Partagez
 

 Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ulkrim Barbe-de-Neige
Nain
Ulkrim Barbe-de-Neige

Nombre de messages : 54
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  194 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Empty
MessageSujet: Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]   Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] I_icon_minitimeMar 22 Juil 2014 - 10:32

Nom/Prénom : Ulkrim Barbe-de-Neige
Âge : 194 ans
Sexe : Masculin
Race : Nain
Faction : Lante
Particularité : Ulkrim est un cas particulier à lui tout seul ! Ce nain était un ancien membre du Clan Varakal, les Loups, un ancien clan ayant disparu lorsque Mogar détruisit de sa folie vengeresse la capitale naine dont ils étaient tous plus ou moins issus. La plupart, voyant là une opportunité d'avoir une nouvelle vie, se dirigèrent vers les villes humaines, mais Ulkrim et quelques compagnons, trop peu pour véritablement appeler cela un clan, décidèrent d'aider leurs frères. Bien qu'étant un membre d'un Clan de repris de justice, il possède un honneur bien à lui et n'hésite plus, depuis longtemps, à défendre ses frères nains lorsqu'ils se retrouvent à l'extérieur. Il n'a toujours pas quitté son devoir et c'est fait tatoué sur le visage une chaîne, qui représente, selon son propriétaire, son serment de Varakal.

Alignement : Loyal Bon
Métier : Éclaireur/Rôdeur
Classe d'arme : A distance {Arbalète Naine}, corps à corps {Maniement de la hache à une main}.

Équipement :
Ulkrim n'est pas un nain ordinaire, d'habitude, ses frères aiment utiliser des armures impénétrables, ou des armes toutes plus grandes et plus effroyables que les autres. Lui, il préfère, comme tout son Clan d'ailleurs, des armures de cuir, ce qui n'est pas vraiment habituel, pour un nain, mais qui est nécessaire pour sa survie lorsqu'il est dans les Montagnes les plus escarpées. Mais bien que singulier, son matériel est entretenu avec autant de soin qu'un nain comme lui puisse se permettre, ce qui fait que son équipement est beaucoup plus fiable que le matériel d'un quelconque humain. Il possède une lanterne, qu'il utilise lorsque certaines cavernes à grobi sont bien trop sombres pour sa vision souterraine exceptionnelle. Il possède aussi une arbalète naine, son arme fétiche, qu'il ne quitte plus et cela fait bien plusieurs dizaines d'années qu'il possède cette arme. Il connaît le mécanisme de cette fidèle amie aussi bien que les Montagnes qu'il parcourt depuis maintenant une bonne centaine d'année. Il possède également une hache de guerre, qu'il ne sort que rarement et une petite hachette, qu'il utilise aussi bien pour couper du bois que fendre le crâne d'un gobelin. Il a aussi tout le nécessaire du parfait montagnard, comme des cordes, des piquets, ce genre de choses ...

Description physique :
Celui que les nains murmurent comme étant le Wyrtromm est un nain assez grand, pour sa race, dépassant habituellement ses frères d'une dizaine de centimètre. Bien qu'âgé, son corps est encore vigoureux et son endurance vaut largement celle des nains plus jeunes, voir, dépasse, pour les plus faibles d'entre-eux. Ulkrim a deux tatouages, l'un sur sa figure, représentant une chaîne, pour symboliser un serment éternel qu'il a fait il y a une dizaine d'année, l'autre étant son tatouage rituel, quand il devint un adulte et il reçut la marque des Varakal. Il porte habituellement des tenues sombres, tâchées, voir déchirées, mais elles sont d'une qualité remarquable, même pour un nain. Sans doute pris sur des agresseurs de nains ... Si vous pouvez le voir dans son habit de naissance, vous remarquerez de nombreuses cicatrices, certaines plus petites que d'autres. Bien entendu, le nain ne vous dira jamais qui lui a fait cela, mais les nombreuses marques de griffures, de morsures, de coups de sabots ou autres coups de cornes ont rendus le corps du nain aussi détailler qu'un livre d'histoire nain. La vie dans les montagnes peut parfois être dangereuse ...

Description mentale :
Si un seul mot devait décrire Ulkrim, ce serait devoir. Pourquoi ce mot ? Car il compris, très vite, ce qu'on attendait de lui. Un lointain ancêtre faisait de Wyrtromm un paria, mais plutôt que s'échapper et vivre une vie qui serait peut-être meilleur, il choisit de respecter le serment qu'on lui imposait, comme tout nain qui se respecte. Bien sûr, c'est grâce à son grand-père maternelle, Gloïr Manque-Un-Doigt, qui l'éleva, lui, ce petit-être, comme son propre fils, et lui indiqua les valeurs d'un vrai nain. Les serments sont pour lui quelques choses de sacrées et pour lui, la parole est tout ce qui compte le plus au monde. Il ne comprend pas le fait que les jeunes ne respectent plus les paroles qu'on donnés leurs ancêtres et cela le rend particulièrement triste. Lors de la séparation du Clan et de ses obligations faites par la destruction de Kirgan par Mogar, Ulkrim décida qu'il devait, avant tout, obéir à son devoir, qui était, selon lui, défendre le peuple nain. Beaucoup décidèrent de partir, tenté leurs chances, ailleurs. Leurs raisonnements étaient logiques, après tout, qui pouvait juger les parias, alors que les responsables de leurs calvaires étaient clairement jugés par Mogar, le Dieu Guerrier. Même Ulkrim ne pouvait pas leur en vouloir, car ils avaient raisons, dans le fond. Mais celui qu'on nomme Wyrtromm n'avait jamais été du genre à fuir ses responsabilités, ni son devoir. Depuis, lui et quelques gars, toujours fidèles à leurs promesses parcourt les terres naines à la recherche des monstres les plus dangereux, comme on leur avait enseigné, il y a bien des années ...

Le Clan Varakal :
Le Clan Varakal était un Clan de Kirgan, mais pas un Clan ordinaire. C'était le Clan des Parias, des reclus, des hommes a qui on laisse le choix : la Honte par l'Exil, la Mort et être jugé par les Dieux et enfin, la voie des Varakal. Faire parti de ce clan n'est pas chose aisé et beaucoup meurt sous les morsures terribles du froid des plus hautes montagnes. De nombreux nains n'en réchappent pas, mais c'était l'épreuve la plus facile. Si les Varakal vous trouvent, tant mieux, sinon et bien, vous étiez condamné à mort ou à l'exil de toute façon ... Ensuite, commence une vie digne de pénitence. Les Varakal ne boivent que peu d'alcools, car ils n'ont aucune ressource propre, les rares fois où ils boivent, ce sont quand les nains qu'ils ont sauvés leur donnent des tonneaux. Ils n'ont pas non plus de bétail et chasse, que ce soit du loup à la Chimère, en passant par les Makragnos. Le rôle de ce clan est très simple, rendre le royaume nain en surface plus sûr et favorisé ainsi l'élevage, le marchandage et éviter notamment les gros rassemblements de peaux-vertes. En échange de leurs souffrances et de leurs vies, les Varakal, à leurs morts, étaient pardonnés, du moins, aux yeux des Dieux. Pour beaucoup d'habitants de Kirgan et de ses environs, ce clan est un clan qui ne comporte que des voleurs et des meurtriers, tout juste bon pour la potence. Ils servent également de croques-mitaines pour les jeunes nains et font partis des mythes nains kirganais. Mais ceci n'est qu'un mythe. Les nains vivants loin de la protection des défenses imposantes de Kirgan savent que les Varakal peuvent les aider, si besoin est, mais à quel prix ? Même pour eux, les Varakal on mauvaises réputations. En temps de paix, les Varakal sont très souvent invisibles et beaucoup de bergers peuvent passer une vie entière naine sans tomber sur l'un des leurs. Quand la guerre fait rage et que les gobelins et autres créatures démoniaques s'en prennent aux nains, alors, les Varakal quittent leurs repaires et combattent les ennemis de leur peuple. Toujours bannis, jamais acceptés, ils sont néanmoins craints par beaucoup de nains, quelques fois respectés par les plus ouverts d'entre-eux. Nul n'insulte un Varakal chez les Nains, car qui vous protégerait de ceux qui vous protègent ?

Histoire :
Extrait du Livre des Souvenirs, tome 47, écrit par le Maître des Runes du Clan des Varakal, Gloïr Manque-Un-Doigt.

La naissance d'un nouveau Dawi est toujours un événement, particulièrement dans notre Clan. Depuis aussi longtemps que je me souviens, notre clan comptait environ deux fois plus de nains que de naines, sans doute au fait que nous autres, membres masculins de notre race, voulons toujours plus de richesses pour nos biens-aimées. Nous recueillons ceux qui ont perdu leurs clans, ceux qui ont été déshonoré, ceux qui ont fauté, les marginaux et autres malandrins. Mais notre Clan n'est pas seulement un clan de skazi ou de thagi, certains et certaines nous rejoignent, car notre mission est primordiale. Nous sommes les Varakal, les Loups de la région de Kirgan. Nous parcourons les Montagnes de notre royaume, à la recherche de créatures pouvant attaquer nos troupeaux, que ce soient des bêtes sauvages, ou pire, des Grobi ... En échange de notre sang et de nos vies, notre honneur est sauf et nous rachetons nos fautes. Certains d'entre nous ce sont égarés, mais ceux qui vivent dans les villes savent que nous sommes leurs yeux et leurs oreilles. Mais ce n'est pas parce que nous avons décidés, ou non, de rejoindre ce clan que nous voulons absolument mourir. Car si nous perdons trop des nôtres, qui veillera sur nos vallées ?

Extrait du Livre des Souvenirs, tome 63, toujours du même auteur.


Le petit Ulkrim apprend très vite, ce n'est pas encore un adulte, mais il sait déjà remonter une arbalète à une vitesse folle et il connaît chaque composant de cette arme. Bien qu'étant le plus jeune, le chef du Clan, Gimnir Oeil-de-Pierre, décida qu'il était temps pour lui de commencer sa première expédition, aux côtés d'un des meilleurs pisteurs du groupe, Mogrimm Piedsvert. Bien que conscient de sa précocité, je ne peux m'empêcher de penser qu'il n'est pas prêt. Et le fait qu'il soit mon petit-fils ne change rien. Mais mon rôle de Maître des Runes n'est pas de faire dans le sentimentalisme, mais raconter la vérité, pour que ceux qui liront ses lignes ne fassent pas les mêmes erreurs que nous, ou au contraire, qu'ils fassent comme leurs aïeux et j'espère qu'un jour les quelques lignes que je couche sur cette tablette de cuir permettront à vous, lecteurs, de vous sortir de la situation désespérée dans laquelle vous avez encore mis vos bottes ...

Extrait du Livre des Souvenirs, tome 90, encore et toujours du même auteur.

Je me fait vieux, je sens que mon heure approche. Je n'ai pas peur, je ne ressens que de la fierté. Fierté, car même si ce Clan n'est pas le plus riche, ni le plus respecté, je sais que les miens font ce qui est dans leurs pouvoirs pour protéger notre Royaume, quitte à sacrifier leurs vies. J'ai formé un apprenti, Tabur, depuis maintenant plus de 70 ans. Il maîtrise l'art des runes comme jamais auparavant et lorsqu'il atteindra mon âge, il dépassera mes aptitudes, j'en suis certain. Mais si tu lis ses lignes, Tabur, continu de t'exercer!

Un autre petit jeune, qui mérite, exceptionnellement, d'être cité, est mon petit-fils, Ulkrim. Il devient l'un des nains les plus doués dans la traque et c'est assez glorifiant de voir que mon sang coule dans les veines d'un tel nain, j'espère qu'un jour, il dirigera les Varak, du moins, s'il le mérite. Son habileté au maniement de l'arbalète est saisissante et il n'hésite nullement à utiliser son don en cas de problème. Je me souviens de la fois où une jeune fille d'un autre clan, Therena, c'était retrouvée perdue dans la forêt. Son père, Nurrund Sanglier-des-Cimes, était fou de rage et de tristesse. Il alla de lui-même dans notre campement pour nous demander notre aide. Bien entendu, nous lui aurions donné quoi qu'il advienne, car tel est notre devoir, mais nous autres, Varakal, avons une horrible réputation auprès des nôtres. Ulkrim s'approcha du père de famille et jura sur sa vie de la retrouvée. Cela calma Nurrund, qui décida de noyer son chagrin dans l'alcool. Ulkrim parcourut la moindre piste, le plus petit sentier de Montagnes, les grottes les plus sombres, les ravins les plus profonds, à la recherche d'un indice. Et il trouva, au bout de 3 jours et 3 nuits de traque. Il l'a ramena auprès de son père, affaiblie, certes, mais en vie. La jeune femme, Therena, raconta qu'Ulkrim l'avait sauvé d'un immense Kodiak, d'un carreau en plein dans l'oeil, tuant cette bête sur le coup. Lorsque sa fille décrivit la scène auprès de son père, Nurrund, fou de bonheur, prît Ulkrim dans ses bras et pleura cette fois de larmes de joie. Il dit ensuite à Gimnir qu'à partir de maintenant, les Varakal seraient les amis et frères de son Clan et qu'ils pourraient compter sur eux pour réparer notre matériel et qu'ils nous trouveraient quelques vivres pour les hivers les plus rudes. Gimnir accepta cette offre, car Nurrund était connu pour ses colères fracassantes et qu'on ne refusait pas le cadeau d'un Thane d'une famille si respectable. Depuis ce jour, nous ne perdons plus autant des nôtres lorsque les morsures de l'hiver nous frappent d'un froid mordant et nos équipements n'ont jamais été en si bonne états. Gimnir voulut récompenser Ulkrim, qui refusa sa demande. C'était son devoir de sauver cette jeune femme et il l'avait fait, nul besoin de récompense pour cela. Les autres Varakal l'avaient compris depuis ce jour, Ulkrim était le meilleur d'entre nous ...

Extrait du Livre du Souvenir, tome 1, écrit par Tabur Main Brisé, Maître des Runes des Varakal.


Me voici maintenant le nouveau Maître des Runes et c'est avec une immense tristesse dans mon coeur que j'ai accepté cette promotion. Hier soir, le feu sacré de Gloïr Manque-Un-Doigt venait de s'éteindre, pour l'éternité. Je savais que ce jour arriverait, mais j'aurais aimé qu'il n'arrive pas maintenant, mais bien plus tard ... Il était un Maître difficile, mais juste et moi qui n'a jamais eu de père, Gloïr, lui, en était un, du moins, pour moi. Je ne suis pas comme Gloïr ou Ulkrim, je ne suis pas né de ce Clan, mais depuis que je l'ai rejoint, je ne peux m'empêcher de dire que j'ai trouvé une famille. Bien sûr, nous sommes les chiens errants de notre race, mais nous nous sommes regroupés et nous défendrons notre patrie. Grâce à des gens comme Gloïr ou Gimnir, nous avons encore de l'honneur et nous trouvons un but, pour nos dieux et pour nos âmes. Ulkrim m'aida dans cette épreuve, sachant l'amour que je portais à son grand-père. Depuis, je suis fier de dire que mon frère est Ulkrim et que ma famille sont les Varakal.

Extrait du Livre des Souvenirs, tome 4, toujours par la même auteur, Tabur Main Brisé.


Gimnir est malade, le Clan est inquiet. Tous les regards se dirigent vers son éventuel successeur et tout le monde sait que le meilleur d'entre nous est Ulkrim, mais il n'a pas l'air prêt pour le rôle de chef de clan. C'est un excellent traqueur, il n'y a pas de doute, mais il n'aime pas diriger. Certains se demandent qui donc pourraient prendre la place du Chef de notre Meute. Les discussions allaient devenir disputes, de disputes, elles allaient changer en bagarre et de bagarre, en massacre. Nous essayons de nous racheter une conduite auprès de notre peuple, mais il ne faut pas oublier que nous sommes, pour la plupart d'entre nous, des voleurs et des assassins, ou pire, des incapables.

Gimnir, bien que souffrant, réussi à désamorcée la situation, en déclarant que si les Varakal étaient les parias de notre société, nous sommes avant tout des nains, et pas de vulgaires vongal ... Cette simple phrase calma les heurts de notre groupe, car même nous, parias selon notre race, nous avions encore assez d'estime envers nos ancêtres et notre honneur pour ne pas rejoindre les rangs des Umgi ... Le vieux Chef, malade, désigna son successeur et il s'agissait de Thorval Marteau des Tempêtes. Thorval est un guerrier, un vrai et bien que fidèle envers le Clan et ses besoins, il n'a jamais hésité à utiliser sa force brute plutôt que la ruse. L'avenir nous dira si Gimnir a eu raison.

Extrait du Livre des Souvenirs, tome 7, par Tabur Main Brisé.

Finalement, Thorval est un excellent chef. Bien entendu, il reste toujours fidèle à lui-même, et la moindre menace sur le royaume, comme une bande de Makragnos, est chassé avec autant de rage ou de haine qu'un créancier cherchant son débiteur. D'habitude, nous chassons les créatures qui ont dérangé nos concitoyens, mais Thorval pense que le meilleur moyen de protéger les nôtres sont de trouver nos ennemis avant qu'ils nous trouvent, ce qui change nos habitudes et nos manières de faire. J'aimerais savoir ce que pense Ulkrim, mais il est rarement au camp et lorsqu'il revient, c'est uniquement pour trouver de quoi remplacer son matériel qu'il ne peut réparer lui-même.

Extrait du Livre des Souvenirs, tome 7, par Tabur Main Brisé.

Lorsque j'écrivis les précédentes lignes, je ne savais pas que Ulkrim allait venir me voir, pour me demander conseil. Lorsque j'ai appris cela, je ne pouvais que me sentir fier. Fier car Ulkrim est mon ami et s'il me demande mon avis, c'est que mon avis, en tant que Maître des Runes, lui importe. Nous avons discutez toute la nuit, et je me suis permis de poser toutes les questions que je me posais depuis des mois. Comme à son habitude, Ulkrim ne me cacha rien, et je pouvais voir qu'il était soucieux, à tel point que sa barbe, naturellement blonde comme les blés avaient de nombreuses mèches grises, lui donnant un air distingué. Je ne pouvais m'empêcher de penser que le destin et que nos lois étaient dures, car un nain comme Ulkrim n'avait nullement sa place parmi nous, qui avons commis de terribles erreurs, la seule erreur qu'à commise mon ami étant d'être le descendant d'un nain ayant commis une faute. Mais Ulkrim n'a jamais pensé à changer son destin et il l'acceptait avec honneur. Mais revenons à notre discussion. Mon ami disait qu'il voyait de plus en plus de grobi et d'étrangers sur nos terres. Bien entendu, les grobi ne le dérangeait pas, mais concernant les étrangers, il ne savait pas si c'était des ennemis ou des amis des nains. Nous avons discutés longuement et nous sommes venus à la conclusion que nous devrions demander à Thorval, car notre rôle n'est pas de déclarer la guerre, mais bien de défendre notre peuple contre les dangerosités de la Montagne. Finalement, nous trois, moi le Maître des Runes, qui garantit le savoir et la sagesse de mon Clan, notre chef Thorval, qui nous donnaient nos ordres et faisaient en sorte que nous survivions et enfin, mon ami, Ulkrim, qui représentait le meilleur d'entre nous. Thorval, ne savant que faire, décida qu'il devrait demander audience auprès du nouveau Roi, Snorri Boisansoif et il fût décidé que Ulkrim sera envoyé à Kirgan, la Capitale, qui est bien plus au sud. Comme toujours, mon ami accepta sa mission sans omettre d'objection. Espérons que le Roi soit réceptif à nos interrogations.

Extrait du Livre du Souvenir, tome 12, toujours par le même auteur.

Aujourd'hui est un grand jour, Ulkrim est revenu ! Cela fait maintenant trois saisons qu'il est parti et il revient enfin ! Les six mois qu'il a passés l'on clairement changer, sa barbe, qui commençait à avoir des mèches blanches, est devenue blanche avec des mèches blondes. J'ai toujours oublié le fait qu'Ulkrim est plus vieux que moi, alors que j'approche des cent soixante ans. Bien que notre Clan n'a jamais été un véritable Clan nain, nous respectons nos aînés, mais il a toujours été difficile pour nous autre de voir Ulkrim comme une Longue-Barbe. Bien sûr, nous reconnaissons son talent et même, le respectons pour cela, mais il n'à jamais essayer de nous corriger, ou de dire que nous étions des incapables, comme tant d'anciens de notre peuple auprès de la nouvelle génération. Pour nous, il a toujours été un frère et il le restera. Dès qu'il fût arrivé, nous avions éventrés nos rares tonneaux de bières, qui nous servaient pour nos jours de fêtes et c'était précisément un jour comme celui-ci, car notre meilleur traqueur revenait d'une mission capitale, celle de voir le Roi. Cela n'a pas été facile pour mon ami, car Ulkrim porte, comme nous tous, la marque des Varakal, mais nous sommes un Clan comportant des voleurs et des meurtriers et il ne fût pas vraiment difficile pour Ulkrim de rentrer dans la salle d'audience du Roi, il attendit que la salle se vide des thanes et de la population moins prestigieuse, avant de se mettre à genoux, devant le Roi des Rois, Snorri Boisansoif. Ulkrim racontait son histoire comme une saga et chacun d'entre nous, j'en suis sûr, s'imaginait à sa place, le genou à terre, devant le Roi, l'incarnation même de notre race, de nos valeurs. Ulkrim parla et parla, expliquant le pourquoi de sa venu, lui, un banni. Il parla des humains voyageant de plus en plus sur nos terres, les concentrations de grobi de plus en plus importantes et le Nain raconta, sans fioriture, ce qu'il avait vu. Le Roi écouta le nain, jusqu'au bout, ignorant les vociférations de ses plus proches conseillers. L'usage était qu'un nain portant la marque d'Ulkrim n'était pas le bienvenu et souvent, la sentence était la mort. Mais le Roi fût surpris par un tel courage pour prévenir son peuple et déclara, qu'une seule fois par année, les Valakar enverraient un seul d'entre-eux pour faire un rapport de la situation dans les régions les plus sauvages de notre royaume montagneux. De parias, nous sommes devenus une ligne de défense, béni par notre Roi et cela fit d'Ulkrim un héros, pour nous, habitués à être des moins que rien.

Extrait du Livre des Rancunes, tome 389,  par Tabur Main Brisé.

Que la peste soit les grobi ! Les raids qu'ils exercent sont de plus en plus fréquents et violents, des dizaines de bergers disparaissent avec leurs troupeaux, pour réapparaître plusieurs semaines après, entièrement dévorés, que ce soit le berger ou le bétail. Plus Thorval envoient les nôtres et de moins en moins reviennent .... Cela devient inquiétant. Il renvoya Ulkrim chez le Roi, pour lui indiquer la puissance des peaux-vertes. Lorsqu'il revint, quelques mois plus tard, Ulkrim, courageux et fier, revint livide, tremblant, ne comprenant rien. Kirgan, la capitale naine, le joyau du peuple nain, n'existait plus. Thorval et les autres furent abasourdis. Qu'allons-nous faire ? Nous étions perdus. Finalement, la plupart décidèrent d'accomplir notre devoir une dernière fois et chasser, des ruines qui étaient, finalement, notre foyer, les gobelins et autres créatures malveillantes. Jamais, ô grand jamais, le Clan ne fût aussi radical et aussi sanglant. Nos ennemis tombaient par centaines, nos carreaux couvraient le plafond de la grotte, retombant sur les peaux-vertes. Les haches de nos guerriers fendirent les crânes, coupèrent les membres de cette espèce malveillante, massacrèrent leurs champions ... Ce fût un combat long et difficile, mais les Varakal en sortirent vainqueur, même si nous avions perdus beaucoup des nôtres, comme Thorval, notre chef, qui mourut, encerclé par des dizaines et des dizaines d'orques ! La moitié du Clan avait disparu, dans cette bataille. Nous rassemblions nos morts et nous laissions ces chiens de grobi pourrirent pour l'éternité. Chaque Nain qui fût tombé fût trouvé et posé sur un immense bûcher funéraire, avec leurs frères. Les survivants furent soignés, dans la limite du possible. C'était l'horreur de la guerre, mais nous connaissions chacun ses enjeux.

Après la bataille, j'essayais de soigner les blessures de mes compatriotes, avec l'aide des rares femmes ayant survécus. Ulkrim arriva alors, soulevant un nain blessé, mais qui n'appartenait pas au Clan. C'était un habitant de Kirgan, un survivant ! Néanmoins, ses blessures étaient bien trop grave et les nombreuses plaies qui parcouraient son corps suintaient l'odeur nauséabonde de la mort. Lorsque nous allions libérer de la douleur ce pauvre nain, il pris mon bras et me dit, avec la voix du tonnerre sous les montagnes, nous expliqua ce qu'il était arrivé ici, à Kirgan, que les Nains avaient fauté, que c'était le jugement de Mogar et qu'il n'y avait plus d'échappatoire. Mon regard croisa le regard de mon frère à la barbe blanche et nous savions que ce n'était pas le délire d'un pauvre nain aux portes de la mort, non, c'était un avertissement, pour nous mettre en garde. La flamme du pauvre malheureux s'éteignit, elle aussi et les traits incroyablement sévères du Nain se radoucirent, comme s'il avait trouvé la paix, en nous racontant cela. Les survivants de notre Clan se réunirentet nous pleurions nos morts, ainsi que la destruction et l'annihilation de notre Capitale ... Il était temps pour notre Clan de savoir quoi faire.

Extrait du Livre des Souvenirs, tome 36, par Tabur Main Brisé.


Après la bataille de Kirgan, beaucoup des nôtres se posèrent des questions. Qu'est ce qu'on devait faire ? Notre rôle était de défendre nos frères nains, mais s'il n'y avait plus de nains à défendre, à quoi servions nous ? Et puis, qu'est ce qu'il s'était passé ici ? Le Clan allait se mettre a paniqué quand Ulkrim prit la parole et dit, comme toujours, ce qu'il avait entendu dire par le nain mourant. Comme à chaque fois qu'Ulkrim prend la parole en période de crise, chacun l'écoutèrent. Au final, beaucoup des survivants comprirent que c'était Mogar qui avait jugé le peuple Nain et qu'Il les avaient châtiés. Beaucoup des nôtres considérèrent qu'ils étaient temps pour eux de vivre leurs vies, car si ceux qui avaient été jugés par un dieu périrent, alors pourquoi être jugé par ces nains-là. Beaucoup rejoignirent cet avis, et les trois quarts du clan décidèrent de partir, ailleurs, dans le royaume des hommes. Les Lois des Varakal étaient clairs, un déserteur était traqué sans relâche jusqu'à ce que mort s'en suivent. Mais même Ulkrim, le meilleur d'entre nous, ne pût dire quoi que ce soit contre eux, car ils avaient raisons, dans le fond. Kirin Main Leste, un ancien cambrioleur de renom, trouva une réserve secrète d'alcool et pas n'importe lequel, des tonneaux entiers de la Bière de Criss ! Tout le Clan se mit à boire, ensemble, une dernière fois. Ensuite, les survivants allaient partir de leurs côtés. Ce soir, je vais me coucher avec un mal de tête immense et pour la première fois de ma vie, je suis libre de choisir mon propre destin ... Mais nous verrons ça demain !

Extrait du Livre des Rancunes, tome 389, par Tabur Main Brisé.

Petite ligne supplémentaire pour dire que moi et mes compagnons haïssons les nains qui ont laissés des tonneaux de bières de Criss éventés !

Extrait du Livre du Devoir, tome 1, par l'ancien Maître des Runes des Varakal.

Notre Clan, en tant que tel, n'existe plus, la plupart de nos frères et soeurs sont partis, tandis qu'une dizaine d'entre nous sont toujours restés ici, sans vraiment savoir quoi faire. Au final, Ulkrim déclara que cet incident à Kirgan nous donnaient deux options, s'en aller et partir, loin d'ici, pour toujours, ou alors continuer ce pourquoi nous étions tous entraînés. Le petit groupe que nous étions décida donc de continuer à faire son devoir, sans pour autant pourchasser leurs frères. Nous prirent nos armes, et nous dirigèrent vers le sud, à la recherche de nos frères nains. Nous avons réussi à les retrouvez très rapidement, après tout, nous étions des traqueurs et une cohorte de nain en mouvement n'est pas la chose la plus facile à dissimuler. Nous avions décidé de ne pas nous montrer devant nos frères, car nous savions ô combien les vieilles habitudes ont la vie dure et nous connaissions tous la sinistre réputation, parfois fondée, de notre Clan. Nous les aidions en étant devant leurs propres éclaireurs, des pauvres gosses qui ne savaient pas faire la différence entre une trace d'un Varak ou d'un vulgaire chien ... Nous amenions des proies directement dans leurs pièges malhabiles et ils mangèrent, peut être pas à leurs faims, mais assez pour survivre jusqu'à une prochaine ville. Finalement, nous trouvâmes la ville de Lante. Nous avons décidé de partir, et laissions nos frères se réinstaller en société. Nous avions un nouveau terrain de chasse et de nombreux monstres ne connaissaient pas le bruit de nos haches ou le chant de nos carreaux d'arbalètes, mais comme disait Ulkrim « On va arranger ça ... ».

Extrait du Livre du Devoir, tome 5, par Tabur Main Brisé.

Cela fait longtemps que je n'ai pas gravé sur mon livre. Notre petit groupe a toujours survécu et avec les conseils d'Ulkrim, nous sommes devenus une tribu de chasseur de monstre assez efficace, je dois dire. Certains umgi et elfes nous croisent dans les bois et nous sommes redevenus une légende, comme à Kirgan, il y a de cela quelques temps. Les humains et les elfes ne connaissent pas notre existence et pour le reste de notre peuple, nous sommes soient morts, soient nous avons désertés notre devoir. Pour beaucoup donc, nous avions disparus. Les humains et les elfes étaient rares à Kirgan et nous décidions de n'aider que ceux qui sont accompagnés par nos semblables. Non pas par racisme, mais sur le simple fait que nous n'avions pas le droit d'aider ceux qui voudraient faire du mal aux nains. Nous avions fort à faire ...

Extrait du Livre des Rancunes, tome 576, par Tabur Main Brisé.

Que la peste soit les Umgi ! Nous avions entendu parlez d'une immense Wyrwern qui menaçait la ville de Lante. Nous décidions tous que c'était notre devoir d'éliminer un monstre comme celui-ci, mais que nous ne pouvions pas le faire seul, une Wywern étant un adversaire bien trop dangereux pour dix nains, même pour nous. Ulkrim réussit l'impensable, il nous fît passé pour une compagnie de chasseur de monstre et qu'en échange de cinq ans de soldes, nous allions tuer cette Wywern. Bien sûr, on ne faisait pas cela pour l'argent, mais les Lantais auraient été trop soupçonneux de voir une dizaine de nain venu spécialement en ville pour chasser un monstre ailé sans rien demander en retour. Nous fûmes donc accompagner par plusieurs guerriers des clans, notamment un, un certain Thorgrel Poing-de-Fer, le fils du Roi de Lante. Nous mentîmes sur notre passé et nous fîmes passés pour de vulgaires mercenaires auprès de ses guerriers originaires de Kirgan. Bien sûr, aucun d'entre-eux n'avaient jamais vu un Varakal, mais nous aimons être prudent. Finalement, nous tombèrent sur ce monstre, une superbe créature ! Le combat fût long et difficile et les guerriers de Thorgrel tombèrent comme des mouches, mais nous parvins à maintenir la bête au sol en l'agrippant avec des carreaux reliés à des cordes, que nous avons pris grand soin d'attacher aux arbres. Thorgrel, en digne héros qu'il était, fonça sur la créature et la décapita d'un seul coup de hache. Ses propres guerriers le nommèrent Wyrmdrengi, un surnom justifié. Mais la victoire fût de courte durée, car une tribu humaine profita de notre fatigue pour nous surprendre. Moi et les gars avont réussi à partir, même si nous ne le voulions pas, mais Ulkrim nous ordonna de retourner à Lante pour de défendre la population et que lui se chargerait de sortir, s'il le pouvait, le prince et ses guerriers.Nous fîmes ce qu'il nous ordonna, mais à contrecoeur. Ils capturèrent nos frères, sous nos yeux, mais nous étions confiants. Après tout, ils avaient Ulkrim avec eux et nous autres savions tous qu'une bête acculée est bien plus dangereuse ...

Extrait du Livre du Devoir, tome 60, par Tabur Main Brisé.


Je ne pouvais le croire, Ulkrim, notre frère, est revenu auprès de nous ! Cela faisait bien dix ans qu'il fût capturé et bien que de nombreuses fois nous essayâmes de sauver nos frères, jamais nous avions réussi. Et le voilà ici, devant nous ! Il nous expliqua que d'autres umgi, plus coriaces et équipés pour la guerre massacrèrent ses sauvages. Ulkrim nous raconta tout en détail, sa détention, les combats qu'il devait faire, contre des bêtes sauvages, mais ce qu'il l'inquiétait le plus, c'est que les nains présens avaient vu l'immense marque des Varakal que nous avions tous. Maintenant, les Nains sauront que le Clan des Varakal est encore en vie ... Mais ce n'est pas le plus important. Ulkrim, après la libération spectaculaire provoqué par les autres umgi, emmena les autres nains au premier village venu, sans oublier de prendre tout son matériel et disparu avant que les Lantais ne pose trop de questions. Nous ne savions pas ce que l'avenir nous aurait apporté, mais nous savions que notre destin allait changer ...

HRPComment trouves-tu le forum ? : Il est bô !!!  
Comment as-tu connu le forum ? : Par google
Crédit avatar et signature : Crédit by meapple
Compte autorisé par : Premier compte j'vous le jure m'sieur !


Dernière édition par Ulkrim Barbe-de-Neige le Sam 2 Aoû 2014 - 14:47, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mémoire
Admin
Admin
Mémoire

Nombre de messages : 4034
Âge : 29
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Empty
MessageSujet: Re: Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]   Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] I_icon_minitimeDim 27 Juil 2014 - 1:12

Salut et bienvenu (même si je te l'ai déjà dit sur la CB, je crois) ! J'espère que tu te plairas parmi nous.

Ta fiche est globalement un peu courte et c'est dommage. Ton histoire, par exemple, n'apprend presque rien et est presque une extension à la description mentale (d'ailleurs, à ce sujet, le mercenariat est-il vraiment un bon moyen d'assurer sa survie ?).

Je pense que tu gagnerais à creuser un peu plus ton personnage et à étoffer sa fiche :).

_________________
« Qui est-elle ?
— Elle est la main qui me porte et me pousse et me broie. »
— Aislinn et Mémoire

Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] 1538088223-association-elle

Autre personnage : Azza
Crédit avatar : exellero

Revenir en haut Aller en bas
Ulkrim Barbe-de-Neige
Nain
Ulkrim Barbe-de-Neige

Nombre de messages : 54
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  194 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Empty
MessageSujet: Re: Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]   Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] I_icon_minitimeLun 28 Juil 2014 - 15:51

Je suis entièrement d'accord avec toi, ma fiche est merdique {le mot est lâché ! ^^}. J'ai jamais été fan des fiches, ça a jamais été mon fort. Je vais refaire une refonte complète, je crois avoir trouver une idée originale, sans pour autant tomber dans le cliché ;}
Revenir en haut Aller en bas
Ulkrim Barbe-de-Neige
Nain
Ulkrim Barbe-de-Neige

Nombre de messages : 54
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  194 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Empty
MessageSujet: Re: Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]   Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] I_icon_minitimeMer 30 Juil 2014 - 9:13

Petit Up pour signaler que ma fiche est terminé. Petite indication, si Thorgrel est cité dans ma fiche c'est avec son accord. J'espère que vous avez eu le plaisir de lire autant que j'ai eu à l'écrire {et oui, miracle, j'ai prit plaisir à écrire une fiche XD} ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
Arichis d'Anoszia

Nombre de messages : 1618
Âge : 25
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Empty
MessageSujet: Re: Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]   Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] I_icon_minitimeVen 1 Aoû 2014 - 3:00

Une longue fiche très agréable à lire, j'aurais pas le temps malheureusement de la traiter avant mon départ mais je tenais à te le dire. Elle est riche, a des éléments de bg parfaitement intégré ! Bon, elle n'est pas parfaite et contient quelques erreurs dont la mention de trolls et de géants. Voici les seules créatures humanoïde présente sur Mira : http://miradelphia.forumpro.fr/t15962-les-creatures-humanoides et trolls et géants n'en feront pas parti désolé.

je laisse la main à un correcteur  :mrgreen: 
Revenir en haut Aller en bas
Ulkrim Barbe-de-Neige
Nain
Ulkrim Barbe-de-Neige

Nombre de messages : 54
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  194 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Empty
MessageSujet: Re: Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]   Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] I_icon_minitimeVen 1 Aoû 2014 - 12:17

Pas de soucis pour les erreurs éventuelles, on est jamais parfait ^^.
J'ai fait la modif concernant les trolls et les géants, les remplaçants par des chimères et également des Makragnos  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Alric de Vareg
Ancien
Ancien
Alric de Vareg

Nombre de messages : 297
Âge : 26
Date d'inscription : 12/03/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Empty
MessageSujet: Re: Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]   Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] I_icon_minitimeVen 1 Aoû 2014 - 17:01

Alors, moi j'ai une remarque à faire! Faudrait corriger les fautes! Y'en pas mal, beaucoup sautent aux yeux, notamment avec les conjugaison à la première personne du singulier. Tu remplaces tous les "s" par des "t". Razz

Fais moi plaisir en éliminant ces disgracieuses, et je pense que nous en serons quitte!
Revenir en haut Aller en bas
Ulkrim Barbe-de-Neige
Nain
Ulkrim Barbe-de-Neige

Nombre de messages : 54
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  194 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Empty
MessageSujet: Re: Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]   Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] I_icon_minitimeVen 1 Aoû 2014 - 20:34

Bon ba les modifications que tu a demandé on été faite, j'ai aussi fait les modifs des petites erreurs que l'on n'avait pas vu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Alric de Vareg
Ancien
Ancien
Alric de Vareg

Nombre de messages : 297
Âge : 26
Date d'inscription : 12/03/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Empty
MessageSujet: Re: Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]   Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] I_icon_minitimeSam 2 Aoû 2014 - 8:50

... Que nous en serons quitte pour un travail de fond! \o/

Il y a encore quelques fautes, faciles à repérer, mais je ne doute pas que tu les corrigeras en relisant.

On peut passer à la partie correction du fluff! Parce que bon, même s'il n'y a rien de vraiment horrible, j'ai quelques questions.

Tu dis que dans son clan il y a cinq fois plus de nains que de naines... Pourtant il ne me semble pas avoir lu dans le BG nain que les naines sont si rares. Est-ce une partie du background que je ne connais pas ou y'a-t-il une autre raison qui donne ce ratio si favorable à la virilité? 

Pour Ulkrim et son côté "il est le plus fort", je te dirais bien de mettre un peu d'eau dans ton vin, peut-être insister sur les blessures reçues lors des combats.

Ensuite, je veux bien penser que certains nains sont moins conservateurs que les autres, ou plus ouverts. Mais le fait que Snorri Boisansoif (c'est un vrai nom ça?) accepte d'un coup de faire passer un clan de criminels à celui de première ligne de défense de la région, il y a un pas que je ne franchirais pas. Il serait appréciable de rendre la grâce moins énorme, qu'ils reçoivent des vivres, un peu de matériel, des objectifs à défendre c'est une chose. Mais qu'on donne une si grande importance à des nains qui sont des parias avant tout... Ca me parait difficile.

J'insiste: il n'y a pas de peaux-vertes sur miradelphia. Les orques n'existent pas et les gobelins ont la peau grise. Cela dit rien n'empêche ces saletés de bestioles d'avoir ramenés d'autres créatures des montagnes dans leur exode.

Je sais, ça surprend alors que j'avais dit que la fiche allait. Ca reste une bonne fiche et les changements à faire ne sont pas si nombreux ni longs que ça. Courage, tu arrives au bout du tunnel!
Revenir en haut Aller en bas
Ulkrim Barbe-de-Neige
Nain
Ulkrim Barbe-de-Neige

Nombre de messages : 54
Âge : 29
Date d'inscription : 21/07/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  194 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Empty
MessageSujet: Re: Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]   Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] I_icon_minitimeSam 2 Aoû 2014 - 12:31

Question 1 : Les Naines, ou pourquoi je croyais qu'elles étaient moins nombreuses.
Tout d'abord, il faut se rendre compte d'une chose, je croyais que les naines étaient beaucoup moins nombreuses que les hommes, et également au fait que c'était les femmes qui transmettaient leurs enfants à leurs Clans. Du coup, j'imaginait les femmes naines comme réellement encadrée, voir limite exposée comme des valeurs du Clan en question.

Question 2 : Les blessures etc
C'est vrai que dans la Narration, ça fait penché a "C'est trop un balaise", mais j'ai toujours imaginer dans les écrits les nains un peu vantard, même si ils ne le disent jamais vraiment. Je vais accentuer le côté des blessures, mais style "Ces blessures sont des égratignures, même si je suis resté 5 jours dans le coma" (c'est un exemple grossier hein ^^)

Question 3 : La gratitude.
Ba là je voit pas ce que tu veux dire, ils ont eu un peu de matos, a la limite c'est un peu superflu, d'accord, mais de là a dire ce que tu dit ... Une seule fois par an, ils ont pour devoir d'envoyer un des leurs pour dire ce qu'il se passe. Sinon ils sont toujours bannis, toujours abattus à vu s'ils voulaient venir, n'ont aucun droit de commercer ... Le côté ligne de défense, c'est pas tellement le roi qui en a besoin, c'est surtout le Clan de Paria qui cherche désespérément une façon de se racheter, d'être utile, d'être respecter, même si chacun d'entre eux savent que ça n'arrivera jamais. C'est un moyen, dans leurs écrits, d'espérer d'être respecté en tant que nain.

EDIT : Modif faite pour les questions 1 et 2, par contre la trois j'attend de voir ce que tu reproche.
Revenir en haut Aller en bas
Alric de Vareg
Ancien
Ancien
Alric de Vareg

Nombre de messages : 297
Âge : 26
Date d'inscription : 12/03/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Empty
MessageSujet: Re: Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]   Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] I_icon_minitimeSam 2 Aoû 2014 - 13:38

Et je crains qu'il n'y ait vraiment un problème pour le point 3.

Je me doute que la situation n'est pas facile pour le Roi et qu'il cherche à prendre avec lui toutes les bonnes volontés mais... 

Je cite:

L'usage était qu'un nain portant la marque d'Ulkrim n'était pas le bienvenu et souvent, la sentence était la mort. Mais le Roi fût surpris par un tel courage pour prévenir son peuple et déclara, qu'une seule fois par année, les Valakar enverraient un seul d'entre-eux pour faire un rapport de la situation dans les régions les plus sauvages de notre royaume montagneux. De parias, nous sommes devenus une ligne de défense, béni par notre Roi et cela fit d'Ulkrim un héros, pour nous, habitués à être des moins que rien. Quelques semaines plus tard, nous recevions, avec une surprise non feinte, des armures, des armes et des arbalètes, avec notre propre marque, un loup encerclé de runes.


Ce que je veux dire c'est qu'au fond ça me paraît vraiment exagéré. Le Roi reçoit sans se plaindre un nain qui aurait dû être mis à mort, accepte de l'écouter, est impressionné par lui sur le seul récit d'une saga (possiblement inventée) et redore le blason du clan en plus de lui fournir de l'équipement en abondance, même si c'est pas de la première main.


Que Snorri soit dans une situation difficile, oui. Qu'il trouve que votre clan pourrait le servir efficacement, oui, qu'il connaisse la réputation de combattants des nains, ou..i. Mais il ne faut pas oublier que ton clan est un clan de parias, de tueurs, de voleurs, de menteurs etc... Des gens peu fréquentables pour le nain moyen. Dans ces conditions, il me parait difficile d'imaginer que le Roi leur donne d'un coup une cargaison d'équipement passablement lourd et un vrai statut alors qu'au fond ils ne lui ont encore rien prouvés et qu'ils pourraient tout de même sans servir contre leurs congénères.


Une solution que je pense bonne serait d'ajouter un chapitre du livre qui serait consacré aux quelques missions données par les troupes royale au Clan pour s'assurer qu'il est bien digne de la confiance que le Roi lui porte. Des missions d'aides à des nains isolés, du combat etc... Pas besoin d'en mettre des tonnes et des tonnes, mais ça me parait indispensable pour ne pas passer de "clan paria controversé" à "défenseurs officiels du royaume".
Revenir en haut Aller en bas
Alric de Vareg
Ancien
Ancien
Alric de Vareg

Nombre de messages : 297
Âge : 26
Date d'inscription : 12/03/2013

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Empty
MessageSujet: Re: Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]   Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] I_icon_minitimeSam 2 Aoû 2014 - 15:01

Passons ces discussions stériles et passons à la partie qui nous intéresse.

Te voilà: 
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Tampon13

Code:
[Métier & Classe] : Eclaireur/Rôdeur

[Race & Sexe] : Nain & Masculin

[Classe d'arme] : Corps à Corps

[Alignement] : Loyal Bon

Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur ! {Vivement conseillé}
Journal de bord ~ Pour archiver tes liens de RP qui content l'histoire de ton personnage {facultatif}.
Et enfin, si tu as des question, n'hésite surtout pas à demander l'aide d'un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] Empty
MessageSujet: Re: Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]   Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ulkrim Barbe-de-Neige, des Valakar. [Terminée] [Alric]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» neige et eau
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Mokhy barbe de fer, ingenieur et alcoolique. [resolu]
» Neige, espionne [Fiche PNJ]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes :: Nains-
Sauter vers: