AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Thorgrel Poing-de-Fer, fils de Hardrek [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thorgrel Poing-de-Fer
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1551
Âge : 25
Date d'inscription : 07/05/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  169
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Thorgrel Poing-de-Fer, fils de Hardrek [Terminé]   Mer 7 Mai 2014 - 18:22



Nom & Prénom : Thorgrel Hardreksson du clan Poing-de-fer
Surnom :  Wyrmdrengi « Tueur de Wyrm »
Âge : 170 ans
Sexe : Masculin
Race : Nain
Faction : Zagazorn
Particularité : Un regard dur et une mine sévère. C’est un combattant hors pair, une des meilleures haches du royaume nain, couplé d’un fin stratège, il est le digne descendant de son père le général nain Hardrek Poing-de-Fer. Une certaine aura se dégage de ce nain dans la force de l’âge. Son accent est typique des nains de Kirgan.

Alignement :
Loyal Neutre
Métier : Roi de Lante, Ancien capitaine du premier régiment d'infanterie lourde de Kirgan.
Classe d'arme : Corps à corps et Défensif

Équipement :

Thorgrel fut soldat dans le régiment d’infanterie lourde de la ville de Kirgan. En tant que fils unique de l’ancien général de la cité, il a bénéficiait des privilèges des meilleurs artisans forgerons et armurier :

-Tout d'abord, il porte une cotte de mailles surmonté d’une armure de plates. Les jointures de cette dernière s’imbriquent parfaitement laissant une grande aisance à son porteur tout en protégeant chacune des partis du corps. Au niveau de la ceinture, une jupette de plates descendant jusqu’au niveau de ses bottes. C’est son casque qui se remarque le plus, reforger avec le crâne d’un Wyrm, il englobe son crâne. Une petite cape en peau et écailles du même monstre pendent dans son dos, elle est gravée de la rune d’Ikthor le demi-dieu des combattants. Les pièces d’armure on était agrémenté d’ornement en or et teinté d’une couleur cuivrée.

-Thorgrel se bat à la hache et il maitrise tous les aspects de cette arme à qui il voue presque un culte.
Il possède de nombreuses armes mais la hache qui l’accompagne le plus souvent est Az-Maraz « la Faucheuse ». Une arme de conception naine, adaptée à la morphologie de la race. Pourvu d’un manche plus long qu’une hache à main classique mais moins long qu’une hache de bataille, elle peut se manier à une ou deux mains en fonction des situations. Sa portée est bien sur réduite mais elle permet de s’équiper d’un bouclier. La rune d’Ikthor est elle aussi gravée dessus.

-Pièce d’armure finale, il nomme son bouclier Grong simplement traduit par « l’Enclume». Il est de la même couleur que son armure et de forme rectangulaire. Il l’accroche à un baudrier de guerre dans son dos, une hachette de lancer y est aussi attachée complétant ainsi son équipement guerrier

Description physique :

Digne descendant de ses ancêtres, il semble tailler dans un roc de granite. D’une taille correcte pour un nain, il atteint les un mètre quarante neuf. Des épaules carrées, des bras noueux et un torse large, des jambes faites pour la course d’endurance, c’est un guerrier. Beaucoup des siens disent qu’il a hérité des yeux de son père et de la grâce de sa mère qui était une très belle naine. Ainsi il semble assez agile pour un nain et au combat il est comparable à un danseur mortel.
Son visage est sévère marqué au burin par le temps, surtout depuis les récents événements. Mais depuis toujours il porte un regard austère sur le monde. Ses yeux sont bleue aux reflets glacés rappelant les grands glaciers Nord tout comme l’étaient ceux de son aïeul. Il semble toujours vous juger. Thorgrel est un nain portant dans son cœur les anciennes traditions naines. N’ayant jamais rasé ses cheveux, il porte une longue chevelure blonde cuivrée qu’il noue souvent en une unique natte quand il part au combat. Sa barbe n’ayant pas encore atteint les proportions des plus vieux membres de sa race, il en est comme tout nain très fier. Il l’arbore nattée et décorée de bouchon en or décoratif. Elle le gêne ainsi moins dans ses mouvements. Thorgrel met toujours un point d’honneur à l’entretenir.
Outre son accoutrement guerrier, il s’habille généralement très sobrement mais respecte les coutumes d’usages quand il le faut.


Description mentale :

C’est un nain, un vrai. Ainsi il parait souvent comme fier, hautain et égoïste et très (ou trop) sur de lui. Mais dans son sang brûle la flamme des montagnes et il ne porte pas oreille aux considérations des autres races. Son parler est toujours très franc et c’est un bon orateur qui sera tenu discours s’il le faut. De par son éducation et les principes de son clan, il met un point d’honneur à défendre les traditions et surtout la justice naine. Il se considère comme un gardien et un juge, on pourrait le qualifier de conservateur parmi les siens. Bon observateur, élevé dans un clan guerrier, il a fait de la guerre un art de vivre, c’est un nain discipliné et loyal. Mais son père l’avait souvent mis en garde de la folie rouge qui avait emporté son propre frère et qui par manque d’instruction avait fini avec un poignard dans la nuque. Ainsi il ne négligea pas ses études et cela fit de lui un brillant tacticien aussi bien sur le champ de bataille que dans la vie courante. Une certaine autorité se dégage de lui et il est respecté par tous les guerriers qui ont combattu sous ses ordres. Bien sûr il a une haute opinion de lui-même mais ne se pavane jamais avec « excès ». Il aime bien sûr la très bonne bière et les longues chansons résonnant dans les grands halls pendant les fêtes naines. Le Voile a pourtant profondément affecté ce nain. Pour lui, la vision de ses frères entre-tuant fut insoutenable et il recherche encore aujourd’hui la cause qui poussa le Père-Créateur à se venger sur ses fils. Mais forgé du même acier que les autres, son caractère se durcit encore et il se laisse maintenant plus allez au coup de sang. Sa perception du monde a elle aussi changé mais son but principal reste celui de revoir le royaume nain renaître de ses cendres.

Histoire :




Livre premier de Thorgrel Poing-de-fer, fils de Hardrek.
« Or Deb ek Dum…Un Drazh Dharkhangron Stok Or. »


...Je me nomme Thorgrel Poing-de-fer et je suis née il y a 169 années dans la grande cité naine de Kirgan. Mon père est le nain Hardrek, Thane du clan Poing-de-Fer Mes ancêtres étaient de vaillants combattants et la naissance de mon clan remonte aux âges ou les grandes murailles de Kirgan appartenaient encore au cœur de la montagne. Mais le malheur précéda ma naissance, ma mère la douce Aerdral donna sa vie pour que je préserve la mienne. Mogar en soit témoin, je ne pourrais jamais payer cette dette, mais j’attends avec impatiente le temps où je pourrais la serrer dans mes bras dans les Derniers Halls. Je suis née dans le sang, depuis il ne m'a plus vraiment quitté...

…Mes impressions sont couchés sur vélins car pour nous, peuples de la montagne, il est crucial de transmettre aux générations futures. J’ai grandi dans la caserne royale de Kirgan. Mon père était un nain portant de lourde responsabilité et je fus pris en charge par plusieurs tuteurs qui l’aidèrent à accomplir sa tâche sans l’aide de sa moitié. C’était une période faste mais la discipline était omniprésente. On m'a inculqué tout se faisait qu’un nain était un nain. Les années défilèrent et la tache à l’époque m’avait semblé insurmontable tant il y avait à connaitre sur notre grand royaume. Mais je suis tenace et l’enfance fit place au temps de l’apprentissage. Mes leçons ne s’arrêtèrent pas mais à celles-ci s’ajoutèrent un entrainement intensif. J’étais prédestiné à intégrer l’armée et aussi loin que je m’en souvienne, c’était mon but. Mon père ne c’était pas remarier, je suis certains qu’il lui est impossible d’oublier ma mère, j’aurais aimé un frère d’armes qui soit de mon sang, mais le destin est ainsi fait. Arriva le temps du Kumenouth et la cérémonie qui marque le passage à l’âge adulte. On fêta cet événement pendant une semaine dans la grande salle et aux premières lueurs du dernier jour, on me remit mon armure de plates complète, un cadeau des miens pour mon entrée dans le corps guerrier. Les forgerons avaient travaillé le temps de la fête jour et nuit et avaient accompli un chef-d'oeuvre. Je ne l’ai jamais quitté et elle ne m'a jamais fait défauts jusqu’ici…

…À mon éducation s’ajouta une rigueur qui m’était inconnue. Mais mes nombreux supérieurs ne rechignèrent jamais à dispenser leurs précieux savoirs. Les leçons sur la généalogie et la géographie se changèrent en cours concernant les champs de bataille et la stratégie militaire. J’ai appris avec soif car un nain avertit en vos deux et l’art de la guerre devint bientôt un mode de vie. J’étais un très bon soldat et au cours de nombreuses escarmouches je me distinguais et mes actions parfois décisives. Les longues barbes n’hésitaient pas à me dire que je ressemblais à mon père à son époque. Ces genres de remarques remplissaient mon cœur de fierté, car Hardrek Poing-de-Fer est un nain respectable. Ainsi le temps passa et c’est après une énième riposte contre un groupe de Wandrais qui harcèlait nos positions du sud, que mes supérieurs décidèrent de me nommer capitaine de mon unité. J’accueillis cet honneur stoïquement, mais cela reste un des jours les plus importants de ma vie. Ainsi je menais mes hommes sur tous les combats, nous nous distinguâmes maintes fois contre les ennemis de la cité. La guerre et la paix s’alternaient en ces temps. Mais le destin est souvent incompréhensible. Et de nombreux événements arrivèrent sans qu’aucun nain ne pu les annoncer…

… A l'aube du nouvel âge, naquirent les tensions. Avec le recul je peux maintenant dire que nous avons été aveuglé. Nous sommes nous-mêmes responsables de la colère que déchaîna notre Père-Créateur sur nous ses fils, même s'il fit cela avec plus de zèle qu'aucun parents n'auraient du atteindre.
Le temps du Voile était arrivé.
Je me souviens très bien de ce funeste jour. Mes hommes et moi étions en route pour Kirgan, nous campions à une journée de marche de la cité. Quand l’éclipse arriva nous fûmes d’abord stupéfaits par la beauté de ce spectacle. Mais la terre trembla et nous revînmes à la réalité. Je me souviendrais ma vie entière de ce sombre son, celui qui annonçait la fin de notre glorieuse citée et de notre ancienne vie. Quand la lave envahit les grands halls de notre capital, mon père avait déjà organisé la fuite comme il le pouvait, rester en alerte par les prédictions des prêtres du temple de Mogar. Je rejoins la colonne de survivant et c’est le cœur lourd que nous nous éloignâmes de notre maison détruite. Nos pas nous menèrent à Lante la cité du Sud.Le Haut Roi Garmin, alors Seigneur de tous les nains du Zagazorn disparut dans les entrailles de la cité perdue. Ce fut une tragédie, mon père en fut bouleversé car en plus d’être son roi, ils étaient de très bons amis. Privées d'une certaines autorité, les luttes internes entre clans se firent plus présentes  Mon père en prit la tête et géra habilement les différentes situations, il fut nommé Roi de la ville afin de combler les craintes de ses habitants. En ces temps troublés où les nains se retournaient contre les nains dans le sang, il était le mieux placer pour accepter cette tâche. De sang noble cela ne posa aucun problème. Mais c’est un titre rempli de devoir et la tache était ardue. Nous sommes des nains et nous avons réussi à nous en sortir, placé sous loi martiale la cité était contrôlée d’une main de fer afin de gérer tout problème. Mais le voile avait frappé partout et peu après notre arrivée, une menace planait à nouveau sur nos têtes…

…Un Wywern venu des terres stériles du Sud avait décidé d’élire domicile dans les montagnes des Wandres. Il détruisait tout sur son passage, semant la terreur dans les plaines du Brissalion. Avec mes hommes je décidais de m’occuper de cette menace. Demandant la bénédiction de mon père pour emmener une cinquantaine de guerrier, nous partîmes en chasse. Pendant prêt d’une semaine nous suivîmes les traces du monstre. Ces dernières nous menèrent jusqu’au mont du sud. Dans une petite clairière, la bête fondit sur nous sans un bruit. Le combat fut sanglant et violent, prit par surprises, les premiers morts ne se firent pas attendre. Mais nous étions déterminés et après avoir usé d’une tactique consistant à utiliser des cordes pour mettre le serpent à terre, je me lançais vers sa gorge, frappant avec force la tête de la bête se sépara de son cou. Les nains survivants hurlèrent alors en cœur Wyrmdrengi ! J’étais devenu le tueur de Wyrm. Dans la joie qui s’ensuivit, nous fûmes pris de cours une seconde fois ! Un clan de sauvage Wandrais avait repéré la bête et suivit le combat dans l’ombre de la forêt. Ils fondirent sur nous et prit par surprise, affaiblit, nous fûmes capturez-moi et mes hommes. J’étais furieux, les humains n’avaient remporté que par un malheureux hasard de nombre ! Ils nous conduisirent à leurs camps, nous confisquèrent nos armes et emportèrent le cadavre de la bête. Les sauvages nous jetèrent dans une grande fosse, ainsi nous étions condamnés à rester leurs prisonnier et pire encore, à nous battre pour les divertir. Cette période dura près de neuf ans. Neuf années d’humiliation pour le plaisir d’humain sauvage, mon honneur en prit un coup et je me jurais de garder une rancune éternelle envers ces Umgi !
La délivrance fut tout aussi inattendue que la capture. Un soir alors que j’affrontais un ours sauvage avec pour arme un simple bâton. Je sentis l’agitation dans la foule beuglante de sauvage se détournait du combat. Un homme tomba dans la fosse, transpercé par une lance. D’instinct la bête se jeta sur le cadavre et le lacéra tout en le dégustant. Je plissais les yeux mais ne distinguait rien de l'identité de nos sauveurs. Profitant de la confusion pour m’enfuir de la fosse. Ma vengeance fit sourdre, je brisais le crâne du premier sauvage qui se jeta sur moi, saisit son arme et tua le second en lui enfonçant dans la gorge. Ma colère se déchaîna et je pris la direction de la prison où nous étions enfermés la nuit. Mes camarades survivants y dormaient, une fois libres nous purent montrer à ces sauvages notre courroux. Je pris moi la direction de la tente du chef de la tribu. Reposant sur son trône, le malheureux était endormi, une corne d’alcool renversé sur son ventre. Il avait accroché au mur le crâne en os du Wyrm et dans un coin de la pièce se trouvait mon armure. Je m’approchais doucement et saisit l’homme par le col, il eut le temps de reprendre ses esprits avant de comprendre que sa fin arrivait. Un seul cri de sa part avant que la corne qui lui servait de verre ne s’enfonce dans son oreille. Je repris mes biens sans oublier le crâne et la peau de l’animal…

…Nous nous enfuirent dans la nuit. Nous atteignirent le village nain d'Al-Rintalazad, le forgeron des lieux prit soins de reforger mon casque avec le crâne du monstre, il grava aussi une rune sur un cape que sa femme me confectionna. Les nains étaient heureux de nous revoir. Il avait été dit que la bête nous avait vaincus, repartant après son combat dans ses terres natales. Plus sombre nouvelle, mon père avait disparut. J’étais triste, sur que cette disparition avait un lien avec la mienne. Mais bientôt se fut la colère qui prit le dessus. On m’apprit qu’un nain inconnu c’était auto proclamé Roi de Lante. Mon père avait toujours rechigner à porter ce titre, mais en dépit des circonstances, il m'avait formé pour que je lui succède une fois que son temps serait arrivé. Cette place me revint de donc de droit et je ne laisserais personne me flouer. Ainsi après avoir reprit des forces moi et mes hommes nous dirigeons vers Lante, prêt à réclamer notre dû. On m'a parler de cette politique que mène ce Valek, mais Lante n'a pas oublié mon nom et il doit y avoir de nombreux nain prêt à se rallier à ma cause. Le conseil des miens sera seul juges, ou les armes parleront...

[justify]

HRPComment trouves-tu le forum ? : Nain-pec’ !
Comment as-tu connu le forum ? : Forum actif !
Crédit avatar et signature :
Compte autorisé par : Meavh


Dernière édition par Thorgrel Poing-de-Fer le Ven 13 Jan 2017 - 23:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
May'Inil Baenrahel
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1059
Âge : 474
Date d'inscription : 30/04/2012

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  469 ans
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Thorgrel Poing-de-Fer, fils de Hardrek [Terminé]   Mer 14 Mai 2014 - 21:06

Bon j'ai pas grand chose à redire, une relecture serait pas mal, tu as tendance à oublier des mots ou à faire des phrases bizarres de temps en temps mais rien de vraiment gênant.

Moi ça me va.

Je vais attendre un peu, voir si un autre admin a le temps, mais sinon je te validerais.
Revenir en haut Aller en bas
Wenceslas de Karlsburg
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 115
Âge : 26
Date d'inscription : 17/07/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Thorgrel Poing-de-Fer, fils de Hardrek [Terminé]   Jeu 15 Mai 2014 - 11:16

Je valide.


Je t'épargne les liens, tu connais le chemin Wink



Code:

[Métier & Classe] : Roi légitime de Lante, ancien Capitaine du 1er Régiment d’infanterie lourde de Kirgan

[Race & Sexe] : Nain & Masculin

[Classe d'arme] : Corps-à-corps et défensif

[Alignement] : Loyal neutre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thorgrel Poing-de-Fer, fils de Hardrek [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thorgrel Poing-de-Fer, fils de Hardrek [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Listing des meilleurs Dramione
» Instruction Technique Armes de Poing
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Fais moi rentrer... S'il te plait. [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Bibliothèque :: Tabularium :: Nains-
Sauter vers: