AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre Providentielle (Enju)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anya Lorelei
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 8
Âge : 21
Date d'inscription : 21/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  63 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Rencontre Providentielle (Enju)   Lun 30 Mar 2015 - 20:13

De la colère, voilà ce qu'Anya ressentait après avoir terminé ce travail. De un, le client ne l'avait même pas payé, de deux, il avait tout simplement disparu, et de trois, elle se promenait maintenant dans la ville avec un bras coloré de rouge. C'était passer très proche d'un bras couper en entier. Sur ce, elle ne pouvait nier sa chance. Elle ne pouvait se retourner vers un guérisseur quelconque : l'argent qu'elle aurait dû recevoir pour ce travail aurait pût lui permettre de vivre dans le luxe pour au moins une ennéade. À bien y réfléchir, accepter ce contrat avait été pratiquement suicidaire : elle a surestimé ses capacités à travailler en solo, ou plutôt surestimer la confiance qu'elle portait envers ses employeurs, jamais plus elle ne fera cette erreur.

Un travail tout bête en plus.


¤¤¤

Celui qui l'avait engagé était un marchand plutôt riche qui s'était fait voler un coffre remplit de produit luxueux qu'il avait fait déplacer. Ce qui n'avait pas bien été par contre était que ce fameux marchand lui avait menti afin d'éviter de payer plus cher la mercenaire : il lui avait dit qu'il n'y avait que deux hommes qui l'avaient volé. Hélas, lorsqu'elle était arrivée sur les lieux, elle était tombée face à face contre une dizaine d'hommes armer jusqu'aux dents. En effet, elle aurait aussi pu ne pas ressortir de cet endroit en entier. Disons que lorsqu'on rentre dans le bâtiment de façon aussi spectaculaire qu'elle avait fait, ça devient un peu difficile de ressortir en s'excusant face à tous ces brigands. Anya a un certain talent pour les entrer remarquer, et comme elle croyait faire face à deux hommes seulement, elle avait donc décidé de donner un coup de pied à la porte pour que celle-ci tombe et ainsi créer un effet surprise face au homme. Heureusement pour elle, seulement trois d'entre eux, c'était trouvé proche d'elle au moment de son entrée, tous les autres étaient assit sur des tables à compter des sacs d'argent, boire de l'alcool, et l'un d'entre eux, au fond de la salle, tenait dans ses mains de dit coffre. Anya Profita du moment de confusion qui se trouvait entre les hommes pour pousser celui qui se trouvait face à elle et courir en direction de celui qui tenait le coffre. Celui-ci était plutôt petit, c'était majoritairement des bijoux qui se trouvaient a l'intérieure, elle savait qu'elle pouvait ainsi simplement le prendre et fuir avec. Ce n'était pas une grande salle donc elle arriva rapidement au coffre. Elle dut se débattre pendant quelque instant avec celui qui la tenait, c'était de précieux moment qui aurait pu lui sauver le bras de la blessure. Elle finit par réussir à reprendre le coffre après avoir mis son pied dans le visage de l'homme, lui brisant le nez en même temps. Les autres avaient ramassé leurs armes et se dirigeait vers elle, en reprenant sont élan pour courir vers la sortie, elle évita de justesse un coup de couteau qui s'était dirigé tout droit dans son dos. Ce coup aurait pu lui être fatal. Afin de mettre de la distance entre elle et les briguant, elle roula sur la table et couru le plus vite qu'elle pue. L'un des hommes réussit à la rattraper par son pied pour la faire tomber a terre et se lança sur elle pour l'attaquer. Elle réussit à l'échapper avec un coup de coffre dans l'estomac et repris sa course. Juste avant de sortir l'un d'eux tenta de la frapper avec son épée au bras, afin qu'elle lâche le coffre. Par chance, elle avait réussi à l'apercevoir du coin de l'oeil et donc, par reflex, tourna un peu sur ses talons afin de l'esquiver, seulement la pointe de l'épée l'atteignit.

¤¤¤


La coupure était donc plutôt grosse, mais pas très profonde. Bien évidemment, nous ne parlons pas ici d'une petite égratignure qui disparaîtrait d'ici deux ou trois jours, mais bel et bien d'une coupure qui prendrait voir une ennéade et demie, si même plus, à guérir. Même encore là, cette coupure allait lui laisser très probablement une cicatrice. Cette blessure se trouvait au niveau de son épaule gauche, ce qui allait rendre ses mouvements plutôt douloureux pour quelque temps. Le sang était plutôt présent, celui-ci coulait jusqu'à sa main. C'était, en fait, assez surprenant que ces brigands ne l'ont pas suivi grâce au goutte de sang que l'on pouvait retrouver sur le sol.

La jeune femme avait probablement couru pendant quelques heures afin de les fuir. Elle avait essayé, un peu plus tôt, d'aller voir le marchand pour lui remettre le coffres, mais à sa grande surprise, celui-ci ne s'y trouvait pas. Maintenant impatiente, elle avait donc décidé de le cacher derrière l'un des meubles qui se trouvait dans la chambre de ce marchand, pour l'instant. Elle comptait revenir plus tard, si le marchand ne serrait pas revenus, elle reprendrait le coffre pour le garder. Avant cela, elle devait se trouver des soins, elle ne pouvait pas continuer à courir avec un bras ensanglanter. Ce qui la dérangeait un peu était de trouver quelqu'un qui voudrait bien l'aider pour gratuit.

Elle se promena donc proche de la place publique et chercha quoi que ce soit qui pourrait l'aider. Cela faisait assez longtemps qu'elle avait perdu de vue les brigands qu'elle n'était pas inquiète de revoir leurs visages. Elle pouvait donc respirer un peu. Couverte de sueur, fatiguée, elle décida de s'accoter contre un mur et tenter de remettre ses idées en place. Elle tentait de couvrir sa blessure des regards curieux des enfants qui passait proche d'elles, en tenant sont bras de sa main droite. Ce n'était pas très utile puisque le sang paraissait de toute façon. Les gens passaient autour d'elle sans trop lui prêter attention, ils devaient se dire sans doute qu'elle était porteuse de trouble.
Revenir en haut Aller en bas
Enju
Humain
avatar

Nombre de messages : 62
Âge : 28
Date d'inscription : 11/09/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  17 ans
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Rencontre Providentielle (Enju)   Mer 1 Avr 2015 - 20:44

Il faudrait bientôt partir pour Missède, Jenalie l'avait annoncé. Ce voyage n'enchantait pas vraiment la demoiselle qui préférait vraiment conserver son petit confort. Les voyages étaient généralement agréables, mais il ne fallait pas se leurrer. Si l'herboriste consentait à s'encombrer de sa turbulente élève, c'est qu'elle avait une idée derrière la tête. Une rencontre, une leçon... Quelque-chose d'ennuyeux dans une région qui, vraiment, ne la tentait pas plus que ça.

Perdue dans ces pensées peu agréables, Enju parcourait les rues de la cité. Elle les connaissait si bien qu'elle aurait pu s'y balader les yeux fermés. Envoyée au port pour y récupérer une marchandise, la petite blonde avait pris le parti de ne pas revenir tout de suite à la boutique, peu importe le mécontentement de sa tutrice. Après tout, elle avait bien droit à un peu de temps-libre...

Quoi qu'il en soit, elle vagabondait, vêtue d'une robe éternellement blanche, profitant du soleil de ce début d'après-midi. Comme toujours, les rues étaient bondées à cette heure. Un véritable terrain de jeu pour l'empathie qui s'en donnait à coeur joie. Comme si un millier de filaments s'étaient étirés autour d'elle, la demoiselle laissait affluer les émotions jusqu'à son esprit. Il y en avait de toutes sortes, colère, joie, amour même, impatience... Un véritable méli-mélo dont elle s'imprégnait pour pouvoir savourer toute l'étendue du pouvoir qui s'était éveillé en elle.

Mais si les émotions avaient été variées, elles n'en n'étaient pas moins restées habituelles. Hors, en s'engageant sur la place publique, Enju pu constater un changement certain. De la méfiance, à moindre degré, mais présente chez beaucoup de passants. Sourcils à présent froncés, la jeune fille se surprit à balayer le lieu du regard. C'était plus fort qu'elle. Jenalie désapprouvait vertement cette curiosité exacerbée, mais après tout... Elle n'en saurait rien.

Il fallut quelques minutes pour que la blonde n'aperçoive ce... Celle, plutôt, qui était à l'origine de tout. Adossée contre un mur, une jeune femme attirait l'attention. À première vue, il n'y avait pourtant rien d'étrange chez elle, si ce n'est... Cette posture légèrement recroquevillée, et cette impression d'essoufflement. Quant aux traînées rouges dont étaient affublés son bras et ses vêtements, il n'y avait pas besoin d'être très observateur pour remarquer qu'il ne s'agissait pas de teinture....

Une grimace se peignit sur le visage de l'adolescente, et pendant un instant elle s'arrêta. Avait-elle vraiment envie de proposer son aide à cette inconnue ? Pas vraiment... Elle n'était pas obligée de le faire après tout. Mais en tant que guérisseuse et herboriste, pouvait-elle décemment ignorer une blessée ? Non. D'une, elle porterait secours à une potentielle nouvelle cliente, et de deux, ignorer une personne dans le besoin n'était décidément pas dans son caractère.

Poussant un soupir à fendre l'âme, Enju s'approcha donc. Maudits principes...

- Excusez-moi... Vous êtes blessée ? Vous avez besoin d'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Anya Lorelei
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 8
Âge : 21
Date d'inscription : 21/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  63 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Rencontre Providentielle (Enju)   Sam 4 Avr 2015 - 2:32

L'impatience de plus en plus présente dans son esprit, Anya commençait à croire que pour obtenir que se soit une simple petite démonstration de sympathie, elle allait devoir crier. Pas de douleur, pas de rage ni de désespoir, mais plutôt un simple rappel de sa présence. '' Regardez-moi tout le monde ! Je saigne ! Bonjour ! ''. Mais elle n'eut pas le temps de se rabaisser à ce niveau, qu'elle entendit :

''- Excusez-moi...''


Elle tourna son regard vers la voix. Une jolie demoiselle à la robe parfaitement blanche se tenait devant elle. Pas plus grande qu'elle, au visage doux et fin, cette jeune fille devait être plus jeune et certainement plus fragile. Bien qu'Anya cherchât désespérément quelqu'un pour arranger cette sale coupure, elle redoutait d'attirer de mauvaises conséquences sur cette jeune fille. Qu'arriverait-il si ces bandits la retrouvaient ?

''Vous êtes blessée ? ''


Ah non petite, c'est dangereux de t'approcher d'un inconnu couvert de sueurs et de sang ainsi. En même temps, Anya n'était pas en position de refuser son aide. Si elle ne faisait pas voir cette vilaine coupure à qui que se soit, cela pourrait laisser infections, ou même une amputation. Bon, l'amputation est probablement exagérée, mais Anya n'était pas une experte de ces choses, tout ce qu'elle savait, c'est qu'elle était fatiguée de courir et qu'elle saignait.

- Je crois...Une vilaine coupure, rien de trop gros...Les danger du métier.

Anya tentait de lui sourire gentillement. Elle ne voulait pas apeurer la jolie blonde. Bon. Si elle n'était pas trop idiote, elle devait déjà se douter qu'une femme couverte de sueur, armer de couteaux, sales par le manque de bains, protéger par un plastron et qui traînait avec du sang devait déjà être signe de danger. Mais elle l'avait approché, il était trop tard pour reculer.

''Vous avez besoin d'aide?''


Définitivement trop tard. Ah moins qu'elle ne se contente que de lui pointer le guérisseur le plus proche. Cela pourrait être une option. Ce qu'Anya voulait éviter le plus possible était de la mettre en danger. À la voir, elle ne semblait pas être le genre de personne qui saurait comment se défendre.

- Si vous pourriez me montré ou je pourrais trouver quelqu'un pour regarder cette coupure, ce serait...


Elle s'arrêta un instant. En réfléchissant, elle venait de se rappeler d'un autre problème à cette situation. Elle n'aurait pas assez d'argent pour payer un guérisseur. À travers tout le chaos, elle avait oublié ce détail pendant quelque instants.

- Serais-ce possible un qui ne coûte pas trop cher?.....


Elle connaissait la réponse d'avance, non. Personne ne voudrait l'aider pour peu d'argent. De plus, même s'il ne coûterait pas cher, aurait-elle assez d'argent ? Elle ne savait même plus combien il lui restait. À moins de s'arranger avec cette jeune fille. Ce serait un autre montant ajouter à ce qu'elle avait déjà en dette et ce serait un risque à prendre. Pourtant, une jeune fille se promenant avec des vêtements aussi propres devait avoir une belle sommes en poches.

- Écoute, petite, veux-tu faire un marcher avec moi?


Anya réfléchissa rapidement à ce qu'elle allait dire. Il fallait être sure de ne pas aggraver la situation.

- Si tu accepte de payer pour moi, je te promet de te payer en retour d'ici la prochaine ennéade...


À ce moment, elle se rappela du coffre rempli de bijoux qu'elle avait caché. Ceux-ci pourraient sûrement se vendre pour une jolie sommes. Elle pourrait risquer de désobéir à son client, vendre les bijoux et simplement éviter de recroiser son chemin. C'est faisable.

- À bien y réfléchir, je pourrais te repayer d'ici pas très longtemps, ou si tu préfère, je pourrais te payer sous formes de bijoux. Jolie, en or, ajoute à cela des pierre précieuse. Qu'en dit-tu? Ils t'iraient si bien...


Elle voulait mettre sa main sur l'épaule de la jeune fille, afin de créer un rapprochement, mais se retint. Elle aperçut ses mains tachées de rouge, il ne fallait pas salir cette jolie robe blanche, elle se contenta donc de changer le mouvement de sa main pour se gratter la tête. Quoi de mieux pour créer une ambiance inconfortable. Encore une fois, elle réussit à briser l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre Providentielle (Enju)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre Providentielle (Enju)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: