AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et la dague grise devint lame noire [ Liliana ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naïm Arjah
Drow
avatar

Nombre de messages : 288
Âge : 27
Date d'inscription : 22/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 356
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Et la dague grise devint lame noire [ Liliana ]   Jeu 10 Oct 2013 - 8:26

La Maison des Ombres.

Mystère et noirceur étaient le voile de cette fière et immense bâtisse qui regroupait les membres du groupe le plus craint de la cité sombre : La Dothka. Dirigée par Bahei'Laskross, celle-ci préfèrait à la gloire la discrétion des ombres. Les combats dont la Dothka se chargeait venaient aux oreilles de quelques privilégiés, et leurs conséquences étaient bien souvent inéluctables. Une prise de pouvoir, le début ou la fin d'une guerre, la mort d'un leader... Tout cela faisait partit de l'engrenage de Puy d'Elda et la réputation de l'armée d'assassins ne leur avait jamais fait défaut. Les âmes présentes ici étaient comme invisibles, forgées par les ténèbres et douées de talents de discrétion hors normes. Naïm, nouvelle lame noire de la Qu'ellar d'veldrin ne dérogeait pas à la règle, bien que son poste lui donnait bien plus de responsabilités.

Leur repère était installé dans une cavité naturelle située dans le sixième niveau du Puy. Ce qui n'était autrefois qu'un amas de pierre et de stalagmites était devenu un impressionnant bâtiment aux courbes voluptueuses. Les ténèbres eux-mêmes semblent se fondre sur les murs extérieurs. Ecarté des autres constructions du sixième niveau, un silence angoissant hantait la quiétude de ce lieu. Aussi somptueuse que dangereuse, la Maison des Ombres regorgeait de sombres secrets dont parfois, même les lieutenants comme Naïm n'avaient idée. Ce dernier déambulait dans les couloirs des Velg'lam, effectuant une ronde qui lui permettait de mettre à jour ses connaissances sur la disposition complexe des habitations.

Il arrivait désormais au second niveau, qui ne se trouvait non pas dans le bâtiment principal sculpté dans la stalagmite, mais dans la roche même de la cavité où la Dothka sommeillait. Le bureau de la lame noire se situait ici, protégé par une porte enchantée que seuls ceux dont les yeux étaient entraînés pouvaient discerner dans la pénombre. A l'intérieur, la surface de la pièce était bien plus grande qu'une habitation normale et celle-ci arborait une tapisserie aux couleurs sombres, qui plongeait la salle dans une ambiance pesante. Il n'y avait aucun lit, seulement des chaises et des fauteuils en cuir, dont l'un dépassait à vue d'oeil les autres, celui situé derrière le grand bureau en fer forgé de Naïm.

Sur la table étaient posés plusieurs objets assez mystérieux, dont une grande boule de verre entourée de longues griffes noires dont chaque doigt était orné d'un rubis scintillant. Ici et là, un rapport de mission et une lettre d'un espion à son service, qui lui obtenait régulièrement des informations. Sur le mur derrière le bureau, trônaient dagues, cimeterres et épées aux inscriptions elfiques, naines, noirelfiques, toutes les armes acquises par le Velve Renor durant ses différentes batailles et missions.

Lorsqu'il était présent en ces lieux, Naïm était fièrement posté sur sa chaise, analysant ou transperçant du regard chaque personne respectivement conviée, ou assez folle pour venir le déranger. Il ne perdait jamais de vue l'objectif qui était le sien, prendre la place du Barra dès que l'occasion se présenterait. L'idée de diriger la Dothka d'une main de fer lui était délicieuse, comme le soulignait le sourire cynique qu'il arborait à cet instant.

Revenir en haut Aller en bas
Liliana
Drow
avatar

Nombre de messages : 88
Âge : 24
Date d'inscription : 31/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  132 ans
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Et la dague grise devint lame noire [ Liliana ]   Jeu 10 Oct 2013 - 18:02


    « Tes nouveaux appartements sont-ils à ta convenance ? »

    La voix avait retenti dans le dos de Naïm. Se retournant, il vit une elfe sombre aux yeux de pourpre qui s'avançait hors d'un coin d'ombre de la pièce. Il aurait pu jurer qu'elle ne s'y trouvait pas il y a quelques instant encore. Sans faire plus de cas de son intrusion dans l'espace privé de la lame noire, Liliana faisait mine d'observer les lieux avec intérêt.

    « Tu es bien installé en tout cas, de ce que je peux voir. Ça doit te changer de tes nuits à dormir par terre dans la nature. »

    L'elfe noir avait ce sourire ironique et ce regard légèrement provocateur qu'elle affichait lorsqu'elle se moquait de quelqu'un. Et pour cause, Naïm ici présent restait pour elle le mercenaire bravache et opportuniste qu'elle avait recruté pour une mission en territoire humain il y a un an de cela. L'ironie du sort voulait que les deux anciens de la Maison des Ombres aient travaillé ensemble sans connaître la nature véritable de l'autre, et le destin les réunissait désormais à nouveau sous le toit de la Quellar d'veldrin.

    En réalité avait-elle découvert, Naïm devait sa situation actuelle à un coup de chance remarquable. Lieutenant des velg'laren à l'époque où Rhagan Maar était encore maître de la Dothka, il avait quitté celle-ci peu après la mort du seigneur Tebryn, avant-dernier roi du Puy. Quand à Liliana, il ne l'avait jamais rencontré en ces murs puisque le propre départ de la drow avait précédé de peu son arrivée dans les rangs des assassins. Un départ qui d'ailleurs aurait du être sans retour. « Quiconque entre dans la Quellar d'veldrin y sert jusqu'à la mort », tel était le credo des ombres. Les déserteurs s'exposaient à une traque sans pitié ainsi qu'une vie de fuite, ne pouvant plus fermer les yeux sans craindre de se réveiller avec le tranchant d'une lame sur la gorge.

    Pourtant il y avait des exceptions, et Liliana était bien placée pour le savoir. Aussi, lorsque Naïm était revenu, peu de ceux qui étaient en droit de réclamer sa tête lors de son départ se trouvaient encore en place. La plupart étaient eux-même morts et enterrés. Ses états de services en revanche se trouvaient toujours consignés dans le grand Livre des Ombres, et Bahei'Laskross n'avait vu aucun inconvénient à le réintégrer dans ses anciennes fonctions, ce d'autant plus que l'une de ses lames noires venait malencontreusement de trouver la mort lors d'une récente mission. Quelle chance décidément pour ce brave Naïm...

    Liliana vint s'appuyer d'un air nonchalant contre le bureau de l'assassin, jouant distraitement avec la boule de verre qui trônait sur celui-ci.
    « Quelle surprise de te revoir ici, mon cher Naïm. Tu aurais pu me parler de ton passé chez les ombres lors de notre précédente rencontre... »
    Elle-même s'était naturellement bien gardé de rien lui révéler sur ses propres lien avec la Dothka. Et la sombre aurait considérée son congénère comme le dernier des idiots s'il s'était osé à lui confier une telle information.

    Un sourire taquin sur les lèvres, l'elfe noire fixa de ses prunelles de braises le velg'larn toujours assis sur sa chaise.
    « On t'a informé de qui j'étais, j'espère ? Je suis Liliana Zarffyn, gardienne des secrets de la Dothka. Les yeux qui voient à travers l'ombre, et les oreilles qui écoutent par delà les portes closes. Je sais tout ce qui se passe en ces murs, et beaucoup de ce qui se passe en dehors...  Si tu es perdu, jeune sombre, n'hésite pas à venir me voir. Je me ferai un plaisir de t'indiquer le chemin » ajouta-t-elle avec un clin d’œil.

    Il était le nouveau venu, l'opportuniste venu reprendre une place abandonnée. Elle était l'ancienne, bien intégrée et donc en position de supériorité par rapport à lui. Chacun de ses mots, chacun de ses regards semblaient le dire encore et encore. En réalité pourtant, son retour à la Maison des Ombres n'avait précédé que de quelques mois celui de Naïm. Mais cela, le jeune assassin ne pouvait pas le savoir. Il le découvrirait sans doute sous peu, en discutant avec d'autres membres de la Dothka. En attendant, Liliana comptait bien profiter autant que possible de l'ignorance de son confrère.
Revenir en haut Aller en bas
Naïm Arjah
Drow
avatar

Nombre de messages : 288
Âge : 27
Date d'inscription : 22/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 356
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Et la dague grise devint lame noire [ Liliana ]   Ven 11 Oct 2013 - 5:52

Une voix étrangement familière avait surgit des ombres de la salle annexe.
Il sentait déjà le regard rouge vif aux reflets bleutés de la sombre planer sur sa nuque et si cette impression ne l'intimidait guère, elle ne l'enchantait pas non plus. Loin de montrer un quelconque signe d'intérêt, Naïm s'avachit un peu plus sur son siège et posa ses deux pieds sur la table comme si rien n'avait entaché sa soirée de repos. Sa voix pourtant vint naturellement succéder à celle de son ancienne employeuse.

- Je vois qu'ils te plaisent en tout cas.

Les retrouvailles ne suscitèrent pas un émoi incroyable étant donné qu'une intrusion dans son domaine n'était pas une chose qui faisait plaisir au fier Ar'jah. Mais il prit sur lui, de par leur mission commune par le passé et du fait qu'il ignorait encore tout d'elle, notamment la façon dont elle s'était introduite ici et la raison qui faisait qu'elle avait l'air étrangement sereine devant la nouvelle lame noire. Elle contempla les lieux avec un intérêt feint qu'un membre de la Dothka reconnaissait entre mille, puis d'un sourire dont il se rappelait lui fit une petite cure de rappel. Il répondit aussitôt.

- Je m'adapte rapidement à mon environnement, comme tu peux le voir...

Il la dévisagea comme pour lui montrer qu'elle ne l'impressionnait pas malgré ses petits tours de passe-passe, et qu'elle avait eut raison sur un point lorsqu'il travaillait pour elle : il avait du potentiel et de l'ambition. C'est ce qu'il avait prouvé en décrochant ce poste délicat et accompagné de grandes responsabilités au sein de la maison des ombres. Pourtant la discrétion restait de mise et son air calme n'en démentait pas. Il ne savait pas ce qu'elle savait, et n'était donc pas en mesure de trop se mouiller pour le moment.

Liliana était pour lui jusqu'à présent cette guerrière tenace qui ne lâchait rien sur le terrain. Leur dernière mission commune les avait amené à organiser un complot visant à créer une querelle grandissante entre les humains et les sylvains, ce qui avait plus ou moins fonctionné. Il l'avait pensé lieutenant d'un régiment de l'armée à l'époque, ou encore simple cavalière autoritaire. Mais tout portait à croire qu'elle avait un rôle au sein même de la Dothka, ce qui prouvait encore une fois à notre jeune gradé que les apparences étaient incroyablement trompeuses.

- La surprise est partagée, ma chère Liliana. J'ai l'impression que toi et moi avons bien plus en commun que cette petite mission en Alonna... Je me trompe ?

Les révélations qui suivirent ne l'étonnèrent guère. La gardienne des secrets, rien que ça... Ainsi elle détenait la clé des secrets les plus mystérieux de la Quellar d'veldrin... Le Barra devait entretenir des relations privilégiées avec elle. Il tenterait de s'en servir tôt ou tard.

- Je n'ai jamais été autant à ma place qu'ici. L'atmosphère est si familière... C'est comme vivre à nouveau dans les grands souterrains de la cité, sauf que j'en suis un des maîtres désormais.

Avoir grandit dans les ombres faisait de Naïm un élément idéal pour s'élever au sein de la Dothka. Il n'avait rien à cacher après tout, et son passé d'esclave ne l'effrayait plus. D'ailleurs bien des personnes en avaient eu écho, il ne s'en était jamais caché puisqu'il ne risquait rien après être monté si haut. Son affranchissement avait été, en quelque sorte, son ambition foudroyante.

S'extirpant de ses pensées, il se leva de son fauteuil et fit lentement le tour de la pièce, croisant quelques fois le regard de sa congénère, sans changer l'intonation de sa voix qui restait la même pour chaque mot, comme s'il lisait le chapitre d'un livre à l'une de ses élèves.

- Tu es simplement venue me souhaiter la bienvenue, où tu veux me confier quelques secrets bien croustillants ? J'aurais moi aussi quelques révélations à te faire, des choses dont tu ne pourrais soupçonner l'existence tant elles sont enfouies au plus profond de mon esprit... A moins que la gardienne des secrets de la Dothka sache lire dans les pensées ?

Il s'arrêta devant elle, la fixant du regard, et saisit la main baladeuse pour l'écarter de l'objet sur le bureau.

- Ce n'est plus toi qui mène la danse.

Revenir en haut Aller en bas
Liliana
Drow
avatar

Nombre de messages : 88
Âge : 24
Date d'inscription : 31/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  132 ans
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Et la dague grise devint lame noire [ Liliana ]   Lun 21 Oct 2013 - 15:03


    La noirelfe sourit à son congénère, qui la tenait toujours par le poignet. Ses yeux de braise fixaient les iris dorés de l’assassin, dont le visage était maintenant très près du sien. Assez près pour l’embrasser… ou pour lui planter une dague entre les côtes.

    « En es-tu si certain, Naïm Arj'ah ? » murmura-t-elle d’un air énigmatique. « Peut-être avons-nous simplement changé d’air...  »

    Quelques secondes s’écoulèrent encore avant qu’il ne la lâche, et elle se recula avant de rajuster les quelques mèches blanches qui lui tombaient devant le visage d’un bref mouvement de tête.

    « Ma présence ici te dérange, peut-être ? » repartit la sombre d’un air faussement innocent. « Si c’est le cas je m’en excuse, je ne suis pas venue ici avec de méchantes intentions. »
    A entendre son ton, rien ne semblait pourtant moins certain…
    « Non, je passais simplement rendre visite à un ancien associé pour lui souhaiter bonne chance dans ses nouvelles fonctions. Même si au vu de ses capacités, je ne doute point qu'il fera une lame noire remarquable. »
    Nouvelle ironie ou compliment sincère ? Comme toujours, l’espionne cachait ses sentiments véritables derrière un voile tourbillonnant de mots et de fumée. Elle se décida finalement à enchaîner :

    « Pour ce qui est des secrets, j’en possède bien quelques-uns en effet. Mais tu te doutes certainement qu’ils ne sont pas gratuits, même pour mes confrères ombres - tant que cela ne concerne pas une de leurs missions. »

    En l’occurrence, ce n’était sans doute pas le cas. Si Naïm abordait le sujet, c’était soit qu’il avait besoin d’une information précise pour son propre compte, soit qu’il pensait en détenir une qui pouvait intéresser Liliana et espérait alors en obtenir quelque chose. Mais c’était là une présomption quelque peu osée car, au petit jeu des secrets, la gardienne possédait souvent au moins un coup d’avance sur les autres…

    « Tu sais que, en tant que Lani d'Szeoussen, j'ai un accès permanent au Livre des Ombres » commença l'elfe noire. « Le seul endroit où sont consignés les actions et les exploits passés de nos agents. Les tiens y sont toujours inscrits, et ils ne sont pas des moindres. »
    Elle marqua une pause.
    « Néanmoins... Je n'ai pu m'empêcher de remarquer en parcourant ces pages que de nombreuses périodes de ton service ici restaient inexplicablement non-renseignées dans les registres. Des passages vides, durant lesquels personne ne semble savoir ce que tu as fait ni où tu te trouvais... Je me demande ce qui se passerait si quelqu’un l’apprenait. On poserait sans doute des questions, chercherait à en savoir plus. Peut-être découvrirait-on même des choses que tu ne voudrais pas voir ébruiter… »

    Liliana laissa quelques secondes à Naïm, le temps qu’il saisisse bien la portée de ce qu’elle venait de lui sous-entendre.

    « Alors, que disais tu déjà au sujet de certaines révélations à me faire ? » demanda-t-elle, son éternel joli sourire sur les lèvres.

    Un coup d’avance. Cela ne signifiait pas tout savoir. Cela signifiait juste savoir ce qu’il fallait, ainsi que savoir comment s’en servir pour en apprendre plus. A Naïm à présent de décider s’il souhaitait entrer dans la danse. Car pour l’instant, il semblait bel et bien que c’était toujours elle qui menait…
Revenir en haut Aller en bas
Naïm Arjah
Drow
avatar

Nombre de messages : 288
Âge : 27
Date d'inscription : 22/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 356
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Et la dague grise devint lame noire [ Liliana ]   Mar 22 Oct 2013 - 16:30


Le rapprochement soudain de la sombre donna à Naïm une forte envie de l'embrasser ou de l'étrangler, voir les deux sous l'impulsion. Mais rien n'en fit puisqu'elle s'éloigna finalement de lui en dégageant les mèches blanches qui cachaient son joli minois, sous l'oeil observateur de l'assassin qui se demandait encore ce qu'elle était venue chercher ici... Quelques compliments hypocrites -ou pas- plus tard, Naïm se détourna d'elle un instant et sortit d'une étagère une bouteille de vin, et deux verres qu'il s'empressa de remplir aussitôt avant d'en tendre un à sa congénère.

- Dans ce cas là, trinquons à mon nouveau poste ! Gloire à la lame noire ! fit-il en levant son verre avant de l'engloutir cul sec.

Par Uriz que ce vin était fort et bon, et il le savourait aussi vite qu'il savourait sa victoire personnelle au sein de la Dothka, ce grade dont il s'occuperait des fonctions rapidement. Pour l'heure il tentait encore et toujours de déchiffrer le mystère Liliana. Les secrets dont elle parlait si fièrement, en avait-il quelque chose à faire au fond ? Quel était son intérêt là-dedans ? Et ainsi donc apparaissait dans la conversation le Livre des Ombres... Un sacré recueil visiblement, qui monopolisa toute l'attention de notre sombre, focalisé sur les lèvres de la gardienne des secrets. Quelques analyses plus tard le voilà qui répliquait :

- Liliana... Ma chère Liliana. Crois-tu que quelques obscures actions passées entacherons un dossier que toi-même tu reconnais remarquable ?
Et, douce pénombre, qui me jugera maintenant qu'il n'y a plus de Souverain, et que les potentiels prétendants au titre devront fort probablement compter sur mon aide et ma complicité pour y parvenir ? Le Barra m'a lui-même nommé à ce poste et je doute qu'il revienne sur sa décision.


Il saisissait pour sûr la portée des propos tenus par Liliana, une portée qui pour lui correspondait à celle d'un bras de nain. Il n'était pas effrayé, loin d'être intimidé, plutôt sceptique quant à ses paroles et au fait qu'elle paraissait si sure d'elle... Soit, il est vrai que quelques unes de ses missions, ou de ses rôles tenus par le passé, accompagnés par sa complicité avec Tebryn Rylint'ar, n'avaient rien de bien gratifiant pour lui aux yeux du Barra qui aurait alors des raisons de se méfier de lui, mais il était convaincu qu'on ne le sanctionnerait pas pour des actes datant d'une époque ou la cité avait un tout autre gouvernement, et où son rôle n'avait fait que refléter le manque d'ordre et de logique dans la politique de Puy d'Elda, qui avait changé depuis.

Mais qui chercherait à en savoir plus, après tout ? Qui s'en souciait vraiment ? Sa place désormais était ici et il faudrait lui arracher les tripes pour le déloger de la maison des ombres. C'était sa maison, et ce depuis bien plus longtemps qu'on ne l'imaginait. La Dothka avait énormément d'influence sur la cité drow. La gardienne des secrets, détenait des secrets, oui. Mais ne se mettrait-elle pas en danger elle-même en prenant le risque de les divulguer ? L'idée trotta un instant dans l'esprit de Naïm. Quoi qu'il en soit, il restait dans le doute, et ce n'était pas bon, il devait absolument palier à cette situation et trouver la solution. Dans l'immédiat. Sinon il allait arracher la tête de quelqu'un.

- Si tu effaces de ton registre cette période me concernant, et que tu me jures de ne jamais l'évoquer, j'accomplirais pour toi une tâche, n'importe laquelle, en retour.

Il la fixa avec cette fois-ci beaucoup plus de sérieux qu'auparavant, avant d'ajouter:

- J'étais l'assassin de Tebryn Rylint'tar. Son bras armé. Personne n'était au courant à part sa femme... Mais le Barra de l'époque me soupçonnait et me reprochait de ne pas jouer franc jeu avec lui. C'est pour cette raison qu'à la mort de Tebryn, Illistyn a refusé que je réintègre la Dothka, tout comme Naerth qui l'a soutenu. Ces idiots ont même pensé que j'étais responsable de sa mort avant de trouver la preuve évidente qu'il s'agissait d'un suicide. Les temps ont changés, il serait malheureux de réveiller les vieux démons..

Il prit la bouteille de vint et but au goulot, la vidant en quelques gorgées et attendit la réponse de Liliana.
Revenir en haut Aller en bas
Liliana
Drow
avatar

Nombre de messages : 88
Âge : 24
Date d'inscription : 31/05/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  132 ans
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Et la dague grise devint lame noire [ Liliana ]   Lun 28 Oct 2013 - 19:31


    Imperturbable, comme toujours. En surface, la nouvelle lame noire ne laissait penser en rien que le petit chantage de Liliana pouvait réellement l’affecter. Mais sa réponse, aussi décontractée fut-elle, montrait bien que ce n’était pas tout à fait le cas…

    « N’importe quelle tâche ? » s’étonna l’elfe noire avec un sourire. « C’est là contracter une dette bien importante pour cacher quelque chose qui, selon tes dires, ne peut plus te nuire d’aucune façon. Je me demande bien quel est ce secret qui ne te fait pas peur, et que pourtant tu tiens à cacher… »

    La curiosité, bien entendu. C’était elle qui motivait la plupart des actions de Liliana, elle qui l’avait poussée à parcourir le Livre des Ombres en quête d’informations sur Naïm. Et bien que l’espionne ait obtenu ce qu’elle était venu chercher - un prix pour son silence - sa curiosité elle, n’était toujours pas satisfaite.

    Elle ne le resta cependant pas longtemps.

    « L’ombre attitrée du Seigneur du Puy ? »  Un léger sifflement s’échappa des lèvres de la sombre. « Voilà une attribution fort honorable… et délicate à la fois. »

    Ce n’était pas ce à quoi elle s’était attendue. Liliana comprenait à présent que cette information ne risquait probablement pas de coûter sa vie ni même sa place à la nouvelle vevlve renor, mais que d’un autre côté il n’était pas à son avantage qu’un tel savoir arrive aux oreilles d’autres hauts représentants de la Dothka. Et en particulier à celles du Barra…

    L’elfe noire observa un instant Naïm, sa bouteille encore à la main. Il y avait de l’amertume dans sa voix, elle l’avait senti. Probablement que le sombre n’avait jamais réellement digéré d’être ainsi mis à l’écart malgré ses services irréprochables… Mais ainsi allait la vie dans les sombres galeries du volcan d’Elda. Les puissants décidaient de manière non-équivoque, et se faire écarter pour des raisons de tendances politiques était un risque qui planait sur la tête de chacun d’entre eux. Néanmoins, Liliana ne put s’empêcher d’éprouver un peu de compassion pour ce qu’avait subi l’ancien assassin royal.

    « Tout ceci restera entre nous » finit-elle par lâcher au bout d’un moment. « Je ne toucherai pas au Livre des Ombres, mais il faudrait de toute manière que quelqu’un en fasse une étude approfondie et ciblée pour découvrir ton secret. »
    Autant dire que personne ne le remarquerait jamais. Elle était bien la seule à se préoccuper des volumes poussiéreux des registres entreposés dans l’arrière-chambre de la bibliothèque…

    « Je te laisse à présent à tes nouvelles occupations, lame noire. N’oublie pas la faveur que tu me dois, je saurai y faire appel en temps et en heure. »

    Liliana se dirigea vers la porte et l’ouvrit, prête à partir. Elle se retourna vers son confrère, qui se trouvait toujours assis derrière son bureau. Le verre qu’il lui avait servi y trônait toujours, intouché.

    « Bonne chance à toi, Naïm Ar’jah. Puissent Uriz et Tesso te sourire… »  lui dit-elle en guise d’adieux, un regard malicieux accompagnant ces dernières phrases.

    L’instant d’après, elle avait disparue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et la dague grise devint lame noire [ Liliana ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et la dague grise devint lame noire [ Liliana ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fine fleur et fine lame, un détonnant mélange !
» What Else?
» Quand une lame noire tombe sur la louve... (ou le contraire ?) [PV Amy] [TERMINE]
» Archives des demandes de meitous
» LiNeerlay Tor'Ar - Lame noire de la Dothka

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda-
Sauter vers: