AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La chasse au gros gibier...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Finnegan Sidhe
Humain
avatar

Nombre de messages : 117
Âge : 27
Date d'inscription : 13/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: La chasse au gros gibier...   Sam 28 Fév 2015 - 5:46


[pnj: Solinger]


Les maisons de fumée n'était pas rare à Thaar mais il était difficilement concevable qu'on y rencontre ce type d'individus. Dire que l’homme était âgé était un doux euphémisme. Il était petit, tassé, comme si toute sa chair s’en était allée à mesure qu’il accumulait les années pour ne laisser que les os, cartilages et tendons. Il était emmailloté dans un linge de corps délavé à la couleur indéfinissable qu’il dissimulait sous un cache poussière qui avait lui-même connu de meilleur jour. Ses cheveux était blanc comme neige et se dressaient sur son crane comme autant d’épis de pissenlit. Une brindille, un fragment de feuille, un insecte parait sa coiffure. Il était aveugle tel qu’en témoignaient ses pupilles complètement blanches. Mais le plus incommodant est qu’il dégageait une forte odeur de camphre. Quelque chose qui chatouille les sinus. Le vieil homme avait tout du mendiant mais on avait assuré les sans couleurs qu’il pouvait payer…

- C’est une sorcière maléfique… Elle se prétend inoffensive mais il n’en est rien. J’ai senti sa magie. Je sais qu’elle est ici, à Thaar… C’est une femme, de forte stature, brutale et forte en gueule. Je ne peux vous donner son signalement, s’excusa-t-il parce qu’à l’évidence il était aveugle, mais je peux vous décrire le timbre de sa voix, son exécrable personnalité… C’est une canaille rouée et funeste avec un feulement dans la voix…

Plus tôt il lui avait raconté comment cette femme avait employé sa séduction pour envouter son fils. Ce fils irréprochable, son seul soutient! Elle avait usé d’une magie abjecte pour forcer sa volonté et l’avait indignement poussé au crime avant de l’assassiner sous les yeux de son pauvre père. Cruelle, elle l’avait ensuite aveuglé pour que cette dernière scène le hante pour le reste de sa misérable vie. La main du vieil homme, vive comme la serre d’un rapace rampa sur la table pour saisir celle de son interlocuteur.


- Elle doit mourir! Ce n’est pas qu’affaire de justice, il en va de la sécurité de tous les innocents qui croiseront sa route, supplia-t-il avec ferveur. C’est un être solitaire et aigrit, sans aucune générosité, il n’y a pas la moindre pitié à attendre d’elle, aucune merci. Il vous faudra frapper sans tergiverser ou elle vous envoutera. Et votre sort alors… laissa-t-il entendre,[color=#ff00ff] personne au monde ne vous l’enviera.

La fumée ambiante rendait l’atmosphère difficilement respirable. Les substances volatiles commençaient à intoxiquer doucement le sans-couleur, pourtant la passion que témoignait le vieil homme ne perdait rien de son tranchant. Lentement, celui-ci entamait les réticences de l’homme. C’était une sorcière, oui, mais ce n’était qu’une femme… On rapportait qu’elle s’était montré particulièrement néfaste et pernicieuse… En outre, le service serait généreusement dédomagé. L’identifier, la débusquer et l’abattre proprement.
Revenir en haut Aller en bas
Muelle Daee
Humain
avatar

Nombre de messages : 55
Âge : 33
Date d'inscription : 05/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 33ans (né en 975)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: La chasse au gros gibier...   Jeu 5 Mar 2015 - 2:23

Un coup de vent fit voler les voiles diaphanes des femmes déambulant dans les allées encombrées de la place du marché. Un chapeau arraché à un passant s’envola alors que le ciel s’assombrissait soudainement.

- Zoile? Tu as senti ça?

Un simple badaud y verrait l’annonce d’un orage menaçant. Un grain qui balayerait la ville d’une pluie diluvienne du port vers l’intérieur des terres. Pourtant Muelle s’était adressée à son apprentie, et elle ne parlait pas des trombes à venir. La sorcière n’était pas tempestaire. La seule raison pour laquelle elle s’intéressait aux nuées, était dans son intention de s’y soustraire. Le froid, l’humidité, toutes sortes de buées incommodait sa santé fragile. Parce que Muelle était une femme d’une étonnante fragilité. Aussi fragile que peut l’être la glace de l’étang gelé sur lequel on s’est aventuré le cœur confiant. De la poussière tourbillonna sur les pavés, hypnotisant la métisse qui inspira profondément.

Le client qui se trouvait devant elle patientait, quelques pièces dans la main, attendant que l’herboriste lui livre sa commande.

- Oui, il va pleuvoir…
répondit-il en croyant pouvoir se substituer à l’apprentie.

Muelle grimaça, agacée par le manque de pertinence de l’homme. Muelle détestait ce genre de commerce. Elle ne tenait boutique que quelques jours par semaine. Parfois pas du tout. Elle étalait une couverture sur une caisse en bois dont elle se servait pour transporter son barda, et présentait là quelques gerbes de fleur séchée, d’herbe et d’aromate. Muelle faisait le commerce des assaisonnements. Et il existe des tas de manière d’assaisonner… L’assaisonnement qu’elle pillait finement dans son mortier promettait une digestion infaillible à celui qui l’ingérerait. Une pincée supplémentaire de ceci ou de cela permettrait également à celui qui tâterait de sa médecine de se distinguer à la course. La course qui le mènerait aux latrines, plus précisément.

Ce ne serait pas mauvais pour ses affaires. On trouve toujours un client. Ce serait mauvais pour sa réputation. Muelle Daee était une sorcière bénéfique. Parfaitement bénéfique. Une rafale de pluie martela soudainement les pavés. D’un geste leste, Muelle transvida le contenu de son mortier dans une enveloppe de papier qu’elle échangea avec son client. Elle jeta un regard circulaire autour d’elle et annonça :

- On s’en va Zoile… et avant que l’adolescente ne proteste, parce que l’eau était son élément à elle, Muelle ajouta : Tout de suite!

Elles seraient vite détrempées. Muelle détestait essuyer des intempéries. Elle était parfaitement du genre à trouver un refuge quelque part pour laisser passer le mauvais temps. Quelque chose l’avait inquiétée.
Revenir en haut Aller en bas
Zoïle
Humain
avatar

Nombre de messages : 180
Âge : 34
Date d'inscription : 15/06/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 16 ans (née en 992)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: La chasse au gros gibier...   Ven 6 Mar 2015 - 0:36



Heureusement, elle ne devait subir cette corvée que quelques jours par semaine. Des heures pénible à attendre que les clients approchent et demandent à Muelle des trucs qu'ils pourraient tout aussi bien faire eux-même s'ils s'en donnaient la peine. Muelle prétend que c'est plus rentable qu'ils ne le sachent pas. Oui, elle sait bien, mais la chaleur ici est insupportablement sèche. Aux heures les plus chaudes, Zoile s'endort, littéralement. Autant par la chaleur que par l'ennuie. Oui, parfois Muelle lui demande quelques trucs, mais ça ne se bouscule pas non plus devant la table. Aujourd'hui, c'est particulièrement tranquille. Un client aux éternités, elle avait amplement le temps de somnoler, ce qui n'était pas très malin puisqu'elle n'arriverait pas à fermer l'oeil de la nuit.

Elle somnolait tranquillement lorsqu'elle ouvre soudainement les yeux, sans trop savoir ce qui l'a réveillé. Elle jette un coup d'oeil autour d'elles, un peu confusément. Elle se frotte les yeux et cherche Muelle. Elle est avec un client. C'est elle ou il fait moins chaud ? Puisqu'elle était avachie sur une caisse et contre le mur, à l'ombre, elle se redresse et pousse le mouvement jusqu'à se lever. Elle s'étire, se disant qu'une baisse de température annonce la nuit qui approche. Il sera bientôt l'heure de partir, non ? Mais pourtant, le soleil est toujours visible et il semble encore pas mal haut. Le sommeil la rend un peu confuse, mais la rafale de vent, chargée d'humidité termine de la réveiller.

- Zoile? Tu as senti ça?

Elle sourit déjà et observe le ciel à la recherche des nuages. Des nuages bienfaiteurs. Elle n'a pas le temps de répondre que le client annonce une pluie. LES DIEUX SOIENT LOUÉS, hurle mentalement Zoile, ravie de cet intempérie. Bien sûr qu'elle a senti ! Oui, la pluie ! Muelle déteste la pluie. En fait, Muelle déteste un tas de choses mais en particulier la pluie, ce que Zoile adore. Ravie au possible, elle ne prend pas la peine de répondre à Muelle, parce que le monsieur a répondu de toute manière. Elle observe toujours le ciel qui s’ennuage assez rapidement. Puis les premières gouttes de pluie mouillent les pavés. Zoile est déjà au milieu des dits pavés et accueille la pluie avec un plaisir évident.

- On s’en va Zoile…
- ... vient-elle pour dire, mais elle n'a le temps que d'ouvrir la bouche.
- Tout de suite!
- Oooooh, proteste-t-elle, déçue.

Soudainement moins enthousiaste, elle emboîte le pas de Muelle, juste un peu moins rapidement, pour profiter de la pluie le plus longtemps possible avant le prochain abri. Mais Muelle passe devant un abri potentiel, mais elle ne l'a peut-être pas vu. Puis un autre abri, nettement plus évident celui-là est négligé. Durant une seconde, Zoile pense prévenir Muelle, mais elle ne le fait pas. Zoile est ravie de cette balade sous la pluie, alors pourquoi l'écouter ? Muelle n'a qu'à voir les abri. Si Muelle fonce à travers les rues, ne s'amusant pas du tout, Zoile, elle, gambade allègrement et sautillant même dans les flaques d'eau qui se forment, nullement agressée par les gouttes. Il pleut averse et les flaques sont de plus en plus profondes. En remarquant une belle flaque, elle met un peu de distance entre elle et Muelle, puis y saute à pieds joints, éclaboussant tout autour d'elle, mouillant sa robe, mais la pluie en faisait autant. Elle se remet en route, courant un peu pour rattraper son mentor, avec un gloussement de plaisir.

- Muelle, on a jusqu'à la tombée de la nuit pour aller faire notre livraison, je pourrais pas profiter un peu de la pluie ? Alors, mieux, va voir le client, moi je vais jouer sous la pluie, on se rejoint là-bas plus tard, d'accord ? interroge Zoile, en ralentissant considérablement le pas, comme si elle s'attendait à ce que Muelle soit d'accord.

Mais elle l'espérait. Elle avait 15 ans, non ? Elle était une jeune femme, plus une gamine maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Rhys
Humain
avatar

Nombre de messages : 98
Âge : 26
Date d'inscription : 15/02/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La chasse au gros gibier...   Ven 6 Mar 2015 - 2:07

[Pnj : Nymaël]


...Nymaël fréquentait peu ce genre d'établissements. Non pas qu'il ne les appréciât pas, au contraire - il aimait y laisser traîner ses oreilles pendant de heures : c'est fou ce que les gens pouvaient dire lorsqu'ils étaient persuadés de ne pas être écoutés - mais ce genre d'ambiance était peu propice à la vigilance. Or on ne mène pas son genre de vie sans se faire quelques ennemis. Il était serein, néanmoins, comme à l'accoutumée. Ou du moins c'est ce qu'il montrait : serein, souriant... et attentif. Ce qui aurait mis la puce à l'oreille de n'importe qui le connaissant un minimum. Sembler détaché, c'était l'essence même de ce qu'il était. Il irait même jusqu'à dire que c'était probablement ce qui faisait qu'il était encore en vie. Or il n'était très explicitement pas détaché du tout.

...Il n'était venu que parce que Rhys était appelé ailleurs, et parce que celui-ci faisait entièrement confiance au jugement de l'elfe pour refuser ou non la mission. Et en parlant de mission, tout semblait indiquer que celle-ci était une arnaque comme on en faisait plus. Pour commencer, le client avait tout du clochard, même l'odeur. Certes, on leur avait garanti qu'il était en mesure de payer, mais tout de même... Ensuite, c'était un assassinat. Or les Sans-Couleurs ne faisaient pas trop dans l'assassinat. Pour ça, il y avait les assassins, et en général, ils n'aimaient pas trop qu'on marche sur leur plates-bandes. Il faudrait graisser quelques pattes pour faire passer la pilule, mais ça, à la limite... Puis, il y avait la cible. Une femme corpulente et forte en gueule, par définition, ce n'était pas vraiment discret. Or Nymaël n'en avait pas entendu parler. Et s'il y avait bien quelque chose dont Nymaël se targuait, c'était d'être au courant de tout, et d'absolument tout, ce qui se passait à Thaar. Enfin, et pas des moindres, l'instinct de l'elfe lui hurlait que quelque chose, dans tout cette histoire, ne tournait pas rond. Et son instinct se trompait rarement. En bref, tout semblait pointer vers un refus catégorique.

...Et pourtant, Nymaël était sur le point d'accepter. Comme si son âme de conteur avait senti que cette histoire là devait être digne d'être contée, et aussi parce que son insatiable curiosité - et sa fierté, aussi, un peu - était piquée par cette femme dont il n'avait pas entendu parler. Il voulait connaître le fin mot de toute cette embrouille, et espérait en tirer quelques chansons dans le pire des cas, et dans le meilleur, un volume qui parlerait d'envoûtements, de trahisons, de cruauté. Il y avait du profit et de la renommée qui se perdaient, à laisser filer une telle histoire. S'il ne s'en chargeait pas, quelqu'un d'autre le ferait. Ou peut-être pas, et Nymaël ne savait pas vraiment ce qui était pire. Et s'il s'avérait que l'humain ne pouvait, en fin de compte, effectivement pas régler leurs honoraires, l'elfe dédommagerait Rhys de sa poche

...- Fort bien, fit-il, nous acceptons. Mais que cela soit clair : il s'agit là d'une exception. Nous ne faisons généralement pas dans l'assassinat. Mais vous semblez désespéré, et votre cause est juste, alors pour cette fois, ça ira. Nous vous ferons savoir lorsque, de la tâche, nous nous serons acquittés. Oh, guère d'inquiétudes, vieillard, nous saurons vous trouver.

...Il se leva, toujours attentif à ce qui l'entourait, mais concentré sur le vieillard. Il n'y avait plus grand chose à dire de plus, et l'ambiance le rendait de plus en plus nerveux. Il était temps de partir. La main posée sur les volutes de sa rapière, il ajouta :

...- Sachez, néanmoins, que cela pourrait prendre un certain temps. Et sur ce, mon bon seigneur... bon vent.

...Il se fendit d'une révérence gracieuse, comme si le vieillard n'était pas aveugle, et quitta les lieux, peut-être un peu plus précipitamment qu'il ne l'aurait souhaité.

...Il pleuvait lorsqu'il gagna la rue. Il comptait passer par le marché non loin avant de rentrer, mais il semblerait que le ciel en avait décidé autrement. Il prit donc la direction de la maison, plus attentif à ce qui était susceptible de le suivre qu'à ce qui se trouvait devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Finnegan Sidhe
Humain
avatar

Nombre de messages : 117
Âge : 27
Date d'inscription : 13/04/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La chasse au gros gibier...   Jeu 12 Mar 2015 - 23:16

[pnj: Solinger]

- Il n’a pas posé beaucoup de question… s’étonna l’homme qui était affalé sur la banquette voisinant le mendiant, lorsque l’elfe fut sorti.

Le vieillard s’adossa à sa chaise, toute tension nerveuse l’abandonnant. S’il avait paru fébrile un instant plus tôt, sa physionomie donnait une impression de profonde satisfaction.

- C’est un elfe… Son espèce ne témoigne pas sa méfiance sans raison.
- Il a pourtant remarqué qu’il est inhabituel de commanditer un assassinat chez les Sans-Couleurs… fit le compagnon du voisin, un troisième.

Les deux hommes n’affichait pas le même laissé aller que leur ainé. Pourtant il était évident qu’ils avaient vagabondé sur les routes depuis un bon moment. Leur mise portait les signes de la négligence. Des mercenaires.

- On désigne une cible à un assassin.
- Cette sorcière doit d’abord être identifiée et nous ignorons où la trouver. C’est une attribution pour leur type de service.
- D’autre part, elle aurait pu se méfier d’un assassin…
- Elle? Pas du tout, c’est une créature faible et malade, persuadé qu’on ne lui donnera jamais assez d’importance pour la traquer.
- Père, est-ce que l’elfe ne risque pas, en cherchant à l’identifier, de réaliser que vous avez mentit?
- C’est une sorcière… articula le vieillard d’un timbre tranchant tout en se redressant dans sa vindicte.
- C’est une sorcière, convint l’homme d’un air entendu.

Revenir en haut Aller en bas
Muelle Daee
Humain
avatar

Nombre de messages : 55
Âge : 33
Date d'inscription : 05/10/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 33ans (né en 975)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: La chasse au gros gibier...   Ven 13 Mar 2015 - 1:09


Devant Nymael, se trouvait 2 silhouettes détrempées.

Féminine. L’une était haute, l’autre petite. L’une respirait la gaieté, l’autre ne respirait pas du tout… Le temps de remonter la ville, la respiration de Muelle s’était faite sifflante. La pluie qui tombait avec insistance lui instillait un lent poison qui sapait sa résistance. L’humidité ne lui était pas favorable. L’urgence de sa course lui coutait un effort qui puisait profondément dans ses réserves. Elle manquait de souffle.

Zoile avait 15ans. Elle était à un âge où les adolescent mettent en doute l’obéissance qu’ils doivent à leurs aînés. C’était précisément la raison pour laquelle Muelle veillait à conserver toute son influence. La gamine ne se faisait pas prier pour suivre ses conseils mais elle répondait beaucoup trop facilement à Lufotu.

Muelle accepta la requête de son apprentie d’un geste. Autant épargner son souffle. Qu’elle reste dehors. Qu’elle s’imbibe. Qu’elle prenne tout son content de pluie. Elle ne serait qu’à une porte de distance… Elle n’y gagnerait que quelques minutes et cette grisante impression d’avoir gagné sa liberté. La métisse fit volte-face, des bouteilles s’entrechoquant faiblement dans son grand sac, et tambourina à une porte.

- C’est une livraison pour Maitre Nymael…
annonça-t-elle d’une voix enrouée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chasse au gros gibier...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chasse au gros gibier...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Olofin [Chasseur de gros gibier]
» Mission Rang B : A la chasse au gros gibier ! [Feat. Samui Kakeshuou Vs Hyô Rena & Kamejirô ]
» La Grotte du Chasseur
» CIVET DE SANGLIER ET SALADE DE RIMES
» 01.01/30.C.Jérusalem - Chasse au gros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: