AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Honorer des droits légitimes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oscariio d'Anoszia
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1612
Âge : 23
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Honorer des droits légitimes   Dim 18 Aoû 2013 - 17:23


    Oscario d’Anoszia contemplait l’étendue verte en hauteur à partir du balcon du bureau de son père. Le deuxième fils de la large fratrie Anoszia avait en charge le domaine familial en l’absence d’autorité paternel, sa charge lui tenait à cœur bien plus à ce qu’il s’y attendait. Rendre justice, répondre au courrier, et s’asseoir sur le trône vicomtal. Il avait pour conseiller ses oncles à l’expérience militaire et politique. Une coupe d’Hautval à la main, son entière attention était reportée sur un paon faisant la coure à une femelle, son regard rivée sur son plumage colorée. Les bruits de pas pressés sur le dallage sortirent le jeune noble de sa semi-torpeur, un page à l’écusson anoszien avec un rouleau en main aborda le jeune dragon en rougissant et bafouillant sans jamais le regarder dans les yeux.

« Seigneur Oscario… Je..je suis tombé sur cette missive… en fait non, je rangeais comme vous me l’avez demandé et je..j’ai lu ce qui était écrit… »


    Oscario fronça les sourcils devant l’audace de ce page. Il posa le verre sur la rambarde pour dominer de toute sa hauteur le petit personnage.

« Etes-vous entrain de confesser votre méfait ? De l’espionnage à vous entendre. »


    Le page cafouilla quelque chose d’incompréhensible avant de se confondre en excuse puis expliquer le contenu de la lettre. Oscario l’écouta attentivement avant de hausser les sourcils surpris puis en arborant un sourire triomphant. Il congédia le page et relu le contenu du rouleau en le dépliant. Il avait déjà entendu l’histoire de la Roseraie, que le domaine fut donné à la maîtresse de feu le régent par son droit en étant l’épouse du fils ainé de la Roseraie, Grégoire. Mais ce dont il ignorait, ce fut les revendications de la baronne de Missède sur cette terre. Visiblement son père également, qui n’ayant pas saisi l’opportunité offerte n’avait pas du la lire. C’était un rapport informant que l’affaire n’avait pas été traitée au niveau du vicomté. Décidant de corriger l’erreur commise, il informa aussitôt son père de l’affaire.

    Trois jours plus tard, il écrivait au nom de ce dernier une lettre à la baronne qui allait en informer son époux vraisemblablement.

    « A Sa Seigneurie et Son Honneur, la baronne de Missède Kathleen de Missède, Dame de Chirad, d’Ethin et d’Iisgard, et Dame légitime de la Roseraie.

    Malheureux celui qui se voit spolié de ses terres paternelles par d’opportunistes vautours. Il m’est regret de ne pas avoir été informé plutôt de l’ampleur de la discorde concernant la Roseraie, terre de feu votre père puis de feu votre frère. La Roseraie est un charmant domaine ma Dame, votre père comme votre frère ont été de loyaux vassaux à Velmone et à Calozi dont mon Père est Vicomte. Ce domaine relève directement de l’autorité du Vicomté, nos affaires doivent se traiter en interne, et nous avons été les pauvres spectateurs de règlement de comptes. Je vous écris en ce jour pour rétablir la justice en nom d’Arichis d’Anoszia, Vicomte de Calozi. En tant que fils et filles d’Ydril, il nous est toujours pénible de voir des étrangers occupés nos terres et nos châteaux.

    Les infidélités de celle qui est devenu votre belle sœur nous sont parvenues. Le doute sur la légitimité de ses fils également. Ma Dame, afin de vous remettre votre héritage ainsi que la tutelle de vos neveux, nous vous invitons avec votre maisonnée, mon père et moi, en Ydril, à la belle Velmone, pour que la Roseraie redevienne un fief d’Ydril, entre les douces mains d’une fille d’Ydril, et chasser les pions du régent scylléen. La Dame Aelalia s’est parjurée en accueillant dans sa couche nuptiale le Comte de Scylla, et doit se voir saisir de ses biens pour faute d’adultère et de non-légitimité. Notre seul regret est de ne pas avoir eu les moyens d’accéder à vos revendications plus tôt.

    Soyez assurée de ma profonde amitié, à vous et votre époux, et je prévoie notre proche rencontre.

    Oscario d’Anoszia, bailli de Calozi et Velmone, fils et Voix de Sa Grandeur Arichis d’Anoszia. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Honorer des droits légitimes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers le respect des droits economiques et sociaux des citoyens haitiens
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006
» la Commission Intéraméricaine des Droits Humains (CIDH) va poursuivre la Dominic
» Chap. 4 - Droits et devoirs des nobles
» Warner Bros. acquiert les droits de Death Note

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: