AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2086
Âge : 31
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Lun 29 Juil 2013 - 10:30

La guerre avait mis à mal le nord de la Péninsule et la misère avait été omniprésente dans les terres qu'elles avaient traversé... Elle avait escorté Adlaenne jusqu'à un endroit qui pouvait lui être familier, ca la rassurerait et lui permettrait de se remettre de toutes ses émotions dans un endroit qu'elle connaissait plutôt que de vivre comme une sauvage au milieu de l'ithrii-vaan, poursuivie par une Drow maniaque. Enfin... C'était du passé maintenant ! Les choses s'étaient calmées et elle avait enfin pu retrouver un rythme de vie beaucoup plus calme, presque proche de celui de son passé !
Elle n'avait pas été reconnue lors de sa traversée de terres, certainement qu'elle avait été oubliée. Après tout, après plus de deux années de disparition brutale qui s'était suivies de guerres, les mercenaires comme chasseurs de primes avaient eut d'autres choses en tête. Et puis ils avaient du la penser morte. Cependant ca n'empêchait pas de rester prudente.

Elle avait  passé le poste de garde d'un bourg fortifié d'Erac sans grande difficulté, après tout, un jour de marché les gardes sont légèrement moins regardant surtout quand on a un bon motif pour venir en ville... Pour le coup elle avait laissé sa lance chez la messagère, de manière à être la plus discrète possible, ne gardant que son épée et sa dague à la ceinture. En ces temps troublés voir des gens se balader armés n'était pas exceptionnel, bien au contraire ! Le temps humide d'automne lui avait permis de garder sa capuche rabattue, dissimulant ses oreilles aux locaux tout en évitant de croiser leurs regardes pour pas que ses yeux ne les perturbe et fassent qu'ils se souviennent d'elle.

L'avenue principale s'était remplie de vendeurs divers et variés, des échoppes locales ou simplement des étals de marchands qui passent leur vie sur les routes. Une animation qu'elle n'avait plus vu depuis longtemps... Trop longtemps et qui lui remémoraient des souvenirs. Elle laissa sa monture au maréchal-ferrant. L'animal avait perdu un fer il y a quelques jours juste avant d'arriver dans la région. Elle perdit un temps fou à tenter d'expliquer pourquoi une femme en arme, avec un accent Diantrais avait un cheval marqué par Langehack sur les terres d'Erac.
Elle déambula entre les échoppes, bourse bien à l’abri des dagues et mains indiscrètes, s'arrêtant de temps à autre à un étal pour regarder ou acheter des vivres en prévision du prochain voyage. Partirait-elle seule ? Telle était la question... Elle se surpris à rêvasser, se laissant bercer par les cris et le brouhaha de la foule : Diantra lui manquait...

Le cliquetis des armes la sortirent de ses pensées, la faisant revenir sur terre. Une patrouille de la milice locale, un sergent d'arme avec deux miliciens qui s'assuraient que le commerce se passe bien sans fauteurs de troubles qui se déplaçait avec hâte. Elle les esquiva en se glissant dans ce qui semblait être le "stand" d'un vendeur de chevaux qui avait emmené quelques bêtes à se séparer et certainement pour se faire connaitre. Elle se positionna à côté d'un mâle, un cheval de trait qui ne payait pas de mine à côté d'une petite jument plus destinée à la monte pour la bourgeoisie locale.
Malheureusement, elle avait oublié ce détail... Ce vilain détail qui lui pourrissait la vie : Ces chevaux n'étaient pas entrainés pour le combat ou les longs voyages. Ils n'avaient pas été habitués à "l'inconnu" comme celui qu'elle avait laissé au maréchal-ferrant et qu'elle avait volé quelques semaines plus tôt. Et voilà qu'il commençait à stresser, soufflant bruyamment et commençant avec des hennissements paniqués. La peur chez ses animaux était contagieuse, et si elle ne le calmait pas immédiatement, elle se transmettrait aux autres. Elle l'attrapa avec force, tirant sur le mord pour le faire taire, la douleur que ça provoquerait calmerait forcément l'animal qui ne se laissa pas faire au début, essayant de la faire reculer avec un mouvement brusque de la tête qui n'eut que pour effet de lui enlever sa capuche, révélant ainsi à qui voudrait le voir une nature de sang mêlée qui ne manquerait pas d'attirer le regard des curieux.

Cependant la peur du premier s'était transmise à la seconde et bien qu'elle tenait fermement le premier, gérer deux chevaux n'était pas la chose la plus simple à faire. Et si personne ne le faisait et bien, ça serait pire qu'une peste et se propagerait au reste des montures.

C'était encore sans compter la "chevelure blonde" à qui semblaient appartenir les montures...


Dernière édition par Johann le Mer 31 Juil 2013 - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Mar 30 Juil 2013 - 18:39





«  Pour un cheval de trop  »


Le soleil rasa l'horizon d'une couleur chatoyante lorsqu'Evangeline était déjà debout, à préparer sa journée au marché matinale. C'était déjà préparé depuis quelques jours sur son carnet où elle y note tous les occupants de son haras. Elle y compta pas moins d'une trentaine de chevaux, qu'elle rachète, vend, échange ou bien reproduit et capture (rare mais ça peut arriver). Les jeunes lads étaient aussi debout, en train de nettoyer les écuries et prendre soin des équidés. Evangeline avait pris pitié pour ces gosses des rues qui mendiaient en ville pour quelques miettes. En même temps, ce travail leurs permettait de survivre, d'avoir une chance, d'avoir un futur. Certains prirent la poudre d'escampette lorsqu'ils eurent la possibilité, d'autres préfèrent rester et devint des employés fidèles et responsables.
Elle entra dans les écuries pour ce diriger vers un box bien précis, celui d'Artos, un cheval de trait à la robe souris. Il avait une musculature importante et robuste, il était destiné pour du travail de labeur soit dans les champs soit dans les forêts pour aider les bûcherons. C'est un cheval calme, docile et obéissant. Evangeline l'avait acheté jeune avec son frère, Dank, un autre étalon déjà vendu il y a quelques mois par un agriculteur de Langehack, il avait eu une bonne récolte cette année et a pu avoir assez d'économies pour s'acheter un deuxième cheval. Elle harnachait Artos, en veillant à ce qu'il soit en bonne santé et avoir une bonne présentation, ne put s'empêcher de donner quelques coups de brosse sur l'encolure ce qui aide à calmer les bêtes. Suite à cela, elle confie les rennes à un jeune garçon d'une quinzaine d'années pour leur sortir.
Puis fut le tour de la jument, Lïthil, au bout de l'écurie, elle a été mise à l'écart due à son mauvais caractère qui stressait ses compagnons. Dès l'approche d'Evangeline, on sentait que la jument l'avait remarqué et hennissait de façon prétentieusement. Elle ne put s'empêcher de rire en la voyant faire et n'avait pas peur, cachant dans sa main une friandise aux goûts de carottes. Comme par magie, la belle devint docile et obéissante, la jeune femme en profita pour l'harnacher elle aussi pour la sortir. Les deux chevaux harnachés, prêts à partir, la jeune femme donna ses instructions à l'aîné des enfants lui confiant le poste de responsable, chose qu'elle a déjà légué maintes fois sans trop de problèmes par la suite.
Après avoir marché une petite heure dans la rase campagne de la contrée d'Erac, elle pouvait voir au loin les remparts du duché. Le brouhaha de la ville avec ses musiques, ses cris, ses rires se faisaient déjà entendre. Tenant les rennes des chevaux, elle les guidaient vers un endroit en dehors de tout cela, où se tenaient des stands gorgeant de commerçants et de quelques escrocs. En entrant, elle saluait ses confrères d'un sourire avant de prendre la place qu'elle prenait d'habitude à chaque jour de ventes publiques. Elle y installa ses deux protégés, les attachants à un poteau près d'une botte de foin et d'un seau d'eau. Le soleil était pas tout à fait en haut du ciel et le vent emmenait des brises fraîches, l'attente de potentiels clients fut d'abord longue et insupportable. Chaque fois, Evangeline se fait avoir par son impatience, par son impulsivité de jeune personne. Elle s'occupa en brossant ses chevaux, riant des plaisanteries de ses voisins de stand mais qu'elle se méfia quand même. Elle n'était pas la seule femme à tenir un stand seule, il y avait aussi des couturières mais les hommes ont du mal à accepter qu'une femme gagne sa vie seule. Elle s'en moqua, ces hommes pouvaient dire ce qu'ils voulaient cela l'empêchait pas de travailler durement et de réussir à gagner de l'argent.
Elle entendit deux hommes s'approcher de son stand en regardant ses chevaux, surtout la jument à la robe isabelle. Elle se dirigea vers eux, leur souhaitant un bon jour et leur demandant si ils étaient intéressés par l'achat de sa jument qu'elle présentait aussi talentueusement qu'un bon marchand. Alors qu'elle leur fit l'éloge de son cheval, parlant de sa race, de sa lignée et de ses compétences, elle remarqua l'attitude changée de ses bêtes. Fronçant des sourcils, profitait que les deux clients discutèrent, Evangeline se pencha et vit une paire de jambes en trop. De peur qu'on essaye de lui voler son gagne pain, elle s'approcha de l'intrus, caressant ses bêtes pour les calmer et se retrouva face à face avec une femme aux attraits elfiques. La dévisageant, elle lui demanda sur un ton sec

"Que faites-vous là? Personne ne touche à mes chevaux sans ma permission .. Tu voulais me les voler n'est-ce pas?"

Regardant sa main qui tenait son cheval, la retira brusquement, lui montrant bien qu'il ne faut pas toucher quand ce n'est pas à soi. Jetant des coups d'oeil furtifs vers les deux hommes et se montrant sévère devant elle.


crédit codes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2086
Âge : 31
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Mer 31 Juil 2013 - 15:46

Elle avait effrayé ce maudit canasson, elle le savait... Depuis ces années il suffisait d'un peu de stress pour qu'ils "sentent" cette odeur, ou cette aura d'écailles qui devait l'entourer et signaler à ces animaux un danger ou alors la présence d'un prédateur. Seules les bêtes bien dressées restaient calme au premier contact, les destriers, ces chevaux dressés pour la bataille et habitués à rester calme en toute circonstance faisaient partis de ceux-là. Mais en ce qui concernait le bétail ou les autres bêtes destinées à la ferme... C'était bien autre chose et justement, ces deux chevaux faisaient partis de cette autre chose !

Et voilà que la propriétaire des bêtes s'en mêlait... L'accusant de voleuse en plus ! Elle se retint de ne pas lui faire payer cet affront par le sang, mais ce n'était pas le moment de se faire remarquer. En guise de réponse elle lui jeta un regard noir posant ses mains sur le pommeau de son épée.

"Vous auriez préféré que votre bête mal dressée continue de paniquer et s'enfuis au milieu de la foule car une personne est passée trop près d'elle ? Vous devriez plutôt me remercier qu'il n'y ait pas eut de blessés au lieu de m'insulter !"

Elle tapa brutalement le sol avec son pied dans le bruit métallique de ses bottes, comme pour les remettre correctement suite aux appuis qu'elle avait pris pour arrêter le cheval, qui eut l'effet d'effrayer encore plus celui-ci et donc la jument à côté de lui. Oui, elle jouait de ce fait. Elle l'avait insulté, et elle le lui ferait payer d'une manière pas très réglementaire mais pour le moins efficace en la tournant en ridicule. Avec ca, si elle ne perdait pas les clients !
L'animal ne l'avait pas quitté des yeux, renâclant et piétinant sur place comme s'il n'attendait qu'une seule chose : pouvoir s'enfuir et mettre le plus de distance possible entre lui et cet endroit, entrainant à sa suite l'autre animal.

Gérer deux bêtes qui paniquent en même temps en étant seul c'est difficile, surtout quand l'un des deux est un cheval de trait dépassant facilement la tonne de muscle et qui peut broyer un os sans difficulté à cause d'un mouvement mal placé. Elle regarda la commerçante se dépatouiller avec sa galère, la gratifiant d'un sourire presque moqueur.

"Mais suis-je bête, peut-être avez-vous besoin d'aide ?" demanda-t-elle avec pseudo-diplomatie.

Oh, son aide pouvait aggraver comme arranger la situation le temps que l'animal s'habitue à sa présence et finisse par se calmer. Elle avait eut à calmer sa bonne vieille jument qui avait perdu toute confiance la première fois et avait un peu de mal à faire revenir la relation là ou elle en était avant, alors un bourrin auquel elle ne tenait pas et qu'elle ne connaissait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Jeu 1 Aoû 2013 - 20:51





«  Pour un cheval de trop  »


Elle dévisageait la jeune femme, cherchant à savoir le but de sa présence à effrayer ses chevaux qu'elle tenta de calmer en caressant leurs épaules avec douceur. Cherchait-elle à lui nuire son business? Si c'est le cas, pourquoi? Qu'a-t-elle bien pu lui faire faire pour qu'elle lui fasse ce mauvais coup? Evangeline cherchait dans ses souvenirs une personne auquel elle lui aurait fait du mal. Elle se demandait même si elle était pas une espionne de son père qui cherche à la récupérer. Plus elle se posait des questions, plus la méfiance envers cette femme grandissait. Fronçant des sourcils, attendait une réponse de l'intéressée, elle se tenait droite, sur la défensive, prête à se défendre s'il le fallait.

"Vous auriez préféré que votre bête mal dressée continue de paniquer et s'enfuis au milieu de la foule car une personne est passée trop près d'elle ? Vous devriez plutôt me remercier qu'il n'y ait pas eut de blessés au lieu de m'insulter !"

Evangeline voyait rouge, elle osait dévaloriser son travail d'éleveuse en lui faisant la remarque que ses chevaux n'étaient pas aussi calmes qu'il le faudrait. Elle tenait les rennes d'une poignée ferme, enrageant de l'intérieur, ne voulant pas la laisser dire ainsi sans en payer le prix. Mais, cette femme eut la brillante idée de taper du pied avec ses bottes en métal pour effrayer ses bêtes qui hennissaient et devenaient très nerveux. Artos se démangeait de partir, tapant des pattes le sol et bougeant sa tête pour se libérer des rennes en cordes. La jeune éleveuse lui parlait pour le calmer :

"Tout doux Artos tout doux !! Chuuutt !!! Non ... Calme !!"

Lui caressant les joues et le front mais ses naseaux respiraient rapidement et ses oreilles bougeaient dans tous les sens, il fallait qu'elle le calme. Alors qu'elle s'occupait du cheval de trait, la jeune jument était surexcitée à son tour, ne voulant plus rester et tira sur la corde en réussissant. Ne sachant pas où se diriger, elle s'hasardait dans les stands et trottait tout droit.
Evangeline tenait d'une main Artos qui se calmait peu à peu, elle lui avait bandé les yeux pour qu'il oublie ses craintes mais elle s'inquiétait pour sa jument. Les clients étaient partis depuis quelques temps et n'attendit pas une seconde en montant sur son cheval. Se penchant vers la trouble-fête qui se moquait d'elle :

"Mais suis-je bête, peut-être avez-vous besoin d'aide ?"

Une aide? De sa part? Plutôt mourir ! Elle est venu lui pourrir la journée, ça c'est sûre et ne veut plus la rencontrer de si tôt.

"Une aide? De vous? Vous avez fait assez de dégâts voyez-vous !"

Lançant son cheval au trot pour partir à la recherche de sa jument en fuite. Attrapant au passage son sac où les friandises de la belle y étaient entreposées.

crédit codes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2086
Âge : 31
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Ven 2 Aoû 2013 - 14:27

La vendeuse devait être bien trop orgueilleuse pour accepter de l'aide d'une inconnue, la conséquence fut la fuite de la jeune jument que Joh laissa faire sans sourciller. Après tout, elle n'avait qu'à pas l'avoir insultée ! Elle aussi simplement les épaules au refus de sa proposition d'aide. Après tout qu'y avait-il à répondre ? Qu'elle se trompait et que Joh avait dressé et envoyé à la mort plus de destriers que cette jeune femme n'avait élevé dans sa vie ?

Elle la regarda partir, remettant sa capuche qui lui recouvrait les oreilles et dissimulait ses fausses origines aux yeux de tous. Mais déjà certains regards plus curieux que malveillants s'étaient posés sur elle. Et la meilleure chose à faire était de continuer sa route, sans se retourner. Retourner à ses préoccupations et se fondre dans la masse.

Si la vendeuse voulait lui rendre la monnaie de sa pièce et lui faire payer le manque à gagner, elle aurait quelques difficultés à la retrouver immédiatement. Mais les rues n'étaient pas encore des plus actives, l'activité des champs laisserait le temps et la tranquillité à celle-ci pour la retrouver, avant l'arrivée des paysans ayant terminé leur labeur journalier.
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Sam 10 Aoû 2013 - 17:42





«  Pour un cheval de trop  »


Elle ne faisait plus attention à cette dangereuse femme qui crée des problèmes en moins de cinq minutes. A cheval sur Artos, trottant rapidement entre les allées des marchands, suivant sa jument qu'elle apercevait au loin, la fixant pour ne pas la perdre. Raaah cette jeune pouliche galopait et ne s'arrêtait pas, Evangeline espérait que quelqu'un l'arrête dans son élan mais tout le monde se reculait pour la laisser passer. Qui oserait stopper un cheval en plein galop? Qui n'aurait pas peur de se faire piétiner? Personne. L'éleveuse grognait dans sa barbe, maudissant cette femme aux allures étranges, mais en sortant enfin du marché, elle perdit de vue sa pouliche. Tirant sur la corde pour ralentir Arthos pour mieux analyser la situation, elle demanda aux passants :

"Excusez moi, avez vous passer une jument à toute vitesse?"

Ils leur montrèrent du doigt (oui, c'est mal poli mais ce ne sont pas tous des nobles Razz) et Evangeline n'attendit pas plus longtemps et se remit en route. Après quelques minutes de galop, elle se retrouva au pied de la muraille d'Erac et tomba sur Lïthil, la pouliche pur sang, en train de déguster des pommes seule. La cavalière descend de son destrier en douceur, évitant de faire des bruits brusque pour aborder sa bête qui était calmée. Avançant pas à pas, la patience arrive toujours à ses fins et réussit à empoigner les rennes de la belle et ne la lâche plus. Lui caressant le flan puis la tête, elle sut qu'elle la suivrait sans faire d'histoire. Ils reprirent le chemin du retour, tenant ses chevaux par leur rennes et remonta sur Arthos pour rappliquer plus rapidement car elle ne comptait pas en rester là avec cette inconnue.
Atteignant les abords du marché, elle reconnut la cape sombre que portait la crapuleuse qui marchait en essayant de se faire discrète auprès des gardes. Evangeline trouvait cela louche et choisit l'idée d'attacher ses chevaux à un arbre pas loin, près d'un point d'eau et d'herbes à brouter pour suivre cette femme.
Lors d'un virage, elle accéléra le pas pour la pousser et la coincer contre un arbre, furieuse et serrant les poings pas pour se battre mais pour contrôler sa colère. Elle la plaqua contre le tronc, un bras contre sa gorge et à la main une dague qu'elle porte toujours. Approchant son visage du sien et lui dit sur un ton sec :

"TOI ! Tu m'as fait perdre une vente ! J'espère que tu as de quoi me rembourser ce désagrément?"

crédit codes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2086
Âge : 31
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Lun 12 Aoû 2013 - 17:41


Qu'espérait-elle faire à agir ainsi sur la colère ? La pseudo éleveuse de chevaux étaient venue faire une réclamation sous prétexte d'un remboursement d'une vente qu'elle n'aurait de toute manière pas fait et agressait maintenant quelqu'un dont elle ignorait tout ? Non ce n'était pas le comportement de quelqu'un qui tue de sang froid, ou qui serait simplement capable de le faire en regardant sa victime droit dans les yeux. Joh par contre... Ces scrupules avaient disparus ces dernières années, et elle fixait son agresseur, sachant pertinemment que ses iris dorés pourraient rendre son regard insoutenable.

"Il ne vaut mieux dégainer une arme que quand on a l'intension de réellement s'en servir."

L'éleveuse avait sa dague sous la gorge de Joh, pour appuyer ses propos, elle pu sentir un objet pointu au niveau de ses côtes et il n'était pas difficile de deviner ce que ça pouvait être. Croyait-elle qu'une vagabonde ne se promène sans se battre et ne soit pas prête à riposter ?

"De là ou elle est, la pointe ira directement titiller votre cœur. Si vous avez de la chance vous serez morte en moins de 10minutes, noyée dans votre propre sang une fois que ma dague aura traversé le poumon. Sans que personne ici ne puisse vous sauver."

Elle ne plaisantait pas, un ton parfaitement sec et un regard ne montrant pas d'hésitation et au contraire semblait montrer qu'une seule chose : une envie de tuer. Était-elle réellement sérieuse ? La réponse était dure à cerner, mais si l'éleveuse ne se ravisait pas, elle le deviendrait. Son dernier ordre était de survivre et elle comptait bien le suivre jusqu'au bout, qu'importe le prix.

"Et si au lieu de s'entretuer nous parlions de manière civilisée autrement que par les armes autour d'une choppe ? C'est certainement mieux que de perdre la vie."

Comment pouvait-elle agir d'une manière aussi détachée, allant jusqu'à ignorer la présence de la lame autour de son cou ? De l'assurance ou simplement de l'inconscience ? Dans tous les cas elle proposait une issue de secours non violente à la vendeuse. Et plus qu'une question, ses derniers mots étaient réellement un conseil. Discuter avant de se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Lun 12 Aoû 2013 - 19:08





«  Pour un cheval de trop  »


Tenant sa prisonnière entre ses mains enfin plaquée contre le mur, dague à la main et visage fermé, elle écoutait attentivement ses paroles et ne bougea pas d'un cil. Elle sentit contre elle, quelque chose de pointue proche de son ventre, devinant une arme coupante et ne put s'empêcher de reculer, peur de se faire embrocher par accident ou bien intentionnellement. Fixant ses yeux qui étaient assez hypnotisant, on aurait dit un effet magnétique qui l'empêchait de regarder ailleurs tout en buvant ses paroles. Est-ce que cette femme est magicienne? Sorcière? Il fallait s'en détacher et recula d'un pas, baissant les bras et garda sa dague dans la main bien fermement. Elle prit une distance avec elle pour éviter toute attaque surprise.
Sa proposition d'enterrer la hache de guerre autour d'une chope n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd. Croisant les bras, commença à marcher autour d'elle telle une hyène tourmentant sa proie, elle répondait :

"Je te menace d'une dague .." qu'elle montra en levant la main puis continua à parler "Et tu me proposes une choppe? Essayes-tu de noyer le poisson? Ne serait-ce pas une entourloupe pour profiter au moment où j'aurai le dos tourné pour m'abattre?"

Jouant avec sa dague contre son doigt de la main droite et tenant le manche par la main gauche, elle continuait à marcher autour de l'inconnue, la dévisageant et finit par s'arrêter en répondant :

"Soit .. Allons à votre taverne .. Vous m'avez si gentiment proposé de me payer une tournée que je n'oserai refuser.. Je vous emboîte le pas et attention !" Menaçant de sa dague et haussant le ton de sa voix, se faisant plus menaçante "Si j'aperçois que ce n'était qu'un coup fourré" Tourne la tête vers les gardes postés plus loin et avec un sourire malicieux :
"J'appelle la garde .."

Sachant pertinent que cette femme les évitaient sans en connaître la raison mais cela doit la mettre en mauvaise posture si elle se faisait attraper. Evangeline vint chercher ses chevaux en surveillant la jeune femme d'un oeil et l'attendit pour aller en centre ville.

crédit codes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2086
Âge : 31
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Mar 13 Aoû 2013 - 20:01

Son agresseur avait eut un mouvement de recul, comme quoi elle n'était pas si sûre d'elle que ça sur sa capacité à lui trancher la gorge avant que Joh ne la transperce de sa lame. Et de toute manière égorger avec une lame sur la gorge... Donnait généralement quelque chose d'incomplet qui permettait de sauver la personne normale derrière. Alors quelqu'un comme elle... Ca aurait été du gâteau avec un peu d'aide.

"Si j'avais eut envie de vous abattre je l'aurai déjà fait." répondit-elle avec désinvolture. "Vous vous seriez embrochée seule sur ma dague comme une grande fille en me sautant ainsi dessus. Et c'est ce qu'il se passera la prochaine fois. Je n'ai pas beaucoup de patience avec ceux qui me menacent."

Et elle la menaçait encore. Avait-elle réellement accepté d'enterrer la hache de guerre ou c'était simplement pour essayer de lui extorquer de l'or ? Ces commerçants étaient bien tous des voleurs, encore pire que les bandits de grands chemins et autres mercenaires vivant de ripaille entre deux guerres et contrats juteux. Eux, ils se cachaient derrière une activité "respectable" pour commettre leurs méfaits. Dans tous les cas si elle continuait à jouer avec ses armes, Joh ferait de même, sauf que pour elle ce n'était pas un jeu.

"Nous ne sommes pas encore assez proche pour que je vous paye une tournée. Mais si vous désirez tant mon argent, il faudra le faire comme tout bandit qui se respecte, en payant le prix du sang, ce que vous semblez encline à faire en gardant cette dague en main." Sur ces mots elle sourit simplement, la désignant clairement dans ces propos. "D'ailleurs, en parlant de la garde..."

Elle héla les deux miliciens non loin, qui semblaient plus s'occuper de regarder quelques paires de fesses des citadines plutôt que d'essayer d'attraper un quelconque voleur à l'étalage. Laissant la son "agresseur", elle s'approcha des deux hommes sans hésitation, de cette courte discussion, l'éleveuse pu voir un échange de petite monnaie et comprendre quelques mots comme "mouflets" "chevaux" "vin" ainsi qu'un geste désignant une direction. Acceptant les pièces les deux gardes haussèrent les épaules et partirent vraisemblablement la dépenser à la taverne plutôt de faire ce qui leur avait été demandé. Mais bon.

"Vous savez comment sa fonctionne" lui dit-elle en revenant. "Et si vous ne voulez pas vous faire arrêter, ranger cette dague me parait la meilleure idée."

En s'approchant de nouveau d'elle, les deux montures se mirent de nouveau à renâcler et pour la moins calme des deux à s'exciter quelque peu. Visiblement la "demi-elfe" avait quelque chose pour les effrayer, mais quoi ?

"Et puis ca fait longtemps que je n'ai plus parlé monture." Elle désigna une direction. "Ils m'ont conseillé la taverne dans cette direction, à ce qu'il parait lui au moins il ne coupe ni sa bière, ni son vin avec de l'eau."

Fuir quelque chose dans de tels lieux était le meilleurs moyen de se faire remarquer par un comportement étrange. Faire comme si l'on avait rien à se reprocher était beaucoup plus facile pour ne pas éveiller les soupçons. Et ce ne seraient pas deux miliciens, certainement conscrits pour l'occasion du marché qui allaient faire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Mer 4 Sep 2013 - 16:38





«  Pour un cheval de trop  »


Evangeline ne s'attendait pas à sa réponse si désinvolte :

"Nous ne sommes pas encore assez proche pour que je vous paye une tournée. Mais si vous désirez tant mon argent, il faudra le faire comme tout bandit qui se respecte, en payant le prix du sang, ce que vous semblez encline à faire en gardant cette dague en main." Sur ces mots elle lui sourit simplement, la désignant clairement dans ces propos. "D'ailleurs, en parlant de la garde..."

La jeune commerçante porta son attention sur les gardes postés pas loin d'elles, ils furent appelés et l'inconnue les rejoignit pour discuter entre eux, puis elle leur donna une bourse mais Evangeline ne pouvait les entendre à sa hauteur. Elle croisa les bras, puis se décida d'aller les voir mais les deux gardes partirent en ville sans l'attendre. Elle arriva vers l'autre femme pour lui demander des explications. Sur un ton de plaisanterie, elle répondit sans vraiment répondre à la question et en demandant de ranger son arme pour être mieux à l'aise et pour ne pas attirer non plus l'attention sur elles. Ce qu'elle fit après un moment d'hésitation, jetant un œil autour d'elles et voyant un marchand de bijoux les regarder. Elle lui lança un regard noir, fronçant des sourcils et rangea sa dague dans sa ceinture en se tournant vers son interlocutrice qui proposa :

"Et puis ça fait longtemps que je n'ai plus parlé monture." Elle désigna une direction. "Ils m'ont conseillé la taverne dans cette direction, à ce qu'il parait lui au moins il ne coupe ni sa bière, ni son vin avec de l'eau."

Evangeline finit par sourire en coin, décroisant les bras et allant chercher ses bêtes qui avaient l'air encore mal à l'aise avec cette fille. Curieux même, elle le saura peut être pourquoi en discutant avec elle autour d'une chope. Le soleil réchauffait le continent, la température grimpait progressivement et la soif se sentait en entendant le mot "taverne". Elle entra dans la ville accompagnée de ses chevaux, prenant la direction indiquée et regardant les passants. Quelques uns regardaient ses chevaux avec curiosité ou intérêt, d'autres lui souriait, cherchant de la sympathie et encore d'autres n'osaient pas la regarder, par dépit ou mal être. S'arrêtant après plusieurs minutes de marche en compagnie de l'autre femme devant une taverne bien animé, attacha ses destriers près d'un abreuvoir et rentra en poussant la porte en bois assez lourde et imposante. Evangeline balaya la salle d'un rapide coup d’œil, retrouvant les deux gardes de tout à l'heure, avec des boissons entre les doigts et une femme aguicheuse sur leurs genoux. Elle ne put s'empêcher d'hausser les sourcils et de sourire, trouvant ce spectacle plus comique qu'intéressant. Elle chercha ensuite une table de libre, attendant debout devant l'entrée.

crédit codes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2086
Âge : 31
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Jeu 5 Sep 2013 - 15:46

L'animation d'une ville, d'une taverne avec le lot de soulards et de joueurs qui misaient leur misérable solde ou le peu d'argent qu'ils avaient dans des jeux de cartes tous aussi stupides les uns que les autres mais qui au bout de quelques chopines devenaient de plus en plus difficiles à jouer au fur et à mesure des parties à cause des tricheurs qui réinventaient les règles ou en ajoutaient des nouvelles. Ce qui faisait au final tout l'attrait de ces jeux !

L'entrée de deux femmes, dont une en arme et visiblement pas entièrement humaine, dans ce lieu de jeu et de débauche ne passa pas inaperçu, et les regards les plus... Affamés se posèrent sur elles, certainement des ivrognes trop heureux de se trouver quelque chose à se mettre sous la dent. Autrement dit un accueil en grande pompe ! Les deux soldats qu'elle avait payé de deux pièces la saluèrent d'un signe de la main, qu'elle leur rendit avec un sourire qui ne trahissait que de l'amusement. Elle ne s'attendait pas à les y retrouver ! Mais alors pas du tout !
Le tenancier les accueillit même avec ce qui semblait être deux choppes... De laits alors que Joh s'installait à une table proche.

"Pour ces dames ! Un bon lait bien chaud ! A moins que ces dernières ne préfèrent de la tisane ?" avait-il accompagné d'un rire gras qui ne manqua pas d'entrainer celui de l'assemblée et attirant un peu plus sur elles l'attention des deux soldats que Joh avait payé pour tout autre chose. Ce qui signifiait clairement que ce n'était ni un salon de thé, ni un endroit pour les jeunes femmes de bonne mœurs.
"Garde ta pisse d'âne pour tes gosses et emmène moi ton meilleur vin !"

Le patron la regarda l'air mi-amusé, mi-étonné. Il allait répliquer quand l'un des soldats le héla.

"C'est bon Richard, sert lui ce qu'elle demande ! Elle sait y faire !"

Le patron haussa les épaules retirant la choppe de lait de devant Joh, mais laissant celle d'Evangeline (qui devrait se débrouiller) à sa place alors que Joh remerciait le garde d'un signe de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Lun 9 Sep 2013 - 5:30





«  Pour un cheval de trop  »


On sentait le regards de toutes les personnes présentes dans la pièce, à les dévisager sans gêne et à les juger sur leur apparences. Une femme armée aux attraits elfiques et une autre, simple femme en robe qui n'avait pas l'air dangereuse. Elles étaient jolies à regarder que des hommes s'imaginaient les prendre dans leur lit avec délice. 
Elles prirent place près d'une table libre alors que le tenancier arriva avec deux choppes de boissons, en y jetant un oeil, Evangeline reconnut que c'était du lait à la couleur et se tourna vers l'inconnue qui n'avait pas l'air enchantée de voir cette mauvaise blague. Lui répondant sur un ton sec :

"Garde ta pisse d'âne pour tes gosses et emmène moi ton meilleur vin !"

Cette façon de parler était assez cru et cela surprenait Evangeline. Elle croisait les bras et regardait la scène entre le tavernier et les gardes qui le convainquent d'abandonner en servant sa commande. Il s'exécuta mais le fit que pour sa voisine. Elle le regarda, le fixa même et répondit :

"Qu'attendez-vous? Je ne vais pas boire votre lait ! Servez moi du vin !"

Elle espérait qu'il obéisse mais bien au contraire, il se moqua ouvertement en répondant :

"Je n'ai plus de vin pour les fillettes, Hahaha !"

Evangeline voyait rouge et s'énervait, tapant du poing sur la table et jetant le contenu du lait sur la figure du tavernier en ajoutant :

"A votre santé !" 

Tous les clients assistant à la scène étaient mort de rire et le tavernier rentra dans une colère noire, s'essuyant le visage et tenta d'attraper Evangeline pour lui donner une correction 

"Sale peste, viens ici que je t'attrape ! Je vais t'apprendre le respect !"

Elle recula, évitant ses mains grasses et poilues et contourna la table. Elle saisit une chaise et l'utilisa pour parer à ses tentatives d'approches tel une dompteuse et son tigre. La jeune fille se défendait puis attaqua avec les pieds de la chaise, le faisant reculer vers son bar. Un grand homme armé arrêta le spectacle en attrapant le tavernier par le col et lui demandant sur un ton calme :

"Laisse la et sers lui du vin" le fixant dans les yeux et plongea l'atmosphère de la pièce dans un silence lourd.
Evangeline en était bouche bée, ne comprenant pas pourquoi il prit sa défense. Elle ne sut que répondre du regard cet homme, faisait un signe de tête, reconnaissante de son geste. Le tavernier, déçut de ne pouvoir s'amuser avec cette jeune femme, alla chercher une bouteille et la posa sur leur table sans poser de regards sur elles, ne voulant qu'une chose, qu'elles disparaissent au plus vite. 


crédit codes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2086
Âge : 31
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Lun 9 Sep 2013 - 19:07

Décidément cette commerçante - bandit adorait se faire remarquer. Elle se voyait presque en elle quelques années auparavant ou pour essayer de gagner le respect elle devait être celle qui gueulait et frappait le plus fort pour être entendue. Elle avait mis des années et un peu d'aide pour s'apercevoir qu'en fait, ca ne servait pas à grand chose mis à part gaspiller son énergie. Il suffisait d'avoir les bons contacts au bon moment.
Elle laissa l'excitée régler ses soucis toute seule, après tout si elle était assez grande pour la menacer d'une arme, elle pouvait gérer un tenancier sans se faire embarquer par la garde ! Au pire, elle se ferait embarquer... Ce ne serait pas son problème ! Pour le moment elle était juste une distraction supplémentaire de laquelle il était amusant de profiter !

"On dirait que tu aimes te mettre dans des situations embarrassantes. La garde t'aurait volontiers embarquée si cet homme n'était pas intervenu." dit-elle en désignant les deux soldats qu'elle avait payé récemment qui se rasseyaient. "Ce n'est pas celui qui hurle le plus fort qui a forcément raison et pour en avoir fait l'expérience ce genre de chose dessert énormément dans les hautes sphères."

Pour l'avoir vécue et s'être fait mettre à pied pour avoir agit de la sorte, elle le savait parfaitement - en même temps elle avait tenté d'embrocher la sœur du roi - et elle avait du faire des sacrifices pour récupérer ses fonctions.

Elle commença à sentir le vin, par précaution au cas ou il ait tourné au vinaigre, avant d'en boire une longue gorgée. A ce rythme aux yeux des spectateurs elle finirait complètement ivre en deux choppes à les descendre aussi vite, certains commençaient certainement déjà à s'imaginer une approche une fois ce moment arrivé pour tenter leur chance de passer des moments intimes avec les demoiselles ivres mortes. Et bon, avec un peu de chance, ca l'inciterait à la suivre et lui délierait la langue !

"C'est sûr que ce n'est pas le vin de l'estrevent." Commenta-t-elle. "T'en penses quoi ? Ca mérite de casser un tabouret sur la tête du patron ? Après la chaise, ca fera la doublette."

Première étape : Inciter la demoiselle à boire plus que de raison.
Seconde étape : La faire passer à la casserolle.
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Mar 17 Sep 2013 - 19:03





«  Pour un cheval de trop  »



Evangeline saisit la pinte pour se servir un gobelet, encore mécontente de la réaction puérile de ce tavernier et un peu troublée par l'aide que son voisin de table lui avait apporté sans rien demander en contre-partie. Elle ne pouvait s'empêcher de dévisager l'homme en armure, qui leur tournait le dos. Cependant, son attention fut détournée par une réflexion sortit de sa voisine.

"On dirait que tu aimes te mettre dans des situations embarrassantes. La garde t'aurait volontiers embarquée si cet homme n'était pas intervenu."

Evangeline tournait la tête pour la regarder continuer à parler sur un ton exaspérant.

"Ce n'est pas celui qui hurle le plus fort qui a forcément raison et pour en avoir fait l'expérience ce genre de chose dessert énormément dans les hautes sphères."

Tournoyant le vin dans son bock, l'approchant de son nez pour l'humer. Elle fronça des sourcils par réflexe avant de boire une gorgée. En avalant, elle fut surprise en remarquant la grande soif de sa connaissance qui buvait de longue gorgées sans reprendre son souffle. Elle ne put s'empêcher de la faire remarquer avec un sourire pincé :

"Tu avais une sacré soif dis moi .. Au faite, quel est ton nom? On ne s'est pas présenté je crois non?"

Buvant une autre gorgée de pinard à en finir sa pinte et le vit se remplir automatiquement, jetant un regard malicieux envers cette femme qui lui demandait son avis sur le vin. Elle répondit sur un ton amusé :

"Je dis que c'est mieux que son lait tourné, as-tu remarqué que nous sommes épiées de nos moindres gestes? Ils attendent quelque chose de notre part?" Faisant un geste de la têtes vers la bande de gars jouant aux dés et qui les regardaient à chaque tours.

Levant le récipient contenant sa consommation à ses lèvres pour boire à nouveau une bonne gorgée, balayant la pièce du regard discrètement, se rassurant en sentant sa dague à sa ceinture d'une caresse discrète, frottant sa main contre sa hanche avant de la reposer sur son genoux.

crédit codes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2086
Âge : 31
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Mar 24 Sep 2013 - 17:40

Oui, elles attiraient l'attention. Après tout comment n'aurait-elles pas pu ? Les femmes étaient souvent plus présentes dans les campagnes et les chaumières qu'à la taverne en train de picoler le même vin que les hommes ! Surtout qu'il était de raison commune que les femmes tenaient beaucoup moins l'alcool que ces messieurs, et donc qu'il y aurait bientôt de quoi s'amuser pour eux avec deux paires de fesses ivres facile à approcher.

"Tu étais plus occupée à me menacer de ta dague et à tenter de me voler qu'à te présenter." Répondit simplement Joh, qui par ses gestes incitait sa petite camarade à continuer de boire. "Iris, c'est le nom que l'on m'a donné. La raison n'est pas difficile à comprendre" dit-elle avec un sourire.

En voilà un beau mensonge bien franc ! Comme il était beau ! Bon en même temps il était bien ficelé, surtout quand tu fixes quelqu'un dans les yeux et que cette personne se sent presque obligée de soutenir le regard. Elle était devenue très forte à ce petit jeu ! Et puis elle réagissait à ce nom à minima par curiosité quand on appelait son cheval.
Elle ne répondit cependant pas à la remarque sur les hommes qui les regardaient avec insistance, si ca choquait sa pseudo camarade... Tant pis pour elle ! Déjà fallait-il qu'elle se présente, cette pseudo-éleveuse de chevaux qui avaient tenté de lui soutirer sa bourse.

"Ca fait longtemps que j'ai quitté la péninsule, il ne fait parfois pas bon d'être soi-même ici bas." dit-elle en rabattant une mèche de cheveux derrière son oreille gauche pour dégager son oreille et mettre en avant ce qu'elle voulait dire. "Qu'elles sont les dernières nouvelles ? J'ai entendu parlé de guerres entre les nobles. Le régent laisse faire sans rien dire ? Avec ces armées en marche, les affaires ont du être bonne en vente de destriers j'imagine.

La question était posée sur un ton montrant l'intérêt qu'elle avait sur les dernières affaires politiques de la péninsule. Savoir ou l'on mettait les pieds et le terres à éviter pour une voyageuse de sa stature était primordial après tout, l'histoire d'éviter de se faire chasser à coup de fourche ou d'arbalète. Après tout des humaines ayant cette tête là, ca ne courrait pas les campagnes ! Surtout si loin en territoire humains.
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Sam 12 Oct 2013 - 20:13





«  Pour un cheval de trop  »


Cette auberge était loin d'être un lieu calme, un brouhaha assourdissait les clients car ils parlaient tous en même temps avec différents intonations. On ne pouvait se comprendre ni suivre une conversation sans se concentrer sur autre chose. L'ouïe doit être bien manier pour ne pas perdre le fil de la conversation. Evangeline se focalisait sur son verre pour n'écouter que son acolyte de table qui se présenta sous le nom d'Iris. Elle haussa les sourcils, trouvant ce nom si .. comment dire .. simplet ou fleur bleu peut-être ? En tout cas, ce nom ne lui allait pas du tout mais tant pis pour elle, c'est son nom après tout. Iris l'incitait à la regarder dans les yeux et Evangeline se sentit hypnotiser, envoûter, se demandant même pourquoi elles étaient là et que faisaient-elles? Cette sensation était très désagréable pour elle, ne supportant pas cette impression de ne rien contrôler. Elle se pinça la jambe pour se forcer à détourner le regard, qu'elle réussit en baissant les yeux et levant son verre pour boire une bonne gorgée de vin. Iris parlait à nouveau, racontant sa provenance, l'éleveuse remarqua sa "différence" mais n'en fit rien. Se servant à nouveau, elle se tourna vers elle pour lui répondre à ses questions d'actualité. Sur un ton las :

"Les dernières nouvelles? Et bien notre cher Aetius a disparu, paix à son âme, c'est sa femme et ses ... enfants qui ont prit les rennes de l'état." Tournant les yeux et soupirant, se demandant où cette histoire allait les mener, espérant pas au pire. Continue :

"Et pour les guerres, et bien c'est devenu plutôt calme .. Je crois qu'il doit y avoir une pause ou bien une fin? On me dit plusieurs nouvelles différentes que je ne sais plus sur qui fier.. Bref les affaires ont ralenti, ce sont plutôt les commerçants et ouvriers qui viennent faire affaire avec moi que les seigneurs et leur armée."

Tenant sa tête avec le coude contre la table, l'air fatiguée sûrement due à l'alcool. Se massait le front et regardait à nouveau Iris tout en évitant ses yeux et demanda :

"Je ne peux t'en dire plus .. Pas que je ne veuille pas mais plutôt que j'ai rien d'autres à te dire .. Et puis, je ne suis pas guide touristique, je ne connais pas tout d'ici, je ne fais que tenir mon commerce comme je peux."

Elle fit une moue, se demandant ce qu'elle allait devenir, si son haras va se fructifier ou bien si son avenir sera différent du présent. L'alcool rend la petite malheureuse et même déprimée. Plus elle se sent mal, plus elle boit et c'est ce qu'elle fit, remplissant plusieurs fois son rêve en tirant la gueule.


crédit codes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2086
Âge : 31
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Mer 16 Oct 2013 - 5:29

Ce chien d'Ivrey, coureur de jupon, collectionneur de putain était donc mort ? En voilà une nouvelle qu'elle était bonne ! Très bonne même ! Et celui qui avait réussit ce coup de maitre méritait une médaille d'avoir débarrassé la péninsule de ce traitre ! Elle eut d'ailleurs un peu de mal à contenir sa joie et un sourire se dessina sur ses lèvres. Son seul regret ? De ne pas avoir été là pour le voir rendre son dernier soupir et pisser sur sa tombe !
Et puis, la péninsule était tombée bien bas ! Confier les rênes du pouvoirs à une des catins du chien le temps qu'un de ses bâtards soit assez grand pour régner, voici une pensée bien triste pour celle qui avait donné une bonne partie de sa vie et de sa santé pour protéger ce même royaume qui tomberait en décrépitude.

Quant aux derniers conflits elle ne savait visiblement pas grand chose, les mercenaires et autres soldats qu'elle avait croisé en savaient certainement beaucoup plus. En tout cas la vie du duché n'avait pas été impacté par ces dits conflits, au moins ils n'avaient pas pris autant d'ampleur que ça !

Elle remarqua le petit manège de l'humaine en face d'elle alors qu'elle allait reprendre ses questions, qui commençait à boire un peu trop et à se décomposer au fur et à mesure que le temps passait, serait-elle du genre à aimer boire mais à avoir l'alcool triste ? Quel dommage, elle la laissa faire quelques temps, pour être bien sûre que sa petite camarade était bien ivre, puis Joh ou plutôt "Iris" posa en douceur sa main sur celle de l'humaine, afin de l'empêcher de se resservir et d'aggraver son cas.

"Je crois que tu as assez bu pour le moment. Il serait dommage que je te laisse aux mains d'un de ces mâles en rut qui nous observent depuis tout à l'heure et n'attendent que ça."

Elle lui retirerait même son godet pour l'empêcher de reprendre, après tout même si Joh avait suivi sa compagne de beuverie dans la quantité de liquide ingurgité, les effets étaient loin d'être les mêmes et était maintenant contrainte de s'occuper des gens ivres alors qu'elle ne pouvait plus finir dans leur état ! Et pour accompagner ses dires elle désigna la table non loin ou des joueurs de cartes les observaient depuis qu'elles étaient rentrées. Après tout vu le bruit qu'elles avaient fait !
Elle procédait avec précaution en s'approchant de l'humaine, les gens ivres pouvaient être dangereux surtout s'ils possédaient une arme blanche. D'ailleurs lui confisquer serait la prochaine étape pour la conduire en toute sécurité vers un endroit ou elle pourrait cuver son vin sans se faire engrosser.

"Je vais te raccompagner dans un endroit ou tu pourra décuver avant de reprendre ma route."
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Sam 2 Nov 2013 - 16:04





«  Pour un cheval de trop  »


La réaction d'Iris à propos de la mort d'Aetius interpella Evangeline. Avait-elle des griefs avec cette personne pour en être si joyeuse de connaître sa disparition ? En tout cas, elle n'en était pas indifférente de le savoir. Elle s'arrêta, regarda cette femme avec un air déconcerté, ne sachant qu'en penser. Elle n'avait pas du tout confiance en cette femme aux allures étrangement trop elfiques. Avalant une dernière gorgée de vin, sa voisine repoussa son godet vers le milieu de la table en lui conseillant d'arrêter, trouvant qu'elle avait assez abusé de cette boisson. Evangeline ne répondit que par un haussement des épaules pour montrer son désintérêt de ces hommes, à croire que l'alcool change les gens après une certaine quantité ingurgitée. Ne pouvant se tenir debout en équilibre sans se tenir sur la table d'une main hésitante. La jeune femme avait la bougeotte, voulant partir et prendre l'air. Iris se leva aussi et lui proposa :

"Je vais te raccompagner dans un endroit ou tu pourra décuver avant de reprendre ma route."

Evangeline se tint la tête comme si elle avait peur de la faire tomber mais aussi en sentant une douleur pointer le bout de son nez à la tempe. Elle ferma les yeux et fouilla sa bourse attachée à sa ceinture pour trouver des écus. Elle en saisit deux et les jeta sur la table avant de sortir. Alors qu'elle essayait de sortir, elle dut faire des manœuvres risquées en se déhanchant et se poussant pour ne bousculer personne. Ses efforts étaient vains car plusieurs personnes eut le déplaisir de se sentir bousculer ou interrompre dans leurs beuveries lors de son passage. Tant pis, elle ne pouvait faire mieux.
Arrivant enfin dehors, la lumière du soleil brûlait ses rétines et leva la main pour se cacher en faisant une grimace et grognant de mécontentement. Son autre bras était levé pour tâter devant elle telle une aveugle, cherchant les brides de ses chevaux.

"Aah Où êtes vous mes compagnons?" se plaignait-il tout en marchant avec peine. Elle avait complètement oublié Iris qui devait la suivre ou bien faire son affaire ailleurs, qu'en sais-je?

crédit codes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2086
Âge : 31
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Mer 13 Nov 2013 - 20:28


Elle avait appris ce qu'elle voulait et avait atténué l'hostilité de cette femme qui démarrait au quart de tour. Et puis qui croirait maintenant une femme ivre morte sur une inconnue qui l'aurait envoutée par son regard et qui aurait effrayé ses chevaux ? L'ivresse de celle-ci, l'aiderait en plus à ne pas vraiment croire en ce qu'elle disait une fois redevenue sobre.
Elle la raccompagna à la sortir après un signe de la tête aux soiffards qui la regardaient partir, après ce qu'elle avait bu elle n'avait même pas le regard qui pétillait à cause de l'alcool ! C'était quoi cette "bois-sans-soif" ?!

A son approche les deux montures eurent leur hennissement de crainte presque devenu habituel. Chose que Joh - ou plutôt Iris - ignora complètement, attrapant la bride des deux montures pour les mettre dans la main de leur propriétaire.

"Si tu es capable de monter, je vais te laisser ici."

Elle avait picolé, ou plutôt été manipulée pour qu'elle picole et maintenant cette vendeuse devait gérer les conséquences de ses actes. Elle était une "adulte" responsable. Elle voulait se faire un nom et avait de l’orgueil ? Elle aurait donc celui de se raccompagner chez elle toute seule ! Comme une grande !

Hrp : Désolé pour le message court, je ne sais pas vraiment quoi dire de plus :/
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Dim 24 Nov 2013 - 13:02





«  Pour un cheval de trop  »


La lumière du jour la ramenait à la raison et la fraîcheur de l’atmosphère la réveillait plus tôt qu'à la normale. Elle se frotta la tête puis les yeux. Elle retrouva ses chevaux et se tourna vers Iris qui la suivait pour sortir de cet auberge. Elle sentit ses chevaux s'énerver à son approche, ce mystère la titillait dans son esprit et voulait savoir:

"Dit moi .. pourquoi tu provoques ce sentiment d'insécurité à mes chevaux quand tu t'y approches? De la magie?"

Elle ne voulait pas partir sans le savoir, qu'est ce qu'elle cache derrière son jeu de jeune femme aux regards troublants ? Est-ce une sorcière? Il fallait se méfier de ces personnes perfides qui n'agit que pour leur besoin et bien être sans se pré occuper des autres. Evangeline leva la tête, fermant les yeux à mis clos pour ne pas être éblouie par la lumière si aveuglante mais fixait la jeune femme sans la perdre de vue. Elle l'a regardait avec plus d'observations, à la lumière du jour et ne faisait plus attention à ce qu'ils les entouraient. L'éleveuse continua avec ses questions :

"Ce n'est pas normale de créer cette atmosphère .. Ce n'est pas .. humain." Elle finit sa phrase en chuchotant pour ne pas se faire entendre et éviter une polémique qui pourrait être inutile et évitée. Elle restait debout à côté de son cheval qui voulait reculer, elle le calma en caressant son encolure dans le sens du poil, elle connaissait les gestes qui apaisent les craintes.

crédit codes:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Johann
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2086
Âge : 31
Date d'inscription : 11/08/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 (Favrius 979, 10ième cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   Lun 25 Nov 2013 - 18:01


L'ivresse triste de notre éleveuse de chevaux sembla se calmer lorsque celle-ci pris un bol d'air frais, ca faisait toujours du bien, faisant reprendre quelque peu ses esprits lors de moments un peu trop arrosés, mais qui n'avait généralement qu'un effet temporaire, il suffisait de retourner à l'intérieur pour que les choses empirent. Enfin, ca n'empêchait pas qu'elle restait dans un état d'ivresse avancée malgré qu'elle reprenne un peu confiance et consistance et ainsi poser des questions qui pouvaient fâcher.

Ce que répondit notre "sorcière" aux yeux dorés ?

"Les chevaux sont peut-être des bêtes intelligentes, mais ils obéissent à leur instinct." Elle haussa les épaules. "Non, je ne suis pas humaine, mais ça tu l'as déjà remarqué." Elle dégagea ses cheveux pour révéler une oreille en guise de réponse. "Tout du moins, pas entièrement."

Elle eut un rire léger, un peu comme si cette situation l'amusait. Oui, c'était drôle. Elle qui avait détesté ce semblant d'hybridation l'utilisait maintenant pour justifier tout et n'importe quoi, c'en était même ironique !

"Si leur instinct leur dit d'avoir peur, c'est peut-être pour une raison valable, ou pas, tous ne réagissent pas ainsi et restent très calmes comme tout ceux que j'ai monté ou croisé. En tout cas ce n'est pas le tien qui t'aura étouffé et tu es encore vivante, c'est bon signe. elle eut une sorte de sourire qui se voulait rassurant qui vint accompagner les derniers mots.

Qu'est-ce qu'elle insinuait ? Si l'éleveuse réfléchissait comme elle l'avait fait depuis le début, c'est à dire par l'agressivité, elle pouvait comprendre que la dénommée "Iris" remettait en cause le dressage des deux bêtes comme elle l'avait fait initialement. Enfin, elle déformait un peu la vérité, tout ceux qu'elle avait monté avaient eut peur au début avant se reprendre confiance en leur cavalière, mais ça c'était une autre histoire.
Elle s'approcha doucement de l'éleveuse et de la monture dont les oreilles dressées pointaient en sa direction, trahissant le fait que l'animal lui offrait toute son attention, rassuré par sa propriétaire il ne bougea pas. Elle posa sa main sur l'encolure de la bête qui sembla frissonner brièvement alors qu'elle y passait doucement la main comme pour lui montrer qu'elle ne lui ferait rien. Sa main finit par s'arrêter sur celle de l'éleveuse.

"Le problème avec la magie c'est qu'on ne sait jamais quelle forme elle peut prendre ou comment elle peut se manifester."

Elle la regardait droit dans les yeux, et à cette distance il était difficile de ne pas être forcé de soutenir ce regard. Est-ce qu'elle était sérieuse ? Pratiquait-elle réellement la magie et lui faisait-elle comprendre ? Ou simplement jouait-elle avec ses nerfs et ses son ivresse passagère pour l'impressionner ou lui faire peur pour la motiver à ne plus poser de questions ? A voir l'effet que ca aurait sur son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour un cheval de trop (Pv : Evangeline Wiraa)
» Il ne fallait pas s'inquiéter pour moi, c'est trop gentil. [PV Le seigneur fou]
» Pour Morgan le blondasse trop bonnasse.
» Le cheval est pour l'homme , comme les ailes sont pour l'oiseau ... [ PV Héra ]
» Poèmes pour mes chevaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: