose jeune Glinaina, apprends qu'une Sombre aime la hiérarchie. Donc même si tu me vois comme une ennemie de ton peuple, ou comme l'associée de ton protecteur ici-présent, j'aimerais que tu emplois les termes "Dame Nehleän" lorsque tu t'adresse à moi. N'oublie pas que je suis une noble de haut rang, ayant été l'interlocutrice de Rois, de généraux et de Hauts-Prêtres, directrice du monde magique du Puy et Reine des arcanes Sombres. Libre à toi de le croire ou non mais seul le Roi des Sombres présidait au dessus de moi, tu n'oserais pas appeler une personne du palais de Dyarque par son prénom n'est ce pas ?

Cette remise au point effectuée, la Sombre se leva de nouveau de son fauteuil pour aller fouiller dans un coffre situé non loin. La Sorcière avait emporté divers objets lors de son exil, la mystérieuse pierre vue plus tôt en était un. Cette fois elle amena un petit écrin sur son bureau. En l'ouvrant, elle dévoila une sorte de pierre taillée en forme de monolithe couvert d'inscriptions magiques, l'objet était assez petit pour faire office d'amulette. Cette fois il n'y avait pas de doutes, cette chose était indéniablement magique.

Mon rôle de Prime Sorcière n'était pas seulement de présider la magie mais également d'en mener les études. De nombreux projets d'explorations magiques se sont déroulées sous mes ordres afin de créer de nouveaux sorts ou de nouvelles applications. Ces recherches étaient principalement destinées à l'armée.
Peu d'Elfes le savent mais ce sont mes inventions magiques qui ont brisées les murs de votre Fort Ellyrion lors de sa chute. Ruven en a eu un léger goût si je ne me trompe pas, tu étais présente.
Cet objet est une autre des inventions qui ont été employées contre Ellyrion. Ne te fie pas à cette petite taille, les vraies armes sont bien plus grandes. Tu a devant toi une Ul'nusst, un artefact magique dont la fonction est de détruire les sorts et d'altérer les vitesses des projectiles envoyés sur un espace donné dans le but de protéger les troupes. J'ai eu dans l'idée d'en faire une version miniature d'où ce prototype.
Seulement c'est en partie un échec qui cette petite taille ne peut avoir les mêmes effets qu'une véritable Ul'nusst. Néanmoins, elle conserve quelques particularités dont celle de perturber la magie environnante.

Tes crises se dévoilent lorsque de la magie est présente si je ne m'abuse. Si tu porte ceci en permanence, tu pourrais, dans la plupart des cas, ne pas ressentir la magie qui t'environne.
Cet objet n'a aucune fonction de défense comme celles précédemment citées mais je pense qu'il pourrait t'aider pour prévenir l'apparition de crises.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1468
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Mer 2 Oct 2013 - 19:58

Nakor écouta en se tournant assez gravement en direction de sa petite protégée. Elle avait décidé, elle avait accepté et de plein fouet. Presque de manière résignée. Pale-sang-bleu que sa remarque lui crevait le cœur. La pauvre enfant voyait sa mort venir, ce qui pour un membre du peuple immortel était plus qu'une étape. Après cette remarque le vieux fou se renfrogna en croisant ses bras et en se jetant presque sur le dossier de sa chaise. Il fit une moue désapprobatrice et écouta simplement la suite. Ses yeux perçants allant de l'une à l'autre, il en avait presque oublié l'existence de la gourgandine qui servait de protégée à Y'Shahinn. Pendant que l'ancienne Prime Sorcière drow expliquait quelques petites choses sur le culte de Kiel et son ancien poste, le magicien fronça des sourcils et se mit à réfléchir. Un prêtre du culte de la cruauté qui n'accepterait pas d'intercéder auprès de sa déesse. Evidemment, mais on ne lui demandait pas de demander à la déesse de modifier quoi que ce soit, par contre, peut-être pourrait-il simplement demander à la satanée déesse si elle pouvait entendre ce que des gens venant d'un monde où aucun ne priait pour elle, avaient à dire. Après tout, ainsi on ne forçait pas la déesse, le prêtre ne prenait pas de risque. A la déesse de choisir si la cruauté la plus grande serait de laisser la jeune elfe dans cet état où de briser ce qu'un de ses fervents serviteur avait appelé de toutes ses forces. Une tentative qui ne coutait rien, mais comment contacter un tel personnage. Sans faire intervenir Y'Shahinn? Il faudrait sans doute se présenter dans le monde drow, et braver trop de dangers. Nakor fit claquer ses lèvres alors qu'Y'Shahinn venait de se lever et prit sa décision, il parlerait à sa collègue magicienne quand Glinaina s'en irait. Cela lui ferait sans doute vivre une aventure supplémentaire après tout. Et au pire, il aura essayé plutôt que de vivre dans le remord éternel. Il avait, même plongé dans ses profondes réflexions, entendu la petite remarque sur le rang de noblesse de la sorcière. Elle avait raison et avait le droit à son titre, même s'il avait été gagné dans le sang ou la noirceur, elle était au niveau magique et dans sa maitrise de l'art occulte, fortement respectable. L'utilisation qu'elle en avait fait été sans doute à revoir, mais tout de même. Il coula donc un petit regard à Glinaina et hocha de la tête lentement pour lui confirmer que oui, un petit peu de respect envers la Princeps du Firmament ne pouvait pas faire de mal. Nakor se permettait de la nommer par son prénom, mais parce qu'il avait un rang magique gagné à la sueur de son front, et supérieur à celui de la drow. Il la vouvoyait cependant, encore maintenant qu'ils régnaient tous deux sur une guilde. Elle présenta alors, en revenant de son armoire, un objet fort sophistiqué, et qui amena une légère perturbation dans la pièce. Le vieillard s'avança de nouveau sur son siège et tendit la main en direction de sa collègue.

"Puis-je?"

Bien sur que, comme il l'avait exigé, il fallait d'abord qu'il analyse un peu ce petit artefact. En effet, Ellyrion était un mauvais souvenir pour les magiciens qui s'y trouvaient à l'époque de la bataille en Ruven. Une fois que l'objet tomba dans la main du vieux fou, il se mit à faire de petits test, enfermant sa magie loin de sa main, puis la ramenant légèrement, la déplaçant et la faisant revenir. Il hocha de la tête et planta son regard dans celui de la Princeps

"C'est une assez belle création Y'Shahinn, en effet la réduction de sa taille à dû inhiber des possibilités de trajectoire de flux internes et de contournement mais son effet est tout de même largement palpable. Et la magie est très concentrée dedans et autour ... cela pourrait aider réellement Glinaina. Un artéfact qui nécessitait une alimentation magique ou une constante émanation de pouvoir n'aurait pas pu être envisagé puisque cela aurait affecté notre jeune amie. Mais avec ça, les choses ne devraient se réveiller et se mettre à perturber la magie qu'au bon moment. Il faudrait cependant tenter de régler la sphère d'action, afin que Glinaina puisse ne jamais risquer d'être dans la zone d'efficacité concrète du sortilège. Puisque, si le cercle de perturbation se retrouve sur elle, les effets dissipatoires utilisant aussi de la magie, cela n'amènerait pas de soulagement et ses crises n'auront pas pour cause la magie externe mais celle de l'artéfact lui même qu'en pensez-vous?"

Le magicien était soudainement entré dans une explication magique que seule sa collègue pourrait comprendre. Elle y amènerait ses réponses à son tour, il ne restait plus qu'à Glinaina d'accepter ou non, mais si le réglage pouvait être fait, alors oui cela fonctionnerait pour le moment, afin d'éloigner les méfaits de la magie sur la jeune sylvaine. Elle n'aurait donc plus qu'à s'occuper de ses émotions. Une avancée certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Y'Shahinn Nehleän
Drow
avatar

Féminin
Nombre de messages : 394
Âge : 31
Date d'inscription : 31/10/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 125 ans (avant ellipse à la création de la fiche)
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   Mer 9 Oct 2013 - 21:32

La sorcière laissa Nakor effectuer ses investigations sur le prototype laissé bien en évidence sur son bureau. Certes il était protecteur envers sa protégée et souhaitait s'assurer que tout objet ne vienne pas mettre en péril la sécurité de la jeune Elfe mais elle le laissa faire au nom de la curiosité qui animait tout maître des arcanes désireux d'apprendre et de découvrir. Régner sur la magie était une position ultime mais elle et Nakor étaient avant tout des êtres assoiffés de curiosité, ils leur restaient énormément à apprendre et voir ce que l'autre gardait en réserve était une source d'intérêt appréciable.
Ce n'était pas pour rien que ces deux-là avaient réussis à collaborer sur un projet de guilde alors que tout les destinaient à s'affronter à la place : chacun avait à découvrir les secrets arcaniques de l'autre dans leur quête personnelle du progrès. Et les partenariats à la "je t'aime moi non plus" étaient de celles qui tuaient le plus l'ennui et la monotonie, surtout pour une Sombre éprise de complots et de domination. Le jeu n'en était que plus intéressant.

Bien entendu les explications magiques fusèrent sans tarder, Nakor cherchant à en savoir plus sur ce qu'il avait entre les mains. La miniaturisation de l'arme l'avait en effet privée de ses effets premiers mais il s'agissait là d'un prototype, non d'un produit final. La question de sa compatibilité avec le cas de Glinaina se posait car la pauvre subissait ses crises lorsqu'elle était en présence de magie, un artefact de cette même nature risquait de faire pire que mieux. Mais Y'Shahinn avait également considéré ce fait avant de se décider à recourir au pendentif. La jeune Elfe restait silencieuse mais elle écouterait certainement ce que la sorcière et le mage avaient à se dire.


Limiter la magie par de la magie .. Il est vrai que ma proposition a de quoi susciter quelques interrogations. Mais je pense que le cas de votre jeune protégée est compatible avec une forme d'énergie magique passive sinon elle ne pourrait pas conserver son esprit alors qu'elle est assise juste à coté de deux puissants pratiquants des arcanes tels que nous. Notre simple présence magique devrait lui déclencher des crises mais il n'en semble rien.
Cette Ul'nusst est comme vous l'avez suggéré, c'est une sorte de sphère protectrice formée tout autour de la personne. En faire un artefact de magie réactive propre à identifier une menace et à apporter une réponse appropriée était bien trop difficile à mettre en oeuvre. Le principe de ces armes est de protéger passivement une sphère donnée, d'où l'idée de tenter de la miniaturiser pour en faire une protection individuelle.

Je suis certaine que Glinaina ne ressentira aucune complication face à cette magie d'altération située tout autour de son corps. Sauf si elle est en présence d'une magie puissante, là l'artefact verra ses limites dépassées. Mais sa vie de tout les jours ne devrait pas poser de problèmes, même le Firmament sera aussi calme qu'un désert pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles entre lointaines cousines. (PV Y'Sha)
» Retrouvailles entre cousins
» Les retrouvailles entre frères [With Fabian]
» Retrouvailles entre amis? [Noah]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Royaume de Naelis :: L'Aurore-
Sauter vers: