AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'arrivée d'un nain à Thaar. [abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazadröm Marteau-de-Fer
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 252
Âge : 19
Date d'inscription : 02/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  104 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: L'arrivée d'un nain à Thaar. [abandonné]   Mar 29 Avr 2014 - 19:49

L’aube commençait à faire surface sur l’est du globe terrestre de Miradelphia. Nous étions à la première ennéade du mois de Favriüs, le onzième cycle en l'an 8, il était environ six heures à Thaar une ville de l’Ithri’vann ou l'histoire d’un valeureux nain prenait vie. Kazadröm, à l’instant il était allongé paisiblement sur son sommier en train de ronfler comme une personne complètement défoncée par l’alcool, imaginé cette personne avec les deux bras pendent de chaque côté, la bouche vers sa fenêtre, ainsi qu’un long fil de bave qui dégoulinait à l’horizontale pour toucher terre. Il n’était habillé que d’un simple caleçon qui était présent pour cacher ses parties intimes au cas ou si quelqu’un entrait dans la chambre sans prêter attention à lui. Le sommier était situé au grenier de la maison, en dessous se trouvait une chambre au fond d’un couloir, au rez-de-chaussée se trouvait la forge de ce nain ronfleur.

Au bout d’un petit moment le nain se retourna, puis tomba sur le sol même, il se réveilla alors calmement, par la suite, il s'assit à même le sol tout en tenant d'une main droite "envahie de fourmis" car il avait dormit sur celle-ci son crâne endolori des suites de sa chute pour le moins impromptue, les yeux pratiquement fermés la tête penchait d’un côté, réveille difficile. Il avait toujours ce filet de bave visqueux et tiedasse, qui tombait de ses lèvres asséchées pour le reste jusqu'au sol crasseux, ne semblait pas vouloir se séparer du nain, malgré quelques infructueuses et maladroites tentatives de Kazadröm pour s'en débarasser. Il se releva, péniblement, et commença alors à marcher pour descendre l'escalier aux marches au moins aussi sales que le reste de la chambre qu'il occupait. Quoi que "marcher" soit un bien grand mot, "se trainer tant bien que mal jusqu'en bas des escaliers" serait plus adapté à la manière dont Kazadröm descendait les marches de son pas trainant. Il passa alors sur la mare de bave qu’il avait faite en marchant, il ripa sur cette dernière puis soupira, quelques minutes passèrent avant qu’il ne se relève pour enfin pouvoir aller s’habiller.

Enfin habiller de sa fourrure de Bearog avec la tête de la bête sur la sienne ainsi que de son pantalon. Il décida d’aller dans une taverne afin de se réveiller avec l’alcool, il descendit alors les marches arrivant dans sa forge puis parcourut les mètres qui le séparaient de lui et cette taverne qui était tenu par son frère Narginn. Arrivait là-bas, il vint s’asseoir à une table tout seul puis arrêta le tenancier qui n'était autre que son frère, un nain dans son second siècles, aux cheveux châtains, d’un geste de main, ce dernier arriva alors auprès de lui, il le regarda alors attendri puis dit tranquillement.

« Bonjour Narginn, peux-tu m'apporter une bière et du pain. »

Dit-il d'une voix naine qu'il avait depuis sa plus tendre enfance. Rapidement tout en remettant sa tête basse fixant le bar qui était en face de lui comme un animal guetterait sa proie pour sauter dessus et lui tordre le coup à coup de crocs et de pattes. Par la suite, il prit sa pipe puis la plaça à sa bouche en aspirant afin de prendre de la fumée, il recracha cette dernière.


Dernière édition par Kazadröm Marteau-de-Fer le Ven 8 Mai 2015 - 10:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ascanio Vossula
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Âge : 27
Date d'inscription : 06/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'arrivée d'un nain à Thaar. [abandonné]   Mer 30 Avr 2014 - 15:15


La lumière ambiante, dispensée par des lampes de verre, se répandait dans cette pièce chaude et sombre. A l'intérieur de la taverne, le temps était comme suspendu; on ne pouvait dire si l'on était en plein jour ou au beau milieu de la nuit. Seul un indice indiquait que c'était l'aube : il n'y avait pas grand-monde. A cette heure, l'agitation nocturne était largement retombée, et les quelques clients qui s'attardaient ou qui débarquaient de si bon matin étaient les piliers de comptoir habituels. Ascanio et son garde du corps faisaient toutefois figure d'exception.
Nevio, avec sa gueule de tueur, visage maigre et sévère aux yeux caves, était assis auprès de son maître. Le soudard restait placide, silencieux comme à l'accoutumée, ce qui jurait avec la grande gueule du prince. Ascanio ne le payait guère pour faire la conversation, mais pour faire son boulot; néanmoins, ils passaient bien assez de temps ensemble pour avoir apprit à se connaître, et les deux hommes s'appréciaient, quoique cela ne se remarquât pas au premier abord. Tous deux partageaient un pichet de vin, Ascanio n'ayant que peu de goût pour la bière, l'alcool du pauvre comme il l'appelait. Ce qui ne l'empêchait pas, néanmoins, de trouver le vin qu'on lui avait servi parfaitement infect.

Qu'est-ce qui attirait le fils de Tiberio Vossula, prince-marchand et membre du conseil de Thaar, dans une taverne tenue par un nain ? Les portes des établissements les plus luxueux lui étaient ouverts, et même si ce n'était pas sa première visite dans les bas-fonds de la cité, loin s'en faut, l'on pouvait s'étonner de croiser le bonhomme ici. L'explication était toute bête : surpris la veille dans le lit d'une fille de bonne famille, il avait jugé bon d'éviter les établissements où il avait ses habitudes, le temps que les choses se tassent. S'étant retrouvé plongé au petit matin dans des quartiers plus modestes, avec Nevio pour seul camarade de boisson, il avait avisé cette taverne. Les reîtres qu'on enverrait à sa recherche ne penseraient sûrement pas venir le chercher jusqu'ici. Il manquait, toutefois, de discrétion : sa cape rabattue dissimulait ses vêtements de grande qualité, mais il était aisé de remarquer qu'il était gentilhomme, ne serait-ce qu'à sa manière de s'exprimer et à son air assuré et fat.

Il mangeait donc un quignon de pain sec en buvant ce vin médiocre, tout en jouant aux cartes avec le soudard. C'est là qu'il remarqua la venue d'un drôle d'olibrius, déguisé en une sorte d'ours, qui avait dû trouver la nuit courte. Vu sa taille, sa barbe bien apparente et sa bedaine de bière proéminente, c'était un nain, et de toute évidence, un nain qui avait eu une soirée bien arrosée, à voir comme il traînait des pieds. Avec un hochement de tête, et un ton réprobateur, Ascanio exprima à haute voix ce qu'il pensait de cet état de déchéance :

- Et moi qui croyait que les nains tenaient l'alcool...
Revenir en haut Aller en bas
Kazadröm Marteau-de-Fer
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 252
Âge : 19
Date d'inscription : 02/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  104 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'arrivée d'un nain à Thaar. [abandonné]   Mer 30 Avr 2014 - 17:22

Le calme régnait dans la taverne depuis que ce noble venait de prononcer ses mots censés atteindre le nain assit confortablement sur ce siège en bois. Le pilier de bar ne fit que rire à cette attaque gratuite, un rire assez sinistre à vrai dire qui se tourna rapidement à la diabolique. Quelques secondes passèrent alors avant que ce forgeron reprenne cette tête qui lui était habituelle. Hier et maintenant, sa fait deux personnes qui l'attaque avec l'alcool, ça fait beaucoup à encaisser, mais pour lui s'il faut se faire une réputation comme cela il le fera.

Ce buveur se releva alors tant bien que mal, puis se glissa toujours en direction de cet héritier aux allures de noble qui l'avait provoqué, au passage il récupéra une bière posait sur la table d'une personne plaçant alors un denier à la place de cette bière, arrivait devant ce provocateur, il prit un verre où était positionné ce liquide rougeâtre aux allures assez noirâtre, le nordiste fit tournoyé le liquide à hauteur de ses yeux.


« Mais il a de petites boules le noble. »

Il claqua alors le verre de vin sur la table en bois qui se brisa en milles morceaux tel du cristal, sa main droite devenue alors totalement ensanglantée, le fumeur regarda ce futur prince-marchand de fond en comble, puis vint se loger dans le blanc de ses yeux, la choppe qui était dans sa main gauche vient se retrouver juste devant l'héritier. Le personnage de petite taille sorti enfin cette réplique qu'il avait préparé, il répliqua alors rapidement et avec tact.

« Prouve moi que tu as des couilles et bois moi ça. »

Le nain vint par la suite s'asseoir en face de l'humain qui l'avait provoqué, il ne restait donc plus qu'à voir si ce dernier le ferait.
Revenir en haut Aller en bas
Ascanio Vossula
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Âge : 27
Date d'inscription : 06/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'arrivée d'un nain à Thaar. [abandonné]   Mer 30 Avr 2014 - 19:36


Le nain, semblait-il, n'avait pas apprécié qu'on remette en doute ses qualités de grand buveur. Ascanio avait le chic pour attirer l'attention; en matière de heurts avec des piliers de comptoir, il n'en était pas à son coup d'essai. Récemment encore, il avait provoqué une rixe dans un bordel de l'est thaari.
Mais il serait dommage d'en arriver là.
Lorsque le nain brisa sa coupe de vin sur la table, Nevio se leva d'un bond, prêt à fondre sur lui. Ascanio l'arrêta d'un geste. Un sourire narquois aux lèvres, il regarda tour à tour la chope de bière et le nain.

- Tu parles beaucoup de couilles, nain. On croirait presque que ça t'obsède. Qu'est-ce que tu cherches à compenser ? Un problème... de taille, peut-être ?

D'un geste, il repoussa la chope de bière.

- Les individus de ta condition devraient apprendre à respecter les grandes personnes au lieu de s'intéresser à ce qu'il y a dans leur pantalon. C'est pas prudent, ce que tu fais là, nain. Mais dans ta bêtise, tu restes chanceux. Je suis de bonne humeur, j'ai couru la prétentaine toute la nuit. Pendant que tu dégorgeais tes tripes dans la rue, moi je me vidangeais dans l'écrin d'amour d'une belle damoiselle. Et elle m'a lacéré le dos avec ses ongles, la ribaude.

Il désigna d'un geste la chope, sans quitter des yeux le nain.

- Allez, fais voir un peu ce que tu sais faire, nain. Saoule-toi un bon coup. Montre-moi quel grand guerrier fier tu es.

Revenir en haut Aller en bas
Kazadröm Marteau-de-Fer
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 252
Âge : 19
Date d'inscription : 02/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  104 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'arrivée d'un nain à Thaar. [abandonné]   Jeu 1 Mai 2014 - 18:43

Le sourire du nain ne fit que s'élargir de quelques millimètres, la pinte sur la table allait être vidé par un petit-être en face d'un grand, ce noble était d'ailleurs d'un ridicule énorme que même la taverne en rigola. Descendre une personne qui était déjà au ras-du-sol, quelle idée trottait dans la tête de cet héritier qui était bon qu'à courir aux catins. L'intempérant dévisageait alors ce futur prince-marchand d'un oeil attisait par la haine d'un crevard bon qu'à courir après les chiennes en chaleur.

« Tu es bon qu'à courir aux catins et tu défies un nain sur de la bière ? Quelle immoralité je te croyais beaucoup plus intelligent avec tes allures de la haute noblesse... en fait, tu es même pire que nous. »

Le roux prit alors cette bière qui se trouvait à son nez, cette chope tant appétissante qui ne demandait qu'à être bu par une personne. Elle laissait tellement à désirer que ce dernier la bu entièrement tel une personne atteint d'une soif énorme, la mousse débordait sur les rebords de sa barbe et de sa moustache, un renvoi monta alors. Ce dernier prêt à être éjecté finit sa course en petit souffle d'air.

« Moi, comparé à toi, je l'ai fait et cela prouve que j'en ai. Quant à toi tu es bon qu'à te faire sucer par des catins. »
Revenir en haut Aller en bas
Narginn Branung
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 19
Âge : 21
Date d'inscription : 21/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  120
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: L'arrivée d'un nain à Thaar. [abandonné]   Ven 2 Mai 2014 - 20:29

Le poing de Narginn retomba sur le comptoir de bras dans un fracas de fin du monde, fissurant le chêne sur une bonne dizaine de centimètres. Le nain commençait à en avoir largement assez des écarts de conduite de son frère, pour qui être ivre-mort était l'équivalent de la félicité. Assez de devoir vendre de l'alcool a tous les nains, y compris à cet imbécile de Kazadröm, qui, quoi que maître forgeron, déshonorait la race naine. Kazadröm était affilié à l'Okri-Ongrun mais n'en était pas membre, et fort heureusement pour la guilde, dont la réputation n'était plus à faire. Erikk et Gorran se levèrent instantanément pour venir aux côtés du patron de l'établissement dans lequel s'amorçait probablement un règlement de compte dans lequel la plupart des nains présents dans l'établissement, soit onze personnes sur quatorze, allaient se joindre au tavernier qui dirigeait pour le moment la guilde de mercenaires dont chaque représentant du peuple nain ici présent, à l'exception de Kazadröm, était membre. Narginn s'avança d'un pas rapide vers l'humain, qui ne faisait que vingt centimètres de plus que lui, et envoya son poing en direction du visage...de Kazadröm, qui se le ramassa en plein milieu du front. Les deux humains, notamment celui qui n'avait toujours pas ouvert la bouche depuis le début de l'affrontement semblaient goguenards, ce qui ne les empêcha pas de se retrouver au milieu d'une dizaine de nains en armes et assez sobres pour coller leur raclée à deux grands richards dont personne ne retrouverait la trace si l'envie en prenait aux mercenaires de passer sur le corps de ces nobliaux.

-ASSEZ! Kazadröm, t'as pas fini d'emmerder le monde! Et pour une paire d'humains en plus! Regarde-les, ces deux-là! Karak n'est pas un centre de bagarres pour ivrognes! Quand à vous deux, il est évident que vous n'êtes pas ici pour le plaisir. Aucun nobliau de bas-étage ne descend jusqu'à cette taverne, qui, à défaut d'être réputée pour son accueil, l'est pour ses mercenaires.
- Pour ses mercenaires, et pour son tenancier qui les a fédérés. Epargne-leur ton habituelle harangue, Narginn, l'action vaut bien mieux que la palabre. Soit vous venez proposer un contrat, soit vous fuyez quelque chose ou quelqu'un. Mais dans les deux cas, Provoquer un nain quand il n'y a QUE des nains dans l'établissement, et à plus forte raison quand seul un de ces nains n'est pas un combattant aguerri n'est pas la chose la plus intelligente à faire,Décréta Erik, un nain brun aux yeux verts dont l'adresse dans l'utilisation de sa lame courte n'avait d'égale que sa vélocité dans le maniement des armes, payez vos consommationset partez, ou proposez votre contrat, humains.
- Le cas échéant, il me manquait des têtes d'humains à mon tableau de chasse...Les gens de "votre condition", messieurs, feraient mieux d'apprendre à la fermer au lieu de penser qu'un nobliau de pacotille et son garde du corps, humain qui plus est, pourraient faire le poids face à un nain. A plus forte raison un nain de l'Okri-Ongrun. Et malheureusement pour vous, il n'y en a pas qu'un.

Garra, qui venait de prendre la parole, n'était pas le plus massif des nains présents dans la taverne, mais faisait partie des mercenaires respectés, au point que sa seule intervention déclencha un raffermissement de la prise des nains sur la garde de leurs armes. Narginn, vêtu d'un tablier en cuir de forgeron ( qui lui servait plus, par ailleurs, à amortir les coups et les attaques de taille des lames courtes qu'a esquiver les taches de graisse et de vin sur ses vêtements ), fit craquer ses épaules sans lacher ni l'un ni l'autre des humains du regard. Tous les nains étaient sur la défensive, quoi que parés à passer à l'attaque, à l'exception de Kazadröm, bien sûr, et d'un autre nain qui s'occupait de retenir le forgeron ivre de dire n'importe quoi ou de faire n'importe quoi. La voix de Narginn résonna une fois de plus dans la taverne désormais silencieuse. Les nains  l'étage supérieur, dédié aux jeux de dés et de cartes plus qu'aux consommations ne tardèrent d'ailleurs pas à cesser leurs activités et à descendre par l'escalier arrière, entourant toutes les sorties du bâtiment possible. Si une vingtaine de membres de la Guilde (sur une cinquantaine) étaient établis à Thaar, tous avaient pour lieu de réunion la taverne de Narginn. Et tous savaient qu'il ne tolérait aucun écart dans son établissement, lui offrant leur soutien en cas de grabuge.

- Vous n'avez pas même la moitié de mon âge et vous faites du grabuge dans mon auberge. Maintenant, expliquez-vous, humains.
Revenir en haut Aller en bas
Ascanio Vossula
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 145
Âge : 27
Date d'inscription : 06/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'arrivée d'un nain à Thaar. [abandonné]   Sam 17 Mai 2014 - 22:59

Ascanio ne s'attendait certes pas à voir le bout d'hommes se faire cogner par l'un de ses congénères. Néanmoins, son rire ne fut que de courte durée; ceux qu'il avait prit autour d'eux pour de simples piliers de comptoir dans le même type que l'ivrogne se révélaient être d'un tout autre acabit. Sans qu'il ait eu le temps de les voir venir, le prince et son fidèle Nevio se retrouvèrent encerclés par toute une bande de joyeux barbus, un poil menaçants.

D'un simple regard Ascanio fit savoir à Nevio qu'il ne devait rien tenter. Les deux hommes se côtoyaient depuis assez longtemps pour se comprendre de la sorte. Les gros muscles du soudard ne leur seraient d'aucun secours; seul l'esprit du prince pouvait démêler cette épineuse situation. Cela dit, elle n'était pas si épineuse que cela, puisque si l'on excluait les menaces à peine voilées de l'un d'eux, le tenancier avait l'amabilité de proposer un contrat. C'est qu'il ne perdait pas le nord, celui-là. Il avait vite remarqué le profit qu'il pourrait tirer de la présence d'un noble dans son établissement. En espérant qu'il reste sur son idée de proposer ses services, et qu'il ne cherche pas à offrir ma tête à un quelconque notable qui en aurait après moi.

Sommé de s'expliquer, Ascanio jugea bon de ne pas les vexer en disant qu'il ne s'était pas attendu à courir des risques dans une taverne tenue par un nain. Il fallait avouer qu'ils étaient nettement plus impressionnants maintenant que lorsqu'il était entré.

- Pardonnez-moi pour le tapage, mes bons seigneurs. La nuit a été courte, et le manque de sommeil m'a rendu médisant. Je tiens à présenter mes excuses à votre camarade.

Il se tourna vers l'ivrogne, lequel se remettait du coup qu'il venait de se prendre par le tenancier.

- J'avais tort de mettre en doute vos qualités de grand buveur. Il va sans dire que la bière et vous, c'est une grande histoire d'amour... même si, comme la dernière des traînées, elle semble vous avoir prit toute votre dignité. Enfin, qu'importe ! Aujourd'hui, la dignité est un luxe que même les plus riches peinent à s'offrir.

Faisant de nouveau face au tenancier, il ajouta :

- Mais... des mercenaires, disiez-vous ? C'est la chance qui m'a conduit dans votre sympathique établissement. De nos jours, un homme bien né doit savoir s'entourer. Bien sûr, toute la principauté de Thaar regorge de compagnies mercenaires qui prétendent toutes être meilleures que leurs rivales... mais c'est la première fois que je rencontre une bande de mercenaires nains. Allons, patron, resservez-nous à boire et joignez-vous à ma table ! Et parlez-moi de l'Okri-Ongrun, je veux tout savoir.

Sans même attendre de réponse, Ascanio s'était rassis, le sourire jusqu'aux oreilles. Nevio, lui, demeurait soucieux, ou plutôt c'était le genre qu'il se donnait dès qu'il affichait sa mine renfrognée - c'est-à-dire tout le temps, et il est peu probable qu'il réfléchisse aussi souvent.

- Votre pote n'a qu'à se joindre à nous, lui aussi. S'il accepte de parler autre chose que de la taille de ses couilles.

Revenir en haut Aller en bas
Kazadröm Marteau-de-Fer
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 252
Âge : 19
Date d'inscription : 02/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  104 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'arrivée d'un nain à Thaar. [abandonné]   Dim 18 Mai 2014 - 9:43

Le buveur insatiable se prit alors ce coup de poing en plein front, le choc n'était pas fort, ce qui ne fit qu'une légère bosse sur le crâne de Kazadröm. Qui bien, tant que mal avait comprit son erreur il s'indigna puis baissa la tête fixant alors le sol qui se trouvait entre ses genoux. Et si je m'excuse ça serait surement mieux et ça peut réduire les tensions. Non! Non, je ne peux pas. Cet alcoolique avait tout de même une fierté, il resta bras posés sur ses genoux réfléchissant alors à sa situation.

« Excusez-moi... »

Dit-il alors en fixant toujours ce sol après avoir murement réfléchit, il posa ensuite quelques pièces sur la table, il était peut-être têtu et un peu bête sur les bords. Mais il admettait tout de même ses erreurs, il remit alors sa tête baissait indigné d'une telle chose. Quel crétin ce noble et il a cru que j'allais partir en plus. Ce forgeron alcoolique n'aimait pas trop ce prince-marchand qui se croit au-dessus de tous.

« Je vais rester là à vous écouter et pourquoi pas repartir sur de bonnes bases le noble. Mes mains t'aideront Narg'. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arrivée d'un nain à Thaar. [abandonné]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arrivée d'un nain à Thaar. [abandonné]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Taverne du Nain Joyeux
» [TERMINÉ] Gurdal Gloignus, Nain de la Moria...
» Thornac, le Nain guerrier
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!
» Arrivée de Houille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: