AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La potion entropique [PV Eva]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ray Zenbar
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 24
Âge : 23
Date d'inscription : 04/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: La potion entropique [PV Eva]   Dim 13 Avr 2014 - 19:06



La potion entropique


De plus en plus souvent ces derniers temps, Ray voyageait à de nombreux endroits de la péninsule. Cela n'était pas sans lui rappeler ses années d'errance dans sa jeunesse, sans pour autant qu'il éprouve la moindre nostalgie. Il venait de terminer un travail chez un noble opulent et avec tellement de fourrures sur ses vêtements que c'en était ridicule. Celui-ci était d'ailleurs certainement plus hypocondriaque qu'autre chose. S'il en avait eu l'occasion, le savant fou en aurait bien profité pour tester sa dernière découverte, d'autant plus que cet idiot était en bonne santé : un prérequis pour toute expérience qui se respecte sur un humain. Mais c'était bien trop risqué avec quelqu'un de ce rang social. Il préférait travailler sur des personnes qui ne pourraient pas lui poser de problème si quelque chose ne se passait pas comme prévu. Avec la magie, c'est malheureusement trop fréquemment le cas…

Sa curiosité aidant, il marcha en direction de la forêt la plus proche de la ville, espérant trouver des herbes ou des ingrédients intéressants. Il commença par suivre un sentier pour prendre des repères et éviter de se perdre. Au bout de quelques minutes de marche, il vit une jeune femme penchée sur un cheval couché en travers du sentier,  avec un chien regardant la scène en gémissant. De toute évidence, le cheval appartenait à la jeune femme et il était tombé sur le chemin. De loin, il put voir que le destrier était encore vivant, mais il avait l'air mal en point et incapable de se relever.

Dans des circonstances normales, Ray ne se serait pas fait remarquer et aurait contourné la malheureuse. Après tout, elle ne lui avait rien demandé et rien ne pouvait lui laisser penser qu'elle avait de l'argent pour payer ses soins. Mais il avait une potion à tester et cette femme toute seule et en bonne santé serait parfaite pour son expérience! Il approcha donc suffisamment pour pouvoir être entendu sans avoir besoin de crier et dit simplement : "Bonjour, ma dame. Dans votre malheur, vous avez de la chance, il se trouve que je suis guérisseur." .


Dernière édition par Ray Zenbar le Lun 28 Avr 2014 - 18:09, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La potion entropique [PV Eva]   Mar 15 Avr 2014 - 19:20



Cela faisait plusieurs jours qu'elle remarqua que son cheval tournait en rond et devenait stressé dans son box. Malgré la liberté de brouter l'herbe des enclos de la maîtresse des lieux, on aurait dit qu'il avait besoin de changer d'air. Evangeline l'avait observé et s'est décidé à l'emmener en balade pour lui dégourdir les pattes. Elle avait donné des instructions à l'aîné des palefreniers le temps de son absence, pensant qu'elle reviendra après une bonne heure ou deux.

"Furud !" Cria-t-elle suivit d'un sifflement, tendant l'oreille pour l'entendre arriver, elle ne pouvait s'empêcher de sourire.
Un grand chien, un mastiff Tibétain de taille adulte courait en sa direction, les babines pendantes et baveuses. Il aboyait avec gaieté en la voyant et remuait de la queue vivement quand elle caressa le haut de sa tête.

"Tu vas m'accompagner mon beau, allez !"
Tournant les talons, elle attrapa une bride en cuir noir un peu usée et s'avança dans les allées des box pour arriver à la hauteur de la porte où le nom "Arthos" y était peint en noir. Derrière celle-ci, le cheval, un percheron d'habitude calme, était sur les nerfs et sursauta en entendant l'arrivée d'Evangeline. Il se rua en hénnissant, Evangeline recula avant de rentrer à nouveau pour calmer la bête.

"Tout doux Arthos, tout doux .. on va aller marcher un peu, cela te fera du bien" Levant une main vers les naseaux qui soufflaient. Après quelques caresses pour apaiser, elle lui enfila la bride délicatement avant de le guider vers la sortie, accompagné du chien qui avança le pas avec impatience en aboyant avec fierté le long du chemin.

Le soleil se faufilait entre les branches des arbres de la forêt du Duché d'Erac, créant des patchworks de lumières au soleil ce qui produisait un effet bucolique. Au loin du chemin creusé par de nombreux pas durant plusieurs années, on entend les pas d'un cheval et les aboiements d'un grand chien qui courait autour de la jeune femme en espérant jouer un peu avec. Evangeline marchait aux côtés d'Arthos qui avait l'air de se calmer au fur et à mesure qu'ils marchèrent au milieu des sylves remplis de bourgeons prêts à éclore leur fleurs parfumées.
Après plusieurs plaintes de son ami à quatre pattes, elle finit par céder en ramassant un bout de bois pour le lancer au loin dans les fourrés. Un rongeur à longue sorti de sa cachette, furieux, grimpa le tronc à toute vitesse après avoir reçu un bout de bois à quelques centimètres de sa tête. Furud fonça droit sur lui pour tenter de l'attraper mais l'écureuil était bien plus rapide que lui. Après plusieurs tentatives pour monter dans l'arbre, le gros chien abandonna et changea d'idée en prenant entre les crocs le bâton envoyée par sa maîtresse. Evangeline avait tout vu et pouffa de rire en voyant l'écureuil sur sa branche à surveiller le canidé à grosse fourrure.
Or, quelque chose n'allait pas et elle sentit que son cheval ne tenait plus sur ses pattes. Il commença à fléchir des genoux avant, les posant à terre avant de se coucher littéralement sur le flanc. La dresseuse prit peur et demanda au cheval :

"Oh non Arthos ! Il faut que tu te lèves .. Qu'est ce qui se passe mon beau? Lèves toi allez !"
On pouvait voir sur son visage la terreur de perdre son cheval et le chagrin qui nouait sa gorge. Elle le poussait pour l'inciter à se relever mais celui-ci respira bruyamment et on sentait dans son souffle une douleur. Pour la jeune femme, expérimentée certes, c'était la première fois qu'elle avait à faire à ce mal, elle se sentait impuissante. Regardant autour d'eux, elle criait :

"Au secours !! Y a quelqu'un ??!! J'ai besoin d'aide !"

Elle posa sa tête sur le ventre rond de son cheval pour écouter les battements de son cœur et sa respiration, pour veiller à qu'il reste vivant. Cela durait plusieurs longues minutes interminables, un vrai enfer. A cet instant, son chien grognait près d'elle en direction des sous bois, il se posta entre le cheval couché avec elle et un inconnu qui approchait à leur rencontre. Il avait un visage sympathique et on aurait dit que les dieux répondaient aux prières de la jeune femme, c'était un guérisseur. Evangeline se releva pour se mettre à sa hauteur et se présenta avec hâte pour expliquer le problème, espérant de tout cœur qu'il réussira sa mission :

"Oh bonjour messire, je m'appelle Evangeline Wiraa et mon cheval est gravement malade, je ne sais pas ce qu'il a, c'est la première fois que je rencontre cela, s'il vous plaît, guérissez le ! Je vous prie"

Malgré que cette jeune femme vit dans le commerce des chevaux, elle porte une grande affection pour ces équidés ainsi que pour ceux qui composent sa nouvelle famille. Elle ferait tout pour eux.

Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Ray Zenbar
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 24
Âge : 23
Date d'inscription : 04/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: La potion entropique [PV Eva]   Mer 16 Avr 2014 - 17:55

La potion entropique

Il la regardait avec un sourire qu'il voulait le plus aimable possible, afin qu'elle ne se doute pas de ses véritables intentions. Si tout se passait comme prévu, elle ne risquerait absolument rien, mais ce n'était pas pour autant qu'elle accepterait d'être un sujet d'expériences... Il s'attarda une petite seconde pour mieux la regarder. Une jolie fille, suffisamment intelligente pour avoir une dague à sa ceinture. De toute évidence, elle ne se laisserait pas faire s'il employait la force, sans parler du chien qui le fixait toujours d'une façon qu'il n'aimait pas : il allait falloir la persuader.

Il prit un air condescendant et lui posa la main sur l'épaule, le temps de dire : “Ne vous inquiétez pas, je suis certain que je vais réussir à guérir votre brave bête”. Il avait parlé avec une voix profonde et calme, comme pour la rassurer. En réalité, il voulait être sûr de l'avoir touchée suffisamment longtemps pour lui lancer son maléfice. Un sort mineur qu'il avait passé quelques semaines à mettre au point. Ce sort avait le double avantage d'avoir une latence d'une demi-heure avant de déclencher des symptômes chez sa victime et de s'évaporer en seulement quelques minutes à partir de ce moment là. Trente minutes, c'est trop long pour que la personne choisie fasse le lien entre le fait que le savant fou l'ait touchée et la "maladie fulgurante". Quelques minutes, c'est suffisant pour lui laisser le temps de persuader son cobaye de participer sans le savoir à une expérience, comme le fait de boire une potion. Par ailleurs, il est important que le sort s'évapore rapidement car dans le cas contraire il pourrait interférer avec les résultats, ce qui serait la pire chose possible aux yeux de Ray!
Il se pencha sur le cheval et sortit de sa trousse de guérisseur une petite boîte rectangulaire noire. À l'intérieur, un pendule à l'air ancien, dans un écrin de velours rouge. Il fallait sortir le grand jeu! Il laissa son pendule se balancer au-dessus du cheval malade et se concentra intensément, laissant paraître une aura magique autour de lui. Dans une petite zone, le temps sembla se figer : les feuilles avaient arrêté de bruisser, les écureuils ne couraient plus dans les arbres, même le chien avait cessé de grogner. Ray se souvint des paroles de son vieux maître : “Pour obtenir la meilleure guérison possible, le prérequis le plus important est de faire un bon diagnostic. Si tu ne le fais pas correctement, tu peux être sûr que tu ne guériras pas le mal à sa source et que la maladie reviendra!”. D'habitude, il se fichait bien que son travail de guérison soit de bonne qualité, mais dans le cas présent il devait être le plus convainquant possible. C'était bien le seul moyen de lui faire aimer la guérison! Au bout de quelques secondes, il s'arrêta et expliqua à la jeune femme :
“Je sais où se trouve le blocage vital. Ce n'est rien de grave, je vais pouvoir le guérir. Par contre, c'est un mal qui ronge aussi bien les chevaux que les humains. Il se trouve que j'ai une potion capable d'éliminer les effets de cette maladie, mais elle est conçue pour un humain et ça ne suffirait pas pour un cheval. À la place, je vais plutôt utiliser ma magie.”
Le stratagème était en place. Le cheval était bel et bien malade, mais il ne s'agissait pas du tout d'une maladie pouvant se transmettre entre les équidés et les humains, bien qu'elle soit très contagieuse entre les chevaux eux-mêmes. Quant à la fameuse potion, il s'agissait bien évidemment du produit que le guérisseur fou voulait tester.
Il se concentra à nouveau sur le cheval, et laissa son pendule qu'il tenait dans la main droite se balancer puis s'arrêter à un angle surnaturel compte tenu de la force de gravité. Il tendit toutes les articulations des doigts de sa main gauche à leur maximum et ferma les yeux, dans une concentration extrême. Dans son esprit, le cheval, la jeune femme, le chien, la forêt, tout avait disparu. Il n'existait plus que lui, son pendule et le flux vital du cheval : une énergie intense et paraissant sans limite. Avec une précision minutieuse, il perça la carapace de ce flux vital à l'endroit exact où se trouvait le mal, qu'il laissa échapper dans le néant. Puis, de ce même néant, il fit apparaître les forces de la reconstruction qu'il inséra dans le flux, en faisant particulièrement attention à ne pas le rompre, ce qui aurait eu des conséquences dramatiques. Enfin, tel un chirurgien de l'âme, il referma solidement la carapace pour éviter toute fuite qui serait là encore catastrophique.

L'action tout entière lui avait pris quinze minutes. Lorsque le guérisseur sortit de son état de concentration, le cheval se releva en hennissant alors qu'il tombait à genoux. Il pratiquait rarement des soins d'une telle qualité et il avait été surpris par l'effort que cela lui avait coûté.
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La potion entropique [PV Eva]   Dim 27 Avr 2014 - 12:57



Evangeline essuya furtivement ses larmes quand il s'approcha et reposa ses espoirs sur les épaules de cet homme se disant guérisseur. Elle se méfiait de lui, elle ne le connaissait pas et ne pouvait savoir si il disait la vérité ou non mais avait-elle le choix ? Non, elle ne pouvait rien faire à part lui accorder le bénéfice du doute. Cet individu tenta de la rassurer en racontant qu'il était certain que son savoir faire et ses connaissances pourront guérir son cheval malade. Cette personne apportait une once d'espoir à l'éleveuse de chevaux qui n'y croyait pas encore.
Il lui toucha l'épaule en essayant de la rassurer, elle se releva pour se mettre à sa hauteur pour mieux le dévisager, l'évaluer en demandant :

"Comment allez vous faire? Pratiquez vous la magie? Ou bien vous devez avoir avec vous des herbes médicinales ?"

Après ces questions sans réponses, elle le regarda faire tout en calmant son chien qui grognait plus fort quand le guérisseur s'approcha d'un peu trop près d'eux. Evangeline lui caressait la tête sans perdre son attention sur les faits et gestes sur son cheval. Il sortit une boîte noire luisante qu'il ouvrit pour en extirper quelque chose de brillant. Un pendentif ronde accroché à une longue chaîne. La jeune femme croit en avoir déjà vue, il y a longtemps, quand elle vivait encore comme une fille de comte. Essayant de se remémorer de quand elle s'en souvient, le guérisseur se posta au dessus de son cheval pour commencer. On sentit comme une sensation de picotement qui se produisait autour d'eux. Tentant de garder les yeux ouverts pour voir ce qu'il se passait, tournant la tête dans tous les sens, elle ressentit un changement. Tout s'était calmé, endormi presque, plus de bruit, plus de mouvement. Ce n'était pas la première fois qu'elle était témoin d'un acte de sorcellerie mais ça reste toujours quelque chose d'inexplicable, et lorsqu'on ne comprend pas, la peur prend le dessus. Elle allait demander d'arrêter mais c'était trop tard, il s'arrêta et le temps repris son cours. Evangeline se sentait bizarre, son cœur battait rapidement malgré qu'il expliqua qu'il avait trouvé le fond du problème et qu'il va savoir quoi faire. Il exposa le danger, que c'était un mal contagieux de l'animal à l'homme. Elle l'écoutait et sentit ses forces devenir faible, comme l'était son cheval durant la promenade, dans sa tête, ses pensées s'affolèrent, reliant le mal de son cheval au sien à présent. Se tenant la tête pour rester debout, elle s'agenouilla quand même, caressant la cuisse de son cheval qui respirait difficilement maintenant.



Il reprit sa pendule qu'il fit balancer au-dessus du cheval malade d'une main et de l'autre, la maintenait ouverte au maximum et se concentra sans un mot. La jeune femme respirait avec difficulté mais tenta de rester consciente de ce qu'il se passait.

"Oh Que se passe-t-il ? J'ai .. J'ai la tête qui tourne .. J'ai un haut le cœur et j'ai du mal à respirer .. "

Elle posa ses mains à terre lorsque le cheval se releva avec énergie et rigueur qu'il avait dans le temps. Il hennissait, montrant sa joie de vivre et fit quelques pas plus loin pour brouter l'herbe fraîche de la clairière. Son chien Furud, gémissait en voyant sa maîtresse en mauvais état et lui léchait le visage comme pour la motiver à aller mieux, à se relever pour jouer avec lui. Evangeline essaya de se relever mais quand elle se tenait debout, tout lui tournait autour comme si elle avait ingurgité des tonneaux d'hydromel aux taux élevé d'alcool. Remuant la tête pour essayer de reprendre ses esprits, elle dit :

"Je vous remercie, vous avez .. sauvé mon cheval .. Je vais vous payer pour ce que vous avez fait pour nous"

Plongeant ses doigts dans une petite bourse en cuir usé attaché à sa ceinture, elle sortit quelques écus de bronze, comptant "Deux .. trois ..tr quatre.." Son esprit se brouillait mais se persuada que ce n'était rien, qu'elle a sûrement ingurgité quelque chose d'avarié aujourd'hui ce qui la rendait dans cet état. Evangeline produisait un effort inconsevable pour rester debout, éveillée.

Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Ray Zenbar
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 24
Âge : 23
Date d'inscription : 04/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: La potion entropique [PV Eva]   Mer 30 Avr 2014 - 19:28




La potion entropique


Que s'était-il passé? Le faux guérisseur savait qu'il n'avait pas pu mettre autant de temps à soigner le cheval. Ce n'était pas normal, le sort n'était pas censé faire effet aussi rapidement! Il allait devoir revoir tous ses calculs, car une telle erreur aurait pu lui coûter son expérience. C'était inadmissible, insupportable, inacceptable! Le savant fou était très en colère contre lui qui avait échoué dans un sort qu'il avait pourtant préparé pendant si longtemps. Mais il fit de son mieux pour ne pas le laisser paraître et reprendre ses esprits : il avait été fatigué par la pratique de sa magie et aurait bien eu besoin d'une petite pause le temps que le sort fasse effet. Il décida de faire comme si tout allait bien et se releva d'un bond, se retournant vers elle avec l'air le plus surpris qu'il était capable de simuler :

“Oh mon Dieu, non, vous avez été contaminée… Vous avez vraiment de la chance que j'aie avec moi cette potion dont je vous ai parlé tout à l'heure! Je n'aurais pas la force de pratiquer ma magie une seconde fois en si peu de temps… Tenez, buvez ça et vous irez mieux en quelques instants. Essayez de tout boire, l'effet en sera meilleur.”

Il ne mentait pas vraiment en disant qu'il n'aurait pas la force de soigner cette maladie une seconde fois en si peu de temps. Il en serait peut-être capable, mais il faudrait alors payer le prix d'un tel effort de concentration. Il sortit le fameux breuvage qu'il voulait tester, pour lequel il espérait des résultats édifiants, puis le tendit à la jeune femme malade. Quand elle l'aurait bu, il lui tapoterait l'épaule en lui disant qu'elle allait rapidement se sentir mieux. Il en profiterait pour annuler lui-même l'effet de son sortilège, plutôt que d'attendre qu'il se dissipe. Après tout, ce sort avait déjà échoué une fois : pourquoi pas deux?
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La potion entropique [PV Eva]   Mer 30 Avr 2014 - 23:21



Levant les yeux vers son cheval qui paraissait rajeunir de plusieurs années, il avait repris de belles couleurs, de l'énergie, de l'entrain. Il caracolait dans le pré avec joie et légèreté. On pouvait l'entendre hennir comme si il remerciait le bon dieu pour cette guérison si soudaine, si imprévisible, si espérée. Cela faisait longtemps qu'il n'était dans cet état et cela faisait chaud au cœur de l'éleveuse. Ne pouvant s'empêcher de le regarder en souriant bêtement, elle avança avant de prendre appuie sur un arbre à moitié mort, les branches ne donnaient plus de feuilles et le tronc perdait peu à peu ses couleurs. Quand elle posa son bras dessus, un craquement cassa l'écorce du tronc qui tombait en miettes. On aurait que le temps ralentissait, Evangeline n'avait plus conscience de ce qu'il passait dans son corps et son esprit, elle était juste en émoi devant ce spectacle naturel et si spontané, si rare.


Iiiiiiii .. La jeune femme leva les bras pour boucher ses oreilles en fronçant des sourcils, de douleur. Fermant les yeux, cela aggravait son état, la sensation du tournis augmentait dans l'obscurité, le manque de repères déréglait ses sens. Ses mains changèrent de positionnement pour venir presser son front et ses yeux. Que se passait-il ? Le guérisseur expliquait qu'elle aussi fut contaminé par le même mal que son cheval mais qu'en revanche, elle peut boire l'antidote qu'il possédait. Plus il parlait, plus ça résonnait dans sa tête. Elle avait qu'une envie, que ça s'arrête. Lui montrant une fiole rempli d'un liquide orange, elle se méfiait quand même de cet individu, pourquoi avait-il cette fiole en sa possession comme par hasard quand elle en a besoin? Oh et puis zut, Evangeline ne sachant réfléchir plus en profondeur tel le mal la mettait dans un tel état. Saisissant la fiole, elle s'exécuta en avalant le contenu. Elle failli cracher en goûtant les arômes amer mais se retient, elle ne s'y attendait pas vraiment à cela, pensant plutôt à un goût d'orange ou de fleur d'oranger. Le temps de reprendre son souffle, elle reprit sa soif et but le reste du contenu avant de tendre la flacon vide au propriétaire. Baissant la tête pour se frotter le crâne et les cheveux, elle attendait que cela fasse effet.



Dernière édition par Evangeline Wiraa le Jeu 29 Mai 2014 - 10:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Ray Zenbar
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 24
Âge : 23
Date d'inscription : 04/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  20
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: La potion entropique [PV Eva]   Lun 5 Mai 2014 - 17:25




La potion entropique

Il ne put retenir un sourire de satisfaction : elle avait finalement bu cette potion et il allait pouvoir mener son expérience! Évidemment, il était toujours mieux de tester un produit sur plusieurs sujets pour avoir des résultats fiables, mais il fallait bien commencer quelque part. La chance qu'il avait eu de croiser cette jeune femme l'avait mis de si bonne humeur qu'il lui massa carrément les épaules et le haut du dos pour retirer son sortilège, plutôt que de simplement poser sa main sur son épaule avec douceur comme il l'avait fait plus tôt. Il insuffla une très légère dose de magie dans son massage pour le rendre encore plus agréable et pour qu'elle l'associe en partie à sa "guérison miraculeuse".

À vrai dire, il ne faisait pas ce massage uniquement dans le but de retirer son sortilège. Il était important que cette femme l'apprécie et lui fasse suffisamment confiance pour lui permettre de la suivre quelque temps. Après tout, cette potion était censée être un poison latent. Elle n'allait donc pas agir directement et demandait une surveillance de la part du faux guérisseur. Il devait vérifier si sa potion avait bien un effet, si c'était bien l'effet voulu et si le dosage était bon. Ray n'était pas un meurtrier, il avait déjà prévu un antidote et devait à tout prix être présent pour l'administrer à Evangeline si quelque chose ne se passait pas comme prévu : il n'avait encore jamais tué quelqu'un et ce n'était pas maintenant qu'il allait commencer!

Il guetta les signes qui indiquaient que son sortilège s'évaporait. Elle se sentirait peut-être légèrement plus faible que d'habitude, mais c'était rare et ce sort ne laissait en général aucune trace chez sa victime. Pendant ce temps, il réfléchit à la meilleure façon de la convaincre de le laisser la suivre. Il fallait une raison qui serait importante pour elle. Il était tout à fait possible qu'elle soit méfiante envers lui, auquel cas elle n'accepterait pas de continuer à le voir sans une raison impérieuse. Il regarda le cheval brouter gaiement l'herbe et l'idée lui vint naturellement : elle aimait énormément son cheval et devait être de manière générale une personne proche des animaux. Il était logique de penser qu'elle aurait d'autres animaux, sans doute des chevaux. Quand il fut certain que son sort était éliminé, il arrêta son massage fourbe et vint se placer en face de la jeune femme qui avait repris des couleurs.


“Je vais être direct. Possédez-vous d'autres chevaux? Si c'est le cas, je dois à tout prix les voir et vérifier s'ils n'ont pas contracté la même maladie. Elle est contagieuse et j'aurais peur que ces pauvres animaux sans défense ne souffrent beaucoup, ce qui serait très fâcheux… Me laisseriez-vous voyager en votre compagnie jusqu'à chez vous pour m'assurer que tout ira bien?”

S'il avait vu juste, il l'avait touchée au cœur. Étant donné la maladie en question, il était en plus très probable que d'autres chevaux soient touchés. Si le cheval qu'il avait guéri était le patient zéro, tous les autres seraient en période d'incubation et la maladie serait bien plus facile à éliminer. Ça lui coûterait surtout beaucoup moins d'énergie, mais ça lui prendrait du temps. Qu'importe, cela justifierait le temps passé auprès de sa jeune cobaye!
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline Wiraa
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Âge : 29
Date d'inscription : 01/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 25
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La potion entropique [PV Eva]   Jeu 29 Mai 2014 - 10:07



Elle sentit ses mains se poser sur ses épaules et son dos, elle le repoussa en reculant, n'aimant pas tant de familiarité avec elle malgré son état, elle resta encore lucide. Evangeline ne supporte pas qu'on la touche, se sentant salie, ressentant un mal être et fille facile. Non, cette jeune femme garde toujours ses distances avec tout le monde, même avec les membres de sa propre famille. Fronçant des sourcils, fâchée de son geste déplacé :

"Mais que faites-vous? Ôtez vos mains de moi !"
Levant son bras, menaçant de sa main d'une gifle bien placée pour se défendre. Malgré sa respiration saccadée, ce sentiment de fatigue, elle gardait encore de l'énergie pour se défendre.
Il s'approcha d'elle pour proposer :

“Je vais être direct. Possédez-vous d'autres chevaux? Si c'est le cas, je dois à tout prix les voir et vérifier s'ils n'ont pas contracté la même maladie. Elle est contagieuse et j'aurais peur que ces pauvres animaux sans défense ne souffrent beaucoup, ce qui serait très fâcheux… Me laisseriez-vous voyager en votre compagnie jusqu'à chez vous pour m'assurer que tout ira bien?”

Evangeline était très embarrassée, elle avait pas confiance en lui mais il avait raison. Peut-être que les autres chevaux sont contaminés et tomberont malade d'ici peu. Réfléchissant, balayant le sol feuillu des bois du regard et se grattant la joue, une manie qu'elle fait lorsqu'elle est agacée. Après quelques longues secondes de silence, elle leva son regard vers son cheval et répond avec désarroi :

"Pour le bien être de mes bêtes, je vais vous amener à mon haras, je vous paierai."

Elle toussotait un peu avant de siffler pour appeler son canasson ainsi que son chien qui aboyait en guise de réponse avant d'arriver en trombe vers elle. Attrapant la bride de son cheval, elle le guida sur le chemin de retour à la maison. Evangeline gardait un oeil sur cet étranger et brisa le silence en lui posant des questions :

"Excusez moi, je crois n'avoir pas fait attention à votre nom, vous êtes ?"

Était-il nouveau dans la région? Sa tête ne lui disait rien et ne connaît pas de guérisseur non plus, que faisait-il dans les parages si c'était le cas? Était-il de passage ? Allait-il s'installer ? Plusieurs questions se tramaient dans sa tête mais elle les gardait en réserve pour ne pas se faire passer pour une inquisitrice, ce qui pourrait l'effrayer.

Revenir en haut Aller en bas
http://liliebia.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La potion entropique [PV Eva]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La potion entropique [PV Eva]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La potion entropique [PV Eva]
» potion de boost des familiers
» Qui veux une jolie fiole de potion gratuite? (terminé)
» ~#Cours n°1# « Une potion hilarante » [1-2-3-4 années]
» Devoir de potion à l’improviste, de l’aide? [ TERMINER ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché d'Erac-
Sauter vers: