AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenris Nöldorion
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 333
Âge : 30
Date d'inscription : 12/01/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  212 ans (797 années du 10ème cycle)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Dim 29 Mar 2015 - 13:49

Alors qu'il était arrivé depuis plus d'une douzaine de jours, le cavalier reçut enfin ses affaires du front. C'était un matin. On frappa à sa porte mais pas suffisamment fort pour qu'il l'entende. La servante ouvrit malgré l'absence de réponse et se tourna vers le cavalier. Celui-ci se reposait encore la seconde précédente et cligna quelques fois des yeux pour se réveiller.

-Désolé de vous déranger Messire. Mais...

Avant qu'il ait eu le temps de dire quoi que ce soit, deux soldats (de la cavalerie) entrèrent à la suite de la femme, portant une grosse malle. Il la déposèrent dans un coin de la pièce avant de se retourner vers leur camarade en convalescence et de le saluer. Il lisait dans leur regard la satisfaction de voir qu'il se remettait lentement et un certain respect. Sans doute savaient-ils ce qui l'avait mit dans cet état... Les informations circulaient rapidement dans l'armée.

-Allons bon. Je n'ai pas pris de grade aux dernières nouvelles.

Décidément, Fenris n'aimait guère qu'on le mette sur un piédestal. Il demeurait un simple soldat et entendait être salué comme tel. Se levant avec l'aide de la servante, il s'avança vers eux et empoigna leur bras (gauche, puisque le droit était immobilisé) à la manière des frères d'arme. Puis il prit quelques nouvelles du front et de l'armée.

-Nous dirons à ton frère que tu vas bien. C'était un peu notre seconde mission...

-J'imagine que vous n'allez pas repartir dans l'heure. Je vous donnerai un lettre à son attention.

Comment allait-il l'écrire ? C'était un peu la question... Mais son frère serait plus rassuré de lire ses mots plutôt que d'entendre quelques nouvelles données par des intermédiaires peu au fait de son état de santé. Croisant le regard de la servante, celle-ci lui adressa un sourire, répondant à son interrogation silencieuse. Une âme fort charitable.
Après un moment, les soldats prirent congé pour aller se restaurer et se reposer avant leur départ le lendemain. Fenris resta seul avec la femme de maison pour examiner le contenu de la malle. Il y avait là ses vêtements civils, ses armes et son équipement pour le jour où il pourrait reprendre ses entraînements quotidiens et son carnet de voyage. Il choisit une tenue plus confortable et chaude que sa tunique blanche de malade. Il se changea avec l'aide de la servante. Cela faisait une éternité qu'il ne s'était pas habillé en civil. En quittant Malereg, il avait emporté quelques vêtements de sa garde robe avec lui, ne sachant pas réellement quand il pourrait en avoir l'utilité. Il pouvait se féliciter de l'avoir fait à présent. Il était à présent plus élégant qu'il ne l'avait été depuis un siècle.
Installé sur la terrasse, il dicta quelques mots à la femme de maison qu'elle coucha sur un parchemin. Il donnait quelques nouvelles à son frère, le rassurant sur l'amélioration de son état. Il mangeait à présent normalement et dormait bien moins qu'à son arrivée. Pour ajouter un peu de légèreté à son discours, il ajouta même qu'il avait gagné un certain nombre de parties de jeu de plateau. Pour finir, il lui demanda quelques nouvelles du front, côté officiers cette fois, puis il cacheta la lettre en la scellant du sceau des Nöldorion. La servante emporta la missive avec pour tâche de la confier aux soldats.


Quelques heures plus tard, Fenris était assis sur un banc dans le couloir menant à sa chambre. Il était vêtu d'une tunique gris argentée par dessus laquelle il avait enfilé une épaisse veste vert foncé pour lui tenir chaud malgré le temps plus que clément. Il avait retrouvé son allure de noble à l'apparence élégante et soignée qu'il avait dû plus ou moins mettre de côté en entrant dans l'armée, même s'il avait conservé sa prestance. C'était l'après-midi. Il ignorait si la dame d'Ardamir avait prévue de lui rendre visite mais ce n'était pas pour cette raison qu'il était posté dans le couloir. Observant les allers et venues à l'intérieur du palais, il attendait patiemment... Mais quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  477ans (né en 531) - taille : 1m98
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Dim 29 Mar 2015 - 15:26

<< Le fruit ne tombe jamais loin de l'arbre (entre-deux)
<< Le beau dormant (intrigue principale)
(entre-deux) Après la perte d'un être cher >>
(intrigue principale) Un guide mais pas n'importe le quel >>


Printemps - 6e ennéade de Barkios
8e année du XIe Cycle

Après s'être tirée de la plus grande débâcle militaire de l'histoire elfe. Après avoir survécu à une réunion militaire entre Noss, Cité et émissaire des hommes. Après être sorti en un seul morceau d'une chasse à l'elfe organisé par des drows avide de sang. Elle avait bien cru que les problèmes d'intendance et le bon millier de missives qu'elle avait eu à parapher, approuver et contre-signer ces derniers jours allaient avoir sa peau. Avec la re mobilisation des troupes dans le but de reprendre Eraison, les échanges entre les cités s'intensifiaient. D'un autre côté Elieth Faerion lui envoyait régulièrement des nouvelles de ses avancées auprès des Noss avec Ëninril.

Heureusement, depuis deux jours, elle avait pu recommencer à s'entraîner avec les recrues de l'armée du Protectorat. Son armure était toujours en réparation, le temps de refaire correctement toutes les attaches, de remplacer la maille et de reforger les lamelles d'acier tordues... ça serait presque une nouvelle armure en y repensant. Mais en attendant ces cours agrémentés de petites passes d'arme avec le Seigneur Limier Killen lui permettait de se remettre en jambe et de se défouler un peu. Et ce n'était pas la seule chose qui formait une bulle d'air dans son emploi du temps.

Les pas d'Halya le menaient une fois de plus vers la chambre de Fenris. Il avait repris des forces à vue d'oeil depuis leur premier entretien et leurs conversations se faisaient plus longues. Mais cette fois, elle n'eut pas le loisir de frapper à la porte. Assis dans le couloir, un jeune homme en gris et vert sombre semblait attendre quelque chose: Fenris.
A cet instant, Halya comprit très exactement ce que son ami avait voulu dire par "Dame d'Ardamir" la première fois qu'il l'avait vu avec autre chose sur le dos que son armure. La tunique argenté clairement taillée à ses mesures, lui donnait un côté bien plus raffiné tout en rendant sa silhouète taillée pour l'action presque plus impressionnante que lorsqu'elle était guindée par son armure. Avec la santé revenait progressivement sa prestance habituelle ce qui le rendait tout simplement élégant.

-Fenris!

Elle franchit la distance qui les séprarait encore avant de continuer, un sourire au lèvres. Sa robe asymétrique était retenue par une unique manche longue et laissa son bras droit à découvert. La cicatrice sur son avant bras, quoi que toujors très visible, était bien refermée et pouvait maintenant rester à l'air libre.

-Je vois que vos affaires sont arrivées. Quelle élégance. Ajouta-t-elle, scincère sous ses airs taquins.

Mais bien plus que de sa tenue, on pouvait s'étonner du fait qu'il soit là à attendre devant sa chambre, dans le couloir, alors qu'il avait une terrasse et un fauteuil confortable à quelques mètres à peine.

-Vous attendez quelqu'un?

Près du cavalier, elle ne prêtait même pas attention au guérisseur qui arrivait de loin, dans leur direction.

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 


Dernière édition par Halyalindë Yasairava le Sam 10 Juin 2017 - 15:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenris Nöldorion
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 333
Âge : 30
Date d'inscription : 12/01/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  212 ans (797 années du 10ème cycle)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Dim 29 Mar 2015 - 16:50

Fenris fut sortit de ses pensées par une voix bien connue. Il adressa un sourire à la Protectrice et se leva pour la saluer. Il avait bien moins de peine qu'auparavant pour réaliser cette action si banale pour la plupart des gens, mais devenue difficile pour lui depuis sa mésaventure. Mais à présent, il n'y paraissait presque rien.
Le noble accueillit le compliment sur son apparence avec un petit rire. A son tour, il avait revêtu une tenue que son amie ne lui connaissait pas. Il avait désormais l'allure d'un Nöldorion et non plus d'un simple cavalier. Même s'il ne manquait pas de prestance dans son habit de l'armée, il n'avait rien de commun avec l'homme de grands domaines et de palais qu'il était.

-Quelle élégance !

-N'est-ce pas ? J'espère ne pas vous déconcertée comme moi lorsque je vous ai découvert vêtue telle une reine.

Fenris lui sourit, lui rappelant volontairement sa réaction de l'époque et la complimentant à nouveau sur ce qu'elle portait ce jour-là. Halie lui rendait visite chaque jour depuis son arrivée et il voyait ses sentiments à son égard se confirmer jour après jour. Toutefois, il jouait encore de patience, attendant de pouvoir réaliser d'autres activités avec la dame pour s'assurer de leur pérennité. Par la suite, il aurait tout le loisir de l'entretenir à ce sujet.
Cette petite réplique n'était donc pas innocente. Elle se voulait certes taquine mais il voulait pouvoir observer la réaction de son amie pour, peut-être, y déceler un semblant de réciprocité dans ses sentiments. Découvrir qu'ils partageaient le même émoi le conforterait dans sa démarche et, s'il devait comprendre qu'elle ne ressentait pas la même chose pour lui, il était encore temps de freiner son cœur avant qu'il ne s'emballe.

-Vous attendez quelqu'un ?

-Eh bien, je n'en suis plus sûr... Je crains d'avoir été oublié.

Alors qu'il achevait sa phrase, Herardilel approchait des deux nobles. Il entendit les derniers mots du cavalier et fit une mine contrariée.

-Oublié ? Où est donc parti mon apprenti ? Il devait vous emmener faire quelques pas.

-Eh bien, il est venu. Il m'a invité à sortir puis il m'a dit de m'asseoir. Il devait aller chercher quelque chose et revenir dans un instant... Il y a de cela un moment déjà.

Le soigneur ronchonna.

-Ne bougez pas, je vais le chercher de ce pas. Mais il faudra que j'ai une discussion sérieuse avec lui ensuite. Ce garçon est vraiment un étourdi !

-Calmez-vous. Il n'y a pas mort d'homme.

Fenris tentait d'apaiser le soigneur par ses paroles et son sourire. Herardilel éprouvait certaines difficultés avec cet apprenti. Le fait qu'il ait abandonné le cavalier n'était pas le vrai problème. Il craignait d'avance que son manque de concentration lui fasse un jour oublier un ingrédient crucial dans une potion ou, pire, qu'il fasse un poison sans le vouloir ! Tout de suite, il devait le rappeler à ses obligations envers Fenris qui avait besoin de marcher à présent quotidiennement, mais l'envie de le disputer sur le champ le tenaillait fortement.
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  477ans (né en 531) - taille : 1m98
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Dim 29 Mar 2015 - 19:55

-Vêtue telle une reine, hein? Prenez garde à ce que le tailleur ne vous entende pas ou il triplera ses prix!

Elle avait beau se permettre une petite pirouette, le compliment avait fait mouche. Son expression vacilla un moment sous le poids de l'estime de soi qui venait d'être soigneusement flattée et redorée, comme si elle retenait un sourire trop franc. Une expression digne des pires menteuse qu'Anaëh ait connue. Halya avait toujours été sensible a ce genre d'attention... Surtout lorsqu'elles venaient de quelqu'un qu'elle appréciait.

-Mais il se pourrait en effet que je sois légèrement déconcertée.

Étrangement, Fenris était là parce qu'on l'avait oublié? Le voir si bien habillé, abandonné seul sur un banc était quelque peu... Cocasse. Mais elle n'eut pas le temps de réagir que le guérisseur habituel de Fenris passait dans le couloir.

-Oublié?

Au vu de l'échange entre Fenris et Herardilel, ce n'était pas la première fois que cet apprenti posait des problèmes, mais de là à oublier quelqu'un en étant sensé faire un simple aller-retour... Sans parler du fait que Fenris était un invité du palais et que les échos de leur aventure raisonnaient encore jusque dans la cité, plus déformés et épiques à chaque fois que l'histoire était racontée. Un soigneur étourdit à ce point était un véritable danger. Pas étonnant que le guérisseur semble aussi remonté. Mais a toute chose malheur est bon.

Alors qu'Herardilel allait repartir à grand pas pour mettre la main sur ce gamin récalcitrant, Halya se permit de faire un pas dans sa direction.

-Si vous le permettez, j'accompagnerai Sir Noldorion. Cela lui évitera une attente supplémentaire et vous donnera l'occasion de parler plus calmement à votre apprenti.

Elle n'aurait sur dire si le dernier morceau de sa phrase était une aide ou une condamnation définitive de l'apprenti en question mais l'important n'était pas vraiment là. Un jour, Fenris et elle s'étaient promis de visiter la ville natale de l'autre. Bien sûr Fenris n'était pas encore capable de faire le tour de la ville ou même de sortir du palais par la grande porte mais elle avait hâte de pouvoir lui en faire découvrir un peu plus que les murs de sa chambre. Et puis elle était venue pour le voir. L'occasion était trop belle pour la laisser.

Elle se tourna un instant vers Fenris, soudain rattrapée par ses façons assez cavalières. Voila qu'elle s'imposait alors que Fenris n'avait absolument rien demandé et qu'il avait autre chose de prévu. Légèrement gênée par son propre emportement, elle suivit inconsciemment du bout des doigts la pointe de son oreille.

-Enfin, si vous n'y voyez pas d'inconvénient.

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fenris Nöldorion
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 333
Âge : 30
Date d'inscription : 12/01/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  212 ans (797 années du 10ème cycle)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Dim 29 Mar 2015 - 20:21

Herardilel s'arrêta dans son élan pour écouter la Dame lui faire sa proposition. Il fallait avouer que cela réglerait bien ses problèmes et que ce serait lui donner l'occasion idéale de mettre son apprenti au pied du mur pour lui mettre un bon coup de pied aux fesses (de façon imagée, bien sûr). Ce serait d'ailleurs sa dernière chance... Le soigneur était patient mais il ne transigeait pas avec la sécurité et la rémission des malades et blessés que l'on mettait sous sa responsabilité. Toutefois, Fenris était le seul à pouvoir lui confirmer que cela pourrait se passer tel que la Protectrice le suggérait. Sans doute allait-il faire preuve de retenue en s'assurant que cela ne perturberait pas la dame dans ses responsabilités. Herardilel s'attendit donc à voir le cavalier refuser avec grande politesse, en tout cas dans un premier temps.

-Oh mais pas du tout. Avec plaisir.

Fenris adressait un sourire ravi à son amie, sous le regard quelque peu médusé du soigneur. Il ne lui en fallait guère plus pour commencer à avoir des soupçons. Peut-être leur mésaventure en forêt les avait-elle rapproché un peu plus que ne le racontait l'histoire. Alors que le noble ne quittait plus Halyalindë des yeux, Herardilel sentit qu'il était temps pour lui de partir, et à double titre à présent !

-Bien. Dans ce cas je vous laisse.

Il s'inclina légèrement dans un salut qui lui fut rendu par le cadet des Nöldorion avant de tourner les talons. Alors qu'il arrivait presque au bout du couloir, il s'arrêta et se retourna. Il avait oublié de donner quelques indications aux deux nobles afin d'éviter tout risque de malaise du cavalier. Mais alors qu'il s'apprêtait à revenir sur ses pas, il ne put se résigner à les interrompre. Observer leurs regards et entendre leur rire suffit à le dissuader. Après tout, Fenris ne risquait pas grand chose...

Quelques minutes plus tard, les deux elfes étaient dans les escaliers. Bien que blessé, le cavalier souriant avait proposé son bras droit à la protectrice, réservant son membre valide pour prendre appui sur la rambarde. Il était ravi qu'elle se soit proposée pour remplacer l'apprenti étourdi et cela lui donnait beaucoup à espérer, tout comme sa confidence à la suite de son compliment. Ses quelques mots l'avaient touchée, suffisamment pour la déconcertée, et elle le lui avait avoué sans hésitation. Fenris avait senti sa poitrine se gonfler de joie, rassuré. Sa première tentative était réussie.

-Bien. Nous pouvons à nouveau oublier les Madame et Monseigneur.

Le cavalier tourna vers sa compagne un regard satisfait et assez enjoué.

-Vous êtes désormais mon guide. Où m'emmenez-vous... Halie ?

Fenris prit une seconde pour finir sa phrase, tenant à mettre en valeur ce petit nom qu'il ne pouvait utiliser qu'en privé et qui semblait convenir autant à l'un qu'à l'autre. Il avait conscience qu'ils n'iraient pas bien loin étant donné l'état de ses jambes encore fragiles. Toutefois, il était heureux de pouvoir explorer un peu le palais et ce en compagnie de la dame, comme ils se l'étaient promis.
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  477ans (né en 531) - taille : 1m98
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Dim 29 Mar 2015 - 21:46

Halya eut le plaisir de voir Fenris accepté sans faire de cérémonies et le guérisseur s'éloigna, visiblement quelque peu distrait de sa colère envers son apprenti. Pourquoi? Bonne question. Désormais, Fenris tenait debout sans peine, même si ses forces devaient rapidement décroitre. Elle le laissa se relever à son rythme, opération toujours un peu périlleuse, et ils partirent le long du couloir en devisant. Elle refusa pourtant son bras en lui expliquant qu'elle se trouvait bien trop maladroite et que l'idée de lui faire mal par inadvertance la mettait mal à l'aise.

Elle rit à la petite pique que lança son ami. La situation était décidément tout à fait inversée. Après avoir été surprise par sa tenue, voilà qu'elle parlait de lui à son guérisseur en employant son nom de famille.

-Chacun son tour...

-Vous êtes désormais mon guide. Où m'emmenez-vous... Halie ?

Là était la grande question. Dès les premiers pas qu'il avait fait, il était clair qu'il n'irait pas bien loin. Descendre jusqu'en bas était hors de question. Elle pensa un instant à la biliothèque, mais cela ne les mèneraient pas bien loin et autant sortit un peu maintenant que le jeune homme en avait l'occasion. Les jardins donc.
Etalés sur plusieurs niveaux, les jardins suspendus du palais pouvaient rapidement se transformer en labyrinthe pour ce qui ne les connaissaient pas, mais regorgeaient de petites merveilles. Un vrai terrain de jeu et d'expérimentation pour les membres du Cercle d'Anadris. Et s'ils allaient... oui. L'endroit était proche et Halya aimait le calme qui y régnait. C'était une idée acceptable et il n'auraient qu'à descendre d'un étage pour accédé à ce jardin.

-Dehors, profiter du beau temps.

Son sourire disait clairement: "Si je suis votre guide, alors vous verrez bien!" mais elle ne prit même pas la peine d'articuler ces mots. Ils descendirent les escaliers en devisant et traversèrent un grand salon ou plusieurs personnes devisaient à voix basse. Halya les salua d'une inclinaison de la tête avant de passer son chemin.
Si ce salon était prisé, c'était parce que l'un des murs étaient percé de grandes fresques de verre aux teintes très pâles qui laissaient entrées le soleil à flot. Un des panneaux de glace était également largement ouvert, laissant voir les véritables couleurs printanières du jardin. Assez haut placé, ce bout de verdure n'était pas le plus grand ou le plus impressionnant du palais, mais il avait son propre charme. Quelques rayons de soleil perçaient jusqu'au chemin de bois.

Une fois dehors, Halya inspira à fond l'air encore un peu frais de la saison et soupira. Malgré les branchages et les différences de niveaux, on pouvait deviner les passerelles qui formaient les rues de la cités dans les arbres tout autour du palais. Immenses, ils n'en faisaient pas moins pâle figure face au vieux chêne mais restaient travaillés et leurs branches entremêlées et entourées de métal, de pierre et de verre devenaient un complexe entrelas de passages entre les demeures, les magasins et les jardins. Même aujourd'hui, apercevoir ce spectacle lui rappelait qu'elle avait beau être partie des siècles, elle était ici chez elle.

-Dites moi si je vais trop vite, je ne m'en rend pas forcément compte, rappela-t-elle par précaution.Vous allez voir, les jardins sont agréables, mais c'est un vrai labyrinthe. Heureusement pour vous, mon père m'emmenait parfois au palais quand j'étais enfant, je l'attendais pendant des heures en explorant les jardins... quand je n'en profitais pas pour filer en douce..

Elle eut un léger rire dans la voix en évoquant sa propension à disparaitre. L'objectif premier de ce genre de chose était de la familiariser avec le Conseil et la politique... Mais a l'époque, les efforts de son père recevaient un succès mitigé. Mais depuis 9 ans, elle pouvait compter sur les doigts d'une main le nombre de fois où elle s'était aventurée dans les jardins accompagnée de quelqu'un que la diplomatie ne l'obligeait pas à recevoir. Cette nouveauté n'était donc pas pour lui déplaire!

Prenant garde à garder son pas calqué sur celui de Fenris, elle ajouta.

-Et ne vous en faites pas, nous n'allons pas bien loin.

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fenris Nöldorion
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 333
Âge : 30
Date d'inscription : 12/01/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  212 ans (797 années du 10ème cycle)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Mer 1 Avr 2015 - 20:10

La réponse de la Dame suite à sa question sur leur destination l'amusa beaucoup et son rire raisonna dans les escaliers.

-Très bien, message reçu.

Ainsi, elle se la jouait cachottière, refusant de lui dévoiler le lieu où ils se rendaient. C'était intriguant tout autant que plaisant. Fenris avait l'impression que son cœur se faisait plus léger dans ce cadre détendu et innocent. En cet instant, il était loin d'Eraison, loin du front et loin de la guerre qui faisait rage. Il lui semblait ne plus du tout ressentir le poids des épreuves passées depuis Ellyrion et de goûter à nouveau à l'insouciance, juste pour quelques instants.

Tandis qu'ils approchaient de la fin de l'escalier, Halie s'inquiéta de son état, craignant de marcher trop vite pour lui. Il était vrai qu'il progressait plutôt lentement. Il préférait économiser ses forces pour tenir la distance plutôt que d'essayer de se caler sur l'allure de la Protectrice et de s'épuiser au bout de quelques dizaines de mètres.
Taquin, il répondit à la dame.

-Ne vous en faites pas. Si je ne vous réponds plus, c'est que je ne suis plus à vos côtés et que vous m'avez semé.

Enfin, Halyalindë trahit un peu son secret et lui dévoila leur destination. Fenris eut un sourire lorsqu'elle évoqua les jardins. Toutes les cités d'Anaëh en possédaient et ils étaient tous plus somptueux les uns que les autres. Il se réjouissait donc à l'idée d'en découvrir un de plus. Son expression se mua en tendresse lorsque son amie évoqua une petite anecdote de son enfance. Il savait que sa mère était décédée mais il ne savait rien de son père... Par principe, il se figura qu'il était encore en vie, et probablement dans la cité dont il était originaire.
Enfin, le cavalier découvrit le spectacle de verdure... De prime abord, il n'y avait pas grand chose. Juste une étendue verte, bien entretenue et qui servait de lieu d'expériences à quelques mages botanistes. Mais, en baissant les yeux, Fenris put percevoir l'étendue de leur ouvrage car les jardins descendaient plus de nombreux niveaux et de poursuivaient encore un peu au dessus de lui. Difficile à vue d’œil d'en estimer la superficie.

-Et ne vous en faites pas, nous n'allons pas bien loin.

-J'irais où vous voudrez.

Cette fois, pas d'espièglerie dans le regard ni dans le ton de sa voix. Les yeux et la bouche grands ouverts, Fenris était encore sous le coup de l'émotion après la découverte de ce paysage surprenant et époustouflant. Il était prêt à suivre la dame où qu'elle aille pour explorer l'endroit plus en profondeur et découvrir tous les détails qui faisaient le charme de ce lieu. Mais déjà, son regard passait de gauche à droite et de bas en haut, observant tout ce qui pouvait l'être depuis sa position.
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  477ans (né en 531) - taille : 1m98
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Jeu 2 Avr 2015 - 19:52

Le moral du blessé avait l'air d'être au beau fixe. Halya avait une idée assez précise de là où elle voulait aller, mais le simple fait de voir les jardins semblait suffire à occuper toute l'attention de Fenris... et de lui faire un peu oublié le pas parfois rapide de sa guide. C'est vrai que les jardins avaient de quoi impressionner...

Plantés sur les branches même d'un chêne dont une heure n'aurait pas suffi à faire le tour, vivant et croissant gorgés de magie et de sève, plusieurs niveaux étaient reliés par des escaliers discrets, des passerelles et autre passages intégré dans le décor. Certaines parties n'étaient accessibles qu'en passant par l'intérieur du palais, comme celui qu'ils visitaient actuellement. D'autres rejoignaient le reste des Hauteurs de la ville. De là où ils se trouvaient, les deux amis pouvaient voir deux jardins bien plus larges en contrebas sur lesquels s'élevaient même des arbres. A peine visible derrière le tronc, on pouvait également deviner la pointe d'un autre plus haut d'une douzaine de mètres.

Des buissons plus aux moins hauts, aux feuilles allant du vert tendre au pourpre en passant par le blanc entouraient la simple promenade que formait cette section particulière des jardins, les dissimulant assez vite aux regards de ceux qui attendaient encore à l'intérieur. Des fleurs de toutes sortes s'épanouissaient, rajoutant à la symphonie de couleurs. Il suffisait de baisser les yeux pour voir que l'endroit n'était pas tout à fait ordinaire. Le chemin de la promenade était en bois brut recouvert d'une écorce épaisse et semblait plongé sous les pelouses qui le bordaient... Ce qui était en effet le cas. Mais même en le sachant, entouré ainsi de verdure, il était difficile de réaliser que le sol se trouvait plusieurs dizaines de mètres sous leurs pieds.

Devant l'air fasciné de Fenris, Halya le rassura avec un sourire sur la distance à parcourir. Par contre, elle ne s'attendait pas a une réponse aussi... directe? Franche? Simple? La force de quelques mots pouvait être bien plus impressionnante que de longues circonvolutions. L'elfe tiqua un instant, comme cela lui arrivait de plus en plus souvent en la compagnie du cavalier, mais son sourire redoubla, plus doux.

Après leur semaine en pleine nature, ce genre de conversation était un véritable plaisir. Ils pouvaient bavarder de tout autre chose que de politique ou de guerre. Eraison paraissait si loin d'elle. Il la surprenait parfois en rompant son côté calme par quelques piques et ne s'offusquait jamais des quelques jeux de la Protectrice... quoi qu'elle ne sache pas ce qu'il en pense vraiment. La décontraction et la proximité qu'ils avaient presque été obligés de laisser s'installer lors de leur fuite étaient toujours là d'une certaine façon. Mais cela n'empêchait pas Halya d'être surprise par certaines intentions ou réparties du jeune homme. Et il n'y avait rien de plus agréable.

Tout en mesurant soigneusement ses pas pour ne pas presser Fenris, elle continua à le guider. Elle ne perdait pas une miette du spectacle. Au bout d'un moment, ils franchirent une arche de vigne pour arriver à une alvéole dans la végétation, un peu plus dense de ce côté.

-Je crois bien que nous touchons au but. J'espère que vous n'avez pas le vertige. Ajouta-telle avec un sourire espiègle.

Le chemin s'arrêtait brusquement sur une pelouse soigneusement entretenue. À la place de la suite des jardins, le vide s'étendait derrière une petite barrière créée à même le bois de la branche sur laquelle les deux elfes évoluaient.

Au milieu de l'alcôve, s'élevait une sculpture de bois sombre représentant un vieil elfe avec un réalisme à couper le souffle. Son visage gravé de rides portait un regard doux et fier et a ses pieds trainait une pierre surement ramassée plus que taillée et gravée des lettres penchées qu'affectionnaient les elfes. Sa main burinée par l'âge était posée sur l'épaule d'une forme plus indistincte. Pour cette dernière, le bois avait été laissé beaucoup plus sauvage, rappelant simplement avec force mouvement, la silhouette d'une jeune fille dont les cheveux de lierre et de vigne étaient librement portés par une brise qui n'existait plus depuis des millénaires. Des bourgeons, fleurs et branchettes y avaient même été laissés.

Mais la sculpture seule ne suffisait visiblement pas à la particularité du lieu dans l'esprit de celui qui l'avait conçu. Le visage de l'homme au sourire bienveillant s'égarait sur sa création grâce à l'arrêt abrupte de la branche. Elle donnait une impression de vide qui dévoilait les circonvolutions de la cité mieux qu'en tout autre point. Halya avait passé des heures accoudées à la barrière à regarder le gouffre qui l'éloignait du sol, les reflets du soleil sur les passerelles de verre et le vent dans les branches les plus fines.

Laissant Fenris s'aventurer à son rythme, elle avança de quelques pas vers le bord avant de se retenir, préférant finalement l'attendre. Elle se tourna pour demander:

-Alors, la vue est à votre goût pour une première sortie?


les gravures:
 

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fenris Nöldorion
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 333
Âge : 30
Date d'inscription : 12/01/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  212 ans (797 années du 10ème cycle)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Mer 8 Avr 2015 - 19:37

Fenris traîna un peu sur le chemin mais ce n'était pas par fatigue. Il admirait les lieux, découvrant une nouvelle merveille à chaque pas. Il appréciait le spectacle à sa juste valeur, ignorant encore qu'il était loin d'avoir tout vu. Soudain, son regard fut obstrué par une arche de vigne et le cavalier baissa enfin les yeux pour voir ce qu'il y avait devant lui. C'est alors qu'il découvrit le lieu que la Protectrice désirait tant lui montrer.
La statue attira en premier son regard. Imposante et seule au milieu d'un grand espace en herbe, il représentait un elfe et un ëala. Le réalise de la gravure était à couper le souffle. C'était à croire qu'il s'agissait en réalité d'un homme pétrifié qui pourrait se remettre à vivre une fois libéré de cet enchantement. La petite gravure le renseigna rapidement sur l'identité de l'individu. Il répéta son nom plusieurs fois à voix haute, persuadé de l'avoir déjà lu mais où ? Finalement, il se tourna vers son amie.

-Rappelez-moi... ?

Il ne le montrait guère mais il se sentait un peu fatigué. Depuis combien de temps marchait-il ? Sans doute pas plus de quinze minutes mais cela semblait déjà l'affecter. Il fallait avouer qu'il ne se déplaçait que peu depuis son réveil et leur escapade dans les bois l'avait auparavant vidé de toute force. Pour l'heure, seul son esprit était impacté par son état, le rendant incapable de se souvenir de ce que cet elfe avait apporté à leur histoire. Il se doutait qu'il y avait un lien avec Ardamir, mais impossible de retrouver lequel. Il l'avait sur le bout de la langue en somme...

Mais tandis qu'il attendait la réponse, il porta son regard un peu plus loin. La petite esplanade s'arrêtait net derrière la statue, laissant le champ de vision libre sur la ville. C'était comme une immense gouffre sans fond dans lequel plongeait en piquet maisons, escaliers et balcons. La vue était époustouflante mais, même s'il avait pu avancer d'avantage, Fenris ne l'aurait sans doute pas fait. Il avait certes l'habitude de monter aux arbres mais il restait à un habitant du sol. Jamais il n'était monté si haut et le spectacle aurait pu lui donner le vertige s'il l'avait eu à ses pieds.
Reprenant ses esprits, le noble se tourna vers son amie. Il ignorait si elle lui avait parlé mais de toute manière il n'en aurait rien su. L'observation du paysage l'avait comme happé durant quelques instants.

-Pardonnez-moi, vous avez dit quelque chose ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  477ans (né en 531) - taille : 1m98
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Jeu 9 Avr 2015 - 16:27

Halya s'était peut-être un peu emportée... Elle aimait beaucoup l'endroit et le connaissait bien. Fenris, lui, avait besoin d'un peu plus de temps pour apprécier les lieux. Pendant tout le temps où ils avaient marché, ses yeux ne s'étaient pas posés plus d'une seconde sur la même chose. Ici, c'était peut-être pire. En se retournant, elle avait surpris une fois de plus son regard sur le paysage. Mais cette fois par contre, il avait l'air littéralement absorbé par la vue.

Elle prit soudain conscience que c'était la première fois qu'elle venait ici avec quelqu'un. Elle profita un instant de ce que son ami semblait avoir oublié sa présence pour retrouver la sérénité qu'elle venait chercher quand elle s'aventurait seule jusqu'ici.

Le visage blanc du jeune homme portait encore les marques de ce qu'il avait enduré, mais entre les rayons du soleil qui commençaient à bien s'installer, son maintien et sa tenue plus qu'élégante, elle avait l'impression de voir cet homme sous un jour totalement différent. L'image resterait surement dans la tête de la Protectrice pendant un certain temps. Pendant tout le temps où ils avaient marché, ses yeux ne s'étaient pas posés plus d'une seconde sur la même chose. Mais il n'était pas dans ses habitudes de s'attarder sur ce genre de détails. Depuis son retour des terres humaines, elle avait réappris à taire, et à faire taire, ce genre de réflexions.

Ses pensées furent de toutes façons interrompues par le retour à la réalité de Fenris. Il se tourna vers celle qui l'observait.

-Pardonnez-moi, vous avez dit quelque chose ?

Elle sourit de plus belle et laissa même échappé un léger rire. C'était peut-être la plus belle des réponses qu'il aurait pu lui faire. Cette cachette était importante pour Halya depuis sa plus tendre enfance. Voir quelqu'un l'apprécier à sa juste valeur, ou en tout cas à la valeur qu'elle-même lui donnait, lui mettait du baume au cœur.

-Oui. Je voulais savoir si la vue était à votre goût. Mais je pense avoir ma réponse.

Voyant qu'il hésitait à approcher, surement à cause du dénivelé assez impressionnant, elle s'autorisa à finir le trajet qu'elle avait commencé jusqu'à la rambarde. Elle se pencha un peu pour sentir la brise et profiter de l'impression de profondeur avant de se retourner.

-Arrêtez-moi si je me trompe, mais vous vouliez savoir qui était Anadris?

Tout en parlant, elle s'était appuyé des deux mains sur le parapet de bois pour s'y asseoir, dos au vide, dans un froissement de robe.

-Il est le fondateur de la Cité et du Cercle de mage qui porte aujourd'hui son nom. C'est le premier à avoir eut l'idée de demander aux arbres eux-mêmes de se déformer pour nous protéger et nous accueillir sans que nous ayons à blesser l'Œuvre pour vivre. Étrangement, personne ne sait comment il a disparu, où même s'il n'est jamais mort. D'aucuns prétendent que son amour de la nature et son empathie avec Anaëh était si grandes qu'il a rejoint Liltalaima parmi les Ëalas. Ce n'est sans doute qu'une légende, mais ses disciples lui ont rendu hommage en le représentant auprès de celle qui l'a inspiré toute sa vie durant.

Avant d'indisposer son compagnon surement déjà fatigué par cette première vrai marche, Halya se laissa glisser au sol puis revint à sa hauteur en continuant :

-Une chose est sûre en tout cas, même s'il n'était pas chef de clan, on le considère comme le premier Protecteur d'Ardamir. Et c'est en partie sur sa mémoire que les suivants ont juré de garder la cité du mal et des combats.

Elle pointa la pierre qui trônait aux pieds de la statue.
-Chacun d'eux... Enfin de nous, a vu son nom gravé ici lors de sa nomination. C'est une sorte de promesse officieuse. Elle ajouta avec un rire espiègle. Si on m'avait dit que mon nom y figurerait un jour lorsque je venais ici pour me balancer au-dessus du vide derrière le dos de mes parents !

Sur le bloc, du plus vieux au plus récent, vingt-quatre noms étaient gravés sous celui du fondateur. Parmi les plus vieux, polis et poncé par le temps: Caël Yasairava. Et tout en bas venaient Dragan Tiril et Halyalindë Yasairava.
La Protectrice reporta cependant bien vite son attention sur son ami, attentive à ses réactions.

-Mais vous devez être fatigué de m'entendre parler sans cesse...

Elle reprit sa place au côté de Fenris, cherchant son regard, peut-être son approbation ? Elle ne savait elle-même pas exactement.

-Peut-être préféreriez-vous que nous rentrions ?

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fenris Nöldorion
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 333
Âge : 30
Date d'inscription : 12/01/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  212 ans (797 années du 10ème cycle)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Lun 20 Avr 2015 - 19:29

Fenris écouta les explications de son amie avec attention et chercha le nom de la dame parmi ceux ayant occupé le poste de Protecteur de la cité. Puis, remontant un peu plus haut, il découvrit le patronyme de celui qui devait être l'aïeul d'Halyalindë. C'était sans doute de lui que venait cette impression d'avoir déjà entendu le nom de Yasairava avant sa rencontre avec leur dernière descendante. Le cavalier ne fit aucune remarque à ce sujet et porta à nouveau son regard vers la statue.

-...ses disciples lui ont rendu hommage en le représentant auprès de celle qui l'a inspiré toute sa vie durant.

-Pour ma part, j'émettrais l'hypothèse que cette statue n'en est pas une.

Il tourna alors son regard vers la Protectrice, lui adressant un sourire emprunt d'espièglerie.

-Je trouve ces traits trop précis pour avoir été ciselées, contrairement à l'ëala dont les traits sont plus grossiers. Pourtant, elle n'a pas moins d'importance que lui dans cette oeuvre. C'est comme s'il avait été lui-même changé en pierre.

Il n'avait absolument aucune preuve de ce qu'il avançait et l'idée était totalement folle si bien qu'il n'était même pas sûr d'y croire lui-même. Bien sûr, cela aurait expliqué sa disparition mais cela semblait si insensé...

Fenris agita une main devant son visage comme pour chasser cette idée de son esprit. La fatigue devait être en train de le faire divaguer...

-Peut-être préféreriez-vous que nous rentrions ?

-Oh, non. Je souhaiterais profiter un peu du jardin. Je ne suis guère pressé de retourner entre les murs de ma chambre. Elle est loin d'être désagréable mais je pourrais presque les dessiner de mémoire.

A nouveau, il adressa un sourire amusé à son amie et lui proposa d'un geste de la main de poursuivre la ballade. Il lui emboîta le pas et, dès qu'il eut passé l'arche de végétation, son regard se porta à nouveau sur tout ce qui était à portée de ses yeux. Il était si absorbé qu'il ne sentit pas la fatigue monter progressivement. C'était une chose qu'il n'avait pas vécu depuis avant sa sortie de l'académie... Le fait d'être si absorbé par un sujet d'étude qu'il en oubliait tout... Le jour, la nuit, ses proches, manger, dormir et boire... Ceux qui le connaissait et l'aimait veillait à lui faire régulièrement sortir la tête. L'académie imposait un couvre-feu qui l'avait contraint à s'arrêter dès le soleil couchant et l'armée lui imposait un rythme qui l'empêchait d'étudier.
Mais Halyalindë ignorait encore la propension de son compagnon à s'oublier lui-même lorsqu'il s'agissait de savoir et de découverte. Son sujet d'étude lui important bien plus de son propre état de santé. Et il n'y aurait que ce dernier pour l'arrêter de jour-là. Car si Fenris se portait bien mieux, il n'en restait pas moins fragile du fait des quelques petits litres de sang qu'il lui manquait encore.

Tandis qu'il marchait, le jeune Nöldorion eut soudain l'impression que le sol se dérobait sous ses pieds tandis qu'un voile noir tombait devant ses yeux. Ses oreilles devinrent progressivement sourde et toute voix qui se serait adressée à lui lui serait paru lointaine et aurait raisonné aussi bien que dans un immense canyon. La tête lui tournait comme s'il était sur un manège. Il prit appui sur un arbre tout proche tout en ayant la conviction que cela ne suffirait pas longtemps. Bientôt, ses jambes céderaient sous son propre poids...
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  477ans (né en 531) - taille : 1m98
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Mar 21 Avr 2015 - 21:34

Guidée par l'idée de Fenris, Halya regarda plus attentivement le bois qui formait le visage d'Anadris. Elle connaissait cette sculpture depuis sa plus tendre enfance. Il s'en dégageait toujours une fière sérénité. Les traits de l'homme étaient tracés avec tant de minutie qu'elle n'aurait pas été étonné de le voir s'animer, mais la vue l'avait toujours plus accaparée que l'œuvre... Mais l'idée lui plaisait.
Que l'homme qui avait fondé tout cela ait finalement décidé de rester, même sous une autre forme, qu'il regarde inlassablement son œuvre prospérée, bercé par les champs de la symphonie dont il faisait surement partie... Voilà une belle fin à cette histoire. Plus qu'un Protecteur, un Gardien.

Halya sourit sans vraiment s'en apercevoir, mais déjà Fenris secouait la main comme pour signaler que ce n'était qu'une idée folle. Bien dommage...

Il refusa également de s'arrêter là. Son sourire amusé en évoquant sa chambre était parlant. En effet, il y avait passé beaucoup de temps, Halya s'était déjà fait la réflexion. Elle lui rendit son sourire sans hésiter.

-Bien, dans ce cas, ouvrez la marche.

Cette fois, ils repartirent sans but précis. Halya laissa Fenris s'aventurer dans la direction qu'il souhaitait. Ne le retenant que lorsqu'elle sentait qu'un chemin les entraineraient trop loin. Il avait l'air de plus en plus absorbé, si bien qu'elle se tût rapidement, profitant elle aussi de ce moment de calme... Mais les affaires en cours et les questions sans réponses revinrent bien vite à la charge, la rendant plus pensive qu'attentive à ce qui l'entourait. Profiter de la paix et se détendre sans rien faire était surement la chose la plus difficile pour elle depuis un ou deux siècles...

La tourmente qui avait lieu sous son crâne fut cependant interrompue par deux pas maladroits. Combien de temps s'était écoulé depuis le début de leur ballade ? Elle aurait été incapable d'en donner ne serait-ce qu'une approximation. Mais son ami venait de trébucher et était maintenant appuyé contre un arbre qui bordait le sentier.

-Fenris!? Qu'y a-t-il?

Son teint, après avoir retrouvé une certaine couleur depuis son arrivé à Ardamir, était de nouveau blafard. Sa respiration était hachée, son regard hagard. Le cœur d'Halya rata un battement. En un instant, elle était près de lui et passait son propre bras sous l'épaule valide du cavalier pour le soutenir en cas de défaillance. Cela n'avait pas l'air d'être une crise de douleur passagère ou un faux mouvement qui avait déstabilisé son ami.
Relevant la tête une seconde pour parcourir du regard les alentours, elle avisa un banc à une dizaine de pas.

-Venez vous asseoir un instant.

Revenir si brusquement à la réalité était inattendu. Halya était un peu déstabilisée de ne pas avoir plus pris en compte l'état de son compagnon. A force d'essayer de ne pas y penser, elle finissait par ne plus y prêter suffisamment attention. Et pourtant, c'était une chose qu'elle craignait plus que ce qu'elle ne laissait paraitre...

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fenris Nöldorion
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 333
Âge : 30
Date d'inscription : 12/01/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  212 ans (797 années du 10ème cycle)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Dim 26 Avr 2015 - 9:13

Fenris sentit à peine son amie le soutenir et le conduire sur un banc. Une fois assis, ta tête cessa lentement de lui tourner et il l'enveloppe noire qui masquait sa vue commença à se dissiper, lui permettant de voir la lumière d'abord, puis les couleurs. Ce qui l'entourait était désormais un flou artistique très lumineux et coloré par la ville et la végétation. Dans ses oreilles ne percevaient encore aucun son et même un hurlement n'aurait été pour lui qu'une note lointaine et indéchiffrable. Il lui fallut plusieurs minutes avant que la tendance s'inverse et qu'il perçoive enfin la voix d'Halie qui se tenait juste à côté de lui.
Mais alors qu'il reprenait bien lentement ses esprits, Herardilel, qui avait fini de remettre son apprenti en place en lui laissant une toute dernière chance, arrivait. N'ayant pas trouver le blessé dans sa chambre, il était parti à sa recherche afin de s'assurer que tout allait bien. Il n'avait pas pris soin de lui rappeler qu'il ne devait pas trop forcer, pensant que le jeune elfe aurait la présence d'esprit de faire des pauses régulières. Mais c'était sans compter sur sa passion dévorante...

Le lieu de promenade par prédilection était bien sûr les jardins et un simple coup d’œil depuis les étages supérieurs lui avait permis de repérer le duo qui marchait tranquillement. Le temps de descendre et de les rejoindre, Fenris était assis et visiblement mal en point. Il pressa le pas dans sa direction, essaya de lui parler et prit son poignet pour vérifier son pouls. Le cavalier n'eut pas vraiment de réaction quant à cet examen rapide, tout juste se tourna-t-il vers la nouvelle forme de couler qui était apparue dans son champ de vision. Herardilel se tourna vers la Protectrice et lui parla calmement, lui expliquant que l'elfe avait juste besoin de quelques minutes pour revenir à lui. Puis le soigneur inspecta les pupilles du noble afin d'évaluer où il en était de sa remontée à la surface. Le fait d'y voir était déjà un bon point mais il ne tenterait pas de le bouger avant qu'il ne perçoive à nouveau les formes, l'ouïe étant la dernière chose qui lui reviendrait.
Se tournant à nouveau vers la dame, il voulut faire un brin d'humour pour détendre l'atmosphère et lui montrer que la situation n'avait rien d'alarmante.

-Je ne pensais pas avoir besoin de préciser à quelqu'un de sa sagesse qu'il avait besoin de faire des pauses régulières.

Il lui expliqua ensuite l'origine de son malaise, précisant que la pertes de sang était se qui fragilisait le plus de cavalier et que ce serait la dernière chose dont il guérirait.
Lentement, Fenris commença retrouver ses esprits. Capable de discerner les formes, il fronça les sourcils en comprenant que la personne qui se tenait devant elle n'était pas son amie et qu'il s'agissait d'une tierce personne qui n'était pas avec eux durant leur promenade. Il lui fallut un moment encore avant de voir de qui il s'agissait.
Lorsque Herardilel considéra que son état le permettait, il aida le cavalier à se mettre debout. Un bras sous son épaule, il le soutint jusqu'à sa chambre, laissant le soin à la Protectrice de décider de les accompagner ou non. Une fois arrivé, le soigneur allongea son patient sur le lit. Ainsi installé, il retrouverait bien vite le reste de ses esprits.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1348
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  477ans (né en 531) - taille : 1m98
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   Lun 27 Avr 2015 - 16:15

Fenris s'était laissé lourdement guidé jusqu'au banc. Il tenait droit sans aide et paraissait conscient mais prostré. Halya hésitait quant à la marche à suivre. Appeler un soigneur était la plus sage des décisions, mais elle ne pouvait pas laisser son ami seul dans cet état... Elle s'assit donc à côté de lui laissant une main sur son genou pour maintenir le contact tout en lui parlant calmement. Il n'avait peut-être besoin que de reprendre ses esprits... Elle l'espérait en tout cas.

Mais, elle n'eut pas à attendre longtemps. Quelques instants suffirent pour qu'Herardilel apparaisse. A croire qu'il les avait suivi de loin! Mais suspicion ou non, son arrivée était providentielle. Halya se leva et s'approcha de quelques pas pour lui expliquer ce qu'il venait de se produire. Après un examen des plus rapides, le soigneur la rassura. Rien de grave. Fenris répondait faiblement à ce qui se passait autour de lui, tournant la tête ou bougeant légèrement. Mais nul doute qu'il avait tiré sur la corde jusqu'à ce qu'elle casse... Halya avait du mal à croire qu'il ne se soit pas senti même un peu fatigué avant d'en arriver à ce stade... et qu'elle n'ait pas vu de signe de faiblesse.

-Je ne pensais pas avoir besoin de préciser à quelqu'un de sa sagesse qu'il avait besoin de faire des pauses régulières.

-Avouez. Vous pensiez que ça serait moi qui en ferais trop...

Halya s'était efforcée de répondre sur le même ton dégagé. Son combat contre les soigneurs au début de sa convalescence était encore sujet de dérision. Mais ce fut le temps que pris le guérisseur pour lui expliquer ce qui avait causé cet état en attendant que le cavalier reprenne ses esprits qui la rassura vraiment.

Bientôt, Herardilel jugea que son patient était assez remis pour être remis debout. Sans se presser, Halya les suivit jusqu'à la chambre de Fenris, sachant qu'elle ne pourrait s'empêcher d'y penser si elle ne le faisait pas. Mais lorsque Fenris fut allongé, elle préféra s’éclipser rapidement. Il n'avait certes pas besoin de la voir s'inquiéter alors qu'il avait juste besoin de repos et de calme.

En remontant dans ses appartements, elle attrapa ses lames, passa un pantalon et un plastron de cuir, seule protection à sa disposition alors que son armure était encore en réparation, avant de descendre jusqu'aux écuries pour seller Maeghan et s'enfoncer entre les troncs hors de la cité. Elle se sentait dépassée par l'état de Fenris. Elle ne pouvait rien faire. Mais alors qu'il allait de mieux en mieux, elle se sentait toujours autant à cran quand cela le concernait.

Le son d'une petite corne d'appel résonna dans Anaëh. Suivit par un hurlement de loup. Randil n'était pas loin et en pleine chasse. Raffermissant la prise de sa main droite sur les crins de l'animal, elle la lança dans la direction supposée de la proie. Atèle ou non, la chevauchée fut rapide, Halyalindë en avait besoin.

<< Le fruit ne tombe jamais loin de l'arbre (entre-deux)
<< Le beau dormant (intrigue principale)
(entre-deux) Après la perte d'un être cher >>
(intrigue principale) Un guide mais pas n'importe le quel >>

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premiers pas dans le palais d'Ardamir [PV Halie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PALAIS ROYAL à MADRID / Espagne
» En un claquement de corde...[Libre]
» [UU] Première team, premiers pas dans le pvp - Débutant
» Nos premiers pas dans ce grand monde . [ Pv Keila Douyouni]
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: