Partagez
 

 Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)

Aller en bas 
AuteurMessage
Angelina De Draycan
Humain
Angelina De Draycan

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) Empty
MessageSujet: Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)   Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) I_icon_minitimeMer 26 Mar 2014 - 0:18

Elle était de retour depuis seulement 24 heures et avait grand mal a reprendre les marques d'une routine facile. La vie au manoir, le calme, un lit, des repas, la sécurité des murs, tout cela était bien différent de ce qu'elle avait connue ces 8 dernières années. Sa chambre avait beau être celle de jadis, son lit avait beau être accueillant et recouvert des ours en peluche qui d'ordinaire la réconfortaient tant. Elle ne parvenait qu'a tourné encore et encore, dans l'incapacité de trouver le sommeil.

Il y'avait bien sur le fait d’être de retour dans ce grand manoir vide, il y'avait aussi la crainte des cauchemars mais plus encore, il y'avait le manque d'un certain capitaine. Un capitaine qu'elle avait passée 8 ans de sa vie a chercher, qu'elle avait retrouvée par le plus grands des hasards, avec qui elle n'avait passée alors que quelques heures, mais qui lui manquait désormais comme si ils ne s'était jamais quittés auparavant. Il serait bientôt la .. Du moins passait elle tout son temps a s'en convaincre depuis l'instant ou ils s'étaient séparés quelques jours plus tôt. Qu'elle autre option avait t'elle ? C’était soit y croire, soit ... Non, il viendrait.

Frustrée de ne pouvoir trouvée le sommeil, bien que ce soit sans doute mieux, car sans la présence du capitaine, elle serait une proie facile pour les cauchemar. Elle abat un point rageur sur les oreillers, avant de se lever prestement. Elle s'approche de sa coiffeuse, croisant son propre reflet dans le miroir. Ses longs cheveux, légèrement ondulés de par les chignons qu'elle leur imposait, tombent en cascade le long de son dos. Une longue étoffe de satin finement brodée, épouse son corps en une délicieuse tenue de nuit .. Elle peinait a se reconnaitre. Pourtant c'était bien elle.

Elle n'avait jamais été très féminine, hormis la nuit. Son seul petit plaisir, les étoffes de satins douces et froides. Brodées et colorés. Donc rien d'étonnant a la tenue de nuit qu'elle portait ce soir la. Rien si ce n'est le fait qu'elle n'en avait plus portée depuis 8 longues années. Elle grimace a sa propre vue, se demandant si elle a bien fait de revenir, si cette vie la peut encore être la sienne. Si des lambeaux de ce qui reste d'elle et de son existence, elle peut construire quelque chose de nouveau. Qu'elle chose qui la mènera a nouveau vers le bonheur. Elle en est la dans ses pensées quand un coup discret se fait entendre a la porte. Elle enfile un délicat peignoir de satin, celui assortit a sa chemise de nuit, de la même couleur d'un blanc pure, puis va ouvrir. Se trouve sur le pas de la porte, une femme replète aux cheveux grisonnant. Agnés la cuisinière du manoir Solaria depuis toujours et la gouvernante d'Ange dans sa prime jeunesse. A sa vue, toute trace d’inquiétude disparait.

Mlle Ange, pardonnez mon intrusion.

Il n'y a pas de mal Agnés, je ne dormais pas. Un quelconque soucis dont vous désireriez me fait part ?

Non, non Mlle rien de tel. Il est juste qu'un Jeune Sire d'Anoszia est ici. C'est l'intendant qui m'a prévenu de son arrivée, il l'a conduit au salon et m'a fait vous demander.

Un jeune Sire D'Anoszia .. Oschide. Ange sent une bouffée de soulagement et d'affection la traversait. Son vieil ami. Le seul qu'il lui soit resté durant toutes ses années d'errances. Ils avaient vécus tant et si peu ensembles. Il avait été le preux chevalier venue la sauver, le goujat qui avait tenté de lui voler un baiser, la victime d'une de ses gifles. Ensembles ils avaient bravés la mort et sauvés bons nombres d'innocents, puis il y'avait eu les lettres. Une chaque année depuis 8 ans. A l'évocation de ce souvenir, elle se sent légèrement mortifiée. Ces lettres avaient étés un bien, la maintenant en vie de par une promesse a respecter, mais aussi un mal de par tout ce qu'elle y avait raconté. Quand vous pensez que vous ne reverrez jamais quelqu'un et la solitude aidant, c'est si facile de laisser courir les mots avouant ainsi tout un tas de choses que vous n'auriez jamais laissée vous échapper d'ordinaire.

Elle soupire doucement, puis se rend compte qu'Agnés la fixe. Elle se secoue mentalement. Au final qu'importe ses lettres. Elle avait décidée d'aller voir Oschide le plus vite possible afin de l’informè de son retour et voila qu'il venait a elle .. Mais comment l'avait il retrouvé ? Dans le fond cela aussi importait peu. Dans l'immédiat, tout ce qui comptait c'est qu'il soit la. Elle avait tant de choses a lui dire, tant de remerciements a lui offrir et tellement de questions a lui poser. N'écoutant que cela, elle franchie sa porte rapidement, s'élance dans le couloir les pied parfaitement nus, dévale les escaliers 4 a 4 et arrive le sourire aux lèvres dans le salon, prête a retrouvé son vieil ami. Sauf que quand l'intendant s'écarte, bien qu'elle reconnaisse le regard bleu familier, le jeune homme qui lui fait alors face n'est pas Oschide. La voila mortifiée, resserrant la fine ceinture qui retient les pans de  son peignoir d'une main crispée, elle reste un instant interloqué. L'intendant prend alors la parole non sans lui avoir adressé au préalable un regard réprobateur sur la façon dont elle était arrivée.

Damoiselle, si vous me permettez, Sire D'Anoszia est sur les routes depuis un moment et désirerait passé la nuit ici, je l'ai informée que nous devions avant toute chose en référait a votre personne.

Pendant que l'intendant parle, son regard  a elle ne quitte pas le jeune homme qui lui fait face. La blondeur des cheveux aurait pu laisser quelques doutes, mais le regard lui n'en laissait aucun. Ainsi dont c'était la l'un des jeunes frères d'Oschide, elle ne s'était pas attendu a cela. C'était la une surprise de taille, mais pas celle espérée. Au final ce n'était peut être pas plus mal se convainc t'elle finalement en reprenant contenance. Cela lui permettrait peut être d'obtenir quelques informations avant de revoir Oschide, qui de mieux qu'un de ses jeunes frères pour la renseigner ? De nouveau souriante, quoi qu'un peu gênée, elle tend sa main vers le jeune homme.

Veuillez pardonné la façon quelque peu cavalière de mon entrée. Erreur involontaire de ma part du au fait que l'on m'a annoncé un jeune sire d'Anoszia. Je m'attendais de ce fait a ce que ce soit Oschide et non ce que je suppose être un de ses jeunes frères. Pour les formes d'usage, permettez moi de me présenter, je suis Ange, l'actuelle occupante du manoir familiale.

Elle avait dit tout cela, le plus naturellement du monde d'un ton chaleureux et amical et sans doute aussi un peu pour cacher sa gêne. Elle se rend compte seulement après coup qu'elle aurait pue malgré elle en dévoilée trop. Hors on l'avait mise en garde contre le nouveau pouvoir en place, lui disant de se montrer fort prudente. Bien qu'elle ne comprenne rien au fait qu'elle pourrait être perçue comme une menace, elle avait malgré tout décidée de se faire discrète, ce qui dans le fond lui convenait bien. Mais quel danger pourrait il y'avoir dans le fait que ce jeune sire d'Anoszia soit au courant de son retour ? C'était la le frère d'Oschide, il devait dont bien tenir un peu de lui .. En ce cas, elle ne risquait rien. Du moins l’espérait elle, car si il ressemblait au patriarche des Anoszia, du moins ce dont elle gardait souvenirs,  alors les ennuis ne feraient que commencer. Elle chasse cela de son esprit et reprend d'une voix toujours avenante.

Qu'est ce qui vous amène ici en cette nuit ? Y'aurait il quoi que ce soit que nous puissions faire pour vous, hormis bien sur vous proposez le gite et le couvert ?

Elle aperçoit Agnés arrivait et se glisser non loin de l'intendant. Pourquoi les fixaient ils de la sorte, droit comme des piquets et terriblement sérieux ? Ah oui bien sur. C'était cette histoire de chaperons encore et toujours. Bon sang savaient ils qu'elle venait de passer 8 ans dehors seule et dans des endroits plus terrifiants qu'elle ne leur avouerait jamais. Elle se retient de lever les yeux au ciel, car ils ne sont pas seuls et elle a deja sans doute fait suffisamment forte impression sur leur visiteur. Elle se promet néanmoins de leur parler au plus vite. Elle n'est certainement pas rentrée pour se voir a nouveau mettre en cage .. D'autres avaient essayés cela ces dernières années et dans de bien pires cages que celle la. Si elle était parvenue a s'en échappée, elle y parviendrait encore plus aisément pour celle que représentait un manoir luxueux. Qu'ils ne se figurent pas que ces 8 années l'avaient changée, car ils se tromperaient lourdement. Enfin si elle avait changée, mais pas en ce qui concernait ses aspirations dans le fait d’être une petite noble bien comme il faut .. Ou plutôt dans le fait de ne pas l’être.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
Arichis d'Anoszia

Nombre de messages : 1618
Âge : 25
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) Empty
MessageSujet: Re: Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)   Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) I_icon_minitimeMar 1 Avr 2014 - 21:02

Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) 956748OctoberdetailbyceruleanviiCopie
Sysiphe d'Anoszia
Un ululement fit hennir le cheval sur lequel trottait Sysiphe. Perchée sur sa branche, la chouette suivait de son regard perçant le chevalier et sa monture alezane. Elle ulula encore et pencha sa tête blanche sur le côté intriguée par ce voyageur seul. Battant majestueusement de ses ailes, elle prit son envol pour suivre le plus jeune des Anoszia, encore un autre ululement qui agaça le cheval. Puis alors qu’un manoir apparut devant eux, une souris des champs réquisitionna toute l’attention de la chouette qui se désintéressa des deux êtres pour fondre sur sa proie. La chasse venait juste de commencer pour elle ce soir.

Sysiphe lui était épuisé, il aimait prendre la route seul depuis son adoubement. Son père n’a jamais été contre cela auparavant. Il n’était que le dernier fils d’un vicomte, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Il avait insisté, parlant d’une dernière faveur avant de prendre la route vers Alonna et se battre aux côtés de son ainé. Lucrezia, sa jumelle avait mal prit son envie de prendre les armes. Elle se faisait tellement de soucis pour lui mais en même temps elle était fière que leur père lui fasse assez confiance pour qu’il porte la bannière de la famille. Sysiphe était son champion à elle, durant les tournois il portait ses couleurs à elle, devant leurs sœurs il la défendait elle, devant le monde il l’aimait elle.

Aux portes du manoir il montra son écusson, l’emblème des Anoszia s’était fait connaitre ici en Soltariel avec la campagne de l’Aphelain. Une campagne durant laquelle il avait été occupé à tenir un fort que personne n’avait attaqué pendant que ses cousins et Oscario se couvraient de gloire. Les gardes le firent rentrer et l’intendant le cueillit ensuite pour le faire patienter dans un salon.

La maitresse des lieux arriva en trombe, vêtu d’un peignoir et les pieds nus. Sysiphe arqua un sourcil d’étonnement devant tant de malséances. Le « Damoiselle » de l’intendant l’informa sur la condition de la femme devant lui. Elle devait être une noble déchue de ses titres mais pas de ses possessions, le manoir dans lequel elle vivait trahissait une gloire passée et son entretien ne devait plus être aussi primordial qu’auparavant, puis rien que le nombre de gardes rencontrait depuis montrait que ce n’était pas une si importante personne qui vivait là.  

Vraisemblablement cette femme s’attendait à quelqu’un d’autre. Amusé de tels changements d’expression sur son visage. Elle s’excusa de son entrée, au moins savait-elle reconnaitre ses égards de conduite, et révéla connaitre son ainé, Oschide. Sysiphe attrapa sa main tendu et déposa un baiser en la regardant sur ses doigts.


« C’est à moi de vous présentez mes excuses pour me présenter si tard chez une rosière. »

Si elle connaissait Oschide elle ne devait plus être si rosière que ça. Le chevalier sourit à cette pensée puis se présenta.

« On me nomme Sysiphe d’Anoszia Damoiselle Ange. Elle était vieille pour une damoiselle quand même. Je ne suis qu’un humble chevalier qui fait route vers la cité de Soltariel. »

Une vieille femme, une domestique vint se glisser aux côtés de l’intendant et les fixa.

« Le gîte et le couvert seront suffisant à mon cheval et moi. Nous n’aimerions pas abuser de votre hospitalité. »


Dernière édition par Arichis d'Anoszia le Ven 4 Avr 2014 - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
Angelina De Draycan

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) Empty
MessageSujet: Re: Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)   Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) I_icon_minitimeMar 1 Avr 2014 - 21:05

Au final, il ne lui fallut guère bien longtemps pour se détromper elle même des impressions qu'elle avait eu un peu vite. A la façon dont la regarda le jeune homme, elle n'eut pas grand doute sur le jugement qu'il était en train de poser. Faisait il aussi l'inventaire de ses possessions ? Valait elle le coup qu'il daigne prendre de son temps pour lui parler. Si elle ne s'était pas retenu par respect pour l'intendant qui tenait tant aux étiquettes, elle aurait eu bien du mal a contenir son amusement. Ce que les nobles pouvaient se montrés étroits d'esprit parfois .. Non visiblement, ce jeune Anoszia ne ressemblerait sans doute pas a son ainé. Elle en éprouva une grande déception. Se rappelant au final que la plupart des nobles n'étaient pas comme Oschide et aussi qu'elle lui avait probablement un peu forcée la main pour qu'il la voit au delà des apparences.

Elle se retient de sursauter quand il lui prodigue un baise main dans les règles de l'art, elle n'est plus habituée a tant de courbettes. Trop habituer des routes, elle n'avait pas réalisée en tendant la main ce a quoi elle l'invitait. Quelque peu gêné, elle tache de ne rien en faire paraitre et se fait violence pour ne pas lui retirée sa main avant qu'il ne la relâche de lui même.

« C’est à moi de vous présentez mes excuses pour me présenter si tard chez une rosière. »

Rosière .. Ma foi cela ne sonnait pas plus désagréable que damoiselle. Bien que ces façons qu'ils avaient tous de l’appeler depuis son retour commença sérieusement a l'agacer. Elle était une dame, elle était Ange, Angelina au pire .. Non seul Oschide l’appelait ainsi. Bref il était navrant de voir le temps que pouvait perdre les gens a qualifier les autres de ceci ou de cela. Nobles, villageois, hommes, femmes, ils étaient tous des humains .. Mais la noblesse aimait se rependre en courbettes et en manières croyant ainsi asseoir une supériorité qu'elle croyait évidente.

Nul excuses n'ont a êtres donner. Vous ne pouviez rien deviné de ma présence. Elle lui sourie, toujours aimable. Au final la façon dont il la juge possiblement n'a pas grande importance. Il se montre cordiale, elle ferait de même. Puis après tout, ce n'est peut être que la une impression du a ses préjugés contre la noblesse .. Et ce malgré qu'au final qu'elle le veuille ou pas, elle en fasse parti.

« On me nomme Sysiphe d’Anoszia Damoiselle Ange. Je ne suis qu’un humble chevalier qui fait route vers la cité de Soltariel. »

Elle avait dont vue juste, c'était la un des jeune frères d'Oschide. Il était encore bien jeune quand elle avait quitté le manoir. Quel age devait il avoir maintenant. 20 ans, 21 ans peut être ? Elle s'étonna une fois encore de sa blondeur en pensant a la chevelure sombre de son ainé. Mais le regard lui ne trompait pas, ce même bleu. Une différence subsistait, Oschide lui la regardait avec respect et peut être aussi avec un brin d'affection du a tout ce qu'ils avaient traversés ensembles .. Nul doute qu'il n'y' avait rien de tel dans le regard du jeune homme qui lui faisait face.

Croyez bien que c'est un plaisir que de rencontrer un des frères d'Oschide. Dans les formes du moins, il y'aurait eu plus plaisant si il s'était montré moins .. Moins quoi ? Moins noble. Oui, moins noble. Et cela impliquait tout ce qui allait avec bien sur. Jugements, prétentions, orgueil .. A elle de découvrir dans qu'elle mesure ce jeune homme avait hérité de ces traits de caractère propre a sa condition de noble. Avez vous fait bon voyage ? Pure question du aux convenances, elle n'allait tout de même pas lui demandé d'entrée de conversation si il pouvait lui transmettre quelques nouvelles d'Oschide.

C'était tentant pour sur, après tout ce simulacre de convenances n'était la que pour cela. Mais elle ne lui donnerait pas de raisons de douter de qui elle était ou de son appartenance a ces lieux. Il devait se sentir en confiance pour qu'elle puisse obtenir des nouvelles d'Oschide. Cela datait peut être, mais elle aussi avait été élever en parfaite noble. Les courbettes, le protocole, la bienséance et ces nombreuses choses oh combien ennuyantes, elle aussi les maitrisait parfaitement.

« Le gîte et le couvert seront suffisant à mon cheval et moi. Nous n’aimerions pas abuser de votre hospitalité. »

Elle lui sourie. Si elle continuait a sourire de la sorte, elle s'en décrocherait probablement la mâchoire. Mais c'est ainsi qu'agissait les damoiselles, nul doute après sur le fait qu'elles aient l'air parfaitement dépressive même quand elle souriait .. Quand vous en usez trop, le sourire en devenait artificiel. Pas de dangers pour elle qui n'en usait que trop rarement et pouvait donc provoqué un sourire des plus authentiques. De plus bien que non donné en un acte de ravissement, le sourire était sincère. Avoir un lien avec Oschide même infime par le biais de son frère la remplissant de joie. Elle n'oubliait pas que sans lui, elle ne serait pas la aujourd'hui, pas plus qu'elle n'oubliait qu'il était son seul ami.

Elle lui désigne le canapé d'un geste mesuré de la main, parfaites manières que voila. Même pas rouillée pense t'elle se moquant d'elle même intérieurement. Mettez vous a l'aise, je vous pris. Je vais veillée a ce qu'il vous soit préparé une chambre et un repas chaud. Un léger signe de tête, puis elle le laisse s'installer a sa guise. Les courbettes c'était franchement épuisant et ça ne lui avait oh combien pas manqué.

Elle se dirige vers Agnés et l'intendant toujours parfaitement raide comme des piquets a les fixer comme si ils s’apprêtaient a .. A quoi justement ? Pensaient ils qu'ils allaient se sauter dessus sitôt seuls. Elle lève les yeux au ciel, il n'était qu'un bébé. Les courbettes, les convenances cela allait un temps mais il ne fallait pas en abuser, qu'importe ce qu'il en penserait. Il l'avait de toute manière probablement deja jugé.

Agnés voudriez vous faire préparé un repas chaud pour Sir d'Anoszia, je vous pris. Demande ponctuait d'un sourire. Mais pas un de ce sur commande. Agnés acquiesce avant de s'éclipser prestement. Cette docilité la rendait malade mais que pouvait elle y faire. Si elle se rendait en cuisine, Agnés piquerait a nouveau une crise concernant la place des damoiselles et elle n'avait pas le moindre envie d'affronter cela maintenant.

Elle porte ensuite son attention sur l'intendant, vu le regard désapprobateur de ce dernier il sait deja ce qu'elle va demandait, ou tout du moins il sait ce qu'il en résultera et il n'approuve pas, le tout transparait clairement dans son regard. Mais sa docilité et son sens de la serviabilité prendrait le pas sur cela, elle le savait et cette fois c'était a son avantage. Veuillez aller faire préparer une chambre a sir D' Anoszia je vous pris et veillez a ce que l'on prenne soin de sa monture. Il s’exécute bon gré, mal gré, les voila seul.

Elle retourne auprès du bien jeune homme qui l'attends, enfin du chevalier .. Bon sang ils les prenaient si jeune pense t'elle avant de se rappeler que la dernière fois qu'elle avait vue Oschide il avait un peu prés le même age que celui que son frère devait avoir maintenant. L'age comptait peu au final, Oschide avait su se distinguer quand il avait eu sa chance, probable que ce jeune homme ferait de même si il en avait l'occasion. Elle veille a rester a bonne distance de lui, après tout ils sont seuls et il est noble, allait savoir ce qu'il pourrait déduire de la situation.

Si vous me le permettez, j'aimerais prendre quelques nouvelles d'Oschide. En dire suffisamment sans en dire trop voila qui pourrait s’avère plus compliqué qu'il n'y paraissait. D'un fait indépendant de ma volonté, je ne serais pas a un rendez vous que nous nous sommes fixés et j'ose espérée que vous saurez me dire ou il m'est possible de lui faire parvenir un message actuellement.

Savoir ce qu'il tirerait de cela était difficile a imaginée, mais elle pouvait difficilement en dire moins sans risqué qu'il ne consente pas a l'aider et en dire plus sans trop en dévoilé. Même l'art des courbettes a ses limites, mais cela est parfois bien pratique quand vous ne pouvez vous permettre d'aller droit au but.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
Arichis d'Anoszia

Nombre de messages : 1618
Âge : 25
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) Empty
MessageSujet: Re: Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)   Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) I_icon_minitimeSam 5 Avr 2014 - 19:02

Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) 956748OctoberdetailbyceruleanviiCopie
Sysiphe d'Anoszia
Sysiphe n’appréciait pas cette manière que la rosière avait de nommer son frère par son prénom. C’était si familier et si déplacer qu’il se demandait à juste titre quelle sorte d’intimité les deux avaient connu. Le chevalier n’avait jamais entendu dans ce sud le nom d’Ange, un diminutif peut être pour Angelina qui était plus commun. Une autre question le turlupiner, pourquoi en usait-elle ? Vraisemblablement il était tombé sur le manoir d’une noble de petite noblesse ou d’une courtisane entretenu par un richissime seigneur.

Sur son invitation, il s’installa sur l’un des larges fauteuils à disposition tandis qu’elle alla donner ses ordres aux domestiques de la demeure. Le chevalier promena ses yeux sur l’espace offert à lui, et ne s’empêcha pas de comparer tout ceci avec la richesse de la maison familiale. Angelina donc, revint vers lui et s’installa à son tour non loin sur l’un des fauteuils. Pas du tout impressionnée par sa virilité, elle mentionna à nouveau Oschide et lui en demanda de ses nouvelles. Avec un sourire amusé, le plus jeune de la fratrie répondit.


« Il n’est pas un secret que mon frère navigue en ce moment avec sa compagnie royale vers le nord pour mener une campagne avec le Maréchal De Clairssac.Puis avec fierté. Je dois le rejoindre d’ici peu pour combattre à ses côtés. »

Sacré Oschide. Des rendez-vous galant. Un coup d’œil circulaire l’informa qu’ils étaient seul ici, décroisant les jambes il se permit de poser quelques questions par pur curiosité. Angelina n’était vraisemblablement pas une damoiselle comme les autres, puis elle paraissait si vieille pour être encore rosière. Quoi que sa sœur Cornélia ne devait pas atteindre dans longtemps le même stade, heureusement pour elle, un comte est venu demander sa main.

« Excusez ma curiosité mal placé, mais vous vous êtes présenté à moi comme une damoiselle Ange. Je n’ai jamais entendu auparavant ce nom, n’est ce pas un diminutif pour Angelina ? Dans ce cas pourquoi utiliser un diminutif ? Je …Il hésita Je ne comprends pas. »

C’était si peu commun.

« Si ce n’est pas indiscret non plus. Comment avez-vous connu mon frère ainé ? »

Il était curieux et voulait mettre un terme à toutes ses interrogations. Puis la femme devant lui semblait bavarde pour une pucelle, peut être à cause de son statut de vieille fille. Il pouvait se permettre ce genre de question après tout même s’il n’avait qu’une envie, s’affaisser sur un lit.

Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
Angelina De Draycan

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) Empty
MessageSujet: Re: Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)   Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) I_icon_minitimeSam 5 Avr 2014 - 20:21

« Il n’est pas un secret que mon frère navigue en ce moment avec sa compagnie royale vers le nord pour mener une campagne avec le Maréchal De Clairssac.Je dois le rejoindre d’ici peu pour combattre à ses côtés. »

Elle avait en effet entendue parlée d'une guerre qui gronderait bientôt au nord. De ce fait elle aurait du se douter au vu des souvenirs qu'elle avait d'Oschide et du statut qu'il avait du acquérir depuis leur dernière rencontre, qu'il en ferait parti. Une sourde inquiétude vint se fondre sur son cœur, la laissant un instant muette. Pourquoi fallait il qu'après 8 ans, quand elle avait enfin la chance de pouvoir le remercié de l'avoir maintenue en vie, c'est sa vie a lui qui se trouvait être en danger. L'univers dans sa grande cruauté avait un sens de l'humour des plus particuliers. Se pardonnerait elle jamais d'avoir tant tardé a revenir si il devait lui arrivé quelque chose ? Non, elle se refusait de penser a cette éventualité. Oschide reviendrait vivant et alors elle pourrait enfin lui témoigné toute la gratitude qu'elle avait a son égare.

J'espère que l'un comme l'autre vous prendrez grand soin a revenir vivant. Qu'elle absurdité de voir que parfois seule la guerre est apte a protéger la paix.

Elle est parfaitement sincère et pas que pour la sécurité d'Oschide. Elle a beau ne connaitre le jeune Sysiphe que depuis de très courts instants, elle s'est toujours préoccupé du bien être d’autrui, allant le faire bien souvent jusqu’à passer avant elle. Son cœur pleurait a l'idée de tout les hommes qui perdraient la vie sous le cout de la guerre. Ils n'avaient beau être que des étrangers, sa compassion la poussait a s’inquiéter de leurs sorts.

« Excusez ma curiosité mal placé, mais vous vous êtes présenté à moi comme une damoiselle Ange. Je n’ai jamais entendu auparavant ce nom, n’est ce pas un diminutif pour Angelina ? Dans ce cas pourquoi utiliser un diminutif ? Je …Je ne comprends pas. »

Perspicace .. Il n'était pas le frère d'Oschide pour rien. Il en devinait visiblement trop et pourtant il ne semblait pas faire le rapprochement entre ce qu'il croyait être son prénom et le lieu ou il se trouvait. Elle pouvait tout aussi bien le laisser dans l'ignorance après tout elle ne savait rien des liens qui unissaient la nouvelle famille ducale aux Anoszia. Mais elle détestait mentir. La prudence était certes mère de sureté, mais elle ne pouvait s’empêcher et parfois a ses dépends .. Souvent a ses dépends de vouloir avoir foi en le genre humain. Elle voulait croire que si on leur tendait la main, les êtres humains étaient capables du meilleur, mais elle n'oubliez pas non plus qu'ils étaient capable du pire. Choix délicat et qui serait certainement lourd de conséquences.

Ange est en effet un diminutif. Elle ne précise pas si oui ou non il est bien celui d'Angelina, mais elle ne ment pas non plus. Parfois il faut savoir répondre en en disant le minimum. Pourtant désireuse d'en savoir plus sur les relations de la famille D'anoszia avec le nouveau pouvoir en place et donc d'en savoir plus sur Oschide elle ajoute. Savez vous sur quel domaine vous vous trouvez présentement ? Cette réponse vous aiderait probablement a comprendre mes réticences a l'idée de divulgué mon identité a ce qui m'est pour l'heure un parfait inconnu.   Elle parle de lui bien sur.

C'était dangereux que de l'aider volontairement a possiblement découvrir qui se trouvait derrière le surnom qu'elle se donnait. Mais c'était la le seul moyen d'avoir des renseignements sur le lien qui unissait les Anoszia a la nouvelle famille ducale et par la même d'avoir des informations sur Oschide. Puis forte de son optimiste a l'épreuve de bien des choses, elle voulait croire que le jeune homme qui lui faisait face ressemblerait a son frère et préserverait son secret. Elle n'était en rien une menace pour le nouveau pouvoir ducale, il fallait que quelqu'un le sache et elle ne pouvait décemment pas restée enfermée pour toujours sur ses terres. Un risque certes, mais un risque mesuré .. Du moins c'est la ce dont elle essayée de se convaincre intérieurement.

« Si ce n’est pas indiscret non plus. Comment avez-vous connu mon frère ainé ? »

Curieux, décidément très curieux et cette fois il ne s'en excusait pas. La curiosité dépassait dont le sens des convenances en de rares occasions ? Étonnant. Un sourire sincère illumine soudainement ses traits. Un peu plus a l'aise, elle va prendre place dans le fauteuil qui fait face a celui du jeune homme. Sa rencontre avec Oschide était un des seuls souvenirs plaisant qu'elle avait de sa jeunesse en ces lieux. Enfin un souvenir plaisant pour elle, pas sur que pour lui il en soit de même. Après tout la soirée s'était terminée par une gifle magistrale. Le regard brillant, elle se laisse un instant happée par ses souvenirs. 12 ans, tout cela s'était passé il y'a 12 ans et cela lui faisait l'effet d'avoir eu lieu dans une autre vie.

J'ai rencontrée votre frère lorsque nous étions tout deux a peine âgés de 16 ans .. Elle désigne tout ce qui l'entoure. Ici même en ces lieux lors d'un bal.  Dois je vraiment vous racontez cela, probable que votre frère ne m'en tiendrez pas rigueur quoi que .. De nouveau elle sourit, souvenir bien plaisant que voila. A cette époque votre frère .. Et bien disons qu'il présumait peut être un peu trop de ses charmes. Habitué sans doute a ce que les dames ne lui résistent pas. Elle hoche la tête pour elle même, oui Sire Oschide d'Anoszia devait en avoir séduit plus d'une a l'époque .. Toutes sauf elle. Après m'avoir sauvé d'une situation délicate, quelque peu prétentieux de sa personne, il a crue pouvoir prendre de moi un baiser. L'oeil brillant, l'air lointain, elle est visiblement dans ses souvenirs. Elle hésite a en venir  a la conclusion de l'histoire. Pouvait elle permettre a ce que son jeune frère s'en serve contre lui dans des taquineries toute fraternelles ? Elle étudie un instant le jeune homme. Autant finir l'histoire. Je crains fort qu'en réponse je ne lui ai administrée une honte cuisante par l'intermédiaire d'une gifle magistrale.

Elle fixe le jeune homme sans insistance, juste dans la quette d'une possible émotion trahissant de ce qu'il pense de cela. Soit il le prendrait bien, comme tout adulte capable de réfléchir par lui même et ayant la capacité de rire des frasques d'un frère ainé aimé. Soit dans l'insouciance de l'age et dans la prétention de la noblesse, il s'en offusquerait réfutant l'idée même que son frère ait pu avoir un jour pareil comportement et pire encore qu'il est pu se faire giflé par une damoiselle. Elle serait vite fixée quand a savoir dans qu'elle catégorie classée Sysiphe d'Anoszia.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
Arichis d'Anoszia

Nombre de messages : 1618
Âge : 25
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) Empty
MessageSujet: Re: Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)   Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) I_icon_minitimeMer 9 Avr 2014 - 0:18

Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) 956748OctoberdetailbyceruleanviiCopie
Sysiphe d'Anoszia
Son père pensait aussi que la guerre pouvait amener bien plus que la paix. C’est pour cela qu’il avait engagé des hommes dans cette entreprise où pas tous ne rentreront à la maison. Sysiphe montra son accord d’un uniquement hochement. Pour lui c’était une occasion unique de faire ses preuves ! Lui le petit dernier qui est resté toute sa vie dans l’ombre de ses deux frères. Pour la suite, Angelina répondit à sa question par une autre question. Ajoutant même qu’elle lui cacher son identité. Cette Dame caché quelque chose et il allait trouver quoi. Pour l’heure, il ne s’en offusqua pas.

« J’ai l’habitude des routes de Soltariel mais je ne m’étais encore jamais arrêté ici. On me disait que personne n’habitait là, je ne me serais pas arrêter si la nuit ne m’avait pas rattrapé. Néanmoins, considérez-moi comme un ami si vous en êtes une de mon frère. »

Elle s’asseye face à lui et détailla tout de sa première rencontre avec Oschide. Au fur et à mesure qu’elle racontait, un sourire grandissait sur le faciès du chevalier.

« A cette époque seulement ? Oschide présume tout le temps de ses charmes. »

S’il était une fille, il aurait gloussé. Il se contenta d’en rire. Sysiphe n’en manquait jamais une pour taquiner ses frères, la plupart du temps il se moquait de leurs petites chamailleries. Il laissa Angelina terminer sa petite histoire.

« Ma sœur Lucrezia a également déjà repoussé un prétendant de la sorte. Le malotru a goûté juste après au fil de mon épée. »

Il ne l’avait pas tué, juste quelque peu saigné devant la cour de Cloyi.

« Le vilain n’a plus jamais osé s’approcher de ma sœur. Mais de la manière dont vous parlez d’Oschide, je présume que vous ne lui en tenez plus rigueur ? »

Il détourna le regard pour jeter un coup d’œil aux tapisseries.

« Nous sommes dans l’ancienne demeure des ducs de Soltariel, et vous êtes… »

Angelina, anciennement appelé Angelina de Soltariel. La sœur d’Asdrubal qui était depuis, portée disparu. Il avait reconnu la place grâce aux représentations sur les tapisseries, d’anciennes grandes figures du duché qu’il avait étudié plus jeune avec son précepteur. Il posa un regard nouveau sur Angelina, contrairement à son père il ne savait cacher ses émotions. La femme face à lui avait tout abandonné et avait disparu du duché pour réapparaitre aujourd’hui.

« Votre famille est en disgrâce. » Termina-t-il sur un ton désolé.


[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
Angelina De Draycan

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) Empty
MessageSujet: Re: Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)   Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) I_icon_minitimeMer 9 Avr 2014 - 7:01

« J’ai l’habitude des routes de Soltariel mais je ne m’étais encore jamais arrêté ici. On me disait que personne n’habitait là, je ne me serais pas arrêter si la nuit ne m’avait pas rattrapé. Néanmoins, considérez-moi comme un ami si vous en êtes une de mon frère. »

Il ne savait pas ou il était. Voila qui expliquait cela. Pour lui tout n'était que routes, en arrivant dans la nuit noire, il n'avait guère pu voir le décor, puis le manoir vu seulement du salon devait en être un parmi tant d'autres. De la a savoir si elle pouvait lui faire confiance c'était toute autre, toutefois ses paroles la rassurèrent quelques peu. Le jeune homme n'était pas désagréable et la traiter avec courtoisie, et après tout il était le frère d'Oschide. Elle resterait donc sur ses gardes mais ne le craindrait pas .. Par contre il faudrait un moment avant qu'elle ne puisse l’appeler un ami. De ce fait, elle laisse la conversation suive son cours. Si il devait découvrir ou il se trouvait elle ne nierait pas, si le contraire se produisait elle ne ferait rien non plus. Elle laissait le destin être maitre des armes cette fois si.

« A cette époque seulement ? Oschide présume tout le temps de ses charmes. »

Elle ne pue s’empêcher d'éclater de rire, un éclat de rire sincère qui illumina son visage. Il n'avait pas mal pris son histoire, loin de la. Il s'en amusait semble t'il tout a fait ce qu'elle aurait attendue de la part d'Oschide. Elle concentre a nouveau toute son attention sur Sysiphe, sans nul doute le jeune homme avait bien plus en commun avec l'ainé des Anoszia qu'elle ne l'avait craint de prime abord.

Vous n'avez probablement pas tort, mais je dois dire qu'en tout cas avec moi, cette gifle a sue refroidir ses ardeurs. Sourire entendu.

Il faut dire aussi que la dernière fois qu'ils s'étaient vus, la situation ne se prêtait pas vraiment a ce qu'il fasse du charme .. Quoi qu'il avait bien essayé .. Sur des gardes. Cette pensée illumine a nouveau son regard. Cette nuit la avait eu beau être horrible en bien des sens, elle était pourtant chère a son cœur. Oschide si était révélé tel qu'il pouvait être et c'est la que leur amitié avait réellement pris racine.

« Ma sœur Lucrezia a également déjà repoussé un prétendant de la sorte. Le malotru a goûté juste après au fil de mon épée. »

Elle cherche de mémoire qu'elle place occupe la jeune Lucrezia dans la famille d'Anoszia puis souris au jeune homme. Votre jumelle si je ne m'abuse ? Elle ne tirait pas cette information du fait d’Être noble, étant jeune fille elle aurait bien été incapable de se souvenir de toutes les familles habitant les terres du duché de Solatriel, mais quand elle était devenue régente, il lui avait fallut s'y intéressée de plus prés. Ce doit être une jeune damoiselle qui mérite a être connue, un jour aurais je peut être cette chance. Son regard se fait un brin mélancolique. Puis elle a beaucoup de chance d'avoir un frère aimant prêt a la défendre. Elle, elle n'avait jamais eu cette chance, le seul qui l'ai jamais défendue dans les méandres de la noblesse c'était Oschide pour juste après être celui la poursuivant de ces assauts. Curieuse ironie que voila.

« Le vilain n’a plus jamais osé s’approcher de ma sœur. Mais de la manière dont vous parlez d’Oschide, je présume que vous ne lui en tenez plus rigueur ? »

Elle hoche la tête. Je ne lui en tiens en effet plus rigueur. Comment le pourrait t'elle après tout ce qu'il y'avait eu entre eux. Tout cela était bien au dessus de cette soirée ou rien qu'une fois il s'était montré sous un mauvais jour et encore si tente que cela puisse être qualifié ainsi. Votre frère était jeune a l'époque .. Nous l'étions tout les deux. Elle marque un temps d’arrêt, hésite, puis se lance finalement. Je sais qu'il est ensuite venue me visiter pour s'excuser, mais je n'étais plus en Soltariel. Nous ne nous sommes revues que 4 ans plus tard et depuis je peux dire en parfaite sincérité que je n'ai pas plus grand ami que lui. Un ami qui lui tardait au combien de retrouver, ils avaient tant a se dire, elle avait tant de gratitude a lui témoigné et puis aussi s'avoua t'elle, elle devait arrangée le fait d'en avoir probablement trop dit dans ses lettres. La solitude aidant, sa plume s'était faites bien trop légère déversant les peines de son cœur sur le papier.

Elle l'observe pendant qu'il fixe les tapisseries, elle ne sait pas trop si elle sent le vent qui s’apprête a tourner ou s'y c'est par ce qu’elle voit en son regard une compréhension soudaine, mais elle sait qu'il a fini par assembler les pièces du puzzle avant même qu'il ne le dise.

« Nous sommes dans l’ancienne demeure des ducs de Soltariel, et vous êtes… »

Et voila il savait, la situation ne laissait plus place a l'erreur, soit elle lui faisait confiance, soit .. Et bien soit rien. Si elle lui mentait, il le serait maintenant et lui prêterait des intentions qui n'étaient pas siennes. Non. Elle allait devoir croire que le jeune Sysiphe ressemblerait autant qu'elle le souhaitait a Oschide et que le fait de découvrir son identité et son retour ne la mettrait en rien en danger. De toute façon, tôt ou tard il aura bien fallut que quelqu'un découvre son retour. Il valait sans doute mieux que ce soir le frère d'Oschide plutôt qu'un autre.

Angelina de Solaria. Les terres ne pouvant décemment pas garder le nom des Soltariel, elle avait renommée le domaine du nom du manoir. Solaria. Et elle par la même occasion. Elle espèrait ainsi prouvée qu'elle n'avait aucunes prétentions et qu'elle ne remettrait pas en cause le nouveau pouvoir ducale. Vous comprendrez aisément je pense que garder le nom de Soltariel pour ces terres aurait été malvenue en les circonstances actuelles, nous les avons dont rebaptisé par le nom du manoir. Vous vous trouvez sur le domaine de Solaria .. Et en effet a une époque c'était la ou siégeait le pouvoir ducale des ducs et duchesses de Soltariel. Elle ne lui avait rien cachée, espérant ainsi qu'il lui accorde sa confiance et qu'il ne lui prête aucune mauvaises intentions .. Mais c'était peut être trop demander en les circonstances. Comme dirait son vieil ami Oschide, en l'instant seuls les dieux pouvaient savoir ce qu'il arriverait ensuite.

« Votre famille est en disgrâce. »

Elle note son air désolé et aussi le fait qu'il ne dise pas ses mots avec mépris comme beaucoup l'auraient fait, mais a dire vrai cela ne l'aurait pas touchée outres mesures. Tout ce qui la blessait c'était de savoir que tout le bien créer par Les Soltariel avant ce frère qu'elle n'avait guère connue  et sa femme avait été oubliée au profit du fait qu'ils soient désormais en disgrâce. Je crains fort qu'hormis ma cousine Ambre, ma famille n'ai été disgraciée en mon cœur depuis de bien nombreuses années. Regard mélancolique, parfaite sincérité. Tout le monde n'a pas la chance de naitre au sein d'une famille aussi unie que la votre et aussi déterminée a protéger les siens. De par ce que lui avait dit Oschide et de par ce que Sysiphe avait révélé de par ses paroles, c'est la le portrait qu'elle se faisait de la famille d'Anoszia. Une partie d'elle enviait probablement l'amour qui devait les unir et le bien être que cela devait procuré, mais l'autre partie d'elle même, la dominante c'était faite a la solitude il y'a bien des années. Elle se reprend donc, souri distraitement pour le masque que vous donne la convenance puis ajoute. Je ne pense pas qu'un être quel qu'il soit doive être jugé par les actes de sa famille. Chacun en notre monde devrait avoir la chance de pourvoir être jugé par ce qu'il est et par ce qu'il fera de son avenir .. En cela je ne porte nulle disgrâce sur moi. Elle le laisse faire ce qu'il veut de ses paroles. Elle a pris la décision de lui être parfaitement honnête,elle s'y tiendra. De plus, il avait l'air d’être capable de faire la part des choses ...  Puis il était le frère d'Oschide. Tenta t'elle de se rassurer comme si cela devait vouloir tout dire.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
Arichis d'Anoszia

Nombre de messages : 1618
Âge : 25
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) Empty
MessageSujet: Re: Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)   Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) I_icon_minitimeSam 12 Avr 2014 - 0:39

Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) 956748OctoberdetailbyceruleanviiCopie
Sysiphe d'Anoszia
Il se tu. Contrairement à son ainé il n’aurait jamais osé présumer de ses charmes devant une femme, il n’était pas assez courageux pour se risquer dedans. Durant les tournois, il avait l’habitude porté toujours les faveurs de l’une de ses sœurs et d’aucune autre. Il hoche de sa tête, étonné de voir qu’Angelina était au courant de sa sœur Lucrezia. Oschide avait du être bavard.

Son frère ne lui avait jamais parlé de cette fille, ce qu’il regrettait un peu. Ses frères ne se confiaient jamais à lui, sans doute à cause de la différence d’âge ce qui faisait du coup que lui non plus n’allait pas les voir pour se révéler. Lucrezia & Cécyllia étaient devenu ses confidentes avec le temps, et il casserait la gueule à quiconque vienne se moquer de cela pour parler en vilain.


« Oschide est un homme d’honneur. »

Il avait répondu simplement ne sachant pas trop ce qu’il pouvait rajouter. Il comprenait bien pourquoi elle s’était tu. Il aurait fait sans doute de même. Mais il ne comprenait pas pour autant pourquoi elle était revenue ici en Soltariel ou comment elle a pu se réapproprier le manoir. Il ne réagit pas et se garda de placer un commentaire. Cette femme devant lui pouvait être perçu comme une menace par la duchesse ! Et sa présence à lui pourrait être vue comme un acte de trahison si ça venait à se faire savoir. Les rumeurs circulaient vite et peuvent être mortel à qui n’est pas assez prudent.

Les mots d’Angelina sonnaient si étrange à ses oreilles. Comment peut-on renier sa famille, il ne comprenait pas. Il se rappellerait toujours de ce que son père lui disait plus jeune « Ensemble nous sommes fort, seul nous ne valons rien. » Il l’écouta poliment et ne la contredit pas. Sysiphe ne souhait pas fâcher la Rosière, elle était son hôte et son manoir lui offrait un toit.


« Si vous le dîtes. »

I ne savait pas quoi dire d’autre et voulait changer de sujet de discussion. Il balaya d’une main des poussières inexistantes sur sa jambe pour détourner le visage d’Angelina tandis que l’envie d’un bon lit grandissait.

[/quote]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Angelina De Draycan
Humain
Angelina De Draycan

Nombre de messages : 1020
Âge : 33
Date d'inscription : 06/07/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Née en l'année 980 cycle 10.
Niveau Magique : Non-Initié.
Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) Empty
MessageSujet: Re: Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)   Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) I_icon_minitimeSam 12 Avr 2014 - 7:10

« Oschide est un homme d’honneur. »

Elle hoche la tête délicatement pendant que ses souvenirs filent vers une nuit sanglante en Ydril. C'est la qu'avait démarrée véritablement leur amitié, c'était la qu'Oschide avait révélé ce qu'il était vraiment, se le révélant peut être a lui même en même temps. Il l'avait remercié cette nuit la, remercié pour avoir fait de lui ce qu'il avait été cette nuit la. Elle lui avait fait comprendre que nul remerciements n'était nécessaire, que c'était la en lui depuis toujours et qu'il n'avait eu besoin qu'elle le pousse un peu pour qu'il s'en souvienne. Elle ne pue s’empêcher de porter a voix haute ce que lui soufflait ses souvenirs.

Chaque homme est capable d’être un homme d'honneur, il suffit juste de lui en laisser l'opportunité. Elle sourit au jeune homme. Note qu'il semble fatiguè a mesure que la discutions avance, son repas devrait bientôt être prêt, elle le laisserait ensuite se reposer. Il en avait deja sans doute trop appris en une seule soirée. Mais au moins, elle avait eu quelques informations concernant Oschide, le risque avait été mérité en cela. Dés le lendemain, elle ferait cherchée un messager.

Il semble visible qu'il n'apprécie pas la suite de la discutions. Cela viendrait il de ce que qu'elle dit sur ses parents ? Sur la disgrâce ? Elle ne peut le deviné. Qu'importe au final, elle n'a jamais menti pour plaire aux convenances de la noblesse, elle ne commencerait pas maintenant. Non, sa famille a elle n'était pas une famille parfaite, forte et aimante. Sysiphe avait de la chance d'avoir vécue dans une famille unie, elle espèrait qu'il avait bien conscience que cela n'était pas le cas de toutes les familles. Pour sa part elle avait appris a vivre avec cela, elle n'en souffrait plus, elle s'y était habituée, bien que la solitude soit une blessure dont on ne guérie jamais vraiment.

Un léger coup sur le montant des portes du salon, puis une Agnés quelque peu échevelée y pénètre, elle avait du se donner bien du mal pour concocter un bon repas a pareille heure. D'un hochement de tête, les deux femmes se comprennent. Agnés repart prestement, Ange se lève fait un geste de la main pour indiqué la salle a manger.

Si vous voulez bien me suivre, votre diner est prêt.  Elle attend qu'il se lève, puis s'engage dans le hall ou l'intendant les attends, signifiant ainsi que le cheval de Sire d'Anoszia est bien installé, mais aussi que sa chambre est prête. Comme elle s'y attendant l'intendant les suit dans la salle a manger. Se glisse dans un coin du fond de la pièce, l'air parfaitement rigide. Agnés elle dispose consciencieusement plusieurs plats a la place désigné pour Sysiphe. Ange ne s'était pas trompée, la cuisinière avait fait les choses bien comme il fallait allant jusqu’à sortir de la porcelaine et l'argenterie. Il semblait évident que le temps de l'ancien faste ou le manoir regorgeait d'invités lui manquait. Une fois sa tache accomplie, la cuisinière replète se glisse aux cotés de l'intendant. Ils sont assez prêts pour les voir, mais suffisamment loin pour ne pas épié leurs discutions.

Ange invite Sysiphe a s’installer d'un signe de la main. Une fois ceci fait, elle va prendre place en bout de table, la place qui lui revient désormais de droit, Sysiphe est a sa gauche. Vous constaterez qu'Agnés a un talent culinaire certain. Les Soltariel ont toujours eu peur de voir quelques autres nobles la leur dérobait .. Mais elle nous a toujours été fidèle. Agnés était la depuis aussi loin qu'elle s'en rappelait et lui avait témoignée bien plus d'affection que toute sa famille réunie. Enfin tous, sauf Ambre... Sa chère Ambre. Elle chasse les pensées mélancoliques qui lui arrivent après un petit moment. Peu désireuse que le repas ne se passe pas en un silence pesant, pas après ce qu'elle lui avait permis de découvrir sur elle, elle le laissa mangée un peu puis engagea la discutions sur des choses suffisamment éloignées de sa personne pour que ça ne lui cause pas d'ennuis. Elle en avait probablement deja plus que trop.

Avec deux frères ainés, j'imagine que l'envie de faire vos preuves doit vous étreindre le cœur. Si vous me permettez cette question, qu'elles sont vos envies pour l'avenir ? Elle ne dit pas ambition, car elle a ce mot en horreur, il fait commettre bien trop de folies aux hommes. Particulièrement dans la noblesse. Elle est curieuse certes, mais guère plus que lui pense t'elle non sans sourire. Oui le jeune Anoszia avait posée des question bien plus indiscrète a son égare. Elle espérait dont qu'il ne prendrait pas ombrage des siennes. Et sinon et bien tant pis, probable qu'il n'aurait pas pire image d'elle que celle qu'il se faisait deja. Elle lui était apparue en tenue de nuit, les cheveux au vent, dans l'attende que ce soit Oschide qui la visite, elle critiquait en demie mesure sa famille et elle était a ses yeux en disgrâce .. Il y'avait de grandes chances pour que Sysiphe d'Anoszia se souvienne de sa rencontre avec elle pendant longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
http://desangetdesoie.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) Empty
MessageSujet: Re: Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)   Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV) I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)
» Quand la nuit tombe [Privé Utopie]
» Je ne vous abandonne pas
» Quand Mère Nature vous offre des surprises... pas toujours bonnes. | Adrian & Willy
» Quand la nuit guide mes pas vers toi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché de Soltariel :: Duché de Soltariel-
Sauter vers: