AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Dim 19 Avr 2015 - 15:18



~~Un peu d'ambiance!~~

-ALLEZ! MAIS ALLEZ!!!

De grosse voix braillardes et grasses hurlait leurs encouragements aux deux adversaires en commun et en langue drow. Il y avait même un nain qui lançait des invectives incompréhensibles aux accents rocailleux. Krish sourit de toutes ses dents. Son regard rouge flamboyant d'excitation était vrillé dans les petits yeux de l'homme en face d'elle. Lui aussi souriait, un sourire sardonique, pervers et aussi confiant qu'un douzaine de paons. Ses dents blanches tranchaient sur sa peau noire.

-Mais vas-y foutre bleu! Tu veux la baiser ou pas?!
-Allez Shaar! Démonte moi c'comique!




Les muscles de la forgeronne hurlaient. La pression entre ses tempes lui faisait presque perdre le sens de l'ouïe. La sueur ruisselait sur son front et sa poitrine. Elle respirait à peine. Son cœur battait à grands coups, rapide et régulier. Elle avait l'habitude de l'effort. Elle se connaissait même assez pour savoir que dans quelques minutes des points noirs emporteraient sa vision... et peut-être sa conscience.
Mais voila, il n'était pas question qu'elle perde.

-Ramène ta sœur la prochaine fois, elle aura peut-être une chance contre moi!
Souffla-t-elle, les veines de ses tempes battant toujours à tout rompre.

Au début du duel, le mercenaire de deux mètres dix bardé de cicatrices qui l'avait défiée avait eu un rictus en empoignant sa main. Il pensait sans doute pouvoir lui broyer les os... Ô douce erreur. Elle avait aimé l'expression de surprise qui était passée sur ses traits lorsqu'elle lui avait renvoyé la gentillesse à pression égale. Mais elle avait encore préféré son air de défi. A n'en pas douté, ce gars était un ancien du 4e Ost. Un jeune. Pas plus de deux ou trois petits siècles.

-Avant de t'attaquer à elle, je vais t'apprendre à utiliser correctement tes mains.

Elle s'humecta les lèvres du bout de la langue sans perdre le contact visuel, tout en glissant jusqu'à l'extrême bout de son siège pour être plus proche de la table. Son épaule douloureuse ne tarderait pas à lâcher si ça continuait à s'éterniser. Sa main commençait à être moite, mais leur poigne à tout deux étaient assurées.

De sa main libre, elle attrapa son godet en étain et fini sa liqueur d'orange d'un trait. L'alcool lui brûla le gosier. Lui faisant perdre un instant sa concentration. Sa main manqua de descendre brusquement à mis chemin de la table. Se mordant la lèvre, elle profita de la rupture d'équilibre pour remettre le jeu en mouvement. Lentement, la main du mercenaire se rapprochait du bois. Les cris hystériques des parieurs surmontaient de beaucoup les grognements des concurrents. Un goût de sang envahi la bouche de Krish. Elle lâcha sa lèvre et un cri étouffé.

Le dos de la main du mercenaire s'écrasa brutalement sur la table sous un tonnerre de joie et de rage.

La forgeronne se leva d'un bond en massant son épaule.

-Ouais! Ha! Et de deux! Par ici, la tournée !

Cette fois, les cris furent unanimes. Les pièces passaient d'une main à l'autre. Les rires reprenaient. Quelques coups furent échangés. Des bourrades vinrent féliciter ou charrier les deux combattants. Le tenancier ne tarda pas a apporter une dizaine de blondes et quelques godets de sa célèbre liqueur d'orange que le mercenaire paya en faisant grise mine. Le petit groupe avec lequel il était venu tirait aussi une drôle de tête, s'étant engagés à l'aider à payer sa tournée contre une part du gain en cas de victoire.

Deux victoires, une défaite, ça n'était pas si mal! Pas satisfaisant, mais pas si mal. D'un autre côté qu'y avait-il de satisfaisant?

-Alors. D'où c'est que vous venez?
-Oh mais je suis ici.

Avec un grand sourire, elle s'assit sur les genoux du grand gaillard qui lui avait posé la question de façon outrageusement provocante... Pour lui voler sa chopine et s'en envoyer une grande rasade avant de glisser de nouveau sur le banc pour récupérer sa place sous les rires grivois. Ses cheveux à moitié défait cascadaient sur ses épaules et formait quelques arabesques pâles sur sa peau noire humide. La brassière aux attaches métalliques qu'elle portait servait à peine à cacher sa poitrine et dévoilait son ventre au-dessus d'un sarouel de lin noir qui cachait mal des hanches amples. Le tout n'était normalement recouvert que d'une tunique rouge ouverte sur l'avant, qu'elle avait retiré quelques heures auparavant.

-Laisse tomber Dudu, on en a jamais rien tiré... enfin la plus part!

Nouvelle salve de rire. Tout en écoutant les marchands, serviteurs et mercenaires commencer le récit de leurs rocambolesques aventures, elle plongea la main dans son décolté pour y récupérer une longue bague à articulation se terminant par une griffe. Elle eut évidemment droit à quelques commentaires sur sa façon de ranger ses affaires et renchérit tout en ajustant son bijou à l'index de sa main droite.

-V'la qu'elle se la joue Griffe-Argent!
-C'est moi qui lui ai tout appris!

Elle aurait pu continuer un long moment à rire avec cette joyeuse compagnie en sirotant un nouveau godet de liqueur... Et même sans doute revenir sur sa victoire contre son dernier adversaire pour en changer l'issue. Mais une nouvelle venue attira son attention. Elle n'était pas une habituée, elle aurait pu en mettre sa main à couper.
Sa tenue aurait pu être passe-partout ou des plus voyante, ce qui l'avait d'abord interpelée... C'était le fait que ce soit une elfe. Pas une bâtarde. S'il vous plaît. Une vraie petite elfe. Ronde pour quelqu'un de sa race, mais une elfe quand même, cela ne faisait aucun doute. Pas si commun...

Son verre en main, elle se parât de son sourire le plus provoquant et se laissa aller sur le dossier de son siège. Malgré tout le temps qu'elle avait passé hors du Puy, voir un elfe lui faisait toujours quelque chose...

-Je peux vous aidez, ma jolie? lança-t-elle a travers la salle.

Les conversations autour d'elle se turent, portant leur attention sur celle que Krish avait mise sur le devant de la scène. Et dire que la soirée n'était pas si avancée que ça!
Revenir en haut Aller en bas
Eliwa
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1679
Âge : 21
Date d'inscription : 10/08/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Lun 20 Avr 2015 - 22:29

La journée était bien avancée, et elle avait écumé presque toutes les tavernes du quartier. Elle se demanda un instant si elle ne devrait pas rentrer et reprendre demain, mais l'idée de rater ne serait-ce qu'une bribe d'informations parce qu'elle en avait marre d'entendre des cris et rires la fit pousser les portes de l'établissement devant lequel elle se trouvait. Une odeur rance de sueur, d'alcool et d'autres choses qu'elle ne voulait pas identifier envahit son nez un instant, lui faisant regretter d'avoir de l'odorat. Au milieu de la pièce, un attroupement de gaillards hétéroclites encourageaient vivement un jeu qui se déroulait au centre du cercle. A gauche et à droite, il y avait quelques hommes et quelques femmes, qui restaient en retrait de l'agitation, dégustant leur boisson pour certain, leur repas pour d'autres. Au comptoir, quelques passants, qui n'avaient même pas pris la peine de s'asseoir à une table. Elle voulu se diriger vers une table, dans un coin, où un homme était déjà assis, mais on l'interpella avant qu'elle ne puisse faire quoique ce soit. Il s'avéra qu'au centre du cercle étaient une drow et un humain. Ils avaient du s'affronter au bras de fer, à en juger par leurs positions et leur état. Mais quand elle s'adressa à elle, elle sut qu'elle était reine ici. Qu'elle était une sorte d'autorité suprême. Intouchable, et intouchée. Le sourire qui étira ses lèvres ne lui plut pas plus que cela, et le ton de la question lui donna envie de l'ignorer proprement. Sauf que cela n'était pas possible, puisque toutes les conversations s'étaient tues, et que tous les regards s'étaient tournés vers elle. Malgré la chaleur qui régnait dehors, elle aurait du rabattre sa capuche sur ses oreilles. Mais il était trop tard pour cela, et elle s'avança donc jusqu'à sa table, pour lui répondre le plus poliment du monde :

- Il se pourrait bien que j'ai besoin de quelque chose, oui. Mais de là à savoir si tu peux m'aider...

Elle voulu rajouter quelque chose, mais elle se contint. Il n'était certainement pas de bon ton de la provoquer maintenant. Elle n'avait qu'à faire comme si elle se pliait à son autorité, et tout irait certainement pour le mieux. Après tout, elle était là pour obtenir des informations. Peu importait comment, et peu importait ce qu'elle devrait faire. Elle attrapa une chaise qui traînait dans un un coin, et en s'excusant, elle se fit une place autour de la table. Elle pensa un instant la défier au bras de fer, mais elle balaya rapidement l'idée. Si elle s'entraînait régulièrement, si elle entretenait son corps tout les jours, pendant des heures parfois, elle doutait encore d'avoir entièrement récupéré ce qu'elle avait perdu. Alors qu'en réalité, elle avait du en gagner, elle était plus musclée, elle était plus forte, et beaucoup plus précise dans ses gestes. Mais elle n'était pas sûre d'elle, elle ne l'était plus. Elle posa les avants bras sur la table, et demanda, innocemment :

- Excuse moi, mais je crois que je ne te connais pas. Ca fait longtemps, que tu es sur Thaar ?

Elle avait besoin de savoir à qui elle avait à faire, pour savoir si elle devait craindre quelque chose ou non. Pour savoir comment elle devait se comporter, et si elle pouvait lui être d'une quelconque utilité. Son visage ne lui disait rien, mais son comportement lui disait beaucoup. Les regards qui pesaient sur elle n'étaient pas pour la mettre à l'aise, et, après avoir dévisagé les hommes un par un, elle revint planter ses iris dans ceux de la drow.

- Je crois que nous gênons ces messieurs, je vais changer de table. Si tu veux me suivre, libre à toi.

Et joignant le geste la parole, elle quitta son siège pour se diriger vers l'homme qu'elle avait remarqué en entrant. L'elfe sentait qu'il pouvait potentiellement savoir des choses, il était bien trop en retrait pour ne pas avoir laissé traîner ses oreilles par-ci par-là. Il ne la regarda même pas quand elle s'assit en face de lui. Il fallait dire qu'elle venait d'imposer ses désirs à celle qui semblait avoir le pouvoir ici. Et il devait se dire qu'elle allait sans aucun doute leur attirer des ennuis. Alors discrètement, elle dit sur le ton de la confidence :

- Excuse moi de m'imposer ainsi à ta table, mais je ne connais pas cette drow, et elle ne m'inspire rien de très bon. Contrairement à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 227
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Jeu 23 Avr 2015 - 11:54


L'ambiance d'une taverne a toujours quelque chose de rassurant pour ses habitués. L'odeur ne changeait jamais, avec ses relents de sueur rance et d'alcool de basse qualité. Il y avait rarement de nouvelles têtes, et lorsqu'il y en avait, ce n'était que pour un soir. Une certaine sécurité animait donc cet endroit, qui ne changeait pas beaucoup. Le changement avait toujours fait peur aux petites gens, qui aimaient le plus souvent le quotidien et la douce monotonie que pouvait leur offrir leur vie. Chaque nouveauté, chaque innovation portait en elle une forme de peur, celle de l'étranger. Le mystère. L'inconnu.
Hendrick ne pouvait pas prétendre être un habitué de cette taverne, mais pourtant, lorsqu'il pénétra à l'intérieur par la porte arrière, celle de la cuisine, il se sentit tout de suite dans un endroit familier. Un peu rassuré, il s'avança vers le tenancier qui l'attendait dans la cuisine. Le Sgardien le salua, puis lui tendit une de ses gibecières.

« Voilà. Deux lièvres, un genre de gros poulet sauvage… je sais pas trop ce que ça peut être d’autre… et dans l’autre, j’ai une petite oie sauvage. »

Le patron prit les deux sacs et entreprit de les ouvrir afin de vérifier ce que lui ramenait le chasseur. Il disait vrai, il avait attrapé toutes ces petites bestioles, et le gros poulet sauvage était en fait une pintade bien en chair. Cette dernière avait une viande assez recherchée, aussi, le tavernier sourit et lança:

« Pas mal la pintade. J’peux t’en donner six pièces pour le tout. »

Hendrick réfléchit. Il pensait pouvoir extorquer bien plus que ça... le prix était risible, et s'il voulait faire des économies, il devrait chasser du plus gros gibier la prochaine fois.

« Seulement six ? La pintade en vaut bien trois à elle toute seule ! »

Le tenancier se mordit la lèvre inférieure. "Pas mal la pintade"... il la dirait plus jamais celle-là. Il aurait pu au moins dire "pas mal le gros poulet", mais l'effet aurait été le même, il en aurait demandé un prix plus élevé.

« Ouais, c’est ça, j’aurais jamais dû t’féliciter… on dit huit pièces pour le tout ? »

« Vendu. »

Le prix restait tout de même bas, mais Hendrick était satisfait d'avoir pu en tirer un peu plus. Le tavernier prit le contenu des deux gibecières, et demanda à une serveuse de les mettre quelque part. Il s'en occuperait plus tard. Huit piastres atterrirent dans les mains de l'archer de Sgarde, qui remercia le propriétaire des lieux. Danyal travaillait encore à cette heure-ci, et le chasseur se dit qu'il devrait faire attention de ne pas tomber dessus s'il entrait dans la salle commune... car boire était la première chose qui lui était passé par l'esprit lorsqu'il avait reçu son argent. La pauvreté n'empêchait pas l'alcoolisme, malheureusement. Et Hendrick en était toujours atteint, et ce depuis fort longtemps. Attiré par les démons de la bière et de la liqueur, il se dirigea vers la partie de la taverne où l'on pouvait consommer. En le voyant partir vers la salle, le tavernier ricana. Apparemment, il n'aurait pas à s'inquiéter du prix de la pintade ce soir...

Le Sgardien se fit discret lorsqu'il entra. La dernière chose qu'il voulait était voir la silhouette furibarde de sa sœur, lui tonnant mille insultes parce qu'il buvait avec les sous consacrés à leur voyage vers Naelis. Malgré tout, Hendrick se dit que pour voyager vers ce Royaume tant désiré, il aurait besoin de beaucoup plus. Demain, c'était décidé, il chasserait le cochon sauvage et peut être le daim, s'ils en avaient ici. Pour le dernier animal, c'était sûrement du braconnage. Mais apparemment, les lois à Thaar n'étaient pas souvent appliquées...
Il s'assit à une table, et étudia la scène en silence. Toute l'attention était centrée sur une partie de bras de fer monumentale entre un jeune Drow et une autre à l'air beaucoup plus vieille. Le terme "vieille" était d'ailleurs très relatif, car Hendrick n'avait jamais vu de noiraud à la peau ridée. Non, c'était plus dans l'expression du visage qu'on pouvait y retrouver une certaine forme d'ancienneté. Les deux combattants s'usaient le poignet dans une étreinte féroce, et contre toute attente, ce fut la Drow à l'air mur qui remporta la victoire, provoquant des remous dans toute l'assemblée.

Le chasseur vit alors une serveuse se diriger vers lui. Elle le regarda, souriant, et lui demanda ce qu'elle pouvait lui servir.

« Une bière. Mais… pas un mot à ma sœur, d’accord ? »


La jeune femme rit un peu, mais promit de garder le silence s'il consommait. En attendant la bière, il regarda la suite des événements. La Drow avait l'air plutôt aguicheuse, à s'asseoir sur les genoux des autres. Sûrement était-elle grande habituée de l'endroit, et croqueuse d'hommes à n'en point douter. Sa bière arriva lorsqu'une nouvelle silhouette fit son entrée dans la taverne. Il prit une grande gorgée de sa boisson, tout en observant furtivement cette femme pour le moins unique. En effet, le pauvre pouilleux sgardien qu'il était n'avait jamais pu voir d'Elfe. Sa curiosité le força à ne pas détourner le regard, se demandant ce qu'une créature comme elle faisait si loin des forêts d'Anaëh. Toute l'attention fut d'ailleurs portée sur elle, lorsque la Drow victorieuse l'apostropha. L'Elfe ne parut cependant pas intimidée, et prit une chaise pour s'asseoir et discuter avec celle qui l'avait interpellée. Hendrick, lui, reprit encore un peu de bière, qu'il avait déjà vidée au trois-quarts sans s'en rendre compte... La malédiction du verre vide allait bientôt s'abattre sur lui, le forçant à user de plus d'argent encore. Une véritable situation cauchemardesque.

L'archer remarqua ensuite que les hommes toisaient la nouvelle arrivante. Il n'aimait pas ça. Qu'ils soient lubriques ou calculateurs, les regards des mâles virils dans une gargote telle que celle-ci étaient souvent de mauvais augure. Ce à quoi il ne s'attendit pas, par contre, fut qu'elle souhaite se diriger ailleurs... comme, près de lui par exemple! Scrutant le reste de la salle, il remarqua Danyal, qui regardait l'Elfe se rapprocher. De suite moins à l'aise, Hendrick se tendit, essayant de cacher son visage derrière sa main, posant le coude sur la table. Il reprit une dernière gorgée de bière, puis leva le regard vers la nouvelle arrivante. La Drow n'allait sûrement pas tarder à arriver elle aussi, et Danyal pourrait sûrement le voir. Condamné, il écouta ce que lui dit l'Elfe. Ha, c'était bien sa veine! Lui, inspirer confiance? Un miséreux péninsulaire sans le sou?

« Moi, inspirer la confiance ? Je vois pas ce qui vous fait dire ça, damoiselle. On aurait même tendance à dire le contraire de moi. Mais je suis curieux… qu’est-ce qui vous fait dire ça ? »

Il vit la silhouette de sa sœur se déplacer, et instinctivement, il essaya de se mettre dans l'angle mort de Danyal. Il décala donc la chaise vers la droite, baissant un peu la tête pour être caché par celle de la nouvelle venue. Franchement, elle avait mal choisi son moment pour venir l'aborder...
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Ven 24 Avr 2015 - 8:27

La jeune femme qu'elle avait interpelée réagit plus vivement qu'elle l'aurait pensé. Au lieu de faire comme si de rien était ou de s'esquiver, elle avait répondu la tête haute, presque insolemment. Pourtant, elle était loin d'être en position de forces avec ces gredins qui la dévisageaient. Elfe ou non, cette fille avait du cran... Le sourire de Krish redoubla.

La fierté du peuple sylvain ne cessait de l'étonner. Ça ne serait vraiment pas une grande perte lorsque les Osts se refermeraient sur la dernière de leurs cités. En plus, ils ne faisaient pas partie de ses clients. Mais cette fois, elle avait bien envie de jouer un peu. En lançant sa question, elle n'avait pas pensé que la jeune femme pouvait réellement chercher quelque chose. La réponse, le maintient, et le regard de la jeune blonde avaient piqué sa curiosité. Ce regard...

- Excuse-moi, mais je crois que je ne te connais pas. Ca fait longtemps, que tu es sur Thaar ?

Krish cligna deux fois des yeux, incrédule, avant d'exploser de rire. Les gars qui l'entouraient se lancèrent regards et quolibet.

-Encore une qui pose la question!
- Laissez tomber Mam'zelle


Mais au milieu des remarques, les yeux rouges de la drow vinrent se vriller dans ceux de l'elfe avec intensité. Elle voulait voir l'étonnement et peut-être même, soyons fou, une pointe d'inquiétude naitre dans ces iris.

-Je suis Thaar.

Une simple phrase assenée avec toute la folle mégalomanie de ceux qui arrêtent de compter les siècles et toute l'assurance des puissants.

Évidemment, les rires et bons mots fusèrent encore davantage. Mais Krish soutint encore quelques instants le regard de l'étrangère avant de se caller de nouveau sur son dossier pour boire une gorgée.

-Et sinon, tu avais besoin de quoi?
- Je crois que nous gênons ces messieurs, je vais changer de table. Si tu veux me suivre, libre à toi.
-Oh mais tu nous dérange pas!

Aussi tôt, la blonde se détourna. Krish n'hésita pas un instant avant de se lever... sur le banc de bois qu'elle occupait.

-Ah mais non!
-Allez Shaar. On v'nait juste d'commencer! Ça fait un mois que t'était pas venue!

-Savoure ta bière l'ami, la seule blonde que t'auras ce soir!
-Et surement la seule que t'as pas payé de ta poche, hein!

Un pas et elle était sur la table. Un autre et ses pieds touchaient terre entre deux chaises. Elle ne récupéra même pas la tunique rouge qui trainait toujours sur son siège, laissant voir sans honte les petites traces de brûlures qui parsemaient tout l'avant de son corps et la scarification en forme d'épée enflammée qui descendait tout au long de son dos pour disparaitre sous sa ceinture. Si les drows de l'assistance pouvaient avoir une idée de ce que cela signifiait, tant mieux pour eux.

D'un pas alerte, elle s'approcha de la nouvelle table... qui était d'ailleurs déjà occupée. Elle n'entendit pas les quelques mots qu'échangea l'elfe avec son ami mais n'était pas dupe pour autant. Se laissant tomber à cheval sur une chaise, un bras appuyé sur le dossier, son godet dans l'autre main, le bout de sa griffe cliquetait régulièrement contre l'étain, comme pour en tester la résonance. Elle prit quelques instants pour dévisager outrageusement le buveur humain qu'elles venaient de rejoindre... Sans lui trouver le moindre intérêt. Un parfait assassin.

-Alors... racontez-moi. Dans quel traquenard je me suis encore fourrée?

Le ton était léger mais le sourire féroce. Cette curieuse apparition l’intriguait chaque seconde un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Eliwa
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1679
Âge : 21
Date d'inscription : 10/08/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Dim 26 Avr 2015 - 14:03

Elle n'eut même pas le temps de répondre convenablement à l'humain, que la drow vint la rejoindre. Après tout, elle l'avait invité, et elle se doutait bien que même si elle ne l'avait pas fait, elle l'aurait suivi jusqu'ici. A peine assise, la sombre ouvrit la bouche pour lui poser une question. L'elfe faillit soupirer, mais elle n'en fit rien. Elle se devait de rester calme. D'ailleurs, quand elle lui avait dit être Thaar, elle n'avait pu s'empêcher de laisser échapper un petit rire. Elle, Thaar ? Quelle ironie. Mais elle devait être là depuis assez longtemps pour qu'elle pense l'être. Seulement voilà, l'elfe ne la connaissait même pas, et pourtant, elle avait été dans ces bas quartiers pendant quelques décennies. Alors, ignorant royalement la drow, elle répondit gentiment à la question qu'on lui avait posé :

- Oh, tu ne m'inspires pas forcément confiance, jeune homme, mais tu me sembles être exactement celui que je recherche. Je crois qu'il ait possible que tu ais certaines informations qui pourraient m'intéresser.

Et rapidement, elle prit la choppe devant lui, goûtant l'alcool qu'il avait demandé. Le goût amer de la bière descendit le long de sa gorge. Pour un peu, elle l'aurait recraché aussitôt. Elle était habituée à bien plus raffiné, bien plus goûteux, et bien plus alcoolisé, il fallait le dire. Sauf qu'encore une fois, elle se retint, et avala sans broncher. A côté d'elle, on s'impatientait, elle le sentait bien. Elle se tourna donc, et ses yeux parcoururent alors sans retenue ni politesse le corps de celle qui l'avait interpellée. Elle avait en face d'elle une sombre plutôt âgée, si elle ne se trompait pas. Bien plus âgée qu'elle. Ses hanches et ses cuisses, toutes deux plus larges que ce qu'elle était habituée à voir, ne témoignait pas d'une morphologie plus généreuse que d'ordinaire, mais bel et bien d'années passées. Quelques brûlures parsemaient ses avant bras, ses épaules étaient plutôt carrées, et son visage avait tout à envier à une drow qu'elle connaissait plus que bien. Quand son regard insistant quitta enfin sa silhouette pour se planter dans ses yeux, l'elfe répondit, sur un ton las :

- Il n'y a aucun traquenard ici. Je ne suis pas venue pour te tendre un quelconque piège, et tu as délibérément choisi de me suivre à cette table. Et je ne crois pas que tu puisses m'être d'une quelconque utilité.

L'antipathie transpirait sans doute dans sa voix, mais elle ne pouvait s'empêcher de lui faire passer un message à travers toutes ces politesses échangées. Elle ne voulait pas créer de conflits, mais la sombre semblait vouloir l'ennuyer. Eliwa était fatiguée, sa journée n'avait pas été aussi fructueuse qu'elle l'espérait, et elle avait hésité à franchir le pas de cette porte. Peut-être n'aurait-elle pas du finalement. Peut-être aurait-elle été mieux à la maison ? Aux côtés de sa fille, qui l'attendait très certainement, aux côtés d'Alayda, qui l'espérait-elle, n'était pas trop débordée. Mais voilà, au lieu de cela, elle était coincée ici, assise avec une drow qui s'évertuait à lui taper sur les nerfs, et un humain qui semblait complètement perdu. D'un mouvement vers la gauche, elle écarta sa chaise de la noire et se rapprocha de celui qu'elle était venue chercher.

- Je n'ai aucune idée de ce que tu fais ici, ni de qui tu peux bien être. Et ce n'est pas que tout cela ne m'intéresse pas, mais disons que je suis ici pour autre chose. J'aimerais autant ne pas m'attarder, commença-t-elle sur le ton de la confidence. Je cherche Altiom d'Ydril. J'ai entendu dire qu'il était passé par ici il y a peu, et j'aurais voulu savoir si tu en savais plus que moi, à tout hasard.

Jetant un regard à la drow, elle ajouta :

- Si tu sais quoique ce soit, tu es aussi la bienvenue pour t'exprimer.

Elle lui avait dit un peu plus tôt qu'elle doutait de son utilité. Lui donnerait-elle tord ? D'un côté, elle l'espérait, elle avait trop peu d'information, et elle était loin de pouvoir se permettre de cracher sur ne serait-ce qu'une bribe. D'un autre, elle espérait la voir quitter la table, après s'être avouée vaincue, si on pouvait dire les choses ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 227
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Mer 29 Avr 2015 - 10:36


L'Elfe qui venait de s'asseoir voulait apparemment obtenir certaines informations. Pour notre chasseur, c’était bien sa veine. Que pouvait-il savoir qui aurait assez d’importance à ses yeux ? Il n’était même pas originaire du coin, mais quelque chose chez lui avait attiré le regard de la femme aux oreilles pointues. Son air furtif, peut-être ? Après tout, il essayait depuis tantôt d’éviter d’être vu par sa sœur, et il avait jusque-là réussi haut-la-main. Mais avec l’arrivée de nouveaux centres d’attraction, à savoir une Elfe qui ne passait pas inaperçue et une Drow qui l’était encore moins, sa couverture de buveur solitaire et sans intérêt commençait à tomber à l’eau. Comble de la malchance, la fine blonde attrapa ce qu’il restait de sa bière, et but le contenu de sa choppe. Hendrick écarquilla les yeux. Mais pour qui elle se prenait ? S’il avait décidé de faire une entorse à la promesse qu’il avait faite à Danyal, à savoir économiser de l’argent pour aller à Naelis, ce n’était pas pour se faire piquer sa bière par une inconnue !

Alcoolique qu’il était, son poing se resserra sans qu’il s’en rende compte. Cependant, son visage ne tressaillit point. Il observa plutôt la Drow qui venait de poser une question avec son air toujours aussi aguicheur. Elle avait pas mal d’atouts pour séduire, à savoir un corps aux formes insolentes, qu’elle ne se privait pas de montrer sans artifice vestimentaire. De vilaines marques striaient cependant son corps, des sortes de brûlure. La vision de son dos lui était cependant épargnée, car il la voyait de face. Etrangement, son visage paraissait moins jeune que les autres membres de sa race. Ce n’était peut-être qu’une impression, car Hendrick connaissait mal ce peuple, contre qui il avait d’ailleurs toutes les raisons d’être en colère. Apparemment, il n’était pas le seul à ne pas aimer les Drows, car l’Elfe aussi se montrait froide envers elle, voir même sèche. Lui n’avait pas envie de s’en attirer les foudres, et se montrerait donc courtois. Après tout, peut-être qu’une Noiraude de Thaar ne pouvait incarner le mal qui sévissait dans sa patrie ?

La mention d’Altiom d’Ydril piqua Hendrick au vif. Oui, il savait qui il était. Le bon seigneur Aarnis lui en avait déjà parlé. Cependant, il ne savait pas du tout où il aurait pu se rendre. Avec deux sous de jugeote, l’archer sgardien aurait dit Ydril, mais ça semblait trop évident. Par contre, une chose plus générale pouvait se confirmer d’elle-même. S’il était passé par Thaar, le dénommé Altiom s’était sûrement rendu en Péninsule… Hendrick eut un sourire en coin, puis regarda à nouveau l’Elfe.

« Les Cinq semblent vous sourire. J’ai entendu quelqu’un parler d’un Altiom, oui. Le bon seigneur Aarnis, qui m’a sorti d’ma misère. Cela dit, il vous en coûtera quelque chose. »

L’index du Sgardien se posa sur sa choppe vide.

« Déjà que je chie pas de l’argent, vous avez fini ma bière sans me l’demander. J’avais rien bu depuis trois jours, et quand enfin j’pouvais étancher ma soif, vous vous asseyez et vous finissez ma chopine comme si c’était la vôtre. J’vous propose un marché ; payez-moi mes consommations, et c’que je sais sur l’Ydrilote est à vous. Vendu ? »

Hendrick n’était en aucun cas en colère. En revanche, il ne fallait pas toucher à son alcool. Heureusement, il avait trouvé une parade efficace, qui ne lui revenait à rien, et qui lui permettrait de conserver l’argent gagné pour Naelis. Evidemment, il fallait encore que l’Elfe accepte.

Le regard de l’archer se posa enfin sur la Drow, mais il ne dit rien. Que pouvait-il dire ? Elle n’avait pour le moment rien fait, et semblait plutôt se contenter de sourire avec férocité à ses deux interlocuteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Jeu 30 Avr 2015 - 16:35

Et bien... Elle avait connu des crocodiles plus jouasses que cette blondasse. Mais plus intrigant, l'elfe s'était invité à la table d'un parfait inconnu et lui taxait même sa bière. Et on disait qu'elle était sans gêne ! Certaines choses se respectaient... Parfois... Et surtout l'alcool dans une antre où des pochards venaient noyer leur misérable vie inutile et sans but.

-Il est toujours plus facile de laisser quelqu'un se jeter tout seul dans la gueule du loup que de lui courir après... Enfin c'est vrai que tu as l'air aussi renseigné qu'une huître sur ce qu'il se passe en ville alors je ne vois pas pourquoi je m'en ferais...

Pour la suite, Krish laissa l'humain répondre en premier lieu, ne prenant même pas le temps de relever la permission qui venait de lui être accordée. Elle réfléchissait plutôt à l'endroit ou elle avait bien pu entendre ce nom si familier. Altiom... Altiom... Oui! Altiom! Un sourire joueur revint de plus belle sur son visage. Ce que le Conseil avait put s'embêter avec ce péninsulaire. Il avait poireauté quoi: 10 jours? 20 jours? Faut dire que débarquer avec une cinquantaine de gars armés et blindés... C'était pas le genre de type qu'on voyait tous les jours.

Rattrapant la conversation en cours de route, elle appuya la demande de l'humain en posant nonchalamment son godet sur la table.

-Certes Certes. Boire la bière de quelqu'un que l'on ne connaît pas... Mademoiselle à encore beaucoup à apprendre sur les bonnes manières...

Ce qu'il y avait de drôle dans l'histoire, c'était que cet humain, dont elle ne connaissait toujours pas le nom, n'était absolument pas de Thaar ni même d'Ithri'Vaan, sont accent le prouvait. Mais l'elfette... Pourtant l'un semblait être bien plus au fait des dernières nouveautés que l'autre...

-Mais le monsieur à sans doute de quoi vous fournir des infos sur ce Péninsulaire que le guet a fait poireauter avec sa clique.

En dire un peu sans en trop dévoilé. Elle avala une gorgée de cette liqueur qui commençait à lui monter au visage... Les dieux soient remerciés de cette peau d'encre qui ne laissait pas paraitre le sang qui lui montait aux joues.

-Il veut de l'alcool. Je veux votre nom, votre raison de courir après un humain et un sourire heureux. Ces trois cartes en mains, toutes mes connaissances à son sujet seront à vous.

L'argent n'était pas une bien grande préoccupation. Un sourire en revanche pouvait peindre une journée de couleurs plus vives. Non pas qu'apporter joie et bonheur autour d'elle soit un des passe-temps de Krish... Mais vu l'état agacé et les manières sèches et froides de l'elfe, un tel présent serait plus drôle et plus marquant que toutes les marques de respect et de déférences que Krish aurait pu exiger.

Le visage de la forgeronne se voulait d'ailleurs bien moins agressif que lorsqu'elle avait interpelé l'elfe inconnue... Même s'il ne devait pas être bien difficile, vu le ton mielleux de sa voix, de comprendre qu'elle n'était pas sincère.

Quant à l'humain et à sa vinasse... Pour l'heure, elle s'en moquait éperdument.
Revenir en haut Aller en bas
Eliwa
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1679
Âge : 21
Date d'inscription : 10/08/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Dim 3 Mai 2015 - 21:41

Apparemment, elle était bien tombée. Si la sombre l'agaçait, elle ne regrettait plus d'avoir franchit la porte de cette taverne. Chacun avait posé ses conditions. De toutes façons, elle savait très bien que rien n'était gratuit, mais quand l'humain lui demanda de l'alcool, elle tiqua. Si elle avait finit sa choppe, ce n'était absolument pas parce qu'elle était mal élevée, ou parce qu'elle voulait boire à l'oeil, mais parce que celle ci avait semblé le mettre mal à l'aise.

- Si j'ai fini ta choppe, ce n'était aucunement par manque d'éducation, mais parce que je te savais mal à l'aise, et je voulais seulement t'aider. Mais soit,je payerai tes consommations, tu n'as qu'à demander, ce que tu veux, je réglerai la note, répondit-elle dans un sourire.

L'elfe espérait que le jeu en valait la chandelle, qu'elle n'allait pas dépenser pour finalement savoir ce qu'elle savait déjà. Mais elle devait prendre le risque, sans ça elle ne saurait jamais. L'humain passa sa commande, puis l'elfe s'adressa à la drow. Le ton de sa voix s'était quelque peu radouci, elle n'était plus aussi sèche, mais restait quand même une certaine lassitude. La fatigue commençait à se faire ressentir, et si elle ne se manifestait pas physiquement, mentalement elle était bien présente. Cela faisait plusieurs jours qu'elle courrait les rues, en espérant trouver une information utile, et elle n'avait pas pris le temps de se reposer. Lorsqu'elle retournait à la maison, elle retrouvait sa fille, et passait tout son temps libre avec elle. Même si elle dormait la plupart du temps, même si elle n'était pas assez grande pour qu'elle puisse faire quoique ce soit ensemble, elle restait éveillée, pour rester avec elle. Si elle ne l'avait pas désiré, si elle ne l'avait pas attendu, elle ne l'aimait pas moins pour autant. Après tout, c'était sa chaire, et son sang coulait dans ses veines. Et c'était pour ça qu'elle se devait de retrouver son père. Parce qu'elle refusait de la priver de sa famille. Elle en avait elle même souffert, et elle voulait le lui éviter à tout prix. Alors, elle fit un effort.

- Mon nom n'a aucune importance, mais très bien, je m'appelle Eliwa. Je ne pense pas que cela te sois d'une quelconque utilité. Je ne cours pas après une humain. Je le cherche, voilà tout, répondit-elle le plus aimablement possible. A vrai dire, c'est le seul qui sache s'y prendre avec moi, si tu vois ce que je veux dire, ajouta-t-elle sur le ton de la confidence.

Elle n'avait aucunement besoin de savoir qu'elle cherchait celui qui était certainement le père de sa fille, elle n'avait même pas besoin de connaître l'existence de son enfant. Alors elle l'avait légèrement cherchée, pour voir comment elle réagirait à cette fausse connivence que l'elfe avait instauré entre elles. Elle ne pensait pas possible qu'elle réagisse mal, puisque depuis le début, elle était plus ou moins restée tranquille. Mais on ne savait jamais, avec les drows. Maintenant que chacun avait obtenu ce qu'ils avaient demandé, elle s'adressa à l'humain :

- Aarnis ? Je ne connais personne de ce nom, mais je t'écoute, que t'a-t-il à propos d'Altiom ?

Elle n'avait pas offert son sourire à la drow, mais elle espérait que cela passe inaperçu. Une fois que l'humain lui aurait répondu, elle écouterait ce que la sombre avait à dire sur le sujet. Si elle voulait bien le lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 227
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Lun 11 Mai 2015 - 18:17


Hendrick fut soulagé de savoir que l’Elfe payerait volontiers ses boissons. Il était plutôt raide en ce moment, et sa sœur ne lui aurait pas pardonné la moindre choppe. Lorsqu’il vit qu’elle était partie, sûrement pour aller vider les ordures, le Sgardien releva un peu la tête, et se rassit plus confortablement sur sa chaise. Plus besoin de se cacher à présent, et il pouvait un peu mieux se replonger dans la situation. S’il suivait bien, la blonde devant lui était à la recherche d’un homme et était prête à payer le prix fort pour le retrouver, car il fallait l’avouer, Hendrick avait acquis une bonne descente. Quant à la Drow qui s’était assise à côté, c’était un mystère. Il y avait toujours ce sentiment répulsif qui animait l’archer lorsqu’il voyait un fils du Puy, mais ici, cette tension était mêlée à une certaine curiosité. Ce n’était pas l’arrogante poitrine et les formes généreuses de la noiraude qui étaient en cause, cependant. Il avait du mal à mettre un doigt dessus, aussi, il se concentra à nouveau sur ce qu’il se passait présentement.

Apparemment, il y avait trois centres d’intérêt à cette table. L’Elfe voulait la direction qu’avait prise Altiom, la Drow souhaitait connaître le nom de l’Elfe, et l’Humain voulait que l’Elfe lui paie à boire. Tous pouvaient aisément arriver à un accord. Aussi, la blonde aux oreilles pointues fut la première à ouvrir le bal en révélant son patronyme ; Eliwa. Hendrick enregistra ce nom dans sa mémoire, au cas où, mais n’allait sûrement pas demander celui de la Drow. Il avait cru comprendre qu’elle s’appelait Shaar, si ses oreilles fonctionnaient toujours bien.
Les deux femmes semblaient d’ailleurs un tantinet tendues. L’une était froide et distante, tandis que l’autre semblait visiblement s’amuser de cette exaspération sous-jacente. Le Sgardien ne se sentait pas vraiment à sa place sur cette table, bien qu’elle fût sienne tout d’abord. Lui, avait simplement souhaité trouver un coin tranquille pour cuver sa bière sans honte, noyant ses problèmes dans les brumes de l’alcool. Malheureusement, cette perspective avait changé ; il devrait à présent se saouler en compagnie de deux femmes qui se cherchaient. La belle affaire.

Afin de répondre à Eliwa, Hendrick commanda une autre bière, une boisson qu’il finirait lui-même cette fois. Lorsqu’on lui apporta, il était déjà en train d’entamer les explications :

« Sir Aarnis a parlé d’un Altiom, un ancien archonte ydrilote. Il ne tarissait pas d’éloge sur lui. »

Prenant sa choppe en main, il resta sérieux jusqu’au bout, surtout lorsqu’il lui sortit son approximation :

« Le bruit court qu’y s’est rendu en Péninsule, vous l’trouverez pas à Thaar. J’dirais qu’avec la guerre qui fait toujours rage en Sgardie, il doit pas être bien loin. A moins qu’il ne soit retourné à Ydril, évidemment. Il porte le nom d’la ville après tout ? »

Hendrick prit une gorgée de sa bière. Ce n’était pas vraiment un mensonge, vu qu’Altiom se rendait bel et bien en Péninsule. De là à savoir où précisément, c’était plus compliqué. Il avait préféré ne pas avancer ses hypothèses trop loin. Mais, tout en jetant un regard à la Drow, il se doutait qu’elle aussi en savait un peu sur l’homme que l’Elfe recherchait. Elle disait en savoir également sur l’Ydrilote, et le Sgardien souhaitait savoir si son raisonnement était plausible ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Lun 11 Mai 2015 - 23:12

Si ça c'était pas de l'information vague! Krish plaignait presque cette elfette. Elle avait du parcourir des tavernes et des tavernes pour entendre toujours ce genre de discours... Et elle allait peut-être continuer si elle ne laissait pas sa fierté de côté.

Le faux air de connivence qu'elle avait pris en parlant de cet homme qui était soit disant le seul à savoir y faire avec elle était bien tenté. La forgeronne aurait pu tomber dans le panneau... Neuf cent ans plus tôt. Mais elle n'en démordrait pas. Elle n'avait rien d'autre à gagner dans cette histoire qu'un peu d'amusement et elle comptait bien ressortir victorieuse d'une façon ou d''une autre.

Pendant que l'humain sirotait sa bière et exposait son splendide savoir, une petite lame affutée et sans manche apparue entre ses doigts. Instantanément, elle se mit à glisser et repasser avec habileté entre chaque phalange, cliquetant sur sa griffe, comme un autre aurait joué avec une pièce de cuivre.

Ses iris rouges passèrent de l'humain à l'elfe et inversement, profitant de ces quelques instants pour essayer d'en apprendre plus sur eux par leurs vêtements, leurs gestes, leur maintien, leur accent, leur argot.

Oubliant presque la conversation elle avait perdu toute agressivité, remplacée dans son regard par de la curiosité. Plus les secondes passaient, plus cette elfe qui lui avait d'abord parue des plus intrigantes dans un endroit pareil retrouvait un côté terriblement banal. Elle était belle comme une elfe. Fière comme une elfe. Chiante comme une elfe. Et si elle venait visiblement de la région elle n'était pas assez douée pour rattraper un homme qui avait été arrêté aux portes de Thaar en grande pompe. Le pourquoi elle suivait un humain était sans doute plus intéressant que le comment...

Quant à cet humain, il était mieux fait que la moyenne des humains qu'on trouvait dans ce genre de gargote. Il devait être assez grand pour sa race, la taille de la forgeronne, peut-être un peu plus, mais bien plus sec qu'un Drow. En regardant plus posément, on pouvait voir que ses yeux bruns, cernés par les heures de veille étaient moins attardés et bovins que ce qu'elle avait cru d'abord. Un péninsulaire qui avait voyagé jusque-là  pour boire une pinte et qui connaissait des nobles devait aussi avoir une histoire intéressante à raconter...

Même lorsqu'il se tût, attendant visiblement que la sombre partage à son tour ses informations, elle soutint son regard quelques instants, intriguée, avant de revenir au visage de l'elfe. Ses lèvres noires ne découvrirent ses dents blanches que pour afficher un sourie joueur. Elle aussi attendait toujours quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Eliwa
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1679
Âge : 21
Date d'inscription : 10/08/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Mar 2 Juin 2015 - 12:41


Tout ce qu'avait pu lui dire l'humain était que l'homme qu'elle recherchait était parti vers la Péninsule. Rien de moins précis. L'elfe laissa échapper un léger soupir, et ses doigts vinrent masser rapidement ses tempes. Elle commençait à se dire qu'elle le retrouverait certainement jamais. Qu'elle allait devoir chercher encore et encore, pour pouvoir trouver une information digne de ce nom. Et si elle abandonnait ? Si elle laissait passer et retournait en Anaëh ? Ne valait-il pas mieux qu'elle reste auprès de sa fille, plutôt que de courir après un homme ? L'humain et la drow avaient du sentir le désespoir la gagner un instant, avant qu'elle ne se reprenne en main. Elle devait retrouver Altiom. Pour sa fille, et pour elle même, elle le devait. S'il le fallait, elle irait vers la Péninsule, à l'aveugle, et finirait bien par tomber sur les traces d'une armée. Des centaines d'hommes ne pouvaient se déplacer sans laisser de trace, ne pouvaient disparaître d'un claquement de doigts. Alors, elle répondit d'une voix un peu plus lasse qu'au début de la conversation :

 - Je vois, vous ne savez rien de bien précis à ce sujet. S'il est retourné en Péninsule, je pense effectivement qu'il ne doit pas être bien loin de la Sgardie, quant à savoir où, j'aurais bien aimé le savoir.

Chaque fois qu'elle avait posé ses questions, on lui avait répondu plus ou moins intelligemment qu'il ne devait plus être ici, et qu'il devait avoir marché vers la Péninsule. Elle avait eu l'impression tout d'abord de paraître idiote, puisqu'on avait eu besoin de notifier l'absence du noble, puis de paraître illogique à souhait, puisqu'on lui avait spécifié qu'il n'avait pas du parcourir beaucoup de distance, au vue de son armée. Et elle avait laissé couler. Seulement voilà, cela commençait fortement à l'agacer. Elle était fatiguée, et avait besoin de repos. Faire le tour des tavernes et des bordels pour qu'on lui rabâche chaque fois la même chose commençait à l'insupporter. Elle aurait bien eu envie d'écourter la conversation, et de sortir pour rentrer chez elle, mais restait encore la drow. Peut-être savait-elle quelque chose. Peut-être que, si elle sortait maintenant, elle passerait à côté de quelque chose. Alors, elle mit, assez difficilement, sa fierté de côté, et sourit à la sombre. Son sourire ne gagna pas ses yeux, et l'elfe espéra que cela suffirait. Parce qu'elle n'était pas certaine de pouvoir faire mieux.

 - Aurais-tu, par hasard, quelque chose à ajouter ? demanda-t-elle. Parce que si ce n'est pas le cas, je pense que je vais quitter cette table plutôt rapidement.

Sa patience commençait à atteindre ses limites. Elle commençait légèrement à perdre son sang-froid. Elle sentait son corps se tendre un peu plus, et elle n'avait plus qu'une seule envie. Qu'on lui donne quelque chose de concluant pour qu'elle puisse rentrer. Sa mâchoire se serra et se desserra frénétiquement pendant un court instant, avant qu'elle ne souffle pour reprendre son calme. Cela ne servirait à rien de s'énerver, ou de se laisser gagner par l'agacement. Elle croisa donc ses mains sous son menton, et attendit une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 227
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Jeu 4 Juin 2015 - 10:17


La situation n’était déjà pas banale à la base, mais Hendrick se sentit encore plus mal à l’aise lorsque le regard écarlate de la Drow se posa sur lui tout en caressant une lame entre ses doigts. Était-ce lui, ou tout ce que faisaient les Sombres étaient flippants ? Ils pouvaient même dire un simple bonjour, leur air de dur à cuir devait sans aucun doute désarçonner n’importe qui. Le plus déroutant était sûrement qu’elle continuait malgré tout de le regarder, de l’étudier. Qu’est-ce qu’elle cherchait ? Un endroit où planter ce fer qu’elle faisait glisser sur ses phalanges ? L’archer de Sgarde soutenait le regard calculateur de la Drow, de la façon la plus neutre possible. Ce serait bien dommage de la voir trouver une raison de réellement lui enfoncer le tranchant affûté de sa lame pour une œillade de travers. Elle ne semblait pas, par ailleurs, se décider à livrer à l’Elfe ce qu’elle savait dudit Altiom. Pourtant, elle avait l’air d’être plus au courant que lui sur cette affaire. Et dire qu’il faisait payer ses informations si vagues soient-elles… Heureusement qu’il avait sa soif pour lui ôter toute culpabilité. C’était un monde fait pour les roublards et les opportunistes.

Malgré tout, en regardant la dénommée Eliwa, il eut une petite appréhension. Elle semblait désespérée, voire même courroucée. Était-ce à cause de ce qu’il avait dit ? Apparemment, elle n’en avait pas appris plus qu’elle ne savait déjà, et sa mâchoire commençait à faire mine de son agacement. Hendrick se demandait si elle lui payerait ses consommations, finalement. C’était plutôt mal parti, d’après ce qu’il pouvait voir et entendre. L’espèce de duel silencieux que se livraient les deux femmes n’arrangeait rien à la situation, pour ne pas dire qu’il l’aggravait. Notre brave Péninsulaire n’aimait pas cette tension qui s’emparait de la tablée, et préféra regarder sans mot dire les deux jouteuses se regarder en chien de faïence. Cependant, dans un souci de retrouver une situation plus propice à la discussion, et surtout à la boisson, Hendrick s’éclaircit la voix, puis déclara à l’Elfe :

« S’il est en Sgardie, la seule chose que j’peux vous dire, c’est de n’pas en approcher. Ça va faire bientôt dix ans qu’cette terre est maudite par les dieux. Que ce soit par la guerre, la révolte, les invasions drows, les magouilles des nobliaux, ou la peste… C’est peine perdue sur ces terres. Prenez garde si vous êtes assez folle pour ne pas suivre mon conseil. C’est ma patrie, j’sais de quoi j’parle. »

Il regarda sa chope vide un instant. Voilà peut-être un avertissement qui valait la peine qu’elle paye ses bières ? Il était bien placé pour savoir que se rendre au nord de la Péninsule était la pire chose à faire depuis quelques années, à moins d’avoir des tendances suicidaires ou de ne pas craindre la mort. Malheureusement, ces deux choses étaient souvent liées, et Hendrick espérait qu’Eliwa n’avait aucune des deux. Enfin, à la rigueur, il n’en avait pas grand-chose à faire de son sort, il ne la connaissait pas vraiment. Mais la mener droit vers la mort n’était pas non plus le meilleur cas de figure à ses yeux.

Il leva la main en direction d’une serveuse, puis regarda les deux femmes devant lui pour savoir s’il devait leur commander quelque chose également. Boire tout seul, le Sgardien le faisait tout le temps et volontiers. Pourtant, à plusieurs, la bière avait un goût moins amer.

« Vous prendrez bien quelque chose avec moi? Ca d'vrait vous détendre. J'ai l'impression que d'puis tout à l'heure c'n'est pas la grande joie. »
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Sam 6 Juin 2015 - 12:41

-Et bien voilàààààà ! Ce n'était pas si compliqué que ça un petit sourire.

Krish rayonnait purement et simplement. Voir cette elfette mettre sa fierté de côté pour un humain ensoleillait sa journée et le moins qu'on pouvait dire était qu'elle n'avait pas le triomphe modeste. Son sourire était dénué de toute agressivité et mais la joie qu'on y lisait aurait pu énerver le plus calme et le plus fair-play des elfes. Dans la foulée, elle pensa a mettre cette femme sur la mauvaise piste, histoire de s'amuser un peu. Mais finalement elle décida de jouer le jeu. Attendant juste assez de temps pour mettre Eliwa au bord de la rupture, elle répondit d'abord à l'humain.

-Avec plaisir compagnon ! Une pinte de brune et du jambon pour deux. L'alcool finira par m'avoir si je ne me met pas quelque chose sous la dent et je déteste manger seule.

Puis elle embraya en plantant son regard satisfait dans celui de l'elfe.

-Amshet Ahk Afah d’Uldal’Rhilz . C'est une esclavagiste... enfin une princesse non loin d'ici. Moins d'une journée de Thaar. C'est elle qu'allait voir votre homme en partant d'ici. Elle pourra vous confirmer qu'il est parti vers le Nord et sûrement vous donner un itinéraire plus précis.

Un type qui montait une armée, c'était le genre de chose sur lesquelles le Conseil gardait un œil. Les guerres s'étaient très bon pour les affaires, mais pas chez soit. Naëlis était un bon compromis. Elle avait donc des informations... Mais elle en avait donné beaucoup. Krish se surprenait parfois à penser que l'âge la ramollissait. Peut importait ! Elle avait gagné son petit jeu de domination et cela la mettait d'excellente humeur.

-Si vous voulez vous joindre à nous, proposa Krish dans la foulée, sans même prêter attention aux émotions qui pouvaient passer sur le visage de l'elfe. Puis elle s'adressa de nouveau à l'humain. Il est plutôt rare de voir un péninsulaire traîner ses guêtres jusqu'ici. Qu'est-ce qui vous amène ?
Revenir en haut Aller en bas
Eliwa
Elfe
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1679
Âge : 21
Date d'inscription : 10/08/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Dim 7 Juin 2015 - 19:51


La drow jouait avec ses nerfs. Mais l'elfe n'en avait cure, puisqu'elle lui avait finalement donné une réponse. Le nord, encore le nord. Sauf que cette fois, elle avait eu un nom. Une marchande d'esclaves, qui pourrait confirmer les dires de la sombre. Etait-il réellement nécessaire de la rencontrer ? En saurait-elle plus que les autres ? Elle était fatiguée de courir après des informations, et ce fut alors qu'elle prit la décision d'arrêter là ses recherches. Elle s'en irait vers le nord de la péninsule, et elle verrait bien ensuite. De toutes façons, une armée ne passait pas inaperçue, elle finirait bien par trouver son chemin. Alors, gentiment, elle répondit à l'humain :

 -  Je sais bien que la Sgardie n'est pas un endroit où je serai en sécurité, je connais l'accueil qu'on y réserve aux elfes. Mais je n'irai pas seule, si cela peut vous rassurer. Je dois y aller, je n'ai pas le choix.

Elle se demandait pourquoi il se faisait du souci pour elle, il ne la connaissait même pas. A ce qu'il savait, elle pouvait aussi bien être une jeune elfe un peu naïve et sans histoire, qu'une criminelle avertie. Mais elle trouva l'attention plutôt touchante. Peu de gens se souciaient d'elle, et que cela vienne d'un inconnu la fit sourire doucement.

 - Ce n'était pas non plus compliqué de me donner ce nom, répondit-elle à la drow. Mais cela n'a plus vraiment d'importance, maintenant. Je ne reste pas, mais merci de la proposition.

Dans sa voix, il n'y avait plus d'animosité, ni même d'exaspération. Elle avait eu ce qu'elle voulait, te mieux encore, elle savait qu'elle allait partir bientôt. Demain, peut-être. Cette perspective avait chassé tout les mauvais sentiments qu'elle avait pu avoir à l'égard de la sombre, et même des autres en général. La conversation avait été engagée à nouveau, quand elle quitta la table. Elle put sentir le regard de l'humain peser sur elle un instant. Il se demandait certainement si elle tiendrait sa parole, ou si elle allait partir sans lui payer ses consommations. Mais Eliwa était quelqu'un de parole, et même si les informations échangées ne valaient pas du tout ce qu'elle s'apprêtait à payer, elle ne broncha pas pour autant. Arrivée devant le tavernier, elle sortit sa bourse et régla même un peu plus que les deux pintes qu'il avait commandé lorsqu'elle était assise avec lui. Il pourrait s'en prendre une troisième, si l'envie lui en prenait. Puis rabattant sa capuche sur son visage, elle franchit la porte de l'établissement pour rentrer ''chez elle''. Elle allait retrouver sa fille, enfin. Elle allait pouvoir se reposer, elle allait pouvoir préparer son voyage. Et elle avait hâte.

Le soleil tapait encore fort lorsqu'elle franchit le seuil de la maison. Elle aurait donc pu apprécier la fraîcheur de l'air, gardée par les murs de pierres, mais ce ne fut pas le cas. Comme chaque fois qu'elle franchissait cette porte, elle s'attendait à voir apparaître Père à l'étage, pour lui dicter les nouveaux ordres. Pour lui dire derrière quelle porte elle était attendue, et pour quoi. Cette sensation ne durait qu'un instant, mais cet instant était suffisamment long pour qu'il soit dérangeant. Ici, plus personne n'était esclave. Les hommes et les femmes qui étaient resté, après la mort de leur maître, étaient libres. Et s'ils se sentaient tous redevable envers l'elfe, cette dernière n'avait cependant aucun ordre à leur donner, aucun droit de leur imposer une marche à suivre. Ceux qui faisaient encore commerce de leur services le faisaient parce qu'ils en avaient besoin, pour la plupart. Si elle n'avait aucune envie de voir se reproduire ce qu'il lui était arrivé, elle savait aussi pertinemment qu'ici, au sein de cette maison, travaillaient des gens qu'elle ne pouvait décemment pas mettre à la rue. Elle salua deux ou trois personnes, d'un mouvement de tête, puis elle sourit doucement lorsque les gardes s'écartèrent pour la laisser passer. Elle avait fait poster des gardes devant l'escalier qui menait à l'ancien bureau de Père, et à son annexe. De cette annexe, elle avait fait une chambre digne de ce nom. Dans le bureau, elle avait du faire le ménage, et elle avait réagencé la pièce entière. Après tout, la maison lui appartenait, elle pouvait bien y faire ce qu'elle voulait.

Sans un bruit, elle poussa le battant de la porte et entra dans la chambre. Alayda, assise dans le fauteuil, posa un doigt sur sa bouche, et lui fit comprendre que sa fille dormait. Alors, sur la pointe des pieds, elle s'avança vers le berceau. Quand elle se pencha pour la voir, son cœur se serra légèrement. Recroquevillée sur elle même, sa fille paraissait si vulnérable, et si faible, qu'elle voulu la prendre dans ses bras. Mais pour ne pas la tirer de son sommeil, elle posa juste sa main sur son ventre minuscule, après avoir effleuré sa joue de ses doigts. Elle sentait son ventre se soulever à chacune de ses inspirations, et chaque fois qu'elle expirait, son cœur venait frapper sa paume. Alors, en espérant ne pas la réveiller, elle se pencha un peu plus, et posa ses lèvres sur son front. Et, dans un murmure si bas qu'il aurait pu n'être qu'une hallucination, elle le lui dit pour la première fois :

 - Je t'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 227
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Sam 13 Juin 2015 - 10:22


La situation à la table semblait s’être un tantinet arrangée. La tête de l’Elfe avait l’air moins préoccupée, et elle lui avait même sourit après qu’il l’ait mise en garde. Peut-être qu’elle ne le prenait pas au sérieux ? Avant d’ensuite parler de la Sgarde et de son apathie particulière pour les Elfes. Hendrick avait oublié ce détail. Il faut dire qu’en réalité, il n’avait vu que deux, voire trois enfants d’Anaëh durant toute sa vie. Son village n’était pas ce qu’il y avait de plus près de l’Aduram, et l’archer n’avait pas jugé utile de rejoindre la petite croisade du Roy Goar. On ne pouvait pas participer à toutes les guerres, après tout. Et tant mieux. Cette expédition s’était soldée par un cuisant échec.

La Drow prit une pinte et à manger. Et elle proposa même à la dénommée Eliwa de rester à la tablée. Mais celle-ci, comme Hendrick s’en doutait, préféra s’abstenir et s’en aller. En se relevant de la chaise, elle se dirigea vers le comptoir, et le Sgardien, bien malgré lui, regarda dans sa direction afin de savoir si elle allait tenir sa promesse. Les renseignements qu’il avait donnés n’étaient pas lourds, mais son alcoolisme lui avait fait espérer tout du long qu’il pourrait au moins se payer quelques bières à la fin de l’entrevue… C’était minable, oui. Mais peut-être moins que de se trimballer comme un miséreux à travers la plus grande ville du monde dans l’espoir de grappiller quelques pièces. Heureusement, dans un soupir de soulagement, il la vit déposer quelques pièces devant le tavernier et désigner la table à laquelle il était assis, toujours en compagnie de l’énigmatique Drow.

Se laissant un peu aller sur sa chaise, il regarda celle qui était restée, tout en recevant les pintes et le jambon commandés. En étudiant la femme devant lui, il eut une appréhension. Mais bon, c’était viscéral. Le traumatisme de l’invasion avait encore quelques prises sur lui, et voir une fille d’Elda n’était pas ce qu’il y avait de plus recommandé pour arranger ça. De ce qu’on lui avait dit, ils étaient moins dangereux et sanguinaires en Estrévent, et Hendrick avait loué les Cinq pour que ce soit vrai. Apparemment ça l’était, attablé avec une Drow, et non sur la table en guise de repas. Il prit une gorgée de sa bière avant de répondre à la question de la dame.

« En fait, j’voulais aller à Naelis. Paraît qu’c’est un endroit parfait pour se reconstruire une vie. Mais sur le chemin, l’argent a commencé à manquer, et chuis coincé ici en attendant. »

Il engloutit un morceau de jambon, puis risqua un regard en dehors de la table. Il vit dès lors quelques hommes regarder dans sa direction, avec un air neutre, mais qui foutait les jetons à Hendrick. Qu’est-ce qu’ils regardaient bon sang ? Bon, il est vrai, un trio composé d’un Humain, d’une Elfe et d’un Drow dans une taverne, ça ressemblait plus à un début de blague qu’à une situation tout à fait normale. Il préféra ignorer les regards pour le moment, et à la place, se replonger dans la discussion avec cette étrange dame.

« Et vous, vous faites quoi ici si c’est pas indiscret ? »

Le vagabond reprit encore du jambon, qu’il fit passer avec une nouvelle gorgée de sa boisson maltée. Pas mauvaise la bière dans cette gargote, il fallait l’avouer.


Dernière édition par Hendrick le Lun 15 Juin 2015 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Dim 14 Juin 2015 - 13:45

Pour une raison qui lui échappait, l'humain avec qui elle avait décidé de boire n'avait pas l'air des plus détendu. Pourtant il avait de la gnôle et de la boustifaille gratuite. Le petit affrontement entre sombre et sylvain s'était même envolé avec le départ d'Eliwa. Il n'avait donc plus vraiment de raison d'être sur ses gardes... A part bien sûr s'il considérait que sa camarade de beuverie était un potentiel danger. Un raciste donc ? Pas étonnant pour un Péninsulaire. Surtout que si elle ne se trompait pas, un Ost ou deux devait être à leurs portes... Ou peut-être était-ce il y a un siècle ou deux ?

En tout cas il n'était pas hostile. C'était plutôt comme s'il ne savait pas exactement quelle conduite adopter. Il n'était pas non plus un grand conteur d'ailleurs... Son histoire, son épopée grandiose qui l'avait mené de la Péninsule à Thaar, il venait de la résumer en deux phrases. Plus d'argent donc coincé en cours de route vers Naëlis. Fin.

-Vous allez vers Naëlis ? Pas la porte à côté ça. Reconnut-elle en lampant une gorgé de bière. Trop près des combats si tu veux mon avis. Entre les Eldéens, les elfes et les humains, ça doit être quelque chose !

Elle était totalement insensible aux regards suspicieux qu'on pouvait poser sur elle. Elle n'aimait pas passer inaperçu et le centre de l'attention était rarement un lieu d'acclamation et de paix. Balançant quelques mèches rebelles au dessus de son oreille, elle sourit par contre à l’intérêt poli de l'humain. La première loi de la pochtronnerie : parler de soi et plaindre l'autre, même quand on était plus capable de comprendre les mots.

-Moi ? On peut dire que je suis une locale maintenant... Même si ma peau d'encre a du mal à supporter le soleil de la surface et que rentrer au pays plus souvent ne me ferait pas de mal. Je me suis installée dans le coin quand il ont donné son nom à la ville. Je suis forgeronne. Tu peux m'appeler Shaar si tu veux.

Avant de piquer un premier bout de viande, la petite lame avec laquelle elle jouait disparue aussi naturellement qu'elle était apparue. Pas question de mettre du gras de jambon sur cette petite chose. Elle méritait d'autres huiles pour la lustrer que du graillon.

-Mais dis-moi, pourquoi tu pars pas a Naëlis en accompagnant une caravane marchande. Elles ont souvent besoin d'escorte et un gaillard comme toi doit bien savoir se débrouiller.

Elle reprit aussi sec une tranche de charcutaille. C'était pas franchement le meilleur plat qu'elle ait goûté mais la faim faisait fi de beaucoup de choses. Au pire elle aurait de quoi se passer le goût avec la bière plutôt dense et âpre de l'endroit...
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 227
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Lun 15 Juin 2015 - 13:14


La sombre dame avait bon appétit, et mangeait son jambon tout en bavardant avec Hendrick. Elle lui parla tout d’abord de Naelis, où le Sgardien fut peiné d’apprendre que là encore, la guerre sévissait. Il s’y dirigeait pour avoir la paix… n’y avait-il aucun endroit dans ce monde où le tonnerre des sabots ferrés et le cliquetis des armes étaient deux choses rares, voire inexistantes ? Il soupira longuement. Personne ne semblait aspirer à la même tranquillité que lui. Du moins, pas les nobles et leurs satanés conflits. Contrairement à ce qu’on pouvait penser, la piétaille à la con qu’on envoyait se faire charcuter sur un champ de bataille n’aspirait à aucune violence, si ce n’était celle d’une bonne bagarre d’ivrogne une fois éméchés dans une taverne. Et là encore, l’alcool faisait beaucoup. Hendrick en savait quelque chose, en bon vétéran qu’il était.

« On m’avait dit qu’c’était un royaume en paix. J’vois qu’on m’a encore menti, c’est génial. »

L’ironie qui arrosait ses lèvres d’amertume fut balayée par une nouvelle gorgée de bière. Il écouta la Drow parler de sa venue à Thaar, et de comment elle pouvait se considérer à présent comme une locale. Il ne sut comment interpréter son sourire, mais à l’entendre, elle s’était installée ici au moment où la ville fut baptisée. Il haussa un instant les sourcils, se grattant la barbe. Quel âge avait-elle ? Il avait entendu des histoires sur les Elfes et les Noirauds. Des contes pour la plupart, mais aussi le fait qu’ils ne mouraient jamais, sauf au champ d’honneur. Apparemment, cela s’avérait être le cas. Hendrick ne connaissait rien à l’histoire de cette ville, à l’Histoire tout court d’ailleurs, mais il n’était pas non plus un imbécile ; on ne construisait pas une si grande ville en l’espace de quelques années. Elle devait bien avoir des siècles… Et si la Drow ne mentait pas, elle aussi. Elle se présenta d’ailleurs sous le nom de Shaar, et le Péninsulaire, portant une main à sa poitrine, répondit :

« Hendrick. »

Il reprit du jambon. Partir avec une caravane marchande ? La belle affaire. Le grand archer lui expliqua dès lors :

« J’ai déjà essayé d’me faire recruter. Mais les marchands m’ont ri au nez. Y m’prennent pour un péquenaud qui les délesterait d’leurs bourses à la première occasion, à mon avis. Ou alors ils aiment pas les métèques. C’est c’que j’ai cru comprendre dès qu’chuis arrivé ici… »


Ses premiers contacts avec la populace avaient été extrêmement houleux. Qu’on reconnaisse son accent ou pas, on savait très bien qu’il était étranger, que ce soit de Sgardie ou d’autre part dans la Péninsule n’arrangeait rien. S’il avait eu un minimum de possessions ou d’argent, cela n’aurait posé aucun problème. Mais l’absence des deux avait provoqué un réel rejet, partout où il se rendait. Hendrick se demanda même si la Drow devant lui n’avait pas les mêmes pensées à son égard, maintenant qu’elle savait qu’il était sans le sou. Évidemment, cela avait peu d’importance, au point où il en était…

Quand il reprit un peu de bière, il faillit s’étouffer avec la boisson ambrée lorsqu’il vit le regard courroucé de sa sœur, du fond de la taverne, qui le fixait avec intensité. Il s’essuya la bouche, et la regarda s’éloigner en jetant son torchon à terre, très vite suivie par une autre serveuse qui riait. En rentrant dans le cagibi qu’on leur avait cédé pour dormir, ça allait être la fête, apparemment… Il soupira encore, accompagné d'un petit "merde" presque inaudible, et finit sa bière cul-sec.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Mar 16 Juin 2015 - 15:18

L'ironie de l'humain arracha quelques éclats de rires à l'elfe noire.

« Désolée de briser vos rêves de paix, Sir Hendrick. Entre nous, les humains sont sûrement aussi doués que nous pour ce qui est de maintenir le monde à feu et à sang... Sauf qu'ils ne le font pas exprès. »

Désolée, non, elle ne l'était pas. Elle s'en fichait éperdument, mais la répartie était venue comme ça. Et puis c'était pas tous les jours qu'on voyait un homme fuir de l'autre côté du monde pour trouver un coin de paix.

Par contre, elle ne s'attendait pas à la xénophobie que décrivait l'humain. Il ne devait vraiment pas être doué pour que des caravanes refusent de le prendre. Il aurait payé un coup à quelques mercenaire et cassé la gueule à l'un d'entre eux – pas forcément dans cet ordre là d'ailleurs- il aurait sûrement obtenu une place quelque part. C'était presque à se demander comment un type aussi débrouillards qu'une huître avait pu arrivé jusque là.

« Te fais pas de nœud. Thaar, c'est pas comme chez vous, les péninsulaires. C'est l'honneur de l'or qui prime ici. Sans argent, on te traite comme un esclave... et encore, un esclave qu'une maison riche peut-être mieux considéré que toi. T'es doué en quoi à part vendre des infos frelatés ? T'as pas l'air d'être le dernier des bouseux non plus, je me trompe? »

Elle était en pleine mastication quand l'humain s'étouffa à moitié en regardant quelque chose dans le fond de la salle. Elle intercepta un regard meurtrier de la part d'une serveuse. Une amante jalouse ? La réaction frustré de l'humain lui confirma qu'il y avait quelque chose entre ces deux là. Elle finit lentement sa bouché et tapota son bras en attendant qu'il ait fini de cracher ses poumons.
Lorsqu'il finit sa chope d'une traite, Krish leva la main pour qu'on leur en ramène deux avant de reporté sur Hendrick un visage plus goguenard que provoquant.

« Alors comme ça on renverse la serveuse ? C'est pour avoir des bières gratuite ou tu lui trouve vraiment quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 227
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Ven 19 Juin 2015 - 11:09

Hendrick regarda tout d’abord Shaar avec étonnement. Puis, lorsqu’il comprit, il se contenta de sourire et de rigoler pour lui-même. La réponse ne tarda pas à arriver elle aussi, toujours avec un soupçon de rire dans la voix :

« Non, non, c’est ma sœur, c’est tout. En fait, elle n’aime pas trop voir que je dépense en boisson c’que je gagne durement pour qu’on s’rende à Naelis. Mais bon, ça lui passera. Elle sait qu’j’en ai besoin. En revanche, culbuter une serveuse pour avoir des bières gratuites n’est pas une mauvaise idée. J’y réfléchirai un coup. »

Il accueillit sa nouvelle bière avec joie. Bien qu’il réfléchisse tout de même à combien cela lui coûterait en fin de compte. Jusqu’ici, il n’avait rien payé. Ce n’était donc pas un problème, et il pourrait peut-être empêcher sa sœur de lui mettre quelques baffes bien senties. En y repensant, cette femme était un vrai dragon quand elle s’y mettait. Que les Cinq protègent l’homme qui un jour pourrait tomber amoureux d’une telle garce.

« Z’avez pas l’air de connaître beaucoup de bouseux j’me trompe ? Par chez moi, y a pas plus basse classe qu’les gens comme moi. Tout l’monde en Péninsule est un bouseux quand il est pas noble. Et là ici, d’un seul coup, changement complet. N’importe qui peut devenir n’importe quoi. Et chuis peut-être le seul pécore à m’faire quand même remballer. L’art de tomber sur les mauvaises personnes. J’connais plutôt bien ça. »

Il commença sa nouvelle bière. Depuis son départ de Péninsule, la chance que la Damedieu semblait lui avoir accordée avait changé de direction, et il avait cumulé les coups de poisse. Que ce soit par le vol de ses maigres économies, des marchands gras qui lui rient au nez, ou bien un passage à tabac à l’arrière d’une taverne, la vie d’Hendrick avait connu des jours meilleurs. D’aucun aurait désespéré d’un jour concrétiser son rêve de parvenir aux portes de ce royaume fantasmé, ce havre de paix protecteur… Qui s’avérait être en réalité un Etat comme les autres, en guerre. Cependant, cela ne signifiait pas qu’il n’y avait pas ses chances de reconstruire une vie là-bas. Quelques de ses amis avaient décidé de s’y rendre aussi, mais en passant par l’Aduram. Paix à leurs âmes. Lui avait été plus prévoyant…

« Sinon, ouais, y a bien un truc où chuis l’plus fort. Jamais personne m’a battu. »

Il reprit un peu de bière avant de déguster son petit jambon.

« Quand j’tire à l’arc, les Cinq guident mes flèches. J’en rate jamais une. »

Hendrick ne racontait pas n’importe quoi. Il avait passé sa vie à perfectionner un talent qu’il possédait déjà plus jeune. Et les quelques guerres auxquelles il avait pris part avaient constitué une bonne école. Aucune cible n’était trop éloignée, ou trop petite pour celui qu’on avait surnommé Tire-l’œil. Récemment, il avait même participé à un tournoi aux alentours de la ville. Battre un Drow qui avait dû passer toute sa vie à guerroyer n’était pas chose aisée, mais c’était plus encore une victoire personnelle pour le Sgardien en sachant que ses frères dévastaient en ce moment la terre qui l’avait vu naître et grandir.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Dim 21 Juin 2015 - 19:55

Une sœur donc ! La pire engeance d'après son propre frère. Quand l'humain avait réfuté sa supposition en disant que c'était sa sœur, elle n'avait pas tout de suite compris... Avant de se rappeler que coucher avec quelqu'un de sa famille n'était pas particulièrement admis par les sociétés humaines. Elle avait beau les connaître depuis des siècles ces mortels, c'était tellement loin de sa culture...

Finalement ce fut la remarque suivant qui arracha quelques éclats de rire à la drow. En voilà un drôle de bougre. Il semblait assez honnête pour ne pas tirer son épingle du jeu à Thaar mais était quand même prêt à lutiner quelqu'un pour une bière ou deux.

« Moi pas l'habitude des bouseux ? J't'en prie, ils ne doivent pas avoir tant changé que ça en quatre-cinq siècles ! »

Et l'alcool continua à couler.

« Mais ne crois pas que ce soit beaucoup mieux ici. Au lieu d'appliquer la loi du sang, les humains appliquent la loi de l'argent. Enfin... j'ai jamais eu ce problème de noble, pas noble. Riche, Pas riche. Chez nous, c'est Capable, Incapable. Comme ça ceux qui ont des postes importants et de l'influence l'ont vraiment mérité. Par contre forcément, ceux qui sont pas capables de se retirer les doigts du cul finissent par se faire manger... »

Elle ponctua sa phrase d'une nouvelle bouchée et d'un sourire carnassier. Le choix des mots n'était pas anodin. Les rumeurs sur les habitudes alimentaires de sa race allaient bon train. Comme si le fait d'avoir des rites religieux faisaient d'eux des abominations.

« Moi c'est peut-être les bouseux, mais tu n'es pas habitué à côtoyer des Daedhels, je me trompe ? »

Puis arriva la révélation. Elle était donc face à un archer de talent… D'après les dires d'un soûlard. Pour ne pas avoir trouvé de travail, ce type devait être encore l'un de ces types bouffit d'illusions. Je suis le plus fort, personne peut me battre d'abord ! Tu parles… Un soiffard comme les autres !

« Les Cinq guident tes flèches, hein… ? Cherche pas plus loin pour la poisse qui te poursuit. Vous les humains... Voilà ce que ça donne de prier des dieux atrophiés par votre vision étroite du monde. »

Mais il y avait peut-être là de quoi passer le temps. Cette fois, sa mine devint franchement hilare, étudiée pendant des siècles pour provoquer la fierté de ceux qui croisaient ce regard.

« Ou alors tu es prêt à prouver tes dires. Un pari où tu ne perdras pas d'argent, ça te tente ? »
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 227
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Dim 28 Juin 2015 - 10:11

Quatre à cinq siècles. Hendrick avait toujours été fasciné par la longévité extraordinaire des Sombres et de leurs cousins elfiques. Des êtres multiséculaires, parfois même millénaires dans les légendes de son enfance. La curiosité avait toujours animé le Sgardien. Il s’était demandé si ces histoires étaient réelles, et à présent qu’il venait de rencontrer deux représentants des Oreilles-Pointues, leur longue vie aux teintes immortelles semblait avérée. Passé outre sa peur du Drow, sûrement parce que si elle avait voulu l’éventrer elle n’aurait pas attendu, Hendrick étudia un peu plus profondément son hôte. Outre son corps aux formes arrogantes et sa tenue affriolante, ses traits n’étaient pas ceux qu’il avait pu observer sur d’autres spécimens de la gente féminine d’Elda. Ici, à Thaar, il en avait vu au visage plus jeune, et aux airs durs et autoritaires, voire avec un soupçon de cruauté. Lorsqu’il regardait Shaar, cependant, c’était plus de l’amusement qu’il voyait. Aucune animosité, juste de la curiosité et l’envie de s’amuser de lui ou avec lui. Sûrement plus de lui.

L’archer releva le commentaire de la Drow avec un soupçon de dégoût et d’effroi, qu’il ne démontra que par un léger pincement de ses lèvres. Le cannibalisme des Noirauds n’était donc pas un conte, elle non plus. Petit déjà, on lui racontait l’histoire du croque-mitaine des Wandres, ou bien celle de cette sorcière du Puy qui attirait les enfants chez elle en leur promettant de la nourriture et des jouets, pour qu’eux-mêmes lui servent de plat. Hendrick lorgna un coup sur la charcuterie, et ne la vit plus vraiment de la même manière. Cela ne l’empêcha pas d’en prendre encore une bouchée, malgré une certaine réticence à mâcher la viande froide.

« Je ne connais pas les Daedhels… »

Ainsi donc, elle ne croyait pas en ses dires ? Invoquerait-il les dieux pour un mensonge aussi bas, au risque de s’attirer leurs foudres ? Vénérer la Tétrade lui avait toujours sauvé les miches lorsqu’il se retrouvait dans des situations dangereuses. Mais ici, la prière qu’il adressa à la Damedieu était d’une tout autre nature ; au fond de lui, il souhaitait montrer à la Drow qu’il avait raison. Peut-être connaissait-elle un marchand, elle ? Peut-être l’écouterait-on, elle ? Il est vrai, pour tout ce qui concernait ses compétences à l’arc, les dieux l’avaient béni. Mais pour ce qui était d’être au bon endroit au bon moment, ils avaient pris un malin plaisir à rééquilibrer la balance. Il s’adressait donc à eux, et plus particulièrement à Néera pour ce qu’il s’apprêtait à faire. Se levant de sa chaise avec un air de défi sur le visage, il attrapa l’arc débandé derrière lui, appuyé contre le mur. Après en avoir retiré le tissu le recouvrant, il entreprit de le bander, s’aidant de ses mollets pour caller l’arc et faire pression sur la branche. La corde se tendit, et l’arme était prête. Un sourire sur le visage, Hendrick s’adressa encore une fois à la Sombre.

« Alors, Dame des Drows ! Quel sera mon défi ? »

Ne pas perdre d’argent, ça le bottait. Qu’il y ait quelque chose à la clé, encore plus. Cela dit, s’il devait tirer à l’arc, il ne penserait à aucun des deux. Car lorsqu’un archer vise pour gagner, sa vue se trouble. Et lorsque c’est pour de l’argent, il devient aveugle. La récompense obstrue ses sens, et l’empêche de voir la cible. Mis s’il élimine toutes les autres variables pour ne plus avoir que la distance entre la flèche et le point d’impact, alors nulle brume ne viendra envahir sa vision.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Dim 28 Juin 2015 - 22:27

Visiblement, son petit effet avec le jambon avait bien marché. Elle avait vu passer une expression retenue sur le visage de l'humain... Puis une diminution certaine de l'entrain qu'il mettait à ingurgité de la viande. Ça avait même si bien marché qu'elle dû retenir un éclat de rire en poussant le bouchon encore plus loin.

« La seule chose à retenir de nous, c'est que tout est vrai. »

Elle finit sa bière d'un trait en attendant que l'archer bande son arme. Même avec la taille de la hampe, il le faisait avec une aisance... Les muscles roulaient sous sa chemise sans hésiter. Il était peut-être plus habile qu'elle ne le pensait finalement. Plus que toutes les réponses, sa préparation ravit Krish... qui laissa même échapper quelques éclats de rire lorsqu'il lui donna du Dame des drows. Cette soirée était décidément excellente ! Elle invita l'humain à la suivre dehors d'un simple geste de la main. Une fois dans la rue devant la taverne, elle prit un passage latéral, dévoilant enfin son dos sculpté par les flammes à l'humain qui la suivait.

« Si tu veux bien me suivre. Autant éviter de tuer un passant par accident. »

Alors... Une cible adaptée... Après un instant d'hésitation, elle monta une volée de marches entre deux maisons basses et se hissa sur le rebord du toit. Avant de donner un coup de main à l'humain.
Les toits presque plats de ces maisons donnaient une vue un peu plus dégagée du cartier. Elle chercha quelques choses durant quelques instants avant de sourire aux corneilles.

« Voilà ce que je te propose. Un tir gagnant. Tu permets ? »


Elle s'approcha de l'archer et se glissa derrière lui sur un dernier sourire joueur. Elle plaça ses mains calleuses sur les larges épaules de l'humain. Sa poitrine était si proche de son dos qu'elle pouvait sentir sa chaleur. Son souffle passait dans les cheveux courts de l'archer. Doucement, en gardant la même distance infime, elle le fit pivoter jusqu'à s'immobiliser dans une direction bien précise.

Sans crier gare, sa tête se posa sur l'épaule du jeune homme. Les cheveux à moitié défaits de l'elfe noir glissèrent le long de sa mâchoire alors qu'elle cherchait à suivre son regard.

« Tu vois la cheminée en terre cuite orange là-bas ? Celle qui est fêlée avec un éclat qui manque. Tu as une chance pour mettre une flèche dans le mille. »

Elle laissa glisser ses mains des larges épaules de l'humain sur le haut de son torse. Son corps combla l'infime distance qui le séparait de celui de l'archer. Sa voix chaude était posée, sans mielleuserie forcée.

« Tu échoues, tu couches avec moi à mes conditions. Tu réussis, je te permets de quitter la ville avant les deux prochaines ennéades et tu fais ce que tu veux de moi jusqu'au levé du soleil. »


Elle fit un pas en arrière et se replaça dans l'angle de vu du tireur, un sourire en demi-lune sur les lèvres, les yeux posés simplement sur lui.

"A prendre ou à laisser."

Les paroles n'étaient que du vent. Mais ce genre de pari sans conséquence n'était drôle que si on se prêtait au jeu. Et c'était bel et bien pour cela que Krish était montée jusque-là. Elle n'avait même pas été assez mesquine pour choisir une cible dans l'alignement du soleil...
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 227
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Mer 1 Juil 2015 - 10:24

Une fois son arme prête à servir, l’archer de Sgardie attendit que Shaar lui montre ce qu’il devait exécuter comme petit challenge. Il avait un avantage conséquent sur elle ; il savait ce qu’il valait, tandis qu’elle le prenait pour un ivrogne racontar. Elle se retourna, prête à sortir de la taverne dans laquelle ils avaient bien bu et bien mangé. Hendrick regretta simplement de ne pas avoir picolé plus, mais avec ses maigres sous et vu qu’il n’avait tout compte fait rien payé, il s’en sortait plutôt pas mal. Et il tenait toujours aussi bien l’alcool apparemment. Il se sentait capable de gagner son défi. Prenant la porte vers les rues étroites de Thaar, il ne put s’empêcher de lorgner sur le dos musculeux de sa compagne de beuverie. Quel métier exerçait-elle donc pour entretenir une telle musculature ? Il comprit bien vite pourquoi le bras de fer avait finalement tourné en sa faveur, même face à un adversaire aussi énorme. Arpentant les ruelles bondées de fin de soirée, elle lui demanda de le suivre.

Arrivant près de deux marches, coincées à la jonction de deux maisons, qu’ils gravirent sans mal, la Drow et l’Humain purent profiter d’une vue  du quartier. Pas forcément la meilleure en fait, puisqu’on pouvait voir transpirer la pauvreté de cette partie de Thaar, alors qu’au loin se découpait la somptueuse coupole du Conseil et les palais alentours, résidences des riches et des nantis. La Sombre chercha une cible des yeux, avant de lui proposer un tir gagnant. Hendrick sourit. C’était plus que dans ses cordes. C’est alors que les manières de Shaar changèrent quelque peu. Se plaçant derrière lui, se collant à son dos tout en lui maintenant les épaules pour le guider dans la direction de la cible… Était-elle en train d’essayer de le distraire ? Il en eut la confirmation lorsqu’elle posa sa tête sur son épaule, toujours avec ce sourire goguenard sur les lèvres.

La Drow n’entrait pas dans les canons de beauté généraux. Le fait qu’elle fasse partie d’un peuple ayant massacré les siens n’arrangeait rien à ça pour le Sgardien. Mais ses courbes voluptueuses et ses tentatives de séduction étaient plutôt efficaces. Hendrick avait malgré tout une volonté de fer, et une concentration prodigieuse.  Le souvenir des mots de son père, gravés dans son esprit comme sur du marbre, éclairaient son chemin comme le phare guidait les bateaux ; tirer pour toucher, pas pour gagner. C’était un exercice rigoureux, qui demandait des efforts extrêmes, surtout lorsque ce genre de choses était en jeu. En effet, la Sombre lui proposait le pari suivant ; si il perdait, elle en ferait sa marionnette le temps d’une nuit. Dans le cas contraire, c’est elle qui serait à lui, tout comme une possibilité de sortir de ce trou en moins de deux ennéades. En réalité, la seconde partie de son prix était tout ce qu’il désirait, mais l’idée de partager la couche de Shaar n’était pas non plus si déplaisante.

« Je prends. Mais au cas où j’gagne, j’veux que ma sœur puisse m’accompagner. J’espère que tu n’regretteras pas. »

Avec son œil acéré, il prit connaissance de sa cible en profondeur. L’éclat était restreint, et la marge d’erreur plutôt petite. Il évalua la distance à près de cinquante mètres. Pas si facile en effet, bien qu’il ait fait beaucoup plus prodigieux. Sa respiration était contrôlée, ses muscles dénués de toute tension. Le regard planté dans sa cible, comme si un duel silencieux avait déjà commencé entre les yeux et la cheminée. Hendrick encocha une flèche qu’il avait au côté. Doucement, il banda son arc, amenant ses doigts jusqu’à la commissure de ses lèvres. Pas de stress, pas de tremblement. L’osmose parfaite avec son arc, et sa flèche devenant l’extension complète de son œil. Il relâcha doucement l’air contenu dans ses poumons, permettant à sa respiration de ne pas fausser le tir. Dès qu’il fut prêt, et qu’il sentit le moment de lâcher la corde, ses trois doigts se déplièrent, et la flèche fut décochée.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Mer 1 Juil 2015 - 20:35

C'était drôle devoir a quel point les personnes changeaient d'attitude face aux puissants. Lorsque la forgeronne était Krish Griffe-Argent , Maîtresse des forges et Princesse marchande de Thaar, les têtes se baissaient, les phrases s'allongeaient de tournures respectueuses, la plupart des confrontations disparaissaient, les œillades se faisaient langoureuses à l'excès comme si des litres de miel pouvaient faire passer le fiel qui se cachait dans leurs caboches. Un homme sans le sou comme ce rustaud bien bâti n'aurait sans doute pas osé poser la moindre question de peur que ses foudres ne pèsent lourdement sur le voyage qu'il tentait d'achever. Et voilà qu'il s’assurait d'une petite close du pari qu'elle proposait. Un sourire toujours sibyllin sur les lèvres et les yeux vrillés dans ceux de l'humain, elle acquiesça :

-Cela ne me pose aucun problème. Ta sœur pourra t'accompagner où tu veux.

Puis le silence.

Dans l'angle où elle était, il aurait pu la toucher en ne déviant qu'un peu volontairement. Rien qu'avec la griffe en argent massif qu'elle portait, il aurait pu soit la vendre et de payer un bon ou du voyage, soit se faire embaucher dans n'importe quelle caravane en direction de Naëlis. Par chance, il n'avait pas l'air au courant. Comment l'aurait-il été en même temps ?

Perdue dans son observation de la préparation du tir, l'elfe noir croisa les bras, faisant pigeonner son décolleté déjà abondant. La concentration qui émanait de l'archer était impressionnante. Ses yeux ne cillaient pas. Un regard de chasseur assuré. Il n'avait pas l'habitude de rater sa cible. Finalement, elle avait peut-être bien affaire à un véritable archer. Pas a un type qui avait appris à tirer comme ça par hasard. Il encocha enfin une flèche. Banda les muscles de son bras sans un tremblement. Immobile comme une statue. Mais il ne s'éternisa pas, évitant de fausser son geste par une attente trop longue.

Lorsque la flèche s'élança dans l'air, que la corde siffla avant de vibrer dans quelques craquements de bois, Krish reprit sa respiration, s'apercevant du même coup qu'elle avait arrêté de respirer pendant un instant. Perchée sur le bord du toit, elle pivota machinalement pour suivre la course du projectile. Un bruit de poterie brisée résonna. La flèche s'immobilisa. Elle plissa les yeux pour s'assurer du résultat... et se retourna vers l'humain sans se départir de son sourire.

-Et bien... J'avoue que je me suis trompée. Il semble que certains humains savent tirer quelque choses de leurs mains. Tu as gagné ton pari.


Comme toujours dans ce genre de pari, elle ne donnait que ce qu'elle avait envie. Les paroles s'envolaient d'autant plus lorsqu'elles étaient prononcées avant une défaite. Mais trouver un employé gratuit et peut-être une nuit intéressante était un peu loin de la vision qu'elle avait d'une défaite...

En quelques pas, elle avait rejoint le gagnant, pénétrant sans hésiter dans son espace vital, comme s'ils étaient amis de longue date. Le temps était peut-être venu de parler plus sérieusement de ses gains... Mais elle était curieuse de voir la réaction d'un homme qui était aussi passe-partout qu'atypique. Les manières de quelqu'un qui venait d'emporter une bataille pouvaient en apprendre beaucoup sur son caractère.

-Joli coup. Je m'avoue vaincue, Messire le Péninsulaire.
Revenir en haut Aller en bas
Hendrick
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 227
Âge : 21
Date d'inscription : 05/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  33 ans (ne éen 976)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   Ven 3 Juil 2015 - 22:58


La flèche vint se ficher dans la cible, à l’endroit voulu par son décocheur, et ce dans un bruit de tuile qui éclate. Un mince sourire naquit sur les lèvres d’Hendrick. Encore une fois, il avait fait confiance à son instinct. Il trouvait bien dommage que les autres personnes n’écoutaient pas le leur avec plus d’attention. Peut-être leur vie serait-elle plus facile le cas échéant ? Néanmoins, l’heure n’était pas à penser aux autres, mais à lui-même ; il avait remporté son petit défi. Et avec lui, deux prix s’offraient à lui. Une possibilité de partir de Thaar, sûrement pour Naelis, en compagnie de sa sœur, et une nuit avec Shaar. Fuir de la ville sans avoir besoin de passer par les petits boulots à la con que se farcissait Hendrick à longueur de journée, voilà une perspective plus qu’alléchante. Danyal louerait Néera et lui pardonnerait sûrement d’avoir joué les pochtrons dans une situation aussi critique. Elle ne le connaissait que trop bien, mais avait toujours eu du mal avec ce vice en particulier.

Quant à son second trophée, il n’était pas moins important à vrai dire. C’est vrai, depuis quand le Sgardien ne s’était-il pas retrouvé dans les bras d’une femme ? Pas après la mort de l’ancienne en tout cas. Et le souvenir était encore vivace. S’accorder un peu de bon temps ne le tuerait pas, surtout en si charmante compagnie. La Drow avait beau ne pas être la plus belle, quelque chose chez elle attirait l’œil d’Hendrick. C’était dur de mettre le doigt dessus. Il y avait bien ses manières séductrices pour jouer en sa faveur, bien que ce ne soit pas tout. Elle vint d’ailleurs le féliciter d’elle-même, approchant au plus près l’archer vagabond. La remarque de la Sombre le fit légèrement rire, et il s’expliqua tout de suite.

« He bien. On n’m’avait encore jamais appelé ‘’messire’’ ! Il ne doit pas y avoir beaucoup d’archers en Estrévent pour qu’on me nomme ainsi. »

De ce qu’il en savait, les Drows étaient très à cheval sur l’art du combat. Peut-être avait-il réussi à véritablement impressionner Shaar ? Quoi qu’il en soit, une autre question lui taraudait l’esprit à mesure qu’il pensait à la suite des événements.

« En acceptant ton offre, je m’suis demandé qui tu étais vraiment. Car peu d’gens offrent des voyages aux autres sur un simple tir gagnant. »

Avec le recul, il aurait dû s’en assurer plus tôt. L’alcool peut-être ? Ou la fatigue. Il avait omis ce détail plutôt important, et peut-être était-il un peu tard pour le signaler maintenant. La Noiraude était déjà contre lui, exhibant avec un air faussement innocent sa poitrine arrogante. Ses mains étaient posées contre sa poitrine. Elles n’étaient pas douces et fines, mais calleuses et dures. Pourtant, ce n’était pas si désagréable. Le visage aguicheur de Shaar y était sûrement pour beaucoup. Qu’il perde ou qu’il gagne, elle s’était arrangée dans les deux cas pour le mettre dans sa couche. Ce n’était donc pas lui qui souhaitait faire l’amour, mais bien elle. Le sourire sur les lèvres, Hendrick chassa un temps ses questions, ses craintes et ses préoccupations. Il avait l’habitude de le faire en buvant. Ici, il avait bien mieux. Passant un bras sur l’épaule de la Sombre, il lui dit plus posément :

« En fait… Oublie ça pour le moment. On aura tout l’loisir d’en discuter d’main matin, avant de s’endormir. »

L’archer fit un clin d’œil à la Drow, et ensemble, ils arpentèrent les rues vers une taverne, n’importe laquelle pourvu que Danyal n’y soit pas. Ils louèrent une piaule à maigre prix, et l’Humain put revendiquer son droit en toute quiétude. Leurs corps s’embrasèrent de passion, tous deux désireux de faire abstraction de tout ce qui les entouraient. L’univers n’était plus qu’une chambre, et le monde un lit. Deux êtres en chaleur y régnaient, dictés non plus par leur raison mais par leur instinct. Hendrick était d’un naturel calme, et même lorsqu’il prenait femme. Pourtant, alors que leurs corps s’entremêlaient avec intensité dans leurs ébats, l’homme qui tirait comme les dieux se trouva une autre nature, plus sauvage et volontaire. Car comparée à la pétillante Adelaïde ou à la douce Claire, Shaar était bien plus sulfureuse. Une vraie panthère, qui le tenait entre ses griffes. Le Sgardien ressentit de nouvelles sensations, intenses et insoupçonnables. Tant de siècles vécus devaient avoir rendu la Noiraude plus douée encore qu’une Haute-Prêtresse d’Isten, ce qui n’était pas pour déplaire à notre veinard d’Hendrick. La nuit continua, chaude et charnelle, accompagnée tout du long par le désir et le plaisir. Epuisé, en sueur mais satisfait, le Péninsulaire sombra dans un profond sommeil deux heures avant le lever du soleil, s’endormant à côté de Shaar…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Il est passé par ici... [Eliwa, Hendrick][terminé]
» Le reflet du passé [Terminé]
» [Terminé] Le passé ressurgit, certaines histoires refont surface et un lien se rompt (Pv/ Carter)
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: