Partagez
 

 L'invité aux dents longues [PV Seren]

Aller en bas 
AuteurMessage
Alric de Vareg
Ancien
Ancien
Alric de Vareg

Nombre de messages : 297
Âge : 26
Date d'inscription : 12/03/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitimeDim 15 Sep 2013 - 18:59

L'ambiance était des plus tendue au fort de Vareg dont le seigneur faisait les cent pas dans sa chambre, en face du lit qui serait bientôt "inauguré" par un couple. Des dizaines de questions se mordaient la queue dans sa tête: comment réagirait Seren, les festivités modestes seraient-elles suffisantes? Comment réagirait le peuple? Qui serait finalement là? Le père refuserait-il d'accorder la main de sa fille au dernier moment? Etc... Vous l'aurez compris: Alric s'inquiétait fort, d'autant plus que les paysans juraient avoir vu les loups rôder près des chaumières! Mais les anciens du village disaient que ce n'était qu'à cause de la bêtise des plus jeunes qui laissaient leurs animaux dehors à la nuit tombée, attirant les prédateurs.

Depuis la semaine passée où la lettre de Cyprien avait été envoyée, le maître chevalier avait multiplié les gestes auprès de ses futurs beaux-parents pour qu'ils ne reviennent pas sur leur décision: supervision des travaux, visite des environs, un peu de chasse, repas moins frugaux que d'ordinaires etc... La dot convenue compenserait largement tout ça d'après les prévisions et Alric se permettait donc quelques extras comme des tentures ou des nappes brodées. Pour les demoiselles d'honneur et les beaux messieurs notre ex-mercenaire avait choisi de rassembler la petite noblesse des environs, la grande ne considérant pas qu'il valait le coup de venir, bien que certains pensaient encore que la Baronne de Missède et des invités des De Milahn pouvaient arriver avant le début des festivités.

Pour ce jour béni, bien que le mariage ne soit que le lendemain, Alric s'était habillé de ses beaux atours bleus marine qui, d'après les dire de ses dames de compagnie, le rehaussait. Il était presque midi lorsqu'au loin apparût la silhouette d'un cavalier habillé d'une armure légère, un éclaireur qui ne tarda pas à crier à qui voulait l'entendre dans la demeure seigneuriale que l'escorte serait bientôt là et que le secret avait été gardé. Intérieurement le héros sourit: quelle inspiration il avait eu en proposant que Seren ne soit pas mise au courant de sa destination finale ni de son époux! Cyprien, amusé par son audace, avait accepté...

Et voilà maintenant le carrosse aux tentures opaques s'avançant dans le petit cloître presque trop étriqué pour lui, tiré par quatre chevaux de traits. Impatient, Alric demanda à être seul pour accueillir la belle, à l'exception bien sûr du portier qui ouvrit la porte de la voiture, laissant le maître de Vareg tendre une main vers la frêle silhouette partiellement illuminée...


-"Bienvenue à votre nouvelle demeure, Seren. Bienvenue à Vareg, ma Dame."


Dernière édition par Alric de Hortelant le Lun 16 Sep 2013 - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
Seren de Vareg

Nombre de messages : 137
Âge : 32
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: Re: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitimeDim 15 Sep 2013 - 19:15

Si Alric n'était pas des plus serein, il en était de même dans le petit carrosse qui menait sa future épouse. Le voyage avait été long et froid. L’hiver avait saisi la Péninsule et, pourtant, il en traversait la moitié entouré d'une escorte. Seren était assise à l’intérieur du véhicule aux rideaux baissés. Tenant son fils dans ses bras, elle était enveloppée dans une lourde fourrure. Léandre, habituellement si hardi à vouloir crapahuter partout s’était tenu relativement tranquille. Le froid l’avait sans doute dissuadé de bouger.
Ce matin-là, à l’auberge, la jeune fille s’était apprêtée autant que possible. Elle s’était lavée, avait mis une belle robe, avait pris soin de sa coiffure plus encore qu’à l’accoutumée et avait accroché à son cou un pendentif de Missède. Puis elle avait pris soin de son fils de la même manière. Ses cheveux avaient été coupés la veille de son départ pour le rendre des plus présentables devant son futur époux. Il ressemblait à un tout petit homme…

Seren était fatiguée. Elle n’avait presque pas dormi depuis la lettre de son père. Elle était maintenue éveillée par toutes les questions qui tournaient dans son esprit et son inquiétude. Elle n’aurait su dire exactement ce qui l’effrayait. L’identité de son époux, son caractère, le sort de son fils… Un peu tout cela à la fois peut-être.
Le froid avait également saisi chacun de ses membres. Elle voyageait pourtant chaudement vêtue et les rideaux fermés mais le gel semblait parvenir à s’immiscer dans le petit habitacle. Elle appréciait chaque soir de se retrouver à côté d’un bon feu dans une quelconque auberge.

Ce matin-là, ce devait être la dernière fois qu’elle montait dans le carrosse. Sept jours de voyage auront été nécessaires pour rejoindre le domaine de son fiancé. Seren n’en pouvait plus et refusa que l’on s’arrête comme ils l’avaient fait jusqu’alors. Il ne restait plus beaucoup de route et tout le monde pourrait enfin se reposer une fois arrivé.

Des heures de voyage plus tard, on signala à la Dame que le domaine était en vue. Seren se risqua à soulever l’un des rideaux du véhicule pour jeter un œil dehors… Mais de là où elle était, elle ne vit que de la forêt. Un instant elle crut voir quelque chose bouger dans les broussailles mais un garde passa par là et lui demanda de bien vouloir refermer, soi-disant pour le froid.
Un temps interminable passa encore avant qu’elle n’entende de l’agitation au dehors. Ils traversaient probablement une ville ou un village. Elle entendit certains se demander qui pouvait encore bien venir rendre visite au Seigneur de… Manque de chance ! Le carrosse était trop éloigné lorsque l’homme prononça le nom dudit Seigneur.
L’écoute des conversations occupa l’esprit de la belle… Jusqu’à ce que le bruit caractéristique du passage d’une porte la ramène à la réalité. Son cœur se serra et sa respiration s’accéléra tandis que le voiturier effectuait une manœuvre pour placer son véhicule face à la porte d’entrée, avant de finalement s’arrêter.

Des pas approchèrent du carrosse. Le voiturier salua le Seigneur et ouvrit la porte. Seren put alors voir le bas de la tenue de l’homme qui se tenait à côté de la porte. A n’en point douter, ce devait être le maître des lieux. Ce dernier passa une main à travers les rideaux pour l’inviter à descendre. La jeune fille hésita un instant. La peur la tenaillait encore davantage que lors de ces derniers jours : Le moment fatidique était arrivé.
Finalement, elle s’avança et glissa sa main délicate et froide dans celle du Seigneur avant de finalement entreprendre de descendre du véhicule. Une fois cela fait, la belle leva les yeux vers l’homme et découvrit son visage. Tout d’abord, pas de réaction. Ce visage lui disait bien quelque chose mais… Les seules images qu’elle avait pu garder d’Alric n’était pas au mieux de son avantage : essoufflé, puis blessé, en colère et enfin nu… Cet homme pourtant lui ressemblait mais en bien plus soigné. La ressemblance était certaine mais elle crut un instant que son esprit lui jouait des tours.
Et puis, le Seigneur s'adressa à elle et parla de Vareg. Ce nom... Cette voix... Ces yeux... Seren n’eut plus alors aucun doute.

Alric ?

Fort heureusement pour elle, elle n’avait pas parlé fort et le voiturier s’éloignait déjà pour remonter à sa place et dégager le véhicule. Aussi, personne ne l'avait entendue.
Si de loin ses parents ne pouvaient rien y voir, la douce enfant ne cachait pas sa surprise en découvrant l'identité de celui à qui elle était venu donner sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Alric de Vareg
Ancien
Ancien
Alric de Vareg

Nombre de messages : 297
Âge : 26
Date d'inscription : 12/03/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: Re: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitimeLun 16 Sep 2013 - 21:48

L'air surpris qui s'afficha sur le doux visage de Seren suffit à remplir son hôte d'un plaisir aussi intense que puéril, la joie d'avoir réussi à piéger une personne, de l'avoir fait douter jusqu'à la dernière seconde! Elle avait prononcé son nom avec une intonation imprécise, de la surprise certes, mais pas que... Un peu de peur, un peu de joie sans doute, rien qu'Alric ne pouvait lire dans ses yeux. L'ensemble était des plus émouvant, bien qu'aucune mièvrerie n'aurait pu empêcher le seigneur des lieux d'aller jusqu'au fond de sa pensée.

-"Oui Seren, j'ai demandé votre main à votre père, il a accepté. Nous serons mariés rapidement, demain peut-être. Vos parents ne savent pas que nous nous connaissons, ne faîtes semblant de rien."

Le chevalier se félicita d'avoir éloigné toute la famille et les invités suffisamment loin pour que sa voix ne porte pas dans l'air froid ambiant, laissant les importuns dans le doute sur la nature de leur échange. Comme tenir longuement la main d'une jeune dame n'était pas convenable, Alric lâcha celle de Seren quand la demoiselle fût descendue avec Léandre dans des linges, bien au chaud. Le voir fît plus que tiquer le maître des lieux, mais il parvint à se contenir en serrant les dents.

-"Vous voilà chez vous désormais ma Dame, j'espère que ces lieux vous plairont autant qu'à moi... Les questions viendront plus tard."

Sans attendre plus que de raison, le seigneur mena sa future épouse jusqu'à ses parents et les invités, qui attendaient tous patiemment dans le froid d'hiver, bien que plus léger dans cette partie du monde. Tous attendaient avec impatience un petit discours de Cyprien ou d'Alric, mais aucun des deux ne semblait vouloir faire le moindre commentaire... En désespoir de cause, ce fût notre héros qui annonça que tout le monde pouvait rentrer dans la grande salle se mettre au chaud à la table dressée pour l'occasion.

-"Mes chers amis, mes pairs, aujourd'hui sera un jour de fête, mais bien peu de choses comparées à demain! Sustentons-nous puis allons tous nous reposer, je crois que nous le méritons bien après cette longue mais fructueuse attente!"

En vérité il ne comprenait pas un mot sur trois de ce qu'il disait, mais la réaction des présents suffit à lui faire comprendre qu'il avait frappé juste, tous se précipitèrent à sa suite dans la grande salle, couverte de rubans et de couleurs pour l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
Seren de Vareg

Nombre de messages : 137
Âge : 32
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: Re: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitimeMar 17 Sep 2013 - 19:55

La pauvre enfant n'en croyait pas ses oreilles. Il avait demandé sa main ? Lui ? Etant donné qu'en d'autres circonstances il aurait pu être son beau-frère, jamais cela ne lui serait venu à l'idée. C'était même impensable dans l'esprit de la jeune fille que cet homme puisse vouloir d'elle comme épouse.
Avant que Seren ne puisse sortir de sa torpeur, Alric l'attira vers la foule qui s'était amassée devant l'entrée du fort-monastère. Elle reconnut un grand nombre de visages comme appartenant à sa famille. Elle les avait déjà vu, pour la plus part de visu, pour les autres en portrait. Tout le monde entra et la jeune fiancée fut à nouveau entraînée par le de Hortelant après qu'une servante qu'on lui présenta comme étant une nourrice ne prenne son fils de ses bras. A peine avait-elle le temps d'observer les lieux sur son passage. Elle n'aurait probablement pas le temps de s'en imprégner avant de le mariage...

Les choses semblaient déjà aller trop vite pour elle. A peine arrivée, elle découvrait le visage de son futur époux, ce qui soulevait un certain nombre de question dans son esprit, puis on l'entraînait devant les invités et enfin dans une grande salle toute décorée. Là, tous l'abordèrent les uns après les autres, y compris ceux qui ne daignaient plus lui adresser la parole depuis son déshéritage. C'était étrange de voir comme elle pouvait tout à coup se retrouver au centre de l'attention alors que la tendance était plutôt à se détourner d'elle il y a à peine quelques mois. Était-ce dû à son mariage ou à son amitié avec la Baronne ?
Où était-elle d'ailleurs ? C'était donc sa couturière qui est descendu de voiture après elle ? Elle le lui avait prêtée pour confectionner sa robe ? La Baronne viendrait-elle venir ? Non ? Pourquoi, était-elle souffrante ? Enceinte ! Oh, magnifique, quelle bonne nouvelle ! Ils ne manqueraient pas de lui envoyer quelques lettres de compliment ! Seren restait coi devant tant de fourberie et de malveillance.
Fort heureusement pour elle, tous n'avaient pas des idées aussi sournoises. Les plus proches parents de la belle montrèrent un soulagement sincère à l'idée de la savoir à nouveau sous la protection que conférait le titre de noblesse et rendait grâce à la Baronne pour la gentillesse qu'elle avait démontré à son égard.
Régulièrement, la jeune fille se retournait, comme cherchant quelque chose. Elle regardait partout pour tenter de trouver son fils comme s'il avait échappé à sa surveillance... Puis elle se souvenait qu'elle avait été contrainte de le confier à cette inconnue à l'entrée et elle reprenait le cours des conversation, un peu distraite.

Tout se passait comme si sa simple venue avait déclenché une gigantesque avalanche et la pauvre enfant ne savait plus trop où donner de la tête. Le Dame de Milahn sortit alors de nulle part et réclama que sa fille l'accompagne un instant pour régler une question ou deux concernant la célébration du mariage et attira sa progéniture dans le couloir. Il n'en était évidemment rien. La mère de Seren cherchait simplement à la mettre un peu à l'écart, le temps pour elle de souffler. Elles marchèrent quelques instants puis elles s'arrêtèrent devant une porte.

-Nous ne pouvons pas rester mais je voulais te rassurer.

La Dame ouvrit alors la porte sur la servante en train de veiller sur son fils. Elle jouait avec lui et cela semblait beaucoup l'amuser. Seren se sentit soulagée et resta à le regarder quelques secondes. Ce fut elle qui referma la porte : mieux valait qu'il n'ait pas le temps de la voir. La séparation un peu brutale de tantôt avait déchiré le cœur de la jeune enfant tandis que Léandre s'était mis à pleurer. Il allait bien, c'était le principal.
Seren sourit à sa mère en guise de remerciements et cette dernière le lui rendit. La pause était courte mais la fiancée était au cœur de toutes les attentions et son absence serait vite remarquée.
Revenir en haut Aller en bas
Alric de Vareg
Ancien
Ancien
Alric de Vareg

Nombre de messages : 297
Âge : 26
Date d'inscription : 12/03/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: Re: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitimeVen 20 Sep 2013 - 22:12

Si près mais pourtant si loin... Seren avait voyagé une semaine, Alric avait attendu bien plus pour la revoir et le jour de leur réunion voilà ces nobles venus se répandre en salutations et autres politesses d'usages. Dans un tel brouhaha le maître des lieux ne savaient plus où donner de la tête et c'est éprouvé par l'ambiance qui s'apparentait à un champ de bataille que le chevalier discutait tactiques défensives avec un obscur noble d'une vieille noblesse d'épée. D'ailleurs le terme "guerre" allait comme un gant à la grande salle qui servait de rassemblement: chacun y allait de son petit commentaire, de sa petite vantardise, de sa petite pique contre un rival... On s'y battait avec plus de cruauté que dans n'importe quel affrontement que l'ex-mercenaire avait pu voir.

Le pire restait l'absence de sa promise, après tout le mal qu'il avait eu à la faire venir, voilà que tout capotait... Par chance, au détour d'un pilier la fine bouille de la demoiselle apparue accompagnée de celle de sa génitrice. Quittant avec mille excuses son interlocuteur, c'est bouillant d'embarras qu'Alric se dirigea vers sa future épouse.. Bien entendu il n'oublia pas de saluer sa mère qui était juste à côté


-"Bonsoir ma Dame, bonsoir Dame de Missède, j'espère que cette réunion vous plaît... Hum, Dame Adélaïde pourrais-je discuter avec votre fille quelques instants? Je voudrais faire connaissance aussitôt que possible, vous pourrez nous regarder de loin, nous serons juste ici."

Embarquant presque Seren, le chevalier l'emporta dans un coin de la salle, le boucan était moins fort ici qu'ailleurs; on ne pourrait toutefois pas les entendre à moins d'être proche.

-"Je pense que vous dois quelques explications Seren... Hé bien oui, j'ai demandé votre main à vos parents et ils ont acceptés de me la donner. Je sais, vous vous demandez pourquoi et je ne saurais pas vraiment quoi répondre... Vous allez me rapporter une belle dot, qui me permettra de m'établir durablement ici, il est vrai mais il y a aussi autre chose... J'aime être avec vous ma Dame, ne me demandez pas pourquoi mais je me sens mieux quand vous êtes là. Et ne vous inquiétez pas pour Léandre, la nourrice qui s'en occupe a déjà eu des enfants et de l'avis général des serviteurs c'est la meilleure pour cette tâche."
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
Seren de Vareg

Nombre de messages : 137
Âge : 32
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: Re: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitimeVen 20 Sep 2013 - 23:00

Les deux Dames revinrent bien vite sur le champ de bataille, autrement l'absence de Seren aurait vite été remarquée. Peut-être certains la cherchaient-ils déjà.
A peine arrivées, les deux femmes furent accostées par le futur époux. La jeune femme ne put s'empêcher de se sentir un peu fautive d'être quitté la pièce sans prévenir. Alric ne sembla pas s'en apercevoir, trop pressé qu'il était de vouloir lui parler. Il demanda aussitôt à sa mère la permission de lui parler en privé. Adélaïde accepta et rejoignit Cyprien qui se tenait à quelques pas seulement. Il n'y avait rien à craindre d'une discussion en publique, même si le regard du couple se porta de temps à autres sur eux.

Seren suivit Alric et écouta son explication quant à sa demande en mariage. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il veuille lui exprimer ses raisons, bien qu'elle aurait sans doute eu des questions à lui poser. Elle n'avait toutefois pas eu le temps de les préparer.
Le Seigneur aborda tout d'abord la question de l'argent. C'était bien peu romantique... mais prévisible. La seule manière que son père avait de lui trouver un époux était bien évidemment d'augmenter sa dot. Déjà bien généreuse à l'origine pour le propriétaire d'un petit domaine tel que Vareg, elle devait être digne d'un Duc à présente.
Puis, Alric évoqua une autre raison... qui semblait plus importante que celle de l'argent. Il lui confia le malêtre qui l'envahissait lors de ses absence. C'était comme s'il éprouvait des sentiments à son égard. La nouvelle ne parut pas vraiment la rendre heureuse, mais plutôt inquiète et méfiante. Le souvenir de Joshua (ou de Félix, peu importait son nom) était bien encré dans sa mémoire, tout comme le mal qu'il lui avait fait. Depuis, elle évitait tous ceux qui lui faisaient la cour par peur de se retrouver dans la même situation.

Ne jouez pas de moi, mon Seigneur...

Impossible pour elle de croire qu'il pouvait être sincère. Certes, Alric était déjà bien engagé sur le chemin du mariage, c'était officiel et tout était fin prêt, mais sa peur était toujours là et la simple idée qu'il puisse tenter de lui jouer ce tour lui causait bien des souffrances. Elle avait pourtant limité ses sentiments pour lui, comme pour tous les hommes, à la simple amitié par peur de souffrir.

Son fiancé tenta ensuite de la rassurer concernant son fils et la servante qui s'en occupait. Une question toutefois demeurait. Serrant les dents, elle se risqua à l'évoquer. Après tout, cela faisait sept jour que cette interrogation, comme beaucoup d'autres, la tourmentait et hantait ses nuits, l'empêchant de trouver le sommeil.

Oui, ma mère m'a conduit à lui. Cette femme a l'air très bien. Léandre était en confiance.
Qu'est-il convenu le concernant ?
Revenir en haut Aller en bas
Alric de Vareg
Ancien
Ancien
Alric de Vareg

Nombre de messages : 297
Âge : 26
Date d'inscription : 12/03/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: Re: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitimeLun 30 Sep 2013 - 19:27

Une impression de tristesse submergea Alric quand la Dame rejeta sans se gêner ses avances et sa déclaration. S'il avait osé il aurait pu en pleurer, mais ce n'était ni digne d'un homme, ni d'un futur marié! Et encore et toujours cette peur pour son enfant... Mais que craignait-elle pour un bâtard né d'un monstre suite à un piège? Alors pourquoi par tous les dieux avait-elle tant peur pour cette semi-monstruosité?

-"Votre enfant ne risque rien tant que je suis ici Seren, j'ai ordonné qu'il soit protégé et traité comme se doit de l'être le fils de ma future épouse. Mais nous aurons tout le temps de parler de son avenir plus tard, venez, vos parents s'impatientent."

Sans plus tarder, il invita sa compagne à le suivre pour retourner auprès de Cyprien et Adélaïde qui semblaient davantage satisfaits qu'inquiets. A eux deux Alric leur adressa une petite révérence.

-"Nous allons bientôt passer à table, j'espère que le repas vous conviendra, seigneur de Milahn vous siégerez à ma droite votre charmante épouse près de vous, Dame votre fille à ma gauche."

Lentement mais sûrement le banquet se mettait en place. L'ensemble avait coûté un bras à Alric qui avait bien pris soin de l'inclure dans la dot sous couvert de construction des écuries. Comparé aux fastes des cours baronnes ce festin devait être bien fade, cela étant on ne se trouvait pas ici dans un palais mais une enceinte militaire.

Seren à sa gauche, le père à sa droite, le chevalier riait abondamment des plaisanteries que ses futurs vassaux lui envoyaient quelques places plus loin. On en était au deuxième plat, du sanglier salé servi avec du vin d'Erac -comment l'avait-on trouvé? Mystère.- quand le seigneur sentit qu'il était temps de s'entretenir avec sa future épouse de quelque sujet concernant le futur. Il devait toujours faire croire qu'il ne la connaissait pas, cela dit.


-"Ma Dame, je ne veux que votre bien et celui de votre enfant mais cette terre, bien que riche en ressources, est dure et austère. Ma ville sera avant tout une garnison, un Ordre de Chevalerie, car les arts n'ont jamais été mon fort. Peut-être vous sentirez-vous capable de pallier au manque de culture de Vareg? Vous me rendriez un grand service."
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
Seren de Vareg

Nombre de messages : 137
Âge : 32
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: Re: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitimeLun 30 Sep 2013 - 20:56

Seren vit bien le désarrois se dépeindre sur le visage d'Alric tandis qu'elle lui refusait son cœur. Elle n'eut toutefois pas l'occasion de l'interroger plus avant. Le Seigneur répondit à la question de son fils et l'attira jusqu'à ses parents avant de lancer un appel aux estomacs.
Toute la troupe partit alors à la conquête de la salle à manger, les futurs mariés en tête.

Il n'y avait pas que la dot qui avait servit cette réception. Le trousseau de la jeune femme était composé de linge de maison, de table brodé mais aussi d'assiettes de porcelaine et de couverts en argent. Voilà de quoi égayer un peu l'univers militaire du Grand Maître, lui apportant dans le même temps une touche féminine des plus appropriées au vu des circonstances.

Tandis que le repas se poursuivait et que Seren observait d'un regard plein de sens la manière dont certains dévoraient leur sanglier (la Cour de Missède et d'Ysari lui semblant alors bien loin), Alric se tourna à nouveau vers elle afin de lui parler un peu du rôle que pourrait devenir le sien en ses terres. Le Seigneur connaissait son goût pour les arts et la culture et son choix lui apparut tout à fait approprié. Au moins ne ferait-elle pas partie de ses épouses qui ne sont là que pour faire bonne figure et procréer.
La douce enfant sourit alors à son fiancé de la manière la plus sincère qui soit.

Je vous remercie d'avoir pensé à moi pour un tel projet, mon Seigneur. Je serais honorée d'apporter ma pierre à l'édifice que vous allez tenter de bâtir ici.
Et...


Attention à vos propos, vos parents sont à portée d'écoute. Tout comme le reste de l'assemblée d'ailleurs.

J'espère ne pas vous avoir froissé ce tantôt. Ce n'était nullement dans mes intentions. Comprenez que je m'étais résignée à tout autre chose et que mon esprit fait barrage là où mon cœur serait enclin à vous croire.
Il faut du temps et des soins pour qu'une fleur meurtrie retrouve son éclat passé.


Là. On ne pouvait pas faire plus flou pour quelqu'un n'ayant pas suivi la conversation précédente !
Espérons qu'Alric comprendra le message...
Revenir en haut Aller en bas
Alric de Vareg
Ancien
Ancien
Alric de Vareg

Nombre de messages : 297
Âge : 26
Date d'inscription : 12/03/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: Re: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitimeMar 1 Oct 2013 - 22:07

Un voile lumineux se jeta sur l'esprit du chevalier quand sa promise choisit de lui sortir une phrase mystérieuse pour lui faire partager son avis sur les sentiments de son futur mari. Plus ils parlaient et plus Alric en était certain: cette femme serait une épouse idéale, son esprit n'avait n'égal que sa beauté et sa culture serait de toute première utilité dans les temps à venir.
Sur l'instant il lui aurait pris la main dans la sienne, lui aurait sourit tout en lui déclarant sa flamme... Mais les parents n'étaient pas loin et tant qu'ils n'étaient pas mariés se toucher était prohibé. Retenant un soupir d'agacement, le seigneur piqua sans douceur de son couteau dans un épais morceau de viande qu'il croqua avec avidité. Cette saveur qu'avait le sanglier... Peut-être bien que seule celle du cerf lui était supérieure! Cependant toute beauté avait sa part de laideur et le sel disposé sur le plat donnait soif, très soif... Forçant Alric à vider son verre de vin d'un trait pour calmer la sécheresse brûlante qui lui torturait le gosier.

Ne remarquant pas les moues désapprobatrices des gens du Sud "cultivé", le guerrier enleva un bout de viande malencontreusement coincé entre deux molaires. Sa tâche vaillamment accomplie il se tourna vers sa fiancée.


-"Je ne peux que comprendre, belle Dame. Gageons toutefois que par la suite nous saurons nous apprécier l'un l'autre, ça nous rendra l'existence plus simple!

Mais il me semble que l'on amène le dessert. Régalons-nous puis dansons un peu, nous parlerons de la date du mariage plus tard."


La tarte en question ne tarda pas à arriver, du moins l'ensemble de tarte, car il y en avait des ventres à combler! C'était une pâtisserie toute simple, des tartes aux pommes et au miel, un met classique mais que chacun appréciait! Et on mangea avec appétit jusqu'à ce que les ménestrels ne commencent à jouer les danses et que le visage de chaque invité s'éclaire...
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
Seren de Vareg

Nombre de messages : 137
Âge : 32
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: Re: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitimeMer 2 Oct 2013 - 22:52

Alric semblait avoir compris le message et paraissait bien plus satisfait de la réponse de sa future épouse. Se pourrait-il que ses sentiments soient sincères ? C’est la question qui taraudait à présent l’esprit de la jeune femme. Être aimée de son époux, voilà bien de quoi la rassurer quant à son avenir. Elle ne pouvait cependant lui promettre que ses sentiments seraient un jour partagés.

Seren détourna légèrement le regard devant la vision du Seigneur mordant dans un bout de viande planté au bout d’un couteau. Il s’agissait certes d’un noble mais le temps semblait lui avoir fait davantage adopter les coutumes d’un soldat. Parler à voix forte à des personnes assises à l’autre bout de la table, croquer à pleines dents dans la nourriture… La jeune femme se sentait bien loin de la Cour d’Ysari où tout n’était que distinction et beaux langages. Tout du moins aux yeux de la belle enfant.
Au moins lui donnait-on l’occasion de contribuer à donner un peu de prestige et de savoir-vivre à ce domaine militaire dans son rôle d’épouse. Il y avait fort à parier qu’elle aurait beaucoup à apporter mais aussi qu’une quantité importante de travail l’attendait. Après tout, à lui seul, le couple pouvait être amené à recevoir pas moins de deux Barons et leurs épouses.

Le repas s’acheva et le bal s'ouvrit.
Alors que Seren s'apprêtait à se lever pour sortir de table, un chevalier l'approcha. Celui-ci lui tendit la main, requérant l'honneur de pouvoir danser avec la future Dame de Vareg. La jeune fille se tourna vers Alric, l'interrogeant du regard. Après qu'elle ait obtenu son accord, elle posa sa main dans celle du chevalier et le suivit jusqu'à la piste de danse. Là, elle ne dansa pas avec un, ni deux mais au moins d'une dizaine de chevaliers différents. Tous voulaient approcher celle qu'ils devraient bientôt défendre, la future maîtresse des lieux, l'épouse de celui qu'ils avaient juré de servir. Seren avait comme le sentiment de n'être qu'un objet convoité... Un jouet. Et cela ne lui plaisait pas vraiment, bien qu'elle le cacha avec succès.
Après un moment, on arrêta une nouvelle fois le duo de danseurs alors que la jeune femme avait cessé de compter le nombre de partenaires qui avaient défilé devant elle. Se tournant vers le nouveau candidat, elle découvrit son visage avec bonheur.

-Mon oncle !

-Ahah ! Seren. Chère nièce.

L'homme, grand et visiblement plus jeune que son frère aîné, prit les mains de la future mariée et baisa sa joue.

-Quel bonheur de te revoir. Mais, nous ne pouvons rester au milieu de la piste sans danser. Te sens-tu suffisamment en forme ?

Seren lui sourit pour toute réponse. Ils prirent alors position et reprirent là où la belle s'était arrêtée.

-J'ai souvent pris des nouvelles auprès de ta mère. Je suis heureux que ton chemin ait rencontré celui de personnes prêtes à te mettre à l'abri. Cette Baronne doit beaucoup t'aimer.

-Nous sommes amies, en effet.

Sebasté jeta un rapide coup d'oeil vers le futur époux de sa nièce.

-Je suis sûr qu'il saura t'aimer aussi. Il est vrai qu'il... peut parfois se montrer un peu rustre mais...

Seren eut un petit rire. Apparemment, il avait dû observer la même scène qu'elle un peu plus tôt au dîner. Cela n'avait rien de malveillant : Il ne cherchait nullement à se moquer dudit Seigneur mais simplement à amuser sa nièce. Elle avait traversé nombre d'épreuves qu'il n'était même pas en mesure d'imaginer bien qu'il soit au courant de tout. Il savait pour son prétendant, son accouchement plus que risqué, sa déchéance, son travail au Temple de Sybrondil... Après tout cela, elle avait bien mérité un peu de bonheur et c'était bien tout ce qu'elle souhaitait.

-Il ne tiendra pas longtemps devant ta beauté, ta bienveillance et ta douceur naturelle.

Les de Milahn s'échangèrent un sourire tendre puis le regard lumineux de la jeune femme se tourna vers son fiancé.

-Tu n'as plus de raisons de douter de l'issu de tout ceci cette fois. Tous les invités sont déjà là et le contrat est signé. J'imagine que tu n'as pas beaucoup eu l'occasion de faire connaissance avec lui ?

Seren se contenta de répondre d'un signe de tête.

-Bien. Vous allez en avoir l'occasion. Avec la danse, les gens ont tendance à se montrer moins oppressants.

Sebasté s'arrêta de danser et prit la main de sa nièce. Il la guida à travers la foule de couples qui défilaient sur la piste pour la mener jusque devant Alric.

-Mon Seigneur, je suis un peu fatigué. Cela vous ennuierait-il de prendre soin de ma nièce un moment ?


Maestro !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alric de Vareg
Ancien
Ancien
Alric de Vareg

Nombre de messages : 297
Âge : 26
Date d'inscription : 12/03/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: Re: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitimeSam 5 Oct 2013 - 14:34

La vision de cette cruche de vin vide emplissait d'une tristesse de poivrot le pauvre Alric de Hortelant, l'alcool commençait à faire effet sur sa cervelle fatiguée par les préparatifs et ses jambes lui semblaient avoir été clouées à sa chaise. Avec un soupir de satisfaction il se laissa retomber sur le dossier de son fauteuil pour sombrer dans une somnolence éthanolisée... Par malheur la voix bourrue d'un inconnu tira le seigneur de sa rêverie, avec mauvais grâce il tourna la tête pour voir Seren à côté d'un homme plus âgé, qu'on lui avait présenté comme étant son futur oncle par alliance. Quelle famille...

-"Je n'ai aucun problème à m'occuper de ma future épouse, vous pouvez me la laisser sans crainte."

Avec mille et une difficulté, il se releva de sa chaise, maudissant les dieux d'avoir inventé l'ivresse, pour le plus grand chagrin des hommes. Il offrit un sourire à sa fiancé avant de tendre la main vers la sortie.

-"Si vous me permettez je ne suis qu'un piètre danseur et j'ai sûrement trop profité du vin pour vous offrir un moment agréable. Mais si vous le désirez je peux vous faire visiter le château, je suis certain qu'un chaperon ne tardera pas à nous suivre..."

Quelques secondes plus tard, le duo était sorti, deux servantes de la famille de Milhan non loin derrière eux. Le cloître n'était pas recouvert de neige, mais il avait un air légèrement sinistre dans le couchant débutant. La terre était encore meuble mais l'absence de fleurs se faisaient ressortir, avec un peu de patience on pourrait faire de cette entrée de temple sans âme un petit jardin parfait pour la réflexion.

-"Voyez ma Dame, ce que vous pourrez faire ici. Tout n'est que terrain nu et triste, les paysans n'ont guère le temps de s'occuper d'autres choses que de leurs récoltes. Vous pourrez donner les instructions nécessaire pour transformer ce lieu en un havre de paix, j'en suis certain."

La balade continua jusqu'au milieu du chantier à présent désert, à l'exception de quelques contremaîtres qui faisaient le tour des installations en bois non terminées, sans doute dans le but d'en vérifier la conformité par rapport aux plans prévus. Aucun d'entre eux ne semblaient prêter attention au couple non loin, absorbés qu'ils étaient par leur travail.
Entre tout ces bâtiments se tenait une grande cour de terre nue et aplatie, Elle devait bien faire sa quarantaine de mètres de long, au bas mot.


-"C'est ici que tout se fera. L'entraînement des gardes et des hommes-d'armes, les tournois, la livraison des fournitures, les bals quand la nef intérieure sera trop petite... Peut-être aurez-vous des idées pour l'utiliser aussi?"
Revenir en haut Aller en bas
Seren de Vareg
Humain
Seren de Vareg

Nombre de messages : 137
Âge : 32
Date d'inscription : 24/04/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 17 ans
Niveau Magique :
L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: Re: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitimeDim 6 Oct 2013 - 12:40

Alric ne semblait pas vraiment dans un état normal. Sans doute avait-il abusé de la boisson au lieu de venir faire la conversation à quelques invités, ce qui aurait normalement été la conduite à tenir.

Seren accompagna son fiancé dans les méandres de l’ancien monastère, suivis par deux servantes jouant le rôle de chaperons. Aussitôt, il la conduisit au cloître, une cour rectangulaire autour de laquelle s’étendait un préau dont les arcades donnaient une vue pleine sur ce futur jardin d’intérieur. Quatre de ces arcades permettaient d’y accéder.
Loin de le trouver sinistre, la belle parut émerveillée. Elle imaginait déjà ce qu’elle pourrait faire de ce lieu. Elle avança pour quitter l’abri offert par le cloître et évoluer dans cette cour qui ne demandait qu’à être aménagée. Elle fit quelques pas, observant les lieux. Il y avait un petit lopin de terre à chaque angle, formant des arcs de cercle, ainsi qu’un plus grand et rectangulaire au centre.

Elle commença alors à décrire ce qu’elle s’imaginait. Des bancs pourraient être installés de long des arcades. Il existait des fleurs pour chaque saison, cet endroit serait être fleurit en permanence. Au centre du lopin de terre rectangulaire, on pourrait planter des arbustes. Cela couperait un peu l’espace. En retirant quelques pavés et en plaçant un montant de fer, des plantes grimpantes pourraient être ajoutées à chaque entrée de ce petit havre de paix.
Oui, Seren se l’imaginait déjà. Cet endroit serait magnifique.

Elle se retourna vers Alric, souriante.

Vous me trouverez souvent ici.

Le Seigneur l’invita à poursuivre la visite. Il la mena jusqu’à un autre espace de terre. Celui-ci aurait toutefois bien d’autres usages, le premier étant un terrain d’entraînement pour ses hommes. Pour répondre à la question d’Alric, Seren lui sourit.

Pour des activités culturelles et artistiques sans doute. J’y réfléchirais.

La nuit tombant sur le futur couple, ils durent se résigner à arrêter la visite pour ce soir. Alric ramena sa future épouse auprès de ses parents puis les conduisit tous trois jusqu’à leurs appartements. Il les informa que Léandre était dans la pièce d’à côté avec sa nourrice puis il les quitta. Seren alla observer son fils en train de dormir quelques minutes et, enfin, alla se coucher. La fatigue qui s’était accumulé depuis plusieurs jours ne tarda pas à avoir raison de son esprit déjà plus apaisé que la veille et elle sombra rapidement dans un profond sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Alric de Vareg
Ancien
Ancien
Alric de Vareg

Nombre de messages : 297
Âge : 26
Date d'inscription : 12/03/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: Re: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitimeDim 6 Oct 2013 - 19:03

L'obscurité avait recouvert de son voile la commanderie de Vareg. Tout les invités avaient rejoins les quartiers où ils devaient parfois un peu s'entasser, sans doute cela porterait-il préjudice à la réputation de l'endroit mais dans sa naïveté Alric ne doutait pas une seconde que ses compères comprendraient la situation... Et puis ce soir il y avait bien d'autres choses à faire que de se poser la question de l'étiquette: il y avait une décision à prendre.

La nuitée devait être bien avancée car les étoiles étaient presque basses dans le ciel et on n'y voyait goutte, même à la faible lueur du feu de bois que le seigneur avait fait allumer dans la cheminée de sa chambre. La réflexion se faisait intense dans la caboche étroite du Grand Maître, il allait bientôt unir sa vie à celle de Seren... Mais aussi à son fils, une idée autrement plus difficile à supporter. Comment en effet supporter de recueillir l'enfant bâtard d'un frère félon et assassin? Inconcevable pour n'importe quel esprit civilisé! Chaque fois qu'il y pensait, un nouveau plan pour s'en débarrasser germait dans l'esprit du chevalier: la noyade accidentelle, le meurtre par un fou, la disparition soudaine... Mais pourquoi pas les trois à la fois? Il se faisait tard, tout le monde dormait... Oui, s'il parvenait à être assez discret... Qui le soupçonnerait, lui, le maître des environs? Bon soit ce n'était absolument pas dans son idéal de justice que de faire cela, mais cet enfant venait d'un monstre, sans doute en deviendrait-il un par la suite. Combien de vies Alric sauverait-il en l'éliminant?

Rapidement il enfila une cape à capuchon ainsi que des habits de fourrure et d'une épée et se dirigea à pas discrets jusqu'à la pièce adjacente à la chambre de Seren, là où logeait la nourrice de l'enfant... La porte entrebâillée s'ouvrit sans un bruit sur la faible lueur de la bougie maintenant mourant que la servante avait dû allumer avant de s'endormir. Le berceau trônait non loin, avec à l'intérieur le bout de chou endormit. Sans un bruit, l'ex-mercenaire se saisit du chérubin dans ses draps pour l'emporter, refermant la porte derrière lui. Les rares gardes éveillés qui le virent passer ne firent aucun commentaire, d'ailleurs qui aurait osé remettre en question les actes de son seigneur?

La mécanique pont-levis n'étant encore terminé, c'est sans peine ni alerte aux gardes qu'Alric passa les douves vides pour continuer d'un pas large vers sa prochaine destination: la rivière.
Même ici la nuit semblait rendre maléfique chaque chose, le moindre rocher ou la broussaille solitaire s'en trouvaient inquiétants et même le ronronnement mielleux de l'eau avait des allures de gargouillis démoniaque. Ils étaient seuls tout les deux, l'enfant et l'adultes, près du courant bientôt meurtrier. Quelque chose restait pourtant à accomplir, cette petite créature devait comprendre le pourquoi de sa mort. Comme pour entendre les dernières paroles de sa courte vie, le bébé ouvrit les yeux et bâilla tristement.


-"Tu n'as juste pas de chance Léandre. Tu es né au mauvais endroit, au mauvais moment."

Aussi paisiblement que s'il écoutait un barde chanter, Alric s'assit sur un roc non loin.

-"En d'autres circonstances, si Félix n'avait pas essayé de me tuer, j'aurais pu te considérer comme un fils, je t'aurais entraîné, je t'aurais élevé pour que tu deviennes un parangon d'honneur et de vertu. Tu aurais porté mes couleurs ainsi que celles de ta mère jusqu'aux confins du monde, avec tes demi-frères tu aurais réparé les injustices, tu nous aurais aidé à trouver les jeunes hommes les plus valeureux pour les marier à tes demi-sœurs. Au lieu de ça... Tu vas mourir aujourd'hui, car tu es né d'un monstre fratricide. J'en suis désolé tu t'en doutes.
Adieu, jeune Léandre, j'espère que tu ne m'en voudras pas."


Le chevalier leva les yeux vers la rivière... Et son regard s'arrêta net. Là, sur l'autre rive, derrière des buissons, deux énormes yeux jaunes l'épiaient.

L'invité aux dents longues [PV Seren] Wolfeyes

Des yeux de loup, mais nettement plus grand que tout ceux qu'il avait jamais vu, son sang ne fit qu'un tour: cette créature n'était pas ordinaire et son épée ne le sauverait pas.
Il bondit de sa chaise minérale, lame dans une main et enfant dans l'autre, pour commencer sa course vers le château. Il fût stoppé net par un ensemble de branches qui semblaient s'être placée magiquement devant lui, barrant le passage. Derrière les grondements du monstre se rapprochaient, on l'entendait baver d'envie à l'idée de mettre à mal les intrus qui avaient l'audace de s'aventurer sur son territoire... Ne réfléchissant à cet instant plus que pour sa survie, Alric taillada sans tarder le bois et le feuillage qui pensaient le retenir. Ils ne tardèrent pas à céder et le seigneur des environs fonça à tout allure vers sa demeure salvatrice, tentant d'ignorer au mieux les arbres qui lui fouettaient le visage et les bruits de pattes qui étaient tout près...

Vareg lui apparut comme une vision miraculeuse, incarnation de la force de l'homme contre la bête! Il rejoignit exténué la Commanderie, mais une question restait: les loups sont bien plus rapides que les humains alors... Pourquoi ce monstre ne l'avait-il pas dévoré? Il n'aurait eu aucun mal à le faire...
Se rendant bien vite compte que le petiot était encore dans ses bras, qu'il lui souriait et qu'il avait l'air de vouloir jouer, le chevalier eût un sourire désabusé.


-"Il faut croire que les dieux ne veulent pas te voir mort... Soit, je t'élèverai donc. Mais attend toi à me maudire toute ton adolescence."

En désespoir de cause, il passa le cloître pour ramener Léandre dans sa chambre et pouvoir enfin rejoindre son lit. Cette créature n'était pas naturelle, ni "normale", elle était bien plus... Il lui faudrait un mage, ou plusieurs. Comprendre ce que le village allait devoir affronter serait primordial.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'invité aux dents longues [PV Seren] Empty
MessageSujet: Re: L'invité aux dents longues [PV Seren]   L'invité aux dents longues [PV Seren] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'invité aux dents longues [PV Seren]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'invité aux dents longues [PV Seren]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Les Invités de mon père [DVDRiP]Comédie dramatique
» TH + la vie est courte, souris tant que t'as des dents.
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché de Soltariel :: Comté de Sybrondil-
Sauter vers: