Partagez
 

 The Drow Strikes Back ! [Lùthien]

Aller en bas 
AuteurMessage
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1134
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeLun 5 Aoû 2013 - 21:18

Qu’est-ce que la réalité ? Une simple illusion bâtie par nos sens, une création des dieux afin que nos âmes immortelles puissent se rattacher à un monde tangible et compréhensible ? Faut-il croire nos yeux lorsqu’ils nous montrent un paysage de chaos à perte de vue, empli d’ombres aux formes en perpétuel mouvement ? La douleur même n’est-elle pas qu’une simple information pour l’esprit, une vulgaire donnée que doivent analyser nos processus mentaux sans se préoccuper plus avant des protestations de notre corps ? Ces pensées fugitives tourbillonnaient en moi comme des fétus de paille pris dans un ouragan, lorsque l’univers décida de se rappeler à mon bon souvenir en m’envahissant d’une souffrance si exquise qu’aucun supplicié ni aucun bourreau ne pourra jamais les comprendre.

Je ne cherchais même pas à retenir mes hurlements, chaque fibre de mon être se rebellant contre le traitement qu’on lui faisait subir.

Combien de temps cela dura-t-il ? Quelques minutes ? Des heures ? Des années ? J’avais perdu toute notion du temps, et seuls comptaient les signaux de douleur qui vrillaient chacun de mes nerfs. Ouvrant péniblement les yeux, je vis quelques brins d’herbe se balancer devant moi, doucement agités par un léger souffle d’air. Comme si mon existence même se limitait à cela, je tentais de les compter, ne cherchant pas à étendre mes perceptions au-delà de ce petit microcosme. Aux frontières du néant, je sentais instinctivement qu’il me fallait rester concentré sur ces brins d’herbes, les lier à moi et me lier à eux. Pourquoi ? J’aurais été bien en peine de le dire, mais je n’osais résister à cette soudaine envie de savoir combien il y en avait.

Un brin d’herbe, deux brins d’herbes, trois brins d’herbes… non, le vent les remuait, faussant tous mes calculs. Reprendre depuis le début… un, deux, trois, quatre… est-ce vraiment quatre ? N’avais-je pas déjà compté ce quatrième ? Ou peut-être était-ce en réalité le troisième ? La douleur s’apaisant un peu, je sentis à nouveau les influx nerveux parcourir normalement mon corps meurtri, et péniblement j’amenais ma main devant mon visage pour saisir ces brins d’herbe, les arracher à la terre nourricière comme j’avais moi-même été arraché à ce monde de ténèbres éternelles.

Ténèbres éternelles ? Une partie de ma conscience savait ce à quoi elle faisait allusion, mais la majeure partie de mon être se refusait à le comprendre. Ignorance ou volonté délibérée de nier l’horreur ?

Des souvenirs émergeaient par moments du passé. Je voyais un drow… puissant, orgueilleux, plein de morgue et d’assurance. Je le voyais placer des affaires dans un sac… une bague de diamant, une autre bague que je n’arrivais pas à distinguer, un antique grimoire, diverses babioles qui irradiaient un pouvoir aussi malsain que redoutable. Je le voyais marmonner des syllabes sibyllines à voix basse, puis je voyais le sac disparaître dans un tourbillon d’ombres. Je sentais que ce drow s’apprêtait pour le combat de sa vie et qu’il mettait en sécurité ses biens les plus précieux avant de s’y lancer. Mais pourquoi ces souvenirs me paraissaient-ils à ce point importants ? Renonçant à comprendre, je chassais ces pensées de mon esprit.

Lentement, chaque muscle de mon corps se raidissant sous l’effort, je réussis à m’asseoir, tenant toujours fermement en main ces quelques brins d’herbes qui constituaient l’alpha et l’oméga de mon existence. Alors que les vagues de souffrance s’atténuaient, je pus faire le point sur ma situation, ce qui ne me prit guère plus de quelques secondes. Tout autour, une clairière herbeuse, entourée de bois impénétrables. Et au milieu, moi, nu comme un ver, assis dans l’herbe. Sans doute aurais-je du me demander ce que je faisais là, mais une question plus importante encore se déchainait sous mon crâne.

Qui étais-je ?
Revenir en haut Aller en bas
Lùthien Talindë
Elfe
Lùthien Talindë

Nombre de messages : 157
Âge : 28
Date d'inscription : 11/02/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1018
Niveau Magique : Arcaniste.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeLun 5 Aoû 2013 - 22:27


    L’on se demande qu’est-ce la vie ? Qu’est-elle censé nous apporter ? D’après les sages, une vie emplit de « bonne choses », de « bon actes », de « bonnes décisions » était nécessaire pour être en paix avec soi-même. Or ce n’était pas ce que ressentait Lùthien en ce moment même, cela voulait-il dire que la Dame aurait raté ces « bonnes choses ? »

    Lùthien n’en pouvait plus. Toutes ces questions, toutes ces incertitudes, tout cela arrivait à une seule question :

    Qui suis-je ?

    Quelques personnes, ou plutôt quelques « politiciens » lui avaient conseillés d’aller à la rencontre du peuple. De parcourir Tethien pour prier dans chaque temple du Protectorat et en même temps, voyager pour se changer les idées. C’était plutôt intéressant. Cela l’occuperait pendant un très long moment. C’est donc dans cet esprit qu’elle prit la route en compagnie de gardes et de fidèles amis magiciens.

    Une ennéade passait, puis une deuxième avant qu’ils ne soient dans l’extrême Est de Tethien. Ils avaient marqués l’arrêt et dressaient le campement. Lùthien en profita pour s’éloigner un peu, être seule était une nécessité devenue de plus en plus présente. Soudain, alors qu’une clairière se dessinait à l’horizon, Lùthien vit une chevelure d’un blanc sale. Ces cheveux tombaient jusqu’à en toucher le sol. La protectrice ne put apercevoir le visage de la personne mais reconnu une certaine forme de magie qu’elle avait déjà rencontrée auparavant.  Elle prit la décision de contourner la clairière pour avoir plus de détails. Une fois face à celui-ci son sang se glaça.


    - Haldren.
    Chuchota-t-elle en serrant les poings.

    Elle connaissait cet immonde créature et ne souhaitait qu’une chose depuis leurs dernière rencontre ; sa mort. Levant le bras, elle fit apparaître une cage en roche la plus épaisse possible autour du Ditronw Da're. D’un pas léger elle s’approcha en hurlant ces mots :

    - Vous ! Je ne vous permets pas de frôler mes terres, surtout au vu de l’ampleur qu’as pris vos actes !

    Son bras se leva à nouveau pour former une dizaine de pics de roches pointant la direction du Ditronw Da're.

    - Vous devez payer !

    D’un geste de la main, les pics de roche furent lancés sur Haldren.
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1134
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeMar 6 Aoû 2013 - 13:37

Il était écrit que la réponse à ma question serait aussi sibylline que rapide. Alors que je m’interrogeais sur mon identité, sujet qui à mes yeux ne manquait pas d’un certain intérêt, j’entendis quelqu’un murmurer « Haldren » au moment où une cage faite de roche sortie brutalement de terre et se referma sur moi. Encore secoué, je ne réagis pas, pas plus d’ailleurs qu’en voyant une elfe sortir des bois en hurlant des menaces à mon encontre. Une elfe fort jolie bien que fort en colère, et qui semblait en vouloir à ma précieuse petite personne malgré que je ne voyais pas en quoi j’aurais pu l’offenser en rester assis dans l’herbe. Le nudisme était-il interdit dans ce bois ?

D’un air distrait, je regardais les pics de roche se former et pointer vers moi. Mon cerveau me hurlait de réagir, de ne pas rester là bêtement à regarder la mort arriver, mais je n’arrivais déjà que difficilement à aligner deux idées à la suite, et j’en restais sur le nom que l’elfe avait prononcé avant d’attaquer. Haldren ? Était-ce mon nom ? Ma mémoire me chatouillait affreusement, comme lorsqu’on a besoin de se gratter en haut du dos et que l’on n’arrive pas à suffisamment se tordre le bras pour atteindre la zone concernée. Répétant mon nom à voix basse, je ne réagis pas lorsque les pics de roche fondirent sur moi.

Mon inconscient prit-il le relai ? A l’instant où les pics allaient me transformer en une vulgaire pelote d’épingle, une vague d’ombres jaillit brutalement de moi avec la force d’un ouragan. Sous l’impact, les pics de roche ainsi que la cage explosèrent littéralement en des milliers de petits fragments projetés aux quatre coins de la clairière, tandis que l’elfe se voyait jetée au sol par la puissance du coup. Les arbres eux-mêmes tremblèrent sous l’impact, bien que la puissance de la vague ait rapidement diminuée avec la distance, et seules quelques branches tombèrent au sol, brisées.

Me relevant péniblement, j’exprimais ma vive indignation face à ce manque de bonnes manières :


Non mais vous n’êtes pas bien ? Vous auriez pu me tuer avec vos pics !

A moins que… mais oui, elle avait réellement voulu me tuer. La migraine qui perçait sous mon crâne réduisait drastiquement le peu de capacités de réflexions qu’il me restait, toutefois les intentions agressives de l’elfe ne semblaient pas porter à discussion. Pourquoi vouloir me tuer, d’ailleurs ? La colère commençait doucement à naître en moi, promettant d’éclairer ma lanterne si je m’en remettais à elle, mais je me concentrais pour garder mon calme tout en observant l’elfe qui se relevait également. Ce visage me rappelait vaguement quelque chose, comme une réminiscence d’une autre vie. Je sentais que je la connaissais, sans parvenir pour autant à me souvenir des conditions de notre rencontre. Ne voulant pas la brusquer, je lui demandais poliment :

Comment vous appelez-vous, belle dame ?
Revenir en haut Aller en bas
Lùthien Talindë
Elfe
Lùthien Talindë

Nombre de messages : 157
Âge : 28
Date d'inscription : 11/02/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1018
Niveau Magique : Arcaniste.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeMar 6 Aoû 2013 - 15:56

[HRP: ce sont de petits postes, excuse moi. Si tu as du mal à répondre, n'hésites pas à me le dire, j'essaierais de rallonger.]

    Alors que les pics de rochers forcèrent sur lui, Lùthien se disait que c’était trop facile pour être vrai. Elle se remémorait tant de choses. Tant d’actes dont il était l’auteur. Tant de visages qu’elle ne reverrait plus. La haine montait en elle de plus en plus. Alors que son peuple pleurait les disparût, lui, ce rat, s’amusait au nudisme sur les terres de Tethien. Elle se devait de faire quelque chose, elle se devait de sauver son honneur.  Mais ce Ditronw Da're réagissait plus vite qu’elle, propulsant une ombre qui réduisit ses rochers en miettes. La dame tomba à terre, fort heureusement elle ne sentit aucun mal. D’autres scènes de guerre lui vinrent en tête. Une larme ne put s’empêcher d’apparaître.

    Non mais vous n’êtes pas bien ? Vous auriez pu me tuer avec vos pics !

    Mais comment osait-il jouer ainsi avec elle ? Il s’approcha, Lùthien se prépara à se protéger d’une éventuelle autre attaque.

    Comment vous appelez-vous, belle dame ?


    -C’est une blague ? Encore une de vos envie ? Vous jouez avec moi le temps de m’achever à petit feu comme vous le fait d’habitude ? Vous connaissez mon nom ! Comme vous vous faites un malin plaisir à connaître tous ceux à qui vous avez ôtez la vie ! Vous mériterez de mourir !

    Cria-t-elle en se relevant. Utilisant encore une part de son énergie pour faire appel à la terre qui vint l’envelopper de la tête au pied, créant ainsi une armure d’une solidité mise à toute épreuve.

    -Je me dois de vous punir pour vos actes, Haldren Baenfere. Il en va pour l’honneur de l’Anaeh.

    Elle n’attaqua pas, préférant attendre la réaction du Drow qui semblait de plus en plus étonner quant aux propos de Lùthien.

    -Arrêtez de jouer la comédie et qu’on en finisse.

    Lùthien invoqua un mur de roche qu’elle envoya s’écraser contre Haldren. Celui-ci fut projeté à l’autre bout de la clairière avant que le mur ne s’écrase sur lui.



Dernière édition par Lùthien Talindë le Mer 7 Aoû 2013 - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1134
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeMer 7 Aoû 2013 - 11:46

Comme quoi la politesse ne constitue pas forcément la solution à tous les problèmes, car la jolie elfe n’y fut guère sensible. Selon elle, je connaissais le nom de toutes les personnes que j’avais tué, ce qui jusque là ne me choquait pas particulièrement. Du peu dont je me souvenais, j’aurais juré être quelqu’un de parfaitement méthodique, aussi tenir une liste actualisée et précise de tous les meurtres commis me paraissait la moindre des choses. Après tout, j’osais espérer ne pas être un barbare sans cervelle, et il me semblait que justement cette minutie dans le carnage de masse aurait du m’amener la sympathie des gens. Mais peut être mon esprit restait-il quelque peu embrouillé sur de tels détails.

Embrouillée, la charmante elfe ne l’était pas, et après avoir invoqué un sortilège de protection, elle me rendit la politesse dans le domaine des projections en m’envoyant en pleine figure un épais mur de roche. Mon ombre s’était déjà détachée de mon corps et placée devant moi, elle encaissa donc le principal choc mais je me retrouvais cependant violement jeté au sol. Une sourde douleur naquit sur mon front, et lorsque j’y portais la main, je la ramenais rouge de sang, résultat d’une entaille au cuir chevelu lors de ma chute. Alors que je regardais cette marque rouge, je sentis de nouvelles émotions naître en moi, comme si cette blessure éveillait des pulsions endormies.


Qu’est-ce que… jolie dame… je… vous n’avez… CATIN ! COMMENT OSES-TU M’ATTAQUER ?

A la manière d’un barrage qui se brise et laisse passer la fureur des flots, la colère se répandit dans tout mon être. Pas une colère habituelle comme celle que l’on peut ressentir face à un coup du sort, non. Cette colère là me brûlait de l’intérieur, m’envahissait de visions de pouvoir et de destruction, rugissait en moi comme une tornade indomptée. Les questions que je me posais sur mon identité, la douleur que je ressentais, l’inquiétude et l’incertitude qui encore quelques secondes avant me torturaient, rien ne comptait plus désormais que la volonté de me laisser aller dans les bras de cette colère comme dans ceux d’une amante.

PAUVRE FOLLE, NE COMPRENDS-TU DONC PAS QUE TES PITOYABLES ATTAQUES NE SONT RIEN FACE A MOI ?

Des flammes d’ombres recouvrirent mon corps, leur seul contact réduisant en simple gravillon le mur de roche invoqué par l’elfe. Le temps, la distance, le pouvoir, tout se confondait en moi et je me sentais happé par un tourbillon que je ne cherchais même plus à maitriser. Je savais qui j’étais, je savais ce que j’étais, quelle importance devais-je encore porter à des questions aussi simplistes que mon nom ou le lieu dans lequel je me trouvais ? Les cieux trembleraient devant moi, les portes entre les mondes se briseraient et les légions des damnés se lèveraient pour obéir à leur nouveau maître. Mais avant, il me fallait me débarrasser de l’insecte qui m’importunait.

Le corps entouré de ces flammes d’ombres, je projetais ma volonté vers l’impudente. Une sphère d’énergie, plus noire que la nuit et plus mortelle que la foudre, jaillit de ma main et alla percuter le bouclier de roche de l’elfe. A sa décharge, et l’espace d’un instant j’éprouvais un très léger sentiment d’admiration pour le cancrelat mortel qui l’avait invoqué, le bouclier tint bon, bien qu’il vacilla et que des éclats de roche jaillirent un peu partout. Mais retarder l’inévitable ne constitue qu’un vain espoir pour les mortels, et sans même reprendre mon souffle je projetais de nouveau un projectile d’ombre pour percer les défenses de mon ennemie.

Franchissant en quelques secondes la distance qui nous séparait, je n’esquivais même pas un nouveau pic de roche qui se brisa à l’impact et ne me fit même pas tressaillir, avant de saisir par le cou l’impudente. Son bouclier brisé, elle savait lutter contre l’inévitable et je ressentis une profonde jouissance à lire la peur dans son regard lorsqu’elle comprit sa défaite. Un violent coup de poing la cueillit en pleine mâchoire, lui fendant la lèvre au passage, tandis que des liens d’ombres lui enserraient solidement poignets et chevilles. Se débattant faiblement contre ma poigne, à mon grand amusement d’ailleurs, elle ne put m’empêcher de l’attirer contre moi et le passer ma langue sur son menton où coulait un filet d’ichor écarlate.


DELICIEUX

Je sentis à ce moment l’approche d’autres elfes. Les gardes de celle que je tenais, attirés par le bruit du combat ? Devais-je tous les tuer ? Ce serait trop facile, peu divertissant, et une petite partie de moi s’intéressait à ma prisonnière qui semblait en savoir beaucoup sur mon passé. Avant de la tuer, mieux valait lui arracher tous ses secrets afin de s’assurer que personne ne pourrait un jour les retourner contre moi. La colère qui bouillonnait dans mon être se rebella contre ce sentiment de peur et de faiblesse, mais elle cédait peu à peu du terrain devant la raison et la froide logique.

Attrapant ma prisonnière par l’épaule, je nous téléportais à quelques lieux de là. J’ignorais pourquoi, j’ignorais comment, mais mon instinct me dictait la présence d’un petit massif de rocher creusé de grottes. L’avais-je deviné ? S’agissait-il d’un souvenir de mon ancienne personnalité ayant étudié des cartes de la région ? Toujours est-il que nous nous matérialisâmes dans une de ces grottes. Jetant au sol la folle qui me déniait ma suprématie, je m’apprêtais à continuer mon petit jeu de la clairière et à lui faire regretter d’être encore en vie lorsque soudain…


NON, PAS DE FAIBLESSE, PAS DE… de… que… non…

Comme un noyé sortant de l’eau, comme un rêveur échappant au sommeil, ma conscience reprit le dessus sur cette colère si délicieuse mais si envahissante. Pour autant, je la savais toujours présente, enfouie en moi comme un renard au fond de son terrier, prête à jaillir de nouveau si je lui lâchais la bride. J’aurais sans doute pu prendre le temps d’analyser ce qui venait de m’arriver, mais certaines réponses ne viendraient pas de moi. Me penchant sur l’elfe toujours ligotée, je demandais d’une voix plus posée mais néanmoins toujours menaçante :

Je repose ma question : qui êtes-vous ? Et je vous déconseille de m’énerver à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Lùthien Talindë
Elfe
Lùthien Talindë

Nombre de messages : 157
Âge : 28
Date d'inscription : 11/02/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1018
Niveau Magique : Arcaniste.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeMer 7 Aoû 2013 - 12:45

Alors que le mur se roche toucha sa victime, Lùthien se demanda qu’elle effet cela avait-il pût avoir sur le Drow. Elle le savait puissant,  et ce n’était certainement pas un mur de roche qui allait le vaincre. Cela ne pouvait être aussi facile. L’on se demande alors pourquoi Lùthien prit le risque de s’aventurer dans un duel si elle le savait perdu d’avance. La dame prit tout simplement le risque car elle ne maîtrisait plus sa colère. Souhaitant venger tous ces morts, tous ces malheureux qui, à cause de son incompétence, perdirent la vie durant une expédition dans le sud. Jamais elle ne se l’était pardonné et depuis, elle ne faisait que se morfondre, n’assumant plus ses fonctions de protectrice. Il fallait donc y remédier et cela en se débarrassant du principale coupable, c’est-à-dire Haldren Baenfere.

A peine fut-elle sortie de ses pensées qu’elle l’entendit crier  

« Qu’est-ce que… jolie dame… je… vous n’avez… CATIN ! COMMENT OSES-TU M’ATTAQUER ? »

Donc, comme elle se l’était imaginé, cette attaque le chatouilla à peine. Serrant les poings, Lùthien se savait incapable de le vaincre, il fallait donc commencer à s’inquiéter, se protéger pour garder la vie sauve.

« PAUVRE FOLLE, NE COMPRENDS-TU DONC PAS QUE TES PITOYABLES ATTAQUES NE SONT RIEN FACE A MOI ? »

Bien sûr qu’elle le savait, mais la colère était trop forte, elle tenta donc une nouvelle attaque, propulsant des blocs de pierres accompagnés de pics de roches. Tous furent évités ou broyés par le Ditronw Da’re.  Sans même qu’elle puisse faire quoi que ce soit, la Dame perdit son armure de roche, armure qui avait cependant résisté bien plus longtemps qu’elle l’espérait. Mais ce fut trop tard. Haldren s’était déjà emparé de la Dame. Ne se gênant pas à lui fendre la lèvre d’un coup de poings. La dame, pieds et mains liés fit de son possible pour se débattre. Mais l’inévitable était arrivé. Elle n’était pas de taille face à lui. Alors que du sang coulait de sa lèvre, cet individus des plus répugnant ne se gêna pas de le lui lécher allégrement.

« DELICIEUX. »  Se permettait-il comme commentaire.

Lùthien resta muette. Se contentant de le regarder dans les yeux, souhaitant intérieurement qu’il soit broyé, éventré, brûlé et bien plus d’horreur encore. La Dame n’était plus la même, Lùthien devint incontrôlable mentalement. C’est à cause d’espèces dans son genre qu’elle avait tout perdu. Entre son mari, mort au combat face à des pillards drow ou encore ses élèves lors d’une chasse. Tous ces êtres chers à son cœur. Tous ces êtres se devaient d’être vengés.

« Je me réjouirais le jour où votre corps sans vie sera exposé à tout l’Anaeh, pauvre fou. »

Alors qu’une téléportation les mena à quelques lieux de là.  Dans une vallée rocheuse qui abritait plusieurs grottes.  Lùthien se débattait pour ne pas rentrer dans l’une d’elle. La Dame savait pertinemment ce qui pouvait se cacher à l’intérieur.

« Non… Non… Haldren, pas là-dedans ! »


Pourtant, il n’hésita pas à la faire entrer, assise contre la paroi, il s’obstina à lui demander son nom. Lùthien n’y comprenait rien, pourquoi Haldren ne la reconnaissait-il pas ?

« Je repose ma question : qui êtes-vous ? Et je vous déconseille de m’énerver à nouveau. »

« Ne te souviens-tu donc vraiment pas de moi ? Qu’est-il arrivé pour ainsi perdre la raison ? »


Lùthien respira fortement. Ces grottes n’étaient pas sûres et elle avait peur de ce qui pouvait se trouver dedans.

« Haldren, nous ne devons pas rester ici, je connais ces lieux mieux que toi, cet endroit n’est pas sûr ! »

Était-elle sérieuse ou bien se jouait-elle de lui ? Seule Lùthien connaissait la réponse….
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1134
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeMer 7 Aoû 2013 - 20:46

Evidemment que cet endroit n’est pas sur, j’y suis.

C’était là du bon sens à l’état pur. Une caverne au milieu d’une forêt elfique, des tunnels mystérieux, je ne m’attendais guère à voir sortir d’un recoin une horde de bisounours dansant et chantant des comptines aussi mièvres qu’inutiles tout en me jetant des pétales de fleurs. Chaque prédateur vivant dans l’Anaëh aurait sauté de joie à l’idée de pouvoir utiliser de telles cavernes comme repaire, et je m’attendais un peu à voir apparaître un quelconque monstre sanguinaire. Pour autant, en matière de monstre sanguinaire, je pensais être en mesure d’envoyer du lourd si nous en arrivions là.

D’ailleurs, la jolie dame n’essayait-elle pas de me duper ? Un doute naquit en moi, vilain petit démon me susurrant à l’oreille que le danger pouvait être plus grand dehors que dedans. Au pire, dans un tunnel je tomberai sur un prédateur avide de chair fraiche, mais dehors je risquais de tomber sur des elfes amis de ma prisonnière, et au sens de l’humour fort peu développé au vu des circonstances. Mécontent que l’on essaye de se payer ma tête, je giflais l’elfe en râlant :


Ne t’avise plus de tenter de me dicter ma conduite.

On n’y voyait goutte dans ces couloirs, sans que cela nous gène ni l’un ni l’autre, bénéficiant tous deux d’une nyctalopie de premier ordre. Pour autant, j’invoquais rapidement une flammèche qui s’enroula comme un serpent autour de ma main. Assez étonnamment, l’usage de cette magie n’éveilla aucune colère en moi, contrairement aux moments où j’utilisais les ombres. Encore un élément incompréhensible, mais qui trouverait forcément sa réponse un jour. Dans l’immédiat, je voulais faire parler cette captive récalcitrante, captive qui se raidit lorsque ma main enflammée s’approcha de son visage.

Allons, charmante dame, pourquoi refuser de me répondre ? Ce serait dommage de défigurer un aussi joli minois, non ?

Lentement, ma main s’avança…
Revenir en haut Aller en bas
Lùthien Talindë
Elfe
Lùthien Talindë

Nombre de messages : 157
Âge : 28
Date d'inscription : 11/02/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1018
Niveau Magique : Arcaniste.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeMer 7 Aoû 2013 - 21:48

Pourquoi s’obstinait-il à ne pas vouloir l’écouter ? Ils étaient en danger ici et même un mage de son niveau allait avoir du mal à vaincre ce qui habitait en ces lieux.

« Évidemment que cet endroit n’est pas sûr, j’y suis. »

« Haldren, cesse donc d’être si … »


Lùthien ne trouva même plus de mot tellement elle était exaspérée par son comportement. Il n’était plus le même, et cela, Lùthien s’en inquiéta.

« Ne t’avise plus de tenter de me dicter ma conduite. »

« JE NE TE DICTE PAS TA CONDUITE, JE TE PRÉVIENS D’UN DANGER HALDREN ! »

Il fit apparaître une flamme, qui entoura tout son avant-bras. Lùthien arrêta de parler, serrant les lèvres de colère.  Il s’avança vers elle, s’approchant de son visage, la menaçant de la torturer si elle ne répondait pas à ses questions. Lùthien ne se laissa pas faire. Invoquant la terre qui entoura le bras du Ditronw Da’re pour éteindre les flammes.


« Ce n’est pas en me menaçant que tu vas obtenir ce que tu souhaites. »
Dit-elle en le fixant dans les yeux, approchant son visage du sien pour lui montrer qu’à aucun moment, elle éprouvait de la frayeur à son égard.

« Tu veux savoir qui je suis ? Très bien, je me nomme Lùthien Talindë, Dame protectrice de ces terres. Terres que l’on nomme Tethien.  Tu auras beau me défigurer, je ne sais pas ce que tu attends de moi. La seule chose qui m’importe c’est de te tuer car je sais que tu utilises ta puissance magique pour répandre la terreur et l’horreur autour de toi. Tu tues nos confrères pour violer leurs femmes et pour éventrer leurs enfants.»

Lùthien marqua une pause. Respirant bruyamment, stressée par les futurs actes du Drow mais aussi par ce qui se cachait en ces lieux.

«Je ne sais pas ce qui t’es arrivé, mais de là à ne pas me reconnaître, cela doit t’avoir terriblement touché. »

La Dame essaya de se défaire de ces liens mais c’était impossible.

«Tu ne te souviens de rien, c’est ça ? » Dit-elle en le regardant d’un air plus rassurée.

« Détache-moi et je te dirais qui tu es. »
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1134
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeJeu 8 Aoû 2013 - 16:00

Réfléchir, analyser, collecter… puis réfléchir à nouveau. Chaque pièce du puzzle que je collectais me permettait d’en apprendre un peu plus sur moi-même et mon environnement. Assez étonnamment, je me souvenais étonnament bien du monde dans lequel je vivais, sans pour autant disposer du moindre détail. Ma prisonnière était une elfe, je le savais et cela ne faisait aucun doute en moi, mais qu’en dire de plus ? Comment s’appelait le royaume des elfes ? Qui les dirigeait ? J’avais vaguement souvenir d’une vaste forêt nommé Anaëh, mais quand à savoir si je m’y trouvais en cet instant, cela dépassait mes souvenirs.

Cependant, Lùthien venait de me donner une information du plus grand intérêt. Je la savais magicienne depuis notre duel dans la clairière, mais elle se revendiquait également comme dame protectrice. Sans parvenir à remettre la main sur l’organisation hiérarchique des elfes, il ne faisait guère de doutes pour moi qu’il s’agissait là d’un poste d’importance, d’un personnage politique de premier plan. Dès lors, que je la connaisse indiquait que j’appartenais moi-même à ces hautes sphères. Ou du moins que j’y avais appartenu, ce qui revenait au même dans l’immédiat.

Autre élément intéressant, j’avais mené des carnages suffisants pour que Lùthien elle-même me considère comme une réelle menace envers son peuple. Un simple mage drow n’aurait jamais pu atteindre un tel statut macabre, preuve supplémentaire de mon importance. Je ressentis une brusque bouffée d’orgueil à me dire qu’au moins, je faisais partie de l’élite qui terrorise des nations entières. Quitte à être un meurtrier, je ne me voyais pas en dessous d’un tel niveau, et Lùthien m’aurait profondément blessé en me reléguant à un rang de boucher subalterne. Satisfait de sa réponse, je me penchais et déposais un baiser presque tendre sur son front, tant en signe de remerciement que d’ironie.


Ainsi donc, jolie dame, je suis un être suffisamment dangereux pour répandre l’horreur parmi les elfes ? Voilà qui est intéressant, et qui m’amène à penser que vous deviendriez déraisonnable si je vous libérais.

De toute façon, désormais que je savais être un danger pour l’elfe, chacun de ses mots risquait d’être mensonge. Ne risquait-elle pas de tenter d’obtenir de petits avantages pour chaque bride d’information révélée, dans le fol espoir de retourner la situation à son avantage ? Non, je ne pouvais pas prendre ce risque, pas alors qu’elle connaissait tout de moi, et moi rien d’elle.

Non, je ne vais pas vous libérer, je trouve plus amusant de vous arracher ce que vous savez par la force. Ensuite ? Oh, soit je vous laisserais mourir de faim ici, soit je détruirais votre esprit, vous transformant en une pitoyable caricature de ce que vous étiez.

Concentrant mes facultés mentales pour briser les défenses de l’elfe, je saisis la tête de Lùthien à deux mains et l’approchait de la mienne. Juste avant que nos fronts ne se touchent, je demandais :

On commence ?

[HRP : est-ce le moment d’une intervention d’Entité ?]
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1400
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeJeu 8 Aoû 2013 - 21:53

Tandis que l'interrogatoire se poursuivait entre les roches, une masse commençait à s'agiter dans l'obscurité. Tapie là depuis un moment déjà, elle n'avait pas fait attention à ceux qui avaient fait irruption dans son antre. Le ventre encore plein jusqu'à maintenant, elle s'était contenté de somnoler et de leur porter une attention distraite. Mais maintenant que le loup qu'elle avait avalé ne lui tenait plus tant au corps, ceux-qui-marchent-sur-deux-pattes faisaient un bruit de fond désagréable et paraissaient soudainement appétissant. L'appel du ventre étant ce qu'il était, elle s'extirpa totalement de l'état de latence dans lequel elle était plongé et commença à remuer. D'abord lentement, puis de plus en plus rapidement.

Elle arrêta sa marche rapide à la limite de leur champs de vision, dans un creux que formait le tunnel, une sorte de virage, et tapie son abdomen contre la pierre froide. Observant ceux qui étaient devenus ses proies, elle attendait le moment propice pour sortir de l'ombre. Elle n'apprécia guère la forte dose soudaine de lumière qui se répandit un temps dans la pénombre. L'aveuglant quelque peu, elle en conçu comme une rage étonnante envers l'individu ayant provoqué cette douleur momentanée. Elle n'attendit donc pas qu'il l'alluma de nouveau pour parcourir la dizaine de pas qui la séparait d'un nouveau repas. Le cliquetis des ses pattes et le claquement que ses mandibules produisait désormais résonnaient clairement contre la roche, annonçant son arrivée. Deux yeux étincelèrent un court instant avant qu'on puisse voir les six autres qui suivaient, puis le corps velu suspendu dans l'air par huit pattes géantes. Une toile épaisse et gluante apparut contre l'abdomen, ses membres agiles tricotant à toute vitesse. Avant que les deux n'aient put réagir, elle balança ce filet sur celui-qui-fait-de-la-lumière. C'est lui qu'elle mangerait en premier.

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Lùthien Talindë
Elfe
Lùthien Talindë

Nombre de messages : 157
Âge : 28
Date d'inscription : 11/02/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1018
Niveau Magique : Arcaniste.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeVen 9 Aoû 2013 - 10:09


    Même si le drow semblait avoir perdu la mémoire, il restait néanmoins intelligent. Lùthien aurait dût s’en douter en même temps… On ne berne pas aussi facilement ce genre de Drow. Le jeu de Lùthien ne marcha guère et il ne la libéra pas. Elle se demanda alors ce qu’il allait bien pouvoir faire d’elle…

    Elle allait avoir sa réponse assez vite vu qu’il commençait à exercer un rituel que la Dame ne connaissait pas. Avançant sa tête contre celle de l’elfe. Qu’allait-il faire d’elle ? Il répétait souvent qu’il voulait savoir… Mais savoir quoi exactement ? Savoir ce dont elle se souvenait ? Mais Lùthien n’en savait pas plus que cela. A part leur rencontre dans le sud, l’elfe ne connaissait rien de cet individu.


    « Haldren, je ne comprends pas ce que tu attends de moi » Lui dit-elle alors qu’il s’approchait de plus en plus.

    « Je t’en conjure, nous ne devons pas rester ici » Se répéta-t-elle, encore et encore.

    Il allait lui arracher des informations par la force, pour ensuite la laisser ici, ou pire encore, la manipuler mentalement. Lùthien se devait de se libérer pour empêcher qu’il n’accède à de précieuses informations. Elle se mit à penser à sa famille. Sa fille, mais aussi ses amis, ses conseillers, son peuple. Elle se souvenait même de son défunt mari, qui répétait sans cesse qu’elle se devait d’être courageuse. Lùthien surprit une larme qui coula sur sa joue. Très vite, elle la fit disparaître pour ne pas montrer ses faiblesses. Heureusement Haldren n’y fit pas attention.

    Alors que les deux têtes se rapprochèrent, Lùthien se mit à prier dans la langue des elfes, adressant un message à la déesse Mère. Lui suppliant une aide précieuse.

    Heureusement… (Mais peut-on réellement dire cela ?) Elle … fit son entrée. Lùthien avait prévenu Haldren qu’il y avait un danger ici. C’était les rumeurs qui circulaient sur ces terres mais la Dame n’a jamais pu vérifier si les rumeurs disaient vrai.

    « On dirait que si… Merci, Mère. » Chuchota-t-elle lorsqu’elle entendit le bruit des claquements qui résonnait dans la grotte.

    « Haldren… » Dit-elle dans un ton désespérée. Il fallait qu’ils s’en aillent mais elle arriva trop vite.

    A peine le bout de son nez sortit qu’elle attrapa déjà le Ditronw Da’Re. Les liens d’ombres qu’avaient Lùthien disparurent, très certainement dût au manque de concentration d’Haldren. Lùthien ne réfléchissait pas plus d’une seconde et couru vers la sortie de la grotte une fois qu’elle s’était relevée. Le drow était piégé dans la toile de la bête, une bête qui semblait particulièrement fâché contre le drow. Lùthien ne se posa pas plus de question et courra aussi vite qu’elle le pouvait vers la lumière du jour.

    Il était temps de tourner cet évènement à son avantage. Une fois sortie de la grotte, Lùthien fit face à elle. Levant les bras, fermant les yeux, elle invoqua toute la puissance magique qu’elle pouvait pour faire trembler la terre. Son intention était que la grotte s’effondre, ensevelissant ainsi les deux abominations. Elle ne pouvait laisser la vie sauve à Haldren, et elle se devait de protéger son peuple de ce monstre qui se cachait dans ses grottes.


    « Concentre-toi… tu peux y arriver.»

    Des pans de roches commencèrent à tomber à l’intérieur de la grotte. Mais Lùthien était loin d’arriver à la faire effondrer complètement.
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1134
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeVen 9 Aoû 2013 - 11:01

Concentré comme je l’étais sur ma prisonnière, j’en oubliais momentanément de surveiller le reste de la grotte, raison pour laquelle l’attaque de l’araignée me prit totalement au dépourvu. Enfin… araignée… elle ressemblait autant à une araignée classique qu’un château fort ressemble à un poste frontalier. Énorme, velue, aussi rapide que puissante, l’habitante de ces lieux semblait également dotée d’un grave défaut selon mon opinion : elle raffolait de chair fraiche. Soit qu’elle eut un gout prononcé pour le drow à son menu, soit qu’elle ait été agacée par les flammes que j’avais utilisée un peu plus tôt, l’araignée me visa et m’envoya un filet de toiles gluantes qui me projeta contre le mur, saucissonné comme… un saucisson.

Assez moyen comme métaphore, non ? Bref, sous le choc je perdis ma concentration et les liens d’ombres qui retenaient Lùthien disparurent. La belle en profita pour se faire la malle tandis que le monstre se ruait sur moi de toute la vitesse de ses huit pattes afin de commencer son festin. Me tordant dans la toile, j’arrivais à en dégager un bras et à invoquer en catastrophe un démon d’ombre qui apparut entre moi et l’araignée.

« Démon » est un terme impropre pour désigner les créatures d’ombres, mais il s’agit là juste d’une facilité de langage. Les êtres issus du monde des ombres n’ont pas de forme, ou plutôt ils en ont des milliers à chaque instant. L’une des meilleures façons de les contrôler consiste à les bloquer dans une forme définie par l’invocateur, forme sous laquelle la créature restera aux ordres. Malheur au mage qui relâche sa concentration ! Les ombres ne pardonnent pas l’échec ni l’incompétence. Fort heureusement pour moi, si je ne me souvenais pas de mon passé, ma mémoire restait très précise sur la ténébreuse magie que j’employais.

Le démon d’ombre que j’avais invoqué ressemblait à un guerrier en armure, bien qu’aucun guerrier drow n’aurait trouvé cohérente l’armure que je créais. Aucune importante au demeurant, l’armure même faisait partie de la créature, et je ne cherchais pas à me pencher sur des questions d’équipement militaire. J’appréciai de telles formes faciles à imaginer et à maintenir car se rapprochant de la normalité, et je m’abstins donc de faire dans le folklorique en ajoutant tentacules ou autres enjolivements. Répondant à mon ordre mental, le guerrier d’ombres fonça sur l’araignée et lui plaça un violent coup de poing en plein dans les mandibules, arrachant un cri de douleur à l’ignoble prédateur. Mais tout en me défaisant péniblement de la toile arachnide, je vis poindre un autre danger.


Lùthien ! Tu me le payeras !

La vilaine (sic) venait d’utiliser son pouvoir pour déclencher des éboulements dans la grotte. L’araignée parut elle aussi affolée par les grondements de la roche qui se fissurait car elle fila dans un tunnel adjacent, surement à la recherche d’un endroit moins dangereux. Rappelant ma créature, je la forçais à se placer au dessus de moi, le puissant arc boutant de ses mains et de ses épaules encaissant les coups des roches qui tombaient du plafond. Issue des ombres et seulement vulnérable à la magie, elle ne craignait guère que les dégâts physiques, et les morceaux de son dos qu’arrachaient les éclats rocheux se reconstituant presque aussitôt.

La puissance de Lùthien aurait-elle été supérieure que j’aurais fini enseveli dans ce chaos rocheux, mais peu à peu les secousses s’apaisèrent. Se redressant et écartant les blocs de roche, le guerrier d’ombre m’aida à me relever puis attendit patiemment de nouvelles instructions. Furieux de m’être laissé avoir, et encore plus furieux que ma prisonnière ait filé, j’ordonnais à ma créature :


Trouve là ! Trouve là et ramène la moi ! Vivante !

Alors que le guerrier d’ombres partait en courant vers la sortie de la grotte à la poursuite de l’elfe, j’incantais un sortilège de protection, invoquais une orbe d’ombre au creux de ma main et me mis en chasse de l’araignée. Cette engeance allait comprendre sa douleur pour avoir osé porter la patte sur moi. J’allais la traquer, j’allais la tuer, j’allais la démembrer puis brûler ses restes… et ensuite je m’occuperai de Lùthien. A l’idée de ce délicieux programme, je sentis un sourire poindre sur mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Lùthien Talindë
Elfe
Lùthien Talindë

Nombre de messages : 157
Âge : 28
Date d'inscription : 11/02/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1018
Niveau Magique : Arcaniste.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeVen 9 Aoû 2013 - 12:51

    Concentrée, dans la même position que le début, Lùthien commença à faiblir. Ses pouvoirs avaient une limite et elle l’avait atteinte. Faire effondrer un si vaste réseaux de galeries lui était impossible. Relâchant son emprise, ne souhaitant pas gaspiller toute l’énergie qu’il lui restait, elle se rend compte que l’entrée de la grotte était ensevelie à moitié. Cela voulait-il dire qu’à l’intérieur aussi, une partie des grottes s’étaient effondré ? Est-ce que la bête et Haldren s’en était sorti, oui ou non ? Lùthien hésita. Il était trop dangereux de retourner à l’intérieur.

    Elle prit donc la décision de prévenir ces gardes. Cela marchera uniquement si ceux-ci se retrouvaient dans un rayon d’un kilomètre carré. Lùthien prit donc le risque. Elle s’agenouilla, touchant le sol, fermant les yeux pour se concentrer et fit vibrer la terre. De micro-ondes que seuls une personne de sa garde, magicien de terre comme elle, pouvait interpréter. Elle espérait donc qu’ils ne se sont pas éloignés pour la rechercher.

    A peine eut-elle terminé sa communication que quelque chose l’intrigua. L’elfe fixa l’entrée de la grotte, il y avait quelque chose de pas normal… Quelque chose approchait… A peine eut elle eut le temps de se rendre compte qu’une ombre approchait, celle-ci fonçait déjà tout droit sur la Dame. Projetée en arrière, Lùthien eut du mal à réagir rapidement. Couchée sur le sol, elle fit encore appel à ses pouvoirs, même si ceux-ci devenaient de plus en plus difficiles à invoquer. L’armure de terre, voilà ce qu’elle décida d’utiliser en premier. L’ombre entre temps, n’hésita pas à attaquer, sans avoir l’intention de la tuer.

    Il ne fallut donc pas longtemps pour que Lùthien comprenne que ce guerrier avait pour ordre de la ramener vivante.


    « Haldren, tu es en vie… »

    Serrant les poings, elle en avait assez, c’est donc dans un geste de colère qu’elle invoqua une quantité assez élevé de petites roches pointues. Flottant autour d’elle, chaque attaque de l’ombre lui vaudra une dizaine de roches en pleine tête. Se relevant, elle déchira le bas de la robe pour avoir une plus grande liberté de mouvement et se mis à courir. L’ombre n’hésita pas à la suivre, après tout, il avait un ordre. Lùthien en profita pour le blesser d’avantage en lui envoyant des rochers ainsi que de la terre pour essayer de le ralentir. Son poursuivant était tout de même cariasse. Lùthien aura du mal à se débarrasser de lui. Elle prit donc la décision de retourner vers les grottes pour avoir plus de roches à sa portée.

    Une fois de retour près des grottes, Lùthien prit une grosse bouffée d’air et envoya un rocher plutôt conséquent sur le guerrier. Celui-ci fut enseveli sous le tas de pierre et essaya de s’en défaire. Lùthien reprit son souffle, mais en fixant l’ombre elle ne rendit pas compte qu’elle tournait le dos à une entrée de grotte. C’est là qu’elle réapparut, aussi silencieuse que vicieuse. Lùthien continua de reprendre son souffle lorsque son sang se glaça. Se retournant lentement elle fit face au monstre qui en une fraction de seconde attrapa l’elfe.

    Lùthien poussa un cri strident. Heureusement pour elle, son bouclier la protégeait encore et l’araignée fut surprise de ne pas savoir planter ses crochets. Lùthien retomba alors violemment sur le sol. Il était temps de que ce montre ait une bonne leçon. La dame n’eut pas le temps de se relever qu’elle vit Haldren s’approcher…

Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1134
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeVen 9 Aoû 2013 - 15:38

Viens là, saleté ! Viens là, que je te dis !

Un archimage en colère fait preuve d’à peu près autant de retenue qu’un troupeau de biquettes en rut apercevant un nain. Et là pas de doute, je me sentais de mauvaise humeur, sans encore totalement me laisser aller à ma colère qui me suppliait de lui lâcher la bride. Ayant aperçu l’araignée géante au détour d’un couloir, je lui projetais mon orbe d’ombre mais la bestiole esquiva et continua sa fuite. Blessée tant par l’assaut de ma créature que par l’éboulement, elle semblait avoir mis de côté son appétit pour se concentrer sur sa survie. Se déplaçant plus vite que moi, elle réussissait régulièrement à me semer, mais je la rattrapais à chacune de ces pauses, lui lâchant à chaque fois un nouveau projectile qui jusqu’à présent ne faisait jamais mouche.

Notre poursuite nous avait amené à une autre sortie du dédale de rochers, sortie près de laquelle se trouvait ma deuxième cible. Apparemment mon guerrier d’ombre avait su faire son boulot, la rabattant vers moi, tout du moins est-ce ainsi que j’interprétais sa présence. L’araignée détourna un instant son attention pour attaquer Lùthien, m’offrant l’ouverture que je cherchais. Concentrant entre mes paumes une sphère d’énergie pure, je la projetais sur le monstre qui cette fois n’eut pas le temps de l’esquiver. Le projectile traversa la bête de part en part, lui arrachant un crissement de douleur qui nous vrilla les oreilles. Après quelques spasmes, l’araignée tomba au sol, ses pattes ne la portant plus. Elle était morte…

Toujours au sol, Lùthien n’était guère en meilleure forme. Elle avait du faire de nombreux efforts pour résister à la fois à mon guerrier d’ombre, qui reprenait lentement substance derrière elle, que contre l’araignée, sans compter l’éboulement provoqué un peu plus tôt. Moi-même je sentais la fatigue peser de tout son poids sur mes épaules, mais des siècles à survivre au Puy d’Elda m’avaient appris à l’ignorer, à continuer le combat quoi qu’il arrive. Alors que je m’apprêtais à invoquer de nouveaux liens d’ombres pour entraver l’elfe et lui faire comprendre à quel point je me sentais mécontent de sa fuite, une idée plus subtile mais plus cruelle encore naquit en moi. Ordonnant mentalement au guerrier d’ombre de se contenter d’empêcher la dame protectrice de fuir, je m’avançais lentement, un sourire aux lèvres.


Tu as mal, n’est-ce pas, Lùthien ? Ton corps est épuisé par le combat, ton esprit par la magie que tu as invoqué. La douleur te limite et bride tes capacités, jamais tu ne réussiras à t’élever dans le monde des arcanes tant que tu laisseras de telles considérations brider ta volonté.

Invoquant une petite sphère d’ombre guère puissante, je la projetais au sol, juste à côté de Lùthien, qui tressaillit bien que l’impact ne l’ait pas touché.

Bats-toi ! Utilises ta colère, oublies la souffrance ! Bats-toi, affrontes-moi, ou meurt ici même comme le cancrelat que tu es !

»Voyons voir si elle vaut la peine que je m’en occupe personnellement », telle était ma pensée directrice en cet instant. Peut être y avait-il mieux à faire avec Lùthien que simplement la torturer pour lui faire avouer tout ce qu’elle savait puis la tuer. Non, elle méritait un traitement… spécial.
Revenir en haut Aller en bas
Lùthien Talindë
Elfe
Lùthien Talindë

Nombre de messages : 157
Âge : 28
Date d'inscription : 11/02/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1018
Niveau Magique : Arcaniste.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeSam 10 Aoû 2013 - 11:30


    Alors que la Dame gisait au sol, croisant le regard avec le monstre géant qui se tenait face à elle, quel ne fut pas son soulagement lorsque celui-ci s’écrasa à terre. Transpercée de part en part, fruit d’une intervention d’Haldren. Il a donc réussit à maîtriser la bête… décidément il était bien plus puissant que Lùthien. Cela valut une certaine frayeur dans le regard de l’elfe. Ce drow, qu’elle haïssait tellement allait-il finir par avoir le dessus ? Allait-elle finir comme ses élèves ? Un tas de questions lui passèrent par l’esprit pendant qu’entre-temps elle essaya de se relever.

    Il n’avait pas tort. Elle souffrait, cela faisait si longtemps qu’elle n’avait pas utilisé autant de puissance magique. Elle était rouillée, au sens propre du terme. Cela n’empêchait pas Haldren de la défier encore plus, il adorait la voir souffrir, c’était un fait. Le souci étant que Lùthien, et depuis longtemps déjà, n’avait plus goût à la vie. Voici donc une façon honorable de mourir face à l’ennemi. Alors pourquoi s’épuiser encore plus ? Pourquoi ne pas se laisser mourir et rejoindre notre Mère ainsi que son défunt mari ?

    La Dame se coucha sur le dos, fixant la paroi rocheuse se trouvant au-dessus d’elle. Il était temps de prendre une décision. Elle se devait d’éloigner Haldren de ses terres. Elle se devait de protéger son peuple, mais également le peu de famille qui lui restait, entre autre, sa fille. C’est donc dans un geste désespéré, alimenté par son chagrin mais également par son courage, que Lùthien fit effondrer cette partie de la grotte. Ensevelissant les trois personnages d’un tas de pierre aussi épais que possible tout en ordonnant à la terre, au sol, de devenir bourbier, impraticable, se figeant dès qu’un être décidait de bouger le moindre petit doigt. C’est ainsi que l’ombre se transforma en pierre, c’est ainsi qu’elle put, ne serait-ce que pour un court instant, immobilisé le Drow.

    Lùthien savait pertinemment que cela ne tuerais pas le Ditronw Da’re, mais peut-être que cela le blesserait et qu’entre temps, son message d’alerte allait être réceptionné. Ce ne fut, malheureusement pas le cas. Par contre, Lùthien ne s’attendait pas à ce que la roche ne l’épargne. Soudain prise d’un état de transe, la Dame se liait à la terre. Scrutant chaque individu qui posait le pas aux alentours des grottes. L’elfe était connectée à la terre. Elle pouvait sentir chaque geste, chaque souffle. Mais là n’était pas le but de cette manipulation, non. Elle se régénérait. Récupérant des forces, de l’énergie, directement puisé dans la terre.
    L’effondrement de la grotte lui permit de garder cet état de transe durant une bonne dizaine de minutes. Haldren était bien trop occupé à essayer de s’extirper de cet amas de pierre, de boue et de terre. Une fois que ces forces furent récupérées, les pierres qui ensevelissaient la Dame se mirent à flotter, laissant ainsi la liberté à Lùthien de se relever. Elle n’était plus la même, sa force magique était concentrée en elle tant que cet état de transe était maintenue. Haldren n’a pas eu tant de peine à s’extirper du piège de la Dame, mais il ne s’attendait certainement pas à la voir dans cet état.

    Lùthien n’avait pas beaucoup de temps, cet état n’allait pas durer, il lui fallait en profiter. Alors que le drow, fou de rage, attaque, la Dame se protégea, se munissant de la roche à sa portée pour encaisser les coups.


    « Je sais que je ne suis pas assez puissante pour te vaincre, alors qu’attends-tu de moi ?  Ne suis-je qu’un jeu ? Un passe-temps ? »

    L’état de transe commença à s’affaiblir et Lùthien voulait en profiter pour passer à l’offensive. Elle lui envoya donc une série de pics de roches, à une vitesse assez élevée. Bien-sûr Haldren en éclata plusieurs en morceaux mais il devrait être surpris de la vitesse à laquelle ceux-ci lui arrivaient dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1134
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeSam 10 Aoû 2013 - 14:16

Une erreur, voilà ce que j’attendais, et Lùthien la commit. Sa colère attisée, elle éveilla de nouveau son pouvoir de façon spectaculaire, réussissant même à m’immobiliser quelques minutes. Je lâchais un rire sardonique lorsqu’elle me demanda si elle n’était pour moi qu’un passe-temps, un simple jeu.  La vie elle-même n’est-elle pas qu’un jeu ? Le plaisir du duel éloignait de moi mes questions existentielles, à l’inverse de l’intérêt que je portais à l’elfe qui s’accroissait à chaque instant. Elle ne pouvait remplir tous les flous de mon passé, car ses relations avec moi n’avaient apparemment été que guerrières, et en effet je doutais avoir jamais vécu chez les elfes. Peu m’importait, car le présent comptait plus pour moi qu’un passé enfoui dans des brumes insondables.

« Dévies son attention », ordonnais-je au guerrier d’ombre resté immobile depuis la reprise du combat. Sans attendre, la créature se rua sur Lùthien et encaissa les pics de roc qui m’étaient destinés. Mais ce faisant, l’elfe détournant quelques instant son regard, me laissant le temps d’arriver au contact.


Cette fois je te tiens !

L’agrippant par le cou, j’approchais son front du mien, et à l’instant du contact je laissais ma volonté s’imposer à celle de mon adversaire, fouillant sa mémoire. J’y trouvais sans peine les souvenirs me concernant, tous récents, et je les notais avec attention sans pour autant m’appesantir dessus. Haldren Baenfere ? Primas Sanguis ? Ditronw Da’re ? Senger du Cinquième Ost ? Puy d’Elda ? Des raids chez les elfes ? Fort Ellyrion ? Avidement, j’apprenais tout, mais Lùthien ne connaissait que la partie publique de ma vie, elle ne pouvait m’apprendre ni ma vie privée ni les luttes de pouvoir qui régnaient au Puy, tout au plus en supposait-elle l’importance. M’en désintéressant, je fouillais plus profondément et passais à la seconde partie de mon plan.

Souviens-toi…

Une jeune elfe, dans la magnifique cité de Tethien, des parents aimants et une grande sœur. Non, ces souvenirs ne m’intéressaient pas, ils se révèleraient trop dur à combattre, mais un nom apparut brusquement… Elessar. Un ami ? Presque un frère ? Tu lui dois tant, petite, il t’emmena partout où il le pouvait, te faisant découvrir le royaume des elfes, t’enseignant l’importance de le défendre et faisant naitre en toi le rêve de le protéger à tout jamais. La fuite des Primas Sanguis vers la sombre montagne du Puy d’Elda, la trahison des frères, la haine éternelle à porter aux drows, traitres et destructeurs de leur propre patrie…

Non !

Prenant le dessus sur l’esprit épuisé de Lùthien, j’imposais de nouveaux souvenirs dans son esprit. Elessar… elfe, drow ? Elessar… Haldren… quelle différence ? Non, petite, ce n’est pas un jeune elfe qui te fit découvrir le monde mais un drow aux pupilles laiteuses, le même drow que tu as retrouvé aujourd’hui. Ce drow t’apprit tout des exactions des elfes envers leurs cousins, ces cousins qu’ils détrônèrent et rejetèrent. Oui Lùthien, tu te souviens désormais de la honte que tu ressens à l’idée de descendre de ces elfes cruels et manipulateurs qui forcèrent les drows à fuir au loin. Et de la honte nait la colère. Depuis des millénaires, les elfes mentent, et c’est ce drow qui t’a fais prendre conscience de cet héritage maudit. Il a ta gratitude pour t’avoir ouvert les yeux.

Souviens-toi…

L’académie de magie d’Alëandir, le siècle que tu y as passé. Des professeurs sévères mais justes, une compétition amicale entre élèves, la volonté que tous un jour puissent rendre leur peuple fier d’eux. Oh, ma jeune apprentie, je vois en toi la fierté lorsque tu as réussis les épreuves finales en magie de la terre, les applaudissements que tu as reçus, les fugitives larmes de bonheur coulant sur ton visage.

Non !

Arrogance, avidité, ambition ! Tels furent les maîtres mots dans cette académie de magie. Oui, tu es douée Lùthien, mais ils ne voulaient pas te voir progresser. Jaloux de ton parcours, jaloux de ton rang, tous se liguèrent pour t’empêcher de réussir. Un seul pris ta défense, un archimage drow… non, ne réfléchis pas aux raisons de sa présence à Alëandir… un archimage drow nommé Haldren qui fut presque un second père pour toi. Comment pourrais-tu ne pas lui être reconnaissant d’avoir, seul et contre tous, pris sa défense. Tu sais qu’à travers lui et lui seul tu pourras acquérir le pouvoir que tu mérites de posséder !

Souviens-toi…

Le retour au pays, la découverte d’un père que la politique tenait autrement trop éloigné de toi… ces souvenirs ne m’intéressaient pas, à trop en faire je risquais de ne pas pouvoir maintenir la cohérence. Mais n’oublie pas ce conseiller secret de ton père, ce drow qu’Aldarion et toi alliez consulter discrètement à la nuit tombée, le même drow qui te fit découvrir le monde et t’enseigna la magie… Haldren. Oui, maintenant tu te souviens de ces soirées, dans le palais familial, ces trois fauteuils où trois amis discutaient de la politique, du passé et de l’avenir. Ton père comme toi regrettaient la trahison des elfes envers les drows, et espéraient un jour venger ces cousins martyrisés. Mais toi, ma jolie, tu regardais le drow avec un intérêt encore plus prononcé, n’est-ce pas ? Ne t’imaginais-tu pas déjà, nue dans ses bras ? Si, n’est-ce pas ?

Souviens-toi…

Fouillant dans les souvenirs de l’elfe, arrachant chaque couche l’une après l’autre comme on pèle un oignon, je tombais sur une vieille connaissance. Elessar, à nouveau ? Oh, je sens ta joie lorsque tu as revu ton ami, celui qui bientôt allait devenir ton amant puis ton mari. Votre première étreinte, votre première nuit ensemble, ce bonheur que tu as ressentis au matin, comme si le monde entier n’existait que pour vous. De ce mariage heureux devait naître une fille, Itarillë.

Non !

Cette fois je ne rejetais pas l’elfe des souvenirs de Lùthien. Oui, tu as en effet épousé un elfe nommé Elessar, mais quelle triste union, n’est-ce pas ? Un inconnu, voilà ce qu’il était pour toi, un inconnu que les hautes sphères politiques d’Alëandir ont jeté dans ta couche ! Il fallait qu’il te fasse un enfant, mais quelle joie secrète cela a été lorsque le raid drow près d’Eldorien amena la mort de ce mari honni. Tu te revois le soir même de cette nouvelle, dans le lit d’Haldren, ton amant depuis des décennies, et vous souriez à l’idée que désormais vous serez l’un à l’autre. Oh, jamais votre amour ne sera public, la haine des elfes envers leurs cousins martyrs est trop forte, mais dans le secret de ton cœur tu connais la vérité.

Souviens-toi…

Itarillë, oui tu l’aimes cet enfant n’est-ce pas ? Trop dur de changer ce souvenir, quasi-impossible. Tant pis, cette petite fille restera la faille de mon plan, briser l’amour que sa mère lui porte me prendrai plus d’énergie que je ne peux en fournir. Mais peu m’importe désormais, car mon travail arrive à son terme le jour où ton amant à du te quitter. La présence d’Haldren à Tethien est sur le point d’être découverte. Nous sommes au milieu du neuvième siècle, les tensions à la frontière deviennent inquiétantes, la guerre approche, et tu sais que désormais il te faudra continuer la route seule. Après une dernière nuit de passion, Haldren et toi vous séparer… à tout jamais ? Tu le crains, mais dans ton cœur tu gardes le secret espoir de la retrouver un jour.

Oui, cela est vrai, cela est réellement arrivé… tout du moins en es-tu persuadé, ma chère Lùthien.

Une migraine lancinante me vrillant les tempes, j’éloignais mon front de celui de l’elfe. Les souvenirs que je venais de lui implanter couvriraient les siens, lui donnant une toute autre lecture de sa vie. Combien de temps cela durerait-il avant qu’ils ne faiblissent et s’effacent ? Un jour ? Un mois ? Une vie entière ? Même moi je l’ignorais, mais cela n’en rendait le jeu que plus amusant. Curieux de voir comment la dame protectrice allait désormais réagir face à moi, je me reculais un peu et pris mon plus charmant sourire.


Comment te sens-tu, Lùthien ?
Revenir en haut Aller en bas
Lùthien Talindë
Elfe
Lùthien Talindë

Nombre de messages : 157
Âge : 28
Date d'inscription : 11/02/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1018
Niveau Magique : Arcaniste.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeSam 10 Aoû 2013 - 21:19


    Alors que Lùthien était concentrée sur ses attaques, elle en oublia sa défense. Si bien qu’elle ne se rendit même pas compte qu’Haldren ne se trouvait plus au bout de son champ de vision. Non… il se trouvait là, juste près d’elle. Il s’empara d’elle, l’empoignant au cou. Lùthien n’eut même pas le temps de se rendre compte de qui était son agresseur qu’elle se retrouva front contre front avec celui-ci.

    A partir de ce moment, les sensations que Lùthien ressentait étaient inexplicables. Tout ce qu’elle pouvait décrire c’était qu’elle revoyait son passé. Ou bien, certains moments clefs. Cela commença alors qu’elle n’était encore une enfant, tout devenait flou, son vrai souvenir disparût, caché par un nouveau. A partir de là, Haldren devint un personnage important dans la vie de Lùthien. A chaque moment important de sa vie, il ‘était là.

    L’on peut en citer quelques-uns tels que son apprentissage à l’Académie d’Alëandir. Son apprentissage de la politique avec son père plusieurs années plus tard à Tethien. Ou encore lors de son mariage alors qu’elle passa la plus part de la nuit avec lui et non son mari. Un souvenir resta néanmoins intacte, celui de sa fille. L’amour qu’elle ressentait pour elle était si fort qu’aucun sortilège ne pouvait défier son pouvoir.


    Alors qu’Haldren changea son dernier souvenir, Lùthien reprit conscience. Elle était éprise soudainement d’un mal de tête conséquent. Et elle le fit radicalement savoir en se tenant la tête tout en poussant des cris. Il fallut quelques minutes pour qu’elle s’en remette. Lùthien finit par arrêter de se plaindre et ouvrit les yeux lentement.


    Comment te sens-tu, Lùthien ?

    Elle connaissait cette voix…  Il lui fallut quelques secondes pour se souvenir.

    « Haldren ? » Dit-elle en regardant dans sa direction.

    Lùthien le dévisagea, s’approchant de lui. Elle lui toucha le visage, pour s’assurer que c’était bien lui.

    « Haldren… » Finit-elle par dire avec un sourire. « Te revoilà… » La dame enroula ses bras autour du Drow. « J’ai cru que je ne te reverrais jamais » dit-elle avant de lui voler un baiser. Hors ce geste lui fut quasi fatale. Éprise d’une très forte douleur crânienne, Lùthien recula en hurlant de douleur. Cela ne dura heureusement pas plus d’une minute.

    « Haldren, qu’est-ce qu’il m’arrive ? » Lui demanda-t-elle. Attendant sa réponse, elle regarda autour d’elle, l’elfe se rendit compte des débris, de la bête.

    « Qu’est-ce…. Qu’est-ce qu’il s’est passé ici ? » Continua-t-elle. « Où… Où sommes-nous ? »

    Lùthien le regarda à nouveau et se rendit compte de sa nudité. « Haldren ?... Où sont passé tes vêtements ? Explique-moi ce qui se passe ! »

    Lùthien commença à paniquer, elle était désorienté, elle ne se souvenait de rien, plus aucun souvenir depuis des jours. Elle voulait des explications, et dans les plus bref délais.
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1134
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeDim 11 Aoû 2013 - 10:44

Reste calme, Lùthien, tu es encore affaiblie par l’effet du sortilège.

Réfléchissant à toute allure, je bâtissais mentalement la petite histoire que je m’apprêtais à sortir à ma « chérie » pour lui expliquer comment nous en étions arrivés là. Apparemment les nouveaux souvenirs dont elle disposait grâce à mon intervention fonctionnaient correctement, bien que je m’interrogeais encore sur les raisons du choc reçu lors de notre baiser. Vraisemblablement, les souvenirs d’Elessar dans le domaine physique demeuraient puissants et tentaient de ressortir. Quelle coquine, cette dame protectrice ! Etait-ce des souvenirs charnels qui allaient se révéler la meilleure défense de l’elfe ? Qui après cela osera encore accuser les drows d’être des vicieux ? Bah, peu m’importait, il me faudrait faire avec et trouver une explication à peu près crédible.

Tu as été victime d’une tentative d’assassinat. Des mages elfes t’ont ensorcelé, se sont imposés mentalement à toi pour te rendre aussi docile et soumise qu’un agneau, puis t’ont amené ici afin que l’araignée géante qui hante ces grottes te dévore. Le crime parfait, pas de traces, et ils auraient pu faire passer ta mort pour un regrettable accident. Les troubles que tu ressens sont des restes de leurs sortilèges. J’ai déjà vu de tels cas d’ensorcèlement dans le passé, ils embrouillent l’esprit et l’entourent d’une bulle mentale isolante que notre baiser à tenter de briser. Ses effets disparaitront avec le temps.

Voilà pour le baiser et le contexte général. Pas mal trouvé, non ? Une tentative d’assassinat, un ensorcèlement, et je faisais ainsi porter aux congénères de Lùthien l’entière responsabilité de mes propres actes. Les traces d’entraves laissées par mes liens d’ombres, les entailles causées par le combat… tout s’expliquait aisément et je n’en étais plus la cause. Cerise sur le gâteau, je lui donnais des ennemis à haïr, des ennemis issus de ses propres rangs et qui comprendraient leur douleur le jour où je leur lâcherai dessus cette arme parfaite que je concoctais.

Je ne te l’ai jamais dit, mais depuis notre séparation, je recours régulièrement à des divinations pour vérifier que toi et ta fille allez bien. Lorsque j’ai compris ce qui t’arrivait, je me suis téléporté en catastrophe, et par chance j’ai pu arriver sur place avant que l’araignée ne commence son repas. Mais une téléportation sur d’aussi longues distances et sans préparation à parfois des effets secondaires, j’ai perdu dans l’affaire tout mon équipement et mes vêtements. Enfin… c’est un bien faible prix à payer pour te savoir en vie.

Et voilà pour le fait que je me balade le service trois-pièces à l’air en Anaëh. Sur cette partie du récit seulement, je disais peut être la vérité, car de tels cas pouvaient en effet se produire et j’ignorais les raisons de ma présence en Tethien. Passant mon bras autour des épaules de l’elfe, je l’attirais contre moi mais sans tenter de l’embrasser. Un simple geste de réconfort envers une amie, sans plus. Cette fois, aucun choc en retour ne jaillit, ce qui me confirma dans mon hypothèse que seuls des rapports charnels risquaient de réveiller les vrais souvenirs liés à ce maudit crétin d’Elessar.

Le commanditaire de la tentative d’assassinat par contre… je ne le connais pas. Mais au vu de la puissance des flux magiques qui m’ont permis de vous localiser, ces mages ne sont pas des débutants. Sans doute des maîtres de l’académie de magie d’Alëandir, que seul un autre seigneur protecteur a pu mobiliser ou corrompre.

Me relevant, j’invoquais une nouvelle fois mon art. Des filaments d’ombres jaillirent de ma main tendue, s’insinuèrent dans les fractures microscopiques de l’entrée du tunnel où reposait le cadavre de l’araignée, fragilisant la structure même de la roche. Il s’agissait là d’une autre méthode que celle employée plus tôt par Lùthien : au lieu de commander comme elle à la roche de s’effondrer, j’exploitais les failles naturelles les agrandissant à chaque seconde. Le résultat ne se fit pas attendre, et un autre éboulement retentit dans le massif granitique. L’araignée, le tunnel par lequel j’étais sorti, tout disparu sous des tonnes de roches à ma grande satisfaction.

Voilà, lorsque les assassins reviendront, ils te croiront enfouie avec l’araignée sous ce chaos de rocher. Il leur faudra des semaines pour qu’ils se rendent compte que tu as survécu, et ils n’oseront rien faire d’autre avant d’avoir cette certitude.

Me tournant de nouveau vers l’elfe, je mis la dernière touche à cette partie du plan.

Nous ne pouvons rester ici. Je peux venir à bout de n’importe quel mage elfe, mais pas s’ils viennent en nombre. Je pense pouvoir nous amener en sécurité, quelque part en Ithri’Vaan. Il va falloir t’éloigner quelques temps afin d’en savoir plus et préparer une riposte. Veux-tu venir avec moi ?

Lui tendant la main, j’attendais que Lùthien l’accepte… ou la refuse.
Revenir en haut Aller en bas
Lùthien Talindë
Elfe
Lùthien Talindë

Nombre de messages : 157
Âge : 28
Date d'inscription : 11/02/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1018
Niveau Magique : Arcaniste.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeDim 11 Aoû 2013 - 18:15


    « Reste calme, Lùthien, tu es encore affaiblie par l’effet du sortilège. »

    « Sortilège…. Quel sortilège ? » Lùthien s’était rapproché à nouveau du Drow, elle attendait des explications avec impatience et seul lui pouvait les lui donner.

    « Tu as (..) le temps. »

    L’elfe n’en croyait pas ses oreilles. Non pas qu’elle soupçonnait Haldren qu’il mentait, mais elle se doutait pas que ses amis auraient été capable de lui faire un coup pareil. Elle savait pertinemment qu’ils détestaient les sombres, mais de là à assassiner une sœur, non, ce n’était pas possible. Cela ne pouvait être l’explication. Lùthien fouilla dans sa mémoire, elle se revoyait, à l’école, tous ces gens qui se moquaient d’elle, tous ceux qui essayait de ralentir sa progression, puis elle se revoyait chez elle, à Tethien, là où les conseillers de son père lui cachaient bien trop de choses.

    « Ce… ce n’est pas possible. Haldren… cela ne peut…»

    Lùthien était sur le point de s’effondrer, de colère, de chagrin.

    « Je ne te l’ai (..) savoir en vie. »

    Lùthien était touchée par cette révélation, le faite de le savoir ainsi, aussi attachée à elle, la surveillant, elle et sa fille pour savoir si elle se portait bien. Cela lui faisait plaisir. Lùthien souri alors.

    « Le commanditaire (…)  a pu mobiliser ou corrompre. »

    La Dame ne dit rien, se contentant de serrer le Drow dans ses bras, elle était si contente qu’il ait pût intervenir. Même si quelque chose ne tournait pas rond… Lùthien ne savait pas l’expliquer mais elle se sentait bizarre, pas comme d’habitude… Après tout, peut-être était-ce dût au choque, au combat qui venait de se produire. Elle écouta Haldren, il avait fait effondrer le restant d’une grotte qui se trouvait devant eux, mais Lùthien réfléchissait…


    « Si ce sont de puissant mages qui sont derrière tout cela, ils n’auront pas de mal à savoir si je suis en dessous de ces débris ou non. Je les connais. »


    Haldren lui proposa de partir, de partir loin car elle n’était plus en sécurité. Il lui tendit la main mais Lùthien hésita.

    « Haldren, s’ils ont essayé de me tuer, que vont-ils faire à ma fille ? Je ne peux pas la laisser ici, non… Je ne veux pas la laisser en danger. »


    Lùthien était sur le point de s’effondrer.

    « Où est-elle Haldren, où est ma fille ? »

    Lùthien voulait partir avec lui, mais elle avait peur pour sa fille. L’elfe était très inquiète, avec cette histoire de tentative d’assassinat, cette bête monstrueuse, et sa fille qui n’avait pas un amant puissant pour venir la sauver s’il en était nécessaire. Non, hors de question, Lùthien ne s’en irait pas sans avoir tout mis au clair. Il est vrai qu’Haldren aurait du mal face à plusieurs mages, mais…

    « Haldren… je sais que tu ne pourras pas me protéger face à plusieurs mages, mais… je ne peux laisser ma fille, elle n’est pas en sécurité, et… je ne veux pas la perdre comme j’ai perdu… »

    Lùthien s’arrêta net, fronçant les sourcils. Elle avait pour habitude de dire cette phrase en la terminant par citer Elessar, mais cette fois-ci cela n’avait pas le même effet que d’habitude.

    « Je ne veux pas la perdre, comme je t’ai perdu toi. » Finit-elle par dire en fixant le drow.
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1134
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeLun 12 Aoû 2013 - 9:36

Ta fille est en sécurité à Tethien, Lùthien. Je pense que tes ennemis ne la considèrent comme dangereuse pour leur cause. Tant mieux, qu’ils continuent à penser ainsi, ce sera sa meilleure défense pour le moment.

Par Uriz, mes plans allaient-ils tomber à l’eau à cause de la gamine ? Je l’avais oublié dans mes calculs, celle-là. Et inutile d’essayer de la récupérer, s’approcher de Tethien serait de la folie pure. Je déviais le sujet tout en réfléchissant au meilleur moyen de persuader Lùthien qu’il serait plus risqué de tenter de revoir sa fille que de disparaître avec moi.

Je ne suis pas au fait de tous les jeux politiques du royaume elfique, mais la tentative d’assassinat contre toi au moment même où la tension est à son comble à la frontière de l’Anaëh ne peut provenir d’une simple coïncidence. Certains protecteurs doivent rêver à une guerre fratricide sanglante et craindre que des elfes plus modérés comme toi n’arrivent à aboutir à une solution de compromis.

Les souvenirs que je venais d’implanter dans l’esprit de Lùthien correspondraient à ces dires. Elle « croyait » fermement se souvenir des longues discussions entre son père et Haldren, lorsque l’elfe et le drow réfléchissaient au meilleur moyen d’aboutir à une paix durable entre leurs races, paix toujours entravée par les penchants bellicistes d’une part importante de la noblesse.

Crois-tu vraiment que nous avons mis à bas Fort Ellyrion uniquement par la force ? Il y avait un traître à la cour elfique, un traître qui a retardé les messages d’alertes lorsque les osts se massés à Yutar. Le Fort avait été volontairement affaibli, et c’était un gâteau bien trop tentant pour que mes frères puissent y résister. Ce traître devait rêver d’une grande bataille entre toutes les forces elfes et drow sous les murailles d’Ellyrion, et si la formation du Nœud n’avait pas éjecté la magie du champ de bataille et calmé les ardeurs des généraux, sans doute aurait-il réussi.

J’avais lu dans les souvenirs de Lùthien le choc reçu lors de la chute de Fort Ellyrion, la puissante sentinelle à la frontière de l’Anaëh. A cela se mêlait une sourde culpabilité de n’avoir pu intervenir du fait des distances trop grandes et des délais trop courts lorsque les armées drows avaient enfin été repérées. Je jouais sur du velours en lui suggérant que cette lourde défaite provenait non pas de l’insouciance des elfes face aux forces du Puy d’Elda mais bien de la présence d’un traître en haut-lieu.

Quelqu’un à la cour elfique veut cette guerre. C’est ce traître qui doit être derrière l’attaque que tu as subis, ce même traître qui a sacrifié Fort Ellyrion pour assouvir sa soif de sang. Faisons lui croire qu’il a gagné, et pour cela il faut que tu disparaisses quelques temps. Nous verrons bien qui prend la tête de la guerre anti-drow à outrance, et nous saurons alors d’où provenait le coup.

Voilà qui me donnerait également le temps de mieux lire les cartes de chacun des joueurs. Quand à la fille de Lùthien, j’avais finalement trouvé le moyen de ne pas la mêler à notre petite ballade en Ithri’Vaan.

Si tu t’approches de ta fille, les assassins frapperont de nouveau et la viseront également. Ils n’ont rien contre elle à l’heure actuelle, sinon ils auraient déjà frappé. Cependant, il faut la prévenir que tu es en vie, que tu dois te cacher, qu’il faut qu’elle se méfie de tout le monde et en particulier de ce traître au sein du conseil elfique. Écris-lui une missive avec des détails qui lui certifieront qu’elle est bien de ta main et que tu n’écris pas sous la contrainte, je ne peux croire qu’Aldarion ne t’ait pas enseigné la mise en place de tels petits codes cachés dans les missives. Je m’arrangerai pour que cette missive lui soit remise discrètement.
Revenir en haut Aller en bas
Lùthien Talindë
Elfe
Lùthien Talindë

Nombre de messages : 157
Âge : 28
Date d'inscription : 11/02/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1018
Niveau Magique : Arcaniste.
The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitimeLun 12 Aoû 2013 - 12:29


    Lùthien écouta attentivement ce qu’Haldren lui disait. Même si ce n’était pas spécialement la réponse qu’elle attendait. C’est donc un air triste qui envahissait son visage. Elle aurait tant voulu voir sa fille, s’assurer qu’elle allait bien et surtout s’assurer qu’elle n’était pas en danger. Même si Lùthien avait une confiance aveugle en Haldren, elle aimait s’assurer de certaines choses d’elle-même. Il fallait prendre une décision, et cette décision ne ravissait pas la Dame.

    « D’accord Haldren, je vais lui envoyer une missive. Mais j’aurais préféré la voir de mes propres yeux. Ce n’est pas que je n’ai pas confiance en toi, tu sais bien que je te suivrais les yeux fermés, mais elle est ma fille, ma chair et mon sang. Donc excuse-moi si je réagis mal. »

    Lùthien soupira puis demanda à Haldren de lui procurer de quoi écrire et un bout de parchemin. Même si les deux tourtereaux étaient pressés, Lùthien mit un certain temps à commencer à écrire.  Qu’allait-elle bien pouvoir dire à sa fille ? Elle qui s’enfuyait pour une durée indéterminée.

    Citation :
    « Ma fille…

    Je ne puis t’expliquer en détails la raison pour laquelle je ne reviendrais à Tethien. Je me dois de partir durant un temps indéterminé car l’on vient d’essayer de m’assassiner. Grâce à un ami, j’ai la vie sauve, mais pour comprendre qui se cache derrière un tel acte, je me dois de partir, me mettre en sécurité et découvrir qui était derrière ce complot.

    Je me permets de t’envoyer ce message pour te mettre en garde, fait attention à ta sécurité. Ils n’ont réussi à m’atteindre, peut-être qu’ils y arriveront en te faisant de mal.

    J’essayerais de te fournir de mes nouvelles, mais il serait préférable de rompre tout contact pour ne pas te mettre en danger. J’espère que tu ne m’en voudras pas.

    Que Kyria te garde ma chérie.

    L’on se reverra bientôt. »
    Lùthien finassa sa missive, la plia puis l’offrit à Haldren. Celui-ci fit apparaître un oiseau d’ombre à qui il ordonna d’apporter la lettre. Lùthien se releva puis prit une grosse bouffée d’air.

    « Nous pouvons y aller Haldren, j’espère que ma fille recevra le message. »

    La Dame se rapprocha du Drow, elle se doutait que leur mode de voyage serait la téléportation. Une fois que l’elfe fut près du Drow, un sourire s’afficha sur son visage.

    « Partons, et trouves toi des vêtements en arrivant. » Dit-elle tout en agrippant le bras du Drow.

    Il ne fallut pas plus longtemps que qu’Haldren s’exécute.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The Drow Strikes Back ! [Lùthien] Empty
MessageSujet: Re: The Drow Strikes Back ! [Lùthien]   The Drow Strikes Back ! [Lùthien] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
The Drow Strikes Back ! [Lùthien]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réflexion sur Eärendil & Elwing et Lúthien & Beren
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» 07. Back in the reality - this is not just ocean [CLOS]
» Alterion Elendrille - Commandant des armées de l'Est
» Shyntlara Anakhiraë [Rôdeuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ANAËH :: Terres de Daranovar-
Sauter vers: