AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mar 11 Mar 2008 - 9:39

Le cerveau de l'elfe eut comme un bug alors que Rima-Marcil terminait son petit laïus sur le mariage de Révérie. Oui, évidemment qu'elle devrait se marier un jour, quand le marquis aurait récupéré ses droits et révérie serait devenue son héritière, mais n'était-ce pas un peu prématuré d'en parler maintenant? Il sentit le regard appuyé du marquis en sa direction. D'accord, le vieux renard avait vu clair dans le jeu des deux jeunes gens. Seulement, Dragan ne pouvait se résoudre à faire une demande en bonne et due forme aussi rapidement. Premièrement parce que c'était trop tôt : il ne connaissait Révérie que depuis une semaine à peine. Deuxièmement parce que mariage rimait avec la fin de la liberté pour ce charmeur patenté. Il n'arrivait pas encore à concevoir qu'il puisse être amoureux de Révérie et tant qu'il ne l'aurait pas admis, ils n'avanceraient pas. Enfin, troisième point, le plus important : Révérie était mourante, même si ni elle, nio son père n'en avaient réellement conscience. Quel avenir les attendait à partir de là?

Non, il fallait parer au plus pressé, avoir une audience avec la Reine, proouver la valeur de Rima-Marcil, trouver un moyen de sauver Révérie... Quand tout ceci serait fait et si la demi drow vivait, il envisagerait un avenir plus lointain.

Il secoua lentement la tête en signe de dénégation alors que Rima-Marcil parlait de ne pas faire de son histoire personnelle une généralité.

- "Messire, je ne faisais pas allusion à vous. Et si c'était le cas, cette influence serait plus bénéfique que néfaste."

Il eut alors les remerciements du père et de la fille. Il eut un petit sourire géné alors que le premier assurait avoir une dette envers lui plus tard. Il faillit le contredire, mais tint sa langue. Oui, peut-être qu'effectivement, il serait bon de rappeler cette dette un jour prochain. Quand à Révérie, elle le complimenta sur son ouverture d'esprit. Il sourit, mais il avait l'air triste.

- "Les miens ont agi par haine et peur en vous enlevant à tous deux un être cher. Ils se sont fait juges et bourreaux. On dit les elfes sages, mais c'est faux. Cela n'était pas la justice. C'était une exécution. Et cela me révolte."

Il regarda plus particulièrement Révérie :

- "J'ai voyagé deux jours durant avec vous et j'en ai vite oublié le sang qui coulait dans vos veines. C'est votre coeur et votre âme qui font de vous quelqu'un de bien ou de mauvais, pas votre sang. Vous avez été spoilé de vos droits et de votre enfance, ce n'est que justice que je vous aide maintenant à les récupérer."

Puis, ses yeux couleur de glace se plantèrent dans ceux de Rima-Marcil. Ils ne reflétaient plus de neutralité, mais une conviction sincère.

- "On ne devrait pas être condamné pour les choix de notre coeur. Vous n'étiez pas un danger pour les elfes. Vous aider m'aidera à racheter les fautes des notres."

Tout ce qu'il avait dit était vrai. Quand bien même il ne serait pas tombé amoureux de Révérie, il l'aurait aidée à recouvrer ses droits. Parce que l'honneur passait avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Rima-Marcil
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 348
Âge : 441
Date d'inscription : 05/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mar 11 Mar 2008 - 14:19

Contrairement à ce que les jeunes gens pensaient, Rima-Marcil n’avait pas envie de marier sa fille dans l’immédiat. Il pensait beaucoup plus loin, à l’avenir, mais il devait reconnaitre que voir sa fille mariée avec le Comte Tiril ne serait pas une mauvaise chose. Les deux jeunes elfes étaient attirés l’un part l’autre, c’était certain, et il était un beau partit, mais il était encore trop tôt pour envisager un avenir entre eux. Cela ne faisait qu’une semaine qu’ils se connaissaient. Et puis, sa fille était encore mineure, n’ayant pas encore atteint sa majorité. Le mariage était hors de question dans ces conditions. Il faudrait attendre plusieurs années encore, le temps qu’elle devienne femme, et sache se conduire en tant que telle. Bien que Fine-Lame doute que cela arrive un jour connaissant le caractère de sa fille.

Il écouta Dragan s’emporter contre l’attitude de ses semblables. Il était révolté contre la tragédie qui avait touché le Marquis. Il pouvait l’aider. S’il récupérait son rang, Rima-Marcil pourrait peut-être compter sur l’aide du Comte pour faire en sorte que ce genre de choses n’arrive plus. Lui
aussi était un homme d’Honneur. De telles personnes devenaient si rares malheureusement…

« Si seulement d’autres pouvaient penser comme vous, Dragan Tiril. »

Leurs regards se croisèrent. Une franche et farouche détermination illuminait les yeux du Comte. Il était question d’Honneur. Pas de l’Honneur de Dragan, non. Mais de l’Honneur des elfes. Il voulait leur faire regagner leur honneur qu’ils avaient perdu et réparer leurs erreurs.

« Puissions-nous réussir dans notre entreprise, et montrer aux yeux de tous les erreurs commises, afin que ce que les générations futures ne fassent pas les mêmes. »

Les dés étaient jetés. Dragan de leur coté, il ne leur restait plus qu’à attendre l’entrevue avec la famille royale, et voir ce qu’il en résulterait.

Fine-Lame tendit la main vers Dragan.

« Comte Tiril, encore merci pour tout. Je vous prie de m’excuser, mais il y a beaucoup de choses à préparer encore avant l’audience avec la famille royale, aussi je me dois de vous laisser. »

Il se dirigea vers la porte, puis se retourna.

« Quand tout ceci sera finit, en bien je l’espère, j’aimerais beaucoup avoir le plaisir de discuter en privé avec vous. Nous avons beaucoup à nous dire je crois. »

Sur ce, il sortit. Dehors, les gardes l’attendait et en silence le suivirent dans le couloir menant à sa chambre, laissant ainsi les deux jeunes gens ensemble, bien que la gouvernante ne soit pas loin afin d’éviter tout débordement.

Fine-Lame sourit, sans que personne ne puisse le voir. Kÿria semblait être de son coté. Bientôt, si tout allait bien, il redeviendrait libre. Et les choses changeraient alors...
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mar 11 Mar 2008 - 16:26

Toujours aussi calme elle écoutait leurs propos, parlant de leurs déceptions dans leurs races, de leurs espoirs également. Tout deux homme d’honneur était surement aussi rêveurs que la belle Révérie, mais leurs rêves pouvaient se réaliser sans l’ombre d’un doute, il avait leurs forces de caractère et leurs diplomaties pour y arriver et elle avait foi dans les deux hommes.

Deux guerrier, chacun a sa façon, imposant de leurs charisme différent tout les deux un certains respect. Elle se prit d’affections pour se nouveau père. Il devenait de plus en plus digne qu’elle le nomme Atar. De son coté Dragan ne la décevait pas, beau, intelligent, diplomate, réfléchi… non sincèrement cet homme était parfait et comble de la perfection il tolérait et aimait la force de caractère de la métisse.

Cela lui fit à nouveau étrange de l’entendre la vouvoyée, elle se sentait bien mieux quand il la tutoyait et se sentait plus proche de lui. Cette étrange distance de politesse et de protocole ne lui allait pas du tout selon elle. Mais elle préférait se soumettre a cette supercherie encore un temps jusqu’as se qu’ils se retrouvent seul.

D’ailleurs c’est au moment ou ses pensées se dirigeaient en se sans que Rima les quitta en les laissant totalement seuls. Etrange ne trouvez vous pas ? Révérie sentit juste la présence de la gouvernante a la porte pour éviter tout débordement de situation trop… dérangeant dirons nous. Sans attendre la jeune femme se leva pour sauter dans les bras de son amour en souriant et en musardant son visage de mille baiser en murmurant tout bas et au creux de l’oreille de son amant, pour ne pas être entendu de sa gouvernante un peu trop curieuse.

« Melindo, comme je suis fier d’aimer un homme comme toi. Je ne sais comment je pourrais te remercier mais crois moi que je ferais de mon mieux pour me montrer a la hauteur de ton aide. »

Doucement elle déposa ses lèvres sur celle de Dragan, comme se contacte pouvait lui manquer a chaque minutes passés sans pouvoir le toucher. Regardant ensuite par-dessus son épaule elle sourit doucement, mutine et murmura.

« Reste se soir, dinons ensemble et nous t’offrirons l’hospitalité. Il est hors de question que tu dormes à l’auberge, en tant que notre invité tu resteras ici. Je vais demander à la Dragonnne de te faire préparer une chambre si tu accepte. »

Refusé aurait été terriblement impolie, mais en même temps, Dragan pouvait sans aucune difficulté se douter que les chances pour que la jeune Révérie ne le rejoigne pas pendant la nuit était aussi fine que sa réticence à se donner a lui. Voila un dilemme bien cruel pour notre Comte.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mar 11 Mar 2008 - 16:55

Dragan esquissa un sourire pour le Comte :

- "Il y en a d'autres... Il faut juste les aider un peu."

Rima-Marcil tendit alors une main dont l'elfe se saisit. Le marquis argua des préparatifs pour prendre congé. Il allait les laisser seuls? Un peu étonné, il regarda le marquis s'éloigner, mais celui-ci n'en avait pas tout à fait finit. Ses dernières paroles firent frémr le jeune Comte, qui finit par sourire, amusé par le perspicacité de cet homme et craignant moins son jugement qu'au début de leur entrevue.

- "Oui, il me semble que cela soit nécessaire."

Le marquis partit alors, non sans laisser sa chienne de garde devant la porte. A peine celle-ci se fut-elle refermée qu'une jeune fille lui sautait au cou et dans les bras avec fougue et le noyait sous ses baisers avides et affamés.

- "Révérie, ne me remercie pas et ne me comble pas trop de compliments où mon égo risque d'en devenir démesuré."

Elle parla alors de l'héberger cette nuit. Il lança un regard amusé à la jeune femme, se doutant bien qu'il serait ainsi plus près d'elle et plus facile à attendre.

- "Rév, je crois que ton père se doute de quelque chose."

Il eut un peti rire joyeux devant ce constat inutile.

- "Et je crois qu'il a fait exprès de nous laisser seuls... A mon avis, le Marquis de l'Epine Dorée a des projets nous concernant."

Il encadra le visage de Révérie entre ses mains et s'empara de ses lèvres avec ardeur, le coeur battant la chamade. Il ne tenait plus. Pourtant, un sujet autrement plus préoccupant lui revint en mémoire.

- "Rév, tu es malade et tu le caches à tout le monde... Ton père devrait au moins être au courant."

Il s'empara de sa main et l'embrassa doucement.

- "Je ne resterais pas longtemps, je ne peux pas te regarder souffrir et rester impuissant. Je vais me mettre en quête d'un remède."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mar 11 Mar 2008 - 17:31

« Ne t’inquiète pas pour ton égo, tout comme je le comble je sais aussi le faire violement désenfler et retrouver une taille normale. »

Elle rit à nouveau, tout son souci lui semblait si loin pour le moment. Elle était heureuse, son père voyait de toute évidence d’un bon œil sa relation. Dragan ne se cachait pas sous un voile de faux prétexte et au contraire avait le cœur aussi léger que celui de la demoiselle qui s’en auto proclamait la gardienne.

Il lui avoua ensuite penser que son père se doutait de quelque chose. Bien pire encore pour la jeune femme il les avait percés à jour ! Surement pas au point de savoir que dans une auberge Dragan l’avait rendu femme, mais il savait qu’il y avait quelque chose de fort entre eux deux. Dune voix guillerette elle dit amusée.

« Crois-tu ? Non du tout voyons Melindo, il nous laisse seul, oubliant nos rang et le protocole juste pour le plaisir voyons ! Comme je suis heureuse qu’il t’apprécie autant ! J’avais un peu peur au début qu’il se transforme en dragon protégeant sa fille mais non… Il me comble de bonheur en fermant ainsi les yeux pour le moment. »

Il parla de projet pour eux, doucement elle arqua un sourcil, surprise murmurant doucement.

« Crois-tu ? Quel genre de projet ? »

Doucement elle haussa les épaules. Décidément on ne comblerait pas en une semaine sa naïveté exacerbée. Puis, par surprise il glissa ses mains sur ses joues et l’embrassa avec une ardeur folle, elle se sentait cajolée et c’était agréable. Elle lui rendit son baiser un temps puis le sujet devint pesant et lourd, le regard de Dragan changea du tout au tout. A présent à la fois réprobateur, triste, inquiet… et toujours aussi tendre.

Il la sermonna gentiment, elle était malade et ne rien dire ne l’aiderait pas. Elle sourit doucement pour répondre d’une voix un peu gênée.

« J’en parlerai demain a Atar, il sera mit au courant et préviendra les gens qu’il faut. Mes recherches seule n’on portés aucun fruit et mon état empire de jour en jour sans que rien ne le calme. Des moments je me porte à merveille, puis je tourne de l’œil, ou je me sang fiévreuse, déboussolée. Puis a nouveau tout vas bien… mais je n’arrive plus a me nourrir ou presque… »

Doucement elle plongea ses yeux dans ceux de son amour qui lui avoua partir pour chercher un remède. Fermant les paupières pour frotter sa joue à la main de son amour elle murmura.

« Ne me laisse pas derrière toi, si tu pars chercher un remède je viendrais avec toi. Je ne serais ni une charge ni un poids je te le promets, je sais me défendre et même me battre. »

Il venait à peine de revenir qu’il parlait déjà de la quitter, cela était terriblement désagréable et inquiétant. Elle se rendait compte qu’il s’inquiétait pour elle et qu’il avait aussi bien conscience qu’elle de la gravitée de la propagation du poison dans son sang. Doucement elle murmura.

« Et grâce à moi… je suis heureuse de savoir que…. Que tu ne seras pas touché par se fléau. Ca me rassure de ne pas te voir souffrir. »

Oui, il avait été immunisé puisque mit en contacte infime peu à peu par elle…
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mar 11 Mar 2008 - 20:19

- "Alors tu as raison, je n'ai plus à m'en faire à ce sujet."

Il rit à nouveau, il adorait cette façon de parler avec elle, sur un ton empli d'humour, comme à une amie. Elle était beaucoup de choses pour lui... Mais alors qu'elle avouait être heureuse que Dragan et Rima s'entendent, il eut un petit rire et répliqua avec une pointe d'arrogace feinte.

- "Mais ma chère, je suis irresistible! Qui pourrait bien ne pas tomber sous mon charme ravageur?"

Il lui décocha justement un sourire magnifique, pour bien souligner ses propos. Par contre, son sourire se fit plus faible alors qu'elle lui demandait de quels projets il parlait. Il lui lança un regard sceptique, se demandant si elle plaisantait ou pas et en conclut que non.

- "Euh... Il a remarqué que toi et moi nous étions plus que simples amis... Je suis Noble et je te compte fleurette. Heureusement, il ne sait pas que nous sommes déjà passés à l'acte... Mais... Enfin, tu ne vois vraiment pas?"

Il semblait géné, perdant de sa superbe alors qu'ils abordaient le sujet épineux du mariage. Sur ce coup-là, il aurait mieux fait de se taire, ça lui aurait évité de s'embrouiller.

Il était bien désolé de rompre l'allégresse pour un sujet plus sérieux, mais Dragan avait un grand sens pratique. Son regard refléta une peur primitive alors qu'elle parlait de ses symptomes et de son inappétence. La peur primitive de perdre l'être adoré. Elle le supplia alors de l'emmener. Cela lui déchirait le coeur, mais il allait devoir refuser.

- "Rév... Je ne peux pas t'emmener. Je sais de quoi tu es capable, mais le poison va peu à peu miner tes forces. Je préférerais te savoir entourée de gens qui t'aiment que malade et incapable de marcher à mes côtés."

En revanche, quand elle parla du fait qu'il ne serait pas touché par le poison, il écarquilla les yeux de surprise.

- "Comment cela?"

Puis, il comprit brutalement... Ils avaient échangé des baisers, il avait avalé la salive empoisonnée de la jeune femme. C'était une trop petite quantité pour le rendre malade, mais suffisante pour introduire un produit étranger dans son organisme et le forcer à lutter. Il avait bien eu quelques maux de ventre mineurs... il étouffa un gémissement de tristesse et enfoui sa tête dans le cou de la jeune elfe.

- "Oh Rév, non, ce n'est pas juste, cela ne devrait pas se passer ainsi..."

Il renifla son odeur unique, se ressourça à son contact et murmura avec une volonté farouche :

- "Ai mar byr jhaer o pai tia jhyli."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mar 11 Mar 2008 - 21:22

Oui, comme des amis, des amants et bien plus, ils parlaient si librement l’un avec l’autre. Un nouvel éclat de rire s’envola pour illuminer la pièce et elle tapa comme une faible femme de ses petits poings sur le torse de Dragan lui murmurant.

« Arrête donc de faire l’idiot ! Ton sourire charmeur ne me fera rien ! »
Et elle ria de nouveau, il avait bien sentit qu’elle modérait énormément sa force et que si elle avait fait de même sans se retenir il aurait sans doute beaucoup moins rit. Puis il se vit devenir tout penaud, pourquoi donc ? Elle ne comprenait pas du tout le sens de tout cela. Elle fit un simple non de la tête.

« Je ne vois rien Melindo… je ne comprends pas du tout. Tu sais, pour moi les sujets de noble reste encore très floue. Les moines ne s’encombre pas de tant de cérémonie pour dirent les choses. »

Franc et directe… comme Révérie. Du dialogue léger et taquin tout passait au lourd et sombre de la triste vérité. Qu’elle aurait aimée l’oubliée cette vérité à peine supportable.

Doucement elle se sentit terriblement inutile, comme un boulet attaché au pied de Dragan qui ne ferait que l’empêcher d’avancer. Il ne voulait pas la voir mourante prés de lui et encore moins qu’elle le ralentisse. Elle n’avait donc été capable que de le protéger du poison ainsi donc ? Elle serra ses points contre le torse de son amour et doucement se blottit d’avantage.

C’était si triste… Les moines disaient toujours, on ne rencontre qu’une fois le véritable amour dans une vie, mais il arrive trop souvent de le rencontrer quand elle touche à sa fin. Ce serait donc aussi vrai pour elle ? Quand elle lui annonça son immunité à la toxine il la regarda avec des yeux ronds et elle sourit doucement.

Oui, c’était ainsi qu’on l’avait elle-même immunisée a bon nombre de poison, que pas une seule fois elle n’avait été gênée par voleur aux dagues assassine, botaniste fou et bien autre. Les yeux de Dragan s’éclaircissaient de la lumière du savoir et il prit à nouveau une mine triste et gémit en une lamentation de désespoir. Il la serra dans ses bras, cachant son visage dans son cou. Il lui dit que cela n’aurait pas du se passer comme ça et son sourire se fit plus doux murmurant.

« Je t’ai protégé sans même le savoir… Je suis heureuse d’avoir au moins pu faire ça pour toi. »

Il huma ses cheveux aux odeurs d’orange et de cannelle, parfum que sa gouvernante trouvait idéal sur la peau pale et froide de la jeune femme. Il s’en abreuva et elle en frémit. Puis dans un souffle, il lui avoua de manière convaincu et pleine de volonté des mots qu’elle n’aurait jamais cru entendre de la bouche du noble.

Sa poitrine fut prise d’un soubresaut et elle sentit ses joues s’inonder de larme. Elle ne pleurait jamais réellement, elle avait de temps a autre versé une unique larme mais sa volonté inflexible ne l’autorisait jamais a plus.

Pourquoi ne pouvait’ elle pas retenir se flot ni ses sanglots ?! Elle glissa ses mains dans le dos de Dragan serrant ses deux mains sur ses omoplates, froissant le tissu qui s’y trouvait et pleurant à chaude larme.
Pourquoi pleurer ainsi ? De tristesse ? De détresse ? Ou de joie de l’avoir au moins une fois dire ses mots ? Elle émit en sanglotant une réponse.

« Melindo ai mel… ai mel »

Elle était heureuse en vérité, elle le savait tout en prononçant ses mots que ce n’était que du bonheur pas de la tristesse.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mar 11 Mar 2008 - 22:35

- "Menteuse, je vois bien que tu es sous le charme!"

Son rire grave résonna dans la pièce alors que Révérie le frappait sas force, par jeu. La gouvernante derrière la chambre devait se demander ce qu'ils étaient en train de faire à rire ainsi. Enfin, tant qu'elle entendait des voix, elle pouvait penser qu'ils n'étaient pas occuper à des jeux moins innocents.

Par contre, Révérie ne lui facilitait pas la âche en ne comprenant pas ses allusions. Il se passa une main derrière la nuque, l'air embarassé.

- "Eh bien, je suppose que ton père voit en moi un bon parti et comme nous nous entendons bien, une alliance officielle serait sûrement la bienvenue... Tu comprends?"

Il n'arrivait pas à prononcer le mot mariage et tournait autour du pot, il s'en rendait bien compte. Mais ce sujet était préférable à celui qui suivait. Il sentit qu'il l'avait blessé et s'en désola.

- "Pardon de ma franchise trop brutale. Je ne voulais pas te blesser. Il faut croire que je ne trouve pas toujours les mots justes."

Elle avait perçé ses défenses et les paroles étaient allées plus vite que ses pensées alors qu'il lui avouait son amour. Pourtant, il ne regrettait rien. Révérie se mit à pleurer, sans doute d'émotion, avant de lui murmurer des paroles qui firent bondir son coeur. Il la serra contre lui, comme si, ainsi, il pouvait éloigner le spectre de la mort. Finalement, il décida de s'ouvrir à elle :

- "Tu ne le sais sans doute pas, mais j'ai perdu deux êtres chers il y a quelques années. L'une de ces personnes était mon père. L'autre... L'autre était l'autre moitié de mon âme, la meilleure partie de moi, mon double. Ma soeur jumelle... Sa perte m'a anéanti et profondément changé. Je ne pensais plus jamais être complet après ça. Et puis, je t'ai rencontrée. Et je me suis rendu compte que j'avais tort. Aimer, c'est s'exposer à la souffrance."

Il y avait une douleur difficilement contenue dans sa voix.

- "Révérie, je ne survivrais pas à une nouvelle perte de mon âme... Je n'ai pas su la protéger et je l'ai perdue. Je ne commettrais pas deux fois la même erreur."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mar 11 Mar 2008 - 23:09

Ses yeux s’illuminaient enfin d’une lueur de compréhension. Elle venait le saisir le sens de ses paroles et s’empourpra violement en demandant d’une voix soucieuse.

« Pense tu vraiment que Atar pense à nous… nous unir de manière permanente ? Je… je vois.»

Finalement il lui avait fait comprendre, heureusement me direz-vous. La suite des paroles passèrent et finalement après leurs déclarations mutuel il se confia à elle. Il avait donc eu une sœur jumelle ? Elle aurait sans doute été belle et douce, la jeune Révérie aurait aimée la connaitre, mais de toute évidence la mort l’avait fauchée dans le bel âge tout comme son père. Doucement elle passa sa main sur la joue de son aimé et murmura.

Il la considérait comme une partie de son âme ? Ainsi elle l’avait aidée redevenir entier. Doucement elle passa sa main contre ses joues, effaçant ses larmes et souriant doucement. Il lui avoua qu’il avait déjà perdu deux êtres chère et qu’il ne laisserait pas cette horrible chose se reproduire doucement elle murmura.

« Melindo, je t’aime tant, jamais je ne me laisserai mourir. Je me battrais contre le poison jusqu’as se que tu trouve un remède. Tu ne me perdras pas Dragan. »

Elle était sincère et doucement elle s’approcha des lèvres de son amour, l’embrassant avec douceur, puis passion. Le Dragon était derrière la porte, pourtant la jeune femme n’en sembla pas gênée, caressant la nuque de son amour pour venir glisser sa bouche contre l’oreille et la mordiller espièglement. Puis elle chuchota.

« J’ai peu être un remède Dragan, mais tu vas sans doute haïr cette idée. »

Elle paraissait gênée et à la triste a cette idée.

« Tu sais, le poison a sans doute été introduit par les drows et mes recherches m’on conduit a une solution. Il faudrait que je laisse tout mon sang drow prendre le dessus sur celui d’elfe que je possède. »

Puis regardant son amour en souriant.

« Mais en se cas je deviendrais pleinement une drow, et je ne sais comment il me sera possible de revenir a la Révérie que tu connais. Pour le moment c’est le seul remède que j’ai été capable de trouver… »

Doucement elle se blottit contre son tendre amour.

« Mais je me refuse à ce que tu me vois ainsi mélindo et j’ai tellement peur de ne pouvoir redevenir moi même après tout ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mar 11 Mar 2008 - 23:25

Dragan soupira, amusé de voir combien les machnations étaient inconnues pour Révérie.

- "Oui, je le pense vraiment. Tu te souviens, je t'ai dis à Alëandir que j'étais un bon parti..."

Il avait terminé sur une note légère pour dissiper la gène de la jeune métisse. c'était mignon cette façon qu'elle avait eu de rougir violemment en comprenant à quoi il faisait allusion.

- "Mais nous n'en sommes pas là."

Voilà comment, il mettait un point final au sujet.

Il se confia alors à elle, lui exprimant cette douleur qui l'avait rongée années après années sans que personne ne se rende réellement compte de son intensité. Il n'avait jamais rien laissé paraître, sauf à Anàrion et encore, pas de cette manière. Il sentit sa main douce contre sa joue et il leva les yeux vers elle alors qu'elle lui promettait de vivre. Elle l'embrassa, avant de se faire mutine, pour mieux lui glisser une idée qui gela son coeur. Il resta interdit, avant de s'extraire de la douce étreinte, dévisageant Révérie. Son visage s'était décomposé, paraissant plus jeune et vulnéable que jamais. Laisser parler son sang drow? Une sorte de colère embrasa son coeur.

- "Non! Non, tu ne peux pas faire ça Révérie! Tu as promis que je ne te perdrais pas! Et si tu fais cela... Il y a des risques de non retour! Je ne pourrais pas te voir comme une ennemie..."

C'était encore pire que la mort! Le choix était cornélien...

- "Il n'y a pas de bon choix, la mort ou... ou..."

Il ne trouvait même pas les mots tellement la seconde idée le révulsait. Révérie pouvait entendre le dégout dans sa voix, la haine aussi. Mais n'était-ce pas égoïste de la préférer morte que vivante? Oui, mais si elle vivait en tant que drow, elle en perdrait tout ce qui faisait qu'il l'aimait.

- "Pourquoi faut-il que cela soit si compliqué?"

Il y avait une note de fataisme dans sa voix. Il n'avait pas donné réellement son avis sur la question. Il ne pouvait pas le faire au pied levé.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mar 11 Mar 2008 - 23:49

Doucement elle le rassura d’un sourire et dit d’une voix douce.

« Ne te trompe pas sur moi melindo. Je ne veux pas laisser mon sang parler. J’ai appris depuis toute jeune à le contenir et même à le faire disparaître au mieux son apparence dans mon sang. Je ne désire pas le relâcher mais si il n’y as aucune autre solution je préfère tenter ma chance ainsi. Je resterais la même et mes sentiments seront les mêmes, la seul différance sera mon gout pour le sang. »

Doucement elle déposa ses lèvres sur celle de Dragan avant de continuer.

« J’ai déjà été submergée par se sang plus jeune, mais Charles, mon père, m’as ramené en m’aidant de son amour. Je n’ai pas peur melindo, mais il ne faudra pas que j’attende que mes forces soient totalement éteintes… sinon je n’aurais pas la force de lutter. Ton amour me ramènera Dragan, j’en suis sur, tout comme Charles l’avait fait. Mais en se cas il te faudra supporter l’apparence la plus sombre de moi… »

Elle lui avouait donc la présence de cet être en elle, il savait sans doute le conflit intérieur qui se menait en son corps. Elle était métisse après tout… Doucement elle s’assise et soupira doucement.

« Tu me haie n’est ce pas Dragan ? … Je ne suis finalement pas différente des autres, moi aussi j’ai une part d’ombre d’on j’ai terriblement honte. Surtout que si je dois me laisser aller à cela j’aurais besoin de toute ton aide… Car je ne peu pas faire venir se sang de moi-même. Je l’ai trop bien enfuit et le rejette bien trop. Il faudrait que tu me blesse physiquement ou psychiquement… et que tu me maitrise. »

Elle se laissa glisser sur son lit en soupirant, regardant le plafond.

« Mais n’en parlons plus ! C’est totalement inacceptable. On trouvera un autre remède melindo. Je ne tiens pas à changer, j’ai trop peur de te perdre si jamais je me laisse ainsi aller.»

Allongée ainsi, elle avait l’air si désirable, les yeux clos et l’air serein.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mer 12 Mar 2008 - 10:17

Le jeune homme fit une moue plus que sceptique alors qu'elle tentait de le rassurer en lui expliquant qu'elle resterait la même en plus sanguinaire. Mais justement, avec un goût du sang prononcé, elle serait radicalement changée, c'était cela qu'elle ne comprenait pas...

Elle continua en lui racontant une anectdote de sa jeunesse, alors qu'elle avait perdu le contrôle. Son mentor l'avait ramené avec la force de son amour et elle espérairt bien que cette fois encore, cela marcherait. Sauf si elle était trop faible, dans ce cas là, elle serait irrémédiablement perdue. Non, décidément, rien ne le rassurait, il y avait un peu trop de si dans ce plan là. Sans compter l'idée qu'elle devienne drow. Il comprit le combat quotidien que se livraient ses deux sang dans son être... C'était tellement instable cette alchimie.

- "Te haïr? Non Révérie, jamais je n'y parviendrais et c'est bien cela le problème..."

Il ferma les yeux alors qu'elle lui avouait qu'il devrait la blesser pour parvenir à faire jaillir ce sang... Il n'y arriverait pas... Il ne réussirait pas à la blesser intentionnellement. Et pourtant, ce serait si facile, il savait là où il devait appuyer pour lui faire mal.

Elle se laissa aller à s'allonger sur le lit, yeux clos, air tranquille et lui demanda d'oublier cette proposition. Impossible, il était déjà en train d'y réflechir et de peser le pour et le contre. Il la regarda ainsi, le désir s'éveillant en lui malgré la gravité de la situation. Sa main effleura la cou de la jeune femme.

- "Oui, c'est inacceptable. Mais peut-être est-ce la seule solution."

Il avait murmuré ces mots, chargés de tristesse. Il se pencha et lui embrassa la gorge, sa main se faisant plus baladeuse.

- "J'ai très envie de toi, malgré le dragon dehors."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mer 12 Mar 2008 - 11:25

Il la rassura, il ne la haïrait jamais, c’était ça le problème. Et en effet, si elle passait du mauvais coté définitivement elle préférerait mourir et se donnerai sans doute d’elle-même la mort. Elle pouvait être lucide, même sous cet aspect. Elle remuait tout ça dans son esprit, son air serein n’était la que pour rassurer Dragan et elle-même. Elle avait peur, honte, était en colère contre elle-même… tout ça la rendait folle.

Allongée sur le dos, sa poitrine remuant lentement aux grés de son souffle, ses cheveux neigeux éparpillé sur les draps de satin blanc. La situation était grave et pourtant, quand Dragan passa sa main sur la gorge de la jeune femme elle frémit, étirant le cou pour profiter de cette caresse et doucement elle se mit à émettre un souffle gémissant en prenant dans ses mains les draps.

« N’y pense plus Dragan, je n’ai pas envie de me perdre dans se genre de tristesse alors que tu es prés de moi. »

Il était triste tout autant qu’elle, mais lorsqu’elle sentit son tendre amour se pencher sur le lit, y prendre appuie pour finalement venir dévorer de baiser sa gorge offerte elle s’en cambra légèrement et frémit au contacte de sa main qui se promenait outrageusement sur son corps.

Tout en lui avouant son désir il rappelait le dragon qui guettait à l’extérieur comme pour s’entraver lui-même et se persuader que ce n’était pas le moment. Non c’est vrai, ce n’était pas du tout le moment, elle était dans sa chambre, sur un lit ou elle n’avait pas réussi a dormir une seul fois, préférant une fois encore d’être adossée au mur et assise a même le sol plutôt que de s’allonger dans les draps. De plus il y avait la maudite gouvernante qui attendait dehors guettant que tout n’aille pas trop loin. Doucement, la jeune femme murmura à l’attention de son melindo.

« J’ai envie de toi aussi Dragan, je veux que tu me fasses perdre mon souffle et de sentir nouveau combien je compte pour toi. Ho Melindo, j’ai tant envie de tu me fasse tout oublier. »

Comme pour prouver ses dires elle déposa ses mains pour encadrer le visage de son amant et l’attira à lui, lui offrant un baiser presque totalement indécent. Elle le voulait la tout de suite et sauf si il l’arrêtait les chances pour qu’elle renonce a cela d’elle-même était totalement inespéré.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mer 12 Mar 2008 - 11:38

Peut-être que l'amour était un bon refuge contre la tristesse. Peut-être que justement, à cause d'un avenir rien moins qu'incertain, il avait envie de profiter du moment présent. C'était un concept étrange pour un elfe. Ces êtres éternels ne vivaient jamais comme si leur vie pouvait brutalement s'arrêter. Mais là, devant l'imminence de la mort, force était de constater qu'il comprenait un peu mieux les humains. Il voulait échapper au poids de la fatalité l'espace de quelques heures, d'une nuit, comme à l'auberge.

Il couvrit sa peau de baisers brûlants, lui avoua son désir pressant. Et elle ne fit rien pour freiner ses ardeurs, répondant de la même façon à son envie dévoirante de s'unir. Elle l'embrassa à son tour, sans retenue, avec passion. S'il comptait sur elle pour leur éviter le pire, ils étaient très mal engagés. La présence de la gouvernante derrière la porte lui rappelait que c'était défendu. Si jamais Rima-Marcil apprenait qu'ils couchaient ensemble... D'un autre côté, ainsi, Dragan serait bien obligé d'épouser la femme qu'il avait défloré. Sauf que le marquis ne savait pas que c'était déjà arrivé. L'avait-il fait exprès en sentant l'attirance des deux jeunes gens? Etait-il à ce point malin et manipulateur? Il ne savait plus quoi penser, surtout que son cerveau ne fonctionnait plus très bien dans une telle situation.

C'était exactement cela : il voulait lui aussi tout oublier, se perdre en elle, la sentir vibrer sous ses doigts, plus vivante que jamais. Ce n'était pas sage... C'était même de la folie. Et il devait y mettre un terme pendant que c'était encore possible. La raison était plus forte cette fois, parce qu'il y avait trop d'enjeux. Il poussa un petit soupir de regrets, embrassa une dernière fois Révérie et se força à s'écarter d'elle, remettant de l'ordre dans ses pensées chaotiques.

- "Pas maintenant. J'en meurs d'envie, mais ce serait de la folie."

Il lui jeta un regard chargé de désir et d'amour.

- "Je suis invité à rester cette nuit... c'est bien cela?"

Si un peu plus tôt, il avait presque craint ce qui se passerait s'il restait durant la nuit, maintenant, il espérait qu'elle viendrait vite et qu'ils s'aimeraient à nouveau dans l'anonymat des ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Mer 12 Mar 2008 - 12:11

Il commençait à lui enivrer les sens, déjà elle se sentait brulante d’envie et espérait bien tout oublier dans ses bras. Vivre le moment présent sans penser au lendemain, mais voila. Pour ça il faut être deux et après son dernier baiser et son soupire il s’écarta. Il lui avoua qu’il ne fallait pas maintenant malgré l’envie qu’il avait d’elle mais que ce n’était que de la folie. Bien sur que c’était de la folie ! N’était t’elle pas folle de lui après tout ?

Son regards se fit douloureusement triste et surpris, elle lui en voulait, elle avait mal, mal de sentir ce qu’il lui refusait avec autant de conviction. Doucement elle détourna son regard triste du sien et regarda en direction de la fenêtre. Elle devait s’apaiser, calmer le feu qui brulait en son ventre. Doucement son visage redevint inexpressif, elle se sentait à nouveau mieux.

Il lui demanda confirmation pour la nuit et doucement un sourire naquit à ses lèvres pendant qu’elle ouvrit ses lèvres pour lui répondre.

« Oui… nous te ferons préparer des appartement pendant l’heure du repas. Ils seront dans l’aile des invités. »

C’était tout au bout du couloir, prés de l’escalier alors que les appartements de la belle était a l’opposée pour bien sur pallier a toute intrusion légèrement a l’écart. Les yeux bleus de Révérie se remirent à la recherche de ceux de son amant. Puis a nouveau elle parla.

« Ce n’est pas bien raisonnable de penser a ce que nous pensons. »

Oui, c’était même totalement inconvenable mais peu importait le protocole et les devoir de son rang. Elle n’en que faire. Et puis en y repensant, ils étaient déjà passés outre tout ça à l’auberge non ? S’étant offert l’un a l’autre alors qu’il n’était pas marier, pas fiancé et encore moins réellement uni par un lien quelconque. Bien sur il était terriblement attirez mais ce n’était pas normalement.

Bien sur si cette nuit ils se retrouvaient se serait encore pire, voir même un terrible affront si ils étaient découvert. Faire ça au nez et à la barbe du maitre des lieux était des plus déplacé mais cela ne traversa même pas l’esprit embrumé de désir de la jeune femme. Le manque de bruit soudain attira la gouvernante qui frappa à la porte en demandant d’une voix clair et tremblante cependant.

« Mademoiselle Aglarer ? Vous sentez vous bien ? »

Révérie manqua de s’étouffer de rire, la gouvernante venait de briser le peu de romantisme qu’il pouvait y avoir dans l’air ambiant en agissant ainsi. D’une voix la plus normale possible elle répondit assez fort.

« Oui oui ne t’en fait pas, tu peux continuer à veiller du dehors, nous avons encore beaucoup de chose a nous dirent. De plus nous ne faisons rien d’inconvenable je te rassure, sinon crois moi que je ne te répondrai sans doute pas. »

Puis la belle éclatât d’un rire clair et pure a nouveau. Elle était tellement lumineuse quand Dragan était prés d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Jeu 13 Mar 2008 - 19:44

[Pardon de pas avoir répondu avant, dures journées hier et aujourd'hui ^^]

Il sentit avec une acuité dérangeante la déception de Révérie. Mais si elle, n'avait aucune notion de la bienséance et de la retenue, lui en avait doublement conscience. Et puis, il était elfe à part entière, il avait apprit à raisonner plutôt qu'à céder totalement à ses émotions. Il n'avait pas été élevé parmi des humains. Pourtant, ce raisonnement froidement logique ne réussissait pas à alléger ce poids sur son coeur alors que le regard de Révérie le transperçait d'amertume.

Pourtant, elle devait bien se douter qu'il mourrait d'envie de lui faire l'amour, là, maintenant! Elle ne pouvait décemment pas soupçonner le contraire! Le regard de l'elfe était trop éloquent, trop troublé. C'est pourquoi il tenta de le lui faire comprendre en parlant de la nuit à venir, où ils pourraient se retrouver seuls, sans quelqu'un qui guette le moindre bruit étrange derrière la porte! En plus, cela coupait un peu l'envie de Dragan, d'imaginer la gouvernante de l'autre côté, oreille collée au battant de la porte.

Elle Lui fit alors remarquer que ce qu'ils envisageaient n'était pas très raisonnable. Il lui dédia son plus beau sourire, nimbé d'une innocence feinte, mais parfaite.

- "Mais à quoi pensons-nous?"

Son regard pétilla, alors qu'il avouait :

- "Je suis capable de me retenir pour le moment, mais ne me demande pas d'être raisonnable trop longtemps."

Oui, il y avait des risques, oui, ça risquait de mettre le marquis dans une colère noire s'il l'apprenait... Et alors? Finalement, que pourrait-il bien faire? Rompre tout lien et empêcher les deux jeunes gens de se revoir? Ou au contraire sommer Dragan de réparer ses torts? De toutes façons, songea-t-il avec une tristesse incommensurable, il n'avait pas grand chose à faire des conséquences étant donné le spectre funeste qui flottait au dessus de la tête de la jeune fille.

La voix de la Gouvernante résonna alors, inquiète de ce manque de bruit soudain. Dragan vit le rire contenu de Révérie et la malice revint éclairer son regard clair. Elle répondit alors que tout allait bien et que s'ils étaient très occupés, elle n'aurait eu aucune réponse. L'elfe pouffa de rire alors que Révérie laisait échapper un son cristallin. Quand elle riait ainsi, il avait l'impression que cette histoire de poison n'était qu'un mauvais rêve.

Il prit alors un air faussement scandalisé et singea la servante :

- "Mademoiselle Aglarer! c'est totalement inconvenant de parler de ces choses-là avec une telle légèreté! Que dirait votre père?"

Il redevint lui-même et reprit :

- "C'est malin, nous allons devoir parler maintenant, pour éviter à la vieille chouette de s'affoler au moindre silence."
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Jeu 13 Mar 2008 - 20:26

Alors qu’il lui demandait ce a quoi ils penssaient avant de rajouter qu’il ne pouvait etre éternellement sage, la belle murmura a son oreille.

« A quoi nous pensons ? A la plus douce des étreinte, a l’union de nos âmes et de nos cœurs dans une mouvance indécente que les plus prudes femmes du royaume prendrait pour de l’amour bestiale alors qu’il n’en est rien, ce n’est que douceur et fougue qui ainsi nous anime. »

Douement elle se recula souriant tel une enfant à qui on promettait la lune. Savait’ il a quel point elle était dépendante de lui ? Surement pas, pas plus qu’il ne se rendait vraiment compte de son attachement a elle.

Dragan singea la gardienne de la vertu, déjà plus que mise a mal, de la belle Révérie. Il jouait si bien les vielles mégère effarouchée que son amante se demanda s’il n’avait pas été tel dans une autre vie. Bien sur elle repoussa cette idée saugrenue et revint a l’attaque de son amour, venant le câliner tout simple et sans arrière pensée, se pressent contre son dos, tête sur son épaule.

« Parler… et oui, nous allons devoir palabrer du mieux qu’il nous est possible sinon la Dragonne vas venir dévorer le prince charmant. Et soyez rassurez, si elle dit ses mots sachez qu’en se cas je lui répondrais que je suis bien plus éveillée a la légèreté de l’amour plutôt qu’as m’en préoccupée et a surveiller les ragots. En parlant de cela, savait tu Dragan que des bruits cours sur toi. J’ai rit aux éclats quand j’ai appris que le seigneur Dragan cachait une épouse aux yeux de tous ! Ou encore qu’il avait passée une nuit dans une auberge en compagnie d’une demoiselle de petite vertu. »

Elle caressant les cheveux de son amour en souriant.

« Il y as eu bon nombre de bruit à cause de la simple nuit que nous avons passé ensemble… Une chance que personne n’ai fait le lien avec moi. »

Doucement en parlant de lien, l’idée soudaine lui vint en tête et Révérie regarda paniquée la porte en murmurant d’une voix presque craintive.

« Ho non… pourvue que la dragonne soit sotte ! Je lui ai avoué trop de chose sans en dire assez mais si… Mon dieu, si elle découvre que l’homme d’on je lui ai parlé n’est autre que toi. Elle risque d’avoir tôt fait de lui avouer que sa fille n’est plus ni pure ni chaste et donc mauvaise à marier. »

La belle soupira hochant négativement la tête.

« Mais qu’est ce qu’il m’as pris de lui en avouer autant... »

A nouveau la belle elfe soupira et la porte fut à nouveau frappée.

« Mademoiselle ? Vous devriez venir, le diner vas être servie d’ici peu et je pense que le seigneur Rima tout comme le seigneur Dragan aurons faim, même si votre appétit ma demoiselle, me brise a chaque fois le cœur. »

Révérie y répondit avec joie.

« Je mangerais se soir, préparez donc de quoi nourrir votre carnassière maitresse. »

« Bien ! Maitresse je vous ferais préparer de la viande rouge ! Comme vous l’aimez tant. »

Et déjà les pas de la gouvernante s’éloignait, mais même totalement seul cela ne changeait rien, il devait se rendre dans la salle à manger et diner en présence de rima et de sa dame de compagnie, la dragonne au grand cœur. Révérie se rendit aussi compte que Dragan devait avoir entendu la description de son repas et sourit.

« Je sais que vous autres les elfes pures ne mangez jamais de viande et rarement du poisson, mais j’ai besoin de cette apport de manière assez fréquente. »
Revenir en haut Aller en bas
Dragan
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3120
Âge : 32
Date d'inscription : 11/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Jeu 13 Mar 2008 - 20:50

- "Tu sais, il ne faut pas se fier aux apparences, les plus prudes des femmes se laissent autant aller à la fougue que les autres, c'est juste qu'elles le cachent et jouent les hypocrites. Et je préfère largement quelqu'un comme toi."

Son regard se teinta de tristesse.

- "J'ai l'impression que nous sommes condamnés à n'avoir qu'une seule nuit entre chaque séparation."

Il sourit doucement, le regard brillant. Elle parla alors de la dragonne dévorant le prince charmant, puis des bruits qui avaient couru en ville au sujet de la mystérieuse conquête du séduisant Comte d'Ardamir. Il soupira, légèrement amusé, alors qu'elle se pelotonnait contre lui.

- "Bah, je n'écoute plus les rumeurs, il y en a à chaque fois qu'on me voit en compagnie d'une femme."

Il s'interrompit, se rendant compte de ses paroles pouvant prêter à confusion. Mais après tout, si Révérie ne le savait pas, d'autres lui apprendraient que son bel amant n'en était pas à sa première aventure, loin de là.

- "Oui une chance... Quoique, je n'ai pas à le cacher par honte..."

Pas du tout même, il était fier d'être aimé par une femme comme elle. Elle prit alors un air affolé en lui avouant qu'elle avait parlé à sa Gardienne et lui en avait assez dit pour qu'elle comprenne avec un sou de jugeotte. Il sourit alors qu'elle parlait d'être mauvaise à marier, mais ne répondit rien à ce sujet.

La servante intervint à nouveau (mais quel poison celle-là) et annonça que le diner serait bientôt prêt, ajoutant que le peu d'appétit de sa maîtresse la chagrinait. Ce à quoi la dite maîtresse répondit en arguant un bel appétit ce soir.

- "Tu sais, elle est peut-être insupportable, mais je crois que tu as gagné son coeur."

Il avait tourné la tête vers la porte close, l'air pensif. La servante semblait avoir à coeur la santé de son étrange maîtresse. Il haussa les épaules alors qu'elle s'expliquait concernant la viande.

- "Rév, tu n'as pas besoin de me donner d'explications. Je sais que tu n'as pas les mêmes habitudes que moi et je l'accepte. C'est ce qui fait que je tiens tant à toi, cette différence."

Il se retourna alors et l'embrassa tendrement, avant de se lever avec grâce et de lui tendre la main galamment :

- "Me ferez-vous l'honneur de m'accompagner jusqu'à la salle à manger, belle dame de mes pensées?"
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1856
Âge : 30
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   Jeu 13 Mar 2008 - 21:13

Doucement elle fit une moue, écoutant les dires de son amant avant d’ajouter.

« C’est vrai que j’avait appris que mon Melindo était un charmeur, un Don Juan et même un courtisan accomplie. Mais je sais aussi que jamais tu ne les revoyais, j’ai donc une chance qu’elles n’ont pas eu… J’en sais des choses… »

Doucement elle tira la langue espiègle et nullement gênée de savoir que Dragan avait eu de nombreuse aventure avant elle, mais bien sur il lui était fortement déconseillé de faire de même alors qu’elle lui offrait son cœur.

Une fois la dragonne partie Dragan lui avoua que sa dame de compagnie l’appréciait, la douce Révérie aussi l’appréciait mais elle ne supportait pas se qu’elle essayait de lui enseigner. Il lui avoua aussi accepter totalement ses différences qu’elles quelle soit. Il accepterait de la voir se nourrir de viande saignante qu’elle avouerait avec une plaisir que seul les drows peuvent comprendre.

Puis Dragan se releva, lui offrant son bras. La belle Révérie se redressa, se levant et passant ses mains dans ses cheveux pour les remettre en places. Une fois qu’elle se jugea descente et convenable pour le repas elle vint poser sa mains sur son bras. On aurait dit une peinture, une magnifique peinture des deux jeunes gens, deux personnes magnifiques, tel deux anges pourtant tout deux n’était qu’elfe.

Passant la porte devant Dragan, qui lui tint ouverte en lui laissant le passage, elle retrouva avec plaisir son bras et sur leurs passages, plusieurs garde les regardèrent à la fois surpris, certains rougir de cette vue majestueuse et d’autre encore regardait avec dégouts la jeune femme. Passant le grand couloir, puis les escaliers et enfin un nouveau couloir deux valet ouvrir une double porte immense, donnant sur une table disproportionnée ou une centaine de convive pouvait être reçu. Il y avait quatre couvert, la jeune dame de compagnie n’était rien d’autre qu’une jeune noble, de basse noblesse mais noble tout de même.

Doucement les pages et les valets apportaient les mets qui se déposaient sur la table. Rima était placée en bout de table, mais il n’était pas encore présent, la dame de compagnie a la droite de la jeune femme elle même a la droite de Rima et Dragan a sa gauche, face a Révérie. Les pages les y placèrent silencieusement.

[-> Salle à manger]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame   

Revenir en haut Aller en bas
 
[chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [chambre de révérie] ... Moment de calme... ou de drame
» Petit moment de calme. [Viva et Scrat]
» Un moment au calme (Shaun et Thrall )
» Un moment de calme {Katarina}
» Moment de calme. [ Nirvana ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres de l'Epine Dorée :: Malereg (Cité)-
Sauter vers: