AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De l'or pour les braves [Alvaro & Sarina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oschide d'Anoszia
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 477
Âge : 25
Date d'inscription : 10/02/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 (Mort)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: De l'or pour les braves [Alvaro & Sarina]   Ven 13 Mar 2015 - 16:35

DE L'OR POUR LES BRAVES




Gerald d'Ernolss
Gerald ouvrait péniblement ses yeux lorsqu’on vint le réveiller. Du fond de sa cabine douillette qu’il avait fait aménager spécialement pour le voyage, il remettait ses habits qui reflétaient tous les fastes et la richesse du Langecins. Lorsqu’il sortit au grand air sur le pont principale, il aperçut alors la grande cité d’Ysari qui s’étalait sur tout le long de l’Olienne comme si ses bâtisseurs n’avaient jamais souhaité s’en éloigner. Gerald affichait un visage serein, quoiqu’encore endormi. Le principale était que leur trajet ne s’était fait sans encombres malgré les tensions politiques qui sévissaient dans la péninsule. Ils avaient filé droit sur Ysari en prenant soin de ne jamais trop se rapprocher des côtes. Aucunes armoiries n’avaient été dressées sur son bâtiment, et ils ne durent passer que pour des marchands estréventins ayant réussi à franchir et passer outre la surveillance des Langecins pour ramener des précieux épices. En réalité, la cargaison était tout autre.

Lorsque la galère arriva dans le port de la grande cité, aucune patrouille ne vint les escorter jusqu’à leur emplacement pour appareiller. Si seulement ils avaient su ! Le capitaine Gerald fit une fois de plus passer les ordres pour que les hommes restent à bord et n’aillent pas fanfaronner dans les tavernes du port. Le regard animé par une certaine excitation quant à la raison de sa mission confiée par le nouveau duc de Langehack, Gerald descendait avec juste un seul homme pour l’accompagner jusqu’à la résidence baronniale. L’on disait déjà que l’épouse du baron d’Arcani avait accouché de beaux enfants et Gerald se réjouit à l’idée de pouvoir le voir de ses yeux pour le rapporter à son duc.

Ils se présentèrent ainsi au guet à la tombée de la nuit. Emmitouflés dans des manteaux sombres qui masquaient leurs rangs, Gerald enleva sa capuche afin de mieux apercevoir les gardes qui tenaient la porte.

-Que l’on m’amène à votre seigneur, j’ai à m’entretenir avec lui de toute urgence.

-Qui le demande ? Lança l’un des rustauds un peu surpris.

-Cela n’importe peu, dites seulement à votre suzerain que le dragon de Langehack souhaite s’acquitter de sa dette. Nous patienterons ici en attendant.

Le garde qui avait répondu fronça les sourcils. S’apercevant que les deux hommes qui lui faisaient face n’étaient peut-être pas des vulgaires mendiants où ivrognes de tavernes, il envoya l’un de ses subalternes quérir le baron. L’homme qui accompagnait Gerald le prit alors à part, afin d’éviter que les gardes ne l’entendent.

-Etait-il prudent de dévoiler notre provenance, père ?

-Fais-moi confiance, Oswald, au mieux le baron comprendra, au pire, la curiosité le forcera à venir nous voir.

-Je l’espère…
Revenir en haut Aller en bas
Alvaro d'Arcani
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Âge : 21
Date d'inscription : 16/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: De l'or pour les braves [Alvaro & Sarina]   Sam 14 Mar 2015 - 8:31

Depuis qu'il était rentré, Alvaro avait eu nombres de choses à faire, tout d'abord, il avait du payer ses hommes, et cela n'avait pas été chose facile, pour la simple et bonne raison que la guerre leur avait tout de même coûté cher. Il ne fallait pas parler de l'intendance qui avait été mis en place, ni même de tous les moyens qui avaient été levés pour s'assurer d'une parfaite victoire. Si le Baron avait autorisé ses hommes à dépouiller les morts d'effets dont ils n'auraient plus besoin dans l'au-delà, il avait tout de même du payer ses hommes. Les coffres d'Ysari n'était pas vide, et ils se rempliraient encore, mais la guerre n'avaient pas aidée à les remplir, et le Baron allait devoir trouver d'autres solutions. Aussi, il avait dut tenir conseil avec ses conseillers réunis tous ensemble pour faire progresser Ysari. Les tensions politiques qui se jouaient dans la péninsule n'étaient pas toujours pour faciliter le commerce, mais pour le moment, la baronnie faisait profil bas et se contentait de suivre des yeux le combat que se livraient en silence d'un côté ce que l'on appelait le Royaume du Soltaar, dont Ysari faisait parti, et de l'autre, le parti Velteroc mené par un meneur du même nom: Nimnio de Velteroc. Alvaro avait profité aussi de voir jusqu'où les défenses d'ysari avaient été poussés. Renforcement de certains pans de murs, mise en place d'engins de sièges, et fabrication ininterrompue d'armes. Depuis, le Baron avait fait ralentir tout ce genre de préparatif puisque la guerre n'était plus vraiment d'actualité.

Les journées bien replies du Baron l'obligeait à rester lever tard certaines fois. Mais pour une fois, il avait pu profiter de la journée pour faire ce qu'il avait à faire, et il avait terminé son travail si l'on pouvait dire. Pourtant, il errait encore dans le palais à la recherche d'idées pour renforcer son domaine et ses positions. Le bruit de ses pas était le seul bruit qui venait troubler le silence avec le flamboiement des torches par endroit. Quelques hommes de la garde du Baron erraient eux aussi. La garde d'élite du Baron avait prouvé qu'elle savait se battre lors de la guerre, et leur entraînement plus qu'intensif avait produit des résultats, notamment sur le jeune fils de Marsili qui avait énormément progressé et qui se trouvait en mesure de pouvoir tenir tête aux chevaliers du baron. Si le ciel semblait orageux par endroits il n'était pas dépourvu de certaines éclaircies, ce qui signifiaient que tout n'était pas noir pour la baronnie. Alors que le Baron se trouvait dans son salon à boire un peu et à penser sans penser, un homme fut introduit. L'un de ses gardes. Le Baron lui fit signe de parler:

-Un homme souhaite vous voir. Il dit que le dragon du Langecin souhaite s'acquitter d'une, euh...Une dette oui.

A cette heure? Au début, le Baron crut bine à une mauvaise blague, mais les mots qui suivirent le firent rapidement réagir. Si certains n'auraient pas compris, le dragon du Langecin n'était autre que le duc de Langehack, autant dire, Oshide, fils d'Arichis. Ainsi, l'Anoszia n'avait pas oublié Ysari... Le baron fit signe aux soldats qu'il arrivait et sortit du salon. Il ne tarda pas à revêtir une cape chaude, et ceignit son épée avant de sortir du château. La cour était étrangement vide, bon, d'un certain côté, on n'était au début de la nuit, les gens préférait rentré. Les gardes postés à la poterne discutaient entre eux de la façon dont ils devaient agir, mais l'arrivée du baron résolut le problème rapidement. Il ordonna d'ouvrir les portes, et ce fut deux individus couverts de pied en cap de manteaux noirs. Ils avaient joué sur la discrétion, donc, autant dire qu'ils avaient quelque chose d'important à annoncer au baron. Alvaro les salua poliment:

-Messieurs, je vous souhaite la bienvenue à Ysari. Si je puis me permettre, un entretien en pleine nuit est un drôle de moment pour me parler, mais je vous propose de discuter de tout cela à l'intérieur où nous serons plus à l'aise pour palabrer.

Le Baron les fit rentrer dans sa vaste demeure et les conduisit au salon où il se trouvait il y a peu. Il les invita à s'asseoir et leur servit une coupe à tous deux puis à lui-même. C'était plus une marque de respect qu'un souci de xavoir s'ils avaient soif...On offrait toujours à boire aux invités, soit pour qu'ils se rafraîchisse le gosier, soit pour les empoisonner, mais en l’occurrence, le Baron n'avait nullement l'intention de les empoisonner. Il finit par annoncer avant même d'avoir bu une goutte du liquide rouge aux senteurs parfumés:

- Fort bien, à présent que nous sommes seul, et installés confortablement, pourrais-ja apprendre l'objet de votre visite? Il y à quelques temps que je n'ai pas eu de nouvelles du dragon.
Revenir en haut Aller en bas
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 142
Âge : 26
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: De l'or pour les braves [Alvaro & Sarina]   Lun 16 Mar 2015 - 3:53


Depuis son retour en notre domaine,  mon époux ne passait pas toutes ses nuits auprès de moi,  dut au nombreuses choses qui tournaient dans sa tête... Le besoin de faire avancer l'Ysari semblait accaparé ses songes,  que ce soit lorsqu'il appliquait des solutions mûrement réfléchi pour le bien du peuple ou dirigeait les réunions du conseil. Je ne pouvais qu'apprécier ces efforts, mais est-ce que cela empiéter sur notre vie de couple ? Certainement dans la mesure où on avait un rôle a tenir auprès de nos citoyens. Je me sentais ravie de partager des moments avec lui,  l'odeur de sa peau contre le mien m'avait manqué etc. Je me réveilla au milieu de la soirée,  les bruits se faisaient moindres en ces heures de repos,  mes servantes dormaient à l'intérieur de leur lit. J'aimais profiter de cette tranquillité nocturne où je réfléchissais à ce que je ferais demain,  car demain était un autre jour. Je me leva en allant me rafraîchir le visage,  je décida de marcher un peu dans les couloirs afin de chercher mon époux.

Je mis une robe de chambre en soie par dessus ma robe de nuit, puis me rendit vers le lieu de réflexion de celui-ci. Je rencontra le soldat qui m'informa d'une visite tardive, en quelques sortes une promesse tenu par le dragon du langecin. Intriguée,  je changea de direction vers la pièce où se tenait un échange entre l'émissaire de l'Anoszia et le baron d'Ysari. Devais-je me joindre à leur conversation ou les laisser poursuivre celle-ci ? J'aurais pu me contenter de rebrousser chemin. Hélas,  a trop travaillé on négligeait le sommeil réparateur. Ma chevelure tombait en légèreté sur mes épaules lorsque je n'avança vers eux,  l'air détendue je prononça ces mots.

- Vous devez être l'émissaire du dragon du langecin et toi,  tu travailles beaucoup trop Alvaro. Je remarque que tu te couche tard ses derniers jours.

- Pourrais-je savoir le motif de votre visite tardive et nom ? Je me nomme Sarina de Feoda,  épouse du baron qui a du vous recevoir comme il le fait fort bien.


Dis j'en parlant d'une voix posée aux deux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Oschide d'Anoszia
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 477
Âge : 25
Date d'inscription : 10/02/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 (Mort)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De l'or pour les braves [Alvaro & Sarina]   Lun 16 Mar 2015 - 14:19


Gerald d'Ernolss
Comme il l’avait prévu, le baron d’Ysari vint les appeler pour le rejoindre. Lui et son fils traversèrent dès lors une grande place forte, pour enfin arriver dans le cœur du château. Une fois à l’intérieur, Gerald et son fils enlevèrent leurs longues capuches et délaissèrent leurs manteaux. Les vagabonds mystérieux laissèrent ainsi la place aux deux nobles Langecins affublés de somptueux et riches habits. Ils découvrirent le jeune baron, qui ne devait avoir qu’une vingtaine d’années à tout casser. Le regard noble et la prestance princière, il fallait dire que sa réputation le précédait déjà. Gerald s’inclina respectueusement après que le baron ait professé ne plus avoir eu de nouvelles du dragon depuis un certain temps. Gerald esquissa alors un sourire en sa direction et prit place sur l’un des nombreux divans qui servaient pour le salon.

-Votre grâce, veuillez nous pardonnez cette visite impromptue en plein milieu de la nuit, mais nous ne pouvions prendre le risque d’arriver et de nous présenter en pleine journée. Les yeux et les oreilles de... la jeune estréventine peuvent être partout, et étant donné les tensions qui sévissent, nous avons jugé bon de ne pas vous mettre en péril en recevant les "ennemis" du "grand Soltaar".

Il y avait une touche d’ironie lorsqu’il aborda le grand Soltaar qui venait de naître de nulle part. Néanmoins, il avait été plus judicieux de ne pas faire d’arrivée triomphale dans la ville vu les tensions qui étaient nées depuis la libération du dragon d’Ydril. Gerald savait qu’Ysari était surveillé et son sens de la diplomatie l’avait ainsi empêché de commettre l’irréparable. Aussitôt qu’il eut terminé de parler, une jeune femme aux yeux empli de fatigue fit son apparition. Gerald et son fils se levèrent pour la saluer puisqu’il en conclut assez rapidement qu’elle ne pouvait être que la baronne Sarina de Feoda.

-Votre grâce, c’est un plaisir de pouvoir vous rencontrer. Son altesse le duc Oschide d’Anoszia vous félicite d’ailleurs pour vos enfants et il prie déjà Néera pour qu’elle leur accorde la force et l’honneur de leur père, ainsi que la douceur et la bonté de leur mère. Puisse Néera veiller sur eux. Dit-il avec un sourire courtois. Mais pour revenir sur votre question quant à l’objet de notre visite et sur nos noms, sachez que je suis Gerald d’Ernolss, navigateur et diplomate de leurs altesses Oschide d’Anoszia et Méliane de Lancrais et cet homme à côté de moi est mon fils, Oswald d’Ernolss, qui m’accompagne dans toutes mes pérégrinations. Nous sommes ici pour vous témoigner toute la reconnaissance et l’estime que leurs altesses les ducs de Langehack vous portent.

Il accentua son regard vers le baron.

-Votre intervention dans cette nouvelle guerre d’Ydril, aux côtés de sa famille et de ses alliés, la profondément touché et il souhaite vous dédommager pour cet effort de guerre. Ainsi, le navire par lequel je suis arrivé est rempli de présents et d’or que vous saurez surement apprécier. Par ceci, il voudrait vous témoigner un gage d’amitié entre l’Ysarois et le Langecins, qui ne saurait être défait. Et il espère ainsi que les tensions qui règnent entre le Soltaar et le médian ne pourront entacher cette amitié.

Gerald prit un verre de vin qu’il finit d’une gorgée. Le trajet l’avait fatigué et son discours l’avait asséché.

-En tout cas, sachez que votre positionnement dans cet affrontement vous a donné une très bonne réputation dans le Langecins, et nous ne vous considérons aucunement comme un ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Alvaro d'Arcani
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Âge : 21
Date d'inscription : 16/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: De l'or pour les braves [Alvaro & Sarina]   Lun 16 Mar 2015 - 18:29

Alors même que le baron faisait entrer ces "invités nocturnes", ceux-ci enlevèrent leurs manteaux pour laisser apapraître de riches habits dont la provenance ne faisait plus douter personne. Ils avaient bel et bien l'allure de langecins, bien que les langecins soient des hommes comme tous, leurs modes et leurs coutumes étaient bien différentes du sud, en particulier de celles du nouveau royaume instaurée par l'Estréventine. Les hommes qu'il avait en face de lui avaient plus l'allure de commercants que de combattants, mais il avait appris à voir bien plus loin que le bout de son nez, et ces deux hommes devaient savoir se débrouiller un minimum dans l'art de combattre, le baron n'en doutait pas. Il y avait une petite ressemblance entre les deux personnages que le baron soupçonna vite qu'il ait en face de lui le père et le fils. Alors même que l'homme, le père, répondait à la question d'Alvaro quand à cette visite tardive. En cela, ils avaient agi plus que favorablement, et mieux encore, il évité à Ysari d'autres problèmes. Déjà que celle-ci n'était pas vraiment bien vu par la meneuse du royaume, il ne lui manquait que des prétextes pour accabler encore plus la baronnie. Alvaro le savait, il ne fallait pas sous-estimer Kahina, et encore moins lui désobéir trop souvent, il l'avait bien appris, et ces deux hommes avaient agi de tel sorte qu'il devenait impossible à quiconque de le juger lui et son territoire. Ce fut Sarina qui vint bousculer ces pensées lorsqu'elle arriva, un peu fatiguée, mais bel et bien debout. Elle reprocha à son mari les longues heures de sommeil qu'il perdait, et il sourit alors qu'elle se présentait à ses invités.

Gerald se leva et salua tout comme son fils la baronne. Le fls n'était pas bavard mais son regard prouvait qu'il était aussi capable que son père. Pourtant, en cet instant, c'était Gérald qui félicitait la baronne et ne cessait d'aller de compliments en compliments. ainsi donc, le fils accompagnait le père dans tous ces voyages, c'était le mieux pour apprendre, et Alvaro ne doutait plus quand à la future implication de ce-dernier pour le Langehack. Oshide et Alvaro n'avait beau s'être vu qu'une fois, il n'en demeurait pas moins qu'ils étaient restés en bons termes, et si le Langehack portait Ysari dans leur estime, il fallait dire que cela en était de même. Gérald revint très vite néanmoins sur l'objet de sa visite et lorsqu'il aborda le sujet de son navire, Alvaro en demeura muet. Il se tût, n'esquissa aucun geste qui puisse trahir une quelconque émotion, resta de marbre face à la déclaration. Le Baron fixa Gérald. Il savait une chose, l'Anoszia n'avait pas oublié sa dette, mais mieux encore, il n'avait pas oublié quelque chose que le baron estimait primordiale: Une relation d'amitié entre les deux hommes et leurs terres. Là, et sur ce, le Duc avait frappé fort dans le cœur du Baron, mais pas dans le mauvais sens, bien au contraire. Finalement, après que gerald eut fini en annonçant que le Langecin ne voyait gère Ysari comme une ennemie, Alvaro finit par prendre la parole alors qu'il invitait sa femme à prendre place à côté de lui.

-Je tiens à vous remercier quand aux précautions que vous avez prises. Vous devez le savoir, la baronnie d'Ysari n'est pas vraiment aimée de l'Estréventine depuis les récents affrontements, et c'est bien pourquoi je ne suis pas à ses côtés. Elle à pris tout les nobles du duché, enfin, du royaume, excepté quelques uns, dont moi.

Il n'ajouta pas que cela était loin de le mécontenter. Bien au contraire, il avait le temps nécessaire pour fortifier Ysari, et s'occuper de sa baronnie comme il le devait, mieux encore, il pouvait gérer ces affaires en toute tranquillité et était loin de la cour du Soltaar et de ces intrigues. Il fallait bien l'avouer, il ne le regrettait pas, et il savait qu'il aurait peut-être eu plus de problème en allant las-bas qu'en restant ici. D'un côté, elle l'avait puni, de l'autre, elle lui avait offert une certaine tranquillité.Le baron finit par reprendre néanmoins:

-Quand à Ysari et moi-même, sachez que nous portons nous même une certaine estime au Langehack. Et remerciez le duc pour ses prières. Quand à ses présents, et cet or...C'est un profond gage d'amitié que j'accepte avec joie, et qui nous aidera d'autant plus dans ces temps plutôt troublé je dois le dire. Sachez de même que malgré ces tensions entre le médian le Soltaar, vous n'êtes pas considéré comme des ennemis ici à Ysari et je peux vous l'assurer... Ysari et Langehack sont liés par des liens qui ne sauraient être détruit d'un revers de main. Son altesse le duc Oschide le sait sans doute, mais rappelez-le lui, et si nos deux territoires se situent dans des camps bien différends, qu'il sache que notre amitié reste la même et que cette guerre ne la détruira pas. Soyez-en certains.

Il était vrai que la guerre ne faisait pas toujours des amis, mais pour l'heure c'était différend. Si il était bien vu dans le Langehack, il fallait avouer que depuis qu'ysari avait porté la cause des Anoszia et qu'elle en était sortie victorieuse, le peuple d'Ysari avait repris confiance et mieux encore, il s'était senti affermi et confiant quand à son allié. Les Anoszia avaient clairement montré qu'ils étaient capables de diriger et de se battre, et mieux encore, ils n'oubliaient pas leurs alliés. Marsili aurait été content d'avoir des nouvelles d'un homme qu'il avait peut-être vu grandi et qui se trouvait être maintenant duc d'un duché plutôt fort. Finalement, le baron reprit:

-Vous devez le savoir néanmoins, j’espère de tout cœur que cette guerre prendra fin très vite et que nos partis arriveront à un compromis qui permettra au deux camp d'obtenir ce qu'ils veulent sans effusion de sang. Cela nous permettrait de nous rapproche et d'unir notre territoire contre les différentes menaces qui viennent de l'extérieur, comme ces maudits Drows par exemple. Il va bine falloir que l'on se tourne vers ce problème car je crains fort sinon que la race humaine ne soit amené à être détruite. Continuons à nous entre tuer, et bientôt, il n'y aura plus aucun humain pour montrer sur le trône de ce territoire. Non, il n'y aura que des drows. Et puis, vous devez le savoir, la guerre nuis au commerce, combien de marchands recevons nous et qui nous déclarent que les ventes ont baissés, que le commerce devient plus difficile dans la Péninsule. Je ne peux sinon que vous remercier des présents que vous avez bien voulu apporter jusqu'à ma modeste personne, sachez qu'ils seront utiliser avec sagesse et intelligence. Souhaiteriez-vous peut-être de quoi vous restaurer correctement après ce long voyage qui n'à pas toujours du être facile?

C'était une invitation à rester parler un peu, autour d'un repas que les deux hommes pourraient apprécier, car en mer, beaucoup le savait, la nourriture n'était pas toujours des meilleures. Ils avaient le choix, et peut-être étaient-ils plus pressés de rentrer que de rester, et il ne pourrait que les comprendre. Alvaro regarda sa femme qui observait l'échange et peut-être attendait de pouvoir s'exprimer elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 142
Âge : 26
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: De l'or pour les braves [Alvaro & Sarina]   Ven 20 Mar 2015 - 0:50


- Je vous remercie pour vos compliments vous et le dragon du langecin,  cela montre a quel point vous savez être reconnaissant du soutien qu'on a pu vous apporter.

- Je vous propose de passer la nuit dans notre demeure cette nuit,  on vous préparera deux chambres tout en conservant l'anonymat sur votre identité si vous le désirez. Vous avez peut-être réserver vos chambres dans une auberge en ville ?

Dis j'en étant reconnaissante du présent du duc langecin.

Je me presentais devant le seigneur d'Ernloss sous une mine un peu fatigué,  quoique présentable à cette heure-ci.  Je rejoignis la conversation de messire d'Ernloss et mon époux savamment,  point besoin de dire grand choses pour y parvenir en vue des circonstances intimistes dirons-nous. Je comprends tous à fais les raisons de la visite et la façon qu'il a jugeait utile de prendre afin de venir jusqu'ici. On ne savait pas ce que donnait le ton de la négociation entre eux,  ni même quelle décision a été prise au terme de leur débat fort animé me semblait-il. Je ne nourrissais pas de griefs envers le duc et la duchesse,  mais cette négociation devenait presque interminable. Il y avait bien des moyens de trouver un terrain d'entente,  de maintenir un dialogue cordiale avec autrui sans recourir aux armes. Pourquoi fallait-il que ça tourne en confrontation ? Certains membres de la noblesse aimait affirmer leur ascension par un acte de force, autant dire la conduite à un bain de sang et conflit pour les adeptes du combat etc. Je ne connaissais,  ni ne pouvais parler pour ma suzeraine... Cela dit je la pensais suffisamment intelligente et consciencieuse pour parvenir à un résultat acceptable. Du moins, ça ne concernait que ma propre personne d'un point de vue extérieur. Je réfléchissais quelques instants à ce que je dirais, le plus probant serait de rentrer dans le vif du sujet,  éviter de paraitre ingénue et suivre le fil de la conversation.

~ Raconter moi un peu votre expérience de la mer,  il me semble que le langecin à une flotte marchande maritime,  ainsi que de bons marins parmi leurs rangs. C'est un apport supplémentaire que votre fils apprenne de vous. J'espère que mon fils saura profitait de l'enseignement de mon époux, son influence et ses conseils s'il désire suivre sa voie. A moins qu'il devienne un marin d'excellence comme son grand-père maternel. J'espère qu'il sera tracer son chemin vers ce qui lui correspondra le mieux. Qu'en pensez-vous ?

Dis-j'en en faisant la connaissance de nos convives,  je tins la main droite de mon époux.

Revenir en haut Aller en bas
Oschide d'Anoszia
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 477
Âge : 25
Date d'inscription : 10/02/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  29 (Mort)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: De l'or pour les braves [Alvaro & Sarina]   Ven 20 Mar 2015 - 6:43


Gerald d'Ernolss
Le baron venait de lui donner une charge d’informations dont il ne se serait jamais douté d'avoir un jour. Gerald pouvait au moins dire une chose, l’estréventine jouait un drôle de jeu en triant ses alliés sur le volet et en gardant éloigné ceux qu’elle désirait le moins, quelle idée s’indigna le Langecins tout en se triturant la barbe. En venant à Langehack, les Ydrilotes étaient la plupart du temps très silencieux concernant la politique du sud. Mais aujourd’hui, le noble conseiller qu’était Gerald comprit qu’une véritable entente pourrait avoir lieu. Il en eut alors le cœur net lorsque le jeune homme à tête du trône baronnial professa un enthousiasme sincère quant au rapprochement entre le Langecins et l’Ysarois. Les deux ne jouaient pas dans la même cour et Gerald le savait. Mais Gerald savait aussi que trop de monde mettait la baronnie d’Ysari au plus bas de l’échelle péninsulaire. Pourtant, c’était bien Ysari qui avaient défait un comte pour en mettre un autre, ou une autre plus exactement. Gerald s’était renseigné depuis le temps, les nouvelles circulaient vite dans l’Olienne et son petit doigt lui disait que si Ysari était actuellement mise en touche, elle n’en était surement pas moins crainte.

S’ensuivit dès lors l’annonce de l’invasion drow qui avait touché de plein fouet la péninsule et tandis qu’il continuait à boire son verre tout en l’écoutant, le jeune baron en vint à lui proposer une chose qu’il n’aurait pu refuser.

-Avec plaisir messire, et pour…

Il n’eut à peine le temps de poursuivre son idée, et la baronne vint l’interrompre tout en proférant de biens jolies mots qui plurent à l’ami marin. Mais lorsqu’elle évoqua l’idée de rester dormir dans leur beau palais où dans une auberge, Gerald manque de glousser, mais se retint. Après tout, la jeune femme devait ignorer ce qu’une entrevue privée devait vouloir dire. Elle continua ainsi en lui posant des questions sur sa vie de marin et sur la prochaine vie de leurs fils. Gerald eut un air surpris et interrogatif quant à l’annonce de ces questions, mais le plus respectueusement possible il entreprit une réponse courte et précise.

-Ma dame, il me tarderait de vous parler de mes expériences sur mer, et je suis quasiment sûr que votre fils saura briller et exceller dans tous les domaines qu’il entreprendra. Néanmoins, vous devez savoir que mon temps ici est compté et que je ne resterais pas cette nuit. Lorsque votre époux souhaitera me congédier, je regagnerais mon navire et délivrerais les précieuses denrées. Mais une fois déchargée, je repartirais pour le Langecins, nous ne pouvons-nous permettre de passer une nuit dans votre si beau palais où dans vos auberges, comprenez-vous ?

Il mit le verre à sa bouche tout en arborant un joli regard en direction du coup baronnial et poursuivit.

-Et je crois que même si je vous parlais de mes récits d’homme de la mer, vous finiriez tous deux par vous assoupir alors que notre bonne vieille péninsule est en train de brûler.

Il se mit à rire, mais son rire cachait un brin d’ironie qui ne devrait pas manquer de rappeler que la guerre avait été déclaré et que chaque minutes comptaient. Ainsi, il reprit la réponse qu’il avait souhaité faire au seigneur et chef de guerre qui lui faisait face.

-Messire, l’invasion des sombres-elfes en sgardie est une véritable préoccupation du duché de Langehack. Son altesse entreprend déjà de venir en aide à ce si beau pays trop longtemps éventré par des luttes intestines et extérieurs dont lui-même a pris part lors de son capitanat. Il est évident que nous devrions tous œuvrer à nous unir plutôt qu’à nous détruire face à ce fléau, je suis de votre avis. Son ton était dès à présent bien plus grave. Une campagne aura surement lieu dans les ennéades qui suivent pour mettre un terme à cette menace et je crois pouvoir dire que tous les seigneurs seront invités à rejoindre l’ost. Seulement je doute fort que votre si jeune duchesse ait l’envie et surtout l’intérêt à vouloir abandonner ses accusations et ses hommes pour rejoindre l’effort de guerre. Il faut dire que le « Grand Soltaar » est bien loin des réalités pour un Royaume qui se prétend être la nouvelle grande puissance…

On leur avait apporté des plats remplis de bonnes choses, et Gerald s’évertua à faire passer ses bonnes manières avant son appétit qui se voulait vorace.

-Dans tous les cas messire, je ferais part de votre enthousiasme et de votre reconnaissance à mon suzerain et je gage déjà de la bonne entente qui perdurera entre nos deux contrées. Puisse les dieux nous venir en aide et nous apporter réconfort et prospérité pour l’avenir, n’est-ce pas messire ?
Revenir en haut Aller en bas
Alvaro d'Arcani
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 61
Âge : 21
Date d'inscription : 16/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: De l'or pour les braves [Alvaro & Sarina]   Ven 20 Mar 2015 - 14:04

Gerald ne tarda guère à répondre à l'annonce d'un bon repas, mais déjà la baronne l'interrompait. Si Alvaro voyait toujours l'aspect politique et militaire des choses, elle savait détourner les conversations simplement pour en arriver à quelque chose que l'on définissait facilement: La mondanité. Pendant qu'elle posait ses questions, Alvaro quémanda à un l'un de ses subordonnées d'aller chercher de quoi restaurer ses hôtes. Lorsque l'homme revint suivi d'un autre hommes, des plats plein les mains, le fils de gérald ne parla pas, mais son regard n'exprima que de la reconnaissance et surtout, l'envie de goûter à ces plats. Il était vrai qu'un délicieux fumet se répandait dans la pièce et que le baron, bien qu'il avait déjà manger, se serait bien servi à nouveau de ces plats délicieux. Finalement, le capitaine répliqua à Sarina qu'il aurait bien envie de lui raconter ses récits, ses exploits, et il fallait dire que la mer était un endroit où même les hommes les plus petits vivaient des aventures aussi grande que leurs supérieurs, c'est pourquoi la mer avait attiré beaucoup, mais aussi qu'Alvaro avait une haute considération des marins, qu'ils soient simple matelots ou grands capitaines. Le baron hocha positivement de la tête lorsque l'homme refusa l'invitation de la baronne à rester ici pour la nuit. Moins il resterait, moins ils risqueraient de se faire découvrir, il fallait que tout cela ne se sache pas, et le baron allait prendre les mesures nécessaires. Pendant que Géral continuait, il fit appeler le capitaine de sa garde personnelle et lui demanda de préparer des carrioles, et que seule la garde personnelle du baron les accompagneraient. Finalement, Gérald aborda un autre sujet.

La réponse qu'apporta Gerald était en accord avec celle du baron, et les paroles qu'il prononça était pleine de promesse vers un avenir future, mais cela risquait aussi de provoquer certaines réactions inattendu de la part de divers nobles. Une campagne dans le nord pour repousser les sombres-elfes étaient bien sûr nécessaire. Plus que nécessaire, elle était essentielle, elle permettrait d'une part la libération du royaume de la péninsule, un royaume certes qui était devenu plus fictif qu'autre chose puisque cette même péninsule était divisé en plusieurs royaumes, enfin, actuellement en deux grandes puissances qui se fixaient du regard en attendant de voir qui ferait le premier pas, mais cette situation stupide permettraient aussi aux Drows de continuer leur avancée vers la victoire et la domination du royaume humain. Bientôt, les grand de ce monde ne posséderaient que des titres creux et vide de sens puisqu'ils n'auraient plus rien. A quoi servait les titres sans terre et sans gens à diriger? A rien, absolument à rien. Le baron hocha là aussi la tête pour montrer qu'il était en accord avec le capitaine quand à ce qu'allait faire la duchesse, c'est à dire à peu près rien, puisque ses intérêts à elle n'étaient pas dans le nord, et elle avait eu le mérite de ne pas vraiment le cacher, mais d'un côté, peut-être surprendrait-elle tout le monde en s'engageant la première dans cette campagne, mais le baron était sûr d'une chose, tant que nimnio ne le ferait pas lui aussi, elle ne bougerait pas, l'inverse était vrai aussi. Finalement, le baron répondit:

-Je suis tout à fait d'accord avec vous, puisse les dieux venir nous aider, et espérons-le, puissent-ils nous aider à retrouver la paix et la prospérité. Je suis tout à fait d'accord. Puis, à l'adresse de sa femme, Sarina, je pense que tu devrais aller te reposer, je vais raccompagner ces deux hommes, après qu'ils se soient restaurés, mais je pense qu'il est temps. D'autant que deux enfants t'attendent. Quand à moi, je me charge de nos invités.

Il attendit la réponse de sa femme qui pouvait refuser, mais il le voyait bien, elle était fatiguée, et demain serait aussi dur, alors autant qu'elle ne perde pas trop de son sommeil. Alvaro avait en plus, encore à faire avec les deux hommes, bien qu'il ne reste que très peu de détails à régler. il invita Gérald qui avait été aussi courtois que son fils, à manger et à se restaurer. Il y avait à boire te à manger à la table du baron pour tous ceux qui étaient ses amis et pour ceux qui s’intéressait un tant soit peu à Ysari. Si la baronnie n'était ni la plus forte, ni la plus puissante que ce soit dans le domaine militaire, ou commerciale, elle commençait à s'affirmer. Et le Baron comptait aller encore plus loin et pousser le commerce de la baronnie jusqu'aux extrémités de la terre comme disaient certains.

-Messieurs, par la suite, nous irons débarquer la cargaison de votre navire, et vous repartirez le plus vite possible avant l'aube. Cela nous permettra d'éviter les problèmes, et les yeux trop indiscrets. Mais prenez d'abord le temps de manger un peu, les voyages en mers sont éprouvant, et un homme fort le ventre plein vaut mieux qu'un homme fort le ventre vide.
Revenir en haut Aller en bas
Sarina de Feoda
Humain
avatar

Féminin
Nombre de messages : 142
Âge : 26
Date d'inscription : 24/06/2013

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: De l'or pour les braves [Alvaro & Sarina]   Mer 25 Mar 2015 - 1:06

- Je vais suivre ton conseil,  mais rejoins moi au plus vite. Nos enfants auront envie de voir leurs pères au réveil.

- J'ai été ravie de discuter avec vous,  espérons qu'en des circonstances propices on pourra mieux faire connaissance. Vous passerez mon remerciement à votre suzerain dès votre retour en terre langecine.

Dis-j'en répondant à mon époux d'un ton doux,  je lui donna un tendre baiser sur ses lèvres. Je souhaitais un bon retour à nos nobles visiteurs langecins.

Je comprenais que mon époux avait suivi son instinct,  et celui-ci ne le trompait pas. Vraisemblablement,  le duc langecin était un homme honorable en qui on pouvait croire. D'après mon constatation personnel,  car je ne savais presque rien sur le dragon langecin,  natif de la noble maison d'Anoszia. A cette heure, je pensais plus a me reposer et être en forme le lendemain,  plutôt que maintenir une conversation avec nos convives.  Si je me lançais dans la mondanités au milieu de la nuit,  c'est que la fatigue prenait le dessus sur ma capacité à passer une nuit blanche : j'aurais pu le faire,  mais mon rôle de maman me prenait du temps. Le bon côté du retour du baron me permettait de me consacrer a l'éducation de nos enfants et le peuple ysarain,  ce dont il avait besoin ! A croire que ma bienveillance et bonté faisait de moi une baronne appréciée des miens, du moins ne concernait que mon point de vue. Je me rendis dans nos appartements à pas léger, je sortis de la pièce en prenant une bougie lorsque je me retourna pour entendre leur réponse. Alvaro savait recevoir ses invités,  ainsi un festin tardif leurs donneront des forces pour le voyage en mer.

- Ne tarde pas trop s'il te plaît,  je sais que tu peux tenir plusieurs nuits comme ça,  mais ne néglige pas ton sommeil.

Dis-j'en lui rappelant de ne pas présumé de ces forces.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'or pour les braves [Alvaro & Sarina]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'or pour les braves [Alvaro & Sarina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De l'or pour les braves [Alvaro & Sarina]
» Pas de repos pour les braves [Membres de Lamia Scale]
» Pas de repos pour les braves | Gwendoline Mirena [Terminé]
» L'aigle et l'aspic [Alvaro & Sarina PV]
» Sasuke Sarutobi est ici pour vous sauver, braves gens ! [TERMINADO !!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché de Soltariel :: Baronnie d'Ysari-
Sauter vers: