AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1468
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)   Jeu 8 Aoû 2013 - 20:02

Nakor avait enfin retrouvé son bureau du Firmament, sa place de Magistère dans le quartier général de l'Aurore. Il avait apposé dans tout Diantra, des affiches, appelant tous ceux qui été intéressés par les arcanes, la recherche, le savoir et la magie, voir tout autre envie et affinité pour partir à la chasse au dragon. Pas une chasse réellement plutôt une recherche. En effet il n'y avait aucune prétention à la destruction, à la tuerie, au meurtre. Non, Nakor et les sorciers avaient un trop grand respect pour ces créatures mythiques, ils ne voulaient nullement leur faire du mal, ils voulaient les comprendre, les cerner, savoir leur magie, leurs moyens, leurs vies. Le Firmament était d'accord jusque dans son sommet : les deux Princeps et le Magistère avaient voté et le résultat était unanime et uniforme : la quête était validée. Y'Shahinn avait à faire et elle refusait catégoriquement de quitter trop longtemps sa fille qu'elle gardait le plus secrètement possible dans son propre bureau, absolument imprenable puisque protégé par des mages, des soldats et elle même, pour partir chasser le dragon. Nakor était donc dans son bureau, celui qui avait, de part sa fenêtre bien disposée, la meilleure vue de tout l'Aurore. Il surveillait donc l'entrée principale par la seule route empruntable : le petit pont de pierre qui reliait le château au reste du monde.

"Ces temps troublés sont finalement propices à ce genre d'aventure Celindel. La Péninsule est sur le point d'éclater, certains préféreront donc partir voir un peu ailleurs ce qu'il se passe plutôt que de devenir des mercenaires ou des victimes d'une quelconque politique de vole du trône de Diantra."

Dit-il tout haut à direction de son compagnon, qui attendait sur le siège, un verre à la main. Nakor fit coulisser son regard jusqu'au Millénarium et continua, une main glissant et glissant encore sur sa barbe

"Depuis notre retour de Nisetis je me pose de multiple question. Je t'ai déjà parlé de cette ancienne membre des forces armées de la Péninsule : Johann. Elle est la dragonnière de cette fantastique créature que nous avons vu sur le champ de bataille non loin des ruines, ce dragon d'or. Nous avons discuté ... enfin, si on peut appeler ça une conversation! Si je décortique ses propos, il semble qu'elle soit loin d'être la seule, et quand je pense cela, je ne pense pas à deux ou trois, mais bien plus. Et il ne me reste qu'un seul moyen de mettre la main sur elle une nouvelle fois et qui sait, ses acolytes dragonniers ... s'ils existent bien. Un indice qu'elle m'a laissé sans le vouloir sur le tard et que j'avais sous le nez depuis le départ : sa lance Celindel! SA LANCE! Fichu bon sang de bois, elle ressemblait presque trait pour trait à celle qui se trouvaient dans le tombeau dans lequel nous avons failli tous mourir ensevelis. La différence notable Celindel, c'est qu'elle était neuve. Pas simplement poli et frotté, nonnnnnnnn mon cher ami, neuve! Récente! Forgé il y a peu! Peu, en vu de ce que l'empire de Nisetis est de nos jours. Je pense donc que nous devrons commencer par là : retourner en Nisetis par le sud, récupérer une lance ancienne et partir droit vers le nord en direction de l'Ithri'Vaan. Il faut que nous tentions de vérifier si des forgerons ont eut des commandes, soit des commandes de métaux, soit des commandes d'armes semblables directement. Je dois bien avouer qu'un forgeron dans nos rangs nous aiderait fortement! Mais nous verrons bien qui le vent nous amène."

Nakor planta son regard sur la route et attendit, comme depuis plus de six cents ans, que quelque chose se passe, ce qui ne prenait jamais longtemps quand le vieillard était concerné.
Revenir en haut Aller en bas
Alice de Grisambre
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 34
Âge : 25
Date d'inscription : 05/08/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)   Mer 14 Aoû 2013 - 23:20

« Doucement Epice…doucement, nous sommes arrivées. »

La cavalière tira sur les rennes de la jument, la forçant ainsi à freiner son allure à mesure que le bastion du Firmament se dessinait dans le paysage. La route depuis Naélis n’avait pas été si longue que ça et la fatigue l’avait épargnée tant et si bien que la jeune demoiselle se sentait d’attaque pour tenir tête à toute une fratrie de vieillards chapeautés. La jument continuant d’avancer sur le chemin de terre, elle déplia pour la énième fois l’avis de mission lancé par le Firmament.

Une chasse aux dragons ? Quoi de plus tentant que de courir après l’une des légendes les plus connues de toute la Péninsule ? Elle avait lu énormément d’histoire sur ces créatures, mais, à l’instar de générations qui la précédaient, elle ne pouvait prétendre en avoir vu ne serai-ce qu’une seule écaille. L’opportunité de pouvoir participer à une grande chasse l’exaltait. Bien qu’elle ne soit pas formée à la traque des espèces draconiques, ni même d’une quelconque espèce en général, ses connaissances pouvait toujours servir : après tout, elle faisait partie des rares personnes sachant lire une carte et écrire, fait fort rare dans la Péninsule.

Arrivée à Naélis depuis quelques semaines pour recommencer une nouvelle vie, elle n’avait pas eu le temps de s’installer que déjà, la voilà repartie sur les routes pour atteindre la forteresse du Firmament. Le Firmament…ainsi donc, c’était le nom que les deux excentriques rencontrés il y a un an avaient donné à leur fratrie de mages. La jeune femme avait longuement hésité avant de leur rendre visite : leur première rencontre n’avait pas été des plus…constructives et il lui fallait une bonne excuse pour pointer le bout de sa frimousse devant des êtres qui pouvaient la réduire en poussière d’un simple claquement de doigt. Elle se souvint avec regret de l’emportement du vieil archimage…comment s’appelait-il déjà…Nakou ? Pakor ? Nakor ! juste avant qu’il n’expulse toute la congrégation hors des murs du prétendu elfe-philosophe. Car si l’idée de rencontrer à nouveau le vénérable lui décrochait un sourire amusé (fait rare ces temps-ci, allez comprendre pourquoi), elle redoutait ardemment les paroles mielleuses de ce fat de Celindel.

Un henissement d’Epice la tira de sa rêverie. Le large chemin de terre qui menait à la forteresse de l’Aurore semblait se rétrécir et serpenter le long de la masse rocheuse sur laquelle le complexe se fondait. Il faudrait une bonne demi-heure pour grimper.

Toutefois, la participation d’Alice à cette épopée n’était pas dénuée d’intérêt. En vérité, cette chasse aux dragons, bien qu’intéressante en soi (en tout cas bien plus quand elle est proposée par des mages plutôt que des paysans), cachait pour la demoiselle aux yeux d’améthyste un autre dessein : la magie. La mort de son père et l’immolation complète du manoir avait débloqué quelque chose en elle. Un pouvoir qui sommeillait dans son corps et qu’elle ne pouvait contrôler pleinement : ses rares tentatives de manifester ne serai-ce qu’un brin de magie n’avaient pas abouties. Elle doutait de pouvoir un jour réussir sans l’aide d’un maître en la matière. Le lien était logique avec le Firmament : elle avait besoin d’un mentor, ou tout du moins, de quelqu’un capable de lui apprendre à utiliser ce qui dormait en elle.

Le chemin de terre se para de pavés fraichement posés. Plus la jeune femme montait vers la forteresse et plus l’environnement semblait maîtrisé et ordonné par ses propriétaires. Les deux apprentis de faction devant la grande porte lui esquissèrent à peine un regard, trop occupés à débattre du beau temps. Elle laissa Epice aux écuries, où un jeune palefrenier vint la desseller et la conduire dans un des box disponible.

Vêtue de son habituelle robe mauve, la jeune femme avait pris soin d’attacher ses cheveux avec une broche en bois sculpté elfique acheté sur les marchés de Naélis. Elle n’avait pas pris le temps de les couper depuis des lustres et ceux-ci devenaient quelques peu envahissants.

Force était de constater que l’accueil n’était pas chose commune dans les fratries magiques. Pas un chat dans la maigre cour d’entrée. Le palefrenier s’était sauvé et les deux apprentis au portail ne semblaient guère disposés à l’accompagner jusqu’à la porte principale. Faute de mieux, elle se contenta d’attendre dans la cour…
Revenir en haut Aller en bas
Dante Altiredi
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 27
Âge : 21
Date d'inscription : 01/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)   Ven 23 Aoû 2013 - 13:43


"Dante ?"

Le chevalier se retourna sous sa couverture et poussa un grognement avant d'enfoncer sa tête dans la paillasse qui lui servait de lit. Il n'entendit pas les pas, félins et silencieux, de celui qui l'avait appelé et il vit encore moins la main qui descendit doucement vers ses cheveux, les caressant doucement et glissant vers son cou. Lorsque sa peau fut en contact avec les doigts, recouverts d'acier froid, il gémit mais ne se réveilla pour autant. Soudainement la main agrippa son cou et le secoua violemment le chevalier cria en tentant de se retourner. Comprenant que c'était chose inutile il se contracta violemment et attendit qu'on essaya de le retourner sur le dos. Là il se relâcha et roula sur le côté, dégainant la dague cachée sous la paillasse. Une silhouette en armure lui faisait face, l'épée au côté. Dans la noirceur de sa tente, mais également la pénombre dû à l'aube il ne vit rien venir et un homme, habillé cette fois de noir jaillit de l'ombre et envoya son pied droit dans son sternum le repoussant en arrière. Le capitaine mercenaire roula en arrière, en ne lâchant pas la dague et se retrouva... écrasé par deux autres silhouettes, elles aussi en armure.

Poussant un soupir et un cri de surprise Dante sentit le poids de l'acier et grimaça tandis le premier attaquant dévoilait la lampe-tempête qui attendait près de l'entrée de la tente. La lumière éclaboussa les murs de toile et le chevalier cligna des yeux tandis que ses deux oppresseurs, au sens propre du terme, se relevaient. Après s'être massé furieusement le ventre il s'assit et sourit à ses compagnons. Il avait toujours eu le sommeil lourd, surtout à l'approche de l'aube, et comme chaque matin ils étaient venus le réveiller à leur manière. Et comme toujours il reconnut son premier agresseur comme étant Marc, un solide gaillard vêtu de son armure de plates complètes. Malgré ses airs brutaux et son imposante épée bâtarde il était un bon soldat qui savait mener ses combattants. La silhouette vêtue de noir, qui avait retirée le foulard qui la camouflait, n'était autre que Laure, brillante combattante au corps à corps et archère de qualité. Les deux derniers, Ulrik et Karl, étaient semblables en tout point et étaient de lambda soldats, mais l'un était un bon cavalier tandis que l'autre un bon stratège. Tous avaient leurs défauts mais Dante avait fait en sorte de s'entourer d'hommes qui se complétaient. Du moins plus ou moins car les cris et les disputes étaient forts courantes. Par contre lorsqu'il s'agissait d'humilier Dante ils savaient très bien s'y prendre.


"Que se passe t'il ?
- Nous devons finir nos préparatifs avant de partir, commença Karl.
- Hum... A l'aube ?
- Tu as encore une bonne matinée de chevauchée l'ami, lança Laure en lui esquissant un clin d'oeil.
- Et te connaissant tu iras de bon pied, bon vent, dit Ulrik.
- Au galop quoi, renchérit Marc.
- Oh... Par pitié. Soit soit..."

Le groupe d'amis quitta sa tente laissant Dante seul dans sa tente. Toujours endolori par le coup de pied il s'habilla, en grimaçant et en clignant des yeux sous la fatigue. Sa nuit avait encore était agitée, et son dos le brûlait encore de ses mouvements mais aussi de ses rêves et cauchemars. Chaque sommeil était la même chose. Il entendait le fouet qui montait dans un lugubre sifflement avant de hurler pour déchirer son dos. Voilà bien longtemps que Dante avait cessé de s'éveiller de ses sombres rêves et ses cris se faisaient faibles mais la fatigue et la mélancolie étaient encore là. Toujours. Après s'être rapidement lavé dans son baquet d'eau glaciale et rasé Dante s'habilla d'une armure dont le casque, un barbute, était très stylisé et représentait un aigle à trois têtes qui hurlaient dont les ailes se rabattaient sur les joues de l’homme. Une brigandine en cuir bouilli sur laquelle étaient rivetées des plaques de fer protégeant son tronc. Ses épaules, ses bras et ses mains étaient protégés par de la maille tandis ses avants bras étaient recouverts de fer également. Ses jambes sont protégées par des jambières en écailles et des bottes de cuir noires. Par dessus son armure il enfila une cotte d'armes où les armoiries de sa compagnie de mercenaire et ses couleurs étaient brodées.

Enfin il harnacha son cheval, remplit ses fontes de vivres et de son marteau de guerre, passa son épée à sa hanche gauche et quitta le campement des mercenaires. Il avait en effet un rendez vous. Dante avait reçu un étrange parchemin, l'invitant au Firmament pour se lancer dans une quête. En temps normal il n'aurait pas accepté y participer mais plusieurs choses l'avaient obligées à le faire. De part une soif de nouveauté et d'aventure non étanchée et d'une autre le mot dragon. Voilà qui était fort intéressant et lui donner foi en la vie et cette quête. Ce fut pourquoi il laissa sa compagnie aux mains de ses camarades, qui camperaient encore plusieurs jours à cet emplacement au cas où le besoin d'une compagnie serait nécessaire, et chevaucha toute la matinée jusqu'à une forteresse. Le Firmament... Son but. Après avoir traversé une nature encore sauvage il traversa des jardins et pénétra enfin dans la cour. Les pas de Fend-coeur résonnèrent étrangement dans le vide de la cour. Seule une femme s'y trouvait. Ainsi le chevalier posa pied à terre, mena son cheval à une étable proche et s'en occupa seul. Enfin il s'avança vers la jolie demoiselle, retira son casque - le plaçant sous son bras gauche - et s'inclina face à elle.


"Ser Dante Altiredi, chevalier de la Péninsule et capitaine des Aigles Cramoisis pour vous servir. A qui ai-je l'honneur ? Auriez vous été également convoquée par le Firmament ?"
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1468
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)   Dim 1 Sep 2013 - 14:00

Nakor regardait donc par la fenêtre de son haut bureau, en haut de la tour centrale de l'Aurore, le quartier général du Firmament. Il avait parlé, posé des questions qui n'attendaient pas forcément de réponses à un Celindel fort coi. Le temps passa doucement quand il sembla voir quelque chose sur le chemin, loin en bas. Sa vue n'était pas autant perçante que celle d'un elfe mais il vit du mouvement. Un cheval arrivait, juste à l'heure du repas des gens qui étaient attachés à l'écurie et l'accueil principal. Pale-sang-bleu! Le magicien se passa la main sur sa longue barbe, fronça des sourcils puis décida d'attendre encore quelques instants avant de descendre. En effet, il était pressé de se lancer sur la piste déjà un peu froide, des dragons et de Johann la gourgandine! Mais la cavalière ou le cavalier qui arrivait n'était peut-être qu'un passant qui cherchait son chemin. Nakor avait donc un cas de conscience, le Magistère devait-il aller indiquer la route à un simple manant ou devait-il envoyer un gueux à sa rencontre. Cette drôle d'idée passa rapidement dans l'esprit du vieillard avant qu'il n'explose de rire, un rire tonitruant et décalé. Bien sur que non, il n'avait jamais fait attention aux titres, ce n'est pas maintenant qu'il allait s'en soucier. Il saisit son bâton, qu'il avait apposé contre le mur et parti en disant à Celindel

"Aller, secoue tes longues oreilles, on a du monde qui vient."

Il n'attendit pas de voir si son ami elfe le suivait, il y avait du monde à accueillir et une aventure à commencer. Or, comme depuis six cent vingt sept ans, l'aventure n'attendait pas, encore moins le vieux fou. Il dévala avec une marche active mais pas féroce, les marches, les couloirs, la longue cours d'accueil, la coursive, le couloir d'arrivée et vit enfin la porte de l'Aurore. Le soleil y entrait et masquait donc les silhouettes qui semblaient s'être un peu éloigné et être resté en retrait de la grande porte massive du palace. On pouvait entendre son bâton frapper le sol à intervalle de temps réguliers. Lorsque sa vu s'habitua à la luminosité de l'extérieur, en sortant de l'obscurité rafraichissante du château, il découvrit deux personnes! Un homme fièrement harnaché, son casque sous le bras discutait avec une jeune femme un peu plus jeune que lui. Une jeune femme qui disait quelque chose à Nakor. Il prit donc le temps de réfléchir en se parant dans une attitude pleine de mesure, de grandeur, de noblesse et de sagesse. Le visage légèrement relevé et le regard dur, il avança lentement, le dos bien droit, brillant dans sa robe de sorcier, en tant que puissant Magistère du Firmament. Il avança vers eux et soudainement, son pied droit ricochant sur un caillou, il baissa notablement la tête et se marcha donc sur la barbe. S'en suivit une dégringolade lamentable, un véritable épouvantail désarticulé qui s'effondrait au sol en vociférant des insultes qui auraient fait rougir un charretier. Les insultes étaient à destination de l'infâme qui avait mit une pierre sur son chemin, à destination de sa barbe infernale qui osait se prendre une fois de plus sous son pied et de sa carcasse qui avait l'audace de s'écrouler une fois de plus au sol, face la première, sans même mettre ses mains au devant pour se protéger de la chute. Une fois que les insultes finirent de pleuvoir, Nakor se redressa droit comme un piquet, comme s'il avait poussé du sol en une demi-seconde, se tapant sa robe en terminant son approche des deux jeunes gens. Il planta un regard qui fit froid dans le dos aux arrivants et ajouta d'un ton acerbe, charriant des glaçons

"Bonjour!"

Puis il termina d'ôter la poussière de sa robe avant de soudainement sourire avec chaleur, comme si rien ne s'était passé

"Bienvenu! Bienvenue au Firmament, ici même, au pied de l'Aurore, le quartier général de notre guilde de magicien. J'en suis Nakor, le Magistère, et je suis ravi de vous accueillir ici visiteurs du lointain."

Puis, un nom explosant dans son esprit, il continua avec jovialité et un brin d'étonnement

"Je dois bien avouer que je ne pensais pas vous revoir de si tôt Alice, après notre dernière rencontre un brin mouvementé. Jeune homme, je n'ai pas l'honneur de vous connaitre. Etes-vous venus ensemble? Etes-vous venus pour la quête? Avez-vous envie de partir chasser le Dragon? De le traquer, pour mieux le découvrir, dans le respect de son existence millénaire et des incroyables connaissances qu'il peut nous apporter? Dans le rêve de sa légende perdue?"

Puis hésitant quelques instants très brefs, il termina

"Ou êtes-vous ici car vous avez perdu votre chemin et que vous cherchez le logis?"

Cette phrase avait été prononcée en étant un peu décontenancé, après tout, c'était une hypothèse plausible. Il voulait d'abord savoir d'où ils venaient, ce qu'ils voulaient et ensuite, si les intentions étaient bonnes, alors l'aventure commencerait sous peu. Il partirait le lendemain matin, afin de voir si d'autres participants voulaient se joindre au vieux cinglé et sa désormais petite clique.
Revenir en haut Aller en bas
Dante Altiredi
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 27
Âge : 21
Date d'inscription : 01/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)   Mar 24 Sep 2013 - 17:25


Dante assista à une scène des plus étranges. Quelle surprise il eut de voir débouler d'une des tours un vieil homme, qui ne semblait guère propre mais avec une allure de véritable diplomate et commandant né marchant vers eux. Mais ce qui lui parut très horripilant, bien qu'il ne le montra guère sur son visage si ce ne fut une vague étincelle de malice dans son regard, ce fut la dégringolade de ce même homme. Les jurons fusèrent en tout sens et si Dante n'avait pas vécu avec des mercenaires des années durant il en aurait sûrement tirer sa lame pour demander explication à cet homme pour user d'un tel langage. Il était impressionnant comme un homme pouvait changer en quelques mois et années... Il reporta finalement son attention vers l'homme. Le magicien, du moins c'était l'allure qu'il avait, loufoque et très changeant d'humeur, un véritable stéréotype des ragots contés autour d'un bon feu de camp, leur lança un regard glacial puis se donna un air chaleureux et accueillant. Le chevalier se prit de sympathie quasi-immédiatement pour le Magistère du Firmament et lui adressa un grand sourire devant ses éclats d'humour.

"Je suis Sire Dante Altiredi de Fort Rouge, capitaine des Aigles Cramoisis. Je suis venu seul, suite à une invitation de la part de votre guilde Magistère, et j'ai eu la surprise de tomber sur une si délicieuse compagnie. Enfin à vrai dire j'ai ouï dire que vous étiez un excellent cuisinier et que la Firmament offrait de bonnes chambres pour quelques pièces de cuivre. Peut être auriez vous même quelque peu de compagnie... féminine ?"

Le chevalier se pencha très légèrement et fit un clin d'oeil lourd de sous entendu au vieil homme. Puis avant que celui ci ne s'offusque il éclata de rire et continua.

"Fi de cela ! Les dieux m'ont parlé et m'ont invité à me joindre à vous. Tout du moins telle est mon intime conviction. Pour être honnête maître-magicien je suis guère ici pour traquer un dragon, si bien même cette ancestrale créature existe mais pour découvrir le monde. Je suis un humble chevalier errant, à la tête de sa compagnie de mercenaire mais je connais guère autre chose que la Péninsule et quelque peu l'Anaëh. Découvrir les vastes étendues de Nisétis est mon rêve. Je suis prêt à vous offrir ma lame, ma loyauté et celle de mes hommes pour ce voyage messire Magistère."
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1083
Âge : 816
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)   Mar 24 Sep 2013 - 17:37

Les rumeurs étaient allées bon train autour de la guilde de mage sur l'apparition de créatures supposées être des dragons, et les mages du firmament n'avaient pas été sans en avoir entendu parler, que ce soit par les érudits de Thaar ou ceux avec qui ils avaient discuté. Certains parlaient déjà de ce qu'ils pourraient faire de la bête une fois que des chasseurs courageux, qui auraient déjà commencé la chasse ou le feraient bientôt sous le financement de quelques riches marchands, l'auraient vaincu : élixir d'immortalité, imprégnation magique dépassant l'entendement, certains parlaient même des tatouages magiques des clans sauvages à base du sang de la créature pour donner la force de celle-ci au guerrier le portant. D'autres plus sages voulaient simplement l'étudier pour comprendre l'origine de sa puissance et s'il y en avait d'autres. En bref autant d'objectifs divers et variés qu'il y avait de personnes.

Les rumeurs les plus inquiétantes qui étaient parvenues jusque là était que certains groupes de drows s'intéressaient à la bête pour la guerre, pour entre autre, faire pencher le front elfique en leur faveur voire pousser plus loin leur conquête de territoire en mettant à genoux une partie de l'ithrii vaan.

Que ferait le firmament ? Seul celui-ci pouvait décider de son avenir qui pouvait s'annoncer prometteur comme simplement couler à pic comme une coquille de noix en pleine tempête.

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1468
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)   Jeu 3 Oct 2013 - 20:00

"Pale sang bleu!"

C'est ce que Nakor allait hoqueter après la remarque tout à fait surprenante du fier guerrier qui venait de se présenter. Mais ce Dante explosa de rire et démontra donc avec un petit clin d'œil qu'il plaisantait. Le vieux Magistère se demanda intérieurement à quel point il passait pour un clown avec son accoutrement d'une autre époque et ses multiples récidives de chute violente en direction du sol! Se sentant aussi grotesque que possible, le vieil homme explosa de rire à son tour et donna une grande claque dans le dos du mercenaire. Une force insoupçonnée dans les bras frêle du magicien presque millénaire, assez grande pour presque décoller les poumons d'un jeune homme puissant comme lui. Il expliqua ensuite les raisons de sa venue et Nakor, par presque pur reflexe, s'inclina très légèrement puis répondit

"Maitre Altiredi, j'accepte votre noble offre, faite avec le cœur et l'esprit! Ce sont là les plus vivaces des offres que l'on peut faire! Pour ce qui est de la visite de Nisetis, j'y ai moi même grandi voilà plus de six cent vint sept ans dans la cité maintenant détruite et morte. Vous ne pourrez jamais trouver un guide humain autre que moi encore en vie. Et avouons le, les cadavres font de bien mauvais voyageurs!"

Puis Nakor se mit à glousser, comme le vieil imbécile heureux qu'il était. Il invita donc les deux nouveaux venus à entrer dans le palace du Firmament. Sur le chemin menant jusqu'à la grande salle d'accueil, doté de banc, de tables et de quoi boire et manger, il parla avec Dante

"Dante? Ho ... vous me permettez de vous appeler Dante, Dante?"

Puis il se mit de nouveau à glousser, tout montrant qu'il prenait déjà la liberté de nommer le jeune guerrier par son prénom.

"Dites moi donc, les Aigles Cramoisis ... cela me dit quelque chose. J'ai connu plusieurs ordres guerriers et quelques compagnies humaines à l'époque de feu Trystan de Diantra. Peut-être en étiez-vous déjà? J'ai connu une ancienne capitaine d'un des ordres dominants de l'époque ... Johann de la Rose Noire. La connaissez-vous?"

Ils continuèrent à bavasser puis se restaurèrent enfin à table, la nourriture était peut-être superflue, mais la boisson non, après un long voyage en Ithri'Vaan, on avait la gorge sèche. Proposant de l'eau, du vin et de la bière chacun pu y trouver son compte. Nakor prit alors la parole d'un air affreusement sérieux

"Les rumeurs vont bon train depuis peu, elles étaient déjà vivaces voilà quelques ennéades, mais elles ont amplifiés très récemment. La piste est donc fraiche. Le Firmament, guilde de magiciens réunissant des mages du monde entier, toutes races confondus, a pour but de découvrir tout ce qui peut l'être sur la magie. Les dragons, créatures puissantes et dotés naturellement d'une forte magie de liaison mentale et d'autres ressources sont des créatures qui nous intéressent vivement. Pas pour les tuer, pas pour les dominer, pas pour les asservir! Simplement pour échanger avec eux, les comprendre, étudier ce qu'ils ont à nous apprendre. Ce n'est donc pas une chasse à proprement parler, plutôt une quête. Je ne vous promets aucune réussite, ni aucune richesse si jamais la réussite vient ... mais une expérience comme jamais vous n'en aurez vécu jusqu'à ce jour si nous arrivons au but."

Prenant une petite pause, il continua sur un air sérieux mais plus sombre

"Voilà maintenant le point négatif. Les rumeurs, bien souvent, ne se recoupent pas, s'annihilent plutôt et on peut les oublier. Mais certaines fois, ces rumeurs vont dans le même sens et s'entendent de plusieurs sources très variés. C'est le cas pour celles que je vais vous révéler. Il semble qu'une activité bien plus que suspecte à propos des dragons ait pour origine le cimetière drow."

L'information avait de quoi faire froid dans le dos, même pour le vieil archimage. Car s'ils se faisaient repérer, si une patrouille était sur place, il serait difficile d'en sortir indemne. S'ils prenaient vraiment la décision de s'y rendre, il sera nécessaire qu'une immense prudence soit de mise, une vigilance constante et une capacité de réaction très forte pour se remettre d'une telle aventure. Avant que toute la situation ne puisse inquiéter les visiteurs, Nakor ajouta

"Ces rumeurs semblent prendre naissance au nord du cimetière drow. Ce n'est pas forcément un lieu de villégiature des elfes noirs mais on peut tomber sur des patrouilleurs à tout moment. Leurs yeux aiguisés, leurs oreilles fines et efficaces, leurs arcs rapides et qui misent dans le mille à chaque coup ... autant de choses contre lesquelles je ne peux pas tout! Je peux lutter contre leurs infâmes nécromanciens, leur magie, mais bien souvent l'acier doit s'occuper de l'acier. Si nous avons de la chance ou plutôt que nous faisons en sorte d'en avoir, nous pourrions très bien nous rendre la bas, voir ce qu'il y a à voir, enquêter un peu et repartir sans même voir l'ombre d'un sombre! Mais nous ne devons pas laisser de côté l'idée que l'inverse est plus que probable. Un Homme averti en vaut deux dit-on. Et je ne veux rien cacher à ceux qui viendront avec moi. Notre force sera notre groupe restreint et donc notre discrétion."

Puis, soufflant un peu maintenant qu'il avait présenté la situation, il se cala au fond de son dossier, sur sa chaise en bois et demanda, un sourcil froncé

"Alors, qu'en dites vous?"

Il attendait l'avis de ceux qui allaient participer à cette quête. Une fois qu'ils seraient d'accords, ils pourraient passer la nuit et partir aux aurores, car le voyage prendrait quelques jours, il fallait traverser le désert de Nisetis, atteindre le Sud-Ouest de cette région afin de relier le cimetière, au Nord du Puys d'Elda.


Dernière édition par Nakor le Mar 15 Oct 2013 - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dante Altiredi
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 27
Âge : 21
Date d'inscription : 01/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)   Dim 13 Oct 2013 - 18:36


Le vieil homme avait un sens de l'humour affûté et légèrement loufoque. Dante sourit poliment au magicien mais intérieurement il se sentit légèrement déçu. Espérait il vraiment lui faire croire qu'il était nait à Naelis voilà près de sept ans années ? Si c'était vraiment le cas il aurait dû avoir rejoint ses ancêtres et n'être que poussière d'os et lambeaux de chair à cette heure-ci. Le chevalier n'y croyait donc tout simplement pas. En ce qui concernait la dénommée Johann elle lui disait quelque chose. Non pas qu'il l'eut connu, sa compagnie de mercenaires n'existaient pas à l'époque mais Karl, un de ses officiers, avait servi sous ses ordres et par ailleurs c'était lui qui avait proposé le nom d'Aigles Cramoisis à Dante lorsque celui-ci avait fondé sa compagnie.


"Je suis au regret de vous dire que non je connais pas Dame Johann. Cependant plusieurs de mes hommes ont servi sous ses ordres et la compagnie a été nommé très certainement en son honneur."

Dante se servit alors un grand verre de vin et attrapa un morceau de viande. Chevauchant depuis l'aube il ne s'était que peu arrêté pour ménager son cheval et son ventre criait désormais famine tandis qu'il engloutissait des quantités astronomiques de nourriture - la base pour un guerrier à vrai dire. Il écouta poliment le mage lui expliquer les dragons mais également leurs objectifs. Ainsi donc leur voyage les mènerait au coeur du cimetière Drow. Là aussi Dante n'en avait entendu que des légendes, faites pour s'effrayer autour du feu lors des froides soirées d'hiver mais à l'idée d'aller réellement à cet endroit si particulier était à la fois excitante et terrifiante, au point qu'il ressentit un frisson remonter le long de sa colonne vertébrale.

"Je vois que vous avez besoin de guerriers mais également d'hommes sachant rester discrets et agiles tout en ayant un esprit ouvert. Nous sommes bien peu en ces terres à l'être mais je peux me dire instruit dans les sciences et entraîné dans les arts de la guerre. J'en dis que j'en suis partant aussi bien pour l'avancée qu'apportera cette découverte que pour l'or et la renommée qu'elle m'apportera. Je jure, Sire Dante Altiredi de Fort-Rouge, de vous prêter main forte en votre honorable quête, Magister Nakor."
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1468
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)   Sam 19 Oct 2013 - 11:06

Le fier mercenaire prêta serment avec sincérité. Nakor ne put se retenir de se lever et de lui serrer vivement la main

"Puisse la magie guider nos pas sur des chemins tranquilles Maître Altiredi."

Puis retournant prendre place pour finir son verre, il continua

"Nous allons devoir mettre en place un brin de logistique. Nous partirons à cheval, le voyage serait trop long sans cela pour avoir suffisamment de vivre. Je devrai pouvoir nous guider jusqu'à quelques points d'eaux pour nous ravitailler le moment venu. Nous avons à disposition ici, de la viande séché et pour le début du voyage du pain, et du fromage. Nous répartirons cela sur chaque membre de l'expédition, afin que tout ne soit pas concentré sur un seul voyageur. Nous emporterons aussi quelques biscuits sec de notre préparation, avec dedans suffisamment de sucre pour aider à garder nos forces si nous venons à manquer de nourriture. Le reste, un peu de chasse ou de pêche viendra agrémenter notre périple si jamais il venait à durer plus que prévu ou que nous rencontrions des ennuis en chemin."

Puis jetant un œil aux assiettes vides sous le guerrier, il rappela

"Il faudra se rationner mon jeune ami, ce sans quoi nous n'arriverons au but que desséchés et le ventre depuis longtemps vide. Si nous sommes d'accord, je propose une fin de journée tranquille et une bonne nuit de sommeil au chaud. Nous dormirons ensuite à la belle étoile du désert de Nisetis, et croyez moi, là dehors, les nuits sont froides."

Puis Nakor vida d'un trait le verre de vin qu'il tenait dans la main. En effet, le voyage durerait plusieurs jours, et uniquement pour l'aller, il faudrait ensuite revenir. Et si le vieil homme pouvait vivre d'expédient, en mangeant très peu, il n'en serait pas de même pour les jeunes guerriers mortels qui venaient avec lui. Alimenter par sa soif de savoir et sa magie, Nakor pouvait se permettre plusieurs jours de jeun, sans doute pas des gens d'armes, plus ou moins lourdement équipés. Sur la route, il trouverait des petits îlots de verdure pour que les chevaux broutent tranquillement. Le ventre plein et la gorge hydraté, il se leva et proposa

"Je ne sais comment vous aimez occuper votre temps libre. Si vous désirez vous entraîner avec vos hommes, la cours est grande et rien n'y est très fragile ... puisqu'il n'y a rien dedans!"

Nakor explosa de rire quelques instants, vieux fou qu'il était

"Si vous avez des envies plus larges de tranquillité ou de connaissance, je serai ravi de vous faire visiter le château et la bibliothèque. A vous de me dire ce qui vous sied le plus mon jeune ami."

Ils continuèrent ainsi à discuter et passer la journée. Le vieux sorcier s'était dit que, s'ils avaient envie de s'entraîner un peu, il irait les regarder faire, sinon il l'amènerait à la bibliothèque et lui présenterait certains ouvrages de tactique de guerre et d'histoire. La fin de journée venant, ils prirent tous deux congés l'un de l'autre et le vieillard lui rappela

"Demain démarre une aventure incertaine Dante. Nous rencontrerons peut-être sur le chemin, des gens qui veulent se joindre à nous pour de bonnes raisons et d'autres qui voudront nous barrer la route. La vigilance devra être accrue et le silence de mise. Rapidité et discrétion seront nos meilleures alliées. Jusque là, bonne nuit, demain, une heure après le lever du Soleil, nous partirons du Firmament!"

Nakor alla ensuite s'enfermer dans son bureau, il avait donné ses ordres pour que les occupants du château prépare le nécessaire, sorte le cheval qui servira de support au vieux cinglé et alla méditer. Le Magistère ne dormait jamais, pas depuis des siècles, il passait alors son temps à se concentrer, réunir ses forces et communier avec la nature. Il ne pouvait s'empêcher de penser à ce qui allait leur arriver, il espérait revenir avec autant d'hommes qu'au départ et il voulait trouver les dragons! Oui, en savoir plus, discuter avec eux, échanger ... oui, un désir ardent l'animait. Les heures de la nuit s'écoulèrent à un rythme fort lent pour le vieux barbu et quand le Soleil pointa enfin le bout de son nez, Nakor quitta sa transe méditative, descendis en cuisine s'assurer que tout était bien prêt et correctement harnaché, il but de longues gorgées d'eau et attendit au devant de l'écurie, que les mercenaires viennent, fin prêt. Une fois tout ce petit monde à cheval, après des salutations fort respectueuses, ils se mirent en route, en quittant la forteresse des magiciens de l'Aurore. Nakor lança donc tout haut

"Messieurs, en route pour la chasse au dragon!"
Revenir en haut Aller en bas
Shematt
Hybride
avatar

Masculin
Nombre de messages : 33
Âge : 37
Date d'inscription : 23/07/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 777 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)   Lun 21 Oct 2013 - 11:07

Albéric marchait, tenant les rênes de sa monture dans sa main. Il avait entendu parler d'un ordre qui serait à la recherche de personnes afin de mener une quête. Il n'avait pas pu lire les affiches, n'étant pas érudit dans cet art mais quelqu'un l'avait fait pour lui et les rumeurs courraient bon train. Il ne correspondait pas trop à ce qui était recherché, à savoir qu'il ne s'intéressait nullement aux arcanes, ni à la recherche mais il lui fallait un emploi et cette aventure des plus périlleuses, vu qu'il s'agissait de partir à la chasse aux dragons, mettrait peut être un terme à sa vie qui n'avait plus aucun sens. Il avait donc fait le chemin à son rythme et il finit, à force de demander aux personnes qu'il croisait, à trouver l'endroit du rendez vous. Un pont se tenait fièrement, reliant la terre à un ilot sur lequel se dressait une forteresse. Il avança dessus et suivit ensuite le chemin ascendant et sinueux menant jusqu'aux portes de l'imposant édifice.

Albéric n'était pas des plus présentables, la veille, il s'était immergé dans une rivière afin de faire un brin de toilette mais la crasse était tenace et il avait toujours le visage noirci par celle-ci. Ses vêtements n'étaient pas reluisants et son pantalon tenait tout seul. Sa cuirasse de cuir passée par dessus et constellée de coups reçus lors d'affrontements passés par dessus et les brassards renforcés de plaques de métal faisaient sa protection. Son cheval avait plus fier allure, conscient qu'il avait besoin de sa monture pour porter son matériel et que l'animal n'était pour rien dans la déchéance qui était celle de l'ancien membre d'un clan des Wandres. L'épée longue à deux mains dans son dos et la petite hache sur son flanc droit, le couteau de chasse du côté gauche. Quiconque s'attardait sur sa monture ne manquerait pas d'apercevoir une autre hache à double lames, un arc et des flèches ainsi qu'une rondache. Un baudrier positionné sur le pommeau de sa selle avec trois couteaux de lancés à l'intérieur et en plus un sac contenant le marteau de forgeron de l'individu des plus énigmatique.

Son regard semblait vide et ses cheveux, emmêlés finissait le tableau d'un individu brisé par la vie. Il s'approcha, se moquant de son apparence et de l'effet qu'il ferait sur les personnes qu'il apercevait et qui étaient prêtes à partir, semblait il. Celui qui semblait diriger le groupe ressemblait tout à fait à un magicien et l'image que l'on peut se faire de ce genre d’hurluberlu, jusqu'au château pointu. Albéric se porta à sa hauteur

"C'est ici pour la quête ?"

Juste quelques mots, rien d'épique, une simple question pour savoir s'il était au bon endroit. Le moins que l'on puisse dire, c'était que l'homme était avare de mots et qu'il ne donnait pas envie d'entreprendre une longue conversation sauf pour quelqu'un des plus curieux et qui ne craignait pas les représailles que son allure promettait.

Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1468
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)   Ven 25 Oct 2013 - 17:23

Nakor venait de quitter les abords de l'Aurore, le quartier général du Firmament, quand il aperçu une silhouette au loin. Se tournant très légèrement vers son nouveau compagnon du moment ainsi que des hommes, il dit tout haut, barbe au vent et chapeau toujours sur la tête sans que rien ne le tienne

"Vous voyez Dante, je vous l'avais dis, nous allons sans doute rencontrer du monde en chemin ... cela m'arrive constamment! Allons voir qui est ce pauvre hère."

Il fit incurver la courbe d'avance de son cheval, lui qui détestait tant se servir de ses animaux maudits, mais que pouvait-on y faire. Plus le vieillard se rapprochait plus il avait une mauvaise impression. Ou plutôt, non, pas mauvaise, étrange, effacée, lointaine. Fronçant les sourcils, il observa de pied en cap le nouveau venu. Un humain, aucune magie émanant de lui, l'air lourd, une quarantaine d'année peut-être, mais surtout un regard. Un vide sans fond, comme si on avait enlevé toute source de flamme interne au fier gaillard. En pleine forme, il devait être un brillant combattant, mais là, on aurait dit une loque. Il était armé jusqu'au cou cependant : épée longue à deux main, hache, barbe frusque, colosse amoindri ... Nakor n'hésita pas longtemps

"Vous venez de loin, homme des Wandres. En effet, nous partons en quête, et nous ne manquons pas de bonne volonté ... seulement nous manquons d'hommes!"

Nakor explosa de rire comme le pauvre fou qu'il était depuis plus de six cent vingt sept années sur cette terre. Et c'est avec une voix vive, animée, éveillé, forte et pleine d'énergie qu'il hurla presque

"Si vous voulez vous joindre à nous mon ami, vous êtes le bienvenu, mais tachez au moins de ne pas nous faire tuer lorsque le moment sera venu! Aller!"

La Magistère n'allait pas par quatre chemin, on lisait dans ses yeux qu'il n'avait plus aucune envie de vivre, en tout cas c'est l'horrible impression qu'il en donnait. Et que ferait un homme aux abords d'une situation désespérée? Les mettrait-il en danger pour amener la mort sur lui plus rapidement? Ou au contraire, un but lui redonnerait un peu de rage dont il semblait manquer. Nakor reparti au gallot à peine avait-il fini sa phrase. L'invitation était claire, s'il voulait venir il n'avait qu'à suivre. Au bout de quelques instants, le sorcier se retourna et put voir que l'homme les suivaient finalement. Alors, dans le grand air, en pleine chevauchée, Nakor hurla

"Je m'appelle Nakor, je suis le maître de la guilde du Firmament, archimage de mon état, et voici mes compagnons mercenaires, Maître Dante Altiredi et ses hommes. Nous partons en quête des dragons ... Maître?"

La question était posée, et s'il voulait donner son nom, ce serait en le hurlant. Quelle fieffé gredin, il avait manigancé cela en quelques secondes, voilà pourquoi il n'avait pas discuté avec lui là, à pied, sur le chemin, mais en cheval. Afin de le forcer à se souvenir avec un peu plus de vivacité qui il était, en commençant par vociférer son nom au vent! Ainsi un nouveau guerrier les accompagnait. Qu'adviendrait-il de cette troupe, nul ne pouvait vraiment le savoir pour le moment. Mais tout portait à croire que ce serait une belle aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Shematt
Hybride
avatar

Masculin
Nombre de messages : 33
Âge : 37
Date d'inscription : 23/07/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 777 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)   Mar 29 Oct 2013 - 12:54

Albéric ne s'était pas trompé sur celui qu'il pensait être le meneur du groupe. Ce fut lui qui s'approcha et lui adressa la parole. Lui paraissait être un érudit et puisque l'on avait parlé de magie, il était presque certain qu'il faisait partit de cette caste. Vu son âge, il devait être compétent, du moins s'il s'en était donné la peine. En tout cas, il vit tout de suite en Albéric un homme venu des Wandres. Il confirma qu'il était au bon endroit et que c'était bien de la que la quête partirait. Elle était d'ailleurs en train de débuter et il semblait qu'il manquait des hommes. Albéric fit un signe affirmatif de la tête, surtout pour lui, il n'était pas arrivé en retard et on ne l'avait pas ignoré, ni renvoyé sans autre formes de procéder, c'était déjà un début pas si mal que cela. Albéric ne répondit pas, l'homme venait d'éclater d'un rire sonore démontrant l'âge qu'il avançait. Nakor hurla, enjoignant son interlocuteur à se joindre à eux et continuant par une phrase des plus énigmatiques, à savoir qu'il ne fallait pas qu'il fasse tuer le groupe le moment venu. Il partit alors au galop sans laisser à Albéric le temps de répondre.

Le wandrais se demanda si l'homme lisait dans les pensées avec son art, chose qu'il apprécierait peu ou s'il lisait juste sur son visage car il ne cachait pas son état mental. Cela faisait seize années qu'il errait à la recherche de la mort et s'il ne l'avait pas trouvé, c'était bien parce qu'il avait fait une promesse à sa sœur, alors mourante. Il ne causerait donc pas la fin du groupe, du moins pas intentionnellement et nul doute qu'il y aurait une surprise de taille si un conflit venait à débuter. Albéric enfourcha sa monture et il partit à la suite du groupe qui s'était mit en branle. Il les rattrapa car il ne voulait pas se faire distancer, ne sachant pas où ils allaient. Il entendit alors le vieux fou, ou sage, se présentait. Ainsi donc il était bien magicien et pas n'importe lequel, il était carrément à la tête de la guilde qui demeurait dans le château qui était derrière eux. Il présenta aussi les principaux participants et annonça comme si c'était d'une facilité déconcertante qu'ils partaient à la chasse au dragon. S'il ne se trompait pas, le mage lui avait donné du maitre en lui demandant son nom. Albéric n'arrivait plus à sourire depuis des années mais interieurement, c'est ce qui s'en rapprochait le plus, bien qu'invisible extérieurement naturellement. Il répondit avec sa voix rocailleuse qui portait loin, il dut naturellement hausser le ton vu le vent mais il parla d'une façon monocorde

"Je m'appelle Albéric et c'est vrai, je viens des Wandres mais ça fait longtemps que j'ai quitté mon clan. Je suis maitre de rien mais j'ai des compétences de forgeron et aussi la dedans."

Lorsqu'on l'interrogeait, il pouvait dire des phrases complètes mais c'était assez rare. Il tapotait la hache qui se trouvait aux côtés de sa monture en expliquant qu'il s'y connaissait dans les armes

"La quête aux dragons ? ils existent encore ? et ou on va pour les trouver ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aller chasser le dragon ... d'or! (Quête)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» How train your dragon
» Envie d'aller sur les toits?
» [Jeu Vidéo]Dragon Age Origin
» Avocats du Dragon
» Dragon vs Aigles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Royaume de Naelis :: L'Aurore-
Sauter vers: