Partagez | 
 

 Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Serzin
Drow
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 30
Date d'inscription : 29/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 290 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Lun 29 Juil 2013 - 13:40

Aduram. Encore un voyage en Aduram. Ces derniers temps, les voyages devenaient trop fréquents. Il allait falloir trouver une solution pour en faire moins. Mais les affaires étaient les affaires, et le mercenaire devait bien répondre aux clients. Étant resté à Thaar un moment, il s'était octroyé du bon temps, ayant conclu au passage quelques affaires. Seulement voilà, Sol-Dorn aussi recelait des clients, certains très riches. Et ça faisait un moment qu'il n'y passait plus. Donc il fallait y retourner, vérifier que les affaires tournaient bien même en son absence. Il commençait à plus trop supporter ces voyages incessants. Ces derniers temps, Ferlana avait insisté sur le fait qu'il n'était pas souvent présent auprès d'elle. Comme si elle avait besoin de lui. Mais bon, elle avait raison lorsqu'elle disait que des associés pourraient lui permettre de gérer les affaires sans avoir à toujours être sur place ou sur les routes. Le problème, c'était de trouver des associés compétents, de confiance, que le sombre supportait et qui étaient capables de le supporter en retour. Jusqu'ici il n'avait pas vraiment trouvé ce genre de perle rare. Au mieux, quelques associés sortant du lot auxquels il confiait des affaires plus délicates. Guère plus. Il marchait depuis déjà deux jours. Le trajet n'était pas si long, et il avait préféré se passer de monture. Lui qui aimait le confort, il avait d'abord dû penser avec prudence. Les dernières rencontres qu'il avait fait dans cette forêt n'étaient pas des plus joyeuses, alors il valait mieux en éviter de nouvelles de ce genre là.

Heureusement jusque là il n'avait rencontré personne. Quelques animaux pas vraiment hostiles. Il avait tout de même de quoi se défendre sur lui comme d'habitude. Ses arbalètes, chargées de poison mortel. Sa dague fétiche, dont il se servait avec une certaine agilité, et une autre dague commune, lui permettant s'il le fallait d'user d'une seconde arme. Il n'était pas très grand adepte du combat en face à face. En fait, il n'était pas adepte du combat du tout. S'il pouvait tuer sa cible d'un coup de dague dans le dos avant même le début de l'affrontement ça lui convenait. Et il était du genre à la jouer fourbe et tricheur plutôt que loyal et honnête. Loyal et honnête... encore deux trucs d'imbéciles faiblards, d'humain éphémère, probablement, à moins que ça ne vienne de ces crétins bon à brûler d'elfes. Bref, pas de combat jusque là, et si il n'y en avait pas jusqu'à Sol-Dorn, tant mieux! Déjà que le trajet était trop long au goût du mercenaire, si en plus fallait rajouter un affrontement inutile, qui ne rapporterai rien, et risquait d'user du poison ou d'user ses lames, quel intérêt? Non, il avait plus important à faire. Beaucoup plus important!

Il cheminait avec une allure décontracté. Du moins en apparence, parce qu'en réalité il était très attentif à tout ce qui l'entourait. C'est cette attention qui lui permit d'entendre du bruit sur sa droite. Il y avait un gros rocher qui surplombait une petite hauteur, peut être cinq mètres, situé à une bonne distance du chemin que le mercenaire suivait. Le bruit semblait venir du bas du rocher. Au fond, ça pouvait être n'importe quoi, et les ennuis, il en avait pas envie. Mais bon, il était curieux, et réagissait plus souvent à l'instinct alors... Après quelques pas, il s'arrêta pour mieux entendre. Des bruits de déplacements, dans les hauteurs et sur le sol apparemment. Et puis des bruits bizarres qu'il arrivait pas à identifier. Tout ça venait d'en bas. Au fond, s'il restait en haut, sur son rocher... Il hésita un instant, haussa des épaules, puis n'y résistant pas, s'avança lentement, avec précaution, jusqu'au rocher, sur lequel il s'allongea, sa dague dans une main, une arbalète dans l'autre.

Le spectacle était... particulier, quoi que divertissant. Le décor était une vague clairière. En fait, c'était un endroit où les arbres étaient rares, donc presque une clairière. Proche du centre, une sombre, vêtu d'une tunique de cuir à la teinte et la forme plutôt agréable aux yeux du mercenaire. Armée d'une épée et de poignards, elle avait une allure plutôt fière. Malgré la distance, Serzin pouvait voir qu'elle n'était pas non plus à plaindre physiquement. Un corps ni trop grand, ni trop petit, bien fait, avec de très belles formes. Une belle représentante du peuple sombre! Bon, le seul petit problème, c'était qu'entre elle et lui, il y avait trois énormes et apparemment pas très amicales araignées. Le genre grosses araignées, de plusieurs mètres, et capables de vous broyer pour leur petit déjeuner. Une autre était d'ailleurs visibles sur l'un des arbres. Sacré bestioles que ces machins. Et apparemment, elles en voulaient à la sombre. Le mercenaire hésitait. Que faire? La charité et le secours des gens en détresse étaient pas vraiment dans ses habitudes, et ces grosses bestioles pouvaient être du genre à lui broyer un membre ou lui poser pas mal de soucis. D'un autre côté... Il paraitrait que leur venin est du genre plutôt efficace. Et puis bon, la sombre a l'air de savoir se débrouiller, et ça peut toujours servir d'avoir quelqu'un avec une dette envers soi. Le genre de dettes qui pouvait rapporter gros. Réfléchissant, le mercenaire se disait que le mieux serait d'attendre le début de l'affrontement. Selon comment ça tournait, si il y avait vraiment possibilité de tuer ces saletés, alors pourquoi pas, il pourrait en tirer pas mal d'avantages. Sinon, il n'allait certainement pas prendre le risque. Même s'il regretterait un peu la belle sombre.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Mer 31 Juil 2013 - 19:02

Finalement, ce n'était pas si mal Thaar. Après s'être laissée tentée par les doux et délicieux plaisirs de la chair, la Drows'était amusée à faire quelques emplêtes avant de trouver par hasard un petit contrat qui serait facile à remplir : un pure idiot de Sol'Dorn qui faisait des misères à son concurrent également installé à Thaar. Ah, ces Humains ! Toujours en train de se tapper dessus, d'essayer d'avoir la meilleure place, le plus grand terrain... Non mais franchement, ils ne savaient pas prendre le temps de se faire plaisir ? Dans le fond, ça avait parfois envie de ne vraiment rien faire, juste de s'allonger sur lit douillet et de créer une musique dans sa tête. C'est tout. Non mais, franchement, les Humains se montraient bien pathétiques, à ne pas faire les choses eux-même et à chouiner pour un rien !

Bref, c'était ainsi qu'elle était finalement partie pour Sol'Dorn, sans se presser aucunement, afin d'aller couper la tête de sa mignonne petite cible - quoi que pas vraiment, en fait. Et oui, l'autre demandait la tête, voulant être absolument sûr qu'on (elle comme un autre) ait tué la bonne personne, comme si vu toutes les descriptions péjoratives qu'il avait donné, il était possible de se tromper ! Ah lala... Qu'est-ce qu'ils peuvent être compliqués, ces Humains... Soupirant mais repensant à la jolie petite somme que cet idiot de Thaari avait promise, elle arriva jusqu'en ville où elle n'eut aucun problème à trouver la victime de son prochain meurtre. Quelques jours pour avoir un peu d'informations sur lui et sur d'autres, à repérer un peu son train de vie puis apprendre une nouvelle qui lui simplifierait les choses. Il allait devoir aller faire un petit tour jusqu'à Sol'Dorn, certainement pour venir se narguer devant son voisin. S'il savait que sa tête était à prix... Et il aurait beau avoir quelques gardes du corps autour de lui ça ne changerait rien à sa triste existence.

Nous voici donc à quelques jours de Sol'Dorn. En l'état actuel des choses, tout se passe pour le mieux : Tahly était juste en train de tuer le dernier garde du corps du marchand humain d'un coup de poignard en pleine gorge, ayant réussi à avoir les trois autres de manière plus ou moins... comment dire... directe, convenable ? Bref, ça restait du propre - chose très importante - et maintenant elle n'avait plus qu'à... le bougre ! Il était obligé de se mettre à courir, avec sa grosse bedaine ?! Bon, de toute façon ça ne sera pas bien difficile de le rattrapper. Après un soupir, Tahaliann courut à la recherche du bonhomme à bedaine. Il courrait plus vite qu'elle ne le pensait, mais cela n'empêcha en rien de se faire décapiter d'un coup sec au niveau d'une clairière. Il fallait la tête... même si ce n'était pas le plus propre, elle avait la flemme de traîner son corps jusqu'à Thaar. Donc la tête était une bonne solution. Et la tête, elle était dégoulinante de sang coagulé. Sympathique, n'est-ce pas ?

Tout en mettant la tête privée de vie mais ayant encore toute sa cervelle dans un sac en toile, la Drow entendit un bruit suspect. Elle leva les yeux dans la direction du bruit et aperçut du mouvement qui n'augurait rien de bon... Bon, ce ne furent que quelques araignées géantes, mais voilà quoi. Ce crétain était obligé d'avoir choisi pour lieu de mort un nid d'araignées ? Bon d'accord, elle allait pouvoir essayer de se débarasser du cadavre comme ça. Mais elle n'avait pas spécialement envie de combattre pour un rien non plus.

S'installant sur son déhanché habituel, Tahly observa les prédateurs s'approcher un peu trop près d'elle. Alors elle leva la main et le corps qui était à ses pieds vola jusqu'aux araignées, frolant l'herbe verte.

"Tenez, voici votre repas les filles."

De nouveau un soupir. Visiblement, ces coquines avaient faim. Elle se recula de quelques pas, espérant que l'odeur du sang les attirerait vers le cadavre - ce qui finalement sembla être le cas. Bon, elle allait pouvoir retourner tranquillement à Thaar avec sa tête et c'en serait terminé de cette histoire ! Juste à contourner le rocher et...
Couic couic !

Couic couic ?

Tahly se retourna vivement pour se retrouver près d'une grosse araignée aussi moche qu'une vieille Elfe ayant plein de champignons sur le nez et visiblement plus intelligente que les autres. Beurk ! La première chose que fit Tahly fut de sauter sous l'abdomen de la créature avant de se faire dévorer par celle-ci et, tant qu'à faire, le trancher du fil de son épée. La bête hurla de douleur et la Sombre n'eut que le temps de se glisser à travers les pattes tout en utilisant de sa magie pour s'aider dans cette fastidieuse tache avant que la créature ne tombe soudainement pour l'écraser. Un coup d'oeil vers ses compatriotes qui comprenaient tout juste ce qu'il se passait. Elles semblaient hésiter, très bien !

*Vient petite garce, que je te fasse ta fête !*
Revenir en haut Aller en bas
Serzin
Drow
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 30
Date d'inscription : 29/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 290 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Mer 31 Juil 2013 - 20:05

Observant la scène depuis son perchoir, le mercenaire profita un peu du spectacle. Après avoir laissé les araignées s'approcher, la sombre, qui avait prit une pause plutôt agréable au regard, décrivit un geste dans l'air. Le cadavre devant elle se souleva et fut projeté un peu plus loin, les araignées le suivant pour s'en délecter. Oh, une magicienne? Intéressant ça... intéressant et dangereux d'ailleurs, il allait falloir manœuvrer en douceur, pas trop la perturber. Parce les magiciens, ça se croit plus fort que tout le monde, ça fait de jolies démonstrations... et puis souvent ça cri au secours quand il y a besoin d'être discret, parce que ça sait pas faire. Pas un sous de jugeote ou de réalisme, juste bon à tout faire exploser. Enfin bref, une jolie sombre magicienne, ça relevait l'enchère tout ça. Observant avec un regain d'intérêt, le mercenaire eut un petit sourire, se disant qu'après tout ça vaudrait peut être le coup d'intervenir. Peut être.

La sombre se retourna, et se retrouva nez à nez avec la quatrième araignée, qui était descendue de son perchoir. Ah, changement de situation. Sauf qu'apparemment, elle avait plus d'un tour dans son sac. Enfin, son sac semblait plutôt avoir autre chose à l'intérieur, à voir le sang qui en dégoulinait. Bref, elle se glissa sous la grosse bestiole, la lacérant un bon coup de sa lame, avant de s'en extirper. La grosse araignée sembla difficilement supporter la chose, à voir les convulsions dont elle fut prise, avant de tomber sur le sol. Par contre, ses trois copines, ayant presque achevé leur repas, se tournèrent vers la magicienne, hésitèrent un moment, avant de s'approcher, apparemment décidées à lui faire sa fête. En tout cas, c'est ce que la sombre pouvait voir. Par contre, la cinquième bestiole qui descendait de l'arbre dans son dos, elle avait plus de mal forcément. Bon, intervenir ou pas intervenir? La cinquième semblait pas avoir encore envie de descendre tout de suite, du coup il allait faire pareil et attendre.

Les trois bestioles se dirigeaient vers elle en claquant des mâchoires, manifestement contentes d'avoir un truc à se mettre sous la dent. Le mercenaire essaya de se rappeler ce qu'il savait sur ces araignées. C'était pas des bestioles très répandues, vu qu'il avait pas souvent vu de leur venin. Logique. Par contre, elles avaient pas l'air très résistantes, à en sujet par le coup d'épée qui en avait mit une presque hors combat. Presque, parce que malheureusement, elle se releva doucement pour faire face à son adversaire. Cinq contre un, pas très équitable. Mais bon c'était la loi de la nature hein. Bon, la question c'était est ce que ces machins craignaient le poison. Probablement pas le leur. Coup de chance, vu que c'était rare, le mercenaire n'en avait pas sur lui. Bon, mais ceux qu'ils avaient, ça suffirait? Parce que ses petits carreaux ça ferait pas très mal. Ou alors, il allait falloir arriver doucement dans leur dos pour assener un coup radical pour les éliminer. Sans son épée, il avait sa dague fétiche et l'autre qu'il avait dérobée. Pas l'idéal pour trancher, et difficile à planter pour faire vraiment mal. Sur le cou d'un éphémère ou d'un elfe oui, mais sur une araignée de plusieurs mètres... Donc le poison semblait la meilleure option. Ouais, sauf qu'il avait tout juste assez pour six carreaux, donc pas beaucoup droit à l'erreur, et ce poison valait cher! Bon à la rigueur, deux carreaux, ceux qui étaient chargés. Encore de la perte... N'avait-il pas dit qu'il voulait éviter les combats? Ouais, mais bon, aider une sombre bien foutue comme celle là, magicienne en plus, ça pouvait rapporter quelque chose. Et puis le poison des araignées aussi. Alors quoi? Y aller ou pas?

Sortant sa seconde arbalète, il vérifia qu'elles étaient bien chargées. Au cas où quand même, valait mieux être prêt. Il visa la cinquième araignée, prêt à tirer si besoin. Mais si l'autre magicienne pouvait cramer les autres, ou n'importe quoi pour les éliminer, ça serait pas du luxe. Et ça ferait économiser des carreaux, en plus!
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Jeu 1 Aoû 2013 - 19:29

Comme elle pouvait s'y attendre, son coup n'avait fait que la blesser et, plus enragée de s'être fait avoir par sa proie qu'apeurée par le mal qu'elle venait d'avoir, l'idiote - à croire que bien des êtres étaient idiots aux yeux de notre Drow - se retourna vers la femme aux cheveux argentés et se mis dans une position offensive. Bien ! Alors, comment se débrasser d'elle ? Là la nécromantie ne le servirait à rien, de plus que le seul cadavre dont elle aurait pu avoir besoin n'était pratiquement plus qu'à l'état de squelette. Alors la télkinésie ? Mouais... Faudrait qu'elle puisse planter son épée dans le cou de la poilue puisqu'un couteau ne serait pas assez grand. Mais ill allait falloir qu'elle tourne la tête vers ses "petites" camarades. Comment faire ?

C'est alors que quelque chose, comme un rapide rayon de soleil, vint lui tapper à l'oeil. Aïe. Le regard de Tahly se porta sur le rocher positionné à un endroit ensoleillé (oui, il ne pleuvait pas en ce jour) avant de se rediriger sur la bête et ses comparses. Un tel reflet se fait avec de l'acier, pas de la pierre normalement. Les araignées ne portent pas d'acier. Donc, elle n'était pas la seule humanoïde. Et donc, le voyeur de derrière la pierre lui avait apporté la solution à son problème. Triste à dire, n'est-ce pas ? Et qu'après il ou elle ne vienne pas lui demander de le ou la remercier, sinon elle le (ou la) jette dans un nid d'araignées !
En somme, sur cette mauvaise pensée, Tahaliann se recula prudemment et joua de son épée comme de son poignard pour éblouir son ennemie. Sans savoir pourquoi, l'idée que cela ne marcherait pas vint lui trotter à l'esprit. C'en était énervant. Alors une fois que le soleil fut sur une partie des yeux, elle prit le sac sanguignolant attaché à sa ceinture et le jeta à la face de la bestiole.

*Allez hop ! un truc puant et sale en moins !*

Puis elle posa son épée sur le sol avant d'aller se placer de l'autre côté afin d'attirer la bête enragée. Fort heureusement pour la Sombre, elle ne broya pas la tête du commerçant mais la fit valdinguer en l'air avant de passer à l'attaque. L'épée ne mit pas longtemps avant de se déplacer dans les airs et de venir se planter dans le cou de l'animal avec une force équivalente à la volonté de la magicienne. Un bon coup. Deux petits pas sur le côté afin de mieux voir la poignée dépaçant encore des poils et la Drow actionna de nouveau sa magie pour faire déplacer l'arme de façon à trancher au mieux la chair et, surtout, provoquer une hémoragie interne qui deviendrait certainement externe une fois l'arme enlevée. Cris de douleur, froideur de la part de la Sombre ou, plutôt, indifférence. Puis l'arachnide finit par tomber, les yeux vides de vie. Et de une ! D'un coup sec, elle reprit son épée fichtrement bien enfoncée dans le corps ainsi que le sac qui avait failli se faire écraser par le nouveau cadavre. D'un geste désinvolte elle essuya sa lame sur les poils de la bête pour la rengainer, puis s'écarta de sa victime.

Qu'allaient faire les autres bestioles ? Allaient-elles essayer de la dévorer à leur tour ? Elle n'en savait rien et n'avait pas envie de se creuser les méninges pour passer plusieurs minutes debout devant des araignées. Autant s'en aller et leur laisser pour seule option de manger leur comparse. Elle haussa donc les épaules et remarqua alors celle qui était encore en haut d'un arbre. Elle non plus n'avait pas l'air de vouloir la laisser tranquille, malgré sa prestation... Et il devait en plus y avoir un hurluberlu derrière le rocher, en plus ! Ca en devenait ennuyant... Et le corps étant en adéquation avec l'esprit, un long soupir fila entre les lèvres de la Drow, se faisant facilement entendre de celui qui la surveillait.
Revenir en haut Aller en bas
Serzin
Drow
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 30
Date d'inscription : 29/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 290 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Lun 5 Aoû 2013 - 17:39

La sombre fini encadrée par les cinq bestioles. Fâcheuse posture. Et première réaction, elle balance le sac dégoulinant. Bizarre comme réaction, c'était peut être pas le mieux à faire. Enfin bon, c'est pas parce que la sombre est bien faite qu'elle est forcément très futée. Les deux ne vont pas toujours ensembles. Elle plante son épée dans le sol avant d'en faire le tour. Pas futée du tout, la jolie décidément. La bestiole visée fit valdinguer le sac avant de se tourner vers sa proie. Bon parti comme c'était...

Lorsque l'épée décolla du sol pour venir se planter avec une sacré force dans l'arachnide le mercenaire comprit un peu mieux la manœuvre. La magie. C'était donc ça. Il la savait magicienne mais là c'était plutôt surprenant. L'épée continua de se mouvoir seule un moment, tranchant et touillant les chairs, jusqu'à ce que la bête, après une longue agonie, s'effondre morte. La sombre s'approcha alors, retira l'épée d'un geste sec, l'essuya un instant sur les poils de la bestiole et la rengaina. Elle se saisit également de son sac, et se désintéressa des trois autres araignées. Et c'est à ce moment là qu'elle vit la cinquième sur son arbre. Et oui, quand il y en a plus, il y en a encore hein? A en juger par le long soupir qui s'échappa de ses lèvres, elle semblait plus ennuyée qu'apeurée. Confiante, la jolie magicienne. Bon, d'accord, vu sa puissance il y avait de quoi. Mais bon, il allait pas lui laisser tout le mérite, maintenant que la victoire semblait quasiment sûre.

Prenant son temps, il aligna l'araignée sur l'arbre d'une de ses arbalètes. La cible était pas toute proche, mais étant lui même en hauteur, et ayant tout son temps, il put assurer de faire mouche. Le léger déclic de l'arbalète propulsa le petit carreau dans l'air. Qui vint se ficher dans la peau de la bestiole. Et vu ce qu'il avait employé, l'araignée n'eut que le temps de réaliser, de faire quelques pas maladroits avant de commencer à tituber, puis à chuter. Deux points pour les sombres. Et un carreau foudroyant en moins. Ça c'était moins bon. Il avait la seconde arbalète en main mais le poison y était beaucoup moins puissant. Rechargeant le plus vite possible la première, il s’aperçut que la sombre comme les araignées avaient tourné la tête vers lui. Bon, la discrétion, on repassera. Il visa l'une des trois bêtes qu'il maintenait en joue, sans tirer, histoire de garder ça en cas d'attaque, tout en essayant de recharger l'autre d'une main. Même si les carreaux étaient du genre petit, ça restait pas facile quand même. Et bien sûr, les trois araignées, abrutis comme un elfe ayant trop prit le soleil, décidèrent de venir le déloger plutôt que de s'occuper de l'autre qui était à portée. L'une d'elle propulsa un lancer de... de quoi d'ailleurs? Qui passa pas très loin au dessus du mercenaire. Celui ci fini de charger son arbalète en catastrophe, puis la replia dans son étui, effectua un roulé boulé sur le côté et se lança dans des broussailles d'un bond, tout en tirant vers l'une des araignées. S'il n'était pas doué pour viser un point précis, le tir réflexe était plutôt son domaine, et le carreau atteint l'une des araignées dans le corps, sans faire beaucoup de dommages, du moins pour l'instant. Deux autres lancer de soie (oui c'était bien de la soie) passèrent pas très loin de lui, et après une nouvelle esquive, il se retrouva à portée de voix de l'autre sombre. Il lui lança alors un sourire plutôt désinvolte étant donné la situation. Les apparences, toujours.

«Un petit coup de main? Pas que je sois pas capable de m'en charger, mais ces bestioles sont du genre coriaces.»

La phrase fut bien sûr entrecoupée de diverses manœuvres visant à éviter les situations risquées. L'arbalète avait laissée place à sa dague. Bon, les trois araignées semblait commencer à comprendre qu'elle avait affaire à plus fort qu'elles, mais c'était un peu trop tard. Maintenant qu'il s'était engagé comme un idiot dans la lutte, il entendait bien les tuer toutes. Déjà, pour récupérer ses carreaux. Ensuite, pour récupérer le poison, et éventuellement tout ce qui pourrait être précieux sur ces choses. Et enfin, pour montrer à la jolie sombre qu'il savait quand même se défendre. C'est vrai quoi, il avait pas demandé de l'aide parce qu'il était incapable. Juste pour les finir un petit peu plus vite. Et économiser les carreaux. Et ses forces aussi, au passage. Que des avantages quoi. Puis bon, il allait falloir voir que faire après. Après avoir tuer ces bestioles, il espérait que la sombre ne chercherait pas à lui faire la peau. Parce que finalement, il avait prit son temps pour intervenir. Elle ne devait pas le savoir normalement, mais on sait jamais de quoi un magicien est capable. Enfin, celle là était au moins capable de trancher une araignée en deux par la pensée, de faire voler des cadavres et d’aguicher les mâles sans trop de problèmes, ca c'était sûr!
Et pendant qu'il jouait au chat et à la souris, se rapprochant davantage de la magicienne à laquelle il adressait sourire provocateurs et désinvoltes, l'araignée touchée un peu plus tôt commença à vaguement tituber. Bientôt, ça serait du deux contre deux...
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Lun 5 Aoû 2013 - 21:03

Un bruit mat se fit alors entendre. Tous les regards se tournèrent vers l'araignée du haut de l'arbre qui ne tarda pas à tomber comme un lourd cheveux dans la soupe. Puis, comme si Drow et bestioles pouvaient en cet instant magique penser à la même chose, tous les yeux se tournèrent vers celui qui avait utilisé un carreau de mini-arbalète. Bravo pour la discrétion ! Maintenant, il était à la vue de tout le monde. Mouais, ce n'était pas forcément la meilleure attitude à avoir avec des araignées, surtout qu'elles auraient pu se passer d'une Sombre pour aller manger leur compatriote ! Non mais quel idiot... Bon d'accord, ça l'aidait un peu, mais là elle aurait pu partir tranquille, regarder s'il n'y avait pas quelque chose d'intéressant dans les affaires du marchand et rapporter sa grosse tête mollassonne sans autre forme de procès. Bon ! Que faire ? Le laisser se faire manger par les araignées qui étaient maintenant attirées par ce Sombre ? Oui, ça pourrait être pas mal. Même, ça lui permettrait de ne pas avoir à devoir courir pour rien. mais en même temps, cette araignée aurait pu la tuer. Mais ce genre de pensées comptait-il ? Nooooon !

Limite plus fatiguée qu'autre chose par ce revirement de situation, la Sombre s'écarta de quelques pas pour être hors d'atteinte de toutes ces idioties de la nature. Puis, sans rien dire, elle contempla l'étrange scène qui se déroula sous ses yeux loin d'être émerveillés. Un Drow musclé bien comme il faut poursuivi par trois araignées géantes essayant de le capturer avec du fil de soie craché. Et tel le beau prince charmant des fabuleux contes de fées, il courait sans même perdre haleine, ayant un regard assuré - désinvolte même - pour la belle princ... Non mais pas de comparaison de la sorte, elle n'était pas une princesse pour petites Elfes ! Et le pire...

"Un petit coup de main? Pas que je sois pas capable de m'en charger, mais ces bestioles sont du genre coriaces.

Comme si elle ne le savait pas qu'elles étaient coriaces ces bêbêtes là ! Oh, elle avait vécu plusieurs années dans les méandres des Wandres, elle savait ce que c'était ! Mais bon ! Franchement, elle avait du mal à comprendre le raisonnement du sombre inconnu : pourquoi avoir tiréà ce moment précis sur l'araignée, surtout si c'était pour se retrouver dans le pétrain juste après ? Qu'il l'ait aidée à défaire l'autre, pourquoi pas. Ou encore les autres si elles avaient vraiment attaqué, ok ! Mais pas entre les deux quoi... A cette réflexion, la Drow soupira et se demanda s'il n'était vraiment pas préférable de partir. Oui, non, oui, non, non, oui... non. Allez, elle avait pitié de lui, et comme ça s'il réussissait à gagner - parce qu'il avait l'air de savoir manier ses armes, quand même - il ne pourrait pas s'arroger le mérite à lui-même. Au pire, s'il le faisait, elle pourrait le tuer, non ?

Alors qu'il s'approchait en courant dans sa direction, Tahaliann se mis tout simplement à genoux sur le sol et se concentra. Elle vit très rapidement que l'araignée qu'elle venait de tuer serait trop lourde, donc elle passa rapidement à autre chose. Ca allait un peu faire "je n'ai que cette solution", mais que voulez-vous, c'était ça ou rien ! Des animaux étant concentrés à avoir une proie qui n'arrête pas de courir ne font pas attention à ce qui les entoure, non ? Surtout quand c'est "petit". D'où la petitesse physique de la Sombre à l'instant présent. Et oui, on a beau ne pas aimer ses cousins sylvestres, quand on doit vivre dans une forêt avec plein de ces bêtes-là, il faut bien trouver des trucs ! Elle posa sa lame à l'horizontale, pointe vers le petit groupe qui arrivait dans sa direction, et attendit. Une, deux, trois... Pas celle du centre, elle commençait à ne plus tenir. Celle de droite alors ! De la même volonté, l'épée partit à une grande vitesse vers la grande tête de son ennemie qui, du fait qu'elle devait normalement traverser le Drow avant d'arriver à destination - à moins qu'il ne saute à même le sol où sur le côté, ce qu'elle espérait qu'il ait l'intelligence de faire - l'araignée n'aurait pas trop le temps de réagir. Le mieux qu'elle pourrait faire serait de jouer avec ses mandibules, mais à cette vitesse ? Peu de risques.

L'épée fonça dans les airs et le Sombre n'eut que le temps de sortir de sa trajectoire avant qu'elle n'atteigne sa cible, s'enfonçant dans le crâne de cette dernière grâce à la force mise dans ce coup. Facile. N'empêche, il avait quand même été assez agile pour le faire. Un point pour lui ! Un petit sourire aux lèvres, elle se releva et s'avança vers la petite assemblée, dégainant l'un de ses poignards. Elle ne mit que peu de temps à arriver et, première chose qu'elle fit, récupéra son arme à coups de volonté magique et, puisque cela ne suffisait pas, à coups de force physique. Tout en s'attelant à la tâche, faisant forcément attention à ce que les autres ne viennent pas s'en prendre à elle -ce qui arriva quand même - elle lâcha d'un ton joueur à son confrère avant de partir rapidement hors d'atteinte, l'épée à la main :

-Nous voilà presque à égalité."
Revenir en haut Aller en bas
Serzin
Drow
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 30
Date d'inscription : 29/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 290 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Mar 6 Aoû 2013 - 19:44

Apparemment, la petite intervention du mercenaire n'émut en rien la sombre. Pire, elle l'observa sans la moindre expression, prenant soin de se décaler légèrement pour être hors de portée. Ça l'apprendrait à essayer d'aider tiens! Ah les femelles sombres... C'était pas pour rien qu'il avait été plusieurs fois dans l'embarras à cause d'elles. Et c'était encore une fois le cas. Parce que la jolie magicienne semblait plus encline à pas trop se fouler et à s'éloigner tranquillement qu'à venir l'épauler. Espèce de feignasse opportuniste! Les femelles, c'étaient doués pour jouer de leurs atouts, mais lorsqu'il s'agissait de se mouiller un peu, soit elles avaient pas le choix, soit elles faisaient tout pour y coller les mâles. Alors qu'il poursuivait ses pirouettes, ayant désormais déchargé ses deux arbalètes, et n'étant pas vraiment en mesure d'en recharger une, il observait la sombre qui manifestement prenait le temps de réfléchir à ce qu'elle allait faire. Ben tiens, prenons le temps en plus. Elle voudrait pas non plus une boisson et un divan? Ce n'est pas que Serzin commençait à se sentir particulièrement en danger, les araignées étant certes agiles mais pas assez, mais c'est surtout qu'il n'avait pas vraiment d'ouverture, et que ce petit jeu risquait de durer longtemps, à trois contre un. Enfin trois... Bientôt deux contre un. 

Tiens, apparemment la sombre a terminé de réfléchir. S'agenouillant au sol, l'épée posée devant elle, elle s’immobilise et observe la scène, alors que le mercenaire, effectuant une roulade de côté, puis se dirigeant vers elle, se demandait si c'était bien le moment pour une prière ou un moment de relaxation. C'est pas qu'il était contre les dieux et la détente mais le moment était pas vraiment opportun. D'autant que les deux araignées encore valides lui collait le train. Ce fut lorsqu'il vit la lame décoller et arriver à pleine vitesse dans sa direction qu'il comprit. Il s'écarta tout juste, ayant positionné sa dague à la verticale au cas où. Sentant l'épée passer très près, il eut le temps de tourner la tête, sa chevelure décrivant un large cercle blanc, pour observer l'arachnide se faire littéralement transpercer dans le crâne, avant de s'effondrer. Suivit par la deuxième empoisonnée. Se réceptionnant rapidement, il observa la sombre dégainer un poignard, puis un sourire aux lèvres, s'avancer avec grâce et confiance vers la bestiole, et en retirer sa lame sans autre inquiétude, avant de s'éloigner un peu pour se mettre hors d'atteinte. Il faut dire que la dernière semblait plus très sûre, préférant manifestement prendre la poudre d'escampette. Ah mais non, pas question ça. Dégainant son dernier atout de sa manche, sa dague de lancer, le sombre prit quelques instants pour viser, percevant au passage le discours de la magicienne.

-Nous voilà presque à égalité."


Sa seule réponse fut un petit clin d’œil provocateur. A égalité? Surement pas tiens. Commençant à s'élancer vers la survivante, il ne laissa pas le temps à la sombre de réagir, projetant sa dague creuse sur sa cible, laquelle fut simplement blessée, mais fut assez stupide pour se retourner. Hé oui, mais il avait anticipé, et d'un bond, il planta sa dague à deux reprise dans le crâne de la bestiole, avant de rouler sur le côté, une des pattes coupant d'une de ses mèches, une autre manquant de très près d'entailler son armure. A faire le malin comme ça, il allait le sentir passer un de ces jours. Se relevant lentement, il entendit l'arachnide s'effondrer sur le sol. Il s’avança, récupéra sa dague de lancer qu'il rengaina, avant de se diriger vers la sombre, la démarche lente mais assurée, un sourire provocateur et désinvolte sur son visage.

«Désolé mais je ne suis pas du genre à me laisser dépasser. Donc si j'ai bien compté le score est pour moi. Faut pas m'en vouloir, après tout je me suis dis qu'un petit coup de main serait le bienvenu, hum? Oh pas que vos pouvoirs ne vous suffisent pas, mais même la plus puissante magicienne peut se faire tuer d'un coup dans le dos. Et c'était pas très loin ce coup-ci, pas vrai?»

Tout en parlant, il se dirigea vers la première des araignées. Examinant les mandibules, il remarqua que son poison avait fait trop d'effet, le corps se détériorant rapidement. Rien à récupérer, dommage. Tout en cheminant vers la seconde, il poursuivit son discours.

«Je me demande ce qu'une puissante magicienne comme vous peut bien faire dans les parages? C'est pas le coin le plus tranquille hein. Même si d'habitude ces bestioles là sont rares. Mais je les croyais plus résistantes, pas vous?»

En vérité, il osait pas trop l'admettre mais sans la magicienne ça aurait été plutôt mal barré. Une fois les arbalètes déchargées et les deux premières tuées, le combat aurait fini en fuite ou pire. Et puis il avait eu de la chance et pas mal d'effort à fournir. Mais il ne risquait certainement pas de le dire, et bon comédien qu'il était, il parvenait très bien à le cacher. Tiens, d'ailleurs, en parlant de ce qu'elle faisait ici...

«D'ailleurs c'est bizarre mais j'aurais juré que le sac que vous avez lancé sur la première de ces monstruosités vous était utile. A croire que cela concerne une affaire plutôt importante, je me trompe? Oh, je suis peut être trop curieux mais bon, on cherche à comprendre pourquoi on fait les choses, pas vrai?»

Il remarqua que la seconde araignée était encore en bon état. Parfait. Sectionnant une mandibule après quelques coups de dague, il sortit une fiole d'un étui, et commença à récolter habilement le poison qui gouttait des crocs. Heureusement que Ferlana lui avait apprit comment faire. Vérifiant que sa fiole se remplisse correctement, il adressa un nouveau sourire plutôt provocateur vers la magicienne, puis reboucha le petit récipient, qu'il rangea dans son étui. Parfait, à la suivante.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Mar 27 Aoû 2013 - 20:22

Hé voilà, à peine eut-elle provoqué le Sombre que Monsieur jouait déjà au coq devant elle ! Croyait-il vraiment qu'il allait l'intéresser comme ça ? Non mais c'est qu'il ne s'est pas regardé avant de bondir comme une puce : en premier lieu il se dévoile à un moment qu'il ne faut pas, attisant les bêtes, et maintenant dès qu'elle lui parle il court pour avoir le dernier point de ce match ! Elle aurait pu en rire ou encore en pleurer, mais elle avait trop la flemme pour vouloir montrer la moindre émotion là-dessus. Aussi se contenta-t-elle de relever un sourcil qu'il ne remarqua certainement pas.
L'araignée filante étant désormais morte, l'idiot inconnu revint vers elle, un sourire plus qu'énervant aux lèvres.

"Désolé mais je ne suis pas du genre à me laisser dépasser. Donc si j'ai bien compté le score est pour moi. Faut pas m'en vouloir, après tout je me suis dis qu'un petit coup de main serait le bienvenu, hum? Oh pas que vos pouvoirs ne vous suffisent pas, mais même la plus puissante magicienne peut se faire tuer d'un coup dans le dos. Et c'était pas très loin ce coup-ci, pas vrai?

Un sourire finit tout de même par naître sur les lèvres de la Drow, mais qui ne reflétait pas de grande joie.

-Hum... Il me semblait plutôt que c'était vous qui aviez besoin d'un coup de main, avec trois araignées vous courant après. Et en ce qui concerne le coup dans le dos, disons qu'ayant toutes ces petites bêtes dans mon champ de vision, il aurait été difficile que ce fameux coup vienne de l'une d'entre elles. Ne pensez-vous pas ?

En effet, vu la situation, le coup meurtrier serait plutôt venu d'une arbalète sur un rocher. Et tant qu'on y est, par un individu qui n'acceptait pas de perdre... Mais bon ! Elle préféra laisser ce bonhomme faire ce qu'il avait à faire - à condition qu'il ne parle pas trop - pour elle-même retourner tranquillement voir le commanditaire de l'assassinat avant que la tête ne pourisse au point d'être porteuse d'une odeur des plus horribles. Et pour cela, il allait falloir qu'elle parte dès aujourd'hui.

-Je me demande ce qu'une puissante magicienne comme vous peut bien faire dans les parages? C'est pas le coin le plus tranquille hein. Même si d'habitude ces bestioles là sont rares. Mais je les croyais plus résistantes, pas vous?
-C'est parce que vous ne connaissez pas les régions qui sont bien plus dangereuses que cette simple forêt... hormis le Puy, je présume.

Allez hop ! il commençait vraiment à lui tapper la causette ! Et le pire était qu'elle lui répondait, même de façon désinvolte. Bon ! Et si elle le rembarrait en bonne et due forme ? Pourquoi pas, mais déjà il recommençait avec ses questions... et elle avait la flemme de l'interrompre pour après l'entendre parler encore plus sans pouvoir l'arrêter de piailler ! Oh qu'au moins un Dieu la protège, qu'elle ne retombe pas dans un épisode barbant avec un trop curieux...

-Il est parfois des choses qui n'ont pas besoin d'être comprises pour être faites, parce que si on passait notre temps à philosopher dessus, alors rien n'avancerait. Et s'il est parfois bon d'être curieux, l'être trop peut s'avérer être source de problèmes... enfin à mon humble avis.

C'était dit d'un ton sarcastique pour bien faire comprendre au Sombre que ce qu'il y avait dans ce sac ne l'intéressait nullement et que s'il posait trop de questions, c'était à ses risques et périls. Quoi qu'il devait être tout à fait capable de se défendre voire même d'attaquer, surtout avec ses petits joujoux. Mais elle arriverait bien à se défendre, au pire, non ?
Alors qu'il alla s'occuper d'une énième araignée pour en récolter le venin, Tahly, peu bavarde depuis ses quelques années dans les Wandres, s'assit juste sur l'une d'entre elles. Elle n'avait pas trop de sang sur les poils et semblait assez propre. C'était déjà ça. Puis elle laissa son regard bleu se poser sur ce gars ayant quand même un beau physique pour un Sombre, prête à user de sa magie ou de son agilité au cas où. Elle resta là assise quelques minutes, ne pipant mot, avant de se redresser, adoptant naturellement une pose séduisante.

-Bon, il va falloir que j'y aille, des affaires m'attendent. Bonjour à chez vous !"
Revenir en haut Aller en bas
Serzin
Drow
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 30
Date d'inscription : 29/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 290 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Mer 28 Aoû 2013 - 13:45

Dans le genre mauvaise foi, elle devait en tenir une couche celle là. Bon, dans le genre aguicheuse aussi remarque elle avait ce qu'il fallait pour, mais enfin... Elle prétendait que c'était plutôt le mercenaire qui avait eut besoin d'aide. Ben tiens, et puis tant qu'à faire, c'était lui qui s'était fait attaqué le premier, qu'il avait été désarmé et agonisant et qu'elle l'avait héroïquement sauvé, non? Ces femelles... Quant au coup dans le dos, elle avait un peu vite oublié celle descendant de l'arbre, qui avait prit son temps mais aurait pu lui tomber dessus sans qu'elle s'en rende compte. Mais bon, prompte à oublier ce qui l'arrange pas hein.

Comment? En plus, elle prétend qu'il ne connait pas les régions dangereuses. Juste lui! Né dans les hauts étages du Puy, s'étant hissé tout seul ou presque. Ayant voyagé dans pas mal d'endroits, les terres sombres, neutres et les royaumes humains. Il avait jusqu'alors esquivé les terres elfiques, valait mieux pour sa survie non? Quant aux nains, il ne s'y était jamais rendu, et les rares qu'il avait rencontré ça avait été en terre neutre. Pas grand intérêt au final... Mais de là à dire qu'il ne connaissait pas le danger, elle était plutôt gonflée. Se retenant de lui jeter ce genre de propos à la figure, Serzin prit plutôt un ton faussement admiratif, chargé d'un maximum d'ironie.

«Oh, je vois... En ce cas peut être pourriez vous me faire part de votre expérience sur les terres dangereuses dont j'ignore tout, et qui se situent... où d'ailleurs? J'ignore de quelles terres vous parlez même.»

Et toc. Fallait pas non plus qu'elle se croit supérieure en tous points. Et puis quoi encore? Finissant de récolter le venin, le mercenaire ferma sa dernière fiole en écoutant l'explication de la sombre. Enfin explication...  Plutôt leçon de morale sur le fait qu'être curieux ou discuter ne servait à rien. Mais oui, bien sûr. La discussion ne servait à rien, mieux vaut hacher tout le monde, ne pas marchander les contrats. Elle devait être du genre "je plonge dans un bouquin sans savoir de quoi ça parle". Ça n'aurait guère étonné Serzin. Sa seule réaction fut un haussement d'épaule désabusé. Tant pis après tout.

La magicienne s'assit un moment sur une araignée, observant le mercenaire en finir avec le poison, avant de se redresser. Décidément, ses poses n'étaient pas désagréables. Ses paroles en revanche...


-Bon, il va falloir que j'y aille, des affaires m'attendent. Bonjour à chez vous !"

Hein? Quoi? C'est tout? Au revoir la compagnie, et je m'en vais? Non non, il avait pas fait tout ça juste pour ce résultat tiens. Il entendait bien en appendre plus... voir en tirer quelque chose.

«Pressée hein? Et je suppose que vous vous rendez dans une des cités de la région pour y ramener ledit sac, en échange de quoi vous recevrez quelque chose dont j'ignore la nature? On me la fait pas à moi. Si la curiosité vous gène, moi je trouve qu'elle apporte beaucoup dans certaines situations, vous croyez pas?»

Se posant volontairement sur le trajet de la magicienne en une pose négligée, il rechargeait tranquillement son arbalète, comme un geste qu'il avait déjà effectué des centaines de fois.

«En général les gens sont pas à quelques minutes ou mêmes quelques heures prêt hein. Maintenant, si c'est là tout le remerciement pour être venu mettre la fiesta chez ces horreurs, j'avoue être un peu déçu. Je veux bien que notre peuple soit pas connu pour sa gratitude et que j'ai l'air de vous ennuyer fortement, mais si vous m'en dites un peu plus sur ce sac, 'y'a peut être moyen que vous en tiriez plus... Quoi, c'est pas pour ça que vous le ramenez?»

En fait, il ignore totalement pourquoi elle le ramène. Mais vu que c'est la meilleure chose qu'il a à proposer. Après tout, c'est son métier, non? Conservant sa pause négligée, il rangea son arbalète et adressa un sourire superbe à la sombre. Garder confiance quelle que soit la situation, ça il savait faire.

«Alors, vous en dites quoi? On trouve un moment pour discuter un peu ou vous préférez partir et perdre une chance de faire coup double?»
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Ven 30 Aoû 2013 - 18:14

"Pressée hein? Et je suppose que vous vous rendez dans une des cités de la région pour y ramener ledit sac, en échange de quoi vous recevrez quelque chose dont j'ignore la nature? On me la fait pas à moi. Si la curiosité vous gène, moi je trouve qu'elle apporte beaucoup dans certaines situations, vous croyez pas?

Ah non ce n'est pas vrai, le revoilà à la charge ! La Drow se retint au dernier moment de lancer un oeil noir à son confrère, sans parler des différents noms d'oiseaux qu'il peut exister sur cette terre. Ne pouvait-il pas comprendre qu'elle avait envie d'être tranquille là, dans son coin, à ramener son petit sac sans autres soucis ?! Non, au contraire il venait se mettre sur sa route. Décidément, il allait falloir qu'elle arrive à trouver de l'acide pour se défaire de cette glue ambulante... et de son arbalète aussi. Il semblait avoir très bien compris ce qu'elle avait voulu signifier par la "curiosité" et il voulait lui rendre la pareille par la force. Alors très bien, que les festivités commencent ! Qui tirera plus vite que l'autre ?

Tahly écouta l'inconnu parler et parler sans cesse, lui signifiant plus ou moins directement qu'il serait à marchander le sac. Vraiment... Savait-il seulement ce qu'il y avait dedans ? Recherchait-il lui aussi le marchand qu'elle venait de tuer en bonne et dûe forme pour s'approprier le mérite de sa mort ? N'importe quoi ! Et elle supposait qu'il essaierait de la tuer si elle refusait de lui dire quoi que ce soit. Qu'est-ce que c'était embêtant...

-Et perdre une chance de faire coup double ? Savez-vous seulement ce qu'il y a dans ce fameux sac dont vous voulez tant faire une dissertation ? Et pourquoi, de toute façon, vous y intéresseriez-vous ?

La Sombre pencha la tête de côté tout en laissant un mince sourire s'étendre sur son visage, son corps aussi bien posé sur ses pieds que prêt à se mouvoir si le désespérant qui était en face essayait d'atteindre à sa vie. Elle concentrait déjà sa magie au cas où ce cas arriverait.

-Et puis en ce qui concerne votre coup double... à quoi cela vous servirait-il à vous, Monsieur... ?"
Revenir en haut Aller en bas
Serzin
Drow
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 30
Date d'inscription : 29/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 290 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Ven 30 Aoû 2013 - 18:51

Apparemment, le fait de se retrouver bloquée par le mercenaire ne plait pas vraiment à la magicienne, laquelle arbore une mine contrariée. Elle serait presque encore plus jolie lorsqu'elle est en colère... presque. Cela amuse tout de même Serzin qui esquisse un vague sourire en coin. Après tout, même si celle qui lui fait fasse est puissante, elle va pas non plus s'énerver pour si peut. Il vient de lui promettre plus, alors pas de quoi devenir folle, surtout après avoir massacrer quelques araignées quoi!

-Et perdre une chance de faire coup double ? Savez-vous seulement ce qu'il y a dans ce fameux sac dont vous voulez tant faire une dissertation ? Et pourquoi, de toute façon, vous y intéresseriez-vous ?


Aha, elle fait sa maligne hein? Enfin elle essaie, parce qu'elle a beau être douée en magie et plutôt très jolie, niveau futé c'est pas encore ça, elle a quelques coups de retard. Dommage, bien tenté cependant, il faut le reconnaitre. Mais si on ajoute ça à sa tendance à hésiter, ça fait quand même deux beaux défauts. Mouais, après tout, c'est pas la première a les avoir, ça n'empêche pas forcément le talent... Posant une main sur sa hanche, poing fermé, il fait semblant de se gratter un instant la tête comme s'il réfléchissait.

«Ce qu'il y a dans le sac? Hum... Non, je sais pas. Mais bon, laissez moi deviner.»

Il ferme les yeux, ce qui ne l'empêche pas de toujours surveiller la sombre avec ses autre sens. C'est pas la première fois qu'il est privé de la vue, d'autant que là c'est volontaire. Ayant vécu dans les bas-fonds dans son enfance, il a apprit à compter sur chaque sens, après tout. Et il a aussi appris à jouer la comédie. La main sur les yeux donc, l'autre dirigée vers le sac, mimant des signes divinatoires, il prend un air faussement concentré.

«Je vois... Je vois... le butin d'une quête quelconque, qui est assez précieux pour risquer sa vie et qui va sans doute rapporter pas mal de richesses. Je vois un riche commanditaire qui attend impatiemment, et qui doit être du genre fortuné pour avoir engagé une sombre magicienne talentueuse. Je vois aussi que ce qu'il y a la dedans ne doit pas être des plus ragoutant.»

Retirant la main de devant ses yeux, et la reposant sur sa hanche, il esquisse un sourire des plus amusés. Elle pencha la tête, et prit une pose mi décontractée mi alerte, elle aussi le sourire aux lèvres.

«J'ai juste, pas vrai? Je l'avais dis, on me la fait pas, à moi. Après, à quoi ça me servirait... Hé ben, disons qu'au dela des sous et des richesses, la réputation ça aide parfois, et il se trouve que j'accorde une certaine importance à la mienne. Du coup, je serais prêt à mettre un peu d'argent ou autre la dedans, histoire que ca me profite aussi... Et à vous tant qu'à faire. Après tout, je suis moi aussi dans le domaine hein... Et je suis aussi bien l'embauché que l'embaucheur. Il se pourrait même que vous ramenez ça à un de mes associés, qui sait?»

L'idée même élargit son sourire. C'est vrai que ça serait on ne peut plus cocasse.

«Oh, et pour le nom, normalement je suis du genre plutôt prudent, mais vu qu’apparemment vous côtoyez les mêmes milieux, je dois déjà être connu hein. Ça sera Serzin, tout simplement. Madame la magicienne. Et ma proposition tiens toujours.»

Le tout s'accompagnant d'une petite révérence un peu exagérée et moqueuse, sans être insultante. La comédie. Toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Lun 2 Sep 2013 - 17:28

Ainsi donc, notre Sombre était un fin devin, ou du moins faisait comme si. Et franchement, ce n'était pas le meilleur des devins : il y avait quelque chose dans un sac qui devait rapporter gros dans le sens ou un commanditaire fortuné avait mis de l'argent pour avoir cet objet en effet peu ragoûtant. Mais bon, c'était tout ce que Monsieur devinait. Et ce n'était pas pour dire, mais elle ne s'était pas présentée en tant que sorcière auprès du marchand pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait pas spécialement l'envie d'être connue comme mage-assassin. Il vallait mieux qu'elle garde quelques petites surprises au cas où de charmants assassins viendraient s'en prendre à elle, quelle qu'en soit la raison, et ainsi cela lui ferait une carte en plus à poser sur la table si jamais cela venait à mal tourner... Mais quoi qu'il en soit, ce Sombre-là avait tout l'air d'être du métier ou du moins un habitué de ces choses-là. Sinon, il n'aurait pas insisté de la sorte en ce qui concernait son sac, ce qui aurait fait le bonheur de Tahly.

Toujours dans sa position semi-décontractée, la Drow fit encore plus attention aux dires de son confrère lorsqu'il vint à parler de réputation et d'associés. Ainsi donc, elle ne se trompait pas. Le sourire du Sombre s'élargit comme à quelques belles pensées et il reprit la parole, inlassable.

"Oh, et pour le nom, normalement je suis du genre plutôt prudent, mais vu qu’apparemment vous côtoyez les mêmes milieux, je dois déjà être connu hein. Ça sera Serzin, tout simplement. Madame la magicienne. Et ma proposition tiens toujours.

Ce fut au tour de Tahaliann d'avoir un sourire plus franc ou du moins plus visible. Serzin... Oui, elle avait déjà entendu parler de lui, une fois ou deux. C'était donc cette abrutie de piplette, jusqu'à preuve du contraire ? Et il lui proposait toujours de marchander son fameux sac avec ce qu'il y avait à l'intérieur contre quelque chose de plus important que ce qu'elle pourrait avoir avec le marchand afin que lui-même puisse rapporter la chose et en obtenir la réputation. Bon ! Autant elle aurait pu accepter et ainsi obtenir bien plus qu'escompté, autant c'était son travail et elle n'avait pas spécialement envie que quelqu'un d'autre s'approprie les choses en sortant que c'était lui qui avait tout fait. Dur dilemme que celui-ci et pourtant si simple...

-Bon très bien, peut-être que vous aurez la possibilité de discuter de ce sac avec moi. Mais...

Elle leva simplement un doigt puis laissa son sourire disparaître. Elle fit mine de le regarder attentivement comme si elle réfléchissait, ses mimiques étant volontairement exagérées pour répondre à son "Je vois..." d'avant. Enfin, sûre d'elle, elle s'approcha doucement de Serzin et s'arrêta à sa hauteur, épaule gauche contre épaule gauche, et approcha sa bouche de l'oreille de l'homme. Ce ne fut qu'un chuchottement sensuel qui s'échappa de ses lèvres.

-... il faudra m'intéresser au plus haut point.

Son sourire réapparut alors et elle fit de nouveau quelques pas avant de se retourner pour lancer d'une voix forte

-Au fait, vous pouvez m'appeler Tahly."
Revenir en haut Aller en bas
Serzin
Drow
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 30
Date d'inscription : 29/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 290 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Mer 4 Sep 2013 - 14:04

Le petit jeu du devin n'amusa pas vraiment la sombre. Dommage, lui s'était bien amusé à jouer ce jeu là. Par contre quand il parla du milieu et du reste, là c'était autre chose. Toujours dans sa position à demi provocante, elle prêta une oreille plus attentive. Aha, c'était donc ça. Elle préférait les choses concrètes hein. Bien. D'ailleurs, lorsqu'il évoqua son nom, le sourire de la magicienne se fit plus prononcé. Ah, et en plus elle le connait au moins un peu. Bah c'est normal ceci dit, dans le milieu et dans le coin, il n'est pas vraiment inconnu. Oh c'est peut être pas le plus riche ou celui qui mène le plus d'affaires, mais bon forcément il est presque seul alors bon... Néanmoins, c'est plus la qualité de son travail qui est évoquée. Et quand on est le meilleur, forcément on est connu hein.

Par contre pour ce qui était de sa proposition, elle semblait toujours hésiter. Bien dommage ça. Elle avait rien à perdre au fond. Tout à gagné. Enfin si elle avait bien compris de quoi il parlait. Mais oui elle avait du comprendre quand même. Quoique? Peut être pas habituée à ce genre de manœuvre. Elle semblait plutôt exécutrice qu'autre chose. Un peu du gâchis, étant donné certains aspects. Mais bon...

Levant un doigt devant elle, elle effaça son sourire, faisant semblant de se concentrer. Oui, semblant. Parce qu'on apprend pas à un sombre à jouer la comédie. Encore moi à lui. Faut pas délirer non plus. Donc, jouant un instant la comédie, elle s'approcha ensuite en quelques pas, jusqu'à être au niveau de son épaule. D'une voix plutôt sensuelle, elle murmura quelques mots à l'oreille de Serzin. Lui ne se défit pas de son sourire. Après tout, il n'allait pas se plaindre, hein.

-... il faudra m'intéresser au plus haut point.


L'intéresser? Elle veut qu'on l'intéresse hein? Oh mais c'est très... intéressant justement ça! Le tout étant de trouver comment l'intéresser bien sûr. Pas par la négociation ou la discussion en tout cas, ça semblait plutôt la gonfler. Il allait donc falloir exploiter les autres options. Et voir laquelle est la meilleure.

-Au fait, vous pouvez m'appeler Tahly."

Le sourire aux lèvres, elle semblait elle aussi jouer. Bien.

«Tahly? Ca ne me dit rien... Mais au moins ca prouve qu'on ne sait jamais rencontré jusqu'ici. Enfin, ca semblait pas trop possible. Vu que je n'aurais jamais oublié quelqu'un comme vous hein.»

Petit sourire provocateur. La flatterie, ça marche presque toujours.

«Alors comme cela, il faudra vous... intéresser hein? Oh je suis pleins de ressources, le tout étant de trouver celle qui va vous intéresser. Je pensais que l'argent ou les richesses feraient le travail, mais manifestement il en faut plus que ça. C'est pas plus mal. J'aime celles qui savent ce qu'elles veulent.»

Sourire en coin. Bien, prochaine phase.

«Mais j'avoue que le lieu n'est pas le mieux pour proposer de vous... intéresser. J'ai bien des occupations, mais la plupart nécessitent le calme, et parfois des outils, voir un ou une partenaire. Alors forcément... En tout cas, vous semblez bien aimé vous débarasser des gens pour le compte des autres. Je suppose que la plupart vous paie en argent. Moi je peux bien vous proposer des divertissements variés... Peut être aimez vous le confort et être à vos aises, profiter d'un spectacle agréable non? A moins que vous ne préfériez l'alcool? La bonne nourriture? Je ne parlerais pas des divers objets que je pourrais vous proposer pour votre métier, vous le savez déjà... Sinon, vous aimez aussi peut être profiter de vos victimes? Moi je ne tue guère je l'avoue, mais je suis tout à fait capable de faire parler ceux qui le doivent. Et c'est parfois plutôt... agréable.»

Tout en parlant, il s'approcha d'une démarche un peu ondulée. Il avait toujours une arbalète en main, au cas où. Mais l'autre était totalement libre. Oh il était bien capable de faire jaillir une dague au besoin. Mais bon, pour le moment il n'y avait pas trop de menaces dans l'air. Même si une femelle drow, c'était dangereux en chaque instant. Et Serzin l'était aussi. Arrivé à hauteur de la magicienne, il approcha un peu son regard du sien, et lui adressa un bref clin d’œil tout en lui murmurant quelques mots.

«A moins bien sûr que vous ne soyez adepte de certains divertissements nécessitant un partenaire. C'est assez varié, et ca peut être très plaisant quel que soit le degré... d'amusement, je dirais. Ma réputation me précède d'ailleurs la plupart du temps dans le domaine. J'avoue ne pas non plus rechigner à ce genre de choses, bien au contraire.  Et encore moins lorsque la partenaire est superbe et plutôt... avenante.»

Après ces quelques paroles et un sourire entendu, il recula de deux pas, s'accoudant contre un arbre. La suite promettait d'être intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Dim 8 Sep 2013 - 19:21

"Tahly? Ca ne me dit rien... Mais au moins ca prouve qu'on ne sait jamais rencontré jusqu'ici. Enfin, ca semblait pas trop possible. Vu que je n'aurais jamais oublié quelqu'un comme vous hein.

Le sourire mystérieux de Tahly s'élargit quelque peu à cette phrase. A la fois il n'était pas si plaisant que cela de se dire que quelqu'un du métier ne connaissait même pas son nom, à la fois c'était qu'elle faisait bien son travail dans le sens qu'elle ne se faisait pas spécialement remarquer tout en tuant à chaque fois ses cibles. Il fallait dire qu'elle n'avait pas envie de se prendre la tête à créer quoi que ce soit qui l'obligerait à rester dans un bureau alors qu'elle pourrait aller tranquillement faire ses affaires à l'extérieur. Ah, la vie n'était plus la même que celle au Puy où elle devait rester avec ceux du C'nros ! Non, là elle avait désormais une liberté qu'elle aimait, maintenant qu'elle s'y était vraiment habituée. Plus de regrets de ne plus être dans le domaine familial ! Elle pourrait toujours y retourner un jour, mais l'envie lui était complètement passée depuis la dernière fois.

Le sourire de Serzin se mua quelque peu en un sourire provocateur qui ne fit ni chaud ni froid à la Sombre, tout comme la flatterie qu'il venait de prononcer. Oh qu'est-ce qu'il pouvait être facile de flatter une personne pour mieux s'approcher d'elle et après lui mettre un coup de couteau par devant alors qu'elle regarde par derrière ! D'où le fait qu'il ne fallait jamais en user de trop, selon la Drow, surtout lorsqu'on joue un personnage. Sinon, c'était... de trop, justement. Et généralement l'hypocrite se faisait griller de la sorte, en usant de trop son art.
Puis il reprit la parole, rebondissant sur le fait qu'il allait devoir "intéresser" sa comparse. Comment ? Par quoi ? Tant de possibilités s'offraient à lui... et Tahaliann n'était pas prête à l'aiguiller comme ça ! Pour tout dire, la façon dont il réfléchissait et toutes ses propositions la faisaient doucement rire intérieurement. Elle sentait qu'elle allait bien s'amuser, finalement, à moins que ce ne soit une fort mauvaise surprise... Son sourire toujours sur les lèvres, l'assassine laissa l'arbalétrier s'approcher d'elle jusqu'à ce qu'il soit près d'elle, son visage non loin du sien.

-A moins bien sûr que vous ne soyez adepte de certains divertissements nécessitant un partenaire. C'est assez varié, et ca peut être très plaisant quel que soit le degré... d'amusement, je dirais. Ma réputation me précède d'ailleurs la plupart du temps dans le domaine. J'avoue ne pas non plus rechigner à ce genre de choses, bien au contraire. Et encore moins lorsque la partenaire est superbe et plutôt... avenante.

A ces mots, Tahly déposa simplement son index en travers des lèvres du Sombre avant de rapprocher son visage encore plus de celui de Serzin, de sorte à ce que leurs deux bouches soient séparées uniquement de son doigt à la couleur de l'ébène, puis souffla de la même manière qu'il venait de le faire :

-Bien des choses m'intéressent, Serzin, notamment ce qui peut être... "agréable". Mais en ce qui concerne ce dernier Art qui se fait à deux, il va vous falloir attendre. Peut-être que oui, peut-être que non.

Sur ces paroles, elle se décola complètement de son confrère et fit quelques pas en arrière avant de l'inviter à sortir de ce coin paumé. Elle avait volontairement repris l'expression de Serzin pour lui faire comprendre quel jeu pourrait l'amuser et souhaitait dorénavant le laisser mener la danse, du moins en partie.

-Je vous suis, Serzin."
Revenir en haut Aller en bas
Serzin
Drow
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 30
Date d'inscription : 29/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 290 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Mar 10 Sep 2013 - 16:28

Le sourire énigmatique et enjôleur de la belle magicienne semblait prouver qu'elle était satisfaite du fait qu'ils ne se connaissent pas. Il aurait presque pût s'en vexer! Mais bon, d'un point de vue professionnel c'est vrai que c'était pas si mal. Arès tout, les fausses identités, les moyens détournés, les traces effacées, c'était autant de manières de prolonger sa vie dans le milieu. Elle avait peut être déjà agit pour son compte sous une autre identité, et il lui arrivait d'embaucher pour des tâches sans recevoir la personne. S'il passait son temps à recevoir sans arrêt, il n'en aurait jamais eu pour travailler. Alors bon, fallait bien faire des choix, hein. Bref, la sombre était contente qu'il ne l'ai pas connu jusque là, et lui était content de la connaitre maintenant. Enfin content, c'était un bien grand mot. Peut être le serait-il dans un futur proche...
Par contre pour la flatterie on repassera hein, parce qu'apparemment elle n'y goûte pas vraiment. Dommage, mais remarque ca prouve qu'elle est pas aussi dupe qu'elle en avait l'air. Bien. Les femmes stupides, c'est utile un temps, éventuellement à mettre dans son lit si le corps convient, mais à la longue, ça n'intéresse pas. Mieux vaut qu'elles aient de la jugeote, des talents et du caractère. Ca les rend plus appréciables. D'ailleurs, celle là avait de quoi. La seule chose qui intriguait c'est comment se faisait-elle qu'une telle sombre ne soit pas à la tête d'une maisonnée, d'une organisation ou autre? Avec ses pouvoirs et le reste, elle en avait les moyens... Bah, probablement une raison qui le regardait pas.

Lorsqu'il évoqua la longue liste (incomplète) de possibilités d'amusement, elle vint poser son index sur ses lèvres, puis approcha son visage. Hum... décidément, elle était de plus en plus intriguante. Charmant, vraiment. Serzin garda sa contenance toutefois, essayant de ne pas trop pétiller des yeux. D'un murmure, elle lui répondit que l'Art charnel n'était pas pour l'instant. Oh, il pouvait être patient. Et puis il y avait bien d'autres manières amusantes de patienter et de se divertir. Elle s'éloigna de quelques pas, le mercenaire admirant son déhanché, avant de faire comprendre d'un regard qu'il avait réussi à commencer à l'intéresser, et qu'elle était prête à aller plus loin. Parfait.

-Je vous suis, Serzin.

Oui bon, je vous suis d'accord, mais où? Il avait bien de quoi l'amuser mais pour certaines occupations il fallait de quoi, et ca nécessitait de se rendre en ville, dans un des établissements ou de ses planques où il disposerait du nécessaire.

«Hé bien, étant donné que vous n'avez manifesté aucune préférence, je suppose que je déciderai moi même. Par contre il va falloir rejoindre un coin plus... civilisé pour ça. Ce que je vous propose, c'est que si j'y dispose du nécessaire, on pourrait aller dans la ville de votre employeur. Vu l'endroit, ça doit être Thaar ou Sol'Dorn, les deux me conviennent. Alors je vous guide une fois que vous m'aurez dis...»

Rangeant ses arbalètes, sa dague et tout le reste, il se prépara au départ, arborant un sourire satisfait sans être trop provocateur. Avant de glisser une petite phrase anodine.

«Vous avez une préférence en matière de spectacle? Danse, chant peut être? Histoire que je puisse vous guider là où il faut, tant qu'à faire...»
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Lun 16 Sep 2013 - 8:25

Aux paroles de Serzin, Tahaliann eut un petit sourire intérieur. Décidément, il allait falloir qu'elle lui explique ce qu'elle entendait par "Je vous suis". Elle le suivait, ne cherchant pas à trouvant d'endroit particulier ni à faire quelque chose de spécifique. Elle le laissait décider de cela, limite de lui en faire la surprise ; parce qu'il se devait de l'intéresser s'il voulait discuter "travail" avec elle, pas avant. Et s'il continuait à lui demander ce qu'elle souhaitait, ça allait être bien mal parti pour lui... Mais bon ! Pour cette fois, elle lui accorderait bien une petite réponse.

"Nous sommes pratiquement plus proches de Thaar que de Sol'Dorn, donc autant y aller. Par contre, pour l'endroit-même... A vous de décider. Peut-être arriverez-vous à trouver ce qu'il me plairait, mais je pense que ce ne sera pas bien compliqué. Je vous suppose assez doué pour ce genre de choses.

Et un petit clin d'oeil pour appuyer ses dires. Mais c'est qu'il avait sa réputation à tenir le bougre ! S'il ne prenait aucune décision pour ce genre de choses, est-ce qu'il en prendrait pour ses contrats ? Pas sûre. Bon là, c'était la dernière chance qu'elle lui laissait pour prendre en main cette histoire et partir de ce coin paumé entre deux grandes villes. Mais il fallait dire que le fait qu'ils soient plutôt du côté de Thaar l'arrangeait : déjà c'était la ville où attendait son employeur du moment et donc ça ne fera pas trop de jours de marche à faire avec la tête et donc cette fameuse tête n'aura pas trop le temps de pourrir l'air qu'elle respirerait. Et ça avait été la bonne aubène pour ne pas clarifier que le commerçant humain se trouvait à Thaar, aussi. En somme, pour l'instant, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles (phrase qu'elle avait un jour entendue d'un Humain qui était particulièrement candide...).

Se retournant quelque peu, elle fit de nouveau attention aux corps qui se trouvaient là, flasques sur le sol. Lui vint alors la pensée que trois des quatre pauvres imbéciles n'auraient pas reçu le culte lié à Tari pour que leurs âmes aillent dans un autre monde... En effet, le marchand s'était vu décapité puis mangé par les araignées. Les trois gardes, par contre, devaient encore être entiers. Un peu embêtant, quoi que... non, ça ferait juste quelques squelettes et attirerait des goules, rien de bien méchant - et puis ça changerait des Humains bons à rien-. Ca pourrait même être drôle à voir. Elle haussa donc les épaules et dégagea cette morbide pensée de la tête.

-Nous y allons ? Par contre il y a juste une chose que je dois aller chercher, je viens de m'en souvenir. Chose qui pourrait vous intéresser, d'ailleurs.

Puis, lui faisant signe, de le suivre, elle alla en direction de Sol'Dorn. Au bout de quelques minutes ils parvinrent à un chariot contenant diverses marchandises qui avait été traîné sur le côté afin de ne pas être directement sur la route lors d'une halte des désormais décédés. Et comme il semblait encore plein, il n'y avait donc pas eu de bougre qui était passé dans le coin lors de ces dernières minutes. Tant mieux ! Sans même faire vraiment attention, elle monta sur le chariot et souleva un peu la bâche pour voir ce qu'il y avait dedans. Elle fouilla juste de secondes avant de trouver ce qu'elle cherchait, un coffre en métal. Elle se doutait qu'il contenait de l'argent, vu la façon dont le bonhomme à bedaine avait souvent porté à ses mains le coffre, peut-être même trop souvent pour que ce ne soit que cela. Donc autant profiter que cela n'appartenait plus à personne pour l'accueillir en sa demeure, non ?

Elle examina la serrure et n'y décela aucun piège, qu'il soit magique ou non. Elle s'assit donc tranquillement sur la place prévue pour et sortit de sa poche un outil de décrochetage avant de se mettre au travail. La serrure ne mit pas longtemps à céder et la Sombre put donc ouvrir le coffre au trésor sous les yeux de Serzin. Elle ouvrit l'un des petits sacs de cuir qui était dedans et eut un petit sourire. Sur les six elle en prit trois et les envoya à son comparse.

-A égalité, Serzin. Il me semble que les Humains soient trop idiots pour avoir laissé tous leurs biens dans un seul et même coffre. Sinon, c'est que je suis tombée sur un particulièrement bête.

Elle n'avait pas fait attention à regarder si dans les sacs il y avait bien les mêmes pièces pour la simple et bonne raison qu'à la fois elle s'en fichait, à la fois elle n'avait pas envie de passer son temps à compter. C'était pour les comptables ça, pas pour elle. Par contre, avec les petits sacs se trouvait autre chose qui retint son attention : un anneau ou plutôt une chevalière, non magique selon elle. Elle fronça les sourcils en se demandant ce que ça faisait là puisque ce n'était pas la signature du petit marchand, puis la mit dans sa prope bourse en se disant qu'elle trouverait bien à qui cela appartenait, si c'était important. Sinon elle la ferait fondre.

Prenant les trois petits sacs, elle se leva et descendit de la charette après avoir remis le coffre fermé sous la bâche et regarda Serzin. La journée s'annonçait belle, vraiment.

-On peut y aller maintenant, à moins que vous ne souhaitez vous attarder un peu plus ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Serzin
Drow
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 30
Date d'inscription : 29/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 290 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Mer 18 Sep 2013 - 19:01

Apparemment, elle voulait vraiment qu'il prenne les choix et qu'il dirige... complétement. Ben tiens il s'attendait pas à ce que se soit à ce point! Bon c'est vrai qu'ils étaient plus proches de Thaar. Et moins ils marcheraient, mieux ça. Inutile de perdre du temps bêtement, après tout. Et puis elle lui laissait choisir l'endroit plus précis dans la ville elle même. L'endroit? Mais il y avait le choix! Thaar était la ville où il avait le plus d'affaires en dehors du Puy, et il y passait plus de temps qu'ailleurs, le Puy encore une fois excepté. La plupart des établissements luxueux avaient déjà eu sa visite, et il commençait à avoir ses préférences. A Thaar, quand on a les moyens, on est toujours le bienvenu. A en juger par le petit clin d’œil complice de la magicienne, elle entendait bien qu'il soit à la hauteur dans ses choix. Elle allait voir s'il savait pas choisir! Si jamais elle avait douté de lui, elle allait comprendre... Un établissement luxueux, où l'on est susceptible de se prélasser, de profiter de divers plaisir, et où l'on pouvait se défouler sur des esclaves. Le mercenaire réfléchissait au lieu qui répondait le mieux à ça.

Observant les cadavres derrière elle, la belle sombre semblait pensive. Puis elle se rappela manifestement avoir oublié quelque chose. Ah, fallait la suivre. Bon, peu probable que ce soit un traquenard. Ils marchèrent quelques minutes avant d'arriver à un chariot plein. Le chargement du gros humain qui s'était fait décapité, c'est sûr. Donc un marchand. Fallait espérer que cet abruti ne bossait pas pour le mercenaire. Sinon, ça représentait une sacré perte. La magicienne grimpa sur le chariot sans hésiter, tira la bâche et saisit un petit coffre. Elle l'ouvrit sans problème, examina le contenu avec un sourire, avant d'en tirer des petites bourses. Elle en envoya trois vers Serzin. De la générosité! D'une sombre? Ben ça alors...

Elle fouilla encore un peu, prit ses propres bourses qu'elle récupéra, ainsi qu'un autre objet. Il avait pu le voir grâce à sa bonne vue, mais pas assez pour voir ce que c'était. Bah. Y'avait déjà une bonne somme dans les trois bourses qu'il avait ouvert alors...

-On peut y aller maintenant, à moins que vous ne souhaitez vous attarder un peu plus ici ?"

S'attarder? Pas vraiment... Quand on s'attarde, on est du genre abruti à s'extasier devant le paysage, comme ces imbéciles d'elfes. Rentre la fouille plus profitable par contre...

«Vous permettez, j'en ai juste pour un petit instant...»

Grimpant à son tour sur le chariot, il prit un court instant pour examiner le chargement. Des épices, de la viande et d'autres trucs à manger. A priori, il avait pas de chargement de ce type en attente donc... Tiens d'ailleurs à en juger le symbole présent sur une caisse, ce chargement venait d'un autre gars de Thaar. Il avait rien perdu, et c'est l'autre qui y perdait. Et il avait même pas eu à se mouiller. Excellent. Ah tiens, du tissu. Joli tissu même, et y'en avait pas beaucoup. Hop, il prend. Après tout, un beau tissu peut toujours être utile... Quoi d'autre? Un petit récipient d'épices apparemment bien protégé, probablement valant un bon prix. Ah et un petit récipient d’herbes. Mouai... il donnerait ça à Ferlana, ça lui servirait peut être. Bon, apparemment, rien d'autre. Dommage. Mais c'était mieux que rien hein.

Redescendant du chariot, Serzin prit le temps de ranger tout ce qu'il avait récupérer, gardant le tissu sur le dos. C'était pas des plus pratiques mais bon, il parait pas en expédition normalement alors bon. Adressant un sourire et un regard satisfait à la magicienne, il reprit.

«Cette fois je suis prêt. J'allais pas laisser le plus intéressant au premier rapace venu après tout. Oui, je suis du genre à profiter de la moindre occasion, je le cache pas. Bon, sur ce, on y va, vu qu'on a plus de raison de s'attarder? Vous me suivez? Après tout, je pense que je connais un lieu qui n'attend que nous... Enfin surtout vous, en fait.»

Petit clin d’œil après avoir repris ses paroles. Aller, il était temps de se mettre en route. Sans attendre vraiment la magicienne, le mercenaire se mit à marcher dans la direction de Thaar.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Ven 20 Sep 2013 - 11:55

Visiblement, le geste de la Drow concernant les trois petits sacs qu'elle avait lancés à Serzin le surprit. Elle aurait pu garder tout cet argent, si il voulait... Mais bon, ce qui était fait était fait et par là elle avait bien appuyé qu'ils étaient "à égalité" et non pas qu'il était supérieur à elle, loin de là. Mais elle n'était pas sûre qu'il ait réellement compris cela. En tout cas, elle espérait qu'il serait assez intelligent pour comprendre que ce n'était nullement par charité ou encore pour faire copain-copain qu'elle avait fait cela, sinon il aurait droit à un joli poing dans son mignon petit minoi. Bon pour l'instant il semblait plutôt content, donc ça allait... pour l'instant.

Le Sombre demanda à sa comparse de l'attendre quelque peu et, alors qu'elle restait debout à jouer tranquillement avec la pointe de son poignard, il alla fouiller un peu la cariole de marchandises. Il n'y avait rien de vraiment important, elle le savait, mais cela n'empêcha pas Serzin de revenir vers elle avec un rouleau de tissu sur le dos ainsi que d'autres babioles qu'il avait rangé dans sa besace auparavant. Lui adressant un sourire satisfait, Serzin lui enjoignit qu'il était prêt à prendre la route, ce à quoi la sorcière lui répondit qu'il en était de même. Il prit la route pour Thaar et ce fut sans aucune autre pensée pour les pauvres cadavres qui gisaient à à peine quelques mètres de là, dans les broussailles, même pas vraiment cachés aux yeux de gens qui iraient y faire leurs petites affaires.


La route pour la cité de Thaar fut sans encombres, personne ne venant embêter les deux êtres qui marchaient généralement en silence. Elle avait pris depuis déjà plusieurs années l'habitude de ne pas parler, pensant à diverses choses et faisant attention à ce qui l'entourait pour ne pas être prise au dépourvu, que ce soit par une personne extérieure comme par un dénommé Serzin. Elle ne le conaissait pas réellement, donc il était tout à fait normal qu'elle se méfie de lui et le juge, ce qui sembla être réciproque. Sinon, lors de leurs quelques pauses, quelques discussions vinrent pointer le bout de leur nez, mais cela n'allait pas bien loin.

Arrivés devant Thaar donc, Tahly ne put s'empêcher de laisser naître un petit sourire sur le coin de ses lèvres en passant sous la grande porte de pierre. Maintenant, elle pourrait savoir ce à quoi il avait eu le temps de penser ! Serait-il à la hauteur de ses douces attentes ? Afin d'obtenir une réponse à ces questions, elle se retourna vers Serzin et lui demanda

"Alors, par où allons-nous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Serzin
Drow
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 30
Date d'inscription : 29/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 290 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Ven 20 Sep 2013 - 13:08

Cette route, il l'avait faite plus d'une fois. Thaar? Oh oui, il connaissait bien. Très bien même. Une belle ville, vraiment! Bandits, mercenaires, trafiquants en tout genre, marchands corruptibles, autorités corruptibles, lieu de débauche et de plaisir. Un vrai paradis. Et un endroit idéal pour se faire de l'argent. Oui, vraiment, une ville magnifique pour le mercenaire.

La route jusqu'à la ville fut plutôt calme. Faut dire que personne ne songe à ennuyer deux sombres en route. A moins d'être une créature totalement stupide. Cinq grosses arachnides velues en avaient fait les frais. Personne d'autre ne voulut s'essayer pour le deuxième tour. La magicienne parla très peu, se contenant de répondre aux quelques rares débuts de conversation que Serzin entama. Pas grave, il en profita pour réfléchir à un certain nombre de choses. Notamment le choix de l'établissement. Il en fallait un bon. Le genre luxueux mais pas trop non plus. Proposant tous les plaisirs qu'il avait évoqués à la magicienne. Et où il avait lui-même du monde, ça lui permettrait de pouvoir faire stocker ce qu'il avait ramené. Il allait pas se balader avec son tissu dans toute la ville. Passant en revue les établissements, il les élimina un par un, pour finalement se décider. Celui-ci serait parfait.

Lorsqu'ils passèrent la porte, la magicienne se retourna vers lui, un sourire sur ses lèvres, et toujours cette pause provocatrice. Décidément! Elle demandait où ils allaient.  Le mercenaire lui adressa juste un sourire comme réponse, avant de lui faire signe de la main de le suivre. Cheminant un moment dans les quartiers de l'entrée, ils bifurquèrent rapidement en direction de la belle ville. Encore un moment à cheminer, et ils arrièrent devant un grand bâtiment à plusieurs étages. La large façade était bien entretenue, et deux mercenaires montaient la garde devant une porte renforcée d'un bois plutôt chic. Le nom de l'établissement était visible au-dessus de l'entrée, gravée dans une plaque de roc. "Les dix mille plaisirs de Thaar". Si ça n'en disait pas long...

Les deux sombres se présentèrent à l'entrée. Bien sûr, les deux humains de l'entrée voulurent les arrêter. Mais quand Serzin se découvrit et leur adressa un regard qui en disait long, ils s’écartèrent avec une légère révérence de la tête. Heureusement pour eux, d'ailleurs.

L'intérieur était autrement plus chic que l'extérieur. Un large comptoir de bois précieux était établi en face de l'entrée, derrière lequel plusieurs hommes et femmes accueillaient et servaient les clients. De part et d'autres, des tables et chaises plutôt confortables étaient visibles, sur lesquels des clients se délectaient de leurs boissons, de leurs repas, certains en profitant pour pratiquer des jeux de hasards. Mais à la différence d'une taverne quelconque, les sommes ici pouvaient atteindre de bons montants. Se dirigeant directement vers le comptoir, Serzin fit signe à une des humaine, qui le reconnu d'un signe de la tête. Le temps de s'approcher, plusieurs humains adressèrent des regards plutôt lubriques à la magicienne. A voir si elle saurait les remettre à leur place...

Arrivés en face de l'humaine, celle-ci leur adressa un signe de respect avant de leur demander ce qu'ils désiraient. Le mercenaire se tourna alors vers la magicienne avec un petit sourire, avant de répondre.

«On va prendre une alcôve sur le trois. Faites aussi venir de quoi boire et manger. Ah, et demandez à qui vous savez de venir quand nous y serons, j'aurais quelque chose à lui confier. Bien sûr, je suppose que les artistes sont déjà sur place?»

L'humaine répondit d'un signe de tête affirmatif. Serzin se tourna alors vers la sombre.

«Je nous ai réservé un petit lieu tranquille où vous aurez tout loisir de profiter. On va commencer par-là, je pense vous réserver de quoi vous divertir de différentes manières, mais je ne peux pas tout faire en même temps donc bon... L'établissement vous va, j'espère? Un avis à exprimer peut être?»

Petit sourire narquois. Si ca ne lui allait pas, alors... c'est qu'elle avait de sacrés goûts très luxueux!
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Sam 21 Sep 2013 - 11:36

Au final, nos deux loustics arrivèrent devant un bâtiment pas trop quelconque le plus humblement du monde appelé "Les dix mille plaisirs de Thaar", nom qui fit sourire intérieurement la Drow. Ce bâtiment était gardé par deux Humains plutôt musclés qui n'avaient pas vraiment l'air prêts à laisser quiconque entrer dans la bâtisse, mais une simple révélation de la part de Serzin suffit à ce qu'ils les laissent tranquilles. Tiens, le Sombre aux arbalètes être un habitué de cet endroit, sinon les deux n'auraient certainement pas réagient de cette façon. En même temps, quoi de plus normal pour quelqu'un de la race sombre ? Bref, ils purent entrer sans avoir besoin d'user de leurs armes à l'intérieur. Au premier coup d'oeil, c'était beau et fait avec du bon bois. Cela se voyait et Tahly supposait que c'était fait exprès. Pour le second coup d'oeil, plus attentif, elle s'arrêta sur les diverses tapisseries accrochées aux murs pour empêcher le froid de s'insinuer trop insidieusement à l'intérieur : de bonne qualité, elles représentaient les divers plaisirs existant en ce bas monde, que certains appèleraient pour la grande majorité des "péchés". De plus, elles apportaient des notes de couleur variées et plaisantes à regarder. Un beau travail, en somme. Par contre, les bougres dont elle sentait leurs regards se planter sur ses formes... Eux n'étaient pas beaux. S'empêchant tout juste de pousser l'un de ces soupirs qui allaient devenir habituels, elle planta sur eux le regard le plus meurtrier qu'elle savait faire, ce qui ne laissait généralement pas les gens indifférents, et se détourna pour suivre son comparse.

"On va prendre une alcôve sur le trois. Faites aussi venir de quoi boire et manger. Ah, et demandez à qui vous savez de venir quand nous y serons, j'aurais quelque chose à lui confier. Bien sûr, je suppose que les artistes sont déjà sur place?

La jeune Humaine à qui il parlait fit un signe affirmatif de la tête, puis Serzin se tourna vers la magicienne pour lui expliquer de quelle réservation il parlait.

-Oh, ça va... L'établissement est plaisant, je me demande si le reste le sera autant."

Un petit clin d'oeil aguicheur pour appuyer ses propos et, pourquoi pas, mettre la pression sur le Sombre. Sans perdre de temps inutilement ils allèrent donc se rendre vers le "trois", Tahly se demandant bien à quelle sauce allait-elle goûter.
Revenir en haut Aller en bas
Serzin
Drow
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 30
Date d'inscription : 29/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 290 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Sam 21 Sep 2013 - 13:47

D'après les regards de la sombre, l'établissement lui déplaisait pas trop. Et apparemment les regards des autres clients ne lui plaisaient guère. C'était parfait, elle savait s'y prendre avec les mâles humains. Après, il fallait avouer qu'il était difficile de ne pas détourner le regard. A ses risques et périls, bien sûr. En tout cas, la magicienne confirma l'impression du mercenaire par ses paroles, ajoutant un clin d’œil aguicheur et une petite phrase provocatrice. Oui, décidément elle savait ce qu'elle faisait. Bien bien bien.

Saluant tout cela d'un sourire, le sombre attendit quelques instants, puis l'humaine revient avec un signe de tête. Serzin se dirigea alors vers les escaliers sur la gauche de la salle tout en faisant signe à la sombre de le suivre. Ils gravir un premier étage aux odeurs d'alcool et d'épices plutôt prononcées. Etant un grand habitué du lieu, il ne s'en étonnait plus trop guère. Mais il se dit que son "invitée" avait peut être besoin d'une explication rapide. Il n'entendait pas non plus lui faire la visite guidée du lieu quand même, mais bon.

«Le premier étage est utilisé pour les jeux et les tractations. On y boit et on y goute toute sorte de choses, et parfois des cargaisons de produits exotiques s'y échangent en un rien de temps. Pour détendre tout ça, quelques tables de jeux permettent de se divertir... Et aussi d'échanger des fortunes. C'est un bon moyen, si tant est qu'on connaisse les règles, et qu'on sache jouer avec.»

Quite à tricher s'il le faut. Mais ça le mercenaire se garda de le dire. Oh, elle devait bien s'en douter hein. Les sombres étaient des tricheurs par nature, dans leur langage, leur comportement, alors bon. Non, c'était plus vis à vis des autres clients présents, certains ayant perdu de fortes sommes au profit du sombre. S'il commençait à leur dire qu'en plus ils les avaient perdues en se faisant victime de triche, ça risquait de mal finir. Et Serzin tenait à sa réputation dans ce lieu. Ils continuèrent à gravir les marches jusqu'au deuxième étage. Les odeurs étaient davantage parfumées, de l'encens et des parfums bien sûr, et un certain calme planait, tout juste perturbé par de la musique. Un lieu agréable certes.

«Pour le deuxième étage, c'est l'endroit de relaxation. Massages, bains parfumés, de quoi se délasser au son de quelques musiciens, certains plus doués que d'autres. C'est très agréable, et j'y passe parfois quand j'en ressens le besoin. J'y ai même traité quelques affaires avec certains clients. J'avoue y avoir pensé un moment, mais au fond, vous n'aimerez sans doute pas vous mêler au commun de l'établissement, alors...»

Pourtant, elle n'avait pour le moment rien d'une cliente exceptionnelle. En fait, elle n'était même pas encore cliente ou autre. Mais bon, une sombre comme elle dans les parages c'était plutôt rare. Alors pour une fois qu'il allait pouvoir parler affaire et autres dans sa propre langue avec quelqu'un qui le comprendrait, il allait pas se priver. Une autre volée de marches et ils arrivèrent au troisième étage. Là aussi les odeurs étaient diverses et parfumées, quoi que plus diffuses. Et on entendait presque aucun bruit. Pour cause, c'était un grand couloir avec diverses portes et alcôves. Lorsqu'une porte s'ouvrait, on entendait de la musique et autres son en émerger. Confiant, le sombre se dirigea vers la troisième porte de droite, et entra. Le lieu était un large salon, avec plusieurs divans, deux meubles croisement entre un divan et un lit, et deux larges tables sur lesquelles étaient disposées quelques bouteilles et des mets. Une ouverture large était présente sur le mur de gauche, et on y voyait et entendait un orchestre jouer d'une musique lascive, pendant que deux danseuses se produisaient sur scène. Sur les divans, trois autres personnes étaient déjà présentes: un sombre vêtu de manière assez proche de Serzin, et deux humains, une femme et un homme, enlacé et très proches. Le sombre lança un regard équivoque aux éphémères, qui eurent une réponse froide, avant de paniquer brièvement, se lever avec une excuse et quitter la salle, la femme ramassant quelques vêtements au passage. Le mercenaire s'affala sur un divan, faisant signe à Tahly de faire de même si elle le souhaitait. Il tendit alors le tissu et tout ce qu'il avait récolté à l'autre sombre présent, ainsi que deux pièces des bourses qu'il avait récupéré.

«Tu amènes tout ça au stock, sauf ces fioles, pour Ferla. Ca c'est pour toi. Discrétion, comme d'habitude. File.»

L'autre salua les deux sombres, et sortit. Serzin se retourna alors vers la magicienne.

«Enfin tranquille. Ici, c'est un salon privé, que j'ai l'habitude de prendre pour les grosses affaires en général, ou les invités je dirais... de marque. Maintenant que nous y sommes, vous souhaitez peut être commencer par vous restaurer un peu, et vous désaltérer? le voyage a du vous donner soif, je pense. Oh ce n'est que le début bien sûr, ne croyez pas que j'entends juste vous proposer cela...»

Se disant, il servit deux verres, et en prit un. Bien, à voir si déjà elle allait apprécier ça.
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Ven 27 Sep 2013 - 11:32

Après que l'Humaine eut indiqué au Sombre que tout était prêt, Serzin emmena Tahly dans les escaliers pour gravir un à un différents étages : le premier, d'où s'échappait une forte odeur d'alcool et d'épices, était réservé aux échanges plus ou moins illicites ainsi qu'aux jeux d'argent. Il n'était pas très utile de s'étaler sur les types de jeux qu'on pouvait y trouver, cela l'assassine le savait déjà même si elle ne s'y était jamais vraiment abandonnée. Elle ne posa donc aucune question et remercia intérieurement que le Drow ne fasse pas son bavard à ce moment précis alors qu'ils continuaient à gravir les escaliers,marche par marche.
Ensuite vint le deuxième étage, où des odeurs bien plus fines et parfumées vinrent titiller l'odorat de la magicienne. La salle des bains et de la relaxation, qu'elle supposait en tout genre. Là non plus ils ne s'y attardèrent pas, Serzin lui expliquant qu'il avait pensé qu'elle n'apprécierait pas d'être traîtée comme le commun de l'établissement. Ses mots furent accueillis par un sourire énigmatique, puis ils continuèrent leur ascension.
Enfin arrivèrent-ils au troisième étage, où si quelques odeurs se faisaient sentir, presque aucun son ne parvenait du long couloir qui semblait se diviser un nombre régulier de fois. Là était l'endroit où Serzin l'emmenait... Sans rien dire, elle continua à le suivre jusqu'à une porte particulière, la troisième du couloir pour ainsi dire. A l'intérieur se trouvait quelques tables et canapés, de la nourriture et trois énergumènes : un Sombre habillé d'une manière similaire à celle de Serzin et un couple d'Humains quelque peu pathétique. Un regard du premier être et les deux autres s'en furent, laissant le champ presque libre pour que l'assassine et le mercenaire puissent librement discuter.

Alors que Serzin s'assit auprès de son congénère, lui confiant les divers objets qu'il avait "emprunté" au marchand désormais mort, Tahly s'avança dans la pièce, regardant avec quelque curiosité la pièce dans laquelle elle se trouvait et écoutant autant le monologue de son compagnon d'infortune (ou pas) que la musique qui se jouait dans un coin de la pièce. Elle arriva rapidement à la table où différents mets étaient posés tels que de la viande, des légumes ou encore des fruits qui donnaient envie d'être croqués. La sorcière prit d'ailleurs une pomme d'un superbe rouge et s'adossa contre le table, penchant la tête de côté de sorte à ce que ses cheveux blancs viennent cascader son épaule droite avant de descendre le plus simplement du monde vers le sol, le long de son bras. Alors que l'inconnu partait avec les quelques affaires, Tahaliann se mis à jouer un peu avec la pomme, suivant un instant le Sombre des yeux avant de reporter son regard sur celui qui l'avait entraînée jusqu'ici.

"Enfin tranquille. Ici, c'est un salon privé, que j'ai l'habitude de prendre pour les grosses affaires en général, ou les invités je dirais... de marque. Maintenant que nous y sommes, vous souhaitez peut être commencer par vous restaurer un peu, et vous désaltérer? le voyage a du vous donner soif, je pense. Oh ce n'est que le début bien sûr, ne croyez pas que j'entends juste vous proposer cela...
-Je ne serais pas contre !

Un sourire taquin et elle se redressa pour prendre le verre qu'il venait de lui servir. Elle sentit l'odeur du vin et y goûta, n'avalant qu'une petite gorgée du nectar qui s'avéra être délicieux. Mais au lieu de continuer la discussion, elle s'amusa plutôt à lancer la pomme qu'elle avait en main à Serzin, qui la rattrappa sans aucun problème.

-Pourquoi pas, cela pourrait permettre de passer à la "suite" sans entendre nos ventre crier famine. Qu'avez-vous donc à me proposer, Serzin ?"
Revenir en haut Aller en bas
Serzin
Drow
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 30
Date d'inscription : 29/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 290 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Lun 30 Sep 2013 - 16:51

Alors que le mercenaire réglait rapidement ses affaires, la magicienne fit un rapide tour du salon du regard. Elle déambula un instant, avant de s'approcher de la table où reposaient les mets, et se saisit d'une belle pomme rouge. Serzin ne la quittait pas vraiment du regard... jusqu'à ce qu'il se rende compte que son acolyte en faisait autant. Un petit coup de coude discret et un froncement de sourcil fit comprendre à l'autre sombre qu'il avait intérêt à rester à sa place. La magicienne suivit du regard celui qui quitta la pièce, avant de le reporter sur son patron. Elle acquiesça au petit discours, et se saisi du verre offert en conclusion, avant de lancer la pomme d'un air taquin. Le mercenaire l’attrapa sans difficulté, il ne fallait pas exagérer.

-Pourquoi pas, cela pourrait permettre de passer à la "suite" sans entendre nos ventre crier famine. Qu'avez-vous donc à me proposer, Serzin ?"

Elle savait ce qu'elle voulait celle-là tient. Prenant une gorgée de vin, il la contempla un petit moment avant de reprendre.

«Oh hé bien comme je viens de le dire, on va commencer par se restaurer. Et croyez-moi pas avec n'importe quoi. Je pense que vous savez apprécier les bonnes choses, alors vous me direz des nouvelles de ce vin. Quant à la nourriture... La viande provient du fond de la péninsule, une espèce animale qu'on ne trouve pas par ici parait-il. Et je vous invite à la gouter car elle est agrémentée de quelques épices que je me suis... procuré récemment. C'est vraiment délicieux je vous assure.»

Joignant le geste à la parole, il se saisit de ce qui semblait être la cuisse de l'animal, et en mangea une bouchée, avant de reposer cela dans une assiette en face de lui. Buvant une petite gorgée de vin, il se demandait si la sombre allait faire de même.

«Mais je me doute bien que vous faites référence à la suite... Encore que, peut-être pourrait-on profiter de davantage tout en mangeant... Vous aimez la musique peut être? Ou la danse? J'avoue préférer la seconde à la première, mais les deux se marient à merveille.»
Il tapa dans ses mains, et l'orchestre, qui jusqu'alors jouait assez calmement pour maintenir l’ambiance, reprit sur un rythme plus accéléré et intense. Les trois musiciens maitrisaient bien leur art: le premier jouait d'une viele à archet, le second d'une flûte à bec, et le troisième d'un tambour, les trois instruments mêlant leurs sonorités agréablement. Les deux danseuses, deux humaines aux courbes agréables, reprirent en même temps sur une danse plutôt compliquée, aux pas complexes, mêlant souplesse et suggestivité. Leur vêtements composés d'un mélange de pièces de tissus et de cuir proches du corps et de voile virevoltant au gré des pas donnait une impression de grâce à l'ensemble. Et la musique se poursuivait, exercée avec talent par le petit orchestre.

Serzin eut alors un sourire plutôt agréable, probablement le premier depuis qu’il avait rencontré la magicienne.

«Voilà bien l'occasion de nous distraire tout en mangeant. Oh, bien sûr, si l'air ou la danse ne vous conviennent pas, n'hésitez pas à le dire aux musiciens. Ils pourront changer si vous le souhaitez.»

A vrai dire, il aurait pris plaisir à la voir danser. Mais peut-être n'y tenait-elle pas vraiment. Au pire, la suite ferait parfaitement l'affaire. Il verrait bien...[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Tahly
Drow
avatar

Nombre de messages : 417
Âge : 26
Date d'inscription : 04/01/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  282 ans
Niveau Magique : Apprenti
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Dim 6 Oct 2013 - 8:38

La Sombre sourit aux dires de son collègue vantant la qualité des aliments qui se trouvaient juste à côté d'elle. Elle le laissa se servir sans rien dire, autant pour enjoindre les gestes à la parole que pour observer ce que l'on pourrait qualifier de règle d'hospitalité chez ceux qui vivent sous le volcan de l'Est. En effet, il était de coutume chez les Sombres de ne pas servir des assiettes à part, contrairement aux Humains, et en certaines occasions personne ne voyait d'inconvénient à ce que le maître de maison mange en premier. Pourquoi donc ? Tout simplement pour prouver sa bonne foi, montrant ainsi que les aliments proposés n'étaient pas empoisonnés. Enfin, si chaque Drow connaissait très bien la raison de cette coutume, les gens continuaient ainsi plus par tradition que pour réellement prouver qu'ils n'allaient pas attenter à la vie de leur interlocuteur. Il pouvait y avoir tant de façons de se débarasser d'une personne...

Ecoutant toujours Serzin, elle se servit de cette viande soit-disant succulante et mordit dans la chair avant de poser à son tour son morceau sur une assiette. Il n'avait pas tort, les épices donnaient un plus sans lequel la viande aurait certainement semblé fade au palais de la sorcière habitué aux épices.

"La danse et la musique sont deux Arts bien différents, Serzin. Même s'il est vrai qu'il s'accordent très bien ensemble. Pour ma part les deux me plaisent.

Serzin tappa alors dans ses mains et les trois musiciens laissèrent tomber leur musique douce et continue pour un air plus rythmé qui, fallait-il se l'avouer, donnait envie de danser. D'ailleurs, les deux Humaines chargées de danser au bon vouloir du maître se mirent à s'agiter avec une fluidité que Tahaliann connaissait bien, leur chorégraphie se complexifiant rapidement. La grâce était en ces danseuses, ce que la mage apprécia. La musique était belle et entraînante, les femmes dansaient bien, que demander de plus ? Sur le coup elle n'avait pas d'idée précise et de toute façon n'avait pas envie de se creuser la tête pour cela.

-Voilà bien l'occasion de nous distraire tout en mangeant. Oh, bien sûr, si l'air ou la danse ne vous conviennent pas, n'hésitez pas à le dire aux musiciens. Ils pourront changer si vous le souhaitez.

Ah vraiment ? C'était une bien bonne nouvelle ça ! Pour l'instant elle n'avait rien à redire, mais peut-être qu'elle s'amuserait là-dessus plus tard.

-Pour l'instant, cela me va. Vous avez l'air d'avoir un minimum de goût, Serzin.

Elle s'assit sur le fauteuil, un sourire malicieux sur les lèvres. Elle le taquinait, mais cela restait gentil.

-Vous venez de dire que vous aimez la danse... Préférez-vous la regarder ou bien dansez-vous vous-même ? Parce qu'il est bien beau d'aimer... mais le véritable Art est dans la pratique et ce pour toute chose, ne croyez-vous pas ?"

Oh oui, bien des Arts n'étaient ce qu'ils étaient uniquement par la pratique. Et la danse en faisait partie, assurément. Serzin jouerait-il à ce jeu ? Savait-il danser ? La Sombre avait bien envie d'en connaître la réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Serzin
Drow
avatar

Nombre de messages : 56
Âge : 30
Date d'inscription : 29/06/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 290 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   Mer 9 Oct 2013 - 13:07

Acceptant la nourriture offerte, la sombre la goûta, probablement pour vérifier ses dires. A en juger par son visage, elle appréciait. Bon, parfait. Il fallait dire qu'il n'avait pas menti sur la qualité des épices. Et puis peut-être s'était-elle méfiée d'un éventuel empoisonnement. Crainte légitime... encore que s'il avait voulu la supprimer, il l'aurait fait lorsqu'elle était attaquée par les araignées. Mais bon, on est jamais trop prudent. Certains ont l'esprit tellement tordu...

Lorsqu'il aborda les deux arts et fit venir l'orchestre et les danseuses, elle lui rétorqua que pour elle les deux arts étaient bien différents. Mais qu'au final les deux lui convenaient parfaitement. Tant mieux, parce que lui aussi, justement. Après tout, pas de raison qu'elle soit la seule à profiter. La musique entrainante et les mouvements des danseuses étaient en effet des plus distrayant pour le mercenaire. Oh, il aurait bien sûr préféré avoir deux belles sombres à la place des humaines, mais dans le coin c'était plutôt compliqué, alors bon, il allait pas faire trop la fine bouche. Ça lui coutait assez cher comme ça. En tout cas, lorsqu'il expliqua à la magicienne qu'elle pouvait changer la musique sur une simple demande, celle-ci répondit qu'elle était satisfaite, reconnaissant qu'il avait un minimum de goût. Un minimum? Dans le genre difficile... Enfin elle ne faisait référence qu'à la musique et à la danse, probablement. Et puis bon, à voir son sourire, ça devait probablement relever de la taquinerie. Donc il répondit par un sourire également.

-Vous venez de dire que vous aimez la danse... Préférez-vous la regarder ou bien dansez-vous vous-même ? Parce qu'il est bien beau d'aimer... mais le véritable Art est dans la pratique et ce pour toute chose, ne croyez-vous pas ?"

Question un peu inattendue ça. Mais loin d'être pris au dépourvu, le sombre conserva son sourire. Il en fallait plus que ça pour le  déstabiliser. Son métier l'exigeait.

«Disons que j'ai dansé par le passé oui, et c'est quelque chose que j'aime pratiquer parfois. Si l'observer est divertissant voir même parfois très agréable, le pratiquer ne l'est pas moins. Mais malheureusement, les affaires grandissantes ne m'ont pas laissé beaucoup de temps pour le pratiquer. Je suis plutôt... très occupé, par diverses activités professionnelles ou non. Après tout, il est compliqué de trouver du temps pour toutes ces passions et ces plaisirs lorsque l'on a une réputation à tenir et un commerce à faire tourner. Mais après tout, si l'occasion se présente, oui pourquoi pas...»

Il avala une gorgée de son vin puis posa le verre sur la table. Le sous-entendu était clair, et il laissa un court instant à Tahly pour le saisir. Puis il désigna la scène de la main.

«Je devine à votre question que vous êtes vous même pratiquante, n'est-ce pas? Je ne serais sans doute pas à la hauteur de votre prestation mais si vous souhaitez pouvoir pratiquer cet art, je suis bien sûr prêt à vous suivre. Une préférence sur la musique? Le rythme? Quelque chose de rapide et d'entrainant, ou plutôt de lascif et plus calme? Vous pouvez demander, cet orchestre n'est pas mauvais, et il saura s'adapter. Après tout on les paye pour ça. Et vous semblez plus experte que moi. D'ailleurs j'avoue ne pas être contre une rapide démonstration de votre part avant de vous rejoindre, afin de m'adapter au mieux...»

Il ne doutait pas vraiment de la réponse, à vrai dire. Bien sûr qu'elle serait d'accord pour pratiquer son art. Restait à voir si son invitation était feinte ou réelle, et quelles seraient ses préférences. Mais le sombre se réjouissait déjà intérieurement. Toute cette histoire prenait un bon chemin... du moins, dans son intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avarice, fainéantise et autres vertues [PV Tahly]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Fainéantise [RP ouvert] /!\Hentaï/!\
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'Islam rejoint les autres religions
» Xylographie, Sérigraphie et autres techniques d'impression.
» I. Autremonde, les autres planètes, et les Dragons et Démons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ITHRI'VAAN :: Les Terres Sauvages :: La Forêt d'Aduram-
Sauter vers: