Partagez
 

 Irruption impromptue [Morgane]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ak'esha
Humain
Ak'esha

Nombre de messages : 162
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeSam 24 Jan 2015 - 10:23

« Ils ont vraiment que ça à foutre »
Avoues que c’est divertissant.
« Et plutôt lucratif »
Y a des chances. Ces bouffons, n’ont aucun sens du combat, et ils ont un ego surdimensionné, c’en est navrant. C’est pas pour tout de suite qu’ils vont comprendre comment s’adapter à son style.
« Au fait, tu te souviens… »
Ouais. Lui, il avait de la classe.
« Du pouvoir et de l’inventivité. De quoi nous faire perdre la tête. »
Littéralement…
« Oh putain ! Enfin ! Ils vont s’y mettre. »


Les deux cabales avaient finalement finie de tergiverser sur les modalités du combat. Ak’esha n’avait pas vraiment suivit ce qu’il s’était décidé, mais il semblait que la cabale de la Tour Blanche avait voulu biaiser le duel d’une manière ou d’une autre. Le représentant de la cabale du Lotus Rouge en avait pris ombrage et avait demandé à renégocier les enjeux du duel. Les tractations avaient failli prendre des proportions homériques, mais Morgane avait, semblait-il, réussi à y mettre le holà avec une certaine nonchalance. D’après le peu que l’albinos avait suivi des tractations, c’était justement son attitude un rien orgueilleuse qui avait décidé le représentant de la cabale adverse à reculer, lui aussi par orgueil. Il voulait prouver à la demie que son champion n’avait besoin d’aucune espèce d’avantage pour l’écraser.
Là, les deux duellistes se positionnaient l’un en face de l’autre. Le temps que les différents représentants de chaque cabale repartent à leur, les deux adversaires étaient prêt à en découdre. Le signal fut enfin donné et le duel commença.
La mercenaire se demandait toujours si elle ne ratait pas une partie du duel qui se serait passé en dehors du visible. Enfin, globalement peu lui importait. Le plus souvent, les effets sons et lumières étaient fascinant en eux-mêmes, ajoutez à ça le simple fait que Morgane était une combattante hors pair des plus intéressantes à étudier et cela suffirait amplement au bonheur de la jeune albinos. Mais ce n’était pas tout, la cerise sur le gâteau c’était que Morgane gagnait à chaque fois et comme l’humaine pariait systématiquement sur la demie, la jeune femme avait gagné quelque denier. C’est pas que les adversaires de la sombre n’était pas de bon combattant ou sorcier, mais plus qu’il ne savait pas suivre le rythme de la demi-drow. Et c’était presque ça plus que la magie de la demie qui fascinait la chaotique.
Le dénouement du duel était proche et pas dans le sens que tous ces bouffons pensaient. Morgane s’échappa du piège grossier de son adversaire, le déséquilibra en réduisant en gravier instable le sol sur lequel il se tenait et l’acheva en lui envoyant un rocher de la taille d’une pastèque dans le ventre qui le mit à genoux le nez dans la poussière. Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de la muse alors que les mages de la Tour Blanche restaient un rien déstabilisés par la conclusion un rien brutale du duel.

Après avoir récupéré ses gains, la mercenaire albinos essaya de retrouver la demie. Elle n’était pas bien certaine de ses propres intentions, mais une étrange idée lui trottait dans la tête depuis qu’elle avait été témoin des prouesses magiques de la semi-sombre. Certainement l’une des idées les plus stupides qu’elle n’eut jamais eu. Elle trouva la demie en train de subir les félicitations hypocrites de deux de ses confrères du Lotus Rouge. La jeune femme s’incrusta dans la conversation de manière cavalière.

-Salut, Morgane ! interpella-t-elle l’intéressé de manière enjouée. J’aimerai te féliciter pour ton duel, mais je dois bien avouer que ce qui m’enchante le plus c’est ta contribution à mes affaires, ajouta-t-elle en tapotant une bourse bien rebondit à son côté droit dont la soeur jumelle faisait son pendant sur de l’autre côté.

L’albinos rabattit sa capuche, découvrant son visage pâle, un sourire narquois et faisant teinter la clochette qui maintenait ses cheveux en une queue de cheval. La mercenaire avait l’air un rien pouilleuse et poussiéreuse à côté des trois mages, avec son ample manteau sombre aux couleurs passées un rien élimé, sa veste en cuir sombre qui en avait surement vu des vertes et des pas mures, et les poignet de ses épées polies par l’utilisation que l’on entrevoyait juste au-dessus des bourses pleines d’argent de la chaotique.

-Je me demandais si je pouvais te demander quelque chose ?

La jeune femme s'interrompit posant un regard pensif sur les deux hypocrites.

-Ouais, ce serai carrément mieux que vous fassiez de l'air vous deux, lâcha-t-elle finalement en hochant la tête, plus pour elle même. Un peu comme si elle était arrivée à la conclusion logique d'un problème épineux.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane Arken
Sang-mêlé
Morgane Arken

Nombre de messages : 27
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  99ans (né en 908)
Niveau Magique : Arcaniste.
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeMer 28 Jan 2015 - 21:48

Un autre jour, un autre combat. Parfois, Morgane s'énervait de n'être considérée que bonne à gagner des duels pour sa cabale. Mais bon, mettre des raclées à des mages suffisants et sûrs d'ex n'était pas pour lui déplaire. D'autant plus que, le temps avançant, ils commençaient à appréhender un peu mieux ses techniques et, à défaut de vrai challenge, lui offraient au moins du répondant. Encore un ou deux mois comme ça et elle aurait quelques adversaires corrects. En attendant, et pour ne pas trop perdre la face, ils essayaient de la désavantager par les conditions du combat. Comme par exemple en imposant un cercle dans lequel le mage doit rester stationné, le premier étant contraint de sortir perdant le duel.
C'était ce que la Tour Blanche avait voulut imposer cette fois-ci. Le supérieur de Morgane s'était pas mal énervé et on avait faillit annuler tout le pari avant qu'elle n'accepte, un sourire provocateur et déjà triomphant sur son visage tandis qu'elle regardait le responsable de la Tour Blanche dans les yeux. Était-ce sa fierté qui lui avait fait prendre cette décision ou l'impression que même ainsi elle gagnerait et que ça n'en serait que plus humiliant, toujours est-il qu'il retira sa condition et que les deux combattants se mirent en place.

Elle détailla un instant son vis-à-vis, un humain jeune, en très bonne condition physique. Visiblement ils commençaient à comprendre qu'il fallait savoir suivre le rythme, les thaumaturges de soixante ans avaient laissés leur place. C'est d'ailleurs lui qui attaqua le premier. Une boule de feu se forma rapidement entre ses mains tandis qu'il baragouinait un charabia incompréhensible et il la propulsa sur Morgane. Celle-ci déplia le bras à l'horizontale, laissant filer une tranche d'air qui percuta le projectile et le coupa en deux. Elle recula d'un pas tout en soulevant les bras haut en l'air. En réponse, deux tentacules d'eau se formèrent depuis le fossé qui entourait la petite arène. Elle frappa rapidement dans le vide, les tentacules suivant le mouvement et projetant une petite écharde de glace à chaque coup. L'autre changea de formule, tourna ses mains l'une autour de l'autre et les morceaux de glace, quand ils arrivaient près de lui, se mettaient à tourner autour, fondant et formant un anneau d'eau.
Morgane cessa rapidement son attaque, constatant son inefficacité et balaya l'espace devant elle du plat de la main. Un moellon se détacha du mur à droite de son homologue pour foncer vers sa tête. Il brandit les mains vers le projectile et l'eau vint le saisir comme un lasso puis il tourna rapidement sur lui-même et, se servant de la rotation, renvoya la pierre à son expéditrice. Elle évita sans aucun mal de deux pas de côté et remarqua que l'eau en lévitation était retombé au sol. Elle se projeta en l'air d'une bourrasque jaillie de ses pieds et évita une mâchoire de pierre qui jaillit du sol pareil à un poisson carnassier. Décidé à en finir elle tendit la main vers le sol aux pieds du mage de la Tour Blanche,serra brusquement la main pour pulvériser la pierre en gravillons et les fit rouler sur le côté, ce qui força l'homme à un grand écart inconfortable. Elle se réceptionna au sol et sauta en l'air tout en donnant un coup de pied tournoyant. Un morceau de pavé sembla comme accrocher à la paume de son pied avant de partir comme un boulet de canon dans le ventre de l'autre mage qui se redressait à peine. Il s'effondra au sol après ce coup jugé à la limite de l'acceptable par l'arbitre qui valida quand même le combat.

Morgane reposa son pied au sol et essuya de la main la sueur qui lui perlait sur le front. Elle laissa les dirigeants régler entre eux les affaires du duel et prit la route de la sortie, où elle fut interrompue par deux de ses confères bien aimés venus la féliciter et, certainement, essayer de comprendre un peu mieux la façon dont elle pratiquait. A moins qu'ils n'aient envie de l'entraîner dans quelques alliances informelles dont les cabales avaient le secret. Mais elle n'était ni d'humeur aux flagorneries ni aux messes basses. Elle allait les congédier un rien trop brutalement quand une quatrième personne s'invita à la scène.

Elle la reconnut assez facilement. Les albinos n'étaient jamais très commun de toutes les façons et celle-là disposait de sa petite réputation à Ys. On ne savait pas exactement quel rôle elle avait tenu dans les plans de leur nouvelle princesse pour son avènement au pouvoir mais la mercenaire était passé du service du père à celui de la fille dans une transition fluide qui laissait à croire que la chose avait été préparée, au moins par l'un des parti. La personne qui se tenait en face d'elle n'était donc pas une inconnue de réputation, cela dit Morgane n'avait jamais vraiment eu l'occasion de lui parler et elle n'avait donc pas d'avis préconçu. Elle n'avait rien contre les mercenaires et n'était pas, contrairement à certains de ses pairs, effrayée par sa réputation. Sur ses gardes tout au plus. Encore que toutes les deux avaient la même employeuse et elle doutait que celle-ci apprécie de voir ses instruments s'entre-tuer.

« Merci. Je ne savais pas que tu étais dans l'audience. Il me semble que c'est plutôt réservé aux membres des cabales d'habitude. »

Cela dit elle n'avait aucune peine à croire que l'albinos avait su se glisser au milieu des supporters à moitié ivres, braillards et tapageurs, qui n'appartenaient parfois même pas à l'une des deux cabales en lice. Sans compter les duellistes notoires de la cité qui venaient se renseigner sur cette nouvelle qui faisait beaucoup trop parler d'elle. Elle pouvait presque les sentir à la lisière du combat, tous sens aux aguets.

« Tu sembles bien partie, alors je t'en prie, fini. » Et à la remarque un peu outrancière, elle se fit une joie de surenchérir : « Oui, je suis assez d'accord, on parlera la prochaine fois qu'on se croisera à la salle d'entraînement. »

Les deux autres mages furent un instant soufflés et pris au dépourvu mais s'excusèrent bien vite avec toute la politesse de celui qui n'en avait aucune mais trop d'éducation pour le montrer et laissèrent les deux yssoises à leur discussion.

« Mais tu m'expliqueras tout ça sur le chemin du palais, j'ai besoin d'un bain. »

Et elle prit la direction de la sortie du bâtiment, puis du palais ducal.
Revenir en haut Aller en bas
Ak'esha
Humain
Ak'esha

Nombre de messages : 162
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeLun 2 Fév 2015 - 21:15

C’est vrai qu’Ak’esha s’était demandée si elle avait le droit d’assister à ces duels, mais ça ne l’avait pas arrêtée plus d’une ou deux secondes avant qu’elle ne prenne place dans les gradins de l’arène où eut lieu le second combat de l’yssoise. L’albinos avait voulu voir Morgane à l’œuvre dès l’instant où elle avait eu vent des réactions des mages de Soltariel et elle n’avait pas non plus eu beaucoup de mal à se glisser parmi la presse insouciante de mage. Ainsi, la mercenaire avait pensée, semblait-il à tort, qu’il n’y avait aucune raison pour qu’elle ne récidive pas. Enfin, ce n’était pas comme si savoir qu’elle n’était pas sensée se trouver là allait l’arrêter. Mais elle n’était pas vraiment venu pour discuter de son étonnante capacité à se fondre dans la foule malgré son apparence somme toute des plus singulière. Elle n’était pas la non plus pour disserter sur l’incapacité crasse de tout être vaguement pensant à faire abstraction de tout ce qu’il ne s’attend pas à voir, et l’albinos s’incluait aussi dans cette description peu reluisante, à son plus grand dam. Non, elle était là pour tout autre chose. Elle voulait demander une chose qui lui tenait vraiment à cœur et pour une fois, la mercenaire était un peu anxieuse d’avoir une réponse.
Ak’esha fut donc plutôt soulagé que la sombre lui accorde son attention et parfaitement ravi quand elle l’entendit abonder dans son sens quand elle suggéra que les deux sangsues disparaissent de leur vue. Par contre, elle fut franchement moins enthousiaste que la demie se préoccupe plus d’un bain que de leur conversation.

-Ca ne va pas être facile, murmura l’humaine dans le dos de la magicienne.
« Tu t’en fais pour rien. »

La jeune femme soupira et emboita le pas de la demi-drow avec une certaine appréhension, pressant le sien pour la rattraper.

-En fait, pour être honnête, ce n’est pas la première fois que je viens…

Un groupe de mage venant en sens inverse interrompit l’humaine en pleine explication en l’obligeant à se glisser entre eux alors qu’ils s’étaient écartés sans y penser devant la sombre. Cela ne demanda pas franchement beaucoup d’effort à la muse pour se faufiler entre les mages inattentifs, comme si elle n’était qu’une ombre, les frôlant à peine et traversant leur petit groupe sans qu’ils ne s’en aperçoivent. La jeune femme en ressortie en faisant danser deux bourses au bout de ses doigts. La muse de Chaos pris une inspiration un rien anxieuse, elle sentait qu’elle allait se rendre ridicule et espérait que cela ne serait pas dommageable pour sa requête. D’ailleurs, c’était bien la première fois que quelque chose lui tenait suffisamment à cœur pour qu’elle redoute de se ridiculiser, la sensation était plutôt désagréable en plus. Cela contraria légèrement l'humaine.

-Où en étais-je ? Ah, oui ! Je suis venu à presque tous tes duels et pas que pour l’aspect purement vénale de la chose, mais plus pour essayer… la jeune femme s’interrompit un instant semblant chercher ses mots, d’apprendre, conclu-t-elle finalement. Ta façon d’utiliser la magie me fascine. Elle donne à tes combats quelque chose de formidable. Un instant tu es inamovible, verrouiller dans le sol comme un rocher, comme si rien ne pouvait te faire bouger, et l’instant d’après tu es le mouvement inexorable d'une vague qui engloutit ton adversaire. C’est simplement magnifique, s’enflamma-t-elle. Ce n’est pas juste un changement de façon de bouger ou d’élément, c’est un nouveau rythme auquel ton adversaire doit s’adapter, s’extasia la muse. Ce n’est pas parfait, mais c’est bien plus que ce que j’arrive à faire. Et j’aimerai que tu m’apprennes.

La jeune femme avait légèrement pris les devants et, terminant son monologue fougueux, s’était soudainement arrêtée en face de son ainée à quelque pas du bâtiment qu’elles venaient de quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane Arken
Sang-mêlé
Morgane Arken

Nombre de messages : 27
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  99ans (né en 908)
Niveau Magique : Arcaniste.
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeDim 8 Fév 2015 - 20:53

Les deux jeunes femmes empruntèrent l'un des nombreux ponts de la cité, un bel ouvrage de maçonnerie dont les bords étaient encombrés de petites échoppes en bois qui essayaient d'attirer le passant. Elles n'étaient pas très loin du quartier le plus commerçant de la ville, à un niveau qui signifiait généralement que les usagers avaient les moyens de payer. Outre la salle de défi des cabales, on trouvait quelques théâtres, salons privés et autres divertissements de la petite noblesse soltarii dans les environs. Il fallait donc payer fort cher pour avoir la primeur de s'installer sur un tel pont et les commerçants répercutaient leur frais sur les prix. D'un autre côté, la taxe de passage était déjà non négligeable et les usagers n'avaient guère de problèmes financiers. Morgane donna une pièce au garde de faction et ni lui ni elle ni personne d'autre ne remarqua que Ak'esha passait sans payer sous le regard comme absent du planton de garde.

Elle écouta avec une attention, il fallait le reconnaître, un peu légère les propos de l'albinos. Il y avait des flatteries, qu'elle n'enregistra pas vraiment. Sur bien des aspects on pouvait la taxer de fière, voir d'orgueilleuse, mais étrangement cela ne s'étendait pas à ce qui la rendait vraiment exceptionnelle -puisque l'on ne pouvait compter le fait d'être une jolie femme comme quelque chose d'exceptionnel-. Peut-être parce qu'elle s'y était toujours consacrée depuis son enfance et n'y voyait rien d'extraordinaire. Ou peut-être parce que côtoyer un mage de la puissance de son père lui avait enseigné une certaine humilité vis-à-vis de ces choses là. Elle n'aurait su le dire et, honnêtement, s'en moquait éperdumment.

Lorsqu'albinos lui coupa la route pour exiger une réponse, elle s'accorda quelque secondes pour se repasser mentalement la brève discussion qui venait de se dérouler. Et elle ne comprenait pas vraiment, en fait, ce qu'elle lui voulait.

« Que je t'apprenne ? Mais, tu maîtrises les bases de la magie ? » Elle n'en avait jamais entendu parler, pourtant si la chose avait été connue ça aurait du être le cas, au vu de sa sulfureuse réputation : « Je n'ai jamais entendu dire que tu ai utilisé le moindre pouvoir, et si ce n'est pas le cas je vois mal comment je pourrais réussir à t'apprendre ce que je sais faire. » De manière général elle voyait mal que faire, elle n'avait jamais eu la moindre fibre pédagogique. « Je n'ai pas bien compris où tu veux en venir en fait. Je bouge, certes, mais ce n'est qu'une facette relativement mineure de ma manière de combattre. »

Ca c'était un mensonge éhonté en revanche. Ses déplacements, ses gestes, étaient primordiaux. Mais, et juste au cas où où l'on aurait essayé d'en apprendre plus sur elle par des moyens détournés, elle n'avait pas trop envie d'en parler en plein milieu de la rue. Son avantage sur les autres mages venait de son entraînement, elle n'allait pas en révéler les secrets comme ça. Et puis elle n'était pas certaine que le Lotus Rouge apprécierait d'entendre une conversation qui parlait de formation et d'entraînement dont il ne serait pas au courant.
Elle se remit donc en route, attrapant doucement mais suffisamment fermement pour imposer une direction à l'assassine, vers le palais de Kahina où l'attendraient un bon bain, qui serait idéalement situé dans des appartements surveillés par la garde du palais et à l'abri théorique des oreilles indiscrètes.
Revenir en haut Aller en bas
Ak'esha
Humain
Ak'esha

Nombre de messages : 162
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeJeu 12 Fév 2015 - 20:29

Ak’esha trop prise dans son propre délire n’avait pas remarqué que Morgane ne lui prêtait qu’une attention pour le moins minimale. Alors quand la sombre prit son temps pour lui répondre, elle commença par être un rien perplexe avant d’enfin percuter et de se retrouver quelque peu vexée. La muse se fit violence pour ne pas laisser la moue contrariée que lui inspirait la jeune sombre se faire jour sur ses traits. Par contre, elle ne put retenir la grimace de dépits que suscita la question de la demie. Connaissait-elle les bases de la magie ? Oui et non. Elle pouvait se servir des dons de l’Oublié, ce qui n’était pas forcément suffisant. Et contrairement au magicien, elle n’avait besoin d’aucun rituel, ni d’aucune préparation pour que son esprit puisse s’en servir. Elle désirait, elle obtenait. C’était seulement l’exercice de sa volonté qui lui permettait de bénéficier des bienfaits de Chaos. Pas besoin de formules magiques ou de gesticulations ridicules pour faire apparaitre les trois paires de tentacules qui lui donnaient toujours un avantage certain en combat. Après sa connaissance des arcanes se limitait à une connaissance par trop théorique et lacunaire pour être vraiment fiable. Le peu qu’elle savait, elle le savait de bribe glaner lors de discours plein d’orgueil et d’alcool d’apprenti remercier à grand renfort de coup de pied au cul pour des raisons très divers.
Une idée vint faire son chemin dans l’esprit tortueux de la mercenaire. Elle se souvenait d’une remarque d’un prêtre hérétique sur la magie profane. Peut-être que finalement, elle en savait suffisamment pour comprendre ce que pouvait lui apprendre la demi-drow ?

-… Je bouge, certes, mais ce n’est qu’une facette relativement mineure de ma manière de combattre.
-Te fous…
« La ferme. » asséna fermement son alter ego.

Même sans l’intervention de Fureur, la jeune femme se serait de toute façon tut, soudainement entrainée qu’elle était par la main ferme de l’autre estréventine. Trop à son idée, la muse n’avait pas remarqué que la sombre était un rien contrariée et seule l’intervention de la voix dans sa tête lui avait complètement décillé les yeux. La demie ne voulait pas parler de tout ça en pleine rue. Le fait qu’elle l’entraine d’un pas pressé empêchant tout échange au travers des quelques rues qui les séparaient du palais ducale était un autre indice qui parvint à percer le crâne épais de l’humaine. En effet, la sombre allait à grand pas obligeant presque la muse à trotter pour rester au niveau de l’autre yssoise et ne pas avoir l’air d’être à sa traine comme un gentil petit page.

Les deux estréventines pénétrèrent finalement dans les appartements de Morgane. La jeune muse du Chaos se tourna vers son ainé, bien décidé à discuter de ses exigences. Elle eut tout de même la patience d’attendre que celle-ci ferme la porte derrière elles.

-Ok, j’ai dit quelque chose qu’il fallait pas. Mais, moi ce qui m’intéresse, en plus du fait que je trouve que lancer des boules de feu c’est marrant, c’est que tu m’explique comment tu fais pour passer de ça…

Ak’esha se mit soudain dans une des postures de garde qu’elle avait vu la demi-drow prendre quand elle manipulait la terre. La posture de l’albinos était une copie tout à fait saisissante de celle de Morgane, malgré quelque petites imperfections.

-A ça…

Tout le corps de la mercenaire trembla un instant, comme si tous les muscles de son corps se reconfiguraient, cherchant leur place dans celui-ci. Finalement, elle effectua un rapide mouvement fluide pour se retrouver dans une des formes de corps que prenait la sombre lorsqu’elle maitrisait l’eau. Là aussi, l’imitation était plus qu’honorable, si on oubliait l’étrange tremblement du début.

-De façon fluide, termina Ak’esha. Parce que moi, là je suis coincé. J’ai réussi à retenir certain mouvement de chacune des formes que tu utilises, mais pas moyen de passer de l’une à l’autre correctement, ajouta-t-elle amusé.


Dernière édition par Ak'esha le Sam 26 Sep 2015 - 8:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgane Arken
Sang-mêlé
Morgane Arken

Nombre de messages : 27
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  99ans (né en 908)
Niveau Magique : Arcaniste.
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeVen 20 Fév 2015 - 14:50

Si les serviteurs se posèrent des questions en voyant passer les deux femmes, dont l'une tenait l'autre par la main, ils réussirent à ne rien en laisser paraître parce qu'il n'y avait même pas de petits murmures sur leur passage. Sans doute à cause de leur réputation respective, bien qu'Ak'esha avait de loin la pire les histoires qui circulaient sur les pouvoirs de Morgane n'avait rien à envier aux contes de sorcières. Ce qui était sûr c'est que les couloirs bruisseraient bien assez vite de petits rumeurs et de on-dit comme ils s'en échangent des centaines dans chaque Cour de la Péninsule jusqu'au Puy, et dans celle-ci en particulier. Les soltarii étaient gourmands de potins et les agissements de la duchesse, pour bien perçus qu'ils étaient, avaient encore renforcé tout cela en concentrant en un endroit des dizaines de gens aux origines variées qui n'avaient pas grand chose de plus à faire que de bavasser sur les autres, ou d'essayer de savoir comment s'en servir à leur profit.
C'était à cela que pensait, non sans un sourire amusé, Morgane lorsqu'elle referma la porte derrière elle. Puis elle se retourna vers la mercenaire qui n'avait attendue que ça pour reprendre le fil de ses paroles. La première pose était une excellente imitation de ce qu'elle faisait elle-même, la chose était incontestable et provoquait un mélange d'inquiétude et de vexation chez elle, de se savoir si franchement observée et si facilement reproduite. Mais le plus perturbant était à venir, ce frémissement général du corps de l'albinos pour passer d'une position à l'autre était assez... dérangeant. Peut-être bien qu'elle manipulait un peu de magie finalement. Finalement la mercenaire arriva à une autre posture qui l'imitait très bien.

Morgane resta un moment silencieuse, faillit commencer une phrase mais se ravisa, ouvrit la bouche avant de la refermer et de secouer légèrement la tête, haussa les épaules et finalement soupira un grand coup :

« Je ne vois pas quoi dire. »

Elle prit la direction de la petite salle d'eau qu'elle avait à disposition, où chaque matin selon son souhait quelques serviteurs remplissaient le baquet d'eau propre. Elle se défit de ses quelques vêtements qu'elle envoya balader à travers la pièce sur les commodes et autres meubles, où ils atterrissaient doucement. Elle pénétra dans l'eau qui siffla légèrement et un panache de vapeur commença à s'en élever. Elle s'immergea complètement quelques minutes puis ressortit la tête et le buste de l'eau, ses longs cheveux blancs plaqués sur ses formes. Son regard orange était fixé sur la mercenaire.

« Tu me demande de t'expliquer comment je ferai pour marcher. Passer d'une posture à l'autre est presque aussi naturel pour moi que de respirer ou de courir. » Un sourire s'esquissa soudain sur ses lèvres : « Mais soit, je vais essayer de t'apprendre. Premier exercice : tu te déshabilles, et tu me rejoins dans ce bain. »

Elle s'attendait un peu à ce qu'elle rechigne, et si elle le fit elle se contenta de la fixer avec un air amusé, accoudée à la paroi du baquet. Lorsqu'elle fut calmée, elle reprit :

« Tes muscles bougent bizarrement, je n'ai encore jamais vu ça. Si tu veux que je t'enseigne, il va falloir que je te comprenne. Alors tu enlèves tes vêtements, tu entres dans l'eau et tu laisse la chaleur détendre tes muscles. Ensuite, on pourra commencer. »
Revenir en haut Aller en bas
Ak'esha
Humain
Ak'esha

Nombre de messages : 162
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeLun 23 Fév 2015 - 19:16

Face à la démonstration d’Ak’esha, Morgane sembla assez désagréablement surprise et un rien perplexe. Elle joua même un jolie rôle de carpe, avant d’admettre ne pas trop savoir quoi répondre. Toutefois, elle ne parut pas franchement préoccupée plus que ça finalement et la sombre de se diriger vers sa petite salle d’eau personnel en se déshabillant nonchalamment. Ce genre d’installation n’était pas présent dans la partie du palais où elle-même avait ses quartiers. C’était plus, petite bassine d’eau froide à remplir soi-même. Enfin, ces considérations sur les disparités sociales mises à part, la conversation allait trainer en longueur, vu que la sombre était bien parti pour bavarder en prenant son bain. Alors que la demie entrait dans une eau qui s’était mise à fumer, l’albinos attrapa un repose-pied qu’elle traina à moitié pour l’amener près de l’encadrement de la porte ouverte de la salle d’eau et s’installa confortablement persuadée, que la sombre allait prendre son temps.
La mercenaire accueillit le regard scrutateur de la demie drow par un bâillement fatigué, la jeune femme se fit la remarque qu’elle devrait peut-être revoir ses habitudes nocturnes et surtout faire plus que des siestes. Peut-être qu’elle devrait tuer sa colocataire, elle arrêterait peut-être de la réveiller avec tous ses aller-retour dès qu’elle essayait de dormir. Une image sanglante passa devant les yeux de la muse du Chaos et un sourire involontaire se dessina sur les lèvres de la jeune femme.
La remarque de la sorcière ramena l’humaine au moment présent. Les paroles de son hôtesse surprirent l’albinos, elle ne savait pas que les sombres aimaient à enfoncer les portes ouvertes. Evidement que cela lui était naturel, sinon elle ne lui aurait jamais demandé de lui apprendre. Elle s’apprêtait à lui faire remarquer quand la sombre reprit, l’enjoignant à la rejoindre. Ak’esha fut un rien surprise, elle ne put se retenir de pencher la tête sur le côté un air interrogateur sur le visage.

-C’était pas vraiment dans mes plans de faire trempette, répondit tranquillement la mercenaire tout en se levant. Est-ce que des explications seraient trop demander ? ajouta l’albinos.
-Tes muscles bougent bizarrement, je n'ai encore jamais vu ça. Si tu veux que je t'enseigne, il va falloir que je te comprenne. Alors tu enlèves tes vêtements, tu entres dans l'eau et tu laisses la chaleur détendre tes muscles. Ensuite, on pourra commencer.
-... Ok, acquièsa-t-elle en soupirant après un instant. Mais tu sais, il n'y a rien de sorcier. C'est simplement que je suis obligée de changer de posture muscle par muscle parce que je ne les ais pas comprises.

La muse avait eut l’air de considérer que l’explication lui convenait et elle commença à se déshabiller, en commençant par enlever ses bottes. Le tintement d'une clochette accompagna son mouvement alors qu'elle se levait, tout en dégrafant son manteau, pour poser ses bottes près d'un meuble à côté de la porte de la salle d'eau.

« Mia »
Quoi ?
« Non, rien laisse tomber. »


La jeune femme haussa les épaules face à la réponse évasive de son alter ego. Elle posa le manteau sur une commode et ses bottes aux pieds de celle-ci. La sombre eu l'occasion d'admirer une partit de l'arsenal que trimbalait la jeune femme. En plus de ses épées jumelles, elle avait à sa ceinture une arbalète de poing pouvant tirer deux carreaux coup sur coup, les munitions qui allaient avec et d'autres rangement difficilement discernable à cette distance. La ne put suivre la suite qu'au son. Un bruit sourd indiqua que l'humaine venait de poser son arbalète sur le meuble, bientôt suivit par une suite de bruit plus aiguë indiquant que les carreaux avaient suivi, rapidement rejoint par celui des épées jumelles. Ce qu'il y avait de gênant, outre le poids, quand on transportait un arsenal comme celui de la muse, c'était que se déshabiller devenait une corvée assez fastidieuse et c'était cette pensée qui avait fait hésité la mercenaire. Parce qu'en plus des armes citées plus haut, elle avait aussi caché sur sa personne un nombre déraisonnable d'aiguille d'acier et de couteau de lancé. Ainsi, elle dut s'assurer que ses armes étaient correctement assujetti dans leur rangement avant de retirer ce qui lui restait de vêtement.
La chaotique reparut finalement dans l'encadrement de la porte, laissant tout loisir à la sombre de contempler les diverses blessures qui ornaient le corps de la jeune femme alors qu'elle faisait les quelques pas qui la séparaient du baquet d'eau fumante où trempait l'autre yssoise. La demie put en effet admirer une magnifique cicatrice en forme d'étoile qui se nichait entre les seins d'Ak'esha, reste d'un épieu qui l'aurait transpercée si elle n'avait pas eu les dons de l'Oublier pour se protéger. En plus de cette curiosité ornant sa poitrine, on pouvait noter, sur sa hanche gauche, la présence de vieux tissus cicatriciels laissés par un carreau d'arbalète. La s'arrêta brusquement, fixant l'eau avec un air contrarié. Le bain semblait trop chaud pour sa convenance, elle allait ressembler à une écrevisse. Un soupir résigné lui échappa et elle pénétra dans le bain à contre cœur, sa peau prenant déjà une teinte rosâtre révélant des cicatrices blanchâtres derrière les mollets de la muse.

-Ok, maintenant que j'ai l'air d'une écrevisse, qu'est-ce que t'as prévu, fit-elle d'une voix trainante.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane Arken
Sang-mêlé
Morgane Arken

Nombre de messages : 27
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  99ans (né en 908)
Niveau Magique : Arcaniste.
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeLun 2 Mar 2015 - 21:23

Bouger un muscle à la fois ? Qui en était même ne serait-ce que capable ? A la connaissance de la sang-mêlée, personne. Du moins naturellement. Elle n'était pas une experte en connaissances magiques, se contentant de ce qu'elle avait besoin de savoir pour se battre au mieux, mais elle était quand même au fait des capacités générales des autres pratiquants. Et ce genre de tour lui rappelait bizarrement quelques histoires de son père sur ceux qui manipulent les chairs et les corps.

« Tu maîtrise peut-être plus la magie que tu ne le pense. »

Quand Ak'esha reparut, Morgane ne se gêna guère pour détailler les différentes blessures et assimilées, inventant une histoire derrière chaque trace encore plus blanche que le reste de la peau. La gravité de certaine la surprenait, et lui faisait se dire que son hypothèse était peut-être tout à fait correcte. Elle retint un rire en voyant la peau de la mercenaire prendre une teinte rose en quelques secondes. Elle convenait aimer les bains chauds, voir bien trop chauds au goût de la plupart de ceux qui les avaient partagé, mais là elle n'était pas la seule fautive.

« Pour le moment, pas grand chose. » répondit-elle en s'enfonçant un peu plus dans l'eau légèrement fumante : « Il faut laisser un peu de temps pour que la chaleur fasse son office. Tu n'as qu'à en profiter pour te décrasser. »

Elle lui tendit une pierre ponce avec un sourire malicieux et, qu'elle la prit ou pas, commença sa propre toilette. Laquelle prit largement assez de temps pour laisser l'eau refroidir, lorsque enfin elle sembla sortir du baquet. Ruisselante, elle se concentra une seconde et fit tourner ses mains à l'horizontale. Un courant d'air commença à naître à ses pieds, avant de se transformer en minuscule tornade qui grossit doucement jusqu'à la couvrir des pieds à la tête. Puis elle commença à s'estomper progressivement depuis sa base. Pour finir ne restait plus qu'un délicat tourbillon savamment contrôlé autour de sa chevelure, qui lorsqu'il disparut laissa retomber sa masse de cheveux, gonflés et brillants. Elle était parfaitement sèche, contrairement à à peu près tout ce qui se trouvait autour.

« Bon, on va pouvoir commencer. D'abord les étirements, tant que tes muscles sont souples. Je suppose que tu en connais déjà un certain nombre. »

L'inverse était peu probable. La plupart des mercenaires n'étaient certes pas des athlètes réellement entraînés -ils étaient musclés par nécessité plus que par volonté- mais Ak'esha semblait plus au fait que la moyenne de comment l'on se devait d'entretenir un corps. Que cette supposition soit avéré ou non, elles passèrent une bonne demi-heure à pratiquer des exercices parfois très spécifiques que la sang-mêlée pratiquait depuis toute petite. Et quand elles eurent finis, leur bain n'était déjà qu'un lointain souvenir.

« Bien, maintenant, prends la position dans laquelle je manie la terre. Celle que tu m'as montré tout à l'heure. »

Une fois fait, Morgane s'éloigna d'elle de quelques pas et la regarda, comme si elle cherchait à évaluer la justesse de sa posture. Puis elle replia soudain l'une de ses jambes, brandit son poing dans la direction de l'albinos et projetait une boule d'air en même temps qu'elle prononçait :

« Esquive ! »

Selon toute probabilité, elle n'y arriverait pas. Pas si elle bougeait comme elle le faisait tout à l'heure. Elle avait soigneusement visé l'un des endroits qu'elle savait un point d'équilibre de cette posture : impossible de le dégager sans rompre drastiquement la position.
Revenir en haut Aller en bas
Ak'esha
Humain
Ak'esha

Nombre de messages : 162
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeMar 10 Mar 2015 - 21:22

Ak'esha haussa les épaules. Pour détendre ses muscles, elle n'avait pas besoin de prendre un bain ou d'user de quelque artifice que ce soit, mais tant qu'à faire, elle pouvait profiter de l'occasion. Elle n'avait pas franchement l'habitude d'apprécié une eau aussi chaude, et après les premières seconde de désagrément, c'était tout de même plaisant, si on ne tenait pas compte de sa nouvelle couleur de peau.

-Tant qu'à faire, je suis là. Autant en profiter.

Ak'esha tendit donc la main pour accepter la pierre ponce que lui offrait Morgane, faisant fit du regard un rien moqueur de celle-ci, et l'imita. Leur toilette dura suffisamment longtemps pour que l'albinos commence à apprécier la température de l'eau, mais malgré tout, la jeune femme se força à sortir dès qu'elle eu fini. Elle avait repéré des draps poser dans un coin de la salle d'eau qui devait servir pour se sécher. La mercenaire se saisie d'un des draps et se retourna juste à temps pour être témoin de la naissance d'une petite tornade. Elle n'eut que le temps de mettre à l'abri le drap qu'elle avait pêcher avant de se faire arroser par une eau froide portée par un vent tout aussi frais.
L'albinos n'avait pas vraiment de problème pour se baigner dans une eau froide ou pour supporter une bonne petite averse bien froide, mais se faire arroser, comme ça, au débotté ne lui plaisait nullement, et cela mettait son alter ego en rage. La muse dut faire un énorme effort sur elle même pour garder la bouche fermer et ne pas agonir d'injure la sombre, et surtout garder en laisse Fureur qui tempêtait dans son esprit.

-Oui, mais va falloir me laisser régler deux, trois détails, fit remarquer tranquillement une Ak'esha encore plus dégoulinante qu'à sa sortit du bain.

La mercenaire cligna des yeux, essuya sommairement de la main l'eau qui ruisselait sur son visage et agita négligemment la main. Elle se força ensuite à faire chaque geste lentement, avec une application maniaque. Elle n'avait aucune envie de perdre le contrôle de son corps maintenant, ça aurait été stupide. Ainsi, tout en se séchant, elle essayait de raisonner son alter ego en arguant que se faire transformer en barbecue n'était pas franchement un état très enviable. Une fois sèche la jeune femme inspira à fond et expira lentement, utilisant sa respiration pour chauffer ses muscles et les préparer, mais aussi pour se vider l'esprit et éviter que sa contrariété ne laissa la porte de son esprit grande ouverte à son alter ego qui avait une notion de la retenu un peu trop personnel pour leur propre bien. La mercenaire rejoignit finalement la sorcière et elles passèrent un bon moment à faire des étirements, l'albinos suivant la direction de Morgane.
Après une bonne moitié d'heure, la sombre lui ordonna de reprendre la posture de la terre qu'elle avait imité plus tôt. Ak'esha ne fit aucune remarque et se redressa, inspira profondément et se mis en place dans un mouvement fluide. Contrairement à ce qu'elle avait montré la première fois à la sombre, sa posture était plus juste, moins empruntée.
L'albinos tint la pose tranquillement, son corps corrigeant seul les défauts pour que son immobilisme soit le moins pénible possible. Elle observa avec une certaine distance, la demie alors que celle-ci l'étudiait. L'attaque de la magicienne ne surpris pas la mercenaire, celle-ci était déjà dans cette étrange état second qui lui permettait de percevoir le monde avec une étrange clarté, comme si, elle se détachait de son corps et que tout les événements passait au ralentit. Toutefois, même si elle percevait avec une étonnante clarté la trajectoire du poing d'air, elle n'avait aucun moyen d'esquiver proprement. La muse n'arrivait pas à saisir instinctivement comment bouger depuis cette position, elle lui paraissait par trop artificiel, trop faite pour être presque inamovible. Le problème, c'est qu'elle n'avait aucune idée de la puissance qu'aurait l'impacte et elle n'avait aucune envie de prendre toute la force de celui-ci. Elle avait vu ces attaques brisés des os, et elle n'avait aucune envie de se retrouver avec des côtes fêlées. La chaotique fit donc la seul chose qu'elle se sentait capable de faire avant que la boule d'aire ne la touche. Elle détruisit complètement sa posture. Détendant tout ses muscles, son corps parut s'effondrer comme un château de carte. Il semblait toutefois que l'humaine avait pris sa décision un peu trop tard, car le poing d'air la cueillit et la fit décoller en lui imprimant une légère rotation. Le corps de l'humaine partit en l'air un peu comme une poupée de chiffon en suivant le mouvement de l'attaque, mais en plein milieu de son vol plané, la muse se rétablit retombant à quatre pattes l'air contrariée. Elle se redressa en position assise, en marmonnant pensive.

-Ridicule, répétait en marmonnant l'albinos. On recommence, décréta la jeune femme en se remettant debout comme un ressort.

En détruisant volontairement sa posture, elle avait cru percevoir quelque chose qui pourrait peut-être l'aidé à comprendre comment bouger avec cette posture. Ak'esha avait donc décidé d'expérimenté un peu plus et si elle récoltait quelque bleu dans le processus, cela ne pourrait être que bénéfique. Peut-être qu'ils l'obligeraient à être plus attentive et finalement, une ou deux côtes fêlées lui seraient peut-être bénéfique pour lui mettre du plomb dans la tête. Elle n'était pas là pour faire ce qu'elle connaissait, mais pour apprendre.


Dernière édition par Ak'esha le Sam 26 Sep 2015 - 8:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgane Arken
Sang-mêlé
Morgane Arken

Nombre de messages : 27
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  99ans (né en 908)
Niveau Magique : Arcaniste.
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeSam 21 Mar 2015 - 21:43

« Il y a de l'idée dans ta réponse. Mais ça n'est pas encore très viable au combat. Perfectionnons tout ça. »

Néanmoins elle avait au moins réussit à se départir de son attitude figée qui posait problème. Il fallait donc continuer sur cette voie. S'enchaînèrent plusieurs fois le même exercice, Morgane variant les angles d'attaque et les postures qu'elle demandait à son élève, elle les lui montrait parfois qu'elle inventait de toutes pièces à l'instant, tant que cela servait le but de l'exercice de la forcer à bouger rapidement. Seuls les éléments ne changeaient pas trop : air et eau. Juste assez puissant pour la sonner un peu. Le reste était par trop dangereux, même si elle soupçonnait que la résistance de la mercenaire dépassait les capacités humaines strictement naturelles, elle n'avait toutefois aucune envie de mettre ses doutes à l'épreuve par l'expérience. Et puis des éléments tels que le feu ou la foudre n'étaient pas des plus intéressants pour cet exercice, trop rapide. Lorsqu'elle serait suffisamment entraînée, peut-être. Après un certain temps, alors que l'albinos commençait à esquiver les attaques régulièrement, bien que de façon encore approximative et imparfaite, la sang-mêlée s'arrêta.

« Pas mal. Il y a du progrès. Tu arrives au moins à quitter rapidement ta posture. On va essayer de passer à l'étape suivante. Désormais, après avoir esquivé, tu vas devoir adopter la même posture que celle avec laquelle je t'ai attaquée. Compris ? »

Bref assentiment de la part de la mercenaire, qui se remit en position, prête à recevoir l'attaque. Morgane décida de ne pas être trop difficile sur un premier essai et adopta en un instant la posture de maniement de l'eau qu'Ak'esha connaissait. En quelques mouvements de bras un fouet d'eau s'éleva du baquet et frappa à l'endroit où se trouvait l'albinos. Quelques secondes trop tard puisque celle-ci avait réussit l'une de ses plus belles esquives. Mais elle sembla hésiter un peu sur la manière de procéder tandis que Morgane se laissait glisser au sol sur la hanche, tournoya gracieusement sur elle-même et faucha l'air d'une de ses jambes, provoquant une lame de vent qui frappa Ak'esha dans les tibias, sans infliger plus de mal que de l'envoyer au sol.
Morgane se releva et s'apprêtait à reprendre position quand un voile passa devant sa vue l'espace d'un instant. Au moment où elle rouvrait les yeux elle fondait vers le sol et se rattrapa tout juste à une chaise à proximité, dont elle s'aida pour se remettre sur ses jambes, qui lui semblaient soudain cotonneuses et incapables de la porter. En l'observant un peu mieux, hors de l'exercice, Ak'esha pouvait remarquer qu'elle était couverte de sueur, beaucoup trop vu la température et le peu d'exercice physique que lui demande l'entraînement comparativement à sa condition, mais surtout qu'elle était bien plus pâle que d'ordinaire.
Morgane la rassura d'un geste de la main en la voyant se relever, main qu'elle passa ensuite sur son front pour écarter les cheveux qui la gênaient un peu. La voix très légèrement incertaine, elle répondit à ses probables interrogations :

« Je vais bien. J'ai juste un peu abusé de mes forces. T'entraîner en utilisant autant de magie après le combat de ce matin n'était pas prudent. » Elle reprit longuement son souffle avant de se relever doucement, une main posée sur le dossier au cas où : « On va arrêter là. Qu'est-ce que tu dirais d'aller manger un morceau ? Je suis certaine que les cuisiniers nous trouveront bien un peu à grignoter. »
Revenir en haut Aller en bas
Ak'esha
Humain
Ak'esha

Nombre de messages : 162
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeLun 30 Mar 2015 - 19:35

Ak'esha opina simplement du chef quand la sombre lui proposa de continuer leur petite séance d’entraînement. Elle était plutôt contente de la tournure des événements, même si elle était un peu contrariée par sa première prestation qu'elle considérait un rien ridicule. La suite fut plus heureuse. C'était la première fois depuis un bon moment qu'une séance d'entraînement lui servait à autre chose qu'à ne pas se rouiller. Elle avait la sensation d'apprendre quelque chose et de devoir mobiliser sa concentration pour minimiser les dégâts. Parce que là, elle en prenait  pour son grade et elle aurait sûrement pas mal de bleu et de courbature après tout ça. Malgré cela, Ak'esha sentait bien que, quelque part, la demi la ménageait. Elle n'utilisait que l'eau et l'air en y mettant juste assez de puissance pour qu'elle sente le coup passer sans que ce ne soit vraiment dommageable, mais avec sa peau pâle, elle marquait facilement. Mais, somme toute, elle était bien aise que l'yssoise se cantonne à l'eau et à l'aire, parce que le feu et la terre, elle l'aurait moyennement sentit et aurait vaguement soupçonné la sorcière de vouloir la tuer.
Après un certain temps, Morgane félicita l'humaine pour ses progrès et fit varier un peu l'exercice. Maintenant au lieu de se contenter d'esquiver, elle devait après imiter la posture de la sombre. Cela voulait sûrement dire passer d'une posture d'un élément à une posture d'un autre élément et ça, ça lui poserait sûrement problème. Elle acquiesça d'un bref hochement de tête à la question de la sorcière. Un instant plus tard celle-ci fit claquer un fouet d'eau à l'endroit où la mercenaire se tenait un moment plutôt. Ce mouvement c'était si bien inscrit dans la chaire de l'albinos qu'elle l'évita sans vraiment y penser. Cela lui parut d'ailleurs étrange que la sorcière se déplace ainsi au ralentit, elle ne se croyait pas suffisamment douée  pour avoir si bien décrypter les mouvements de la sombre. Chassant ses doutes, la muse s’apprêtait à imiter la posture de la magicienne quand une pensée lui vint, elle l'avait peut-être fait exprès. Elle n'avait peut être pas vraiment envie de la toucher... Cette pensée s'était juste formée dans l'esprit de la chaotique que la mage se laissait choir d'une étrange façon. C'était bien trop maîtrisé pour être fortuit. L'instant d'indécision lui coûta son équilibre et une partit de sa fierté. L'albinos souffla contrariée avant de se relever d'un coup de rein. Se remettant en place, ce fut pour constater que son professeur n'était pas franchement dans un meilleurs état qu'elle même. La sombre n'était plus aussi sombre qu'avant d'ailleurs. L'explication lui vint de la concerné alors que la muse la regardait avec un regard interrogateur. En effet, elle se souvenait de ce petit détail qu'elle même avait d'ailleurs utilisé pour tuer des pratiquants des arts qui avaient un jour contrarié l'un ou l'autre de ses différents patrons.

-Ouais, ça me revient. C'est le meilleurs moment pour tuer un pratiquants des arts, fit-elle remarqué étourdiment. M'est arrivé d'en jouer autant que de l'orgueil qui semble toujours accompagner le pouvoir chez la plus part des humains.

Ce qui était assez affligeant c'est que la remarque avait été dite sur le temps que l'on prend d'habitude pour parler de la pluie et du beau temps et elle ne parut pas franchement se rendre compte de l'énormité qu'elle venait de dire.

-Pour toi, ils trouveront sûrement un truc. Ils auront trop peur de se faire transformer en crapaud, de se faire dévorer l'âme, ou de subir encore quelque atrocité qu'il prête au mage ou au sombre. Pour moi par contre, si jamais il me propose quoi que ce soit ce sera sûrement un coup de louche ou de tranchoir sur la tête parce que je les agace, fit-elle en haussant les épaules. Mais pourquoi pas, ça pourrait devenir amusant. Par contre, ça te dérange si je commence par déposer tout ça, ajouta-t-elle en désignant sa quincaillerie. Y en a pas pour long, c'est plus ou moins sur le chemin.

Les quartiers des serviteurs n'étaient pas vraiment éloignés des cuisines et de toute façon c'était plus rapide de couper par là que de les contourner par les grands couloirs qu'empruntaient les nobles. Elle s'arrêta au bout de trois pas.

-A moins que tu ne veuilles pas prendre ton repas aux cuisines. J'ai un peu dit ça par habitude.


Dernière édition par Ak'esha le Sam 26 Sep 2015 - 8:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgane Arken
Sang-mêlé
Morgane Arken

Nombre de messages : 27
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  99ans (né en 908)
Niveau Magique : Arcaniste.
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeJeu 9 Avr 2015 - 15:14

« La plupart des mages ne savent pas combattre. » fut tout ce que Morgane répondit aux remarques presque suspectes de son élève.

C'était du reste vrai, la plupart des mages n'avaient rien de combattants, contrairement à ce que le quidam voulait bien croire. Ça ne voulait pas dire qu'ils étaient inoffensifs, loin de là. Les nécromanciens du Puy dont elle avait entendu les histoires et les seigneurs sorciers de l'Ithri'Vaan n'étaient pas des tendres. Mais leur magie alambiquée, complexe et destructrice n'avait pas sa place sur un champ de bataille. Un combat, un véritable combat, était bien trop intense et rapide pour eux, qui étaient plus à l'aise dans une salle de méditation ou, au moins, bien installé derrière les lignes de leurs soldats pour faire pleuvoir la mort -parfois littéralement- sur l'armée d'en face. Mais combien d'entre eux s'étaient fait avoir par un connard planqué derrière avec un stylet. Beaucoup trop.

« Bah, ils préparent tellement à manger, surtout avec l'arrivée des diantrais, que je doute qu'ils remarqueront même notre passage. » Elle enleva ses mains des la chaise, fit quelques pas mal assurés avant de retrouver le plein sens de l'équilibre : « Non, allons aux cuisines, marcher me fera du bien de toutes façons. »

Ainsi fut dit ainsi fut fait, les deux femmes quittèrent les appartements de Morgane, qui ne se donna pas la peine de fermer le loquet derrière elle -elle doutait que quiconque ait vraiment l'audace de venir fouiller sa chambre, sauf peut-être sur ordre de Kahina et dans ce cas ce n'était pas un loquet qui allait les arrêter.
La sang-mêlée se fit la réflexion que les appartements, ou plutôt la chambrette, de l'assassine n'étaient pas aussi agréables que les siens. Était-ce une démonstration que leur employeuse tenait plus à l'une qu'à l'autre ou simplement le fait que Morgane n'aurait jamais traverser toute l'Olienne pour finir dans une chambre de domestique ? Probablement la deuxième possibilité, en fait. Ak'esha déposa son matériel et elles reprirent leur chemin, descendant une volée d'escalier pour finalement arriver au niveau des cuisines.

On était loin de l'heure des repas et elles n'étaient pas aussi pleines qu'elles pouvaient l'être mais loin d'être désertes pour autant. Certains cuisiniers commençaient déjà à préparer les dîners de la soirée, des intendants s'occupaient des réserves, des serviteurs préparaient et apportaient des petites collations d'après-midi ou revenaient avec des plateaux chargés de déchets... Elles échappèrent presque à l'attention. Il n'y eut guère de difficulté à trouver un coin de table à peu près propre et Morgane s'empara sans demander une quelconque permission d'une assiette de petites volailles rôties qu'elle posa entre elle et la mercenaire avant de s'installer, de se saisir d'une des broches et et mordre à pleine dents dans la chair tendre. La nourriture qui comblait son estomac lui faisait un bien fou. Elle prit toutefois une pause au milieu de sa dégustation pour arrêter un serviteur et récupérer une cruche de vin rouge tout en s'adressant à Ak'esha :

« Au fait, tu ne m'as pas dit pourquoi tu voulais que je t'apprenne ça ? Depuis que je suis ici des tas de types ont essayé d'apprendre mes techniques, mais ils s'intéressaient à la magie. Alors si toi tu n'en fais pas, qu'est-ce que ça t'apporte au juste ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ak'esha
Humain
Ak'esha

Nombre de messages : 162
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeDim 3 Mai 2015 - 15:37

Ak'esha haussa les épaules peu lui importait de manger au cuisine ou ailleurs. Elle sortie la première et attendit sa mentor du jour, avant de se diriger vers sa chambre. La chambre en question n'avait rien à voir avec celle de la magicienne de bataille. En effet, celle-ci était bien plus petite, vide d'attrait quelconque et, en plus, elle la partageait avec quelqu'un d'autre. La mercenaire se défit de son trop plein de quincaillerie, et se dirigea avec Morgane vers les cuisines.
Même en dehors des heures de repas, les cuisines étaient toujours prise d'une certaine animation, certes pas aussi frénétique que durant les heures fatidiques. Les deux femmes naviguèrent sans difficulté jusqu'à un coin de table libre sur lequel la sorcière posa un plat de petite volaille à la broche. La mercenaire avait attrapé au passage une miche de pain qu'elle rompit et posa une moitié devant la sombre. La moitié de miche arriva en même temps qu'un certain nombre de saucisson et autre saucisse que l'albinos avait attrapées et dissimulés par réflexe. Les habitudes ont la vie dure et elle n'était pas vraiment bienvenue en ces domaines justement à cause d'elles.
La magicienne n'interrompit ses mastications que pour alpaguer un serviteur qui passait par là avec une cruche de vint certainement destiné à quelque noble, qu'elle réquisitionna pour elle-même.

-Au fait, tu ne m'as pas dit pourquoi tu voulais que je t'apprenne ça ? Depuis que je suis ici des tas de types ont essayé d'apprendre mes techniques, mais ils s'intéressaient à la magie. Alors si toi tu n'en fais pas, qu'est-ce que ça t'apporte au juste ?

La mercenaire récupéra d'une main distraite une saucisse de canard sèche et produisit un couteau qui parut se matérialiser entre ses doigts. Tout en réfléchissant, elle se coupa un morceau de charcuterie qu'elle posa sur un bout de pain.

-J'étais certaine de t'avoir déjà répondu, fit-elle pensive en se tapotant la lèvre du bout de son couteau. Bah, ça n'a pas d'importance, ajouta-t-elle en secouant négligemment sa main armée. Il est vrai que le côté magique de ton art a très peu de chance de de vraiment m'être utile, mais peut-être qu'avec un peu de chance et d'entêtement, j'y comprendrait quelque chose même si c'est peu probable. Mais en effet, ce qui m'intéresse le plus, ce sont les mouvements qui semblent présider à la pratique de ton art. En eux même, ils forment une forme d'art du combat qui excite ma curiosité...

La voix d'Ak'esha se perdit dans le bruit ambiant alors que son attention semblait dévier vers quelqu'un à l'autre bout des cuisines. Une lueur furieuse s'alluma un instant dans les yeux bordeaux de l'albinos. Une furie dont il n'était pas possible de mesurer l'ampleur qui passa en instant, avant de se rallumer l'instant d'après.

« ELLE ! »
Qu'est-ce que tu as contre cette femme...
« TOUS ! Ca façon de nous parler, de nous regarder ! Ca me met hors de moi ! »
Tu veux pas la mettre en veilleuse. Je t'ai laissé t'amuser cette nuit, alors fout moi la paix.
« M'amuser ? C'est pas avec des petites rixes de taverne ridicule que tu m'amadouera. Trouve moi mieux ou je prends les commandes. »


La jeune femme ne put s’empêcher de soupirer. Elle repoussa au plus profond d'elle même la rage bouillonnante qu'était son alter ego. Malgré sa petite victoire pour la museler, il faudrait bien qu'elle lui laisse la bride sur le cou à un moment ou un autre, et elle avait une notion particulièrement salissante de ce qui était amusant.
La mercenaire reporta son regard sur sa mentor du jour en clignant des yeux. Quand elles se disputaient ainsi, elle avait souvent la désagréable surprise de réaliser que ses moments d'absence duraient un temps assez long.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane Arken
Sang-mêlé
Morgane Arken

Nombre de messages : 27
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  99ans (né en 908)
Niveau Magique : Arcaniste.
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeLun 25 Mai 2015 - 12:20

« Un art de combattre ? Si tu le dis, même si je suis à peu près persuadée que je n'arriverais pas à mettre au sol un éclopé sans la magie. »

En fait elle n'avait jamais utilisé ses mouvements dans ce sens, ne s'en servant que pour canaliser la magie. Se battre à main nues lui avait toujours semblé inutile, ce que l'on comprenait aisément puisqu'elle était capable de vous envoyer valdinguer sans même vous toucher. A la limite elle pouvait se servir de ses connaissances pour esquiver, c'était vrai qu'elle s'y entendait en roulade, saut et autre mouvements rapides qui lui permettait de se mettre hors de portée. C'était d'ailleurs à ça qu'ils servaient, puisqu'il n'était pas plus recommandé d'encaisser une boule de feu qu'un coup de surin.

« Après, si tu veux essayer d'apprendre la magie, je peux peut-être essayer. Mais ça ne passera pas, au début, par ce genre d'exercices. » Elle but une longue gorgée de vin à même la cruche, ayant oublier de se munir de coupes : « Enfin ça c'est seulement si, comme tu le penses, tu ne maîtrise aucune magie. Ce dont je doute très franchement, en fait, au vu de tes façons de faire et de tes blessures. Mais en même temps je n'ai jamais entendu dire qu'il était possible de maîtriser la magie sans le savoir. »

Son ton était interrogatif, presque inquisiteur. Elle avait vraiment envie de comprendre le fin mot de cette affaire et elle ne se satisferait pas de ne rien savoir. Mais elle n'était pas sûre que même l'assassine soit capable de lui apporter des réponses. Elle s'empara d'une seconde volaille, claquant des doigts pour faire apparaître une flammèche juste devant le nez d'une commis qui allait récupérer le plat et manqua tomber à la renverse avant de repartir la queue entre les jambes.

« Le service laisse à désirer ici, ils pourraient attendre qu'on ait fini pour débarrasser nos affaires. »

Elle ne remarqua qu'à ce moment les yeux légèrement absent de la mercenaire, qui sembla brusquement revenir à la réalité en battant des paupières.

« Hé, ça va ? T'avais l'air perdue, ça t'arrive souvent ? »

Elle attendit que la mercenaire se reprenne un peu et sur un ton un peu blasée lui demanda :

« T'as rien entendu de ce que je t'ai dis hein ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ak'esha
Humain
Ak'esha

Nombre de messages : 162
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeMar 2 Juin 2015 - 19:15

Ak'esha fronça les sourcils à la remarque de Morgane. Si elle avait rien entendu ? Non, elle avait entendu ce qu'avait dit la sombre, la question était plutôt de savoir si elle l'avait écouté. Ça c'était moins sure. L'humaine fixa un instant la demi avec l'air de quelqu'un qui est en train de rassembler ses petits. Elle haussa finalement les épaules.

-Je t'ai entendu, répondit-elle prudemment.

La mercenaire se força à se repasser ce qu'avait entendu ses oreilles, à se remémorer ce qu'elle même avait pu dire pour essayer de reconstruire ce qu'avait bien put lui dire Morgane. Elles avaient parlé de magie... L'albinos avait parlé des formes de l'art de la magicienne. Ca elle se souvenait de la réponse de la demi. Elle était encore à moitié attentive à ce moment là, mais le reste restait assez flou. Bah ! Au pire, elle passerait pour une demeurée ou une connasse, dans les deux cas ça ne la changerai pas beaucoup de ce dont elle avait l'habitude. Tout le temps où elle avait tenté de faire fonctionner sa mémoire, ses yeux avaient repris leur aspect distant presque vitreux. Elle était devenu étrangement immobile aussi, seul ses doigt se crispait légèrement, comme s'ils hésitaient à se saisir de quelque chose.

-Ne pas arriver à mettre au sol un éclopé, hein ? Moi je pense juste que tu n'y as pas réfléchit, fit-elle finalement sans préavis.

Les yeux de l'humaine avait repris vie, comme l'on aurait appuyé sur un bouton. Ses mains se mirent à bouger, de la même façon. Passant d'une immobilité relative à des mouvements nonchalant et ordinaire, se saisissant d'un couteau et de charcuterie. Elles rompirent une miche de pain avant de porter le tout à la bouche de la mercenaire. L'humaine arracha un morceau de sa tartine, en fixant la drow avec un air pensif.

-Hey ! Je peux peut-être te montrer ce que valent les mouvements de ton art sans magie, en échange de ton enseignement magique. C'est pas franchement équitable, tu aura le plus difficile essayer de faire comprendre un truc simple à la tête de bois que je suis. T'en dis quoi ? Termina-t-elle avec un sourire enfantin.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane Arken
Sang-mêlé
Morgane Arken

Nombre de messages : 27
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  99ans (né en 908)
Niveau Magique : Arcaniste.
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeMar 1 Sep 2015 - 21:46

Morgane commençait à se sentir repue. En fait, d'aucun auraient pu être impressionné par la quantité de nourriture qu'elle était capable d'avaler au vu de sa taille gracile et fine, mais la magie était à ce prix ; plus encore lorsque, comme elle, on se concentrait sur la puissance plus que sur la maîtrise. Et puis, il fallait bien le reconnaître, la sang-mêlée était une gourmande. C'est pour ça qu'elle continua d'arracher de petits bouts de viande à la volaille entre ses mains, savourant les chairs tendres et la peau délicatement grillée qui montrait le savoir faire du chef cuisinier.

Elle laissa échapper un genre d'assentiment aux propos de l'albinos sur ses possibilités de combattre. En fait, elle s'en fichait pas mal, de savoir se battre sans magie : la magie était partout et elle était bien plus efficace. Et puis elle ne se battait pas tout le temps. D'ailleurs, à bien y réfléchir, elle ne s'était même jamais vraiment battue : entraînements, duels, défis... il n'y avait pas d'enjeu dans ces combats, en dehors de quelques bleus et d'un vieux bouquin. A vrai dire, elle n'arrivait pas à se souvenir d'une fois où sa vie avait été vraiment mise en danger -à part peut-être par sa propre idiotie, comme lorsqu'elle jouait les équilibristes sur les toits de son manoir plus jeune-.
Elle regarda plus attentivement la mercenaire en face d'elle, revoyant son corps couturé de cicatrices impressionnantes. En voilà une qui s'était battue pour sa vie, et qui ne s'en était probablement tiré parfois que d'un cheveux. Un bref instant elle lui envia cette vie d'aventure excitante. Puis elle se rappela ses draps de soie, ses tenues richement décorées et ses bibelots inutiles et elle ne regretta plus rien. Mais il y avait peut-être moyen d'amener un peu d'aventure dans sa vie bien rangée. Un grand sourire s'étala sur son visage, en réponse à celui de la femme en face d'elle et c’est sur un ton enjoué qu'elle lui répondit :

« Tu sais quoi ? C'est d'accord ! Je t'apprends ce que je sais et toi tu me montres comment on se bat sans magie.
Cela dit je doute que tu ai la partie la plus facile : mon père pourrait te dire combien je suis une peste quand il s'agit d'apprendre ! »


Sa voix s'éteignit brusquement tandis qu'une expression de tristesse passait furtivement sur son visage. Malgré les années, la peine était toujours là, à fleur de peau, ne demandant qu'une minute d'attention pour ressortir. Elle se demandait parfois comment faisait les humains pour oublier si vite. Une autre de ces infimes différences qui la rendait toujours légèrement étrangères, plus encore dans cette péninsule. Le sourire revint rapidement, les yeux taquins, tandis qu'elle attrapait de nouveau la cruche pour s'hydrater, tout en demandant à l'albinos :

« D'ailleurs, je me suis toujours demandé qui t'as appris à te battre ? Je suis sûre qu'il y a une histoire intéressante derrière tout ça pour aboutir à quelqu'un comme toi. Je veux dire, des femmes albinos mercenaires, ça court pas les rues, tu en conviendras. »
Revenir en haut Aller en bas
Ak'esha
Humain
Ak'esha

Nombre de messages : 162
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeDim 6 Sep 2015 - 13:20

Morgane avait semble-t-il un appétit d’ogre, dévorant à belle dents les volailles qu’elle s’était arrogée. En comparaison, Ak’esha avait un appétit d’oiseau. Celle-ci se contentant de picorer un peu des charcuteries qu’elle avait subtilisées et d’accompagner le tout avec des bouts de la miche de pain qu’elle avait escamoté au même moment. Pas qu’elle n’aimait pas la bonne chair, et dieu qu’elle connaissait la maîtrise culinaire du chef cuisinier, mais plus qu’en ce moment, elle devait jongler entre sa conversation avec Morgane et une recrudescence d’activité de son alter ego. L’attention qu’elle portait à ces deux activités la détournait de sa pitance.

Malgré un vague geste d’assentiment, la demie ne sembla pas franchement emballée par la proposition de l’albinos. En même temps, en y réfléchissant un peu plus, si elle devait jamais se battre, la magie semblait tout de même un rien plus efficace que de se battre à main nue ou avec une arme. De plus, tout le monde n’est pas accroc à toutes les formes de combat comme pouvait l’être Ak’esha. L’humaine avait plus ou moins oublié ce simple fait fascinée qu’elle était par les possibilités qu’elle entrevoyait dans la maitrise de l’art de la jeune sang-mêlé. Morgane semblait plus adepte de tout ce qui avait trait à la magie et les défis ne devaient être qu’une façon de pratiquer son art dans des conditions plus excitantes qu’une salle d’étude studieuse.
La jeune femme humaine était sur le point de s’excuser d’avoir été un rien trop enthousiaste, quand finalement la sombre rendit son sourire à l’humaine. Ses espoirs ne furent pas déçus et Morgane répondit par l’affirmative, ajoutant tout de même qu’elle avait pour réputation d’être une élève dissipée. L’albinos haussa les épaules, ça ne rendrait les choses que plus intéressantes.

-Bah ! On fera un concours, comme ça, répliqua Ak’esha en agitant la main nonchalamment.

L’humaine avait sciemment ignoré la petite faiblesse montré par la sombre, ça ne la regardait pas. Toutefois, une partie de son esprit essayait d’assemblé des hypothèses plausibles avec les quelques informations qu’elle avait à sa disposition. En tout cas, cette réaction lui donnait le parfait os à jeter en pâture à son alter ego. Peut-être qu’elle arrêterait de lui montrer des images désagréables de son passer et de l’agonir d’injure.

-D'ailleurs, je me suis toujours demandé qui t'as appris à te battre ? Je suis sûre qu'il y a une histoire intéressante derrière tout ça pour aboutir à quelqu'un comme toi. Je veux dire, des femmes albinos mercenaires, ça court pas les rues, tu en conviendras.

La question de la sombre pris la jeune femme de cours et une ombre de tristesse passa fugacement sur le visage de l’albinos qui la chassa d’un tique colérique. En effet, la question lui rappelait l’un des rares moments de sa vie où elle avait senti quelque forme de culpabilité. Ces moments devaient se compter sur les doigts d’une main. Il y avait eu la fois où elle avait failli à la fois tuer son amant et sa fille d’à peine quelque mois parce que celle-ci était malade et n’arrêtait pas de pleurer faisant exploser Fureur. Il y avait aussi eu le moment où elle avait réalisé que sa mère prenait les coups de son père à sa place pour la protéger et qu’elle n’avait jamais réellement perçu sa force de caractère. Et puis il y avait le meurtre de celle qu’elle considérait comme sa sœur. Et justement, c’était elle qui lui avait appris à se battre.
Ak’esha ferma un instant les yeux refermant la boite de pandore qu’avait entrouvert la sombre et la repoussa au fond de sa mémoire.

-C’est assez compliqué… répondit la jeune femme en soupirant. Mais pour faire simple, c’est ma sœur qui m’a appris les bases. Après, j’ai été obligée de beaucoup voyager et j'ai perfectionné mes connaissances par la pratique et l'imitation, termina-t-elle en haussant les épaules.

Ak'esha n'était pas tout à fait franche sur ce coup là, ce n’était pas sa sœur qui lui avait appris les bases mais un demi-elfe qui avait été payé par le Vieux pour apprendre l’art de l’épée aux deux jeunes filles. Toutefois, l’albinos avait toujours eu la sensation que c’était Mia qui avait gravée les enseignements du sylvain dans ses chaires. Dans un sens presque littéral, elle en avait encore les cicatrices pour le prouver. Au même titre que celles des corrections du Vieux. Quant au reste, elle avait fait ses classes à Abyssea la ville des adorateurs de Chaos. Elle ne pouvait pas en parler librement sous peine de rompre un pacte de sang ou un truc du genre. Elle n’avait pas trop compris les détails, mais elle n’avait aucune intention de se parjurer. En tout cas pas intentionnellement.
Ak’esha claqua soudain la langue d’une manière très caractéristique, reproduisant fidèlement l’un des tiques de leur chère duchesse. Le bruit soudain, malgré les bruits affairés de la cuisine, fut entendu par beaucoup de serviteur qui tressaillir en jetant des coups d’œil effrayé autour d’eux.

-Et je suis douée pour imiter les gens, déclara hautaine l’humaine dans une imitation parfaite de la petite duchesse.

Un sourire flottait sur les lèvres de la jeune femme lui donnant un air de gamine fière d'un tour qu'elle aurait joué. Et de fait, elle était assez fière de son petit effet. Certain des serviteurs les plus proches avaient frissonné comme sous l’effet d’une douche bien froide.

-Enfin, bref. Si tu n'as rien de prévu on peut commencer maintenant. Moi c'est pas comme si j'avais des tonnes d'obligations… commença-t-elle pensive. Je me demande bien pourquoi elle me paye autant pour faire de la figuration… Elle a déjà l'autre, termina l'albinos plus pour elle même. Il va nous falloir quatre cobaye, ajouta soudainement la jeune femme. Et je sais où les trouver, enfin si t'es partante, termina l'albinos avec un sourire malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane Arken
Sang-mêlé
Morgane Arken

Nombre de messages : 27
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  99ans (né en 908)
Niveau Magique : Arcaniste.
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeVen 11 Sep 2015 - 21:44

Morgane rit franchement à l'imitation, plus que réussie, qu'il était fait de leur princesse. Si elle avait été là nul doute qu'elle en aurait pris ombrage, elle était susceptible pour ne pas dire plus, mais elle ne mettait jamais les pieds en cuisine et elles pouvaient se laisser aller à toutes les pitreries qu'elles voulaient. Il était parfois bon de rire de ceux qui vous donnait des ordres, même quand on les aimait bien, ça évitait de se prendre trop au sérieux.

« Bah ne te pose pas trop de questions et profite, on ne sait jamais combien de temps ça dure la tranquillité. »

Elle-même avait eu droit à deux ou trois missions un peu particulières, comme faire sortir une condamnée à mort sans que personne ne le remarque. Peut-être que les talents de l'albinos la réservait pour des situations plus exceptionnelles, elle ne savait pas énormément de choses sur cette mercenaire qui était somme toute 'nouvelle' -en tout cas selon sa propre échelle de temps- dans la population yssoise.
Alors que Ak'esha finissait de parler, Morgane finit d'une traite ce qui restait dans leur cruche, avant de se lever d'un geste énergique, un sourire jusqu'aux oreilles. Tandis qu'elle se relevait, et malgré la lumière assez pauvre des cuisines, l'on pouvait voir ses pommettes légèrement rosies et son regard un peu pétillant. A n'en pas douter, le vin dont elle s'hydratait depuis le début du repas commençait à faire effet :

« Et bien dans ce cas allons-y, j'ai hâte de voir ce que tu veux m'apprendre. »

Elle ne laissa pas vraiment à l'albinos le temps de se lever qu'elle avait vivement fait le tour de la table pour lui attraper un bras , comme à une vieille amie, et de l'entraîner à moitié vers la sortie, attrapant une nouvelle cruche de vin sur le passage. Alors qu'elles étaient sorties de la cuisine, la sang-mêlée s'arrêta un rien trop brusquement avant de s'adresser, pleine d'innocence, à la mercenaire :

« D'ailleurs, tu veux les trouver où tes cobayes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ak'esha
Humain
Ak'esha

Nombre de messages : 162
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeDim 20 Sep 2015 - 10:43

Ak’esha s’était toujours tenu assez éloignée de tout ce qui était alcoolisé. Si on lui posait la question elle expliquerait sur un ton désinvolte qu’elle n’avait aucune envie de déballer les secrets qu’elle pouvait cacher, mais les raisons de cette abstinence étaient toutes autres. Elle fuyait cette ennemi d’une part parce qu’elle ne tenait pas l’alcool et d’autre part parce qu’elle avait l’alcool plutôt mauvais, dans le genre vraiment mauvais, à vous détruire une auberge pour un rien. En plus, pour ce côté assez peu reluisant de sa personnalité, elle ne savait pas si c’était à cause de Fureur ou à cause d’un héritage mal venu de son père. Quoi qu’il en soit si on lui proposait une beuverie, elle se contentait de jouer le jeu sans faire plus que tremper les lèvres.
Dans la situation présente, elle n’avait même pas fait l’effort de jouer la comédie et la sombre s’était cognée le pichet de vin toute seule. Et là, les effets de l’alcool commençaient à se faire sentir cher la demie qui se leva vivement et entraina l’albinos à sa suite renversant le tabouret sur lequel celle-ci était perchée. Un rien surprise, l’albinos ne s’en laissa pas moins guider vers la sortie, une moue désapprobatrice se dessinant à la vue de la nouvelle prise de son amie du jour. Elle allait s’en ouvrir à sa compagne alors qu’elles sortaient de la cuisine quand l’yssoise l’interpella sur un ton dégagé, l’obligeant à s’arrêter brusquement.

-D’ailleurs, tu veux les trouver où tes cobayes ?
-Ca, tu le verras bien assez tôt, répondit guillerette la mercenaire. Par contre, il serait plus indiqué pour ce que j’ai en tête que tu ne forces pas trop avec ça, déclara-t-elle en désignant de sa main libre le cruchon dont s’était saisie la magicienne. Bah, peu importe, suis moi, se ravisa-t-elle l'instant suivant en tirant à sa suite la drow.

La mercenaire et la magicienne se retrouvèrent ainsi à chercher bras dessus, bras dessous les cobayes supposés de la muse.

* * *

Ak’esha avait trouvé ses quatre cobayes. Quatre écuyers sur le point de devenir chevalier. Le premier était un grand gaillard blond aux yeux et aux épaules larges ressemblant à l’archétype du chevalier des contes et légendes. Visage fière à l’apparente sincérité et rasé de près, le blond semblait la vivante incarnation de ce que l’on pourrait appeler noblesse. En face, son adversaire était un jeune homme au teint légèrement plus halé aux cheveux châtains en désordre d’une stature similaire au premier. Mais contrairement au premier, il avait un air affecté que l’on pouvait qualifier de canaille. Le troisième semblait une copie rétrécie du second, les même cheveux châtains et même teint hâlé. Mais contrairement à son frère, il avait encore l’air d’un enfant une expression d’innocence presque fragile, si l’on oubliait le fait qu’il portait épée et bouclier. Le quatrième quant à lui avait des cheveux noirs et une carnation extrêmement pâle. Il affichait pour le moment un air simplement concentré et neutre.
Ces quatre-là seront parfait pour ce qu’elle avait en tête, ils avaient de bonne notion du combat à l’épée mais n’avait encore jamais été l’appliquer pour de vrai, et puis c’était surtout de jeune con plein d’orgueil. La jeune femme se dirigea vers le maitre d’arme qui s’occupait justement de l’éducation martiale des quatre écuyers.

-Dis, j’peux t’emprunter tes quatre élèves, demanda la jeune femme au maître d’arme sur un ton trainant. J’ai b’soin d’aide pour faire une démonstration à mon amie, précisa-t-elle en désignant la sombre du regard.
-Non, répliqua laconique le vétéran.

La mercenaire fit une moue contrariée et tourna son regard vers Morgane l’air de réfléchir intensément. Un fin sourire malicieux étira ses lèvres alors qu’elle reportait son attention vers le vétéran.

-Non, mais je comprends, commença-t-elle avec hauteur et suffisamment fort pour être entendu des jeunes gens. Je l’ai aussi remarqué, ils n’ont aucun talent, fit-elle en désignant vaguement de la main le petit groupe. Mais tout de même, à quatre contre moi, ce n’est pas comme s’ils avaient quelque chose à craindre. Ils ont même toutes leurs chances ou alors ils vous ont vraiment fait perdre votre temps mon ami, termina-t-elle conciliante.
-Là n’est pas… commença le vétéran dans un grognement.
-Mercenaire ! Tu insinues qu’aucun de nous ne pourrait te tenir tête ? demanda le blond moqueur.
-Je n’insinue rien de tel... J’affirme qu’à main nue je vous fais mordre la poussière à tous les quatre ici et maintenant.

Après un instant de flottement, les deux ainés se mirent à rirent aux éclats et leur cadet les suivirent plus discrètement. L’humaine se tourna vers la sombre un sourire jusqu’aux oreilles avec l’air d’être sur le point de sautiller sur place.

-Mes amis lequel d’entre vous veut remettre cette mercenaire à sa place, déclara moqueur le blond qui semblait avoir le plus d’ascendant sur les autres.
-Oy ! l’interrompit l’albinos. Tu m’as mal comprise gamin, continua-t-elle en agitant le doigt dans un signe de négation. Je disais que tous les quatre en même temps, vous n’aviez aucune chance contre moi, les quatre se renfrognèrent blessés dans leur orgueil. Et en plus, votre maître d’arme ici présent pensait la même chose.
-Est-ce vrai Darien ? demanda le beau parleur au vétéran impassible.
-Je pense que si je vous laissais combattre cette… mercenaire, commença-t-il avec dégoût, rien de bon n’en sortirait et qu’il y aurait inévitablement des blessés.
-Alors soit rassuré Darien, le seul blessé, ce sera cette catin qui se vend au plus offrant, ajouta-t-il sarcastique.
-Oh ! Ca me fait de la peine que tu aies si mauvaise opinion de la profession, commença la mercenaire sur un ton faussement outré. Ta mère doit en être peinée, ajouta-t-elle sur un ton dégagé avec un clin d’oeil.
-Espèce de… commença furieux le jeune homme.
-Morgane ! Première leçon, s’imprégner du rythme de son adversaire. On va commencer par l’air.

Le reste de la phrase de l’écuyer se perdit dans un cri furieux alors qu’il chargeait tête baissée l’albinos qui l’attendait un sourire aux lèvres dans une posture désinvolte. Le jeune noble avait surement eut dans l’idée de bousculer la jeune femme ou tout du moins de la forcer à reculer avec son bouclier, et il aurait surement réussi étant donné qu’il faisait bien deux têtes de plus que l’albinos. Mais, celle-ci au lieu de reculer avança sur lui, le coup de bouclier frôla le dos de la mercenaire d’un cheveu et elle se retrouva dans le dos du jeune homme dont elle tapota l’épaule dans un grand éclat de rire enfantin. La réaction du jeune homme fut immédiate, il trancha l’air horizontalement en se retournant et ne rencontra que ça, de l’air. La chaotique s’était pliée en deux dos au sol dans un mouvement digne d’un acrobate de foire. Au moment où les mains de la jeune femme touchèrent le sol, ses pieds vinrent à la rencontre du menton de son adversaire qui recula en secouant la tête, le bout des bottes de la mercenaire n’avait que très légèrement touché son menton, mais le choc avait été extrêmement déstabilisant, comme si, malgré sa légèreté, le coup avait résonné dans toute sa tête.

-Revenons à nos mouton Morgane. Une fois que tu as pris la mesure du rythme de ton adversaire tu as deux choix, le briser ou le faire tien, commença-t-elle sur un ton plaisant. Là, on va commencer par briser ce petit con, termina-t-elle sur un ton froid et mauvais.

Sur ce, Ak’esha esquiva une attaque aux jambes en sautant. Elle prit appuie sur les épaules de l’écuyer et se réceptionna dans son dos. En se retournant, la fille du chaos envoya un coup de pieds rapide derrière le genou du jeune homme pour le déstabiliser. Une série de quatre coups de poing flous finirent de détruire la posture de celui-ci et le forcèrent à mettre un genou au sol. Un dernier coup de poing au visage envoya l’écuyer au tapis. Chacun des coup n’avaient aucune réelle puissance, mais le jeune homme laissait maintenant échapper un souffle heurté et ne parvenait plus à bouger tout son côté droit.

-Et ça ce n’est que des mouvements basés sur ta magie de l’air. Bon, je les ai un petit peu adapté, mais dans l’essence c’est ça. Alors t’en dis quoi ?

Tout en parlant, elle retourna négligemment du pied l’écuyer qui lâcha un cri de souffrance. La jeune femme claqua la langue contrariée, elle n’avait pas eu l’intention de lui fêler les côtes. Elle lâcha un juron bien sentit en eldéen.

-Enlève tes pieds mercenaire, gronda avec ressentiment l’aîné des derniers écuyers.
-Oblige moi, répondit la jeune femme un sourire mauvais sur les lèvres.
-Avec joie, s'exclama le jeune homme avec défis en s'élançant.

Comme pour le précédent, l'albinos commença par se contenter d'esquiver, dansant autour du jeune noble comme un courant d'air, insaisissable. Le vétéran essaya bien de mettre un terme à cette absurdité, mais l'écuyer n'écouta pas et finalement le petit frère ne put continuer de voir cette son frère humilié et s'élança dans le combat. Et le dernier larron de soupirer et de s'avancer avec plus de précaution. Avec l'arrivé des deux derniers, la jeune femme changea de tactique. Ses mouvements ne procédaient plus de ceux de l'air, mais de ceux de l'eau. Au lieu de complètement éviter les attaques des écuyers, elle les déviait pour obliger ceux-ci à se rentrer les uns dans les autres.

-Morgane, commença Ak'esha qui se baissa pour éviter une attaque de taille. Voilà un exemple de ce qu'il se passe quand on s'approprie le rythme de ses adversaires.

Tout en parlant, la muse dévia un coup de l'aîné des trois nobles de sa main droite le tira vers elle en crochetant son poignet avec le sien. Dans le même temps, elle avança son pieds gauche en se baissant, vint crocheter la jambe droite de son adversaire avec sa main gauche et le fit basculer sur ses épaules pour un instant. Elle se releva brusquement en faisant un mouvement de bascule, lui tirant son bras d'épée et poussant sur sa cuisse en se servant de son inertie, et l'envoya au sol la tête la première, l'assommant pour le compte. Ses pieds s'écrasèrent juste devant l'écuyer aux cheveux noirs, obligeant celui-ci à reculer d'un pas pour éviter de se prendre les pieds dans ceux de son camarade. Le plus jeune frère se précipita en avant pour envoyer un coup de bouclier à la mercenaire alors qu'elle ne le regardait pas.

-Mais parfois, il faut faire preuve d'entêtement et faire face à ses problème de front, déclara soudain l'albinos en serrant les dents.

Se retournant, elle reçut le coup de bouclier de face, assumant brusquement une posture défensive de la terre, verrouillant ses pieds au sol. La seule chose qui permit à cette manœuvre de réussir fut l'inexpérience de son adversaire qui ne s'attendait pas à une telle résistance. Ainsi, manquant de résolution, le bouclier du jeune homme rebondit sur la garde de la jeune femme qui avança sur le coup à l'impact, ouvrant complètement la garde du jeune homme. La muse en profita pour se jeter sur lui, le saisir au col et lui asséner un magistral coup de tête en plein sur le nez qui l'envoya au sol le nez en sang les yeux légèrement révulsés. Le front de la jeune femme était maculé de sang et ce n'était pas seulement celui de son adversaire.

-Et parfois, il faut faire preuve d'explosivité et d'initiative.

La chaotique se détendit brusquement, abandonnant la rigidité de sa posture de la terre et sauta à l'assaut de son dernier adversaire. Le jeune homme, son bouclier levé, réceptionna la mercenaire d'un coup horizontale qu'elle esquiva en sautant par dessus d'un saut périlleux, retournant la politesse du jeune écuyer d'un coup de talon descendant. Le jeune homme s’accroupit derrière son bouclier et repoussa l'attaque de la jeune femme qui repartit en arrière faisant un pirouette pour se rétablir. La chaotique lâcha un sifflement impressionné, un rien sarcastique, alors que son adversaire revenait à l'assaut et qu'elle reculait pour rétablir son équilibre. Étrangement, elle ne fit aucun mouvement sa garde restant baissée alors que son adversaire la chargeait, elle se contenta d'inspirer profondément les yeux fermés. Au dernier instant, comme plus tôt dans la journée tout son corps se relâcha et elle s'effondra sur elle même comme une poupée de chiffon et le coup de bouclier lui passa juste au-dessus du crâne. A l'instant même où le corps du jeune homme allait lui rentrer dedans, elle se détendit comme un ressort compressé et envoya un coup de poing dans le plexus solaire de l'écuyer qui partit en arrière le souffle coupé. Celui-ci s'effondra brusquement en vomissant.

-Tu vois, les techniques qui te servent pour ta magie peuvent être très efficace sans magie, même si la magie aura toujours plus d'impact, déclara la jeune femme en s'étirant négligemment.


Dernière édition par Ak'esha le Dim 18 Oct 2015 - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Morgane Arken
Sang-mêlé
Morgane Arken

Nombre de messages : 27
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  99ans (né en 908)
Niveau Magique : Arcaniste.
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeDim 18 Oct 2015 - 15:46

« Kahina ne va pas aimer ça... »

Le ton sur lequel Morgane murmura ces paroles, en voyant le petit groupe d'écuyers vers qui se dirigeait Ak'esha, laissait entendre qu'elle même n'y accordait pas grande importance. Les conséquences relatives au fait qu'une mercenaire étrangère vienne mettre son nez dans l'entraînement des futurs chevaliers lui passait complètement au-dessus de la tête. Aussi n'intervint-elle à aucun moment pour séparer les belligérants, quand bien même elle aurait facilement pus le faire, et se contenta de profiter du spectacle en le ponctuant d'encouragements et de grands éclats de rire.
En revanche son observation des mouvements de l'albinos fut assez peu sérieuse et si elle reconnut bien quelques mouvements inspirés de ce qu'elle lui avait montré juste avant, elle ne fit pas vraiment de lien entre la façon d'utiliser la magie et la façon de frapper un type. Aussi, quand le combat fut finit, c'est un mensonge un rien évident qu'elle sortit à la mercenaire :

« Oui j'ai vu ça. » avant que la suite ne redevienne sincère : « T'étais impressionnante en tout cas. Franchement je pensais pas que tu allais vraiment réussir à les mettre tous au tapis, la façon dont tu les as rabaissé c'était magique et...
-Ça suffit maintenant, allez jouez vos sales tours ailleurs et laissez ces garçons se reposer. » la coupa un maître d'arme visiblement irrité, même s'il était difficile de savoir si c'était par la témérité et le manque de résistance de ses élèves ou par le comportement des deux estréventines. Probablement les deux.
« Oh ça va vieux bougon, c'est pas parce que vous avez perdu qu'il faut vous mettre sur vos grands chevaux, soyez un peu bon joueur quoi.
-Foutez moi le camp d'ici immédiatement ! »

Le ton ne laissait que peu de places à la contestation et suffit à faire comprendre à la mercenaire et à la mage de guerre que rester plus longtemps aurait des conséquences néfastes qui monteraient à un bien plus haut niveau qu'une simple rixe sur le terrain d'entraînement. Elles filèrent donc, Morgane à moitié hilare de tous ces événements.
Elle s'arrêtèrent finalement dans une galerie, autour d'une cour d'intérieure, Morgane à bout de souffle malgré une course d'à peine vingt secondes. Elle s'assit négligemment sur une table aux bois ornementé et s'essaya à reprendre une respiration normale, malgré les éclats de rire qui ponctuaient parfois ses expirations.

« Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on ne s'ennuie pas avec toi. »

Elle se releva de son appui et se plaça face à la mercenaire, étirant un peu ses articulations.

« Bon allez, si tu me montrais un peu plus personnellement ce que je suis censée apprendre ? » dit-elle en adoptant une vague posture défensive tandis qu'un grand sourire s'épanouissait sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Ak'esha
Humain
Ak'esha

Nombre de messages : 162
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeLun 19 Oct 2015 - 17:57

Le regard d’Ak’esha s’étréci à la réponse de Morgane, la jeune femme se demandant soudain si elle avait été vaguement attentive. Elle ne put retenir un demi-sourire au compliment que lui fit la jeune sombre. Sourire qui se flétrie immédiatement à la remarque suivante. La mercenaire n’avait pas vraiment eu pour objectif de rabaisser les jeunes gens. Elle avait seulement voulut les secouer un peu pour qu’il prenne la chose au sérieux. Il semblerait qu’elle se soit elle même un peu emporté et ai poussé la démonstration un peu trop loin.

-C’était pas franchement l’objectif, marmonna l’albinos dans une grimace gênée.

Le vétéran n’avait pas vraiment apprécié le traitement qu’avait fait subir la muse à ses protégés et il leur ordonna de disparaitre de sa vue. La chaotique fut tentée de ne pas déguerpir, elle aurait voulu commenter un peu les réactions des jeunes écuyers, mais le regard du maitre d’arme l’en dissuada. Elle sentait vaguement que ça pourrait franchement mal finir et finalement les conséquences d’une plainte en provenance de cet homme pourraient mettre sa patronne dans une situation gênante et sa lui retomberait assurément sur le museau. Ainsi, considérant qu’elle n’avait pas franchement envie de contrarié Kahina pour une connerie de ce genre, elle suivi sa compagne hilare. Quoi qu’elle devait bien avouer ne pas franchement percevoir tout le sel de la plaisanterie.

-Je me fais l’effet d’une de ces brutes martyrisant les gamins plus petit, marmonna Ak’esha avec une grimace, comme si elle avait mordu dans quelque chose de particulièrement amère.
« Mais c’est ce que nous sommes. »
Parles pour toi…
« Fais pas l’autruche ma chérie. »


L’intervention de Morgane étouffa dans l’œuf cette énième dispute stérile qui se profilait entre Ak’esha et Fureur et elle tira à l’albinos un sourire amusé. Le sang commençait à couler de la blessure au front de la jeune femme qui l’essuya de la main ne laissant qu’une trace rougeâtre. Un peu de sang suinta immédiatement de la blessure. Sans vraiment y réfléchir la chaotique lécha le sang sur ses doigts et sa blessure se guérit immédiatement les quelques gouttes du sang du jeune écuyer ayant suffi à nourrir le don de l’Oublié. La muse eu une fraction de seconde d’indécision, réalisant son erreur, avant d’agir comme si de rien était retirant sa main pour révéler une trace sanglante lui barrant maintenant les lèvres.

-Ce sera plus simple comme ça… commença-t-elle avant d’allonger un coup de pied circulaire à la sombre.

Le coup avait encore été emprunté à l’art de Morgane. C’était un mouvement qu'elle utilisait pour créer une langue de flamme devant elle. Si jamais, elle le recevait de plein fouet sans prendre une posture correcte elle aurait l'impression de prendre un coup de masse sur les côtes et serait sûrement obligée de reculer de quelque pas. Sinon, elle aurait quand même un beau bleu ou l'équivalent sur la peau d'un sombre.

-Ce que j'ai essayé de te démontrer, c'est que tes mouvements son efficace même sans magie. Il suffit d'y mettre un peu de coeur, commença-t-elle en souriant. Et de ne pas s'arrêter au contact de ton adversaire, mais de le traverser, termina l'albinos avec une lueur légèrement folle dans les yeux. Essaye... Sans magie si possible, ajouta-t-elle après un instant.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane Arken
Sang-mêlé
Morgane Arken

Nombre de messages : 27
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  99ans (né en 908)
Niveau Magique : Arcaniste.
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeSam 31 Oct 2015 - 17:34

Bon, ça elle ne l'avait certainement pas vu venir. Déjà parce qu'elle n'était pas habituée à être aussi près de son adversaire, et ensuite parce qu'elle avait bêtement oubliée que Ak'esha lui avait dit avoir assisté à ses nombreux duels. Morgane ne s'attendait donc pas du tout à ce qu'elle utilise un mouvement qui ne faisait pas partie de ceux qu'elle lui avait montré ce matin. Le coup de pied la cueillit comme une fleur sans qu'elle ne soit correctement préparée : elle en lâcha un juron bien sentie en oliyan et un glapissement de douleur involontaire.
Ce fut suffisamment violent pour la repousser sur le côté. Elle aurait certainement pu rester debout, toutefois, si un meuble mal placé ne l'avait pas empêché de replacer convenablement son pied. Au lieu de quoi elle s'affala en essayant de s'accrocher à ce qu'elle trouvait. Elle se retrouva donc suspendue, accrochée à une tenture qui visiblement n'appréciait guère le traitement. Se rendant compte de sa situation ridicule, à à peine quelques centimètres du sol et en équilibre précaire, elle se laissa tout simplement tomber. Assise au sol, une mine boudeuse sur le visage, on aurait dis une gamine contrariée.

Elle se releva bien vite toutefois, époussetant le peu de vêtements qu'elle portait, et se remit face à la mercenaire, un peu plus sérieusement campé sur ses appuis. Elle devait même faire un effort pour ne pas puiser dans la magie tellement elle en avait l'habitude.

« Bon, j'étais pas échauffée, c'est tout. On y retourne. »

Ah elle voulait qu'elle essaye hein ? Elle allait essayer, et pas qu'un peu. C'était ses techniques après tout, elle s'y entraînait depuis qu'elle avait l'âge de marcher -ou presque- donc si l'albinos y arrivait, il n'y avait pas de raisons qu'elle n'y arrive pas elle. En tout cas dans son esprit, il n'y avait aucune raison. Elle expira un grand coup, pivota sur un pied tout en lançant l'autre en direction de Ak'esha. C'était un mouvement classique, rapide, qu'elle utilisait habituellement pour envoyer une boule d'air. Elle avait l'habitude, elle ne visait quasiment jamais mal avec ça.
En revanche, quand son adversaire se décala légèrement, évitant le coup, tout en crochetant entre ses mains le pied et la jambe de la mage de guerre. Morgane se retrouva en équilibre précaire, une jambe à l'horizontale bloqué par Ak'esha, sautillant sur son pied libre tout en battant des bras pour rester debout. Quand elle parvint à s'équilibrer, elle parut un instant satisfaite avant qu'un air interrogatif ne se peigne sur ses lèvres et que, relevant la tête vers son professeur du jour, elle ne demande pleine d'innocence :

« Et maintenant, il se passe quoi au juste ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ak'esha
Humain
Ak'esha

Nombre de messages : 162
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeSam 7 Nov 2015 - 9:38

Ak’esha était plutôt contente d’elle-même et le juron bien senti qu’avait lâché Morgane était une récompense des plus appréciable. La mauvaise foi flagrante de la demie fut accueillie par un sourire moqueur et plein d’ironie. Rien qu’à voir la tête de l’autre yssoise, elle savait qu’elle n’aurait pas besoin de motiver son élève pour qu’elle se donne à fond. Du moins pas comme elle avait eu besoin de le faire pour les jeunes nobles.
Le coup que lui porta la magicienne était... bien exécuté. Mais elle s’y attendait et pour quelqu’un qui, comme elle, n’avait eu de cesse de se battre durant plus de quinze ans, ce n’était pas le coup de pied d’un amateur, même très bien exécuté qui allait la toucher. Surtout que là, elle n’avait aucun problème pour connaitre l’allonge, et la zone d’effet de l’attaque. Elle s’enleva donc de la trajectoire du coup avec nonchalance, et captura la jambe de son élève l’air vaguement désappointée. N’avait-elle aucune notion d’équilibre ? Lors de ses combats, la sombre avait fait montre d’une certaine grâce et de prouesse physique qui l’avait fait se fourvoyer quant aux capacités de celle-ci. En effet, elle avait oublié un petit détail, quand on frappe quelqu’un avec des moyens physiques, il y a un retour dans le corps de l’agresseur. Et là il semblait que la demie n’y avait pas songé une seule seconde et que son équilibre en payait le prix.

-Et maintenant, il se passe quoi au juste ?
-Je réfléchi, répondit distraitement l’humaine.

Ak’esha détaillait la drow. Son regard enveloppant tout le corps de son élève, décortiquant sa posture de manière presque chirurgical et détachée. Une moue mi-figue, mi-raisin, presque dégoutée déforma les traits de la jeune femme, en partie à cause de son alter ego, en partie parce qu’une part d’elle-même était réellement déçue. Se reprenant, l’albinos prit une expression impassible et continua son étude en s’efforçant de cacher sa déception, malgré les commentaires désagréables que Fureur lançait en boucle in petto. La plus part étant d’une mauvaise foi certaine.

-A-t-elle déjà frappé quelqu’un autrement qu’avec la magie ? murmura la mercenaire, plus pour elle-même que pour son élève. Bon, premièrement ! s'exclama soudainement la muse enjouée. La forme est correcte, du moins je suppose que pour lancer des sorts c’est suffisant, commença-t-elle avec une franchise désarmante, mais… La jeune femme fit courir ses doigts sur la jambe de la sombre et appuya douloureusement à plusieurs endroit de celle-ci. Ici, ici et ici, ça ne va pas, mais le problème ne réside pas là. Si tu m'avais touché tu aurais pu te faire mal. Ne bouge pas, lui ordonna la muse en passant derrière elle, ses doigts continuant de tracer les muscles de son élève alors qu’elle marmonnait dans sa barbe des phrases incompréhensibles. Là ! elle lui appuya dans le bas du dos en lui saisissant les hanches. Quand tu frappe, faut que tu rentres un peu les fesses pour engager plus les hanches, ajouta-t-elle avec une claque sur les fesses de la sombre. Comme ça, ta jambe est mieux tenue, elle claqua la jambe tendu de la demie, ce qui évite de te blesser. Tu as en plus un meilleur équilibre parce que ton pied d'appui est mieux ancrée, ajouta-t-elle en tapotant la jambe d’appui de la magicienne, ce qui dans l'ensemble rend le coup plus précis et plus destructeur parce que ça met tout ton corps derrière lui. Mais, surtout, si tu utilise tes hanches pour déclencher le mouvement, le départ de celui-ci est plus difficile à anticiper, réduisant d'autant le temps qu'a ton adversaire pour esquiver.

Ak'esha repassa de nouveau devant Morgane en lui faisant signe qu'elle pouvait relâcher sa posture. L'albinos semblait totalement prise dans ses explications et ne semblait pas avoir remarqué qu'elle avait envahie l'espace personnelle de la sombre pour illustrer son propos.

-Si tu veux quand tu donne un coup de pied comme ceci, un coup de pied partit comme un carreau d'arbalète, alors même que la chaotique se tenait nonchalamment sans posture particulière, à la fin, c'est un peu comme quand les lanciers plantent leur lance dans le sol pour recevoir une charge de cavalerie, continua la mercenaire en tenant la pose avec une grâce tranquille, sans paraitre faire d'effort. Le bout de ton pied est le fer, et tes jambes son comme la hampe, droites et solides, ancrées au sol. Parce que entre ton adversaire et le sol le premier à bouger ce n'est certainement pas le sol, termina-t-elle avec un petit rire. Tu comprends ?

La muse albinos reporta son attention sur son élève avec l'air d'être un peu assommée, comme si elle devait reprendre pied avec la réalité. Elle cligna des yeux un peu surprise, elle ne savait pas quand, mais elle avait atteint un niveau de concentration qu'elle ne connaissait que quand elle combattait. Un état un peu second qui lui permettait de ne faire plus qu'un avec son adversaire et de s'abstraire du monde d'une façon étrange, comme si tout ce qui se passait autour d'elle était enregistré à un niveau au-delà de la conscience sans vraiment l'atteindre à moins qu'il ne présente un intérêt immédiat.

-Ha ! Désolé, fit-elle gêné, je me suis laissée emporter.
Revenir en haut Aller en bas
Morgane Arken
Sang-mêlé
Morgane Arken

Nombre de messages : 27
Âge : 25
Date d'inscription : 04/01/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  99ans (né en 908)
Niveau Magique : Arcaniste.
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeMer 2 Déc 2015 - 22:31

« Ben non, j'en ai jamais vu l'intérêt. Je le vois pas beaucoup plus maintenant remarque. »

Fut la réponse que donna Morgane aux interrogations d'Ak'esha. Déjà qu'elle ne s'était jamais réellement battue, alors à mains nues... non elle avait des gardes pour faire ce genre de choses, si jamais il y avait vraiment besoin. Des gens comme Ak'esha justement. Pas aussi doués toutefois. Ni aussi dérangeants. Ni aussi étrangement fascinants. Elle s'égarait et elle revint à la réalité en écoutant les critiques sur sa posture au moment où elle sentit l'albinos lui saisir les hanches. Elle aurait probablement protesté si elle n'avait pas été si surprise aussi ne pipa-t-elle mot, se laissant quasiment tripoter -enfin cela y ressemblait étrangement-.
D'ailleurs cela se voyait à son expression, légèrement hésitante, la bouche entrouverte comme si elle allait dire quelque chose mais ne semblait jamais trouver le mot qu'elle cherchait. Elle reposa le pied au sol quand Ak'esha s'éloigna et la regarda montrer sa posture. Ça n'avait, bien évidemment, rien à voir et, en voyant le pied jaillir comme une flèche, elle se fit la réflexion qu'elle n'aurait vraiment pas aimé se le prendre dans l'estomac. Elle avait déjà un peu de mal à digérer son repas légèrement trop copieux...
Puis ce fut comme si la mercenaire sortit d'un rêve. Elle s'excusa, visiblement gênée.

« Ah non non, pas la peine. C'est rare de voir quelqu'un s'investir autant dans ce qu'il fait, j'aime bien. Ça me rappelle un peu mon père quand il me parlait de magie en fait. Sauf qu'avec lui le coup de pied m'aurait probablement atteint si je n'avais pas esquivé. Non pas que j'aurais préféré que tu me vises, je tiens à ma vie. »

Et sur ces mots elle parcourut un peu plus de regard la position de l'albinos, ferma les yeux un instant et essaya de l'imiter. Elle réussit à garder son équilibre cette fois mais elle était loin de faire montre de la même vivacité et souplesse que son professeur. Elle tourna la tête vers elle :

« Alors, comme ça c'est mieux ? »

L'on pouvait voir à son sourire crispé et à ses légers tremblements qu'elle n'allait pas pouvoir maintenir la posture très longtemps. Mais à dire vrai, elle était davantage curieuse de voir comment la mercenaire allait se comporter cette fois plutôt que de savoir si elle avait vraiment appliqué ses conseils. Après tout, tout ça n'était guère plus qu'un jeu pour la sang-mêlée qui était convaincu que si elle voulait se battre réellement un jour elle aurait toujours la magie à sa disposition.
Revenir en haut Aller en bas
Ak'esha
Humain
Ak'esha

Nombre de messages : 162
Âge : 28
Date d'inscription : 16/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte
Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitimeVen 11 Déc 2015 - 12:33

Ak’esha laissa Morgane détailler sa posture et l’imiter. Quelque chose n’allait pas dans ce que démontra la demie et, comme la démonstration précédente, cela ne collait pas avec ce que l’albinos avait pu admirer des postures que lui avait montré la magicienne au cours de la journée et de ses duels.
Ak’esha ne répondit pas tout de suite à Morgane, se contentant de lui tourner lentement autour en la regardant fixement. Elle posa une main dans le bas du dos de la sombre et son autre sur son menton l’obligeant à se redresser légèrement ce qui, pour un moment, parut presque stopper les tremblements de la sombre. Ils reprirent quelques instants après, mais la posture n’était plus aussi inconfortable et épuisante, et les tremblements n’étaient plus aussi prononcés. La muse s’éloigna de la sombre en la fixant toujours.

-Respire avec le ventre et garde la pose, lui ordonna-t-elle avec une certaine distance, comme si elle réfléchissait. Ce sera plus facile, précisa l’albinos.

La mercenaire était persuadée que la sombre ne consacrait pas toute son attention à ce qu’elle faisait et qu’elle faisait ça plus ou moins par-dessus la jambe. Cette conviction venait de tous ces duels qu’elle avait observés et de l’idée qu’entre, le coup de pied qu’elle avait elle-même montré et les mouvements de pieds de la magicienne, il n’y avait pas grande différence. Et qu’ainsi, il ne devrait pas y avoir de difficulté particulière pour une personne qui avait surement passé plus de cinquante ans à perfectionner son art avec un maitre tel que devait être le père de la demi-drow.
Ak’esha fixait ainsi la magicienne d’un regard scrutateur, qui ne semblait pas ciller. Décortiquant la posture de celle-ci autant qu’essayant de deviner son état d’esprit. La fille du Chaos affichait ainsi un visage étrangement fermé. Elle lui fit soudain signe qu’elle pouvait reposer le pied au sol, sans pour autant se départir de son air pensif.

« Je crois qu’elle a été surprise par tes manières. » déclara brusquement son alter ego.
Hum… répondit paresseusement Ak’esha. Qu’est-ce qu’elles ont mes manière ?
« Fait pas l’innocente. T’es quand même plutôt sans gêne. »
répondit Fureur en ravivant les souvenirs d’un instant plus tôt.
Pas plus que toi, répondit sèchement la muse énervé d’avoir été interrompu dans la fil de ses pensées.
« Je crois que tu seras d’accord avec moi pour dire que sur ce point-là, comme pour un certain nombre d’autre, je ne suis pas vraiment un exemple des plus probant. » gloussa l’autre impénétrable au mouvement d’humeur de son hôte.
De toute façon, elle serai mal placée pour me faire des reproches, je l’ai pas obligée à se dessaper. Quoi que le bain n’était pas désagréable et franchement j'en ai un peu rien à cirer.

Cette fois, la jeune femme ne s’était pas complètement perdue dans sa conversation avec son alter ego et son silence ne dura pas plus que le temps de la réflexion.

-Deux choses, commença-t-elle en soupirant, reportant toute son attention sur Morgane. Premièrement. Ne réfléchit pas trop. Fais les mouvements que tu connais déjà, sans te préoccuper de savoir si quelqu’un va le recevoir ou non. Juste, évite de balancer des boules de feu ou toutes autres manifestations magiques de quelque sorte que ce soit. Je n’ai pas envie de me retrouver carbonisée ou écrasée sous une colonne. Et deuxièmement… Concentre-toi ! lui reprocha la mercenaire en soupirant. Mais, je viens de penser à un truc, reprit-elle après une respiration. Ce que tu viens de dire sur ton père m’a donné une idée. J’ai envie de la tester, mais d’abord, j’aurais trois questions. Existe-t-il des objets ou des façons de faire pour priver un magicien de son pouvoir ? Autre que de lui embrouiller l’esprit avec des drogues ou de l’assommer. Est-ce que tu pourrais utiliser ta magie en faisant d’autre mouvement ? Notamment, de façon à ce que ceux-ci n’indique pas ce que tu vas faire. Et la troisième… euh… si tu devais faire quelque chose, n’importe quoi. Est-ce que ce serait moins épuisant de le faire par magie ou de le faire par des moyens autres ?... Faut que ce soit faisable sans outil particulier j’entends.


Dernière édition par Ak'esha le Mer 23 Déc 2015 - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Irruption impromptue [Morgane] Empty
MessageSujet: Re: Irruption impromptue [Morgane]   Irruption impromptue [Morgane] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Irruption impromptue [Morgane]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Irruption impromptue [Morgane]
» Le test de Moticia Morgane Mathews
» Présentation Morgane Lestrange [validée]
» Morgane - Barde itinérante et joueuse
» Morgane Hayley Ana Paige

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché de Soltariel :: Duché de Soltariel-
Sauter vers: