AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Olfar Veinebronze, Membre du Haut-Conseil de Thanor (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olfar Veinebronze
Nain
avatar

Nombre de messages : 18
Âge : 28
Date d'inscription : 31/08/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  180
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Olfar Veinebronze, Membre du Haut-Conseil de Thanor (Terminé)   Dim 31 Aoû 2014 - 14:20


Nom/Prénom : Olfar Veinebronze, du Clan Barazazgal, qui en humain se traduirait en tant que « Promesse de Trésor ».
Âge/Date de naissance : 180 ans
Sexe : Masculin
Race : Nain
Faction : Cités Naines (plus précisément Thanor)
Particularité : Si les Nains ont la réputation d'être dur en affaire, c'est qu'ils ont probablement essayer de marchander avec les Ancêtres d'Olfar, et ce dernier met un point d'honneur à respecter cette tradition familiale, qu'il fait perdurer avec brio. Négociant hors pair, son Clan est l'un des clans marchands les plus influents de la ville de Thanor, possédants de nombreux entrepôts et de nombreux marchands travaillent en étroite collaboration dans le Bouclier du Nord pour leurs comptes. Les Thanoristes ont pour habitude de dire que tout ce qui se monnaye à Thanor passe au moins une fois dans les mains du Clan Barazazgal, et Olfar fait toujours en sorte que cela reste ainsi.

Alignement : Chaotique Bon
Métier : Thane du Clan Barazazgal, Maître Marchand et Membre du Haut-Conseil de Thanor.
Classe d'arme : Corps à Corps (Hache), Défensif (Bouclier).

Équipement :
Olfar transpire la richesse. Non, il l'incarne. Ses vêtements, loin d'être comme ceux des nains plus modestes, sont fait dans les tissus les plus onéreux, les fourrures qu'il porte sont rares, de créatures légendaires, probablement. Il porte toujours au coin des lèvres une pipe ouvragée taillée dans l'un des bois les plus exotiques de Miradelphia. Lorsqu'il est en voyage, ce qui n'est plus arrivé depuis plusieurs décennies déjà, il préfère des vêtements moins tape à l’œil, même si pour un nain tel que lui, porter ce que les autres nains peuvent porter frôle le ridicule. Il possède une hache, très simple et peu utilisée, et un bouclier représentant le symbole de son Clan, un visage nain aux traits austères, représentant l'impassibilité naine dans les négociations. Il porte toujours sur lui une ceinture, qui représente également l'effigie des Barazazgal.

Description physique :
Olfar est un nain qui ne possède pas autant de force que ses semblables, certains de ses détracteurs diraient même que c'est une femmelette. D'autres, diraient qu'il est bien trop feignant pour se salir les mains. Une chose est sûr, il n'est pas un grand adepte des efforts physiques. Une de ses fiertés reste sa barbe, qui est toujours soigneusement lavée et entretenue avec le plus grand soin. De couleur châtain foncé, cette barbe et sa chevelure fait ressortir son visage marqué par les années. Assez petit, même pour les standards nains, il ne dépasse pas le mètre vingt, mais il possède une bedaine assez conséquente, le résultat d'une alimentation très riche et du manque d'effort physique.

Description mentale :
Ce nain n'aime que quatre choses, son argent, sa famille, son Clan, et sa ville, et dans cet ordre. Excellent négociant, il sait que les gens croient faire une bonne affaire en palabrant avec lui, mais il n'en est rien. Il connaît les autres races, et jouent de leurs faiblesses pour parvenir à ses accords commerciaux. Cela fait bien longtemps qu'il ne possède aucune pitié en affaire, d'ailleurs, certains se demandent s'il en avait une. Ce n'est pourtant pas un nain violent, bien au contraire, il est toujours serviable, du moins, en apparence, mais ne vous trompez pas, ce n'est qu'une façade, il attend juste la meilleure opportunité pour gagner encore plus d'or, que ce soit pour lui même, son Clan, ou sa ville, ce qui, dans un sens, reviens au même, car si le Bouclier du Nord se porte bien, et bien les Barazazgal et lui-même aussi. Pragmatique, il ne dit jamais quelque chose pour ne rien dire mais chaque chose qui sort de ses lèvres est purement réfléchie, analysé, et finalement, appliqué, comme ses actes au quotidien d'ailleurs. Sa force est principalement dans le fait de faire croire aux autres qu'ils sont gagnants, alors, que, finalement, c'est lui qui s'en sort le mieux. Néanmoins, ne vous attendez pas à un négociant près à tout pour l'argent, il ne trahirait jamais ses convictions. Ce nain ne possèdent peut-être pas beaucoup de principe dans les affaires, mais il en possède néanmoins, et refuse de toucher aux affaires malsaines, comme les drogues, ou la traite d'êtres vivants. Il haït profondément les contrebandiers et ceux qui refusent de payer des taxes, dans la ville de Thanor bien entendu, dans le reste du monde, et bien, comme il dirait « Ce n'est pas mon problème, n'est ce pas ? ». Néanmoins, derrière tous ses défauts, se cache une qualité naine remarquable, celle d'aimer sa famille, et de tout faire, bien souvent au détriment des autres, pour subvenir à ses besoins. Il aime profondément sa femme, Svanhild, et de ses deux enfants, Thorvald, son ainé, âgé de 83 ans, de Grimnir, le cadet fougueux âgé tout juste de 50 ans, et de Solveig, sa petite dernière, qui n'a même pas une année.

Histoire :
Olfar fumait sa pipe, au coin du feu. Il réfléchissait longuement sur ses actions commerciales. Devrait-il demander à certains de son Clan de partir à la recherche de nouveaux acheteurs potentiels ? Ou au contraire, trouver une nouvelle source de revenue, et si possible, faire en sorte que lui et son Clan obtienne le monopole ? Il réfléchissait intensément, scrutant de ses yeux de couleurs de bronze le feu incandescent de la cheminée. Son ainé, tout jeune adulte, était sans aucun doute avec des jeunes gens de son âge, en train de boire plus que de raison. Sa femme était à côté, donnant le sein à sa petite princesse, sa tendre Solveig. Grimnir, quant à lui, lisait une saga inspiré d'Ikthor le Guerrier. Tous les jeunes nains rêvaient d'être de puissants guerriers sans peurs avec un courage qui frôlait du divin, tout en maniant des armes d'une puissance terrifiante pour vaincre les ennemis du peuple nain. Voir son fils se passionner pour les sagas firent doucement sourire le Chef de Clan. Il se rappela qu'à son âge, lui aussi était ainsi, mais le destin en avait décider autrement. Fils de Morgrim Veinebronze, lui-même le fils de Ogmund Veinebronze, Olfar était devenu, comme la tradition naine le voulait à l'époque, un marchand de premier ordre, comme le père de son père, et le père du père de son père avant lui. Il aimait cette tradition, et ce que cela lui avait apporté. Suivant les sages conseils de son géniteur, Olfar était devenu, au fil des ans, un modèle commercial pour de nombreux nains de la Cité. Doucement, il se mit à réfléchir sur ce que lui avait apporté la vie qu'il a aujourd'hui ...

La pierre angulaire du commerce des Veinebronze à toujours été le commerce de minerai, qu'ils échangeaient avec les autres races, pour une valeur folle. Les nains, à l'époque, n'aimaient pas tellement les autres races, et préféraient commercer entre-eux. Ogmund compris que l'avenir de son Clan était le commerce avec les autres royaumes, et que s'ils arrivaient à vendre des produits que les autres n'avaient pas et bien les autres Clans commerciaux auraient du retard et perdraient des marchés. Néanmoins, les opérations étaient dangereuses, les clients étant à plusieurs milliers de kilomètres de la protection bénie de Thanor, et il ne fallait jamais faire confiance aux étrangers, ils étaient fourbes. Mais le profit serait des plus juteux, et c'est ce qui l'amena, lui et son Clan, a se lancer dans l'aventure. Les nains n'ont jamais été de grands navigateurs maritimes, mais promettez leurs assez de pièces d'or pour dégoûter un nain de cet aurifère magnifique et ils raseront des montagnes, chose qu'ils ont déjà accomplis par le passé. Ogmund prit les directives de la première expédition, et il décida d'emmener quelques guerriers du Clan. Il demanda a un Capitaine humain de l'emmener dans son royaume, et lui promit son poids dans sa monnaie locale, mais uniquement s'ils arrivaient à bon port, et que le paiement se ferait après qu'il lui trouve un client. Le Capitaine accepta. Les marchandises de son peuple étaient communes à Thanor, mais le vieux nain savait que si autant d'humains venaient dans le Bouclier du Nord, à plusieurs dizaines de milliers de kilomètres de chez eux, c'était pour justement trouver les richesses qu'ils n'avaient pas. Sans le savoir, le commandant du navire venait de faire une immense bourde, il venait de donner à un fournisseur de denrées rares l'opportunité de court-circuité la chaîne d'approvisionnement, pour le mettre directement avec le dernier acheteur, du moins, pour le Royaume Nain. Il rencontra une guilde de marchands locaux, et les négociations furent longues, pénibles, et intraitables, du moins, pour les pauvres humains. Ogmund connaissait la valeur de ses produits, et savait à quel prix il voulait les vendent. Il s'était renseigné sur le fonctionnement du commerce dans les royaumes humains, grâce à ce bon vieux Capitaine, qui ne savait pas qu'il se mettait lui-même la corde au coup. Pour le Nain, cette épreuve était la plus dure de toute sa vie, les nains n'étaient pas fait pour les Océans, et les tempêtes en pleine mer n'arrangeaient rien. Même les plus grands et plus courageux guerriers du Clan vomissaient leurs tripes, lançant des malédictions ou des prières aux Dieux pour cette épreuve. Le vieux naun résistait, mais il tiendrait bon, l'avenir et la prospérité des siens étaient en jeu. Mais ils avaient tenus bons, et pour les nains, avoir survécu à une telle aventure ne les détourneraient pas de leurs missions. Ogmund, même chez les Marchands Nains, était dur en affaire, certains disaient même dans sa Cité Natale qu'il était plus avare que l'Intendant au Trésor de la Famille Royale Nanienne. La rencontre avec la Guilde, qui a disparu à l'heure actuelle, fût des plus enrichissants, surtout pour les Barazazgal, qui revinrent au pays en héros, du moins parmi les leurs. Ogmund continua ainsi, faisant du Clan l'un des plus riches chez les Marchands, scellant des alliances avec nombres de ses compatriotes.

Le chemin de Morgrim fût tout aussi épique, et il décida d'augmenter les profits, déjà considérable, de son père, notamment en diversifiant les activités familiales. Il acheta plusieurs entrepôts dans les docks de la Fière, et s'appuyant sur le commerce de son père, louant les emplacements pour les Marchandises étrangères à son Clan. Si les Capitaines ou les Marchands de la ville ne payaient pas, les Barazazgal saisissaient la marchandise, ce qui a toujours été une des règles de base du commerce Nain. Ainsi, Morgrim, peu scrupuleux, surtout envers les mauvais payeurs, particulièrement lorsqu'il s'agissait des étrangers, s'enrichissa de tel façon que les autres Clans marchands furent jaloux de son succès, et l’appelèrent dans son dos l'Insatiable. Il fît gagner la réputation du Clan d'être intraitable en affaire, mais ne s'arrêta pas là. Ce qu'il voulait, c'était de rendre son Clan tellement riche que les autres seraient ridicules. Pour cela, il acheta à ses partenaires commerciaux humains plusieurs navires et en fît construire, pour au total avoir le plus de vaisseaux marchands, soit environ 12 navires. Il fît également don, pour la Cité de Thanor, de 3 navires de guerres, pour la défense de la Cité, et accessoirement, recevoir les éloges du pouvoir en place.

Olfar fût élever dans l'opulence du Clan Marchand, et ne manquait de rien. Étant fils unique, il profitait pleinement de cette situation auprès de sa mère, qui l'adorait, et de son père, qui en fît de facto son digne héritier. Mais ne croyait pas à l'enfance pourrie gâtée du seul héritier de la famille, non, loin de là. Même s'il était surprotéger, notamment avec deux guerriers du Clan qui le suivait constamment, il n'avait aucun traitement de faveur particulier, sur le fait notamment des sauf-conduits que pouvait lui prodigué son père. Toujours juste, mais intraitable avec l'éducation de son enfant, Morgrim lui donnait toujours plus de travail et de responsabilité au sein du Clan. Si Olfar n'était pas capable de résoudre des litiges financiers, il n'obtiendrait jamais le soutien de son Père, et du Clan, pour lui succéder. Morgrim était plus ou moins haïs par ses concurrents, mais était incroyablement respecté, et même idolâtré au sein de sa famille clanique. Il fallait, pour Olfar, le même soutien inconditionnel des siens pour réussir dans cette entreprise qu'est la négoce. Très jeune, à l'âge de 90 ans tout juste, il fût envoyer dans les plus grands ports du Monde connus, pour continuer, encore et toujours, a faire fructifier l'affaire familiale et les bénéfices du Clan. Olfar maîtrisa de nombreux langages, notamment humains, mais chose surprenante, il arrivait à se débrouiller en Elfique, même si, avec la langue si guttural des nains, il lui fallait répéter plusieurs fois la même chose, tout en articulant de façon assez comique. 10 ans après son premier voyage, son père mourut dans des circonstances tragiques, certains, au sein du Clan, pense encore et toujours qu'il s'agissait d'un empoisonnement, mais le jeune Nain n'était sûr de rien. Sa mère, quant à elle, sombra dans un mutisme des plus glaciales, portant, jusqu'à sa mort, la tenue de deuil naine. Il fût difficile pour les Barazazgal de choisir un nain si jeune comme chef. Alors que beaucoup, à son âge, s'entraînait, lui, parlementait avec les Chefs de Clans, certains deux fois plus vieux que lui. Néanmoins, le jeune Olfar avait le verbe facile, tout le contraire de son père, et savait flatté l’ego des nains plus âgés, et les Dieux savent que les vieux nains sont très portés sur leurs honneurs, et leurs fiertés incommensurables de leurs savoirs-faire. Il continua à faire prospérer son Clan, et contrairement à ses aïeux, qui était ô combien agressifs en négociations avec les Clans Rivaux, fît des pactes, qui plus tard se révéla payant. Au cours de ses voyages à l'étranger, il fît connaissances avec de nombreux nains expatriés, qui préféraient vivres dans les Cités Humaines, pour faire fortune, principalement, et continua a donner à ses nains la possibilité de s'enrichir, avec le soutien du Clan. Tant qu'ils remplissaient leurs quotas, et n'essayaient pas de flouer l'impôt que percevait les Barazazgal, il était conciliant sur les affaires de ses nains aventuriers. Il ne posait jamais de questions sur la provenance des marchandises, et tant qu'ils n'apportaient pas d'ennuis au Clan, c'était le principal. Il imposa une seule règle : Pas de commerce d'esclave, qu'il trouvait indigne pour un nain, et plus tard, il en imposa une autre, pas de drogues, considérant ce commerce, certes très lucratif, mais bien trop imprévisible pour faire de réels profits.

Néanmoins, un événement marqua la fin de ce que le monde connaissait. La Malenuit. Elle s'abattît sur la Nanie comme un collecteur du Trésor Royal nain sur un commerçant n'ayant pas payé l'impôt, à savoir avec force, et sans aucune négociation possible, prenant tous, et ne laissant que ruines et désolations. Kirgan, la Capitale, tomba, et ce fût la fin du système de Castes. Officiellement, les Clans n'étaient plus pris en compte pour les décisions, mais il fallait être fou pour croire qu'ils n'existaient plus. Ils étaient tous unis par ce lien indéfectible pour un Nain, celui du Sang. A Thanor, la situation était désespérée, les nains se battaient dans les rues, sous l'influence du Père-Créateur Mogar. Les rues ruisselaient du sang des frères devenus fous, et beaucoup tombèrent. La Royauté, pervertie jusqu'au bout, n'était plus capable de maintenir la cohésion sociale entre les nains. Heureusement, les Nains les plus influents prirent le contrôle de la situation. Mené par le Seigneur des Runes Alaric Œil-Tempête, ils mirent fins à la guerre civile qui s'emparait du Bouclier Nordique. Néanmoins, la ville était affaiblie, au bord de la famine, et de la récession. C'est là qu'Olfar, surprenant tout le monde, intervint. Il engagea sa propre fortune personnelle, et celle de son Clan, pour acheter suffisamment de nourriture pour tous les Thanoristes, mais ce n'était qu'une situation temporaire, loin d'être suffisante. Il fût encouragé, par tous les Clans Marchands qui se sont réunifiés, à être leur représentant auprès du Haut-Conseil. Si quelqu'un savait comment sauver le commerce de la ville, c'était à un Barazazgal qu'il fallait demander. Il fit appelle à ses contacts dans les différentes Cités Portuaires, et promis richesses à ceux qui lui fournirait un accord commercial viable pour Thanor. Ce fût les Soltarii qui répondirent à l'appel, et qui avait suffisamment de stabilité politique pour maintenir ce commerce en place. Diantra aurait été un excellent choix, mais même si le propre conseiller du Roi, le Mage Nakor, fût envoyer sur place, la guerre ravagea ce pays, et les accords fût très vite oublier. Les Soltarii envoyèrent donc de la nourriture, profitant des baisses de taxes et des différents accords commerciaux, notamment le fait qu'ils pouvaient, s'ils le voulaient, vivre sur les terres naines dans la Ville de Sardar, une ancienne mine naine abandonée. L'idée au début était bonne, mais Olfar oublia un des principes même de l'humanité, ils étaient indignes de confiances une fois qu'ils obtenaient ce qu'ils voulaient …

Sardar devint très vite un véritable dépotoir, comportant les pires coupes-jarrets, brigands et autres pilleurs de tombes. Cet égout à ciel ouvert était devenu incontrôlable, et menaçait l'équilibre fragile du Bouclier du Nord. Mais Olfar réussi à garder le Haut-Conseil et le Conseil des Clans en place, il ne fallait pas ruinés les accords commerciaux qu'avait la Cité avec le Duché. Olfar devait trouver une solution et vite. Heureusement pour lui, il trouva une solution radicale. Grâce à son poste de Membre du Haut-Conseil, il promulgua des lois, favorisant le Commerce entre les Clans, plutôt qu'avec les Étrangers, et il n'hésitait plus à saisir le moindre navire ne payant pas les taxes qu'il avait instauré, sans attendre le remboursement éventuel. Les Nains ont toujours été consciencieux avec les Lois et les tributs, et ils payaient rubis sur ongle chaque marchandise qui était importé. Les Humains et les rares Elfes devaient avoir la bénédiction d'un des Clans Marchands, avec preuve écrite, pour devoir entrer librement dans le port. Ce qui n'avait nullement ses autorisations étaient considérer comme des contrebandiers, et leurs biens, ainsi que leurs vies, furent saisies. Olfar regagna, grâce à ses lois, une fortune confortable, et son Clan demeurait encore l'un des plus puissants financièrement parlant. Il donna de nombreuses ressources aux agriculteurs et éleveurs des environs, favorisant également leurs développements en faisant voté une loi par l'ensemble du Conseil des Clans sur la non-taxation sur les produits bruts. Grâce à ses actions, les Clans plus petits purent se développer, et prendre part activement au système économique de la Cité, qu'ils soient Mineurs, Éleveurs-Agriculteurs, ou bien encore Bûcherons. Peu à peu, Thanor retrouva sa situation économique d'avant la Malenuit, et elle était devenue autonome concernant sa propre gestion de la nourriture. Et il était temps.

Avec une joie à peine dissimulé, Olfar, en tant que Maître Marchand et surtout en tant que Membre du Haut-Conseil de Thanor, il se rendit lui-même au Duché pour expliquer aux dirigeants de cette province que leur accord était caduque, et que s'ils voulaient profitez encore des matériaux nains, ils faudraient mieux pour eux qu'ils acceptent leurs conditions. Il ne savait pas s'ils acceptaient à contrecœur, mais ils acceptèrent, et c'était le principal pour le Nain. Lorsqu'il revint, il donna la bonne nouvelle au Conseil des Clans et au Haut-Conseil, qui furent, pour la première fois, unanime, Sardar tomberait ...

HRPComment trouves-tu le forum ? : Cela manque de Nains ici ...
Comment as-tu connu le forum ? : Par un Nainpressario
Crédit avatar et signature : Merci à Thor !
Compte autorisé par : DC validé par Arichis Wink
Revenir en haut Aller en bas
Olfar Veinebronze
Nain
avatar

Nombre de messages : 18
Âge : 28
Date d'inscription : 31/08/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  180
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Olfar Veinebronze, Membre du Haut-Conseil de Thanor (Terminé)   Mer 3 Sep 2014 - 19:35

Petit up pour dire que ma fiche est terminée Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ulkrim Barbe-de-Neige
Nain
avatar

Nombre de messages : 54
Âge : 28
Date d'inscription : 21/07/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  194 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Olfar Veinebronze, Membre du Haut-Conseil de Thanor (Terminé)   Jeu 11 Sep 2014 - 16:00

On me boude ?
Revenir en haut Aller en bas
Alric de Vareg
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 297
Âge : 24
Date d'inscription : 12/03/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Olfar Veinebronze, Membre du Haut-Conseil de Thanor (Terminé)   Dim 21 Sep 2014 - 21:04

OK, ok ça me parait bon tout ça.

Une petite question, Sardar est mentionnée quelque part ou c'est une invention pour la fiche?
Oh et une toute petite relecture pour les quelques coquilles seraient sympa!

Je relirai tout ça demain pour être bien sûr de ne pas avoir oublié quelque chose, mais sinon je pense qu'après ta réponse la validation suivra rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Olfar Veinebronze
Nain
avatar

Nombre de messages : 18
Âge : 28
Date d'inscription : 31/08/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  180
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Olfar Veinebronze, Membre du Haut-Conseil de Thanor (Terminé)   Lun 22 Sep 2014 - 12:19

RP concernant Sardar

Et il y en a pleins d'autres. Sardar étaient une colonie soltarii, principalement constitué par des mercenaires, coupes-jarrets et autres catins Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Arichis d'Anoszia
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1618
Âge : 23
Date d'inscription : 27/05/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 47 ans (né en 961)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Olfar Veinebronze, Membre du Haut-Conseil de Thanor (Terminé)   Lun 22 Sep 2014 - 14:23

Oui, je confirme pour Sardar.
Revenir en haut Aller en bas
Alric de Vareg
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 297
Âge : 24
Date d'inscription : 12/03/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Olfar Veinebronze, Membre du Haut-Conseil de Thanor (Terminé)   Mer 24 Sep 2014 - 16:58

Dans ce cas...


Code:
[Métier & Classe] : Thane du Clan Barazazgal, Maître Marchand et Membre du Haut-Conseil de Thanor.

[Race & Sexe] : Nain & Masculin

[Classe d'arme] : Corps à Corps

[Alignement] : Chaotique Bon

Foire au RP ~ Pour tout ce qui est recherche de compagnons RP. En bref, que du bonheur ! {Vivement conseillé}
Journal de bord ~ Pour archiver tes liens de RP qui content l'histoire de ton personnage {facultatif}.
Et enfin, si tu as des question, n'hésite surtout pas à demander l'aide d'un parrain, ou à tout simplement poser tes questions dans la partie créée à cet effet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Olfar Veinebronze, Membre du Haut-Conseil de Thanor (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Olfar Veinebronze, Membre du Haut-Conseil de Thanor (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dr. Andrew Forson, Scientifique suprême, leader suprême du haut conseil de l'AIM
» Cartographia Imperialis
» La nuit porte conseil [Livre 1 - Terminé]
» LE PASSE , LE PRESENT ET LE FUTURE JAF 1 MEMBRE IMPORTANT DELA SALLE D EN HAUT !
» [CONSEIL] Nains

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Bibliothèque :: Tabularium :: Limbes-
Sauter vers: