AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eïnad'Alin Akar'Demlir
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Âge : 26
Date d'inscription : 23/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  88ans (née en 920)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Ven 1 Mai 2015 - 9:28


« Princesse ? » pouvait-on entendre à l’entrée du salon de l’hôtel particulier où séjournait Eïnad.

Celle-ci était d’ailleurs affalée dans son hamac sur la terrasse donnant sur une splendide vue de la cité de Thaar. Mais ce n’était pas la ville qu’elle regardait... non, c’était les étoiles. Le ciel n’offrait aucun nuage aujourd’hui. Ce spectacle lumineux qui s’offrait à elle l’obsédait. Elle y voyait beaucoup de puissance et ressassa sans cesse les paroles de ce prêtre qu’elle rencontra à Geresh.

Elle ne pouvait penser plus longuement, interrompue par Rhalé. Une de ses mains se leva alors et s’agita. Signe qu’elle acceptait la venue de son serviteur.

« Vous êtes invité à une fête, Princesse. » Continua-t-il alors.

Une fête ?... M’oui, pourquoi pas... pensa-t-elle.

« Et qui se croit permis de bénéficier de ma présence, Rhalé ? » Demanda-t-elle alors qu’elle fixait le jeune homme. Son regard ainsi que l’expression de son visage en disait long.

« Un riche marchand, Princesse. Je ne connais point son nom mais il semblerait que lui, connaisse le vôtre. » Répondit-il.

Eïnad tourna alors à nouveau la tête, fermant les yeux, affichant un sourire de satisfaction. Elle adorait être connue et désirée. Se levant de son hamac, refermant sa robe à l’aide de sa ceinture.

« Allons donc lui donner le privilège de ma compagnie, dans ce cas... » Dit-elle avant d’avoir un léger rire.

La fête, à Thaar ! Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant !

Habillée d’une légère robe aux couleurs assez vive dont le décolleté plongeant la mettait en valeur, Eïnad se coiffa également de plumes et de bijoux. Hors de question d’y aller incognito, la Belle voulait se faire remarquer, la Belle voulait se faire des contacts.

Se rendant à la demeure de son hôte, la semi s’ennuyait déjà.

« C’est long... » Dit-elle alors aux porteurs. « Accélérez donc, je n’ai pas toute la nuit ! »

La musique et le bruit se faisait de plus en plus entendre, ils étaient enfin arrivés devant la maison qui accueillait les festivités. Elle fut présentée correctement mais elle s’en moquait, préférant directement s’engouffrer dans la foule attrapant au passage un verre d’alcool qu’elle vida d’un coup sec. Sourire aux lèvres, la semi pouvait se laisser aller.

Au bout de quelques instants, elle se rendit tout de même auprès de l’organisateur. Se présentant et le remerciant de son invitation. Un énième verre à la main Eïnad entama la discussion.

La soirée était fort bien avancée et le marchand décida de se retirer dans ses appartements, en bonne compagnie. Eïnad, quant à elle n’était pas fatiguée et la fête ne faisait que commencer. Affalée dans un des divans, un homme s’approcha et se cru le droit de posséder la belle. Alors que ses mains commencèrent à toucher ses jambes la réaction d’Eïnad ne se fit pas attendre. Faisant volteface, elle fit tomber l’homme sur le dos. Celui-ci avait un verre à la main qui éclaboussa une bonne partie de son visage. La semi quant à elle était à califourchon au-dessus de lui, sa dague menaçant son cou.

La peur se lisait sur le visage de l’imprudent et la Princesse éclata alors de rire. S’approchant ensuite de son oreille elle lui chuchota :

« Personne ne me touche. »

L’homme semblait vouloir répondre mais la semi ne lui laissa pas le temps en léchant une partie de son visage pour récupérer ce liqueur que cet abruti avait gâché.

Se relavant, la dague qui le menaçait s’en allait également. Eïnad déambulait maintenant dans la salle lorsqu’elle vit une drow entrer.


Dernière édition par Eïnad'Alin Akar'Demlir le Sam 18 Juil 2015 - 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Ven 1 Mai 2015 - 17:50

Ah les fêtes... Si les Thaaris étaient doués pour quelque chose, c'était bien la débauche ! La Terres des Sens connaissait des nuits parfois plus brûlantes que le soleil en plein jour.

Et parfois, ce n'était pas qu'au sens figuré...

Les coups répétés de la masse sur la plaque de métal rougeâtre projetaient des gerbes d'étincelles en tout sens. D'un mouvement sûr, Krish le replongea une fois de plus sous les braises, rajouta un peu de charbon et se retourna pour jeter la garde qu'elle avait préparé. De toute façon, elle savait déjà que cet essai ne mènerait à rien.

-Maîtresse

L'alliage qu'elle venait d'essayer était léger, mais trop cassant pour faire une bonne lame. Par contre, la couleur aux reflets verts, une fois refroidit pourrait faire des bijoux dès plus interressants.
La chaleur de la forge emplissait le cœur de Krish alors que le métal blanchissait de nouveau...

-Maîtresse.
-Appelle-moi encore une fois et je t'arrache la langue.
-Maître Haresh organise une fête ce soir. Wik voulait attendre que vous remontiez pour vous prévenir, mais comme vous ne reveniez pas, j'ai pensé que vous...
-Bien une fête. Bonne idée.

Les réceptions de cet homme n'étaient pas connues pour être des plus sages... Elle connaissait déjà deux ou trois personnes qui y seraient forcément. Elle retira la pièce du feu avant de la posé sur l'enclume encore blanc de chaleur.

-Demande à Missi de faire les préparatifs habituels. Mais avant approche et relève ta manche.
-Maîtresse? Demanda l'esclave, incertain.
-J'avais donné un ordre simple. Personne ne devait me déranger. Seul Wik et Missi sont autorisés à pénétrer ici. Tu voulais voir la Forge, tu vas la sentir. Essaie de t'esquiver et ça sera pire encore. finit-elle sur le ton de la conversation.

Si personne n'éduquait le petit personnel, Wik aurait tôt fait d'organiser une révolte...
Une fois l'intrus justement puni par la morsure du métal chauffé à blanc, elle finit de s'occuper de son œuvre avant de remonter des entrailles de sa bâtisse. La soirée était déjà avancée mais nul doute que la fête battrait encore son plein pendant des heures.


Lorsqu'elle arriva a destination, on lui apprit que son hôte s'était retiré, mais qu'il serait ravi au plus haut point d'apprendre sa venue blablablah.

Vêtue d'une robe d'un blanc éclatant, échancré des deux côtés jusqu'à ses hanches et dont le décolleté descendait mollement jusqu'à son nombril, sa peau noir d'encre tachée de petites brûlures attirait inévitablement l'œil. Elle avait même prie le temps de relever ses cheveux blancs en un chignon complexe agrémenté de chaînette de différents métaux et de lames agencées de façon à former une aile d'argent. Une torsade très simple d'un étrange métal aux reflet verts s'enroulaient sur son avant bras gauche comme un serpent et le bouts de ses doigts étaient recouverts de petites griffes ouvragées.

Plusieurs membres de la corporation étaient là et vinrent la saluer, pensant pouvoir en profiter pour étaler leurs problèmes. Elle en nota mentalement quelques-uns et balaya les autres, attirée par la musique et les autres invités. Le patio était éclairé par mille et une lanternes et les rythmes inclassables faisaient un contrepoint aux discussions. A l'intérieur, plusieurs pièces serpentaient autour de la cour, certaines emplies d'une brume suave qui vous prend à la gorge et au cœur.. Où Krish s'attarda, riant avec les invités déjà présents, profitant de l'occasion pour rencontrer certains de ses associés dans un cadre moins officiel.

Préférant garder un certains contrôle chez un hôte dont elle n'avait pas l'habitue, vieille habitude du Puy, elle du cependant quitter le fumoir avant d'être incapable de se relever. La salle dans laquelle elle atterrie était plus éclairée, plus vive, la musique plus présente.

Les brumes qu'elle venait de quitter faisant toujours leur office, Krish se laissa aller à la toute beauté de la pièce et des personnes la traversant comme dans un immense bal masqué. Ses gestes rendus lents, semblaient d'autant plus lassifs. Elle ramassant un verre de liqueur qu'un homme fort bien mis portait à ses lèvres et le vida d'un trait. Il essuya le coin de la lèvre de la drow mais elle s'arrêta à un souffle de sa bouche lorsqu'il tenta de l'embrasser. Une jeune femme venait d'attirer son attention à quelques pas de là. Sa robe mettait en valeur des courbes peu fournies, mais bien présentes. Dans son monde de félicitée, la coiffure de plumes et la tenue vive de l'inconnue lui donnait l'impression de voir évoluer milles oiseaux de paradis.

Un sourire vague restait posé sur son visage alors qu'elle s'approchait d'une coupe de fruit pour y piocher quelques dattes si sucrées qu'elles lui empoissèrent les doigts. Elle n'avait pas détourné une seule fois le regard du bel oiseau qu'elle avait remarqué plus tôt.


Dernière édition par Krish Al'Serat le Lun 28 Déc 2015 - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eïnad'Alin Akar'Demlir
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Âge : 26
Date d'inscription : 23/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  88ans (née en 920)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Sam 2 Mai 2015 - 15:00

Plantée au milieu de la pièce, elle la fixa. Une partie de son corps se mit à vibrer et son instinct ne faisait que lui répéter de s’en aller. Pourtant cette fleur à la peau sombre et aux cheveux d’un blanc éclatant l’attirait. Ses origines sylvestres la poussaient à vouloir en apprendre plus sur cette belle inconnue. Une soudaine envie de violence s’empara d'elle, serrant les poings avant de ressentir un certain désir, une certaine attirance. Eïnad se contrôla très vite mais sa curiosité ne faisait que se renforcer.

Ces deux êtres se fixèrent depuis un bon moment, la belle avait une soudaine envie de jouer. Un sourire à pleine dents s’afficha sur son visage et elle disparut alors aussi tôt. Se mêlant à la foule, elle voulait la surprendre. Se cachant derrière des hommes, des femmes, des piliers, des meubles, elle scruta à chaque fois la réaction de la drow. Cela l’amusait beaucoup et elle sentait qu’elle avait la main.

Doucement, mais sûrement, elle se rapprocha de sa partenaire de jeu. Au passage elle attrapa deux coupes et réapparut aux yeux de la drow lorsqu’elle n’était plus qu’à quelques centimètres d’elle. La semi lui tendit l’un des verres alors que l’autre embrassait déjà ses lèvres. Son regard émeraude se plongea dans les yeux rougeâtres de la drow. Penchant la tête sur le côté, elle n’avait encore point dit de mot pourtant elle allait devoir le faire, elle allait devoir se présenter.

Au milieu de toute cette foule elle devait rester la princesse héritière de Geresh, une noble femme mais son envie était tout autre. Eïnad voulait jouer, Eïnad la voulait elle et pas une autre. Un léger sourire s’afficha alors sur son visage et elle prit le risque de se rapprocher encore plus de la belle fleur sombre, approchant son visage et déposant ainsi un doux baiser sur ses lèvres sombres avant de l’embrasser à pleine bouche.
Après ce geste on ne peut plus osé, elle qui venait de menacer un homme, la semi éclata de rire avant de vider d’un trait le restant de son verre. L’ivresse commençait à s’emparer d’elle alors que la fête ne faisait réellement que commencer.

« Pardonnez donc ce geste des plus maladroit. Le plaisir que m’apporte le contenu de ces verres me monte à la tête. » Dit-elle affichant un sourire. « Drôle de façon de se présenter pourtant cela m’était des plus agréable. Je suis Eïnad’Alin Akar’Demlir et vous, très chère ? A qui ais-je donc l’honneur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Dim 3 Mai 2015 - 1:40

La course de l'oiseau s'était faite plus gracieuse. Son regard joueur apparaissait et disparaissait en un battement d'aile. Cette chasse étira le sourire de Krish mais elle ne bougea pas, impatiente de voir si l'oiseau chanteur allait finalement s'approcher. Elle voulait cette belle créature chaque seconde un peu plus. Elle qui avait l'habitude de posséder et d'ordonner; participer à ce jeu dont elle ne contrôlait ni l'évolution ni le dénouement la maintenaient délicieusement en halène.

La perdant définitivement derrière un groupe de convives, Krish se redressa un peu pour essayer de l'apercevoir. Sa langue passa sur ses lèvres. Ses yeux s'attardaient dans les coins d'ombres et sur la lumière insortable des braseros. Mais rien y fit. L'intrigante s'était évaporée comme un mirage.

Soudain, une coupe apparue devant elle. Une main blanche et fine. Cette main n'avait sans doute jamais travaillé. En prenant le verre, ses doigts l'effleurèrent. Bien différentes des mains fortes et calleuses de la forgeronne, elle était aussi douce que celle d'un nouveau né. Puis mille couleurs envahirent son champ de vision.

A un souffle du visage de Krish apparu celui qu'elle avait espéré. Elle reconnut les traits fins d'une demi-sylvaine. Un oiseau rare...
Elle se plongea dans les yeux de jade de son apparition. Ce regard sombre... Cette femme avait la prétention de capturer le monde pour le mettre à ses pieds. Un regard aussi brûlant de l'envie de posséder que celui de Krish l'était de l'envie de vivre. L'elfe noire pouvait sentir la chaleur qui émanait du corps de son inconnue mais elle ne bougea pas, ni dans un sens, ni dans l'autre, attendant fébrilement de connaitre la suite. Elle sentait son souffle ; son odeur où se mêlaient vapeurs d'alcool et parfum. Encore plus proche, elle pouvait pleinement distinguer les marques qui ornaient la peau diaphane de la jeune femme comme un bijou sophistiqué en prenant une gorgée de la liqueur sucrée sans se départir de son sourir.

Mais elle ne put parcourir le tableau à l'envie. A peine eut-elle écarté le verre de ses lèvres qu'elle fut appée par un contact doux. Un effleurement aux effluves de liqueur sucrée. Du coin de l'œil, elle croisa les regards dépités ou goguenard de quelques hommes ce qui l'amusa d'autant plus alors qu'elle portait de nouveau à cette étrange jeune femme toute l'attention qu'elle méritait. Une chaleur s'empara de ses lèvres, douce, pressante, avide. Sans hésiter un instant, elle accueillit le baiser, l'approfondissant même langoureusement ; obligeant la semie à s'attarder un peu. Depuis des siècles, les enseignements d'Isten étaient gravés en elle.

Puis leurs lèvres se séparèrent enfin. Le rire de la sylvaine était frais, surement rendu plus libre par la liqueur qui lui montait aux joues.

"Oh mais le plaisir est partagé." Répondit Krish en essuyant le coin de ses lèvres du bout du pouce. "Et puis un tel baiser ne se refuse pas."

Elle laissa rapidement son regard glisser le long du corps d'Eïnad, son décolleté, avant de revenir à son visage. Elle avait déjà entendu parler de sa famille, mais elle s'en fichait.

"Vous me peinez très chère." Commença-t-elle en posant son index sur son menton, non sans avoir effleurer sa lèvre inférieur. "Moi qui pensais que vous étiez là pour m'arracher des faveurs... Et vous ne savez même pas qui je suis. Et si je vous disais que je suis Shaar courtisane de la maison?"

Tout en parlant, Krish avait laissé son index terminé par une griffe d'argent descendre le long du col blanc de la semie pour ne l'en éloigner qu'en atteignant le creux de sa clavicule avec un sourire vif.
Revenir en haut Aller en bas
Eïnad'Alin Akar'Demlir
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Âge : 26
Date d'inscription : 23/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  88ans (née en 920)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Mer 6 Mai 2015 - 13:17

« Une courtisane ? Hmm.... » Commença-t-elle, perplexe. « Ne seriez-vous pas en train de me mener en bateau, ma douce ? » Elle termina sa phrase alors que sa main vint caresser le visage de la drow, son corps s’était dangereusement approché du sien. Elle recherchait le contact de cette femme qui l’enivrait rien qu’avec son regard et sa prestance. « Voyez-vous... Je ne suis attirée que par la perfection... et la perfection est plutôt rare en dehors des hautes sphères. » Lui lança-t-elle accompagné d’un sourire séducteur. « Je ne crois pas que vous soyez qu’une simple courtisane. Si cela s’avérait être le cas alors je ferais en sorte de vous avoir auprès de moi le plus longtemps possible et je vous arracherais à notre hôte. »

Son regard se promena sur le corps de la belle sombre. Sa robe d’un blanc éclatant mettant en valeur ses courbes et sa belle peau. Le décolleté qu’elle présentait n’aidait en rien à calmer les ardeurs de la semi, bien au contraire. Sa main vint caresser le bras de son interlocutrice. Les caresses qu’elle lui procurait étaient d’une grande douceur. Ses yeux émeraude vinrent une nouvelle fois croiser le regard rougeâtre de la belle et un petit rire discret vint combler le silence qui s’était installé.

« Je suis persuadée que vous me cacher quelque chose... Shaar. » Elle finit sa phrase sur un ton interrogateur. Autour d’eux se trouvaient plusieurs personnes, intrigué par ce qui se passait entre les deux femmes. Cela poussa encore plus la semi à croire que cette belle fleur ne lui disait pas la vérité. Si elle avait été qu’une simple courtisane, personne n’aurait fait attention à ce qui se passait actuellement entre elles.

« Une peau sublime aux couleurs de la nuit, des cheveux d’un blanc éclatant et une prestance qui vous charme en un rien de temps. Des courbes qui vous donne envie de les posséder et un sourire malicieux affiché sur des lèvres dont on ne souhaite que s’en emparer. De petites brûlures... » Elle s’arrêta un instant, portant son regard sur cette peau un peu abimée par endroit. « Hm... » un grand sourire vint s’afficher sur le visage de la semi. « Votre beauté et votre jeunesse me font chavirer pourtant je sens en vous le poids de l’âge... la maturité. Vous me rappeler vaguement quelqu’un, ou plutôt une personne dont Père parle souvent. » Elle attrapa un nouveau verre qu’elle porta à sa bouche avant d’offrir un nouveau sourire en coin à son interlocutrice. « Vous devez sûrement siéger au conseil pour que Père s’intéresse tant à vous, n’est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Dim 10 Mai 2015 - 9:40

Eïnad ne semblait pas être femme à se laisser prendre par le caprice soudain de Krish. Elle remit immédiatement en doute la parole de l'elfe noir. Ses sens émoussés ne réagirent pas immédiatement lorsqu'une main se posa sur sa joue mais elle ne put s'empêcher de rire à gorge déployée.

"Perfection!" Articula-t-elle entre deux éclats. "Tu ne la trouveras certainement pas en moi!"

Heureusement, elle se reprit assez vite, profitant du regard de la jeune femme qui courrait sur elle sans aucune pudeur. La caresse était passée de sa joue à son bras, toujours aussi douce. Lorsqu'elle croisa à nouveau le regard de la belle, elle profita de leur proximité pour se pencher vers son oreille, frôlant accidentellement sa pointe du bout du nez. Son corps était à moins d'un souffle de celui de la jeune femme.

"La perfection n'est pas vivante. Quel ennui de n'avoir ni défaut, ni passion, ni envie."

Un léger rire lui répondit alors qu'elle faisait de nouveau face à cette semie qu'elle laissait avec délectation mener la danse.

« Je suis persuadée que vous me cacher quelque chose... Shaar. »

Écoutant la jeune femme la défaire point par point d'une identité qui lui allait aussi bien qu'une robe de bal à un bœuf, Krish reprit juste assez de distance pour pouvoir siroter le verre que lui avait apporter cette jeune dame. Si c'était du poison, elle le boirait jusqu'à la lie en se perdant dans ces yeux de jade...

"Par Uriz et Teiweon! Une Princesse du Conseil!"

Un sourire bien plus féroce fleurit soudain sur le visage de la sombre, sa particularité révélant mieux que tout un discours une nature Eldéenne. La main agile de la sombre se remit soudain en mouvement sur la sylvaine; sur sa joue, son cou, son épaule avant descendre se long du bras jusqu'à ses doigts, comme si elle voulait s'en saisir. Ses griffes jouaient aléatoirement sur la peau d'ivoire, y traçant des arabesques invisibles.

"Dois-je en déduire que vous tentez de vendre vos charmes contre les faveurs d'une personne d'importance? Si je ne veux pas dévoiler mon nom, ne crains-tu pas de m'indisposer en insistant? "

Elle avait prononcé son affront et sa provocation comme on jette un gant à un adversaire, le regard brûlant d'attente. Il fallait être plus qu'une beauté envoutante pour maintenir l'attention d'une femme d'un millénaire plus de quelques minutes... Ce que Krish espérait trouver dans ce bel oiseau. Elle s'amusait bien trop pour laisser la situation retrouver la banalité.
L'instant de vérité à venir lui faisait vibrer le cœur. Son jeu allait-il se briser d'un coup ou la partie continuerait-elle? Sa position sociale allait-elle encore faire fuir un autre mirage?
Revenir en haut Aller en bas
Eïnad'Alin Akar'Demlir
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Âge : 26
Date d'inscription : 23/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  88ans (née en 920)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Sam 13 Juin 2015 - 13:59

Offusquée, elle recula.

« Me vendre ? Mais je n’ai aucun prix ! » S’exclama Eïnad. Non mais pour qui se prenait-elle ? « La perfection... je recherche la perfection... et il n’y a que moi seule qui la détermine ! Simple courtisane ou alors richissime marchande mais qu’importe voyons, je vous veux! Cela ne vous suffit-il pas ? » Continua-t-elle, employant un ton qui se voulut plus sec. Tenant toujours son énième verre à la main elle le vida d’un trait. Son regard se posa alors sur Krish et un air coquin vint s’installer sur son visage prouvant ainsi que sa mauvaise humeur n’était que passagère. Ses mains virent se loger dans la nuque de la belle drow, attirant son visage vers le sien pour y déposer ses lèvres sur les siennes. Qu’importe les invités qui n’hésitèrent pas à se faire spectateurs, il n’y avait plus qu’elle et sa proie.

Après un long baiser qui se voulait au départ doux pour finir par en être plus langoureux, elle rompu le contact, décidant de sa nouvelle destination qui n’était qu’autre que l’oreille de sa compagne d’un soir. « Le désir est-il réciproque ? Ou alors suis-je en train de perdre mon temps ? » Lui demanda-t-elle alors que ses mains glissèrent le long de son dos en frôlant de ses doigts la peau sombre de la belle. Eïnad avait envie de jouer, elle s’amusait de la situation. « Ne me répondez pas. » Lui dit-elle alors qu’elle s’était reculée. « Si vous êtes intéressée... » Continua-t-elle alors qu’elle reculait encore. « Venez donc me chercher. » finit-elle enfin avant de disparaitre dans la foule.

On pouvait encore facilement entendre son rire, qui se voulait moqueur et amusé. Ensuite plus rien... La foule l’entourait, elle apparaissait à la vue de la drow par-ci puis par-là... avant de ne plus apparaître du tout.

Longeant un couloir, elle riait, telle un enfant qui se cherchait une cachette. Qu’importe si la belle participerait ou pas, la semi s’amusait déjà assez. Parcourir la demeure de ce bourgeois lui suffisait amplement. Découvrir des pièces, les observer... arracher quelques tableaux et faire tomber quelques sculptures, l’alcool n’y était pas pour rien. Elle finit par trouver son bonheur dans une pièce semblant être une chambre privative. Un balcon s’offrit à elle et Eïnad ne se fit pas prier pour s’y aventurer. Celui-ci donnait sur le jardin intérieur de la demeure qui en faisait tout le tour. Une rambarde la séparait du vide. Elle riait puis passa une jambe par-dessus avant de faire de même avec l’autre.

La voilà face au vide, face à rien sauf à une mort qui lui serait douloureuse. Elle riait encore de la situation. Qu’importe désormais si elle serait rejointe ou non, elle avait fini par s’amuser toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Mar 16 Juin 2015 - 14:59

Offusquée, scandalisée, l'apparition ne se détourna pourtant pas. Elle recula d'un pas. Un instant, Krish cru qu'elle allait recevoir une gifle.  

Orgueilleuse comme une elfe fougueuse comme une humaine. La perfection c'était elle qui la décidait. L'importance des gens, c'était elle qui la décidait. Le monde entier gravitait autour de cette femme flamboyante qui tournait la tête de la Princesse. Quelle que soi la personne en face d'elle. Elle n'était pas de ce monde.

Krish sourit de plus belle devant l'air courroucé de son oiseau chanteur. Elle voulait en voir plus, en savoir plus. Elle voulait pousser ce jeu plus loin. Bien plus loin. Alors qu'elle s’apprêtait à refermé sa forte main sur un poignet gracile, un regard l'interrompit.  Elle avait voulut reprendre le contrôle de la danse mais l'oiseau ne se laisserait pas faire si facilement.

Les doigts fins de la semi elfes passèrent sur la nuque de la drow, se posant sur le haut de la marque de fer rouge qui glissait jusqu'à la chute de ses reins. La peau fragilisée par les flammes sentait ces empreintes avec une précision incroyable dans la légère brume qui entourait encore les perceptions de la forgeronne. Une vague de frisson se propagea en un éclair alors que les yeux émeraudes de l'apparition disparaissaient au profit de la douceur de ses lèvres. Une nouvelle fois elles s'embrassèrent, mais cette fois Krish n'user de pièges pour que la jeune femme s'attarde. Elle approfondit l'étreinte d'elle même, mêlant leurs langues en un balai de plus en plus langoureux.

Au fur et à mesure que le baiser devenait plus profond, l'une des mains de la drow remontait le long du bras de sa belle pour atteindre sa gorge. Elle laissa sans y penser ses doigts courir le long de la courbe de son oreille jusqu'à sa pointe, frôlant l'extravagante coiffure. L'autre lâcha un verre presque vide pour se poser sur sa hanche et dans son dos.

« Le désir est-il réciproque ? Ou alors suis-je en train de perdre mon temps ? »

Et le jeu repris de plus belle. En quelques mots, Eïnad avait conquis la drow. L'ennui ne serait pas pour cette fois.

En quelques pas, son rire se mêla à la foule. Krish la regarda apparaître et disparaître entre les invités sans bouger. Elle la regarda, la chercha jusqu'à la perdre. Lorsque l'oiseau se fut définitivement envolé. Elle se redressa,parfaitement consciente des regards qui pesaient sur elle. Elle plongea le sien de certains d'entre-eux, assuré, provoquant, agressive, puis traversa la pièce pour retrouver l'air nocturne.

La fraîcheur ne suffirait pas à la dégriser. Le goût de liqueur et le parfum d'une autre peau flottaient toujours sur ses lèvres. Suivre un oiseau de paradis... Lui courir après aurait été trop simple. Elle l'avait laissé s'envoler. Elle aurait put en rester là, gardant en mémoire l'impression que lui avait faite cet être onirique. Mais ce genre de réserve était bien loin de l'esprit de l'elfe noire.

Elle plongea de nouveau au milieu des invités, cherchant entre chaque silhouette des touches de couleurs vives. De salle en salle, de couloir en balcon elle cherchait, silencieuse, un sourire prédateur dur les lèvres. Mais nulle trace de sa belle apparition. Cela sembla durer une petite éternité. Elle s'aventura hors des chemins battus, se glissant dans les ailes privés. Les couloirs ou les esclaves, les invités, les artistes avaient disparus. Où la musique n'arrivait qu'étouffée. Ou le bruit de ses pas se répondait à lui-même. Où un rire rebondissait au loin, de mur en colonne. Un rire...

Les sens aux aguets sans presser le pas, Krish suivit les échos du ramage qu'elle cherchait. Enfin, elle retrouva son oiseau, posé sur la rambarde d'un balcon au fond d'une chambre solitaire. Elle surplombait le vide, dénigrant la gravité même dans sa superbe folie.
Silencieuse comme une ombre elle  se glissa jusqu'à être à un souffle d'elle.

En un seul mouvement, elle poussa brusquement la jeune créature vers l’abîme et agrippa son poignet avec force pour la retenir. Ce bel oiseau pouvait peut-être voler, Krish n'aurait rien juré à ce propos, mais elle ne le laisserait pas s'enfuir une nouvelle fois.

"Trouvée."
Revenir en haut Aller en bas
Eïnad'Alin Akar'Demlir
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Âge : 26
Date d'inscription : 23/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  88ans (née en 920)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Mer 17 Juin 2015 - 12:02


Un petit cri d’étonnement se fit entendre. Elle voyait le sol se rapprocher alors que son sourire n’avait nullement quitté son visage. Krish la rattrapa aussitôt, agrippant fermement son poignet. Cet instant où elle sentit le danger la faire frissonner ne dura qu’une fraction de seconde mais paru durer une éternité à ses yeux. Alors qu’elle pendait dans le vide à bout de bras, elle riait à gorge déployée. S’amusant de la situation tout en balançant ses jambes. D’autres auraient pris peur, d’autres aurait trouvé cela embarrassant mais il n’en fût rien pour Eïnad. La rousse se moquait du danger, elle le défiait, elle le provoquait et elle vaincrait.

Doucement elle remonta, agrippant le balcon de sa seconde main. Se hissant tel un félin, elle perdit néanmoins la ceinture de sa robe. Le tissu s’envola au grès du vent avant de retomber plus loin dans le jardin mais Eïnad ne s’en souciait guère. Dorénavant sa robe flottante laissait entrevoir son corps dénudé, révélant ainsi les nombreux artifices mis en place pour dissimuler ses jouets aiguisés qui aujourd’hui étaient au nombre de quatre.

Assisse sur le rebord du balcon, face à la belle sombre, elle enroula ses jambes autour des hanches de sa proie, l’attirant ainsi au plus près. Son visage s’approcha du sien au point où elle put sentir le souffle de Krish alors que leurs corps étaient dorénavant collés. Ses yeux émeraude se plongèrent dans les siens, échangeant un regard qu’elle voulut intense. Dorénavant, la drow était sa prisonnière.

« J’en déduis que vous êtes intéressée. »

Sa voix était cristalline et emplit d’un désir à peine dissimulé. Ses paroles étaient accompagnées d’un léger sourire. Ses mains vinrent caresser la peau de la belle alors que ses lèvres s’empressaient de parcourir son cou. Elle aurait voulu la faire sienne, là tout de suite mais l’envie de jouer était encore trop forte. D’un rapide coup d’œil, Eïnad scruta les alentours. Un sourire vint s’afficher lorsqu’elle trouva une échappatoire.

La semi lâcha alors sa proie aussi soudainement qu’inattendu avant de s’engouffrer dans la chambre. Sautant au-dessus du lit, riant une nouvelle fois de la situation. Elle attrapa sa robe qu’elle noua autour de sa taille. Eïnad scruta la réaction de la drow, qui ne s’était pas aperçu du piège dans lequel elle venait de tomber. Dans ses mains pâles se trouvait l’un de ses jouets. Elle s’amusait avec alors que son regard était toujours sur sa proie. Un rire vint alors briser le silence lorsqu’Eïnad vit enfin la robe blanche glisser le long de la peau sombre de Krish. Et a nouveau, la semi s’engouffra dans le couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Mer 17 Juin 2015 - 21:39

En quelques mouvements, la sang-mêlé était remontée sur la rambarde. Krish n'avait pas lâché son poignet. Son corps blanc et svelte comme celui d'une sylphide flottait dans ses atours défaits. D'un mouvement, la sombre l'avait attirée vers elle pour sentir sa peau contre la sienne. Où était-ce cette jeune créature qui l'avait amenée assez près pour la capturer ? La main rêche de la forgeronne glissait le long des courbes de celle qui la retenait, ralentissant sur sa hanche pour se coller plus encore contre elle. Sentir sa chaleur, la douceur de sa peau.

Mais elle devina autre chose. Un éclat qu'elle avait aperçu du coin de l’œil. Qui chauffait son sang presque autant que le regard intense de sa proie et la voix langoureuse qui caressait ses sens. Elle ne répondit pas, son regard parlait pour elle. Sa main quitta le poignet par lequel elle retenait fermement l'oiseau de paradis pour la glisser à l'intérieur de cette robe qui n'en avait plus que le nom. Elle la laissa se poser sur une lame chauffée par la peau de cette femme. Des lèvres se posèrent dans son cou. Sa main quitta le métal pour en tracer les contours sur le corps de leur porteuse. Une légère morsure. Le fil était aiguisé. Sa respiration fit un écart. Elle se retint de pencher la tête en arrière sous les baisers. Elle ne l'aurait pas si facilement.

Krish repoussa légèrement la sylvaine. Un mouvement de main. Un frôlement de métal sur son épaule. Elle sourit, mais ne tenta rien, plus avide à chaque seconde. Elle intercepta un regard, l'obligea à soutenir le sien un instant.

Puis le mirage disparu. Glissant, fondant, sautant à moitié, la belle s'était enfuit. Les réflexes émoussés de la sombre ne purent que sentirent son bras sans réussir à le saisir. Elle sentit son ventre se crisper de frustration. Pourtant dans la chambre, l'apparition s'arrêta comme une biche aux abois, tournant vivement la tête vers celle qu'elle pensait sous sa coupe.

Frustration pour frustration. Krish attrapa le haut de sa robe avant qu'elle ne tombe tout à fait, cachant dans le même mouvement sa poitrine dénudée. Tout en la renouant rapidement derrière sa tête, elle s'élança à la poursuite de l'oiseau qui venait de s'envoler de nouveau en chantant.

Elle la voulait.

Dans le couloir, la belle n'était qu'à quelques pas devant elle. Elle n'avait pas eu le temps de fuir ? Enfin sa main se referma sur le bras qui tenait la lame d'argent. Prise par son élan, elle se retrouva à la hauteur de sa proie et la plaqua contre le mur, brisant une statuette sur un piédestal dans le mouvement. Sa voix était un peu rauque lorsqu'elle reprit la parole.

« J'ai horreur qu'on agite quelque chose sous mon nez pour me le refuser ensuite. »


Cruelle et féline comme une Fern, elle immobilisa sa proie en pressant chaque centimètre de son corps contre le sien. Ses yeux auraient pu être ceux d'une bête fauve… Pourtant l'envie de jeu n'avait pas tout à fait quitté son cœur. Plongeant à son tour dans le cou de sa proie pour y apposer la marque d'un suçon, presque une morsure, elle défit lentement les mille couleurs de sa coiffe.
Revenir en haut Aller en bas
Eïnad'Alin Akar'Demlir
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Âge : 26
Date d'inscription : 23/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  88ans (née en 920)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Sam 18 Juil 2015 - 20:55

Collée contre le mur, la semi sentit son corps frémir entièrement. La pression qu’imposait la drow lui arracha un sourire. Comme si cela pouvait suffire à la garder immobile. Mais elle voulait jouer, elle voulait faire croire à sa proie qu’elle avait le dessus. Eïnad se laissa donc faire, regardant ses plumes tomber une à une. Bientôt le peu qu’il restait de sa coiffe finit à terre. Les cheveux couleurs feu de la belle tombèrent alors sur ses épaules, complètement emmêlés. Ses mains virent glisser le long du dos de Krish en suivant la courbure de ses reins pour finir sur les cuisses de la sombre. De là Eïnad remontât la robe blanche pour s’aventurer sur la peau dénudée de sa partenaire.

« Qui vous a dit que je me refusais à vous ? » Lui dit-elle au creux de l’oreille en susurrant avant de plonger dans le cou de la belle, la capturant ainsi au rythme de divers mordillements. Certains laisseraient sans doute des marques qui mettront des jours à s’estomper mais le plaisir était là, le désir montait de plus en plus alors que les mains pâles de la semi parcouraient toujours les hanches de Krish.

Celles-ci remontèrent encore pour ainsi défaire le nœud de la robe. Eïnad était décoiffée mais Krish était dorénavant dénudée. La semi fit alors volteface pour ainsi ne plus se retrouver prisonnière de la belle, capturant ainsi les lèvres de sa compagne d’un soir. Le baiser fut tendre, devint plus fougueux puis, elle s’arrêta, se recula légèrement, plongeant son regard dans celui de sa belle. L’une de ses main vint lui caresser le bras, remontant jusqu’à son visage. Un instant pour un échange de regards.

Elle lui prit alors la main et l’entraîna plus loin à la recherche d’un coin qui lui conviendrait. Eïnad riait, innocemment, s’amusant de la situation tout en longeant les murs comme si elle ne voulait pas qu’on la surprenne. Il leurs fallut que quelques minutes pour qu’elles se retrouvent dans une chambre qui semblait se trouver dans les combles. Une fois à l’abri des regards la semi reprit le chemin des lèvres de sa douce, la dirigeant ainsi jusqu’au lit sur lequel elle poussa Krish. Allongée sur le dos, la Drow put s’apercevoir que la rouquine commençait à la chevaucher. Eïnad plongea à nouveau son visage dans le cou de la belle, caressant les formes généreuses de sa partenaire. Elle se redressa alors, offrant un sourire à la drow, entrainant doucement Krish avec elle. toutes deux sur les genoux, la semi l’invita à parcourir la peau pâle de son cou. La rouquine sentit alors sa robe glisser le long de son dos. D’un geste rapide, elle s’en débarrassa. Le jeu allait-il enfin laisser place aux choses sérieuses ?
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Mar 4 Aoû 2015 - 9:18

Cette fois, Krish ne tenta pas un mouvement pour retenir les restes de sa robe blanche, dévoilant quelques volutes d'argent qui ornaient sa peau çà et là, entourant le haut de sa cuisse, sa cheville ou glissant autour d'un sein. Dans le couloir sombre, elle se contenta de guetter cette envie qu'elle avait perçue dans les iris qui dévoraient sa peau, pouce par pouce. Ce regard qui finit par se vriller dans les yeux embrumés de la drow. Le frôlement de ses doigts sur sa joue.

Elles n'avaient pas besoin de mots. Ils auraient même été néfastes. Le long de leur course, elle se perdit dans le rire de sa proie, répondant à ses trilles par des sourires et posant morsures et baisers sur ses épaules à chaque angle de mur où elle s'arrêtait à la dérober. Jamais ses mains ne s'aventurèrent plus loin. Elle avait l’intention de prendre son temps.

La porte d'une chambre se referma sur elles. Le lit leur tendait les bras. Appuyée contre, le battant, Krish exigea de nouveau un baiser. Un de plus qu'on lui offrit sans conteste.Une main fine la guida jusqu'à la faire basculer sur les couvertures. Elle ne résista pas. Elle n'avait d'yeux que pour cette silhouette qui se posait sur elle. La sensation de ses cuisses autour de sa taille. La courbe de ses seins dénudés au-dessus d'elle, de son ventre blanc. Ce sourire éblouissant sous une crinière flamboyante.

Alors qu'elle se penchait, parcourant plus avidement les courbes de le sombre à chaque respiration, Krish se débarrassa des piques qui maintenaient sa coiffure. Chaque fragment de l'aile de métal était une lame d'une taille différente qui dégringola sur le sol dans un concert de cliquetis métallique. Son autre main glissait sur la jambe de l'hybride, remontant lentement jusqu'à s'accrocher à sa hanche.

-Ussta sokoy' suru.


Lorsque ses lèvres quittèrent le cou de la drow une fois de plus, Krish suivit leur tentative de recul jusqu'à se trouver a genou, les jambes mêlées aux siennes. La peau pâle s'offrait sur des kilomètres. La mâchoire, la gorge, la clavicule passèrent bien vite sous des lèvres impatientes de s'attaquer à un buste cambré. Ses baisers cachaient une langue bien plus agile qu'il n'y paraissait. Tout en jouant une mélodie virtuose sur cette poitrine offerte, attentive au moindre changement de respiration, à la moindre tension; la forgeronne laissa courir librement ses mains. Avant d'atteindre cette robe pour les remettre à égalité, elles prirent leur temps, s'égarèrent du côté des jouets de la belle sans tenter de les détacher. Enfin le tissu glissa parmi les draps. Le corps délicat de son oiseau chanteur apparaissait dépourvu de ses atours... Et le désir de la sombre n'en était que gonflé davantage.

Mais elle ne déposerait pas si vite les armes. Pourquoi le jeu aurait-il dû s'arrêter ? Elle poursuivit ses caresses insistantes jusqu'à ce que la jeune femme se laisse aller sur le dos. Ses mains glissaient de plus en plus bas, offrant plaisir et frustration aussi naturellement que la sylphide jouait de ses charmes. Elle voulait quelque chose et y appliquait tout le savoir d'Isten. Un gémissement. Un signe d'abandon bien particulier. Malgré sa propre respiration erratique et les traitements qu'elle subissait, elle trouva ce qu'elle cherchait sur le visage tendu de l'hybride bien avant de lâcher prise. Et elle s'immobilisa, un sourire presque cruel illuminant son visage.

Comme ce magnifique oiseau s'était laissé poursuivre, si elle voulait du plaisir maintenant, elle allait devoir venir le chercher. Un jeu comme le leur ne pouvait pas se terminer sur un simple abandon. Elles perdraient ou gagneraient haut la main, mais cela ne se ferait pas sans pari. Leur corps s’enlaçaient sans se lasser. Affrontement, capitulation, alliance et coup de folie s’enchaînèrent sans retenue. Les yeux brûlant de passion, Krish n'en attendait pas moins.
Revenir en haut Aller en bas
Eïnad'Alin Akar'Demlir
En attente de validation..
avatar

Féminin
Nombre de messages : 62
Âge : 26
Date d'inscription : 23/04/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  88ans (née en 920)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Dim 27 Déc 2015 - 23:47


Un frisson, une caresse puis un gémissement. Jamais Eïnad ne s’était encore autant soumis à quelqu’un. Jamais elle n’avait autorisé quiconque à l’approcher d’aussi près. C’était toujours elle qui décidait de tout. Pourtant, à cet instant, entre ses mains, sous ses lèvres, ressentant son souffle chaud parcourir son corps, la semi s’abandonna au plaisir que la sombre lui offrait si délicieusement.

« L’oiseau s’envole enfin de son nid. » murmura-t-elle à l’oreille de sa compagne d’un soir. « Je me sens libre, volant au-dessus de ton corps que tu as décidé de m’offrir en retour de cette libération. » Ses lèvres parcoururent son cou, mordant sa peau d’une vigueur à la hauteur de l’envie brûlante qu’elle ressentait pour elle. Ses mains parcoururent ses courbes voluptueuses atteignant ensuite le fruit défendu. Le plaisir enfin partagé, Eïnad se délecta de ces échanges des plus ardents entre les deux femmes. Savourant chaque baiser, la moindre caresse et le plus silencieux des soupirs. Elle se laissa aller à ses nombreuses pulsions. Sa voix se fit de plus en plus entendre lorsque les mains expertes de sa douce s’attelaient à l’enivrer de plaisir. Ce sentiment de désir était si fort qu’Eïnad ne put s’empêcher de dominer sa partenaire par la suite. Imposant la moindre de ses volontés, l’oisillon finit par devenir rapace et en réclamer toujours plus, fondant sur sa proie qu’était devenue la sombre. Cette pureté qu’elle s’était toujours obligé de préserver lui gâchait en réalité toutes ces merveilleuses sensations qui déversaient un flot d’émotions qu’elle n’avait encore jamais connue.

Toutefois, chassez le naturel, même durant une douce nuit emplit de plaisirs charnels, il revient toujours au galop. Eïnad, enfin comblée, un sourire d’un sadisme rare vint s’afficher sur son visage. Visage qui se transforma peu à peu, affichant un air des plus sombres. Son regard vint se planter dans celui de Krish, allongée sous elle. Sa main parcourait encore son propre corps, craquant sa nuque d’un geste rapide que recouvrait sa longue chevelure bouclée. La semi se mordit la lèvre, elle avait maintenant envie d’autre chose. « J’ai envie de prolonger le jeu. De profiter de la moindre partie de ton corps. J’ai envie de te posséder pour le restant de la nuit. Que tu deviennes ma propriété. J’ai envie que tu sois qu’à moi UsstaSsin. » D’un geste rapide, elle remonta les deux bras de la drow, attachant ainsi ses mains à la barrière de lit avec ce qui lui servait autrefois de ceinture. Ses lèvres vinrent posséder celles de Krish alors que sa main vint s’emparer d’un de ses jouets favoris. Se redressant, elle fit glisser sa lame. Le métal d’un froid glaçant effleura sa peau délicate. « Dis-moi… As-tu toujours envie de jouer ? » Dit-elle sur un ton plutôt taquin.
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 455
Âge : 26
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 000ans (né en 9 du 10ème cycle)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   Mer 6 Jan 2016 - 22:24

Le regard de la sylphide avait changé du tout au tout. Même l'esprit encore légèrement embrumé et la respiration erratique, Krish ne connaissait que trop bien ce genre de regard. Elle leva un sourcil, amusé de le trouver dans ce visage venu d'un autre monde. Elle sentait l'air accroché à sa poitrine gonfflée avec une acuité décuplée. Ses mains rugueuses glissèrent le long de la peau de satin de sa compagne... jusqu'à ce qu'on vienne la saisir pour relever ses bras au dessus de sa tête.

« Alléchant mon oiseau... »

Son regard se fit plus avide, cherchant plus encore celui du bel oiseau qui soufflait encore avec force. Un  mouvement de bassin. Un sursaut pour happer les lèvres de la créature enchanteresse et les doigts fins qui tentaient de lier les poignets de la forgeronne se firent imperceptiblement moins impitoyable. Une fraction de seconde, même pas le temps de s'en apercevoir. Les dents de l'elfe noire égratignèrent la langue qu'elles cherchaient avant de s'éloigner à nouveau.

L'éclat d'une lame fit frissonner la forgeronne.

« Dis-moi… As-tu toujours envie de jouer ? »

La voix pleine d'envie... et de quelque chose de plus lui arracha un tressaillement. Krish tenta de se redresser mais retomba sur les plumes du matelas, retenue par le cadre du lit. Seule l'une de ses jambe put s'enrouler autour de la jeune femme pour la tenir près d'elle. Avoir un semblant de contrôle.

« A vrai dire... »

Un second sursaut. Une torsion du bassin. Tout bascula en un battement de cil. Un claquement de tissus retentit dans le silence de la chambre alors que la sylphide tombait à la renverse. Ses deux épaules aplaties sur le matelas sous la poigne de la forgeronne, sa propre ceinture s'abattit sur sa gorge alors que la poitrine de Krish reposait lourdement sur la sienne.

« Non. Tu es allée trop loin Ussta. J'ai beau aimer follement tes petite jouets... Je ne suis pas née pour être enchaînée. »


Le contacte de la lame de la semi-elfe ne tarda d'ailleurs pas à se faire sentir. Mais elle serra les dents, la relâchant soudain pour se remettre debout.

« Sur ce, je vais te laisser, Ussta »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ô que c’est enivrant, Ô que c’est tentant ! [Krish]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un parfum enivrant d''idéal prisonnier [Terminé]
» [Hautjardin] Le parfum enivrant d'une fleur du soir [Silithia Farman & Endrew Cafferen]
» (ezio) + ce qu'il y a d'enivrant dans le mauvais goût, c'est le plaisir aristocratique de déplaire.
» Si peu accueillant et pourtant si tentant (Pv Garkach)
» Krish - "ne m'appelez pas grand-mère"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar :: Thaar (Cité)-
Sauter vers: