AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Où l'on croise le fer et passe le fer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1611
Âge : 23
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Où l'on croise le fer et passe le fer   Ven 25 Oct 2013 - 17:51



    La Dragonne Vierge,  navire de 24 mètre de longueur pour 9 de large trompait dans les eaux calmes non loin de la côte de Velmone, le port de pécheurs de la ville ne pouvant accueillir la caravelle celle-ci avait donc jeté l’ancre à quelques centaines de mètre. Ce navire marchand aux couleurs vives et gaillardes appartenait à Simèon et sa cargaison devait être précieuse pour que des reîtres aux manteaux pourpres y circulent avec les marins. Ils attendaient tous les bateaux de pécheurs et les chaloupes pour débarquer les marchandises et se rendre à La Lanterne Grise quémander les services de Damoiselle Shaïe. Ce n’est qu’en début d’après-midi que les embarcations réquisitionnées arrivèrent au niveau de la Dragonne, le capitaine Alfonso Ptite-Bedaine aboya des ordres  dans un jargon mélangeant la langue commune et l’oliyan et l’un des marins ouvrit la porte des cales pour faire sortir une colonne d’hommes et de femmes habillés d’une unique enveloppe de lin rapiécées et nu-pied. Pieds et mains liés, une laisse les reliait les uns aux autres, deux reîtres les firent descendre sur une chaloupe et les rejoignirent dessus pour regagner la rive. Le même manège fût répété plusieurs fois, au final ce fût deux cents hommes et femmes, pas d’enfants, qui débarquèrent à Velmone. Simèone d’Anoszia les accueillit avec un large sourire et clapant des mains. Sur ce qu’on pouvait appelait des quais, le benjamin de la fratrie en sélectionna une trentaine qui prirent la route du palais escorter d’une quinzaine de miliciens armés. Le reste c’est à La Plazza Del Mercato, anciennement appelé La Coloque Di Escravos qui portait bien son nom, qu’ils se rendirent en vu d’être vendu aux riches bourgeois et nobles de la cité. Quelques badauds curieux assistaient depuis les quais au premier débarquement d’un convoi d’esclaves depuis le décret royal l’interdisant, et les luttes de l’archonte en vu d’éliminer ce trafic humains sur le comté. Mais le marchand qu’était Simèon, ainsi que sa Corporation, jouissait de l’autorité de son frère et profitait de son nouveau décret pour remplir les caisses et celle de la famille et être le premier marchand d’esclave d’Ydril et peut être de la péninsule avec Soltariel qui en avait introduit également. Mais chaque chose en son temps, aujourd’hui Ydril demain le monde. Ces esclaves, ils les avaient achetés à un prince marchand pour la plupart et le reste à un drow qui revenait d’un raid en zurthanie. Les prochaines fois, il irait lui-même les cueillir et comptait installer un comptoir à Thaar en vu de faire proliférer sa nouvelle entreprise. En fin de journée, marins et mercenaires profitèrent des joies de la terre ferme, moissonnèrent les donzelles à La Lanterne.      
   


    Au surlendemain c’est avec les mêmes chaloupes qu’ils regagnèrent le navire marchand. A bord de son vaisseau Simèon était l’unique maitre, et en maitre il avait une bien plus belle cabine que son capitaine. Au terme d’une routinière traversée La Dragonne amarra au port de Thaar auprès de deux autres galéasses appartenant au péninsulaire, La CroqueDaim et La Jouteuse. Les employés au service du marchand avaient jeté l’annonce clamant qu’une bourse salarierait tout mercenaire souhaitant prendre part aux expéditions de l’ydrilote sur les terres orientales pour une chasse à l’homme, à ne pas s’y méprendre il s’agissait de cueillette d’esclaves. A tous le rendez-vous avait été donner devant l’écurie de la Trinité près de l’auberge des Trois Soudards où Simèon avait fait l’acquisition de canasson en vu de l’expédition, s’il était marchand il prendrait plaisir à surveillait de loin le bon déroulement de son entreprise nouvelle.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Où l'on croise le fer et passe le fer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» Que ce passe-t-il dans le tome 9 ?
» petit croise bichon frisé donné gratuitement(departement 44)
» Pour comprendre ce qui se passe en Haiti.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: