AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Apaiser les blessures... (PV Morkam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enju
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Âge : 28
Date d'inscription : 11/09/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  17 ans
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Apaiser les blessures... (PV Morkam)   Jeu 16 Oct 2014 - 14:06

Cette journée n'était guère différente de toutes les autres. Comme toujours, le soleil brillait et répandait une chaleur appréciable, voir un peu trop présente, sur les rues de Thaar. Pourtant, cela ne gênait en rien les activités des citoyens. La ville regorgeait de vie et de bruit. L'on était habitué au climat ici, ou l'on s'y adaptait. Réfugiée entre les murs d'une petite boutique, située dans le centre de la ville, une jeune fille vaquait à ses différentes occupations.

Blonde et de petite taille, elle ne semblait pas avoir 20 ans et glissait de part et d'autre de la bâtisse, rangeant, déplaçant ce qui devait l'être en fredonnant doucement une mélodie lente. Cette boutique n'était pas la sienne, et pourtant, c'était l'endroit où Enju se sentait le mieux. Elle y officiait depuis 6 ans déjà en tant qu'apprentie et aurait presque pu s'y sentir comme chez elle.

L'endroit était petit mais agréable. L'air aux effluves si particulières et les étagères pleines de bocaux et ustensiles en tous genres donnaient presque l'impression d'entrer dans la chaumière d'une quelconque sorcière de contes de fées. La luminosité était tamisée par les voiles transparents et colorés savamment disposés pour occulter en partie les fenêtres, et par la couleur brunâtre des murs.  

Aujourd'hui, l'adolescente était seule et cela ne la dérangeait pas le moins du monde. Elle savait qu'il s'agissait là d'une marque de confiance que lui accordait Jenalie, l'herboriste chargée de son apprentissage, et elle appréciait la solitude. Son esprit se reposait mieux dans ces conditions.

Cependant,  n'y avait eu que peu de clients aujourd'hui, et tout en finissant d'entreposer le dernier bocal de sauge sur le pan d'étagère qui lui était dévolu, Enju se surprit à espérer ne serait-ce qu'une visite, histoire de pouvoir réellement exercer son savoir. Voilà. Il n'y avait plus rien à faire qu'attendre. Attendre ou s'exercer. La harpe semblant la plus indiquée, elle se faufila jusqu'à la pièce voisine où elle s'installa. On ne pouvait plus la voir en entrant, mais on pourrait clairement entendre son art d'ici quelques instants. Une mélodie calme dont chaque note semblait appeler à l'abandon de soi et à l'apaisement.
Revenir en haut Aller en bas
Morkam
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 42
Âge : 30
Date d'inscription : 30/12/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 23 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Apaiser les blessures... (PV Morkam)   Mer 26 Nov 2014 - 2:49

Le Barracuda était amarré au port de Thaar depuis voila déjà quelques semaines, et notre Capitaine Morkam avait laisser quartier libre a son équipage. Au côté de Shagan le Balafré, du Nomade ou encore de William le Borgne, notre cher Morkam était sans doute l'un des derniers pirates encore vraiment libre et qui ne travaillait pas sous l'égide de la couronne ou d'un riche seigneur. Les conflit en péninsule avait amener les plus vaillant des pirates a rester caché a Meca ou a Thaar. Les navires marchands se faisaient plus rare et était souvent mieux gardé, et ces traques devenaient parfois très difficile. l'équipage avait besoin de rapines, d'un vrai butin. Les diverses missions des différents prince marchand de Thaar n'étaient plus suffisant pour motivé les hommes, il fallait désormais trouvé une proie plus importante. Et c'est alors que dans sa cabine Morkam trouva par hasard le vieux carnet de son père Sharkan. Celui parlait d'un navire nommé le trident d'argent, à son bord dit-on il transportait une cargaison d'une valeur d'environ quatre million de suzerain. Cette légende aussi invraisemblable que titanesque était la la dernière chance du pirate. Avec cette somme il pourrait engagé d'autres pirates, constituer une flotte de pirate prête a défendre Meca. l'âge d'or de la Piraterie connaitrait une nouvelle naissance. l'heure était venu pour ces chiens de la couronne de craindre a nouveau les mers.

Spoiler:
 

"Balathazar....BALTHAZAR...."


Balthazar: " Oui Morkam qui y a-t'il?"

"Connais-tu un navire soltarien portant le nom de la Dame d'Argent?"


Balthazar:" Oui je pense que ton Père le recherchait il fut un temps...mais nous ne savions pas où le trouvé ni où il mouillait...ton père n'a jamais trouvé ce navire..."

"Et bien lors de mon séjour a Diantra, j'ai vu amarré au port un navire portant ce nom...je suis certains et prêt a parier que c'est lui...."

"Si j'en crois ce que mon père à écrit, a son bord se trouverait le journal de bord du Trident Ecarlate"


Balthazar:" Le trident de Feoda...si tu dis vrai pourquoi ce navire garderait-il le journal de bord du trident.."

"je ne sais pas mais je le découvrirai en retrouvant ce journal..."

Soudain sa gauche fut éprise de douleur et il lâcha le morceau de papier qu'il tenait.

"Arghh...saloperie...donne moi ses herbes maudites .."

Balthazar: " Il n'y en a plus Morkam..."

"...Bien prépare l'équipage nous partirons demain matin...je vais aller moi-même cherché ces herbes..."

Morkam se vêtit de sa longue veste de cuir noir et partit en direction d'un herboriste. son fidel second lui indiqua l'adresse. mais au cours de sa marche il tomba nez a nez avec les hommes de main d'un prince Thaarien à qui il avait emprunté de l'argent, argent qu'il n'avait d'ailleurs toujours pas remboursé. Mais lois étaient toute les mêmes, même pour un pirate...

Homme de main: " Capitaine Morkam....Melkior te fait savoir qu'il voudrait récupérer son argent..."

"Ah oui son argent...vois-tu je l'ai dépensé...mais je compte le remboursé...d'ici peu..."

Homme de main:" Combien de temps?..."

"Hum...à vrai dire je ne sais pas exactement...."

C'est a cet instant que Morkam profita de la foule nombreuse pour pousser l'un des deux individus et saisit l'occasion pour s'enfuir dans les ruelles de Thaar. Ce n'était pas le moment pour que ces deux rigolos le retarde alors qu'il était sur le point de trouver le plus gros butin de sa carrière. Lui qui comptait partir au matin , il semblerait que son départ se fasse finalement plutôt que prévu, mais avant il devait absolument trouver un herboriste qui pouvait lui procurer la plante, écrite sur le morceau de papier que lui avait fournit Balthazar. malheureusement dans sa folle course pour éviter les hommes de mains de l'homme a qui il devait dix milles suzerains. Mais dans sa malchance il finit par trouver une boutique....une herboriste....enfin.


"...Ahhh enfin parfait..."


D'un pas décidé, notre Capitaine pirate ouvrit la porte laissant le son d'une clochette avertir son entré. L'odeur, rien que ça, lui donnait envie de gerber, comment pouvait-on vivre parmi tant d'odeurs. C'était un pirate, la propreté n'était pas non plus un fort de ce genre d'individus, mais sa fonction de Capitaine, le fait qu'il fut élevé par un homme de culture lui avait permit de combler a ce vide quelques fois.

Si l'on pouvait le voir d'un pas éloigné, Morkam portait une longue veste noire à grand col, sur sa tête, ne trônait pas un tricorne si souvent attaché au capitaine pirate de Meca...non seul un long bandana rouge tombait à l'arrière se laissant parfois virevolté sous l'effet de ses mouvement ou du vent....mais si qui le caractérisait était cette main gauche entouré de protection métallique épousant ses doigts et se terminant en pointe, le tout solidement rattaché a des lanières de cuirs.




Sous ce gant noir cuirassé de métal se cachait une main et un avant bras mutilé et brûlé...le tout avait cicatrisé mais les séquelles elle étaient immortel....trois par ennéade il était soudain prit de douleur atroce qui lui paralysait la main pendant un temps. Aussi certaines herbes avait la faculté de pouvoir diminué et apaisé la douleur. Ces herbes qu'il pouvait autant bien fumer que consommer comme une sorte de thé était sa drogue...

Malgré cette balafre qui lui ornait le visage, notre jeune homme avait un certain succès au près de la gente féminine et comme tout Pirate il cultivait son ego comme personne. Morkam avait sous ses traits; 23 années de piraterie et pourtant c'était la la seule vie qu'il connaissait. Il avança de quelques pas, son baudrier claquant sous chaque pas de ses longues bottes de cuir. Sous ce visage ténébreux et sombre se cachait sans doute les des futur plus grands pirates...et bien que beaucoup de ses actes en tant que pirates était reconnu, ils n'étaient toujours pas aussi légendaire que celle de son père.


"...Ahhh....princesse...j'ai besoin de cette herbe la.." Lui-dit-il sans même se présenter, en lui tendant le papier ou était inscrit le nom de la plante ainsi que son dosage...etc.

Sa main gauche posé sur le pommeau de son sabre, il fixa la jeune Enju, la détaillant du mieux qu'il pouvait. Elle était bien roulé pensait-il en souriant.


"...."

Revenir en haut Aller en bas
Enju
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Âge : 28
Date d'inscription : 11/09/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  17 ans
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Apaiser les blessures... (PV Morkam)   Mer 3 Déc 2014 - 21:40

La porte s'ouvrit sans douceur et discrétion. Ce qui devait arriver arriva, une fausse note vint ternir la mélodie qui résonnait, arrachant une grimace contrariée à la petite blonde. Quel rustre osait venir la déranger ? Qu'à-cela-ne-tienne, il ou elle attendrait. Ce ne serait que justice. Néanmoins, la chanson se terminait, alors elle finit par se lever et se diriger lentement vers la salle principale.

Là, elle l'aperçut enfin, le goujat. Il en avait bien l'allure en tout cas avec sa dégaine de pirate. Pourtant, un client était un client, et Enju traiterait celui-là comme tous les autres... Enfin presque. Il l'avait dérangée après tout, et ce genre de crime ne pouvait rester impuni. Se raclant la gorge pour signaler sa présence, elle rejoignit le comptoir avant de prendre la parole.

- Je peux vous aider... ?

- ...Ahhh....princesse...j'ai besoin de cette herbe-là...

Ca commençait mal, déjà. Ce genre de familiarités n'étaient pas pour plaire à la demoiselle, et le regard froid qu'elle adressa au jeune-homme suffirait sans doute à le lui faire comprendre. Elle s'empara tout de même du papier que Morkam lui tendait et le parcourut en hochant la tête, concentrée.

- Si vous souhaitez vous adressez à moi, appelez-moi "Demoiselle", ce sera plus approprié... Je peux vous la vendre oui... Pour quatre pièces de cuivre.

Elle avait cru bon de parler immédiatement d'argent, cet oiseau-là ne lui inspirait décidément pas confiance. Elle attendit donc, relevant les yeux vers lui et croisant les bras contre sa poitrine, et le fixant simplement. Non, visiblement elle n'avait pas l'intention de bouger. Jenalie n'étant pas là pour la rappeler à l'ordre, ce petit jeu pouvait durer longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apaiser les blessures... (PV Morkam)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Apaiser les blessures... (PV Morkam)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle table des blessures pour les héros
» 1x03 : "Soigner ses blessures"
» (terminé)Folie et amnésie [Morkam]
» Sondage BLESSURES
» Les blessures du coeur sont profondes [En cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: