Partagez | 
 

 Où l'on se prépare une escorte [Aënaelle Denoelig]

Aller en bas 
AuteurMessage
Wenceslas de Karlsburg
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 115
Âge : 28
Date d'inscription : 17/07/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Où l'on se prépare une escorte [Aënaelle Denoelig]   Sam 17 Aoû 2013 - 17:38



Les tavernes étaient typiquement le genre de lieux que Wenceslas détestait fréquenter. Toujours bruyantes, bondée d'individus louches dont la compagnie était forcément des plus déplaisantes, parfumées de vapeurs d'alcool, de sueur et de relents de rats crevés, ce n'était pas un endroit très approprié pour un noble. Aussi était-il particulièrement étonnant que, quelques jours après avoir prêté hommage à la dame-régente et reçut en fief le comté d'Arétria - faisant de lui l'un des hommes les plus importants de la péninsule - Wenceslas de Karlsburg se trouve à fréquenter l'une de ces tavernes. Et pas des plus propres. Glauque à souhait, celle-ci était plongée dans une relative pénombre. Il restait à savoir si elle était plus mal famée que les autres, mais elle ne relevait certainement pas le niveau.

Ayant à peine passé quelques jours à Diantra, le comte d'Arétria songeait déjà au départ. Il lui fallait se hâter de rentrer dans le nord, où il devait prendre son nouveau rôle. La malelande était dans un état de désordre auquel il lui fallait remédier. Le comté étant demeuré sans maître depuis la rébellion d'Anseric de la Rochepont, et le pays était devenu une terre de non-droit, où seigneurs hors-la-loi et bourgeois cupides n'en faisaient qu'à leur guise. L'arrivée d'un comte, proclamé comme tel par la marquise de Sainte-Berthilde, ne serait pas vue d'un bon oeil par tous et certains rechigneraient à le reconnaître. Wenceslas avait déjà averti sa famille en leur adressant une lettre, espérant que ceux-ci prépareraient au mieux le terrain; mais le chemin du retour ne serait sans doute pas sans risques. Il avait pu se rendre à Diantra sans encombre et incognito; il en revenait avec une charge nouvelle, qui faisait de lui une cible potentielle. Certains trouveraient peut-être un intérêt à le faire disparaître tant qu'il était sur la route.

Voilà pourquoi, vêtu fort humblement, le sire d'Arétria se tenait dans cette taverne, aux côtés de Messire Reynald, son fidèle conseil. Les deux hommes étaient venus incognito et entendaient bien le rester; et ce n'était pas l'appel de la boisson qui les menait ici - auquel cas, la honte expliquerait pour quelle raison ils étaient vêtus comme des manants - mais la recherche de mercenaires qui se joindraient à leur escorte. Quelques épées de plus ne seraient pas de trop pour parcourir les routes, en ces temps troublés où la guerre menaçait dans les quatre coins du royaume.

- Mon maître et moi payons bien, avançait Messire Reynald à un grand gaillard chevelu aux larges épaules et à la large mâchoire, mais dont la boîte crânienne semblait moins démesurée. Nous partons demain. Une fois à destination, vous serez libre de partir ou de demeurer à son service.

Reynald allait à la rencontre des brutes et les appâtait par la promesse de gains. Donnant très peu de détails, il expliquait qu'il s'agissait d'une simple mission d'escorte, sans révéler l'identité de son maître. Wenceslas, lui, demeurait silencieux. Il n'aimait guère parler aux simples d'esprit, et n'était venu que pour se réserver un droit de veto sur tel ou tel candidat dont la tête ne lui reviendrait pas. Bien que son visage impassible n'en trahissait rien, il avait hâte de quitter cet endroit. Il étouffait dans cette salle, et Reynald avait le chic pour n'interroger que des types qui sentaient la gerbe. Seul bon point, ils ne manquaient pas de candidats; mais ils n'emmèneraient pas tout le monde. Wenceslas ne comptait pas rentrer avec une armée - même si elle sentait bon - seuls quelques hommes de plus feraient l'affaire. Il n'entendait pas se ruiner ni mettre une semaine de plus à rentrer dans le nord.
Revenir en haut Aller en bas
Aënaelle Denoelig
Humain
avatar

Nombre de messages : 80
Âge : 23
Date d'inscription : 01/08/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  30
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Où l'on se prépare une escorte [Aënaelle Denoelig]   Dim 18 Aoû 2013 - 20:20

Aënaelle était accoudée au bar, une pinte de bière à moitié pleine devant elle, qui lui semblait plutôt à moitié vide. Elle regardait les bulles se détacher du fond en bois et remonter le long des parois de la chope. On aurait pu penser qu'elle avait du vague à l'âme, mais elle ne pensait à rien. Une douce quiétude l'entourait, malgré les bruits dérangeants et les odeurs repoussantes auxquelles elle avait fini par s'habituer. Cette ambiance faisait maintenant parti de son environnement et commençait à lui peser. Quatre années... Cela faisait déjà quatre années qu’elle restait presque nuit et jour dans cette tanière de gueux. Elle leva les yeux vers le tenancier et mena sa pinte à ses lèvres. La solitude lui semblait plus douce que la sécurité de ce lieu maintenant. Elle écoutait maintenant les ragots transformés en brouhaha au milieu de ce groupuscule d'ivrognes, comme une musique, aussi désagréable soit-elle jusqu’à ce qu’elle se fasse déranger par un habitué. Apparemment le travail était venu jusqu’à elle, dans cette taverne lugubre, et une besogne plutôt bien payée. L’habitué crasseux hocha la tête en direction de deux hommes attablés avec quelque alcoolique susceptible de pouvoir servir. Pour peu qu’il puisse tenir debout. Un seul homme parlait, l’autre observait la faune locale qui défilaient devant eux, de table en table, en silence.

La rouquine se décida à se lever, en repoussant sa chope devant elle. C’était une occasion rêvée pour sortir de ce trou et récupérer quelques piécettes pour remplir sa bourse vide. Elle s’approcha de la table. Elle ne savait pas si sa subite motivation provenait de l’appât du gain ou bien de l’appel de l’aventure. Peut-être les deux ? Elle attendit que les deux hommes soient disponibles pour l’écouter.
Elle se décida à ouvrir la bouche. « Il paraîtrait que vous donnez du travail ? »


Dernière édition par Aënaelle Denoelig le Mar 20 Aoû 2013 - 11:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wenceslas de Karlsburg
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 115
Âge : 28
Date d'inscription : 17/07/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Où l'on se prépare une escorte [Aënaelle Denoelig]   Dim 18 Aoû 2013 - 21:58



Le reître exigeait la moitié du paiement en avance; d'un bref chuchotement, Wenceslas intima l'ordre à Reynald de l'envoyer balader. Il y avait bien assez de gros bras en manque d'aventure pour se passer des plus cupides. Ceux qui posaient trop de questions, il les écartait également. Nul besoin que la bonne compagnie n'en sache de trop : les mercenaires auraient tôt fait de vendre le comte d'Arétria au plus offrant si une telle opportunité se présentait sur leur route. Moins ils en savaient, moins ils risquaient de cogiter pour tirer parti de la situation.

Ils en congédiaient un autre lorsqu'une jeune femme à la chevelure de feu s'avança vers leur table. La taverne ne comportait guère de clientèle féminine si l'on excluait les catins; mais celle-ci ne portait pas la tenue ostentatoire propre aux femmes du métier. Aussi, lorsqu'elle s'approcha d'eux en alléguant qu'elle cherchait du travail, le bon messire Reynald la prit pour une serveuse venant leur proposer de nouvelles consommations.

- Grand merci, belle enfant, mon maître et moi avons déjà de quoi boire en suffisance, répondit aimablement le vieil homme. Vous pouvez nous laisser.

L'entretien aurait pu s'interrompre à ce moment. Mais Wenceslas avait l’œil plus vif que son vieux précepteur. La donzelle n'était pas venue leur servir à boire; sa carrure n'était pas celle d'une fille de joie ou d'une serveuse, et quoiqu'il répugnait à associer la féminité à l'usage des armes, Wenceslas savait reconnaître une aventurière quand il en voyait une.

- Elle n'est pas là pour ça, répliqua sèchement Wenceslas, rompant le silence.

- Oh... toutes mes excuses ma fille, je vous ai prise pour... mais peu importe. Eh bien, nous cherchons encore quelqu'un, oui. Nous nous rendons à...

- Elle ne vient pas, coupa Wenceslas.

Reynald tourna la tête vers son maître, surpris. Il avait cru qu'en se manifestant comme il l'avait fait, le comte avait manifesté de l'intérêt pour la jeune femme, aussi pensait-il bien faire.

- Ah... vous êtes sûr ?

- Elle ne vient pas, répéta le sire d'Arétria en plantant son regard dans celui de la jeune femme. Nous devons voyager vite. Une femme nous encombrerait, nous ralentirait. Pour peu qu'un ennui féminin vous prenne sur la route... et puis votre présence attiserait les pulsions de nos hommes, et ils n'auraient pas l'esprit concentré sur leur tâche. C'est non.
Revenir en haut Aller en bas
Aënaelle Denoelig
Humain
avatar

Nombre de messages : 80
Âge : 23
Date d'inscription : 01/08/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  30
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Où l'on se prépare une escorte [Aënaelle Denoelig]   Mar 20 Aoû 2013 - 11:32

Aënaelle se tourna vers le noble qui venait de parler. Toujours cette arrogance, c'est insupportable. Quand elle était payée en échange de quelques coucheries durant ces quatre ans à tourner en rond au fond de ce trou à rats, au moins, ses compétences n'étaient pas mises en doute. Elle se ressaisit et trouva absurde d'avoir penser ça. Il fallait qu'elle sorte de cette cachette crasseuse. Elle ne voulait pas rester pourrir ici dans la débauche et l'alcool sous prétexte qu'un gentilhomme était trop misogyne pour embaucher une femme.
« Ecoutez, je vaux facilement trois de ces pochards là dans n’importe quel domaine. Je suis efficace. Tant qu’on me paie, j’exécute les ordres et je me tais. » Elle se redressa et croisa les bras sur sa poitrine, toujours en scrutant les yeux du noble. « Mais si vous estimez qu’il est mieux pour vous de recruter une escorte d’ivrognes indisciplinés qui viendront geindre dès qu’il leur manquera leur ration de casse-pattes, alors effectivement, je ne suis pas la personne que vous cherchez. » S’il ne la recrutait pas, c’était partie pour encore des mois, voire des années à écarter les cuisses en échange du confort minimum, comme osait dire le patron du taudis. Elle resta plantée là, attendant une réponse, priant pour que ce soit celle d’elle espérait.
Elle s'imaginait déjà dans dix années, dans cette même taverne répugnante, supportant les outrages poisseux de quelque poivrot contre de quoi manger, tellement blasée qu'elle ne serait même plus écoeurée. Cette pensée lui donna un frisson qui lui parcourut tout le dos. Quelle malédiction d'être née femme...
Revenir en haut Aller en bas
Wenceslas de Karlsburg
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 115
Âge : 28
Date d'inscription : 17/07/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Où l'on se prépare une escorte [Aënaelle Denoelig]   Mar 20 Aoû 2013 - 23:56



Wenceslas s'apprêtait à détourner les yeux d'elle, considérant la discussion close; la demoiselle semblait voir les choses autrement. Avec un culot que le noble pouvait assimiler à de l'outrecuidance, elle osait remettre en cause le jugement qu'il avait fait d'elle. Cette rouquine, plus efficace que trois des reîtres qu'il était prêt à embaucher ? Et plus disciplinée ? A voir comme elle lui tenait tête, cette dernière qualité était quelque peu compromise.
Toutefois, la jeune femme s'était donné une chance. Et si elle n'avait pas gagné la sympathie du sire d'Arétria - chose assez difficile, quand on connaissait l'homme - elle avait au moins éveillé son intérêt.

- Etant de nature ouverte et d'un esprit assez progressiste, j'estime que la femme est à sa place dans un grand nombre de domaines. La cuisine, le ménage, la couture, l'éducation des enfants sont choses de femmes, c'est entendu. Même les bordels, que je trouve pourtant immoraux, sont des lieux où le sexe faible joue son rôle. Mais une femme n'est pas à sa place lorsqu'elle prend les armes. Les champs de bataille et la guerre sont choses d'hommes, l'escorte de ma personne suit le même chemin.

Wenceslas s'interrompit, alors que Messire Reynald lui murmurait quelque chose à l'oreille. Le seigneur arétan fronça les sourcils, sans quitter la rouquine du regard.

- Je devrais vous éconduire, mais mon conseil me fait maintenant part d'une idée intéressante.

Pour intéressante qu'elle soit, Wenceslas trouvait l'idée quelque peu saugrenue, mais peut-être fallait-il suivre, pour une fois, une voix différente de la sienne. Il voulait que son départ de Diantra soit discret; quitter Diantra en grande pompe enclencherait le départ de messagers espions vers le nord, avertissant les seigneurs inféodés arétans de l'arrivée imminente d'un comte dont ils ne voulaient pas. A l'inverse, s'il quittait la ville incognito, ses ennemis dans le nord apprendraient tardivement qu'il avait quitté la ville, sans certitude sur la date. Il leur serait dès lors moins aisé de lui tendre un piège sur la route. Et pour ça, il me faut une bonne couverture. Je dois me faire passer pour ce que je ne suis pas.
Il approcha la tête, lui faisant signe de se rapprocher afin qu'il puisse murmurer sans éveiller l'attention d'oreilles indiscrètes :

- Demain, nous quitterons Diantra pour voyager dans le nord. Je suis un marchand en route pour Odélian, et vous, vous êtes mon épouse. Vous vous en tiendrez à cette version aussi longtemps que nous ne nous serons pas éloignés de la capitale.

Après quoi, rien ne l'empêcherait de se révéler tel qu'il était, leur destination véritable étant Arétria, non pas Odélian. Quant à l'idée du couple de marchands, la supercherie venait de Reynald, évidemment. Wenceslas avait de l'astuce, mais son esprit trop réglé n'échafaudait pas de tels plans. Se faire passer pour un marchand n'était d'ailleurs pas pour lui plaire : il trouvait cela dégradant, et priait pour que nul ne l'apprenne. Lui, Wenceslas de Karlsburg, alors sur le point de réaliser sa plus grande ambition, s'attifait en bourgeois, acoquiné à des rustres et au bras d'une ribaude rencontrée dans une taverne ? La honte. Heureusement, il y avait peu de risques pour le moment qu'on jase à son sujet, quand il demeurait encore un parfait inconnu, seigneur d'un lointain fief. De toute façon, il ne fréquentait pas la cour à Diantra et bien peu connaissaient son visage. Fait qui aiderait grandement à assurer la discrétion de son départ.

- Vous obéirez à tous mes ordres, et m'accompagnerez jusqu'à notre destination finale. Vous veillerez à défendre ma vie si d'aventure elle était menacée. Faites tout cela, et vous serez récompensée à hauteur de vos efforts. Si vous n'êtes pas prête pour ce travail, laissez-nous.

Je devrais tout de même me méfier d'elle, songeait-il. Cette chevelure rousse évoque la sorcellerie et autres diableries du même genre. Et ne dit-on pas très justement que rouquine rime avec coquine ? Mordieux, le retour en Arétria s'annonce comme une épreuve redoutable.

Revenir en haut Aller en bas
Aënaelle Denoelig
Humain
avatar

Nombre de messages : 80
Âge : 23
Date d'inscription : 01/08/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  30
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Où l'on se prépare une escorte [Aënaelle Denoelig]   Sam 24 Aoû 2013 - 13:54

La femme au cheveux flamboyant était redevenue calme et silencieuse. Elle écoutait attentivement les explications du noble jusqu’à ce qu’il ait fini de parler. La fortune lui souriait à nouveau et il lui était impossible de se risquer à rater cette chance, même si elle se sentait toujours offusquée par les doutes du gentilhomme. Son nouvel employeur n’était visiblement pas emballé par cette idée de voyager fagoté comme un homme du peuple, aussi embourgeoisé soit-il. Il ne semblait pas non plus apprécier de devoir supporter une femme dans son escorte.

Elle devait seulement se tenir à carreau. Il n’était pas question une seconde de décevoir, même si la façon qu'avait le noble de la regarder comme une simple courtisane ou tapineuse lui déplaisait au plus au point. Elle savait ce qu'elle valait, et elle devrait le lui montrer. Plus cette mission d’escorte de passerait bien, plus nombreuses étaient ses chances de recevoir du travail à l’arrivée. Elle récupérerait son ancienne vie, c’était une aubaine qu’elle n’attendait plus.

Aënaelle était soudainement emplie d’un joyeux entrain qu’elle tentait tant bien que mal de camoufler. Un léger sourire se dessina sur son visage. Elle inclina la tête vers l’avant doucement et humblement et écarta légèrement les bras, imitant une petite révérence discrète, et lâcha ces quelques mots : «C’est une besogne dont je peux aisément me charger. Je vous garantit que le voyage se déroulera sans encombre.»
Revenir en haut Aller en bas
Wenceslas de Karlsburg
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 115
Âge : 28
Date d'inscription : 17/07/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Où l'on se prépare une escorte [Aënaelle Denoelig]   Mar 27 Aoû 2013 - 14:24


L'assurance dont faisait preuve la ribaude ne rassurait guère Wenceslas. Sans encombres, vraiment ? Garantir une telle chose quand on ignorait l'identité de l'homme qu'on escortait, et donc les dangers liés à ce voyage, tenait plus de la bêtise que du courage. Sans doute cherchait-elle à rassurer son nouvel employeur, mais Wenceslas n'était pas homme à se laisser convaincre par de simples mots.

- Les dieux fassent que vous ayez raison, répondit-il simplement, peu disposé à perdre plus de temps en discussion.

Ils convinrent d'un rendez-vous à l'entrée de la ville le lendemain matin, et prirent congé sans tarder, Messire Reynald ne manquant pas de rappeler qu'aucun retard ne serait toléré. Là-dessus, Wenceslas et son vieux conseiller regagnèrent l'hôtel royal où ils logeaient, quittant préalablement dans un coin d'ombre leurs frusques de roturiers pour retrouver leurs habits de nobles. En leur absence, Cornelius avait supervisé les préparatifs du départ. Des chevaux les attendraient dans une écurie à l'entrée de la ville, et les maigres bagages qu'ils avaient amené avec eux seraient prêts à l'heure.

Durant cette brève soirée, le comte d'Arétria s'était composé une petite garde rapprochée. Aux deux hommes d'armes qui le suivaient depuis son départ de Karlsburg s'ajoutaient ainsi trois mercenaires, choisis avec autant de soin que possible parmi les brutes avinées qui garnissaient les tavernes diantraises - d'autant plus rares étaient ceux qui savaient monter à cheval, réduisant encore le choix qui s'offrait à eux - et cette curieuse femme à la chevelure rousse, dont Wenceslas doutait fort qu'elle ait des talents guerriers, mais qui compléterait sa couverture. Pour la dizaine de personnes qui allait quitter la capitale le lendemain, la discrétion serait la meilleure des protections. Fassent les dieux que nous n'ayons pas à trouver trop grand nombre d'ennemis sur la route.


Le lendemain, une petite compagnie se rassemblait non loin des portes de la ville, prête à affronter la fatigue et l'ennui d'un long voyage, mais qui ignorait encore sa véritable destination.
Wenceslas lui-même la connaissait-il réellement ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Où l'on se prépare une escorte [Aënaelle Denoelig]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Où l'on se prépare une escorte [Aënaelle Denoelig]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» caillou dans pare-brise
» HAITI PARE ! PARE POU TOUT ELEKSYON SOF POU RANMASE MORT POTE SEKOU !
» Rang C ou B, Atsu Island, escorte ou enquête [Atsu Island, Rang C-B, Tout type, Enquête ou Combat]
» Escorte d'un climatologue
» [Vend] Pare-pierre Ufo Reactor V2 spécial Leatt-brace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PÉNINSULE :: Diantra-
Sauter vers: