AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la Forge Froide (PV Kazadrôm)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1467
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: A la Forge Froide (PV Kazadrôm)   Ven 25 Juil 2014 - 14:11

Nakor avait décidé qu'il était grand temps de reprendre position dans le monde, il avait forgé sa guilde, avait recruté, lancé ses projets, mit en place la structure qu'il désirait, avait beaucoup discuté avec Y'Shahinn et Celindel, rempli ses offices de Magistère. Les choses tournaient rond maintenant. Il pouvait donc se permettre de s'absenter tant que ses deux collègues étaient présents au château de l'Aurore, le quartier général de la guilde du Firmament. Il ne voulait pas que ses petits protégés restent seuls au château. Les attaques de l'extérieur pouvaient arriver un jour, de n'importe quel côté, en ces périodes troublés où l'on ne pouvait plus déterminer qui était ami, ou ennemi. Le vieux fou préférait donc la présence de ses plus puissants représentant, au cas où. Nakor allait parcourir une fois de plus le monde, il voulait revoir les nains et prendre de leurs nouvelles, passer par la Péninsule, c'était immanquable, il voulait aussi aller chez les elfes ... enfin, ses vieilles habitudes de plus grand baroudeur de Miradelphia. Mais il avait une chose à faire avant, une chose qu'il restait à découvrir et qu'il avait gardé sous le coude, voilà un petit moment. Lors de leur dernière expédition dans le sud, prés des ruines de Nisetis, une aventure de dragons assez folle avait eut lieu et Nakor en avait conservé deux précieux souvenirs : des vieilles lances datant de l'empire dragon et un couteau laissé sur le champ de bataille par une connaissance à lui. Un couteau qui avait éveillé des questions chez lui et il était grand temps qu'il en ait le cœur net.

Il prit donc le chemin de la plus grande cité plurielle de Miradelphia : Thaar. Proche de Nisetis, accueillante le monde entier, nains, drows, humains et elfes ... même si on sentait quelques tensions et qu'on trouvait quelques échauffourées aux coins des rues les plus sombres de la dangereuse cité. Il devait bien y avoir là bas un forgeron capable de mener une petite étude pour lui et répondre à une question toute simple. En arrivant, Nakor prit bien garde de ne pas trop dévisager les gens qu'il ne fallait pas dévisager, il ne dérangea personne et fit son propre chemin dans la cité. Il avait largement de quoi se défendre mais un esclandre magique en pleine cité pouvait être dangereux pour bien plus de monde que la seule personne qu'il voudrait remettre à sa place. Il n'avait pas de temps à perdre avec de telles fadaises, son voyage allait être fort long. Il croisa un humain, vendant quelques fruits juteux sur son étalage et demanda bien gentiment la direction d'une bonne armurerie, une forge ou quelque chose de semblable. Il obtint des explications un brin confuses de la part du jeune marchand puis se mit en route. Il finit par entendre des bruits de choc entre deux métaux et suivit ses oreilles.

"Les indications du jeune garçon étaient plutôt bonnes ... cela ressemble à une forge à n'en pas ... ?"

Puis il resta silencieux en déchiffrant le panneau de présentation de l'établissement.

"Une Forge Froide? Il ne doit pas forger grand chose celui là. Allons tout de même voir."

Nakor entra alors que les bruits de marteaux avaient cessé depuis quelques instants déjà. Il frappa à la porte et s'avança, en regardant de gauche à droite et en avançant dans la pièce, son étrange sac sur les épaules, un linge épais enlaçant quelque chose de très long. Un brin agacé que personne n'ait prit la peine de se précipiter, il avança encore et aller hurler quand il bouscula quelque chose qui semblait se mouvoir sous lui

"Hein mais enfin qu'est-ce que c'est que ça encore? Il n'y a donc personne ici qui ... ho ... euu ... bonjour!"

Nakor venait enfin de baisser un peu la tête, puisque jusque là il regardait le plafond et les fabrications du propriétaire. Il y avait un nain, tout semblable à ce que l'on pouvait imaginer d'un nain travaillant dans une forge : petit, barbu, avec un tablier et surtout, un marteau à la main. Le vieux fou était un peu gêné, il n'avait pas vu le nain et ne s'était pas attendu à ce que la forge soit tenue par une personne du peuple du nord. Il se passa la main derrière la tête, et sourit bêtement tout en disant

"Désolé je ne vous avez pas vu ... la taille sans dou ... enfin vous savez je ... mais ... hum"

Puis il resta là à sourire comme un vieil imbécile se demandant si le nain allait entrer dans une fureur noire ou s'il allait rire comme un bon nain bourru avant de demander ce qui amenait une telle momie dans son endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Kazadröm Marteau-de-Fer
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 252
Âge : 19
Date d'inscription : 02/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  104 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: A la Forge Froide (PV Kazadrôm)   Ven 25 Juil 2014 - 17:16

Les matinées de ce ronfleur n'était pas longue, ne dormant que six à sept heures par journée, certes les nuits sont courtes. Cela se dessine d'ailleurs sur le visage du nain où apparaît des cernes autour des mirettes, allongeait sur son matelas, Kazadröm laissait toujours cette colonne de salive touchait le sol créant ainsi une mare sur le sol. Les jambes écartées avec une naine à côté de lui, on peut dire que ce nain est un joueur doté d'un talent pour attirer les femmes surement, serait-ce une femme à rajouter dans le tableau des aventures de cet armurier. Cette petite dame dormait sur le côté recroqueviller et très peu vêtue, à vrai dire, pas vêtue. Les deux tourtereaux se réveillèrent alors se fixant les yeux dans les yeux, s'enlaçant alors comme un couple heureux. C'est ainsi qu'apparut une partie censuré, quelques heures plus tard, nous retrouvâmes les deux inséparables en train de boire leurs thés assit sur les chaises en bois que composait la cuisine. Les êtres de Mogar se regardèrent à nouveau puis vinrent se déposaient un baiser sur les lèvres. La femme se leva, puis fit dégouliner un liquide visqueux à travers sa bouche, elle était surement enceinte, encore un débris de « capote ».

« Qu'Est-ce qui t'arrive ? » dit le forgeron en se pressant vers elle.

Après cet événement passait le nain alla se laver pour pouvoir prendre possession de son échoppe, il se revêt alors de sa peau de bëarog, d'un pantalon, de bottes et de son épée Ma, prenant ainsi la direction de l'échoppe. Le nain demeurait très pensif, espérant que sa concubine ne soient pas enceinte, il ouvra alors boutique et s'installa sur son tabouret commençant son travail avec délicatesse et finesse comme à son habitude. L'armurier venait de remettre en ordre tous les établis de la forge froide, il pouvait désormais s'atteler à la fabrication d'une épée en fer forgé ainsi que de motifs en or. La femme du nain était partie chez les guérisseurs pour savoir si les vomissements étaient dûs à la jouissance d'un nouvel être dans son corps. Les deux nains en demeuraient d'ailleurs pensifs, Kazadröm ne savait pas s'il en voulait réellement un même si la femme en voulait un.

« Tss ... qu'Est-ce que l'avenir nous dira ? »

Le nain ayant fini sa préparation d'arme l'a mis dans la vitrine de manière à ce que les gens la voient lorsqu'ils passent devant cette vitre, l'épéiste servi son premier client, s'en suivi de deux autres. Kazadröm décida par la suite de prendre une petite pause et d'aller un peu dehors pour fumer sa brûle-gueule. Il marcha alors d'un pas lent vers la sortie, prenant l'étui qui se trouvait sur l'établis, ce petit être était vraiment très fatigué et pensif. L'être de pierre avant de sortir heurta le vieux schnock ce qui le fit grommeler dans sa barbe, il se recula légèrement et regarda la momie qui se présenta à lui. Il souffla puis se tint le nez qui commença à faire dégouliner un liquide rouge vif, le serviteur de Mogar prit un torchon de sa poche qui était composée d'énormément de tâches rouges. Le petit homme avait l'habitude de recevoir des coups sur le nez quand il voulait sortir.

« Bonjour et bienvenue à la forge froide vieil ami, que puis-je faire pour vous en ce bas monde ? »
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1467
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: A la Forge Froide (PV Kazadrôm)   Dim 27 Juil 2014 - 20:56

Sans le montrer d'aucune manière, le vieux fou était horrifié : il avait presque cassé le nez du pauvre petit bonhomme. S'il n'avait pas connu de son côté plus de nains qu'il n'en fallait pour avoir habitude du monde nannique, il se serait excusé. Mais des nains qui saignent de la narine lorsqu'il rencontre un homme ou cherchent à avancer dans une taverne, c'était d'un commun sans borne. Cela finit donc par ramener de vieux souvenirs dans l'esprit du Magistère et de fil en aiguille, un sourire sur les lèvres, puis un rire franc. Pas un rire moqueur non, un rire de connivence, comme celui d'un vieux grand père riant à la blague mille fois convenue de son petit-fils, qu'eux seuls comprenaient.

"Haaaaa les nains! Quel plaisir de trouver un représentant de son peuple en ce lieux éloigné des terres de Mogar."

Puis, prononçant les quelques mots de la langue naine que le vieil homme avait maintes fois répétés, il reprit plus sérieusement

"Que votre barbe pousse toujours plus proche du sol mon ami!"

Puis il reprit en langage commun, faisant bondir sur son épaule l'étoffe étrange qu'il portait depuis son départ de l'Aurore.

"J'ai avec moi quelques armes un peu ... spéciales dirons nous. Serez-vous le nain de la situation? Vous allez bien vite me le dire. Je suis peut-être un assez bon magicien, mais je ne suis pas un armurier, encore moins un forgeron. J'ai avec moi, deux lances et un couteau qui me sont arrivés ... héhé ... et bien qui me sont arrivés."

Puis se rendant compte qu'il pouvait alors passer pour un voleur de grand chemin, mi-clochard, mi-arnaqueur, il se reprit bien vite, passant sa main libre dans sa vieille et fine barbe soyeuse

"Je ne les ai pas volé, cela, je vous prie de le croire. Je ne cherche ni à les vendre, ni à les fondre ou les faire disparaitre. J'aimerai plutôt les garder aussi intact que possible en réalité. Mais j'ai un grand besoin d'avoir l'avis d'un spécialiste dessus : sont-elles équivalentes? Pourrait-on dire d'elles qu'elles sont sœurs ou cousines si vous voulez. Je ne parle pas en termes de qualité, d'efficience ou autre, je parle en termes de mode de fabrication. Sont-elles faites avec la même technique de forge? Est-ce une technique connue? Répandue? Encore utilisée? Un alliage de votre connaissance ... enfin bref, je pense que vous voyez où je veux en venir?"

Nakor laissa le silence s'imposer, un regard scrutateur affiché dans ses vieux yeux de magicien multi centenaire. Il n'avait pas encore montré, ni les armes, ni la couleur de la moindre pièce d'or. Il acheva donc en prononçant ces quelques mots

"Alors? Etes-vous le forgeron dont j'ai besoin mon ami?"

Après avoir posé un dernier regard sur le nain dont il ne connaissait pas le nom, il leva les yeux, observa l'ensemble des armes, des fabrications, des instruments, puis tout en gardant le nez en l'air, ajouta

"Ho ... pardon, je ne me suis même pas présenté. Je me nomme Nakor, Magistère du Firmament."

Comme si c'était là une banalité, une normalité des plus affligeantes ... un peu comme un statut que tout un chacun pouvait avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Kazadröm Marteau-de-Fer
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 252
Âge : 19
Date d'inscription : 02/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  104 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: A la Forge Froide (PV Kazadrôm)   Ven 19 Déc 2014 - 20:40

Le jeune nain dont le liquide venait de s'arrêter, retira le mouchoir et le mit dans sa poche, Kazadröm regarda alors cette longue-jambe qui s'offrait à lui puis répondit.

« Ah les humains ! Vous et votre grandeur font resplendir ce beau monde ! »

Le forgeron regarda alors attentivement cet homme, puis rangea tranquillement son torchon dans sa poche, ainsi que la brûle-gueule dans son étui. L'être de pierre se retourna alors puis, partit en direction de son atelier tout en écoutant ce vieux schnock parler. La création de Mogar posa alors l'étui sur une étagère, puis mit son chiffon dans un seau. Le Marteau-de-Fer retourna alors en direction de ce vieux barbu.

« Bien sûr que oui je peux regarder vos armes, il me faudra un peu de temps par contre pour les fouiller. Si vous voulez donner une adresse où je vous les ramènerai... par contre, il va falloir me les passer » dit le nain confiant de ses paroles.

Le nain ricana alors quand le vieux bougre se présenta, il arrêta alors de tendre ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1467
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: A la Forge Froide (PV Kazadrôm)   Lun 22 Déc 2014 - 10:23

Le forgeron, par devant ses airs de nain autant renfrogné que bon vivant, fini par se voir intéressé par la proposition du vieux fou. Quand se dernier se présenta, il sembla que les choses devinrent aussi un peu plus sérieuse entre les deux protagonistes. Nakor fit la moue, hésita quelques petites secondes et prit la parole

"Et bien après tout, si votre art réclame ce temps ... pourquoi pas. Mais n'en profitez pas pour m'en demander une trop grande somme ensuite. Cela devrait sans doute suffire?"

Nakor fouilla dans sa barbe et en tira quelques pièces. Un prix pas très élevé pas non plus trop bas. Le forgeron devait accepter ou se retirer. Pour donner un peu d'effet à son petit négoce, le Magistère du Firmament posa les armes sur la table et déroula le chiffon autour. Un vrai manieur d'armes et de métaux seraient forcément intéressé et intrigué qu'un maitre magicien vienne ainsi lui demander ses service. D'un sérieux rare et intense, le sorcier termina là dessus

"Si vous acceptez notre offre, alors je n'ai plus grand chose à faire ici, ni même de temps à vous faire perdre. J'ai d'autres affaires pressantes qui m'attendent. Vous pourrez renvoyer vos conclusions et les armes au château de l'Aurore, le quartier général du Firmament la guilde de magiciens dont je suis le dirigeant. Voici le nécessaire pour le transport final."

Nakor versa encore quelques pièces puis fronça des sourcils afin d'indiquer qu'il attendait la suite. Le nain allait-il accepter le tout? Refuser? Voudrait-il en savoir plus? L'archimage allait bientôt le savoir, ensuite il devrait se remettre en route, il avait un long chemin à accomplir, comme souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Kazadröm Marteau-de-Fer
Nain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 252
Âge : 19
Date d'inscription : 02/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  104 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: A la Forge Froide (PV Kazadrôm)   Ven 26 Déc 2014 - 23:13

Il est vrai que Kazadröm était énormément intéressé par cette idée et même s'il fallait chercher dans toutes les encyclopédies possibles ça l'amuserait. Le forgeron aimait apprendre ça l'intéresse énormément les cultures de ce monde. Il regarda ce vieux mage puis pensa à son frère qu'à l'heure actuelle devait encore être dans une bibliothèque a fouillé tous les livres. Le nain écouta ce vieux schnock parlait puis prenait à son tour la parole.

« Bien sûr que mon art réclame ce temps, j'ai toujours cherché à apprendre les choses de ce monde et vous rencontrez et déjà énorme, je ferai en sorte de vous rendre les armes en temps et en heures. Répondit Kazadröm »

Kazadröm regarda l'humain fouillait dans sa barbe et jetait des pièces sur son établi, il prit ces dernières et les réfugia dans un tiroir où il y avait beaucoup d'argents. Il regarda alors l'humain puis lui fit un signe de tête comme remerciement. En voyant les armes le nain se dit qu'il y avait du boulot, mais le travail n'effrayait pas l'humble nain qu'il est, bien au contraire, plus il y en a, plus il est content. Le troglodyte admira les armes, il ne pouvait se retirer même si le travail demandait de continuer au nord.

« C'est avec plaisir que j'accepte monsieur Nakor, dites-moi, peut-on se tutoyer ? »

Le nain reprit les autres et le mit dans le même tiroir, il récupéra aussi l'arme et le mit sur l'établi se mettant de suite au travail qui l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1467
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: A la Forge Froide (PV Kazadrôm)   Ven 2 Jan 2015 - 10:40

La négociation était donc arrivée à son terme. Ainsi le nain savait qui était le Magistère du Firmament. C'était une bonne chose, pas pour Nakor, pas pour son propre égo, mais pour sa guilde, pour cette idée folle qui avait germé et poussé dans son esprit durant six siècles pour devenir seulement et enfin possible. Le chapeau pointu s'inclina légèrement et, sur un petit sourire ajouta

"Ho ... c'est plus d'honneurs que nécessaire Maitre nain!"

Il ramassa ensuite les pièces et demanda la permission de tutoyer le vieillard. Cela lui avait toujours fait aussi froid que chaud, car si peu importait toutes ces histoires de protocole. Chacun était libre de faire comme bon lui semblait. C'est donc en se dirigeant vers la sortie qu'il lança, de dos

"Faite donc comme bon vous semble ... Maitre nain dont je ne sais pas même le nom tant il oublie de se présenter!"

On entendait son sourire dans la voix. Le nain aurait sans doute à peine le temps de jeter son nom dans la pièce avant que l'archimage ait franchi le pas de sa boutique et s'en aille pour d'autres endroits qui avaient encore bien besoin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la Forge Froide (PV Kazadrôm)   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la Forge Froide (PV Kazadrôm)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Forge World
» Nouveauté Forge World
» FORGE WORLD
» Une pièce froide, loin sous le palais [Comté=>Important]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: