Partagez | 
 

 Renouveau

Aller en bas 
AuteurMessage
Arne Agning
Humain
avatar

Nombre de messages : 52
Âge : 41
Date d'inscription : 25/06/2012

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  30 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Renouveau   Mer 28 Mai 2014 - 13:22

La suite de la prise de la Dross amena beaucoup de chamboulements. Déjà l'on apprit la mort de Goar Ier, le roy de Sgardie et par la même la fin de l'aide attendue. Les pertes avaient été importantes d'après les rumeurs qui étaient parvenues jusqu'à eux. Les principaux membres de la famille du défunt, présents avec la troupe avaient également trépassé lors de l'assaut de la ville. Flourens prit alors les choses en main, héritant du grade le plus élevé même s'il n'était pas si important que cela. Il réunit les hommes les uns après les autres en commençant par les capitaines. Arne fut de ceux-la, il fut convoqué et il écouta l'offre que lui faisait l'homme en face de lui. La moindre des choses à dire c'est qu'il en avait une sacré paire. En effet non seulement le butin fut très maigre mais plutôt que de revenir dans le royaume de Sgardie, il se proposait de tenir la ville et de la garder. Il demandait alors aux gradés de l'aider dans son entreprise. Il offrait des terres qui ne lui appartenaient pas et qui étaient à conquérir dans un lieu hostile.

Arne n'était pas noble, il avait été fait chevalier mais sans avoir été anoblit. Il devait avouer que le destin était parfois des plus curieux, lui qui avait été sergent dans l'armée sgardienne, puis brigand, mercenaire au grade de capitaine et enfin chevalier. Voila qu'on lui offrait l'anoblissement en échange d'un serment. Arne rit à gorge déployée lorsqu'il reçu l'offre, non qu'il se moquait de Flourens mais il se riait de la situation. Bon on ne lui offrait pas non plus un titre de duc, il commencerait tout en bas de l'échelle mais il aurait alors un titre et une terre même s'il devait s'en emparer de haute lutte contre la nature. Arne, une fois qu'il eut terminé de rire accepta l'offre. Après tout, il n'avait plus rien à faire pour le moment et celui qui l'avait fait chevalier était mort.

Flourens reçu alors le serment d'Arne, il lui donna des terres qui se trouvaient au nord ouest de la Dross, s'approchant de la Sgardie. il lui octroya quelques chevaliers de l'armée restante ainsi qu'un certain nombre de soldats, les mettant à son service. Arne prit quelques vivres et il partit donc vers le nord avec sa suite, accompagnée de quelques paysans de la ville ou ayant suivit la troupe lors du départ et voulant un nouveau départ également.

Arne se fit une joie de s'enfoncer de nouveau dans la foret, non qu'elle leur avait pas déjà donné du fil à retordre mais la, il voyait un nouveau chemin se tracer devant lui, un futur inespéré et il était motivé. Il déchanté rapidement lorsqu'un matin, ils découvrirent qu'il manquait certaines personnes. Pensant au début à des désertions, il fut rapidement mit en évidence qu'autour d'eux se trouvaient des Phish Oura vu les empruntes relevées par les éclaireurs. La plus grande vigilance fut donc mise en oeuvre afin de ne plus se faire surprendre. L'hiver n'était pas loin et il fallait accélérer le mouvement. La troupe s'arrêta lorsqu'ils tombèrent sur une motte d'une bonne taille. L'on monta alors un camp de fortune avant de se mettre à la tâche. L'on partit du haut de la motte, abattant les arbres et défrichant le terrain. Certains hommes avaient été fils de menuisiers avant d'être soldats, d'autres paysans et bien d'autres encore. Des planches furent découpées dans les troncs d'arbre et la construction d'un donjon commença.

Ceux qui n'y connaissaient rien à la construction partirent afin de chasser et faire la cueillette pour nourrir tout ce beau monde qui était présent. Les vivres qui avaient été prises partaient rapidement et il fallait trouver de quoi manger. Certains eurent la malchance de tomber encore sur les Phish Oura et ne revinrent pas le soir. On les retrouva, ou du moins leurs restes plus tard. Une palissade fut dressée dès lors qu'on eut le bas de la structure du futur donjon. Il fallait penser à se protéger, preuve en était que le fait d'être des proies pour certains prédateurs. Les chasseurs se déplaçaient en groupe, ce qui n'était pas l'idéal pour passer inaperçu et ne pas effrayer le gibier. L'on se contentait de peu pour les repas afin de ne pas gaspiller la nourriture.

Les jours passaient et la construction montait, lentement et laborieusement mais de façon régulière. Un premier niveau fut terminé, puis un autre et encore un autre. La chance fut de leur côté lorsque les chasseurs tombèrent sur des Glargass. Les animaux paisibles furent ramené, permettant d'avoir de quoi se nourrir sur place. L'on se demanda si la nourriture serait suffisante pour se permettre d'entamer un élevage plutôt que de les manger jusqu'au dernier et ne plus rien avoir.

L'avantage du lieu était de ne pas manquer de bois. Dès que les premiers niveaux furent terminés et l'enceinte de palissade faite, la troupe se réfugia à l'intérieur, tous ensemble pour l'instant n'ayant aucune masure. Tout le haut de la motte était maintenant à eux, la palissade fut taillée en pointe et des pieux furent mis à la base de celle-ci en oblique. Le déboisement continua sur un versant jusqu'en bas de la motte. Des tracés furent fait pour les futures maisons et une nouvelle enceinte fut entamée pour sécuriser le futur village qui, Arne l'espérait, ne manquerait pas de s'agrandir. Le futur domaine ou du moins le tout petit village à venir commençait à prendre forme. Plutôt que de travailler chacun de son côté sur sa maison, Arne avait ordonné de mettre la main d'oeuvre qu'il fallait sur un édifice et de passer à un autre lorsqu'il était terminé. Une écurie fut construite pour accueillir les chevaux, un projet de forge était sur toutes les lèvres mais il n'y avait pas les outils, ni l'équipement nécessaire. Des pieux furent disposés également autour de l'enceinte inférieure puis un fossé fut creusé. Il n'était pas remplit d'eau pour l'instant.

Motte castrale:
 

L'hiver finit par les rattraper et les vivres à manquer. L'on commença alors à tuer les uns après les autres les Glargass. De l'aide fut demandé à la Dross mais la bas aussi les vivres se faisaient rare. L'on finit par manger les chevaux, au grand désespoir des cavaliers. Malgré les maisons, les personnes se réunissaient souvent dans le donjon afin de se tenir chaud et ne faire qu'un feu au lieu de plusieurs. Certains moururent de froid et la faim commençait à se faire sentir alors que l'hiver touchait à sa fin. L'on pensait alors que le plus dur était passé et que peut être leur aventure n'était pas vouée à l'échec.
Revenir en haut Aller en bas
 
Renouveau
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV]
» Geox, le renouveau
» Chaque jour est synonyme de renouveau
» - { Le renouveau de l'aigle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ITHRI'VAAN :: Les Terres Sauvages :: La Forêt d'Aduram-
Sauter vers: