AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du poison pour l'héritier ... [Seren et Viktor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Du poison pour l'héritier ... [Seren et Viktor]   Mar 20 Aoû 2013 - 12:59


    A peine revenue d’Ydril, Kathleen n’avait pu profiter que de rares moments avec Viktor. Il avait énormément de travail ces derniers temps, surtout après son tour de la Baronnie qui l’avait tenu loin de la capitale plusieurs ennéades. Même quand la pile de travail semblait enfin diminuer il y avait toujours quelque chose pour retenir Viktor dans son bureau ou loin de son épouse. Cette fois il s’agissait tout de même de la mort des enfants royaux et du régent. Si Kathleen éprouvait une profonde tristesse pour la mort du Prince et de la Princesse de Diantra, ce n’était pas la même chose pour Aetius d’Ivrey. A vrai dire, elle était même soulagée de le savoir mort, après tout il était responsable de bien des malheurs dans sa vie et il n’avait eu que ce qu’il méritait. Viktor annonça son intention de se rendre à Diantra pour les funérailles… Kathleen aurait dû s’y rendre avec lui mais la Baronne avait été littéralement épuisée par son précédent voyage dans le Sud. Il lui avait fallu plusieurs jours pour se remettre. Sa santé s’était dégradée depuis sa fausse couche voilà plusieurs mois, selon certains médecins il avait déjà été miraculeux qu’elle survive au premier voyage, inutile de l’exposer à un danger supplémentaire. Il fut donc décidé que Kathleen resterait à Missède. Cette nouvelle ne l’enchantait guère. Les Dames de la Cour s’étaient bien rendues compte que le couple était loin de la crise conjugale que tout le monde attendait. Certes il ne se voyait pas beaucoup, mais rien ne laissait présager que Viktor comptait répudier sa femme dans les jours à venir. Heureusement Kathleen pouvait profiter de la compagnie de Seren de Milahn qui passait de nombreuses heures avec elle. Elles bavardaient, se promenaient dans les jardins ou restaient simplement dans un boudoir à lire ou à s’occuper du nourrisson de la jeune femme.
     
    Léandre grandissait à vue d’œil. C’était un bébé plein de vie toujours en train de gazouiller. Il pleurait rarement et la plupart du temps se tenait sage non loin de sa mère. Certains pensaient que la présence de cet enfant finirait de déprimer la Baronne mais c’était bien le contraire.
    Quelques jours après le départ de Viktor, Kathleen eut un nouveau malaise. Rien de bien grave pour elle, juste une fatigue passagère, pourtant les médecins insistèrent pour qu’elle garde le lit plusieurs jours. Nausées, maux de tête et mauvaise humeur rythmèrent ces jours jusqu’à ce que l’un des médecins de la Cour émette l’idée que la Baronne pouvait tout simplement être enceinte. Le collège de savant resta silencieux mais fini par hocher la tête, en effet cela pouvait expliquer tous les symptômes de la jeune femme. Mais la Baronne coupa court à ces idioties, ils l’avaient déclaré stérile des mois plus tôt comment cela pouvait être vrai dans ce cas ? Pour s’assurer de leur dire, un Prêtre de Néera fut appeler à la Cour et après un rapide examen celui-ci confirma l’hypothèse du médecin.
     
    Sous le choc, Kathleen demanda à ce que cette information reste confidentielle. Viktor n’était pas là et elle voulait qu’il soit le premier au courant. Mais les bonnes nouvelles vont vite et bientôt la Cour grouilla de potin sur le futur héritier des De Missède. De nombreux rêves furent brisés car bien des familles avaient espéré voir leur fille remplacer l’Ydrilaine stérile dans les ennéades à venir. Cet héritier compromettait leur chance. A moins que.
     
    Kathleen reçut une lettre annonçant le retour prochain du Baron, elle espérait que les rumeurs de la Cour ne soient pas parvenues jusqu’à ses oreilles mais elle en doutait fort. Le retour était prévu pour le début de la prochaine ennéade, dans 9 jours. Cela était largement suffisant pour certains « déçus »  de faire disparaître leur problème. La première tentative fut un empoisonnement pur et simple sauf que ce fut le valet chargé d’apporter le repas à la Baronne qui périt. Le jeune homme avait la fâcheuse habitude de picorer dans les plats, cela lui fut fatal. La Cour fut scandalisée par un tel procédé… de fait la deuxième tentative fut plus simple, un assassin débarqua dans la chambre de Kathleen en plein milieu de la nuit. Un garde qui faisait sa ronde entendit le cri de la Baronne et déboula alors qu’elle se débattait avec son agresseur. Par chance elle venait juste de souffler sa bougie et ne dormait pas encore lorsque l’homme était entré dans sa chambre…
    Il fut donc décidé dès le lendemain matin par l’Intendant que la Baronne ne quitterait plus sa chambre.

     
    « - Quoi ? Vous plaisantez j’espère ! Il est hors de question que je… »
    « - Je comprends votre agacement Baronne, mais il nous faut penser à votre sécurité. Il y aura des gardes devant votre porte nuit et jour et chacun de vos plats sera goûtés. Au moins jusqu’au retour du Baron…. Et puis les médecins vous ont dit de garder le plus possible votre lit. »
    « - Mais je ne vais quand même pas fuir la Cour… C’est insensé ! Et puis les médecins m’ont recommandé de ne pas pratiquer des activités trop fatigantes ce n’est pas la même chose. »
    « - Faut-il que je vous rappelle votre précédente grossesse pour vous forcer à rester dans cette chambre ? Je vous en prie Dame Kathleen, c’est pour votre bien…. Une missive a été envoyé tôt ce matin à Viktor pour lui dire de presser son retour. Je lui ai mentionné les évènements récents…

    Choquée par les premières paroles de l’intendant, Kathleen resta bouche bée une poignée de seconde, puis elle se tourna vers Seren qui se tenait silencieuse près d’elle.
     
    « - Pourquoi l’avez-vous inquiété avec ce genre de…  de détails hein ? Je suis en vie non, et puis c’est ridicule, allons Seren dites-lui que c’est complètement ridicule de me tenir enfermer ici. Je suis chez moi tout de même. »
     
    Kathleen jeta un regard désespéré à son amie. On n’allait tout de même pas la forcer à rester enfermée dans cette chambre jusqu’au retour de Viktor….
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Du poison pour l'héritier ... [Seren et Viktor]   Lun 26 Aoû 2013 - 19:18

Seren avait pris place au sein du château des de Missède. Elle avait désormais une chambre pour elle, non loin de celle de la Baronne, avec un grand lit et un berceau pour Léandre. On lui avait fait faire quelques robes histoire qu'elle ait de quoi s'habiller à la hauteur de son nouveau rang en attendant qu'elle fasse rapatrier ses affaires d'Ysari.
Ce fut dans ce but qu'elle écrivit à son père. Elle commença par lui apprendre la bonne nouvelle et la façon dont les évènements s'étaient déroulés. Elle lui parla également de la déception d'Ewen qui pensait s'être investit dans une grande aventure alors que son nom le protégeait toujours... Le Seigneur n'avait pas tardé à lui répondre qu'il était heureux et soulagé de la savoir sous une si bonne protection et qu'il viendrait dans les plus bref délai avec ses affaires. Il ajouta qu'il apporterait pour son frère et qu'ils devront sans doute avoir une petite conversation.

Les jours s'écoulèrent. Seren passait bien évidemment le plus clair de son temps avec la Baronne, ne l'abandonnant qu'à sa demande ou pour ses obligations parentales. Bien sûr, rien ne l'obligeait à rester autant près d'elle mais elle se sentait si redevable... Et la Dame de Missède était si triste depuis le départ de son époux pour Diantra.

Et puis, un jour, Mathilde sembla souffrante. Son mal perdurant, on fit venir les médecins, puis un prêtre, et tous s'accordèrent pour dire que la Dame était enceinte. S'en suivit tout une quantité d'évènements qui se succédèrent à une vitesse folle. On tenta ainsi d'attenter de nombreuses fois à la vie de l'épouse de Missède qui avait commis pour seules fautes d'être aimée de son mari et de ne pas être stérile.

Seren assistait à l'échange plutôt animé entre Mathilde et l'intendant du domaine. Cela monta encore d'un cran lorsque la Baronne apprit que Viktor était au courant de la situation. Elle fut alors prise pour témoin et on requit son avis. Seulement, cela ne plairait sans doute pas à Mathilde et elle hésita avant de parler.

Je... pense que toutes les précautions ne sont qu'un maigre sacrifice pour assurer la sécurité de votre enfant, ma Dame. Beaucoup semblent déterminés à s'en prendre à vous pour arriver à leurs fins. J'ignore ce qui serait le mieux à faire mais la priorité est l'enfant que vous portez, ne pensez-vous pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Du poison pour l'héritier ... [Seren et Viktor]   Mer 28 Aoû 2013 - 15:53


    « - Voilà qui est bien dit. Le Baron sera bientôt parmi nous, vous ne devriez pas trop avoir à souffrir de ses désagréments »
     
    L’intendant n’avait pas perdu une seconde après les paroles de Seren. Pour lui ils étaient deux contre une, bien que celle-ci soit la Baronne en personne, il était maintenant persuadé que sa Dame de compagnie lui ferait entendre raison.
    Kathleen, choquée, fixée Seren sans ciller. Ainsi elle était elle aussi de l’avis de l’intendant ? Par Arcam, jamais elle n’aurait cru possible qu’elle aussi veuille la séquestrer dans sa chambre. Retrouvant ses esprits, Kathleen se tourna vivement vers l’intendant qui s’apprêtait déjà à quitter la pièce, mais elle n’eut pas le temps de lui rétorquer la moindre chose.

     
    « - Vous portez l’héritier de Missède, je ne prendrais aucun risque s’agissant de votre sécurité. Pour l’heure les médecins attendent devant votre porte, ils veulent s’assurer que tout se passe au mieux. Seuls vos médecins, Dame Seren et moi-même seront autorisés à entrer dans cette chambre.»
     
    Le grand homme ouvrit la porte et aussitôt une dizaine de guérisseurs entrèrent dans la chambre, persuadés d’y être accueillis en héros. Toujours sidérée, Kathleen contempla la scène bouche bée, incapable de protester. On la conduisit près d’un fauteuil sur lequel on la poussa gentiment, on tata ses poignets, ses chevilles, on ausculta ses yeux, sa bouche, ses oreilles. Bref des mains se posèrent partout sur elle sans qu’elle ne sache réellement à qui elles appartenaient.
    Elle sortit de sa torpeur lorsque l’un des médecins releva brusquement sa robe sur ses genoux.

     
    « - Ah non ! Stop ! Ca suffit. Tout le monde dehors. »
    « - Nous devons nous assurer de votre santé, Baronne. Nous avons plusieurs soins qui pourraient convenir à votre état »
    « - Une saignée. C’est toujours efficace une saignée »
    « - Allons ne dis pas de bêtise. C’était barbare comme pratique. Mais des sangsues…. Ca enlève le mal de votre corps. »
     « - Ou une tisane ! J’ai concocté un mélange capable de tenir endormi le patient pendant une journée entière. »
    « - Dehors ! DEHOOOORS »
     
    Il fallait élever la voix pour se faire entendre dans cette cacophonie de savants exposants en même temps leurs points de vue. L’un d’eux allait protester mais le regard foudroyant de la Baronne l’arrêta. Aussitôt les dix savants s’inclinèrent et s’éclipsèrent sans un mot.
    Kathleen remarqua que son excès de colère était sur le point de faire fuir Seren qui avait dû prendre le dernier ordre de la Baronne également pour elle.

     
    « - Ah non Seren, pas vous. Si vous partez aussi … Par Arcam c’est déjà suffisamment terrible d’être enfermée dans mon propre château, alors si la seule personne qui me montre un tant soit peu d’amitié s’en va aussi… Ils vont me rendre folle. »
     
    Un long soupir acheva sa phrase alors qu’elle se laissait tombée sur le fauteuil rembourré. Retenue en otage dans sa propre maison… Voilà ce qu’elle était. L’otage de la Cour de Missède. Et cela durerait jusqu’à l’arrivée de Viktor.
     
    « - Certains jours je me demande ce qu’aurait été ma vie si j’étais restée en Ydril…. Mon frère ne serait jamais venu à Missède, il n’aurait jamais rencontré Aelalia… et il serait toujours en vie. Mon père aurait sûrement eu une fin de vie plus heureuse…Depuis que je suis ici je ne connais que le malheur et maintenant je dois même craindre pour ma vie…
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Du poison pour l'héritier ... [Seren et Viktor]   Jeu 29 Aoû 2013 - 17:50

L'intendant prit les propos de Seren à son avantage et ne manqua pas de les utiliser contre la Baronne. La jeune femme n'avait pourtant pas donné d'avis sur la protection mise en place, elle aurait été bien incapable d'apporter un jugement quelconque sur la question. Elle avait simplement remis l'enfant au centre de la conversation alors que celle-ci était jusque là tournée vers la mère. Bien qu'elle soit d'avis qu'il fallait à tout prix protéger le bébé, elle ne se serait pas imaginé une seconde que l'on se servirait d'elle de cette manière.
La Baronne n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit que l'intendant sortit et que toute une ribambelle de médecins entraient dans la chambre pour l’ausculter sous toutes les coutures... On aurait dit qu'il la prenait pour une expérience vivante plutôt qu'un être humain. Au bout de longues minutes, Mathilde n'y tint plus et chassa tous le groupe de ses appartements. Seren fut assez impressionnée par le cri de la Dame et serait probablement sortie à leur suite si elle n'avait pas été arrêtée.

La jeune femme regarda la Baronne s'enfoncer dans son fauteuil et se parler à elle-même, faisant le triste bilan de sa vie. De bien sombre pensée pour une femme enceinte...
Seren s'avança aussitôt pour venir s'installer à ses côtés. Il n'y avait là qu'un repose-pied mais elle ne souhaitait pas prendre le temps d'approcher l'un des lourds fauteuils encore disponibles. Alors elle se posa sur cette assise, elle était ainsi suffisamment près pour prendre la main de la Dame. Elle reprit la parole comme pour poursuivre le constat de Mathilde.

Et vous n'auriez pas Viktor à vos côtés... Combien de femmes peuvent se targuer d'avoir épouser celui que leur cœur a choisi ? Il a pour vous toute l'attention du monde et sa tendresse à votre égard se lit dans ses yeux. Vous avez de la chance de l'avoir.
Il sera bientôt là.


Seren ne faisait là aucun parallèle avec sa propre histoire, bien qu'elle parlait avec sa propre expérience. Elle se voulait plutôt rassurante envers la Dame pour lui donner le courage et la patience d'attendre le retour de son époux.
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Du poison pour l'héritier ... [Seren et Viktor]   Lun 9 Sep 2013 - 15:03


    La main de Seren vint s’emparer de celle de la Baronne. Un tel geste aurait pu paraître déplacé, mais elles n’étaient que toutes les deux dans la pièce. Encore une chose qui aurait pu outrée la Cour de Missède. Kathleen lui adressa un petit sourire reconnaissant quand elle tenta de la réconforter en parlant de Viktor. Oui, heureusement qu’elle l’avait lui… Mais ils avaient été si éloignés ses derniers temps. Ils avaient perdu tant d’années à vivre en parfaits étrangers. C’était tellement étrange maintenant… Quand ils s’étaient revus à Afayel, il y avait une gêne palpable entre eux, il avait fallu une journée pour qu’ils retrouvent leur marque l’un avec l’autre. Et à peine retrouver les sourires et les gestes tendres qu’ils s’étaient à nouveau séparés. Elle partant à La Roseraie, lui retournant dans le panier de crabe.
     
    « - Vous avez raison ! Evitons de nous morfondre, il sera bientôt là et qu’est-ce que deux petits jours hein ! Il me suffit de penser qu’il pleut averse toute la journée et me trouver une occupation ! »
     
    Quittant son fauteuil Kathleen fit quelques pas dans la pièce, cherchant désespérément ce qu’elle pourrait trouver à faire dans cette petite pièce. Enfin, petite… les dimensions étaient tout de même plus que convenable. Son lit trônait au milieu de la pièce et il y avait un petit coin boudoir près de la fenêtre avec une table et des chaises pour prendre le petit déjeuner. Près de la porte se trouvait son armoire et un grand coffre…
     
    Une armoire de vêtement…
     
    Et bien voilà !
    Retrouvant son sourire la Baronne ouvrit grand les portes de sa fameuse armoire et ouvrit le coffre. Pourquoi ne pas commencer par faire le tri dans ses robes en les essayant toutes, cela va de soi ! Que voulez-vous une fille reste une fille et Kathleen avait toujours aimé les beaux tissus et les belles robes et il fallait dire qu’après toutes ses années à Missède elle en avait pas mal dans les placards, certaines qu’elle n’avait jamais mises d’ailleurs !
    Attrapant les robes aux tissus soyeux, en velours, en dentelles et en voiles, Kathleen les jeta une par une sur le lit.

     
    « - Si je suis contrainte à rester enfermée ici, je compte bien trouver de quoi m’amuser ! Est-ce que vous vous rendez compte que je n’ai jamais mis la moitié de toutes ses robes. Allez hop c’est le moment de les essayer. »
     
    La verte, la bleue, celle en dentelle brodée, Kathleen les passa toutes une après l’autre, s’amusant à marcher avec pour voir celles qu’elle souhaitait gardé et celles qui quitteraient définitivement son armoire. Un ouragan de tissu avait déboulé dans la chambre de la baronne mais au moins elle ne voyait pas le temps passer et les deux jeunes femmes passaient leur temps soit à rire soit à s’émerveiller devant tel travail de broderie ou telle parure de bijoux cousue sur certains de ses corsets. L’après-midi touchait à sa fin lorsqu’elle acheva de vider son armoire en enfilant une dernière robe. Et pas n’importe laquelle. Sa robe de mariée. Elle y rentrait dedans comme un gant, après tout sa grossesse ne se voyait pas encore. Elle resta silencieuse alors qu’elle regardait son reflet dans la psyché.
     
    « - Je me rappelle de ce jour dans les moindres détails…. Je vous souhaite de vivre un moment aussi heureux que celui-là ! D’ailleurs en parlant d’amour… il me semble vous avoir vu recevoir quelques missives et y répondre avec un certain… empressement ! Ne me cacheriez-vous pas un soupirant ? »
     
    [i]Se tournant vers sa Demoiselle de compagnie les mains sur les hanches, Kathleen conclut sa phrase d’un grand sourire. Si Seren était une tombe lorsqu’il s’agissait des confidences de la Baronne, la jeune fille pouvait être assurée que Kathleen lui rendait la pareille. Une amitié étonnante liée les deux jeunes femmes et, amusée, Kathleen vint s’asseoir sur le lit (entièrement recouvert de robes et dentelles) près de Seren comme si elle s’apprêtait à s’entretenir de l’amoureux de sa petite sœur.[i]
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Du poison pour l'héritier ... [Seren et Viktor]   Lun 9 Sep 2013 - 20:42

Il était vrai que Seren n'avait pas vraiment tenu compte des convenances en agissant de la sorte mais elle n'y pensait pas alors. Elle n'avait en tête que la Baronne, presque une amie, qui avait tant de peine qu'elle voyait tout en noir malgré le cadeau de Néera qu'elle portait en elle. La chance avait voulu qu'elles soient seules alors dans cette chambre et que la Dame avait la même sympathie pour elle. N'était-ce pas pour cela qu'elle l'avait choisie ?

Seren se prêta au jeu du tri des armoires, s'évertuant à l'encourager dans sa démarche. Parfois, elle l'aidait à enfiler une robe ou lasser les attaches dans son dos. Enfin... Lorsqu'elles le pouvaient car elles eurent de sacré fou rire sur quelques unes des robes. Certaines ne pouvaient être fermées tandis que d'autres étaient impossibles à ajuster. Quoi qu'elles fassent, elles restaient trop large !

Elles seront parfaites dans quelques mois ! Plaisanta Seren.

D'autres robes enfin étaient de véritables joyaux comme la jeune femme en avait peu vu dans sa courte existence. Elle avait certes pu en admirer au sein de la Cour d'Ysari mais on ne portait que bien peu ce genre d'objet précieux. Leur confection avait dû demander un véritable travail de pionnier et d'artiste.

La fin de la journée arriva à grand pas et l'armoire était enfin vide. La dernière robe que la Baronne enfila fut celle de son mariage. Seren l'imagina avec une grande coiffe et des bijoux, un bouquet de fleurs dans les mains. Elle était probablement sublime.
Kathleen vint finalement s'asseoir tout près d'elle, comme l'aurait fait une confidente. Visiblement, elle souhaitait en savoir plus sur son fameux correspondant. Cela faisait des semaines qu'ils s'écrivaient. Il avait été le premier à envoyer une lettre, comme convenu, pour lui dire où elle devait lui adresser ses lettres et, depuis, leurs échanges n'avaient cesser. Mais si la Dame de Missède semblait si joyeuse à l'idée d'évoquer la naissance d'une romance entre sa première Dame et cet inconnu, il appartenait à cette dernière que la détromper car elle n'imaginait pas qu'il pusse se passer quoi que ce soit de cet ordre entre eux.

Le Seigneur de Hortelant est l'oncle de mon fils. Il l'a découvert un peu part hasard lors de mon séjour à Sybrondil. Il m'a fait peur ce jour-là car il voue une haine terrible envers son frère qui a tenté de le tuer... Il ne sait d'ailleurs pas qu'Alric est en vie.

J'avoue que cela m'a surprise lorsqu'il a ensuite tenu à ce que nous gardions contact.


Le regard de Seren se posa ensuite sur la robe de la Dame. Elle était vraiment très jolie.
Seren avait toujours imaginé le jour de son mariage, comme toutes les petites filles sans doute. Elle s'était figuré une robe aussi blanche que la sienne, une coiffure relevée avec de petites fleurs assorties à sa robe par-ci par-là et des bijoux en or blanc. Une calèche les aurait conduit, elle et son mari, jusque dans leur grande demeure. Pour entrer, il aurait refusé qu'elle pose un pied au sol et l'aurait portée jusqu'au porche où il lui aurait offert la clé du domaine en lui déclarant qu'à partir de ce jour c'était aussi le sien...
Un rêve d'enfant qu'elle avait abandonné depuis longtemps.

Je doute qu'un homme veuille de moi un jour, hormis peut-être un bourgeois souhaitant se rapprocher un peu de la noblesse par le lien qu'il obtiendrait avec ma famille.
Vous avez eu de la chance de pouvoir épouser celui que vous aimiez.

Souriante, Seren ne pleurait nullement sur son sort. Elle l'avait accepté depuis longtemps, encore persuadée qu'elle avait sa part de responsabilité dans cette histoire. Elle ignorait que son père culpabilisait également pour ce qu'il s'était passé, se reprochant de ne pas avoir suffisamment protéger sa fille. Il fallait croire que les coupables étaient nombreux... Seren, Ewen et Cyprien de Milahn, Félix et Alric de Hortelant... Mais qui était réellement fautif ?
Quoi qu'il en soit, la jeune fille n'espérait plus vraiment se sortir de sa situation. Elle dépendrait à présent des autres, que ce soit pour la protection comme pour le travail si un jour, pour une raison ou une autre, Mathilde devait se passer de sa compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Du poison pour l'héritier ... [Seren et Viktor]   Sam 14 Sep 2013 - 16:06

Pour le moins pressé, Viktor avançait au pas de charge dans les couloirs du palais, bousculant sans le moindre ménagement tout ceux qui avaient le malheur de s'approcher un petit peu trop prêt de lui ou qui ne s'étaient pas écarté assez rapidement. Il voulait voir Kathleen et tout de suite. On lui avait apporté des nouvelles qui étaient bien loin de le réjouir ou de le rassurer. Depuis qu'il était partit, son épouse avait apparemment été la cible de deux tentatives d'assassinat.

Bien sur, Viktor était tout à fait conscient que certains nobles à Missède n'aimaient guère la baronne et que son incapacité à donner au baron une descendance vivante poussait certaines à minauder plus que de raison pour tenter d'attirer son attention. Mais de là à tenter d'assassiner Kathleen... c'était tout autre chose. Il avait l'intention de comprendre se qui avait bien put se passer.

Déboulant dans la chambre, Viktor fila droit sur son épouse, écartant avec plus la demoiselle de compagnie avec plus de délicatesse qu'il l'avait fait pour les nobles un peu plus tôt, mais moins que se que les bonnes manières auraient put exiger. En un rien de temps et sans doute avant qu'elle ait put comprendre se qui était en train de se passer, Kathleen se retrouva prisonnière de l'étreinte touchante mais un rien étouffante de son époux.

Il allait doubler... non, tripler... non plus, quadrupler la garde autour de Kathleen. Oui, quadrupler devrait être suffisant pour dissuader tout le monde de s'approcher d'elle. Quoi que... peut-être qu'il rajouterait encore quelques soldats de plus. Juste pour être sur qu'ils soient suffisamment nombreux pour pouvoir bloquer tout le couloir si elle avait envie de faire une balade. Et puis un goûteur aussi. Ensuite, on allait fouiller partout, chaque petit recoins, chaque passage secret. On allait confisquer tout se qui peu couper, percer, brûler ou assommer. Même si cela risquait de poser quelques petits problèmes pour les cuisines et le rangement du linge. Ah non, plus de linge, on peu s'en servir pour étrangler.

Ayant fait le tour de l'extrémitude de ses idées, Viktor se fit la remarque qu'il sérait peut-être un peu trop fort sa petite tête blonde dans ses bras. Doucement, avec un certain regret, il libéra Kathleen, un peu penaud, espérant ne pas lui avoir fait mal.

« Est-ce que tu vas bien ? »

Quel question stupide. Viktor se gifla mentalement. On venait de tenter de la tuer à deux reprises et tout se qu'il trouvait à dire c'était ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen de Missède
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 255
Âge : 29
Date d'inscription : 01/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  24
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Du poison pour l'héritier ... [Seren et Viktor]   Dim 15 Sep 2013 - 0:38


    Ainsi donc Kathleen avait vu juste. Il s'agissait bien d'une correspondance toute particulière qu'entretenait sa Dame de Compagnie. Ce n'était pas un banal échange épistolaire avec un membre de sa famille ou une amie d'Ysari. Non, Seren recevait des missives d'un homme qu'elle avait rencontré en Sybrondil. Bon visiblement il ne semblait, selon la jeune femme, que d'un échange banal. Un oncle voulant avoir des nouvelles de son neveu... Ce n'était pas vraiment crédible au vu de l'empressement que mettait Seren à chaque fois pour répondre. Mais soit, Kathleen ne souhaitait nullement la taquiner outre mesure.
    En revanche elle ne put rester muette en entendant les dernières paroles de son amie.



    « - Mais comment pouvez-vous dire une chose pareille Seren ? J'ai déjà eu l'écho des ravages que vous provoquez à la Cour. Votre situation est certes délicate, mais votre adorable cœur et votre joli visage peuvent faire fondre même un Duc. Si vous deviez trouver l'homme que vous souhaiteriez épouser, vous savez parfaitement que je serais là pour vous y aider. Si votre dot est un problème, alors ne vous en tracassez plus, je pourrais même aller jusqu'à vous abandonner volontiers un domaine. Afayel pourquoi pas, c'est un endroit magnifique mais trop remplis de mauvais souvenirs pour que Viktor et moi. Allons vous voyez, il n'y a nulle raison pour que vous de craindre de finir vieille fille ! 


    Pendant qu'elle prononçait ces paroles, Kathleen avait saisie la main de Seren. Cette jeune femme avait été une bouffée d'oxygène dans sa vie. C'était un plaisir de passer du temps avec un personne comme elle. Elle était partante pour tout, toujours à rire et même à faire rire. Au fil des semaines Seren était devenue plus que sa Dame de Compagnie. Une amie et une confidente.
    Après quelques secondes, Kathleen se leva et fit face au miroir. Il était tant qu'elle quitte sa robe de mariée et qu'elle la range soigneusement. L'après midi était passé sans qu'elle ait eu le temps de se lamenter, grâce à une immense armoire bien remplie et à de nombreux fous rires.
    Alors que la Baronne demandait à Seren de venir l'aider à délasser son corsage, la porte de la chambre s'ouvrit brusquement, elle eut juste le temps de se tourner pour voir foncer sur elle son époux. Viktor ! Il était enfin revenu... pour l'étouffer semblait-il.

    Mais loin de sans plaindre, Kathleen profita de cette étreinte et passa ses bras autour de lui pour le serrer contre elle également. Par les dieux qu'il lui avait manqué. Son retour n'était pas prévu avant deux jours, c'est qu'il avait du cravacher dur pour arriver si vite.
    Kathleen était sur le point de manquer d'oxygène quand enfin Viktor s'écarta, sans toutefois la lâcher. Un sourire amusé étira les lèvres de la Baronne lorsqu'elle se rendit compte que dans son affolement, le Baron n'avait, ni fait attention à l'état de la chambre (digne d'un après-tornade) et à sa tenue.



    « - Je vais parfaitement bien. Mieux que ça même maintenant que tu es rentré. Je vais pouvoir sortir d'ici et reprendre une vie normale ! De toute façon cette chambre n'aurait pas survécu une journée de plus à un enfermement forcé ! »


    Se hissant brièvement sur la pointe des pieds Kathleen déposa un rapide baiser sur les lèvres de Viktor. Elle sentit qu'il aurait aimé davantage que ce simple effleurement mais la jeune femme n'oubliait pas la présence de Seren et un minimum de pudeur s'imposait.


    « - Toute cette histoire...vraiment, entre les prêtres, les médecins, ton intendant et le reste j'ai cru que je n'y survivrai pas. Mais Seren a veillé sur moi ! Tu as l'air complètement épuisé.... je ne comprends toujours pas qu'ils t'aient fait prévenir, je savais que tu reviendrais inquiet et au pas de course... »
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 137
Âge : 30
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Du poison pour l'héritier ... [Seren et Viktor]   Mar 24 Sep 2013 - 20:10

Seul l'avenir pourra nous l'assurer, Madame.

Seren sourit à la Dame de Missède. Elle était si bonne avec elle qu'elle n'avait pas le cœur à la contredire. Pourtant, elle ne croyait plus vraiment en l'amour. Enfin... Si, elle espérait toujours qu'un jour elle rencontrerait un homme sincère et honnête mais elle craignait d'être à nouveau trompée alors que son cœur se remettait à peine. Alors elle se préservait de toute situation qui aurait pu lui faire du tord une fois encore. Alors que les nobles de la Cour s'intéressent à elle ou pas, cela n'avait pas vraiment d'importance.

Kathleen se leva finalement et entreprit de retirer sa robe. Sa jeune dame de compagnie s'approcha et commença à l'aider. Alors qu'elle œuvrait à sa tâche, la porte de la chambre s'ouvrit soudainement. Viktor déboula dans la pièce et écarta la petite rousse avant de prendre son épouse dans ses bras. Seren n'émit aucune objection à se voir mise à l'écart de la sorte. Elle avait été surprise mais après une seconde de réflexion, la réaction du Baron n'avait rien de plus normal.
De toute façon, elle n'avait pas vraiment son mot à dire...

Alors que le couple se retrouvait avec tendresse, Seren détourna le regard puis garda les yeux baissés. Même elle n'était pas censé assister à ce genre de choses et elle hésitait très fortement à sortir. Peut-être le devrait-elle, le temps pour eux de se rassurer et de jouir de l'heureuse nouvelle qui était tombée quelques heures plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Viktor de Missède
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 466
Âge : 26
Date d'inscription : 02/06/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Du poison pour l'héritier ... [Seren et Viktor]   Mer 9 Oct 2013 - 13:25

Il était vrai que la tenue dans laquelle se trouvait Kathleen n’était pas vraiment tout à fait digne et en tout cas, pas présentable devant la cour. Mais peu importe en fait. Il l’avait déjà vue nue et pas qu’une fois. Alors partant de ce principe, il était difficile de trouver une façon plus ‘’déshabillée’’ de présenter la jeune femme. Peu importait dans quel tenue elle se trouvait. L’important c’était qu’elle soit là, bel et bien là et bel et bien vivante.

Allez savoir pourquoi, mais Viktor se fit la remarque que ce n’était pas vraiment le moment pour lui faire remarquer qu’il avait la ferme intention de faire encore doubler la garde. Après tout, ce n’était pas une fois, mais deux qu’on avait tenté de s’en prendre à elle. La menace n’était pas à prendre à la légère. Qui que soit celui ou ceux qui avaient tenté de la tuer, ils n’avaient apparemment pas peur de grand-chose. De plus, la situation actuelle était pour eux la pire qui puisse arriver. Kathleen était toujours en vie et un baron ivre de colère rentrait à Missède pour faire tailler des pals. A ce compte là, autant finir le travail. En tout cas, viktor n’avait pas l’intention de prendre ce risque. Même si cela ne plaisait pas à la baronne, elle allait rester là et elle allait avoir encore plus de monde devant sa porte. Et trois goûteurs aussi. Pas question qu’elle avale quoi que se soit qui n’ai pas au préalable été gouté et approuvé. Même de l’eau.

Elle se hissa sur la pointe des pieds pour l’embrasser et Viktor eu du mal à s’empêcher de la retenir contre lui. Mais il y avait cette demoiselle de compagnie. C’est dans ce genre de situation que le petit personnel peu rapidement devenir des plus encombrant.

« - Toute cette histoire...vraiment, entre les prêtres, les médecins, ton intendant et le reste j'ai cru que je n'y survivrai pas. Mais Seren a veillé sur moi ! Tu as l'air complètement épuisé.... je ne comprends toujours pas qu'ils t'aient fait prévenir, je savais que tu reviendrais inquiet et au pas de course... »

Les prêtres ? Qu’est-ce que les prêtres avaient à voir dans cette histoire ? On ne les faisait venir que s’il y avait besoin de guérir quelqu’un et à la connaissance de Viktor, Kathleen n’avait pas été blessée. Alors pourquoi diable y avait-il besoin de faire appel aux prêtres ? Ou en tout cas, qu’est-ce que cette bande de capuchons pouvaient bien vouloir à son épouse ?

A moins bien sur qu’on ne lui ait mentis et que Kathleen ait été blessée ou n’ai avalé un peu du poison de la première tentative d’assassinat. Tout cela était des plus mystérieux. Surtout qu’elle n’avait pas parut souffrir quant il l’avait prise dans ses bras. Normalement, une blessure en court de guérison provoque une alerte sonore du genre : « attention, tu vas déchirer les sutures » lorsqu’on sert la personne blessée dans ses bras.

« Par les Cinq, que te voulaient encore ces fichus prêtres ? On m’a dit que tu n’avais pas été blessée. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du poison pour l'héritier ... [Seren et Viktor]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du poison pour l'héritier ... [Seren et Viktor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le poisson-poison : Le Fugu !
» Térritoire et maison de Ray Riyoushi
» [Recherche] Scorvol/Scorplane, talent : soin poison
» Avalon Blackfield - Le chagrin est un poison lent pour ceux qui ne savent pleurer
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Langehack :: Comté de Missède-
Sauter vers: