AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand les grandes-oreilles comptent les pièces (Nienna Ancalímon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anya Lorelei
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 8
Âge : 21
Date d'inscription : 21/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  63 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Quand les grandes-oreilles comptent les pièces (Nienna Ancalímon)   Sam 28 Mar 2015 - 17:47

Quand on parle de ce lever du mauvais pied, ce matin serait bien un bon exemple.C'était à peine si Anya arrivait a se rappeler de la soirée d'avant, tout était noir dans sa mémoire. Ce qui n'est pas flou, par contre, est le mal de tête qu'elle avait ressentit en se réveillant dans un coin derrière une taverne. Comme s'il y avait trente personnes qui criaient tous dans ses oreilles en même temps. S'en était insupportable. La jeune femme se releva avec difficulté, encore étourdit de la soirée qui devait être vraiment mouvementée. Elle regarda ses vêtements et soupira, sa chemise était tachée de sang et pas le sien en plus de cela : elle n'avait remarqué aucune blessure sur elle, enfin, aucune blessure sérieuse. Peut-être quelque bleus, mais rien de plus. Pour ajouter à tout cela, ses vêtements étaient sales de la boue, dormir a terre derrière une taverne n'était pas ce qu'il y avait de plus propre. Oh, la belle chemise blanche en plus !


Elle prit quelque instant pour essayer de se remettre sur pied, attendre que sa tête ne tourne plus, ou plutôt que les murs autour arrête de tourner, avant de se diriger vers la taverne. Elle aimait bien cet endroit, pas trop sale, pas trop en désordre, bien placé dans la ville, cette taverne était plutôt sympathique. Les gens qu'on y trouve ? Un peu moins. Pas qu'ils vont vous assassiner aussitôt que vous y mettez les pieds, loin de là. Disons plutôt que vous ne serrez pas accueillit chaleureusement, à moins, bien entendue, que vous veniez pour chercher à engagé un mercenaire. C'était l'un des endroits les plus connus pour les retrouver. C'était surtout pour cela qu'elle y traînait. Malheureusement pour elle, les derniers jours avaient été très calmes, les contrats se faisaient plus rare. Elle était prête d'accepter n'importe quoi, tant que l'argent serait au rendez-vous. Ça ne s'annonçait pas si bien, il y avait pratiquement personne dans la taverne. Il semblerait que ce serait une autre journée à se tourner les pouces.


Elle fit un rapide signe de la main pour saluer le tavernier, maintenant une habituée des alentours depuis longtemps, elle le connaissait bien et celui-ci lui rendu sont salut. Cherchant rapidement du regard, elle compta au moins six personnes dans les alentours. Sauf le tavernier, c'était probablement tous des mercenaires. La compétition sera difficile si quelqu'un viendrait pour embaucher. Anya remonta rapidement dans la chambre qu'elle avait louée pour quelque soirée, et ramassa ses affaires. À en juger par le montant d'argent qu'il lui restait, elle ne pourra pas rester une nuit de plus. Sont autre chemise étant encore plus amoché, elle devra donc ce contenté de garder celle qui montrait des taches de sang. Elle tenta de camoufler la partit la plus visible en retournant le collet, rien à y faire, le sang avait traversé le léger tissu de sa chemise. Peu importe. Elle se rinça le visage avec l'eau tiède qui se trouvait dans un bol et réussit a frotter la saleté qui s'y trouvait à l'aide des couvertures du lit. Ce n'était pas ce qu'il y avait de meilleure comme nettoyage, mais c'était le mieux qu'elle pouvait faire, vu les circonstances. Elle devait surement puer l'alcool à plein nez. Au moins, l'effet du mal de tête se dissipait un peu.


Elle enfila sont plastron en cuir, attacha sa ceinture et descendit s'installer sur une table, éloigner des autres. Une table plutôt propre reculée au fond de la taverne, à côté d'une fenêtre ce qui permettait de respirer de l'air frais. Elle se balança sur sa chaise pour accoter le dossier au mur et mettre ses pieds sur la table. C'était une période de calme, d'attente d'un potentiel employeur, qui lui permettait de mettre ses idées aux claires. Elle s'était bel et bien battue hier, mais la raison de la bagarre restait floue. Le bleu, et la douleur, quelle avait observer sur son poignet droit, pendant qu'elle mettait ses bracelets de cuir, signifiait surement qu'un malheureux avait reçue son poing au visage, le pauvre devait être salement amoché. De plus, ses jointures étaient tachées de sang, et cette fois-ci c'était sont sang. À forcer d'avoir donné des coups, ceux-ci s'étaient un peu ouverts. Rien de bien sérieux, juste que pour manier ses couteaux, elle aura un peu de difficulté avec cette main.


¤¤¤


La jeune femme attendit quelques minutes, puis une heure, et une autre. Quelques personnes étaient venues, mais les autres mercenaires s'étaient pratiquement lancés sur eux pour avoir le travail. C'est à croire que tout le monde commençait à avoir des problèmes d'argent. Cela allait faire bientôt quatre heures qu'elle attendait, elle commença à somnoler un peu, au moment ou des voyageurs rentrèrent dans la taverne. Elle ne leur laissa pas le temps de rentrer bien profondément dans la taverne qu'elle s'élança aussitôt vers eux, au point de marcher sur les tables qui se trouvait dans son chemin pour avancer plus vite. Ce qui ne laissa pas non plus le temps aux deux mercenaires restant de réagir. Ceux-ci étaient restés plutôt surpris d'avoir vu Anya marcher dans leurs assiettes pour atteindre les voyageurs avant eux.



- Bonjour ! Chercher vous à engagé par hasard ? Ne cherchez pas plus loin ! Je suis votre homme...Enfin , votre femme ! Vous comprenez...


Elle leur tendit la main pour la serrer, question de faire des salutations plus officielles.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les grandes-oreilles comptent les pièces (Nienna Ancalímon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lapangel. Le lapin pas crétin [ Fini, à valider)
» Les chroniques du Fennec
» Parade sur les toits [Fiora, Comte] [20/12/41]
» [∞ 1997 ] À l’envers, à l’endroit.
» La Bible des rp's de Lily Olyphant - l'éléphant aux grandes oreilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: